La Turquie envoie le navire militaire de recherche TCG Çeşme dans les environs de plusieurs îles grecques

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

71 contributions

  1. LAGRANGE dit :

    Chassez le naturel, il revient au galop.
    Il faut arrêter de tergiverser et couler tout navire turc dans les 12 miles conformément à l’article V de l’OTAN.

    • Bobo dit :

      Encore faut il avoir les couilles pour le faire ! Les égyptiens l’ont joué ferme face aux mauvaises manières des turcs, alors que les français ont baissé pavillon et fuit la queue entre ….! Ça laisse des traces ce genre de choses !

      • Czar dit :

        même si j’aurais donné avec plaisir l’ordre de couler la moitié de la flotte truc par principe, il n’y a qu’un débilos de flamoutche trop étroit d’esprit pour comprendre que le but était de pousser les trucs à la faute pour espérer un sursaut des veules européens cachés derrière leur maître états-unien

        pourquoi je perds mon temps avec une endive thioise ?

        L’immortel Baudelaire a résumé tout ce qu’il y a à dire sur les tiens

        « « Horrible monde ; peuple inepte et lourd, trop bête pour se battre pour des idées ; ici, plus une âme qui parle ; il faut être grossier pour être compris ; on ne pense qu’en commun, en bandes. » Pauvre Belgique, 1864

        alleeyye hein!!

  2. Lotharingie dit :

    « …La mission du TCG Çeşme vise sans doute également à tester les réactions de la nouvelle administration Biden….. »
    .
    Et en même temps :
    .

    « ………..Signe que la question turque devient un sujet politique à Washington, cette semaine, 54 sénateurs américains, démocrates comme républicains, ont écrit à Joe Biden pour lui demander de mettre en garde Ankara au sujet du non-respect des droits de l’homme…….. »
    .
    https://www.lorientlejour.com/article/1252386/entre-biden-et-erdogan-des-debuts-tumultueux.html

  3. Carin dit :

    Je l’ai déjà dit… les grecs devraient envoyer des remorqueurs faire du rentré dedans aux bateaux de recherches turcs… même si ces derniers sont accompagnés par des bateaux gris, ils n’ouvriront pas le feu dans les eaux grecques, sous peine de voir les 2/3 bateaux d’escorte ne jamais rentrer au port, et s’assoir sur la note de tout ce que cela entraînerait.

    • Aymard de Ledonner dit :

      Cette option doit certainement être envisagée par les grecs mais le risque d’escalade est important ce qui explique probablement pourquoi ça n’a pas été fait.
      Par ailleurs pour le moment les turcs sont très isolés. Une telle opération grecque amènerait des protestations chez certains pays et la Turquie serait moins isolée qu’elle ne l’est maintenant.
      Personnellement je serait content qu’ils le fassent mais je comprend pourquoi ils ne le font pas.

      • Carin dit :

        Ils l’ont pourtant déjà fait.. et le bateau gris turc a dû rentrer au port…

  4. Momo dit :

    C’est un trés vieux bateau, trés mal entretenu, il y a par ailleurs énormément de récifs dans la zone où il va se positionner.
    De plus l’Iran a de nombreux compte à régler avec la turkey, sans parler des célèbres nageurs de combat kurdes et emiratis.

    Je croise les palmes.

    • Machin 10 dit :

      Nageur de combat kurde ?

    • ji_louis dit :

      Nageurs de combat kurdes ?
      Depuis quand les kurdes ont un accès à la mer ?

    • Dupont avec un t dit :

      « il y a par ailleurs énormément de récifs dans la zone où il va se positionner »
      y a encore quelques mines allemandes de la seconde Guerre Mondiale de dispo ….

    • Ugh dit :

      Je ne sais pas ce que tu fumes Momo, mais ça a l’air sacrément efficace!!!!!!!

