Le niveau d’engagement des forces spéciales américaines est à son plus bas niveau depuis 2001

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

16 contributions

  1. m dit :

    « génèrent des options pour contrer la Chine, la Russie et d’autres concurrents »

    A part l’Europe, je ne vois pas quel autre concurrent. Mais ça ne surprend personne.

    • marc mora dit :

      Plutot que l’Europe, j’aurais vu, l’Iran, la Corée du nord, la Turquie et un éventuel réengagement en Afghanistan

    • Thomas dit :

      C’est le problème
      Alliés militaires ne veut pas forcément dire commercial
      Les américains sont des enfoirés, mais ce sont NOS enfoirés, comme dirait l’autre

    • Frank dit :

      @ m Ben si Les Martiens.
      Vous faites semblant de ne pas comprendre.
      La logique admise est de calculer un budget de défense en fonction des menaces, dans le temps.
      Pas simple, 1940 en est l’exemple, Valmy l’inverse étonnant.
      La logique US est inverse. Ils ont des intérêts, un budget, désigné des ennemis, et ils déclenchent des guerres.
      L’important pour nos amis américains reste toujours de déclencher des conflits, loin de chez eux, vendre du matériel, attendre, et venir au final pour récolter les bénéfices. On l’a vérifié 2 fois.
      Et ensuite, vendre à leurs sujets l’illusion de leur protection. Les vietnamiens s’en souviennent, parmi d’autres.
      Regardez le F-35. Les partenaires obligés financent dès le début un avion discutable. Mais nul ne les a obligé à signer, au départ. Ils l’on fait par dévotion et soumission, et, au final, le F-35 sera peut-être un avion incontournable.
      Ou non, mais peut importe, ils auront payé pour voir, on est pas encore concernés.
      Mais en quoi les Pb des FS américaines nous concernent?
      Je préfèrerais vérifier, en cas de conflit majeur dans l’hexagone, la réalité de notre défense, quelle soit venue de l’extérieur ou interne.
      Dit autrement, c’est un peu absurde de défendre, soit disant, le Mali, quand la seconde ville du Mali est Montreuil.
      Mais je suis navré d’apprendre que les FS US soient sous-employées, d’autant que j’en ai rien à cirer.
      Et encore plus de constater que notre Armée est déployée en OPEX, au bénéfice des autres, et au détriment de la Défense. Mot tabou, s’il n’est associé à des acheteurs discutables.
      C’est quoi, la finalité de l’Armée Française, selon la Constitution ?
      « Les forces armées assurent la protection de la population, du territoire et des intérêts français contre les agressions armées et les autres menaces susceptibles de mettre en cause la sécurité nationale, dans le cadre des institutions de la Ve République et de la politique de défense et de sécurité nationale déterminée par le gouvernement ».
      C’est le cas, aujourd’hui?
      Si ma mémoire est bonne, dans la fameuse hiérarchie des normes , la Constitution a autorité, et le président élu prête serment pour la faire respecter.
      A défaut, c’est un parjure.
      Dans la réalité, les Français vont à la pêche plutôt que voter.
      C’est aussi vrai que trimballer Mémère et les lardons le dimanche est vital.
      Cela permet de ronchonner le lundi sur les résultats des votes de la veille, et recommencer ensuite.
      C’est aussi vrai que l’on a que ce que l’on mérite, on le vérifie actuellement.
      Un peu désolant.

  2. Thierry dit :

    éparpiller des forces spéciales un peu partout n’aura servit à rien puisque le but de ces forces est de préparer ou soutenir les grandes opérations militaire, ça fait déjà longtemps que le terrorisme n’est plus une menace politique ou territoriale, la Russie et la Chine se substituant effectivement par leur activisme forcené dans tous les domaines y compris commerciale, représentent une menace bien plus grande, de l’épidémie de Covid aux opérations militaire ou intrusion de hackers, de sappe électorale, etc, ils sont clairement déjà à l’action et ça ne fait que s’amplifier.

    Dans ce domaine là mes forces spéciales ont un rôle bien plus valorisant à jouer que de trainer la savate au fond d’un désert parmi des loqueteux en haillon qui crèvent la faim ou de maladie.

    ça n’est clairement plus en Afghanistan que ça se passe aujourd’hui, ni même en Syrie.

  3. Plusdepognon dit :

    Les opérateurs US des forces spéciales ont le monde pour terrain de jeu.

