L’Ukraine veut accélérer le processus d’adhésion à l’Otan pour envoyer un « vrai signal » à la Russie

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

169 contributions

  1. blavan dit :

    Ce n’est pas l’Ukraine qui pousse, mais l’Amérique qui trouve là un nouveau moyen de diviser l’UE pour l’affaiblir. L’UE va encore subir faute de n’avoir pas voulu s’entendre sur une Armée européenne.

    • BoitaR dit :

      Je crois que vous n’avez pas bien suivi.
      L’Ukraine est en demande vu qu’intégrer l’OTAN est à peu près la seule chose qui peut empêcher la Russie de s’approprier des pans entiers de son territoire.
      Quant à diviser l’UE pour mieux l’affaiblir, on a pas besoin de l’Ukraine pour ça. On est bien assez cons tout seul!

      • STARBUCK dit :

        Parce que vous pensez que la Russie veut envahir l’Ukraine? N’importe quoi. Prenez le temps d’analysée la situation géopolitique.

        • Barfly dit :

          Ils ont déjà commencé avec la Crimée lol
          On peut même dire qu’une partie du Donbass leur appartient, un genre de zone tampon.

        • BoitaR dit :

          Dès fois que cela vous aurait échappé, ils ont déjà tapé dans le pot de confiote!

    • Castel dit :

      Je n’ n’ai pas l’impression que les Etats Unis soient très chauds pour accueillir l’Ukraine dans l’OTAN tant que les problème du Donbass et de de la Crimée ne seront pas réglés…

      • VENOM dit :

        de toute façon , un état en guerre ne peut intégrer l’OTAN il me semble , d’où la volonté du petit poupout de larvé la situation dans les territoires dombass et crimée

    • José dit :

      Surtout pas une armée europénne au service de la France pour aller gerroyer en Afrique alors qu’elle ne trouve pas un seul sous pour financer son coûteux systeme social abyssal!!!! Comme si elle n’a pas de probleme à résoudre a la maison!!! Education: médiocre, recherches scientifiques: médiocre, energie renouvellable: médiocre, systeme médicale: médiocre, finances publique : médiocre, industrie 4.0 inexistante, dette: abyssale….alors pourquoi gaspiller des milliards pour une armée qui n’attire que de la haine des colonies africaines envers la France????? A part l’Afrique oú est ceque la France peut faire encore la guerre?????

      • Françoise dit :

        @José : Cessez ces écrits ineptes, sinon votre père va vous gronder.

  2. LucienBay dit :

    Une « nouvelle Turquie » au sein de l’OTAN. Depuis le Moyen Âge, les Ukrainiens et les Russes n’ont jamais été des côtés opposés du champ de bataille. Mauvaise idée pour ceux qui connaissent l’histoire. La politique est éphémère, ce qui garantit que le prochain gouvernement ukrainien n’est pas proche des Russes.

    • aleksandar dit :

      Il n’y avait pas « d’Ukraine » au Moyen Age

      • LucienBay dit :

        En effet. Ici, nous n’avons de la place que pour un petit texte. Je n’ai pas l’intention d’écrire un livre d’histoire dans cet espace. L’histoire ukrainienne commence vers 860 (L’État de Kiev). Donc, avant l’histoire russe, ce sont les Ukrainiens qui ont apporté leur langue et leur religion aux Russes et non l’inverse. Ce sont des «cousins» et ont toujours marché ensemble.

        • Profète dit :

          Justement LucienBay…, c’est là (« Rus’de Kiev », que vous nommez « Etat de Kiev »), que commence l’histoire relativement récente de la Russie. L’Etat de Kiev n’a jamais existé en ces temps.
          Le « coeur » de la Russie bât à Kiev. La « tête et les bras » de la Russie sont à Moscou…! Ecoutez les historiens soviétiques.

        • VENOM dit :

          d’ailleurs beaucoup de villages russes portent un nom d’origine ukrainienne

        • aleksandar dit :

          Sauf qu’il n’y a pas a l’époque de distinction entre ukrainien et russe, ni ethnique,ni politique, ni sociologique
          Et  » apporté » me semble exagéré puisque la Russie est née a Kiev, sa capitale avant le déplacement de la cour, des fonctionnaires et du Metropolite vers Moscou qui était déjà sous sa domination

      • Alain d dit :

        Oh le clown, vous avez une carte de la Russie à nous présenter concernent la période du Moyen Age ?
        C’est le commerce des vikings en Mer Noire et sur le Dniepr (ou Dnipro) qui passe par Kyiv (Kiev) et finit sa course dans cette mer qui aura engendré une nouvelle économie.
        La République Populaire d’Ukraine est née en 14-18. La Biélorussie, l’Ukraine et la Russie ont des cheminement parallèles, nés de cette nouvelle économie d’expatriés slaves nordiques. Un Empire est un empire, et tous les empires ont été éphémères, les nations restent, ce que n’arrive pas à digérer le prétendant tsar Poutine.
        En lutte très longtemps, l’Allemagne, la France, le Royaume-Uni, l’Italie, l’Espagne et le Portugal ont décolonisé, puis se sont unis, tandis que la Russie nous rejoue un scénario d’autre époque, en tentant de recoloniser, en Afghanistan, en Tchétchénie, en Géorgie, et maintenant en Ukraine.
        Et pour quels résultats? Un branlée en Afghanistan, une dictature intégriste en Tchétchénie, avec un je te tiens, tu me tiens par la barbichette entre Kadyrov et Poutine. Avec des territoires annexés fantoches en Géorgie et l’annexion de la Crimée non reconnue, et la partie occupée dans le Donbass dont l’économie a été réduite au minimum. Et combien de jeunes russes ont donné leurs vie pour ces folies ? Combien de blessés de guerre en Russie? Combien de jeunes veuves?
        Tous les voisins de la Russie ont peur de celle-ci et tentent de prendre leurs distances.
        Même la Biélorussie, malgré les apparences d’un dictateur qui pour ne pas se faire virer a appeler Moscou à l’aide en dernier recours.
        La Russie n’a vraiment rien apprise de l’Histoire, c’est bien dommage pour les peuples de l’ex-URSS qui paient cash la folie de Poutine.

  3. philbeau dit :

    Aïe ! Les ennuis commencent , pour l’Europe…Vous aviez aimé la guerre du Kosovo , vous allez adorer celle du Donbass…
    Quelle dérision pour les atlantistes , de voir avec quelle facilité Washington manoeuvre les européens dans son intérêt .On vient de mettre le pied en terre inconnue pour les mois qui viennent . Franchement , après le covid , c’est au moins ça dont nous avions besoin !

  4. lxm dit :

    Faut se préparer à quitter l’OTAN pour ne pas être entrainé dans une guerre contre la Russie, mieux de le faire avec d’autres pays européens pour fonder au même moment, le même jour qu’on partirait, notre propre organisation européenne de défense.
    Rappelez vous que les vassaux sont toujours sacrifiés pour les intérêts du maître.

    • hoopy dit :

      Il faut arrêter de penser systématiquement européen en matière de défense. Aucun pays autre que la France ne voudra/pourra sortir de l’OTAN.

    • Anonymousse dit :

      « Vaincus, ruinés et soumis aux ordres US ».
      Voilà comment les pays européens vont finir à cause des tarés qui dirigent à la place de biden.
      On nous entraine dans un bon conflit conventionnel aux conséquences désastreuses.

      • blavan dit :

        Effectivement, après avoir vu l’excellent document sur Trump (Arte du 6/04) Biden semble une marionnette que les fonctionnaires américains va-t’en guerre vont balader .

    • Mica X dit :

      Apparemment les anciens pays du pacte de Varsovie ne sont pas chauds pour y retourner…
      Bonne journée

    • Captain Pif dit :

      Euh… avec le Luxemburg?

  5. R2D2 dit :

    Jens Stoltenberg… est ce que quelqu’un peut me dire quelle est sa valeur ajoutée? Je n’arrive toujours pas à comprendre à quoi il sert.

  6. AirTattoo dit :

    C’est une belle erreur, si aujourd’hui la situation est aussi mauvaise c’est a cause de l’OTAN et des missiles déployés en Turquie alors que Vladimir voulait rejoindre l’Europe ou du moins s’en rapprocher.
    Maintenant con continue de gober la propagande Américaine.
    Pour ce qui est des pays de l’ex URSS, là, il y a un passif d’occupation et de répression, donc c’est compréhensible de ne plus faire confiance à l’Ours mais de la à rejoindre l’OTAN … c’est rejoindre le mensonge pour bénéficier des largesses de l’oncle Sam, c’a m’écœure et on devrait quitter cette organisation politique au service d’une vision vieillotte et laisser les européens avec leurs bombes nucléaires a gravités

  7. Rémi Mondine dit :

    je refuse de mourrir pour les nazis de Kiev.
    A la fin de la guerre froide l’OTAN avait promis qu’il n’y aurait pas d’élargissement á l’est. Désormais on parles de l’Ukraine.
    Que cherche t’on? A mettre la Russie tellement sous pression qu’elle se sente agréssée? Il faut réviser les livres d’histoire. Je doute que les Russes aient oubliés que napoléon et Hitler se sont enfoncés en Russie en partant de Pologne. Comment voulez-vous que les russes prennent une ligne de départ à la frontiére du Donbass.

    • fredoo75 dit :

      La Russie avait aussi garantie l’intégralité du territoire de l’Ukraine si elle lui rendait les têtes nukes…. Après qui a commencé ?

      • Ion 5 dit :

        Oui et alors? Formellement la Russie n’a pas envahi l’Ukraine non plus…

        A toutes fins utiles, j’ai écrit « formellement »…

      • aleksandar dit :

        Kosovo

      • Royal Marine dit :

        Ce qui sous-entendait que l’Ukraine restait dans la Fédération de Russie, non? Au lieu d’écouter les chants de sirènes US, oh, combien trompeuses…
        Est-ce que ça sous-entendait aussi que les élections légales d’un Président ukrainien soient respectées? Sûrement! Mais vous avez remarqué comme les élections d’autres pays, lorsque le résultat ne leur plaît pas, sont systématiquement remisent en cause, et autorise la CIA à fomenter une révolution de couleur de type coup d’état?
        Aux USA, dont les dernières élections présidentielles ont prouvé que le système électoral américain était proche et aussi démocratique que celui d’un état africain, on se targue pourtant d’habiter un état démocratique…
        MDR!

        • Alain d dit :

          L’Ukraine et la Fédération de Russie sont deux entités distinctes, nées de l’explosion de l’URSS, suite à la mauvaise gouvernance chronique de Moscou.
          Plus tard un accord a été trouvé sur l’ Oblast de Sébastopol, prêté à la Russie pour une période déterminée et renouvelable.

        • Alain d dit :

          Un peu vite, ce doit être le port-base militaire qui était loué à Moscou, mais ceci explique la grande concentration de russes dans cet oblast (militaires + familles + commerces + maintenance des équipements)

    • Orion dit :

      Mettre dans le même paragraphe le moustachu énervé et Napoléon franchement c’est pas raisonnable. Surtout en ce moment où certains excites voudrait ne pas célébrer son bicentenaire.

      • aramis dit :

        Staline, à qui il avait été demandé de faire la comparaison avait répondu : « on ne compare pas un tigre et un chaton ».
        Je ne sais pas si l’histoire est vraie mais elle est bien dans l’esprit des jugements sur autrui que portait le petit père des peuples.
        Le tigre bien sûr était Napoléon.