    • Momo dit :

      Surpris que certains ne connaissent pas le centre mondial d’entrainement des commandos de marine du lac de Van, tenu par les Kurdes telle Guantanamo comme un sanctuaire à l’écart des vauriens.
      Jumelé avec Aspretto pour les échanges estivaux et bucoliques…

  5. Desty dit :

    Le pouvoir turc actuel ne lâchera pas le morceau, on peut même considérer que c’est une escalade puisque cette fois il est question du lac grec qu’on appelle la mer Égée.
    Le plus ennuyeux c’est qu’il y a sans doute pas mal de monde au sein de l’armée turque actuelle qui partage le point de vu d’Erdo. Ce qui veut dire qu’il y a peu de chance que son successeur sera mieux disposé sur le sujet grec.
    Donc ça finira en guerre et/ou en spoliation des Grecs. 🙁

    • Marcel dit :

      M’étonnerait que l’UE accepte qu’un membre se fasse spolier quoi que ce soit 😉

    • joe dit :

      La guerre n’est une option pour personne. Au pire un éperonage ‘malencontreux’, de la tôle froissé, des coups de gueules comme les aime Erdo. Point.
      La Turquie pas plus que la Grèce ne sont des hyper puissances et ont tout à perdre économiquement parlant à un conflit même de faible ampleur (navires coulés, dizaines de morts). La Grèce n’est pas l’Arménie pas plus que la mer Égée n’est propice au déploiement massif de drones et de proxi sympathisants.

      Nous assistons à la gesticulation habituelle de Erdo pour montrer qu’il existe, que c’est un homme fort qui n’a pas peur… Pendant ce temps, il continu son travail de sape de la société Turque. A terme cela ne fera que l’affaiblir car il n’a pas d’options militaires, même contre les Grecs qui sont très très loin d’être seuls ou faibles.

  6. Biskotto dit :

    Mode humour : quelqu’un sait où sont les époux Thurenge ???

  7. Ricko dit :

    Et bien puisque cette zone est sous la responsabilité de la Grèce, celle-ci n’a qu’a éditer un NAVTEX sur la zone en question : Les marines Française et Grecque vont procéder à des tirs de munitions « bon de guerre » et en conséquence la zone est interdite à la navigation maritime et aérienne (des fois qu’un pilote Turc souhaite finir en köfte). Les marines citées demandent par avance « pardon aux familles tout ça » pour les dommages que des navires pourraient subir s’ils se traînent le cul trop longtemps sur zone. Behahahaha !

    Bien sûr toute ressemblance avec une situation s’étant produite il y a quelques mois en mer méditerranée serait une pure coïncidence…

  8. Berger dit :

    Bientôt notre beau macron vatengerre déclarera la guerre a la Turquie et a la Chine. On espère qu’il a prevu suffisamment de sac à viande pour ramener les héros…

    • Pravda dit :

      Oui oui, c’est Macron qui provoque sûrement… à défaut de sacs à viande, faites votre stock de Pampers, les sacs à viande étant réservés aux héros.

    • AirTatoo dit :

      Je préfère un va-t-en-guerre (les mots complexes, on apprend à les utiliser et les écrire) qu’ un idiot, lâche ou un traitre.
      Plus facile de cerner qui aurait été un collabo ou un résistant, et dans votre cas cher Berger cela ne fait un doute.

  9. toto dit :

    ils vont tourner un remake de la croisière s’amuse!

  10. Orion dit :

    Avec du recul c’est une bonne nouvelle dans l’optique de vendre les frégates non ?

    • albatros24 dit :

      Oui en un sens Erdo le terro mériterait les félicitations de notre industrie de défense, il est même meilleur que Le Drian puisqu on va vendre des Rafales, mais aussi des frégates et sans doute quelques missiles.
      Grâce à Erdo le terro les Belharra pour la Royale vont être un peu plus grandes avec la possibilité de tirer des missiles de croisière.
      Un grand merci à Erdo le terro au final

      • Lotharingie dit :

        à Orion et albatros24
        .
         » Avec du recul c’est une bonne nouvelle dans l’optique de vendre les frégates non ?  »

        Je pense que la plupart des lecteurs de cet article, moi le premier, ont pensé à cette éventualité.
        .
        En politique internationale Erdogan n’est qu’un amateur de bas étage, qui par son ambition de se faire réélire pour échapper à la justice turque, va entrainer son pays vers une crise économique et sociale extrêmement grave.

  11. honneur dit :

    Une petite rencontre avec l’escorte du Charles de Gaulle en prévision ? 😉

  12. Trois-Ponts! dit :

    Étonnant le nom de ce navire turc. Çeşme (ou Tchesmé) est certes le nom d’une ville côtière, mais c’est aussi le nom d’une importante défaite de la flotte ottomane contre les Russes en 1770.

