Les frégates « Jean Bart » et « Latouche-Tréville » pourraient avoir une seconde vie sous pavillon grec

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

164 contributions

  1. Buburoi dit :

    C’est une très bonne idée de donner deux batiments à la Grèce qui en a bien besoin, face aux agressions turques.

  2. Orion dit :

    Plein le cul de se désarmer pour remporter un contrat.
    Faut que ça cesse.
    L’argent c’est bien mais c’est pas le but d’une armée c’est de défendre le territoire, pas servir de concession à des vendeurs de tapis.

    • Michel dit :

      C’est des bâtiments qui vont être retirés du service …….
      Vous savez lire : « la France proposerait finalement deux navires de premier rang, à savoir la frégate anti-aérienne [FAA] Jean Bart, qui vient de terminer son ultime déploiement sous la pavillon français, et la frégate anti-sous-marine [FASM] Latouche-Tréville, qui, actuellement en arrêt technique, sera retirée du service en 2022. »

    • Frédéric dit :

      ? Orion, vous n’avez pas lu l’article. Ces navires vont être retirés du service quoi qu’il en soit, au lieu de partir chez un ferrailleur, elle ferait une seconde carrière en Grèce.

    • Thaurac dit :

      Relis une était déjà arrêtée, et l’autre en fin de carrière

    • Khay dit :

      Respire un grand coup, le Jean Bart vient de rentrer au port en début de mois après son ultime mission, et le Latouche Tréville devait être désarmé en courant d’année.
      C’est bien moins cher payé que si on avait cédé deux FLF. Et même ça, ça aurait été un effort acceptable pour fournir a un allié dans une zone très critique, deux navire à très court terme + vendre quatre FDI et rafler la mise à jour des quatre MEKO200

    • 에르메스 dit :

      Faut arrêter, on se désarme pas pour un contrat ici, on donne ce qui EST désarmé.
      .
      Quoi qu’il arrive les 2 bâtiments en question sont/seront désarmé, ici au contraire, on trouve une utilité en accord avec le calendrier pour offrir une solution provisoire et satisfaire une close de contrat.
      .
      Orion était/est (selon) un poil plus éclairé.

    • Optimist dit :

      La Jean Bart a été sortie du service actif, Latouche Treville est prévue de sortir en 2022.
      Plein le cul de ce type de réflexion de café du commerce, ou de rond point, avec zero réflexion ni connaissance du sujet.

    • Fred dit :

      Le retrait de ces frégates est acté et programmé, je ne vois pas où est le problème …

    • Bohé dit :

      Elles vont-être désarmées donc difficile de parler de désarmement… Ensuite cela peut nous faire gagner un contrat important et on n’aura pas à s’occuper du désarmement, déconstruction de ces navires. Je n’y vois que des avantages.

    • twouan dit :

      Oui enfin, donner un navire 6 mois avant son désarmement…

      • Fred dit :

        Personne n’a dit que ce serait « tout de suite », c’est une proposition qui n’est même pas validée.
        Quel mauvais esprit.

    • Vequiya dit :

      faut lire l’article. Deux frégates qui de toute manière vont être retirées du service par la Marine Nationale…

    • lucas dit :

      Et plein le cul de raconter n’importe quoi… non ?
      Le Jean-Bart vient de faire sa dernière mission sous nos couleurs et le Latouche la fait l’an prochain, point. Cession à la Grèce ou pas. Qu’on les leur file ou qu’on les mette à la casse qu’est-ce que ça change pour notre armement et en quoi ça nous « désarme » ?
      De la meilleure façon de l’ouvrir en grand en perdant une excellente occasion de se taire…

    • tehel dit :

      Ou alors, on se désarme pour renforcer un allié qui pourrait se retrouver un jour en conflit direct avec une puissance voisine, elle-même en conflit larvé avec nous et susceptible d’attenter aux intérêts nationaux. Vu comme ça, ça ressemble déjà à une meilleure idée, de faire en sorte de ne pas se retrouver seuls à répondre à une agression.

    • Olivier dit :

      A la lecture j’ai compris qu’on allait les retirer du service : donc pas d’impact sur notre nombre de frégates de premier rang

    • napoleon dit :

      bien d’accord avec vous, la marine manque déjà cruellement de moyens. Même si les deux frégates qui vont être mise dans le contrat sont en fin de service…

    • dolgan dit :

      Lisez l’article …

    • NRJ dit :

      @Orion
      En soit, ces deux frégates sont proches du retrait de service. Donc si les grecs sont d’accord de les prendre, autant leur donner. Par ailleurs, la France n’est pas en guerre. Donc, au pire, on peut réduire nos ambitions (je doute que suivre chaque corvette russe soit vraiment quelque chose d’indispensable pour les intérêts français), et vendre notre matériel militaire.

      Je vous rappelle qu’on a réduit le programme FREMM de 11 à 8 exemplaires justement pour lancer les FDI. On ne va pas s’empêcher une chance de les vendre, de rentabiliser le développement des FDI et de donner un emploi à des centaines de personnes sous le faux prétextes que la marine serait dans l’impossibilité de faire face pendant quelques années à une situation de paix avec une bonne dizaine de frégates faites pour la haute intensité. Faut arrêter deux secondes.

      • Euclide dit :

        @ NRJ
        Actuellement nous sommes seulement en guerre en BSS mais ………la guerre en Méditerranée contre la Turquie peut dégénérer rapidement.
        Ne pas oublier qu’il s’est écoulé quelques semaines entre l’assassinat de l’archiduc d’Autriche et le début de la 1 ere GM.

        Pour le reste, je souhaite que nous obtenons ce contrat.

        • NRJ dit :

          @Euclide
          Ben justement, ces frégates sont tournées vers la Turquie. On n’entrerait quand même pas en guerre en solo contre les turcs.

        • dolgan dit :

          Les soldats de Chammal seront sans doute ravis d’apprendre qu’ils ne font pas la guerre .

          • NRJ dit :

            @dolgan
            Si nos gars faisaient la guerre en Afrique, ça se saurait. Une guerre, on essaye de la gagner, et on fait le nécessaire pour ça.

            L’armée ne fait pas la guerre en Afrique. Elle fait du damage control. Elle essaye de contenir les violences là-bas, rien de plus, rien de moi.

            Même si on était « en guerre » au Mali, il n’y aurait aucune justification à disposer d’une armée puissante.

      • Oliver dit :

        Autant leur donner? Non il faudrait qu’ils payent un peu quand même, ça ne doit pas être gratuit!

        Et si vis pacem para bellum.

        • NRJ dit :

          @Oliver
          Ce n’est pas gratuit, c’est associé à la vente de FDI. A partir du moment où on n’a plus besoin de ces bateaux (ou une utilité limitée à moins de 10 ans), on peut les offrir à n’importe quel pays allié.

    • NguyenKT dit :

      @Orion: Toujours prompt à se lamenter. Alors on se demande bien pourquoi la France va mal avec ces gens. Il est évident que ce site est le cible des frustrés de la vie?

    • Scipion dit :

      Vous n’avez pas lu l’article?
      Ces navires vont de toutes façons être retirés du service.

  3. Bohé dit :

    Une bonne nouvelle. J’espère que l’affaire ira jusqu’au bout. Il faudrait aussi proposer à l’Egypte ou aux EAU ces mêmes frégates pour faire encore baisser le prix unitaire avec une plus grosse série. En tout cas on croise les doigts 🙂

  4. Lucien dit :

    Pas de souci pour céder le « Jean Bart » et le « Latouche-Tréville » puisqu’ils finissent ou on fini leur service (mais il faudrait surtout les vendre d’occasion, ou alors associé à une promesse ferme d’achat de navires neufs, parce que rien n’est gratuit dans la vie, faut pas déconner non plus).

    Par contre, céder des frégates légères furtives La Fayette, qu’est-ce que c’est encore que cette folie ?? On n’a pas assez de démembrer l’Armée Française (Grèce, peut-être Croatie avec les Rafale, l’Allemagne avec des Atlantique-2) alors qu’on a des problèmes géopolitiques de partout ? Et la deuxième ZEE du monde en plus !!

