Thales va fournir son système d’alerte Ground Alerter 10 C-RAM à l’armée allemande

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

38 contributions

  1. Michel dit :

    Pour les chialeurs » qui vont dire, oui, mais cela ne donne pas de travail en France ou les bénéfices resterons en Allemagne ….
    Je le répète une nouvelle fois : Une partie de la marge commerciale du contrat remontera au siège de Thales qui est situé à Paris La Défense

    • Czar dit :

       » Une partie de la marge commerciale du contrat remontera au siège de Thales qui est situé à Paris La Défense »

      mais vous êters trop bon Votre Seigneurie.

      Et personne en echiale ici, on n’aime juste pas de nous faire enfumer en présentant chaque contrat comme un truc qui fait fonctionner l’industrie française

      entre les compensations industrielles – qui peuvent équivaloir 100% et les mirifiques contrats à des multinationales vaguement tricolores et qui seront intégralement produits par leurs filiales dans le pays client, « on » aimerait juste avoir une peinture plus précise de la réalité de ce que rapporte les contrats d’armements.

      • Czar dit :

        sachant qu’en plus j’ai cru comprendre que les filiales nationales conservaient un droit de secret sur certaines innovations techniques, on peut même alors se demander à quoi sert d’acquérir des firmes, puisque ça ne semble même pas permettre de monter en compétences pour les autres unités de production du groupe.

        • 에르메스 dit :

          C’est le cas de MBDA car ce sont des entités regroupé, dans le cas de Thales, je suis pas sûr par contre.

        • Michel dit :

          Faux ….. tous brevets déposés appartient à Thales pas aux filiales, cela est un premier point, le deuxième en ce qui concerne les équipements propres aux pays contractant, bien évidemment que cela reste complètement la propriété pays clients, c’est une évidence…
          C’est comme pour les Rafales Français qui ont des capacités que les versions export n’ont pas, rien que par le fait que le Rafale Français Air et Marine peut déployer l’ASMPA c’est à dire missile nucléaire aéroportée (TNA), possède la liaison 16, les autres pays n’ont pas les même équipement et logiciels, pour la plupart ils ont des équipements spécifiques ….
          Le seul pays qui aura une version proche de la version Française, c’est la Grèce, car membre de l’OTAN.

      • Euclide dit :

        @ Cear
        Michel n’a peut etre pas totalement tord .
        BAE ( firme british ) comme Fincantieri ( groupo naval italiana) produisent bien aux States. Il doit bien remonter qq’chose a leur siège ? Non .

      • FredericA dit :

        @Czar : « on n’aime juste pas de nous faire enfumer en présentant chaque contrat comme un truc qui fait fonctionner l’industrie française… on aimerait juste avoir une peinture plus précise de la réalité de ce que rapporte les contrats d’armements »
        .
        Vous connaissez le détail des contrats passés par Lockheed Martin ? Sukhoi ? Leonardo ? Airbus DS ? Indra ? Réponse : non car tout cela confidentiel à titre militaire ET commercial.

        • Czar dit :

          voilà, sauf que moi je ne survends pas des contrats d’armement en claironnant le montant total des contrats comme si c’était du pognon frais qui rentrait dans les caisses, comme le fait à peu près tout le monde depuis les autorités politiques en passant par la presse – ce site inclus- et une grande majorité des commentateurs, alors que le plus souvent les compensations industrielles concernent la majorité du contrat

    • C3PO dit :

      @ Michel. Blablabla ! Il n’empêche que.

    • Ah Ca ! dit :

      Argument fallacieux donc invalide.

  2. HBOB dit :

    @Michel : j’espère aussi une partie dans les poches des salariés ( participation, intéressement…..).

    • Frede6 dit :

      Pareil, à part de l »intéressement/participation je ne vois pas très bien ce que la stratégie multi-domestique de Thales apporte à ses salariés français, encore moins à la France en général.
      Ceci étant dit, ce n’est pas le rôle d’une entreprise privée et je pense que la stratégie de Thales est bonne car elle est moins sensible aux aléas et apporte de la valeur à ses actionnaires sur le long terme (et donc aussi à ses employés)

    • Michel dit :

      OUI ! allez voir la répartition du capital de Thales

    • mICHEL dit :

      Etat français 25,7%, Dassault Aviation 24,7%, Flottant 49,6% (t salariés : 2,9%).

    • born-87 dit :

      Déjà leur salaire…

  3. Olivier dit :

    Bonjour c est normal ils font travailler Thales en Allemagne c est étonnant ils n ont pas acheté usa !!! Encore que pour savoir si les bénéfices remonteront bien au siège social il faudrait lire les annexes des statuts pour connaître se qui a été signé entre les actionnaires ! !!

