Des forces navales « étrangères » sont accusées de perturber le chantier du gazoduc Nord Stream 2

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

164 contributions

  1. Rambo des bacs à sable dit :

    L’union fait la force ! Mon cul oui ! Ah elle est belle l’UE américaine. Frexit pour faire exploser ce machin.

    • Anaxagore dit :

      Les premiers à jouer contre les intérêts européens sont bien les Allemands. Ce gazoduc qui contourne soigneusement la Pologne, les États baltes et l’Ukraine est un véritable attentat contre la souveraineté européenne. Cela me rappelle furieusement le pacte germano-soviétique.

      • Norman Dieniémen dit :

        « Souveraineté européenne  » ? Je veux bien l’adresse de votre dealeur…
        Sérieusement, vous pourriez quantifier l’apport de la Pologne, des états baltes de l’Ukraine à cette « souveraineté européenne » ?

    • José dit :

      D’accord avec vous que ce machin de UE ne s’eclate …Cela ne nous rapporte nous Allemands rien!!! Toujours payer pour des pays voyoux qui aiment notre argent mais ne savent pas l’effort que nous faisons pour le gagner!!!! Nous pouvons pardonner aux polonais car pour eux ils veulent tout smplement exister en europe et ils ne seront jamais un acteur majeur car ils dépendent ä 90% de notre économie !!!!
      Je vois plutôt la duplicité de la France comme d’habitude…critiquer l’Allemagne de d’acheter Americain et quand l’Allemagne veut rendre le gaz moins cher pour toute l’Europe, lá voilá gesticuler dans le vide!!!! Le Ministre Sigmar Gabriel ( pourtant SPD) qui était contre les accords de Aix la Chapelle disais à Merkel de se méfier de Macron et des Francais…La France n’est pas l’ amie de l’Allemagne malgré les beaux sourirs…tout le monde le sait ici. Tout ce que la France dit au nom de l’Europe est plutôt au nom de la France. Nous le savons depuis 1945….tout ce que fait la France pour nous mettre les bâtons dans les roues…L’euro est passée par là !!! Mais la France va toujours échouer …Personnellement je pense que les 2 pays doivent se séparer à l’amiable au lieu de vouloir rester dans un couple qui n’est pas un!!!!Chacun reprend son destin en main, c’est mieux que de rester dans cette farce!!!! L’Allemagne se debrouille tres bien dans la mondialisation!!! Nous n’avons besoin de l’aide d’aucun pays européen. Mais je crains que la France ne manque de courage!!! La France n’a pas de boussole….Pourtant tout pays qui repose sa puissance sur les efforts des autres court vers le déclin irrémédiable!!!! C’était vrai pour les colonies, ce sera aussi vrai pour l’Europe qui est un chateau de cartes!!! Voilá de sinceres vérités!!!!

      • JC dit :

        Dis donc ton pays n’a pas profité des autres en les envahissant ? Va verser ton fiel ailleurs pauvre type !

      • Desty dit :

        Bientôt Modi vient à Paris pour signer les premiers accords de coopération franco-indien pour remplacer les premiers projets franco-allemand qui ont échoué (du fait de la mauvaise volonté allemande).
        On a parlé de coopération stratégique dans le domaine naval, on va donc sans doute commencer avec le développement du successeur de l’Atlantique2. Voir des chaudières nucléaires NG pour sous-marin / porte-avion.
        Si en prime on peut signer quelques contrats sur étagère ou hybrides « make in India » (un batch de quelques Rafale de plus, des MRTT…) pourquoi ne pas joindre l’utile à l’agréable ?
        Les Indiens sont peut-être les acheteurs les plus chiants du monde mais c’est impossible qu’ils puissent rivaliser avec l’arrogance et l’outrecuidance allemande en matière de coopération industrielle !

        • NRJ dit :

          @Desty
          Vous direz cela aux russes, car ils ont voulu faire de la coopération avec l’Inde sur le SU-57.

          Vous voudriez coopérer avec l’Inde, le pays le plus bordélique du monde, pas même capable de mener correctement des appels d’offres et avec des industriels notoirement incompétents. Et finalement ce serzit une coopération a minima puisqu’aucune production commune n’est possible.

          Bref autant le faire en solo. Au moins on sait où on ira. Alors qu’avec l’Inde, on aura les mêmes conséquences, mais surtout on fera un système raté.

          • Twisted dit :

            On devrait coopérer avec les Indiens sur leur Tejas Mk2, on pourrait développer tranquillement un successeur au Mirage 2000 avec l’argent indien.

          • NRJ dit :

            @Twisted
            Le Tejas Mk1 est moins performant que le premier Gripen produit au début des années 90. L’objectif n’est-il pas de faire un meilleur appareil que celui de la précédente génération ?

      • E-Faystos dit :

        Alors pourquoi les verts Allemands s’attaquenrt à notre pré carré qui est le nucléaire et qui est une énergie qui produit moins de CO2 que la tourbe et les centrales à charbon ?
        .
        https://www.lemondedelenergie.com/transition-allemagne-gaz-co2/2020/11/09/
        .
        https://yourtopia.fr/apres-fukushima-schulze-reprimande-la-france-pour-les-temps-de-fonctionnement-des-anciennes-centrales-nucleaires-t-online-de/
        Mon bon Youssef, Germanolâtre d’élite, toi qui te cogne le front 20fois par jour devant la vérité du prophète pognon, sache que l’Allemagne est régulièrement pointée par Bruxelles pour son attitude prédatrice systematique envers ses voisins.
        .
        Quand à la Pologne, elle ne digérera pas facilement que les courbettes Allemandes auprès de l’oncle Sam la prive de milliers de militaires US.

      • Sorensen dit :

        Cela viendra, à moins qu’une génération de décideur en France en corrige le tire…je donne huit ans au machin.

      • Joe dit :

        Alors José, toujours dans le Troll Germanique de bas niveau ? La France est l’ennemi, la mondialisation c’est le bien… sauf que l’Allemagne seule sans la France et donc sans l’Europe, ne pèse rien que son propre poids économique, certes non négligeable, et aucun d’un point de vue stratégique car son armée est un nain avec du matériel peu entretenu et un nombre d’unités opérationnelles symboliques.

      • Delta dit :

        Vous avez un sacré problème avec la France vous.
        Votre pays achete des systèmes de navigation à la Russie et vous pensez que votre pays se débrouille.
        La haine de la France ne vous apportera rien.
        Dans les différents programmes entre la France et l’Allemagne c’est la France qui accepte à chaque fois de laissé l’Allemagne avoir de bonnes parts.
        Vos tentatives de désinformations ne servent à rien.
        Prenez une camomille.

      • UnKnown dit :

        Ça vaut son pesant de Pop Corn, les commentaires de José.
        Et tant qu’à faire, si l’Allemagne pouvait ENFIN payer ses dettes issues des destructions qu’elle a commises durant les premières guerre mondiales, sans les intérêts hein, on est sympa.
        Ensuite si elle se barre, mais faites donc. Rassurez vous, en France, on commence à piger notre intérêt à ne PAS rester dans le merdier européen.

      • PeterR dit :

        Point de vue allemand intéressant.
        Je pense qu’il n’est pas intégralement faux mais aussi fortement biaisé.
        Quelle est l’origine des grands succès européens dont les allemands essaient de s’accaparer la plus grosse part du gateau ou nous foutre des batons dans les roues:
        – Airbus
        – Ariane
        – nucléaire
        – TGV
        – etc …

        Par contre toujours dans les bons coups pour essayer de faire du business sans dépenser un rond (je pense, par exemple, au petit salon monté avec les pays au sud du Mali pour passer des contrats commerciaux pendant que des français et d’autres nations envoient leurs hommes se faire trouer la peau pour que des GAT n’enlèvement pas de bedonnants hommes d’affaires en pleine négociation).

        La France n’est sûrement pas irréprochable mais vous, à part le beure, l’argent du beure et tout le reste …
        Donc un peu facile de faire tourner son économie dans ces conditions tant que les autres laissent faire.
        Bon courage pour vos négociations avec vos potes US le jour où vous ne serez plus adossé à l’Europe. Les US sont des businessmen et loin d’être des philanthropes. Vous avez, je pense beaucoup plus à perdre que la France et allez vous faire déchirer. Enfin, juste mon point de vue.

    • leonidas dit :

      UE américaine ? Sans vouloir contredire, je crois que c’est une erreur d’analyse que font trop de souverainistes (et je suis un souverainiste !). J’ai l’impression qu’on reste bloqué dans des analyses du passé quand on dit ça, c’est un peu comme pour l’otan quand à chaque fois on nous ressort le coup « des alliés » et de la défense de l’occident alors qu’il n’y a plus de mur de Berlin.
      Pour l’UE c’est pareil : à chaque fois on nous ressort Jean Monnet et les déclarations de De Gaule sur « le fédérateur », alors qu’il n’y a plus de fédérateur, ni d’hyperpuissance. Ce à quoi on assiste aujourd’hui c’est une Russie et des USA qui misent sur les divisions de l’Europe ! Chacun essaie de briser le bloc pour récupérer des morceaux. On a vu la Russie tenter de séduire l’Allemagne. On a tous vu les discours de Trump reprochant à l’Allemagne de passer sous contrôle russe, de menacer de se retirer militairement d’Europe si les Allemands n’en font pas plus, de demander à Macron de sortir de l’UE…
      Aujourd’hui clairement l’atlantisme est du côté du brexit ! Et la russophilie est du côté de l’Allemagne.
      La France, qui a une situation intermédiaire, mais je la vois de plus en plus amené à pencher du côté occidental… malgré elle ! On a des élites européistes qui voudraient arrimer la France au continent, et petit à petit, on voit que le réel et la géopolitique nous repoussent dans l’Atlantique… on le voit sur la Turquie, sur l’Ukraine, sur le gaz, sur le programme nucléaire polonais etc.
      Ce qu’on voit aujourd’hui n’est selon moi pas une UE américaine, mais une UE faible, indécise et profondément divisée. Ce à quoi on assiste, c’est à la grande division de l’Europe (à mon avis irréversible, parce que ce sont les forces de l’Histoire qui agissent).

  2. bibi dit :

    très intéressant merci !

  3. Sorensen dit :

    Vivement que ce projet soit mené à son terme. Une activité économique nécessaire dont l’exercice finira par apaiser les craintes. Dommage que la Pologne se comporte ainsi, si cela est avéré. C’est d’une inanité…

    • E-Faystos dit :

      Bonhomme.
      La Pologne est en compétition avec l’Allemagne pour les troupes US qui y stationnent.
      Car contrairement à son envahissant voisin, la Pologne a maille avec la Russie.
      N’importe qui comprendrait que pour le gouvernement Polonais, proche de la droite dure US, affaiblir économiquement la Russie permettrait de réduire le risque militaire à ses frontières.
      Essaye encore.

      • Sorensen dit :

        Quel galimatias parcellaire. Il n’y a donc pas que vos délires et votre incurie sur Airbus et le Eurofighter (et ses motorisations) qui vous hantent. Il ne fallait pas se donner en spectacle. Ravalez votre rage ou faites en profiter votre grosse. Epargnez moi votre pathos. J’écrivais donc, vivement que ce projet soit mené à son terme. Une activité économique nécessaire dont l’exercice finira par apaiser les craintes. Dommage que la Pologne se comporte ainsi, si cela est avéré. C’est d’une inanité…

  4. La Tour d'Auvergne dit :

    « … ce projet de gazoduc, qui permettra à Moscou d’exporter son gaz sans passer par l’Ukraine »: c’est faux le NS1 est en fonction depuis 2012 et il transite par l’Ukraine. Le sénat américain a passé un certain nombre de résolutions, notamment celles proposées par le sénateur Ted Cruz (Rep. Texas) qui sanctionneraient les pays européens contributeurs au projet NS2, Cruz préfère de toute évidence que les Allemands achètent du GNL provenant du Texas. Si la politique énergétique allemande et européenne se décide aux États-Unis, pourquoi ne pas demander le rattachement aux États-Unis d’Amérique!? les choses seraient plus simples et plus claires! L’Europe vassalisée ….

    • twouan dit :

      Tu es sur que le Texas exporte ailleurs qu aux États-Unis et au Mexique?
      Parceque les USA sont devenus exportateur de gaz pour la première fois en 60 ans en 2017 et d après l agence internationale de l énergie ne seront plus compétitif en 2030.

      Bref, a priori c est pas ça qui motive Ted Cruz.
      Les allemands n ont pas rigolé du tout quand il y a eu la guerre en Ukraine. La disparition (choisie) du nucléaire fragilise la position allemande vis a vis de la Russie. Sur ça, Trump avait raison. La transition vers le renouvelable est une très bonne chose mais c est le gaz qu ils auraient d abord du supprimer.
      Comme quoi, les allemands aussi font des grosses erreurs.