  13. fgnico dit :

    Il a essayé d’endormir le Mammouth et maintenant il recommence, n fait, il a parfaitement compris ; maintenant comment réagir la nouvelle administration?? comme d’hab!!! obnubilé par l’ours russe ..donc laissera faire encore un peu le sultan; et puis Stoltenmachin l’aime bien le sultan

  14. CHRISTIAN FAVRE dit :

    Erdogan fait partie des gens qui ne comprennent que la force, quand il est « gentils » il faut se méfier car il cache son jeu….

    • Jack Ar dit :

      Le sultan Erdogan est un fourbe qui sait très bien exploiter la lâcheté de certains pays de L’EU, surtout l’Allemagne qui elle même s’allonge comme une carpette devant ces ottomans, qui trahit la France dans presque tous les domaines (économiques, militaire, de santé…) et qui ne voit qu’au travers des US… bref des faux culs nos voisins !
      Je ne suis pas particulièrement « macronien » mais je salue sa prise de position quant au soutien de la Grèce, il faudrait peut être aussi corriger un peu militairement les velléités du dictateur turc. Du reste, la Turquie est le cheval de Troie dans l’Otan, il faudrait soit la virer, mais mieux encore, comme l’a fit le Général De Gaulle en sortir. Les américains aussi jouent depuis longtemps un jeux trouble et ne souhaitent pas une Europe forte.

      • BoboLaFleur (Swing) dit :

        À Jack Ar
        De Gaulle n’est jamais sortie de l’OTAN politique mais seulement du militaire. En gros, en cas de conflit avec le Pacte de Varsovie, les troupes françaises seraient restées sous commandement français et aucun officier français n’aurait prit le commandement de troupes étrangères.

  15. Erdogan se prend pour un grand sultan, il n’est que mamamouchi, à ce jeu d’affirmation de soi, il risque d’y perdre quelques turbans.

    La Turquie en réalité ne sait plus où elle se situe, elle est en déséquilibre sur cette ligne de fracture qui partage l’Asie et l’Occident et de rupture entre les grandes religions monothéistes. Elle est par ailleurs, d’une certaine manière prisonnière par son appartenance à l’Otan, signataire malgré elle d’une charte (celle du traité de l’Atlantique nord) qui va l’encontre même de sa culture. Cette charte stipulant dans son article 1 : que les pays signataires sont « Déterminés à sauvegarder la liberté de leurs peuples, leur héritage commun et leur civilisation, fondés sur les principes de la démocratie, les libertés individuelles et le règne du droit ». https://www.athena-vostok.com/turquie-europe-moyen-orient-sur-la-ligne-de-fracture-1

    • Euclide dit :

      Bjr M Pietrini
      Lu, provisoirement, en diagonale votre article concernant les enjeux politique, militaire des flancs Sud et Est de la Meditérrané qui se posent à l’Europe engluée dans sa pensée technocratique bruxelloise.

      J’apprécie aussi que vous faites référence à la pensée grecque du Vè siecles avant JC et surtout à sa tragédie ignorée par nos dirigeants actuels. Cette redécouverte du princiope de réalité en politique ou dit en terme freudien  » du retour du refoulé  » va déboucher sur le chaos .
      A noter que le terme  » chaos  » au sens grec du terme signifie destruction mais aussi régènéréssence.

    • Pravda dit :

      La Turquie signataire du traité n’est plus celle d’aujourd’hui.

    • AirTatoo dit :

      Merci Roland,
      Je partage l’essentiel de votre réponse sauf un point, Erdogan ne ce prend pas pour un grand Sultan, il veut représenter l’islam en tant que nation et si possible réconcilier les chiites et sunnites le temps de l’islamisations du monde (ce qui peux durer très longtemps). Une chose intéressante était ses discours sur la grande Turquie et son ambition de rétablir les frontières, le fond de commerce de l’outil propagandiste et populiste de l’AKP, son parti islamo-ultra conservateur.

      Pour le reste, je partage vraiment votre analyse sur l’OTAN en ajoutant que son désirs d’intégrer l’Europe était a mon sens une stratégie économique mais aussi idéologiques en rapport avec la méthodologie des frères Musulmans pour transformer les faux musulmans en « fanatiques » ayant pour rôle de noyauter et assimiler les pays hôtes. C’est un grand homme , qui sans aucun doute laissera son nom dans l’histoire… comme beaucoup d’autres de son genres dans l’étiquette de dangereux mégalomane ou de génie en cas de victoire.