    Même un pays comme les USA a dû faire un effort particulier avec leurs forces spéciales depuis le 11 septembre 2001 :
    https://www.lemonde.fr/ameriques/article/2017/06/13/l-afghanistan-en-2001-fut-la-mission-de-nos-reves-les-forces-speciales-americaines-racontent_5143785_3222.html

    Redécouvrir des tactiques :
    https://www.penseemiliterre.fr/les-village-stability-operations-afghan-local-police-vso-alp-et-la-transition-strategy-americaine-en-afghanistan_114124_1013077.html

    https://lavoiedelepee.blogspot.com/2020/05/les-combat-action-platoons-une.html

    La CIA a réembauché des anciens en coups fourrés à la retraite :
    https://www.nouvelobs.com/monde/20180613.OBS8115/services-secrets-americains-les-rambo-anonymes-de-la-cia.html

    Pour le résultat final actuel :
    https://www.lapresse.ca/international/moyen-orient/2021-03-25/afghanistan/biden-juge-difficile-un-retrait-au-1er-mai-mais-veut-partir-avant-2022.php

    Avant de partir l’administration Trump a procédé à un petit changement de tête pensante :
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2020/12/04/quoi-de-neuf-du-cote-des-us-special-operations-forces-21679.html

    Comme dans toutes les grandes organisations humaines, on retrouve les mêmes problèmatiques au niveau de certaines interférences :
    https://warontherocks.com/2020/12/the-marines-and-americas-special-operators-more-collaboration-required/

    À Hollywood comme dans les cénacles du pouvoir, lLes forces spéciales sont envisagées comme réponse à toutes les problématiques, ça rappelle quelque chose…
    https://www.theatlantic.com/magazine/archive/2021/04/how-special-ops-became-the-solution-to-everything/618080/

    Le retour de l’éventualité d’un conflit entre États a fait modifierl »entraînement des forces spéciales US, revisité vers des conflits « haute intensité » (là aussi, on a l’impression d’une redite) :
    https://www.thedrive.com/the-war-zone/37923/the-army-is-training-specialized-companies-of-green-berets-to-crack-hard-targets

  4. marc mora dit :

    Sachant que les FS US c’est + de 70 000 personnels, ils ont de la marge avant d’être a saturation

  5. werf dit :

    Les forces spéciales n’ont pas d’avenir. Les américains s’appuieront de plus en plus sur des moyens électroniques sophistiqués et sur les drones de toutes sortes armés et précis pour agir. La France pourrait avoir la même approche car, à tous points de vue, c’est plus d’efficacité sans risque d’enlisement ou de rejet par les populations qui ne voient pas les forces spéciales comme des libérateurs mais comme des occupants…

    • Marc Mora dit :

      Le nombre de forces spéciales ne fait qu’augmenter depuis deux décennies, faudra allez en parler dans les états majors vu que vous avez l’air d’être un expert de la question, faudra aussi leurs m’expliquer comment on fait du CTLO avec un drone, ou de l’assistance technique aux troupes étrangères ou encore comment ont monte un  » maquis  » ou des unité de  » partisants  » …bref !!

  6. Patrickov dit :

    Les jeunes n’ont plus envie d’aller se faire tuer ou se battre pour de vieux politiques qui défendent leurs égo entre eux.
    Que les politiques engagent en premier leurs bambins ou proches dans les conflits, oui ils sont au front dans les grandes places boursières.

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Les jeunes n’ont plus envie d’aller se faire tuer ou se battre pour de vieux politiques qui défendent leurs égo entre eux.
      Que les politiques engagent en premier leurs bambins ou proches dans les conflits, oui ils sont au front dans les grandes places boursières. C’est vrai ça! D’ailleurs pourquoi Erdo n’a t’il pas envoyé ses enfants et petits enfants au casse pipe en Syrie et en Azerbaïdjan, cela aurait été un « geste fort »!

    • Marc Mora dit :

      Très jolie diatribe, qui est hélas très loin des raisons qui poussent une personne a s’engager dans l’armée et ce de tous temps, mon père a servi 22 ans dans les TDM, mais surement pas pour servir l’égo des politiques, mon frère a fait 20 ans dans la Royal, mais pas pour servir les égos non plus et moi 7 ans dans les para colo et pas pour servir les politiques ( même si cela fait partie de notre « job  » , apparemment certaines notions vous dépasse

      • Patrickov dit :

        Marc Mora des échanges un peu tendu entre deux politiciens peuvent déclencher un conflit, Trump était à deux doigt de le faire, croyez vous vraiment que le peuples américain se soucie de ce que font les mollahs sur leurs territoire ou bien la condition des birmans ?.

  7. Belzébuth dit :

    Pour les fans de forces spéciales américaines avec barbes et Oakley:
    http://atavist.mg.co.za/inside-the-secret-world-of-us-commandos-in-africa