    • asvard dit :

      Thales Allemagne est une filiale de Thales Groupe qui donc en détient au minimum 50%. Les actionnaires de Thales Allemagne, si jamais il y en a, sont forcement minoritaires et n’ont pas droit au chapitre. Si les bénéfices ne remontent pas au niveau Groupe quel est intérêt de se farder une filiale qui ne rapporte rien et qui peut couter très cher ?

  4. MAJ (ER) dit :

    « Nous sommes très heureux de la signature de ce contrat, qui va permettre de contribuer à la protection des forces armées allemandes lors d’opérations extérieures importantes et dangereuses »
    Quelqu’un peut m’indiquer la dernière « opération extérieure importante et dangereuse » ds fonctionnaires de l’armée allemande ?
    MDR

    • Fred dit :

      650 soldats allemands dans la MINUSMA, qui a perdu 160 de ses Hommes, dont 102 victimes d’actes hostiles* (dont deux Allemands dans la chute de leur hélicoptère Tigre, qui sont donc exclus des perte en vie humaine due à des actes hostiles : 158 (au 31 mars 2021). En tout, 1100 soldats allemands au Mali.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Mission_multidimensionnelle_intégrée_des_Nations_unies_pour_la_stabilisation_au_Mali#Pertes
      xhttps://www.aa.com.tr/fr/afrique/vers-un-renforcement-de-la-présence-militaire-allemande-au-mali-/1832553

      .
      * chiffres 2018

      • Paul Bismuth dit :

        @ Fred
        L’Allemagne a même décidé d’augmenter de 150 soldats son contingent à l’EUTM, mais aussi de prolonger d’un an sa participation à la MINUSMA.

        « Toujours derrière, toujours vivants », il y a des Armes qui ont aussi cette devise officieuse.

  5. Nicolas R dit :

    Bonjour, le terme C-RAM n’est-il pas un peu pompeux pour un simple radar d’alerte ? Pour effectivement contrer les menaces artillerie/roquette/mortier on attendrait du moins qu’il soit couplé avec un CIWS.

    • Fred dit :

      Ce n’est pas un « simple radar d’alerte » : il est muni d’un haut-parleur et d’un gyrophare (CF. photo), mais les pelles pour creuser des trous ne sont pas fournies ;o)

  6. Plusdepognon dit :

    Cette technologie est employée au Sahel :
    https://www.forcesoperations.com/la-bundeswehr-mise-sur-thales-pour-proteger-ses-emprises-fixes-et-convois/

    Peut être que ceux qui ne s’intéressent pas aux armées pensent que l’on est, du coup, capable de tout anticiper grâce à la technologie…

    Il y a ausi le radar MURIN, qui remplacera le RATAC/RASIT et VOA:
    https://mobile.twitter.com/ForcesOperation/status/1370403710514384897

    Ajoutons les drones et effectivement, si on passe vite on peut avoir une fausse sensation de tout pouvoir parer face à un ennemi asymétrique.

  7. Michel dit :

    La preuve que vous le lisez par l’article et qui vous vous jetez sur la partie commentaires ….
    « Le GA 10 est déjà en service, notamment pour protéger les bases de la Mission des Nations unies au Mali [MINUSMA]. IL EST EGALEMENT MIS EN OEUVRE PAR LES FORCES FRANCAISES !!!!!!!!
    Ce n’est pas un nouveau produit il sera produit en Allemagne, mais les études/ conception, validation et mis en œuvre opérationnel sont déjà acquis !!!!!!

  8. Félix GARCIA dit :

    A propos de notre industrie de l’armement :
    Bruxelles va-t-elle mettre KO l’industrie de l’armement européenne ?

     » Bruxelles travaille sur la mise en place de nouveaux critères de label écologique de l’UE pour les produits financiers. Un nouveau label dont seraient pour le moment exclues les industries de défense européennes. Avec pour conséquence, leur mise à l’index par les banques et les organismes financiers européens. Six fédérations d’industriels européens de la défense, dont le CIDEF en France, ont cosigné une lettre exprimant leur « profonde inquiétude » et dont La Tribune s’est procuré une copie.