    • Anaxagore dit :

      NS1 par l’Ukraine ? Vite, un cours de geographie.
      L’Europe vassalisée ? Par les Allemands qui ne pensent qu’à leur économie et à leur relation avec les Russes au mépris des Polonais et des nations baltes. Dans cette affaire, les Américains défendent bien plus les intérêts européens que les Allemands.

    • didixtrax dit :

      ?! NS1 –quasiment parallèle à NS2– ne passe pas par l’Ukraine. les NS sont directs Russie/Teutonie traversant, sous l’eau, la ZEE de certains états riverains de la Baltique.

  5. Stoltenberg dit :

    NordStream2 est un projet qui permet de réaliser les intérêts russes ET allemands. En ce qui concerne la Russie, il s’agit de vendre ses hydrocarbures (source principale de revenus), d’accroître son influence politique et, éventuellement, de pouvoir exploiter ce gazoduc à des fins non seulement économiques et politiques, mais aussi militaires (comme le précise bien l’article).
    .
    Mais, de notre point de vue, ce qui est plus intéressant, ce sont le ambitions allemandes qui sont liées directement au NS2. En effet, l’Allemagne est en train de réaliser une transformation énergétique en sortant du nucléaire et en misant sur le gaz, le charbon et sur le « renouvelable ». Il s’agit ici non seulement d’un projet énergétique pour l’Allemagne, mais surtout d’un projet géopolitique qui vise à exporter, ou plutôt imposer, le même modèle de transformation à d’autres pays de l’UE. Ceux-ci devraient avoir recours, bien évidemment, aux technologies, au savoir-faire, aux financements ET aux approvisionnements en gaz allemands. En clair, l’Allemagne veut devenir le leader européen en matière de l’énergie. Et NS2 permettra d’assurer des importations de gaz dont le volume sera bien supérieur aux besoins de l’économie allemande. L’objectif consiste à devenir le hub gazier européen qui revend le gaz russe à d’autres pays. Naturellement, cette ascension ne peut pas se réaliser sans la mise à l’écart du concurrent majeur – le nucléaire. Ainsi, dans un document officiel allemand publié le 11 mars 2021, intitulé « 12 points pour l’achèvement de la sortie du nucléaire – la position du Ministère Fédéral de l’Environnement », on peut lire: « Le Ministère Fédéral de l’Environnement fera activement campagne avec les pays européens partageant les mêmes idées pour que d’autres pays adhèrent à l’initiative de la sortie du nucléaire ». En clair, il s’agit de créer un bloc de pays qui vont faire du lobbying au niveau international pour que l’utilisation de l’énergie nucléaire (où la France est le leader européen incontestable) soit limitée au maximum en Europe. Et le document indique également que « la construction de nouvelles centrales nucléaires subventionnées par l’État dans l’UE n’est pas dans l’intérêt de l’Allemagne »…
    .
    Le projet constitue un danger pour l’intérêt français et, ce qui m’inquiète personnellement, c’est le manque de réaction de la part des institutions françaises alors que la France risque de perdre toute une branche de son industrie dans laquelle elle se spécialise depuis plusieurs décennies.

    • sergeat dit :

      D’accord avec votre analyse, pour la compléter Hollande a tout fait pour condamner le South stream qui permet de ne pas utiliser le « hub » allemand (chantage économique par fermeture du robinet).
      De plus on envoie le LGBTiste Clément Beaune pour promouvoir l’abandon du projet au nom de l’emprisonnement du clown Navalny. ,on se fout de notre gueule

      • Stoltenberg dit :

        Il ne s’agit pas uniquement d’utiliser le hub allemand, mais également d’avoir recours à leurs technologies et financements… En plus, SS, rien à voir.

    • philbeau dit :

      La position française est prise en tenaille entre la nécessité de ne pas rompre la volonté de coopération entre l’Europe et la Russie , et la dépendance stratégique que cette coopération entraîne pour l’approvisionnement énergétique . On voit ici toute la brutalité de l’Allemagne vis à vis de ses partenaires que vous décrivez parfaitement , lorsqu’il s’agit de ses intérêts . Et qui donne toute la mesure de l’influence qu’on (la France en particulier) lui a laissé prendre dans l’UE . Après , la France n’a aucune raison de s’interdire de maintenir ses choix dans le mix énergétique à venir , et à les défendre . Faut-il encore que les politiques français, congénitalement timorés maintenant face à leur encombrant voisin , aient la volonté de le faire .
      L’intéressant va être surtout la relation américano-allemande , qui prend une nouvelle dimension à observer .

      • Stoltenberg dit :

        On voit bien que la position française manque de constance. D’un côté on se dit opposé au projet, mais de l’autre on déclare travailler pour élaborer une position commune avec l’Allemagne…. C’est complètement contradictoire et insensé alors que, du point de vue de l’intérêt national, il n’y a aucune ambiguïté sur le fait que la France devrait s’allier avec d’autres pays (et pour le coup, ici les alliés ne manquent pas) pour torpiller ce projet.

      • Norman Dieniémen dit :

        Tenaille mon c… La position française est juste une résultante de sa vassalisation aux positions US, via l’Otan.
        Quand les allemands, pragmatiques, cherchent à se fournir en énergie à leur porte, on promeut l’importation de gaz de schiste américain en prétextant défendre des pays qui achèteront américain avec leur subventions européennes, quoi qu’il arrive…

        • Stoltenberg dit :

          Encore un crétin prorusse qui s’exprime. Pour info – c’est bien Olaf Scholz qui a proposé aux Américains de développer des infrastructures pour importer du LNG américain en échange de l’abandon des sanctions contre NS2. Et je suis sûr qu’ils le feront dans tous les cas car de tels moyens pourraient leur permettre d’accroître leurs importations en vue de réexporter en Europe et de faire pression sur les Russes pour baisser les prix des contrats.

          • Paddybus dit :

            Sauf qu’il faut tout de même préciser que les sanctions ricaines ne se justifient que par leur seules décisions…. qu’il est simplement scandaleux que ces fouteurs de merde mondiaux se mêlent de nos appros en gaz, se mêlent de nos affaires, se mêlent de nos contrats, se mêlent de nos négociation….. prouvant en cela notre vassalisation… qu’ici vous et bien d’autres nient…!!!!
            Ces ordures ricaines n’ont d’ailleurs de la force que parce qu’un certain nombre de personnes sont des traîtres à notre nation, et ont préféré nous soumettre plutôt que de se battre dans l’intérêt de la France…. surement les même qui accueillaient les nazis en 40 à bras ouverts….!!!!
            Les promesses ricaines ne sont jamais tenues, et on ne devrai jamais échanger avec ces fauteurs de guerre ….

          • Stoltenberg dit :

            Ce ne sont pas « nos » approvisionnements en gaz, ni « vos » d’ailleurs. Ce sont les approvisionnements de l’Allemagne qu’elle souhaite, pour la plupart, refourguer aux pays qui adopteront le même modèle. Ensuite, il ne vous a pas échappé que l’Allemagne (de l’ouest) est un pays qui reste toujours sous l’influence des USA grâce auxquels elle a pu devenir l’un des pays les plus riches au monde. Si les US se comportaient comme votre mère Russie, alors ils seraient probablement en train de financer et d’armer des mouvements séparatistes ou bien d’amasser des troupes à la frontière.

      • Fred dit :

        Rappel : Engie est partie prenante de l’affaire (CF. article)

    • Alpha dit :

      Excellent com, qui rejoint ce qui est évoqué dans le dernier « Marianne », avec pour titre « Comment l’Allemagne tond la France ».
      Ainsi, tous les pôles d’excellence de la France sont systématiquement attaqués par nos voisins d’outre-Rhin : L’agriculture, le nucléaire et l’armement en tête !
      S’il est normal que l’Allemagne fasse son business, on reste les bras ballants en voyant le peu de réaction de nos dirigeants pour contrecarrer ces plans !

      • Mica X dit :

        Le peuple allemand ne veut pas du nucléaire, les politiques suivent… c’est cela une démocratie non ?
        Les filières industrielles des énergies renouvelables se développent, créent des emplois et engrangent des contrats à l’export (puisqu’ils sont aidés en interne, on a là un réel projet industriel national).
        Les français payent leur électricité moins chère pour le moment mais la finance aussi via leurs impôts…le coûts du nucléaire ne peut que progresser alors que le renouvelable va baisser.
        Les populations des pays développés se méfient du nucléaire et pas qu’elles, donc peut de chance à l’export.
        L’ Allemagne sera en effet en grande partie autosuffisante dans les décennies à venir alors que la France devra se coltiner les dictatures africaines pour avoir accès à son uranium (pourquoi croyez-vous que nos soldats meurent au Sahel ?).
        Désolé mais c’est la France qui se tire une balle dans le pied en restant arque boutée sur ses dogmes du 20 ème siècle, le temps qu’elle perd dans le renouvelable, elle ne le rattrapera que difficilement.
        Qu’elle se bouge, qu ‘elle s’adapte, qui l’en empêche ?
        Ceci dit, en achetant du gaz russe elle finance les capacités de nuisance de VP. L argent récolté ne va pas dans les retraites des Babouchki ou dans le système de santé… sur ce coup sont assez schizo les teuions…& les français qui soutiennent NS sont masos car avec ce pognon les russes leur rendront la vie compliquée en Afrique ou ailleurs.
        A chaque fois que le cours des maières progresse (et il fait) VP nous concocte une aventure militaire, cehrcher l’erreur et
        bonne soirée

        • Momo dit :

          Le militantismes verdo-islamiste te conduit à dire n’importe quoi. Et beaucoup de n’importe quoi en plus.

          L’allemagne ne sera pas du tout auto suffisante, bien au contraire, et devra encore et toujours importer de l’électricité nucléaire de la France. J’espère qu’elle paiera au plus cher.
          Parce qu’en réalité la seule energie qui permet de lutter aujourd’hui efficacement contre le rechauffement climatique c’est le nucléaire.
          Pourquoi vouloir éviter de voir les choses comme elles sont?
          Même le dogmatisme a ses limites, chez les verdo-islamistes c’est toujours du fanatisme.

          La France n’abandonnera pas le nucléaire, heureusement pour nous et tous les pays frontaliers.

          • Sorensen dit :

            N’importe quoi. L’Allemagne est exportatrice nette d’électricité. Elle est le plus gros producteur de l’Europe. Le solde exportateur a toujours été négatif entre la France et la Allemagne. Conformément à sa plan de transition énergétique, son solde exportateur est en baisse. Elle n’aura jamais besoin d’importer d’électricité.

          • PeterR dit :

            @Sorensen.
            Quelles sont vos sources ??
            Avant de répondre n’importe quoi lisez attentivement cet article et si vous avez ne serait-ce qu’une once d’honnêteté tirez en les conclusions :
            https://allemagne-energies.com/bilans-energetiques/
            Quelques extraits :
            – Part des énergies renouvelables à la consommation finale d´énergie :
            Selon le code de l´énergie, l´objectif 2020 de la France est de 23% (Légifrance 2021) et l´Allemagne se contente de 18% c´est-à-dire un objectif inférieur à celui de l´Union Européenne de 20%.

            – Part des énergies renouvelables dans la consommation d´électricité :
            L´Allemagne met l’accent sur l´augmentation de la part des énergies renouvelables dans le secteur de l´électricité, notamment en utilisant la technologie de l’éolien et du photovoltaïque.

            => mouais, 2 sources d’énergies bien connues pour leur disponibilité H24. Mais on trouve l’explication un peu plus haut :
            – arrêt des centrales charbon en France 2022 en Allemagne 2038 (et je ne parle pas de leur nombre respectifs).
            – utilisation du gaz
            – etc …
            toutes sources d’énergie bien connues pour leur neutralité carbone

            Donc hormis sur l’intérêt économique de la stratégie allemande pour eux mêmes il y aurait beaucoup à dire.

        • PK dit :

          Que de poncifs éculés sur le nucléaire… Avec un mec comme vous au commande, on achèterait du sable après deux ans de gestion du Sahara…

          Vous cochez toutes les cases du bobo écolo !

          • précision dit :

            d’un autre côté avec un bon représentant du lobby nucléaire et d’administrateur incompétent comme A.Lauvergeon, Areva, et donc in fine le contribuable a effectivement acheté pour 2Md d’euros de sables, principalement situé au Sahara effectivement.
            Ah, et Areva a aussi payé 5 ou 6Mds pour constuire un EPR en finlande (chantier coûtant 9Mds pour un contrat de 3Mds). On ne peut même pas dire qu’on y ait retiré beaucoup d’expérience vu le franc succès qu’est Flamanville… Donc quand je vois ce qu’ont réussi les personnes aux commandes je me dis qu’à côté de cela, des poncifs même éculés…

            Cette vitrine du savoir faire nucléaire français avait tellement belle réputation qu’on a jugé préférable de la renommer Orano, en revendant toutes les branches qui ne conrernaient pas le combustible.

