Washington autorise l’achat par l’Allemagne de cinq avions de patrouille maritime P-8A Poseidon

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

234 contributions

  1. blavan dit :

    Je ne comprends même pas pourquoi on paye encore des militaires pour travailler et réfléchir sur l’Armée européenne. Que faut-il au gouvernement français pour se résoudre au fait qu’il n’y aura jamais de défense commune, les allemands se liant définitivement à l’Oncle Sam. Il nous reste l’arme nucléaire et tant mieux, retirons maintenant nos troupes déployées dans les Opex, sécurisons l’hexagone et nos DOM TOM et laissons faire l’Amérique pour le combat contre le terrorisme.

    • José dit :

      Mr blavan,
      Je pense que vous être en train de comprendre ce qui se passe. Mais je ne sait pas si les élites francaises vont aussi le comprendre ou bien persister dans leur idéologie!!! C’est quoi une armée européenne???? Dirigée par qui??? Qui décide de la guerre???
      Macron parle parle et parle…ca agace tous le monde ici et en Europe de l’Est!!!! Nous Allemands sommes attachés à l’OTAN et elle restera toujours le piplier et fondement de notre sécurité car nous n’avons confiance en aucune autre organisation pour défendre l’Europe!!! Les Francais disent que nous sommes en couple!!! Mais comment peut on râler matin et soir sur son partenaire qui fait ce qu’il veut … et vouloir en même temps toujours se coller à ce partenaire infidèle???? Toute personne de bon sens allait divorser comme vous le suggériez….sinon rester dans ce couple est un grand avoeu de faiblesse!!!! Soit on a un probleme psychique!!! La question qui se pose maintenant est de savoir Jusqu’ oü peut -on s’humilier pour maintenr un couple ensemble??? Peut être qu’on est même pas encouple!!!! Ou bien?

      • Vinz dit :

        « Nous Allemands »

        Arrêtez de nous prendre pour des cons. Vous êtes autant allemand que la tante du grand Ayatollah est bonne soeur.

        • Fralipolipi dit :

          Oui, on sait tous que José est le marchand de babouches du Kaiser 😉

      • T&D dit :

        L’Allemagne, incapable de développer un PATMAR avec leur propre avionneur (Airbus), voudrait prendre le leadership sur le SCAF ? Qu’est ce qu’on rigole !!!!

      • Titeuf dit :

        Tu m’étonnes que vous êtes attacher a l’OTAN !!!!
        A base de courbettes de lèches bottes votre pays n’a que faire du reste.
        La commande de ces avions est de payer la dîme à votre seigneur tous puissant.
        Vous la ramener un peu trop noble cerf…
        Vous vociférez a tous vas ( pourtant c’est bien Français ça…) en tapant sur la France mais ne vous rendez ( ou détourner le regard…) même pas compte que votre pays est encore plus arrogant que le miens…
        Vous crachez sur notre armée et ses connaissances militaire et le vôtre ???
        Même pas capable de projeter un semblant de force…ni même d’entretenir un avions…

    • Lucy dit :

      Ne soyons pas naifs, la France pousse pour une armée européenne car ceci nous convient bien. On veut en avoir le contrôle car on a l’armée la plus puissante, la plus aguérri et l’industrie la plus performante.

      • E-Faystos dit :

        On sait surtout que les Américains ont des objectifs différents des nôtres. Et qu’ils.se plantent régulièrement dans le domaine militaire, au point de n’avoir pas compris qu’ils se déclassaient. Quand ton allié et maître trouve plus simple de te mettre des bâtons dans les roues par mercantilisme plutôt que d’optimiser les moyens alliés, on se retrouve ici et maintenant, avec un futur assez sombre et des chausse-trappes de partout.

      • blavan dit :

        @lucy. La France pousse mais il faut préciser que la haute administration militaire n’a aucun intérêt en matière de ressources humaines à basculer dans la mutualisation des armées européennes. Des centaines de rentes de situation seraient en jeu avec la redondance de nos états majors et organismes divers . C’est aussi une des raisons qui font que l’on ne mutualisera jamais.

    • Titi dit :

      « les allemands se liant définitivement à l’Oncle Sam. »…
      La france, n’est pas en reste.
      Depuis mai 68, la france est indéfectiblement liée à la politique atlanto- sioniste.
      Ce phénomène, à été définitivement acté, avec le règne du petit Sarkozy de nagy bocsa.

      • Bobo dit :

        Vous oubliez De Gaulle qui avait voulu construire un bloc franco-arabe pour contrer le bloc Anglo-saxon. L’histoire montre la vacuité des alliances avec les pays arabes et leur trahison rapide dès qu’ils en ont l’occasion. Israel est un partenaire stable et fiable, ils l’ont montré avec leur inébranlable alliance avec les USA !! Et la France comprend enfin où sont ses vrais amis, question valeurs universelles !!! Je me demande m^me ce que serait la France aujourd’hui dans le domaine politique et militaire si De Gaulle n’avait pas tenté sa politique hasardeuse avec des peuples avec lesquels la France des lumières n’a rien en commun !

    • John dit :

      Vous ne comprenez donc pas que la France parle d’armée européenne seulement pour pouvoir bénéficier des exportations?
      C’est une stratégie qui au niveau français se justifie totalement.

    • John dit :

      Pour être factuel, les achats auprès des USA sont très rares du côté allemand.
      Et la France a aussi sa liste d’achats auprès des USA. Est-ce que la France est définitivement liée aux USA?
      En réalité, le lien existe via l’OTAN.
      Pour la patrouille maritime, la France est dans un cas particulier d’un point de vue stratégique. Son espace maritime étant très important, la France a besoin d’avions militarisés et armées, et d’avions faisant purement de la surveillance (les jets de Dassault font l’affaire).
      L’Allemagne de son côté doit juste surveiller ses quelques 2’400 km de côtes, contre 19’000 km pour la France.
      Pour la ZEE, l’Allemagne a une surface de 33’100 km2, et la France 11’035’000 km2, oit 333 fois plus grande.
      Pour la France, la patrouille maritime est un sujet clé de sa sécurité nationale, pour l’Allemagne ça l’est bien moins. Et donc l’Allemagne a des besoins nettement inférieurs, et le rayon d’action nécessaire n’est absolument pas comparable.
      Il faut que la France trouve un partenaire plus adapté si elle veut collaborer sur le projet. Si elle le fait seule, c’est une bonne chose du point de vue exportations, car il y a un réel besoin actuellement.
      – Le P-8 vendu à:les USA, le Royaume Uni, la Norvège, l’Australie, l’Inde, la Corée du Sud, l’Allemagne
      – L’ATR-72 est utilisé par: l’Italie, le Pakistan, la Turquie.
      – Le C295 est utilisé par: l’Algérie, l’Angola, le Chili, le Portugal
      – Le C235 est utilisé par: l’Espagne, l’Indonésie, le Mexique, la Colombie, l’Equateur
      – Le Saab Swordfish n’a pas été commandé pour le moment.
      ——
      La France a voulu patienter avant le remplacement et moderniser ses avions de patrouille maritime. D’un point de vue purement comptable, c’était le bon choix. Du point de vue d’un investisseur, c’est une erreur. Le P-3 Orion arrive en fin de vie, et ses utilisateurs ont pas mal d’avions à remplacer. Problème, les plus gros utilisateurs ont déjà choisi le P-8, excepté pour les pays ayant leur propre avion de patrouille maritime comme l’Espagne et le Japon.
      Peut-être que pour le coup, la France devrait considérer une collaboration avec le Japon.

      A NOTER : Le B737 avait déjà été proposé pour faire de la patrouille maritime en 1967, il s’agissait du Surveiller

  2. E-Faystos dit :

    Et ils n’ont pas été sollicités en raison de l’Atlantisme du gouvernement Allemand qui a beaucoup à se faire pardonner, vu que son armée reste assise et profite des écrans plasma de.sa caserne.
    De plus, il faut remercier le seigneur et maître qui fait les gros yeux par e que l’Allemagne… Ne paie pas ce qu’elle doit à l’OTAN et qu’en plus, elle stagne loin de ce que devrait employer pour son armée, notamment en terme de renouvellement des matériels. Et du coup, elle espère que grâce à cet énième renoncement pro Européens, elle pourra exporter vers les USA.
    C’est une volonté claire et précise. Il ne faut pas s’en émouvoir, mais on peut remarquer qu’il aura suffit de quelques semaines pour que les USA remplacent le soleil aux yeux des Allemands.
    Et quand on voit les trolls qui débarquent ici pour ironiser sur nos industriels militaires, on comprends d’autant mieux pour quel bord ils travaillent.
    Messieurs les Américains…
    Et José… Change de clavier: ça fait vraiment pas trop recyclage.

    • John dit :

      Comment ça l’Allemagne ne paie pas ce qu’elle doit à l’OTAN? Ça c’est ce que dit Trump.
      Mais en réalité, l’Allemagne paie ce qu’elle doit l’OTAN, en participant à son budget. L’Allemagne est en-dessous de ses engagements de dépenses militaires. Ce n’est pas la même chose…
      Mais en même temps, l’Allemagne ne prévoit pas d’attaquer tous les pays possibles comme c’est le cas des USA, et en partie la France. Donc forcément, le budget est moindre.
      Il faut ajouter à cela les besoins maritimes nettement inférieurs en raison d’un territoire maritime très réduit comparé à la France et aux USA.
      Cela pour dire que les 2% du PIB n’ont pas le moindre sens, surtout quand l’Allemagne a un PIB largement supérieur à celui de la France, et avec des ambitions militaires moindres.

      Pour le coup, l’Allemagne doit remplacer 8 avions, prévoir tout un programme de R&D très coûteux pour 5 appareils est ridicule, surtout si c’est pour une copie du P-8 Poseidon.
      Si la France veut réellement développer son propre avion, il faudrait concevoir un appareil réellement prévu pour ce rôle, et là, la France aura une niche et pourra s’en sortir à l’export. Si c’est pour se baser sur l’A220 ou l’A320, il y aura une concurrence directe sans réelle capacité de se distinguer en terme de performances.

  3. précision dit :

    Donc les allemands privilégient encore une fois leurs alliés américains au détriment de la coopération européenne.
    Et pendant ce temps les officiers du CRI publient un brulôt (ce n’est pas le premier venant de leur part mais celui-ci est gratiné) contre l’OTAN dans l’indifférence générale de la presse. A part le capital, point de mention.

    Je serais curieux de savoir combien d’officiers supérieurs (ou autres soldats) à la retraite ou non partagent le point de vue du CRI. Quelque part j’ai l’impression que ce n’est pas un point de vue facile à défendre lorsque l’on espère faire carrière…

    • Fred dit :

      Ça manque de précision tout ça, mais tu n’es pas le seul : au lieu du présent un petit conditionnel serait de rigueur, les Allemands n’ont encore rien signé, ils font du lèche-vitrine et discutent avec un vendeur pour l’instant.

      • Fralipolipi dit :

        Faut pas trop compter sur Macron pour sortir de l’OTAN …
        Entlk, le sujet mérite largement de faire parti du débat lors de la prochaine campagne présidentielle … et il faut absolument que cela soit le cas, sinon le peuple de France risque de se faire spolier de ses droits au chapitre sur un sujet pourtant si majeur.
        Seule la voix du peuple saura tordre le bras des élites gouvernantes … de France mais aussi d’ailleurs, par ricochet médiatique (et de lobby) immédiat.

        • Nexterience dit :

          Pourquoi sortir de l’OTAN. C’est une alliance qui correspond à 60% des intérêts français, même si pour 40% restants, il nous faudrait une alliance européenne autonome en plus de nos moyens nationaux pour affiner nos intérêts parfois différents des USA.
          C’est vrai que la réalité nous montre actuellement que les intérêts français et allemands sont divergents pour le North stream et face aux Turcs. Donc si un échelon est inutile, c’est peut-être l’échelon européen et non l’échelon OTAN conforté par les poussées en Ukraine et en Arctique.

          • précision dit :

            Vous êtes vous sérieusement demandé qui pousse en Arctique? Allons, un peu d’honnêteté intellectuelle. Quel pays a installé illégalement une énorme base sur le territoire d’un pays allié?
            Quel pays déploie actuellement des moyens qui menace très sérieusement la capacité de dissuasion de son adversaire? On pourrait aussi se demander quel pays a le premier « poussé » en Ukraine…

            Par contre je suis d’accord avec vous que tant qu’elle existera l’OTAN correspond à 60% aux intérêts français à court terme. Par contre aux intérêts à long terme (paix dans le monde, développement équilibré des différentes régions du monde), c’est beaucoup, beaucouup plus douteux

    • Jean-soutien dit :

      lien du-dit brûlot:
      https://www.capital.fr/economie-politique/otan-2030-il-faut-stopper-ce-train-fou-avant-quil-ne-soit-trop-tard-1396756
      @précisions: merci d’avoir relayé cette intéressante publication qui m’interroge à de nombreux titres.

      A ma grande surprise bien peu de référence dans la presse et les médias de ce plan OTAN 2030. A moins que je ne les ai raté. pas de référence dans ce blog par exemple.

      Je profite de cette contribution pour remercier @laurentLagneau pour la tenu de ce blog.

      • hoopy dit :

        Je trouve cette publication intéressante car présenter la Russie toujours comme le méchant et l’agresseur est bien sûr la plupart du temps de la propagande. Ca saute aux yeux quand on connait un peu le sujet. La Russie est globalement sur la défensive, contrairement à l’OTAN. La plupart des agissements de la Russie sont une simple réaction à une action directe ou indirecte de l’OTAN (Géorgie, Crimée, missile supersonique, Iskander à Kaliningrad etc..)

        • tschok dit :

          Oui, l’année dernière, il publiait le même « brulot », vers la même époque:https://www.capital.fr/economie-politique/il-faut-se-liberer-de-lemprise-americaine-et-se-rapprocher-de-moscou-clament-plusieurs-hauts-grades-de-larmee-1368939

          Et l’année prochaine, je suppose qu’il le fera aussi.

          Dans l’armée française, comme dans la société française du reste, il existe à la fois un courant atlantiste et un courant anti-atlantiste. De De Gaulle à Sarkozy, le courant anti-atlantiste a été dominant. Depuis une douzaine d’années, le courant atlantiste est dominant. Alors, évidemment, les anti-atlantistes se sentent marginalisés, ce qui est normal.

          Ce qui l’est un petit peu moins, c’est qu’ils militent pour une alliance stratégique avec une puissance, la Russie, sans trop se demander si elle a vraiment des intentions bienveillantes à notre égard et sans même se demander s’il existe réellement une convergence d’intérêts stratégiques entre nous.

          En fait, ils appliquent une logique stratégique très formelle: ils partent du principe que les Etats-Unis sont en réalité notre ennemi et qu’il faut, pour leur résister, s’allier avec leur ennemi, cad la Russie. En somme, ils appliquent l’adage selon lequel « l’ennemi de mon ennemi est mon ami » et leur analyse ne va pas plus loin que ça.

          De fait, le gros reproche qu’on adresse à cette école, c’est qu’elle reprend mot pour mot les grands attendus de la propagande russe, ce qui est d’ailleurs votre cas.

          Et, dans le pire des cas, qui n’est pas si rare, d’ailleurs, le sous-jacent du discours est clairement ethno-religieux et s’énonce ainsi: dans un contexte de choc des civilisations où s’opposent la race blanche chrétienne et les autres races et les autres religions, en particulier à l’islam, il faut faire masse avec les Russes parce qu’ils sont blancs et chrétiens. Et roulez jeunesse.

          Et là, ça commence à sentir l’extrême droite identitaire intolérante, psycho-rigide et cucul la praline parce que, là encore, les tenants de cette école de pensée ne se demandent pas si l’identité de race et de religion suffit à faire alliance, alors que, par exemple, on s’en est foutu sur la gueule avec les Britanniques et les Allemands pendant des siècles, alors qu’on est tous blancs et chrétiens.

          Donc, il y a quand même des lacunes intellectuelles assez pénalisantes dans ces façons de voir.

          Au début, on éprouve une certaine forme de curiosité, mais assez rapidement, à moins que vous ne goutiez ce genre de doctrine évidemment, vous éprouverez assez vite un sentiment de « déjà vu » parce qu’en réalité il s’agit d’une pensée récessive et passéiste qui ressert les vieux plats, vaguement réchauffés.

          Il faut néanmoins maintenir un piquet de veille, donc s’intéresser malgré l’ennui à cette branche de la pensée stratégique française, car il peut malgré tout en surgir une idée qui pourra se révéler fructueuse. Et puis rien n’interdit que les penseurs de cette branche finissent par développer une pensée stratégique plus fine et plus moderne. Rome ne s’est pas faite en un jour. Il faut du temps pour remettre une ancienne doctrine sur ses rails.

          Après tout, les plus belles fleures poussent sur le fumier.

          • précision dit :

            Je trouve votre analyse à la fois simpliste et … à côté de la plaque. Vous prêtez à mon avis aux personnes dont vous ne partagez pas l’opinion des idées naïves qu’ils n’ont pas et sont le fruit de votre imagination.

            D’une part je doute que des personnes arrivées à ce niveau de responsabilité dans l’armée française fassent partie de « l’extrême droite identitaire intolérante, psycho-rigide et cucul la praline ».
            D’autre part parce que leur manière de pensée est plus originale et mesurée que la critique que je lis ci dessus, et je doute qu’ils idéalisent la russie.