    • Machin 10 dit :

      Vous avez juste oublié que la Russie a annexé une région d’un pays souverain (Crimée) et qu’elle tente d’en récupérer deux autre (Donetsk et Loughansket).

      Résultat votre diatribe contre l’OTAN guerrier est assez ironique.

      • aleksandar dit :

        Et les habitants de la Crimée sont très content d’avoir été  » annexés  »
        Mais pour les occidentaux la volonté des peuples disposer d’eux même, c’est a géométrie variable

        • VENOM dit :

          la vraie population de Crimée à préférer éviter un bain de sang , suite à la mascarade d’un pseudo vote !! mais bon , discuter de la Crimée avec un putin’boys c’est comme d’essayer faire jouir une poupée gonflable

      • révisez votre histoire . la Crimée a toujours était russe .c’est un certain Khrouchtchev secrétaire du parti communiste
        qui a donné la Crimée à la république soviétique d’Ukraine.
        l’otan ,j’ l’ai connu en 1964-1965 aux FFA .de Gaulle ,nous sommes parti en novembre 1964 en ayant reçu notre
        armement français après l’us . à cette époque face au bloc communiste ,nous tenions 6 heures après cela ,on était
        mort.et maintenant qui a avancé?

      • Royal Marine dit :

        Si les Républiques séparatistes avaient dû rejoindre la Russie, ce serait fait depuis longtemps, puisque c’était la demande des populations… Mais Poutine n’a jamais répondu à cette demande.
        En revanche en Crimée, s’est tenu un référendum… Sous surveillance de l’ONU et l’OSCE, dont les observateurs n’ont rien trouvé à y redire… Mais que Washington a contesté…

        • Thaurac dit :

          Sous surveillance de l’ONU et l’OSCE, dont les observateurs n’ont rien trouvé à y redire…;) mais bien sûr

        • Alain d dit :

          Comme baratineur, vous ne rentrez toujours pas dans le TOP10.

      • Profète dit :

        VOUS SAVEZ FAIRE LA DIFFERENCE ENTRE « REINTEGRER » et « ENVAHIR » ? – POURQUOI ET COMMENT LES TÊTES BRÛLEES QUI DIRIGENT L’OCCIDENT ET QUI LA CONDUISENT A SA PROPRE PERTE, VONT-ELLES DECIDEZ A LA PLACE DU PEUPLE DE CRIMEE ? LE TEMPS DES COLONIES N’EST-IL PAS FINI ?

        SELON CERTAINES SOURCES, UN PAYS CREE DE TOUTES PIECES EN 1947 SUR LA TERRE PALESTINIENNE, VEUT/VOULAIT DEMENAGER EN CRIMEE DEPUIS 1992. D’OU AUSSI LA RECUPERATION DU MAÏDAN DE 2014. MAIS COMME LA RUSSIE NE S’EST PAS LAISSEE PILLER A L’IMAGE DE L’AFRIQUE, LES DIRIGEANTS RUSSES DONT SURTOUT POUTINE, SONT EN ENCORE PLUS ASSIMILES A DES MECHANTS PAR LES GENTILS.

    • Castel dit :

      J’ai du mal à comprendre que certains s’obstinent à présenter les Ukrainiens comme des nazis, alors qu’aux dernières législatives, le seul parti se référant clairement à ces idées (Svoboda) n’obtient que 2,3% des sièges !!
      Le parti majoritaire (44% des voix) « serviteur du peuple » est dirigé par Volodymir Zélensky, qui est…..juif, lui-même !!
      Un peu étonnant quand même pour un pays censé être dirigé par des sympathisants nazis !!

      • HYLE dit :

        La notion de nazi a évolué, aujourd’hui plus personne n’est nazi, puisque le nazisme introduit un racisme et une hiérarchie entre les blancs. Le paradoxe est que certains se réclament du nazisme, ne peuvent l’être, à l’instar d’un français ou d’un slave.

        Ceci écrit, l’Ukraine est fondé par des polonais et des russes en 1922 puis par le nazisme avec une grosse partie de population allemande (qui fuira après la 2eGM) et un leader interlope que fut Bandera. D’ailleurs toute l’élite ukrainienne actuelle célèbre Bandera comme un héros, et tant d’autres leaders nazis, car ils y voient une source de la lutte contre le soviétisme et désormais contre la Russie. Vous me direz, il y a bien des blancs qui célèbrent Mandela alors que son projet a toujours été d’exterminer les blancs en Afrique du Sud, 20 ans de prisons l’on amené à passer du massacre vite faite bien fait, au Grand Remplacement progressif.

        Pour finir, les polonais réclament toute la région de Lviv/lvov/Limberg, et les hongrois une partie de l’ouest. Tout comme les russes leurs revendications sont légitimes.

        Le problème essentiel de l’Ukraine, est que comme beaucoup de pays fantoches, comme l’Algérie, ils n’existent que parce qu’ils se créent un adversaire mythique (Russie, France) qui soude non pas un peuple mais des haines. Et comme beaucoup de pays créés ex nihilo (on pourrait penser à ceux d’Afrique), il faudrait laisser les guerres scinder les pays pour en faire des états basés sur une légitimité linguistique ou culturelle ou ethnique.

        • LEONARD dit :

          La notion de nazi a surtout été abondamment utilisée par les partisans de Ianoukovytch pour discréditer la Révolution Orange qui les a foutu dehors.
          En réalité, tous les conflits attirent des militants d’extrême droite, plus « mili » et « engagés » que l’extrême gauche.
          Le Dombass n’ a pas fait exception et on y a retrouvé les têtes brulées d’Azov se battre face aux ultras du MIR soutenus par Moscou.
          Par contre, les uns sont médiatisés par tous ceux qui veulent diaboliser l’Ukraine et les autres sont cachés par les mêmes.
          http://www.slate.fr/societe/au-nom-de-la-race-blanche/episode-4-terrorisme-extreme-droite-conflit-ukrainien-laboratoire-creuset-militarisme

        • Castel dit :

          Ce que vous dites sur Mandela décrédibilise l’ensemble de votre article….
          Même si à ses débuts Mandella était plutôt sur la ligne dure de l’ANC, vingt ans plus tard, son projet était tout autre, comme le prouve son projet de « Nation arc en ciel » qu’il a mis grandement en pratique pendant son mandat.
          Les insinuations de « remplacement progressif » ne relève pas d’une volonté de chasser les blancs, pour les remplacer, mais surtout de la baisse du niveau de vie généralisé , dû surtout à l’épuisement des richesses du sous-sol et du niveau d’insécurité qui touche le pays tout entier, à commencer pour les noirs eux-mêmes…
          A noter d’ailleurs que les quelques massacres qui ont eu lieu en A.F.S. depuis la fin de l’apartheid ont touché essentiellement des immigrants venus tout d’abord du Zimbabwe, et plus récemment du Nigéria, mais , à ma connaissance aucun contre des blancs ( les assassinats de fermiers blancs étant le fait de bandits)
          A noter que la communauté internationale ne s’est pas beaucoup émue de ces massacres, si ce n’est les pays concernés, et on peut se demander quelle aurait été sa réaction si seulement le dixième de ces massacres avaient été commis dans un pays occidental !!!

          • HYLE dit :

            Vous êtes en pleine contradiction, puisque j’ai écrit la même chose que vous, alors en quoi est-ce que mon propos sur Mandela me décrédibilise ?

            Il faut reconnaître qu’il avait une vision purement tribal initialement, puisqu’il voulait aussi chasser d’autres noirs de ce qu’il considérait comme ses terres, mais il a compris que dans le contexte de l’idéologie international, il fallait mettre sous le boisseau son optique tribal pour unir les noirs contre les blancs.

            Le terme Grand Remplacement est à dessein, car ils ont bien compris que les blancs se sont suicidés idéologiquement, donc il n’y a pas forcément besoin de les massacrer physiquement puisqu’ils ne font plus d’enfants, ils ne se défendent plus, etc. D’où la naissance de la notion « arc en ciel », comme Mélenchon utilise à dessein la notion de « créolisation ».

            Le problème c’est que l’idéologie progressiste a mis Mandela sur le pavois du héros, alors qu’il a avant tout une vision raciste de la société. Mais ses hagiographes ont gagné et vous le démontrez.

        • Profète dit :

          « Vous me direz, il y a bien des blancs qui célèbrent Mandela alors que son projet a toujours été d’exterminer les blancs en Afrique du Sud, 20 ans de prisons l’on amené à passer du massacre vite faite bien fait, au Grand Remplacement progressif… » : VOUS ÊTES VRAIMENT UN EXPERT EN CONNERIES.

      • LucienBay dit :

        Oui correct. Les Ukrainiens ne sont pas des nazis. C’est beaucoup de Fake News. Tout comme les Russes ne sont pas nos ennemis. Cette guerre est alimentée par les démocrates américains. La France ne doit pas être impliquée. Nous avons déjà beaucoup perdu économiquement en raison des embargos contre la Russie.

    • ULYSSE dit :

      @Rémi. je ne savais pas que l’OTAN avait pour projet d’envahir la Russie.

      • olivier 15 dit :

        Pas d’envahir. de l’encercler pour la faire tomber. 😉

        • LEONARD dit :

          Reprenez vos cartes:
          La frontière occidentale de la Russie représente moins de 10% du total de ses frontières.
          Encercler sur 10%, c’est compliqué, non !
          Bizarrement, ce complexe d’isolement n’est jamais évoqué avec la Chine, qui a 4600 km de frontières avec la Russie.
          Fantasme poutinolâtre.

      • Dukon dit :

        @Ulysse, ulysse, mon po’vre ulysse
        Merde t’étais plus rusé que cela à Troie …

    • Comment dit :

      Vous refusez de mouRRir, dîtes-vous … Mais en fait, êtes-vous seulement en position de mourir ? Etes-vous un combattant ? Ou un sectateur des nazis rouges qui ont organisé et appliqué l’extermination par la faim en Ukraine (holodomor) ? Ou bien ?

    • lucnets dit :

      Vous avez l’air de croire que les pays de l’europe de l’est ont été forcé de rejoindre l’otan à la fin de la guerre froide. La russie cherche a ce crée un glacis entre eux et le reste de l’Europe. Tous ces pays n’ont pas envie de servir de zone tampon entre la russie et les pays de l’otan ils ont des institutions démocratiques et décide de leur politique étrangère (et veulent rejoindre l’UE et l’OTAN). Il y a eu un énorme loupé des puissances occidentales pour ne pas se rapprocher de la Russie à la fin de la guerre froide c’est un fait mais cela ne justifie pas l’agressivité russes et crée de toute pièce des entités russophone a ces frontières aux détriments de ces voisins (Georgie puis Ukraine). Si la bielorussie n’est pas inquiété c’est parce que c’est déja un état vassal. Les pays baltes ont eu de la chance de s’être précipité très vite au sein de l’UE et de l’OTAN ils auraient été sur la liste.