            Bon mon commentaire n’est pas tout à fait exact (ce n’est pas du sable, le contribuable ne paye pas directement), mais cela montre l’ironie de l’histoire.

        • EchoDelta dit :

          Les français paye de plus en plus cher l’énergie a mesure que l’on y intègre du renouvelable, notamment éolien que l’on paye deux fois : par nos impôts européen, et dans notre facture ces Engie. 10% d’investissement pour 1% de production d’énergie, une durée de 20 ans, et sans savoir comment démanteler encore ces éoliennes.
          Non c’est de la politique de boutiquier le renouvelable. Ce sont des emplois faiblement qualifié, qui nous font dépendre de la Chine. Le seul avantage géostratégique c’est la dissémination sur le le territoire des moyens de production, mais ce défigure aussi notre paysage. Et dire que le gouvernement allemand ustilise les Lobbys écolo pur promouvoir cette monstruosité, c’est vraiment du n’importe quoi.
          J’espère sincèrement que nos « élites » vont se réveiller et vite, car il a là, un très grand péril économique.

        • Stoltenberg dit :

          Ils ont le droit de faire tout ce qu’ils veulent chez eux tant que :
          1. Ils ne se mêlent pas des affaires des autres états et, surtout, s’ils ne nuisent pas volontairement à leurs intérêts.
          2. Ils ne nous envoient pas leurs nuages de fumées toxiques issues de leurs centrales à hydrocarbures – qu’ils se les gardent, c’est cadeau.
          3. Ils ne s’adonnent pas à une propagande hypocrite et particulièrement cynique concernant le caractère « vert » de leur transformation énergétique.
          .
          Pour l’instant, ils cochent toutes les 3 cases donc…

          • Mica X dit :

            Vous êtes tous bien remontés mais c’est ce qui fait le charme de ce forum..
            La réalité est têtue et nous en reparlerons dans 10 ans, si vous n’êtes pas radioactifs d’ici là.
            Allez messieurs, en guise de conclusion :
            EDF 140 000 salariés
            Filières énergies renouvelables : 382 000 emplois créés en Allemagne ces dernières années avec encore un fort potentiel (et ce sont des emplois qualifiés à forte valeur ajoutée).
            Et la France regardera passer le train, ceci dit le TGV français, lui, est mieux que l ICE donc une preuve de plus que la France n’est pas condamnée à se faire déclasser, faut simplement que les acteurs concernés se remuent un peu.
            Bonne journée

          • EchoDelta dit :

            @Mica X : les poseurs de panneaux solaires ou d’éoliennes serait des emplois plus qualifiés que des gestionnaires de centrale nucléaire ou des experts du retraitement des combustibles ? Non sincèrement je ne crois pas.

          • Stoltenberg dit :

            Mica X : Ce que vous dites est aberrant. La pertinence d’un choix industriel ne se mesure pas au nombre de personnes employées. L’objectif pour une entreprise c’est de produire un maximum de biens et/ou services avec un minimum de moyens. Donc, par exemple, le nb. d’employés / GWh produites semble être un paramètre beaucoup plus adapté. Et là encore, on veut qu’il soit aussi bas que possible. Donc ce que vous êtes en train de me dire c’est que vos filières « renouvelables » sont moins rentables que qqs centrales nucléaires ici en France. En réalité, le « renouvelable », et en particulier l’éolien, est énormément subventionné par l’état, ce qui donne lieu au gaspillage des quantités astronomiques d’argent qui pourrait être mieux utilisé ailleurs. Il n’y a que dans la propagande, qui est pourtant omniprésente, que ça marche correctement. Et – pour que ce soit clair – je ne suis pas contre le « renouvelable ». Je pense qu’il y a des technologies extraordinaires et parfaitement viables qui ont été et qui sont en train d’être réalisées dans ce domaine. Je pense notamment au PV, mais pas que. Et, là aussi, la France se situe parmi les leaders incontestables. Et, si vous l’ignorez, c’est que vous ne connaissez rien au domaine.

        • Paddybus dit :

          Mica X… vos éléments sur le nucléaire sont un peu orientés…par les écolos…
          Pour l’éolien, vous devriez vous renseigner sur les parcs éoliens abandonnés aux états unis…. avec des éoliennes rouillées voire cassées le tout laissé en vrac, sans démontage … pas trés écologique…. car aujourd’hui, ils nous font la promesse écrite de tout démonter… mais dans 20 ou 30 ans, il suffira de faire déposer le bilan aux entreprises qui sont les vrai propriétaires, des sous-traitants investisseurs… et la charge du démantèlement sera au con-tribuable…. comme toujours…!!! sans parler de la masse de béton enterré… qui elle ne sera jamais enlevée….

          • Mica X dit :

            Désolé je ne suis pas trés écolo à la mode EEV mais bon c’est un détail.
            Question démantèlement…

            En attendant bonne nuit & à une prochaine discussion

      • Stoltenberg dit :

        La France semble surtout agir sans aucun plan et sans aucune consistance – c’est triste.

        • Mica X dit :

          Oui en effet, c’est triste je suis d’accord avec vous lorsqu’on aime son pays er son peuple, mais rien n’est définitivement perdu alors gardons courage.
          Il y a une trés belle chanson russe de Nargyz à ce sujet
          Bonne soiréee

        • Momo dit :

          Oui, mon pauvre ami, oui, je comprends mieux ton pseudo mais tu n’es pas obligé de te mettre au niveau à chaque fois….
          Va dialoguer avec vidocq19 le fuyard, entre cocus-battus-contents vous ne pouvez que vous entendre.

          • Stoltenberg dit :

            Gardez vos admonestations pour vous.
            .
            Sinon, si vous êtes capable de quoi que ce soit de plus que l’invective, j’attends vos arguments concernant le caractère planifié et consistent de la politique française vis-à-vis du projet NS2 et, plus globalement, des tentatives allemandes de saper l’industrie nucléaire en Europe.

          • Mica X dit :

            Franchement, mais je peux me tromper, je ne pense pas que l Allemagne souhaite saper l industrie nucléaire française, ils s’en foutent tout pendant qu on ne les irradie pas.
            Elle n a pas besoin de cela cette industrie, elle est actuellement probablement en fin de cycle, de moins en moins populaire et les investississements que cela nécessiterait pour qu ils la développent n ‘en valent pas la peine (regarder ce que nous coutent les EPR).
            Non, les allemands ont simplement compris qu il y avait matière à devenir, pour eux, les leaders des énergies nouvelles (un trés bon créneau d’export) et à construire en parallèle un gros Hub gazier pour l Eurpe de l Ouest et Centrale.
            Ils font ce qu ils savent faire : théoriser un « concept », le planifier, organiser la filière industrielle nécessaire, y investir, la protéger et encaisser.
            Ils l ont fait dans le monde de la santé, pareil, méthodiquement… & dans bien d’autres domaines, c’est pas glamour, pas épique mais ça marche et cela raporte.
            Bonne soirée

          • Stoltenberg dit :

            Mica X : Pour le coup, leur modèle, aussi merveilleux soit-il, personne n’en veut pour le moment…. Je soupçonne que le coût, la quantité des gaz à effet de serre dégagés ou encore le problème posé par le recyclage des parcs éoliens et autres machins dits « renouvelables » peuvent être parmi les raisons au fait que les Allemands doivent recourir à la force et au subterfuge, et non pas à la persuasion, pour exporter leur modèle « nouveau » et « futuriste ».

    • Thaurac dit :

      Bon, on ne va pas en faire un foin, seulement 10 % du besoin européen donc en cas de problème, facilement trouvable ailleurs!

      • Stoltenberg dit :

        Si c’était aussi simple, alors les pays comme l’Ukraine ou la Pologne auraient réduit à 0 leurs approvisionnements en gaz russe. Mais, en ce qui concerne l’Allemagne, je suis sûr que le prochain pas va consister en la création d’un port LNG pour s’ouvrir davantage au monde. In fine, ce sera plus la Russie qui sera dépendante de l’Allemagne plutôt que l’inverse. Ils sont bien plus malins à Berlin qu’à Moscou.

      • Pluton dit :

        En gros la russie, 1er exportateur de gaz, ces dernieres annees c’est 20-25% des exportations mondiales.
        Le GNL c’est sympas en appoint ou par securite, mais pour les gros volumes pas cher faut du tuyau donc contrat qui dure…
        Les alternatives il y’en aura a moyen terme, mais en attendant, la russie est incontournable sur le marché du gaz, surtout pour nous europeens.

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ (où la France est le leader européen incontestable) ]

      Bien loin derrière ROSATOM™ , mais la Russie est elle  » Européenne  » , rien n’est moinss sûr !
      https://rosatom-europe.com/

      • Aymard de Ledonner dit :

        Euuh, il y a des limites à tout. Je n’ai rien contre les trolls : je suis un peu écolo, la protection des espèces en danger tout ça…
        Là je suis obligé de réagir. C’est une question de décence.
        ROSATOM c’est les concepteurs de Chernobyl et de tout une série de centrales qui certes produisent mais qui sont à des années lumières de ce que peuvent faire Areva et EDF. D’ailleurs qui fait appel à ROSATOM aujourd’hui pour construire des centrales?
        Les indiens les construisent eux-même, les chinois ont acheté la techno française, les japonais ont acheté US (et français pour le retraitement).

        • Daniel BESSON dit :

          Cit : [ D’ailleurs qui fait appel à ROSATOM aujourd’hui pour construire des centrales?]

          Je vous réponds ou je suis les conseils d’AUDIARD en vous demandant de consulter un site sur les centrales en construction en Turquie , au Bengladesh , … ;0)

          https://www.economist.com/graphic-detail/2018/08/07/russia-leads-the-world-at-nuclear-reactor-exports
          https://world-nuclear-news.org/Articles/Rosatom-starts-building-reactor-for-Akkuyu-unit-3
          Décidemment :
          1- Vous n’avez pas une once d’humour ! le  » moinss  » ne semble pas vous avoir mis sur la voie .
          2- Vous êtes aussi ignorant du marché des centrales nucléaires que celui des turbines de propulsion en particulier les aérodérivées ! :0)

          • OURGOUT51 dit :

            Bonjour,

            attention, en donnant des informations fondées sur des sources sérieuses et qui viennent contredire les tenants de la Vérité avec un grand V, vous allez être accusé de défenseur de la Russie voire de troll, l’arme de destruction massive. Courez vite aux abris!

          • didixtrax dit :

            les Russes en ont même mis au point des centrales nucléaires flottantes que l’on peut amener là où on en a besoin. S’il existe un cheminement naval. Leur tête de série produit dans l’Artique. Ils discutent avec des pays africains pour équiper leur gros fleuves.

        • Sorensen dit :

          La France a été première sur l’industrie nucléaire jusque la fin des années 90. Il faut se réveiller. ERDF ne construit pas de centrale nucléaire, et AREVA n’existe plus. Quant au parc nucléaire Français, c’est du dessin Américain. Chinois et aux Indiens, ils n’en construisent pas que des Françaises, bien que eux au contraire de la France soient capable d’en construire. La technologie EPR est issue d’un programme Franco-Allemand que ces derniers ont abandonné. Purée, bientôt il vont aller nous chercher le TGV et la DS.

      • Stoltenberg dit :

        J’ai bien dit « européen » 🙂

    • Desty dit :

      L’objectif consiste à devenir le hub gazier européen qui revend le gaz russe à d’autres pays. -> pour une fois me voila encore d’accord avec vous M.Stoltenberg:
      – la plupart des pays européens sont des consommateurs déficitaires d’hydrocarbure et leurs intérêts convergent donc sur ce sujet.
      – cet intérêt consiste à multiplier les tubes et les terminaux pétro-gazier de sorte à être en mesure d’importer la plus grande quantité possible (supérieure même à nos besoins additionnés en volume consommé), et importer tout ça auprès du plus grand échantillon possible de pays fournisseurs.
      Diversification des approvisionnements = sécurité énergétique
      Capacités d’import supérieures au besoin de consommation = abondance du produit = baisse du prix à la consommation !
      Les Allemands semblent encore animés d’intentions sournoises, sans doute bien plus que les Russes, dans le dossier Northstream: ils ambitionnent de devenir la porte d’entrée quasi-exclusive du gaz en Europe pour toucher une dîme conséquente sur la conso des pays « partenaires » et ça ne va pas dans le sens de nos intérêts de consommateur qui consistent à obtenir un prix bas. Si en prime ils se mettent à saboter les projets concurrents ou les énergies concurrentes, la ils mettent en péril la sécurité énergétique des « partenaires » et il conviendrait de siffler poliment la fin de la récrée ou de leur planter un couteau dans le dos.
      Autrement dit OK pour Northstream 1 & 2 mais OK aussi pour EastMed doublé par un gazoduc Égypte Crète et un renforcement des capacités de liquéfaction égyptiennes et israéliennes.
      Et tout le monde sera content sauf les gens méchants !

