Le scénario d’une baisse de la commande d’avions F-35A pour l’US Air Force se précise

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

246 contributions

  1. Clavier dit :

    Si les Américains veulent reconstruire des F 16, c’est vraiment un retour vers le passé ….
    Cela en dit long sur l’horreur aéronautique qu’est le F 35….

    • Namroud dit :

      Vous avez raison mais ce qui me surprend c’est le nombre de pays qui le possèdent actuellement hormis usa: canada, Israël, Italie, Australie, Norvège et ceux qui l’ont commandé Japon, Belgique, Corée du Sud, Pays bas, Belgique, émirats arabes unis, Qatar et peut-être prochainement Grèce

      • Aymard de Ledonner dit :

        Il va y avoir un gros souci surtout pour ceux qui pensent pouvoir basculer sur du 100% F35. Or c’est le cas pour la Norvège, la Belgique et les Pays-Bas. Il va y avoir un gros problème pour assurer la police du ciel en Europe du nord. Les britanniques auront encore leurs eurofighters mais ils déjà du mal à surveiller leur zone donc on ne peut attendre d’eux beaucoup plus surtout avec des coupes dans leur budget.
        Donc certains de ces pays seront contraints de compléter avec un autre avion.
        Israël a le F15 et tous les autres pays cités me semblent avoir un chasseur à coté de leur F35 pour la chasse.

        • Matthieu dit :

          Autre option beaucoup plus probable : ils vont faire comme si ça passait, en faisant le pari qu’il n’y aura pas de gros problème dans les années à venir (hypothèse la plus probable pour ces pays).
          Au pire, de temps en temps il y aura un petit scandale car le F-35 n’aura pas pu rattraper un Boeing s’étant égaré…

      • fabrice dit :

        Le F35 n’a de cohérence que s’il fonctionne avec une panoplie d’autres appareils, des drones de guerres électronique, des drones kamikazes ou tueurs, des drones armés, des drones de renseignement, des F15, des F16, des batteries de missiles sols airs, sols sols, des bateaux, des Forces spéciales, des unités cyber, tous intégrés dans un réseau numérique qui permet à chacun de voir ce que voit l’autre. Le but du F35 est de détruire des cibles vitales et de laisser passer ainsi le passage aux autres avions non furtifs mais meilleurs dans d’autres domaines (supériorité aérienne, camions à bombes etc…). Son 2ème but est d’être une mine de capteurs d’infos. Il faut un mixte, le F35 seul ne suffit pas. Vous noterez qu’aujourd’hui en Israël la grande majorité de l’activité aérienne militaire est faite par les drones et il en emploie beaucoup. Le F35 est un bélier et une tour d’information, il casse le mur, l’infanterie (drones, F15, F16…) suit. Il y a quelques temps, un missile sol air syrien a visé un avion israélien qui a alerté un système Iron Dome ou Arrow qui a abattu le missile. Tu as un multiplicateur de force, l’avion n’a plus besoin à la limite d’emporter autant de missiles air air, le rôle sera remplie par la DCA au sol. Je pense sincèrement que les Israéliens savent ce qu’ils font. Si l’armée n’était pas contente du F35, celà se saurait.
        Le multi rôle Rafale lui, face à une DCA dense, que va-t-il faire ? Une attaque par un missile très longue portée à distance de sécurité ? Il y a des défenses anti missiles efficaces sur le marché, le missile ne passera pas et ça coûte une blinde ce genre de missile. Le Rafale ne sera efficace que dans des actions loin des bases sur des cibles faiblement défendues ou sa relative autonomie et sa polyvalence sont utiles.

        • oryzons dit :

          Bla bla bla.

          Le F35 poursuit son déclassement inéluctablement, et ce même chez ses meilleurs défenseurs.
          Il n’y a pas encore si longtemps c’était le meilleur dans tous les domaines, le must have.
          Maintenant c’est un awacs et un bombardier furtif pour du Sead.
          Alors sur le côté « awacs », faut arrêter le bullshit. C’est juste un avion de chasse avec un radar AESA d’avion de chasse et des capteurs. Bah comme le Rafale en fait. Qui a aussi trois antennes AESA en plus, et un bien meilleur capteur optronique.
          Sur le côté bombardier alors là il va falloir m’expliquer : combien et quelles bombes en soutes ? 2 pauvres bombes. Et 2 pauvres missiles pour la défense. Tout cela avec un rayon d’action ridicule.

          Ces limitations conviennent parfaitement aux israéliens : ils sont au contact direct de leur théâtre d’opérations.
          Contrairement à ce que vous dites ce n’est pas le F35 qui ouvre la voie aux autres, mais la supériorité aérienne israélienne qui lui permet d’évoluer en toute tranquillité. Il « n’ouvre » rien du tout comme vous dites, il fait de la frappe sur quelques cibles bien choisies : stocks de munitions du Hezbollah, ou installations nucléaires iraniennes par exemples. C’est un avion « spécial ops » et taillé pour les Marines.

          Mais ce qui convient à la situation d’Israël très particulière et uniquement parce-que d’autres avions sont présents en masse, ne convient absolument pas à ceux qui ont besoin de défendre leur espace aérien ou à ceux qui veulent pénétrer l’espace ennemi dans une projection lointaine.

          Tout cela avec une maintenance dégueulasse, un coût de MCO ridicule, et qui ne baissera pas de l’aveu même d’officiers US.
          Des limitation techniques.
          Des moteurs qui vont se révéler être eux aussi un cauchemar.
          Un appel à l’aide désespéré aux Université US pour essayer de régler les problèmes logiciels.

          Comme je l’ai dit, le F35 est encore une fois un avion de LM qui est en réalité ultra spécialisé mais a été vendu comme une merveille qui sait tout faire mieux que les autres.
          A un moment donné il faudra peut-être se rendre compte que LM n’a jamais fait que des avions très spéciaux.
          Les US ont « tués » leurs concepteurs historiques de F16 / F15 / F18 pour donner les clés du camion aux ingénieurs (et aux financiers) de LM, parce qu’il fallait des « Game changer ».

          Résultat deux fiascos plus tard on reprend les planches du F15 et du F16.
          Un fiasco.

        • Michel dit :

          La plupart des radars de « voient » pas le Scalp car c’est un missile furtif qui vole encore plus bas que le Tomahawk, une des preuves les Russes avec leur S400 en Syrie non pas vu aucun des missiles de croisière tirés depuis les Fremm ni par les Rafales…. ce qui leur pose des soucis d’ou la multiplication des systèmes de défense anti aérien multicouche et je ne suis pas sur que meme quand il le détecte c’est trop tard……
          D’ou peut être son cout élevé car il a cette capacitée……

        • E-Faystos dit :

          Le Rafale reste un appareil « Discret ». Avec une SER équivalente à un « petit oiseau en métal » : selon. Ses fan, une hirondelle et selon ses détracteurs, probablement un couple d’autruches.
          .
          Toujours est-il que quand les USA vont se frotter au radar trans-horizons, même de facture Iranienne, ils y laissent leur drones.
          Des drones furtifs, qui plus est.
          On peut supposer que ses appareils sans pilotes possèdent des systèmes de guerre électronique moins performant que des avio s pilotés.
          Mais le doute persiste…
          furtivité : X/ missiles : X+3.
          .
          Au final, le tir à distance, c’est toujours mieux que de risquer un pilote dans un appareil prêt dans cinq ans.

      • E-Faystos dit :

        @ Namroud
        La réponse est: vente sur plan.
        La communication initiale vantait:
        -Un successeur au F16 interopérable 100% avec les USA
        -un avion à coût maîtrisé car utilisant des technologies incurvées dans le F22, et donc très en avance.
        La contrepartie étant que pour contenir les coûts du trois-en-un (F16/Harrier/Hornet(s), il fallait produire massivement.
        5 milliairds furent arraché aux Européens trop content de snober le Rafale Français, dénoncé comme cher, très cher, et technologiquement inférieur car la Furtivité était une exclusivité US.
        .
        Enchaîné dans un programme dont il n’avaient que des miettes, et pressé par les US de mettre la main au pot, le F35 à profité du poids politique outre Atlantique. Car les Européens sont tellement affecté par « les dividendes de la paix » qu’ils doivent se mettre à plusieurs pays pour aligner 100 F 35.
        .
        Et si ils songent à de nouvelles commandes, c’est que les estimations initiales pour sa disponibilité étaient fausses.

      • Stoltenberg dit :

        C’est donc peut-être parce que la proposition « Cela en dit long sur l’horreur aéronautique qu’est le F 35…. » est fausse. Nombreux sont les pays qui parlent de maintenir en parallèle une flotte d’avions de 5gen et 4gen++, ce qui permet d’optimiser le ratio coût/résultats.

      • Royal Marine dit :

        Vous oubliez, semble t’il, les pressions subies par les politiques de ces pays, et les valises de billets qui ont circulées… Sans compter le chantage à la protection US… D’autre part, EAU et Norvège n’en ont pas commander à ce jour… Enfin, je ne comprends pas pourquoi la Belgique compte double?
        Vous oublier également de précisez le manque d’enthousiasme évident des pays ayant reçu leurs premiers exemplaires, après avoir crié sur tous les toits qu’ils avaient choisis le « meilleur avion du Monde », en omettant le fait que ce soit sur slides… De même que les questionnements soulevés en Belgique, aux Pays-Bas, en Australie, en Grèce, en Suisse, en Grande-Bretagne, etc., … par ces commandes ou même leur simple admission dans les choix possibles…
        Vous omettez également de préciser que certains pays ont refusé même l’idée de les voir concourir dans les derniers appels d’offre… Inde, Malaisie, etc., …
        On apprendra, 40 ans après comme pour le F 104, la somme de corruption qu’il a fallu pour que le F 35 soit commandé par les « alliés » (esclaves?) de l’Amérique…

        • Jean (le 1er) dit :

          Si, la Norvège à commandé le F35 et a même reçu les 1ers. D’ailleurs en nov. 2020 des F35 norvégiens, et des F16, ont été envoyés pour intercepter des TU-142 accompagnés d’un MIG-31

          • Matthieu dit :

            Les MiG-31 ont dû sortir les aérofreins pour laisser les F-35 les rattraper !

          • Ion 5 dit :

            Heureusement qu’ils sont là les F-35. Pour les humilier…
            Un Toupolev 160 pris en tenailles par deux de ces avions le 3 novembre 2019 au dessus de la mer du japon, leur a faussé compagnie en reliant les ailes et forçant à M 2:08!

            Le truc se serait moins bien passé avec des vieux F-15.

    • Kolkot dit :

      Je pense que c’est une fumisterie pour induire les adversaires en erreur…
      F18 ensuite F15 ensuite F16 .. ils auraient pu les acquérir il y a longtemps de cela, pourquoi ils n’en parlent que maintenant

      • v_atekor dit :

        Ils auraient pu en acquérir mais ne l’ont pas fait en attendant le F35 qui devait les remplacer.
        .
        Ils en on marre de claquer des millions pour un avion qui n’est toujours pas prêt, parce qu’ils comptaient sur le F35, parce qu’il y a probablement des annulations de capacités/nouveaux retards parce que LM a su faire patienter trump, parce que le rétrofit des modèles anciens au nouveau standard va être un massacre industriel colossal, et parce que biden a probablement dit stop.
        .
        On le voyait venir depuis longtemps. Les premiers qui l’ont vu venir sont chez Boeing avec les F15SE il y a déjà 5 ans…

      • Müll Pacha dit :

        Ouais, comme dirait Sun Tzu : « semble faible quand tu es fort »…

        Par Toutatis, je ne savais que l’armée de l’air américaine était aussi forte…

      • Grosminet dit :

        @ Kolkot

        « errare humanum est,perseverar diabulicum » 😉

      • Armand le grand dit :

        c’est à cause des lobby de LM

  2. Grosminet dit :

    Les cocus comptez vous !

  3. Patadouf dit :

    Pour les Belges y’en a plus,
    pour les Belges y’en a plus,
    ce sont des tireurs au ….. !!

  4. v_atekor dit :

    Si ça intéresse certains, j’ai la recette du rôti de chapeaux fourré à la veste retournée ?

  5. ULYSSE dit :

    C est ce sur quoi nous devrions nous diriger. Doubler la réflexion sur le SCAF par l étude d’un monomoteur de la classe des M2000, conduite par la BITD français et avec le cas echeant la participation de l’Espagne, l’Italie, la Tchéquie. L avantage serait triple ; disposer d un plan B en cas d’échec du SCAF, équiper l’AA d’ un avion dont le coût d exploitation serait raisonnable,notamment pour les OPEX, au côté du SCAF, réservé a des missions a forte valeur ajoutée, disposer d’un produit accessible pour l’export, ce que ne sera pas le SCAF tant en raison de la politique restrictive allemande, que de son coût.

    • Meiji dit :

      De toute façon le Scaf on devrait le faire tout seuls , ou alors avec les Espagnol ou les Italiens.
      Les Allemands ça ne sert a rien, on va dépenser des fortunes pour perdre du temps et ne rien en tirer.
      Ils voudront un avion pour eux, avec un transfert de technologie pour eux, et ils bloqueront une grosse partie des ventes a l’export.
      Le Rafale n’est pas un succès a l’export, mais est ce qu’on aurait pu en vendre a l’Egypte ou au Qatar avec l’avis du parlement Allemand?
      Ils veulent développer le Scaf avec nous, c’est déjà le bordel, tout ça pour une commande d’une centaine d’exemplaires avec un avion qui ne nous conviendra pas, une indépendance perdue et pas de projets exports dans plusieurs pays.
      On doit vraiment le faire sans eux, quitte a laisser tomber le successeur du Leclerc et acheter sur étagère quelques dizaines d’exemplaires d’un char lourd chez les Coréens, les Anglais … ou les Allemands. La filière est quasi morte de toute façon.

      • Carin dit :

        @Meiji
        Vous savez en mode stationnaire, le léopard 2A7 ou l’Abrhams américain font aussi bien qu’un Leclerc… mais dès qu’on passe en mode dynamique, aucun de ces chars n’a la précision d’un Leclerc… et la guerre se fait beaucoup en mode dynamique…
        quant à la soit disant fragilité de son moteur… je connais une demi-brigade de la légion étrangère qui est équipe de Leclerc, et qui se trouve aux EAU, où je suis sûr qu’ils font des exercices avec les Leclerc Emiratis qui eux sont équipés d’un moteur allemand. Et quand KNDS fait un Leoclerc ils pourrissent un peu l’excellente tourelle du Leclerc en la montant sur un châssis de Léopard, pour la simple raison que cette tourelle est faite pour s’accorder parfaitement avec un système de suspensions oléo pneumatique, pas avec un système barres de torsions.

        • blondin dit :

          la 13 DBLE avec des Leclerc ?? j’ai du raté un épisode ! et je pensais qu’ils étaient au Larzac, pas au EAU !!

          • Carin dit :

            @blondin
            La 13 DBLE est basé au larzac, mais c’est elle qui est chargée de la base aux EAU… d’où l’emploi de demi-brigade!

          • blondin dit :

            je croyais que c’était le 5ème cuirassiers qui gérait les Leclerc aux EAU !

          • Jaguar dit :

            @ Carin Blondin a raison: c’est le 5e Cuir qui est la dénomination des unités aux EAU (57 permanents et 200 tournants) et qui aligne 15 Leclercs.

            La 13e DBLE est redevenue une vrai unité de niveau régimentaire et uniquement d’infanterie ratachée administrativement à la 6e BLB depuis le 29 juin 2016 (qui pour le coup atteint quasiment l’effectif qu’avait la 6e DLB… mais bon passons). L’ appelation demi brigade est une appelation de tradition qui était celle utilisé par les regroupements de 2 ou 3 bataillons de chasseurs et reprise par la légion dans les années 1930 pour certaines unités.

        • oryzons dit :

          La guerre ne faut pas avec des chars lourds.
          Pas pour nous.
          Les Israéliens n’ont aucun intérêt à avoir un PA donc ils n’en ont pas.
          Nous n’avons aucun intérêt à avoir des chars lourds. Conclusion ?

          • NRJ dit :

            @oryzons
            Il ne faut peut-être pas des chars lourds mais il faut des véhicules lourdement blindés. En zone urbaine ou face à des concentrations d’artillerie comme on a pu voir en Ukraine, il n’est pas possible d’éviter les coups. Donc il faut encaisser.
            Donc oui, il faut des chars lourds, même s’ils n’ont pas forcément avec un gros canon.

      • Etudiant dit :

        avec l’ Italie avec Leonardo … je comprends mais l’ Espagne ? quel technologies ? qui peut m’informer à ce sujet ??

      • NRJ dit :

        @Meiji
        Au moins vous proposez une solution concrète d’économie. Malheureusement, on peut s’attendre à ce qu’il y ait beaucoup plus de sacrifices à faire si on fait le SCAF seul. Si on le fait avec les espagnols, on pourra répartir un peu mais ce ne sont pas eux qui ont le plus de budget à y mettre. Et puis ils ont 2 industriels: Indra et… Airbus.

        Après les italiens ont le F-35 donc ce n’est même pas la peine d’y penser (à moins que vous ne souhaitiez que le Cloud de notre SCAF soit basé sur des centres d’analyse aux USA).

        Pour l’instant, le seul pays auquel l’Allemagne refuse l’exportation, c’est l’Arabie Saoudite (c’est la seule vente d’Eurofighter qui a été bloqué). Mais dites-moi, petite question simple: vous accepteriez si on vendait le SCAF à la Turquie ? L’Allemagne n’est pas hostile à la Turquie, donc ils seraient en droit de vouloir l’exporter, de la même façon qu’on voudrait potentiellement l’exporter à l’Arabie Saoudite. Ah oui mais eux ils ont pas le droit alors que nous on a raison, c’est ça ?

        La filière du MBT est proche de la mort, effectivement. Par contre la filière du blindé lourd n’est pas morte du tout. Surtout la robotique avance à grands pas avec l’IA. C’est un coche qu’il ne faut pas rater, c’est tout un pan de notre souveraineté technologique qui est en jeu. Par ailleurs, avoir des chars équipés de laser pour détruire les drones ennemis, ou simplement des chars protégés est nécessaire pour défendre les troupes qui seront sur le terrain demain. Donc penser qu’on peut économiser sur les chars en laissant tomber le MGCS franco-français ou franco-allemand me semble être une erreur monumentale. Après on n’aura peut-être pas le choix effectivement. Je pense également qu’il faudra sacrifier l’armée de terre ou la marine.

        • sentinelle dit :

          oui in fine la guerre fait des morts aussi sacrifions tout et devenons de koufars esclaves ce qui semble déjà être dans nos gênes à voir ce pays et à lire des commentaires de lecteur de science et vie si ça existe encore

          • NRJ dit :

            @sentinelle
            Si on ne fait pas le MGCS en coopération, cela signifie qu’on ne fait pas le SCAF en coopération, et donc qu’il faudra faire les deux programmes seul. Le budget de l’armée étant limité, il faudra bien faire des sacrifices. A titre d’exemple, les anglais se sont retrouvés dans cette situation, et ils ont sacrifié leur armée de terre.