  16. Czar dit :

    c’est sympa aux trucs d’aider à finaliser le contrat FDI.

    faudra leur offrir un tit bakchich.

    Comme les trucs valent de l’or, je propose d’offrir tous les trucs de Franche-Comté. Soyons munificents et ostentatoires.

  17. lxm dit :

    Erdogan reste contesté dans son pays, encore ces derniers jours, manifestations ou arrestations d’opposants, le lot habituel; il cherche des victoires pour se consolider, il n’arrêtera pas. Et les européens feraient mieux de piger à qui ils ont affaire, un type risque tout, qui comme il l’a clamé ne quittera jamais le pouvoir, il a frôlé la mort durant la tentative de coup d’état et pense que s’il quitte le pouvoir, il sera certainement assassiné et sa famille peut-être avec( mais n’en serait pas là s’il n’avait pas joué au dictateur). Ce genre de situation est dangereuse, Erdogan doit savoir que lee Européens seront soudés s’il agresse un pays de l’UE. Malheureusement, l’Allemagne semble plus que jamais arc-boutée à ne rien faire, et la France n’a( faut être réaliste) que peu de moyens, il faut « stimuler » d’autres pays européens à possiblement intervenir contre un aventurisme turc. Il faut une europe de la défense sérieuse et le clamer haut et fort pour que même le pecno du quartier mal famé d’istanbul soit prévenu, c’est à dire que si un pays de l’UE est agressé les autres le protègent illico, sans réfléchir, de manière automatique. Les dictateurs ne comprennent que ce qui est clair et la force, toute ambiguité sera comprise par eux comme un encouragement, une opportunité.

    • Carin dit :

      @lxm
      Ce pacte de défense entre européens existe déjà…
      c’est d’ailleurs sous son couvert que nous intervenons au Sahel…
      et vu l’empressement des européens à nous aider, le turc en chef est tranquille de ce cote là, les allemands n’intervenant pas en dehors d’une mission ONU de maintient de la paix, ou de formation dont les grecs n’ont nul besoin, et l’Europe du Nord additionné de l’Espagne étant aux ordres americano / allemands, nous sommes seuls!!
      Et je rajoute que lorsque nous interviendrons, parce que nous finirons par le faire, il nous faudra avoir pensé en amont aux 2 millions de missiles migrants que le turc en chef ne manquera pas de remettre aux bateaux des ONG americano/allemandes qui sillonnent la Méditerranée, il ne faudra pas compter déclarer cette partie de Méditerranée zone de guerre, les américains diront NON.

  18. Ghostrider dit :

    même méthode que les chinois signe des gouvernement autoritaire pour ne pas dire autre chose. aucun respect du droit international. je relisais un article de DSI de 2014 et la méthode chinoise des « 3 guerres » ; médiatique, psychologique, juridique … propagande arbitraire et aucun respect du droit international

    • Plusdepognon dit :

      @ Ghostrider
      Vous avez tout à fait raison : c’est la méthode du fait accompli de la Russie, de la Chine et dernièrement de la Turquie.

      Mais si cette vieille méthode est remise au goût du jour, cela date de la fin du XXème siècle :
      http://www.academiedegeopolitiquedeparis.com/strategie-americaine-en-eurasie-et-consequences-de-la-guerre-du-kosovo/

      Le camp anti-occidental se construit, avec la propagande que l’Occident n’est rien sans la puissance américaine.
      L’UE parle et l’otan s’agite avec le message commun “retenez-moi ou je fais un malheur”.

      La France dans ce contexte fait preuve de responsabilité et de vision stratégique, seulement 8 pays de l’OTAN ont osé nous donner raison lors de l’illumination de la frégate Courbet…

      Erdogan ne s’arrête que s’il est mis en situation potentielle d’échec, en l’occurrence par Washington, parfois la Russie.

      Le front de l’“Europe du Sud” peut se créer autour de la France avec des Etats hier sous la domination turque, aujourd’hui membres de l’OTAN et de l’UE, soucieux aussi ne pas voir l’islamisation cette fois par la Turquie progresser.
      Le rapprochement Turquie-Arabie saoudite par l’intermédiaire du Qatar est ce que craint les Emirats arabes unis et pas seulement eux…

      L’histoire peut aider à mobiliser au même titre qu’Erdogan l’instrumentalise pour sa vision néo-ottomane (ou « plan bleu »).

