L’avion furtif russe Su-57 Felon pourrait emporter une arme hypersonique

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

122 contributions

  1. Ion 5 dit :

    Au vu de sa taille et de son poids, il n’est guère étonnant que le Su-57 au même titre que le MiG-31 puisse emporter un missile de la taille du Kinjal.

    La question qui se pose c’est la furtivité de l’appareil avec un tel montage et, partant de là, son intérêt…

    • E-Faystos dit :

      Pareillement. La seule alternative étant le tir à distance de sécurité…
      Et de faire que la successeur du Si 27 puisse accomplir toutes les missions de ce dernier au lieu d’énumérer les limitations (cf F35…)

    • Vroom dit :

      « en soute… »

    • NRJ dit :

      @Ion
      En soit le SU-57 ne joue que peu sur sa furtivité. On voit que celle-ci a été étudiée, mais ce n’est pas son point fort loin de là. En revanche, l’accent a été mis beaucoup plus sur sa vitesse, son agilité, et son emport. Et les 3 domaines devraient lui permettre de tirer son épingle du jeu.

    • wagdoox dit :

      le kinjal, n’est pas le plus indiqué une version plus courte du Zyrkon est beaucoup plus probable.
      Et oui ca devra rentrer dans la soute ou faire rentrer le point d’emport dans la structure façon J20.

    • twouan dit :

      Je pense que la première génération ne devait pas tenir dans le nouveau bombardier.

      Sinon avec un peu de travail, ils obtiendront une furtivite de face et pour un raid a bonne portée suffit probablement.

      Je crois surtout que la cible c est le bombardier et le su57 sera en Russie un porteur occasionnel. presque un argument de vente pour l export.

  2. Clavier dit :

    On peut aussi emporter une arme léthale en balsa (en la fixant solidement) à un point d’emport d’un Rafale …..

    • Ion 5 dit :

      @Clavier
      On pourrait…surtout se passer de « la pertinence » de vos commentaires.
      Exemple:
      Laurent Lagneau a écrit: « Enfin, le missile aérobalistique air-sol « Kinjal », dérivé du missile Iskander, sera mis en oeuvre par l’intercepteur longue portée MiG-31K Foxhound.  »
      Le fait est que le « Kinjall » est entré en exploitation opérationnelle en décembre 2017 sur 10 MiG 31K du District Militaire Sud.
      Au 19/07/2018 ils ont effectué 350 missions avec cette arme et 380 supplémentaires au 20/02/2019
      Pour rappel, nous sommes en 2021 et les russes ont converti 3 autres régiments (une escadrille par régiment en fait) à l’arme. Des essais sont menés à l’heure actuelle pour la conversion sur Toupolev 22M3
      https://www.youtube.com/watch?v=v7jFHprv_x4
      On n’en est plus aux bombes en carton ni au sempiternels tu l’auras…peut être.

      Le souci (concret) qui se pose, c’est la prolongation de la durée de vie des cellules des MiG-31, puis celles des Toupolev…
      D ‘ou l’hypothétique adaptation du Kinjall sur le Su-57 en 2030.
      Non pas l’hypothétique mise en service des Kinjall comme vous semblez le suggérer, vu que c’est déjà fait!

      • Clavier dit :

        Tout comme je me passe fort bien de la vôtre forgée à la lecture de la Pravda ….

        • Marc Mora dit :

          Pourquoi ca ?? , vous comptez faire du ROHUM sur des bases aériennes russes pour vos vacances d’été ?? Faute de mieux, en sources ouverte et publique, je vois mal sur quoi d’autre les gens pourraient se basé , votre commentaire est donc hors de propos

        • Ion 5 dit :

          La Pravda n’a rien à voir la dedans. Vous voulez restez ignare, restez ignare, mais ne venez pas em….le monde avec vos billevisées.*

          Vous avez droit de penser que la terre est plate ou le Kinjal n’est pas en service, mais ça reste uniquement votre problème, pas celui du reste du monde…

    • twouan dit :

      Et en rapport cout effet psychologique c est la meilleure!

  3. E-Faystos dit :

    6 mètres. Donc un emport extérieur pour ne pas dépasser de.la soute de 4.5 mètre.
    Et comme tout sera revu à la baisse pour l’emport, la charge ne devrait pas atteindre des centaines de kilos.
    .
    Je ne veux pas prendre les Russes pour des quiches car à mesure que les communiqués s’accumulent, eux et les Chinois montrent qu’ils savent de quoi ils parlent.
    C’est juste que cela me donne le profond sentiment que les pays de l’est jouent le match retour bouclier spatial de R. Reagan .
    Et que maintenant, c’est l’Occident qui doit courir.

    • Vroom dit :

      « En soute… »
      « déclinaison de… »
      Le missile en test sera donc plus court que celui emporté par le bombardier.

      • E-Faystos dit :

        Et d’autant moins efficaces?

        • Vroom dit :

          Comment pourrais-je le savoir ?
          Je vous réponds juste que l’article parle d’un projet de missile en soute du F-57, issu d’une éventuelle déclinaison du missile GZUR, qui lui fait 6m et est prévu d’être emporté par un bombardier PAK-DA.

    • durieux dit :

      Je ne crois pas que ce soit l’IDS qui ait eu la peau de l’URSS. Les russes étaient bien placés pour évaluer dans quelle mesure c’était faisable et pour essayer de faire pareil. S’il fallait chercher la cause de la fin du bloc de l’est dans la course aux armements, le B-2 serait plus efficace ; avec lui Reagan pouvait dire « au fait j’ai un bombardier qui coûte un peu cher, certes, mais que je peux quand même produire en nombre suffisant pour être capable de réussir une première frappe partout sur votre pays, si j’y tiens vraiment ». Là, les russes étaient pas en mesure de suivre me semble.
      Mais la cause que je retiendrais serait plutôt que les russes ont craqué au moral ; l’opinion ne voulait plus suivre pour l’Afghanistan, alors pour une intervention à Berlin…
      Reagan avait dans son premier mandat donné toutes les apparences de vouloir se battre, entre Able Archer et les euromissiles. Il y avait chez les russes une réelle ambition de détente, sinon ils n’auraient pas désigné Gorbatchev. Je crois qu’ils ont été sincères. Et ils se sont fait avoir.
      Et puis les ricains leur plombaient déjà bien les recettes de leurs exportations pétrolières en maintenant le baril dans les 20 dollars, aussi.
      Mais néanmoins d’accord avec vous sur la conclusion, ils jouent bien le match retour et il y a de quoi courir.