        • Alpha dit :

          « Pour l’instant, le seul pays auquel l’Allemagne refuse l’exportation, c’est l’Arabie Saoudite »
          Mouais…. Souvenez-vous. En 2019, l’Allemagne bloquait les exports d’armes françaises contenant des composants germaniques vers l’Arabie Saoudite, oui, mais aussi vers les Emirats arabes Unis, l’Egypte, l’Inde et l’Indonésie…
          Ce refus portait sur des missiles air-air Meteor, l’avion de ravitaillement A330-MRTT, l’hélicoptère H145 et l’avion de transport CASA C295…
          Quant à la question que vous posez à @Meiji : Elle démontre surtout une certaine hypocrisie de votre part…
          Et à propos d’hypocrisie : En 2014, l’Allemagne avait bloqué une vente de blindés Aravis à l’Arabie Saoudite, juste après que celui-ci eut été choisi à la place des blindés Dingo proposés par … l’Allemagne !…
          Et pour mémoire : La France et l’Allemagne ont produit quelques matériels ensemble. Vous pouvez nous dire lesquels ont été bloqué par la France quand l’Allemagne a voulu les vendre ?… Huum ?…
          Enfin, vous oubliez également dans votre défense aveugle de l’Allemagne, que cette dernière a signé les Accords Debré-Schmidt, dans les années 70…
          Que disent ces derniers ? Ils précisent que la France et l’Allemagne ne doivent s’empêcher mutuellement « d’exporter ou de laisser exporter vers des pays tiers des matériels d’armement issus de développement ou de production menés en coopération ».
          C’est clair, non ?
          Et pour l’instant, force est de constater que seule la France respecte ses engagements… 😉

        • Deres dit :

          Les italiens n’ont pas le choix à cause de leur porte-aéronefs sans catapultes. Ils doivent de toute manière acheter des F35B ou renoncer à leur aviation navale.

    • Michel dit :

      Ils vont finir par revendre ceux de l’Air Force en solde …….il faut bien financer l’achat des appareils qui le remplaceront !
      Et pendant ce temps la :
      « https://www.meta-defense.fr/2021/02/19/lindonesie-va-commander-36-rafale-et-8-f-15ex-cette-annee/ »

      • NRJ dit :

        @Michel
        Pour l’instant rien n’est signé. L’Indonésie devait déjà acheter des SU-35, elle parlait d’acheter un moment des Eurofighter à l’Autriche. Bref, on a tout entendu. Donc un général qui dit quelque chose… C’est à vérifier. Tant que ce n’est pas signé, on ne peut rien dire. Déjà que les indonésiens ne semblent pas connaître les réunions sur Teams…https://www.bfmtv.com/economie/entreprises/dassault-aviation-les-discussions-avec-l-indonesie-suspendues-a-cause-du-covid_AV-202101260417.html). Il est fortement possible qu’on joue les lièvres dans cette histoire.

        • Desty dit :

          Les SU35 ont capoté à cause des menaces de sanction américaine plus qu’à cause des facilités de paiement exigées.
          L’Eurofigther autrichien d’occasion ça n’a jamais été sérieux: parce que c’est le premier modèle peu opérationnel, compliqué à modernisé, hors-de-prix à maintenir et que les Autrichiens n’en ont pas assez pour répondre aux besoins des Indonésiens.
          Pour l’empêchement des cadres de Dassault à se rendre en Indonésie, c’est vieux, ça date de la petite flambé locale de covid du mois de janvier qui les a tout de même fait passé de 16 000 à 33 000 morts. Depuis les choses se sont tassés et les aéroports ont rouvert. Dassault est allé les rencontrés il y a 15 jours… bref juste avant que ce général fasse sa déclaration…

        • Alpha dit :

          @NRJ
          Votre lien date d’un mois…
          Pas de bol : Des officiels français, dont deux cadres de chez Dassault étaient à Djakarta la semaine dernière, le 11/2 précisément. L’un d’eux était le Vice Président de la « division Offset » de chez Dassault, Michel Paskoff…
          Alors ça ne préjuge en rien de l’imminence de la signature d’un contrat, mais quand les « offsets » sont évoqués, c’est que l’on est sur la fin des négociations…

          • NRJ dit :

            @Alpha
            Ok. Je trouvais juste bizarre qu’ils ne connaissent pas Skype, Zoom et autres.

            J’aimerais être optimiste sur la vente du Rafale mais tant que rien n’est signé, je ne croirai rien. il peut y avoir pleins de raisons différentes d’arrêter l’appel d’offre notamment en cas de désaccord sur les offsets (je considèrerai donc que c’est la partie critique qui est en cours). Je ne vous rappelle pas affaire indienne…

            Après si on vend a l’Indonésie, j’espère qu’on stoppera notre offre à la Croatie. L’armée française va voir une autre tranche de 10% de ses Rafales être vendu pour des cacahuètes (900 millions contre 1,6 milliards pour les F-16V. Un comble pour un appareil de ce calibre en comparaison au F-16). Après il semble que la Finlande, ce soit mort. Donc la vraie affaire qui suivra sera la Suisse. Quant aux EAU et l’Égypte, c’est un feuilleton et rien n’est vraiment à attendre.

    • ji_louis dit :

      Les européens ont déjà un monoréacteur dans la compétition: le Saab Gripen !
      Autant se mettre la Suède dans la poche et leur proposer une partie du SCAF (le monomoteur et quelques morceaux électroniques comme leur AWACS sauce suédoise), faire la partie biréacteur chez Dassault avec d’autres morceaux d’électronique, MBDA pour les munitions et les italiens de Leonardo pour la partie STOL/tilt rotor.

      Après, il y a des manufacturiers un peu partout en Europe pour fabriquer diverses pièces et intéresser divers autres états (un peu comme l’assemblage que fût le NEURON), et faisant attention à ne pas se faire coincer par des CAVEAT gouvernementales (par exemple, allemandes)…

      • Carin dit :

        @ji louis
        Ça s’appelle faire entrer le loup dans la bergerie…
        le Grippen est très loin d’être ITAR free!

      • Michel dit :

        Pour la partie éléctronique le découpage peut etre fait comme cela pour satisfaire nous partenaires:
        Pour le mono réacteur Leonardo + Saab qui est aussi un électronicien et pour le bimoteur la question ne se pose même pas Thales + Indra pour faire travailler l’Espagne ….
        C’est Thales en 1 et en 2 Leonardo qui sont le plus performant en Europe dans ce domaine. Thales arrive à damer même le pion aux US dans certains domaines et fourni des équipements à l’US Army (les sonars, les communications, par exemple) avoir une filiale installée au US, des sociétés Américaines appartenant à Thales, la JV Thales Raytheon dans les radars terrestres cela aide? et de plus les relations remontent jusqu’a l’époque de Thomson CSF …

      • Math dit :

        En dissociant plateforme (intégration) et équipements (fonctionnalités, test et validation), pourrait-on débloquer la situation ?

    • Pika dit :

      C’est exactement ce que propose Meta Défense dans un de ses articles d’il y a une dizaines de jours et c’est effectivement très pertinent et par pitié dégageons ces troud…s d’allemands !

      • Wagdoox dit :

        Non la proposition de meta est nulle.
        Elle propose un programme qui reprend ce qu’on aurait pas fait sur le ngf.
        Au final, on paiera pour développer toutes les technologies mais on aura sur les deux des boulets. Tant qu’a faire on fait le ngf seul puis on en fait une version mono reacteur, ca permettrait d’augmenter les communalites entre les deux avions et donc moins cher.

    • Lejys dit :

      idée peut-être séduisante, mais soyons lucide : seuls, nous n’avons plus les moyens d’avoir un plan B….

      • Wagdoox dit :

        C’est que les allemands et macron veulent nous faire croire.
        Suffit de regarder le cout de l’eurofighter par rapport au rafale a nombre d’avions équivalent pour se rendre compte que c’est une déclaration debile (dsl mais c’est le cas) les ru a dépensé 43,5 milliards pour 160 ef contre 40 milliards pour 225 rafale.
        All 65.5 milliards pour 178 ef.
        Et on parle pas de f35 et f18 en plus.
        Maintenant libre a vous de croire qu’une coopération coute moins cher.
        Fyi l’heure du nh90 est aussi cher que celle d’un rafale …

        • Lejys dit :

          Je ne parlais pas de la coopération, mais d’une relance d’un M2000 version améliorée, une sorte de Rafale monomoteur plus léger, moins cher.
          Et surtout, je ne parlais surtout pas d’une coopération avec les Allemands !

          • Sinope dit :

            @ NRJ « Le Rafale lui-même avait mis l’armée en faillite nous menant aux sociétés de projet qui devaient vendre l’armée française et en supprimant d’autres programmes pourtant plus utiles pour nos hommes engagés en Afghanistan comme les drones Male » uniquement parce que les budgets baissaient et que le projet a été étalé sur des années. Sans baisse de budget pas de sociétés de projet.

            Ce que vous décrivez n’était pas inévitable, nous l’avons choisis.

            Ensuite les américains ont bien fait le F35 en plus du F22 et pas que le F22. Donc de la même manière rien n’impose de faire le NGF tel que prévu. l’ACF avait bien été annulé en 1975 pour un Mirage 2000 qui a donné entière satisfaction. Si les allemands nous plantent il n’y aura de toute façon pas le choix, le NGF seul est infinançable pour nous.

        • NRJ dit :

          @Wagdoox
          « Maintenant libre a vous de croire qu’une coopération coute moins cher » L’Eurofighter est un échec industriel, c’est certain (il s’est quand même vendu 2 fois plus que le Rafale, ce qui compense en partie). Seriez prêt à affirmer que les programmes franco-français sont tous de grands succès et des modèles industriels ??? Comme le char Leclerc par exemple: presque 10 ans de retard, des surcoûts en pagaille (le char devait coûter initialement 2 millions l’unité. Finalement on en est à 10 millions d’euros). Il a fallu pas moins de 57 exemplaires avant d’avoir le premier modèle opérationnel. C’est un modèle du genre.

          Et sur le NH90 vous faites de la manipulation. Déjà c’est inférieur au Rafale avec un coût horaire entre 10000 et15000 euros contre 15000 à 27000 euros pour le Rafale

          (https://www.lecho.be/economie-politique/belgique/general/frederik-vansina-le-nh90-est-un-helicoptere-tres-complexe-a-mettre-en-uvre/10236020.html )

          https://www.bfmtv.com/economie/economie-social/rafale-15-000-euros-d-entretien-pour-une-heure-de-vol_AN-201410020226.html
          https://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/vigipirate-rafale-intervention-au-mali-le-vrai-prix-de-notre-defense_1756270.html#:~:text=Selon%20une%20pr%C3%A9sentation%20faite%20en,personnel%20et%20d'entretien%20compris

          Ensuite, vous comparez un avion et un hélicoptère. C’est absurde. Comparons plutôt un hélicoptère et un hélicoptère. Pourquoi pas le NH90 et le Caracal ? Deux hélicoptère du même gabarit. Un franco-français, un autre européen. Oh qu’est-ce qu’on voit ? En 2016, le coût de l’heure de vol du Caracal était de 34000 euros… (https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/aeronefs-militaires-il-faut-que-ca-vole-florence-parly-761224.html) Et en 2017, le Caracal avait le pire taux de disponibilité de l’alat avec 26% de disponibilité ((https://questions.assemblee-nationale.fr/q15/15-4415QE.htm).

          En comparaison, le NH90 est très bon marché avec ses moins de 15000 euros l’heure de vol avec une disponibilité de 35%

          Donc NH90 vs Caracal, ce n’est pas à l’avantage du Caracal, surtout que la France n’a payé que 40% des coûts de R&D du NH90. Ah oui, mais là ça va contre votre dogme, car la coopération, c’est mal et c’est vilain….

          Le SCAF va coûter une blinde, quoi qu’on fasse. Le Rafale lui-même avait mis l’armée en faillite nous menant aux sociétés de projet qui devaient vendre l’armée française et en supprimant d’autres programmes pourtant plus utiles pour nos hommes engagés en Afghanistan comme les drones Male (ah non c’est vrai, c’est juste une coïncidence si en 2009 on arrête le Talarion faute de budget et qu’on investit quelques mois après 800 millions pour des Rafales supplémentaires…). Juste en regardant les programmes de nouvelle génération comme le F-35 (qui avait pourtant bénéficié de toute l’expérience du F-22), on sait que ça va assécher les finances. Mais bon, vous aurez toujours des personnes à blâmer et à qui reporter la faute : les politiques, les militaires, les américains, les chinois, les journalistes. Bref tout le monde, alors que le vrai responsable en fait, ce serait vous.

      • Loufi dit :

        Il faut arrêter avec « on a pas les moyens ». Vu les dizaines voire centaine de milliards jetés par les fenêtres et gaspillés. Un programme de 50mds sur 50 ans, ça ne fait qu’un milliards par an ! Des sous y en a pour des des conneries de ronds points, alloc et homards a la cantine de l’assemblée

        • Trent dit :

          C’est sûr que l’EPR de Flamanville c’est 20 milliards d’euros et ça n’est meme pas fini.
          Les nucléaristes vont faire couler notre pays avec leurs centrales de m.rde … dont personne ne veut sur Terre.

          • sentinelle dit :

            pas de chance l’ avenir c’est le nucléaire pas la bêtise de fanatique écolos qui veulent nous renvoyer au 18 ème siècle

          • totoro dit :

            le LOL du jour, 20 milliards pour une tete de série qui s’est pris une modernisation FUKUJIMA en plein chantier et des malfaçon Areva c’est presque que dalle.
            La transition énergétique allemande qui n’a transisitionné au final que 35% de son énergie pour 40% les années fastes va couter à l’issu du plan de rachat d’énergie 450 milliards.

            Pour passer de 35 à 80% il faudrait mille milliards en production et 500 milliards en stockage, complètement dingue, de quoi alimenter toute l’europe en zéro co2 nucléaire

            Et vous essayez de nous faire peur avec 20 MDS du premier EPR ? mais quelle blague

          • oryzons dit :

            Moi j’aurai plutôt dit le coût des subventions à l’éolien et aux EnR qui va coûter 150 milliards au total.

        • Lejys dit :

          C’est certain qu’il y a des économies à chercher ailleurs. Mais penser que ces économies seraient consacrées à notre outil de défense (ou à notre industrie de défense) relève de l’utopie. Du social, encore du social, toujours du social….

    • AirTatoo dit :

      Je pense aussi Ulysse.
      Pour ne pas louper un troll sur le F-35… les américains en fait il cherche un Rafale? 😀

    • Jacques999 dit :

      Les Etats Unis ont vu venir l’option et arrivent avvec la dernière version du F16 pour rafler les marchés européens qui ont des doutes sur le F35. Le Grippen pour ceux qui ne veulent pas US officiellement.
      Est ce que le M2000 peut tolérer une nouvelle version pour lui donner performance et 30 ans de vie en plus, pour un coût limité ?

      • Eurafale dit :

        Il faut arrêter avec cette idée d’une évolution du Mirage 2000 à un moment, c’est génération 70-80. Une nouvelle version n’apporterait rien pour plusieurs raisons :
        – le développement n’a pas été aussi poussé que sur le F-16, donc par rapport à ce dernier, il est à la traîne
        – il y a moins d’états qui possèdent du Mirage 2000 que de F-16
        – les chaînes de production du Mirage 2000 sont fermées
        – faire du Mirage 2000 uniquement pour l’export, c’est très risqué : quels seraient les états prêt à en acheter, quand on voit que ceux qui achètent du monomoteur en ce moment choisissent soit le Gripen, moins cher qu’un 2000 à l’époque (et encore ils sont peu, 6 pays, soit un de plus que pour le Rafale), soit du F-16 quand ils ont un peu plus de moyen, et encore, avec des hésitations pour le Rafale ou des appareils plus léger du genre L-39NG, FA-50 Golden Eagle, M-346 etc… Pour ceux qui préfèrent s’équiper à l’occidental. Pour les autres ils restent les constructeurs russes qui, même s’ils perdent du terrain dans certaines régions, sont toujours présents avec des avions beaucoup moins cher… mais à la maintenance apparemment plus hasardeuse ou les chinois avec leurs copies russes ou leur JF-17 Thunder (en coopération avec les pakistanais).

        Les États-Unis ont toujours poussé le F-16 avec leurs puissances économique et militaire. La France n’avait ni les mêmes moyens économiques, ni le même nombre de pays utilisateurs. Le Mirage 2000 s’est bien exporté à son époque, et le Rafale est bien parti pour faire pareil, même si ce fût plus long.

        Si nouveau monomoteur il doit y avoir, ce sera un avion entièrement nouveau avec des technologies déjà éprouvées. Comme le fait déjà Dassault pour la construction de ces avions en fait, la technique des petits pas.

        • ScopeWizard dit :

          @Eurafale

          Pour faire court et bien que je vous rejoigne , disons que si Mirage 2000 il devait à nouveau être question pour quelque client export , il faudrait qu’ il soit équivalent à un Mirage 5 niveau prix tout en étant meilleur et plus performant qu’ un 2000-9 ou qu’ un 2000 D modernisé , par exemple .

          Ce qui en soi n’ est pas impossible , mais indépendamment de toute une chaîne à relancer , si difficile à réussir que cela reviendrait alors a minima à « réinventer » le Mirage 2000 en faisant appel autant que possible à des solutions simples et astucieuses peu coûteuses tout en conservant une performance et une fiabilité acceptables voire au-delà de l’ acceptable afin de présenter un avion de combat susceptible de séduire le plus grand nombre de clients éventuels , mais ce , dans un marché dont précisément je ne connais pas le potentiel………..or , cette info reste cruciale .

          Quoi qu’ il en soit , j’ ai toujours déploré qu’ on décidât de fermer les chaînes de montage du 2000 et que cet avion n’ ait pu bénéficier de plus de suivi dans l’ évolution ; équivalente sur bien des points à celle du F-16 , la base était excellente et le méritait amplement .

    • Wagdoox dit :

      On va payer 2x, pour développer à nouveau sur b ce que d’autre auront payer sur À ? Ça permet 0 économie. C’est cumulé tous les désavantages.

    • Gremlins dit :

      Le RAFALE prouve avec le temps qui passe sont efficacité au combat mais aussi en terme de cout d’exploitation et en capacité à être exporté.
      De plus il est commun à l’AAE et la MN, déjà bien intégré avec les alliés et va encore évoluer vers des standards bien supérieurs à un F16 qui est plutôt de la génération M2000.

      Non vraiment, je ne vous suis pas dans votre raisonnement.
      Le seul gros problème c’est de faire un avion futur avec des amateurs. Un avion Franco Espagnol serait bien plus juste.

      • v_atekor dit :

        La maintenance coûte plus cher que l’avion (sur 40 ans), et la maintenance dépend en premier lieu des moteurs.

        • Gremlins dit :

          4 millions par an, en moyenne, c’est quand même pas énorme pour un avion omnirôle et c’est moins qu’un F15 qui lui ne fait pas tout.
          Un mono moteur coute moins chère mais il est monomoteur. Donc la question c’est qu’attend t on un chasseur?
          Aujourd’hui un F16 Viper comme un F35 n’ont que peut de chance face à un RAFALE F3R et en attaque au sol comme en rayon d’action ils sont derrière, surtout le F35 d’ailleurs.

          • v_atekor dit :

            C’est exact, mais de nombreuses mission peuvent être confiées à un avion à simple réacteur. On imagine bien que secourir un piperclub paumé dans les nuages en plein orage ne nécessite pas nécessairement une capacité d’attaque au sol très importante…
            .
            C’est un grand dilemme de l’armée. Tout en 2 tubes pour avoir des pièces de rechange pour tout le monde, ou moitié moitié lorsqu’un biréacteur a peu d’intérêt. Les avis sont partagés car finalement ça dépend du contexte opérationnel.

    • Thierry dit :

      voui, et le Spad de Guillemer est une référence en matière de technologie certifié et éprouvé qui fonctionne bien, c’est juste qu’on n’est plus à la même époque, voyez vous ?