    Quand je vois ce genre de trucs, je me dis qu’on ne va jamais défendre la France d’Outre-Mer ou la ZEE, sans même parler de défendre le territoire européen face aux Turcs ou d’autres menaces. Nous n’avons aucune stratégie, aucune réflexion à la tête de l’État, c’est assez terrifiant.

    • 에르메스 dit :

      La question des FLF’s sur la papier c’était de filer celles qu’on allait pas mettre à jour.
      .
      Mais sinon oui, on manque de bâtiment, on aurait pu profiter des FTI’s pour reprendre un peu de volume sur le nombre de bâtiment à défaut de la masse, mais apparemment on va rater le coche.

    • dolgan dit :

      Les FLF seraient aussi cédées après retrait de service.

      Et il n’y a que les forumeurs grecs pour croire qu’on va leur donner des navires d’occasion. D’une manière ou d’une autre, ils vont les payer.

      • FredericA dit :

        « il n’y a que les forumeurs grecs pour croire qu’on va leur donner des navires d’occasion. D’une manière ou d’une autre, ils vont les payer. »
        .
        Pas que les Grecs. Malheureusement, beaucoup de commentateurs de ce blog pensent également que l’on « brade » ou « donne » du matériel 🙁

    • Momo dit :

      La France d’outre-mer se défend toute seule, désolez-vous, pas un malade hélas ne souhaite une seule seconde nous piquer nos possessions ignoblement kolonyales remplies de peuples nobles et fiers dont nous brimons à grand coup de milliards les aspirations légitimes à entreprendre, enfin, le chemin parfumé de digitales qui mène vers la lumière céleste et virginale de l’indépendance qui attend avec impatience d’être consommée par les héros.es des îles sublimées et territoires magnifiés.

  5. Gorrët (le faux) dit :

    Cher amis inférieurs français, le cabinet de son excellence Recep Tayyip Erdoğan vient de déposer une dépêche à l’agence de communication Turkishnews à votre intention : On s’en fout, on a le porte-avion Foch qui va bientôt devenir le FATIH !

    • Ricko dit :

      @ gorrët : L’ex Foch peut bien devenir ce que vous voulez. Ce navire n’a plus de propulsion depuis qu’elle a explosé il y a quelques années. Cette coque ne vaut pas plus que son poids d’amiante.

      Avec les compliments de la France.

    • Olivier dit :

      Au moins on connaît ses points faibles. Ça va aider pour créer un beau support pour les coraux.

    • napoleon dit :

      il a 50 ans le foch, de multiples problèmes technique qui ont d’ailleurs poussé le Brésil à s’en débarasser. Les sna le coule quand ils veulent

    • Un ami(qui ne vous veux pas que du bien...) dit :

      Chers amis TdC turcs. Si vous espérez remettre en service une coque lancée en 1963, bourrée d’amiante et non entretenue depuis près de 10 ans, la France vous souhaite bon courage…..

    • Obelix38 dit :

      Vu son age de conception (fin des années 50), et que vous n’avez pas d’avion à lui mettre dessus, il ressemblera plus à un « Conquérant sénile et à poil » ! 😀

    • albert66 dit :

      ca sera cohérent avec les reste de votre marine et avioation hors d’age

    • misare dit :

      C’est fou tous les commentaires premier degré à un post d’une ironie sans borne…

  6. lucas dit :

    Pas étonnant qu’ils les aient trouvé en bon état; le Jean Bart et le Latouche sont loin d’être des vieilleries hors d’âge, et même si le SM1 de la première est en toute fin de vie, ça n’en reste pas moins des bâtiments d’une petite trentaine, très bien entretenus, et pas des antiquités ayant 15 ans de plus…

    • dolgan dit :

      D’après la marine, ils sont bien rincés. Mais les grecs sont peut-être pas très exigeant sur ce point. Après tout, ils ne s’éloigneront que très peu de leurs ports.

      Et toute la partie combat vaut le coup.

      Mais bon, ce contrat on en parlera encore dans 5ans sans que ça ait avancé.

      • YannK dit :

        Des navires taillés pour tenir en atlantique nord devront finir leur vie sans trop de soucis en Mer Egée. On ne leur vendra pas des navires qui vont se casser en deux rassurez-vous.

        • Daniel BESSON dit :

          Cit : [ On ne leur vendra pas des navires qui vont se casser en deux rassurez-vous.]
          Avec de tels navires l’expression  » tenir la mer  » peut-être mal interprétée ! ;0)

      • Didier dit :

        Au contraire, c’est exactement ce qu’il leur faut, 1000 tonnes d’acier en plus que les frégates turcs… Eux qui aiment bien jouer à touche-touche vont être gâtés
        Pour preuve leur timidité retrouvée lorsque l’un de ces destroyer est venu patrouiller au large de la Libye, pas un truc pour avoir le courage de s’approcher…

      • lucas dit :

        J’ai servi sur des bien plus rincés que ça… 😉

  7. Martin Marin dit :

    Hé hé! Il sont forts en négo ces grecs… 12 rafales révisés au prix d’une panda d’occasion + une promesse d’achat de FTI et en échange deux frégates d’occase de la MN!
    C’est de la nego avec remise complémentaire , sans même avoir signé une promesse d’achat de frégates neuves.
    On disait aller se faire En…..é chez les grecs…. mais c’est réel.
    La seule compensation que la valeur militaire des TARTAR du Jean Bart, missile des années 50 est plus que relative… Et je ne parle pas de la propulsion de cette même frégate : BTC calamiteux et souvent en panne! sans parler de son problème de stabilité et du manque d’accès dans les locaux machine.
    Le Latouche Tréville (ou tripote la moi salement) est un ASM qui pourrait servir, mais son crotale est aussi bien ringard…
    Et je ne parle pas de la consommation de gazole quand le bâtiment est sur TAG!
    Le seul avantage, c’est que la France n’aura pas à payer le démantèlement des ces coques, c’est au moins une compensation pour tous ceux qui organisent la déconstruction de ces navires et leur épargner les déboires administratifs de la mise ne concurrence des chantiers de déconstruction régi par le très saint code des marchés publics. Et ne pas craquer en essayant de suivre les allers er retour des procédures…à la française! On en voit la réalité en cette triste période de pandémie!
    Et le diable en rit encore et n’a pas fini.

    • Olivier dit :

      Ça doit suffire pour contrer des drones, non ?

    • FredericA dit :

      @Martin marin : « 12 rafales révisés au prix d’une panda d’occasion »
      .
      Et bien non, ce n’est pas si simple. L’évolution des Rafales cédés à la Grèce aurait coûté un quart du prix d’un avion neuf. En les cédant :
      – On évite ce coût de mise à jour important
      – On évite l’immobilisation de l’appareil pendant une longue période
      – On cède un appareil dont le potentiel est déjà bien entamé en le remplaçant par un avion neuf (… et à jour)
      – On récupère les dividendes de la maintenance des appareils cédés
      – On pourra vendre plus tard la mise à niveau au standard supérieur
      .
      Tout ça mis bout-à-bout est sans commune mesure avec une panda d’occasion 😉

  8. Moddus dit :

    Si ça nous permet d’économiser sur les coûts de démolition de ces deux navires, autant leurs donner une seconde vie, et emmerder les turcs au passage.
    Surtout si les économies réalisées permettent de moderniser les 5 FLF pour faire du nombre à pas cher. Bon OK je crois moyen à cette théorie, mais soyons optimiste !

    • pod (parachute opening device) dit :

      Tout à fait d’accord et si ça permet d’emmerder les Turcs au passage, c’est du bonus !

  9. fgnico dit :

    c’est d’un compliqué ce truc…j’n veux , j’en voudrai s bien mais..je te cède , je récupère, j’améliore
    Où est le cocu dans l’histoire
    Merci bonne fin de journée au soleil

    • Fred dit :

      Un accord gagnant-gagnant peut-être, et donc pas de cocu ?