    • alors dit :

      « Je doute que les Russes aient oubliés que napoléon et Hitler se sont enfoncés en Russie en partant de Pologne »

      Je doute que les russes se rappellent qu’ils ont serrés la main aux nazis au milieu de la Pologne qu’ils ont envahis ensemble.
      Et que dire des autres pays « libérés » par les soviétiques aux yeux de Moscou? Pas étonnant l’incompréhension russe devant leur hostilité, il y a un déni de l’Histoire, de crimes et autres de la part russe, des choses qu’ils n’assument pas et ne veulent pas voir ni faire apprendre aux enfants.
      Seul le récit victorieux a sa place dans les livres d’histoire.
      Pourtant qu’il est bon de se souvenir de toute l’Histoire pour comprendre le présent et la défiance/animosité envers la Russie dans ces pays qui sont encore aujourd’hui méprisés au Kremlin, les considérant presque comme des territoires russes , révoltés et non des pays indépendants ayant des droits souverain de choisir leur destin.

  8. Phytostar dit :

    « la situation semble continuer à se détériorier dans le Donbass [sud-est du pays], où des séparatistes pro-russes défient les forces gouvernementales ukrainiennes. »
    Tout est dit ! Nulle place pour une autre version ; les gentils ukrainiens sont sous la menace des terribles et impitoyables russes…
    Ben voyons.

    • aleksandar dit :

      Lire les rapports de l’OSCE pour savoir qui bombarde qui
      Tout y est répertorié
      Et le coupable est clairement l’Ukraine

    • Captain Pif dit :

      L’Ukraine a des frontières internationalement reconnues.
      La Russie a annexé la Crimée.
      La Russie envoie des armes et des experts au Donbass, où l’état de droit est défié par des séparatistes soutenus par les mêmes Russes.
      Vous voulez une autre version? Revenir à la Crimée « donnée » par Staline? A l’Ukraine berveau de la civilisation russe? Mais oui tout cela estvrai, mais ça ne change rien au rôle agresseur de la Russie poutinesque. Qui est intervenue parce que le pouvoir qui se mettait en place en Ukraine lui déplaisait.

      • sergeat dit :

        La Crimée a été donné à l’Ukraine par un décret de l’ukrainien Khrouchtchev à la tète de l’URSS en 1954 et non par le géorgien Staline.

  9. Olivier dit :

    Heu y a que moi qui trouve que c est une très très mauvaise idée cette histoire d Ukraine dans l otan

  10. Ulysse dit :

    La réaction de l Ukraine n est pas celle attendue par la Russie qui pensait la faire ployer sous ses menaces. les cartes sont rebattues.
    Les Russes vont tenter de renverser Zelensky par l’organisation de troubles internes, tout en augmentant la pression aux frontières.

    • didixtrax dit :

      un « Maïden le retour » en quelque sorte ? je pense pour ma part que les Russes n’ont qu’à attendre la fin de la décomposition interne suivie de l’implosion. Sauf si eux ou leurs protégés sont attaqués.

    • Starbuck dit :

      Maidan 2 en sorte. Un retour de boomerang pour les US?

    • petitjean dit :

      votre ignorance est confondante : plongez vous dans les dossiers sans œillères
      vous oubliez le “coup de Kiev” exécuté par les USA en février 2014. Les USA ont renversé un gouvernement légitime !
      ça vous dit quelque chose ?
      On doit se rappeler combien les événements de février 2014 à Kiev furent un coup d’État des USA soutenus par l’UE ; à cet égard, les révélations de George Friedman, alors directeur de la société Stratfor, ne laissent absolument aucun doute : « Sans aucun doute, ce fut le “coup” [organisé par les USA] le moins dissimulé dans l’histoire. » (« Indeed, it was the most overt coup in history. »)

      Maidan, ça vous dit quelque chose ?
      https://www.les-crises.fr/?s=maidan

      • Indy dit :

        Apres le SAKER, les Crises : vous etes champion des sources pourries…

    • twouan dit :

      Si l ukraine veut sa liberté, elle doit la gagner. Elle a restitué ses armes nucléaires contre son intégrité. Son intégrité est bafouée.
      Il y a bien assez de plutonium en Ukraine pour faire un bon paquet de bombe. A la place des russes, je me méfierais.

  11. Pépico dit :

    C pas compliqué d comprendre q les Russes comme d’autres Pays d m… cherche à s’imposer pr des raisons politiques ( et toutes sortes d’intérêt qu’on ignore) , mais aussi faut faire travailler les Soldats, sinon ils reviennent chères d n rien faire à part des entraînements à la Rambo et q sais-je encore..! N soyons pas dupes, les géants d la finance pilotes le système, faut bien mettre en place la « mondialisation » quoique qu’il en coûte et tant pis pr les civils.

  12. hoopy dit :

    A mon avis, l’Ukraine pourra peut-être rentrer dans l’OTAN, mais en étant amputée d’une partie non négligeable de son territoire. Je ne pense pas que la Russe pourra accepter une Ukraine dans ses frontière actuelle au sein de l’OTAN. Au final, l’Ukraine ferait mieux de suivre une approche à la Finlandaise car mettre l’OTAN dans l’équation ne peut que mettre l’Ukraine à feu et à sang.

    • Castel dit :

      Vous pouvez me citer un pays appartenant à l’OTAN que la Russie a osé mettre à feu et à sang ?

      • hoopy dit :

        La Russie récupèrera une partie de l’Ukraine avant qu’elle ne soit dans l’OTAN. Ensuite, ce qui reste de l’Ukraine (Kiev et la partie polonaise) pourra aller dans l’OTAN comme bon lui semble car la Russie aura son buffer (comme avec la Bieorussie). Cette volonté affichée d’aller dans l’OTAN sans y être est pour moi destructeur pour l’Ukraine (elle a d’ailleurs perdu déjà la Crimée pour la même raison).

  13. Starbuck dit :

    Si l’OTAN, ne change pas ses règles d’adhésion aucune chance pour l’Ukraine. Il y a un article qui stipule qu’un pays candidats ne peut adhérer si il a un conflit larvée sur son territoire. A moins que les US décident de supprimer cet article, il n’y a donc aucune chance. C’est ce que Poutine cherchais ni plus ni moins avec le Dombass.
    Les ricains nous font chier à vouloir toujours pousser l’otan plus loin.
    S’ils veulent la guerre avec la Russie ils n’ont qu’à la faire tous seul.
    C’est curieux qu’il y est des bon et des mauvais rebelles. Les pros russes du Dombass sont des mauvais à abattre par contre les egorgeurs Syrien sont des bons qu’il faut soutenir.

  14. Maître Luke dit :

    Qu’est-ce qu’on attend pour envoyer une aide militaire et logistique massive en Ukraine ainsi que des volontaires pour renforcer les défenses de ce pays ? L’Ukraine a durablement tourné le dos à la Fédération de Russie et à son régime criminalo-mafieux qui sévit depuis plus de 20 ans déjà: génocide tchétchène, nettoyage ethnique en Géorgie dans les soi-disant « régions séparatistes », noyade volontaire des sous-mariniers du Koursk et terrorisme d’état à travers la destruction du MH-17 en juillet 2014 et le martyr chimique des populations sunnites de Khan Cheikoun et de la Ghouta orientale en avril 2017-2018. ASSEZ !! On dit que Poutine ne respecte que la Force. Alors on attend quoi ??

    • blavan dit :

      C’est qui l’aide militaire à envoyer ? La France a déjà assez à faire au Sud, n’en rajoutez pas !!!!

    • philbeau dit :

      Mais on n’attend que vous! Passez devant s’il vous plaît …

      • LucienBay dit :

        Ne compte pas dessus. Quand la guerre arrive, les verts et les progressistes sont les premiers à déserter. Mais je ne serais pas surpris si notre président délirant était le premier à soutenir militairement les Américains dans une guerre en Ukraine. Les Russes ne sont pas nos ennemis et n’ont pas l’intention d’envahir l’Europe. Mais ils n’accepteront jamais l’Ukraine dans l’OTAN.

    • Anonymousse dit :

      Vas y jouer les matamores , passe devant et montre nous…

    • HBOB dit :

      Bah vas y luke. Prends ton billet d’avion pour Kiev. N’aie pas peur, la force est avec toi.

    • EBM dit :

      @ Maître Luke les états Baltes ne sont pas très chaux pour se coltiner les Russes. Mais sinon les américains aident déjà l’Ukhraine.

      Pour les méfaits Russes, dans certains cas je vous laise la responsabilité de vos propos (« noyade volontaire » « nettoyage ethnique »?).

    • Starbuck dit :

      Oh la vache….La propagande américaine a des effets. Voulez vous que l’on énonce l’équivalent pour vos chère américain ? Coups d’état en Amérique du Sud et centrale, en Géorgie, en Ukraine, guerre partout dans le monde sous des prétextes fallacieux et mensongés, intimidations de ceux qui s’avise à ne pas vouloir suivre. Des pratiques digne de la cosa nostra, on vas passer sur les intérêts personnels de Biden et de son fils…mafieux disiez vous?

      • Bobolafleur dit :

        #intérêts personnels de Biden et de son fils#
        Oh la vache….La propagande trumpienne a des effets.

        • Starbuck dit :

          Propagande Trumpienne ? Ben non, nombres d’articles en parle. Donnez vous la peine de chercher

    • Pierre dit :

      Oulala, tu m’as l’air d’être un bon toi. Les choses sont simples hein? L’Ukraine gentil, la Russie méchant. C’est bien mon gars, toit ta femme elle ne doit pas avoir à trop te bobardiser quand elle voit son mec. 🙂
      t puis surtout on attend quoi? Ben on attend que tu passe devant, champion.

    • Olivier dit :

      Qu’entendez-vous par noyade volontaire des sous-mariniers du Koursk ?

    • Paddybus dit :

      Maitre loke…
      Vous en avez oublié … il assassine les journaleux, les opposants d’opérette, les anglo-russes… il faut retourner à votre manuel du bon neuneu… et apprendre encore… vous ne dominez pas toute la doxa… elle est pourtant tellement simple…!!!
      Mais je dois reconnaître que c’est beau une belle colère… ça pose son homme… ça ferait presque humaniste … certes de pacotille, mais pour les aveugles, ça passe…
      Allez, en cherchant un peu, vous allez nous en trouver d’autres…!!!

    • Rb dit :

      Bravo maitre luke, tu as bien appris la propagande médiatique occidentale.

    • aleksandar dit :

      Ben vas y………..
      On te regarde

    • datamo dit :

      Bonne nouvelle, on vient de retrouver le soldat Morales

  15. Mike dit :

    Les ukrainiens ont raison. Il est temps de remettre la Russie à sa place. Ils vont faire quoi les russes? Pousser plus loin? On verra si l opinion publique russe en supportera le prix. L armée ukrainiennes de 2021 n a rien à voir avec l armée de 2014 et eux se bâteront pour leur territoire et avec le support de leur population. Que la Russie se de….e avec ce qu il reste du dombass et que le reste de l Ukraine rentre dans l’otan pour un paix durable.

    • aleksandar dit :

      Ils vont faire quoi les russes ?
      Couper le robinet du gaz
      Adieu les revenus liés au transit

    • aleksandar dit :

      bâteront ?
      Comme des ânes
      Vous avez raison !

  16. BRIMAR dit :

    Simple déclaration politique de la partie Ukranienne pour tenter de forcer la main à la partie russe. Pas sûr que cela soit si subtil que ça, et je dirai même que cela risque d’avoir l’effet contraire, au moins au sein de l’opinion publique.

