Après l’attaque jihadiste contre Palma, le Portugal annonce l’envoi de 60 militaires au Mozambique

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

81 contributions

  1. Too dit :

    « elle est un pays de la région, avec Mayotte et La Réunion ».
    .
    Sans parler des iles éparses Bassas da India, Europa, Juan de Nova.
    La France a une très grande ZEE dans le canal du Mozambique et est clairement un voisin qui risque en cas de dégradation de la situation au Mozambique.

    • Plusdepognon dit :

      Les iles ont repris de l’importance avec un monde multipolaire :
      http://www.slate.fr/story/184329/iles-perles-strategiques-oceans-echiquier-geopolitique-mondial

      On en parle à propos de la Turquie, mais plus souvent de la Chine :
      https://www.lemonde.fr/international/article/2021/03/05/la-chine-un-empire-a-l-assaut-du-droit-de-la-mer_6072085_3210.html

      La France a beaucoup à perdre face aux appétits extérieurs :
      https://www.boulevard-exterieur.com/Les-territoires-francais-de-l-Ocean-indien.html

      Pour aller plus loin :
      https://institutdeslibertes.org/locean-indien-une-mer-francaise/https://www.maxicours.com/se/cours/mers-et-oceans-des-espaces-geostrategiques/

      La Réunion a eu droit à de nouvelles attentions :
      http://cartonumerique.blogspot.com/2019/10/reunion-espace-indopacifique.html

      Mais c’est valable aussi pour la Nouvelle Calédonie et pas seulement pour sa position géographique :
      https://www.20minutes.fr/monde/2365515-20181104-nouvelle-caledonie-entre-metal-strategie-pourquoi-caillou-loin-etre-territoire-lointain-importance

      25% des réserves prouvées d’un métal qui sera de tous les produits technologiques, voilà qui est intéressant…
      https://www.capital.fr/economie-politique/nouvelle-caledonie-la-guerre-du-nickel-risque-de-couter-cher-au-contribuable-francais-1387124

      On pointe la Chine, mais ce n’est pas le seul joueur qui s’en préoccupe :
      https://www.lemonde.fr/economie/article/2021/03/05/vente-de-l-usine-caledonienne-de-nickel-de-goro-mais-que-vient-donc-faire-elon-musk-dans-cette-galere_6072057_3234.html

      Quant aux militaires portugais, n’oublions pas qu’ils sont aussi dans le Golfe de Guinée et en Centrafrique…

      Et si c’est l’effectif qui fait plaisanter, lorsqu’un pays européen lâche deux pax dans l’état-major de Takuba, il faut applaudir à tout rompre et faire une « ola » devant la future armée européenne que cela dessine pour le futur…

      • John dit :

        Il faut quand même apporter certaines précisions.
        Pour les territoires, il me semble que la France n’est pas en conflit sur la souveraineté de ses îles. Par contre, pour les ZEE, la situation est plus complexe.
        Les ZEE s’étendent jusqu’à 200 miles des côtes. Cela signifie que l’Etat concerné est souverain en matière d’exploration et d’exploitation des ressources. Au delà de 200 miles, un Etat peut faire valoir son droit sur le plateau continental si celui-ci dépasse la limite.
        La France a très intelligemment vu une opportunité et a mis en place les investissements nécessaires à l’exploration du plateau continental pour étendre son territoire autant que possible. Cette extension suit une procédure réglementée, des données précises doivent être fournies par le pays qui fait la demande de reconnaissance de cette extension. En 2020, c’est 150’000 km2 ajoutés au territoire français dans l’océan indien (Téunion, îles de Sain-Paul et Amesterdam, mais aussi dans les Terres australes et antarctiques françaises. En 2015, l’extension de 579’000 km2 du plateau continental avait été avalisé concernant la Martinique, la Guyane, la Nouvelle-Calédonie, les îles Kerguelen.
        La France pense pouvoir prétendre à 500’000 km2 supplémentaires.
        Et c’est là que le problème se pose, la France réclame certains droits concernant la ZEE du Canada au niveau de St-Pierre-et-Miquelon, évidemment à cause de ressources potentielles d’hydrocarbures.
        Concernant la Nouvelle Calédonie, il y a des désaccords avec Vanuatu. Mais pour le coup, il n’y a pas de conflit territorial entre la France et la Chine.

        Il faudrait que la France commence à exploiter ses ressources, et ce pour plusieurs raisons…
        – cela permettrait de financer une marine suffisamment importante pour surveiller et assurer la souveraineté française sur ses ZEE…
        – cela permettra de réduire les déficits publics, la France en aurait bien besoin.
        – la balance commerciale pourrait s’améliorer très rapidement, il suffirait de trouver du pétrole pour atteindre une certaine autonomie énergétique.
        – découvrir des hydrocarbures signifie notamment ne plus avoir à caresser dans le sens du poil les puissances du Golfe, et ainsi d’avoir une véritable politique impactant la propagation de l’islam saoudien qui radicalise bien des pays à travers leur influence financée par le pétrole.
        – pareil pour d’autres types de ressources. Les terres rares permettent à la Chine d’exercer une pression énorme sur des pays tels que les USA car elles sont essentielles aux nouvelles technologies.
        .
        La France toutefois semble ne pas vouloir exploiter ces ressources, par principe. Ces principes sont absurdes. En l’exploitant eux-mêmes, la France s’assurerait que les employés aient des conditions de travail meilleures que dans la plupart des pays fournisseurs de la France, mais aussi un meilleur respect environnemental… L’Europe à ce niveau est vraiment bête, ils préfèrent ne pas voir de mines et de champs pétrolifères, mais au final quelque soit l’origine du pétrole, il pollue. Il ne servira qu’à réduire la balance commerciale voire la rendre positive.

