Otan : L’administration Biden restera ferme sur l’exigence de porter les dépenses militaires à 2% du PIB

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

44 contributions

  1. EBM dit :

    « Cette normes des 2% n’est pas très pertinente en soi. Avec les conséquences économiques de l’épidémie de covid-19 [et la chute des PIB], certains membres de l’Otan sont dans les clous sans avoir eu à augmenter leurs budgets militaires au-delà de ce qu’ils avaient prévu pour 2020. Tel est le cas de la France [pensions comprises] et celui de la Norvège. »

    Dédicace à NRJ le grand amoureux des 2%.

    • Thierry dit :

      « cette norme de stocker des milliards de masque n’est pas très pertinente en soi » ; auraient-ils pu dire avant le Covid et quel désastre cela a engendré, des centaines de milliers de mort partout.

      ça n’est pas dans l’urgence de la dernière minute qu’il faut prendre les bonnes décision car il est déjà trop tard, mais bien avant la catastrophe.

      Non seulement l’Europe est la seul entité politique majeur à ne pas réarmer massivement mais en plus l’ONU interdit aux pays de posséder des armes à titre individuel, ce qui nous transforme en bétail bon pour l’abattoir à la première faucheuse.

      Faut-il rappeler la toxicité du pacifisme après la première guerre mondiale qui fût une boucherie épouvantable, certes, mais déposer les armes face à des adversaires qui réarme est un pousse au crime et une incitation à l’invasion.

      2% c’est encore rien par rapport à ce que cela nous couterait si la France se faisait cueillir à froid le pantalon sur les chevilles sans pouvoir bouger à temps une fois de plus.

      Celui qui ne connaît pas l’histoire se condamne à la répéter.

      • Pascal (l'autre) dit :

        « « cette norme de stocker des milliards de masque n’est pas très pertinente en soi » ; auraient-ils pu dire avant le Covid et quel désastre cela a engendré, des centaines de milliers de mort partout. » Des centaines de milliers de morts qui dans leur immense majorité étaient déjà en mauvaise santé! Comorbidité du aux problèmes cardiaques, au diabète qui lui deviendra certainement le plus grand tueur de ce siècle, l’obésité bien partie aussi comme le diabète!
        « ça n’est pas dans l’urgence de la dernière minute qu’il faut prendre les bonnes décision car il est déjà trop tard, mais bien avant la catastrophe. » Eh bien! Vous l’avez trouvé tout seul? Vous feriez un excellent politique car dans e genre langue de bois ou tout ça pour ne rien dire!
        « Non seulement l’Europe est la seul entité politique majeur à ne pas réarmer massivement mais en plus l’ONU interdit aux pays de posséder des armes à titre individuel, ce qui nous transforme en bétail bon pour l’abattoir à la première faucheuse. » Encore du verbiage comme ci-dessus! Par contre l’O.N.U. veut interdire les armes individuelles! Ne serait ce pas plutôt l’U.E.?
        « Faut-il rappeler la toxicité du pacifisme  » Le pacifisme n’est pas forcément un signe de faiblesse! Il existe des pays pacifiques et qui ont malgré tout une armée pour se défendre au cas ou! La Suisse, la Suède, la Finlande par exemple!
        « si la France se faisait cueillir à froid le pantalon sur les chevilles sans pouvoir bouger à temps une fois de plus. » Fantasme inavoué?
        « Celui qui ne connaît pas l’histoire se condamne à la répéter. » Surtout à écrire des conneries……………………….. en ce qui vous concerne!