            Enfin parce-que, contrairement à ce vos élucubrations, il y a à peu près 5 fois plus de musulmans en russie qu’aux USA. Ce que les hauts gradés de l’armée française, eux, n’ignorent pas.
            Ce que disait le document (si vous l’aviez lu en détail) c’est que les USA, eux, ont depuis pas mal d’années fait le choix d’appuyer les plus fondamentalistes des groupes musulmans, ceux qui sont dans une optique de choc de civilisation. Difficile de le nier: Kosovo, Afghanistan, et Arabie saoudite.

          • Nexterience dit :

            +1
            Il y a un peu le réflexe du pays qui ne se veut pas couillon moyen et sort du rang pour affirmer son identité face au chef. Une volonté de grandeur aussi, d’être perdant magnifique plutôt que vainqueur mesquin.
            Les intérêts seuls comptent.
            Et les russes ont déçu la France en Centrafrique, labo de notre possible entente cordiale.
            Ils ont choisi de rejeter notre main tendu. De Gaulle ne s’est jamais rangé côté russe. Car la justice n’avait rien à voir là dedans.

          • précision dit :

            @Nexterience,

            non, svp, ne ressortez pas la fable de la main tendue en Françafrique. Ou c’est que vous n’avez pas ouvert un journal français. Il n’y a jamais eu d’entente cordiale, dès les premiers pas des russes dans ce pays on leur a demandé ce qu’ils venaient faire dans notre pré carré. De Gaulle était aux côtés des américains lorsqu’il le fallait, lorsque l’équilibre (tel que compris à l’époque) était menacé par exemple à Cuba. Mais il avait justement une vision d’équilibre multipolaire et de rôle indépendant de la France dans le concert des nations. De nos jours les zélotes de l’OTAN ont la vision « hors de l’OTAN point de salut », l’axe du bien contre l’axe du mal. Ce n’est pas un fondement sain.

          • tschok dit :

            @précision,

            Si je vous ai donné l’impression de classer ce collectif d’officiers de réserve dans le groupe des identitaires, alors je m’y suis mal pris. Ce n’est pas ce que je voulais dire, bien que les deux articles mis en lien ne mobilisent pas des représentations mentales très éloignées de l’univers identitaire.

            Par exemple le premier (celui de 2020) pose clairement que l’Europe est gouvernée par les Etats-Unis et présente Poutine sous une lumière favorable, dès les premières lignes:

            « Defender 2020, le prochain exercice militaire de l’OTAN, soulève un débat majeur. Quand bien même on craindrait les « cyber-intrusions » russes ; même si, pris de court par le retour populaire de la Crimée dans le giron russe, les Européens gouvernés par l’Amérique furent tétanisés par l’habileté de Poutine, etc »

            Ces deux éléments (l’UE laquais de la Maison Blanche, ou idiot utile des Américains, ou gouvernée par les Américains + l’appréciation positive sur Poutine) sont des marqueurs de la pensée d’extrême droite et ils arrivent d’entrée de jeu.

            Le second texte, quant à lui (celui de 2021), est un réquisitoire en règle contre les Etats-Unis, qui exonère la Russie de toute responsabilité. Il est clairement question de la « mauvaise foi » de l’Otan et de son secrétaire général, et de la duplicité des Etats-Unis.

            L’ensemble du texte prend nettement parti contre l’Otan et les Etats-Unis tout en présentant la Russie comme une victime de l’impérialisme américain, et les pays européens comme des abrutis qui se font manipuler au point de ne plus voir la vraie menace, celle du terrorisme (islamiste, cela va sans dire).

            Alors, certes, je ne vous garantis pas que l’orientation idéologique des rédacteurs de ce texte collectif est à 100% extrême droite, mais disons qu’il y a des façons de dire les choses qu’on retrouvent dans les discours habituellement classés à l’extrême droite.

            Même dans la façon dont ils sont structurés, d’ailleurs (sur le mode du story telling pseudo historique censé ouvrir les yeux du lecteur et le libérer du mainstream bien pensant).

            Si vous voulez, on peut approfondir le sujet. Chuis à votre dispo. Mais en tout cas, ce n’est pas une critique « mesurée », puisqu’elle prend volontairement le ton d’une diatribe assez virulente. Quant à sa prétendue originalité, j’ai quelques doutes, vu qu’elle ne nous épargne pas les poncifs habituels (ces deux textes sont une accumulations de poncifs, concrètement). Mais c’est une question d’appréciation, sans doute.

        • farragut dit :

          Vous voulez parler des Iskander (missiles tactiques à tête nucléaire, pour ceux qui ne sauraient pas ce que signifie « défensive ») basés à Königsberg, en Prusse Orientale ?
          https://fr.wikipedia.org/wiki/9M729

          • précision dit :

            vous êtes très imprécis. Missiles tactiques à capacité nucléaire, ce qui n’est pas la même chose. Et il y a effectivement des entrepôts de stockages de têtes nucléaires sur le site.
            Königsberg étant un territoire russe, emplacement d’importantes bases, pourquoi ne devraient-ils pas?
            Mais je suis d’accord avec vous ce n’est pas un geste amical. Pour les comprendre, il faut dire que ce déploiement a eu lieu depuis 2018, donc après qu’ils aient aussi de leur point de vue avalé de nombreuses couleuvres, et dans un contexte de tensions accrues.
            J’y vois surtout la preuve que l’accroissement des tensions vue comme solution par l’OTAN tout comme la Russie n’est pas la solution.

    • Castel dit :

      Les Allemands ne sont pas les seuls à commander du matériel Américains, je rappelle quand même pour ceux qui l’auraient oublié que nous possédons 4 AWACS….

      • Wagdoox dit :

        Tu nous rappels ou il existe une option d’achat européenne sur ce type d’avion ?
        La France était prête à donner 4 alt2, l’Allemagne n’avait qu’à payer la modernisation. On a même proposer de participer à la mission avec nos propre atl2 et de mettre des officiers allemands dedans.

      • GHOST dit :

        En plus d´une partie de la modernisation du PA en France a des équipements Américains.
        Faut-il oublier l´achat en « commun » avec l´Allemagne des Hercules C-130 J?

      • précision dit :

        Là n’est pas la question, nous avons beaucoup plus que les awacs, si vous cherchez un peu: des hawkeye, hercules, beechcraft, KC135, cirrus…Le fait est qu’il y avait une déclaration franco-allemande visant à coopérer sur ce projet, et les allemands parlent désormais de faire cavalier seul en achetant sur étagère aux USA.

        Ce n’est pas choquant mais ce n’est pas un bon signal pour la coopération franco-allemande.

    • John dit :

      Bon, il faut aussi admettre que payer cher en R&D pour 5 appareils est absurde.
      De plus, le timing ne fonctionnait pas… La France a modernisé ses Atlantique 2, alors que l’Allemagne a conclu que ses P-3 Orion ne valaient pas d’investir pour les moderniser, que ça coûterait trop cher…
      Donc il fallait une solution rapide.
      Et vu la géographie allemande, le P-8 fonctionnera très bien, et il est facile d’entretien, et très fiable. Je comprends leur choix.

  4. Herciv dit :

    Bon définitivement l’Allemagne ne veut plus jouer le feux de l’Europe.
    Je pense pour le coup qu’une coopération avec les finlandais ou les suédois ou les grecques serait a tenter.

  5. Philippe MOTTU dit :

    Se dégager de toute coopération sur le matériel militaire avec Berlin et se tourner vers 2 alliés fiables : nous et Londres.
    Militairement Berlin n’est pas un allié sauf pour produire des brouettes non combattantes !

  6. bobo dit :

    Et ben mes amis, je ne sais pas ce que les Français on fait aux Allemands, mais ils sont en train de les larger en beauté ??? MAWS à l’eau, Tigre à l’eau, SCAF, NGF et EuroMALE dans l’incertitude la plus complète …. Cela devient un désaveu complet là !!! Faut il s’attendre à ce que les prochaines commandes soient des drones de reconnaissance US, et rêvons, pourquoi pas des F-35 à terme ou des NGAD ??? Le message est en tout cas on ne peut plus clair ; les USA restent un partenaire incontournable dans le cadre de l’OTAN !!! Merkel répondant ainsi à l’aventureuse doctrine Macron !! Et en ces temps de musculation de la Chine, de l’URSS, de l’Iran, Corée du Sud et Turquie, c’est plus que RESPONSABLE !!!

    • philbeau dit :

      Je regarde considère habituellement vos commentaires comme négligeables , et votre identité réelle sujette à caution . Mais là vous avez raison sur toute la ligne .

    • mulshoe dit :

      Etrange cette habitude de toujours vous insinuer venimeusement dans la relation France-Allemagne . Connaitre votre nationalité pourrait être un indice . Mais peu importe , ce message est un tissu d’aigreur. Votre but reste cependant moins obscur que vous pourriez le penser . Recentrez vous sur vous même et votre pays qui, je le suppose , doit être assez loin de la perfection . Me trompé-je ?

      • Bobo dit :

        @Mulshoe
        Rien de personnel, mais il ne faudrait être aveugle pour voir que l’axe Franco-Allemand est cliniquement mort ! Macron et Merkel ne sont d’accord sur rien , politique monétaire, migration, stratégie de défense, l’un dit blanc l’autre dit noir ! Souvenons nous de l’expression de Merkel qui doit toujours réparer la tasse cassée chaque fois que Macron prends la parole. Et donc oui, il faut sortir du blocage, il y aura un cout politique et je ne pense pas que c’est l’Allemagne, le grand gagnant du système européen qui payera les pots cassés ! Merkel qui a vu passer Mitterrand, Chirac et Sarkozy est une femme politique expérimentée et avisée qui sait ou il ne faut pas aller ! S’en prendre à l’OTAN en échafaudant une stratégie de replis de l’Europe en mettant les USA dehors est un jeu très dangereux ! Macron a joué, il a perdu et le système politique mondial va maintenant lui présenter l’addition !!! Le constater ne fait pas de moi un opposant critique, c’est factuel !

    • Spider dit :

      Parlez nous de la Belgique plutôt. Avec qui peut s’allier ce pays pour des grands programmes de technologie? Ah ben personne! La Belgique peut juste prendre les miettes qu’on lui laisse. Ce petit pays qui est l’un des pires au monde dans la proportion par habitant de morts du covid. Alors plutôt que critiquer la France, regardez dans quel état (corrompu) vous êtes. Rien que ça, nous prouve la crédibilité de vos propos à notre égard: vous êtes dans l’incapacité de voir que vous habitez dans un trou dépendant des pays voisins pour tout, et vous osez nous critiquer, je suis juste mort de rire et fier d’être Français.

      • Bobo dit :

        @Spider
        Je vous rappelle que l’existence intrinsèque d’un blog comme celui-ci est justement de pouvoir émettre des avis, soit critiques ou pas selon l’inspiration de son auteur ! Je vous renvoie à vos arguments qui n’ont rien à voir avec le sujet débattu ! Vous vous êtes senti jugé de manière très globale, alors que si vous aviez une pensée académique, vous auriez compris que ma réponse thématique était basée sur une évaluation politique ciblée du couple franco-allemand et de l’OTAN. Y répondre de manière aussi grossière en posant une comparaison vulgaire et hors de de contexte comme vous la faites, me fait penser aux enfants qui lorsqu’ils pètent un câble, y font passer tout leur réservoir frustratoire !!!! 🙂 Allez, bonne journée l’ami, il y a encore du travail avec vous !

  7. Delta dit :

    La France peut faire ces programmes seule.
    Au bout du chemin avec l’Allemagne, il n’y a que des rêves et un mur.
    Le couple franco-allemand est une fable franco-française.

  8. phipat dit :

    Faut arrêter avec les allemands

  9. EJ62 dit :

    Et de 5 ….les programmes d avions de combat , de chars , d hélicoptères , de drones et maintenant d avions de patrouille maritime …combien faudra t il que le dogmatique et incompétent président français avale de couleuvres pour comprendre que le gouvernement de me Merkel n est plus aux commandes de son pays ,et que seule l industrie allemande dirige la politique ..

    • José dit :

      En Allemagne c’est l’industrie qui commande et en France tout le monde sait que c’est la banque qui dirige non !!!! Match nul alors!!!! 1-1

      • farragut dit :

        D’après les comptes officiels de la Deutsche Bank, celle-ci détiendrait 47.000 milliards d’Euro de créances douteuses déclarées (« actifs pourris »), ce qui fait qu’en cas de faillite, les 80 millions d’Allemands devraient travailler 10 ans (10 PIB de l’Allemagne) pour rembourser… Les quatre grandes banques françaises (dont la Société Générale et BNP Paribas) n’ont engagé « que » trois PIB de la France (3 x 2500 Milliards d’Euro) en actifs douteux. Qui dirige vraiment l’Allemagne (et donc la BCE, donc l’Europe), à votre avis ? Qui a inventé le « shadow banking » ?

        • José dit :

          Vous confondez surement la Deutsche Bank et la BUNDESBANK !!!La Deutsche Bank est une société privée a capital Chinois et arabe!!! Moi je suis même contre son sauvetage!!!! L’Allemagne va bien sür survivre quand elle tombe en faillite!!!Nous avons survécu a des catastrophes plus graves!!!
          Mais vos banques que vous venez de citer ont poussé Mitterrand a imposr l’EURO a l’Allemagne lors de sa réunification!!! Mon pere m’a raconté toute l’Histoire. Oui elles se portent mieux….mais sache que ce sont ces banques qui ont acté votre suicide industriel!!!! Personnellement je trouve cela déplorable pour vous!!!! Je préfere une banque e faillite qu’une industrie dévastée!!! Je sais que vous préferez plutöt les banques…c’est votre choix!!! Mais en fin de compte c’est le peuple qui creve,,,ils traversent d’ailleurs la frontiere tous les jours pour travailler chez nous!!!! Nous aimons nos freres alsaciens!!!!

          • aramis dit :

            « vous préférez plutôt les banques »
            vous? Qui ça plus précisément? Quelle classe sociale? Depuis quand? Pourquoi?
            Ou et quand avez vous vu les français faire ce choix? Comment l’ont-ils fait?

  10. Amiral bigorneau dit :

    A mon avis, ils exploiteront les idées et projet de Thales, qu’ils laisseront ensuite tomber sous un prétexte quelconque (au hasard : le Bundestag n’est pas d’accord), pour se retrouver entre Kameraden.
    Das ist gut !!
    Mad’moizelle promener ? Il faut arrêter maintenant !

  11. Nico RdPa dit :

    On sent encore bien venir le coup de couteau dans le dos… Qu’on les laisse donc se soumettre aux US pour faire NOS programmes d’armement que nous avons les capacités de faire seuls… Reste à attendre le jour où nos politiques sortiront de l’aveuglement de leurs lubies européennes et mettront les pieds sur terre pour débloquer les fonds nécessaires qu’on pourrait trouver si l’envie politique était là…

    • Jean dit :

      Ça ne vous est jamais venu à l’idée que c’est peut être leur stratégie ?? Vous pousser à dépenser tellement d’argent que vous aller finir par rentrer dans le rang quand ce sera devenu impayable !

  12. Meiji dit :

    J’ai l’impression que tous les projets avec les Allemands sont là pour nous faire perdre du temps et de l’argent, rien n’aboutit.

  13. 에르메스 dit :

    Ca se bat pour des miettes contre les européens pour prendre un peu de charge industriel.
    .
    Mais par contre, aucun soucis à préférer une solution US sans le moindre retour industriel.
    Pour ce à quoi sert l’armée Allemande, elle pourrait au moins faire office de bon élève envers ses propres industriels (Airbus/Hensolft…)
    .
    Ce gouvernement Allemand, marionnette US, est lamentable.

    • tschok dit :

      Tout à fait: quand le Teuton achète des P8 (ce qui n’est même pas fait) il est bien évidemment un laquais, un pantin de la Maison Blanche et du Pentagone, le veule. Comment pourrait-il en être autrement?

      Mais quand le fier Gaulois achète des AWACS (et ça, c’est fait), il est bien évidemment la plus parfaite expression possible de la souveraineté nationale la plus authentique. Qui pourrait en douter?

      En énonçant les choses ainsi, on ne peut que ressentir l’évidente objectivité de notre position.

      Nous sommes donc, en plus d’être les meilleurs des meilleurs, le peuple indiscutablement le plus lucide sur Terre. Notre plus grand problème étant de faire accepter cette cruelle réalité à nos alliés, ces espèces de petites crottes pitoyables qui se cramponnent désespérément à la semelle de nos chaussures, quand nous franchissons des pas de géant, à grandes foulées prométhéennes.

      Ceci n’est pas une caricature. C’est ce qu’on pense vraiment. Si, si.

      • oryzons dit :

        Non c’est ce que vous pensez qu’on pense.
        Mais vous êtes lucide vous mentionnez vous-même la caricature.

        Le réalité c’est que les allemands ont décidé de donner des gages aux US et de donner des leçons aux français, Macron en tête.
        Il faut vraiment être dans le déni complet pour ne pas le voir.