        Pour le Mozambique, pas de quoi rire concernant la taille du contingent portugais. Le Mozambique n’a que 11’200 militaires en service actif, dont 2’000 pour la marine, et environ 1’000 dans la force aérienne. Cela fait relativement peu de militaires à former.
        Ce qui est réellement important à mentionner, c’est surtout qu’en Afrique, globalement, les groupes terroristes ou des opposants à des régimes en place ont un matériel équivalent aux armées officielles, et un nombre de militaires parfois supérieur.
        Il y a un vrai travail international à fournir pour aider l’Afrique à exercer sa souveraineté sur son territoire. Pour cela, la Chine, la Russie, l’Europe et les USA doivent arrêter de corrompre les politiciens locaux pour obtenir des faveurs / des ressources. Il faut vraiment commencer à travailler avec ces pays sans les considérer comme des sous-pays.

        • Xaintrailles dit :

          Comme toujours, vos commentaires sont très argumentés et intéressants à lire. Votre regard est bien caractéristique du pays, je sais que vous en êtes très fier, qui est le siège du plus grand nombre des instances internationales. Mais est-il étonnant que dans ces pays les armées nationales soient faibles, quand on sait que l’écart entre l’économie contrôlée et l’économie parallèle est dans un rapport 20/80 ( à peu près l’inverse d’un pays « viable » ). Les pays africains ne sont pas des sous-pays, ce sont des pays africains… L’économie et la mentalité des habitants d’un pays font tout, en France, comme en Suisse ( pour votre réussite) comme en Afrique ( pour leur malheur).
          Quand on dit aider, aider, aider, cela me fait penser à de Gaulle qui s’emportait en lâchant :  « l’Europe, l’Europe, l’Europe, cela ne sert à rien de répéter ce mot, en s’agitant comme un cabri… »

        • albatros24 dit :

          Personne ne rira des portugais qui ont les corones d’y envoyer des soldats dans ce trou à rats
          Pour la France et votre solution miracle pour faire de nous des riches (que nous sommes déjà en fait, mais bon..).
          Développer l’extraction du pétrole au large des DOM COm notamment la Guyane est une fausse bonne idée.
          Tous les pays pétroliers n’ont pas l’intelligence de la Norvège ou du Qatar (je crois) qui investissent ces pétrodollars sur des placements. Regardez les notamment l’Algérie,…ils n’innovent plus et toute leur économie se base sur leurs ressources naturelles, on appelle d’ailleurs cela en économie la « rente de situation pétrolière ». Qui conduit au sous développement au final, même si doré.
          La France justement les dépensera bêtement (on connaît nos énarques) et en plus cela ne sera pas bon pour la nature ou notre productivité et notre goût d’innover très importants justement. Mais bon..les canadiens font bien n’importe quoi avec les Etats Uniens avec le gaz de fracturation et la perte durable de flore surtout le Canada (ce n’est pas un exemple à suivre car on pourrait aussi faire de la fracturation en France continentale justement).
          Non il faut investir dans nos infrastructures ( je le dis depuis un moment…la répétition est la base de la pédagogie) et nos industries car nous sommes défaillants dans ces secteurs cruciaux justement.
          Pour info Jo Biden veut consacrer 4 000 milliards de Dollars US à de la relance keynésienne de suite et a vacciné déjà un tiers des étatsuniens à ce jour (ça change de Trump le type qui passait son temps sur Tweet et sur des terrains de golf) = projets genre New Deal de rénovation des voies de communication mais aussi internet et des industries d’avenir vertes…
          C’est ce qu il faut faire en France (mais aussi en UE et en Europe de l’Est) pour nous enrichir
          Les investissement (commandes passées par l’Etat grâce à l’emprunt auprès des banques privées françaises seules habilitées à créer de la monnaie actuellement) => hausse de la demande de matériels et équipements (à fabriquer si possible en France ou en UE, voilà pourquoi relancer les industries militaires nous permet de relancer en France car la plupart des industries sont en France) => hausse des biens produits et vendus ensuite – grâce à des ouvriers et techniciens (au besoin en en embauchant si pas assez) => hausse des taxes perçues sur ces biens vendus (TVA) et sur les salaires (impôts taxes mais aussi charges sociales pour les salariés et patronales pour les usines) => hausse des rentrées de devises (pour l’Etat) – => hausse de consommation des salariés injectée dans l’économie locale (biens meubles et immeubles) => puis nouvelle hausse de la TVA du fait de ces biens. Au final plus l’investissement est important plus de l’argent rentre dans les caisses de l’Etat et plus le déficit du budget baisse, voire s’équilibre – On répète l’opération l’année suivante, puis la suivante etc… grâce aux milliards que nous pouvons collecter à taux NEGATIF (pour info en 2020 ces taux négatifs ont rapporté au budget de l’Etat plus de 300 millions nets d’Euros : en présence de taux négatif ce sont les créanciers qui payent un intérêt pour nous prêter…). Comme on l’a fait durant les Trente Glorieuses et surtout grâce aux guerres d’Indo et d’Algérie et au Général de Gaulle (le plus grand bienfaiteur de la Nation française depuis Jeanne d’Arc, Louis XI, Philippe Auguste et Napoléon) => baisse chaque année de notre dette publique selon notre excédent.
          Cela sans augmenter aucun impôt ou taxe en plus de ce qui existe déjà. Donc sans toûcher à la croissance (dont la moitié provient de la consommation des seuls ménages)
          Et si on fait cela au niveau de toute l’UE ou de 2 ou 3 pays unis par un lien fédéral (exemple France Allemagne BENELUX et ou avec Espagne et Italie) on a un marché qui se développe encore et va de plus en plus s’autosuffire industriellement. Chaque pays étant spécialisé dans plusieurs domaines.