      • Desty dit :

        J’ai bien noté la mollesse de la réaction allemande pour défendre le projet israélo-grec face aux ambitions turques démesurées. J’ai noté aussi par un certain nombre d’anecdotes que les Autrichien eux avaient très bien compris la problématique de l’offre et de la demande et la convergence des intérêts, les Italiens un petit peu moins apparemment (alors qu’ils sont pourtant en première ligne sur les tracés alternatifs).

      • Stoltenberg dit :

        Ouai et… vous voyez bien que NS2 ne va pas trop dans le sens « diversification des importations ». En vrai, il ne va même pas dans le sens « baisse des prix ». Ce qui va dans le sens de la diversification et de la baisse des prix par le biais d’un marché où il y a de la concurrence c’est l’achat du LNG mondial dont le prix est garanti par des contrats future négociés au prix spot. Et non pas avec des contrats long-terme signés avec un fournisseur étatique issu d’un pays qui se sert régulièrement de ses exportations à des fins politiques et calculés avec des méthodes farfelues, avantageuses pour le vendeur.
        .
        Ensuite, vous voyez bien que, mis à part les importations de gaz pour les besoins actuels, l’idée plus large consiste en la promotion du modèle énergétique allemand qui se base sur les centrales à gaz, au détriment du modèle français – qui a le mérite d’être le seul modèle véritablement écologique, fiable et durable. Et, à Berlin, le véritable objectif c’est ça – ils arrivent de moins en moins à le cacher. Les décideurs à Paris semblent pourtant l’ignorer complètement.

    • leonidas dit :

      si la France a réagi (timidement, et tardivement) mais la France semble avoir ouvert les yeux et a demandé officiellement l’arrêt de nordstream en reprenant les argumentaires droit de l’hommistes (par tactique à mon avis) et en défendant les pays de l’est…
      On sait aussi que la France pousse actuellement pour vendre des centrales nucléaires à la Pologne et des Rafales à l’Ukraine. La France semble avoir compris qu’il lui fallait désormais affronter l’Allemagne et lui contester son hinterland… c’est terminé le couple franco-allemand. Et je suis à peu près persuadé que le scaf ne se fera pas… tout le monde va chercher une porte de sortie acceptable. La confiance est je crois rompue… et la France a enfin compris que l’Allemagne n’était pas le 1er allié et ami, mais le 1er concurrent et ennemi.

    • Pluton dit :

      Faut quand meme vous reveiller… areva s’est casse la gueule… On arrive toujours pas a construire les nouvelles centrales en france en finlande… les retards, les surcouts deviennent astronomiques…
      Notre filiere nucleaire financierement est mal en point, et ca c’est pas du a du lobbyisme ecolo, ou etranger, on a un vrai probleme au niveau du savoir faire.

      • didixtrax dit :

        ça a aussi merdouillé en Chine, mais leurs EPR semblent enfin démarrés, mais avec le transfert de techno, les Chinois deviennent des concurrents. Faudra voir en UK (Hinkley Point)

      • EchoDelta dit :

        Les ecolos n’y sont quand même pas rien, et cela a commencer avec Dominique VOYNET en fermant super phénix en 1997, pour rouvrir … phénix la vieille centrale périmée qui devait être démantelée.
        Ensuite Flamanville est aussi bloquée sur arg le lobbying écolo qui poussent pour des normes draconiennes à la limite de l’absurde… donc qui génère une source de ces retards et surcoûts.

  6. Courmaceul dit :

    « En outre, l’UE a adopté la directive 2019/692 relative au marché intérieur du gaz naturel afin de soumettre les opérateurs extérieurs à l’UE aux règles de l’Union de l’énergie, lesquelles insistent sur la transparence des prix, garantissent un accès aux infrastructures à des tiers et séparent les activités de transport et de production de gaz. De réduire l’emprise sur Nord Stream 2 de Gazprom. Et les actions en justice de ce dernier pour contester le texte ont échoué. » L’UE a supprimé le pot de confiture, c’est méchant ça ! 🙂 Les actions en justice ont échoué ? Ben voui, ce n’est plus la « justice » russe en UE, c’est ballot !

    • Thaurac dit :

      Le problème c’est que les entreprises comme gazprom et autres milliardaires russes, ont profité d’abord, lors de la privatisation de pans entiers de l’industrie russes, des capitaux étrangers, et ensuite, sous le prétexte de diverses accusations, ont permis aux amis mafieux de Poutine de prendre ces industrie en main, volant au passage le peuple russe, et l’état..
      Et dans ce montage c’est ce que ne veut pas l’Europe, car chat échaudé ….

      • sergeat dit :

        Je croyais que vous parliez aussi des milliardaires français qui ont copié les russes sous nos 3 derniers présidents,mais chez nous c’est pire car Macron vend AUSSI NOS INDUSTRIES STRATÉGIQUES ce que même l’ivrogne Eltsine n’a jamais fait par respect de l’indépendance de son peuple.

  7. Olivier dit :

    Parler de souveraineté européenne face aux russes quand on obéit à nos maîtres transatlantiques c’est très drôle ………

  8. HBOB dit :

    Les polonais me font penser à la grenouille qui se voulait aussi grosse que le bœuf. Ils sont insignifiants sur le plan international et feraient mieux de ne pas s’occuper des affaires germano russes . Ils ne sont bons qu’à continuer à lécher le cul des ricains, en leur achetant beaucoup plus cher du gaz avec l’argent de l’Europe.

    • Thaurac dit :

      Da, da tovarich

      • Momo dit :

        Non, HBOB est un irano-troll qui crèche à l’ambassade. Vous vous souvenez, il a déjà dit que c’est lui qui avait la plus grosse, croit-il ^^.
        Une véritable enclume.
        Les Polonais sont trés souvent Chrétiens, ça ne doit pas lui plaire.

        Front bas, arcades proéminentes, machoire épaisse, mais oui! c’est un pasdaran!!

        • HBOB dit :

          @momo : tu confirmes toujours et encore ton QI d’huître. Si tu n’avais pas fait que chauffer les bancs à l’école, tu saurais que les russes aussi sont chrétiens. Ton raisonnement est donc complètement debile. Quant à la taille de ton sexe, en effet , ta femme n’en est pas contente. MOmococu.

  9. NRJ dit :

    Combien sur ce site accusent les allemands d’être à la solde des américains ? Pourtant quand ils font le nécessaire pour être indépendant énergétiquement des us (et l’énergie , on est les premiers à les critiquer. C’est honteux de la part de la France de promouvoir l’Europe de la Défense mais de vouloir jeter les allemands dans les bras américains.

    • oryzons dit :

      Sérieusement vous êtes allemand ?

      l’Allemagne roule pour elle dans cette histoire.
      Elle veut empêcher le statut decarboné du nucléaire (qui l’est pourtant factuellement) et promouvoir à ce même statut decarboné le gaz (qui factuellement ne l’est pas).

      Pourquoi à votre avis ?

      Pour piétiner l’industrie nucléaire et énergétique française et la rendre dépendante de celle de l’Allemagne.

      L’Allemagne veut dominer et soumettre les autres européens à commencer par la France.

      • NRJ dit :

        @oryzons
        Une première chose: je suis tout aussi critique que vous sur la politique énergétique allemande.

        Mais la situation est la suivante : l’Allemagne compte sur le gaz pour son mix énergétique, en complément des énergies renouvelables. Or ce gaz ne peut provenir que des pipelines russes ou des méthaniers d’origine US plus chers. Il n’y a que ces deux choix. Donc soit l’Allemagne tente d’être à peu près autonome et dans cas elle doit avoir le Nord Stream 2. Soit elle reste dépendante des USA pour son approvisionnement et achète à prix d’or le gaz américain. A chacun de choisir. Evidemment que les USA tentent d’arrêter le projet, et on les aide.

        « Pour piétiner l’industrie nucléaire et énergétique française et la rendre dépendante de celle de l’Allemagne. ». L’Allemagne et l’industrie allemande ne font plus de nucléaire. A partir de là, définissez le terme « piétiner », mais l’Allemagne ne peut rien pas contrer notre industrie nucléaire si ce n’est le fait de pousser pour plus de renouvelables dans notre production d’énergie (ce qu’on cherche également, puisqu’on voudrait 50% d’énergie renouvelables d’ici 2050).

        « L’Allemagne veut dominer et soumettre les autres européens à commencer par la France. » C’est gratuit comme affirmation. Ca s’appuie sur quelque chose ? Sur un quelconque fait ? A mon avis (à vous de me dire si vous êtes d’accord), l’Allemagne tente de pousser ses industriels et de gagner les marchés… comme nous et comme tous les pays. J’ajouterai que l’Allemagne ne rackette pas nos entreprises comme les USA et ne fait d’espionnage industriel comme la Chine. Ils jouent selon les mêmes règles que nous.

        • EcoDelta dit :

          On ne cherche pas du tout à avoir plus de renouvelable dans notre mix énergétique, nous sommes contraint par l’Europe sur le conseil des lobbys germanophone, et je ne met pas que l’Allemagne dans ce panier, pour le faire.
          Ce qui fait que nous le faisons peut être pas très bien mais qu’en tout état de cause cela a fait double notre prix d’achat de l’énergie en 25 ans, que nous n’avons pas assez investit dans notre parc nucléaire (entretien et développement) et qui fait que nous sommes actuellement sur un point bas de production.
          Et ce n’est pas faute d’avoir désinvestit, juste que nous avons concentré nos investissements dans les énergies renouvelables qui ne produisent pas assez pour nos besoins.
          De plus avec l’arrivée programmées au niveau européen des véhicules électriques, nous avons tout intérêt à investir massivement dans notre parc nucléaire. C’est la seul façon de décarbonater le transport routier, je ne sais pas si c’est écologique, mais c’est la seule solution pour « alimenter » toutes ces voitures.

          • NRJ dit :

            @EchoDelta
            « nous sommes contraint par l’Europe sur le conseil des lobbys germanophone, et je ne met pas que l’Allemagne dans ce panier, pour le faire. ». Non. On se débrouille très bien pour avoir en. France des antinucléaires. C’est même le seul point commun d’un parti qui était au pouvoir avec le PS il n’y a pas si longtemps (c’est là qu’on a décidé de fermer Fessenheim).

            La France a bien l’objectif de n’avoir que 50% d’energies d’origine nucléaire d’ici 2028, la baisse étant compensée par les énergies renouvelables.
            https://www.google.com/amp/s/www.lesechos.fr/amp/959731

            « que nous n’avons pas assez investit dans notre parc nucléaire (entretien et développement) ». On parle de Flamanville ?

            Les renouvelables sont maintenant les énergies les moins coûteuses. Et elles sont parties pour l’être de moins en moins (coûteuse). Ce n’est pas un hasard si les USA, malgré Trump, ont multiplié leur capacité. Même la Pologne s’y met, en parallèle au nucléaire. Ce n’est pas comme sinon pouvait les accuser d’être écolo pourtant…

            Après effectivement, il n’y a pas assez de renouvelables pour espérer répondre à la demande énergétique française. On n’a pas investi assez dessus pour cela. Cependant, l’émergence des voitures électriques permettra sans doute de permettre l’émergence du renouvelable a grande échelle. Les propriétaires de voitures électriques auraient la possibilité d’acheter l’énergie renouvelable la plus rentable (pendant la journée par exemple, où les panneaux seront au meilleur rendement) et de la vendre comme énergie en périodes de pic de consommation. Si tous les français avaient une voiture électrique et distribuait l’énergie stockée, il n’y aurait pas besoin d’énergie nucléaire.

            Après bien sûr le renouvelable ne fera pas tout, raison pour laquelle je pense que le nucléaire garde son intérêt. Mais si on veut une énergie illimitée et bon marché pour le monde de demain, c’est bien vers le renouvelable qu’il faut tourner les yeux. Et si on se mobilise a 100% dans le nucléaire, on ratera encore le coche de la révolution technologique qui a lieu actuellement.

          • NRJ dit :

            Au fait, la dette d’EDF elle ne vient pas, ou de façon négligeable, des énergies renouvelables. On a vécu au-dessus de nos moyens avec le nucléaire.

          • Kali dit :

            @NRJ
            Avec ou sans les moyens de pilotage vos coûts ?

          • EchoDelta dit :

            @ NRJ je suis tout a fait d’accord sur l fait que la dette d’EDF ne vient pas des autres mais des sombres manœuvres bien franco française au sein d’EDF matinée de politique intérieure.