    • dolgan dit :

      Tous ceux qui ont investi des centaines de milliers d’euros (cumulé) pour répondre aux demande des grecs sans que ceux ci ne commandent quoique ce soit.

  10. Clavier dit :

    Le marché de l’armement d’occasion bat son plein…..

    • FredericA dit :

      Le marché de l’occasion a toujours existé. Les USA, la Russie, la Suède, les Pays-Bas, le Portugal… le pratiquent depuis des années en revendant d’occasion des avions (F-16, MiG 29, Gripen C…), des blindés (Abraham, Léopard…), des missiles…
      .
      Le faite que la France s’intéresse ENFIN à ce marché me semble pertinent.

  11. Lotharingie dit :

    Paris semble vouloir mettre en place une campagne marketing appuyée :
    .
    « ………..Mme Parly assistera au défilé militaire commémorant le soulèvement populaire qui débuta le 25 mars 1821 contre l’Empire ottoman, qui déboucha sur l’indépendance du pays. 4 avions de combat français Rafale participeront au défilé aérien et une frégate française sera alors en escale au Pirée, selon le ministère des Armées……………. »
    .
    https://www.capital.fr/entreprises-marches/defense-4-rafale-a-un-defile-en-grece-qui-resserre-ses-liens-avec-la-france-1398031
    .
    « ………….La chaîne publique grecque ERT1 diffuse ce mercredi 24 mars un entretien exclusif du président français à l’occasion du bicentenaire de l’indépendance de la Grèce. Un échange de près de 30 minutes dont de premiers extraits ont été publiés sur les réseaux sociaux…………… »
    .
    https://www.lci.fr/culture/emmanuel-macron-interviewe-par-nikos-aliagas-pour-la-television-grecque-2181600.html

    • Sorensen dit :

      Comment la Grèce s’est faite trahir, et a perdu une partie de ses Territoires… « En mars 1921, tous les autres fronts sur lesquels se battaient les Turcs sont libérés, ce qui permet à Mustafa Kemal et à ses alliés de disposer de davantage de ressources pour contrer l’armée grecque. Sentant le vent tourner, les Français et les Italiens signent des traités de paix avec les révolutionnaires turcs et reconnaissent à ces derniers la possession des territoires auparavant disputés. Bien plus, les deux puissances latines acceptent de vendre des armes à leurs anciens ennemis afin de contrer le gouvernement grec, désormais considéré comme un client du Royaume-Uni. Les Italiens utilisent ainsi leur base d’Antalya pour aider les révolutionnaires turcs et leur fournir des renseignements concernant les forces hellènes34. Le 7 octobre 1921, un accord conclu entre Mustafa Kémal et Paris met fin à la présence militaire française en Cilicie. La France cède alors gratuitement aux armées turques 10 000 uniformes, 10 000 fusils mauser, 2 000 chevaux, 10 avions Breguet ainsi que le centre télégraphique d’Adana et les ports de Méditerranée qu’elle contrôlait. La France construit finalement une usine de munitions à Adana pour fournir l’armée révolutionnaire.

      Outre ces liens étroits avec la France et l’Italie, les forces de Mustafa Kemal entretiennent des relations très positives avec la Russie soviétique. Le traité de Moscou de 1921, signé après la fin de la guerre turco-arménienne, renforce d’ailleurs l’amitié russo-turque et permet à Ankara de recevoir de l’argent et des munitions de son alliée.  » Sans parler des Anglais…Lotharingie en Silicone est toujours à côté de la plaque.

      • Lotharingie dit :

        Sorensen :
        .
        « …………..Sans parler des Anglais…Lotharingie en Silicone est toujours à côté de la plaque…………… »
        .
        Ankara : le derviche sénile , dans son palais très laid, n’a pas fini de tournoyer…
        .
        « ……………………Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a fait part ce mardi de son intention de demander à la préfecture du Bas-Rhin de déférer devant le juge administratif la délibération du conseil municipal de Strasbourg autorisant, sous réserve et après un vif débat, une subvention de 2,56 millions d’euros pour la construction de la grande mosquée Eyyub Sultan…………….. »
        .
        https://www.dna.fr/societe/2021/03/23/mosquee-eyyub-sultan-gerald-darmanin-demande-a-la-prefecture-de-saisire-le-tribunal-administratif

        • Sorensen dit :

          Aux extremums de vos délires vous comprenez probablement ce que vous écrivez. Cela vous suffit..évidemment.

          • Lotharingie dit :

            Sorensen ;
            .
            « ………..Aux extremums de vos délires vous comprenez probablement ce que vous écrivez……….. »
            .
            Pour m’opposer ( Tant que je le pourrai….) aux saloperies d’islamistes dégueulasses et crasseux, je serai toujours extrêmement clair et précis dans mes propos et mes écrits.
            .
            Bien à vous.

      • Daniel BESSON dit :

        @Sorensen

        Merci de ce rappel sur le rôle ambigu de cette Vrounze* qui se pose en donneuse de leçons sur tout et n’importe quoi , en particulier sur les  » drouâdelôm  » !
        L’occasion de rappeler ici le  » Munich de l’Orient  » quelques années plus tard …

        https://www.cultura.com/alexandrette-le-munich-de-l-orient-ou-quand-la-france-capitulait-9782864771760.html

        * Je n’ai pas eu le temps de vérifier certains faits que je viens d’apprendre mais je vous fait confiance .
        Je vous propose aussi deux autres livres , mais toujours sur la Syrie
        Ils procèdent d’un continuum historique puisque de 1921-1922 en MEDOR nous arrivons à 1925
        https://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=38051

        https://utpress.utexas.edu/books/progre

        • Sorensen dit :

          @Daniel Merci, je vais lire cela.

        • robin darbin dit :

          Après un million de morts, la Vrounze n’a plus le coeur à la guerre à fortiori balkanique . C’est une chose que l’on peut comprendre.

          • Daniel BESSON dit :

            Cit : [ Après un million de morts, la Vrounze n’a plus le coeur à la guerre à fortiori balkanique . C’est une chose que l’on peut comprendre. ]

            Le million de morts comptait beaucoup moins lorsqu’il s’agissait de faire débarquer des FT-17 à Odessa ou d’envoyer des troupes en Roumanie …
            L’air de la mer y souffle peut-être plus fort ?
            Un épisode très peu connu que Bertrand Tavernier qui vient de nous quitter avait décrit dans  » Capitaine CONAN  » .

  12. philbeau dit :

    On était parti en effet sur les deux La Fayette non modernisées . l’EMM ne dit pas les raisons de ce revirement , et si elles resterons donc en activité . Bien qu’à bout de bord pour la Flotte , les deux frégates évoquées dans cette nouvelle proposition restent , malgré leur âge ( en service au début des années quatre-vingt dix ) largement plus récentes que les huit frégates ex-class Oliver Hazard Perry qui constituent l’épine dorsale de la marine turque , des coques hors d’âge lancées à la fin des années soixante-dix . Et sont contemporaines des Meko 200 turques . Les grecs ne feraient donc pas une mauvaise affaire , et les choses ont l’air d’avancer vite puisqu’on apprend qu’ils ont déjà inspecté les bâtiments .
    La fameuse vidéo qui a fait connaître le Latouche Tréville au grand public :https://www.youtube.com/watch?v=VDWunqdywdYhttps://en.wikipedia.org/wiki/List_of_active_ships_of_the_Turkish_Naval_Forces

  13. Fralipolipi dit :

    Cette évolution, avec proposition des Jean Bart & Latouche-Tréville, au lieu des 2 FLF proposées il y a 15 jours,
    montre que les lignes bougent du côté de notre MN.
    Initialement, seulement 3 FLF sur 5 devaient être modernisées, et les 2 NON-modernisées devait donc prochainement être retirées du service.
    .
    De ce que je perçois ici, il n’en est plus question.
    Les 2 FLF qui ne devaient pas être modernisées, seront :
    – soit prolongées sans modernisation
    – soit elles-aussi modernisées, et par conséquent prolongées.
    .
    Bonne nouvelle en soi, même si sans grande surprise,
    vu que ces frégates FLF, certes sous-armées, sont d’excellents bateaux avec une très bonne autonomie, et capables d’assurer la grande majorité des missions sur théâtres de basse à moyenne intensités … ce qui correspond à notre quotidien du moment.