          • albatros24 dit :

            Ajoutez y le ré embauche de contrôleurs aux impôts (postes que Sarko avait supprimé avec la RGPP croyant faire le bien des entreprises qui embaucheraient ensuite des salariés en faisant » ruisseler », comme Macron, on a vu où nou smenait cette politique de gribouille à la hausse du déficit et donc de la dette) pour mieux contrôler les flux financiers et s’attaquer à la fraude fiscale estimée au moins à 40 milliards d’Euros PAR AN (soit sur un seul quinquennat 200 milliards d’Euros) https://www.gouvernement.fr/action/l-action-contre-la-fraude-et-l-evasion-fiscales.
            Au final votre déficit budgétaire annuel devient un large excédent qui de suite et automatiquement baissera votre dette. Et vous réindustrialisez la France. cette politique s’accompagne bien sûr d’une taxe CO2 sur les produits des Etats qui pratiquent le protectionnisme déjà : les Etats Unis (notre allié principal) et la Chine…ce qui augmentera d’autant plus les rentrées fiscales.
            Il sera temps alors d’augmenter le SMIC et donc en cascade les salaires pour augmenter encore la consommartion et la construction voir el’industrie (véhicules et maisons propres made in France ou UE).
            C’est le seul programme qui a une chance de réussir. les autres (augmentation des taxes et rigueur + baisse de celles des entreprises) n’ont rien donné depuis VGE.

        • Daniel BESSON dit :

          Cit : [ La France toutefois semble ne pas vouloir exploiter ces ressources, par principe ]

          Le  » principe » cela consiste à geler des exploitations d’hydrocarbures dans sa ZEE pour se poser en donneur de leçons dans d’autres régions où la Vrônze n’a pas accès afin d’empêcher d’autres états d’exploiter leurs ressources : Amazonie Brésilienne ou Arctique Russe par exemple qui sont déclarés  » bien communs de l’humanité  » !

        • Plusdepognon dit :

          @ John
          En tout cas, il y a des choses qui bougent avec certains acteurs…
          https://www.capital.fr/entreprises-marches/nouvelle-caledonie-lusine-de-nickel-de-vale-rachetee-tesla-partenaire-1398793

    • Plusdepognon dit :

      Même si le canal de Suez est à présent débouché, la situation géopolitique antérieure avait déjà démontré l’importance du canal du Mozambique :
      https://www.monde-diplomatique.fr/1976/12/A/34043

      Certains parlent même… du pôle Nord :
      https://www.lefigaro.fr/vox/economie/francois-lenglet-l-accident-du-canal-de-suez-est-un-nouvel-avertissement-sur-la-mondialisation-20210330

  2. cel bou dit :

    Tout le monde est en train de se regarder le nombril afin de savoir qui va envoyer des troupes pour faire le boulot. Les armées africaines nous ont habituées à de piètres performances. Le scénario catastrophe habituel est en cours. Les dégâts si rien ne se fait rapidement seront difficiles à rattraper. Paris va devoir bouger. Cette fois-ci nous sommes vraiment en première ligne car voisin de ce gâchis ou alors il ne fallait pas garder Mayotte et consort. Les américains sont prêts à fournir la logistique. Les Mozambicains ont du pétrole et peuvent, pour une fois, payer la facture. Un peu de courage et soyons honnête beaucoup de retours sur investissement. Un truc que Macron connaît bien.

    • Allobroge dit :

      « Les armées africaines nous ont habituées à de piètres performances. » C’est vrai et pourtant ça fait des décennies qu’on les forme et qu’on leur envoie des conseillers, des formateurs en tous genres !..Curieux ? Y aurait il un atavisme particulier chez ces gens ?

      • Auguste dit :

        C’est bien de les former,mais faut leur donner les armes et le matériel qu’ils ont utilisé pendant leur formation.Et faut pas s’étonner après qu’ils aillent voir les Russes et les Chinois.

        • Vinz dit :

          On les forme avec leurs Kalash. Après leur confier des armes plus sophistiquées suppose la confiance justement. Comme y a pas de confiance y a pas d’armes valables ; comme y a pas d’armes valables y a râclées ; comme y a râclées y a pas de confiance etc.