            Après l’objectif de 50% de Nucléaire en France, nous l’avons bien pris sous la pression des lobbys écolos dont l’Allemagne est le centre d’attraction. Dans un pays qui avait 78% de nucléaire il y a peu, on comprendrait pas pourquoi subventionner le renouvelable pour avoir un mix énergétique plus cher, à moins d’être profondément idiot.

            Le Nucléaire c’est la base de notre énergie et c’est ce qui fait qu’elle ne coutait pas cher.
            Contrairement à une idée reçu le renouvelable est cher (12 à 16 centimes du KWH) et subventionné par EDF sous la contrainte, à comparer avec le cout de production du Nuke a 4 centimes du KWH.

            Le vrai désavantage du nucléaire c’est l’absence de concurrence possible, sauf entre état, et je pense que c’est ce qui chagrine le plus l’EU qui veut faire sauter le nucléaire. Construire et exploiter des centrales n’est pas à la portée de société privée.

            En revanche si le démantèlement n’est que partiellement pris en compte selon les estimations sur le nucléaire, et pourrait couter plus cher que provisionné, ce n’est carrément pas pris en compte pour le renouvelable ou là on provisionne rien du tout (démanteler une éolienne coute 500 K€ quand même…)

            Ensuite les emplois généré de poseur de panneaux solaire ou de monteur d’éolienne ne me semblent quand même pas plus qualifiés que les ingénieurs qui gèrent des centrales nucléaire ou qui font de la recherche sur le retraitement des déchets.

            Bref je préférais que l’on mette notre énergie à maitriser encore mieux le nucléaire et à traiter les déchets plutôt que de s’en désintéresser comme c’est le cas maintenant et se retrouver à devoir être mauvais sur les deux tableaux.
            Nous sommes partis sur le Nuke, et bien assumons cette position et soyons les meilleurs dans ce domaine.

            Que l’Allemagne trace sa route avec le renouvelable, et nous avec le nucléaire, et nous verrons bien qui aura l’énergie la moins chère. Ne mettons pas tous nos oeufs dans le même panier et c’est la meilleure garantie de liberté ou de souveraineté en Europe.
            Peut être que dans 15 ans nous serons content d’acheter de l’énergie à l’Allemagne et que dans 30 ans ce sera l’inverse.

            Après autant je suis pour garnir les toits de panneaux solaire, autant je serais toujours contre garnir les montagnes type Pyrénées ou les terres cultivables de panneaux solaires. ET je ne trouve pas non plus les éoliennes d’une beauté sculpturales dans nos paysages.
            https://bilan-electrique-2019.rte-france.com/production-totale/
            https://www.rte-france.com/eco2mix/la-production-delectricite-par-filiere

            Quelques infos marquantes :
            le parc numéraire c’est 45% de la puissance installée, mais 70% de la production.
            L’hydraulique c’est la même puissance installée que le renouvellable pour 2/3 en plus de production.

          • NRJ dit :

            @EchoDelta
            Je ne sais pas d’où viennent vos chiffres sur le coût du renouvelable. Il faut prendre des chiffres récents pour comparer car les technologies se sont améliorées très rapidement ces dernières années (https://www.google.com/amp/s/preprodn.challenges.fr/green-economie/en-dix-ans-le-prix-des-energies-renouvelables-subventionnees-a-drastiquement-chute_755360.amp). Aujourd’hui, on fait de l’éolien offshore à moins de 50€/MWh, contre environ 120€/MWh pour Flamanville (et 70€/MWh pour les annonces d’EDF sur EPR 2 qui n’ont pas convaincu). C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il ne faut pas rester en arrière de cette révolution.

            Donc non le renouvelable est moins cher que le nucléaire, et le sera de moins en moins dans le futur (en particulier le solaire). Après ça pose d’autres problématiques comme l’intermittence, obligeant d’avoir des moyens de stockage, et qui empêche d’avoir un mix énergétique uniquement basé dessus. Et il y a le problème de l’espace, carraser des forêts pour mettre des panneaux n’est pas très écolo. Mais ça ne veut pas dire qu’il ne faut pas au moins en partie miser dessus.

            « ’est l’absence de concurrence possible, sauf entre état, et je pense que c’est ce qui chagrine le plus l’EU qui veut faire sauter le nucléaire. « . C’est votre analyse, et je ne vois pas ce qui mène à cette conclusion. C’est beau la théorie du complot…

            Sur l’hydraulique, j’espère que vous êtes au courant qu’on est au maximum de nos capacités.

      • José dit :

        Vous dites que l’Allemagne veut dominer l’Europe……Et quand la France veut une armée européenne c’est pour faire quoi???? Le mieux est qu’on se separe et chacun trouve son chemin!!!! On ne s’aime pas!!!Malheureusement la France n’aura pas ce courage car elle n’a pas confiance en elle même!!! Alors la France va propose comme toujours la mutualisation de ses dettes avec les pays du club Med!!!

        • NRJ dit :

          @José
          « Le mieux est qu’on se separe et chacun trouve son chemin »? Et l’Allemagne, elle fera comment pour vendre ses voitures ? L’Allemagne a besoin de vendre à l’étranger, sinon son économie coince. On l’a vu en 2019 quand il y a eu les guerres commerciales, la croissance allemande a été l’une des plus faibles d’Europe.

          Toujours sur le même sujet, comment fera l’Allemagne face au racket américain ? La Deutsche Bank a dû payer 18 milliards de dollars face aux amendes. Et face aux guerres commerciales que mènent les USA, l’Allemagne est un nain vulnérable.

        • Vinz dit :

          Le mieux pour tout le monde c’est qu’on réoccupe la rive gauche du Rhin.

          « Ils ont traversé le Rhin, AAAvec monsieur de TurennEUH » ; suivi par le sieur Montclar 15 ans plus tard.

          • José dit :

            Souviens-toi, la dierniere fois que vous avez osé cela nous étions a Paris en seulement 2 semaines!!! L’arrogance s’est effondrée comme neige au soleil!!!! Il y a des aventures qu’il ne faut plus jamais oser dans sa vie!!!!

          • Kali dit :

            @José
            Et avec des pertes conséquentes, plus importante encore que la campagne de Pologne, qui déjà, avait vu un nombre très conséquent de véhicules en panne. (un tiers de mémoire, mais pas sûr)
            Quant aux français, des pertes également importantes, supérieures à celles de 1914 à durée égale.

      • Sorensen dit :

        Depuis les dernières élections Américaines ont se rend compte des sphères dans lesquelles macère le complotisme. C’est confondant.
        Votre « argumentaire » n’est pas même spécieux. Sans parler de votre grammaire et de l’absence de sens de vos phrase (Que vous partagez étrangement avec Le faystos en boue et la Lothinragie franchouillarde) .
        Lorsqu’il a été question de vendre des EPR, la prestigieuse AREVA, par laquelle le gouvernement Français, au travers de madame Lauvergeon, dépassé économiquement et politiquement par l’Allemagne, a mis, il faut le dire, une grosse carotte dans le cul de Siemens.
        L’Allemagne veut sortir du nucléaire, parce que nous ne sommes plus dans les années 50 et que la Bundeswehr ne veut pas entendre parler de centrale nucléaire sur le territoire, pas plus qu’elle ne veut encaisser les effets du pic pétrolier. Fukushima fût un prétexte. Mais ses entreprises étaient libres d’en vendre.
        Je disais donc, quand il a été question de construire des EPR, AREVA a renié ce qui été probablement un accord verbal prévoyant un partage de la construction avec Siemens. En réaction de quoi Siemens a largué les EPR. Les Français, ces faux entrepreneurs, ont alors accusé l’Allemagne de torpiller le nucléaire Européen et ont invoqué une close infligeant plus de 600 millions d’euros d’indemnité. En réaction de quoi Siemens a retiré 500 millions d’euros de la Société Générale en pleine crise bancaire, que Siemens a du qualifier en communiquant que ce retrait n’avait rien à voir avec une perte de confiance en cette banque.
        La France a torpillé toute seule le nucléaire Européen, et derrière, elle a foiré ce que les Chinois et les Indiens savent faire.. des EPR (et AREVA a même osé essayer de réclamer du pognon à Siemens à ce sujet, pas de honte en France apparemment), sans parler des mines d’uranium. Siemens s’est alors repliée sur ROSATOM..patatra…sanctions Américaines. Siemens s’est retirée définitivement du nucléaire, et donc l’Allemagne.
        Et je connais quelqu’un qui continue ses conneries…avec un comportement qui s’en rapproche.. ça doit s’appeler le SCAF.

    • twouan dit :

      D habitude tu es plus fin.
      Le gaz on l achète pas au USA:
      la Norvège (36% des entrées brutes de gaz en France en 2019) ;
      la Russie (20%) ;
      les Pays-Bas (8%) ;
      le Nigéria (8%).
      l’Algérie (7%).
      Les allemands non plus, il y a une inversion entre la part Norvegienne et la part Russe. Pas le bout du monde non plus.

      On ne devrait pas faire plus que le minimum en affaire avec les russes et les chinois.

      • Desty dit :

        La France a fait un choix stupide en matière de gaz: elle a tout misé sur les méthaniers qui coutent plus cher à cause de la nécessaire liquéfaction du produit !
        Du coup elle n’est presque pas dépendante des tubes pour son approvisionnement qu’elle peut faire auprès du plus large éventail de pays. Les tubes qu’on utilise le plus sont effectivement ceux qui descendent de mer du nord à ce que j’en ai compris. Avec l’Algérie on organise une navette de méthaniers.
        Ce n’est pas le problème d’avoir un fournisseur à 25 ou 30 ou 40%, le problème c’est de pouvoir le changer du jour au lendemain si il pète un plomb… ce qui n’est pas vraiment possible avec un tube bien inamovible !

      • NRJ dit :

        @twouan
        La Norvège ne peut pas répondre seule à la demande allemande, qui est en hausse. Il faut du gaz, et les seuls qui peuvent en apporter la quantité nécessaire, c’est soit les USA ou la Russie.

        « On ne devrait pas faire plus que le minimum en affaire avec les russes et les chinois. ». Sauf que les russes ont les matières premières. Et la Chine est un marché colossal auquel aucune entreprise ne peut échapper. On peut le critiquer, le regretter, mais on est obligé de faire avec.

        Mais comme vous, j’aimerais bien que les pays du monde ne commercent qu’avec les pays que je considère respectable.

    • philbeau dit :

      Allons NRJ , l’avocat toujours présent ici de la cause allemande , évitez de grâce une fausse naïveté tellement ingénue qu’on ne peut s’empêcher de sourire …Les allemands ont entamé des grandes manoeuvres en Europe dans le domaine énergétique que Stoltenberg plus haut décrit parfaitement , dans l’unique objet de transformer l’essai malheureux de Merkel et de sa sortie brutale du nucléaire , sans la moindre concertation comme d’habitude avec leurs voisins . Comme pour les migrants . Et ce bien sûr pour devenir les acteurs incontournables en Europe . C’est culotté d’ailleurs , parce qu’ils prennent le risque d’agacer beaucoup l’oncle Sam . Mais je suis tranquille , ils sauront le calmer en achetant beaucoup de matériel militaire américain . Et pourquoi pas ( c’est même sûr) du gaz quand il le faudra , une fois qu’ils seront le hub européens de l’énergie propre …Quant à dire que la France ( enfin les petits politiques aux petits bras qui ont la prétention de la représenter maintenant) les jette dans les bras américains …vous croyez vraiment , vous , qu’ils l’écoutent ?

      • NRJ dit :

        @philbeau
        A votre avis, les allemands seront t’ils plus dépendants des USA sur le long terme si leur énergie est d’origine américaine ou russe (avec à la rigueur quelques petits achats d’équipements américains à court terme pour faire passer la pilule) ? La question n’est pas plus compliquée.

        je ne critique pas tant le fait qu’on ne soutienne pas les allemands sur ce projet que le fait qu’on les critique pour être pro-américains et de les dézinguer quand ils tentent d’être moins dépendants des USA sur des sujets aussi essentiels que l’approvisionnement énergétique.

        Si on veut une indépendance européenne, la première étape est l’approvisionnement énergétique, au moins à égalité avec le développements d’armes.

        « Et pourquoi pas ( c’est même sûr) du gaz quand il le faudra , une fois qu’ils seront le hub européens de l’énergie propre « . Effectivement, pourquoi pas ? C’est là la clé d’une indépendance énergétique pour l’Allemagne: si les américains tentent un embargo sur le gaz, l’Allemagne n’aura pas de coupure d’approvisionnement puisqu’ils pourront compter sur le pipeline Nord Stream 2 (en plus d’avoir du gaz moins cher que le gaz de schiste américain arrivant depuis des méthaniers). C’est en ça que le Nord Stream 2 est nécessaire pour assurer leur indépendance énergétique. Sinon, ils auront les mains liées et n’auront pas d’autre choix que d’acheter américains. Ils seront à leur merci.