    • vrai_chasseur dit :

      @fralipolipi
      En cédant le Jean-Bart et le Latouche-Tréville (déjà visités par la marine grecque, surprise de leur très bon état), la MN met clairement Naval Group en tête de peloton dans le contrat d’achat grec.
      Et 4 frégates neuves + modernisation de 4 Meko, c’est un très gros contrat même pour Naval Group. Gageons que dans ce cas, la MN lui suggérera de renvoyer l’ascenseur … Peut-être pas jusqu’à 5 FLF modernisées pour le prix de 3, encore que …

  14. Fralipolipi dit :

    Et je verrais bien une FLF (modernisée) jouer ensuite les prolongations, rattachée au port de Nouméa, en attendant qu’arrivent les remplaçantes des Floréal (vers 2030).

  15. Bagration dit :

    On reprend plus ou moins la même stratégie que pour les Rafale d’occasion, mais j’avoue que pour le coup je ne sais pas trop quoi en penser… Une frégate se remplace-t-elle aussi rapidement qu’un avion de chasse ? D’autant plus que l’on multiplie les opérations navales sur les quatre coins du globe ces derniers temps, entre la surveillance de notre ZEE, Agenor dans le Golfe Persique, Corymbe en Afrique, Irini et Medor en Méditerranée…

    Après damer le pion aux USA et renforcer notre position dans le pays ami et stratégique qu’est la Grèce, c’est toujours ça de pris ^^.

  16. EBM dit :

    « Seulement, cette solution ne semblait pas satisfaire l’état-major de la Marine nationale, qui n’a jamais assez de frégates pour respecter son contrat opérationnel. »

    Dédicace à ceux qui pensent que nous croulons sous les moyens. Si on ne veut pas payer, soit, mais alors fin du contrat opérationnel, ne demandons rien aux armées.

    • NRJ dit :

      @EBM
      Personne ne dit que nous croulons sous les moyens. Mais il y a des choix à faire. Et à part dans l’esprit naïfs de certains moutons, ces choix sont durs à faire…

      • EBM dit :

        @ NRJ Si on ne veut pas payer, soit, mais alors fin du contrat opérationnel, ne demandons rien aux armées. Ce n’est pas dure ou facile, ce serait cohérent: adéquation des moyens avec les missions.

        • NRJ dit :

          @EBM
          Il y a ce qu’on appelle un contrat opérationnel justement pour donner une mesure du budget associé aux armées par rapport à leurs capacités. Alors certes on peut dire que ce contrat n’est pas respecté puisque le budget pour les opex est systématiquement trop faible. Néanmoins ce problème devrait être bientôt résolu car le budget opex augmente.

      • EBM dit :

        @ NRJ tout à fait! Donc supprimons encore plus de moyens à coup de programmes trop chers qui croulent sour les dérives de coût et qui aboutissent à des matériels calamiteux en terme de MCO!

        Sinon sur la bla… pardon le message sous l’article du F35:

        La LPM a définit une trajectoire indépendante du PIB, c’est écrit dedans il suffit de lire: la trajectoire est en euros pas en pourcentage de PIB et conduit à dépasser 2%. J’ai rarement lu un aussi profond dénie de réalité assis sur une absence de réflexion totale.

        « Des solutions ? Mais je propose cela. Simplement de tenir nos positions pendant un an ou deux. Si possible, voir pour une coopération avec la Suède, si elle est intéressée (peu probable qu’elle le soit. Et si on le fait avec eux, il faudra sacrifier Dassault pour faire de la place a Saab. » Tiens tnouvelle blague faire une coopération à 50-50 implique de sacrifier un des deux partenaires, ça s’est vérifié avec l’Alpha jet, le Transall le Jaguar. Non mais quel délire complet!!

        « Par contre on pourra imposer Safran, MBDA et Thalès, donc ça vaut quand même le coup). » La Suède veut garder le Gripen jusqu’en 2060 d’après vous! Vos êtes vraiment un clown!

        « faire le SCAF en solo. Ça me semble être la moins mauvaise solution. » Mais oui bien sûr c’est possible! C’est d’ailleurs pour ça qu’on ne cherche pas à faire de coopération. Si nous nous accrochons encore au allemands malgré leurs revendications c’est parce que sans coopération fin du SCAF pour nous. Et l’option de tout détruire jute pour un SCAF en solo est le plus profond sommet de la connerie car c’est un suicide industriel financier et militaire: plus d’armées, une industrie qui meure faute de production suffisante et d’export, un programme record en terme de surcoûts.

        Le SCAF en solo n’a aucun intérêt, même pour Dassault, car c’est suicidaire. D’ailleurs Dassault parle de plan B comme d’une autre gouvernance dans la coopération.

        « Ça construit un avion de ne pas se collectionner des idées ? » Collectionner des conneries comme vous le faites est en général néfaste. Mais notez que ça fait rire tout le monde!

        • NRJ dit :

          @EBM
          Bien sûr que la LPM définit un objectif en euro et pas en % du PIB. Car justement le PIB varie, on l’a vu avec le Coronavirus. Mais Macron parlait bien en 2017 d’un objectif de 2% du PIB dans la Défense. On définit un objectif en euros sur du long terme, et là on sera comme de par hasard… A 2% du PIB (a moins d’une baisse imprévue du PIB sur le long terme causée par exemple par une faillite et une récession comme c’est arrivé à la Grèce en 2010).

          La Suède veut garder son Gripen jusqu’en 2060, mais peut-être que si on leur propose ils trouveront intéressant de remplacer leur Gripen. S’ils restent sur le Gripen jusqu’en 2060, ils perdront définitivement leur industrie de Défense. Donc ils étudieront sans doute l’offre (après j’ai précisé que c’était peu probable. Ça ne veut pas dire qu’il ne faut pas tenter).

          « Le SCAF en solo n’a aucun intérêt, même pour Dassault, car c’est suicidaire. D’ailleurs Dassault parle de plan B comme d’une autre gouvernance dans la coopération. ». C’est suicidaire mais on n’a pas beaucoup de choix : c’est le coeur de notre souveraineté et de notre industrie sur laquelle se joue le futur système aérien. Et si vous croyez à ce plan B, je ne peux rien pour vous. Dassault trouverait des pays qui accepterait de payer pour le programme et de leur acheter leur avion en n’acceptant d’avoir que des miettes pour leur industrie me semble assez irréaliste (c’est le moins qu’on puisse dire). C’est un système entier dont on parle, du développement a l’industrialisation et avec des commandes étatiques. Ce n’est pas un démonstrateur, on n’est pas dans la même catégorie. Par contre ça permet à Dassault de faire l’idée de le faire en solo et puis on « s’apercevra » que personne ne nous rejoint. Faut pas confondre coopérations et ventes avec offsets.

          « Collectionner des conneries comme vous le faites est en général néfaste. Mais notez que ça fait rire tout le monde ». Au moins j’ai le courage de proposer quelque chose. Si vous pouviez en dire de même… (Et oui jusqu’à preuve du contraire « ne pas collectionner les idées fixes » ne construit pas un avion. En tout cas j’aurais envie de vous voir calculer la portance d’une aile comme ça 😉 )

          • NRJ dit :

            Après si on part du principe qu’on ne fait un appareil que pour notre armée, la meilleure solution est d’acheter américain. Si vous voulez cela, assumez le.

            « Tiens tnouvelle blague faire une coopération à 50-50 implique de sacrifier un des deux partenaires, ça s’est vérifié avec l’Alpha jet, le Transall le Jaguar. Non mais quel délire complet!! ». Évidemment qu’on devrait sacrifier partiellement certaines de nos entreprises. Mais c’est mieux que de tout perdre.