  4. lothringer dit :

    Face à ce genre d’arme probablement très chère à fabriquer (donc en quantité limitée) , la meilleure parade « du faible au fort » ne serait-elle pas des avions ou des drones pas trop chers mais capable d’emporter des charges explosives (pour être crédibles) avec une FORTE signature radar, donc parfaitement légitimes pour devenir les cibles de ces engins hypersoniques ? Histoire d’obliger l’ennemi à gaspiller ses stocks sur des cibles qui, je le rapelle, sont équipées de charges explosives donc menaçantes.

    • totoro dit :

      bien vu, noyer l’arme chère et précise sous les flots et les échos de l’arme en surnombre au tarif négligeable

    • napoleon dit :

      non, ils enverraient des missiles « lambdas » de défense anti-aérienne, leurs missiles hypersonique sont justement fait pour l’attaque. Mais avec votre logique il vaudrait mieux plutôt construire des défense anti-aérienne pas cheres qui, elles, pourraient devenir des cibles comme dit dans l’article (ou tout autre type de défense, mais qui pourrait représenter une cible)

    • jyb dit :

      @lothringer
      c’est exactement ce que font les yéménites avec leurs drones contre les sites saoudiens.

    • wagdoox dit :

      très chers à fabriquer ? C’est un missile balistique sur avion.
      Le seul qui soit réellement avancé c’est le Zirkon et encore le cout d’un missile, c’est la R&D et l’integration.
      Le cout de production à l’unité simple est généralement dérisoire et meme là c’est le capteur et système de contrôle qui coute cher. Donc en vrai non pas si cher.

      C »est une technique de saturation donc forcement, c’est cher car il suffit pas de faire une signature forte pour attirer, les missiles ont une capacité discriminante. il faut au contraire donné une signature très travailler, c’était le PEA LEA.
      Les hypersoniques auront des cibles d’abord et avant tout aux sols et fixes donc aucun rapport avec des avions ou des drones.

    • Gégétto dit :

      Lothringer,
      Ces engins hypersoniques sont essentiellement destinés à des frappes sur des cibles au sol.
      Donc à priori aucun risque qu’ ils accrochent une cible aérienne.

    • Rémi Mondine dit :

      Pas la logique de nos industriels. Les dividendes sont trop faibles.

    • vrai_chasseur dit :

      Oui c’est la stratégie des ‘mille entailles’ des djihadistes, on peut abattre un croisé d’élite et son épée d’airain avec 1000 coups de canifs à deux balles.
      Les houthis font précisément ça contre les saoudiens avec leur nuée de drones à 2000 $ pièce, contre lesquels les saoudiens n’ont que des Patriot.

  5. philbeau dit :

    Les Russes poursuivent sur leur lancée , accentuant leur avance dans les technologies de pointe dans la défense . Qu’on le réfute ou non , c’est un fait . ça tombe bien pour eux , avec Biden l’Amérique va relancer sa politique de grignotage de l’influence russe en Europe , et remettre en haut de l’agenda l’adhésion de l’Ukraine à l’Otan . ça promet à nouveau des turbulences dans la région .
    Sinon , le SU 57 est un appareil magnifique , on aimerait que le SCAF ou son équivalent franco-français éventuel lui ressemble .

    • Vroom dit :

      C’est vrai qu’il est très beau ! Il doit bien voler comme le disait Dassault !

    • NRJ dit :

      @philbeau
      Cet avion fait jusqu’à 37t. Sa furtivité semble assez bien étudiée et il n’a pas sacrifié pour autant son agilité et sa vitesse. Donc il est vraisemblable que le NGF lui ressemblera, les règles de la physique en changeant pas d’un pays à l’autre. Après si les occidentaux bâtissent un moteur autour de leur avion, les russes bâtissent un avion autour de leur moteur. C’est une autre philosophie….

      • philbeau dit :

        Je le pense aussi , et mon souhait est plutôt une impatience à le découvrir . Mais soyons beaux joueurs , les Russes nous ont pris de vitesse…

      • wagdoox dit :

        c’est oublier que le SCAF, F22, F35 ont des soutes en tandem, là elles se suivent ca simplifie drôlement le probleme. (ca le complexifie pour les veines d’air).
        Non les russes ne construisent pas autour du moteur, si l’aérodynamique est si soigné c’est justement parce que leurs moteurs sont pas terribles, ils ont pris l’habitude de « bruler » leurs réacteur pour en obtenir des perf égales aux USA mais au prix d’une réduction de l’espérance de vie du moteur et uniquement quand le besoin est là.
        De ce point de vue là, les russes sont très proches des européens.
        Mais si leurs avions sont si endorment, c’est aussi parce que leurs réacteurs ne sont pas aussi efficients que les nôtres, il faut donc énormément de carburant, encore plus pour un pays aussi énorme que la Russie.
        C’est pas trop problématique pour eux, ils ont énormément de pétrole.
        Ca permet aussi d’armer beaucoup plus de missiles, ce qui est toujours un plus. Surtout quand ils jouent sur le nombre comme les américains plus que sur la qualité au contraire des européens.
        Chacun sa philosophie comme tu dis mais pour les moteurs c’est l’inverse, d’ou le retard du moteur sur SU57.

        • E-Faystos dit :

          Je ne pense pas que les moteurs Russes doit si fragiles : j’ai eu entre les mains un article qui donnait le saturn du SU 27 pour 4000 heures.
          Et ils font tourner du 10tonnes à sec, 15 tonnes en pc sans repeindre les alentours avec les aubes des turbines.
          Ce qui est un gros plus face à un gros moteur US d’un pseudo chasseur que je dénonce à longueur de temps.
          Les lacunes des moteurs Russes, selon les Indiens, c’est leur manque de modularité.
          Et l’absence de super croisière prête à caution : d’aucuns disent que non, d’autres que l’on dépasse le mach de peu.
          Hors sans super cruise, c’est toute la discrétion infrarouge qui disparaît.
          Et ç a craint.

      • AirTatoo dit :

        Je partage entièrement ton post @NRJ et par la même celui de @Philbeau.
        Concernant les moteurs russes , je reste cependant en retrait, certes il ne fait aucun doute du retard sur l’électronique du moteur et sa consommation/performance mais concernant la poussée vectorielle et architecture d’intégration des moteurs et des tuyères, ils sont clairement en avance d’une décennie sur les américains. Pour l’europe, difficile à dire car le sujet de la poussée vectorielle n’est jamais abordée… et l’intégration des moteurs sur Rafale est somme toute assez classique.