      • tschok dit :

        @philbeau, il y a quelque chose qui ne va pas dans votre argumentation: vous exigez de l’Allemagne qu’elle se concerte avec ses partenaires en matière énergétique et migratoire.

        Si on devait appliquer cette exigence à la France, je n’imagine pas les cris de douleur que vous pousseriez.

        Vous y verriez une atteinte insupportable à notre souveraineté.

        Alors, comment pouvez-vous l’exiger des Allemands sans tomber dans le ridicule d’une partialité manifeste que vous-même auriez bien du mal à justifier si on devait l’appliquer à la France?

        L’Allemagne joue son jeu, bon, tant mieux pour elle si elle s’en sort. Là, elle est sous le feux des sanctions américaines et ça ne va pas s’arrêter, car Biden reprend en gros la même ligne que Trump sur ce sujet. Mais cela ne vous empêche nullement de la présenter encore comme le laquais des Américains, dont elle parviendra à calmer l’animosité, en leur achetant « beaucoup de matériel militaire ».

        Bon, on a tous compris: l’Allemagne est une pute. Ok. C’est votre discours, c’est votre conviction. Je comprends même pas pourquoi NRJ perd son temps à discuter avec vous, car je n’imagine pas une seule seconde que vous puissiez varier sur le sujet.

        C’est un élément de votre croyance, c’est du béton armé et vous lisez l’actu internationale à lumière de cette conviction. C’est pas le truc le plus intelligent à faire, mais c’est comme ça que vous fonctionnez.

        Inch Allah.

        Donc, l’Allemagne est une pute et la messe est dite. C’est la substantifique moelle de votre « analyse » et il n’y a pas lieu d’en dire plus. Non?

        Et oryzons pense pareil. Donc, on va pas s’emmerder non plus. Allez zou, je vous fais un tarif de groupe.

        Un jour, peut-être, vous aurez envie de sortir de vos citadelles de certitudes et de faire de vraies analyses, plus objectives, disons. Eh ben ce jour-là, vous trouverez des gens comme NRJ pour discuter. Donc, en attendant, ne le maltraitez pas de trop. Lui jetez pas en permanence des anathèmes genre t’es un traitre à la Frôôônce de mongénéral-essévaleurs-zéternelles.

        Parce que je ne sais pas si vous vous rendez compte, mais discuter avec vous et oryzons, c’est automatiquement se faire accuser de traitrise dès qu’on émet la moindre idée discordante par rapport aux vôtres. Vous êtes tous les deux tellement persuadés d’incarner la France authentique, que c’est la seule place que vous laissez à vos contradicteurs: celle du Judas.

        La discute avec vous, c’est un poil pénible à la longue.

        Rha putain.

        • NRJ dit :

          @tschok
          « Je comprends même pas pourquoi NRJ perd son temps à discuter avec vous, car je n’imagine pas une seule seconde que vous puissiez varier sur le sujet. ». J’ai peut-être la faiblesse de l’imaginer.

          @philbeau me semble être un commentateur rationnel et assez nuancé. On peut être désaccord, mais cela n’empêche qu’il n’ait pas, a mon avis, d’idée fixée, même sur l’Allemagne. Pour ça il y a un panel d’autres commentateurs : @Ah ça, @PK, etc.

          Après on traite de sujets complexes: l’approvisionnement énergétique, l’aviation de chasse du futur, etc. C’est des sujets sur lesquels aucune réponse simple n’est possible. Et il peut être compliqué de se dire qu’en fin de compte, on doit choisir la moins mauvaise solution, car il n’y a aucune « bonne » solution. Surtout quand il y a des discours pour les nigauds qui sont là pour faire avaler le morceau.

          • tschok dit :

            Voilà comment ça se goupille, question nuance du sujet complexe: l’Allemagne est méchante, elle nous veut du mal et elle est un laquais des Etats-Unis. Une vraie pute quoi. Et vous, vous êtes un traitre à leur solde.

            Vous avez en fait en face de vous trois contradicteurs qui disent la même chose, puisque vous pouvez rajouter Stoltenberg qui voit lui aussi dans le NS2 un complot de l’Allemagne contre la filière nucléaire française, le but étant purement et simplement de l’anéantir.

            Stoltenberg voit la preuve de ce complot anti-français dans un document officiel allemand publié le 11 mars 2021, auquel il fait dire, je le cite:

            « (…) il s’agit de créer un bloc de pays qui vont faire du lobbying au niveau international pour que l’utilisation de l’énergie nucléaire (où la France est le leader européen incontestable) soit limitée au maximum en Europe. Et le document indique également que « la construction de nouvelles centrales nucléaires subventionnées par l’État dans l’UE n’est pas dans l’intérêt de l’Allemagne » ».

            Cette thèse complotiste reçoit un accueil favorable, notamment de la part d’oryzons qui la reprend à son compte quelques heures plus tard, lorsqu’il vous interroge sur les raisons qu’ils prête aux Allemands de se lancer dans le projet NS2:

            « Pourquoi à votre avis ? Pour piétiner l’industrie nucléaire et énergétique française et la rendre dépendante de celle de l’Allemagne. L’Allemagne veut dominer et soumettre les autres européens à commencer par la France ».

            Ouh la grosse vilaine.

            Vous tentez de prendre sa défense et, cette fois, c’est philbeau qui vous reproche, un peu plus d’une heure après oryzons, de vous faire l’avocat de l’Allemagne, en reprenant lui-aussi la thèse de Stoltenberg, qui lui convient tout à fait. Il en profite pour charger la barque en rajoutant des arguments qui lui sont propres et que je trouve un peu ridicules tant ils sont partiaux.

            NRJ, je ne sais pas où vous voyez les nuances dans tout cela: trois locuteurs soutiennent une thèse complotiste selon laquelle l’Allemagne poursuit le projet de nous nuire en portant atteinte à nos choix de souveraineté énergétique dans le domaine du nucléaire.

            L’Allemagne est bien présentée comme une puissance ennemie, hégémonique et fourbe. Et nos gouvernants comme des imbéciles, naturellement.

            Alors vous, dans ce tableau, vous êtes l’idiot utile de service, vous comprenez?

            Vous êtes le con dont ils se gaussent, quoi. Le gros nul qui comprend rien. Voire le traitre…

            Maintenant, vous êtes un grand garçon, donc je vais vous laissez poursuivre cette conversation nuancée et complexe entre grands esprits, ouverts, tolérants et sans idée fixe.

          • NRJ dit :

            @Tschok
            Je parlais plutôt d’une manière générale sur les échanges que j’ai eu avec @philbeau qui me paraît plutôt ouvert, bien que critique. Après il est toujours intéressant d’avoir les avis et ce qui les justifient. Typiquement il prévoit un achat allemand d’équipements américains pour faire passer la pilule du Nord Stream 2 entre les 2 alliés. Quand on y pense, ce serait assez logique. Ce que vous dites me semble plus vrai pour @oryzons qui me semble moins rationnel, même s’il ne me semble pas être un troll pour autant.

            « trois locuteurs soutiennent une thèse complotiste selon laquelle l’Allemagne poursuit le projet de nous nuire en portant atteinte à nos choix de souveraineté énergétique dans le domaine du nucléaire. ». C’est complotiste effectivement. Ça ne veut pas dire que c’est faux. C’est des affirmations qui s’évaluent (mais ils n’ont rien pour appuyer leur propos). On pourrait parler aussi de complot entre GE et Macron pour l’affaire Alstom. Pour autant est-ce inimaginable ? A première vue, ça semble être au contraire cohérent. Pour revenir sur le gaz, les allemands auraient sans doute intérêt à pousser le gaz contre le nucléaire dans le mix énergétique européen. Après ont ils les moyens de pousser le gaz et d’écraser le nucléaire ? A première vue, non. Ça ne veut pas dire qu’ils n’en auraient pas la volonté, par idéologie verte ou par intérêt économique. Il n’y a pas d’amis dans les relations internationales…

            Faites attention quand même à ne pas tomber dans l’excès inverse.

          • tschok dit :

            @NRJ,

            La théorie du complot vous semble crédible? Bon, je sais que c’est affaire d’appréciation.

            Son pitch se résume en une phrase: les Allemands importent du gaz russe dans le but d’anéantir la filière nucléaire française, afin d’étendre leur hégémonie énergétique sur l’Europe, et finalement leur domination tout court.

            Imaginez que vous êtes scénariste que et vous essayez de vendre ce scénario à Netflix. C’est un complot qui est vendable en France, parce qu’il colle bien avec un vieux fond germanophobe dont nous ne nous sommes pas totalement débarrassé.

            Mais ailleurs? Dans d’autres pays, on risque de vous dire un truc très simple: non, si les Allemands importent du gaz, c’est qu’ils en ont tout simplement besoin.

            Vu qu’ils ont abandonné le nucléaire et qu’ils veulent lâcher le charbon, trop polluant. Le gaz fait partie de leur mix énergétique, tout bêtement.

            Mais maintenant, si vous voulez qu’on greffe une théorie du complot sur les réalités les plus triviales, pour après se demander si elle est vraie ou fausse et se prendre la tête avec des conneries, on le fait si vous voulez, chuis pas un mec chiant.

            Bon, j’vous dis pas que je participerai beaucoup à la discussion, je regarderai ça de loin, mais je serai attentif quand même un peu parce que j’aime les théories du complots.

            Sinon, pourquoi dans ce scénario complotiste l’Allemagne doit elle acheter des armes aux Etats-Unis?

            Parce que la représentation mentale qui est mobilisée pour décrire l’Allemagne dans cette théorie est celle de la pute dominatrice:

            L’Allemagne est une pute parce qu’elle se vend à des puissances étrangères:
            – En achetant du gaz russe
            – En achetant des armes américaines pour se faire pardonner d’acheter du gaz russe, ce qui au passage montre bien sa veulerie.

            L’Allemagne est dominatrice car achetant du gaz russe, elle veut provoquer la ruine de la filière nucléaire française ce qui lui permettra d’étendre son hégémonie sur l’Europe en devenant le plus grand hub gazier du continent, ce qui montre bien sa sournoiserie, sa duplicité.

            Donc, une pute dominatrice. Cherchez pas trop loin l’explication de votre théorie complotiste: la pute dominatrice est un vieux fantasme de mecs. Mais attention, je ne suis pas en train de vous dire que les trois locuteurs qui ont soutenu cette thèse sont des soumis qui veulent se faire fouetter le cul par une domina. Je suis en train de vous dire que c’est cette représentation mentale qui est mobilisée pour décrire l’Allemagne et qu’il s’agit donc d’un discours politique nationaliste parfaitement germanophobe, de la façon la plus classique qui soit: dévaloriser l’Allemagne en l’assimilant à une image négative.

            Tout bêtement.

            Par ailleurs, l’idée de philbeau selon laquelle l’Allemagne achètera des armes aux Américains pour se faire pardonner d’acheter du pétrole au Russes n’a rien de particulièrement logique sur un terrain diplomatique. En revanche, cette idée trouve toute sa logique lorsqu’on la réinsère dans le discours germanophobe dont philbeau est l’un des vecteurs sur ce blog, surtout après ce qui vient de se passer avec le SCAF.

            C’est tout simplement du dénigrement. Assez bas de gamme, d’ailleurs, mais efficace.

            D’ailleurs si vous voulez vous faire une idée de son efficacité, lisez les commentaires qui suivent la révélation du complot par Stoltenberg. Ca s’appelle dire aux gens ce qu’ils ont envie d’entendre et c’est la base de toute escroquerie qui se respecte.

            Bon allez. Si vous avez le temps, tenez moi au courant de l’avancement de vos discussions nuancées et complexes avec vos potes. Ca m’a l’air rigolo.

  10. Raymond75 dit :

    Heureusement, l’OTAN est là pour nous protéger de la terrible menace soviétique … Pardon, de la menace russe. Voyez vous, c’est terrible : sans l’OTAN l’Europe aurait pu tenter de mettre en place des relations équilibrées avec la Russie ; heureusement il n’en est rien.

    • Thaurac dit :

      Le rêve de Raymond75 c’est la disparition de l’europe et de l’otan, et correspond comme par hasard au rêve de Proutine..

      • Desty dit :

        Poutine a rêvé 10 ans de développer une bonne coopération avec l’UE mais ça ne s’est pas fait à cause de l’OTAN (dont le siège est à Washington pas à Bruxelles).
        Du coup Poutine en bon pragmatique a resserré les liens économiques russes avec les Chinois…
        Possible qu’en voulant empêcher un renforcement économique et politique de l’UE, les Américains ont réussi à renforcer leurs 2 principaux compétiteurs mondiaux… Bravo !
        Le mieux aurait probablement été de faire une géopolitique inverse à celle de Kissinger et tout mettre en œuvre pour éloigner les Russes des Chinois en incitant le plus possible les Européens à coopérer avec les Russes.
        En braquant les Russes avec les trucs anti-missile et autres coups de p*$£€# le résultat c’est un nouvel accroissement de puissance de la Chine, voir de l’Iran. Fossilisation de la pensé stratégique !