        Nous allons probablement assister dans les années à venir à un bras de fer franco-allemand longtemps délayé, mais désormais inévitable :
        – soit l’EU a un sens politique, stratégique et donne un sens à l’abandon que la France a fait de ses prérogatives en terme de souveraineté (économique avec sortie de l’Etat de tous les secteurs stratégique, monétaire avec abandon de la souveraineté à la BCE, industriel en acceptant de voir son industrie se faire laminer par des compétiteurs à bas coût, souveraineté digital en acceptant d’être sous la coupe américaine…),
        – soit on va vers une implosion des règles actuelles de l’UE, qui est devenue l’idiot utile des entreprises US et Chinoises contre la possibilité pour l’Allemagne de vendre beaucoup de voitures sur ces territoires.

        Après vous pouvez continuez à réciter votre leçon parfaitement bien apprise : les français DOIVENT accepter les règles édictées par les US et l’Allemagne sinon se sont des arrogants minables qui s’écrouleront lamentablement une fois qu’ils n’auront plus l’appui amical et désintéressé de nos amis germaniques et anglo-saxons.

  14. Captain Pif dit :

    Le marché des avions de PatMar est assez limité.
    Etats-unis bien sûr, Australie, Royaume-Uni, Norvège, Inde et donc peut-être Allemagne ont choisi le P-8A.
    Le Japon a développé son propre avion (le Kawasaki P-1).
    L’Espagne, l’Italie, le Portugal, la Grèce, la Turquie, quelques pays d’Amérique du Sud ont utilisé des avions d’occasion US (des P-3 Orion) et/ou ont acheté des Casa 295 ou des ATR 72 adaptés à la mission.
    Je laisse à part la Russie et la Chine qui ont leurs propres plate-formes.
    Donc développer un nouvel avion concurrent du P-8A sur une base d’A319 ou d’A320, alors que le P-8A est déjà en service, largement exporté, et que la mise à niveau de ses capteurs et systèmes ne posera pas de difficultés, c’est se condamner à ne jamais l’exporter.
    En avons-nous les moyens? (je n’ai pas la réponse, juste un gros doute!).
    Quelles alternatives?
    Dassault saura adapter un Falcon triréacteur, avec une grosse autonomie et des systèmes bien plus minutiarisés qu’à l’époque de l’Atlantic. On pourra mettre des Exocet sous les ailes. Par contre pas de soute à torpilles/AGL: on change donc clairement de gamme…
    Casa ou ATR: les plate-formes existent, ATR est une société franco-italienne, mais même remarque pour l’absence de soute, une autonomie par ailleurs beaucoup plus faible: on déclasserait nettement notre PatMar.
    Achat sur étagère? Soit P-1 (à ce jour non exporté, et que je connais mal); soit… P-8A.
    La question n’est pas anodine, car au-delà de la plateforme il y a les systèmes de guerre électronique et les armes, ce n’est pas un avion d’instruction ou un cargo tactique à faible valeur ajoutée en R&D.
    Mais ce pourrait bien être la seule solution rationnelle…
    Notez-bien que la probable défection de l’Allemagne ne change rien au raisonnement: ce ne sont pas les 6 ou 8 avions prévues pour la Kriegsmarine qui auraient radicalement changé la donne économique.
    Par contre, je verrais d’un bon oeil qu’on tire la leçon de tout ça en réorganisant le SCAF avec d’autres partenaires…

    • Blurb dit :

      « Dassault saura adapter un Falcon triréacteur, avec une grosse autonomie et des systèmes bien plus minutiarisés qu’à l’époque de l’Atlantic. On pourra mettre des Exocet sous les ailes. »
      Les Falcon 2000LXS Albatros ne chassent pas dans la même catégorie et termes de missions, de systèmes et d’autonomie.
      Pas optimisés non plus pour évoluer à basse altitude à vitesse lente.
      Et a l’heure actuelle aucun des Falcon 2000 MSa n’a pour l’instant été équipé de mâts d’emport Exocet.
      2 Exocet sous voilure, ça se calcule mais pas sûr que cela ait été envisagé …
      Si l’on vous lit bien, quel était donc l’intérêt de lancer le programme MAWS si l’on est convaincu qu’ATR72MPA, C295 et P8 Poseidon suffisent au marché ?

      • philbeau dit :

        Revoyez la question des capacités des jets Falcon en basse altitude -basse vitesse . Pourquoi croyez vous que le 2000 ait été sélectionné par les japonais , et soit la base du MRA ? Après le 20 et le 50 avant lui ?
        Quel était l’intérêt du programme MWAS ? Seulement politique , comme le SCAF . Les lubies européistes des politiques français aux manettes . Les allemands nous rendent de grands services en ce moment …

      • Fralipolipi dit :

        @Blurb
        Il ne faut pas regarder du côté du Falcon 2000MSA, mais plutôt vers le Falcon 8X (déjà commandé pour l’AA pour le CUGE), et surtout soyons attentifs au prochain type de Falcon que Dassault doit révéler dans qques mois … si ce nouveau venu est plus gros et va encore plus loin que le 8X (reprenant le même moteur que celui du 6X … mais en tri-moteur), alors ce pourrait être un excellent candidat Patmar anti sous-marin et anti-surface … potentiellement meilleur qu’un A320 ou B737, qui sont qd même des veaux en comparaison des Falcon… d’autant qu’un Falcon ça atterrit presque partout (démultiplication utile du nombre de pistes pour mise en œuvre), alors que pour les gros Airbus-Boeing, il faut bcp plus d’asphalte.

        • John dit :

          Il faudra prendre bcp bcp de longueur pour être comparable au Global 6000 utilisé pour le Swordfish de Saab.
          Et c’est un avion relativement petit pour de la patrouille maritime, lutte anti-sous-marine, etc…
          Et qu’entendez-vous par veaux? Un jet de patrouille maritime n’a pas pour vocation de faire des acrobaties aériennes. Donc ce point là n’est pas pertinent.
          La vraie question, c’est le type de propulsion (jet ou turboprop), l’altitude idéale d’opération, et reprendre et modifier éventuellement une plateforme existante qui pourrait faire l’affaire.

      • Captain Pif dit :

        Le Falcon 2000b est un biréacteur. Le 2000 Albatros est en effet un avion de surveillance maritime, pour la succession des Falcon 50 M et 200 H.
        Dassault a aussi proposer une version MPA du Falcon 900, mais on pourrait aussi imaginer le 7X ou le 8X. Plus gros (donc + de place pour les senseurs et systèmes) et plus d’autonomie.
        L’USS Stark avait été touché par 2 Exocet tirés par un Falcon 50 irakien donc ce n’est pas un problème.
        Mais (comme je l’ai écrit) pas de soute à torpilles, et on ne serait pas dans la même cour… Le programme MAWS ce n’est pas seulement un avion. Il y a sans doute possibilité de travailler sur les systèmes d’armes, et sur l’architecture globale du système. Mais pour la plateforme avion je pense qu’on est parti trop tard dans la course, c’est clair! Resterait la possibilité de faire l’ATL 3: nouveaux moteurs-hélices, nouveaux senseurs, nouvelles bouées et armes, même cellule. Pas sûr que ce soit beaucoup moins cher que le P-8A (il faudrait refaire toute la chaîne de montage) mais les devises rentreraient en France.

        • Blurb dit :

          USS Stark : Falcon 50 « Suzanne » ou Mirage F1EQ … l’histoire n’est pas très précise sur ce point.
          Certains contributeurs ont peut-être cotoyé l’affaire…
          Ni soute à torpilles, ni systèmes électroniques / écoute équivalents, ni capteur MAD ni la capacité de mouiller nombre de bouées pour de la lutte ASM.
          Donc non je ne comparerais pas un F2000 (ni même un F7X) avec un P3C, P8A ni Atl II… même si je ne méconnais pas les qualités de l’engin, capable en effet de voler assez loin avec des perfs qui permettent de desservir bcp de terrains .
          Quand à l’ATL3, Dassault Aviation a peut-être gardé une partie de l’avant-projet dans ses cartons, mais peut-être pas de quoi reprendre facilement toute la cellule et les systèmes essentiels dans Catia, sans compter les moteurs … entre le bureau d’études et l’industrialisation, un tel projet serait un gouffre en ressources (pour très peu de clients) au moment où le Falcon « NX », le Rafale F4 et le SCAF / drones occupent beaucoup de monde…

      • kolkot dit :

        il n y à pas d’intérêt économique, tout les marchés à l’export ont déjà étés raflés, il s’agit donc plus d’un programme politique qu’un raisonnement économique

        • Wagdoox dit :

          On parle d’un programme à horizon 2030-2035. Les premiers p8 devraient sortir du service en 2040-2045. La logique économique est là pour la prochaine generation. On pourrait aussi bêtement se placer sur une offre différente, plus légère.

          • John dit :

            Vous pensez vraiment qu’une chaîne d’assemblage pour une quinzaine d’avions français restera ouverte 10-15 ans?

      • Lothringer dit :

        Le Falcon 6X, qui vient de faire son 1er vol d’essai cette semaine, a une autonomie de + de 10 000 km.
        De mémoire (j’espère que je ne me trompe pas) , je crois qu’il peut emporter 16 personnes.

        • Alpha dit :

          Et je peux vous confirmer qu’il y a de la place dans sa cabine très large !!!

      • themistocles dit :

        Vous ne ferez pas décoller un Falcon 2000 avec des torpilles en soute et 100-140 bouées acoustiques pour un créneau ASM de 6 heures sur zone à une distance de 250 et 500 nautiques de sa base. Soit ce qu’on demande à un patmar standard.

    • philbeau dit :

      Je partage votre avis . Ce marché est déjà , côté occidental , occupé parle P 8 . Il n’a quasiment aucun client éventuel à part les pays participants . Un four commercial , et un gouffre en argent public dilapidé comme c’est le cas dans ces « coopérations » qui se perd en consultants et autres services support . Autant l’affecter à notre fournisseur national , qui maîtrise le sujet depuis longtemps .

    • FredericA dit :

      @Captain Pif : Je suis en tout point d’accord avec vous. L’achat de P-8 est des plus logique puisque cet appareil n’a aucun concurrent, dans sa catégorie, en occident. En outre, l’Allemagne ne pouvait pas attendre compte tenu de l’âge déjà avancé de ses P-3 (acquis d’occasion).
      .
      Je suis d’ailleurs plutôt surpris que l’article n’aborde pas cette évidence. A contrario, il semble mettre en avant une sorte de « nouvelle trahison » de l’Allemagne. Un peu de recul et une dose de réalisme aurait été plus pertinent… 🙁

      • Wagdoox dit :

        Tout au contraire la France avez proposé de moderniser 4 atl3 supplémentaires pour l’Allemagne. Seuls 18 sur 22 sont modernisés pour la seule france. Elle a même proposer de mettre à dispo les siens…

      • précision dit :

        l’Allemagne ne peut pas attendre… voire. En fait, question naïve, mais où l’allemagne fait-elle face à une menace sous-marine qui justifie les P8? en Baltique ou mer du Nord ?

    • kolkot dit :

      Le marché pat-mar est saturé malheureusement, Airbus à un train de retard sur ce marché / tous les grands marchés ont déja été raflés (il ne reste plus que les pays qui achètent en quantités échantillonaire ce qui en fait un programme non rentable dès le départ (programme plus politique qu’économique)

    • Carin dit :

      @Captain pif
      La ou la France (Dassault) veut aller, n’a aucun rapport avec le MAWS franco/allemand… ce dernier devait être mis en chantier par Airbus Allemagne, sur une probable base de turbo-reacteurs comme le P8A.. ce qui n’était pas gênant dans la mesure où cet avion de PATMAR se serait vendu à quelques dizaines d’exemplaires au sein de l’Europe et quelques dizaines à l’export… d’où la non sollicitation de Dassault..
      pour ce dernier (qui sait pourquoi il n’a pas été consulté), ce marché est bouché par le P8A, Dassault propose donc une voie qu’il connaît très bien et qu’il maîtrise à la perfection l’avion turbo-propulseur, qui offre les avantages d’un moindre prix, d’une très basse altitude, très basse vitesse que le P8A ne peut pas se permettre, un empâtement moindre, une MCO beaucoup moins onéreuse,et du matériel haut de gamme, sans compter un temps sur zone nettement supérieur. C’est ce marché là, que vise Dassault, avec le gros avantage de le signer Dassault/Safran/Thales… 3 noms dont le savoir faire est aujourd’hui reconnu…
      Et cet avion sera fait… mais pas demain matin.. l’ATL2 rénové offrant entière satisfaction.

  15. philbeau dit :

    Décidément l’Allemagne nous sert en ce moment un festival de jeu solo en matière et de défense , et d’intégration européenne . Et ce dans un laps de temps extrêmement bref . Hasard , ou mise en pratique d’une politique appelée à redéployer autrement ses capacités ? En tout cas , tous , on dit bien tout les projets pompeusement appelés de « coopération européenne » de ce côté du Rhin volent en éclats les uns après les autres ?! …Un camouflet qui prend des allures de déroute pour les ambitions européennes et européistes , pour ne pas dire angéliques de notre président , dont le costume de chef d’état qui compte est en train de devenir singulièrement étriqué à mesure que le temps passe , et il passe vite en ce moment . Au delà de l’anecdote , on pourrait s’alarmer en coulisses de ces coups de boutoir de ce qu’on va appeler l’Allemagne profonde , et s’inquiéter , le mot n’est pas trop fort ,du devenir et des relations franco-allemandes , et plus largement de l’unité européenne , si tant est qu’elle puisse être un concept valide .
    On n’aimerait pas trop être à la place de Mme Parly en ce moment , devant l’indifférence quasi-hostile de sa vis à vis allemande lors des prochaines réunions de travail …

  16. Lothringer dit :

    Allez le chien-chien, retourne sagement à la niche .
    Tu as été vilain pas beau. Rouhhhhh papa n’est pas content .

    Rassurez-moi avant que je dise un bêtise…le C-295 il est assemblé en Espagne ?
    Et le A320Neo, est-il assemblé à Toulouse ou à Hambourg (ou les 2) ?

    Ce n’est pas un peu sur-dimensionné comme avion compte-tenu de l’espace maritime allemand ? (Baltique , Mer du Nord) ?
    Par contre, ont peut comprendre le désir d’interaction avec les cousins scandinaves (famille des langues germaniques) de Norvège et Anglais (mer du Nord en commun).

    La logique, c’est on va acheter américain, ET on va essayer de monter sur des compétences qui nous manquent avec l’aide du gentil français Thales (on a 30 ans pour monter en compétences) ?
    Fromage ET dessert ? Bien joué de leur part. Allemagne 1 – France 0.

    Au-delà de la polémique franchouillarde à laquelle je participe moi-même, les Allemands ont-il donné une justification solide et logique à leur choix ?

    • José dit :

      Nous sommes tout simplement atlantistes… poin barre!!! Dans cette Europe nous savons oú sont nos intérêts!!!!!

      • Lothringer dit :

        Radio Paris ment.
        Radio Paris est allemand…ou turc…ou américain

      • Pascal (l'autre) dit :

        « Nous sommes tout simplement atlantistes… poin barre!!! Dans cette Europe nous savons oú sont nos intérêts!!!!! » C’est bien! Vous êtes bien sage, votre maître saura vous récompenser! J’ai bien écrit « maître » surtout quand on lit  » Washington AUTORISE l’achat………………. Dites avec révérence MERCI mon maître!

        • John dit :

          Commentaire ABSURDE !
          Pour commencer, lorsque vous critiquez le choix des mots en pensant à des sous-entendus, vous seriez bien inspirés de lire les déclarations et textes originaux.
          “The State Department has made a determination approving a possible Foreign Military Sale to the Government of Germany of P-8A Aircraft and Associated Support, and related equipment, for an estimated cost of $1.77 billion. The Defense Security Cooperation Agency delivered the required certification notifying Congress of this possible sale today.”
          Il n’y a pas le moindre « autorise » dans ce commentaire, mais « approuve ».
          Pour info, toute exportation de matériel militaire est soumise à une procédure d’approbation.
          Et en l’occurrence, cette procédure pour les P-8 vers l’Allemagne est arrivée à la conclusion que cette exportation est approuvée.
          Cela n’a donc pas la moindre connotation que vous cherchez à démontrer.
          En France, la situation est un peu différente, car ceux qui vendent les équipements militaires sont les ministres, donc par définition c’est autorisé, et on n’en parle pas de cette manière.

          Mais surtout, permettez-moi de vous rappeler que en suivant votre logique, les USA sont devenus maîtres de la France lorsqu’ils ont approuvés l’exportation de E-2 Hawkeye?
          6 juillet 2020 pour info…

      • Carin dit :

        @José
        Mon pauvre josé… vous ne saisissez pas l’ampleur de ce qui vous attends…
        Je l’ai déjà écrit mais oncle Biden se présente à vous les bras écartés comme pour dire « tonton Trump était méchant, moi je vais vous prendre sous mon aile d’aigle et vous apporter la protection que vous meritez » mais il n’a pas parlé du petit dossier qu’il tenait dans une de ses main… ce petit dossier contient le cahier des charges… votre soit disant pays commence donc à s’y conformer…
        Les F18 et leur version growler ne sont que la première ligne des charges.. la seconde ce sont les PATMAR, (c’est en cours), la troisième concerne les hélicoptères tigre dont la mise à jour doit cesser en vue de l’achat des apaches..(ce qui ne va pas tarder), la quatrième ligne concerne le SCAF qui ne doit pas voir le jour au profit du F35 (c’est dans les tuyaux, mais ne vous leurrez pas, ça va arriver plus vite que vous ne pensez,au détriment de l’EF2000, dont la commande va être annulée), et tout ces achats, pour voir l’Amérique laisser en rase campagne cette Europe, pour reporter ses largesses et sa grosse machinerie militaire sur l’Asie ou son avenir se joue vraiment… à ce moment là l’Allemagne (mais pas qu’elle), sera devenue le dindon de la farce, et ne s’en remettra peut-être pas.