    L’Ukraine ne rentrera pas dans l’OTAN à moins que la guerre entre les pays membre et la Russie ne soit imminente et on en est très loin vu le niveau de préparation des forces de chaque côté à une guerre d’intensité. On peut faire des batailles d’inventaires d’armes diverses plus ou moins évoluées technologiquement, à la fin c’est le niveau de préparation des fantassins qui prime et que ce soit côté OTAN ou Russie, on est très loin encore des niveaux de préparation de l’époque de la guerre froide, et on ne parle même pas du nombre de fantassins alignable en peu de temps.

    Personne ne se risquera ici à entrer dans un conflit ouvert pour déboucher au final sur une guerre n’opposant que quelques brigades qui seront très vite essoufflées, quel que soit le vainqueur.

    L’Ukraine fait bien partie du PPP, mais a adhéré à peine quelques mois seulement avant… La Russie. Actuellement, mise à part les partenariats « nouvelles opportunités », l’Ukraine jouit d’autant de rattachement juridique à l’OTAN que la Serbie. Si ça se bat, ce sera 1 vs 1 comme pour la Georgie. La seule chose d’imprévisible, est la réaction de l’ensemble des dirigeants de toutes les parties en présence, qui eux, contrairement à leur ainés durant la guerre froide, n’ont connu les conséquences d’un conflit majeur pour leur permettre de garder la tête froide.

  17. Prophète du Grand Bousin dit :

    Impeccable. Une adhésion ukrainienne à l’OTAN ne pourrait que dériver vers le modèle turc. Ils se serviraient de cette organisation comme bouclier pour passer à l’offensive comme les turcs le font déjà depuis quelques années. La seule raison d’ailleurs pour laquelle tonton Vlad ne leur a pas mis une fessée. Et je suis loin d’etre un fan de Vladimir, restons logique. Qui veut crever pour Donetsk et Lougansk ?

    • Thaurac dit :

      Certains sont allés mourir pour Narvik, d’autres à Kolwezi…C’est ça une armée de métier.

  18. Amiral Bigorneau dit :

    ÂNERIE TOTALE.
    Si on veut rendre les russes encore plus paranos, engendrer plus de rancoeur, et leur fournir des motifs d’interventions, il n’y a que ça à faire.
    Ce qui ne veut pas dire qu’on ne peut pas aider les Ukrainiens .
    Mais installer l’OTAN en Ukraine serait une énorme erreur.
    Déjà qu’il avait été promis aux russes qu’il n’y aurait pas d’extension de l’OTAN dans les pays de l’est et particulièrement en Pologne ! Poutine estime, à juste titre, que l’occident à Trahi sa parole.
    On aurait mieux fait de pratiquer une autre politique maintenant la Russie la moins éloignée possible de l’occident et del’Europe, car le jour où le casse pipe avec les chinois sera à notre porte, nous ne pourrons alors que le regretter amèrement notre aveuglement.
    Poussez quelqu’un le dos au mur est toujours stupide.

  19. Appolo dit :

    Et il a tout a fait raison de dire cela. Si un jour l’Otan intègre l’ukraine (malheureusement pas de suite), c’est évident que la russie se calmera immédiatement. C’est exactement le même raisonnement qu’on suivi tous les ex pays de l’est, qui dès leur liberté retrouvée, on fuit tous les accords avec la russie pour rejoindre la prospérité et la sécurité (UE et Otan).
    On peut dire ce que l’on veut de l’Otan et des USA, mais ils nous ont assurés la sécurité depuis 50 ans (les ex pays d el’est n’ont pas eu tant de chance, ni même l’ukraine la georgie et la transnistrie). Les USA ne sont pas parfait, mais ils ne nous ont jamais envahis, nous laissent voter pour qui on veut, et nous ont apportés un bon niveau de vie. Que ceux qui ne sont pas d’accord est estiment que la russie est top, je leur suggère d’abandonner la france et d’aller émigrer en russie, bien sur en abandonnant leur niveau de vie (santé, retraite, …) pour se mettre au niveau russe.

    • Sorel dit :

      Les américains nous ont envahi en 1944.
      Nous subissons leur occupation depuis cette date.
      Le niveau de vie, ici en France on le doit aux luttes sociales d’avant et d’après guerre.
      Mais sans doute pas à tes génocideurs d’indiens.
      Si les ukrainiens veulent se libérer du joug russe, ça serait bien que nous en France, on se libère du joug américain.
      Yankees Go Home!

      • Castel dit :

        Vous avez dû oublier que ce sont les Allemands qui ont commencés à nous envahir en 1940….
        Sans cela, on ne les auraient jamais vu chez nous, et d’ailleurs ce sont ces mêmes Allemands qui ont déclaré la guerre aux USA, après l’attaque Japonaise sur Pearl Harbour, par solidarité avec son allié d’alors.

      • Souvenirs d'Asie Centrale Soviétique dit :

        Sorel, tu as des soldats américains qui t’empêchent de vivre au quotidien là ….? Il y en a devant le pas de ta porte ?
        Là tu fais dans le ridicule ou la provoque « trollesque » ! Je ne sais pas ce que tu fumes mec, mais c’est surement de la bonne !

    • Mica X dit :

      Et en échange, car nous ne sommes pas des méchants, on laisse venir les russes qui souhaitent quitter leur pays pour venir vivre sous la férule des méchants occidentaux.
      On ne saura pas où les mettre au début mais ils sont intelligents, bien éduqués, travailleurs et s’intègreront sans problème.
      Ici on parle déjà russe dans les supermarchés, les magasins, dans les bus, dans les cafés (bon lorsqu’ils sont ouverts)…
      Dobryi outram

  20. petitjean dit :

    Qui veut la guerre et à quelle fin ?

    https://www.dedefensa.org/article/lukraine-aux-couleurs-du-wokenisme

    bien lire :

    « « Les Américains veulent la guerre. Les personnes que Biden a nommées ont une haine émotionnelle de la Russie. J’ai parlé à des membres du gouvernement qui sont proches du parti Démocrate, et ils m’ont dit qu’il y a un désir émotionnel pathologique de faire la guerre contre la Russie, provenant en grande partie du fait que les Tsars étaient antisémites et qu’il y a toujours la haine de leurs ancêtres : “Regardez ce qu’ils ont fait à mon arrière-grand-père”. Et donc ils sont prêts à soutenir les nazis, à soutenir les antisémites ukrainiens. Ils sont prêts à soutenir les antisémites d’aujourd’hui dans le monde entier, tant qu’ils récupèrent cette concentration émotionnelle sur une sorte d’économie post-19e siècle. J’ai rencontré ces gens. Leur émotion est celle de la haine et de la colère. Vous pouvez regarder leur visage et voir ce qu’ils sont devenus. C’est vraiment dangereux. Ils sont fous. Et Poutine a tout à fait raison. L’Amérique a obtenu son pouvoir en ne respectant pas ses accords. Elle a rompu toutes ses promesses avec les natifs américains pour prendre leurs terres. Elle a rompu son accord avec l’Iran. Elle a rompu l’accord ukrainien de Minsk, et le JCPOA auparavant. Alors quel est l’intérêt de signer un accord avec les Américains… ? » » (…..)

    • Comment dit :

      L’émotion est un leitmotiv dans cet extrait … au point qu’on apprend le concept de haine émotionnelle …

      J’en suis tout ému …

  21. Dubourg dit :

    Soutien total au camarade poutine. L uk dans l OTAN sera un casus belli contre l urss. Nous ne nous laisserons pas faire.

  22. Souvenirs d'Asie Centrale Soviétique dit :

    Monsieur LAGNEAU, quand il s’agit du maitre du Kremlin (grand chef d’un Paradis terrestre incompris) et de sa bande, vos forums se transforment très vite en boite de nuit pour divisions entières de Trolls Poutiniennes … Certains russophiles béas sont passés maitres dans l’art de l’inversion accusatoire permanente imitant parfaitement leur maitre à penser : « c’est pas nous c’est juste l’autre en face », on se croirait presque dans l’état d’esprit des gens du Proche-orient (refusant toute critique) !!! Certains diront que c’est un mal pour un bien.

    Tout ça fait partie d’un type de « psyops » super rodées, bref avec des amis comme cela à l’Est, on n’a plus besoin d’ennemi … 😉

    • Nexterience dit :

      « Une boîte de nuit pour divisions entières »
      Rappelez vous; c’était il y a longtemps certes: en boîte, il y avait plus de danses que de guerre 😉

    • Comment dit :

      +1

    • blavan dit :

      Quand on a une analyse de cour de récréation, on se réfugie derrière le mot magique de ceux qui n’ont pas d’argument « le troll ».

    • petitjean dit :

      problème de mémoire peut être, ou…..pire !
      oui, les russes ne sont pas des enfants de cœur, pourquoi le seraient-ils ? Et l’Otan, c’est à dire les USA, voulez vous que nous fassions la liste de leurs innombrables coups criminels ?
      svp, plongez vous dans les dossiers sans œillères
      vous oubliez le “coup de Kiev” exécuté par les USA en février 2014. Les USA ont renversé un gouvernement légitime !
      ça vous dit quelque chose ?
      On doit se rappeler combien les événements de février 2014 à Kiev furent un coup d’État des USA soutenus par l’UE ; à cet égard, les révélations de George Friedman, alors directeur de la société Stratfor, ne laissent absolument aucun doute : « Sans aucun doute, ce fut le “coup” [organisé par les USA] le moins dissimulé dans l’histoire. » (« Indeed, it was the most overt coup in history. »)

      Maidan, ça vous dit quelque chose ?
      https://www.les-crises.fr/?s=maidan

      et puis, consultez et présentez nous une carte européenne où sont positionnées les nombreuses bases militaires américaines de plus en plus proche de la Russie. Et après, vous nous direz qui menace qui ?
      un peu d’objectivité ne peut nuire………………

  23. Piliph dit :

    La France et l’Allemagne – au minimum – s’opposeraient à cette demande d’adhésion.

    • aramis dit :

      Staline, à qui il avait été demandé de faire la comparaison avait répondu : « on ne compare pas un tigre et un chaton ».
      Je ne sais pas si l’histoire est vraie mais elle est bien dans l’esprit des jugements sur autrui que portait le petit père des peuples.
      Le tigre bien sûr était Napoléon.

  24. ULYSSE dit :

    C’est amusant. La plupart des commentaires defendent la position de la Russsie, qui expliquent -ils, est fondée sur sa crainte d’une agression du bloc occidental. Personne n’évoque la position des principaux intéressés, cad les Ukrainiens. Or si ces derniers demandent à bénificier du parapluie US c’est qu’il ont de bonnes raisons. C’est bien leur territoire qui a été envahi par les russes. Ils veulent donc se protéger d’un nouveau grignotage ou d’une intervention russe dans leurs affaires intérieures destinée à placer un pouvoir à sa botte. Quoi de plus légitime ?

    • Clavier dit :

      On peut comprendre effectivement qu’ils souhaitent l’aide de l’OTAN pour récupérer leur Donbass, mais ils se fourrent le doigt dans l’oeil s’ils s’imaginent qu’on va faire la guerre pour leurs beaux yeux …. au mieux l’Amérique les armera un peu

      • Thaurac dit :

        « s’ils s’imaginent qu’on va faire la guerre pour leurs beaux yeux »
        Vous parlez pour vous avec le « on » ?