        • Courmaceul dit :

          « tout mettre en œuvre pour éloigner les Russes des Chinois en incitant le plus possible les Européens à coopérer avec les Russes. » C’est beau ce que vous dites; mais concrètement, comment faites-vous ?

      • Momo dit :

        Le rêve de ‘raymond’75 c’est même l’islamisation de l’Europe voir du Mooooonnnnnndddddeeeeuuuuuuuuuuu!!!
        Et si la population actuelle se fait égorger c’est pas grave, comme il le dit pour ceux qui se font assassiner en BSS.

  11. blavan dit :

    Les américains réussissent encore à semer la zizanie dans l’UE. Tous les matins, le premier rôle de l’administration américaine est de savoir comment on peut affaiblir l’Europe. Les français au lieu de défendre l’Allemagne glissent des peaux de banane à nos voisins, et en fin de compte, c’est perdant perdant pour la plus grande joie de l’Oncle Sam. La Pologne et les pays baltes oublient les subventions qu’ils reçoivent de l’UE, car non seulement ils achètent des armes américaines, mais en plus ils paralysent l’UE.

    • AS dit :

      « Les français au lieu de défendre l’Allemagne glissent des peaux de banane à nos voisins, et en fin de compte, c’est perdant perdant pour la plus grande joie de l’Oncle Sam »

      Parce c’est vrai que les allemands sont toujours prompts à se ranger du coté des français, on l’a très bien vu l’été dernier avec Erdogan.

      Pour en rester dans le domaine énergétique, il y a 10-15 ans la France était parmi les leader dans le photovoltaïque avec des champions nationaux et lorsque la concurrence chinoise est arrivé à grand coup de dumping pour pénétrer le marché européens, les français avait demandé à l’UE de mettre des mesures anti-dumping pour protéger les constructeurs locaux. Sauf que les allemands ont dit NEIN, trop la trouille qu’en retour les chinois mettent des mesures de rétorsions sur les bagnoles. Résultat aujourd’hui l’Europe n’a plus de constructeurs de panneaux solaires tout vient de Chine. C’est un cas d’école qui explique en grande partie pourquoi l’UE est l’idiot du village de la mondialisation, seul marché entièrement ouvert qui ne demande ni transfert de techno ni joint voiture détenu au moins 51% par un acteur local car nos « amis » allemands sont prêts à sacrifier tous les secteurs performants de ses voisins européens tant qu’il restera une BMW à exporter.

      Ajoutons également que Bruxelles planche en ce moment sur la mise en place de subventions européennes pour les énergies renouvelables qui ira donc directement dans les poches des chinois pour ce qui concerne le photovoltaïque. Nos « amis » allemands font pression pour retirer le nucléaire des énergies éligibles à ces mêmes subventions parce qu’ils ont fait le choix -idéologique- après Fukushima de fermer toutes leurs centrales nucléaires quitte à rouvrir les centrales à charbon et à être encore plus dépendant du gaz russe (Norstream 2). Or la France reste l’un des leader dans le nucléaire, tiens tiens c’est étrange, un domaine où on est encore à la pointe et comme par hasard les allemands veulent nous savonner la planche via Bruxelles au profit des intérêts étrangers, encore une fois. Le comble c’est que les allemands émettent 2 fois plus de CO2 que nous à population égale et c’est en grande partie parce que justement nous avons fait le choix du nucléaire. Mais non chute cette Europe est formidable, elle nous apporte prospérité, les allemands après des décennies de guerre sont devenus nos vrais alliés qui tirent dans le même sens que nous. Donc vive l’UE et vive Macron.

      Alors non les français ne doivent pas défendre les allemands sur NS2 au nom de la solidarité européenne bien au contraire il faudrait les enfoncer davantage car eux ne s’en priveraient pas.

    • AS dit :

      Nul besoin d’ajouter que je fais partie de nombreux à penser qu’on ne devrait SURTOUT PAS faire le SCAF avec les allemands ni aucun autre projet stratégique pour la sécurité de notre pays.

      • blavan dit :

        @AS. Voila au moins un point d’accord avec vous. Pour le reste je pense qu’il vaut mieux importer du gaz russe que des armes américaines puisque les énergies dites renouvelable sont un gadget aujourd’hui.

  12. Le Suren dit :

    « Nous interrogeons les Allemands sur la sécurité énergétique de l’Europe ». Etant donné que si on emm… trop Poutine, il peut fermer le robinet, où est la sécurité ?

    • didixtrax dit :

      la sécurité réside dans le fait de ne pas lui chercher des noises, ce qui répond par ailleurs au syllogisme de Trump : les US n’auront plus à payer pour protéger l’Allemagne. Tout fournisseur peut couper le gaz, notamment les US…

    • Thaurac dit :

      10% pas grand chose, il se tire une balle dans le pied car il a besoin de fric

      • Vinz dit :

        Et l’Europe de gaz pas cher. Or le gaz russe est le moins cher actuellement, en bonne partie grâce à son transport par pipe-line. Donc le tirage de balle dans le pied, il est pas à sens unique.

  13. Plusdepognon dit :

    On a beaucoup parlé du gazoduc Nordstream 2 et de la dépendance allemande au gaz russe… Même l’écologie a été convoquée pour la cause, alors qu’au pays de Siemens, tous les marchés concernant les turbines à gaz ont été remporté par General Electric…

    D’ailleurs Siemens va avoir droit à gouter aux lois américaines utilisésess comme des armes, comme Alstom avant elle :
    https://www.letemps.ch/economie/contrats-siemens-energy-accuse-general-electric-davoir-utilise-secrets-commerciaux

    Alors que pour avoir la paix, l’Allemagne a acheté de grandes quantité de gaz de schiste américaine.
    https://www.atlantico.fr/decryptage/3590902/nord-stream-2–le-pipeline-voulu-par-l-allemagne-qui-met-le-feu-aux-relations-entre-les-etats-unis-et-l-europe-gaz-energie-geopolitique-de-l-energie-lionel-taccoen

    Car la seule chose qui intéresse les USA, c’est de trouver un débouché à leur gaz de schiste:
    https://www.lesechos.fr/industrie-services/energie-environnement/les-etats-unis-font-seffondrer-le-prix-du-gaz-en-inondant-le-marche-mondial-1164977

    Un projet qui concerne bien plus que les seuls pays européens :
    https://www.diploweb.com/Carte-Approvisionnement-gazier-vu-de-l-Union-europeenne-gaz-russe-vs-projet-BABS-et-GNL.html

  14. NAPO dit :

    L’Allemagne commence à nous casser les bonbons. Il n’y en a que pour elle et elle se fout de l’avis ses partenaires européens, particulièrement à l’Est qui, eux, connaissent les joies d’avoir un voisin tel que la Russie. Elle devrait prendre exemple sur la France qui a eu les « cojones » d’annuler la vente des Mistral à un pays ouvertement expansionniste. J’admire ce pays, mais cette position récente qui consiste à ne prendre en compte QUE les intérêts économiques de l’Allemagne et à vouloir imposer son hégémonie me dérangent au plus au point.

    • cipal dit :

      Espérons que le point ne se situe pas trop haut !

    • Royal Marine dit :

      Les « cojones », comme vous dîtes, ça aurait été de livrer les BPC aux Russes, en tenant nos engagements commerciaux…
      Alors que le « Gros Tout Mou » émasculé, s’est, une fois de plus couché, en prenant des airs sûrs de lui!
      Quant à la Russie expansionniste… Laissez moi rire… Et arrêtez de vous tripoter sous la table! Ces dernières années, la Russie n’a fait qu’essayer de défendre ses territoires et ses populations, notamment au Donbass et en Crimée…

      • Daniel BESSON dit :

        Cit : [ Les « cojones », comme vous dîtes, ça aurait été de livrer les BPC aux Russes, en tenant nos engagements commerciaux… ]

        Avec des transpondeurs pour torpilles ou missiles fourrés dans les recoins de la coque ??? ;0)
        Bolchoya Spasiba !
        Ps : Je ne fait que raisonner que comme les Etasuniens qui ont acheté une plateforme pour leur radar aux Chantiers de l’Amirauté , hein !
        La Vrounze serait spécialiste de ce genre de salo****** ! Demandez aux Irakiens … ;0)

    • Thaurac dit :

      Oui, en allemagne fric et affaires d’abord , quoiqu’ils puisent dire après pour nous faire plaisir et sachant que les français adorent les cirages de pompe et les grandes phrases

    • Thierry466 dit :

      Pfff, la France se fait régulièrement marcher sur les pieds et humiliée par les usa avec la totale complicité de nos zélites (braquage alstom, braquage société générale, coulage d’alcatel , exclusion de Peugeot du marché iranien, …) les allemands ont au moins le mérite de défendre leurs intérêts. Or nous aussi nous avons intérêts à nous reprocher de la Russie dont l’économie est très complémentaire à la notre. De Gaule l’avait déjà compris à l’epoque en pleine guerre froide, aujourd’hui la Russie n’exporte plus de modèle économique (exit communisme), mais cherche uniquement à commercer : vendre son gaz, et acheter de la technologique européenne, ce qu’évidement les usa essayent à tout pris de torpiller pour garder les toutous de l’UE bien dans leur niche de l’OTAN.

  15. philbeau dit :

    Ah l’Europe …et les intérêts constamment divergents des pays membres de l’UE . Pour autant , on arrive maintenant , dans cette affaire à un instant crucial , un noeud de convergences de situations antagonistes qui , selon la manière dont il sera dénoué , peut conduire à fragiliser durablement l’échafaudage fragile de cette construction qui ne s’est jamais appuyée sur les seules fondations qui comptent , l’adhésion des peuples .
    J’avoue que je trouve assez savoureux de voir l’Allemagne obligée de se confronter à son maître américain , qu’elle caresse habituellement dans le sens du poil . Et devoir peut-être choisir enfin entre son destin continental et son statut de colonie américaine qu’elle a héritée de la Guerre froide . Quelle étonnante schizophrénie , à l’échelle d’un état , et comment cela se terminera-t-il ? Et on en revient à la question du moment : comment peut-on , pour la France , s’investir à donner sa confiance à un état qui privilégiera toujours sans partage son intérêt ?
    Accessoirement , on attend les commentaires tellement avisés des anti-russes sur la collaboration avec Poutine .

    • Thierry466 dit :

      Saines lectures. Greling devrait être au quai d’Orsay, ça nous changera des nèfles atlantistes qui sont restés bloqués au temps de la guerre froide.

  16. Auguste dit :

    Soyons vulgaires.On va voir qui a les plus grosses et qui affirme (ou tente d’affirmer) sa souveraineté.
    De Macron qui remue du vent avec ses « europe », »autonomie », »souveraineté »… etc vis à vis des USA, qui aboutissent à des courants d’air,ou des Allemands qui font fi des menaces USA, et des croche pieds européens, pour défendre ses intérêts et par là même,mettre une limite aux dictats américains.Voyons voir.
    Moins de « menoules » avec « South Stream »,qui a été plus simple à régler.L’union EU (sauf intéressés)-USA a fonctionné à merveille.
    Pensez,un oléoduc qui passe par les Balkans en évitant la Turquie,aboutit en Italie,sans même passer par l’Autriche.Les USA voulaient « Nabucco » qui passait par la Turquie et l’UE voulait surtout qu’il ne passe pas par l’Italie.
    PS: En passant:maintenant l’oléoduc passe par la Turquie,on est contents?.
    Bizarre,depuis quelque temps,quand un politique me parle d’Europe avec la main sur le coeur,j’ai le cul qui gratte: c’est normal docteur?

    • Plusdepognon dit :

      @ Auguste
      On appelle ça les Balkans…
      https://www.courrierinternational.com/article/concurrence-dans-les-balkans-la-guerre-des-gazoducs-commence

      Cela sent mauvais et à chaque fois que cela pète, c’est qu’il y a des pays étrangers qui y sèment la m…e.
      En plus, maintenant comme c’est la mode, on a plein de photos de types barbichus qui sont fiers de montrer leur doigt…

    • Sorensen dit :

      Quelle catastrophe cet épisode que vous décrivez. L’Europe s’est complétement fourvoyée, le Turkish Stream aura des conséquences à long terme.