        • Thierry dit :

          vraiment? , tenez et mangez en tous car ceci est mon corps (c: arrosé d’un coup de pinard et ceci est mon sang.
          et au dessert c’est tartelette.
          https://www.armes-ufa.com/spip.php?article2767

          • Pascal (l'autre) dit :

            « vraiment? , tenez et mangez en tous car ceci est mon corps (c: arrosé d’un coup de pinard et ceci est mon sang.
            et au dessert c’est tartelette.
            https://www.armes-ufa.com/spip.php?article2767 »
            Avant que cela voit le jour……………………………….. !!!!
            Bon courage!
            « tenez et mangez en tous car ceci est mon corps : Non merci et de toute façon il vaut mieux de ne manger des aliments dont la D.L.C. est dépassé depuis longtemps!
            Par contre vous insultez les Catholiques dans le symbole de l’Eucharistie mais il est vrai que vous c’est plutôt  » Alain est au bar »

    • NRJ dit :

      On peut toujours critiquer les chiffres, mais cet objectif de 2% a l’avantage décisif d’être SMART (simple, mesurable, atteignable, réaliste, temporel. Si vous faites de projets en entreprise, vous connaitrez cette définition…).

      Le budget ne peut être que fonction du PIB. On peut pas demander à la France de demander par exemple autant d’argent que les USA. L’investissement est donc toujours fonction du PIB. Après on peut toujours dire « ah ouais pourquoi 2% et pas 2.1 ou 1.9% plutôt que 2% » Il est parfaitement critiquable mais il a l’avantage colossal de simplement exister. Après les personnes se croyant intelligentes aiment toujours critiquer ce qui existent. Elles se sentent plus intelligentes….

      • EBM dit :

        @ NRJ je ne critique absolument pas le chiffre de 2%, il est parfaitement fondé et cohérent. A un moment il faut bien trouver un indicateur simple et parlant pour avoir un minimum en dessous duquel ne pas descendre.

        Je critique le fait que vous vouliez une indexation mécanique sur le PIB sans vous demander quel doit être le lien entre le budget et le modèle d’armé: si le modèle à besoin de moins je ne vois pas pourquoi nous n’aurions pas moins.

        Cela obligerait par exemple les allemands à atteindre quasiment 69 milliards d’euros de budget. Vu leur modèle d’armée et l’utilisation qu’il s en font que voulez vous qu’il fasse de 20 milliards de plus par an? Je ne vois pas ce qui devrait les contraindres à une telle hausse de budget s’ils ne veulent pas.

        Autre exemple si en 2020 nous avions indexé notre budget de la défense sur le PIB ce budget aurait baissé. Hors je ne vois pas pourquoi le gouvernement ne devrait pas avoir le loisir de plus baisser le budget. En 2009 vous auriez voulu forcer la Grèce à rester à 2% ou lui dire de rembourser sa dette avec une partie du montant?

        Je ne vois pas non plus ce qui nous interdirait d’être à 2,2 ou 2,3% certaine année puis redescendre sous le seuil certaines années si le montant en euros est celui souhaité.

        Ici encore exemple de votre rigidité intellectuel: « Le budget ne peut être que fonction du PIB. » En réalité pas que, il est aussi fonction des rentrées fiscales. A PIB egal un pays qui prend 30% de son PIB de prélèvement public aura plus de difficulté à aller à 2% qu’un pays qui pompe 45%. Car dans le premier cas le poids d’un budget de la défense à 2% du PIB est deux fois plus lourd pour les finances publiques.

        Si vous vous croyez si intelligent vous pourrez donc y réfléchir…

        • NRJ dit :

          @EBM
          Tout dépend les menaces auxquelles nous faisons face. Le cas allemand que vous mentionnez est typique: les USA veulent qu’on soit capable de faire face à la Russie. Actuellement, l’OTAN se fait exploser par l’armée russe en cas d’attaque dans l’est (car oui, numériquement et financièrement l’Otan est plus puissante mais les USA qui représentent 70% de notre puissance sont de l’autre côté de l’Atlantique). Donc si l’OTAN voulait faire face à la menace russe, il faudrait que l’Allemagne investisse 2%. Après l’Allemagne ne croit pas ou pas suffisamment en cette menace, à raison ou à tort (verriez vous une attaque de la Russie contre ses voisins en mode Barbarossa ?). Mais si on suit les ambitions de l’OTAN qui se basent sur une menace russe il faudrait que l’Allemagne investisse 2% de son PIB. Après n’oublions pas que L’OTAN est supranational. Leur but est de repartir équitablement le budget pour que des pays n’aient pas la nécessité d’investir beaucoup plus que d’autres (par exemple la Pologne investirait 4% de son PIB et l’Allemagne qui n’investirait que 1%, car profitant de la protection par la Pologne d’une invasion russe). Donc ils veulent un investissement équitable entre les pays.