      Le front occidental montre surtout que les principes démocratiques de l’UE ne sont pas tous acceptés, de moins en moins universelle.
      Sans s’en cacher, c’est ce que nous disent ces pays et une partie de notre intelligentsia se glose de même avec sa « post démocratie » en se regardant le nombril et croyant être le centre du monde:
      https://www.franceculture.fr/emissions/le-journal-des-idees/post-democratie

      L’application de ces principes nuit par ailleurs, à l’exercice du pouvoir dans ces Etats autoritaires Russie, Turquie mais qui organisent pourtant des élections. La question est de savoir si, pour faire face aux problèmes géopolitiques, climatiques, économiques, une UE moralisatrice est le meilleur exemple à prôner pour faire face.
      C’est ce que nous montrent aujourd’hui la Turquie, la Russie et la Chine, pour ne parler que d’elles. Il y a également le grand allié…

      A ce titre, tout ce qui peut détruire ou affaiblir les pays européens devient un objectif stratégique pour en faire une source de financements de tous les projets (l’UE est riche), en situation de vassalité car incapable de faire preuve de fermeté, y compris par l’action militaire pour défendre ses intérêts. 

      Mon dieu préservez-moi de mes amis, mes ennemis, je m’en charge…

      Un effet boomerang en quelque sorte.

  19. LEONARD dit :

    L’In-Sultan a des ambitions géographiques disproportionnées, si l’on en croit cet article.
    https://www.pentapostagma.gr/kosmos/mesi-anatoli/6990095_erdogans-sadat-paramilitary-mercenaries-prepare-attack-indias-kashmir
    En même temps, c’est une façon de renforcer l’idylle naissante avec le Pakistan.

    • Carin dit :

      @LEONARD
      Le Pakistan opère le même F16 que la Turquie… les américains ne peuvent refuser aucune pièce de rechange aux pakistanais… le turc en chef a peut-être trouvé le moyen de contourner l’embargo??

      • LEONARD dit :

        @Carin
        Pas que les pièces, même si les versions sont légèrement différentes, ce qui provoque des problèmes de M.C.O. Il y a les pilotes, aussi, parce qu’à force de « purger », il y a pénurie ( même si la crise de l’aviation civile et des encouragements pécuniers ont fait que certains ont rempilé. )

      • Pascal (l'autre) dit :

        « Le Pakistan opère le même F16 que la Turquie… les américains ne peuvent refuser aucune pièce de rechange aux pakistanais… le turc en chef a peut-être trouvé le moyen de contourner l’embargo?? » Pas certain les F16 pakistanais sont des blocks 15 et 52 et les Turcs des blocks 50. Rien que les moteurs sont différents! Pratt & Whitney F 100 pour les uns et General Electric F 110 pour les autres.

    • vrai_chasseur dit :

      La relocalisation des élites fréristes d’Egypte vers la Turquie y est pour partie.
      Leur influence pour instrumentaliser la Turquie en chef de file politique mondial décomplexé est assez grandissante.

  20. Commandeur TK dit :

    et nous avancons pendant que vous reculer, vraiment notre commandeur Erdogan est un grand maître des echecs car il sait que la france ne bougera pas le petit doigt, transi de peur face a la grande armee Turque.

    • Momo dit :

      Pas bon, pas bon, tu peux pas convaincre qui que ce soit avec une salade pareille, nul, zéro.

  21. Vins dit :

    L’occasion de faire une démonstration de force… et reprendre symboliquement la tête de l’Europe de La Défense.
    Sinon aucun intérêt de faire des bateaux à 10 milliards.
    Après est ce que notre groupe aéronavale suffira contre un bateau scientifique?

  22. Max dit :

    Un pas en arrière et deux en avant. Erdogan ne cesse d’aiguiser les tensions.

  23. Harry Kauver dit :

    Curieux qu’un bateau turc porte le nom de Tchesmé. C’est le nom de la bataille qui vit en 1770 la flotte russe détruire la totalité de la flotte turque (un seul navire turc ne fut pas coulé, celui pris par les Russes!). A un an près 200 ans après Lépante…

  24. Patrickov dit :

    La Grèce et la Turquie sont membres de l’OTAN s’ils se tapent dessus personne ne s’en mêlera, si la France s’y aventure, soit les USA soutiendront la Turquie soit ce sera la grande Russie et la Chine donc chacun restera dans sa basse-cour et fournir armements, logistiques aux guerriers, nous savons tous que la Grèce n’a pas les reins solides face aux turcs même avec le soutien français qui a déjà du mal à s’en sortir au Sahel sans aide UE et USA.