        • John dit :

          Je vais sauver ce commentaire et le ressortir à l’occasion…
          La France n’offre pas d’alternative à la B61 pour l’Allemagne alors qu’elle pourrait. Faut pas pleurer si ils achètent le F-18 pour cette mission nucléaire.
          Pour les hélicoptères Tigre, l’Allemagne a raison à 100% de mettre la pression sur Airbus, l’appareil a beau avoir des caractéristiques idéales, il a une disponibilité bien trop mauvaise. Vous pensez que l’Allemagne devrait accepter d’investir dans la modernisation du Tigre sans garantie de disponibilité?
          Quant au F-35, mais quelle conn****. L’Allemagne a produit tous ses derniers avions de combat. Le F-18 est un cas exceptionnel.
          Et pour le SCAF, l’Allemagne fait tout pour ramener du travail chez eux, et pour obtenir un maximum de transferts de technologies afin de développer sa propre industrie de chasseurs. Et vous pensez que c’est pour acheter sur étagère des avions n’apportant pas le moindre travail en Allemagne?
          Et il faut aussi ajouter un commentaire quant à votre incompréhension technique.
          Le Tornado est un chasseur bombardier. Si le F-35 avait été choisi, ça aurait été pour remplacer le Tornado.
          L’Eurofighter est swing role orienté supériorité aérienne. A la limite, vous pourriez parler du successeur du F-22 ou du Super Hornets, mais le F-35? Ca n’a pas le moindre sens…

    • tschok dit :

      @Lothringer,

      L’espace maritime allemand, il est partout où peut se trouver un navire allemand. Un U-Boot par exemple.

      Donc, selon les époques, cela peut inclure le Golfe du Mexique et la cote est des Etats-Unis, de l’embouchure du Saint Laurent aux keys de Floride, outre l’Atlantique nord, et pas seulement l’ensemble Mer du nord-Baltique. Sinon, pourquoi l’Allemagne s’intéresserait-elle au P8? Pour couvrir la Mer du nord et la Baltique, le Falcon de Dassault le fait très bien.

      Le problème étant justement que nous ne sommes pas capable de répondre à une demande au-dessus du Falcon dans l’immédiat. Nous, on a fait le choix de rétrofiter nos ATL2 pour les faire durer. Résultat des courses: on a laissé passer le coche de la conception d’une nouvelle génération d’avion de PATMAR et on s’est fait griller le marché par le P8. Or, les Allemands ont un besoin à court terme, pas dans 107 ans:ils ont une échéance à 2025, alors que nous nous inscrivons dans un agenda en réalité post 2030 pour le remplacement de nos ATL2.

      Donc, soit ils font comme les Britanniques (faire l’impasse sur la mission PATMAR pendant un certain temps, tant pis), soit ils vont voir ailleurs. Ou alors une option intérimaire de location.

      D’ici la fin de la décennie, et même avant, la Russie compte mettre en service 14 sous-marins nucléaires, dont une fraction qui reste à déterminer pour la flotte du nord. Donc qui nous concerne directement. Difficile d’imaginer que l’Oncle Sam ne demande pas aux Allemands de se positionner eux-aussi sur l’Atlantique nord avec de l’ASM performant, parce que c’est le coeur de la mission de l’Otan (Otan= organisation du traité de l’Altantique sud? Ah non: nord).

      Donc en pratique on est sur un vieux coeur de métier du traité Otan, qui a été négligé ses derniers temps, alors que le commandement de l’Otan reprend conscience des enjeux dans le secteur. Vous vous souvenez? Depuis quelques années, l’Otan produit de la littérature grise (des rapports, des études, etc) pour attirer l’attention des décideurs politiques sur le fait que l’Atlantique nord devient poreux à la sous-marinade russe, parce qu’on s’est un peu assis sur nos lauriers.

      Donc, le dossier du remplacement de l’avion de patmar allemand, qui était un truc qui trainait dans le fond des tiroirs d’un vieux bureau poussiéreux, devient très certainement un dossier qui remonte au-dessus de la pile. Et j’ai l’impression qu’en France on n’a pas bien vu venir le problème, parce qu’on a donné la priorité à notre propre agenda.

      • Carin dit :

        Ça tombe bien, leurs U Boots ne quittent pas leurs ports d’attache… leurs bateaux non plus d’ailleurs… alors pour le golfe du Mexique ou les Keys… il va falloir attendre que les continents se rejoignent.

  17. fgnio dit :

    Bingo
    Mr Macron êtes vous enfin content de cette collaboration forcenée que vous menez avec nos/vos partenaires préférés ?

    • Abuse of mainstream media can harm your mind! dit :

      « La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent » Albert Einstein

      • 에르메스 dit :

        Sauf que les gouvernements changent…
        D’une génération à l’autre le résultat peut être drastiquement différent.
        .
        Bien loin de l’absolutisme mathématique…
        .
        Tater le terrain de temps à autres pour prendre la température et voir s’il y a possibilité est une bonne chose.
        De plus cela permet de mettre en lumière des choses que l’on aurait pu qu’estimer autrement.
        .
        Par exemple avec le SCAF, on se doutait que les Allemands étaient des « pourritures gercentrique » pas encore actualisé au monde moderne.
        Mais on était bien loin de mesurer à quel point…

        • José dit :

          C’est pourquoi vous continuez les mêmes erreurs depuis 1945 ???? A un moment donné il faudrait faire le bilan non????? Coninuez votre amateurisme; cela fait rire toute l’Europe.

          • Lothringer dit :

            Radio Paris ment.
            Radio Paris est allemand … ou turc…ou américain

          • Schawarma dit :

            Et la Grande Bochie, elle l’a fait, son bilan, depuis 1945 ? Et pourquoi 1945 d’ailleurs, vous pouvez commencer en 1871 !

        • oryzons dit :

          Même joueur joue encore avec même stratégie et même partenaire/concurrent = même résultats.

          Au lieu de lancer seuls les programmes avec NOS industriels pour coller à NOTRE calendrier, à NOS besoins, développer NOS technologies, NOS industries, au lieu de faire tout cela donc, on vient encore et toujours demander aux allemands d’être nos copains pour la vie, même qu’on a pleins de choses sympas à leur donner. On a toujours la même réponse : Donnes ce que tu as à donner, et je verrai après.

          On aurait du écouter Dassault et lancer les ATL3, le Drone, et développer plus vite le Rafale.
          Nos politiques minables ont eu dans l’idée que c’était mieux pour leur réélection respectives de sucrer les budgets militaires pour gonfler encore et toujours les cadeaux sociaux.

          Ceux qui disent qu’on a pas les moyens mentent ou répètent des mensonges : on a les moyens mais ces moyens ne sont pas ceux qui visent à faire des enjeux militaires, stratégiques et souverains des enjeux qui sont des variables d’ajustement budgétaires.

          Donc maintenant il faut reprendre non seulement en main le SCAF mais aussi le Drone, le MGCS, le MAWS … et le CIFS.

          Que d’années perdues à errer dans les limbes de la recherche de la souveraineté européenne, et de l’amitié franco-allemande glorieuse et désintéressée.

        • John dit :

          Pourritures gercentiques?
          Pourquoi pas actualisé au monde moderne?
          Et vous pensez vous que la France développe le SCAF pour aider d’autres pays? Mais arrêtez d’être naïf et de penser que la France accepte généreusement de développer un avion commun.
          Si la France le fait, c’est parce que sa dette abyssale va commencer à être problématique et qu’elle doit trouver des solutions.
          Et il y a le second point qui est de reprendre un maximum de contrats aux Américains. Or les autres pays n’ont en rien à faire d’acheter français ou américain, pour eux c’est pareil si ça n’apporte pas de travail dans leur pays.
          Quant aux politiciens français, si ils ne défendent pas bien l’intérêt de la France, c’est peut-être cela le problème…

  18. Fred dit :

    Boeing devrait moderniser son Poseidon en le basant sur le 737-Max : il fondrait sur sa proie automatiquement et résolument, sans rien dire à personne, un Must.

  19. Momo dit :

    Et voilà.
    Le MAWS est défunt quoi qu’il sera dit, comme nous l’avions prévu sur ce forum.
    Pour faire avaler la pilule à Airbus en Allemagne ils vont lancer un programme d’étude à horizon 2049 qui n’aboutira bien sûr jamais.
    Et les Atl2 vont de leur côté continuer à être reconstruit à neuf et upgradé régulièrement pour un usage efficace et entièrement indépendant de nos forces armées.

    L’autre coté c’est qu’Airbus Military, essentiellement allemand, va quand même devoir faire attention avec son plan de charge.
    Plus de scaf c’est automatiquement système US et malgré un éventuel baratin sur des compensations industrielles rien qui ne soit vraiment certain pour l’avenir comme nos pauvres amis belges peuvent en témoigner avec leurs malheureux f35.
    Ah!KK et Engueula vont être sollicitées à ces sujets très prochainement.

    • oryzons dit :

      Airbus DS c’est 9Mds € de CA et cela comprend les parts A400M, A330 MRTT, tout ce qui est Satellite ainsi que d’autres choses à droite, à gauche.
      Donc si l’Allemagne se dis que ce périmètre « suffit », qu’est ce qui est en jeu réellement ?
      Pas grand chose : le Patmar ils n’en font pas, les drones ils n’en font pas.
      Reste leur part sur l’EF et c’est tout.

      Dans le pire des cas ils sacrifient la partie EF contre une participation au F35 / NGAD et même si c’est pas terrible comme deal, qu’est ce que cela pèse face aux intérêts de VW/BMW/Daimler de continuer à avoir le même accès au marché US ?

      Nous n’avons pas les mêmes intérêts. A aucun niveau. Et l’erreur de Macron comme des autres avant est de le croire et de penser qu’à la longue ils finiront par convaincre les allemands car la réalité leur donnera raison.
      Macron a pensé qu’avec le Brexit + Trump l’Allemagne allait enfin se ranger à la vision française.
      Cela a été le cas en 2017, mais c’était à contrecœur de la part des allemands.
      Aujourd’hui avec Biden, ils prennent leur « revanche ».
      Et ils disent soit tu t’aplatis complètement devant mes demandes, soit bye bye.

      Macron est toujours dans l’espoir qu’une négo puisse se faire. Encore une fois il a tord.
      Encore une fois.

  20. Patadouf dit :

    Bon, la patience du gaulois ayant des limites, y aura-t’il un « couillu » parmi nos Zélites pour enfin voir la réalité en face !!
    Le couple franco-allemand est mort et l’Europe politique suit la même voie. Prochain épisode ??

  21. petitjean dit :

    Tout est dans le titre :
    « Washington autorise…l’Allemagne »
    et l’Allemagne fait encore un bras d’honneur à la France
    Quelle est donc l’urgence pour l’Allemagne d’acquérir ces avions ? un message envoyé à Biden ?
    Quid du projet européen pour ce type d’appareil
    La France encore cocue ?
    Macron va-t-il trancher une fois pour toute ?……………….

    • kolkot dit :

      leur P3 seront à la retraite en 2024….ça n’a pas été explicitement cité dans l’article àlors oui y a le feu au lac ..

  22. R2D2 dit :

    Les anglais et les allemands nous ont cassés les noix pendant des siècles et des siècles. Quant on voit aujourd’hui dans quel état sont leur armées respectives on pourrait être tenter de profiter de la situation ^^ #revanchard #petitcoupfacile

  23. Raymond75 dit :

    Il n’y aura donc pas de successeur ‘européen’ au Dassault-Bréguet Atlantic.

  24. Blurb dit :

    On voit mal comment l’Allemagne pourrait ensuite acheter un quelconque appareil développé dans le cadre du programme MAWS.
    Sa flotte de P3C Orion compte 8 appareils, complétés de 2 Dornoer Do228. 5 P8 Poseidon accompagnés de drones pouvant sans doute suffire à leur besoin immédiat et à leur politique de défense actuelle.
    Le seul intérêt de ce programme MAWS pour eux étant de proposer des débouchés pour les 3 groupoes allemands partenaires du projet.
    Par contre, ce programme est initié sous de curieuses conditions : Thales mais pas Dassault Aviation, pourtant détentrioce d’une expérience de 50 ans d’avions de patrouille maritime…
    Difficile de ne pas voir là une autre grosse « torpille » dans la relation franco-allemande et au-delà dans une défense européenne plus autonome …

    • kolkot dit :

      la DGA à dit qu’il faut d’abord développer les systèmes pour ensuite réfléchir à la plateforme qui convient pour l’emport …..c’est pour celà que Dassault n’à pas été impliqué dès le début …il y aurait un confit d’intérêt

      • EchoDelta dit :

        Sauf que les « systèmes » doivent fonctionner sur une plate-forme avion… Et c’est quand même le début de tout : la définition de la plate forme, de ses capacités de transport, temps d’opération sur Zone, pistes concernées, moyens de détection embarquée, énergie nécessaires, etc.
        Si l’avionneur n’est là durant cette phase, c’est juste du routage de gueule façon XXL.

      • oryzons dit :

        Dassault a été écarté car il est trop français.
        Macron est arrivé au pouvoir avec un préjugé négatif sur Dassault comme quasi tous les politiques depuis 40 ans, car Dassault sait dire non aux politiciens français lorsqu’ils lui demandent de se sacrifier sur l’autel de l’Europe.
        Jusqu’au moins aux années 2010 le Rafale représentait pour les politiques français cette hérésie de Dassault : continuer à faire un produit industriel sophistiqué 100% français, donc trop cher et/ou moins bon, alors qu’il aurait fallu faire en coopération comme pour l’A400M.

  25. Olivier dit :

    Bonjour, encore et encore, ce pays l’Allemagne n’à aucune parole et il n’y a pas que dans les contrats de développement pour l’armée, mais également dans l,’agriculture. On ne peut pas leur faire confiance. L europe n’existe pas !!! Nos politiques devraient arrêter de discuter avec ces gens là ! !!

  26. Sorensen dit :

    Cela n’a rien d’étonnant que Airbus ne soit pas sollicité. Avoir un contractant responsable d’une trop grande partie des programmes n’est pas viable ni économiquement ni d’un point de vue relationnel. Quant on voit la Bundeswehr main dans la main avec le Bundestag pour mettre au pas HK, non sans difficulté, on comprend que la dépendance peut vite devenir un empoisonnement.

  27. Marenostrum dit :

    Diehl n’est elle pas devenue, en partie, une filiale de Thales ?

    • Vinz dit :

      Non ils ont créé des entreprises en co-participation (joint venture comme on dit dans le bouchonnois).

  28. Kolkot dit :

    « Curieusement, la version PATMAR de l’A320neo n’était pas citée » : parcequ’elle n’existe que sur Powerpoint tout simplement ….

  29. Marsac dit :

    Un jour … on ferra la balance bénéfice / perte à maintenir une relation étroite avec l’Allemagne … si l’Allemagne ni prend pas garde, le Rhin s’élargira … l’Allemagne ne saurait laisser les déséquilibres industriels s’accroîtrent …

    • José dit :

      Il y a un pays qui depuis 200 ans déclare toujours des guerres sans en avoir les moyens!!!! Ce pays n’a gagné une seule guerre depuis 200 ans car souvent ce pays s’effondre seulement en 2 semaines!!!! Il y a des aventures qu’il ne faut plus jamais oser dans sa vie!!! Tu comprends!!!!

      • Czar dit :

        pas trop poussé le trollage, le teutos, ça se voit tellement que même les pas trop éveillés genre duglandal, castrel et cie vont se rendre compte que tu es certainement moins schleuh que ma grand-mère (née en Alsace occupée)

      • Lothringer dit :

        Oui José,
        c’est vrai que en 1918-1919 avec les Spartakistes et Rosa Luxembourg, l’anarchie à Berlin, l’Allemagne n’était pas en situation d’effondrement.

        Radio Paris ment.
        Radio Paris est allemand…ou turc…ou américain

      • cipal dit :

        çà va en bochie ?
        au fait t’as oublié un détail le teuton d’importation franquiste vous finissez au bout d’une corde à Nuremberg !

  30. Fralipolipi dit :

    C’est à se demander si le Rhin n’est pas devenu plus large que la Manche …
    Encore une claque pour Macron venant de Berlin … va falloir réagir …

    • oryzons dit :

      La seule façon de réagir c’est de revenir à ce qui a fait la réussite française : une économie mixte avec l’Etat au centre des enjeux industriels / technologiques clés.

      Mais pour ça il faut reconnaitre que la façon dont l’UE s’est construite depuis Maastricht fait structurellement de la France une perdante.

      Qui osera le reconnaitre ?