      • Daniel BESSON dit :

        Cit : [ Quelle catastrophe cet épisode que vous décrivez. L’Europe s’est complétement fourvoyée, le Turkish Stream aura des conséquences à long terme. ]

        C’est bien pour cette raison que les Russes ont demandé aux sociétés de service pétroliers Occidentales de mettre le paquet sur le Turkish Stream plutôt que sur NS2 ! ;0)
        Les imbéciles regardaient T-O-U-S le NS2 , les Russes accéléraient la pose du Turkish Stream et le développement du GNL pour l’Asie . ;0)
        C’est un coup de génie : Les obstacles pour poser un tuyau au fond de la Mer Noire sont autrement plus importants que dans la Baltique où les Russes peuvent très bien le faire tout seul sans l’expertise d’un nombre limité d’opérateurs … ;0) Et ce tuyau il est posé …. Ah Ah Ah ! ;0)

        https://www.offshore-mag.com/pipelines/article/16755988/turkstream-project-awaits-construction-start
        A comparer avec la profondeur de pose dans la Baltique …. ;0))))))

    • vno dit :

      GDF et donc l’état au début des années 2000 a payé avec l’argent du contribuable et des abonnés en situation de dépendance des travaux pharaoniques allant de Saint-Avold à l’Italie, avec augmentation des capacités de stockage Nancéennes, juste avant de nous vendre les actions de notre propre patrimoine pour se payer une deuxième fois et nous voler pour vendre du gaz Russes pour la « sécurité des approvisionnements » dans le but de détruire le monopole de la filière nucléaire et être les leaders dans l’éolien et les piles à combustible au gaz (américaines) en faisant payer les autres. En Russie, les goulags ont reçu des nouveaux riches, nous on a supprimé la trahison et la prison pour les cols blancs et leurs amis politiques… V. Poutine les tient toujours par les co*illes, puisque le doigt a été mis dans l’engrenage il y a des années et que certains sont toujours au pouvoir parfois acquittés par des juges pas très curieux. Les changements de nom de partis politiques ou d’entreprise et filiales n’ont rien changé au système. Intéressant que les Américains comprennent enfin qu’ils sont les cocus de la farce alors qu’ils pensaient être les manipulateurs. La colère de Trump lorsqu’il a compris partiellement qu’il s’était fait baiser par des gouvernements sous couverture européenne corrompus et des entreprises mondiales au niveau des siennes m’a personnellement beaucoup amusé. En d’autres temps, des gens « importants » auraient eu des accidents stupides à la place d’une grosse colère du président américain.

  17. Momo dit :

    La politique énergétique de l’allemagne est une katastrophen!
    Aprés avoir abandonné le nucléaire sur une émotion suite à Fukushima ce malheureux pays a mis pleins feux sur le charbon et autre énergies fossiles complétées par des energies revouvellables tout à fait insuffisantes.

    Nordstream 2 est un scandale écologique en plus de l’aspect stratégique et financier (Schroeder, ex-premier ministre socialiste).

    • sentinelle dit :

      ce qui vous gêne c’est les tentatives de l’Allemagne de résister aux US et pourtant c’est aussi notre intérêt n’oubliez pas que la Russie a encore de bonnes cartes en main les Polonais , ceux qui nous ont entrainé dans la 2ème GM , une aparté, devraient s’en souvenir !

      • Momo dit :

        Vous n’êtes pas sérieux là? Les allemands résister aux US? Allons!!
        Ils cherchent juste à maximiser leur intérêt, point. Ce n’est de toutes façons pas les US qui les fourniront en énergie.

        Simplement l’ecologie est en fait un outil politique, comme pour nos verdos-islamistes, en vue de prendre ou de garder le pouvoir. Ensuite on s’arrange, entre logiciels qui truquent les controles d’émission des voitures, nordstream2 et charbon des mines de l’est. Tout est dans l’image, le reste c’est le portefeuille, c’est tout.

  18. eric dit :

    navire polonais sur la vidéo les polonais cherche la provocation

  19. BOURG dit :

    l’Allemagne, va rencontrer pour alimenter sa puissante industrie d’énormes problème énergétiques dans les prochaines années. L’abandon du nucléaire au profit des centrales a charbon a été un non sens stratégique, économique et……écologique !!
    L’Allemagne en toute impunité pollue aujourd’hui du fait des rejets de ses centrales archaïques à charbon une bonne partie de l’Europe.
    La France ferait bien de s’inspirer de cette situation de dépendance de l’Allemagne vis à vis du gaz russe .
    En France, des voix de plus en plus nombreuses, s’interrogent sur la fermeture programmée de nos centrales nucléaires alors que,
    80% de notre énergie provient du nucléaire.
    Notre demande nationale en énergie électrique va très fortement augmenter dans les années a venir et un seuil critique a déjà été atteint cet hiver.
    Cela fait maintenant 15 ans que nos dirigeants s’interrogent sans prendre véritablement de décisions mais lentement, le savoir faire de la France en matière de technologie nucléaire civile s’atrophie et des milliers d’emplois sont en jeux.
    Quand a nos chers « amis » américains, je reprendrai simplement la réflexion de de Gaulle  » les américains….. alliés parfois, amis jamais ».

  20. didixtrax dit :

    bof, tant qu’ils font des ronds dans l’eau ou des passage basse hauteur, ils ne font que montrer leur impuissance. Je serai plus sensible au sousm lorsque l’Akademik Chersky sera à poste, car il utilise des ancres pour se stabiliser (ça doit faire une sacrée longueur de câblot ou de chaîne !) — ces cons sont bien capables d’aller titiller une ligne de mouillage avec des conséquences potentiellement dangereuses.

  21. Daniel BESSON dit :

    Cit : [ du gazoduc Nord Stream 2 ]

    Les  » old school  » se souviendront de  » ce ruban d’acier qui va étrangler l’Europe « ™® de Ronald Reagan et de cette caricature de Charlie-Hebdo™ se moquant de la paranoïa ambiante avec un soldat Soviétique casqué émergeant d’une gazinière … ;0)
    Heureusement que les chefs politiques Russes se tournent vers la RPC et le GNL et que l’opinion publique suit , n’en déplaise aux  » experts  » de tout poil qui affirment le contraire … Ils se reconnaitront … Une pensée pour Micron et MilliTalleyarnad qui voulaient  » découpler la Russie de la Chine  » ;0)  »
    « La con….. à ce point là cela devrait être interdit !  » Michel AUDIARD
    https://www.rferl.org/a/russia-attitude-china/31181849.html

    Les chefs politiques Russes se marrent aussi du dawa Libyen qui volens nolens a foutu le projet DESERTEC à la baille … ;0)
    C’est à se poser des questions s’ils n’ont pas protesté contre l’intervention en Libye pour la forme car une abstention c’était acter une intervention militaire …?????

  22. Muse dit :

    C’est drôle ce double langage !
    Un rappel de l’achat par les USA de gaz Russe ce qui est POURTANT INTERDIT…

    « Les États-Unis recevront fin janvier un lot de gaz naturel liquéfié (GNL) produit en Russie, et ce en dépit des sanctions américaines. Comment est-ce devenu possible? Comme le précise un journal russe, le combustible en question a été racheté à plusieurs reprises avant de mettre le cap vers la côte est des États-Unis à bord d’un méthanier appartenant au français Engie.
    Après un long périple l’ayant conduit de la péninsule russe de Yamal à l’île de Grain (UK), la toute première cargaison de gaz naturel liquéfié de Yamal LNG est en route vers les États-Unis, écrit mardi le journal russe Kommersant, se référant à ses propres sources. Acheminé à bord du méthanier Gaselys appartenant au français Engie, ce lot de combustible devrait arriver au terminal méthanier d’Everett à Boston le 22 janvier prochain.

    Le journal explique cette livraison par la flambée des prix du gaz sur la côte est des États-Unis, conséquence des puissantes tempêtes de neige qu’a connues le pays au cours de ces dernières semaines. L’édition indique en outre qu’il est peu probable que ce genre de livraisons deviennent régulières.

    Il convient de noter que si le combustible en question est bel et bien de production russe, il a d’abord été acquis par le malaisien Petronas, puis, comme le suggère la source, racheté à plusieurs reprises avant de se retrouver en possession d’Engie, qui exploite des capacités du terminal de regazéification d’Everett. »

  23. les allemands restes des allemands 39 -45 toujours les mêmes

  24. Prophète du Grand Bousin dit :

    Les spountz veulent le beurre et l’argent du beurre. Pour le moment ça roule alors pourquoi se priveraient ils? Ils ont un cap, devenir le boss incontestable de l’ue, ils le suivent tranquillou contrairement à d’autres qui naviguent à vue et rebondissent sur les icebergs comme des jouets deglingues.

  25. Thierry dit :

    Le Gaz ne fait pas partie des énergies verte et à mon sens il n’est pas question de développer son utilisation, il faut se désengager de Nord Stream 2 et investir à la place dans les énergies renouvelable sans dépendance politique, pour ne pas dire vassalisation énergétique…

    • Vinz dit :

      Dans « transition énergétique », il y a le mot transition.

    • Piliph dit :

      @ Thierry : pour le moment, les périodes où sont produites l’électricité « verte » ne sont pas ceux où les gens le consomment. Donc, soit on s’éclaire et se chauffe le jour (et on se caille la nuit dans le noir), soit on attend d’avoir des technologies de stockage de l’énergie électrique, et comme on n’en connait pas d’économiques / non polluantes, on devra bien faire des choix intermédiaires, comme le gaz par exemple.

  26. cedivan dit :

    les américains sont les premiers clients du pétrole russe… Ca ne leur pose aucun problème. Mais l’Europe n’aurait pas droit d’acheter du gaz russe ? En fait, il ne faut surtout pas que les européens se fournissent ailleurs que chez des fournisseurs contrôlés par les US. C’est là le problème des yankees.

  27. Sun Tzu dit :

    Le problème est non seulement politique mais aussi lié à une totale absence de culture économique au sein de nos « élites ». Les allemands sous couvert de fermer leurs centrales nucléaires veulent imposer aux autres pays l’utilisation de gaz en provenance du Nordstream 2 ; en effet le 1 qui transite par la Biélorussie ou par l’Ukaine puis la Pologne peut être mis sous embargo en cas de conflit ou de crise politique. Pour assurer un approvisionnement régulier le gaz arrivera directement de Russie en Allemagne ; permettant ainsi d’exercer un chantage économique aux autres pays d’Europe. L’Allemagne est à l’heure actuelle dépendante de l’électricité nucléaire française et elle souhaite tarir cette source et imposer son gaz. On a la même hypocrisie en Norvège qui vend son pétrole ou qui s’en sert pour faire de l’hydrogène et pour essayer d’imposer des voitures à hydrogène en oubliant bien sur la pollution en amont.

    • didixtrax dit :

      sans compter le risque avéré de piratage d’une partie du gaz en transit et de chantage par un transitaire (cf l’Ukraine dans un passé pas si lointain)

  28. Félix GARCIA dit :

    Munich Security Conference@MunSecConf
    Tensions between #Russia and #Ukraine are rising with Moscow sending more troops: « There will be a price to pay, if Russia escalates (…) If there is Russian military action against Ukraine, there would be consequences for #NordStream2 », our Vice-Chairman @RugeBoris points out.
    https://twitter.com/MunSecConf/status/1378281708181716995

  29. Paddybus dit :

    Ce doit être du nazionalisme…. heu… pardon du nationalisme…. et pour le moins qu’on puisse dire… ils osent…!!!

  30. basstemp dit :

    Encore un exemple de la dérive totalitaire et racailliste des USA cherchant a imposer leur ton en Europe pour une histoire de gaz … Si on rajoute a cela, l’exemple criant de la manipulation par la CIA des groupuscules pseudo écologistes en France depuis les années 70 parce que la France décida de se passer de la dépendance a la fillière combustible US pour construire sa propre fillière (la COGEMA qui deviendra Areva) et qui en + osa devenir leader mondial dans le domaine a leur place !

    On a alors tout l’exemple du comportement parasite des USA concernant la politique énergétique en Europe depuis près de 40-50 ans !

    Si a cela on rajoute l’autre évidence de manipulation de l’UE en se servant de l’Allemagne comme leur pion pour faire faire de cet organisme leur carpette en permanence a plat ventre devant la volonté de washington concernant l’Europe …

    Mais aussi le traité de maastrich (puis lisbonne) qui masque si mal cette volonté de détruire le modèle social français par la délocalisation de masse comme le permet la libre circulation des capitaux entrepreunarial (permet les délocalisations de masse dont la France est seule a souffrir)

    Frexit et vite, pendant combien de temps allons supporter cette pantalonade qui nous pousse vers ce déclin accéléré et mortifère pour notre pays ? Pendant combien de temps nos élites vont ils fermer les yeux ? Et d’abord combien touchent ils seulement pour soutenir cette trahison manifeste ? Les traitres au peuple, a la nation et a nos intérêts …

    Envie de vomir