    • Starbuck dit :

      Les Russes soutenir la Turquie contre les grecs ?
      Décidément vous le faites exprès d’être toujours à côté de la plaque ?
      Soit vous êtes un troll soit un crétin qui ne comprend rien à rien

      • Lotharingie dit :

        Starbuck :
        .
        « ….Soit vous êtes un troll soit un crétin qui ne comprend rien à rien… »
        .
        Ni l’un ni l’autre, Patrickov n’est qu’un pauvre gars un peu paumé….
        .
        Il est venu sur ce site sans vraiment savoir pourquoi, si ce n’est que passer son temps, en attendant qu’il est un  » déclic  » pour avoir un réel projet professionnel pour une éventuelle réinsertion sociale.

      • Patrickov dit :

        @Starbuck c’est vous qui êtes à côté de la plaque, vous croyez que les grecs représentent un intérêt pour les russes parce qu’ils sont chrétiens ?. Les USA aussi le sont, les européens aussi, les grecs n’ont aucun apport et aucun intérêt pour la population russe, faut tirer un trait sur vos visions religieux d’un autre âge.
        Ce qui compte aujourd’hui ce sont les citoyens russes, pour la Grèce chacun sa m***, après tout ils sont dans l’Otan et l’UE donc ennemis.

  25. Gégétto dit :

    La mission de ce navire?
    Chercher des routes pour les sous-marins turcs?

  26. Noël BERGON dit :

    ils font comme au Haut karabagh… ils envoient des « vieux coucous » et en l’occurrence de « vieux rafiots » pour tester un peu la résistance…peut être même qu’ils vont pousser le bouchon juste un peu pus loin pour voir le seuil de rupture…il me semble qu’il serait nécessaire que celui ci coule vite (ce qui vu son âge était surement dans les tuyaux) pour ne laisser aucun espoir à l’Ottoman…

  27. Martin dit :

    Une question d’un néophyte, sans aller jusqu’à couler le navire par des missiles ou des nageurs de combat, ce qui serait disproportionné à ce stade, pourquoi est-ce que la Grèce ne mène pas un arraisonnement par des commandos marines ? Pour prendre le contrôle du navire et arrêter tous les marins Turcs

    • vno dit :

      C’est probablement le prétexte qu’attendent les Turcs pour se faire passer pour des vierges et envahir les iles grecques dans la foulée. Le faux incident pour justifier une intervention sans réponse militaire de la communauté internationale, c’est vieux comme les peuples de fachos rouges, brun, vert ou autres élus démocrates de papier. Nous n’interviendrons pas, sauf éventuellement en protection du territoire Grec, nous avons, avant même les Rafales, déjà livré aux grecs le matériel pour le faire eux même et ils n’ont pas besoin de demander notre accord, ils l’ont déjà. Se faire détruire une épave en espérant y gagner un succès diplomatique et une action rapide style Crimée, c’est une option, mais grecs disposent aujourd’hui du matériel pour détruire les radars, ponts et tunnels sur le Bosphore en quelques minutes. Après, c’est aux fils spirituels d’Hitler de voir s’ils laissent une partie de la Turquie redevenir Grecque et Européenne, ou s’ils lèvent le drapeaux blanc immédiatement après avoir réservé à Erdogan et sa clique la fin de Mussolini en guise de bonne volonté. Si les collabos Allemands ont des états d’âmes envers la France ou la Grèce et proposent des sanctions. J’ai la certitude que la promesse d’expulser vers leur territoire nos citoyens Turcs en masse devrai les calmer rapidement.

      • Momo dit :

        Les iles Grecques c’est le territoire Grec, de l’UE et de l’OTAN, rododo est un sal.ud islamiste, c’est incontestable, mais il n’est quand même pas totalement c o n . (e)

        • Patrickov dit :

          Momo arrête donc de rêvasser, l’OTAN voulait aussi faire son territoire la Libye, l’Afghanistan, l’Irak et la Syrie, aujourd’hui la seule trouille qu’elle a c’est que l’Iran anéantisse Israël et voir un conflit mondial, et l’autre c’est un conflit proche avec la Chine.