    C’est un projet de rapport du Centre commun de recherche (JRC), le service scientifique et de production des connaissances de la Commission européenne, qui pourrait être à terme « mortel » pour une grande partie de l’industrie de l’armement européenne s’il était adopté en l’état. Un rapport sur l’instauration de nouveaux critères de label écologique de l’UE pour les produits financiers. Tel qu’il est proposé aujourd’hui, ce rapport pourrait laminer l’industrie de l’armement européenne, déjà déstabilisée par les politiques RSE (responsabilité sociétale des entreprises) de plus en plus dures des banques et des organismes financiers. Au-delà, il anéantirait la souveraineté des pays membre de l’UE et de l’Europe elle-même, qui pourtant l’appelle aujourd’hui de ses vœux. »

    https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/finance-durable-et-si-la-commission-europeenne-desarmait-l-europe-883085.html

    Je n’ai pu lire que le début, le reste étant réservé aux abonnés.

    Mais c’est donc cela que cache ce « verdissement des armées » … quelle honte …
    D’ailleurs, pour alléger « l’empreinte énergétique » de nos armées : il faut regarder côté bâtiment. Si celles-ci se chauffent au solaire thermique (casernes, bâtiments administratifs, gymnases, piscines [je ne comprends pas que toutes les piscines de France n’en soient pas pourvues] etc …), cela changera déjà beaucoup. Quelques capteurs bien orientés sur les toits et puis voilà !
    Et puis c’est pas compliqué pour nos armées de faire de l’isolation extérieure en fibre végétale (paille etc …), y a de la place autour des murs ! Ca coute pas cher, cela se met vite en place, et l’impact est mesurable tout de suite.
    Faut pas chercher midi à quatorze heures.
    Parce-qu’avec ces « Trous Ducs », nos militaires mangeront des sauterelles avant peu !
    Et je me répète, mais l’armée ferait bien d’investir dans des forêts pour son approvisionnement en bois de chauffage (vers lequel elle ferait bien de « transitionner » et pour acquérir des terrains de manoeuvre). Vive les trognes et les têtards !

    Au passage, vous les avez entendus nos dirigeants au « Earth Summit » ?
    Le nôtre particulièrement, avec une intervention de Poutine au milieu (y d’vait être content l’Manu).
    TOUS (sans exceptions !) causent du VRAI PRIX du carbone. C’est à dire le « prix de la tonne de carbone ». C’est à dire la mise en place d’un « Crédit Carbone » (et d’un « marché du carbone » étendu, accessoirement). C’est à dire le rationnement technocratique, arbitraire et dictatorial de l’accès aux ressources.
    Mais pas de panique ! J’ai les solutions ! ^^

    SI on les laisse faire, tout le monde en fera les frais.
    Ces gens sont pires que les « soviets ». Ce sont les « néo-bolchéviques » de notre temps. Des grands fous qui pensent « ruche » quand ils entendent : cybernétique, transhumanisme …

  9. Dupont avec un t dit :

    Testé en 2008 à Bourges sue le polygone de tir, le radar était posté à moins de 300 mètres des zones d’impacts.
    La détection s’est établie à 100%, sur une centaine de tirs d’obus de mortiers de divers calibres. C’est un radar UHF qui offre une bulle de détection de 360° sur 10 km. Cet équipement permet de donner un préavis d’alerte de 20 secondes, à la portée maximale de 10 km, ainsi que deux zones : la zone menacée par le tir, et la zone d’où est partie le coup….. Chef on sait d’où ça viens

  10. PK dit :

    C’est surtout qu’on se demande à quoi va leur servir cette commande 😉

    • Fred dit :

      … Très précisément à protéger les 1100 soldats que l’Allemagne déploie au Mali (MINUSMA, formation, logistique), et leurs copains casque bleus d’autres nations.

      • PK dit :

        À ma connaissance, ils ne font pas de log en camion… donc ma question demeure 😉

  11. Nerevar dit :

    …contribuer à la protection des forces armées allemandes lors d’opérations extérieures importantes et dangereuses…
    Autant dire qu’ils ne s’en serviront jamais.

    • aramis dit :

      Autant dire qu’ils ne s’en serviront jamais.
      En ce cas quelles hypothèses retenir pour les motivations allemandes?
      1) – Un vague – et tout petit – lot de consolation « compensant » la quasi exclusion de Thalès de tous les mirifiques projets macroniens? Un lot fondamentalement destiné à berner non pas Thalès mais bien Macron.
      2) – Ou bien fixer l’attention de Macron et le faire s’auto-féliciter de sa « politique » visant à la construction d’une Europe de l’armement pendant que les allemands lui font un enfant dans le dos avec les anglais?
      3) – je suis preneur d’autres hypothèses.

  12. Plusdepognon dit :

    En Allemagne, le véhicule blindé Puma serait sacrifié entre autres pour financer les P-8…
    https://blablachars.blogspot.com/2021/04/le-puma-dans-la-tourmente-budgetaire.html