      • Lothringer dit :

        L’économie mixte, nous l’avons d’une certaine façon ; de façon croissante depuis 40 ans.
        L’économie mixte, c’est sensé être un savant mélange de publique et de privé.
        Avec 56% de dépense public (par rapport au PIB) (record du monde OCDE) vous croyez pas qu’on y est déjà en plein dans l’économie mixte ?

        pour la partie privée :
        Vente aux odieux méchants cupides capitalistes anglo-saxons de nos fleurons (Alstom), avec la complicité d’un ministre de l’économie (devenu ensuite président) qui avait auparavant fait carrière dans la branche française d’une banque anglo-saxonne.
        Vente à des capitaux chinois de % d’aéroports ou de terres agricoles, alors que réciproquement la propriété privée sur ce genre de support n’existe pas en Chine.

        pour la partie publique :
        Envolée du déficit public , envolée de la dette, incluant de l’emprunt pour payer les dépenses courantes (et non pas seulement l’investissement qui lui fait l’objet d’un amortissement).
        Des chercheurs qui sont payés aussi longtemps qu’ils ne trouvent pas. Puis quand ils trouvent, nous les encourageons gentiment à poursuivre leur carrière hors-frontières.
        Création d’un champion du nucléaire ensuite dirigé par des personnes manifestement très compétentes qui ont réussi à lui faire faire faillite dans le foulée.
        Une administration ministérielle qui se prend les pieds dans le tapis pour organiser une vaccination.
        Des test covid-19 français bloqués depuis juin 2020 pendant qu’on autorise et importe des tests étrangers.
        Un consortium AIRBUS pour lequel le contrat de départ était « la production aux français, la commercialisation aux allemands » et au final…on a aussi de la production aux allemands.

        Oui, assurément, nous avons déjà le meilleur de l’économie mixte.

        De Gaulle, relève-toi, ils sont devenus fous… (je ne dis pas çà pour vous en particulier, c’est un cri de désespoir plus général – sans mauvais jeu de mots-)

        • oryzons dit :

          Non ce n’est pas de l’économie mixte.
          Dépense publique ne signifie pas économie mixte.
          Nos dépenses publiques sont élevées car nous sommes les champions du monde de la dépense sociale : 33% du PIB record du monde (Suède 24%).
          L’économie mixte c’est ce que l’UE interdit : c’est investir dans des programmes d’infrastructures (énergie, Télécom, data center), c’est investir dans la R&D, c’est investir massivement dans l’outil de production « clé » (semi-conducteurs, électronique, production médicaments …). C’est décider que les données internet n’appartiennent pas à Google & co, et investir dans un système indépendant…

          Vous confondez économie mixte de production et dépenses publiques élevées de fonctionnement (fonctionnaires trop nombreux), et de conforts (allocations en tout genre).

          Quant à AIRBUS, nous sommes des abrutis (mythe du couple franco allemand), et les Allemands sont intelligents (comment récupérer petit à petit ce que je veux, à savoir TOUT).

  31. LEONARD dit :

    Une info aurait été que les U.S n’autorisent pas la vente de P8.
    Là,….Rien.
    Business as usual.

  32. Plusdepognon dit :

    Les élections ne sont pas des moments de folles audaces, le dossier risque d’attendre :
    https://lefauteuildecolbert.blogspot.com/2021/03/deutsche-marine-une-fms-pour-des-p-8.html

    Le choix autre que le P-8 de Boeing a peu de chances :
    https://www.air-cosmos.com/article/dfense-vers-une-patrouille-maritime-franco-allemande-23691

    • philbeau dit :

      L’article d’Air & Cosmos date de l’année dernière , et il est vraiment « daté » ! Que cet enthousiasme français pour la « coopération » franco-allemande semble donc naif ,voire infantile …

  33. Durandal dit :

    c’est tres bien, une autre bonne raison pour faire notre patmar sans eux.

  34. floco dit :

    Reste-il encore un projet, en cours avec l’Allemagne, qui risque de capoter ???

    • cadiran dit :

      c’est le moment d’en finir avec la brigade Franco-allemande ……!!!

      • Lothringer dit :

        Et Arte ?
        Non, pas Arte, c’est une de mes chaînes préférées !

        • oryzons dit :

          Vous faites bien de parler d’Arte : voilà l’un des projets qui devait représenter le rapprochement culturel franco allemand.
          Résultat : lors de sa création, une chaîne hertzienne dédiée pour nous, une chaîne câblée au fin fond du catalogue du câble pour les allemands.

  35. HMX dit :

    Un clou de plus dans le cercueil de la coopération franco-allemande…
    Les P3C allemands pouvaient certainement attendre 2030 et l’arrivée du MAWS, moyennant une mise à niveau. A supposer que cette mise à niveau soit impossible, il y avait d’autres solutions : location ou achat d’occasion de P3 C Orion auprès d’autres pays utilisateurs pour faire la soudure avec l’arrivée des premiers systèmes MAWS (757 P3 ont été produits pour le compte d’une vingtaine de pays utilisateurs…), achat d’une flotte intérimaire de C295 ou d’ATR 72 en version PATMAR, achat d’A320néo version PATMAR, ou mieux : accélération du programme MAWS, pour pouvoir au moins disposer des cellules d’appareils pilotés avant 2030 (cellules qui seront de toute façon basées sur l’A320néo, selon toute vraisemblabilité), en attendant la mise au point des vecteurs non pilotés du MAWS après 2030.
    Au lieu de ça, les allemands choisissent sciemment de torpiller le programme, et d’acheter américain. Ce choix est d’ailleurs surprenant, pas tellement pour le couteau qu’il nous plantent dans le dos (on commence à avoir l’habitude…), mais parce que l’achat de P8 ne bénéficiera aucunement à l’industrie allemande. Quand on voit l’opiniâtreté dont font preuve les dirigeants allemands sur le SCAF ou le MGCS pour défendre leurs intérêts industriels, on ne peut qu’être surpris d’une telle décision, qui constitue une gifle pour les industriels allemands concernés, notamment Airbus.
    Sans doute faut-il y voir un gage d’allégeance et de réconciliation avec les USA donné à l’administration Biden. Dans tous les cas, on mesure par ce geste la considération donnée par les allemands à la coopération avec la France…

  36. Max dit :

    Les allemands, enfin certains, nous baladent. Serait-une stratégie pour qu’à termes la France ne puisse dominer l’Europe de défense ou au pire faire qu’elle n’existe pas.
    Les Allemands font le choix de l’OTAN convaincus que l’oncle Sam sera toujours là. J’en doute.
    Les investissements français des dernières LPM ont été bien plus conséquents que ce que l’Allemagne a réalisé pour sa defense. Alors que Paris mise sur l’Europe, les allemands font du « Germania first ».
    Dommage.

    • GHOST dit :

      Sans surprise?
      La ministre de la défense en Allemagne avait donnée la posture officielle devant le Parlement: L´Allemagne ne peut pas renoncer á la « protection » des USA pour se place sous celle de la France. C´était assez lisible comme message.
      Boieng? Mis á part le Super Hornet, ce n´est pas un hasard que l´Allemagne fait le choix du P-8A Poséidon.. c´est encore Boeing.
      La France ne peut pas « miser » sur l´Europe… L´Europe? La Suède exporte (aussi) ses propres systèmes.. basés sur l´avion Bombardier du Canada.

      • Vinz dit :

        Ils ont besoin de se protéger contre quoi au fait ? La Pologne ? Eux-mêmes ?

        • GHOST dit :

          Vinz@ Vous avez raison, les allemands ont besoin de se protéger contre eux-mêmes.. deux grandes guerres en Europe continuent d´hanter la memoire collective.. et plus jamais une armée toute puissante.
          La France pays membre du conseil de sécurité de l´ONU avec une riche histoire coloniale n´a pas la même raison ni ambition que l´Allemagne.. Un vrai paradoxe cette alliance militaire en deux pays qui n´ont pas la même ambition,, militaire sur la planète

    • Bobo dit :

      @MAX
      Vous mettez le doigt exactement sur le problème !!! Il y a deux grosses institutions qui sont incontournables en Europe, l’OTAN et l’Europe de Bruxelles. Macron avait pour objectif d’instrumentaliser l’une au détriment de l’autre. Avec l’idée de faire du couple Franco-Allemand l’usine d’armement du continent tout en affaiblissant à dessein l’OTAN considéré comme moribond. Mais voilà, les USA ne sont pas décidés à laisser faire, et la deuxième roue de l’attelage européen, à savoir l’Allemagne ne suit pas dans cette voie !!! En se tournant ostensiblement vers l’approvisionnement US, elle lance un message clair ; pour eux, ce ne sera JAMAIS sans les USA !!! Faisant ainsi capoter de fait toute la doctrine Macron. La question qui vient à l’esprit après cette lourde confrontation, c’est quel sera le prix politique que Macron devra assumer pour sa charge frontale contre l’OTAN, organisme qui est politiquement aussi fort et influent (si pas plus) que l’Europe de Bruxelles, d’où il croyait coordonner sa stratégie. L’attitude indifférente de l’Europe envers la Turquie est déjà une forme de réponse camouflet, d’où il resort considérablement affaibli! La suite au prochain épisode !!

      • Lothringer dit :

        Faut-il pousser le vice jusqu’à dire que la défaite de Trump est une mauvaise nouvelle pour la France en général et Macron en particulier ?
        Ou alors ça ne change rien à la situation ?

  37. RWY AHEAD dit :

    Curieux effectivement que l’A320 PATMAR ne soit pas évoqué. D’autant plus que l’intégration aurait pu être effectuée par Elbe Flugzeugwerke filiale d’Airbus située en Allemagne et spécilisée dans la conversion d’aéronefs.

    • Michel dit :

      Surtout pas en Allemagne…… les équipements intégrés sur l’aéronef choisi le seront en France ! Car les équipements Thales ainsi que très probablement d’autres ne peuvent pas être intégrés en dehors de la France, car classés SD……
      Pour info il y aura une chaine pour l’ A321 à Toulouse ……

  38. Clavier dit :

    Il s’agit seulement d’un feu vert donné par le Pentagone pour une vente éventuelle…mais si l’Allemagne le choisit, cela en dira long sur le divorce du fameux couple ……

  39. C'est la merde dit :

    Ils me font rigoler – jaune – tous ceux qui font mine de s’offusquer de l’attitude des Allemands. L’Allemagne est occupée depuis la fin de la deuxième guerre mondiale par les Américains autant que le Japon l’est lui-même… et l’Italie… et… et la tête et la tête, alouette…
    L’Europe a-t-elle une tête d’alouette ?

    • Auguste dit :

      Auquel il faut ajouter,plus de 45 millions d’Américains qui se déclarent d’origine Allemande.(chiffres qui datent de 3,4 ans).Ce qui fait le groupe ethnique le plus important chez les « blancs ».(comme nous le rappelait @czar voilà quelque temps)
      Ce n’est pas à négliger dans les relations germano-us.

  40. Martin Marin dit :

    Si en France on ne l’avait pas encore compris, voilà qui permet de voir clair dans jeux des allemands: siphonner les savoirs que le gouvernement français leur remet gratuitement au nom de la coopération européenne.
    Et en même temps faire confiance au parapluie américain pour sa sécurité.
    Il est temps de réagir, et faire les choses par nous même ou avec des vrais alliés (je veux dire ceux qui s’impliquent réellement sur les terrains d’opérations où nos troupes sont impliquées, pas de la figuration comme le fait l’Allemagne).
    Et leur faire payer le prix de la paix que nous maintenons pour leur prospérité.

    • blanche neige dit :

      A ceux qui croyaient encore a cette fable du couple franco-allemand , qui n a en réalité jamais existé , j espère que cette fois , vous allez enfin ouvrir les yeux … allo macaron , réveil ! Et a ceux qui ne jurent que par l entente cordiale , vous vous illusionnez tout autant , un des points communs entre les brits et les teutons c est leur haine du gaulois … ces programmes , soit on les fait seul , soit on se trouve un partenaire stratégique fiable pour le 21e siècle , je sais que ce ne sera pas facile et que beaucoup ici vont sourire , mais il serait vraiment temps qu on regarde du côté de l Inde ….

      • José dit :

        Ils vont vous filer quelques Roupis????

        • cipal dit :

          ce qui est pénible avec les bergers allemands c’est la difficulté de les faire rentrer à la niche surtout quand ils ne sont que des bâtards

    • José dit :

      On sent que vous êtes désespérés!!!!! Il faut déjä avoir les moyens de ses ambitions!!!! Un pays surendetté n’a aucun moyens pour faire quoi que ce soit!!!!

      • blanche neige dit :

        Côté surendetement , avec la deutchbank , vous feriez mieux de pas trop la ramener les germains , si ma mémoire est bonne , les actifs pourris genre crédit défaut swap , représentent une fois et demi le pib de votre si bien géré pays … et je parle pas du nombre de fois où on vous a annulé votre dette , ce que vous avez oublié avec la Grèce , a qui vous avez tuer un tiers de sa population … aller , sans rancune José …

        • Sorensen dit :

          L’euro. A faire sauter l’Euro. C’est à ça que leur sert la DeutschBank. L’Allemagne s’est fabriquée une bombe pour faire sauter l’euro si elle ne le quitte pas avant. C’est la contrepartie à la BCE qui depuis sa création s’assoit sur sa charte sous les injonctions de la France. Quant à ces niaiseries pompées à l’extrême gauche Grecque il y a une dizaine d’année, le gouvernement Grec en a rappelé l’inanité. Mais si vous cherchez des coupables à la ruine de la Grèce, ils sont faciles à trouver, ce sont les Grecs. Comme l’effondrement de la France cette décennie sera de la responsabilité des Français.

          • blanche neige dit :

            ” Accord de Londres ” signé le 27 février 1953 , il a permis à la république fédérale d Allemagne d effacer plus de l a moitié de sa dette d avant et d après guerre . Ce jour-là , 21 créanciers de la RFA dont la Grèce , la France , la plupart des pays d Europe de l ouest , la Suisse , les usa , le Canada , l Iran l Afrique du Sud et la Yougoslavie décident d aider l Allemagne de l ouest , alors en SITUATION DE DÉFAUT DE PAYEMENT . Les emprunts renégociés concernaient à la fois des obligations issues du traité de Versailles de la première guerre mondiale jamais honorées , des emprunts souscrits par la république de Weimar dont le payement des intérêts avait été suspendu au des années 1930 et des emprunts contractées après guerre auprès des alliés …. Sorensen tu connais mon proverbe africain préféré ? ” Quand on monte au cocotier , faut avoir le cul propre ! ” …..

          • Sorensen dit :

            Comme le bouton répondre n’est pas disponible sous votre message, je le post ici. Je vais donc vous prendre par la main comme l’Allemagne doit le faire avec la France. Annulation d’une partie de la dette + remboursement de la dette = plus de dette. D’où l’inanité. Si vous pas comprendre..vous remonter dans cocotier. Sans les dents, sans les diplômes et avec le gilet jaune.

          • blanche neige dit :

            Tient donc , gillet jaune est donc pour vous une insulte , on se sent vraiment la morgue et la haine germanique dans toute sa splendeur …. et je réitère mes affirmations , pendant la seconde guerre mondiale , l armée allemande a exterminés un tiers de la population grecque ! Un autre commentaire la dessus , moi pauvre français inculte , toi y en a pouvoir expliquer , race de seigneur …..

          • Clavier dit :

            cépafo……

      • cadiran dit :

        si, ressortir les Hadès

      • ULYSSE dit :

        Vous parlez des USA?

      • Euclide dit :

        Exact blanche neige pour l’annulation des 2 dettes de guerre mondiale , la City de Londres a été très accomodante
        Ce qui n’est pas arrivé à la France en1871 pour la construction du canal de Kiel alors que l’Allemagne prussienne et son Chancelier s’est arrangé pour nous la déclarer

        Quant à la gestion des banques actuelle allemande parlons en ? La Deutcsh bank et la Commerz bank ne sont pas aux mieux de leurs formes.

      • Lothringer dit :

        Allez…un point pour toi José !
        Mais quels sont les moyens politiques d’un pays occupé ? tout pareil que le pays endetté, on en a ici la preuve éclatante.

        Mais bon, vu que nous avons un doute sur ta nationalité…
        Allemand ?…ou Turc ?… ou Américain ? ou Turc d’Allemagne ? Russe peut-être ? (ils sont très forts en troll les Russes…)

  41. Heavy dit :

    Cinq P-8A Poséidon pour couvrir les 57 485 km² de la Zone économique exclusive de l’Allemagne.
    Jusqu’où la France peut aller en capacité pour couvrir nos 11 691 000 km² de ZEE (soit 8 % de la surface de toutes les ZEE du monde) ?

  42. Patrouille dit :

    En Europe nos meilleurs alliés sont les Britanniques./

    • Jack dit :

      « En Europe nos meilleurs alliés sont les Britanniques. » Les Britanniques ? Vous parlez de ceux qui ont coulé le projet de drone de combat (ex-SCAF) ou de ceux qui on fait perdre des centaines de millions à la France sur l’étude d’un porte-avion nouvelle génération ?
      .
      Attendez ! On me dit dans l’oreillette que les DEUX projets ont été coulés par les Britanniques. Oubliez ma question 😉

      • José dit :

        Oui le monde entier aime la France!!! Les brits vont vite se bousculer pour travailler avec les francais!!!! Quand un peuple s’illusionne depuis 75 ans, il faudrait a un moment donné faire le bilan non???

    • Lothringer dit :

      Les Britanniques sont nos alliés naturels. Mais il ne faut pas trop en attendre non plus.

      Churchill avait dit à De Gaulle que si il fallait choisir entre l’alliance française et le Grand Large avec les USA, la GB choisirait le Grand Large.