        Après… on peut ce poser la question de l’utilité d’un avion furtif pour délivrer un missile hypersonique air/sol… Je pense que la doctrine d’utilisation d’un appareil furtif est le contrôle de l’espace aérien (un chasseur) et pas les missions de type Strike Air/Sol. Un missile hypersonique lancé depuis un Bear, une Mig31 ou un Su35 c’est aussi efficace, c’a ira probablement plus loin car plus gros alors qu’avoir le pouvoir en passif de neutraliser les tankers et les avions de type AEW, ASuW, ASW… ça c’est clairement utile et nécessite de la furtivité.
        Après, en première frappe, utiliser un moyen SEAD (type Harm-AGM 88-C ou le KH58 russe) est un plus mais de mon point de vue une option tout a fait exécutable par des avions de génération précédentes.

        Enfin le caractère Furtif d’un avion c’est la conjonction de plusieurs facteurs (Actif, passif ..) mais je ne pense pas que la durée de vie de la furtivité dépasse 10/15 ans sur un modèle tant la réponse en terme de moyen de détection est rapide et que la furtivité, c’est sur une bande de détection et pas toute.

        Si le SCAF opère un avion multi-roles (NGF, comme le Rafale) Furtif dans son système de système, ok mais faut pas le faire au détriment d’un coup astronomique de maintenance et une disponibilités basse.

        • durieux dit :

           » la furtivité, c’est sur une bande de détection et pas toute », oui mais sur une bande qui compte pour guider un missile avec une précision métrique, et ça je sais pas si ça peut évoluer tant que ça ?

          • AirTatoo dit :

            Les missiles sol -air modernes ne font plus d’alerte en cas tir et ont une vitesse de mach 6 à 8 bientôt… donc… ça laisse 2 minutes pour réagir ou mourir.

            Les nouveaux radars et les systèmes sol-air Russe, chinois… utilisent « des radars » Bande A-> D et E-M, en les disposant de façons a trianguler les spots et compléter les informations.

            L’exemple du nouveau S-400 a/b est terrifiant pour ça. un F-22 est très probablement spoté si il reste a 35000 pieds et plus.
            La combinaison du radar Cheese Board 96L6 et du radar Grave Stone 92N2 ne laisse aucune chance aux furtifs.
            Concernant les missiles, je reste sur le S-400, le SA-21 a/b Growler TEL (40N6).
            Il garde contact avec le lanceur en en sécure UHF sur une portée de 490 km… A mach 6 ça va très vite d’autant que aucun lanceur de tirera a porté maximale mais plutôt a 200 – 250 km ce qui laisse quasi aucune chance a la cible si il n’y pas d’alerte départ.

            Pour le guidage terminale, je sais pas… le ARH (Active Radar Homing) doit fonctionner en la bande K peut être qui ne ce brouille qu’a une distance maximum de 80 mètres il me semble, sur d’autre sites on trouve une info sur un radar actif durant le vol qui serait en bande I c’est évidement très difficile de trouver des informations sur le missile SA-21b (40N6).

            On estime qu’un tir de 40N6 a 90% de chance de shooter ça cible.
            Sur un gen-4 et un gen-5 c’est deux missiles par tir, pareil pour les cibles balistiques.

          • durieux dit :

            Merci de ces précisions. Pour ce que je trouve là dessus et ce que vous m’en dîtes, ça a effectivement l’air de systèmes très au point.
            Je me dis que si les autodirecteurs radar étaient incapables de toucher une cible furtive, autre qu’un F-117 disons, on aurait peut-être vu les russes développer des SAM longue portée avec des autodirecteurs infrarouge, en exploitant la liaison de données pour guider l’approche. Mais en même temps, je doute que les russes aient déjà développé un drone cible avec une SER de F-22 et capable de sa plage de vitesse, histoire d’être vraiment sûrs…

        • NRJ dit :

          @AirTattoo
          « Furtif dans son système de système, ok mais faut pas le faire au détriment d’un coup astronomique de maintenance et une disponibilités basse. ». C’est certain. Après, Dassault avait réussi à faire le Rafale qui est un appareil (relativement) rustique et disponible. Espérons qu’ils puissent faire de même avec le NGF.

    • Thierry dit :

      l’avenir de Poutine n’est pas très rose :

      https://www.latribune.fr/depeches/reuters/KBN2AI27B/russie-l-ue-va-imposer-des-sanctions-aux-allies-du-poutine-en-mars-selon-sources-diplomatiques.html

      fini l’époque de sa marionnette Trump ou il avait les mains libre, les sanctions reviennent à la mode et à force d’en baver il finira par tirer la langue d’autant qu’il n’est plus de première fraicheur depuis longtemps.
      Le peuple russe n’est plus à la soutenir, ça fait une grosse différence, maintenant même une mouche peut le faire tomber.

      • OURGOUT51 dit :

        1. Si j’ai bon souvenir, vous nous aviez expliqué fin 2020 que la santé de Poutine était si dégradée qu’il allait annoncer sa démission en janvier 2021! Nous serons bientôt en mars et Poutine est encore là! Mais bon, quand on a comme source d’information les tabloids anglais…

        2. Les sanctions auxquelles vous faites allusion ne devraient, selon un diplomate à Bruxelles, qu’allonger la liste des proches de Poutine déjà soumis à des restrictions de la part de l’UE. En outre, aujourd’hui, Heiko Maas, MAE allemand, a prôné le dialogue avec la Russie car, selon lui, « nous avons besoin d’elle pour régler les conflits internationaux ».

        3. Enfin puisque vous citez « la Tribune », voici un autre article du 16 février qui va tempérer votre optimisme sur le sort prochain de Poutine.

        « Nord Stream 2 : Allemagne et Russie renforcent leur alliance avec un projet d’hydrogène « vert » L’Allemagne discute étroitement avec la Russie d’un projet « vert » de production et de transport de l’hydrogène, a déclaré mardi le ministre allemand de l’Économie Peter Altmaier lors d’une conférence entre les deux pays.
        Selon Peter Altmaier, Berlin et Moscou pourraient travailler ensemble sur ce projet que l’Allemagne veut développer à grande échelle pour produire du carburant synthétique pour les secteurs de l’industrie, de l’énergie et des transports. » La Tribune 16/02/2021

        • durieux dit :

          Etre persuadé de l’imminence de l’effondrement des russes est une très solide tradition française. Ça a commencé à la révolution d’octobre et ça à duré, sans débander, jusqu’à ce que les russes s’effondrent effectivement. Mais comme ça avait été imminent pendant quand même 74 ans, c’était foutu, l’habitude était prise, et on a jamais réussi à s’en débarrasser.
          C’est dommage qu’on ne lise jamais d’estimations de la vitesse à laquelle ça s’enfonce, les russes, ça serait drôlement intéressant de faire le total de la profondeur théorique à laquelle ça les mettrait de nos jours.

