Contre-terrorisme : Les forces spéciales américaines vont former des commandos mozambicains

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

32 contributions

  1. misare dit :

    Prochain coup d’etat militaire Inc Soon.

  2. Momo dit :

     » …les troubles dans la province ont déjà fait au moins 2.600 tués et 670.000 déplacés, avec, en prime, des forces gouvernementales accusées d’avoir commis des exactions par des ONG..  » (*)

    J’ai failli oublier que l’article était sur le Mozambique.
    On retrouve parfaitement le schéma classique:
    . les égorgeurs qui massacrent à tour de bras des milliers de victimes
    . un état totalement dépassé par une somme de corruption, noyautage, pure incompétence, veulerie, etc…
    . un appel à l’aide aux kolonyaux
    . des ONG soumises et complices qui font de l’intox et ameutent les media perverties

    Pas impossibles que l’on nous demande un coup de main pas forcément officiel, sachant que la meilleure formation c’est sur le terrain en live…

    (*) citation adaptée à recopier pour les prochain pays d’afrique concernés: Sénégal, Gambie, Cote d’Ivoire…

  3. Carin dit :

    Je pense que nos amis américains se sont un peu précipités pour faire barrage à la Russie..
    ils auraient dû attendre que le Mozambique s’aperçoive tout seul de la totale inefficacité des Wagner, avant de proposer leurs services. Quoi qu’il en soit, que des commandos américains dont l’hyper assistance rend leurs interventions extrêmement efficaces, vont former des commandos mozambicains dont on ne peut nier la légendaire rusticité pour ne pas dire pauvreté de moyens… nos amis américains ont pourtant des précédents .. l’Afghanistan, où ils ont formés des troupes de choc au contre-terrorisme et qui prennent tannée sur tannée… idem en Irak ou les militaires ayant été formés par eux se battent pour avoir droit à une formation française, etc…etc… ça n’est pas que les ricains soient mauvais, ça n’est pas le cas, c’est juste que leurs techniques de contre-terrorisme sont basées sur une débauche de matériels qu’ils sont les seuls à avoir et à utiliser, et sans toute cette assistance directe et indirecte ils ne savent pas faire… voir ce qui est arrivé à 4 des leurs il y a un an et demi environ, ces derniers ayant monté une opération sans les gros moyens et les diverses assistances avec lesquels ils ont l’habitude de travailler..
    je craint que de par leur formation tout ces commandos mozambicains sont condamnés à mort à plus ou moins brève échéance dès leur retour de formation et la mise en pratique des techniques apprises, comme en afgha et en Irak.
    Par contre je me demande bien pourquoi nous irions nous occuper du Nord de ce pays?
    A t’il fait appel à nous? Je ne le pense pas. Est-ce Total qui se souvient qu’elle est française alors que cette entreprise ne paie que très peu d’impôts en France, et que je ne pense pas que nous ayons un « prix d’amis » sur le pétrole et le gas? Je peut me tromper… mais je pense que c’est Total qui crie au secours!!
    Alors si c’est le Mozambique qui appelle, le contribuable que je suis n’a rien contre le fait que nous leurs envoyons des armes et quelques gars pour leurs apprendre quelques techniques pour les mettre en batteries… mais il ne faut pas perdre de vue que c’est une armée africaine… ça fait huit ans qu’on est au Mali, et on commence à peine à voir de timides résultats de nos formations pourtant fort rustiques, et encore s’ils sont encadrés… on a encore vu dernièrement que lorsqu’ils sont seuls c’est pas trop ça… même si sur le papier on a fait ressortir que les FAMA se sont retirés de leur caserne fortifiée pour mieux surprendre les nuisibles … tout le monde a bien compris qu’ils fuyaient à grandes enjambées, et si un de leurs officiers avec une grosse paires n’en avait pas rattrapé la plupart pour les ramener au charbon, ils courraient encore. Donc, je veux bien que les nuisibles de l’EI soient nos ennemis déclarés, mais je voudrais aussi que l’on pèse le pour et le contre d’une telle intervention… parce qu’une fois que nos gars auront posés leur groles là-bas, pour qu’ils reviennent ça va être long, et ça va coûter bonbons, bien plus que les misérables impôts que Total nous paye.

  4. Carin dit :

    Wahouuu… j’ai fait mon @scope là… quand il se laisse aller!!