    • Carin dit :

      @ULYSSE
      Le NGF que Dassault veut construire, n’est pas le SCAF…
      C’est un avion plus gros et qui offrirait un panel technologique supérieur à ce que l’on peut intégrer à un rafale… mais a un coût maitrisé. Cet avion est à la portée de la France seule, mais je ne doute pas du fait que d’autres nations seront intéressées, et voudront participer, la charge de travail, et donc les retombés économiques peuvent êtres réparties comme pour le neuron.
      Le SCAF dans son ensemble n’intéressait que moyennement la BITD française, mais passionnait Airbus mili et Space, qui trouvait la le moyen de s’imposer un peu plus en tant que constructeur d’avion et drone de combat, pour a terme évincer Dassault, et prendre le monopole.
      Et comme nos industriels ont vu arriver Airbus avec ses gros sabots, chacun s’est bien gardé de pousser en avant ce projet, ou même de donner la moindre parcelle de leurs savoirs… d’où la grosse crise.
      Mais pour en revenir au NGF, ou quel que soit le nom de vent de la bande à Eole qu’on lui donnera, on a besoin de personne pour le faire, au moment où le besoin se fera sentir, pour l’instant le rafale offre encore une bonne marge d’évolution, et nul doute qu’il est appelé à encore s’exporter, parce que face à lui… y’a personne, non pas que les autres sont mauvais, mais ils ne sont juste pas au niveau.
      Quand au F35, l’Air force prétend qu’elle va quand même en commander… mais c’est du pipeau, cet avion tel qu’il est, est mort… tout le monde le sait, les américains sont en train d’évaluer la portée des possibles plaintes des clients, qui ne marcheront pas dans la nouvelle martingale NGAD, avant de procéder à son enterrement.

      • Czar dit :

        je n’ai aucune compétence particulière sur le sujet, mais il me semble que le concept définissant le SCAF : un vaisseau-mère mettant en œuvre une nuée d’effecteurs

        je me demande donc à quel titre l’appareil industriel français n’aurait pas été intéressé à participer à ce qui s’annonce comme le paradigme du combat du futur dans sa dimension aérienne.

        • Carin dit :

          Parce que c’est une usine à gaz.. parce que le NOSA du NGF ne pourra pas prendre en compte ta « nuée » d’effecteurs, et que par voie de conséquence nombre de ces drones seront pilotés depuis le sol, et de fort loin qui plus est, et qui dit pilotage à grande distance dit fort possible brouillage, (problème que l’on voit assez régulièrement sur les actuels drones qui parfois tombent sans raison autre que la coupure de sa liaison pourtant fort sécurisée).
          Cette histoire de SCAF me fait penser à la guerre des étoiles employée contre l’URSS et qui a très bien marché. Voilà à mon avis ce que nous réserve le SCAF, d’autant que ses effecteurs dédiés seront loin d’être ITAR free, en plus du fait que je vois arriver la patate que par contrat, le NGF ne pourra être vendu sans ses effecteurs.

    • AS dit :

      Une nouvelle dont les français devraient s’en servir dans les négos avec les allemands sur le SCAF. Le F-35 servait d’arme de chantage des teutons en gros soit on faisait le SCAF à leurs conditions soit ils achetaient le F-35. Allez chiche maintenant prenez la dinde et laisser la conception d’un chasseur du futur aux experts.

  6. E-Faystos dit :

    Puis le Congrès aura son mot à dire.
    .
    Tout le problème est là.
    Le F35 n’est pas le SCAF: chaque politique américain à été approché, flatté, et acheté.
    Oh non, pas directement avec des valises de billets, mais avec des emplois.
    Les mêmes emplois, les mêmes pérennisation de savoir-faire que nous réclament les syndicats Allemands.
    Car les politiques Français ont raté une marche, en croyant qu’Angela est incontournable.
    Or elle tourne très bien: un vraie girouette !
    En négligeant la base industrielle Allemande, la France ne parviens pas à trouver les politiques d’outre Rhin très frileux.
    Car le problème est grave: les Allemands veulent imposer leurs idées (cf l’Eurofighter), contrôler les coûts d’un programme qui se signale par un fort potentiel d’innovations, ce qui marche directement sur les plates bandes de l’US Air force.
    Et des aussi des ingénieurs US.
    .
    Pour en revenir à l’article, je saluerai d’abord ceux qui ont dénoncé à quel point le programme JSF est une gabegie.
    Car ils avaient bien raison.
    Notamment Pierre Sprey.
    Qui avait bien raison.
    Quand aux clients Européens… Vous allez bientôt découvrir le vrai prix d’ un avion qui se spécialisera dans le rôle délicat de la suppression de défense aérienne, et qui devra emporter au dehors tout ce qui ne pourra plus rentrer dedans, car ce sera des containers externes, redondants avec des systèmes internes que le pilote ne pourra.plus allumer sous peine d’exploser sa charge de travail.
    Vaseline pour tout le monde!

  7. Starbuck dit :

    Oh qu’ils doivent être content les européens avec leur bouse qui va leur coûter un bras si ce n’est plus. Bon courage les tocards et ne venait pas pleurer.
    Sinon pour les US il y a le rafale

  8. Jag dit :

    J’en entends qui rigolent…. et pas qu’au fond!

  9. NRJ dit :

    Ils vont faire combien de programmes les américains ? Faudra quand même payer le F-35 qui n’est pas gratuit. Il y aura le NGAD. Puis le FA-XX, et puis encore ce programme. Si je trouvais l’option du F-16V intéressante, là c’est la folie des grandeurs.

    Les théories de Will Roper sont intéressantes mais elles risquent de se fracasser au mur des réalités. Quand il s’agit de construire des appareils, il faut des usines de production et de lourds moyens financiers. Malheureusement ce ne sont pas les maquettes numériques qui font la guerre….

    • Wagdoox dit :

      Pas forcement, on parle d’un nouveau chasseur avec des technologies sur etagere, 4.5 gen.
      Ensuite, on va se mettre d’accord c’est la fin du f35 reduire de 700 exemplaires entrainera un cercle vicieux sur le cout. Mais c’est moins probablematique que de laisser un f35 cher a l’acquisition encore plus a la maintenance. Avec une disponibilité merdique, autant mettre un drapeau chinois sur le capitole. Une partie de r&d sera recyclée sur les nouveaux avions.
      Enfin si tu crées des programmes petits avec un budget r&d contenu qui s’etend pas sur 10 ans et 200 exemplaires, c’est largement faisable. Le mirage III a eu un nombre de dérivés incroyables aujourd’hui, c’est le but recherché. Aka stratégie des petits pas, le cout serait encore réduit avec l’ingénierie virtuelle. Le concept peut se tenir pour des puissances qui alignent plus de 1320 chasseurs (en gardant le duo lourd/moyen), les usines se reconfigurent assez vite.

      • NRJ dit :

        @Wagdoox
        Enfin, rappelons nous quand même que le F-16V c’est 65 millions de dollars. Pour cette raison, la doctrine consistant à se dire « on va faire un appareil léger monomoteur capable de faire 90% des missions des avions plus lourd pour une fraction du coût » me paraît illusoire. En fait on arrivera plutôt à l’inverse: des avions 10% moins chers et capables de faire seulement une fraction des missions (pas assez d’autonomie, pas assez de vitesse, pas assez d’armement).

        Le F-35 avait un avantage clair: il s’agissait d’avoir un avion furtif et ayant des capacités de connectivité supérieures et des performances supérieures (en accélération -mais pas la vitesse-, en charge utile, en rayon d’action). Là ils voudraient quoi ? Un F-16V avec un plus gros moteur ? Un F-35 sans le rayon d’action et sans la charge utile ? Malheureusement un avion vole dans le domaine physique et la physique est têtue: ce qu’on gagne dans un domaine, on le perd forcément dans un autre.

        • Sinope dit :

          @NRJ il y a le coût a l achat mais aussi le coût de la MCO. Sans parler de la disponibilité.

          • NRJ dit :

            @Sinope
            Qu’est-ce qui coute cher ? C’est en partie la furtivité, et la motorisation. Du coup, soit on a un avion sous-motorisé aux standards actuels, soit on a un avion non furtif, et là autant acheter un F-16.

          • Sinope dit :

            @ NRJ le F 35 A n’est pas beaucoup plus cher à l’achat pour la dernière série que le F16 V: ce dernier coûte environ 65 millions de dollars avec toutes les options, le F35 A coûte désormais environ 77 millions de dollars.

            Le soucis c’est le coût de la MCO derrière où le F35 A coûte beaucoup plus cher avec un taux de disponibilité beaucoup plus faible.

    • E-Faystos dit :

      @ NRJ
      Prenez le temps de regarder ce qui marche dans le F35:
      – radar
      -commandes de vol
      -casque avec HUD déporté.
      -liaison satellite et intra patrouille.
      .
      Si le Pentagone reviens à une logique ms d’avions similaires mais spécialisés, ils reviennent sur ce qui fait la force d’un bon programme : développer un bon bombardier d’un chasseur plus aisée que de faire un vrai multitâche.

    • Polymères dit :

      Aux USA comme ailleurs il y a des lobby qui se mettent dans la poche divers responsables, qu’ils soient politiques mais aussi militaire.
      Les prises de positions des uns et des autres est complexe et il faut cesser de prendre une déclaration pour « les USA » tout comme on a pût constater que même la voix du président ne s’impose pas forcément comme une référence et un fait qui va s’imposer.
      La politique américaine est complexe et qu’on l’aime ou qu’on la déteste, c’est un jeu d’influence multiple avec des pouvoirs qui ne sont pas concentrés à la tête de l’état.

      La logique des acquisitions militaires américaines n’est pas forcément en rapport à un besoin militaire, on a vu plus d’une fois le lancement de programmes pour rien, l’acquisition de chars que même l’armée ne voulait plus et ne savait pas quoi en faire, on voit des aéronefs qui ont encore du potentiel qui au lieu de subir une modernisation se feront remplacer par du neuf. Il y a un besoin de faire « tourner » la machine industriel et satisfaire certains représentant de lobbys qui ont de l’influence et du pouvoir pour le jeu politique.

      Aux USA, le F-35 n’est pas juste combattu pour ce qu’il est, pour ses problèmes comme on l’aime à le penser souvent ici, il est surtout combattu pour ce qu’il impose aux autres constructeurs d’avions qui se voient marginaliser et qui risquent de voir disparaitre leur outil industriel. Car s’il n’y a pas/plus de commandes de la part des USA, ni de l’export, ben la chaine du F-15, du F-16, du F-18 suivront le destin de celle du F-22. Alors même si on pourrait croire que le constructeur du F-35 est aussi celui du F-16, ce qui compte n’est pas l’entreprise, mais les usines et c’est cela qui est défendu par les lobby. On peut donc trouver chez LM des divisions et des lobbys divergents d’un côté les partisans du tout F-35 qui permet par la même occasion d’écarter le concurrent Mcdonnell Douglas (F-15/F-18) et de l’autre les partisans qui vont tout faire pour vendre le F-16 afin qu’il ne disparaisse pas.

      Et quoi qu’on en pense, l’achat récent de F-15 ou de F-18 avant d’être un achat remettant en cause le F-35, c’est avant tout un achat pour continuer à faire vivre des usines et éviter que les USA ne se retrouve qu’avec le seul F-35 comme production, donc comme produit à proposer à l’export. Le F-16 c’est pareil, il sera acheté dès lors qu’il n’y aura plus de ventes export pour garantir la ligne de production et si demain un pays va en acheter 100, vous verrez que l’option pour en doter l’armée US va être rangé au placard.

      Aux USA on veut maintenir l’industrie de plusieurs aéronefs et on cherche un futur à des lignes de production qui sont sue la sellette depuis plusieurs années. Les américains on le budget pour se permettre certaines choses et les lobbys sont très forts, ils n’auront aucun problème pour acheter des F-16, des F-15 ou des F-18 quitte à bouffer une part de F-35 afin de maintenir la production.

      Chez nous, on fait un très mauvais calcul d’analyse, car on se fait une fixation sur le F-35 qu’on aime ou qu’on souhaite voir s’enfoncer afin que le Rafale soit le mieux placer. Sauf qu’on oublie encore que les USA ont plusieurs produits bien plus « dangereux » sur lesquels ils peuvent offrir de très bon prix, car ils n’ont pas besoin d’en tirer un bénéfice financier, ils cherchent à maintenir des usines et les différents budgets permettent d’apporter en plus des aides ou des assistances à d’autres pays pour acquérir leurs armements, chose que nous ne faisons pas, au mieux on joue les facilitateurs pour un crédit avantageux.
      Donc le F-35, on a beau vouloir en faire un moins que rien, pour mettre en avant le Rafale, dans les faits, tant que les américains maintiennent encore les lignes de production du F-15, du F-16 et du F-18, ça ne change rien, il n’est pas l’unique « cible » sur laquelle parier et espérer la chute pour placer notre avion. On le voit partout, généralement ce n’est pas le F-35 qui est en face du Rafale.

      Mais d’une manière plus générale, le F-35 n’est pas un avion « prototype », il a déjà été produit à plus d’exemplaires que le Rafale et il sera quoi qu’on en pense, peu importe ses problèmes, un avion qui finira par s’imposer, qu’ils aient perdu du temps et des milliards pour le rentabiliser et le fiabiliser c’est leur problème, il est « to big to fail » et ils trouveront les solutions pour en faire un bon avion sur le long terme, même s’il sera différent du modèle vendu à son lancement. On aime parler souvent de ses problèmes qu’on dit souvent « s’accumuler » mais on oublie que l’essentiel des problèmes sont réglés par la suite. On est un peu comme avec l’A400M chez nous, dans une phase de production et de tests en même temps. Des avions dans un certain standards qui attendent la validation de capacités et autres. On avait aussi un A400M dont on disait « incapable’ de larguer des parachutistes, de transporter un VBCI, de ravitailler des hélicos et autres, certains se « nourrissent » de cela et construisent derrière leur propre conclusion, sauf qu’en fait, derrière, tout se règle et on en arrive aujourd’hui au cahier des charges du départ et je vous le dis, comme je le dis souvent ici, les histoires de problèmes, des « incapacités », des retards s’effaceront devant la finalité du produit. Il faut arrêter de prendre aujourd’hui chaque problème qui émerge d’un test ou d’un développement comme une anormalité qui condamnerait un aéronef. Ces choses sont faîtes justement pour identifier les problèmes et les résoudre. Alors oui, plus il y en a, plus ça va coûter et prendre du temps à les résoudre, mais pensez vous sincèrement que tous les problèmes du F-35 dont on parle depuis des années n’ont pas été résolus? Pourtant je sais que beaucoup d’internautes, aiment à « accumuler » ces problèmes en faisant croire que c’est la finalité du F35.

      Moi je continue à me méfier de ce F-35, car il a un énorme potentiel. Cela fait des années que je dis que le « créneau » pour le Rafale, c’est 2015-2025 (ça c’est peut-être un peu décalé) et qu’après seulement le F-35 quand il aura terminé son développement, qu’on le verra un peu partout et qu’il sera en opération, il va s’avérer être un concurrent complexe à affronter, tant sur les prix que sur les capacités et packaging qui accompagne un produit américain de la sorte. Idem pour l’A400M, son créneau et son intérêt va se révéler dans 5 ans.

      • oryzons dit :

        Je ne suis pas du tout d’accord, non tous les problèmes ne se « règlent » pas.
        ALIS devait régler tous ses problèmes et permettre une maintenance « magique » qui ferait tomber les coûts de possession.
        Résultat, on balance ALIS on fait ODIN mais très probablement avec d’autres objectifs, et désormais les officiels US se sont fait une raison sur le vrai coût de MCO.
        Au niveau logiciel c’est clairement un cauchemar. Appel aux universités pour y arriver. Une catastrophe potentielle.
        Je rappelle que Microsoft avait du jeter l’éponge sur son projet Longhorn après des années et des années de développement acharnés.
        Très difficile d’y voir clair évidemment mais l’environnement de simulation repris entièrement par le Pentagone + ALIS mis à la poubelle + cette demande aux universitaires complètement ubuesque… Ça ne sent pas bon le « ça va se régler ».
        Le problème des moteurs qui ne tiennent pas le choc sur la durée je ne vois pas comment cela va se « régler ». Un nouveau moteur pour dans 3/4 ans ? Qu’est que l’on fait des centaines déjà en service d’ici là ?

        Et puis il y a les problèmes « réglés » qui ne le sont pas : le revêtement qui cloque ? Plus de supersonique. Problème « réglé ».

        L’A400M n’a jamais eu tous ces problèmes électroniques, logiciels, moteur, de structure à régler.
        Les problèmes majeurs (FADEC) ont été réglées AVANT la production en série.
        Et ensuite on a pris le temps pour trouver des solutions pour certaines capacités (ravitaillement hélico, parachutage). Pénible mais pas catastrophique.

        Le F35 a toujours été extrêmement « dangereux » par sa capacité à syphoner les budgets européens. Et il a parfaitement accompli sa mission de ce point de vue.

        • twouan dit :

          Paisible,
          L A400m a eu d apres les journaux exactement tout les problèmes que tu cites comme exemple.

          https://www.lemagit.fr/actualites/4500247612/Crash-dA400M-Airbus-confirme-un-probleme-logiciel
          https://www.rtbf.be/info/monde/detail_de-nouveaux-problemes-constates-sur-les-avions-militaires-a400m-allemands?id=10364652

          Alis, c est comme un certain Louvois ca aurait du tout régler.
          De plus, ce ne sont pas des « universitaires » mais des labos en contrat permanent avec le DOD bref, en France on dirait l ONERA. Je suis certain qu on confie des questions techniques en relation avec des programmes a l ONERA tout les ans…
          C est même une de ces raisons d être…
          L’ONERA travaille avec et au profit :

          des institutions françaises (DGA, DGAC, SGDSN) avec un rôle d’expertise en vue des futures règlementations et sur les grands programmes d’armement
          des industriels du secteur aéronautique (Airbus, Thales, Safran, Dassault Aviation, PMEs)

          Je ne sais pas ce qui est vrai du faux la dedans mais il y a boire et a manger.

          • oryzons dit :

            Non le problème logiciel du F35 n’est pas comparable à celui de l’A400 M.
            Le F35 c’est des millions de lignes de codes, et LM après des années et des années de patch et de nouvelles version n’y arrive pas.

            L’A400M est en réalité un mauvais exemple. Mais on comprend pourquoi polymères l’a pris : pleins de problèmes in fine résolus (encore que les Allemands n’en prennent pas livraison).

            Mais entre un moteur où il faut revoir le serrage des boulons et le contrôle qualité et un moteur qui chauffe trop, a des cracs et délamine, j’espère que vous pouvez comprendre que dans un cas c’est affligeant mais cela peut se régler, et que dans un autre cela ne se règle pas.

            L’A400M c’est le syndrome A380, on aurait fait mieux pour moins cher dans les Allemands, mais si final ça fait le job.
            Le F35 c’est un fiasco qui se profile après le fiasco du F22.

        • NRJ dit :

          @Oryzons
          Arrêtez de vous contenter d’un seul exemple. Vous faites la même chose pour dénoncer les programmes en coopération et ça n’a pas de raison d’être. Le Leclerc a eu presque 10 ans de retard pour des problèmes en pagaille. Finalement est-il un mauvais char ? Est-ce que sa propulsion et son électronique ont été sacrifié ? Ben non. Pour le F-35 ALIS restera effectivement un sacrifice, mais pour le reste il peut résoudre ses problèmes, faut arrêter deux secondes.

          Par rapport à votre réponse: la Cour des Comptes a fait une analyse des programmes en coopérations et la seule chose qu’ils aient critiqué sur le Tigre, c’est la baisse des commandes. En soit 80% des éléments sont communs entre les différents Tigre, donc si la coopération a permis les surcoûts. Sur le NH90 à titre d’exemple, la France n’a payé que 40% des coûts de R&D.

          « Arrêtez avec vos histoires sur le Rafale. » Arrêtez de vous aveugler. Je sais que votre idéologie ne l’acceptera pas mais ce n’est pas un hasard si en 2009 on arrêtait le Talarion faute de budget alors que ce programme représentait à l’époque le futur de l’aviation (et oui on croyait aux drones à l’époque. En Afghanistan, ce n’est pas de Rafales qu’on avait besoin), et qu’on achetait moins d’un an après 800 millions de Rafales supplémentaires. Ce n’est pas plus un hasard si on voulait lancer les sociétés de projet (une absurdité pour nos finances, pour nos soldats et pour notre souveraineté) alors que le Rafale n’avait qu’une année de commande et qu’on a annulé ce projet après la vente à l’Egypte et au Qatar. Après si vous voulez refuser de voir les faits, je ne peux rien pour vous.