          • Momo dit :

            Bon, j’ai vu que les avis vous concernant sont assez unanimes, je me suis aussi fait mon opinion, vous fatiguez pas mon vieux, pas la peine.
            Par contre si Poutine vous a donnée son offre sur la Guyane et à Desty celle pour Mayotte merci de me les faire passer.

    • fabrice dit :

      Si la Grèce cherche le rapport de force, elle risque de trouver la Turquie. Le rapport de force est ce qu’il est. Il est plus probable que la Turquie s’empare de plusieurs îles grecques plutôt que par une attaque éclair la Grèce « libère » « Constantinople ». Regardez une carte, l’armée turque basée sur le Continent peut aller d’un coin à l’autre facilement et la Thrace est bien fortifiée, L’armée grecque doit défendre une myriade d’îles sous peuplés et défendues souvent par des effectifs dérisoires avec un armement peu moderne (les chars sont en position statique à l’arménienne dans des trous creusés comme des postes d’artillerie, les drones vont te les détruire les uns après les autres). Certes il existe une force de manoeuvre grecque moderne et bien armée, mais une opération amphibie à partir d’Athènes, c’est compliquée. Par contre beaucoup d’îles grecque ne sont qu’à quelques km des côtes turques. En cas de guerre qui ne peut être que courte (parce que la circulation maritime sera perturbée et donc l’approvisionnement des belligérants qui dont un moment devront arrêter les combats) il est fort probable que la Turquie s’empare de plusieurs îles. Après bonjour les négociations, celà risque de durer à la chypriote….

  28. Gorret (le faux) dit :

    Vive notre grand président Erdogan, un homme cohérent qui ne cherche pas à frimer devant son peuple, tout en baissant son pantalon face aux américains, tout en étant à genoux devant les Européens, tout en cirant les pompes de la finance mondiale, tout en matant une insurrection sociale, tout en donnant des leçons de morales à des dictateurs qu’il entretient d’autre part ! (Toute ressemblance avec un autre président existant est bien sûr fortuite !)

  29. talmu dit :

    Spartiate, eh si on leur refaisait le coup du cheval de troie ?
    on leurs propose une participation dans l extraction du Gaz et on brule tout ensuite

  30. Plusdepognon dit :

    Pour des raisons de gros sous et de stabilité sociale, le gaz naturel est présenté comme moins polluant que le pétrole dont l’Europe va manquer: https://www.connaissancedesenergies.org/afp/climat-le-gaz-energie-de-transition-ou-fausse-solution-191122

    D’où le discours sur les énergies renouvelables et les discours sur la production d’hydrogène : si l’on diminue la part du pétrole dans le mix énergétique d’un pays vu les volumes , il ne reste que le gaz naturel…ou de schiste.
    https://www.lemondedelenergie.com/leurope-gaz-allemagne-russie-usa/2020/09/25/

    Ce qui a des incidences même en France :
    https://www.lesechos.fr/2018/06/loi-pacte-grtgaz-pourra-souvrir-au-prive-997000

    Et les spéculations sur l’économie de l’hydrogène, l’énergie du futur, selon tous les discours à la mode sur le sujet:
    https://www.latribune.fr/opinions/hydrogene-enieme-utopie-de-l-ue-ou-comment-se-chauffer-en-brulant-des-sacs-louis-vuitton-853316.html

    Avec des acteurs puissants comme Siemens, Engie ou dans les véhicules Plastic Omnium qui y investissent :
    https://www.usinenouvelle.com/article/avec-hyflexpower-siemens-developpe-avec-engie-une-turbine-hydrogene-chez-smurfit-kappa.N972296

    https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/11/25/plastic-omnium-mise-une-partie-de-son-avenir-sur-la-mobilite-hydrogene_6061039_3234.html/

    Pour les curieux, voici quelques questions-réponses sur l’hydrogène et les réalités scientifiques de la problématique :
    https://echoradar.eu/2021/01/14/10-questions-sur-lenergie-a-hydrogene/

    Il va y avoir d’autres alliances entre les pays, notamment parce que la pollution due aux énergies carbonées sera déplacée dans les pays où il y a matières premières que l’on appelle communément « métaux rares », qui permettent de fabriquer nos nouvelles lubies :
    https://www.lopinion.fr/edition/economie/transition-energetique-monde-va-basculer-d-dependance-aux-energies-232944

    Mais pour faire tourner les machines, il faut de l’énergie…

    Donc, pour en revenir à nos turcs, qui se rêvent en carrefour énergétique, le gaz naturel sera quoi qu’on en dise un élément important de la transition énergétique, un élément loin d’être satisfaisant, mais un élément réaliste.