      • John dit :

        Oui, c’est sûrement pour cela que la France en a utilisé pour ses guerres en Europe lorsque les Français pour partie collaboraient avec l’ennemi…
        Avant de juger les performances des militaires, il faut peut-être regarder ce qu’il en est et qu’est-ce qui explique cette problématique de faiblesse militaire.
        On peut commencer par l’équipement tellement faiblard qu’ils sont parfois moins bien armé que leurs ennemis, et les rares blindés qu’ils ont sont totalement dépassés et ne sont pas utilisables. Résultat, comme dans le Sahel, on voit parfois des ambuscades qui tuent bcp de militaires en peu de temps, car ils ne sont absolument pas protégés.
        Il y a aussi le nombre de personnes, de petites armées car des budgets infimes. Il se trouve que de petites armées sont par définition faibles, surtout face à certaines menaces.
        L’OTAN n’a rien réussi à faire en Afghanistan. La France n’apporte pas la paix au Mali malgré l’équipement ultra-sophistiqué et le nombres de pays qui sont présents.
        .
        Il y a aussi l’Histoire des armées qui ont combattu CONTRE les peuples et cela dans bcp de pays.
        D’anciens régimes autoritaires ont été mis en place lors de la décolonisation, et cela a permis aux anciens colonisateurs de maintenir une relation économique privilégiée. La démocratie n’existait donc qu’en apparence, avec les forces militaires aux ordres de la dictature. Et parfois, certains militaires influents tentaient un coup d’état, et remplaçaient le prédécesseur mais selon la même approche autoritaire, dans le but principal de se remplir les poches.
        Mais cela n’a été possible grâce à la complicité des nations à travers le monde.

        Une autre réalité est que lors de conflits de terrorisme religieux, le but est de mettre en place un régime régi par la religion, dans la plupart des cas interprétée de manière littérale et extrémiste. Or ce genre de conflit ne se résout jamais par les armes. C’est une solution temporaire d’apaisement et de sécurité. Mais sur le long terme, seule l’éducation peut améliorer la situation.
        On l’a vu en Europe, on le voit ailleurs. Plus l’éducation est de qualité, moins l’extrémisme religieux a de place.
        C’est d’ailleurs une potentielle problématique en France, est-il possible que la baisse du niveau d’éducation fasse partie des facteurs qui permettent l’existence de certains extrémismes et que ces extrémismes progressent (ça ne concerne pas que l’islamisme d’ailleurs).
        Pour les USA, la situation est encore plus claire. Les financements des écoles publiques sont basés principalement sur les taxes de propriété.
        Donc toutes les zones rurales pauvres, tous les quartiers pauvres n’ont pas d’éducation de qualité. Pour certaines écoles, c’est digne du tiers monde. Les noirs et latinos sont les plus touchés par ce problème, mais il y a aussi les régions rurales pauvres à majorité blanches.
        Parmi les conséquences, il y a la baisse de qualité de l’éducation, la progression de l’enseignement religieux, avec chaque communauté qui met en place son éducation, avec des contenus douteux, voire dangereux pour une société.
        (il suffit de voir l’actualité, la fusillade d’Atlanta qui en réalité est un acte terroriste a probablement été encouragé par les sermons que le terroriste a entendu dans son église. Les attaques du révérend concernant le féminisme et l’évolution des femmes dans leur rôle dans la société étaient associé au travail du diable (et donc devant être éliminés). Ces sermons sont tellement radicaux que l’église concernée a commencé à effacer tout ce qui pourrait les incriminer.
        .
        Mais pour le moment, dans la plupart des pays Africains, l’éducation est un luxe, et pas un droit. Et malgré les ressources naturelles, la corruption empêche la population d’en profiter. Et à ce sujet, les pays étrangers et les entreprises de pays étrangers poussent à cette corruption, car l’accès aux ressources de ces pays est convoité par la Chine, la Russie, l’Europe, les USA….

        En résumé, les causes sont complexes, mais une qui ne l’est pas, c’est que des personnes d’origine africaines sont plus qu’aptes à être militaires et bons dans l’exercice de leur profession.
        Il y a suffisamment d’exemples dans les forces françaises (12% des légionnaires), américaines, britanniques actuellement. Mais il y a aussi les exemples du passé pour la protection et la reconquête de l’Europe alors que ces conflits ne les concernaient pas.

        • Xaintrailles dit :

          Ce n’est pas politiquement correct à dire ou à écrire, mais quand on traite de ce sujet de la valeur des troupes, de nos jours, on fait l’impasse sur un tout petit détail, c’est la qualité de l’encadrement. Militaires du rang ( petits gradés ) sous-officiers subalternes ou supérieurs, officiers subalternes : il n’y a pas de bonne troupe si ces gens ne sont pas excellents. C’est le cas dans la Légion, comme c’était le cas dans la colo ou dans l’armée d’Afrique ( Maghreb ). En 1914, pourquoi croyez-vous que l’on ait envoyé mon grand-père paternel petit corrézien se battre dans les rangs du 4° Régiment de Tirailleurs Tunisiens ? Pour devenir caporal et monter en tête à l’assaut du moulin de Ficheux !…
          Contrairement à ce que l’on veut nous faire croire maintenant le corrézien n’était pas planqué derrière et était vraiment devant, bon sang de ( croix de ) bois !
          Pour le civil, l’économie, et pour le militaire, le plus important est la qualité de l’encadrement…

          • PK dit :

            +1.