          • didixtrax dit :

            surtout si, ayant déjà touché le fond de la piscine, les Russes seraient en remontée. Peut-être que c’est nous qui sommes en descente mais encore tellement persuadés que nous flottons ou que nous montons, le croisement nous fait dire que ce sont eux qui plongent…

          • durieux dit :

            On se jaugerait relativement, depuis nos abîmes respectifs…

    • Alexis TK27 dit :

      Le Su 57 est esthétique oui, mais le comparer avec le SCAF ne me paraît pas très judicieux.

      Les Indiens étaient initialement partie du programme « FGFA » qui a donné naissance au Su-57. Ils y ont renoncé se plaignant notamment de doutes sur les performances. Et ils sont passés au Rafale.

      Même si les Russes ont depuis résolu les problèmes du Su-57 – c’est à voir – il reste qu’il s’agit plutôt d’un avion à comparer avec le Rafale.

      Il faut souhaiter que le futur avion du SCAF soit tout de même bien plus avancé que le Rafale ! Sinon, pourquoi le construire ?

      • Stoltenberg dit :

        Contrairement au SCAF, ce Su-57 existe. Mais face au Rafale il n’a aucune chance. Probablement même au niveau de la furtivité et je ne mentionne même pas les systèmes embarqués, armements ou moteurs…

  6. farragut dit :

    Quand on pense que nous aurions pu disposer d’armes hypersoniques depuis longtemps (cf. « La faillite de la MHD française » de Jean-Pierre Petit sur YouTube), on ne peut que se féliciter que les russes n’aient pas d’Ecole Polytechnique, comme le disait Henri Poincaré.
    Mais on comprend aussi que la moitié des promos de l’X préfère se consacrer à la finance à haute fréquence pour se faire du pognon « magique » à partir de rien, plutôt que de travailler pour le bien de la patrie. Au moins Poutine sait reconnaitre les mérites de ses scientifiques…

    • Ion 5 dit :

      Désolé de vous décevoir, les diplômés du MAI (le supaéro russe), préfèrent concevoir des logiciels d’assurance que des avions, étant notoirement moins bien payés dans le second cas…

    • Euclide dit :

      @ Ion 5
      Aux States aussi , voir le film extraordinaire  » Magin Call  » sur la finance américaine qu’un spécialiste des fusées trouve la clé mathématique pour sortir du logiciel foireux de la banque

    • oeil de moscou dit :

      Jean-Pierre Petit, celui qui prétend que l’on continue à faire des essais nucléaires souterrains en France métropolitaine ?

      • PK dit :

        Ce n’est pas parce qu’il a potentiellement écrit des conneries qu’il n’a pas écrit des vérités par ailleurs. Ce mec est une authentique pointure dans son domaine.

      • durieux dit :

        Il prétend tellement de trucs que c’est pas toujours facile de s’en rappeler un en particulier…

    • MasCal dit :

      Clemenceau pour la citation sur l’X il me semble.

    • LEONARD dit :

      Ouais, un fan de Jean Pierre Petit !!!!
      Les Ummites, les Ummites !!!!
      https://www.fredzone.org/letrange-histoire-des-ecrits-extraterrestres-ummites-554

  7. TRENT dit :

    Toujours le même pipot russe.
    L’avion pourrait même aller sur Mars en passant par Neptune et revenir sur Terre en moins de 45 min

  8. la Russie bientôt prête as envahir des pays grâce as leurs armes les pauvres occidentaux grands naïfs vont en souffrir

    • Momo dit :

      On s’en doutait maintenant c’est clair le soit-disant ‘jean-claude baumann’ au pseudo un peu français ne l’est absolument, c’est juste un troll russe de plus comme par exemple ‘Patrickov’ (au moins c’est clair) ou ‘Marc Mora’ lui aussi habillé de faux.
      Ses eructations n’ont aucun intérêt

    • joe dit :

      Espérons pour l’invincible Russie (lol), que leurs avions de 5 ième génération soient plus performant que le niveau de votre troll.
      C’est vraiment du niveau maternel: « mon papa est plus fort que le tien ». Pathétique.

      • Patrickov dit :

        @joe ne vous en faites pas, vous aurez toujours un RS-28 Sarmat pour vous ramener à la réalité en cas de conflit et quelques 5000 têtes nucléaires

        • E-Faystos dit :

          Par chance, nous finirions tous instantanément grillés en une fraction de seconde.
          J’en tirerai même une vive fierté.
          En échange, nos quelques têtes brûleront suffisamment de monde en retour pour qu’ils se sentent bien mourrir.
          Et je ne serai pas.là pour le voir donc j’aurais l’esprit tranquille.
          Car même sans riposte, la purée sera assez poivrée pour se répandre en 48 heure sur tout l’hémisphère nord.
          Et comme.je l’ai déjà dit plus haut, je plains ceux qui survivront. Car ils.seront pollué et pour de bon, et pour longtemps.
          .
          5000 têtes, oui, il faudra bien ça.

          • Patrickov dit :

            ça reste à voir gardez espoir qu’ils touchent leurs cibles et qu’ils soient encore fonctionnels

        • Stoltenberg dit :

          Ouai… La Russie est pour l’Asie ce que la RDC est pour l’Afrique – pays où les ressources naturelles et les armes ne manquent pas mais, malgré cela 95 % de la population grattent la misère.

  9. Carin dit :

    Ce genre de missiles sont une vraie avancée technologique, mais sont cantonnés à des cibles fixes, car il est impossible à ces vitesse de manœuvrer sauf sur des boucles ayant la taille de la Suisse …(j’exagère à peine). Ces missiles ne représentent pas un danger supérieur à un missile longue portée et furtif, sauf qu’il arrivera plus vite… donc entre un missile que l’ont voit mais qui arrive très vite, et un missile plus lent, mais que l’on ne voit pas arriver, je ne voit pas la différence, les deux versions s’utilisent pour les mêmes cibles… fixes.
    Nous sommes là dans de la simple propagande, ça vaut les images du DF21 chinois qui frappe un PA dessiné au sol à 1500 km. Tant qu’on auras pas trouvé le moyen de ralentir assez rapidement un missile hypersonique pour lui rendre une certaine manœuvrabilité, il n’y a aucune avancée.