          Par ailleurs ce n’est pas de l’européisme si on lance l’Euromale en coopération, arrêtez de dire es stupidités. Exemple simple: le Patroller est presque complètement made in France. Evidemment c’est un drone tactique léger. Par contre l’Euromale est beaucoup plus coûteux, donc il faut faire en coopération pour réduire les coûts, ce n’est pas plus compliqué. Sur l’Euromale d’ailleurs, le prix de 7 milliards a étonné car il était le même que le Reaper. En soit, faire un drone Male, c’est coûteux je vous laisse regarder le coût des drones Reaper et de leur station et heure de vol. Et, contrairement à eux, on n’a pas eu l’occasion de rentabiliser les coûts sur 20 ans.

          • NRJ dit :

            « Quant à l’avantage des israéliens c’est qu’ils n’ont pas une ribambelle de politique qui ânonnent comme des idiots qu’Israël est un trop petit pays pour mener des programmes seuls ». n’importe quoi. Les israéliens n’ont pas une flotte de SNLE et un porte-avions, ils n’ont pas de programme d’avion de chasse. Bref, arrêtez de comparer des choses incomparables. Par ailleurs avant de filer les budgets de dépense sociale à la Défense, il y a d’autres priorités, notamment en termes de souveraineté technologique comme l’IA, le spatial, ou l’énergie. Ce sont des domaines où on sera toujours derrière mais qui sont nécessaire et si on veut peser, il faut de l’argent. Or, l’argent dépensé pour acheter des chars supplémentaires ne sera pas investi là-dedans.

            Et sur le char Leclerc… MDR. Le Leclerc d’occasion a été confronté au Leopard 2 par exemple au Qatar ou en Pologne, et même comme ça il a été battu. Même sur notre seule exportation (à perte), on a dû changer par des moteurs MTU…. Donc dire qu’il aurait fallu acheter les 1200 chars pour les vendre d’occasion est stupide. On aurait juste mis une croix sur le Rafale, tout simplement ou fait les sociétés de projet plus tôt… On n’est pas au pays des merveilles….

          • Alpha dit :

            @NRJ
            -« le F-35 (…), mais pour le reste il peut résoudre ses problèmes, faut arrêter deux secondes. »
            Oui, il pourra… Ou pas…
            Par exemple son prédécesseur le F-104 n’a jamais pu les résoudre, et il n’est resté en ligne dans l’USAF qu’à peine 10 ans, quand les autres acquéreurs ont du se le « fader » plusieurs dizaines d’années, n’ayant pas les moyens d’acquérir autre chose…
            – Sur les confrontations du Leclerc et du Leopard en Pologne ou au Qatar…
            Si vous évoquez les ventes, ok.
            Si en revanche se sont les capacités, là, vous êtes encore déconnecté…
            http://www.opex360.com/2019/10/16/mission-lynx-lequipage-dun-char-leclerc-surclasse-ses-homologues-de-lotan-lors-de-lexercice-iron-spear/
            – Je ne reviendrai pas sur vos fantaisies concernant l’abandon du Talarion, dont AUCUN Etat ne voulait, ou vos délires insistants sur les Sociétés de projets voulues par Le Drian et certains industriels, mais combattues par Bercy, le Parlement, la DGA et les Armées, et dont le seul but était de remédier à l’absence des recettes exceptionnelles (2 Mds€) qui devaient être obtenues par la vente de fréquences 700 MHZ aux opérateurs de télécommunications…
            Le dénouement sur cette histoire a montré qui avait raison.

      • Plusdepognon dit :

        @ Polymères
        Les USA ont trahi leurs alliés par pure cupidité, en détruisant leurs industries aéronautiques militaires et avec le MCO du F35 en siphonnant les budgets de leurs armées-croupions pour des décennies.

        Et maintenant, ils veulent transformer l’OTAN en banque proposant des crédits-revolving pour acheter du matériel militaire américain aux pays de l’est contre le méchant soviétique… euh, russe :
        https://www.lesechos.fr/industrie-services/air-defense/lotan-doit-elle-se-doter-dune-banque-pour-moderniser-ses-forces-armees-1285325

        Les lignes d’assemblage de F15 et F18 ont été sauvés par les États-clients du Golfe :
        http://www.opex360.com/2016/11/20/les-lignes-dassemblage-des-f-15-des-f-18-sauvees-par-le-qatar-le-koweit/

        https://www.air-cosmos.com/article/le-boeing-f-15-qa-ralise-son-premier-vol-22929

        Ce qui donne un peu d’air aux militaires US :
        https://www.air-cosmos.com/article/lus-air-force-se-prpare-recevoir-deux-f-15-ex-23454

        Lockeed Martin est toujours gagnant à vendre la dernière version du F16 :
        https://www.air-cosmos.com/article/vers-une-commande-massive-de-f-16-block-70-72-par-le-pentagone-lockheed-perd-et-gagne-24173

        Et pas que LM d’ailleurs :
        https://www.air-cosmos.com/article/northrop-grumman-fournira-la-suite-de-guerre-lectronique-du-f-16-24059

        Le F35 est une bouse et il sera rapidement remisé de l’arsenal américain.
        Leurs alliés devront faire avec, comme pour le dollar…

  10. PK dit :

    LOL.

    On attend Nico 😉

    • datamo dit :

      Péremptoire comme il est, il doit bien avoir encore quelques fulgurances à nous partager…

  11. Meiji dit :

    Remplacer des F15 par des F35 …
    Remplacer des A10 par des F35 …
    Remplacer des F16 par des F35 …

    En fait cet avion n’est bon a rien remplacer correctement, et pour plus cher dans tous les cas. Il y a de quoi réfléchir a autre chose en effet.

    • Wagdoox dit :

      Si le f117 mais comme ce dernier le f35 n’est pas un chasseur f.
      C’est un chasseur d’attaque déguisé pour attirer les meilleurs pilotes.

  12. PeterR dit :

    >> l’idée d’acquérir un nouvel avion de « génération 4,5 »

    Fausse joie. Un moment j’ai cru qu’ils comptaient nous acheter des Rafale.

    Bon, ok. Je =>

  13. ANTOINE dit :

    Nous pourrons toujours proposer des Rafale à la Belgique et le contrat serait signé à Canossa…

  14. KL42 dit :

    Ca va valser dans certains état major…
    L’article parle de 1050 appareils, mais rien ne dit que ce chiffre sera tenu.
    Certains pays allié vont se sentir un peu frustré, des comptes vont être demandé.
    Bon rien de surprenant tout le monde de sensé savait que cet appareil était fabriqué pour tué toute compétition aéronautique en occident. Asséché les budgets militaires pour obligé à acheter US. Je l’avait lu il y a des années, et l’hypothèse se confirme. Beaucoup de pays ont succombé à la corruption US.
    Sauf le village d’irréductible Gaulois.

    Peu être une chance pour le rafale ….

  15. Momo dit :

    Je sens que nous allons encore beaucoup rire des arguments de bobo le belge, ou mieux encore nous féliciter de sa disparition.

    Le point clé sur l’avenir du F35 est donc là:
    « Par ailleurs, il a également dit vouloir conduire cette étude en relation avec le bureau d’évaluation des coûts et de l’évaluation des programmes du Pentagone [le CAPE, pour « Cost Assessment and Program Evaluation »]. En outre, il insisté pour qu’elle soit basée sur des « faits » et « pas seulement des opinions » ».
    Comme pour mettre Al Capone en prison les comptables vont servir à non pas tuer mais réduire otan que possible le nombre de f35 pour les US, en faisant taire par les chiffres les lobbys et autres influenceurs de LM qui sont nombreux et puissants (notamment en belgique).
    Si nombreux et puissants qu’il n’est pas encore dit quand même qu’ils ne sauvent pas l’essentiel du troupeau de bestioles.
    C’est le seul angle d’attaque qui vaille vraiment parce que les pb techniques vous aurez toujours le baratin comme quoi cela s’arrange, qu’encore quelques millions et on en parlera plus etc… Et ça c’est difficile à contrer factuellement quand on n’est pas dans la maison LM, et comme vous avec déjà mis tellement que vous ne pouvez plus arrêter sur ces seuls paramètres techniques. Avec toujours les lobbys etc…

    Le reste sur le NGAD & co est intéressant mais reste à voir, on ne peut cependant que féliciter nos amis US de ne pas se voiler la face sur la performance comparée des F16 même block 38235 par rapport à ses compétiteurs plus récents.
    La Croatie sera peut-être intéressée de lire ça.

    • blondin dit :

      « reduire otan que possible… », je sais pas si fait exprès ou pas…

    • Bobo dit :

      @Momo
      Ah ce petit jacasseur de Momo…. qui en a tant contre les Belges ! Mais comme tu parle des faits, je constate que le F-35 est commandé partout, on se l’arrache, …un si mauvais avion Pwaaaahhhh ! Par contre personne ne veut du fleuuuuron Rafale, sauf des nations sous argentées aux abois ou intéressées par les soldes d’occasion de Dassault ! Faites donc une petite analyse pour expliquer cela plutôt que de sauter comme une puce sauvage en essayent de titrer des conclusions hâtives suites à un amalgame de communications Us sur le F-35 ! Le NGAD vient en support du F-35 et n’est pas destiné à le remplacer, il faut savoir lire cher petit calomniateur !

      • Momo dit :

        Mais non pauvre banane, je n’ai rien contre les belges, bien au contraire, mais j’ai tout contre les .ons qui viennent en plus de l’étranger comme toi, vomir sur mon pays.
        Mais tu es tellement nul que c’est même pas drole ni intéressant, alors tes phrases neuneuses je te laisse imaginer ou tu peux te les mettre en papillote.
        Mais tu devineras pas -_-

  16. EchoDelta dit :

    F35 Commandes en baisse
    Rafale commande en hausse
    Mais à part cela certains prétendent encore que le F35 est un avion magique qui reléguera en 2nde division le Rafale…
    Ben j’attends de voir cela mais la tendance est de plus en plus conformée que le F35 finira sa carrière avant le Rafale, et vivra ce que vivent les roses le temps d’une saison.
    Il y a grand danger sur le SCAF : ne pas se faire embarquer dans les mêmes problèmes, merci aux américains de nous avoir montré ce qu’il ne fallait pas faire. Et franchement pour tous ceux qui l’ont acheté les yeux fermés, notamment récemment, je ne peux que dire qu’ils sont soit incompétents, dans le meilleur des cas, soit corrompus, dans le pire des cas, ou ils auraient finalement sacrifié la défense de leur propre pays pour gagner quelques aisances financières, qu’ils n’emporteront pas dans leurs tombes.

    • AirTatoo dit :

      Opérationnellement, au dessus d’un territoire peu contesté, en cas de première frappe, en mission SEAD, le F-35 est sans contexte meilleur car encore furtif… mais cela ne va pas durer.
      On peut cependant s’interroger sur certain choix technologique… comme l’impossibilité du F-35 d’utiliser les HARM-88 C et les prochaines versions….rendant un F/A-18 super Hornet ou tout autre aéronef capable de charger ce missile en pénétration basse altitude (2000 pieds), radar en passif, ECM sur OFF tout a fait capable de neutraliser un lanceur de S400 protéger par du S300 et du Pantsir-S1… du coup rendant de suite le F-35 moins utile… C’est la réflexion. actuelle au USA.

      Le monde (Chine, Russie…) produit des chasseurs furtifs qui peuvent délivrer du air-air longue portée (déjà eu ce débat …. vitesse missile, moyen de détection et acquisition, ISR..ect) ou du Air-Sol/Mer très longue protées mais en aucun cas un chasseur-bombardier type F-35 qui ne peut que délivrer du Air-Air avec la l’agilité d’un semi-remorque et concernant le air-sol délivrer de la bombe le rendant un jour ou l’autre trop vulnérable…

      Ce projet est une erreur sur toute la longueur, le F-22 est un beau projet, il fait ce qu’il doit faire avec brio, tout le contraire du F-35 qui veut tout faire mais avec des contraintes et défauts important et surtout un panel de configurations ubuesque.
      Au pire c’était un très bon remplaçant du Harrier /AV8-B mais pas plus

      • blondin dit :

        C’est à mon avis la seule version interesting, le F35B étant de toute façon la seule possibilité actuelle, et je serais pas étonné que ce soit la seule qui reste à long termer, et ça serait surement le mieux à faire pour les US. Tout en réutilisant les éléments qui fonctionne pour les appareils suivants. Pour ce qui est des pays qui ont tout misé sur cet appareil, ils pourront demander à leur voisin des les aider… je pense aux belges bien entendu !!

        • blondin dit :

          intéressante ! je sais pas d’où sort ce …ing…

          • ScopeWizard dit :

            @blondin

            Oui , voilà qui n’ est guère rassurant quant au contrôle que nous exerçons via ces outils « modernes »……..

            Il n’ empêche , perso je trouve que ça vous donne un style ! DU style ! 🙂

      • oryzons dit :

        Le F22 est un fiasco.
        Il a pour lui ce côté mystérieux qu’aurait aussi le F35 s’il avait été produit à 200 exemplaires puis arrêté et non exporté.

        • Jean (le 1er) dit :

          Au contraire, le F22 est est tueur. S’il n’a été produit qu’à 187 exemplaires c’est dû à la fin de la guerre froide. Simple décision politique

          • oryzons dit :

            Un tueur de budget uniquement.

            Il a été stoppé en 2010, la guerre froide n’a rien à voir dans l’histoire.

            C’est un avion dont les coûts étaient exorbitant même pour les US.
            Avec les mêmes limitations opérationnelles s’il doit rester « stealth » :
            – 850 km
            – 4 petites bombes
            – 2 missiles BVR
            – 2 missiles WVR

            Wouah truc de ouf ! Comme disent les jeunes.
            Il faut rajouter une architecture fermée, et l’incapacité de communiquer en L16.
            Un moteur qui consomme et chauffe (déjà, normal c’est quasi le même), un revêtement fragile et qui coûte un bras.

            La différence c’est que le F22 ne s’exportait pas, donc beaucoup plus facile d’arrêter les frais.

            Quand tu as 800 milliards de budget annuel et que tu décides de passer d’une commande de 600 à 300 puis à 180 et on ferme tout.
            Quand ton budget de la défense n’a jamais été inquiété.
            Oui si tu fais ça c’est que c’est juste un fiasco.

            Mais vous avez le droit d’avaler sans broncher la propagande LM.

          • Franz dit :

            Le F-22 n’a pas la capacité L16 ???
            Si c’est vrai, comment est-ce possible qu’ils l’aient conçu comme ça ?

    • NRJ dit :

      @EchoDelta
      Le problème du F-35 n’est pas sa qualité. En fait il est juste un peu cher, un peu indisponible. Et aussi (petit détail insignifiant) le fait qu’il n’est toujours pas opérationnel. Mais une fois en vol, il sera surement un des meilleurs avions du champ de bataille. Mais effectivement le moins qu’on puisse dire est qu’il n’a pas tenu toutes ses promesses (quand on a dit à un gamin que le père Noël existe, forcément il est déçu à un moment ou à un autre).

      Heureusement le NGF ne vise pas les mêmes choses. Ce sera un Rafale 2.0. Dassault avait plutôt bien réussi le premier. On peut espérer qu’ils ne soient pas trop incompétent pour réussir le 2ème.

      Quant aux pays qui ont acheté le F-35, ils ont acheté l’appui américain. Et cet appui reste solide.

      • oryzons dit :

        Quel champ de bataille ?
        Celui où l’on a pas besoin d’armes ni d’allonge ?
        Parce que ce n’est pas avec ses baies ridicules que cet avion peut faire quoi que ce soit.

        Dans le meilleur des cas un capteur furtif déporté.
        Mieux vaut faire un UCAV dans ces cas là comme les Russes.

        • NRJ dit :

          @oryzons
          Le F-35 a une autonomie similaire à celle du Rafale. Je vous laisse regarder les emports en carburant. Le F-35 a sinon un emport supérieur au Rafale si on prend en compte ses points externes.

          Mais oui sur le principe, faire un UCAV plus spécialisé aurait sans doute été plus adapté. Ca ne veut pas dire que le F-35 est inutile et encore moins inefficace.

          • oryzons dit :

            Non car le seul mode d’emploi valable du F35 c’est de fonctionner en lisse. Sinon il perd sa précieuse furtivité.
            Par ailleurs vu la consommation du bouzin et ses performances aérodynamiques médiocres en lisse je suis curieux de voir ce que ça donne avec emport externes.
            A mon avis ça doit pas être beau à voir.

            Le F35 comme avion principal voire unique est inutile pour une armée versus un Rafale ou même un F16V.
            C’est un avion de complément spécialisé, dans la lignée de ce que fait LM.
            Grâce à la menace chinoise les Américains sont en train de mettre un terme à la blague.

            Une fois les derniers appels d’offres passés (Suisse + Finlande, il n’est pas présent en Inde) je suis sûr que les annonces vont tomber. Rdv en 2022.

          • NRJ dit :

            @oryzons
            « Non car le seul mode d’emploi valable du F35 c’est de fonctionner en lisse. Sinon il perd sa précieuse furtivité. ». Non. Tout dépend des missions. Avoir des F-35 en tête avec une furtivité maximale avec d’autres F-35 derrière en soutien et à charge pleine ne serait en rien absurde.

            Mais je suis d’accord sur ce point: la Finlande sera un juge assez intéressant.

      • Clavier dit :

        Vous êtes fatiguant de croire qu’un avion s’arrange avec le temps …..
        Quand le prototype n’est pas très bon c’est toujours un très mauvais signe pour la suite de son développement .
        Les erreurs de conception et de stratégie, ça existe et les Américains en font de plus en plus, disons par excès de confiance, certains diraient par arrogance ……

        • NRJ dit :

          @Clavier
          En soit, quelles sont les failles du F-35 en définitive ? La seule chose dont on pourra l’accuser c’est de manquer de vitesse et d’agilité. Sur les autres domaines, il est supérieur ou tout au moins égal aux avions similaires (à part la version B). Sur le reste, il est furtif, beaucoup plus puissant au niveau informatique (là où le Rafale doit avoir deux versions différentes pour pouvoir accepter la connectivité supérieure de la version F4). Il a un moteur très puissant d’une nouvelle génération. Bref « quand il sera opérationnel » (vers 2026 normalement), il sera sans doute le meilleur avion au monde (mis à part la police aérienne effectivement).

          • Mat49 dit :

            @ NRJ « En soit, quelles sont les failles du F-35 en définitive ? » Il y en a 3 techniques et financier pour le F 35 A : Il n’est pas opérationnel, coûte une blinde à l’entretien, se traine de manière constante 800 défauts à résoudre.

            Au F35 B et C il faut rajouter le fait qu’ils ne peuvent pas être supersoniques sauf urgence. Les Marines eux s’en fichent car ils n’ont pas le choix et c’est largement mieux que le Harrier. La Navy est… nettement moins contente. Mais bon des détails tout ça.

            Après, si je devais parier, je dirais que l’Air Force estime que ce concept de chasseur d’attaque (Strike Fighter) n’est sans doute pas l’idéal pour constituer la majeur partie de sa flotte face à la Chine. Et comme il y a très peu de Raptor il y a un vide à combler qu’un F 22 de 15T à vide, multirôle, reprenant des composants développés et éprouvés pourrait occuper.