          Après que ferait l’Allemagne de 20 milliards d’euros supplémentaires ? Je sais pas, avoir des machines opérationnelles par exemple ? Ils ont des taux d’indisponibilité très inférieurs aux notres (qui sont loin d’être glorieux).

          « Autre exemple si en 2020 nous avions indexé notre budget de la défense sur le PIB ce budget aurait baissé. ». Si on est débile, oui on aurait baissé le budget. De façon plus réaliste, on estime que la baisse de PIB est temporaire et qu’une forte croissance suivra. Après si la baisse de PIB est effectivement appelée à durer (comme la Grèce en 2010), là oui il faudrait baisser le budget de Défense.

          « Je ne vois pas non plus ce qui nous interdirait d’être à 2,2 ou 2,3% certaine année puis redescendre sous le seuil certaines années si le montant en euros est celui souhaité. ». Là ça rejoins ce que je disais avant sur les gars disant  » Après on peut toujours dire « ah ouais pourquoi 2% et pas 2.1 ou 1.9% plutôt que 2% » « . Oui, vous pouvez toujours critiquer et dire qu’il faut mettre plus ou moins. Maintenant je pourrais par conséquent proposer de mettre une marge de +-0,1%. Mais ça reste parfaitement arbitraire et là vous pourrez toujours me dire « ah ouais mais pourquoi +-0,1 et pas +- 0,2 ou +-0,3% ? ». Donc rien ne nous interdit de passer à 2,3% et 1,9% (ou 1,7% pourquoi pas ?) si ce n’est le fait qu’on doit avoir un objectif et s’y tenir, et cet objectif est 2% du PIB dans la Défense.

          Sur le dernier paragraphe je vous rappelle que la redistribution est un frein à la croissance. Plus un État récupère l’argent pour le redistribuer, plus il freine l’activité économique (mis à part situations très particulières type crise 2008). C’est ce qui a causé la chute de l’URSS et c’est ce qui fragilise la France (57% de notre PIB est redistribué). Donc je dirais qu’au contraire, un État qui prend 30% de son PIB devrait avoir plus de richesse et investirait donc plus dans sa Défense. Après vous faites un lien entre le prélèvement public sur le PIB et le budget de la Défense. Je ne vois pas de raison a première vue de faire ce lien. Pourquoi le faites vous ?

        • EBM dit :

          @ NRJ « Donc ils veulent un investissement équitable entre les pays. » Non ils veulent que les budgets ne baissent pas trop.

          « Je sais pas, avoir des machines opérationnelles par exemple ? » Cela n’absorberait pas la sommes car le soucis est sur ce point industriel et aussi lié aux défauts des matériels.

          « De façon plus réaliste, on estime que la baisse de PIB est temporaire et qu’une forte croissance suivra. » Même si le PIB remonte au niveau de 2019 et revient à la croissance de 2019 la trajectoire budgétaire actuelle nous emène au delà des 2% donc ce n’est pas ce que nous faisons.

          « si ce n’est le fait qu’on doit avoir un objectif et s’y tenir, et cet objectif est 2% du PIB dans la Défense. » Nous avons allons dépassé cet objectif donc ce n’est pas le sujet.

          « Donc je dirais qu’au contraire, un État qui prend 30% de son PIB devrait avoir plus de richesse et investirait donc plus dans sa Défense. » Je prenais deux pays ayant le même PIB mais pas le même taux de prélèvement obligatoire.