    • Rb dit :

      Non, c’est juste que la situation est bien plus complexe que ce que votre texte laisse penser : il y a une guerre civile en Ukraine entre les pro occident de l’ouest du pays et les russophones ukrainien de l’est, c’est une réalité, il n’y a qu’à voir les résultats des élections en Ukraine des dernières décennies. Le président ukrainien a subi un coup d’état au début de Maidan car il avait accepté un deal avec les russes sur la note de gaz impayé… et depuis la guerre fait rage la bas car l’ouest russophone n’a pas toléré ce coup d’état sans parler qu’on les emmerdent sur leur langue : il voulait carrément interdire l’usage du russe en Ukraine où c’est la langue maternel d’un paquet de gens dans le pays, pas loin de 50%.
      Enfin bref toujours les visions simpliste des gens qui regardent leur télé et avalent la propagande médiatique sans aller voir les points d’achoppement des 2 parties…

      • ULYSSE dit :

        @Rb Bien entendu que la situation est plus complexe , que ce que permet de présenter un texte de quelques lignes. Mais en toutes hypothèses l’usage, à peine déguisé de la force armée par un pays tiers, n’est pas la solution la plus adaptée à la résolution d’un problème complexe qui doit ête réglé en interne par la population ukrainienne.

    • aleksandar dit :

      « C’est bien leur territoire qui a été envahi par les russes »
      La propagande pour les nuls

      • ULYSSE dit :

        @Aleksansdar. Je m’incline devant la force de votre argumentation. Comme l’a rappelé le président Poutine. C’est celui qui dit qui est.

      • Thaurac dit :

        La vérité pour les normaux!

    • Dodo dit :

      Faut pas être stupide, aucun autre pays que la Russie n’est défendue ici avec tant d’acharnement et tant de pseudos nouveaux qui bien souvent sont le fruit de la même « bande » voulant se donner plus d’importance en laissant croire qu’ils sont le « peuple », qu’ils sont là « majorité » contre une élite déviante allant contre notre intérêt.
      Même la France n’est pas défendue ici, du moins pas par les mêmes.

      La Russie manipule une opinion, use de trolls et sait utilisé les idiots utiles hyperactif d’internet, souvent même d’autres pays (ayant un terreau utile contre la France et l’occident) pour être défendue au moindre article parlant de la Russie.
      Les mêmes individus qu’on retrouvera sur Sputnik et qui à chaque article négatif et qui enfonce la France, créera une satisfaction collective se mesurant aux « likes » . Peu sont en réalité français et les seuls français sont ceux qui sont attirés par les articles dénonçants l’immigration et de l’anti américainsme.
      Pas un seul pro russe sur internet n’est pas contre les USA , l’Otan, l’UE, c’est toujours le même refrain, les mêmes arguments, la même ligne qui se répète encore et encore en marteau thérapie et tous ceux qui ne sont pas sur cette ligne sont inféodés aux Américains.

      Mais en réalitési pour eux cette logique s’impose dans leur combat de l’Amérique, de l’occident, l’inverse n’est pas vrai. On trouve bien souvent des personnes critiquant la Russie mais n’étant pas présentent pour défendre les Américains, pourtant elles seront mises dans le même tiroir, car on cherche un combat binaire dans l’esprit pro russe on veut se rassurer de bien se battre contre les intérêts américains. L’idée européenne est écartée, évincée, crainte. Croire que l’Europe puisse s’éloigner des USA sans se rapprocher des russes est inconcevable dans leur esprit binaire ou soit tu es contre les russes et avec les américains, soit contre les américains et avec les russes…

    • PK dit :

      Certes, c’est légitime, mais comme si les Corses demandaient leur indépendance. On ne supporterait pas qu’un Américain ou un Russe viennent y fourrer leur nez. Ça s’appelle une chasse-gardée. Les Américains l’appliquent avec un périmètre extrêmement large (doctrine Monroe) tandis que les pays raisonnables se contentent de leurs frontières ou leurs zones d’influence historique.

      Mais manifestement, ça défrise beaucoup de monde. Enfin, quand c’est l’autre…

      • alors dit :

        Exactement le Donbass est un territoire ukrainien, comme peut l’être la Corse à la France, il n’est pas normal que l’étranger russe y vienne y foutre son nez, c’est la chasse gardée de l’Ukraine

    • LEONARD dit :

      @ULYSSE
      D’autant plus, rappel utile,
      – Que le Dombass et la Crimée font légalement partie du territoire ukrainien.
      – Que des soldats russes sont ouvertement présents sur ces territoires,
      – Qu’en conséquence, la Russie est agresseur et l’Ukraine agressée,
      – Que les troupes russes défilent par trains entiers depuis tout l’Ouest russe depuis 10 jours en direction de l’Ukraine et que c’est peu probable que ce soit pour le tourisme.
      – Qu’il n’y a pas de troupes occidentales stationnées en Ukraine,
      – Que l’élection de Zelensky ne peut être qualifiée d’illégitime,
      – Que ce gouvernement ukrainien n’a pas fait preuve d’aventurisme guerrier.
      Donc, oui, la légitimité est totalement et uniquement ukrainienne dans cette affaire, mais çà ne veut pas dire qu’elle sera soutenue directement par l’Otan. Il y a trop de troupes russes acheminées vers la frontière ukrainienne pour qu’il n’y ait pas une opération militaire majeure. Pour une simple démonstration de force, çà me parait trop gros.
      https://ria.ru/20210406/proverka-1727031735.html
      https://citeam-ru.medium.com/%D0%BF%D1%81%D0%BA%D0%BE%D0%B2%D1%81%D0%BA%D0%B8%D1%85-%D0%B4%D0%B5%D1%81%D0%B0%D0%BD%D1%82%D0%BD%D0%B8%D0%BA%D0%BE%D0%B2-%D0%BF%D0%B5%D1%80%D0%B5%D0%B1%D1%80%D0%B0%D1%81%D1%8B%D0%B2%D0%B0%D1%8E%D1%82-%D0%B2-%D0%BA%D1%80%D1%8B%D0%BC-30e9ed9b8fa1

      Donc, Crimée, sécheresse, reprise du canal de Nord Crimée et crise internationale en gestation.
      L’apathie occidentale dans le dossier est quand même surprenante, même inquiétante.

      • PK dit :

        Si le 93, qui est devenu ethniquement homogène, se soulevait (c’est de la SF, ça n’arrivera jamais… hmmm), vous soutiendrez qui ?

        La légitimité leur serait conférée d’office, d’après vos propos. L’OTAN (sic) serait en droit d’intervenir, grâce au très pratique « droit des peuples à disposer d’eux-mêmes ».

        Je vous laisse me répondre…

        • LEONARD dit :

          La population du 9-3, c’est 22% d’européens, 55% d’africains, 20% d’asiatiques.
          Parmi les 55% d’africains, le plus gros contingent est algérien (1/3)
          En admettant que ce soit un groupe ethnique homogène, ils représenteraient donc 17% de la population.
          Ce serait donc une minorité qui se soulèverait, ce qui, malgré vos propos, n’entraine pas la légitimité.

          Je n’ai pas vu l’Otan intervenir dans l’affaire criméenne au nom du « droit des peuples à disposer d’eux-mêmes ».
          Par contre, j’ai bien vu l’intervention de l’armée russe pour « soutenir nos compatriotes ».
          Selon le même principe, l’Algérie pourrait donc intervenir à Saint-Denis et Israël aux Buttes Chaumont.

          C’est bien çà, votre définition de la légitimité, L’Otan, c’est des vilains méchants et saint Vlad est mon héros ?

          • PK dit :

            Vous bottez en touche pour ne pas répondre : je ne vous connaîtrais pas que je dirais que vous jouez à NRJ.

            Vous avez très bien compris mon propos : ethniquement homogène = volonté politique commune (comme… Al-Qaïda par exemple).

            Au passage, vos chiffres sont faux : même le Sénat le reconnaît en disant qu’il y a un taux de clandestins énormes dans le 93 (et qui ont fait péter les chiffres dans les hôpitaux, car on n’en a évidemment pas tenu compte dans le nombre des lits).

          • LEONARD dit :

            @PK
            C’est bien sur « ethniquement homogène », que je vous reprends.
            C’est au contraire un département d’une très (trop) grande hétérogénéité.
            La question est: Y a t’il un facteur d’homogénéisation des 55% d’africains. Et il semble bien que ce soit l’islam, mais ce n’est pas ethnique, c’est religieux.

            Par contre, il est clair que les européens sont minoritaires et il n’est jamais bon d’être minoritaire en terre d’islam. (cf l’exode intérieur des juifs de 9-3).

  25. Thierry dit :

    Je n’étais pas partisan de l’entrée de l’Ukraine dans l’Otan, considérant à l’époque que c’était une zone tampon entre la Russie et l’Union européenne, mais c’était bien avant que Poutine n’entre dans les élection américaines et européenne en finançant et soutenant partout le nationalisme tendance fascisme brut et violent.

    A présent je suggère un autre mécanisme, dans l’hypothèse ou des colonnes de char sans identifiant de nationalité ou des combattants avec des uniformes vierge de tout insigne se retrouveraient « par hasard » sur le territoire ukrainien, de déclencher immédiatement une procédure militaire de l’Otan pour que ces forces soient reconduite à la frontière sous le feu si nécessaire. Il n’est plus question de laisser Poutine nous grignoter sans réagir. L’Ukraine ne lui appartient pas.

    • Lestrades dit :

      @ Thierry les colonnes de char sans identifiant de nationalité ou les combattants avec des uniformes vierge de tout insigne sont déjà en Ukraine depuis 2013. Vous avez un train de retard.

  26. Matou dit :

    La Russie a décidé la première de faire le coup de force et d’amputer l’Ukraine de parties stratégiques de son territoire, créant misère et haine. Elle a contribué à bafouer l’image des membres permanents du conseil de sécurité même si elle n’est pas la seule dans ce cas hélas, favorisant et légitimant un peu plus la force sur la raison et la paix. Maintenant que le mal est fait et sans l’accepter pour autant, il s’agit de trouver le juste équilibre pour dire stop, pas plus loin, sans déclencher une guerre. Les Etats-Unis aboient de loin, certes avec des troupes sur place et du soutien opérationnel probablement mais ce n’est pas leur terrain. L’Europe, forte économiquement malgré tout, est un nain militaire à part la France avec 1 ou 2 voisins et pas suffisamment. Une solution peut-être, et pour ne pas déclencher un conflit trop lourd, serait d’aider massivement les ukrainiens sur le plan militaire afin d’être une force crédible et renforcer les liens économiques avec l’UE, sans en faire partie pour autant à ce stade. Je verrai d’un bon oeil que Airbus face alliance ou rachète Antonov par exemple et d’autres opérations de ce genre. Ceci sans que l’Ukraine fasse partie de l’OTAN mais reste un partenaire privilégié. Je pense que tout le monde y gagnerait. A suivre.

    • Matou dit :

      Airbus ou Dassault d’ailleurs, sous réserve d’acceptation de l’Ukraine, mais les bons échanges sont possibles justement.