          • NRJ dit :

            @Mat49
            « Il n’est pas opérationnel, coûte une blinde à l’entretien, se traine de manière constante 800 défauts à résoudre. ». Il sera opérationnel. il est l’avion principal de l’armée américaine, donc il sera tôt ou tard opérationnel. Ce n’est donc pas un problème de « définitif ». Pas plus que ses 800 défauts à résoudre. Il reste encore un nouvel appareil et reste immature. Le Leclerc a également eu un paquet de problèmes. Pourtant il les a résolu un à un.

            Pour le F-35B et C, ce sont juste des précautions d’emploi pour éviter de déteriorer le revêtement furtif en temps de paix. Ils peuvent faire du supersonique si nécessaire. Mais si ils doivent être engagés en temps de guerre, ils n’auront pas les mêmes précautions d’emploi. S’ils doivent faire Mach 1,6, ils le feront.

            Je vous rejoins sur votre dernier paragraphe. Le F-35 fut une tentative d’avoir un appareil capable de tout. Mais s’il n’est pas au niveau espéré et qu’il ressemble plus à un gâchis industriel et financier, il n’en est pas moins un très bon chasseur (ou il le sera). Et il n’est probablement pas indiqué pour être le seul avion d’une flotte, vu son coût élevé à l’utilisation (qui est effectivement une tare qui restera sur le long terme).

          • Mat49 dit :

            @ NRJ « Il sera opérationnel. il est l’avion principal de l’armée américaine, donc il sera tôt ou tard opérationnel. » Peut être mais à quel prix et pour quel taux de dispnibilité.

            « Le Leclerc a également eu un paquet de problèmes. Pourtant il les a résolu un à un. » Avec une facture salée, et c’est ce n’est pas parce que le Leclerc l’a fait que d’autre matériels feront de même. Le Tigre et le NH90 ont toujours de gros soucis par exemple.

            « pour éviter de déteriorer le revêtement furtif en temps de paix » Il y a peut être de ça aussi. Mais de ce que j’ai lu ce n’est pas un soucis de revêtement qui limite la vitesse mais la structure. Une faiblesse qui rend dangereux la vitesse supersonique sur ces versions, le F35 A qui a le même revêtement aurait logiquement eu les mêmes limitations sinon (mais peut être ai je loupé un wagon sur le sujet).

            D’accord avec vous sur le dernier paragraphe.

          • oryzons dit :

            Tous les moteurs produits chauffent trop et souffrent d’usure prématurée.
            Expliquez moi comment vous résolvez ça.
            La MCO coûte une blinde car l’avion est trop complexe, son organisation industrielle et sa supply chain un enfer, son revêtement qui s’abîme trop vite coûte cher.
            Si on l’emploi en lisse pour qu’il soit furtif, il n’a pas d’allonge et flore 2 petite bombes et deux missiles air air.
            Si on ne l’emploi par en furtif, déjà on est en droit de se demander pourquoi on l’entretient une blinde dans ce cas là, et ses performances déjà très douteuses en lisse doivent devenir risibles.

            A part ça son système de guerre embarqué est toujours buggé à mort et LM n’y arrive pas et le Pentagone fait maintenant appel à des consultants externes pour tenter de sauver le machin.

            Mais vous avez raison, à part ça qu’est ce qu’on lui reproche ?
            Mais vous savez quoi ? Moi rien du tout. Que les Américains se les gardent, que les Belges, néerlandais , britanniques et norvégiens se les mangent pendant 40 ans. Bravo à eux.
            Et que les Allemands s’en commandent une plâtrée de 100, je serai même ravi, ça mettra fin à ce gag de « coopération ».

          • NRJ dit :

            @Mat49
            Le NH90, le Tigre, ou le Caracal n’ont plus de « gros soucis ». ils coûtent plus cher en maintenance que leur prédécesseur, c’est certain. La raison est simple: le Tigre remplace par exemple la Gazelle qui est un monoturbine protégé par une simple bulle en plexiglas. Forcément quand on compare à ce qu’est lle Tigre, ça fait une différence…

            Apparemment le revêtement furtif serait différent sur le F-35A. mais de ce que j’avais lu, c’est la furtivité qui serait perturbée sur le F-35.

            @oryzons
            Le F-35 nécessite une logistique importante. Pour cette raison il n’est pas adapté pour de petites nations. Par contre, ça n’empêche qu’il peut être un bon avion.

            Sur le moteur, on verra quelles solutions sont trouvées. Ca peut être une amélioration du matériau, ou de l’architecture ou autre. Seuls les ingénieurs travaillant dessus savent réellement ce qui peut être fait.

            Et au cas où vous l’ignoreriez, les allemands ont choisi le F-18SH. Je dis ça au cas où.

            Quant aux problèmes des coopérations sur les hélicoptères: le Caracal franco-français coûte plus cher à l’heure de vol (https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/aeronefs-militaires-il-faut-que-ca-vole-florence-parly-761224.html) et avait une disponibilité plus faible en 2017 que le Tigre et le NH90 (https://questions.assemblee-nationale.fr/q15/15-4415QE.htm)

          • ScopeWizard dit :

            @NRJ

            « Il sera opérationnel. il est l’avion principal de l’armée américaine, donc il sera tôt ou tard opérationnel. Ce n’est donc pas un problème de « définitif ». Pas plus que ses 800 défauts à résoudre. Il reste encore un nouvel appareil et reste immature. Le Leclerc a également eu un paquet de problèmes. Pourtant il les a résolu un à un. »

            Mais comment pouvez-vous comparer le char Leclerc et le F-35 ????

            Le seul point de comparaison entre les deux machines consiste en leurs difficultés de mise au point , c’ est tout .
            Entre-temps , le Leclerc est entré dans les forces et s’ avère être un très bon char de combat .

            Mais à la différence du F-35 , le char Leclerc n’ a jamais aspiré aux mêmes ambitions en perspectives export et de plus la France touchait peu sa bille en matière de chars modernes .
            Mais avec le Leclerc qui a donc commencé par essuyer quelques plâtres , il est clair que la France a franchi un cap .

            Pour revenir au F-35 , d’ entrée vous partez d’ un postulat qui est abusif ; que le Lightning II soit tôt ou tard déclaré opérationnel et qu’ il entre dans les forces US au point d’ en être leur avion principal , n’ est pas ce qu’ il y a de plus important et en tout cas cela ne présage en rien ni de ses qualités , ni de ses capacités .

            Too big to fail , par conséquent difficile pour des Américains de ne pas essayer de s’ en contenter , au moins un temps et en attendant mieux genre faute de grives on mange des merles , l’ enjeu étant trop élevé pour l’ industrie de Défense US .

            Raison pour laquelle , affirmer comme vous le faites , que le F-35 une fois mis au point -ce dont vous êtes en droit de douter et moi aussi- sera sans doute le meilleur chasseur du monde………….

            Allez , généreusement je vous accorde 20% de crédibilité dans la prédiction .

            Nous verrons bien .

            Quant aux « défauts à résoudre » , tout dépend des défauts en question………..mais quoi qu’ il en soit , 800 ou + , croyez-vous que ce soit une paille…………?

          • Mat49 dit :

            @ NRJ « Le NH90, le Tigre, ou le Caracal n’ont plus de « gros soucis ». » L’armée est moins optimiste que vous…

        • Alpha dit :

          Remember F-104 Starfihter………….

  17. ScopeWizard dit :

    « Quoi qu’il en soit, l’US Air Force n’a pas encore officiellement renoncé à ses 1.763 F-35A, même s’il est question, depuis quelques temps, de réduire la commande à 1.050 exemplaires, selon Aviation Week. »

    Ce qui correspond peu ou prou à ce que nous annonçait notre ami @Alpha pas plus tard que la semaine passée……….

    Cet Alpha ! 🙂

    • Nenel dit :

      @Scope,
      Dit donc , qui a dit le premier ici même il y a déjà pas mal de temps en s’adressant au fameux Nico le Québécois que l’air force allait réduire la voilure F35 et de manière drastique , lorsque les ventes exports s’assécheraient?????

      • ScopeWizard dit :

        @Nenel

        Hé bé , tu vas pas m’ engueuler ??

        Pendant un long moment , toi et @Nico St-jean étiez tellement à couteaux tirés ( tu n’ étais pas le seul je confirme , j’ y fais d’ ailleurs allusion dans un post par-là ) que vous suivre était devenu très difficile au point qu’ on ne s’ entendait même plus gueuler ; donc , depuis le temps , ne me tiens pas rigueur de ne plus me souvenir de chaque détail concernant la paternité des prédictions des uns ou des autres au sujet de ce fichu F-35 , j’ ai un peu perdu le fil quoi…….

        Beaucoup plus rapproché dans le temps , il se trouve que la semaine dernière , notre ami @Alpha nous a annoncé quelque chose , et que d’ après l’ article ci-dessus , ce « quelque chose » semble correspondre et bientôt devoir se réaliser , voilà tout .

        De plus , je te ferais remarquer qu’ entre-temps tu avais pas mal disparu de la circulation , alors………….

        Par conséquent , si la place de numéro 1 du podium te fait tellement envie , vas-y fais-toi plaisir ; personnellement je n’ y vois aucun inconvénient , si @Alpha est d’ accord ( et à mon avis , il l’ est ) ça ne me dérange nullement .

        Donc , ne nous énervons pas…….enfin , pas pour ça , ça ne le vaut pas……….. 🙂

        • Alpha dit :

          M’enfin Nenel, c’est quoi ce caprice que vous faites à l’ami Scope ???…
          Bouh ! Jaloux !… 😉

    • Alpha dit :

      Et qui c’est qui a les bonnes infos, hein ?!?!…
      Je ne suis pas qu’un « sniper » !… 😉

      • ScopeWizard dit :

        @Alpha

        Et je le sais bien ! 🙂

        Par contre , bonjour la douche me concernant ! ( voir au-dessus ) 🙁

      • Lejys dit :

        Honnêtement, Alpha, « sniper » le F-35, est-ce une gloire? Les vrais sniper tirent de vrais gibiers, pas des « dindes »….
        Bon, affronter les « pros » du F35, mais surtout les Ayatollahs du F-35, ça c’est autre chose ! Beau tire !

        • ScopeWizard dit :

          @Lejys

          Vous , en ce moment , je vous sens en forme ; très en verve ! 🙂

        • Alpha dit :

          @Lejys
          Boaaaah !… Je « snipe » aussi sur d’autres sujets !
          Sinon, c’est vrai que que dérouiller le F-35 est trop facile… J’aurais du me souvenir que « à vaincre sans péril on triomphe sans gloire ! »… 😉

  18. Criloc dit :

    Le scénario que le F35 soit une grosse daube se précise.

  19. Phytostar dit :

    Surprise !!!
    La technologie n’est pas faite pour être utilisée et on le constate tous les jours.
    Par contre elle est faite pour être achetée et à prix d’or…
    * voir la blague des jeans à une seule jambe.

  20. ONERESQUE dit :

    Le F-35 s’est retrouvé dès ses premiers essais, confronté à une multitude de problèmes en cascade, défauts de compatibilité et d’enchevêtrement des millions de lignes de code ADA, joints caoutchouc du fan frontal fragiles et prenant feu, climatisation défaillante, surpoids de la structure primaire, pannes électro-hydrauliques, modes radar suivi de terrain filtrant mal et maintenant revêtement d’aubes craquelé à cause d’une TET trop forte…..Comme sa charge alaire spécifique est très élevée de plus, sa manœuvrabilité de dogfight est basse….En Finlande, il n’a pu s’aligner à 2 appareils au challenge malgré l’appui de C-17….C’est un chasseur certes infocentré et réseaucentré de grande valeur système, mais aussi un vecteur fragile, à taux de dispo désastreux…une « danseuse de luxe » qui exaspère les opérationnels……beaucoup voudraient arrêter  » les frais « …….

  21. Le Suren dit :

    Le F-35 est mort !

  22. Raymond75 dit :

    Bombardiers B 2, avions de supériorité aérienne F 22 et F 35, croiseur furtif USS Zumwalt tous hors de prix même pour les USA, nouveau char Abrams trop lourd pour l’Europe … et pendant ce temps, 40 % des Américains ne peuvent pas se soigner correctement !

    • Franz dit :

      Oui, mais ça, c’est un choix idéologique.

    • E-Faystos dit :

      @ Raymond
      « et pendant ce temps, 40 % des Américains ne peuvent pas se soigner correctement »
      .
      C’est un choix de fond contestable, en effet. C’est sûrement parce que leur économie s’est trompé de chaîne pour fabriquer les suppositoires et autres dragées :
      https://images.app.goo.gl/RQ2DJ8BvM9BdiZR6A
      Leurs médicaments anti barbus coûte le dixième des nôtres.
      Mais nous avons fait le bon choix.

  23. chill dit :

    Allo, nico st jean , le petit nico est attendu par sa maman à l’accueil LM au rez de chaussée…

  24. Themistocles dit :

    Et laNavy va être au désespoir de se sacrifier en renoncant à ses F35C pour permettre à l’air force d’avoir des F35A

    • Aymard de Ledonner dit :

      C’est du second degré? Parce que les marins US n’ont jamais été enthousiastes pour le F35. Donc s’ils doivent en être privés je doute qu’ils pleurent longtemps…..

    • Grosminet dit :

      la Navy « au grand desespoir » ?????

      Au contraire,je pense qu’une majorité d’Amiraux doivent être bien ronds,pour avoir fêté cette bonne (pour eux! ) nouvelle….devoir se « sacrifier » pour l’Air Force fait bien leurs affaires,pour une fois ^^

    • ClémentF dit :

      Oui, je les entends pleurer d’ici !

      • themistocles dit :

        C’est effectivement de l’humour au second degré. Les marins n’ont jamais voulu de cet avion, monoréacteur de surcroit, soit la meilleure garantie d’en perdre un paquet par simple attrition naturelle. A moins bien entendu que monsieur LM soit à même de garantir les100% de fiabilité de son moteur. (NB ça aussi c’est du second degré). Depuis le temps que la Navy cherche à torpiller le F35C, elle a peut-être trouvé une bonne occasion. Dommage pour les anglais et le QE ( + PoW), ils devront se contenter de F35B avec ses (très) courtes pattes.

  25. Vinz dit :

    « Les coûts exorbitants du cycle de vie du F-35 signifient que l’US Air Force ne peut pas se permettre d’acheter autant d’avions dont elle a besoin pour combattre et gagner une guerre aujourd’hui. »

    Bah voilà. Poutine en rêvait, le F35 l’a fait : ruiner les armées occidentales déjà en mal de thunes. Moralité : faut pas avoir raison trop tôt, tout est dans le kairos.

  26. Grrr dit :

    Est-ce que les pays clients du F 35 pourront renegocier leur contrat ? ou annuler leur commande ?

  27. Camadri dit :

    AIE AIE AIE et ça continue … ca commence à être difficile de ne pas se réjouir … pardon de ne pas réagir !
    Je me souviens encore il y a quelques années tous ces rafales haters nous expliquant par A+B la supériorité inégalé du F-35 … sur le papier donc.
    Je comprends donc que l’avenir appartiendfrait donc au génération 4 et 4.5++ ….

  28. Paddybus dit :

    Deux choses, c’est plutôt bon pour nos ventes… et il serai bon de tenir compte de cette aventure, pour ne pas aller trop loin avec notre projet SCAF… pour ne pas tomber dans le piège du trop… finalement, le Rafale semble un excellent compromis et si progressivement sont intrication dans les réseaux de données se fait, il arrivera sans problème a faire aussi bien voire mieux que le F35
    Le SCAF devrai juste être un Rafale + … et on a pas forcément besoin de le faire à plusieurs….

  29. Gremlins dit :

    Je crois que ce cherche les américains existe. Ça s’ appel RAFALE de DASSAULT FRANCE !!
    Allé, au nom de l’OTAN, laissez vous séduire ^^

    Dire que si on fait un avion avec les bochs ont se retrouvera dans une panade pire qu’eux avec ce F35 de malheurs.
    Bien content que ces abrutis du gouvernement hollandais en ai acheté.
    Rien qu’à relire ça, c’est jubilatoire : http://www.opex360.com/2019/11/04/pays-bas-une-bourde-gache-larrivee-du-premier-f-35a-neerlandais-operationnel-a-leeuwarden/

    Enfin, un pays comme les EU doit se doté d’une machine à la hauteur du nouveau SU-57 et de ses dérivés à venir.
    Quand à nous, nous devrions faire confiance à nous même pour créer la surprise.

  30. Durandal dit :

    Je pense que c’est une nouvelle mode de garder la cellule et changer régulièrement l’électronique, nous aurons encore des rafales en 2050. Si ton avion n’arrivera jamais à mach 6, fait que son missile lui, oui.

    • Wagdoox dit :

      Le probleme est bien là si le successeur arrive en 2040, il sera mature que vers 2050. Le rafale entrée en service en 2001 et mature en 2007, le m2k-5 reste l’etalon de la chasse fr jusqu’en 2013.

      Apres le rafale restera en service jusqu’en 2060 minimum, on se dirige vers 2070.
      L’espérance de vie de la cellule est montée de 7500 a 9000h soit de 30 ans a 36 ans.
      Si le dernier rafale sort des usine en 2030, il atteindra la retraite (en gardant les 250h de vol par an) en 2066, si le dernier sort en 2040 alors il durera jusqu’en 2076.
      Le potentiel du rafale peut encore être allongé, là ca a ete atteint par l’ajout de renfort structuraux mais on peut aussi changer des pieces (c’est plus cher). Ca depend aussi des G’s que prend l’avion mais les delta sont particulièrement resistant la dessus, un pilote us sur mirage en fr (échange) disait que m2k pouvait tirer des G toute la journee. Il me semble (j’en suis pas sur) que les indiens ont fait passer leur mirage 2000 de 4000h a 14000h (56 ans), acheter en 1985, s’ils sont effectivement retirés en 2030, ils auront alors 51 ans.
      Les 250h de vol par an sont pas une constante non plus, l’ef en fait largement moins par exemple environ 150.
      Bref tout ca pour dire que le rafale peut tenir encore tres longtemps.

  31. Robert dit :

    « Et il pourrait en résulter l’idée d’acquérir un nouvel avion de « génération 4,5  »
    Et bien voilà, nous n’avons qu’à leur vendre 250 rafale au standard F4

  32. Intox dit :

    Si on se réfère au cas du F22 Raptor qui a fini avec 187 exemplaires au lieu de 648 commandés, on pourrait, en suivant le même ratio, arrivé à 509 F35A au lieu de 1763 commandés. Si je me fis à wikipedia on est à plus de 205 F35 en service aux USA. Allez, encore 304 exemplaires et on y est, après c’est plus que du bonus !

  33. philbeau dit :

    « Les coûts exorbitants du cycle de vie du F-35 signifient que l’US Air Force ne peut pas se permettre d’acheter autant d’avions dont elle a besoin pour combattre et gagner une guerre aujourd’hui, ce qui rend d’autant plus important le programme NGAD », avait en effet affirmé M. Roper, peu avant de quitter ses fonctions.
    Que dire de plus , venant de l’US Air Force elle-même …On va pouvoir se gausser des gouvernants de tous ces pays européens qui ont appliqué à la lettre les consignes US : en échange de votre protection , vous achetez le F35 . Mais bon , ça n’est pas grave , qui croit encore à un conflit avec la Russie ? Et garder de bonnes relations avec l’oncle Sam vaut bien quelques sacrifices .
    C’est plus problématique pour pour nos voisins anglais , qui doivent observer tout cela avec inquiétude , pour leur capacité de projection via leur aéronavale , ou les Australiens face à la menace , plus réelle que les Russes celle-là , de la Chine . On notera l’information d’aujourd’hui sur l’Indonésie , qui devrait s’équiper d’un mix Rafales / F 15E : excellent choix , pour un pays de la zone voulant disposer d’une aviation adaptée à ses vastes étendues à contrôler .

