Le français Sodern va développer une caméra pouvant repérer un ballon de football à 3.000 km de distance

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

60 contributions

  1. Ltikf dit :

    Intéressant pour suivre la Coupe du Monde de foot au Qatar l’année prochaine en respectant les gestes barrière…

  2. LEONARD dit :

    CSO, c’est officiellement 35cm de résolution à 800 km, donc encore moins dans la réalité, donc approchant, ou très proche, ou presque pareil.

    • Seb dit :

      Je croyais la résolution de CSO,était classifiée ?
      Comment peut on connaître ce type d’information ?
      Par le calcul ?

      • LEONARD dit :

        En source ouverte d’abord, pour les 35 cm:
        https://spacenews.com/32557french-helios-2b-spy-sat-sends-back-first-test-images/
        idem pour les 800 km:
        https://cso.cnes.fr/fr
        Ensuite, on conjecture:
        1- L’altitude est validée, car vérifiable à tout moment et constante. (pour rappel, SCo, c’est 2 altitudes différentes)
        2- La résolution, c’est plus délicat et surtout très sensible. Donc, on ne communique pas de chiffre réel, mais une info dégradée, pas gonflée. Elle doit être plausible, mais en deçà, sans être farfelue. Donc, statistiquement, on peut retrancher 50%, peut être plus.
        Les derniers KH11 US sont donnés pour 5à10 cm de résolution.
        https://www.lesechos.fr/1998/03/loeil-percant-des-satellites-espions-788693
        Les KH-12 pour 1à2 cm et les « Improve Crystal » pour du millimètrique ?
        http://www.space-news.be/2014/231214a.html
        Considérons que vu le prix des engins US, on fait moitié moins bien. On peut donc estimer qu’on doit être dans les 10-20 cm à minima.
        C’est déductif, mais au final, très vraisemblable, et si ça ne permet pas de lire la plaque d’immat, ça permet de connaitre le nombre, le type, la marque et l’équipement du(des) véhicule(s), le nombre de pax, leur armement….

      • LEONARD dit :

        Une dernière source ouverte si vous vous intéressez à l’espace militaire:
        https://space.skyrocket.de/directories/sat.htm
        Vous y trouverez la liste des satellites militaires mondiaux et leurs caractéristiques « connues ».
        Bonne navigation spatiale.

  3. commander-Kebab dit :

    Parfait ! La grossissement est juste assez gros pour observer le cerveau d’Erdogan ! Un peu plus et on pourrait voir ses *******

  4. Pangolin dit :

    Avec de telles caméras, développer des revêtements furtifs semble perdre de sa pertinence…

    • EchoDelta dit :

      Je crois que cet article va commencer à faire comprendre à certain la pertinence de ne pas tout sacrifier aux revêtements et formes furtives dans un engin, fut il en vol ou au sol.

  5. Finaud dit :

    Cette affaire pose quand-même des questions :
    1) à quoi ça sert, de repérer un ballon de foot à 3000km de distance ?
    2) est-ce que ça marche aussi si le ballon est dans un sac de sport ?
    3) à quelle distance peut-on repérer un ballon de handball ?
    4) pourquoi ne fait-on pas des ballons furtifs ?

    • Ulysse dit :

      @Finaud. Ballon furtif = ballon de rugby . Beaucoup plus difficile à discerner.

    • 에르메스 dit :

      Au pif…
      Reconnaissance aérienne, satellite…
      .
      Si tu vois un ballon à 3000km, tu distingues une tête à 500.

  6. Binome dit :

    C’est vraiment dommage que cela ne se traduise pas dans le domaine civil. Les français ont vraiment des pôles d’excellence en optique puisqu’ils ont aussi bien fourni la caméra martienne que des miroirs de télescope ou nos satellites militaires qui ont bluffés les américains, et puis on des pas des manchots en laser non plus. Si on pouvait avoir une marque française d’objectifs photo de ce calibre, je serais aux anges!

    • Momo dit :

      Il y en avait une, qui s’appellait Angénieux, mais évidemment trop cher même quand les reflex argentiques pullulaient. Ils ont du être absorbé depuis les 70s parceque la compétence était stratégique?
      Alors maintenant à part les marchés trés spéciaux pour l’optique de pointe il n’y a plus grand chose: le militaire, les satellites et l’astronomie.
      Pas de la grande série.