      • E-Faystos dit :

        @ Matou
        J’attire votre attention sur une causalité (ce qui ne m’empêche pas d’être d’accord avec vous… ok?), c’est que dans la première moitié des années 90, on assiste à l’implosion du bloc Soviétique et on découvre en même temps (guerre du Golfe) l’avance considérables des Américains en matière militaire: bombe à guidage laser, bombes à implosion…
        En 94, les évènement en ex Yougoslavie exige que la France se mette à niveau. Et par chance, il y quelques pans technologiques sur lesquels elle a cravaché pour -si ce n’est rattraper son retard, au moins changer de doctrine: nos forces armées vont se mettre au GPS, aux bombes guidées laser, et aux missions en coalition.
        Par la suite, il y aura une totale absorption des normes OTAN. La plus importante à mes yeux reste le système liaison 16.
        En 2019, la France se plaçait au même niveau que n’importe quel pays classé « five eye » dans les procédures Otan: nos aviateurs vont régulièrement s’entraîner sur les range U.S., notre porte-avion est une réduction des navires géants et la France tente par tous les moyens de suivre les évolutions technologiques.
        .
        Mais cela à un prix. surtout avec les budgets contraints des « dividendes de la paix. Et quelle paix! l’humain, jadis cheville ouvrière n’est plus qu’un gestionnaire-technicien de système. Et parfois, il lui arrive d’avoir une troisième casquette type « pompier volontaire/boulanger/vigile.
        .
        Vous me suivez toujours? Le pensum arrive aux questions suivantes:
        -comment une armée démotivée de conscrits va-t’elle pouvoir s’approprier des procédures qui s’applique à des armées technologiques décidée par des technocrates?
        -comment un pays ruiné va t-il pouvoir rattraper quarante ans de retard technologique?
        .
        Parce que passer de l’arsenal « tout est consommable » Russe aux sommet technologiques U.S. va demander des efforts démesurés: des formateurs en pagaille, et des milliards en armes et infrastructures.
        Ce qui me laisse à penser que les Ukrainiens vont rater la marche.
        .
        Pour exemple, la totalité des ex pays de l’Est ayant basculé dans l’UE et l’OTAN se sont posé sur leur chaise, et se sont rangés de facto dans le giron industriel Allemand. Ils ont délaissés leur outil de défense parce qu’il n’avait pas le savoir-faire (déjà en 1940, seul les Tchécoslovaques savaient faire un char grâce à Skoda, et les Roumains sont les seuls à opérer un chasseur national… Les Polonais travaillaient d’arrache pied pour construire une base industrielle, mais partaient sur des engins de peu de valeur face aux Panzer III…parce qu’on ne part pas de zéro sans obtenir des résultats en demi-teintes).
        .
        Au final, l’Ukraine est seule, et dans une situation peu enviable. Sa seule porte de sortie consiste à créer un modèle de type Chinois ou Indien, de s’émanciper de l’héritage Russe, sans pour autant se saigner à acheter du matériel neuf ou trop récent: d’un MiG 29 à un F16 block 50,il y déjà un fossé, alors un Viper…

  27. ULYSSE dit :

    Un extrait de courrier international de 2014, qui rapelle la volonté de Poutine d’asujettir l’Ukraine:
    « Cette situation s’était encore aggravée après l’arrivée au pouvoir de Viktor Ianoukovitch, qui avait rapidement entrepris le pillage à grande échelle du pays, en soutenant les oligarques proches de lui tout en faisant peser tout le poids de la fiscalité sur les petites et moyennes entreprises. En politique extérieure, malgré ses déclarations en faveur de l’Europe, l’ex-président pratiquait une politique de russification et de rapprochement avec le Kremlin en plaçant à tous les postes de pouvoir des personnalités prorusses ou des agents déclarés de la Fédération de Russie. Résultat : l’intelligentsia et les entrepreneurs en particulier, et la classe moyenne en général, sentaient que cette situation finirait par transformer définitivement l’Ukraine en république bananière, avec un régime fantoche qui ne serait qu’une copie de celui de Poutine, un univers dans lequel ils n’auraient pas leur place en tant que classe sociale ».

  28. Pierre dit :

    L’otan aux portes de la russie ! Voilà l’ambition évidemment nullement impérialiste ! L’histoire devrait pourtant nous en dissuader !

    • Pravda dit :

      Norvège, Pays Baltes, l’Otan est déjà aux portes de la Russie, la faute aux russes qui mettent une pression permanente sur leurs « voisins ».
      Sinon, la présence russe à Kaliningrad ne vous dérange pas ?

  29. Nowar dit :

    Moi, je serai Poutine, je dirai la chose suivante :  »Ok, vous voulez faire rentrer l’Ukraine dans l’Otan, dans ce cas, la Russie livrera des bombes nucléaires à l’Iran et à la Chine…. »

    • Castel dit :

      La Chine doit en posséder déjà pas mal…

    • Pravda dit :

      Et bien, livrons des armes nucléaires aux ukrainiens, aux polonais .. heureusement vous n’êtes pas Vlad

  30. cedivan dit :

    C’est le retour de Victoria Nuland aux affaires. Vous vous rappelez Victoria : « f..ck Europe » !…. Les US veulent intégrer l’Ukraine à l’OTAN pour cerner les Russes. Biden a toujours le logiciel des années 80 et ça va barder !

  31. Guerik dit :

    Il faut se méfier de la Russie et de ses trolls et autres vendus.

    • petitjean dit :

      c’est profond, il faut que je rigole :

      « il faut se méfier des USA, donc de l’OTAN, de ses trolls et autres vendus »

      c’est marrant, ça marche dans l’autre sens aussi

      sans rancune……………….

  32. Félix GARCIA dit :

    Selon ce site :
    https://alawata-rebellion.blogspot.com/2021/04/guerre-du-donbass-les-forces-en-presence.html

    Les forces en présence sont :

    « Du côté ukrainien… »
    Les forces terrestres
    170 000 à 245 000 combattants, dont 70 000 sur la première ligne du front.
    450 chars de combat, principalement des T 72 et T80S renforcés par des versions modernisés T-64BM « Bulat », des T72 TB3 et plusieurs T-80U « Oplot »,
    2 500 véhicules blindés de transport de troupes et véhicules de combat d’infanterie dont les modèles les plus récents sont:
    200 BTR-70,
    100 BTR-80,
    quelques dizaines de BTR-3 et BTR-4E « Bucephalus »,
    40 véhicules blindés légers Kozak-2M,
    200 véhicules blindés légers « Wart »,
    plusieurs dizaines de Land Rover et Hummers et Land Rover étrangers.
    5 systèmes de missiles tactiques Tochka-U TRK,
    250 Lance Roquettes Multiples (« Grad » 122mm, Uragan » 220mm et « Smerch » 300mm),
    1050 unités d’obusiers, canons et mortiers d’artillerie tractés et automoteurs,
    3500 systèmes antichar portatifs sans recul (roquettes, missiles et canons).
    Les forces aériennes
    L’aviation militaire ukrainienne est toujours misérable, avec parc aérien faible et désuet dont les experts doutent aujourd’hui opérationnel en totalité du fait notamment d’une pénurie des pièces de rechange:
    14 bombardiers tactiques Sukhoï-24,
    31 avions d’attaque Sukhoï-25,
    30 chasseurs lourds Su-27,
    37 chasseurs légers MiG-29,
    30 hélicoptères Mi-8
    14 hélicoptères de commandement Mi-9,
    et 2 Mi-2… rouillés.
    environ 50 drones d’attaque lourds « Bayraktar TB2 » de fabrication turque
    auxquels il faut rajouter au niveau du 1er échelon tactique:
    72 drones de combat légers RQ-11 « Raven » donnés par les USA,
    12 à 20 drones « Spectator » ukrainiens modifiés,
    un nombre important de petits drones pour le renseignement et la correction des tirs,
    nombre de ces drones sont modifiables et modifiés pour larguer des engins explosifs,
    nombre inconnu de drones d’attaque légers ukrainiens (suicide ou bombardement),
    Les forces anti aériennes
    5 systèmes de missiles antiaériens S300
    1 système de missile antiaérien « Buk »
    Plusieurs centaines de missiles antiaérien portatifs
    Des canons antiaériens de type ZSU (utilisés surtout dans le combat terrestre)

    « Du côté républicain… »
    Les forces terrestres
    30 000 combattants,
    500 chars de combat,
    1000 véhicules blindés de transport de troupes et véhicules de combat d’infanterie,
    150 Lance Roquettes Multiples (« Grad » 122mm, Uragan » 220mm et « Smerch » 300mm),
    1000 unités d’obusiers, canons et mortiers d’artillerie tractés et automoteurs,
    700 systèmes antichar portatifs sans recul (roquettes, missiles et canons)
    Les forces anti aériennes
    Des systèmes de missiles de type SA 8
    Plusieurs centaines de missiles sol air portatifs type « Igla »

    « Du côté russe… »
    Les forces terrestres
    La région du Donbass est frontalières du « district militaire du Caucase du Nord » dont les forces terrestres sont principalement la 58e armée et 2 divisions de fusiliers motorisés.
    Dans une proximité immédiate du théâtre d’opérations ukrainien on peut estimer au minimum que les forces russes ont:
    120 000 combattants immédiats et en augmentation constante,
    400 chars de combat,
    7600 véhicules blindés de transport de troupes et véhicules de combat d’infanterie,
    Lance Roquettes Multiples (« Grad » 122mm, Uragan » 220mm et « Smerch » 300mm),
    unités d’obusiers, canons et mortiers d’artillerie tractés et automoteurs,
    systèmes antichar portatifs sans recul (roquettes, missiles et canons)
    Ces chiffres depuis 2 semaines sont en augmentation exponentielle du fait de l’arrivée de renforts militaires venant des autres districts militaires russes.
    Les forces aériennes
    Les forces aériennes russes sont essentiellement celles de la 4e armée aérienne,
    10e Division aérienne
    51e Corps de défense aérien
    10e Division d’assaut aérien
    Les forces anti aériennes
    Les forces anti aériennes russes déployées dans la région sont des plus modernes notamment de S400, S300 qui, depuis la Crimée et les frontières avec le Donbass, l’Ukraine et le Belarus où ils peuvent également être déployés, couvrent la quasi totalité de l’espace aérien ukrainien.
    A l’échelon tactique, des systèmes de défense antiaérienne rapprochée en grand nombre sont en mesure de couvrir n’importe quel front et mouvement d’unité, avec des armes ultra modernes telle que le Pantsir S-1 qui récemment a démontré son efficacité dans la défense des bases russes de Syrie.
    A ces armement anti aériens classiques il faut rajouter les armes de mesures et contre mesures électroniques qui sont en mesure de neutraliser et perturber des aéronefs et les guidages de leurs armements.