            Des illuminés ont passé un instant qu’en mercenairisant des légionnaires dans les années 60, ils allaient avoir des bataillons d’affreux de choc. Ils ont vite déchanté : la Légion sans l’encadrement légionnaire n’est rien.

        • Vinz dit :

          L’éducation n’a rien à voir avec l’extrêmisme. L’Allemagne avait une instruction de premier plan au début du XX°. Dans les profils terroristes/jihadiste vous avez de tout : du crétin fini à l’ingénieur.

        • albatros24 dit :

          « Oui, c’est sûrement pour cela que la France en a utilisé pour ses guerres en Europe lorsque les Français pour partie collaboraient avec l’ennemi… »
          Vos sentiments anti français sont connus,
          Mais quitte à parler de collaboration, n’oublier pas le plus grand collaborateur des nazis : votre propre pays la Suisse…
          https://www.dailymotion.com/video/x4xqsy3
          https://www.youtube.com/watch?v=ldeAwo7KrYM

        • albatros24 dit :

          Ce qui fait monter l’extrêmisme n’est pas qu’un problème d’éducation mais surtout de richesse, d’économie.
          Quand tout le monde vit bien, on ne songe pas à se faire sauter pour Allah ou à défiler au pas de l’oie.
          De plus si vous pensez que voter le Pen est un problème d’éducation, vous vous trompez encore car ce parti n’est ni nazi ni fasciste, surtout depuis que la fille a succédé au père, c’est un parti de droite nationaliste.
          Le nationalisme n’est pas de l’extrêmisme. Surtout si ce parti accepte les lois de la République de la démocratie et celle de l’UE en plus. Citez moi un seul écrit ou le FN veut l’éradication de musulmans ou d’émigrés ou même des juifs (musulmans et juifs dont certains sont adhérents, ce qui n’était pas le cas avec le Parti d’Hitler).
          Vouloir expulser des islamistes étrangers fichés S est en soi une évidence politique nullemnet contraire aux principes de la République d’ailleurs…ainsi que d’expulser des immigrants quiont été refusés sur le sol de la France. Sinon la Grande Bretagne serait une dictature ainsi que les Etats Unis…
          Il ne faut pas insulter l’avenir et le RN est un parti de Gouvernement aujourd’hui et sera à nouveau présent au second tout de l’élection présidentielle avec Philippe ou Macron en face (qui sera élu…).

          • Euclide dit :

            Objection votre honneur @ albatros
            1) la chance de réelection de Micron en 2022 est quasiment nul à cause de la calamiteuse gestion de la pandemie.
            Entendez -vous les forces vives de la Nation ruminent en silence sur ces incapables.
            2) Meme si je suis d’accord avec vous que le RN n’est pas un parti d’extreme droite .
            MLP se chiraquise. Voir l’exemple Toubon aujourd’hui !
            Dans ces conditions pourquoi voter pour ces 2 looseurs ?

          • Albatros dit :

            Objection…non retenue.
            Vous vous laissez guider par votre désamour des énarques…partagé.
            Ce sera Philippe qui sera élu s il se présente bien. Sinon Macron.
            Le Pen si elle veut voir triompher son parti doit passer son tour au profit d un plus jeune et percutant…
            Elle n apparait pas sûre d elle face…pour moi elle se mesestime.

      • commentaire dit :

        Question partagée …
        Cela pourrait faire l’objet d’une belle étude.
        Si on en avait le droit.

      • Vinz dit :

        Ca s’appelle corruption = népotisme/tribalisme etc.

  3. caiusbonus dit :

    Ben mince, ils envoient toute l’armée!
    Un peu d’humour ne nuit pas….

  4. philbeau dit :

    Eh eh …dans le grand amphi prétentieux de Bruxelles , censé représenter la puissance de la « première puissance économique du monde » , ça baisse la tête dans les rangs de , au hasard , l’Allemagne , les Pays-Bas , l’Autriche et d’autres , bref les donneurs de leçons , premiers de la classe (ne parlons pas des pays de l’Est , ils sont là en passagers clandestin) . Elle est où l’Europe ? ou , pour paraphraser l’Oncle Staline , l’Europe , combien de divisions ? Cette affaire du Mozambique sent vraiment mauvais , s’ajoutant au Sahel , et à l’ex-Afrique noire française (suivez les évènements en Côte d’ivoire et , on en parle peu , au Sénégal…) . On rappelle en passant que les fameux 750 Milliards de relance européens, pour l’instant ce n’est que des paroles , la cour constitutionnelle allemande ayant bloqué l’affaire . Mais il y a toujours une ligne de crédit annuelle pour préparer l’adhésion de la Turquie . Vive l’UE .

  5. Buburoi dit :

    Les états unis peuvent aussi intervenir. La France a des troupes à la Réunion et à Mayotte qui pourraient intervenir. A partir du moment où il y a du pétrole et du gaz, il ne faut pas laisser tomber ce pays. Les portuguais nous montrent ce qu’il faut faire.

    • aramis dit :

      Le détachement de la Légion à Mayotte c’est à peu près 2 compagnies (moins de 300 pax). Dont une bonne partie est constituée de stagiaires. La Réunion est un peu plus musclée : un régiment 2 RPIMA, 2 frégates et au moins un hélico (et peut être pas plus). C’est bien trop peu pour une intervention en solo. Sauf à gonfler sérieusement effectifs et matériel en place.
      Et obliger l’UE à cracher au bassinet.