    Le gaz naturel ou de schiste, qui en produit et à des réserves ?

    1. Russie
    2. Iran
    3.Qatar
    4. US
    5. Arabie saoudite
    6. Turkmenistan
    7. Émirats arabes unis
    8. Venezuela
    9. Nigeria
    10. Chine

    En attendant le gaz en provenance d’Azerbaïdjan commence à parvenir en Europe via les Balkans et ce pays se tourne aussi vers le Turkménistan pour satisfaire la demande.

    Et pour satisfaire la demande européenne, Bakou pourrait être obligé de mettre du gaz russe dans ses tuyaux… Ce qui n’était pas le but de la manoeuvre :
    https://www.rfi.fr/fr/europe/20210103-dépendance-au-gaz-russe-l-europe-espère-se-diversifier-grace-à-l-azerbaïdjan

    Les événements récents dans le Caucase entre Azerbaïdjan et Arménie peuvent ainsi être analysés à l’aune d’une stratégie énergétique:
    https://theconversation.com/le-caucase-chainon-majeur-du-projet-chinois-des-routes-de-la-soie-151783

    Avec un projet démentiel économiquement qui n’a qu’un intérêt politique : emmerder la Russie.
    https://www.rfi.fr/fr/europe/20210103-d%C3%A9pendance-au-gaz-russe-l-europe-esp%C3%A8re-se-diversifier-grace-%C3%A0-l-azerba%C3%AFdjan

    Les tuyaux concernés aboutissent dans les Balkans, endroit calme où il ne se passe jamais rien :
    https://www.courrierinternational.com/article/concurrence-dans-les-balkans-la-guerre-des-gazoducs-commence

    Regardons maintenant du côté de l’allié objectif de la Turquie, à savoir l’Allemagne.

    Berlin, qui se rêve également en carrefour énergétique (30% de la distribution du gz avec NordStream II), se moque bien des fébriles petits aboiements de roquet parisien:
    https://www.huffingtonpost.fr/entry/lallemagne-refuse-de-renoncer-a-son-gazoduc-avec-la-russie-contre-lavis-de-la-france_fr_601822c2c5b6bde2f5c1b6c2

    Concernant les pays d’Europe de l’est, grands fournisseurs de main d’oeuvre à bas coûts des teutons, l’Amérique de Trump n’est pas arrivé qu’avec des GI’s dans ses propositions, mais aussi avec des projets de centrales nucléaires .

    L’Europe de l’est attire les convoitises, notamment américaine et asiatiques:
    https://www.ifri.org/fr/espace-media/lifri-medias/leurope-centrale-derniere-frontiere-centrales-nucleaires

    Les USA qui étaient très en retard se sont refaits la cerise en matière de nucléaire, derrière le bateleur Trump, les acteurs américains se sont mis en ordre de bataille :
    https://www.ifri.org/fr/publications/etudes-de-lifri/renouveau-secteur-nucleaire-aux-etats-unis-de-make-america-great-again

    Avec l’affaire Alstom, on a bien vu la corruption de ceux qui nous dirigent:
    https://www.marianne.net/economie/alstom-general-electric-les-preuves-du-grand-racket-americain

    Pour les fameux petits réacteurs nucléaires coproduit entre General Atomics et Framatome, ils ne vont pas être si facile à vendre:
    https://www.lopinion.fr/edition/wsj/energie-plus-propre-moins-chere-promesse-mini-reacteurs-nucleaires-236452

    Concernant EDF et la France, on peut couper le mastodonte en deux ou en trois, cela reste la quadrature du cercle:
    https://www.lemonde.fr/economie/article/2021/02/11/leste-d-une-dette-de-42-milliards-edf-n-a-pas-les-moyens-de-ses-ambitions-nucleaires_6069592_3234.html

    Sous l’oeil attentif de notre voisin et de nos concurrents dans la guerre économique mondiale :
    https://www.lefigaro.fr/vox/societe/la-france-a-brade-son-industrie-electrique-a-l-allemagne-20201127