      Il faut en rester avec la notion d’intérêt mutuel, comme au temps de Churchill. La GB a besoin d’un France forte pour assurer sa sécurité. La France a besoin d’une GB forte pour assurer sa sécurité. Nous pouvons faire des choses en commun car nous avons tous les 2 des espaces océaniques importants.

      A côté de cela, la GB n’est pas, historiquement, une gigantesque puissance terrestre, même si elle a su superbement s’adapter aux conditions terrestres (Afrique du Nord) pendant la 2e GM.

  43. manu dit :

    Les Français, qui désirent comprendre la situation réelle devraient se demander calmement et honnêtement pourquoi la Suède a été frappé à la porte de la GB et pas de la France.

    Par ailleur, toutes ces réactions, depuis des lustres qui se réjouissent des difficultés des programmes étrangers, qui crient à la trahison, insultent, ou méprisent, ça commence à ressembler furieusement à des crises de nerf de femme trompée.

    • GHOST dit :

      manu@ La Suède avait eu des problèmes pendant le programme Gripen.. Un avion avait fait un crash pendant une démonstration á Stockholm á cause du système informatique.. alors BAE avait apporté son expertise..
      Vous trouverez des Gripens á l´Empire Test Pilots ´School depuis des années.

      • robin darbin dit :

        Sauf erreur de ma part c’est bien Dassault qui avait apporté son assistance à SAAB sur les commandes de vols électrique. Ce qui a valu une réflexion dépitée de Trappier lors de l’affaire brésilienne.

    • robin darbin dit :

      J’avais lu une interview du président de SAAB dans un magazine type Airforces Monthly ou Combat Aircraft mais je n’arrive plus à retrouver la référence. A l’annonce du FCAS Saab avait fait des démarches auprès des deux partenaires mais n’avait pas reçu de réponse.

  44. Françoise dit :

    Sauf si je me trompe, l’Allemagne doit se faire pardonner par les É.-U.-A. d’avoir bâti un tuyau lui permettant d’acheter de la houille à la Russie.

  45. Maxx dit :

    Il y a encore quelques semaines, je croyais encore à la réussite des programmes réalisés avec l’Allemagne, en me convaincant de faire fi du passé et que le monde d’aujourd’hui allait forcément ramener l’Allemagne à la réalité… Mais il n’en n’est rien.
    Volontairement ou non, ce pays est devenu notre cinquième colonne…

    • Heavy dit :

      Quoi qu’il en soit maintenant à 6 mois des élections fédérales en Allemagne il faut attendre et voir si la CDU/CSU se maintient en nombre de sièges. Le résultat des élection pourrait voir la redistribution de certains portefeuilles ministériels outre-rhin qui pourrait infléchir la vision politique à Berlin. En attendant Paris ne peut qu’espérer avoir de nouveaux interlocuteurs allemands après les élections pour les ramener sur des projets frano-allemands.

  46. ULYSSE dit :

    C était couru d avance tant le calendrier du renouvellement des Atlantic était en retard du besoin de renouvellement des avions de lutte ASM dans le monde occidental et en particulier chez les allemands. En clair nos responsables de la programmation ont été d une grande nullité, une fois de plus, a force de fausses économies budgétaires. Pour une fois ne ballons pas les allemands regardons notre responsabilité en face. Maintenant la solution Dassault semble la seule raisonnable. Nous sommes capables de développer l Archange, nous disposons de toutes les briques pour développer un avion de lutte ASM performant et différent du P8 avec le 6x et pourquoi pas le futur 9X dans les cartons de Dassault

    • Lothringer dit :

      Un avion à réaction, çà vole plutôt vite et à haute altitude. C’est pas un peu contradictoire (vitesse ET altitude) pour traquer les sous-marins ? Un avion à hélice me semble plus adapté.
      Des spécialistes pour éclairer ma lanterne ?

      • précision dit :

        Vu qu’il s’agit essentiellement de larguer des bouées acoustiques… je ne vois pas d’inconvénient au réacteur. De plus avec la multiplication des systèmes AA embarqués sur les sous marins la haute altitude semble plus prudente, et a des avantages pour les autres missions de l’appareil; ne pas oublier qu’il est aussi appelé Multimission Maritime Aircraft, sa mission ne se résume pas à la traque aux sous-marins.

      • précision dit :

        Autre point: il semblerait si je comprends correctements wikipedia que l’USAF utilise 2500 de ces moteurs CFM56 (produits par Safran et GE), donc il y a sans doute une volonté aussi d’homogénéiser les moyens de propulsion.

        https://fr.wikipedia.org/wiki/CFM_International_CFM56#cite_ref-pro_1-2

    • tschok dit :

      @ULYSSE,

      A leur décharge l’étude de faisabilité qui a conclu qu’il était risqué de rénover les P3 a été publiée en juin dernier.

      Jusque là, la partie française était fondée à penser que les deux calendriers (allemand et français) étaient synchrones. Ou à peu près.

      Le problème est semble-t-il vraiment technique: les Orion dont on parle sont des vieux machins. Le risque industriel et financier associé à la rénovation des cellules en matière aéronautique, c’est peut-être pas de la blague, finalement?

      Et, il est possible que ce risque ait été difficile à prévoir: parfois, il faut expertiser une cellule de très près pour se rendre compte que sa rénovation n’en vaut pas la chandelle.

      Donc, en définitive, il est possible que tout le monde soit emmerdé dans cette affaire, les Allemands comme nous. Parce que le calendrier du programme MAWS était calqué davantage sur nos besoins que sur les leurs et que tout le monde pensait visiblement que les Orion auraient pu être rénovés pour tenir jusqu’à l’arrivée à maturité de ce programme. Et paf! finalement, non.

      Alors, il y a peut-être une option location intérimaire dans l’affaire: le Rheinland Air Service RAS 72.

      Rheinland Air Service est en fait une entreprise de MRO = maintenance repair et overhaul. Et le RAS 72 est en pratique un ATR 72 converti à la SURMAR: https://specialmission.ras.de/the-ras72/#start

      J’ignore ce que fait concrètement RAS là-dedans: ils intègrent des systèmes ou il font de la location associée à de la MRO? Ou les deux? Quoiqu’il en soit, s’ils font de la loc, il s’agit peut-être de l’option intérimaire dont je vous parle et elle serait sur la table.

      Donc, concrètement, les Allemands loueraient le RAS 72 pour faire la soudure avec le MAWS. Et dans ce cas, il n’y aurait pas à pleurer. Et l’annonce par les foreign military sales de la recommandation de vente du P8 à l’Allemagne ne serait représentative que d’une option parmi d’autres, sans préjuger de son issue.

      Tout cela se prend évidemment au conditionnel.

  47. Kali dit :

    Le blog « augengeradeaus.net » parle d’une solution de transition en attendant le MAWS.

    https://augengeradeaus.net/2021/03/nachfolger-fuer-die-orion-usa-billigen-verkauf-von-p-8-fuer-15-mrd-euro-aber-das-geld-fehlt/

    Selon M. Wiegold, le remplacement des P3C-Orion est urgent en raison de l’ancienneté des appareils (de deuxième main).

    https://augengeradeaus.net/2021/01/joker-zieht-nicht-mehr-kein-seefernaufklaerer-der-marine-einsatzbereit/

    Sur les 8 appareils, quatre sont hors d’usage, trois à l’atelier (2 pour changements des ailes et un pour révision et réparation après la mission Atalanta) et le dernier vaut encore quelque chose (et est donc au four et au moulin).
    L’Allemagne ne peut plus participer à la mission Irini, ce dernier appareil étant cloué au sol (au moins du 8 au 21 janvier 2021).

    M. Lagneau précise qu’ « il ne s’agit nullement d’une solution provisoire dans l’attente de la réalisation du programme franco-allemand MAWS […] ».
    A mon sens, l’avis de la DSMA est… un avis. Grand bien leur fasse qu’ils estiment que les machines permettront 30 ans de bons et loyaux services, c’est à l’état-major de l’armée allemande de prendre cette décision pour la partie opérationnelle et de doctrine d’emploi et aux politiques pour cette partie-là. La DSMA recommande au Congrès des Etats-Unis d’accepter la vente et pointe les arguments en cette faveur, la belle affaire !
    Que cette potentielle vente empêchent les allemands de poursuivre le projet MAWS ou de commander un nombre supérieur de machines, les Etats-Unis seront contents. La DSMA roule pour… les Etats-Unis ! Etonnant, non ?

    D’un côté l’armée allemande est critiquée pour ses manques, notamment sur la disponibilité des matériels et de l’autre il lui est reproché de chercher à ne pas avoir de trou capacitaire…

    Ceci dit, bien sûr que c’est un mauvais signal. Maintenant, je pense que l’EM et le gouvernement* allemand ne sont pas des manches ni des idiots, qu’ils voient bien les réactions suscitées par les remises en cause des projets franco-allemands. Leur ambassade de Paris ou un service de leurs affaires européennes ou étrangères doit bien suivre la presse française…
    Berlin avait probablement déjà prévenu (et rassuré ?) Paris depuis longtemps. Et quand bien même, nous avons bien des militaires capables d’expliquer le pourquoi du comment opérationnel au politique pour sa prise de décision…

    Bien sûr que c’est aussi une réassurance de Berlin envers Washington pour les missions OTAN, pour cette barre des 2%, etc. Mais aussi une assurance de pouvoir continuer à remplir les futures missions de l’UE (Irini, Atalanta ou équivalent) .

    A choisir, je préfère un retard du MAWS, disons de 5 ans (tant que les capacités françaises n’en sont pas obérées) avec une dépense d’un milliard et demi des allemands dans des P8 et une assurance de la poursuite du SCAF et du MGCS, en particulier financière, pour une livraison dans les temps, avec une répartition conforme au contrat initial (ou pas loin), au lieu d’un arrêt des projets et que tout le monde y perde (finances, industries, emplois, capacités opérationnelles, etc.).

    *ou à défaut leurs cabinets. Et entre la posture médiatique et la réalité, parfois… Pour le Bundestag, aucune idée par contre.

    • oryzons dit :

      Le déni c’est quand même un truc puissant.
      « A choisir je préfère l’option où il y a 99% de chances de me faire fourrer par les allemands mais TOUT DE MEME 1% de chances de me mettre d’accord avec eux, que de basculer sur un programme national où il y a 100% de chances de préserver mes intérêts MAIS 0% de chances de tenir la main chaude et bienveillante de l’Allemagne. »

      Puissant.

      • Kali dit :

        Qui vous dit 99% ?
        Comme d’autres l’ont déjà souligné, ce sont des négociations. Les Allemands poussent et à nous de répliquer. Je ne crois pas les pronostics, dans un sens ou dans un autre. Pas avant la fin 2022, après les élections allemandes et françaises. D’ici là, c’est de l’affichage politique.
        Je dirais même que les Allemands sont plus mal embarqués que nous, puisqu’un syndicat (!) peut remettre en cause un programme bi/tri-national complet (sans parler du Bundestag).

        Pourquoi un partenariat avec l’Allemagne, puisque telle est votre question ?
        Parce qu’il y a un intérêt bien compris de payer moins cher des deux côtés du Rhin un (des) programme(s) de grande ampleur. Evidemment que le partenariat doit être équilibré ! Mais vous avez différentes manières de mesurer l’équilibre : chacun finance autant que l’autre, chacun finance au prorata de la part de ses industriels, chacun finance au prorata de la valeur industrielle des lots, chacun dispose de la moitié de la charge de travail, chacun dispose de la moitié des lots, etc.
        Il est aussi évident qu’il vaux mieux être seul que mal accompagné (balance avantages/inconvénients). Mais comme nous en sommes au stade des négociations, que le cahier des charges n’est pas prévu avant quelques années…

        « Les Etats n’ont pas d’amis, ils n’ont que des intérêts. »
        « la main chaude et bienveillante de l’Allemagne » est une main froide et sèche d’intérêts en commun et réciproquement.

        Je vous invite à me dire pourquoi ce n’est pas pertinent de repousser le plus petit des trois programmes, sachant que les Allemands vont possiblement partir pour 10 à 30 ans de P3C-Orion (ou de toute façon un pont de quelques années avec du matériel x ou y) et que nous modernisons les ATL-2 en échange (et seulement en l’échange) de l’assurance de la poursuite, etc. ? D’un côté, quelques milliards, de l’autre quelques dizaines en coût direct. Notez que j’entends cette assurance comme ayant réglé les polémiques actuelles sans déséquilibres majeurs : propriété industrielle non partagée, etc.

        Libre à vous de développer vos idées politiques. Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit.

  48. OBIOU dit :

    Le problème vient du Président Macron et quelques autres , qui au nom d’une idéologie Européenne qui ne ne passe que par l’Allemagne , en voulant créer une armée et une indépendance , entre l’Europe et les USA .
    A part la France , personne ne veut cela.
    Le SCAF était prévu avec les Britanniques, Macron à casser tout cela . Résultat des gros problèmes devant nous , et il persiste ….
    Le Tigre , qu’allons nous faire ? attendre le bon vouloir des Allemands ……
    C’est une excellente alerte , et pourtant nous continuons par notre bêtise pour ne pas employer d’autres thermes à collaborer avec l’Allemagne .

    • Carin dit :

      @OBIOU
      Mr Macron a voulu que l’Europe s’émancipe un peu des USA. Pour se faire il n’avait pas d’autre choix que de passer par l’autre face de l’Europe actuelle.. c’est à dire l’Allemagne, qui ne représente pas qu’elle dans cette histoire, mais est le fer de lance de l’Europe du nord!
      Ca rate parce que Trump n’a pas été réélu, sinon nous n’entendrions pas parler de tous ces projets qui tombent à l’eau. Aujourd’hui c’est Mr Biden le POTUS.. mais dans 4 ans??
      Vous avez remarqué que le sénat américain a laissé tomber la destitution de Mr Trump, du coup ce dernier peut se représenter aux prochaines élections, et rien ne dit qu’il ne gagnerait pas!
      Mais quoi qu’il en soit et quel que soit le futur ou actuel président, l’Amérique va massivement se tourner vers l’Asie, au détriment de l’europe, car ils ont besoin d’ouvrir des bases en Asie et en France…(dans nos îles), et pour se faire, ils vont grandement réduire celles d’Europe, et comme ils vont nous embarquer dans cette histoire avec la chine parce que nos îles sont concernées au premier chef par ce désir d’expansion chinois, ils savent qu’en notre absence l’Europe attendra bien sagement leurs retours… ils ont d’ailleurs commencé à quitter le MO
      « centre » pour ouvrir des bases au plus près de l’océan indien, et c’est pas pour les mettre à l’abris des ICBM Iraniens, c’est parce que ces bases serviront au stockage de tout les matériels et matériaux dont les armées auront besoin, en plus de zones repos pour leurs boys.

  49. Ronfly dit :

    Il apparaît clair aujourd’hui que nous ne devons compter que sur nous mėme pour nous protégez au mieux des maux de ce monde. Les Allemands sont inefficaces et non fiables. Ils seront les éternels valet de l’Amérique. Il ne font l’Europe que pour imposer leur puissance économique. Aujourd’hui, le point de non retour est arrivé…Faisant partis du monde de la défense, il faut le dire clairement, ils sont larguer au niveau capacité militaire opérationnel. Ils sont non crédible dans l’ensemble du spectre militaire. Notre seule issue est de tracer notre voie avec si besoin des alliances efficaces et compatible avec notre sécurité nationale. Il faudra y mettre plus de moyens mais notre survie en dépend… Ne répétons pas les erreurs du passé…

  50. Paddybus dit :

    Mais non…. vous ne comprenez pas…. c’est qu’il faut plus d’europe…. si ça marche pas… c’est qu’on a pas mis assez d’europe… il faut plus d’europe, avec toujours plus d’europe, et le tout saupoudré d’europe concentrée…. voilà…. quoi, c’est si simple que ça ne peut pas rentrer dans vos esprits étroits de franchouillards avachis… (comme des veaux)…. vraiment faut tout vous expliquer…!!!!

    Les Britanniques ont lancé le processus de dislocation de l’ue…. mais personne ne veut le voir… on s’accroche aux branches et on feint d’y croire encore et encore…. le seul problème à ce jour, c’est de trouver un meneur assez fort pour lancer et assumer le processus d’explosion….cette ue est aussi pourri qu’un vieux couple qui ne se parlent plus qui baise chacun de son coté, qui se croisent sans se regarder, qui organise ses horaires pour éviter de croiser l’autre…. et l’un apporte le pognon, l’autre l’organisation du quotidien…
    L’un doit lancer le divorce, mais attend que l’autre se décide à le faire….!!!!
    Coté politique en France, il y a quelques voix qui commencent à être écoutées sur les médias secondaires…. il va falloir leur donner l’accès au débat pour vraiment avancer sans attendre toujours les promesses d’argent facile….sortons, réorganisons nous, assumons notre dette en la négociant et la remboursant… reprenons une vraie monnaie, surveillons la circulation des capitaux, protégeons nos frontières que ce soit sur le plans marchandise et humain… négocions d’égal à égal…. c’est à dire pas de liberté d’envahir économiquement si la réciproque n’existe pas…. renouons les liens nécessaires avec les nations qui y sont ouvertes, traitons à égal, les usa et la Russie…. c’est possible, il faut juste arrêter de se faire peur avec la dépendance… on peut se libérer… il faut juste le vouloir… et le peuple le veut… il l’a dit il y a 15 ans, et selon certains sondages, la majorité des Français le souhaitent….