          « Après vous faites un lien entre le prélèvement public sur le PIB et le budget de la Défense. Je ne vois pas de raison a première vue de faire ce lien. Pourquoi le faites vous ? » Car cela influe sur les rentrées fiscales de l’état, rentrées qui financent ses dépenses…

          • NRJ dit :

            @EBM
            En soit les baisses de budget ont déjà eu lieu entre 1991 et 2010. On est maintenant dans le cas inverse. Il ne s’agit plus de limiter les baisses de budget mais d’au contraire augmenter ces derniers.

            « Cela n’absorberait pas la sommes car le soucis est sur ce point industriel et aussi lié aux défauts des matériels ». Ben avoir du meilleur matériel est aussi une question d’argent. Si les taux de disponibilité sont si faibles, c’est notamment pour une question d’argent. Ce n’est pas un hasard si nos taux de disponibilité augmentent aujourd’hui alors que le budget lié a augmenté de 25%. Après les allemands n’investissent pas un budget énorme dans leur acquisition de matériel.

            « Même si le PIB remonte au niveau de 2019 et revient à la croissance de 2019 la trajectoire budgétaire actuelle nous emène au delà des 2% donc ce n’est pas ce que nous faisons. » En soit, si on avait le PIB de 2019, il manquerait 9 milliards à notre budget de défense pour être aux 2% de PIB. Donc non la trajectoire nous emmènerait à ce chiffre. Par ailleurs j’ajouterais que la France est dans une situation parallèle à celle de l’OTAN. Dans les deux cas, on cherche à se protéger d’une menace qui ne s’est pas matérialisé mais qui est néanmoins présente. Pour l’OTAN c’est d’abord et avant tout la Russie. Pour nous, c’est en partie la Russie, mais également l’islamisme, la Turquie, et autres. Ce sont des menaces qui ne sont pas concrétisées, mais qu’on ne peut pas négliger.

            Sur le lien entre prélèvement public et budget de la Défense, je pense que vous confondez cause et effet. Dans tous les cas, les prélèvements doivent augmenter si le budget de Défense augmente et qu’on ne touche pas aux autres budgets.

          • EBM dit :

            @ NRJ « En soit les baisses de budget ont déjà eu lieu entre 1991 et 2010. On est maintenant dans le cas inverse. Il ne s’agit plus de limiter les baisses de budget mais d’au contraire augmenter ces derniers. » Là est tout le problème! C’est d’ailleurs absolument délicieux de vous voir dire ça quand on connaît vos positions par ailleurs!!!

            « Après les allemands n’investissent pas un budget énorme dans leur acquisition de matériel. » CQFD car même en mettant l’argent pour améliorer la MCO ça ne couvrira pas la sommes.

            « En soit, si on avait le PIB de 2019, il manquerait 9 milliards à notre budget de défense pour être aux 2% de PIB. » Je parle de trajectoire donc à l’avenir donc en 2021 et après.

            « Sur le lien entre prélèvement public et budget de la Défense, je pense que vous confondez cause et effet. Dans tous les cas, les prélèvements doivent augmenter si le budget de Défense augmente et qu’on ne touche pas aux autres budgets. » Aucun rapport avec ce que j’ai dit car je n’ai pas écarté de toucher aux autre budget bien aux contraire. Je répète que à PIB egal un pays qui prend 30% de son PIB de prélèvement public aura plus de difficulté à aller à 2% qu’un pays qui pompe 45%: avec 2 000 milliards de PIB dans les deux cas le premier pays a 600 milliards de rentrée fiscale; le second 900 donc s’il coupe d’autres budgets il peut plus facilement ne pas augmenter ses impôts pour aller à 2%.

          • NRJ dit :

            @EBM
            Ben quoi ? Ma position a toujours été d’augmenter les budgets… Jusqu’à 2% du PIB en tout cas.

            « CQFD car même en mettant l’argent pour améliorer la MCO ça ne couvrira pas la sommes. ». En tout cas ils auraient les moyens d’améliorer les choses. Alors qu’aujourd’hui leurs taux de disponibilité sont très faibles, et la raison est peut-être simplement qu’ils n’ont pas les moyens de le faire quelque soit les bonnes volontés.