    • E-Faystos dit :

      @ Carin
      Tant qu’on auras pas trouvé le moyen de ralentir assez rapidement un missile hypersonique pour lui rendre une certaine manœuvrabilité, il n’y a aucune avancée
      .
      Personnellement, je reste prudent. Oui, les Russo-Chinois sont dans la communication.
      Mais oui, l’Occident à maintenant un trou dans la raquette : qu’il s’agisse de Missile s ou d’obus, l’interception de tels bolides causent un problème : bâtiments, navires au port, bases… Tout ce qui est fixe devient vulnérables.
      Une défense adaptée devient pertinente. Mais pas à n’importe quel prix.
      Ma préférence « d’expert » ( qui sait de plus en plus de choses sur de moins en moins de sujets, pour tout connaître, sur rien ) va à un canon avec obus sous-calibrés type flèche.
      Car la basse atmosphère est un frein puissant et un missile de.coasse mach 6 se freine sur les derniers kilomètres.
      Mais le problème posé par une frappe par le haut est entier. Et l’intérêt des.missiles non balistiques monte en flèche.

      • Carin dit :

        @E Faystos
        C’est bien ce que je dis, ces missiles hypersoniques ne sont pas plus utiles que les nôtres supersoniques, et ont la même utilité.
        Par contre nous travaillons sur un planeur hypersonique qui transportera rapidement des missiles supersoniques qui garderont leurs qualités de manœuvrabilité leurs autorisant des cibles mobiles comme fixes, et ça c’est une vraie avancée.

        • E-Faystos dit :

          Pour ma part, je le réfère à Méta-Défense qui annonce aussi des capacités semi-ballistiques pour les bolides de l’Est.
          Donc pas avancée, juste rattrapage.

    • wagdoox dit :

      c’est pas si simple mais il y a du vrai.
      les missiles furtifs, c’est bientôt du passé et meme aujourd’hui on les détecte mais trop tard.
      L’hyervitesse permet d’atteindre le meme objectif surprendre.
      La manoeuvrabiltié des hyper c’est le prochain objectif et déjà celui du ASN4G (avec des gouvernes fluidique par exemple)
      Celui de voler bas, sera aussi un objectif…
      Le DF21 n’a aucune capacité autopropulsive, le zirkon oui, donc il pourra perdre de la vitesse manoeuvré et en reprendre.
      Si besoin et si possible utilisé la verticalité pour faire tout ca

    • Ion 5 dit :

      Ce genre de missiles sont une vraie avancée… sont cantonnés à des cibles fixes etc.
      Ah, bon? Quelle dommage que les russes ne soient pas au courant de votre « expertise »…
      Parce que selon le journal « Krasnaya Zvezda », le « Stars&Stripes » de la Russie, il ne destineraient plutôt aux grands navires de surfaces PA, croiseurs, destroyers, frégates…

      D’autre part, revoyez votre copie sur la furtivité des missiles hypersoniques, notamment en raison de leur couche de plasma en surface de contact.

      Pour finir, évitez de nous bassiner avec la Suisse, et envoyez nous le rayon de virage concret du Kinjall, ou son estimation en chiffres. Les adjectifs le qualifiant (ce virage), on les trouvera nous mêmes, ne vous inquiétez pas.

      • Michel dit :

        C’est pour cela que les Russes veulent construire des PA…….Si un Gan peut être dézingué par ce type de missile pourquoi les Russes s’entête pour posséder des PA comme les Chinois d’ailleurs ?
        Pris a fragrant de délit de pipeau….
        Surtout que nous savons pas ce que possède les US ! Ils n’en font des tonnes de propagande !
        C’est pour cette raison que je pense que ce genre d’information n’est faites que pour une communication interne aux pays qui l’annonce, principe de base de tout pays à régime quasi totalitaire économiquement est fragilisé…. et pour dire vous voyez c’est nous qui avons la plus grosse……

        • durieux dit :

          Pour développer la compétence dans l’éventualité d’opérations amphibies. Il y en a qui peuvent les intéresser.

        • REIS dit :

          « C’est pour cela que les Russes veulent construire des PA »
          Encore un troll.. oui bien sur, d’ailleurs les russes sont obsédé par les PA pff pipeauman

        • Ion 5 dit :

          C’est la question que vous devez avant tout poser à nos marins. On a des porte avions opérationnels depuis le Béarn. Aucun n’a jamais été invulnérable. Ce qui ne veut pas dire qu’ils ne pouvaient servir à rien…

          Probablement que les US n’ont rien de ce genre, au niveau opérationnel. Ce qui ne veut pas dire qu’ils sont en retard dans tous les domaines…

      • Carin dit :

        @Fion5
        Vous avez raison.. j’ai voulu être gentil avec la Russie et lui accorder une possibilité de faire virer leur super, extra missile, ce que personne d’autre ne peut faire.. mais en vérité la seule ligne que peut suivre ce genre de missile c’est la droite.. donc ce missile est un gros caca, sortie tout droit d’un de vos 5 fions…

        • Ion 5 dit :

          @Carin
          Vous avez raison, ce ne sont pas les caractéristiques techniques ou les lois de la physique qui décident de la capacité des russes à faire virer leurs missiles, mais votre gentillesse et votre bon vouloir…

          A la revoyure « sacamerde », quand t’auras acheté un cerveau…

  10. Michel dit :

    Des scientifiques ce sont penchés sur ces fameux missiles hypersoniques, la conclusion c’est plus une arme politique que militaire….
    Car la signature thermique peut être repérée par tout un tas de satellites militaires dès son lancement…. moi je demande à voir de visu, quiz de la manœuvrabilité ? si il vise un GAN le résultat sera un gros plouf !
    De plus les représailles à ce genre d’attaque seraient probablement cinglantes

    • wagdoox dit :

      C’est vraiment pour les missiles balistiques pas les stato ou superstato sauf friction mais là le satellite….
      La manoeuvrabilité n’est pas problématique si le missile peut moduler sa vitesse, là encore les stato, c’est pas pour rien que le zirkon est LE missile anti navire hyper et pas juste un dérivatif de kindjal .
      Je me méfie beaucoup des armes miracles comme le furtif partout à l’époque mais l’hyper reste un solide avantage (qui ne fera pas tout non plus) comme le furtif ne fait pas de miracle, il reste une donnée importante.