    « Les forces indépendantes »

    A ces forces militaires assignés au district militaire du Caucase, il faut rajouter les forces indépendantes de l’échelon fédéral dont des unités de combat peuvent être déployées en quelques heures dans la région (et dont certaines y sont déjà), notamment:
    Les troupes aéroportées, environ 45 000 militaires ;
    Les forces d’opérations spéciales.
    Pour donner un exemple concret et localisé du déploiement militaire russe, rien que dans le groupe tactique de Crimée on dénombre :
    32 000 combattants,
    41 chars de combat T-72B3,
    190 véhicules blindés de transport de troupes et véhicules de combat d’infanterie :
    80 BMP-2,
    40 BTR-82A,
    40 BTR-80,
    28 MT-LBT
    2 BRDM-1K,
    106 systèmes d’artillerie
    24 navires de guerre et sous-marins avec dotés de 168 missiles KR « Kalibr-NK / PL »,
    34-35 avions d’attaque :
    9 bombardiers Sukhoï-24M,
    13 avions d’attaque Sukhoï-25SM
    1 avion d’entraînement au combat Sukhoï-25UB,
    12 Sukhoï-30SM,
    24-33 chasseurs:
    13 Sukhoï-27SM modernisés,
    2 Sukhoï-27 et 9 Sukhoï-27P,
    1 chasseur d’entraînement au combat Sukhoï-27UP,
    2 Sukhoï-27UB,
    6 Sukhoï-30M2,
    12 avions de reconnaissance Sukhoï-24MR
    32 nouveaux hélicoptères d’attaque
    12 Mi-35M,
    4 Mi-28N et
    16 Ka-52,
    26 systèmes de missiles de défense côtière
    12 SPU BPRK « Bastion-P » (24 missiles anti-navires « Onyx »),
    8 – « Ball » (64 missiles anti-navires X -35U)
    6 JV « Bereg »
    de nombreux systèmes de défense anti-aérienne terrestres et embarqués
    S 400 (portée 600 km) – 2 batteries
    S-300VM
    S-400
    Buk-M1-2
    Pantsir-S1
    Tor-M2
    des systèmes de guerre électronique et radars ultra modernes embarqués et terrestres installés en 2017-2018
    Murmansk-BN peut bloquer et brouiller des fréquences dans un rayon de 3000 km
    Voronezh-SM un radar couvrant près du tiers de la surface terrestre

    Voilà …

    • aleksandar dit :

      Joli mais pardonnez moi, inutile
      Parce que les 70 000 combattants ukrainiens sont des conscrits avec peu ou pas d’expérience, et peu entrainés.
      La plupart des jeunes de la classe d’age mobilisables ne veut pas de cette guerre et émigre massivement pour échapper a la conscription a un point tel que L’Ukraine est obligée d’organiser des rafles pour les enrôler de force.
      Ils vont manquer de motivarion

      • Félix GARCIA dit :

        C’est possible.
        Vous semblez mieux connaître la situation que moi, et être plus informé.
        Ce que je voulais souligner, c’est que si ça éclate, les forces en présence ne sont pas peu de choses.

        • aleksandar dit :

          Correct
          J’ai été un peu vif en effet.
          Mais la prédominance du fait matériel sur le fait humain est une grosse erreur tactique et strategique

          • Félix GARCIA dit :

            Ne connaissant pas du tout les ukrainiens ou leur culture, je n’osais me prononcer.
            J’entends souvent ce qui est dit de part et d’autres, mais je me sens bien incapable de trancher (motivation des troupes de part et d’autre, adhésion de la population etc …).
            Et je trouve juste ce que vous dites, (d’ailleurs sans indélicatesse particulière de votre part selon moi), et pertinent pour ce qui est de la prise en compte de l’humain, et ce, à tous les échelons.

  33. Gregoire45 dit :

    Encore un pays qui pense que l’OTAN est une police d’assurance gratuite. Une alliance est supposée apportée quelque chose aux deux parties, pas uniquement être un protectorat. Et l’Ukraine ne peut apporter qu’une seule chose à l’OTAN, d’énormes problèmes et un affaiblissement de l’alliance.

    Est ce qu’une simple adhésion de l’Ukraine à l’OTAN suffirait à dissuader la Russie? Rien n’est moins sur parce que le rapport de force en Europe de l’Est est très défavorable l’OTAN. L’article 5 est donc très théorique du moment qu’il n’a jamais été mis en application et qu’il n’y aura aucune appétence nulle part de venir apporte une aide « necessaire » à l’Ukraine.

    Une simple observation des rapports de force suffit a voir que l’Ukraine serait balayée en quelques jours par la Russie et ensuite pour en chasser les Russes il faudrait d’énormes moyens militaires et un conflit majeur pour espérer parvenir à un succès avec des risques d’escalades majeurs.

    Pour indication, l’armée polonaise a simulé en début d’année une attaque venue de Russie et Bielorussie, et le verdict était sans appel, 80% des troupes polonaises balayées en 5 jours, avec Varsovie encerclée et la moitié du pays pris par les Russes. Malgré les forces de l’OTAN stationnées et malgré la prise en compte dans les simulations d’armement qui n’est même pas encore en place comme les F35.

    Alors vous imaginer l’Ukraine, qui en plus a une population assez divisée sur la « question russe » et dont une partie du territoire est déja aux mains de son voisin (Donbass)? Sans parler du fait que les russes sont inexpulsables de Crimée avec leur principale base sur la mer noire.

    Gouverner c’est prévoir. C’est pour cela qu’il serait dangereux de faire adhérer l’Ukraine. L’OTAN n’est pas prête à un conflit majeur avec la Russie pour reprendre l’Ukraine dans le cadre d’une hypothetique invasion russe et un autre risque, plus probable, serait l’encouragement donné à une tentative d’aventure militaire au Donbass. Une adhésion a l’OTAN pourrait entrainer une tentative de reprise militaire du Donbass par l’Ukraine en pariant sur une paralysie russie. C’est un scénario non souhaitable.

    Mais je pense que l’alliance est conscient du risque et ne se risquera pas à donner des mauvais signaux à l’Ukraine.

    • Soporifix dit :

      Analyse directe et limpide. Les USA utilisent l’Ukraine et la Turquie pour tenter de contenir l’influence russe sur son étranger proche ce qui a pour conséquence directe de semer la zizanie dans l’UE et de faire avaler aux européens les couleuvres d’herr dogan (pressions migratoires, menaces envers les Grecs& chypriotes, soutiens aux mouvances jihadistes, entrisme dans les organisations cultuelles, insultes aux chefs d’état alliés, on continue ??). Avec des alliés comme cela , on se demande à quoi pourrait ressembler nos ennemis… Avec l’équilibre brisé des puissances résultant du brexit, l’Allemagne s’est définitivement émancipé du complexe du perdant. Avec la crise du covid, la France s’est ancrée durablement dans le modèle des pays de l’Europe du Sud. Le match est perdu, à moins que des politiques courageux prennent le taureau par les cornes pour une reindustrialisation et un désendettement notoires. On peut toujours rêver sinon attendons le prochain krach majeur qui signera le défaut de paiement et la faillite de l’état.

      • Bebel dit :

        oui le panorama est sombre, mais rien n’est définitivement gelé. Un pays fort et innovant entraine les autres (comme l’Amérique a entrainé les pays occidentaux pendant la guerre froide). Les USA ne sont plus le « modèle » envié et admiré (merci W Bush et Trump entre autres). La Russie et la Chine ne sont pas plus enviés ou admirés (par les peuples, on ne parle pas des milliardaires). Bref, il y a un espace d’entrainement pour qui pourrait saisir cette chance. La France est déprimée, l’Europe est comme une vieille dame qui serait harcelée par des voyoux dans un métro et qui penserait se débarrasser de ses soucis immédiats en donnant des billets sortis de son sac.
        Ce qui donnerait du prestige international à la France (et à l’Europe) serait une percée diplomatique sur un des sujets brulants du moment (Iran, Caucase, Taiwan, Corée du Nord, Palestin, Ukraine, Chypre etc). C’est très très difficile, mais ça aurait de la gueule et ça entarine les partenaires, les voisins, et donne du prestige international. Pour avoir ce rôle il faut de la continuité, de la constance, des principes bien arrêtés, et des qualités de négociation. C’est très difficile, mais la France a cette capacité, elle peut entrainer ces partenaires si elle est proche d’aboutir. L’erreur est de chercher à embarquer les autres pays dès le départ, car ça ne marche pas. Il faut pouvoir chercher des garants internationaux, et là justement la Russie, l’Inde, le Brésil (sous un autre président) pourraient faire la différence, si l’Allemagne et l’UE se montrent trop timides (aux ordres de Washington). Il faut inoiver, oser, tenter des choses, de grandes choses. Une réussite et c’est l’ensemble qui bouge. Il faut bien comprendre que la France et les Etats-Unis n’ont pas les mêmes priorités. La France a la remorque des USA ou de l’UE ne développe pas son plein potentiel. Il faudrait un leader éclairé du niveau de De Gaulle, et c’est pas gagné. C’est peut être le temps pour d’autres (la Chine) de s’imposer au monde. On vit dans la nostalgie d’une grandeur passée et l’UE est une terrible illusion, même s’il ne faut pas nier les côtés positifs (qui sont loin d’être automatiques, comme on le voit avec le Brexit)

  34. cyd dit :

    Pour rappel, la récente tribune (le brulot ?) de nos généraux sur l’OTAN

    https://www.capital.fr/economie-politique/otan-2030-il-faut-stopper-ce-train-fou-avant-quil-ne-soit-trop-tard-1396756

    Dans une lettre ouverte à Jens Stoltenberg, secrétaire général de l’OTAN, plusieurs haut gradés de l’Armée regroupés au sein du Cercle de Réflexion Interarmées s’insurgent contre le projet OTAN 2030 qui affaiblit la souveraineté de la France selon eux.
    (…)

    Mais la lecture de ce projet «OTAN 2030» fait clairement ressortir un monument de paisible mauvaise foi, de tranquille désinformation et d’instrumentalisation de cette « menace Russe », «menace» patiemment créée puis entretenue, de façon à «mettre au pas» les alliés européens derrière les États-Unis, en vue de la lutte qui s’annonce avec la Chine pour l’hégémonie mondiale.

    C’est pourquoi, Monsieur le Secrétaire général, avant toute autre considération sur l’avenir tel qu’il est proposé dans le projet OTAN 2030, il est important de faire le point sur les causes et la réalité de cette menace russe, par les quelques rappels historiques ci-dessous.

    En effet, l’histoire ne commence pas en 2014, et c’est faire preuve d’une inébranlable mauvaise foi historique concernant les relations euro et américano-russes, que de passer en une seule phrase (au tout début du paragraphe « Russie ») directement du « partenariat constructif » lancé par l’Otan au début des années 90 à l’annexion de la Crimée par la Russie en 2014, comme s’il ne s’était rien passé entre 1991 et 2014, entre « la gentille Russie » de l’époque, et le méchant «Ours russe» d’aujourd’hui.

    C’est bien l’OTAN qui, dès les années 1990, s’est lancée à marche forcée dans son élargissement vers l’est, certes à la demande des pays concernés, mais malgré les assurances données à la Russie en 1991 lors de la signature du traité de Moscou (2), et qui d’année en année a rapproché ses armées des frontières de la Russie, profitant de la décomposition de l’ex URSS.

    C’est bien l’OTAN qui , sans aucun mandat de l’ONU, a bombardé la Serbie (3) pendant 78 jours, avec plus de 58 000 sorties aériennes, et ceci sur la base d’une vaste opération de manipulation et d’intoxication de certains services secrets de membres importants de l’Alliance, (le prétendu plan serbe « Potkova » et l’affaire de Racak ), initiant ainsi, contre toute légitimité internationale, la création d’un Kosovo indépendant en arrachant une partie de son territoire à un état souverain, au nom du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, humiliant ainsi la Russie à travers son allié serbe.

    (…etc etc…)

    OTAN 2030 : “Il faut stopper ce train fou avant qu’il ne soit trop tard!”