             » Je parle de trajectoire donc à l’avenir donc en 2021 et après. ». Bien sur et moi aussi. Il manque 9 milliards. Si on rajoute 3*1.7 + 2*3 milliards on y sera.

             » Je répète que à PIB egal un pays qui prend 30% de son PIB de prélèvement public aura plus de difficulté à aller à 2% qu’un pays qui pompe 45% ». Ce sera plus visible, tout simplement car effectivement en proportion, la part de la Défense sera plus importante. Après ça représente la même augmentation de budget en absolu. ll est vrai que la marge de réduction budgétaire est différente mais en définitive, si l’argent est détourné vers la Défense, c’est une réduction d’impôts qui n’a pas lieu.

  2. Czar dit :

    « il s’était surtout attaché à exiger des Alliés qu’ils tinssent l’engagement  »

    Trouvez-moi un autre blogue où l’on emploie l’imparfait du subjonctif et où il y a un réservoir suffisamment pourvu d’imbéciles à vocation de punching ball et vous saurez pourquoi je traîne mes guêtres icitte.

    • PK dit :

      C’est surtout que ne pas l’employer est impropre et que le relâchement général accepte une subjonctif présent à la place…

      Impossible de faire accepter à un éditeur un manuscrit avec de l’imparfait du subjonctif aujourd’hui.

      Je ne parle même pas de la jeunesse où le passé-simple est déjà proscrit.

    • Carin dit :

      icitte… ta mère sait que tu es au bar??

      • Czar dit :

        c’est du français du XVIIIème siècle, gavatx, et c’est le terme encore en usage chez les Français d’Amérique, tant au Canada qu’en Louisiane.

        et c’est toujours mieux qu’un patois narbonniais.

    • Thierry dit :

      du poutchiste ball ? c’est jouer avec un boomrang qui revient s’encastrer dans le dentier.

      • Pascal (l'autre) dit :

        « c’est jouer avec un boomrang qui revient s’encastrer dans le dentier. » Vous avez visiblement du trop en jouer!

    • lucas dit :

      Bien vu…:)

  3. Ah Ca ! dit :

    Allez bons laquais de votre maitre américain…

    Obéissez et au passage achetez son matériel à la sauce je t’arnaque. Et que ça saute esclaves…

    • Michel dit :

      Commentaire nul ! Aucune utilité sur ce site…..
      Ne mérite aucune réponse encore un Troll !!!!!!

    • Lucy dit :

      Vous n’avez rien compris. Les européens disent être d’accord et se sont engagés pour respecter de dépenser un minimum dans leurs défense. Mais au final ne le font pas et profitent des E-U. Le sujet de l’article est justement suite aux européens qui n' »obéissent » pas.
      Je mets « obéir » entre guillemets car c’est le verbe que vous utilisez mais que je trouve totalement déplacé dans ce cas.

      • précision dit :

        pas si déplacé. Il y a quelques semaines paraissait dans un journal américain plutôt « haut de gamme » un article d’un stratège sur le ton « vous vous rendez compte, après tout ce qu’on a fait pour eux (2eGM, guerre froide), les européens osent conclure avec la Chine un accord sans nous demander l’autorisation ». La formulation est de moi mais l’esprit était indubitablement celui là.
        https://www.theatlantic.com/international/archive/2021/01/joe-biden-europe/617753/

  4. albatros24 dit :

    Norvège qui a réinstauré son service militaire (ou c’est la Suède ?)
    France qui ne peut faire autrement avec tous ses engagements-
    Cependant compte tenu que cet investissement se fait ensuite à 80% et plus chez nous et comme nous sommes en face de crise pandémique et d’un besoin urgent de relancer notamment nos industries, on devrait mettre le double soit 4%

    • Sinope dit :

      @ Albatros24 4% du PIB 2019 représente une somme de 97 milliards d’euros. Sur le PIB 2020 maintenir cette somme revient à atteindre 4,3%, ce qui montre qu’un calcul en % PIB ne dit pas tout.

      Même pension comprise c’est une ponction financière qui conduirait à éliminer quasiment certains autres budget de l’état ou à augmenter massivement l’endettement et les impôts.