  34. David JR dit :

    Ce type d’appareil représente une forte menace pour l’industrie de défense européenne dans la mesure ou un espèce de F-16 de 4.5 germination avec un excellent rapport qualite-prix et le soutien diplomatico-militaire des USA pourrait très bien se vendre a l’export auprès de client n’ayant pas les moyens de financer des folies du type F-35. De plus ce NGAD ou ce qui en sort sera sûrement compatible avec l’écosystème numérique américain. Enfin, tout comme le F-16 commandé a des milliers exemplaires, ce nouvel avion bénéficiera de belle économies d’échelles.
    Je rejoins le commentaire précédent. Il y a peut être quelque chose a faire en Europe avec un SCAF haut de gamme bimoteur et un dérivé monomoteur. Les deux appareils pourraient partager beaucoup d’éléments en commun (ex: moteur, sous-systèmes, architecture numérique) mais le premier serait axé sur le haut du spectre tandis que le second serait destine aux missions intermédiaires et pour faire du volume a moindre coût. Çà permettrai éventuellement aussi de mettre tous les monde d’accord au niveau industriel en Europe.

  35. Patrickov dit :

    Trump doit rire jaune avec cet échec commercial, il a sauver les turcs sans le vouloir, ou bien ces derniers étaient déjà au courant en achetant les S-400, pour l’instant les pièces détachés des F-35 sont toujours produits en Turquie, Erdogan et Poutine grand gagnants.

    • AirTatoo dit :

      Gagnant de quoi? deux grand pays, un dirigé par un homme fort, a qui l’occident refuse son entrée en Europe car les américains depuis le McCarthyism le désigne comme le red scare… et le réveur Musulman, membre d’un partie féodale, l’AKP qui pense pourvoir réunir tous les musulmans et conquérir le monde?

      Ou est la gagne? Jusqu’à preuve du contraire, je préfère vivre en Europe ou on mange bien, on est bien chauffé, bien approvisionné, bien soigné qu’au USA ou en Turquie… Pour la Russie je me prononce pas car j’adore ce pays, qui devrait être plus lié avec l’Europe comme le montre l’histoire mais qui paie encore les caprices du jeune américain et surtout l’addition de la politique de la menace durant la période de l’union soviétique… Donc gagnant de quoi?

  36. Franz dit :

     » Selon les plans initiaux, l’US Air Force devait recevoir (…) pour remplacer ses F-16, A-10 Warthog et une partie de ses F-15 les plus anciens  » … l’USAF a-t-elle vraiment envisagé de remplacer des A-10 par des F-35 ??? comment peut-on prétendre remplacer un appareil dédié au CAS par un F-35 ?

    • Wagdoox dit :

      L’usaf veut se débarrasser des a10 depuis des annees, trop lent notamment vis a vis des manpad. Les bombes de précision a faible effets collatéraux et les capteurs peuvent faire le boulot, sinon les helicos. (J’exprime ici un avis qui n’est pas le mien mais qui explique celui de l’usaf).

    • E-Faystos dit :

      L’Air Force déteste le A10. Elle voulait le remplacer dès l’origine par des F16.
      Et fait pression pour que Obama chasse le gros bimoteur des inventaires pour volet sur un avion plus sexy.
      Le F35 paraissait encore plus sexy que le F16.
      .
      Mais le congrès US est clairement en faveur du A10.
      Les batailles politiques autour du A10 restent féroces outre Atlantique.

      • Franz dit :

        @Wadoox et E-Faystos : à la réflexion, je pense que c’est une coquille dans l’article : le F-35 a vocation à remplacer le F-15 et F-16, mais aussi le AV-8B  » Harrier  » (et non le A-10). Ça, ça peut se plaider.

        • blondin dit :

          le A10 était bien dans la liste, au moins au début, aujourd’hui forcément un peu moins…

      • oryzons dit :

        Parfois c’est bien d’écouter l’armée et pas les industriels ni le congrès.
        L’ A10 a fait son temps il ne sert plus à rien entre les missiles et bombes air sol d’un côté et les hélicos de l’autre.
        C’est beau la nostalgie, mais à un moment il faut tourner la page.

  37. Wagdoox dit :

    Grosse dédicace à Nicolas !!!!
    Grosse dédicace la durée de vie du f35 qui ressemble de plus en plus à celle des avions soviétiques, lui qui parlait de 8000h certifié mais testé à 24000h.
    Nico, tu nous manques quand même ;).

    Paragraphe nostalgie mise à part le reduction du nombre de f35 va exploser le coût de l’appareil, ce qui va entraîner une réduction du nombre à nouveau et on rentre dans le cercle vicieux. C’est une décennie potentiellement exceptionnelle qui s’annonce pour les producteurs européens. Boeing pourrait également revenir dans la course mais ce sera plus compliqué, ses produits sont quand même plus vieux, le potentiel d’évolution du f18sh a atteint son max avec le block 3, le f16 avec viper. Reste le f15ex.

    • Nexterience dit :

      Êtes vous sûr que le F-18 SH a moins de potentiel d’évolution que le Rafale ? Il est moins vieux que le F-15.

  38. m2m dit :

    Les U.S. vont faire la même chose que les Russes, qui s’équipent d’avions 4G+++ (les Su35S) qui sont des évolutions d’un avion de 4ème génération. Celle-ci est décidément bien née des deux côtés du rideau de fer.

  39. DarkCed dit :

    Au moins cher j’irai avec un Rafale remotorisé tout simplement il a encore de belles années devant lui et a ces côtés une belle commande d’un drone bâtit sur le NEURON. En augmentant les commandes pour l’AAE et les autres pays le prix du Rafale serait compétitif. Nous avons toutes les briques technologiques pour faire a la fois un Rafale remotorisé + le NEURON et au passage fuck le SCAF qui est une utopie. Il faut une plateforme simple, évolutive et qui ne va pas avoir besoin de 20 ans pour être développée. Nous avons tout ce qu’il faut pour donner de l’épaisseur a notre flotte aérienne. Il manque juste la volonté politique …

  40. Thierry dit :

    Israel s’offre une nouvelle escadrille de F-35 :

    https://www.i24news.tv/fr/actu/israel/1613487760-defense-israel-va-acquerir-une-nouvelle-escadrille-de-f-35

    Ce qui prouve bien qu’il est loin d’être aussi mauvais que certains le dépeignent ici, l’Etat hébreux dans toute son histoire ne s’est jamais encombré d’armes inefficaces comme l’a fait par exemple l’Arabie saoudite pour des raisons diplomatique.

    Le concept des jumeaux numérique n’est valable que si vous cannibalisez les composants du F35, parce que si vous faites un jumeau à partir de F16 et F15 vous aurez un F15,5 et pas plus.

    Et pour reprendre les parties du F35 il faut encore que ce soit celles qui fonctionnent bien, c’est à dire les moins évolués puisque que ce sont celles les plus révolutionnaires qui sont en train d’être mise au point et qui posent encore problème.

    Une chose est déjà certaine, aucun jumeau numérique n’affichera des capacités meilleurs que le F-35 car ce concept repose sur des technologies existante, donc produire un avion spécifique pour remplacer le A10 par exemple, oui, ça marchera certainement, mais faire un autre chasseur furtif de première ligne, là non le F-35 sera indéracinable et c’est pourquoi il continuera d’être produit en grand nombre quelque soit les autres avions mis en chantier, c’est d’ailleurs un succès commercial indéniable, on ne change pas une équipe qui gagne !

    https://www.espacemanager.com/les-composantes-du-chasseur-americain-f-35-fabriquees-en-tunisie.html

    extrait :
    « La Tunisie vient de remporter une licence d’exportation de 33 millions de Dollars couvrant la production, l’intégration, l’installation, l’exploitation, la formation, les tests, la maintenance, et la réparation du moteur de l’avion de combat américain F-35 Pratt et Whitney F-135.

    Les Américains veulent semble-t-il faire de la Tunisie un des centre de fabrication et de maintenance pour des éléments de l’avion de combat F-35 et ce après l’exclusion de la Turquie de ce programme F-35, suite au différend entre Washington et Ankara au sujet l’achat par les Turcs du système de défense antimissiles russe S-400

    • Michel dit :

      La Tunisie je n’y crois pas du tout, pays malheureusement instable sinon cela aurait un sens, le seul pays du Maghreb avec qui tout le monde bosse dans l’aéro et autres activités c’est avec le Maroc, aussi bien pour la France que les US (Boeing par exemple….), car ils ont des sous traitants qui tiennent la route, en plus pour l’Europe il existe une zone franche à Casablanca.

    • Harambe dit :

      C’est gratuit pour les israéliens, forcément, ils vont continuer à en « acheter »…

    • ULYSSE dit :

      @thierry. Faux, comme souvent. le F 35 ne repose donc pas sur des technologies existantes. Il a commencé à etre développé à la fin des années 90….soit il ya 20 ans .Pendant ce temps là les technologies ont évolué, notamment en ce qui concerne la furtivité. . . le F35 comme le Zumwlat sont l’illustration d’une logique, qui s’est révélée défaillante , celle du forçage technologique, qui devait conduire à une suprématie technologique US sur tout le monde. Ca ne fonctionne pas. C’est tout le propos de Will Roper: racourcir les cyles de développement/renouvellement.
      Le SCAF hélas relève de la même logique que le F 35, nous risquons de nous y casser les dents.
      Mais le Rafale (comme le GRIPEN), tout aussi exceptionnel qu’il soit, est également, de conception ancienne. Il ne suffira pas à suivre les évolutions technologiques qui se font jour. Eric Trappier l’a bien résumé, il faut un avion qui « va être le premier à détecter l’ennemi et le dernier à être détecté. » Les acquis du Neuron et autres études permettent d’envisager une nouvelle plateforme beaucoup plus furtive.
      L’idée, pour la France, pourrait être en conséquence de développer un monréacteur (base de M 88 avec soufflante élargie…pas la peine d’essayer d’atteindre des températures d’entrée de turbine extravagantes…)) dans un court délai (cf délai de développement du M 2000) qui incorporerait des technologies nouvelles mais matures…..en attendant le SCAF.

      • oryzons dit :

        Mais qu’est-ce que c’est que cette obsession pour les monoreacteur .

        Il y en a vraiment sur ce blog qui n’arrivent pas à faire leur deuil du Mirage.

        Qu’est-ce-que cela apporte par rapport au Rafale ?

        Nous avons besoin de nous lancer dans les drones, cela devrait maintenant être devenu une évidence pour tout le monde, mais pour certain le plus important est de faire un monoreacteur complètement redondant avec le Rafale…

      • NRJ dit :

        @Ulysse
        « Le SCAF hélas relève de la même logique que le F 35, nous risquons de nous y casser les dents ». En soit, le NGF a la même conception que le Rafale. C’est un Rafale 2.0 si vous voulez, dont le but sera d’être polyvalent, multirôle et navalisable. Si Dassault a réussi avec le Rafale, ils peuvent faire le NGF. Après, la difficulté sera les remote carrier, car il s’agit d’un nouveau domaine dans lequel on maîtrise moins bien. Mais c’est sur ce domaine que se jouera l’aviation du futur.

    • Wagdoox dit :

      Tu es toujours aussi drole tierry !
      Mais es tu au courant qu’israel ne s’offre rien du tout ?
      Que tous est payé par l’oncle sam ? Et que par conséquent c’est les usa qui decident.
      Israël voulait plus f15 a l’epoque obama avait repondu « oui avec votre argent ».

      • Thierry dit :

        le monde se divise désormais en deux catégories, ceux qui ont le F35 et ceux qui le dénigrent parce qu’ils ont un concurrent malheureux resté sur l’étagère.
        Israel aurait pu faire autre chose de cette argent surtout en période de Covid, mais il a choisit cet avion.

        Quand aux problèmes du F_35 dont on nous rabâche les oreilles à longueur de post il n’est pas tant d’ordre aéronautique qu’informatique et de ce coté là rien n’est insurmontable, des bugs à corriger, certes ça va coûter cher car le programme est particulièrement tortueux, mais rien de rédhibitoire, ça va se faire en temps voulu.

        • Alpha dit :

          C’est beau de voir notre petit Titi s’évertuer à tenter de se rassurer…
          Il en est touchant ce p’tit gars… Snif !… 🙂

        • Franz dit :

          La deuxième catégorie, c’est « Ceux qui creusent » 😉 .

    • Ah Ca ! dit :

      Israël connait ses frères arabes, cet achat est purement psychologique.

    • philbeau dit :

      Thierry : 1) Israel n’a pas à craindre pour sa défense , Washington est derrière de toute façons . Et le F35 lui est financé par l’aide américaine , c’est un renvoi d’ascenseur .
      2) la deuxiéme info est intéressante ; car si réellement des composants du F35 sont fabriqués en Tunisie…Pour avoir connu des techniciens de production , dans l’aéro , dont la boîte avait tenté l’aventure tunisienne : ils croulaient sous les retours pour défectuosités .

    • Vinz dit :

      « Israel s’offre une nouvelle escadrille de F-35 »

      C’est pas Israel qui s’offre, c’est USA qui offre patate ; ils vont pas refuser – surtout s’ils les vendent ensuite d’occase.

    • Jean (le 1er) dit :

      En premier, le F35 israélien c’est cadeau car payé avec les subsides US. Deuxièmement, c’est un F35 à la sauce israélienne. Seul pays autorisé par l’oncle Sam à ne pas acheter l’appareil sur étagère mais d’y effectuer des modifications en profondeur. Troisièmement, pour aller larguer des bombes sur la Syrie à quoi, trois quatre cents kilomètres de sa base, faut pas non plus être un foudre de guerre. Finalement, Israël commande des nouveaux F15 en complément. Après faut être objectif, du point de vue électronique et furtivité, le F35 est excellent.

    • Clavier dit :

      La seule façon de ne pas plomber définitivement le F 35 c’est d’en filer quelques uns aux Israéliens qui en feront toujours quelque chose car ils savent les accomoder même si leur réputation fut acquise avec d’autres célèbres avions ….c’est comme avoir un char allemand , ça permet de se prendre pour Rommel…….

    • Tankaboum dit :

      En fait, le plus incroyable est que vous puissiez y croire. On leur donne le F35…Comme c’est un pays en guerre permanente, cela rend possible le badge du combat proven…c’est donc juste une dépense publicitaire pour le Pentagone et LM.
      Maintenant comme ils sont autorisés à modifier l’appareil, ils ne perdent pas de vu que le marché d’incrémentation et de retrofit sera bien juteux, alors oui ils les prennent et les font voler à grand coups’ de com

    • Royal Marine dit :

      Bla, bla, bla!
      Arrêtez de vous tirlipoter la nouille…
      Les Israéliens n’achètent que la carcasse du F 35, et intègrent leurs systèmes d’armes et de guerre électronique… Y compris des systèmes actifs pour la furtivité (comme le Rafale?)… C’est la question à 100 $!
      Comme ils n’ont pas vraiment besoin d’un avion supersonique, ça peut le faire pour certaines missions…
      Pour les Tunisiens? Si Dassault sous-traitait une partie de la fabrication et de la maintenance à la Tunisie… Vous seriez lz premier à critiquer… Cela prouve définitivement combien vous êtes en perdition…

    • Twouan dit :

      Je pense que tu as tout a fait raison.
      Le choix de réduire aujourd’hui cote américain serait suicidaire.
      La cible f35 doit être maintenu.

      L A10 c est un cas a part, l us air force ne veut plus faire de CAS avec un avion dédié. Pour elle, les drones s en changeront. <= et elle a raison.

      Le soit disant remplacement est de façade pour que les marines ne fassent pas trop de bruit. Cela dit, avec le temps je me demande si les marines vont pas finir par accepter la supériorité du drone dans ces missions. Le conflit en Arménie est un grand accélérateur de ce point de vu la.

    • blondin dit :

      faut pas s’emballer non plus, pour 33 millions de $ ils vont faire quoi ? fournir les caisses d’emballages des moteurs ? pour avoir un peu bossé avec la Tunisie, et sans vouloir les dénigrer, le niveau industriel n’est pas au niveau de celui de la Turquie, et si ils travaillent sur le moteur F135, ça doit pas être sur les parties les plus sensibles.
      Quant à la production en grand nombre du F35 qui se poursuivra, vous n’avez pas du lire l’article… on connait vos penchants pour le F35 et vos commentaires en décalage total avec la réalité.

  41. Mouss dit :

    Ah voici une proposition bien argumentée. Si les coupes budgétaires successives nous le permettent encore, ça serait une excellente idée. Faire du haut de gamme pour la haute intensité et en même temps du milieu de gamme afin de maintenir notre ambition interventionniste!

  42. Carin dit :

    Mon pauvre Thierry… publicité à 2 balles.. ici tout le monde sait qu’Israel ne paye pas ses avions de combat…
    et la dernière fois qu’Israel a dit qu’il préférait des F15… oncle Sam lui a rétorqué que s’il voulait des F15, il n’avait qu’a se les payer… et vous savez quoi… Israël a pris les F35 gratos. Cette nouvelle commande n’en est pas une… c’est un cadeau de tonton Sam.

  43. Hélyx dit :

    Si même les américains ne veulent pas le F35, il ne va rester que les pigeons pour l’acheter…

  44. Nike dit :

    J’ai la solution pour les ricain : Le rafale plus moderne qu’un F16, plus polyvalent, plus puissant. S’ils nous en prennent plus d’une centaine on peut même leur vendre sous licence…
    Ce n’est pas interdit de rêver 5 minutes !

  45. oshibori dit :

    pour avoir parler et continuer à parler avec des pilotes japonais qui vole si f35, ils en sont tous déçu. il trouve cet avions stupidement compliqué et pas ergonomique. les ailes sont trop petites et en cas de panne moteur ou de moteur qui ce place en mode sécurité/ fonctionnement dégradé l’avion devient un tombeaux. j’ai parlé avec un pilote dons le le père volait sur f104… il ma dis qu’il comprend les sentiments de son père les performances en moins.

    • ULYSSE dit :

      Le parallèle avec le F104 est remarquable. Les Us ont inondé le marché avec un mauvais avion qu’ ils ont retiré très vite de leurs propres forces, mais qui a continué à servir ailleurs, notamment en Allemagne et Italie.

  46. Ah Ca ! dit :

    Super…

    Ce qui me dit que nos amis Suisses ont maintenant un choix pas trop difficile à faire.

    S’il vous plait, quand vous serez prêts vous pouvez envoyer votre commande accompagnée de vos chocolats suisses.

  47. Peps72 dit :

    Quand je pense aux kilomètres de messages de notre ami @Nico-St-Jean qui nous a affirmé pendant des années que les problèmes du F35 allaient s’évanouir grâce au nouveau « block 4-8-2 » en niant avec une mauvaise foi exaspérante les montagnes de problèmes de cet avion mal pensé, et qu’il m’avait soutenu mordicus que les standards F1-F2-F3 du Rafale étaient l’équivalent de la concurrency sur le F35, on en viendrait presque à pleurer tellement c’était d’un ridicule sans nom…
    PS: quelqu’un sait-il ce qu’est devenu notre ami @Nico-St-Jean? Il n’intervient plus sur ce forum…

    • Tankaboum dit :

      Il prie, fait des incantations… pour que le Canada en achete 250 … et surtout la version B pour dégeler les pistes..