    • Pour info dit :

      Aux anges … la bonne blague !

      https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Ang%C3%A9nieux

    • Michel dit :

      Réponse : Thales Angénieux ex Angénieux entre autre : « Laser SuperCam de Thales sur Mars

    • vrai_chasseur dit :

      @BInome
      En objectifs vous avez Angénieux.
      C’est la référence mondiale des pros.
      Déjà en 1969, lorsque Apollo 11 a aluni, le monde entier a vu les images grâce à Angénieux : la NASA avait identifié et choisi cette petite PME française de St Etienne pour monter un zoom 6×25 Angénieux sur une caméra Westinghouse et un objectif fixe 75mm Angénieux sur un boitier Maurer 16mm, tous les 2 embarqués à bord du module de commande Apollo 11.
      Aujourd’hui lorsque les chaines de TV mondiales filment un événement par ex. un match ou un concert en HD (4K), si vous pouvez compter sur votre écran les poils de barbe sur le visage d’un joueur sur le terrain en gros plan alors que la caméra se trouve dans les tribunes, c’est grâce aux objectifs zoom Angénieux made in France qui sont la plupart du temps choisis pour être montés sur les caméras.
      Et ça restera a priori en France à l’abri des prédateurs : Angénieux fait partie aujourd’hui du pôle optronique de Thales, Sodern fait partie de Arianegroup.
      C’est insuffisamment connu des français et c’est un peu dommage, ces 2 pépites (avec 2 ou 3 autres) concourent à placer clairement la France au top mondial de l’optique.

    • Vertaco dit :

      Il y en avait une, elle s’appelait Angenieux … On trouve encore des optiques sur le marché de l’occasion 😉

    • fred dit :

      La marque française existe, il s’agit d’Angenieux qui produit de superbes optiques depuis des dizaines d’années.

  7. philbeau dit :

    Merci à Opex de pointer ces joyaux de l’excellence française , largement oubliés , car méconnus par les médias mainstream dont l’inculture générale est une constante punition . Un peu de baume sur la souffrance que donne , tous les jours , le spectacle d’un pays qui part dans ses rues à la dérive .

    • Fonctionnaire territorial ancien mili dit :

      Un Pays qui SEMBLE partir à la dérive si l’on en croit les journaux. D’autant que notre classe politique leur donne du mauvais grain à moudre.
      Mais si l’on s’informe un peu mieux (non seulement par opex360 mais aussi par courriels échangés avec des gens qui connaissent les sujets traités), alors l’on a une vision beaucoup moins pessimiste qu’en lisant les journaux.

      • philbeau dit :

        Hélas les journaux sont , a minima , le reflet de la situation , et vous savez comme tout le monde qu’ils s’évertuent à la présenter de manière , comment dire , apaisée …alors vous pensez donc à un « sentiment » de dérive ?

    • Ltikf dit :

      D’accord, sauf que patatras, c’est pour repérer un ballon de foot ! Lol

  8. PK dit :

    Qu’est-ce que ne ferait pas la France pour gagner la prochaine coupe de monde de foot…

  9. Leroux dit :

    Pour une fois une techno de pointe non soumise à l’ITAR & Cie. J’espère que l’Allemagne ne fait pas parti du jeu… Rien que de parler de ce pays j’en ai de l’urticaire.

  10. Boris C. dit :

    Il y a dix ans, la Russie a déjà mis au point une caméra qui peut repérer une balle de ping pong à 2500 kms de distance.

    • Momo dit :

      Pfff, Hubble fait beaucoup beaucoup mieux, et attendez l’ELT!

    • patex dit :

      Vraiment ? Ce serait intéressant si vous pouviez nous partager une source. Pour quelle application? Suivre des objets dans l’espace? Détecter une balle de ping pong sur un fond noir à 2500km de distance, et détecter un ballon sur un fond lumineux, dans une atmosphère martienne, le tout à 3000km de distance, c’est sans doute très différent.

    • Ulysse dit :

      @Boris. Ils ont retrouvé la balle?

    • Michel dit :

      On le sait amenez les preuves ……

    • Clavier dit :

      Après le cinquième verre les Russes racontent n’importe quoi …c’est bien connu !

    • Twouan dit :

      Le challenge ça doit être de faire tenir ça dans un ensemble très compact.

      Ce que je n ai pas compris, c est pourquoi la détection n est pas active. Un ping radio autour de Mars, ça ne doit pas être polluer par des tonnes d interférence. Alors, certes ça donne une direction sûrement moins fine mais de quoi avoir une vitesse relative et une distance.
      Il doit y avoir une autre mission a cette caméra.