          • EBM dit :

            @ NRJ « C’est suicidaire mais on n’a pas beaucoup de choix » vous avez résumé toute votre argumentation en une phrase bravo!!

            Je suis aussi ravie d’apprendre que nous avons sacrifié des entreprises pour l’Alphajet le Jaguar ou le Transall! Quelle blague!

          • NRJ dit :

            @EBM
            « Je suis aussi ravie d’apprendre que nous avons sacrifié des entreprises pour l’Alphajet le Jaguar ou le Transall! ». On a sacrifié EN PARTIE des entreprises. A partir du moment où on acceptait de mettre une entreprise étrangère pour faire une partie du boulot, on sacrifiait une entreprise à nous, de facto. Ce n’est pas plus compliqué.

            « vous avez résumé toute votre argumentation en une phrase bravo!! ». Bienvenu dans la dure réalité, mon cher. En fait, je sais maintenant pourquoi vous lisez « la bla… pardon le message »: vous convergez avec mes opinions. Ainsi vous avez compris que vous ne pouviez pas entrer dans le concret, et cela vous mène à rester dans le concept et dire que la méthode pour construire le SCAF est de «ne pas collectionner les idées fixes ». Vous refusez le concret car vous savez qu’in fine j’ai raison. Contrairement à plusieurs autres vous avez compris que faire le SCAF en solo serait catastrophique pour l’armée mais du coup vous n’avez aucune solution à proposer, juste de la critique a faire car vous ne pouvez pas accepter la réalité telle qu’elle est.

            En fait parmi les hommes, vous êtes le destructif. Aucune solution ne peut venir de vous car vous n’êtes purement et simplement pas constructif et vous refusez de l’être. C’est triste…

          • EBM dit :

            @ NRJ d ailleurs votre méthode de suicide doit être le dénie a ce que je lis.

  17. oryzons dit :

    Si le contrat est remporté cela permettra de mettre de la charge sur le chantier Naval qui produit les FDI.
    On gagnera un peu de temps.
    Mais à un moment il est quasi certain qu’il faudra passer commande pour garder le chantier naval en vie et aussi parce que de toutes façon nous n’aurons tout simplement pas assez de frégates, c’est une évidence.
    Au doigt mouillé il en faudra une dizaine de plus.

    • Moddus dit :

      5 FDI françaises + 4 grec, ça fait de la charge de travail pour quelques année quand même !
      Et on peut imaginer que quand ce programme sera finit, on se posera la question de remplacer les 2 classe Horizon et commencer à penser aux successeurs des FREMM.

      Sans parler du programme de Corvette Européenne. Bref je ne suis pas spécialement inquiet pour le plan de charge.

      • dolgan dit :

        Les grecs veulent faire 2 des navires neufs chez eux.

      • Thomas dit :

        Si j’ai bien compris l’article de métal, la France céderait sa deuxième FTI et la Grèce construirait les 3 autres à domiciles : ça c’est de l’offset !
        Donc pour la charge de travail en France, bof, 1 navire, c’est surtout les BE qui vont tourner

        • dolgan dit :

          C’est une source qui a tendance à beaucoup broder sur du vent.

          Officiellement, lundi ,Parly fera une grosse annonce sur les FDI. Avec un nouveau calendrier de livraison.

  18. Carin dit :

    Si avec une telle offre, les grecs font la fine bouche… c’est que certains compétiteurs y auront mis non pas dès attachés-cases, ni même des valises, mais carrément des fly-caisses de billets!!

    • dolgan dit :

      ou tout simplement qu’ils ne veulent pas réellement signer rapidement une commande.

  19. AirTatoo dit :

    C’est vraiment n’importe quoi les marchés de défense. On ce croirait au souk.
    Pourquoi ne pas proposer aux chantiers Navals Grec de construire des FREMM/Belh@rra pour nous et du coup mutualiser les efforts

    • Lukas dit :

      C’est ce qui est proposé aux Grecs, 1 FDI sera construite en France et les 3 autres en Grèce

  20. Khay dit :

    Corollaire, ça sous-entend que les deux dernières FLF vont jouer les prolongations.
    Si les Grecs jugent l’offre acceptable en l’état c’est très très bien.

    @Fralipoli: je pense qu’on avait tous interprété que l’offre était sur les deux FLF restantes mais ça a jamais été annoncé clairement pour autant que je me souvienne.

  21. T129 dit :

    Payable en plusieurs fois avec des fromages salakis.

    • NguyenKT dit :

      Allez, mange ton kebab. On ne parle pas avec la bouche pleine!!!

    • NRJ dit :

      Ça aura toujours plus de valeur que la livre turque…

    • Fanculizator dit :

      Ce sera toujours mieux qu’en livres turques n’est-ce pas ?
      On vous sent dépité, ça manque de punch comme commentaire. Rien sur votre nouveau char magnifique ? Vos drones avec moteurs turcs ? Vos porte-avions avec avions turcs de 5ème génération ?…

    • Vinz dit :

      Bah c’est fabriqué par la société Roquefort, trollotruc. De toute façon on peut rien vendre à Truquie, on utilise des chiottes avec abattant par chez nous.

  22. Daniel BESSON dit :

    Cit : [ Les frégates « Jean Bart » et « Latouche-Tréville » pourraient avoir une seconde vie sous pavillon grec ]

    Deux articles coup sur coup qui montrent une réalité crue :
    Si le pavillon Grec est une réalité économique mais aussi stratégique * , la Grèce n’st pas foutue de construire et d’entretenir un navire de commerce ou de guerre **! Et ce qui est vrai pour les navires , l’est aussi pour le reste du CMI Grec qui n’est au mieux qu’une  » maquiladora  » travaillant sur des brevets et des licences ou des centres de maintenance agréés . On pourra mettre en avant quelques
    coopérations internationales mais cela ne restera qu’anecdotique .
    D’ailleurs il n’est pas étonnant qu’une des propositions US prévoit la construction en Grèce de 3 des 4 unités … Mais sur un chantier Grec propriété Etasunienne ( à vérifier , cité de mémoire )

    Et ce n’est pas prêt de s’arranger car tous les cerveaux Grecs quittent leur pays malgré les initiatives du gouvernement .

    De son côté la Turquie à tâtons , de manière non linéaire , avec des échecs mais aussi avec des succès bâtit une industrie de la défense qui si elle ne lui accorde pas une autonomie stratégique totale lui permet chaque jour de s’émanciper un peu plus !
    Alors on peut rigoler de la supposée tentative Turque de vouloir faire de la rétroingénierie sur un PA de 60 ans , mais ils en ont au moins les capacités humaines et industrielles si c’est réellement le cas .
    On peut aussi se réjouir de vendre des Rafale™ , des Belh@rra™ ou des Leclerc™ à la Grèce pour s’opposer à  » Merdogan »™© , » Herrdogan « ™© ,  » le Grand Tuc  » ©™ ,… : Tout simplement par ce que la Grèce est incapable de produire un système d’armes indigène . ;0)
    C’est le tiers-monde de l’Europe !
    Allez ! Je vais me faire un Ouzo avec des fromages de chèvres à l’huile d’olive .

    Nota : Quelques éléments non à jour . Pas le temps .
    * https://www.journalmarinemarchande.eu/actualite/shipping/le-pavillon-grec-a-perdu-quelques-porte-drapeaux-en-2018
    ** Mis à part quelques navires garde-côtes

    • philbeau dit :

      Votre coup de sang un peu facile sur les grecs , c’est un peu tirer sur une ambulance . Oui , on le sait , ils ne sont pas aidés depuis longtemps par une classe politique du niveau tiers-monde (ils ne sont pas les seuls) . mais vous mettez en face un pays énorme , huit fois plus peuplé , et qui a bénéficié de toutes les attentions coupables des gros industriels court-termistes européens et singulièrement allemands qui ont délocalisé là-bas à qui mieux mieux . ça laisse des traces forcément , et ce pays qui pour le coup relève d’une culture du tiers-monde et le revendique ( 1 )juste pour situer les choses par rapport à la Grèce , 2) il faut arrêter de juger la Turquie à travers les images « européennes »d’Istanbul)) se trouve maintenant avec une infrastructure industrielle qui nous fait de l’ombre . Vraiment la conséquence de la médiocrité des grecs ?