      • Michel dit :

        Jusque à preuve du contraire il y a frottement dans l’air dès son départ donc une source chaude et si en plus il vole à Mach 5/ 6 vous croyez vraiment que les satelittes militaires ne vont pas les détecter …. Je crois rêver….
        Un exemple les radars du Monge peuvent suivre un missile balistique des cotes Landaises jusqu’aux Antilles, résolution une pièce de 5 Francs (d’avant 2000) détectable à plus de 100 kms…

        « Depuis 2014
        1 radar NORMANDIE de trajectographie et analyse en bande L (NOuveau Radar du Monge pour ANalyse, Détection et Identification Électromagnétique); installé en 2009 par Thales, antenne de 14,4 m de diamètre, multicibles, 62 tonnes, portée théorique en écho de peau de 4 000 km sur une SER de 1 m²4. »

        « 2 radars Armor de trajectographie et analyse en bande C, construit par Thomson-CSF, antenne de 10 mètres de diamètre pouvant suivre les trois cibles simultanément, 47 tonnes5, 5 gigahertz de fréquence, puissance moyenne de 20 kW, portée théorique en écho de peau de 6 000 km sur une Surface équivalente radar de 1 m². Compatible avec les répondeurs radar IRIG en bande C. »

    • Parabellum dit :

      Il est temps de se réveiller et de revoir nos moyens de frappe autrement que pour taper des motos et des Toyota au Sahel…un porte avion sera une cible pour l hyperveloce imparable…ou sont nos missiles du même type ? Ou sont nos drones longue portée? Encore une guerre de retard ?

    • PeterR dit :

      Si ce sont les mêmes scientifiques qui disaient, par exemple, que le Covid n’arriverait pas en France, puis qu’il ne passerait pas l’été, etc … je suis pleinement rassuré.

      C’est d’ailleurs pour ça qu’après l’avoir dénigré les US mettent les bouchés doubles pour rattraper leur retard (un peu comme ceux qui disent que les PA sont has been mais qui comptent en mettre un paquet à flot.

      Concernant le fait qu’il n’y ait pas moyen de gérer la trajectoire d’une telle arme peut-être que oui, peut-être que non. Il faut faire confiance au géni humain quand il s’agit de s’entre tuer et ne pas oublier qu’on est capable du pire comme du meilleur mais c’est dans les pire qu’on est le meilleur. Et c’est tout l’art de la propagande. S’il y a le moindre doute il faut imaginer pouvoir contrer la menace. Et c’est bien ce que tout le monde est en train de faire si je ne m’abuse.

  11. Patrickov dit :

    La grande Russie propulsée par Poutine avance à grand pas, l’industrie de l’armement tourne à plein régime, les pays arabes sont de potentiels clients, les armes russes trouveront preneurs assez facilement, un autre allié le Venezuela devra modernisé son armée avec l’aide de Poutine.

    • joe dit :

      Vous faite un duo avec ‘jean-claude baumann’ ou s’agit-il simplement du même troll usant de plusieurs pseudos ? Juste par curiosité, la réponse en fait n’a aucun intérêt 🙂

      • Jean (le 1er) dit :

        Je trouve la qualité des interventions de Patrickov bien supérieures à celles de JP Baumann. Je parierai pour 2 trolls distincts.

    • Oeil de Moscou dit :

      Le Venezuela qui n’est même pas capable de raffiner son propre pétrole ? Mort de rire !

    • Alain d dit :

      Qu’est on en a à cirer du Venezuela?
      C’est déjà une armée rikiki complètement à la ramasse, et avec quelle économie ce pays pourrait se payer du matos neuf?
      Déjà que les entreprises russes et chinoises se retrouvent avec des investissements dépréciés.
      Ce n’est pas avec cette nation que ta chère Russie va se refaire une santé !

    • REIS dit :

      Le pire c’est que ca marche, des gens réagissent à son trollage ! ^^

      • Patrickov dit :

        @REIS ils sont marrants n’est ce pas 😉 comme quoi l’extrême droite c’est niveau bac à sable

  12. erric dit :

    se missile sera un tueur de porte avions et de navire
    riens que impact avec la vitesse il coupe le navire en deux est a la charge explosif de tout anéantir

    • Wagdoox dit :

      C’est tout le contraire la puissance cinétique d’un missile n’a jamais été un atout pour un missile anti navire. Ça rentre d’un côté, ça resort de l’autre.
      La charge explosive est la pour ouvrir une voie d’eau, pas tout anéantir. On parle d’un charge de 200kg pas 700kg comme à l’époque du p800.

    • Dodo dit :

      Et pourtant on attend toujours de voir de telles images qui confirment la belle théorie que les russes ou les chinois veulent faire avaler.
      Car ce n’est pas la vidéo d’un missile qui part qui démontre quoi que ce soit, ça fait 70 ans que ça existe.

      Ils peuvent raconter ce qu’ils veulent, déclarer les succès qu’ils veulent, tant qu’ils ne montrent pas clairement aux yeux du monde l’impact sur un navire (bon à couler) surtout en mouvement , ça reste tout aussi crédible que le programme « guerre des étoiles » des américains, une avance et des armes psychologiques.

      Pourquoi ne diffusent-ils pas ce genre de vidéos et se contentent de déclarations et d’images de missiles qui ne changent pas fondamentalement d’autres missiles et dont on fait dire ce qu’on veut ? Qu’on fabrique un gros SCALP avec une belle charge propulsive, on dira au reste du monde qu’il est hypersonique, qu’il est capable de frapper au mètre près une cible, y compris en mouvement, qu’il est impossible à intercepter et c’est bon.

    • Royal Marine dit :

      Mais peut-il y avoir impact, alors qu’un bateau évolue lorsqu’il détecte une menace?
      Réfléchir avant d’écrire semble être au-delà de votre portée… Quel dommage, petit troll!

    • Oeil de Mscou dit :

      Avec des Si on met Paris en bouteille

    • aleksandar dit :

      @erric
      Seul problème, les russes n’ont jamais mis l’accent sur la destruction de porte-avions ou de navires.
      Mais de cibles terrestres stratégiques ou tactiques

  13. Rambo des bacs à sable dit :

    Pourrait, devrait, semblerait… Avec le conditionnel on arrive facilement à faire peur au gens.

  14. Thierry dit :

    Il s’agit visiblement d’un missile anti-radar contre les batteries de missile anti-aérienne et là je ne vois pas du tout l’intérêt de l’hypersonique vu que la cible ne se déplace pas ou peu, ça peu même être un sérieux inconvénient si le missile n’a pas le temps de se verrouiller sur la source radar car ces radars ont aussi des contre mesures et leurres.
    Rater plus plus vite la cible voilà ce qu’ils auront, l’hypersonique est un argument marketing et a en vérité peu d’application utile dans le réel.