  35. Félix GARCIA dit :

    Andreas Mountzouroulias@andreasmoun
    #Breaking – #Turkish Intelligence Asked Syrian Mercenaries To Prepare To Fight in #Ukraine
    #Ukraine #Turkey
    https://twitter.com/andreasmoun/status/1379712713224503296

    Euh …
    C’était ça la raison de la visite d’Erdogan ?

    • Félix GARCIA dit :

      Le FSB a annoncé avoir empêché une attaque terroriste en Crimée.
      2 islamistes russes planifiaient une explosion dans un établissement d’enseignement à Simferopol et fuyaient vers l’Ukraine puis auraient du se rendre vers la Syrie.
      Tous deux ont été placés en détention.
      https://twitter.com/CasusBellii/status/1380500692348116992

      Hmmmm …

      Le président ukrainien Zelensky arrivera demain en Turquie pour une visite officielle, où il s’entretiendra avec le président Erdogan.
      Les discussions porteront peut-être sur la fourniture d’armes supplémentaires pour les forces armées, notamment le drone Bayraktar TB2.
      https://twitter.com/CasusBellii/status/1380499345875865606

  36. Félix GARCIA dit :

    Casus Belli@CasusBellii
    Déclaration du MAE Russe :
    « Kiev continue à acheminer de nouvelles forces et armes vers la ligne de contact dans le Donbas.
    La Russie détecte une intensification de l’activité militaire de l’OTAN en Ukraine et dans la mer Noire, à proximité des frontières russes »
    https://twitter.com/CasusBellii/status/1379857131378184193
    Les propositions pour le Donbas visant à réduire la tension ont été bloquées par Kiev.
    La réunion du groupe de contact s’est terminée de manière « peu concluante ».
    https://twitter.com/CasusBellii/status/1379858950775054340
    L’ukraine appelle à la formation instantanée des brigades de «défense territoriale» dans les régions de Kherson et Zaporizhzhia.
    La défense territoriale (à ne pas confondre avec les «réservistes») est un nouveau système de formations réunissant des volontaires civils
    https://twitter.com/CasusBellii/status/1379858950775054340

  37. Bebel dit :

    Il faut espérer que nos dirigeants ne vont pas faire la bêtise d’etendre d’Otan a l’Ukraine… il y a des guerres mondiales qui ont commencé pour beaucoup moins que ça. Il n’y a que des coups a prendre, la Crimée est perdue, qui sommes nous pour dire qu’elle revient a tel ou tel pays ex-sovietique? C’est pas genial, mais l’UE a été très stupide de suivre aveuglement les américains qui poussent a l’expansion de l’Otan (mais qui ne souffrent pas des conséquences des embargos qui suivent séparés qu’ils sont pas des oceans). Il faut sortir de cette logique d’expansion de l’Otan, c’est la meilleure manière de braquer les russes. Si les polonais et les baltes ont des oeufs a peler avec les russes’ qu’ils n’entrainent pas le monde entier dans la guerre nucléaire qui menace toujours. Il aurait fallu dissoudre l’Otan après la chute de l’Urss et créer une Europe de l’Atlantique a l’Oural, avec la Russie. On aurait évité bien des soucis, a commencer par l’émergence de la Chine alliée a la Russie. Les américaine ont réussi leur plan pour éviter cette union russo-européenne, mais ils n’ont pas escompté le rapprochement russo-chinois bien plus grave. Résultat l’occident au lieu d’être uni, est divisée face a des ensemble autocratiques (Chine, Russie, monde musulman…). Il faut créer un nouvel ensemble occidental incluant la Russie, l’Europe et idéalement l’Amerique du nord et des pays proches comme l’Australie, le Mexique etc. L,Amerique latine selon les grandes religions qui fondent les principales civilisations – ce qui ne signifie pas la coopération avec d’autres ensembles

  38. Bebel dit :

    Ce qui ne signifie pas l’absence de coopération avec d’autres ensembles ( un correcteur serait appreciable)

  39. Azilonincu dit :

    En tant que candide je me pose certaines questions.
    Dans mon quotidien,ce qui me pose problème, c est plus un cambriolage de gitans ou de géorgiens,ou d albanais,ou de français réels ou en papier,c est plus une méchante « incivilité « ,de nos
    « Potes »,qu une hypothétique agression russe….
    D autre part en tant que béotien,j aimerai qu un des savants intervenants m explique pourquoi en une du ny Times on trouve l UNEF,un syndicaillon ne regroupant que 3 pour cent des étudiants….des « forces occultes « seraient à l œuvre?
    Et last but not least,en tant qu amoureux de la réciprocité, je lis que les usa disposent sur terre de 800 bases militaires, bases qu Obama devait réduire mais dont il a augmenté le nombre.
    Quand les russes,chinois,javanais et patagons auront le même nombre de bases,on pourra discuter,lol kikoulol, en attendant les russes je m en cague, tant qu ils ne me volent pas alsthom ni mes bijoux de famille…..

    • Bebel dit :

      les américains ont toujours aimé « casser » du français (et réciproquement). La France est longtemps restée indocile et indépendante (De Gaulle) et la France est un des rares pays qui a une culture et une visible alternative du monde, occidental. ça peut rendre jaloux et énerver les américains (et vice versa). Les médias sont la propriété de groupes et d’intérêts financiers (et de milliardaires). Il suffit de voir là de bonnes rasions d’orienter les articles pour ou contre ou de grossier des faits ou au contraire en minimiser d’autres. Il y aurait mille exemple à donner (et je ne suis expert lin s’en faut). Exemple le silence assourdissant par rapport aux responsabilités des saoudiens dans les attentats du 11 septembre, ou au contraire la montée en épingle de la moindre manif en France (qui est pourtant un pays de manif). Le peu de cas devant les fusillades et la criminalité aux Etats-Unis mêmes, et par contre la montée en épingle de la moindre tentative de contenir l’islam radical en France (avec les loins contre la burqa etc). Le secret bien gardé c’est que la France et la Etats-Unis sont des faux frères, et de rivaux stratégiques (voir ce que Mitterrand a dit des américains à la fin de sa vie, à Serge Moati, on peut retrouver ça sur le net). C’est plus pratique avec des carpettes genre les anglais, les Stoltenberg de ce monde et autre gens en mal de reconnaissance par l'(ex) rôle dominant -c’est le syndrôme de ce ceux qui veulent « en être » dans l’équipe « qui gagne ». Il faut aussi savoir que les USA (via la CIA) ont financés des syndicats français (Force Ouvrière) pour contrer la montée communiste et la CGT, c’est documenté. Il se dit même que des leaders de Mai68 ont été instrumentalisés pour diviser « la gauche » (communiste). Ce ne sont pas des théories du complot, c’est documenté, et même sur Arte il en ont parlé récemment. Certains médias sont financés (et donc sous influence), maintenant avec internet il y a des usines à Troll, et autres propagandistes payés ou nationalistes volontaires. Il est toujours utile de voir les participations dans l’actionnariat d’un média, ça en dit souvent assez long

      • Bebel dit :

        correctif à Georges-Marc Benhamou dans son livre « Le dernier Mitterrand »

  40. Azilonincu dit :

    Autre chose,message aux sectateurs gerontophiles de bidden et poutine,qu est-ce qui vous empêche de rouler pour la france?lécher le cul des vieux fossiles serait plus goûteux que celui de notre jeune et fringant rastignac ?

  41. Azilonincu dit :

    Mr l’agneau
    Mes commentaires étaient irrévérencieux je le reconnait, mais pas plus que ceux de certains
    Habituées du forum.
    Azilonincu

  42. aleksandar dit :

    Il y a des ukrainiens qui réfléchissent plus que les americains qui commente ici

    L ‘ancien chef du département d’enquête du SBU, le général Vasily Vovk: une intervention de l’OTAN dans l’est de l’Ukraine pourrait entraîner la perte de contrôle de Kiev dans plusieurs régions du sud-est du pays.
    « Tout le monde comprend que sans l’OTAN, nous ne gagnerons une guerre nulle part si nous allons à cette guerre.
    La première question est: si nous allons à l’OTAN, l’OTAN entrera-t-elle en guerre avec la Russie?
    La grande question.
    Probablement pas » ..
    Maintenant, nous n’avons ni la Crimée ni une partie du Donbass
    Nous disons que nous devons aller à l’OTAN
    Personne ne nous protégera dans une telle situation ici quand nous n’avons pas l’intégrité de l’État, il n’y a pas d’intégrité de la direction du pays, le territoire du pays
    « Ce sera pire, par exemple, nous conduisons l’OTAN vers la rive droite ( Donbass), puis ils disent, comme c’était en Géorgie: » Désolé, nous nous retirons.
    « Et ils se retireront et nous perdrons Karkov, Donetsk, Kherson, Mykolaiv « ..

  43. Muse dit :

    “The [Russian Navy’s] Northern Fleet air defense forces’ MiG-31 fighter was scrambled to identify the air target and prevent violations of the Russian state border,” the military said.

    Un Falcon de guerre élec intercepté par un avion russe !

    “The crew of the Russian fighter identified the air target as a Norwegian air force Falcon-20 signals intelligence and electronic warfare aircraft and escorted it over the Barents Sea,” it added.
    Et après ils viennent chialer parce que les russes sont des méchants vilains pas beaux…

    The Russian defense center noted that the Norwegian Falcon-20 adhered to international flight rules and did not violate the Russian border.

  44. Bebel dit :

    et les BHL, Kouchner, Cohn-Bendit et autres neo-cons pro Bush, ils sont où? et Verhoefstadt, Sakashvili et les autres idiots utiles? Les ukrainiens qui ont perdu la Crimée devraient se souvenir que ces aggiteurs ont aussi une grande responsabilité à avoir voulu couper l’Ukraine de la Russie soi-disant pour la démocratie (en fait pour faire plaisir aux américains…) Il serait interessant de connaitre les liens de ces gens avec certaines officines. Et ces beaux donneurs de leçons sont de fait des boutefeux (Libye et BHL, soutien aveugles aux musulmans de Bosnie et du Kosovo, Ukraine, expansion de l’OTAN). Un peu de bon sens, faut-il braquer la Russie? A contrario il n’y a pas à suivre les russes ou les américains mais à suivre une politique européenne de renforcement REGIONAL, en regardant une carte on voir bien qui sont nos voisins et quels sont les « jeux » d’influences étanuniens (tout est documenté dans le livre « le dessous de cartes » de Brzezinski et les théories de contrôle de la masse eurasiatique chères à McKinder -voir encore aujourd’hui les guerres au Caucase). La géographie est la base. Il n’y a pas de bons et de méchants, il y a la géographie, et les intérêts nationaux (qui peuvent évoluer). Si on est si à cheval sur les principes démocratique il faudrait commencer par dégager la Turquie de l’Otan et renverser les petromonarchies du golfe persique pour des régimes « en voie de démocratisation » (comme en Tunisie). On fait la morale, et à côté on fait rien contre les turcs, les saoudiens, arrêtons cette hypocrisie, regardons la carte, regardons nos intérêts (pas ceux des américains). L’Ukraine doit être un carrefour entre l’ouest et l’est, il y a des région très russophiles aussi… La logique du tout ou rien, est celle qui menace la paix, il faut des solutions qui rassemblent. Par l’ouverture, les régimes autoritaires seront obligés d’évoluer. Par la force il ne restera plus que des scorpions et des cloportes sur cette belle planète