  5. Thierry dit :

    Les USA ont l’intelligence de ne pas se fourrer dans un bourbier de plus, il est déjà bien de reconnaître que certaines forces gouvernemental qui commettent des atrocités ne valent pas mieux que les milices opposé au pouvoir qui se servent de la religion pour faire la même chose.

    La solution n’est évidement pas d’envoyer des troupes pour 15 ou 20 ans et de repartir sans résultat comme on l’a toujours vu.

    Il faut armer les gentils contre les méchants, c’est tout bête, simpliste même, mais ça fonctionne si le choix est pertinent.
    Les troupes de Marine sont sans aucun doute un excellent choix pour commencer vu qu’elles ne sont pas impliqués dans les massacres, car le but est d erallier al population, et non de la traiter aussi mal que l’adversaire ou de l’ignorer dans sa détresse.

    Celui qui ne gagne pas le soutient des civils ne gagnera jamais même s’il remporte toutes les batailles.

    • Castel dit :

      Il y a un proverbe bien connu qui dit « aide toi et le ciel t’aidera »
      C’est sûr que plutôt d’intervenir directement sur le terrain, il vaut mieux essayer de donner les moyens à un pays de rendre ses forces armées efficaces.
      C’est ce que nous avions essayé de faire au Mali, mais trop tardivement, ce qui nous a obligé à intervenir sur le terrain.
      Enfin, je rappelle aussi que les Américains, au début du conflit s’étaient contenté d’envoyer des « conseiller militaires  » sans s’impliquer directement, au début mais ceux-ci ont été obligés de prendre part aux combats, avant que l’armée U.S. ne se décide à « tomber la veste », avec in fine les résultats qu’on connaît .
      Espérons qu’ils aient de meilleurs résultats cette fois-ci, mais il est vrai que l’adversaire ne semble pas être de même niveau…..
      Quand à nous, nous pourrions me semble-t-il, donner un coup de main aux Mozambicains, du moins si ils nous le demandent, mais sans nous impliquer directement non plus …..

    • Mat49 dit :

      @ Mon biquet « Il faut armer les gentils contre les méchants » exactement!!!! Par contre les gentils se reconnaissent à quoi?

      « Celui qui ne gagne pas le soutient des civils ne gagnera jamais même s’il remporte toutes les batailles. » En contre insurection uniquement et si celui qui gagne les batailles ne massacre pas la population ou la déporte.

    • Ah Ca ! dit :

      @Thierry

      Que de salive pour ne rien dire.

      Un autre exemple du pompier pyromane orchestré par ton oncle Sam.

      Ça devient fatigant…

      Les USA sont un État voyou et une grave menace pour le reste du monde.

      • Castel dit :

        Ah, c’est bien vrai, mon brave, ce n’est pas comme des états comme le Russie, la Chine et la Birmanie, si respectueux de la liberté et des droits de l’homme…..
        A voyou, voyou et demi !!!

    • jyb dit :

      @thierry
      – C’est la nature des missions qui implique la formation des fusiliers marins.
      – Ce sont les forces de sécurité du ministère de l’intérieur et le groupe paramilitaire dyck advisor group qui sont majoritairement accusés de crimes de guerre.

    • EchoDelta dit :

      Avez vous déjà mis les pieds en Afrique centrale une seule fois dans votre vie ? Car là, comment le dire avec tact, c’est une vision très très décalée par rapport à la réalité du terrain. L’Afrique, surtout dans cette région, ne fonctionne pas avec un pouvoir central comme nous pouvons le trouver en occident, mais pratique la fameuse décentralisation que certains élus français appellent de leurs voeux, et est le fruit de compromis, de négociation, de rapport de force, souvent brutaux et sinusoïdaux, avec très peu de prévision possible sur ce qui peut déclencher des rivalités extrêmes et des massacres.
      Ainsi identifier le bon grain de l’Ivraie est juste impossible. La seule solution est garantir au global une certaine paix et surtout un développement économique maitrisé, c’est a dire avec le minimum de corruption possible. Et trop souvent l’intérêt particulier l’emporte très largement sur l’intérêt général. C’est sans doute un effet de la pauvreté, mais pas que, car même les pays avec des ressources conséquentes ne veulent pas investir pour l’intérêt général du pays, par peur des autres clans, par rivalité, jalousie ou autre.
      Dès lors, les solutions simplistes à l’américaine avec des raisonnements binaires ne sont pas employables ou alors uniquement à conforter la place des dictateurs et potentat locaux pour les exploiter encore plus.
      C’est la politique de la Chine, de la Russie, de l’Allemagne (sous notre protection) du Royaume Unis et des USA.
      La France ne peut pas se tourner vers ce modèle, pour des raisons historiques, vue que l’on a voulue alphabétiser et développer l’Afrique comme notre propre sol sous les théories de la 3e République, dont l’école de Jules FERRY a été le symbole, mais aussi les syndicats et autre, et qui avaient donné des résultats en France pour décloisonner les campagnes.
      C’est ce qui est le plus reproché à la France au niveau internationale, mais dont le souvenir restent ancré au plus profond des populations, et qui les conduit encore à tendre la main vers la France, chaque fois qu’ils ont un problème sérieux, mais tout en pourfendant notre interventionnismes et notre comportement colonial en public.
      j’exclue le Maghreb de cette vision, car eux se sont pris en main sérieusement, et ne répondent pas aux mêmes comportements sociologiques que l’Afrique centrale.