    • GHOST dit :

      Mais non .. l´UE n´est pas « l´OTAN ».. L´EU n´a jamais été fondée pour devenir une organisation militaire– C´est la difference de la perception parmis les pays membres qui apporte la confusion.
      La France souhaite semble-t-il fonder une organisation militaire au sein de l´UE.. mais la grande majorité des membres se sentent plus en sécurité au sein de l´OTAN.. c´est la simple réalité

      • Lothringer dit :

        Le siège de l’UE est à Bruxelles.
        Le siège de l’OTAN est à Bruxelles.
        Quelle co-incidence….

        « L’UE n’est pas l’OTAN. »
        Juridiquement, vous avez raison.

        Un poulet n’est pas un canard.
        Mais ce sont tous les 2 des gallinacés, qui finissent tous les 2 dans la casserole.
        Et celui qui tient la casserole…c’est les USA.

        Lisez le livre de Philippe de Villiers « j’ai tiré sur le fil du mensaonge » dans lequel il indique toutes ses sources (archives américaines et allemandes libérées) et vous comprendrez.

        Le principe d’une organisation comme l’OTAN n’est pas en soi condamnable. Sauf que les USA progressivement resserrent le noeud autour de la gorge des européens. C’est un processus très lent, donc presque invisible. Mais inexorable.

        Je vous donne un exemple : la bombe B-61 peut être transportée par un viel avion européano-Allemand Tornado, certifié dans les années 70, mais qui arrive en fin de vie. Aujourd’hui, l’avion européen Typhoon n’est pas certifié, donc les Allemands sont obligés d’acheter des avions américains.

        Vous voyez…le noeud s’est progressivement refermé. Clic, clic, clic.

        C’est @José, notre cher correspondant Allemand, qui doit être content (à moins qu’il ne soit…américain)

        Aujourd’hui, le moyen de communication au sein de l’OTAN s’appelle la « liaison 16 ». Imaginez que demain, les USA disent « maintenant on utilise la liaison 18 et je ne vous fournis pas les protocoles d’inter-opérabilité ». Ce jour-là, TOUS les membres de l’OTAN seront OBLIGES d’acheter du matériel américain. Et bien, nous, les Français, serons victimes du même processus. Les américains sont extrêmement voraces et cupides. C’est une puissance impérialiste.

        Ils veulent que TOUS les marchés commerciaux leur reviennent.
        Le militaire est un moyen de domination industrielle et commerciale.
        Sous la férule du complexe militaro-industriel américain.

        Souvenez-vous du message d’alerte du Président Eisenhower, un ancien grand général américain de la 2eGM, lors de son message d’adieu en 1961, pour éveiller les esprit face au danger du complexe militaro-industriel de son propre pays. Il savait de quoi il parlait.
        Ses paroles n’ont servi à rien.

        • Charognard dit :

          @ Lothringer
          L’escadron Poitou va équiper ses Gaby:
          https://www.air-cosmos.com/article/oprations-spciales-le-poitou-en-mode-l16-24313

        • tschok dit :

          Historiquement, le siège de l’Otan était établi… au palais de Chaillot. Et ensuite porte Dauphine (actuels locaux de la fac d’éco).

          Il faut en déduire quoi? Que le canard est un palmipède et que Woody Wood Pecker tient le manche de la casserole?

          C’est pas un peu de la bouille pour chat?

        • Czar dit :

          « Le siège de l’UE est à Bruxelles.
          Le siège de l’OTAN est à Bruxelles.

          l’Union européenne n’a aucun siège défini (le seul truc qui est mentionné, c’est que le parlement est à Strasbourg)

          et pour l’OTAN, c’était chez nous, jusqu’à ce que de Gaulle les mette à la porte.

          • lothringer dit :

            Et pourtant je constate que le siège de la commission est à Bruxelles.

            Et je constate qu’aujourd’hui le siège de l’OTAN est à…Bruxelles (pas à Londres, pas à Francfort, pas à La Haye ou Amsterdam ou Rotterdam)
            Bon d’accord, vous avez raison, le siège initial a été à Paris.

            Après tout, le siège initial temporaire de l’ONU fut à Londres, avant la construction du bâtiment à New-York.

            Et les traités européens disent que les institutions financières européennes sont basées au Luxembourg ; çà tombe bien…la BCE est basée à Francfort. L’Union n’est même pas foutue de respecter ses propres traités fondateurs.

  51. farragut dit :

    Après la Grande Bretagne et son Brexit pour devenir comme le 51ème Etat des USA, n’est-ce pas plutôt une candidature allemande déguisée pour être le 52ème ?

  52. MAS 36 dit :

    Un tacle de plus pour la « défense européenne ». Logique en somme comme l’explique l’ancien patron du renseignement français Alain Juillet dans « Théâtrum belli » pour l’OTAN il est indispensable d’avoir une STANDARTISATION du matériel et de l’armement » pour oeuvrer ensemble.

    Ne perdons plus de temps avec les programmes communs Allemagne/France . C’est bien un jeu à 3 bandes des USA . « Errare humanum est , perseverare diabolicum .

  53. Carin dit :

    L’air de rien, c’est notre BITD, notre président, notre ministre des armées, nos généraux, etc… qui doivent êtres soulagés…
    récapitulons:
    1) abandons par nos amis allemands du stade 3 du tigre… ça tombe bien, nos tigres y sont déjà, tout ce qu’ils leurs manquent c’est de les porter au standard SCORPION, et comme le matos pour se faire est exclusivement français, les allemands n’aurais jamais participer… les espagnols non plus… donc dans cette histoire de tigre MK3, nous aurions participé à la monté en puissance des tigres allemands et espagnols (qui ont toujours des tigres MK1), et aucun de ces 2 pays ne nous aurait aidé pour le standard SCORPION!
    2) Pour les ATL2, nous avons arrêté la rénovation de 12 de ces machines (dont 1 nous a déjà été livré), il nous suffit d’ajouter à cette remise à niveau les ATL2 que nous devions ferailler, pour faire de la place au MAWS, et en plus de ne faire travailler que nos ouvriers, nous allons faire des économies..
    3) Pour le MGCS, j’ai déjà écrit que nous n’attendions rien des allemands, et comme nous avons acté la rénovation, le traitement des obsolescences, et la montée au standard SCORPION de 200 chars, (nombre estimé suffisant…),ils nous en restera à peu près autant (environ200 sous cocons)pour en proposer à l’export pour moins cher que lors de leur sortie d’usine car depuis le temps la facture est très amoindrie, et contrairement à ce que certains ont fait croire aux Emiratis le moteur du Leclerc c’est de la bombe, cet engin de 50+tonnes accélère comme une GTI, il en a même le confort avec ses suspensions oléo-pneumatique. Mais les allemands savent tout ça et n’ont pas parlé du MGCS…
    J’espère que notre prez va le faire très prochainement, et fermer en douceur (le savoir vivre c’est très français), cette dernière porte. Il ne restera plus qu’à charger notre BITD de faire elle-même ses associations avec les pays et les entreprises de leur choix façon NEURON, ce qui permettra à notre prez de peut-être pouvoir créer son Europe souveraine… mais en comité plus restreint, tout en restant au sein de l’OTAN, mais avec plus de latitude… car ne nous leurrons pas, c’est très précisément ce que veulent nos amis allemands… êtres nommés chef de l’OTAN d’Europe… et en fermant toutes ces portes, c’est à la France que ce rôle va échoir… car quoi qu’en dise l’administration américaine, en matière de combat collaboratif c’est le Pentagone qui aura le dernier mots.
    Voilà, merci à nos amis allemands, sans rancune, on reste copains…de loin… car notre savoir vivre très français, nous interdit d’avoir de la rancune… mais ne nous empêche pas d’avoir de la mémoire.

    • José dit :

      Il y a la mémoire des deux côtés, pas seulement d’un seul côté!!!!

      • blanche neige dit :

        Ça veux dire quoi ça ? Que vous êtes nostalgique du petit caporal ? Même pas surpris , chasser le naturel , il revient au galop ….

      • cipal dit :

        Ya Ya ! herr brigadeführer !
        t’inquiètes on sait comment vous atomiser pseudo teuton en peau de lapin

    • E-Faystos dit :

      On oublie tout de même une grande partie des fourberies Allemandes sur les.acvords.d’Aix la Chapelle, avec embargo de matériels pour les.entreprises.feançaises et ventes de PUMA au clients du VBCIaucun problème, c’est acté.
      l’Allemagne spécialisée dans la vente de fusil auto, doit avoir un maximum de sang Américains sur les mains.
      Non, franchement, on a la mémoire trop courte.

  54. mulshoe dit :

    Je pense que les Allemands devraient faire attention . Dans leur délire mercantile et leur diplomatie-mercedes ils oublient qu’ il y aura des élections en France l’année prochaine . Le réveil pourrait être très très brutale . De toute façon, le message est clair, reçu 5 sur 5 , on a compris maintenant . Il faut en tirer les conséquences .

  55. JETPHIL dit :

    La dernière collaboration réussie avec l’Allemagne dans le domaine des avions militaires (c’est à dire sans gros pépins politiques ou industriels ni spécifications ambitieuses à l’excès) est celle dont l’Alpha Jet fit l’objet et dont le premier vol remonte à près de 50 ans… Depuis, c’est assez compliqué, c’est bien le moins que l’on puisse en dire. L’enterrement de première classe vers lequel le MAWS semble se diriger était prévisible ; pourtant son ancêtre Atlantic 1 -un programme de l’OTAN il est vrai- était plutôt réussi. Cet échec annoncé risque fort de ne pas être le seul. Le MGCS et le SCAF seront très probablement les prochains à monter dans corbillard, tout simplement parce que outre-Rhin on ne veut pas de ces programmes si l’on n’en a pas pas le contrôle, ou pire, parce qu’on n’en a jamais vraiment voulu et qu’on ne verrait pas d’un mauvais œil la mise à mal de notre industrie de l’armement. Ca éliminerait des concurrents dans certains domaines et ça ferait plaisir à l’Oncle Sam. Dans ces deux programmes, la stratégie à l’œuvre est la même : on passe de deux protagonistes à trois de manière à prendre de fait le leadership deux tiers un tiers. En gros, on finit par être invité comme une dinde à Noël. En d’autres termes : donnez vos savoir-faire et allez au diable !
    Si le MGCS est important pour nos forces armées, le SCAF et le MAWS sont essentiels pour l’avenir de notre force de dissuasion : le SCAF pour sa composante air, le MAWS pour la protection des sous-marins de la FOST. Sauf à remettre en cause l’existence de cette véritable assurance-vie de notre pays, il vaudrait mieux sortir de ce(s) piège(s) à c… , et vite ! Notre mentalité, nos besoins, nos moyens ne cadrent pas avec ceux de l’Allemagne. Nous avons choisi de privilégier l’indépendance et l’autonomie quand ils sont tombés dans les mains américaines et ont voulu y rester. Les quatre années de frayeur Trump à peine passées, les velléités d’une (timide) prise main du destin européen commun n’auront pas tardé à être oubliées au profit d’une logique d’usurier et de (petit) boutiquier qui préfère payer (le moins possible) le grand frère US plutôt que de faire face aux obligations de la Souveraineté.

  56. Tous les projets d’Europe de la défense se heurtent à la volonté des Etats-Unis de faire de l’Europe, non pas un allié mais un supplétif qu’il convient de renforcer, à condition qu’elle applique sa politique d’hostilité envers la Russie. Une Europe de l’Atlantique à l’Oural serait bien trop puissante et menacerait le leadership des EU, qui est déjà ébranlée par la puissance chinoise. En aucun cas oncle Sam ne voudra d’une Europe forte et en paix avec la Russie et l’OTAN en Europe en est son instrument.
    Recréer une guerre froide en Europe (qui du point de vue de Poutine n’a jamais cessée) est l’assurance survie des EU. La France si elle veut contrebalancer cet aggiornamento devrait faire en sorte de reconquérir sa souveraineté.

    https://www.athena-vostok.com/le-paneuropeanisme-lotan-le-nucleaire-et-le-velocipediste-2

  57. Vinz dit :

    Bon, faut aussi de temps en temps essayer de se mettre dans la logique de l’adversaire. Les 8 P3 Orion de la Bundeswehr arrivent en bout de souffle/cycle à l’horizon 2025. Datant des années 80, ils ont été achetés d’occase aux Pays-Bas en 2006 pour remplacer les Atlantic 1 comme le rappelle l’article. On peut pas faire plus mauvais timing avec les besoins français, qui eux viennent de moderniser leurs excellents Breguet. Est-ce que la marine allemande doit tout miser sur un projet qui reste pour le moment sur power-point, dont personne ne sait avec certitude quand il va se concrétiser ?

    Il n’y a pas de financement prévu pour ces Poseidon. Or, tout passe par le Bundestag dans ce merveilleux pays inventeur des nains de jardin. C’est pas demain qu’ils réceptionneront ces avions.

    Il s’agit de la part des US d’une simple autorisation export. Pour vendre faut qu’il y ait un acheteur accessoirement. Or y a rien de décidé ni de vendus (cf Bundestag), contrairement à ce que racontent certains sites qui ont mal lu opex360, vu que y a pas les sous. Sans oublier que la solution ATR ou Casa sont toujours des options envisagées par l’Allemagne. Mais pour ceux-là, y a pas besoin d’autorisation export, vu qu’ils ne seront pas exportés…

    Cependant le jour où l’Allemagne achète réellement, ferme et définitif, ces 5 Poseidon, alors effectivement le projet miaou est mort. On achète pas un Poseidon pour le benner au bout de 5 ans – ni même 10 ans.

    • GHOST dit :

      OFFSETS ?
      Et si au Bundestag, les parlementaires regardent plus ce que l´Allemagne gagne comme « compensation » de la part des USA? »Ce n´est pas un hasard que le Bundestag autorise le gouvernement á acquerir des Super Hornet de Boieng et ensuite cette affaire des Poseidon..
      Un % de plus pour les voitures exportées aux USA?..

    • vrai_chasseur dit :

      @Vinz
      Pour aller dans votre sens
      La fin imminente des Orion et l’arrivée des MAWS pose bien un problème de calendrier aux allemands. Pour éviter le trou capacitaire il leur faut des PATMAR sur étagère disponibles immédiatement.
      Certains au sein de la Bundeswehr réfléchissent aussi à louer pendant 5 ans les P8. Après tout la RAF loue bien ses tankers MRTT Voyager. Elle les exploite en opérations mais ne les possède pas.
      Il faut laisser de côté « l’autorisation d’export » des USA que beaucoup sont bien trop prompts à traduire en achat ferme. C’est une belle arme de com marketing des USA : dire publiquement ‘autoriser pour exporter’ vers tel pays ne veut pas dire que le pays en question est acheteur et a l’argent.

      • tschok dit :

        Et il y a peut-être une autre option location dans les tuyaux:https://specialmission.ras.de/the-ras72/#start

        RAS étant une boite de MRO et pas un spécialiste de la conception de systèmes de SURMAR ou PATMAR (j’ai lu nulle part qu’il s’y connaissent en boules optroniques ou en bouées acoustiques), cela laisse penser que cette option pourrait inclure un contrat de leasing, ou une autre formule intérimaire plus ou moins low cost.

      • Vinz dit :

        Louer des MRTT ok, vu la polyvalence de la solution. Mais des engins aussi onéreux, bardés de capteurs et spécialisés que les P8, je ne vois pas trop là. Donc, louer à qui ? L’US navy ?

        Sur wikipedia y a déjà un excité qui a mis la Marineflieger comme client du P8… Ca doit être José Gartenzwerg.

    • bkbkbkbkbk dit :

      « le projet miaou »

  58. Rambo des bacs à sable dit :

    Je suppose qu’il vont refaire le coup du boulet exigeant toutes les technos sous jacentes… A moins qu’ils soient poli et soumis avec leur maître. Le traitement petit caniche n’est réservé qu’à la France parce plus personne n’a de couilles dans « l’élite » depuis 1789 et de Gaulle. En 1789, la noblesse guerrière a été remplacée par ce qui allait devenir les bobos. C’est ce qu’on appelle le progrès. De Boétie appelle ça la servitude volontaire.

    • Fralipolipi dit :

      On a l’exemple de l’Euro Hawk… les Allemands ont exigé des workshare, … du coup y a eu inflation du prix de revient et retard de développement, et ça a fini par une annulation de commande.
      Et pour les missiles Sol-Air Meads, le partenariat a été tout aussi laborieux.
      Avec les US aussi les Allemands ont fini par passer pour des boulets dans tous leurs co-développements …

  59. Ronfly dit :

    On est bien d’accord Carin, le point de non retour est atteint, SCAF/MAWS/MGCS, l’Allemagne vient de nous mettre au pied du mur, c’est irrespectueux envers nous. Il ne faut pas s’acharner dans des alliances inopérantes et dégradantes. C’est bon pour personne et encore moins pour l’Europe. Notre avenir passe par de beaux projets innovants et opérationnels que ce soit nationaux ou en collaborations vertueuses pour tout le monde. Une europe de nations puissantes et qui mutuellement s’apportent sans se pillier.