    • Red dit :

      @Peps72
      .
      Wow ^^ Après plusieurs mois d’absences dues à mon travail, je vois que j’ai marqué l’esprit de plusieurs ici et surtout le vôtre mon cher .. 🙂
      .
      « en niant avec une mauvaise foi exaspérante les montagnes de problèmes de cet avion mal pensé »
      .
      Non, je ne pense pas avoir nié les problèmes de bases du programme comme : Concurrency, développement de 3 versions différentes simultanément et un énorme logiciel de MCO, le tout entre les mains d’un seul maître-d’oeuvre devant également gérer plus de 1500 sous-traitants à travers le globe 😉
      .
      « et qu’il m’avait soutenu mordicus que les standards F1-F2-F3 du Rafale étaient l’équivalent de la concurrency sur le F35, on en viendrait presque à pleurer tellement c’était d’un ridicule sans nom… »
      .
      C’est toujours le cas aujourd’hui et vous pouvez encore pleurer d’un ridicule avec un nom : le déni
      .
      La définition de « Concurrency » est de produire un appareil en ***série*** alors que son ***développement*** n’est pas terminé. Ainsi, le maître-d’oeuvre doit rétrofité au fur et à mesure (Sofware&Hardware) que les appareils sortent de la chaîne de production. Et c’est exactement ce qui s’est passé avec le Rafale, seulement à plus petite échelle que le F-35 pour des raisons évidentes mais qui ont avantagés (pour des raisons évidentes également) Dassault 🙂 Démonstration ?
      .
      Entre 1999 et 2007, Dassault livre 54 Rafale standard F1, des Rafale uniquement capable de missions Air-Air réduites. Les premiers F1 ont cependant commencé le service en IOC prématurément (comme le F-35) en décembre 2001 jusqu’en Juin 2002 l’ors de la mission Heracles, faisant de la surveillance AA pour le PA CDG avec 2 Magic-2 ainsi que des exercices au dessus de l’Afghanistan. De ses Rafale F1, 9 seront mis sous cocons, et les autres seront rétrofités en F3/F-3R à partir de 2014. Si ce n’est pas une approche complètement dite « Concurrency », alors je vous suggère de complètement arrêtez le débat avec moi car vous ne faites que polluer ledit débat dans votre déni. Je peux aussi continué avec le F2 qui lui aussi était un appareil incomplet (incapable d’utiliser tout armement à guidage laser de façon autonome, OSF obsolète avec l’IR 2 way mais surtout la voie TV, en plus des pannes FCS et autres) le tout fut corrigé avec le standard F3 qui fut vraiment le Rafale aboutie et terminé. N’empêche que 76 Rafale F2 ont été produits et livrés avant d’êtres rétrofités.
      .
      Pour une ultime fois, le Rafale à été produit et développé sous l’approche Concurrency et même avec une approche très similaire au F-35 mais à échelle réduite et avec de meilleurs résultats justement du fait de cette échelle réduite. En espérant avoir été clair avec vous, une fois pour toute)

      • Peps72 dit :

        @Red / Nico St Jean
        La concurrency c’est refuser de distinguer développement et production, en menant les deux de front, donc LM a commencé à produire des F35 alors que le développement n’était pas terminé, et par conséquent au fur et à mesure qu’ils découvrent de nouveaux problèmes dans le développement, ben ils doivent corriger ces problèmes sur les avions qui ont déjà été produits (c’est débile). Alors que pour le Rafale, le développement a lieu avant la production (logique), donc quand le standard F1 est produit, ben le développement est terminé, la production est lancée, et il n’y a pas de correction de problèmes à effectuer sur des 1ers modèles déjà produits. Et Dassault a fait de même pour les standarts F2 et F3, qui ne sont pas des corrections de problèmes dus à la simultanéité développement & production, mais des ajouts de capacités supplémentaires qui elles aussi ne sont ajoutées qu’après développement. Donc la concurrency c’est négatif (on corrige des erreurs passées) alors que les standarts F1-F2-F3 c’est positif (on ajoute des capacités supplémentaires qui fonctionnent sur des avions qui fonctionnent aussi). Et de toute façon, nous sommes sous un article qui indique que l’USAF va baisser drastiquement ses commandes de F35 tellement cet avion est pourri. Bref, le débat sur le F35 est clos: cet avion est tellement pourri que l’USAF n’en veut plus avant même d’avoir fini son développement (ce qui est le comble du ridicule)… 🙂

        • Red dit :

          @Peps72
          .
          Vous ne faite que distinguer une démarche positive avec Concurrency (Rafale) et négative (F-35) car non, Concurrency n’est pas une approche automatiquement négative, loin de là. Cette approche fonctionne très bien dans le civile et dans d’autres secteurs militaires. Quant au Rafale, une panne FCS F1/F2 qui survient empêche le pilote de toucher au manche pendant X lapse de temps sinon cela mène au crash directe. Aux USA, on parlerais directement d’une deficiency 1A (la pire) et ça ce n’est qu’une seule deficiency qu’ATE à présenté l’ors d’une de ses vidéos aux néophytes. Pensez-vous que c’est la seule ? Pensez-vous qu’entre le F1 et le F3R, le Rafale n’à pas eu lui aussi des dizaines, voire centaines de « Deficiencies » Software ou Hardware ? Le truc, c’est qu’en France il n’y à pas de « DOT&E », de « GAO » (la court des comptes n’enquête pas sur le Rafale comme le GAO aux USA) tout est « top secret » vis à vis du public français alors que tout circule vis à vis du public américain à propos du F-35 🙂
          .
          C’est juste une parenthèse pour vous faire réaliser que non, le développement n’était pas complet en 1999 au lancement du F1 (impossible …) les F2 ont même été modifiés en urgence en Afghanistan pour simplement larguer l’armement guidé laser, illuminé via Mirage 2000. Une road map par contre, certainement, tout comme le F-35. Ensuite, le niveau de problèmes du programme F-35 est bien pire que ne l’à été celui du Rafale, je n’ai pas écris cette parenthèse pour démontrer le contraire.
          .
          « Bref, le débat sur le F35 est clos: cet avion est tellement pourri que l’USAF n’en veut plus avant même d’avoir fini son développement (ce qui est le comble du ridicule)…  »
          .
          Hum, pourtant ce n’est pas du tout ce que dit l’USAF, ni ce qu’à dit Brown dans ça déclaration « L’USAF à besoin d’un appareil de 5e génération comme le F-35 qui constitue notre appareil haute gamme » Qui plus est, votre commentaire ne présente aucun arguments ni aucune objectivité : Avion pourri, USAF vas baissé drastiquement ses commandes = basé sur une étude en 2018 soit, il y à 3 ans (…) Puisque je suis cité à de multiples reprises, je vais répondre plus bas sur le sujet en question.

          • Peps72 dit :

            Comme d’habitude vous noyez les messages de détails en pensant que cela va faire illusion, mais la vérité c’est que Lockheed Martin doit corriger de gros problèmes sur des F35 déjà produits, alors que ce n’est pas le cas chez Dassault sur le Rafale. D’où vos messages de 10km de long (mais assez drôles) sur la jungle des différents « block-4-2-3 » qui en tant que tels sont déjà des preuves d’échec. Et puis si y’a bien une institution qui ne reconnaîtra pas son erreur, c’est l’USAF, pour qui évidemment tout va bien (tout comme 3 mois avant d’évacuer le Vietnam, l’US Army disait qu’ils gagnaient la guerre). Bref, bon courage à tous les cocus qui ont acheté cet avion dont le coût d’achat et la MCO vont exploser avec la diminution des commandes de l’USAF, et que n’importe quel pays pourra détecter un achetant une simple batterie de S400 (pour l’empêcher d’effectuer la seule mission pour laquelle il a été construit: frappe au sol en 1ère entrée de théatre). Thanks to God la France a son propre avion Rafale qui arrive à maturité technologique, dont le coût diminue avec les nouvelles commandes, et qui est capable de remplir toutes les missions modernes. L’industrie aéronautique américaine (F35, 737Max, KC46, 777) est totalement à la ramasse….

      • Lejys dit :

        Les « sous versions » F1 et F2 n’ont vu le jour que par la volonté des politiques d’alors qui, étalant dans le temps les investissements, ce que l’on appelait alors les dividendes de la paix….
        Le F-35 rencontre lui des problèmes « techniques », n’atteint pas les objectifs fixés et promis….

        • Red dit :

          @Lejys
          .
          « Le F-35 rencontre lui des problèmes « techniques », n’atteint pas les objectifs fixés et promis… »
          .
          Ç’est ce que j’ai écris : Concurrency qui c’est bien passé dans le cas du Rafale et moins bien passé dans le cas du F-35. Mais peu importe le pourquoi du comment car sur le fond, les deux maître-d’oeuvre ont adoptés des approches industrielles similaires, seulement à échelles différentes et résultats différents 🙂

      • EchoDelta dit :

        Nico Red : merci de votre retour parmi mes nous : nous sommes quand meme tous curieux de savoir au delà des annonces ce qu’un « insider » du programme en pense à l’heure actuelle objectivement et au delà des brèves d’actualité… est ce que le programme est toujours dans la course à la résolution de pb où commencez vous a voir le bout du tunnel ?

      • Alpha dit :

        « Pour une ultime fois, le Rafale à été produit et développé sous l’approche Concurrency  »
        Rien de plus faux………..
        Déjà, démonstration foireuse, qui part mal avec l’évocation du standard F1 du Rafale, qui ne devait pas exister !…
        Ce dernier est entré en service, en urgence, uniquement pour palier le retrait du F-8 Crusader…
        Et puis une approche « concurrency » se définie comme le chevauchement des phases de développement et de production du programme d’acquisition. Elle introduit le risque que les aéronefs construits dans les premiers lots de production nécessitent des modifications en raison de découvertes faites lors de la qualification, des essais en vol et au sol, ou à la suite d’une analyse technique…
        Bref, strictement rien à voir avec le développement et la production du Rafale…
        Par contre, on y reconnait bien une partie des déboires du programme JSF/F-35…
        Revoyez votre copie Nico…
        Une bonne fois pour toutes… 😉

        • Red dit :

          Vous commencez bien, vous êtes déjà dans une fausse description de Concurrency .. Là vous avez fournis description de Forbes de la méthode F-35 concurrency : « Concurrency is defined as the overlap in the development and production phases of the acquisition program. Concurrency introduces the risk that aircraft built in early production lots will require modification due to discoveries made during qualification, flight and ground tests, or as a result of engineering analysis »
          .
          https://www.forbes.com/sites/lorenthompson/2017/09/29/how-concurrency-in-building-the-f-35-fighter-has-proven-to-be-a-big-plus/?sh=61080c187147
          .
          Et comme Forbes le dit, le procédé en aéronautique introduit un *risque* de dérapage, pas une certitude.
          .
          Concurrency à été introduit à grande échelle de façon industrielle dans les années 80’s par Toyota et voici ça définition neutre :
          .
          « Concurrent design and manufacturing involves simultaneously completing design and manufacturing stages of production. By completing the design and manufacturing stages at the same time, products are produced in less time while lowering cost. Although concurrent design and manufacturing requires extensive communication and coordination between disciplines, the benefits can increase the profit of a business and lead to a sustainable environment for product development. Concurrent design and manufacturing can lead to a competitive advantage over other businesses as the product maybe produced and marketed in less time »
          .
          « La conception et la fabrication simultanées (Concurrence) impliquent de compléter simultanément les étapes de conception et de fabrication de la production. En complétant les étapes de conception et de fabrication en même temps, les produits sont fabriqués en moins de temps tout en réduisant les coûts. Bien que la conception et la fabrication simultanées nécessitent une communication et une coordination étendues entre les disciplines, les avantages peuvent augmenter les bénéfices d’une entreprise et conduire à un environnement durable pour le développement de produits. La conception et la fabrication simultanées peuvent conduire à un avantage concurrentiel par rapport aux autres entreprises, car le produit peut être produit et commercialisé en moins de temps »
          .
          Produit et commercialisé en moins de temps : Dassault livre son F1 pour remplacer le F8 au plus vite tout en développant le F2 simultanément. Ensuite : Dassault livre le F2 qui lui aussi est incomplet, obsolète sur certain point (OSF, notamment) et avec des lacunes (pannes FCS entre autres) : le Team Dassault développe en parallèle le F3 : Pod Damocles pour lui permettre d’être autonome, OSF-IT, DDM-NG, résolution des pannes & bugs, etc. Ouaip, c’est vraiment une approche Concurrency, comme le Typhoon d’ailleurs, ils ont voulu sortir un appareil très vite au lieu d’attendre et le finir, ils ont donc du « chevaucher avec les phases de développement » (T1 via T2) C’est une approche à la mode depuis la fin des années 90’s mais avec le F-35, c’était trop ambitieux pour 3 appareils différents, autant d’appareils à produire, ALIS, tous ses pays dans le programme, tout ses sous-traitants ..
          .
          Je pense que ma copie est bonne et objective, merci quand même.

      • ScopeWizard dit :

        @Red

        Non , cette histoire de « concurrency » n’ est pas comparable avec la montée en puissance du chasseur Rafale , puisque , à ma connaissance , c’ est bien de cela dont il s’ agit .

        Une fois entré en production , le Rafale n’ a jamais plus été un prototype ; contrairement au F-35 à quelque standard qu’ il fût , l’ avion Français était globalement au point et ne souffrait d’ autant de problèmes que votre F-35 adoré .

        Essayez de vous montrer un minimum objectif plutôt que chercher à dézinguer l’ avion de Dassault via un biais trompeur histoire de trouver des excuses à votre petit chéri .

        Le F-35 a été vendu tandis qu’ il n’ était même pas au point , ce qui est une honte absolue et la preuve que les USA se foutent de la gueule de leurs clients qui sont de toute façon coincés voire copieusement « persuadés » de la bonne affaire quitte à devoir se coltiner une sous-merde à coups de dessous de table , le Rafale lui était au point dès sa mise en service .

        Ne confondez pas « concurrency » et montée en puissance .

        Et à l’ avenir , vous serez gentil de cesser de polluer ce forum avec une telle propagande dont vous n’ êtes plus qu’ un relai .

        Si vous avez la fâcheuse propension de prendre ceux d’ en face pour des cons , ayez bien à l’ esprit que ça me fait très moyennement rire .

        Je vous rappelle qu’ entre-autres sympathiques intentions , votre fichu tractopelle avait pour but d’ affaiblir l’ indépendance de la vieille Europe et de cette emmerdeuse de France en particulier via ses capacités en matière de construction aéronautique militaire , en inondant ladite Europe d’ un produit douteux , une Europe que ces chers USA se sont tellement échinés à façonner à leurs intérêts que comme par hasard elle se fait à chaque fois un plaisir d’ écarter tout ce qu’ elle peut sans jamais se protéger quitte à se nuire à elle-même , et ce , trop souvent sur la seule foi d’ un baratin estampillé marketing qui du moment qu’ il vient de Washington profite de tous les droits .

        Vous vous figurez que dans ces conditions , à l’ unanimité ça nous fait sauter de joie ???
        Ben non , pas du tout , et en tout cas certainement pas mézigue .

        Et si par la présente , vous me trouvez un poil sec voire cassant limite incorrect , je vous rassure vous ne faites pas erreur ; ainsi peut-être prendrez vous conscience de l’ exaspération de certains Européens aussi archaïques que rétrogrades , mais pour le moins rudement fiers de l’ être toujours plus .

        Entre les « pressions » d’ Uncle Sam au sujet du CF-105 ( que vous devriez autant dénoncer que regretter d’ ailleurs , tellement le Canada s’ est fait entrogner dans l’ affaire et ne me soutenez pas que Diffenbaker aurait décidé ça tout seul sans avoir été soumis à quelque influence « extérieure » , perso je n’ y crois pas une micro-seconde ) puis du TSR2 ( là c’ est Wilson qui a définitivement enterré le savoir-faire Anglais et contribué à démolir les fondations de la coopération entre nos deux nations au profit d’ un F-111 hors de prix auquel s’ est ajouté le F-4 ce qui a fait hurler de colère le prolétariat Britannique et mis plus de 100.000 ouvriers dans la rue en signe de protestation…….si si ne vous inquiétez pas je sais très bien ce que je dis , mais j’ y reviendrai en détail une autre fois ) enfin du LAVI ( qui soit-disant aurait méchamment pu piétiner les platebandes du F-16 ) , au bout d’ un moment , ras le bol de tout ce beurrage de raie made in America !

        Que je sache vous êtes Canadien , du Québec , alors puisque quelque part vous êtes notre cousin , même éloigné d’ un Océan Atlantique , à défaut de vous montrer patriote ce qui se conçoit aisément , soyez donc un peu plus solidaire ; ayez l’ esprit de famille en somme .

        Maintenant , si vous pensez que je me plante concernant « concurrency » comparativement à la « montée en puissance » du Rafale , apportez-moi les éléments de la contradiction et j’ y réfléchirai .

  48. Pic Ou Z dit :

    l’Allemagne achète des F35. 1000 com.

  49. lym dit :

    « Ne nous contentons pas d’acheter dans le commerce, jetons un coup d’œil à quelque chose d’autre que nous pouvons construire »

    C’était pas le cas du F35?
    Achetez plutôt des Rafale en gen 4.5 :o)

  50. bpapon60 dit :

    Les américains cherche un avion et des porte-avions plus petits et moins chers pour en avoir plus.
    On peut leur vendre une licence pour produire des rafale et des charles de gaulle.
    Et en prime on a aussi un avion ravitailleur, un transporteur, des frégates, des sous-marins et même des centrales epr.

    La légende veut qu’une étude américaine sur : comment fait Dassault pour faire d’aussi bons avions a répondu : quand un ingénieur français propose une 1ère solution trop chère on le renvoie à sa planche à dessin. Dès qu’un ingénieur américains propose une solution, elle est adoptée, qq soit le coût.

    • Obelix38 dit :

      Ce rapport n’est pas une légende, c’est celui de la RAND CORPORATION, Rapport N° R-1148-PR, de 1973 : https://www.rand.org/pubs/reports/R1148.html
      Après, je n’ai jamais étudié son contenu, juste lu quelques extraits ci ou là, le votre je n’ai pas souvenir de l’avoir vu ailleurs . . . (Lien vers une version libre de ce dernier : https://www.rand.org/content/dam/rand/pubs/reports/2006/R1148.pdf )

      • Alpha dit :

        Au passage, les liens que vous fournissez, montrent que les solutions adoptées par Dassault sont l’EXACT CONTRAIRE d’une approche « concurrency »… 🙂
        De quoi souhaiter un bon retour à notre ami Nico St-Jean/Red sur ce site !!!… 😉
        « Si j’avis su, j’aurais pas venu ! » 🙂

  51. ScopeWizard dit :

    Tout ceci est consternant……….

    Pays partenaires , pays clients , tous ceux qui ont bossé et y ont cru au point de tout donner , etc…………

    Il n’ empêche ; autant je me désole pour tous les aficionados de cet avion , autant je comprends très-bien ceux qui se réjouissent de cette situation au point de ne pas hésiter à en rajouter des tonnes niveau sadisme .

    Parce qu’ il faut bien se rappeler ce qu’ ils se sont pris dans la gueule à ne pas être en totale génuflexion ou prosternés devant la si époustouflante merveille , véritable mètre-étalon de toute aviation de combat qui se respecte par nombre de ceux pour qui le F-35 était devenu un totem sacré…………..

    Perso , j’ ai commencé à comprendre que ce programme battait vraiment de l’ aile , lorsque je me suis aperçu qu’ un des arguments pourtant gigantesque , en mesure de plaider en sa faveur n’ était plus du tout de mise .

    Cet avion se voulait être un concentré de technologies avant-gardistes ( ou présentées comme tel ) jusqu’ à constituer une « révolution » ; mieux que ça , il devait être premier maillon d’ une chaîne dont chaque élément était censé constituer une « rupture » , une révolution qui se démultiplierait en quelque sorte……………or , ce terme de « rupture » , ou ce statut de « premier maillon d’ une chaîne » n’ apparaît plus nulle part et depuis au moins deux ans .

    Ce qui ne signifie pas pour autant qu’il n’ en soit plus du tout question ; simplement , suite aux « problèmes » rencontrés par celui qui devait être ce « premier maillon » , le F-35 , pour un temps au moins , à défaut d’ une remise en cause ce qui serait le pire , au mieux tout est , ou semble en suspens .

    Affaire à suivre………..

