L’avion-ravitailleur A330 MRTT d’Airbus est le seul en lice remplacer les CC-150 Polaris canadiens

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

32 contributions

  1. beber dit :

    bien pour Airbus par contre je comprend pas que Boeing ce soit pas fait encore jeter au USA surtout quand on pense a toute la magouille qui y’a eu pour éjecter Airbus a l’époque

    • kolkot dit :

      c’est le constructeur national en même temps, auriez-vous voulu que les états européens achètent des c17 pour compenser les retards des a400m ou dans la même logique que la France achète des p8-poseidon car le marché visé par le soit disant a320 MPA est minuscule (France ~ 15 / Allemagne ~ 8 / Espagne ~ 5 / export : 10 grand maximum , ce qui nous fait un total de 35 à 40 grand maximum).

      • Eurafale dit :

        Non puisque pour compenser les retards de l’A400M, la France a acheté des C-130J / KC-130J Super Hercule… Après c’étaient leur choix (aux USA) de s’engluer dans les magouilles pour au final se retrouver avec un avion pas fini. À croire qu’à trop vouloir en faire, ils ne font plus rien correctement.

      • AirTattoo dit :

        Le c17 est un avion complémentaire de l’A400 par un concurrent et de toute façon il n’est plus produit.

    • Fred dit :

      Le soutien financier d’une entreprise par un État est interdit par les règles de l’OMC, ou du moins extrêmement encadré.
      Par contre, pour ce qui est du domaine militaire, on peut se dispenser de cette règle (presque intégralement).
      Il s’agit donc ici d’une forme de dumping global (au sens « vente à perte ») pour soutenir Boeing sans risquer les foudres de l’OMC.

      • Joe dit :

        C’est vrai et c’est aussi vrai que les plus forts imposent les règles aux plus faibles. Les règles sont en général faites pour être contournées tout en laissant l’illusion d’une égalité. Le cas de l’industrie US est exemplaire en l’occurrence, la planche à billet de la Fed + le budget militaire (le plus important au monde) fait que la concurrence est de facto écrasée.
        Ils préfèrent dépenser des centaines de Milliards de $ (planche à billet) plutôt que d’égratigner Boeing ou autre.
        Le plus beau quand même, c’est que certains gouvernements disent de tant en tant non désolé mais pas cette fois, la marmite est pleine.
        Bravo au Canada qui fait un choix raisonné.

  2. philbeau dit :

    Après les Frégates Type 26 , concept BAE , les Canadiens ont l’air de s’émanciper un peu de leur encombrant voisin du Sud …Encore un effort , amis canadiens , et vous vous équiperez d’un chasseur européen 🙂 !…

    • kolkot dit :

      c’est moins envisageable à cause des clauses du NORAD ….

    • oryzons dit :

      C’est surtout que Boeing avait fait des coups de p…. à Bombardier sur les C-séries (maintenant A220)…
      Donc autant dire que lorsque les canadiens pourront se passer des services de Boeing, ils n’hésiteront pas.

      Sur l’appel d’offre sur l’avion de chasse ils sont d’ailleurs en situation complexe.
      Le F35 qui non content d’être une source inépuisable de problème ne correspond pas au cahier des charges, le F18SH de Boeing donc, qui correspond mieux mais est de Boeing donc et au bout de ses évolutions, et le Gripen qui ne correspond pas non plus au cahier des charges.
      Les deux candidats qui présentaient les meilleures options à savoir l’EF et le Rafale ont jeté l’éponge devant un appel d’offres qu’ils estiment biaisés.

    • Fred dit :

      Assez prudent et pondéré en général sur les jugements concernant les avions, je pense par contre ne pas être chauvin, en disant qu’entre MRTT et le KC-46, il n’y a pas photo, au profit du premier.
      Il faut être un obligé de premier ordre et un peu masochiste pour commander le Boeing.
      Les Canadiens ayant en plus une sérieuse dent contre le constructeur « seattlois » …

  3. tankaboum dit :

    Bon des rebondissements et des plaintes sont à prévoir, mais j’en reste surpris..en même temps les canadiens ont largement en travers de la gorge la plainte de Boeing contre bombardier…A ce demander pourquoi Boeing la fait, c’était idiot et extrêmement prétentieux de leur part, ils se croyaient intouchables et tellement incontournables..Pourtant ce comportement habituel des gens de Mac donnell Douglas (racheté par Boeing en 97) avait couté a northrop ( associé MC Donnell)d’échouer avec l’yf 23.( alors que l’appareil était plus performant que le F22). c’est un tel sac de noeud que je ne suis pas sur d’être très clair.

  4. GHOST dit :

    Il n´ya pas match.. le KC-46 de Boeing ne peut jamais faire face l´Airbus 330 MRTT qui a largement démontré sa fiabilité depuis lontemps..

  5. FREDERIC PARE dit :

    On se souvient des manœuvres déloyales américaines pour faire et refaire l’appel d’offre afin de favoriser Boeing. On peut maintenant en rigoler, et je me gausse….

    • Paddybus dit :

      Oui, il y a parfois des situations ou on prend plaisir au malheur des autres…. et j’avoue que quand les malheurs sont pour l’industrie ricaines, mon plaisir est décuplé…. ce soir, apéro… double…!!!!