    • 341CGH dit :

      Une balle de ping-pong ?
      C’est donc clair : la Russie surveille la Chine.
      .
      Les Russes ne savent pas encore détecter un grain de riz aux antipodes. Mais on ne sait pas tout : bientôt Boris va nous dire qu’ils savent le faire depuis trente ans.

    • Toubou dit :

      Oui mais ils n’ont pas vu arriver les drones turcs en Arménie et en Syrie.

    • philbeau dit :

      référence ?

    • Asvard dit :

      Il y 20 ans le Zimbabwe avait mis en service un caméra capable de lire la marque des chaussures de foot que portaient les puces sur un buffle à 2850km.

    • erleg dit :

      Ben voyons… Et aujourd’hui ils en ont une qui repère un petit pois à la distance de Jupiter, c ‘est ça ???

    • Donald dit :

      @Boris

      Ce n’est pas en France qu’on prend les Russes pour des imbéciles dégénérés incapables copieurs, voleurs, barbares, incultes et bien sur ivrognes ne rêvant que de dominer le Monde. Vous trouverez ce genre d’individus chez les adeptes de la dinde et leur affidés.

      Pour ces derniers, je concède qu’il en existe tout autour de nous, … des toutounettes, des égarés, des désinformés, des simplets, des bénéficiaires de bénéfices secondaires, des va-t’en guerre, …

    • Thaurac dit :

      Mais une balle de ping pong de 100 m de circonférence!
      Bref, un dome de radar, bravo toi!

  11. born-87 dit :

    Est-ce trop demander aux gens qui écrivent les articles que d’écrire les nombres en « français »… On écrit 1 000 ou 10 000 mais jamais part 1.000 ou 10.000 ! Le point est utilisé par les anglo-saxons comme nous la virgule qui elle, est utilisées comme séparateur de milliers là ou nous utilisons un espace. L’usage d’un langage précis, est important pour des articles qui traitent de choses technique ou scientifiques.

  12. Ghostrider dit :

    magnifique PME de 73 Millions d’ euros de CA … mais l’enfer de la fiscalité d’entreprise française notamment en matière de succession fera qu’un jour cette boite sera vendu à l’étranger ou que son successeur ne pourra pas la reprendre. et on parle de souveraineté industrielle ?? allez faites moi rire .. on a les politiques les plus idéologues du monde et la bureaucratie la plus prédatrice du monde …

  13. Paddybus dit :

    Heu, en fait, ce serai pas plus simple de réduire la taille du terrain de foot…??? Non…???

  14. Huon dit :

    De ce que je comprends, il n’est pas question de résolution dans cet article. C’est plutôt la sensibilité qui est mise en avant : repérer un corps de magnitude élevée dans un environnement lumineux. Alors que la résolution, c’est savoir dire s’il y a un seul ballon de football, ou deux ballons de football (ou un ballon de rugby).

    • Asvard dit :

      Pour moi la résolution de l’optique est de (diamètre ballon)/3000km (soit un angle) c’est à dire la capacité de discerner un détail -> 1 pixel sur le capteur.
      Si il y deux ballons cote à cote à 3000km on aura un rectangle de deux pixels sur le capteur. Ca pourrait aussi être un truc de 35x70cm environ. Si on veut savoir que c’est probablement un ballon il faut que l’objet soit plus près, pour avoir disons 4×4 pixels mini pour avoir un début de représentation sphérique (rond) sur le capteur.

      • Huon dit :

        Oui, je vois ce que vous voulez dire. Mais distinguer un ballon de 22 cm de diamètre à 3 000 km, ça fait une résolution angulaire de 0,015 secondes d’arc. Les lois de la diffraction étant ce qu’elles sont, cela nécessiterait une optique d’un diamètre phénoménal.

        C’est assez confus parce que les gens cités dans l’article ne comprennent pas bien de quoi ils parlent, mais à mon sens il s’agit bien de « voir qu’il y a quelque chose », et pas de distinguer au sens de la résolution.

        C’est un peu le même genre d’exploit que vous faites chaque soir avec vos yeux lorsque vous contemplez le ciel : une étoile de la taille du soleil située à 4 années lumières, ça représente 0,0035 secondes d’arc. Il est évident que votre œil est incapable d’une telle résolution. Et pourtant vous voyez l’étoile ! Simplement, vous êtes incapable de dire s’il s’agit d’une étoile, de deux étoiles, d’un système planétaire, ou bien d’un danseur de claquette !