      • Daniel BESSON dit :

        Cit :[ c’est un peu tirer sur une ambulance . ]

        J’ai déjà écrit sur ce forum que j’y prenais un malin plaisir … ;0)
        C’était avec le CMI Indien .

        Cit :[ Oui , on le sait , ils ne sont pas aidés depuis longtemps par une classe politique du niveau tiers-monde (ils ne sont pas les seuls) .]

        / Mode hypocrite ON /
        Je vous laisse à votre comparaison ! ;0))))))))))))
        / Mode hypocrite OFF /

        Cit :[ Vraiment la conséquence de la médiocrité des grecs ?]
         » La société grecque, elle, est enracinée dans une autre histoire, celle des empires, byzantin et ottoman. Aussi inaudible que ça puisse être pour les admirateurs du miracle athénien, l’actuel espace grec n’a historiquement participé ni à la Renaissance, ni aux Lumières, ni à la construction des nations modernes, ni à celle du capitalisme. »

        https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-monde/20120204.RUE7621/la-grece-tragique-et-ottomane-expliquee-a-l-allemagne-lutherienne.html

        • philbeau dit :

          à part enfiler des perles , vous avez quoi contre les grecs ? Je précise que je n’ai pas d’admiration béate pour l’Antiquité …

          • Gribeauval dit :

            Il n’a rien contre les grecs, il est juste fasciné par les pouvoirs autoritaires. Tout comme il n’a rien contre les indiens jusqu’au moment ou ils s’opposent à la Chine, ou rien contre l’Ukraine tant qu’il n’y a pas de soucis avec la Russie. Mais qu’on touche à ses autocrates préférés et c’est l’hallali.
            Il fallait voir comment Dutertre est passé du statut de héro pour avoir tourné le dos aux USA à celui de petite merde pour avoir osé s’opposer à l’occupation de territoires philippins par la Chine.
            Ça lui donne un sentiment de supériorité morale, d’être unique dans un monde de mouton.

          • Daniel BESSON dit :

            Cit :[ à part enfiler des perles , vous avez quoi contre les grecs ?? Je précise que je n’ai pas d’admiration béate pour l’Antiquité …]

            Mézigue j’en ai .

            J’adore la Grèce ! Sans les Grecs … (  » La cage sans les oiseaux  » )
            Ils voulaient nous faire casquer en 2010 , aujourd’hui ils veulent que l’on porte le casque pour eux ( Tout en continuant à vouloir nous faire casquer au travers de ces cessions de matériel ! )

    • Vinz dit :

      Turquie 83M hab, PIB 717Mds us$, PIB/h 8600 us$
      Grèce 10M hab, PIB 195Mds us$, PIB/h 18300 us$

      Garantie ™© free et autres bessoneries.

      • Daniel BESSON dit :

        Cit :[ Grèce 10M hab, PIB 195Mds us$, PIB/h 18300 us$ ]

        Certainement du fait de leur travail , hein ! ;0)

    • Schawarma dit :

      Qu’un pays de 10M d’habitants, dirigé par des élites clientélistes et ruiné par des années d’austérité budgétaire (on rappellera que si la Grèce est entrée dans la zone EuroMark, c’est bien parce que l’Eurozone le souhaitait) soit incapable de produire des navires militaires de premier rang, cela vous choque ? Le « tiers-monde de l’Europe » ? Peut-être. En attendant, je peux vous citer un grand pays d’Amérique latine, de plus de 200M d’habitants et que vous avez l’air de bien connaître, et qui est incapable de construire n’est-ce qu’une corvette sans assistance étrangère. Et la liste est longue, y compris dans des régions moins lointaines. Comme indiqué par @Philbeau, votre comparaison avec la Turquie ne tient pas la route.

      Cit : » La société grecque, elle, est enracinée dans une autre histoire, celle des empires, byzantin et ottoman. Aussi inaudible que ça puisse être pour les admirateurs du miracle athénien, l’actuel espace grec n’a historiquement participé ni à la Renaissance, ni aux Lumières, ni à la construction des nations modernes, ni à celle du capitalisme. »

      Parce que « l’espace turc » -par définition conquis- a participé aux Lumières ? A l’émergence des états-nations ? A la naissance du capitalisme ? Lolilol ! Sacrés boomers, ça ose tout, et c’est bien à ça qu’on les reconnaît !

  23. Thaurac dit :

    Et alors ! On donne fréquemment du matériel déclassé à l’afrique et sans compensation et on n’en fait pas un foin

  24. Dimitri dit :

    C’est une bonne idée ça nous évitera le coup du démantèlement et cela arme des fidèles alliés. Mais ça reste une solution temporaire car ça reste des navires âgés et les grecs voudront quand même a terme des navires neufs de dernière génération.

  25. forêt10 dit :

    Encore une fois l’article d’OPEX360 arrive bien tard:

    Le 13-03-2021 Un site Américain publiait ceci:

    Hellenic Navy to Acquire Lockheed Martin Surface Combatant Warships

    Lockheed Martin is set to manufacture eight Multi-Mission Surface Combatant (MMSC) frigates for the Hellenic Navy.

    “We’re working to bring maritime capability to the Hellenic Navy and economic opportunity to Greece with the Multi-Mission Surface Combatant.
    This week our team visited Greek shipyards to discuss how we can partner to deliver this capability to Greece,” the company tweeted Friday.

    MMSC is a variant of the U.S. Navy Littoral Combat Ship (LCS).
    LCS has more than 600,000 nautical miles under the keel and plenty of deployments.
    All of the operational feedback from these deployments is rolled into MMSC.
    MMSC is also equipped with Aegis-derived Combat Management System, Cyber-hardened defenses, and engineering and propulsion control systems.

    In a statement, Lockheed Martin said that MMSC ships could be produced in Greece.
    These warships are interoperable with MH-60R helicopters and modernized MEKO-class frigates.

    “If a Navy needs more anti-air or anti-submarine capabilities, the ship’s design can be modified to meet those needs.
    It can truly be a custom ship for the Hellenic Navy.
    MMSC is capable of carrying weapons that will be a true game-changer for Greece.

    The U.S. Navy has already invested in significant capabilities for its fleet, and the Hellenic Navy will benefit from a variety of weapon systems and sensors already integrated into MMSC,” the statement read.

    Previously, a Kathimerini report said that the contract would include the supply of four MMSC frigates, the upgrade of four MEKO-type frigates, intermediate solution ships and the participation of Greek shipyards in the development of the new American FFG(X) type frigate.

    Multi-Mission Surface Combatant (MMSC) frigate

    The MMSC is based on the U.S. Navy’s Freedom-variant Littoral Combat Ship’s 118 meter hull, and will utilize the same combined diesel and gas propulsion system.
    The vessel has a range of 5,000 nautical miles and can reach speeds in excess of 30 knots (34.5 mph). It utilizes the COMBATSS-21 Combat Management System, built from the Aegis Combat System Software library.

    The MMSC integrated combat system solution leverages the domestic LCS integration of the 57mm Mk110 deck gun and SeaRAM, and expands multi-mission capability through integration of Over-The-Horizon surface-to-surface missiles, port and starboard 20 mm remote guns, a new fire control radar and a forward centerline 8 cell MK 41 Vertical Launch System equipped with RIM-162 Evolved Sea Sparrow Missiles.
    The MMSC is also equipped with the AN/SLQ-25 Torpedo Defense system.

    According to the U.S. Navy, the planned next-generation FFG(X) frigate will have « multi-mission capability to conduct air warfare, anti-submarine warfare, surface warfare, electronic warfare and information operations.
     » The ship would have at least 32 vertical launching system cells and an AEGIS-based combat system.