      • Thierry dit :

        L’Afrique continue de souffrir du pillage de ses ressources qui ne profitent pas à la population, et sans intervention étrangère dans leurs affaires, il y aurait beaucoup moins de conflits armés dû à l’extrême pauvreté;

        la colonisation était loin d’être confortable pour les indigènes qui ne bénéficiaient pas du tout du même statut civil que les occidentaux et expatriés très avantagés;
        Les hôpitaux et écoles étaient d’ailleurs surtout pour les colons, l’autochtone avait intérêt à collaborer avec l’étranger s’il voulait y avoir accès, sans pour autant que cela lui procure une quelconque égalité, le mur était infranchissable.

        On pourrait très bien régler facilement tous les problèmes de l’Afrique sur le plan politique s’il n’y avait ces lobby gripsou qui s’y opposent de tous leurs bénéfices qu’ils y font. Les marchands d’armes profitent et font durer les conflits.

    • Clavier dit :

      Jamais fatigué d’enfoncer des portes ouvertes…?

    • Max dit :

      Difficile de créer en Afrique des valeurs qui déjà chez nous prennent l’eau comme le civisme, la citoyenneté…Quand perdurent les clans et tribus et leur corollaire ethnique règne le népotisme, la corruption et le clientélisme.
      Pas étonnant que les états ne puissent se développer tant le gâteau se voit entamé avant même son démoulage !

  6. steph dit :

    Étonnant, le Mozambique est l’un des pays de la zone de responsabilité des FAZSOI, le canal du Mozambique est stratégique pour la France et on ne fait rien.

    • jyb dit :

      @steph
      si mais assez discrètement. pas mal d’autorité ont fait le voyage à maputo. La marine nationale est dans la zone.

    • blavan dit :

      Il ne nous manque plus que le Mozambique comme problème. Commençons par les zones de non droit de l’hexagone, l’enjeu y est plus important que le pétrole du Mozambique . Les américains vont encore « traire » un peu ce pays qui a des ressources, puis repartiront sans rien changer comme d’habitude.
      Essayons aussi de nous sortir du Covid , au lieu de penser à régler des problèmes qui nous dépassent.
      La Corrèze avant le Zambèze.

  7. Celtibère dit :

    Encore un bourbier en perspective !

  8. Raymond75 dit :

    Il est important que ceux qui vont fomenter le prochain coup d’état militaire au Mozambique soient bien formés.

    • anti-gaucho dit :

      Ils le seront probablement mieux que ceux qui ont vos sympathies.

      • Raymond75 dit :

        Que voulez vous dire super-porte-flingue ?

        • Frank dit :

          @ Raymond75 @anti-gaucho n’a pas compris que c’est jamais bon de « laisser dormir les créances, et surtout de permettre au petit personnel de rêver ».
          Mozambique=pétrole et plein d’autres bonnes choses, donc prévention généreuse, dans un premier temps, avant démocratie imposée, et pillage. Bis repetita.
          Pour dérider l’ambiance, intermède historique, un peu plus au Sud, les Zoulous, les Anglais, fin 19ème:
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_d%27Isandhlwana
          Intéressante, la tactique des sauvages dans cette bataille. Futée et efficace.
          Le bloc central, les ailes, les feintes et la réserve.
          Du Schlieffen et du Manstein avant l’heure.
          https://www.youtube.com/watch?v=D3x6RPJOkTs
          Complétement HS, je l’avoue.

    • Carin dit :

      @Raymond 75
      D’un autre côté, et humanitairement parlant, le père Mobuto, c’est loin d’être ce qui pouvait arriver de mieux aux Mozambicains…