        • Asvard dit :

          Ben c’est bien ce que j’ai écrit : la caméra voit un objet mais est incapable de dire ce que c’est car cela ne représente qu’un pixel sur le capteur (ou un point sur une pellicule argentique). Cela peut être n’importe quoi de cette taille. Le coup du ballon c’est pour indiquer la taille à partir de laquelle le système va dire « hé il y a quelque chose », c’est tout.
          Pour pouvoir dire ce que c’est il faut beaucoup de pixels ‘ou points donc que l’objet soit beaucoup plus près.
          [… et pas de distinguer au sens de la résolution. …] Ben si c’est exactement ça. La résolution optique parle bien de distinguer entre 2 « détails » et un détail résulte en un point ou pixel. Si il y deux ballons proches l’un de l’autre espacés par 30 cm de vide vous aurez 2 pixels/points blancs séparés par un pixel/point noir (les couleurs sont arbitraire) . Ou si ils sont collés l’un a l’autre 2 pixels blancs contigus dans un océan de pixels/points noir. Si la taille de l’objet est inférieure à celle d’un ballon il n’y aura aucun pixel/point « d’allumé ». S’il y a une ligne de balles de tennis collées les unes aux autres vue par le système sur toute sa longueur , disons sur 1 mètre, idem vous ne verrez rien car une des dimension (largeur) de cette ligne sera bien inférieure (égale a une seule balle) à celle d’un ballon.

  15. Ahhh monsieur Foot, vous êtes un salaud ! dit :

    Lockheed Martin vient d’annoncer la parade : un ballon furtif de 5e génération en forme de pyramide, recouvert d’un revêtement neurotoxique et pesant 300 kilos. Vendu au prix de 12 millions de dollars l’unité.
    Les clubs belges ont déclaré être intéressés…

  16. pilo dit :

    Ah, dommage pour ceux qui préfèrent la pétanque, faudra patienter avant suivre les directs depuis l’ISS !

    • Asvard dit :

      L’ISS est au maxi à 420km de la Terre donc on doit largement pouvoir voir distinctement une boule de pétanque et même le cochonnet.

  17. Loufi dit :

    Est ce que les abrutis qui regardent la VAR vous enfin arrêter les erreurs ??

  18. Richelieu dit :

    Sodern, c’est aussi l’entreprise qui a conçu et fabrique les viseurs d’étoiles dont me missiles M51 sont équipés pour détermine leur position dans l’espace. Associée à Safran Electronics, c’est également Sodern qui développe le système Vision (http://www.opex360.com/2021/01/09/permettant-de-se-passer-du-gps-le-systeme-francais-vision-a-passe-des-essais-prometteurs/), un système de géopositionement optronique par visée d’étoiles qui fonctionne même le jour.

  19. Belzébuth dit :

    Alors, il y a but ou pas?

  20. Castel dit :

    Repérer un ballon de foot à 3000km, c’est bien, mais le mettre dans la cage à cette distance, ce serait encore mieux !!

    • Dupont avec un t dit :

      Déjà que l’OM a 45m !!!!! « Ah là là ! Ils ont péchés dans le dernier geste ».

  21. Carin dit :

    En partant de cette nouvelle technologie, ne pourrait-on pas améliorer la résolution de la voie images qui se trouve dans le nez du rafale?? Actuellement, il me semble qu’elle a une portée de 50km, si on pouvait la doubler ou tripler ce serait un vrai game changer.
    Et puis il se trouve que la photo revient très fort… quelques optiques de cette qualité devraient avoir un gros débouché auprès des très nombreux nouveaux passionnés de photos, qui pour certains peuvent mettre un sacré budget pour satisfaire leur passion… sans compter ceux qui se lancent dans l’observation des étoiles, et qui aimeraient peut-être aussi avoir accès à de très bons télescopes de salon… (en plus … pour les petits cochons…ça peut servir aussi pour certaines voisines, dont le physique semble provenir d’une autre galaxie…). Et pour finir il reste les boules optroniques, voire même les verres de nos lunettes… car pour de telles optiques, il faut un sacré verrier, capable de sortir des verres d’une très grande pureté, et résistance à l’abrasion. Tout ça pour dire que c’est pas les débouchés qui manquent, pour créer un géant de l’optique de toutes natures.

    • oryzons dit :

      50km c’est pour l’identification. Voir qu’il y a quelque chose le FSO va bien plus loin.
      Les boules optronique Thalès et Safran en font déjà tous deux.