    Donc pour les Américain; l’affaire est pliée et la France a de nouveau été menée en bateau (au sens propre du terme)

    • 에르메스 dit :

      C’est souvent que les sites américains « vendent » les contrats bien avant la signature…
      Faut se méfier des news venant des US’s, beaucoup considèrent que dès qu’ils sont de la partie c’est acté.

      • Math dit :

        Je ne sais pas trop quoi penser des LCS. Ils semble qu’ils soient sous armés, la structure pas top et la transmission pas géniale. Est-ce vraiment le cas ou dans cette option de marine « proche des côtes » avec une menace maritime pas top ça peut le faire quand même?

        • 에르메스 dit :

          Le concept des LCS était bien pour une réaction rapide.
          .
          Mais le bâtiment est un échec, et il ne serait pas d’une grande utilité aux grecs, bien trop sous armé.

      • philbeau dit :

        J’allais réagir de la même manière …

    • Kali dit :

      Pas mal joué le troll, mais non
      https://www.dailysabah.com/business/defense/greek-navy-to-acquire-us-multi-mission-surface-combatant-warships
      Journal turc

      Je continue l’article par un passage que vous avez « oublié »

      « On March 4, the U.S. ambassador in Athens said that Washington is ready to discuss the sale of American frigates and F-35 fighter jets with Greece if the latter wishes so. »

      « About the frigates, he said that the U.S. is waiting for a non-binding letter of request from the Greek side. »

      A part une description technique des MMSC, un tweet du 12 mars, une déclaration de l’ambassade US du 4 et deux paragraphes pour dire que LM peut mais dans 5 ans (F35) et que les USA attendent une réponse grecque (MMSC / MEKO200)…

    • Guillaume dit :

      Attend un peux.
      C’ est juste le style américain.
      Quand ils répondent a un appel de offre, pour leurs médias c’ est déjà vendu.
      Leurs articles c’ est toujours du, le congrès a généreusement approuvé la vente de tel matériel a tel pays, ils ne peuvent que l’ acheter devant tant de générosité… Lol
      Mais cela ne a rien de concret.

  26. Meiji dit :

    On retire du service ces frégates, mais pour les donner au Grecs face a la Turquie.
    Alors que la Nouvelle Calédonie, la Polynésie, la Réunion sont complètement a « poil ». On marche sur la tête, les autres pays privatisent de plus en plus les compétences des armées, nous on fait mieux, tout est disponible sur ebay.

    • dolgan dit :

      On leur propose à la vente/location des Frégates retirés du service. Frégates dont la marine considère qu’elles sont rincées même si le système de combat lui est toujours correct.

      Et pour défendre les dom tom, on dispose de la troisième marine mondiale capable de se déployer sur toutes les mers du globe.

    • Captain Pif dit :

      Il y a un moment où prolonger des matériels anciens ne fait plus sens: leurs capacités militaires sont limitées, leur entretien coûteux, leurs équipages trop nombreux. A fortiori pour faire de la surveillance de la ZEE de la police de la pêche ou du sauvetage en mer. Donc comme longuement expliqué plus haut, on propose de donner ce qu’on allait démembrer.

  27. anatide dit :

    France vire ton gouvernement !
    Seconde zee au monde et personne pour en tirer profit…
    Pire on réduit nos moyens de contrôle !
    Les gnacs vont se frotter les mains…
    On compte sur les autres pour assurer le minimum.
    Mais le pillage personne a la barre pour virer les rapaces…
    C’est une honte!

    • jccdm dit :

      Vous êtes, visiblement, en pleine forme. Il vous sera donc facile de bâtir un business plan et de faire un tour de table avec des financiers volontaires pour vous aider à vous lancer dans l’exploitations des ressources de la ZEE française.

  28. Patrickov dit :

    Les grecs vont se retrouver avec une armée de vieilles casseroles en stock avec tous ces navires cédés par la France, ces grecs doivent vraiment avoir la trouille des turcs ou bien ils profitent du financement illimités qu’ils ont de la BCE.

  29. Jean (le 1er) dit :

    « l’italien Fincantieri [FREMM], avec lequel Naval Group fait pourtant cause commune au sein de la co-entreprise Naviris » Naval Group n’a qu’à s’en prendre à lui même. Pour faire tourner son bureau d’étude il a développer la FDI et à pris la décision de ne plus offrir que cette dernière et plus du tout les FREMM:

    • 에르메스 dit :

      La FREMM est bien plus cher que la FDI, je vois mal comment on peut les comparer…

      • Jean (le 1er) dit :

        Là n’est pas la question, c’est juste une réponse par rapport à la remarque « avec lequel Naval Group fait pourtant cause commune ». Si Naval Group avait encore la FREMM dans ses catalogues, il pourrait proposer les deux types de frégattes à la Grèce et lui laisser le choix. C’est comme pour la MN Français, ils n’ont pas le choix et doivent prendre des FDI car la FREMM n’est plus proposée

  30. Thierry dit :

    La France est bien le seul pays au monde à vendre les unités en service, faut-il rappeler qu’en cas de guerre certaines grande unités retirés du service ou autre matériel (les avions rafale aussi) restent parfois sous cocon quelques années ou décennies pour pouvoir être réactivé si leur état le permet.

    Nombre de cuirassé de la première guerre mondiale ont repris du service après modification lors de la seconde guerre mondiale, et leur rôle a été essentiel dans le soutient de toute opération de débarquement.

    Ainsi non seulement la France vend son matériel en activité, mais également celui dans la réserve qui auraient secondaire un rôle à jouer, bref il ne reste RIEN, c’est du sabotage organisé.

    • 에르메스 dit :

      Sauf que vous vous trompez.
      Une vient de finir sa dernière mission quoi qu’il arrive, et l’autre se retirera l’année prochaine.
      .
      Donc encore en service… Vous allez loin.
      .
      Y’a pas d’unités naval sous cocon, au désarmement tous les systèmes clés sont retiré, le réarmement est souvent impossible…
      .
      « Nombre de cuirassé de la première guerre mondiale ont repris du service après modification lors de la seconde guerre mondiale, et leur rôle a été essentiel dans le soutient de toute opération de débarquement. »
      Ils ont été utile, par défaut, pas essentiel, même si certains film ont tendance à les dépeindre comme de grande unité salvatrice.
      .
      Et ne comparez pas l’incomparable, aujourd’hui les incompatibilité système entre 2 générations de bâtiments sont bien plus compliqué à compenser. Cela serait probablement plus rapide et efficace de sortir une Corvette lourde neuve d’un chantier qu’un navire réarmé d’il y a 30 ou 40 ans de nos jours…

    • Michel dit :

      Décidément vous ne lisez pas l’article :
      « la France proposerait finalement deux navires de premier rang, à savoir la frégate anti-aérienne [FAA] Jean Bart, qui vient de terminer son ultime déploiement sous la pavillon français, et la frégate anti-sous-marine [FASM] Latouche-Tréville, qui, actuellement en arrêt technique, sera retirée du service en 2022 »
      Et les Américains avec les LCS class FREEDOM que voulaient fourguer les Américains aux Grecques ils ne sont pas d’occasion ???? Qui est par ailleurs une vraie catastrophe du même niveau que F35 voir ci dessous …..
      http://www.opex360.com/2014/07/21/les-littoral-combat-ships-lautre-programme-problemes-du-pentagone/

    • Captain Pif dit :

      Mais non… Maintenir un bateau inutilisé en état d’être remis en service le cas échéant coûte extrêmement cher. Il n’y a guère que l’US Navy qui ait fait ça fut un temps, avec quelques grosses unités type porte-avions.

    • wololo dit :

      J ai une 4L et une GS. Elles roulent bien, mais quand il fait froid elles ne démarrent pas, quand je frene j ‘ai peur. certes j ‘ai un autoradio, mais il ne peut lire que des K7. Mon garagiste n’a plus de pièces pour les réparer. Mon concessionnaire me les reprends si j’achète deux voitures neuves, a bon prix. Moi je veux emmener ma famille en sécurité. et j’ai besoin de deux véhicules modernes.