    • Carin dit :

      @Ronfly
      La ou l’Allemagne se fourre le doigt dans l’œil et jusqu’au coude, c’est que dans toutes les coopérations consenties par la France, aucune et je dis bien aucune ne revêt un caractère d’urgence… toutes ces coopérations auraient pu êtres entamées sans partenaire, Mr Macron a bien pensé à une Europe un peu plus libre de ses mouvements, mais (peut-être sans le faire exprès) chacun de ces programmes a une porte de sortie sans aucun dommage pour nous.
      Donc attendons la suite sereinement, de toute façon notre BITD n’a jamais cessé de bosser sur ces matériels, et la plupart des briques sont déjà prêtes. A croire que nos généraux ont plus de poids qu’auparavant auprès de leur ministre, et du président.

  60. oshibori dit :

    une façon de faire monter les enchères sur la gouvernance du SCAF. regarder petit français si vous ne nous laissait pas tous le contrôle sur programme. nous saborderons le programme NGF et de patrouilleurs maritimes! un simple chantage. nous devons quitter l’empire allemand!

    • Carin dit :

      De quel patrouilleur maritime vous parlez??
      Le seul qui soit sur les rails actuellement c’est une entente entre pays du club med…

  61. Lassithi dit :

    Notre pseudo moitié est bien volage. Elle nous propose un diner, mais comme elle a faim, elle se restaure avant avec un autre…
    Quand on pense que nos Eurogagas, ne veulent rien voir et déversent toujours les mêmes c……es.
    Bon, comme d’habitude, Frexit vite, pour rebâtir une coopération européenne entre pays souverains avec ceux qui le voudront bien, et même au delà.
    Un peu à l’image d’Ariane, voire même des grands projets Airbus ou bien encore Euromissile, des SA 330, 320/321, du Lynx…
    L’UE n’apporte que chaos et désolation, on le voit bien avec le Covid. Le plus fort ensemble, s’est transformé ensemble vers la déroute.

  62. bkbkkbkbkbb dit :

    « Qui plus est, il ne s’agit nullement d’une solution provisoire dans l’attente de la réalisation du programme franco-allemand MAWS puisque l’avis de la DSCA indique que la vente de ces cinq P-8A Poseidon « permettra à l’Allemange de moderniser et de maintenir sa capacité d’aéronefs de surveillance maritime au cours des 30 prochaines années. » »

    Ben en même temps ils vont pas les mettre à la poubelle une fois qu’ils recevront les MAWS hein. Ça n’implique nullement que ces avions vont supplanter les MAWS.

    Cf https://augengeradeaus.net/2021/03/nachfolger-fuer-die-orion-usa-billigen-verkauf-von-p-8-fuer-15-mrd-euro-aber-das-geld-fehlt/
    en traduction auto: « Cette situation s’explique par la décision prise l’année dernière par le ministère allemand de la défense d’interrompre la modernisation des huit avions de patrouille maritime P-3C Orion qu’il avait prévu d’acheter d’occasion et de chercher un modèle de remplacement pour faire la soudure jusqu’à la mise en place d’un nouveau système franco-allemand d’armes aéroportées maritimes (MAWS), prévue pour 2035. Au début de l’année, il Au début de l’année, il EST ALORS APPARU CLAIREMENT QUE LE REMPLACEMENT ÉTAIT URGENT ET QUE LES AVIONS EXISTANTS NE POURRAIENT QUE DIFFICILEMENT RÉPONDRE AUX EXIGENCES, MÊME JUSQU’À LA NOUVELLE DATE DE MISE À LA RETRAITE de 2025. »

  63. JM24 dit :

    Pour le PATMAR, on peu le faire seule, en 2030 on aura dispo 2 avionx X9 ou l’ATR 90, ( voir mème A200 par l’ATR 90 ), Ou partir sur un programme à 3 pour les subvention EU, FR, Esp et la Grèce. Avec l’ Espagne faire leur progié en commun de leurs futur avion de formation, et voir le remplacent du Casa par l’A200 , Ave Dassault MO du PatMar et Casa MO du A 200, selon le neuron, avec sous réserve l’Italie .
    Il faut repartir sur un programme de Drone.
    Il fraudait faire l’Europe Latine, de programme Défense; pour tous nos programme en commun d’étude et recherche, style des Fremm ( construction indépendante, les future EPC )

  64. Forray dit :

    La marine allemande aimerait beaucoup se procurer cet avion. Elle veut désormais du matériel qui fonctionne immédiatement et n’a aucune envie d’attendre des décennies pour un projet dont le succès n’est pas certain. Mais aucune décision politique n’a encore été prise du côté allemand, pas même un budget alloué. La colère dans ce forum contre «les Allemands» est prématurée.

    • Fralipolipi dit :

      @Forray
      « La colère dans ce forum contre «les Allemands» est prématurée. »
      … seriez vous candide ?
      Il n’y a rien de prématuré.
      Si l’Allemagne confirme son achat du Boeing Poseidon (dont la durée de vie sera d’au moins 35 ans), tout est dit … Le programme MAWS (par trop similaire) est mort né.
      .
      Par contre, si l’Allemagne cherche un palliatif à ces Orion (qu’elle a elle-même récemment refusé de moderniser), il est existe plusieurs autres options européennes (et non américaines) … totalement adaptées à la mer du Nord et à la mer Baltique … et sans pour autant que cela enterre le programme MAWS :
      – le C295 MPA Persuader, que l’on retrouvera en Irlande
      http://psk.blog.24heures.ch/archive/2019/12/16/irish-air-corps-opte-pour-le-c295%C2%A0-%C2%A0-868399.html
      – ou bien l’encore meilleur ATR-72 TMPA, dont les livraisons commencent en Turquie, après que l’Italie s’en soit déjà équipé.
      https://www.navalnews.com/naval-news/2021/03/turkish-navy-accepts-delivery-of-2nd-meltem-iii-maritime-patrol-aircraft/
      .
      … si l’Allemagne choisit le Boeing Poseidon, elle ne fait pas qu’un pied de nez à la France, elle fait tout autant vis-à-vis des ses « camarades » italiens, espagnols, en plus qu’à ses propres industriels d’électronique de défense (Hensoldt et Diehl).

      • oryzons dit :

        L’Allemagne n’a jamais été notre partenaire. C’est du vent.
        C’est notre concurrente purement et simplement. Les allemands, eux, sont dans cet état d’esprit.
        Une fois qu’on a compris cela on peut raisonner correctement.

        Et cela ne veut pas dire que l’on ne peut pas faire de choses en commun avec un concurrent. Cela arrive tout le temps dans le business. Cela veut dire que tu sais que tu as affaire à un concurrent et que tu fais en connaissance de cause.
        Le problème désormais c’est que Macron & co depuis 30 ans ont été biberonné à l’image d’épinal de Mitterand et Kolh se tenant la main. Alors leur âme de grand romantique les pousse à tout faire coûte que coûte avec l’Allemagne.
        On arrive au point de rupture de ce petit délirium.
        Plus vite on l’aura passé, mieux ce sera.
        Aller les teutons encore une ou deux quenelles bien senties.
        Allez-y ! Lâchez vous !

        • Carin dit :

          @oryzon
          Les allemands n’ont aucune quenelle à nous faire…
          les problèmes ne viennent pas du gouvernement central allemand, mais d’Airbus DS et de son syndicaliste en chef…
          qui maîtrise le Bundestag.
          Voyant la réaction française, et voulant reprendre la main, le gouvernement central a pris le problème du mauvais côté, et a commencé à nous menacer de cessation de divers programme, ce gouv vient juste de se rendre compte qu’il serait beaucoup plus puni que nous qui avons en magasin toutes les briques nécessaires pour les réaliser seul, et probablement pour moins cher!! D’autant qu’ils ont bien compris la petite phrase de Mr Trappier « nous avons 3 plans B », ils ont donc compris que la France travaillait déjà à leur futures menaces de sortie possible, et des conditions drastiques qu’ils mettraient pour ne pas s’exécuter… le piège s’est réellement refermé… mais autour d’eux!
          Seules solutions pour eux, se désavouer, ou retourner dans les bras de maman Amérique du Nord…. ils sont bien trop condescendants pour se désavouer.. ils vont donc retourner chez maman et assumer le prix sans broncher.

      • Forray dit :

        La durée de vie est une caractéristique de l’offre Boeing, pas des exigences allemandes. Comment sommes-nous censés acheter quoi que ce soit sans budget? L’Allemagne pourrait également se passer complètement de cette capacité. Ce qui va réellement se passer, cependant, est complètement incertain, car il y aura une élection fédérale avec un résultat inconnu avant la décision. Je comprends que la grande dépendance vis-à-vis du parlement pour les décisions allemandes en matière d’armement fait du pays un partenaire difficile au niveau international. Mais c’est aussi le résultat des structures politiques qui ont été construites ici après la Seconde Guerre mondiale.

        Sans la perspective d’un projet commun franco-allemand, l’Allemagne aurait eu un autre avion il y a longtemps. C’est cette considération qui conduit actuellement la marine allemande dans une impasse. Un problème ici est encore une fois les horizons temporels différents des deux pays.

        L’Orion est entretenu par Airbus! Un entrepôt avec des pièces de rechange a brûlé là-bas, ce qui rend le renouvellement de l’Orion d’autant plus difficile. À d’autres égards également, l’armée allemande critique souvent les performances d’Airbus, ce qui explique également la préférence pour Boeing. Mais l’armée allemande n’obtient pas toujours ce qu’elle veut. Un chef de l’armée de l’air allemande a dû partir car il s’était prononcé en faveur du F-35, au détriment du SCAF franco-allemand. Vous pouvez être sûr que l’industrie allemande n’est pas non plus enthousiasmée par le désir du P-8. Il n’y a pas de «les Allemands» ici. Ce serait une vision trop simpliste.

        • Fralipolipi dit :

          @Forray
          « Sans la perspective d’un projet commun franco-allemand, l’Allemagne aurait eu un autre avion il y a longtemps. »
          Ah oui ? Lequel ?
          … si c’est une rallonge de Typhoon, en nouveau standard Aesa, c’est déjà commandé.
          … si c’est le F18SH, c’est déjà annoncé (48 exemplaires) !
          … si vous nous sortez le F35, sachez que justement les Allemands ne souhaitaient pas se précipiter sur ce piège, … avec ou sans le SCAF en perspective.
          Donc à quel autre avion pensiez-vous ?
          .
          « l’armée allemande critique souvent les performances d’Airbus »
          … il y a fort à dire sur une réflexion totalement inobjective de cet ordre, car en réalité :
          – soit l’armée allemande est à l’origine du bazar, via une MCO mal gérée (par exemple pour la dispo de ses Tigre)
          – soit ce sont les demandes allemandes en cahier des charges qui sont hors-pites (Cf capacité de vol en radada pour l’A400M)
          – soit ce sont les industriels allemands choisis qui avaient les yeux plus gros que le ventre (comme MTU, toujours pour l’A400M)
          … c’est facile d’éviter de se regarder dans une miroir et de toujours désigner des coupables ailleurs.
          … sorry, avec le cumul des problèmes, le recul et l’expérience … ce discours des Allemands ne prend plus.
          .
          « Il n’y a pas de «les Allemands» ici. Ce serait une vision trop simpliste. »
          … on va arrêter de chercher des excuses là.
          En l’occurrence, on parle des gouvernants. Et ce sont ceux là qui comptent car ce sont ceux là qui décident.
          En Allemagne, cela inclut bcp de monde, dont le Parlement. Tout le monde sait ça.
          Mais tout le monde sait aussi, qu’il est idiot désormais de les prendre pour des gentils innocents responsables de rien … comme vous semblez le faire.
          .
          Il vous faut quoi pour vous réveiller le matin ?

      • lothringer dit :

        en terme de rayon d’action, entre un C-295 et un ATR72-600 y’a pas photo .

  65. Thierry dit :

    Le P8 poseidon est un excellent avion, l’US Navy en possède déjà une centaine opérationnel, les Australien, les Anglais et l’Inde en a reçu également.

    et pour être complet sur le sujet, le contrat avec l’Allemagne comprend les friandises suivante :

    Selon l’avis publié par l’Agence de coopération en matière de sécurité de la défense (DSCA), le gouvernement a demandé l’achat de cinq (5) avions de patrouille P-8A; neuf (9) systèmes radio tactiques interarmées de systèmes de distribution multifonctionnels 5 (MIDS JTRS 5); et douze (12) LN-251 avec systèmes embarqués de positionnement global (GPS) / systèmes de navigation inertielle (EGls). Sont également inclus les moteurs commerciaux; Logiciel de mission ouverte tactique (TOMS); MX-20HD électro-optique (EO) et infrarouge; Système acoustique AN / AAQ-2 (V) I; Radar AN / APY-10; Mesures de soutien électronique ALQ-240; Capteurs d’avertissement de missile NexGen; Les radios AN / PRC-117G Manpack incluent MPE-S type II avec SAASM 3.7; Systèmes de positionnement global (GPS) 524D Système de positionnement précis (PPS) pour radar APY-10; AN / ALQ-213 contre-mesures électroniques; AN / ALE-47 Systèmes de distribution de contre-mesures; Interrogateurs IFF AN / UPX; Transpondeurs numériques IFF APX-123A (C); KIV-78 IFF ​​Mode 5 Appliques cryptographiques; Modules de base cryptographiques CCM-701A; KY-100M, KY-58, KYV-5 pour les radios HF-121C; Chargeurs de clés simples (SKL) AN / PYQ-10 V3 avec appliques cryptographiques KOV-21; pièces de rechange pour avions; moteur de rechange; équipement de soutien; systèmes de soutien opérationnel; formation; dispositifs de formation; formateur d’entretien / salles de classe; publications; Logiciel; assistance technique en ingénierie (ETA); assistance technique logistique (LTA); Le soutien des agents de liaison avec les pays (CLO); Services techniques d’ingénierie des entrepreneurs (CETS); réparation et retour (RoR); transport; ferry pour avions; et autre formation et soutien associés; et d’autres éléments connexes de la logistique et de l’appui aux programmes. Le coût total estimé du programme est de 1,77 milliard de dollars.
    source :
    https://www.navalnews.com/naval-news/2021/03/possible-fms-of-p-8a-mpa-to-germany-p-3c-stop-gap-solution-or-maws-alternative/

    cet avion rend les russes particulièrement nerveux comme on le voit sur les photos de cette interception de très très près !

    http://www.45enord.ca/2020/05/un-su-35-russe-intercepte-un-p-8a-poseidon-de-lus-navy-video/

    puisqu’il lève le voile sur tous les mouvements de la flotte russe y compris les sous marin mais également les cargos banalisé livrant des armes à des pays sous embargo qui coupent leur transpondeur pour ne pas être repéré, mais avec le p8 ils sont visible comme le nez au milieu de la figure, du coup ça devient très compliqué pour Poutine, mais on le savait déjà et pour d’autres raisons.

    • Forray dit :

      Il n’y a pas de contrat avec l’Allemagne. Il n’y a qu’une liste de prix américaine, à partir de laquelle l’Allemagne peut choisir l’un ou l’autre, si elle utilise l’offre du tout et n’achète pas auprès d’un autre fournisseur ou renonce complètement à l’achat.

      L’article semble vous donner une fausse impression des faits.

      • Thierry dit :

        Je n’ai jamais dit que le contrat avait été signé, mais je pense sans nul doute qu’il le sera, puisque c’est le choix le plus pertinent.

    • précision dit :

      vous oubliez de préciser que l’interception dont vous donnez le lien vidéo avait lieu à proximité (relative) de la Syrie, que cet appareil a aussi des capacités de renseignement ELINT, et que les russes accusaient un tel avion d’avoir guidé les drones des terroristes lors d’une attaque d’envergure sur leur base de khmeimim.

      Alors la nervosité se comprend. Mais peut être ignoriez-vous ces détails? Si vous les connaissiez il aurait été honnête de les mentionner pour expliquer pourquoi l’adversaire peut ne pas apprécier des manoeuvres inamicales ?

      PS je n’avais pas l’impression que les russes cachent leur livraison d’armes à la Syrie, alors si vous supposez qu’ils coupent pour cette raison le transpondeur en médor juste après avoir traversé le bosphore et qu’ils sont nerveux de voir le Syria Express « découvert » par un P8, alors vous avez beaucoup d’imagination.

      • Thierry dit :

        accusation grotesque, les drones d’origine artisanal ou acheté du commerce utilisés en Syrie ne sont nullement équipé pour être guidé par une autre source que celle de l’opérateur au sol qui tient la commande, ces drones ont des caméras et n’ont pas besoin d’un avion pour trouver leur cible avec précision, surtout s’il s’agit d’une cible aussi énorme qu’une base de l’armée (et qui ne se déplace pas.)

        Les Russe font systématiquement des manœuvres inamicales y compris en Arctique, en Asie ou dans le pacifique, c’est pas la peine d’inventer des trucs pareil.

        Quand au trafique d’arme russe c’est partout dans le monde, des milices (comme le groupe Wagner) ou autre dirigeant marionnette qui reçoivent un soutient direct et permanent de Poutine.

  66. Félix GARCIA dit :

    « J’vois des drapeaux bleus, constellés d’étoiles d’or
    Ils veulent faire disparaître, le drapeau tricolore »

    Le chant des partisans 2.0 – Rap patriote (RIP TEPA 14/11/19)
    https://www.youtube.com/watch?v=AngofmpeNTA