      • Bangkapi dit :

        Oui l’unité de renfort au DLEM est une unité  » proterre  » pas toujours Légion.
        Ces unités DLEM et 2ème RPIMa dopivent être  » prêt à  »  » en mesure de « .
        Mais ce sera sans doute insufisant en cas de coup dur.
        Djibouti n’est pas loin et bientôt la campagne de « la Jeanne  » sera dans le secteur avec des unités aguerriées.
        A suivre.

    • Pravda dit :

      Ce n’est pas le moment de dégarnir Mayotte, ou alors on dégarnit réellement et on plie le drapeau avant de fermer la porte en partant.
      https://outremers360.com/politique/apres-une-nuit-demeutes-a-mayotte-le-depute-mansour-kamardine-demande-une-enieme-fois-un-renfort-pour-la-securite-de-lile

  6. Castel dit :

    L’envoi d’effectifs correspondant à 2 sections, parait bien faible pour conter cette attaque, mais le niveau de troupes Européennes, par rapport par rapport à une armée Africaine comme celle du Mozambique, que ce soit pour l’équipement ou la combativité doit être sans comparaison possible….
    Donc, si ces éléments ont probablement été envoyés surtout pour compléter la formation de l’armée Mozambicaine, il est probable qu’ils s’impliqueront dans des confrontations directes pour briser le mythe probable de l’invincibilité des « shébabs ».
    Afin d’aider nos amis Portugais dans cette tache, une opération coordonnées avec eux, de nos F.S. serait sans doute la bienvenue, mais bien sûr, pas question de s’y attarder ensuite….
    Enfin, je suis un peu étonné que l’A.F.S. ne vienne pas prêter main forte à son voisin d’une façon un peu plus plus significative…

  7. Matt dit :

    C’est une blague ?

  8. jyb dit :

    – et des caramels mous.
    parce que tant qu’à faire autant envoyer 60 hommes et des caramels…c’est au moins ce qu’il faut pour réduire une guérilla.
    – les sudafs vont réagir prce qu’il s’avère que des ressortissants d’afrique du sud sont des meneurs de l’attaque de palma.

    • JULIEN cavalié dit :

      Enorme, l’Afrique du Sud est aussi touchée par ces problèmes ?

      • jyb dit :

        @JULIEN cavalié
        L’afrique du sud est depuis longtemps une zone refuge et de soutien pour les islamistes. Le renseignement sudaf pense que des prédicateurs radicaux ont pu former des petites cellules prêtes à aller soutenir la guerilla mozambicaine. en juillet daesh a averti les sudafs de rester à l’écart du mozambique.

    • LEONARD dit :

      Intéressant de constater les prises d’armement par les djihadistes recensées par ce site:
      https://twitter.com/historicoblog4
      L’armée mozambicaine, c’est open-bar !

    • Auguste dit :

      A mon avis c’est simple à comprendre.Personne n’a envie de se retrouver dans un nouveau bourbier.Alors on envoie, pour le moment, le minimum et des encouragements.De plus,je crois que le Mozambique n’a pas demandé d’intervention étrangère.Quant à l’Afrique du Sud,je vous posait la question sur l’autre article;la douzaine d’assaillants Sud-Afs ne sont-ils pas le signe qu’une des prochaines cibles pourrait être l’Af du Sud?.

    • Auguste dit :

      https://twitter.com/i/status/1376970747999043584
      Les « shebabs » auraient pris Palma.Des C-130 Sud-Afs ont débarqué des troupes à Pemba.

      • LEONARD dit :

        Votre photo concerne Mocimboa da Praia, il y a une dizaine de jours, semble t’il.
        https://twitter.com/obretix
        A priori, combats de reprise de la ville par les troupes mozambicaines.
        Les hommes de DAG continuent les évacuations:
        https://twitter.com/i/status/1376841324998103042
        Les SAS brits sont arrivés du Kenya pour retrouver un citoyen anglais enlevé.
        Les Sud Af sont aussi de la partie pour les mêmes raisons.

        • Auguste dit :

          Oui,Mocimboa de Praia.C’est dit dans la vidéo et écrit sur le panneau d’affichage bleu,au rond point.C’est avant l’attaque sur Palma.J’ai mis le lien pour illustrer et faire voir quelques visages qui n’ont pas tous l’air d’être du même quartier.Mais je ne suis pas ethnologue.
          Pour la reprise de la ville par les Mozambicains,ils l’avaient annoncée un peu vite.Ils avaient même invité des journalistes,qui ont du faire vite fait demi-tour.
          Pour l’Anglais Phil Mawer,les SAS auraient eu l’ordre de se retirer après avoir découvert un corps dans une voiture brûlée.

  9. ZoSo dit :

    Le temps que les militaires du Mozambique soient formés les djihadistes auront déjà eu le temps de bien avancer. On ne transforme pas une troupe de soldat, plus proche de base de mercenaire que de soldat, en militaire aguerrie en 2/3 semaines, ni même en 2/3 mois.

  10. Bdhy dit :

    60 militaires … les politiques n’ont aucune mesure de la menace, des forces en présence, sur le terrain !