    La Russie est dans le marasme, n’a pas de réponse au bouclier antimissile et s’enferme dans une théorie fallacieuse de l’hypersonique qui est une propagande à vocation politique pour faire croire à la population que Poutine a une riposte quand ce n’est pas le cas. Il n’y a que la Russie qui communique sur l’hypersonique.

  15. Gandalf dit :

    Peut etre commencer par finir les moteurs pour ce bouzin toujours au stade de prototype avant de faire des plans sur la comete avec un hypothethique missile hypersonique

  16. MERCATOR dit :

    Arme inemployable et dangereuse pour celui qui la mettra en œuvre ,repérable dès son lancement , rien ne permet bien évidemment de savoir si sa charge est conventionnelle ou nucléaire,et étant donné le peu de temps de réaction , la réponse du pays ou de l’unité visés sera forcément une contre frappe nucléaire par SNLE.

    • Michel dit :

      Ou 300 à 500 missiles de croisières à charge conventionnelle (Les US possèdent 4000 missiles de croisières en stock permanent)…..

      • MERCATOR dit :

        @ Michel ;

        Eh bien non les missiles de croisière font entre 800 à 1000 kilomètres par heure , alors que le missile Kinjal est donné pour 10000 kilomètres/heure , si ce dernier était tiré à 1000 kilomètres de distance , il ne lui faudrait que 6 minutes pour atteindre sa cible et partant, on aurait à peine 4 minutes pour prendre une décision de réaction, alors qu’il en faudrait, pour les tirs de représailles des missiles de croisière 60. Ce qui confirme par la même occasion que les armes hypersoniques étant peu précises sont à l’évidence faite pour être munis de charges nucléaires .

        • Michel dit :

          Vous n’avez rien compris ou vous ne savez pas lire, je parle de représailles ……avec des missiles de croisières largués avec les bombardiers US B52, B1, B2, ou lancés à partir des SNA, SNLE ou SSGN portées données à 2500Km max …… Et je ne parle même pas des navires de surface à même de lancer ces missiles …..
          quand vous en « prenez »500 en quelques heures, c’est une attaque de saturation cela fait quelques dégâts quand ça tombe……car que le vous ou pas ils en passent toujours un paquet surtout si avant vous avez une attaque de type brouillage électronique

  17. werf dit :

    La version développée pour le SU57 est plus compacte et moins lourde, d’après les informations données par les médias russes. On est loin des 6 m du GZUR, ce qui permettrait l’emport en soute de 2 missiles…

  18. Raymond75 dit :

    La majorité des grandes les villes européennes sont situées à, 1500 km au plus de Kaliningrad, soit à 4 mn de vol de ce futur missile qui sera nucléaire.

    Je vous conseille d’aller vous établir en Libye, un pays que l’armée française à libéré de l’oppression.

    • Gandalf dit :

      Quel troll. Rien d’autre a fouttre? Pour info l’Europe dispose d’an arsenal nucleaire et malgre ses defauts, Putin n’est pas un abruti.

  19. Moujik13 dit :

    En attendant, écoutons le doux bruit des réacteurs du Su 57 (ancienne génération).

    https://youtu.be/Zid1Nv-FfyQ

    • berger dit :

      ca chante au ñoins aussi beau que les rafales qui font les zouaves au dessus de a tête tous les jours

  20. Ion 5 dit :

    « Il n’y a que la Russie qui communique sur l’hypersonique. »
    En même temps, il n’y a que la Russie qui l’utilise de manière opérationnelle…
    C’est un fait.

    La com, ce n’est que de la com (du blabla), pour tout le monde et pas seulement pour les russes…

    • Carin dit :

      @Fion5
      Vos copains russes nous ont fait le même cinéma avec leurs super, extraordinaires torpilles à cavitation, qui fendaient les flots à 300km/h, ça a fait les choux gras de RT et Sputnik pendant des mois, propagande largement relayée par tout un tas de guignols.. et puis plouf, plus rien.
      Question: pensez-vous que ces super torpilles équipent la flotte de soums russe?
      Parce que si c’est le cas, nous pouvons arrêter la R/D sur des détecteurs de plus en plus performants pour les localiser, ces soums ne représentent plus un quelconque danger.

      • Ion 5 dit :

        Spoutnik c’est fait pour les c… comme vous.
        Si vous aimez perdre votre temps et bouffer la m…de mes 5 fions pourquoi pas…

        Pour les autres, que le Kinjal soit opérationnel à l’heure actuel est un fait.
        Qu’il ait déjà la capacité d’être guidé sur une cible mobile, c’est votre délire, pas le mien.
        Que les forces armées (la marine) envisagent de l’utiliser et de le guider sur des cibles pas trop mobiles comme les gros navires, pourquoi pas. Ils ont expliqué comment, vous n’aviez qu’à suivre plutôt que d’éructer vos imbécilités.

        Vous la R/D? Ah ah ah, c’est ma meilleure… Je ne savais pas que c’était réservé aux débiles mentaux!
        Vous m’avez-mis de bonne humeur pour la journée!

    • vrai_chasseur dit :

      @Ion 5
      « il n’y a que la Russie qui l’utilise de manière opérationnelle » :
      Si vous avez une source qui démontre qu’un missile hypersonique russe (ou de toute autre nationalité) a réussi à frapper une cible EN MOUVEMENT, je suis preneur.
      Parce que même les généraux US ont participé à la construction sociale de la légende sur ces missiles notamment russes, pour avoir des budgets R&D en plus.
      techniquement cela ne préjuge pas qu’on n’y arrivera jamais. Cependant, vu les contraintes des lois de la physique à vaincre, d’un strict point de vue efficacité militaire, la valeur ajoutée d’un missile hypersonique est assez négligeable au regard de son coût de R&D et de mise en oeuvre, par rapport à un missile de croisière récent.
      cf http://spectrum.ieee.org/tech-talk/aerospace/military/hypersonic-missiles-are-being-hyped

      • Ion 5 dit :

        Je ne vois pas le rapport entre le déploiement du Kinjal depuis 2017, et sa capacité avérée en 2021 à frapper une cible en mouvement.
        Comment voulez-vous que je le sache?
        Ce que disent les journaux spécialisés (russes et autres), c’est qu’il est possible de le diriger à partir d’un satellite ou d’un AWACS.
        Il y a un truc délirant dans la dernière assertion, ou quoi? Je veux bien reconnaitre mes (leurs) torts mais il faudrait m’expliquer pourquoi…

        Vous parlez des contraintes, des lois de la physique etc, mais ne fournissez jamais aucun chiffre.
        Je vous respecte mais vous voulez qu’on discute de quoi?