  52. jp dit :

    C’est possible qu’on assiste une forte modernisation des F15/F16/F18 avec l’écosystème du F35, car il ne faut pas l’oublier, le F35 est d’abord un laboratoire pour valider toutes les nouvelles technologies qui ont été développées,si il ne marche pas pour fair la guerre, ce n’est pas important, ils vont revenir au pragmatisme et aux capacités opérationnelles, le F35 est un fiasco en tant qu’avion, mais pas pour tout ce qui a été developper pour lui. ce qui permettra d’attendre le NGAD. le F22 était un fiasco partiel, le F35 est un échec total en tant qu’avion et contrairement au rafale il n a pas été en mesure de remplacer les avions de la Fteen serie, harrier et a10, meme le A10 risque d’avoir un successeur. la fteen série est en train de réduire l’écart technologique avec le F35 et la furtivité passive du F35 s’amenuise de plus en plus compte tenu des progrès des radars et il n’a pas d’équivalent à spectra du rafale ou de l’arl94 du f22. comme pour le F117, ils ont fait la même erreur en misant tout sur la furtivité passive. paf ! le chien. c’est pour cela que les US ont une peur bleue des S400/S500 russes. ils ne peuvent pas se permettre d’avoir un pays client ayant les deux système.
    J’aimerai bien qu’on achète des S400/S500 j’en mettrai à calais, lille, strasbourg, lyon pour reniffer les F35 histoire de bien énerver leur client.

    • Vinz dit :

      « car il ne faut pas l’oublier, le F35 est d’abord un laboratoire pour valider toutes les nouvelles technologies »

      J’imagine que c’est en effet ce que les clients ont acheté en premier : svp Mr Martin Loukide, vous auriez un labo dispo ? Mais oui mais oui, on en a plein même. Et vous pourriez me les vendre très cher, juste pour être sûr que ça marche pas très bien ? Ben t’as qu’à demander bonne poire, emballer c’est peser.

  53. Lotharingie dit :

    « Le scénario d’une baisse de la commande d’avions F-35A pour l’US Air Force se précise »
    .
    Et en même temps :
    .
    « ……………La Turquie s’est attachée les services d’un cabinet de conseil à Washington pour tenter de réintégrer le programme de construction d’avions furtifs F-35.

    L’agence gouvernementale turque chargée des achats d’équipements militaires, la SSB, a signé un contrat avec Arnold&Porter Kaye Scholer, selon un document transmis au ministère américain de la Justice.

    Le cabinet va « fournir des conseils sur la stratégie à suivre pour rester au sein du programme F-35, aussi, Ankara va lui verser plus de 700.000 euros dans les six prochains mois……….. »
    .
    https://www.lorientlejour.com/article/1252550/la-turquie-mise-sur-le-lobbying-pour-convaincre-biden.html

  54. LEONARD dit :

    Tout celà est indirectement la résultante du développement continu de la menace chinoise, telle qu’elle est considérée par les U.S.A.
    Et tout d’abord, considérons la distance Guam/Haïnan, puisque Guam est la base la plus proche entièrement U.S. J’exclus Japon, Corée, Philippines, car les bases à l’étranger sont plus aléatoires en cas de conflit.
    Donc, Guam/Shangaï, c’est 3000 Km, Guam-Haïnan, c’est 3800 km.
    Ce simple fait rappelle qu’un conflit USA/Chine, concerne la Marine, ( CSG+SNA), l’Air Force ( B52/B2/B21), et les THAAD de Guam pour contrer les missiles chinois.
    La seule place importante du F35 dans le dispositif, c’est celle du F35B s’il faut conquérir (ou re-conquérir) des îles. Pour tout le reste, le F35 a les pattes trop courtes pour avoir un rôle offensif. Son action n’interviendrait qu’en cas d’hébergement japonais, coréen ou philippin. C’est donc un avion de conflit de moyenne intensité ( Centre-Europe/M-O), orienté SEAD, et un millier est dèjà de trop. Donc, l’Air Force cherche à se doter de « camions ou camionnettes » à bombe, pour faire le job à moindre coût.
    Enfin, je pense que même ce rôle SEAD, dans l’esprit des U.S, c’est de plus en plus un rôle de drones, si ce n’est à 10 ans, en tous cas à 20 ans. Et de toutes façons, le « combat collaboratif », qui était la grande plus-value du F35 est entrain de se généraliser, même entre Armée, Marines, Navy, Air-Force.
    https://news.usni.org/2021/02/17/ike-carrier-strike-group-commands-seals-marine-missile-teams-in-first-of-a-kind-large-scale-drill
    Le problème, c’est que LM a bien joué en dispersant les sous-traitants sur quasi tout le territoire U.S, pour verrouiller les votes au Congrès et à la chambre, ce qui pourrait bien pousser à d’autres commandes dont l’Air-Force ne veut pas, mais que les élus vont lui imposer.

  55. Castel dit :

    Et quand on pense que les Turcs continuent à réclamer cet avion !!

  56. Alpha dit :

    L’US Air Force a l’idée d’acquérir un nouvel avion de « génération 4,5 …
    Donc, un Rafale, en somme ?… 😉
    Et donc, et comme selon certains l’affirment sur ce site, l’USAF a l’idée d’acquérir un avion totalement dépassé, obsolète, etc…
    J’ai bon ?
    Amitiés à tous nos amis « L.M. Fan Boys » qui se font désavouer de jours en jour, d’article en article, etc… Pauvres hères… 🙂

  57. ScopeWizard dit :

    Déjà 136 commentaires……………et nous sommes en week-end , une fois de plus……………..

    Mais où tout ceci va t-il encore nous mener ?

    Je sens qu’ une fois de mieux , nous allons finir sur les rotules………..

    Quoique même si on ne dépassait pas les 400 , vu qu’ en cette année 2021 , 200 à 300 semble être devenu la norme………….. 😉

    Allez , va pour 500 . 🙂

    • Alpha dit :

      Pfffffff…. Mais non Scope, pas 500 !… Allez, même pas 300 !
      La « Dinde » est morte, il n’y a plus rien à dire, plus rien à sauver… C’est « Thanksgiving » pour elle ! 🙂
      Déjà, les « pro-F-35 » ont presque disparu, sont à cours d’arguments, et sont désespérés d’être cocufiés par l’Oncle Sam « himself » !…
      Cà, ils ne s’y attendaient pas… Grosse désillusions pour eux…
      Ne reste que 3 ou 4 « Neuneu » pour défendre la « Dinde » (dont nos 2 tordus « T&B » issus de la même portée…)…
      Même Nico/Red a tenté une dernière sortie -depuis le temps- qui s’est révélée suicidaire… Non, lui non plus, il n’y croit plus.
      Bon, après, on défend nos idées, les « Neuneu » défendent les leurs, mais heureusement, ils sont loin d’être la mesure intellectuelle de la civilisation !!!
      Tout comme le F-35 n’est pas la quintessence de l’aviation qu’on nous annonçait…
      😉

      • ScopeWizard dit :

        @Alpha

        Oui , je suis bien d’ accord ; il est vrai que ça partait fort et que rapidement on s’ habitue , et puis il y a eu ce gros coup de mou………..

        Quant à @Red lu un peu trop rapidement je l’ admets , j’ y reviendrai , mais d’ après moi il a sorti une grosse connerie ; où est ce que Dassault a livré 54 Rafale au standard F1 à partir de 1999 jusqu’ en 2007 ???
        Et le passage au standard F2 alors , et quid des F1 ?

        Pour moi , le Rafale F1 est surtout livré dans le but de palier le départ des derniers F-8 Crusader de l’ Aéronavale -donc en petit nombre , une dizaine me semble t-il- et je ne me souviens pas de la moindre livraison durant l’ année 1999 pourtant année de fin de service des F-8 P .

        Mais on en apprend tous les jours et il est possible que j’ ai loupé un épisode ; qu’ en pensez-vous ? 🙂

  58. Red dit :

    Bon .. étant cité à de multiples reprises en plus d’avoir maintenant plus de temps pour moi à la maison, je vais donc faire ma propre analyse sur la situation mouvementé du F-35. Il y à beaucoup d’éléments qui manquent à mon sens, surtout provenant de sources anglophones donc, je vais les traduire via DeepL pour économiser du temps (donc s’il y à erreur de trad, cela ne viens pas de moi ^^)
    .
    « Quoi qu’il en soit, l’US Air Force n’a pas encore officiellement renoncé à ses 1.763 F-35A, même s’il est question, depuis quelques temps, de réduire la commande à 1.050 exemplaires, selon Aviation Week. Une telle issue ne manquerait pas d’avoir des conséquences sur les pays clients de cet appareil… Notamment en termes de coûts »
    .
    Bon, déjà, nous parlons ici d’une étude qui date quand même d’il y à 3 ans. Aviation Week (extrêmement reconnu) à lâché la bombe dernièrement ce qui à créer un Buzz mais n’empêche, l’étude est de 2018 et il s’en est passé des choses depuis. Je commence avec 2 événements majeurs et récents, que les médias francophones n’ont vraisemblablement pas voulu transmettre à leurs lecteurs .. Pourtant tout ce que je vais décrire plus bas est objectif et sera assurément dans le CAPE de Brown parmi les « bonnes nouvelles » du F-35.
    .
    1- ODIN montre déjà des résultats très encouragent en terme de MCO, rapidité et potentiel de réduction des coûts. Le nouveau système, dont une fraction seulement est disponible, à été testé avec deux escadrons (USMC Yumas/US Navy River) en Septembre/Octobre 2020. Trad :
    .
    « Selon le Bureau du programme commun F-35, le nouveau matériel ODIN montre déjà des gains de performances, même lorsqu’il est associé à la dernière version du logiciel ALIS 3.5.2.2. Une fois que le nouveau matériel a été jumelé à l’avion, les pilotes de la Marine ont effectué un vol d’essai le 29 septembre et quatre vols le jour suivant. (Le communiqué ne précise pas si le Marine Fighter Attack Squadron 211 ou 122 a effectué les tests.)
    .
    Le nouveau matériel est une fraction de la taille des serveurs et des systèmes informatiques actuellement utilisés pour prendre en charge ALIS, a déclaré le bureau du programme dans le communiqué. Les serveurs ALIS existants, qui peuvent peser plus de 800 livres, «comprennent un rack d’électronique à hauteur de personne et nécessitent des modules d’alimentation de secours supplémentaires», ce qui rend difficile le déploiement d’ALIS dans des environnements austères sans sacrifier les capacités.

    Pendant ce temps, le matériel ODIN se compose de «deux valises transportables de la taille de deux bagages à main», pesant chacune moins de 70 livres, a indiqué le bureau du programme.

    Les tests ont également montré une amélioration de la vitesse du logiciel ALIS grâce au nouveau matériel, avec des temps de traitement réduits de moitié environ par rapport au matériel hérité, a déclaré le bureau du programme.
    .
    La Force de test intégrée du F-35, qui a effectué des tests à la Naval Air Station Patuxent River dans le Maryland du 31 août au 10 septembre, a constaté qu’elle pouvait charger des données d’appareils portables sur le serveur principal deux fois plus rapidement. Tout cela réduit le temps pendant lequel un responsable de la maintenance est bloqué en attendant le chargement des informations, ce qui réduit la charge de travail et accélère potentiellement les activités de maintenance.
    .
    Le bureau du programme a également noté des améliorations qui pourraient faciliter le déploiement rapide d’ODIN dans des environnements expéditionnaires, comme «une réduction significative» du temps requis pour installer le système et transférer les aéronefs. »
    .
    https://www.defensenews.com/air/2020/10/23/the-pentagon-begins-rolling-out-a-replacement-for-the-f-35-system-that-maintainers-hate-the-most/
    .
    Le nouveau DOT&E de cette année à également mentionné dans son rapport une nette amélioration de la version 3.5.3 d’ALIS rapporté de la part des utilisateurs, cette version ira de paire avec ODIN pour un certain temps. (je mettrai le lien du DOT&E en bas)
    .
    2- Le problème des F-35 lié à la foudre est réglé, terminé .. des F-35 volent depuis Décembre dernier avec le correctif appliqué. Trad :
    .
    « D’ici la fin de 2020, les avions de combat F-35 sortant de la chaîne de production de Lockheed Martin seront équipés d’un système de protection contre la foudre modifié qui résoudra les problèmes découverts plus tôt cette année, a déclaré le chef de la production de la société.
    .
    Alors que les restrictions de vol sont toujours en vigueur, le département de la Défense et Lockheed sont parvenus à un accord sur un correctif pour le système OBIGGS, a déclaré Darren Sekiguchi, vice-président de la production de F-35 de Lockheed, à Defense News dans une interview le 5 octobre.

    Le correctif consiste principalement à «renforcer un certain nombre de supports associés à ces tubes pour OBIGGS», a déclaré Sekiguchi, ce qui permettra finalement aux tubes à l’intérieur du réservoir de carburant d’être maintenus en place plus solidement et d’empêcher tout mouvement qui pourrait entraîner des dommages.
    .
    Des changements ont certainement déjà été incorporés dans la ligne de production», a-t-il déclaré, ajoutant que le premier avion doté du système modifié sera prêt à être livré d’ici la fin de 2020 »
    .
    https://www.defensenews.com/air/2020/10/13/f-35-jets-problematic-lightning-protection-system-set-to-receive-fix/
    .
    Qui se souviens du rapport du DOT&E de l’an dernier faisant mention des F-35B qui seraient retiré du service à partir de 2026 en raison d’une usure prématuré de leurs cellules ? Et moi j’avais dis que Lockheed avait appliqué des correctifs à partir du lot 9 (renforcement de cellule, traitement au Laser Shock Peening) et qu’une nouvelle cellule test BF-X était de retour sous verrains pour un nouveau 24 000h .. Nouveau rapport du DOT&E tout frais de Janvier et ils disent la même chose que moi 🙂 : https://www.dote.osd.mil/Portals/97/pub/reports/FY2020/dod/2020f35jsf.pdf
    .
    Au fait, dans se rapport il n’est plus question du problème de canon du F-35A, le canon est en phase de test dans la cadre de JSE, donc j’imagine que Lockheed est assez confiant.
    .
    Pour ceux qui disent que le F-35 ne volent pas et n’est point opérationnel, messieurs, vous manquez d’information. L’ors du déploiement de 6 mois des Fighting Fuujins (4th Fighter Squadron) soit, 12 F-35A déployés à Al Dhafra, le F-35 est devenu « combat proven ». Trad :
    .
    « Des F-35 du 4e Escadron de chasse de Hill ont été déployés sur la base aérienne d’Al Dhafra, aux Émirats arabes unis, pendant six mois l’année dernière. Les avions ont presque instantanément commencé à mener des frappes aériennes tandis que 70% de la flotte était en mesure de mener à bien sa mission, a déclaré Brig. Le général David Abba, directeur du bureau d’intégration des F-35 de l’armée de l’air. À la fin du déploiement, ce taux était passé à plus de 90%.

    Les jets ont effectué 1 300 sorties de combat pendant environ 7 300 heures de combat et ont utilisé environ 150 armes. Toutes les bombes ont fonctionné comme prévu sans erreurs d’équipage ni dysfonctionnement du système d’arme.

    «Les chiffres sont assez remarquables», a déclaré Abba »
    .
    https://www.airforcemag.com/deployed-f-35s-raise-mission-capable-rates-help-form-new-logistics-system/
    .
    1300 sorties de combats, 7300 heures de combats pour 12 appareils en seulement 180 jours c’est plus que tous les Rafale de l’armée de l’air réunis (1039 sorties, 4539 heures de combats) en 229 jours pendant toutes l’opération Harmattan en Libye ou encore ceux de la Marine (616 sorties, 2364 heures de combats) Évidemment, la Libye et la Syrie/Irak sont deux théâtres biens différents. N’empêche que d’un point de vue opérationnel, avoir réussie un tel pari à seulement 12 F-35A, commencé à un taux de disponibilité de 70% et finir à plus de 90% .. Ce genre de « millestone » ira aussi dans le CAPE de Brown, assurément.
    .
    Bon, les « Deficiencies » 871 au total, 10 majeures, aucune de catégorie 1A et sur 10, tous sont en cours de traitement dont 7 en traitement avancée. D’accord et maintenant la Covid ? Pourquoi personne n’en parle ici ? Est-ce que tout le monde déteste Lockheed au point de perdre tous sens critique ? .. En raison de la pandémie, Lockheed à manqué ça cible de livraison d’appareil de 20 ! Ils ont aussi manqué le JSE (l’Étape la plus importante du programme) et des personne s’étonnent que trop peu de defiencies ont été résolu .. Bref, ça aussi Brown va en tenir compte dans son étude du CAPE.
    .
    Le dernier facteur à prendre en compte est que Brown veut deux chose bien mentionné dans son discours : 386 escadrons pour 2030 ce qui veut dire 7 escadrons de chasseurs supplémentaire = 210 et un chasseur qui remplacera le F-16. La raison du remplacement du F-16 par un autre chasseur que le F-35 est bien connu, les F-16 tombent en morceaux plus vites que prévus (Afghanistan, Irak, Syrie = plus de 300h par an pour beaucoup de F-16) et le retard du F-35 jumelé à cette usure prématuré du F-16 fait en sorte que si rien n’est fais, l’USAF sera en rupture capacitaire. C’est aussi pour cela que l’USMC prolonge les Harrier, parce que s’ils attendent les F-35B, ils vont se retrouvé avec des LHA vident en 2025 …
    .
    Dernière chose qui pour moi, va contre l’idée de réduire la commande de 700 appareils : M. Lagneau parle beaucoup de l’effet que cela aurais sur les alliées, mais imaginez l’effet de spirale sur les forces américaines eux-mêmes .. La dernière chose que l’USAF veut, c’est revivre la saga F-22 qu’ils regrettent amèrement aujourd’hui .. Donc pour moi, l’étude « TacAir » du CAPE de M.Brown devra hors de tous doutes démontrer que le F-35A ne pourra même pas s’approcher des 30 000$ l’heure de vol pour justifier une telle décision, selon je doute fort vu les progrès déjà très encouragent d’ODIN.

  59. Charognard dit :

    Il suffit de regarder les pays qui vont bénéficier du programme NFTE, pour savoir qu’ils s’équipent américain:
    https://www.belgiandefencenews.be/news/la-belgique-rejoint-le-programme-otan-nfte-dentrainement-de-pilotes-militaires/

    Dans le lot, il y a la Croatie.

  60. hadrien dit :

    La conclusion est simple, le F35 n’est sans doute pas un mauvais appareil mais il n’est surement pas une bête de somme et ce n’est juste qu’une « porte d’entrée numérique pour un système global en cas de conflit  » en résumé des pays comme la Belgique ou les Pays Bas, la Suisse ou autre n’ont pas le système global pour avoir une réelle utilité de ce matériel et surtout ils n’arriveront jamais à en faire voler assez pour une réelle efficience.

    Cet avion coute beaucoup trop chère à faire voler les 9/10eme du temps surtout pour des pays qui ne font que de la police du ciel.

    Le seul pays à ce jour qui a une réelle utilité de cet avion c’est ISRAEL qui grâce à une armée surdimensionnée et sur équipé technologiquement se retrouve avec un F35 qui sert de MODEM entre tous leurs systèmes et qui donc peut vraiment évaluer le potentiel de cet avion.

    Pour le reste des pays un omnirole comme de RAFALE est déjà trop des M2000 seraient largement suffisant….

  61. Lejys dit :

    Ben non, il y a encore des boulettes! Les premières versions très primaires du Rafales, et avec quelques petits soucis, sont sortis dans cet état car les gouvernements successifs avaient réduits le financement, supprimant un prototype, étalant les échéances et les mises au point. Il n’est certainement pas sorti de maniere « précipité! ».
    Cette façon de répondre par de longues explications alambiquées, très théoriques et bien éloigné du sujet initial (les bug du F-35) comme pour mieux noyer le poisson ne me manquaient pas finalement!