    « nous condamnons les attaques terroristes contre la ville de Palma » c’estsuper bien de condamner, cà leur fait une bellle jambe !

  11. Gremlins dit :

    60 militaires… C’est ridicule quand même.
    Soit on veut aider soit on s’en moque.

    • aramis dit :

      Il faut se mettre un peu à la place du Portugal. Si l’on regarde bien la situation quels sont les occidentaux qui fournissent autre chose que des mots. Certains – et même la plupart – ne disent même rien du tout. Aux abonnés absents. Les portugais se voient embarqués – seuls – dans une affaire qui commence à sentir très mauvais. Alors on y met le bout d’un doigt sans trop savoir où cela mènera. Le Portugal n’a pas les moyens d’intervenir en solo. Ils se sentiraient plus en confiance si les Sud Af. intervenaient et nous avec. Plus une aide américaine en matière de renseignement.
      Il faut obtenir aussi un aval net du côté de Maputo pour une coalition internationale installée sur son territoire.
      Alors et alors seulement les effectifs portugais pourraient devenir plus importants.

  12. Bagration dit :

    Comme le dit si bien notre ami Laurent, la France est concernée au premier chef par les évènements de la région. Le scénario cauchemardesque, bien qu’on n’en soit pas là, ne serait-il pas que les métastases de l’EI se propagent jusqu’aux Comores, et que des terroristes s’infiltrent à Mayotte via les kwassas-kwassas (le malheureux département n’a certainement pas besoin de ça) ?

    Se limiter à de la formation… on l’a bien vu avec l’EUTM Mali, se contenter d’entraîner une armée démotivée et corrompue pour la lâcher ensuite en rase campagne, seule avec des officiers qui ponctionnent les soldes, donne des résultats pour le moins mitigés. Je me demande si on ne pourrait pas envisager un appui aérien à Maputo, ainsi que l’accompagnement au combat par des forces spéciales européennes sur le modèle de Takuba.

  13. Cyd dit :

    60 militaires
    (Éclat de rire consterné )

    • Ah Ca ! dit :

      Soit, mais 1 porto, ça flingue sans état d’âme.

      60 pékins, je parie que c’est juste pour les poissons arc-en-ciel consulaires.

    • aramis dit :

      En effet consternant mais :
      Quels moyens logistiques, financiers et humains pour le Portugal? Si on veut plus de leur part il va falloir que nous, français, nous nous impliquions. La question est comment et avec quels moyens? Quels bâtiments? Quels avions? Quels hélicos? Combien de pax et (politiquement) pour faire quoi exactement?

    • John dit :

      60 forces spéciales pour la formation…
      C’est exactement le genre de formation nécessaire par ces pays. Si on voit la sur-utilisation des forces spéciales dans la lutte contre le terrorisme faite par l’occident, avec l’exemple français qui augmente le nombre de forces présentes de groupes de forces spéciales.
      Ce déploiement est tout-à-fait pertinent.

      • albatros24 dit :

        Cet envoi n’est pas pertinent, il est trop tardif et clairement insuffisant…
        Ce n’est pas 60 formateurs qui vont inverser le rapport de force. Et l’exemple des quelques dizaines de zozos européens utilisés pour tenter de former les maliens et depuis des années prouve la vacuité de cette solution qui n’en est pas une.
        La solution passe par l’envoi d’un corps expéditionnaire qui trenverse sur place la situation, puis par la remise àzéro des compétences militaires locales et pour ma part l’utilisation de cadres expérimentés encadrant des jeunes troupes locales (les unités méharistes tabors etc qui étaient les meilleures troupes coloniales françaises car adapétes au terrain et bien encadrées et entraînées).
        N’essayez pas de nous donner des leçons de stratégie face aux islamistes, courant que nous connaissons depuis des diezaines d’années avant tout le monde (les années 80) et militaires en afrique (que nous pratiquons depuis le 19ème siècle)
        Restez dans votre domaine : le bruit de fond anti français, les placements financiers des dictateurs et votre excellent Gruyère. Quant à vos horloges et quelques industries de pointe (comme la machine à café), vous pouvez remercier l’école de la République qui vous envoie vos techniciens…payés moins chers que les vôtres et plus productifs.

  14. berger dit :

    reste plus qu’a envoyer 3 ou 4000 hommes, 2 ou 300 vehicules et une grosse dizaine de zincs, celle la on la gagnera !

    • Pravda dit :

      Sinon on peut demander à vos potes russes? Ah non, ils y sont déjà et ne font rien…

    • albatros24 dit :

      Comme face aux Vietnamiens et aux Etats uniens en Corée qui vous ont mis la pâtée ?

  15. Centurion dit :

    Dans DSI de janvier février, Laurent Touchard annonçait ses événements. Total met 20 millions de dollars sur la table pour sa sécurité et prend en charge une partie de la nourriture des FADM.
    https://www.areion24.news/produit/dsi-n-151/

  16. Allobroge dit :

    Et que va-t-il se passer si 60 blancs européens militaires de surcroit sont massacrés par les terroristes ?

  17. Vinz dit :

    Les forces « armées » du Mozambique, c’est 11 000 hommes (dont 1000 pour les forces aériennes, 200 pour la marine), un budget de 117 millions de $, pour une superficie de 800 000km² et 30 millions d’habitants. C’est famélique.