        • vrai_chasseur dit :

          @Ion 5
          Laissez-moi vous aider. Lisez par exemple ceci :
          http://scienceandglobalsecurity.org/archive/sgs28tracy.pdf
          Désolé c’est en anglais mais les équations et les courbes parlent d’elles-mêmes.
          En synthèse si vous n’arrivez pas au bout du document, scientifique donc assez aride à lire :
          – même avec toute la bonne volonté du monde et en poussant les paramètres physiques à fond, force est de constater que tout ce qui est annoncé en hypersonique va de la simple exagération au carrément faux.
          – Si vous voulez influer sur la trajectoire du missile, notamment en phase terminale pour verrouiller une cible en mouvement, il vous faut ralentir le missile pour le contrôler. Il ne vaut alors pas mieux qu’un simple missile de croisière. Sinon à Mach 10, le ‘kill circle’ est de 250 km de diamètre. Ce qui signifie que l’erreur de trajectoire peut vous faire frapper Beaune si vous visiez initialement Genève.
          – le ratio coût / bénéfice des missiles hypersoniques n’est pas favorable. Ne pas oublier que les véhicules hypersoniques planants existent depuis que les scientifiques nazis ont inventé leur SilberVogel, cf http://www.astronautix.com/data/saenger.pdf.
          S’ils étaient si décisifs que ça en conflit, on les aurait déjà utilisés depuis longtemps (faites confiance aux américains, ils ont tout piqué aux scientifiques nazis) et on n’en parlerait pas comme d’une arme ‘révolutionnaire’.
          Le seul intérêt de l’embarquer sur un Mig 31 ou un futur Su-57 est de gagner quelques précieuses secondes sur la détection de départ du missile. Mais il reste totalement vulnérable aux armes anti-missiles actuelles s’il cherche une cible en mouvement.

          Je vous accorde volontiers que la communication politique est très bien faite. Elle joue avec subtilité sur les quasi-vérités génériques et omet les défauts : on ne saurait blâmer ceux qui se laissent convaincre.
          Après tout, le ‘Star Wars Speech’ de Reagan a été très efficace et a fait école.
          Notez enfin que tous les pays qui vantent l’hypersonique comme arme absolue anti-PA sont ceux qui investissent le plus pour mettre des PA à flot.

          • Ion 5 dit :

            @ vrai

            Je n’a pas de chiffre de résistance concernant le « Kinjal ». Mais ils doivent être « élevés » en conséquence de la grosse enveloppe du missile dont l’épaisseur lui sert avant tout à se protéger de la chaleur engendrée par le frottement. Je ne me risquerai pas à donner un chiffre…

            Pour un Iskander volant à 1 600 m/s en trajectoire circulaire à 20 g, le rayon ferait 128 km. Ca peut paraitre peu au premier abord comme possibilité de variation de trajectoire, mais pourrait être suffisant pour corriger sa course sur celle d’un gros bateau bien inerte ou échapper à l’interception de missile volant deux fois moins vite que lui…

            En attendant on parle du Kinjal ici, « on » sait qu’il a explosé en février une cible équivalente à une camionnette à 1000 km de distance et qu’il est capable de louvoyer sur sa trajectoire pour déjouer les défenses antimissiles.

            D’aucuns parlent de « coup de bluff » et c’est leur droit.
            En attendant je les invite à cesser d’être « c… » sur les faits avérés suivants:
            – Le Kinjal EXISTE en 2021
            – Il est bel et bien hypersonique
            – Il est en service sur des MiG-31K

            Le reste est du domaine de la spéculation, « la vérité » sera découverte en 2050 si les règles de consultation et d’ouverture des archives russes ne changent pas d’ici-là…

    • Thierry dit :

      Vous voulez dire, qui l’utilise à l’entrainement, parce que dans les conflits dans lesquels la Russie est impliqué on ne voit rien venir, plutôt étrange étant donné que pour les nouvelles armes thermobarique par exemple, Poutine n’a pas hésité à les utiliser dans tous les conflits (de l’Ukraine à la Syrie) et même la vendre à d’autres pays.
      ça n’est pas la première fois que la Russie bluff, déjà à l’époque soviétique ils faisaint défiler sur la place rouge des missiles ICBM qui n’étaient toujours pas au point, ça n’était qu’un simple camion tracteur avec un gros tube inerte dessus…

      • Ion 5 dit :

        Ce n’est pas la première fois que la Russie (ou l’URSS) fait un bluff, mais c’est pareil pour les Etats-Unis et les autres nations.
        Le problème est qu’elle ne bluffe pas tout le temps et en fin de compte, ni moi, ni même vous ne le savons en temps réel.
        Pour ce qui est de « nos moutons », je ne vois pas l’intérêt d’utiliser le Kinjal contre les barbus* et officiellement elle n’est pas en guerre avec l’Ukraine. Surtout compte tenu de son coût… Au peut discuter autant qu’on veut sur l’économie russe, mais constater simplement que le pays n’a pas des moyens illimités.

        Pour l’instant, tout ce qu’on sait c’est qu’un Kinjal a fait mouche dans l’eau, sur une cible virtuelle censée être en déplacement. Interprétez le comme vous voulez, mais compte tenu de la monotonie de la vitesse et de la trajectoire de « la cible », pourquoi pas?
        * des bombes normales, inertes y suffisent amplement.

  21. Thierry dit :

    Les munition rôdeuse (hybride entre un drone et un missile) ne sont pas hypersonique du tout, très lente même, mais avec une capacité à rester en l’air très longtemps pour frapper à tout moment selon les opportunités qui se présentent et avec une précision exceptionnelle, ont déjà prouvé leur suprématie au combat réel lors du conflit entre Azerbaïdjan et Arménie.

    Ce concept là vaut mille fois mieux que ces soi-disant armes supersonique qui dans la plupart des cas ne trouveront pas leur cible, car restant trop peu de temps en l’air. Quand à la précision, n’en parlons pas… Rapidité n’est pas efficacité.

    • Jaguar dit :

      @ Thierry cela dépend pour quelle cible. La munition rodeuse est tirée sans avoir une cible précise en ligne de mire et c’est une arme pour du combat à une distance de quelque dizaine ou centaine de kilomètre.

      L’arme hypersonique devrait a priori, si elle entre bien en service, être tirée sur des grosses cibles fixes type bâtiments officiels d’un pays a des distances bien plus grandes.