  6. kolkot dit :

    Et bien on dirait que le canada est francophile …… après avoir vendu le C-series a Airbus et bombardier Rail a Alstom il reprend de plus belle et achète le ravitailleur Airbus , espèrons que la france saura leur rendre la pareille 😉

    • ninnin dit :

      En les empêchant de racheter Carrefour par exemple ? Mais c’est un autre sujet …

      • kolkot dit :

        malheureusement on à des dirigeants complètement à la ramasse, ils empêchent couche-tard de racheter carrefour mais en même temps ils laisse les chinois racheter manoir industries, des parts dans Peugeot, des aéroports stratégiques etc….des vendus en bref

    • Carin dit :

      @Kolkot
      Les canadiens ont une petite chaîne d’épiciers du coin de la rue, qui voulait racheter casino… et Bercy a dit non..
      donc si nos amis canadiens mettent ça dans la balance… ils ravitailleront en kc46 Pegasus quand il sera au point!

    • Paddybus dit :

      Kolkot…Je pense que c’est proche de cela, mais un peu plus complexe….
      les ricains ont attaqué Bombardier pour le fragiliser et racheter à bon compte ce constructeur (ce que les ricains ont fait de nombreuses fois dont Alstom) qui a un fort potentiel sur les années à venir…. Airbus a finalement remporté la mise, je pense que les canadiens ont voulu cela pour montrer aux ricains qu’il ne pouvaient pas toujours gagner (si seulement nos dirigeants avaient le même aplomb…) et les emmerdes de Boeing l’ont empêché de racheter…….
      Le coup du Rail a bénéficié de la bêtise voire de la duplicité des instances européistes contre l’union franco-allemande (Alstom rail/siemens)…. et je pense que c’est finalement une trés bonne chose quand on connait les teutons en affaire… (tout pour ma gueule)
      Pour les ravitailleurs, non seulement le KC 46 porte trés bien ses initiales (!) mais le Canada doit aussi vouloir parallèlement, consolider les installations EX Bombardier sur son sol…. ce qui est en effet tout bénéf pour Airbus…
      Mais je peux me tromper…

    • 에르메스 dit :

      L’A330MRTT n’est pas français, pas que.

    • Fred dit :

      À titre personnel, tu pourras agrémenter tes crêpes de la Chandeleur avec du sirop d’Érable, tabarouette ! ;o)

  7. lucas dit :

    Le MRTT prouve qu’Airbus sait aussi faire bien dans le militaire. Il suffirait qu’ils arrêtent (d’essayer) de faire des chasseurs et ce serait quasiment parfait…

  8. EchoDelta dit :

    Soyons prudent tant que les recours ne sont pas épuisées les surprises peuvent toujours arriver.

  9. Dubourg dit :

    Et nous quand aurons nous des a330 mrtt

    • lucas dit :

      Quand on en est à ce niveau d’ignorance du sujet qu’on commande, il suffit juste de s’en abstenir vous savez… C’est pas compliqué d’éviter de se faire passer pour un neuneu !

    • Meunier dit :

      @ Dubourg ….. Il y a manifestement un moment que vous etes replié sur vous-même, l’Armée de l’Air et l’Espace en a déjà 3 ( F-UJCG, CH et CI ). Le quatrième à venir bientôt ( MRTT044 ), le cinquième à priori en peinture …. dispo vers fin année à priori.

    • jeff dit :

      Ba on en a déjà 3 !

    • bzh29 dit :

      C’est pas comme si on en avait parlé partout l’année dernière avec les évacuations sanitaire via A330 PHENIX

  10. Lotharingie dit :

    C’est un  » bon plan  » pour la Canada qui pourrait acquérir des cellules d’A330 d’occasion à bon prix ( clouées définitivement au sol par de compagnies aériennes en difficulté à cause du virus chinois et qui sont en recherche de trésorerie pour se renflouer ), pour les faire progressivement transformer en MRTT.

  11. Max dit :

    Le Complexe Militaro-industriel US à perdu de sa superbe au Canada.
    L’expérience F-35 de l’ancienne majorité conservatrice aura servi de leçon. Les déboires de Boeing aussi.
    Dixit l’histoire d’un chasseur intercepteur 100% canadien mythique, le Avro Canada CF-105 Arrow.
    Aile delta, Loi des aires, mach 2, 50 000 pieds d’altitude, etc… Ca au début des années 50 svp !
    Mais les USA firent pression ( Eisenhower en personne) sur les politiciens conservateurs canadiens au pouvoir pour que le projet soit saboté au profit du Complex Militaro-industriel US.

    Une fierté et un scandale toujours bien présent au Canada. D’ailleurs voici un film retraçant cette épopée.
    https://youtu.be/CQfO8yYi9Lk
    Tabernacle !

    https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Avro_Canada_CF-105_Arrow#

    • philbeau dit :

      C’est un fait , l’affaire de l’Avro CF 105 est peu connue de ce côté de l’atlantique . Et c’est dommage , car elle illustre à merveille les conséquences qui font suite à des décisions politiques dépourvues et de courage , et de notion de ce qu’est l’intéret supérieur de son pays . Le Premier Ministre Diefenbaker a été un traître de la pire espèce pour le Canada . Il a détruit l’industrie aéronautique canadienne , qui ne s’en est jamais remise (cf son état déplorable encore aujourd’hui) alors qu’elle était à la fin des années cinquante une des plus prometteuses au monde . Et mis au chomage des dizaines de milliers de techniciens ete d’ingénieurs , une séquence qui n’a été vue dans aucun autre pays comparable pour cette ampleur . Il aurait dû être traduit en justice . Et elle met en lumière le mépris extraordinaire des américains pour leurs vassaux , qu’ils soient canadiens ou européens . A méditer .