    Et à ce qu’on dit la conscription est obligatoire…

    • Bouli dit :

      la Belgique est déjà ridicule avec 20 000 hommes pour 3* moins d’habitants …

      • Vinz dit :

        En tous cas Raymond a déjà décidé de s’expatrier au Mozambique :
        1) ce sont des civils qui massacrent des civils, donc tout va bien.
        2) l’armée locale est absolument inoffensive car quasi inexistante et désarmée, donc aucun risque de bavures – encore moins sur les jihadistes.
        Bref un paradis raymondien.

  18. Félix GARCIA dit :

    Et ça va bouger en Tanzanie :
    Tanzania’s Late President Magufuli: ‘Science Denier’ or Threat to Empire?
    While his COVID-19 policies have dominated media coverage regarding his disappearance and suspicious death, Tanzania’s John Magufuli was hated by the Western elites for much more than his rebuke of lockdowns and mask mandates. In particular, his efforts towards nationalizing the country’s mineral wealth threatened to deprive the West of control over resources deemed essential to the new green economy.
    https://unlimitedhangout.com/2021/03/investigative-reports/tanzanias-late-president-magufuli-science-denier-or-threat-to-empire/

    Souvenons-nous des rires que celui-ci a pu nous procurer en début de « crise CoViD » :
    https://www.youtube.com/watch?v=dYfSqMult6c

  19. Allobroge dit :

    Jean BRUCE n’aurait-il pas commis jadis un opuscule avec ce titre « ca va tanguer en Tanzanie  » avec comme héros OSS 117 ?

  20. HMX dit :

    C’est un nouveau front qui s’ouvre, de façon largement prévisible, et d’ailleurs prévue !
    Avec Mayotte et la Réunion dans le secteur, la France ne peut pas se désintéresser totalement du problème. D’autant que nous avons des intérêts économiques dans le secteur avec Total. Le risque à court terme, si on laisse l’EI s’installer confortablement dans le secteur, c’est un impact sur les voies maritimes (canal du Mozambique) et potentiellement une déstabilisation de toute l’Afrique de l’Est (Tanzanie, Malawi, Mozambique, Comores…) .
    Laissons les portugais, les mozambicains et les sud-africains réagir, avec l’appui américain. Mais tenons-nous prêts à donner un coup de main sur le plan du renseignement, par exemple en déployant quelques Reapers à Mayotte située à moins de 500km (possibilité de frappes d’opportunité en bonus…). Un appui naval pourrait également être considéré, notamment pour éviter la contagion jihadiste aux îles Rongui et Tecomaji toutes proches, ou des attaques sur les navires transitant dans le canal.

  21. Fernandes dit :

    Les militaires portugais vont la bas pour former des forces speciale de marine et des troupes commandos dans le cadre d une cooperation entre les deux pays. voila pourquoi seulement 60 militaires. le Portugal souhaitais envoyer plus d hommes mais Maputo refuse pour le moment.

  22. Zuliani dit :

    L’armée portugaise compte tenu de son passé et de son expérience du terrain africain (guerres homériques menées de front dans les années 60 et debut années 70 en Angola, au Mozambique, en Guinée Bissau et au Cap Vert) avait une bonne pratique de la contre-guérilla, aussi bonne que celle de l’armée française. Malheureusement, la pratique et le savoir-faire se sont perdus avec le temps et la réduction du rôle accordé à l’armée au Portugal et même dans l’Otan. Pourquoi une intervention coordonnée de forces lusophones « Brésil-Portugal-Angola », plus des détachements capverdiens et de Guinée-Bissau ?

  23. Daniel BESSON dit :

    Cit : [ Après l’attaque jihadiste contre Palma, le Portugal annonce l’envoi de 60 militaires au Mozambique ]

    Tiens ! L’occasion de se remémorer l’un de ces  » Grands Macabres  » du début d’année : Le décès à 80 ans du COVID-19 du lieutenant-colonel Marcelino da Mata le fondateur des  » comandos Africanos  » – des troupes indigènes – et le militaire Portugais le plus décoré .
    https://www.moveaveiro.pt/obito-marcelino-da-mata-pr-evoque-lhomme-militaire-le-plus-decore-de-larmee

    Une bête de guerre !
    « Marcelino da Mata was the most important war machine of the Portuguese army in the eleven years that the military conflict in Guinea was fought. There is not a single divergent account of their qualities, between the brotherhood of the great combatants of the Armed Forces of those years, and that goes from Alpoím Calvão, Almeida Bruno, Matos Gomes, Jaime Neves or Raul Folques, alongside many others. He was an example of bravery and operational intelligence, he dominated all the dialects of the territory and had an undisputed ascendant over the African troops of the Portuguese contingent in the territory, whether they were commands or mere soldiers of the local militias. Recruited in 1962, he quickly became a legend among the peoples of Guinea. »

  24. Plusdepognon dit :

    Total joue sa survie en Afrique, il ne faut pas l’oublier…
    https://rfi.fr/fr/podcasts/aujourd-hui-l-%C3%A9conomie/20210330-pourquoi-total-compte-rester-au-mozambique

  25. Robinson dit :

    Contrairement au Mali, le Mozambique n’est pas enclavé, et l’intervention navale y est possible.