    • Math dit :

      Peut-être un peu simpliste. Pour une coque, il faut un équipage. Si les grecs en ont, tant mieux, surtout s’ils défendent un territoire que nous devrions défendre de toute façon. Les chantiers navales ou la construction aéro doivent tourner, avec du personnel spécialisé. A la guerre, le nombre d’équipements actifs compte pour une crise. Dans une confrontation qui dure, la capacité à construire compte énormément aussi. Plusieurs sites de fabrication qui tournent, plusieurs formes, … C’est bien aussi…

    • joe dit :

      Faux. Ces frégates allaient être désarmées.

    • Jack dit :

      « La France est bien le seul pays au monde à vendre les unités en service »

      C’est inexact. Lisez l’article avant de commenter, s’il vous plait 😮 !

    • jccdm dit :

      On retient votre nom comme volontaire, pour aller vous battre, défendu par du Crotale ou du SM1-MR, en cas de conflagration mondiale

    • Leum dit :

      La grosse différence c’est que beaucoup de navires de la première guerre mondiale furent retirés pour respecter le traité naval de Washington puis pour laisser la place a des navires plus récents car la technologie navale évoluait aussi vite que nos téléphones a l’époque. Aujourd’hui les navires évoluent plus lentement et les F70 sont fort âgées et ont bien plus connues la mer que vos unités de la première guerre mondiale

    • Guillaume dit :

      En lisant les sites grecques, cette proposition est considérée comme un message d’agassement, voir un abandon de la part de la France.
      Surtout sur la configuration française sous armée des fdi.

      Il semble que la proposition de damen fasse l’unanimité.

      • Michel dit :

        Mais oui Guillaume comme l’Empereur Guillaume 1er et Guillaume II « hautement appréciés en France » !
        Nous vous avons reconnu !
        Pour info : Florence Parly en Grèce pour le bicentenaire de l’indépendance…. Avec passage de Rafales pendant le défilé ……

      • E-Faystos dit :

        @ Guillaume
        Quelle proposition de Damen ?
        D’avance merci.
        Surtout que les seuls navires structurellement sous armés, ce sont les FLF que la Marine Française veut conserver car plus moderne et avec un meilleur potentiel.
        E t si en plus, ils regardent les dents du cheval donné, c’est de l’ingratitude.

    • Guillaume dit :

      On est pas les seul.
      Les grecques ont des propositions similaires des USA, Allemagne, Danemark, Angleterre qui proposent aussi des navires d occasion.
      Sauf que la on propose un navire de 35 an avec des exocets bkock2 et des crotales, quand de autres leur proposent des tricondera…
      C’ est mort pour nous.
      Ils voulaient une fremm mais la marine française n’ était justement pas d’accord. Les Lafayette, même chose. C’ est pas une question de prix, c’ est notre marine qui a refusée. (En tout cas c’ est ce qui est dis sur les sites grecques).

      De toute manière leur choix semble de porter sur les sigma de damen et deux Karel Doorman.

      • E-Faystos dit :

        @ Guillaume
        Si les Grecs prennent les SIGMA, ils ne pourront pas impressionner grand monde.
        Sans vouloir les dénigrer car ils sont visuellement réussi, la question est: où sont les systèmes à longue portée.?
        Une FDI, c’est les missiles Aster et la Marine nationale vient d’accepter de payer pour l’intégration des MDCN.

        • guillaume dit :

          A ce que je conprend, ca serait pour 6 sigma. Equipable en aster 15 ou exocet block 3.
          C’est sur que tu peux pas mettre les deux sur le meme navire.

          • E-Faystos dit :

            Ben oui: l’équivalent des SIGMA, c’est plus la GOWIND 2500.
            Pour 2500 tonnes.
            La FDI, c’est quasiment le double avec dotation d’Aster (un peu) de MDCN (un peu), du mica d’autodéfense, et du missile exocet, dont le dernier modèle est dual à effet mer/mer et mer/terre.
            .
            Après, on peut comprendre que visuellement, les FLF soient attrayante. Mais le style ne fait pas l’efficacité. Et là, les F70 font tout de même meilleure figures que ce qui est en stock chez les deux riverains.

  31. Nike dit :

    Mustafa Kémal était Francophone et Francophile. Il a calqué la laïcité Française à l’état Turc.
    Vous seriez surpris du nombre de mots Français qui ont été introduit dans la langue Turc à cette époque.
    Enfin et surtout cela arrangeait bien la France de sortir les Britanniques de Turquie…
    De mon point de vue et en tenant compte du contexte de l’époque ce n’était pas si illogique que la France soutienne les Turcs.

    • v_atekor dit :

      C’est à dire que c’était en 1920, et un siècle après, la situation a radicalement changé.

  32. Su zK6 dit :

    Pour ce qui en serait des navires « en seconde vie » de la marine grecque, je recommande la lecture d’un ouvrage désopilant parut en 1961 (on le trouve dans les librairies d’occasion où chez Emmaüs)
    L’increvable part en mission
    Costa de Loverdo
    Fayard poche ( collection le masque verte) 1961

  33. LEONARD dit :

    Donc, le 4 Mars, notre hôte écrivait que le Jean-Bart était en soins palliatifs:

    « Seulement, après des années d’activités intenses, le « Jean Bart » a dû faire l’objet, comme le « Cassard », du reste, de mesures « palliatives » pour rester opérationnel. Comme l’avait expliqué l’amiral Christophe Prazuck, alors chef d’état-major de la Marine nationale [CEMM], en 2017, il fallait « surveiller et réparer les fissures dans les coques et les chaises de lignes d’arbres » de ces deux navires. Ce qui devait coûter « une centaine de millions d’euros dans le projet de Loi de programmation militaire. »
    http://www.opex360.com/2021/03/04/termine-barre-et-machines-pour-la-fregate-anti-aerienne-jean-bart/

    Et là, on lui découvre un nouveau potentiel pour la Mer Egée et les grecs sont épatés par l’état du navire….

    L’injonction contradictoire est décidément à la mode.

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ et les grecs sont épatés par l’état du navire….]

      Ils doivent mieux  » tenir la mer  » ™© que leurs autres navires … ;0))))))))))))))

    • Gribeauval dit :

      La navigation en Méditerranée est moins violente et usante pour la structure et les machine qu’une navigation océanique. Les missions sont moins longues, moins lointaines, la mer moins formée et les abris plus accessibles en cas de grains violents. Et c’est une solution transitoire pour attendre la livraison des navires neufs.

      C’est comme une 4L de 600 000 bornes, ce n’est pas sérieux de se lancer dans une traversée de la France en une seule fois, ça pourrait par contre intéresser le voisin qui en aurait besoin pour aller faire ses courses au village à coté le temps que sa nouvelle voiture (qu’on lui aura vendu de préférence) arrive.

  34. Huon le manchot dit :

    « La France est bien le seul pays au monde à vendre les unités en service ».

    Bah non.

  35. Lassithi dit :

    J’aime beaucoup nos amis grecs, mais plutôt que de ce satisfaire de leur transférer d’ancien rafiots qui ont visiblement encore du potentiel, on pourrait peut-être les garder un peu plus longtemps, histoire d’avoir un peu plus de coques à l’eau.
    C’est pas les besoins et les ambitions qui manquent chez nous.
    C’est le fameux en même temps !

  36. Scipion dit :

    Si le marché est conclu est-ce que ces 2 frégates seront modernisées avant d’être livrées?

  37. Max dit :

    Il faudra se défendre contre des attaques de type saturation d’essains de munitions rôdeuses.
    Lockheed Martin et sa solution Mordicus, drone anti-essain à impulsion micro-ondes.
    https://www.air-cosmos.com/article/morfiusle-drone-anti-essaim-qui-embarque-une-arme-micro-ondes-24479