      Sur la durée être à 56 57 milliards pensions comprises cela parait jouable si coupes ailleurs mais 97 milliards risque d’entrainer une fronde politique contre qui tuerait durablement toute vélléité d’augmenter le budget.

      Donc une année de rattrapage à 65 milliards pension comprise cela peut s’envisager politiquement si derrière nous retombons à 56/57 milliards pensions comprises.

      Je donne des chiffres à la louche comme ordre de grandeur mais politiquement il faut tenir compte de ce qu’il est possible de faire et ne pas avoir d’effet boomerang.

  5. R2D2 dit :

    Et sinon Jens Stoltenberg il part quand?

  6. Plusdepognon dit :

    Avec un PIB qui se prend une claque avec le Coronavirus, pas de souci pour atteindre l’objectif : exemple, la France avec 5 ans d’avance sur ce qui était prévu.
    https://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/defense-2-sont-atteints-grace-a-baisse-pib-227170

  7. Carin dit :

    Ah, peut-être que tonton Sam, va quand souffler dans les bronches de sa petite chérie allemande???
    Et pour les comiques qui auraient envie de me dire que la France aussi n’est pas au 2% hors pensions… je rappelle le petit milliard d’euros que nous coûte les opex… sans compter le prix de la remise en état, voir carrément le changement des différents matériels qui reviennent du Mali… ou du levant…

    • Momo dit :

      Les US ne diront absolument rien à ce sujet à la France. Ce sont les épiciers pleutres et couards au Nord Est qui sont directement visés.

  8. vrai_chasseur dit :

    L’indicateur des 2% du PIB est effectivement très peu pertinent : trop général, il ne dit pas si les dépenses sont efficaces.
    De plus les ascenseurs n’ont pas eu besoin de monter, le covid a fait descendre tout l’immeuble.
    les critères supplémentaires de « capacités » (sur tableur excel) ou de « contributions » (pour de la logistique ou pour rester à l’arrière…) n’arrivent pas non plus à bien définir l’effort.
    En terme de stricte efficience au combat, un euro dépensé en Allemagne a probablement moins d’impact que le même euro dépensé en France. ça ne tient pas à la nationalité, mais à l’expérience au combat.
    Stoltenberg va avoir à exécuter un bel exercice d’acrobatie en tutu.

    • lothringer dit :

      Je suis d’accord sur le fait que ce chiffre de 2% n’est pas totalement pertinent.
      On en arriverait ainsi à une dépense identique qui se transformerait en 1 F35 ou 3 Rafale (j’ignore si mon ratio est bon ou non), avec pour conséquence des coûts d’exploitation à l’heure totalement hors de proportion. Mais à ce petit jeu-là le 2% est vite atteint (F35) sans aucune garantie d’efficacité en retour : moins d’heures de vol, moins d’appareils à aligner face à une menace de type « saturation ». Le même raisonnement peut être tenu en matière de chars d’assaut ou de navires. Et on ne parle pas non plus du coût de MCO des équipements de ladite armée qui veut respecter ces 2%.

    • Wagdoox dit :

      C’est mal connaitre l’accord trop souvent résumé aux fameux 2%.
      Dans le details, il faut un pourcentage de dépense dans du matériel recent, dans les infrastructures… et pas juste balancer du salaire pour faire du social déguisé par exemple.

      Ensuite oui, le différentiel entre nation existe, par exemple le budget fr donne a la france un résultat opérationnel 30% supérieur a l’Allemagne (alors qu’on a une facture nucléaire que les allemands n’ont pas et qui évidemment ne se traduit pas sur le terrain). Il y a aussi la capacité industrielle et le schéma économique du pays. A savoir que la production d’un équipement rapporte en france 140% contre 90% en allemagne (c’est donc coutant a allemagne).
      Mais il faut aussi voir que l’Allemagne ne passera pas à 2% du pib pour ne pas dépasser le budget militaire fr en valeur brute (pacte tacite depuis 45 entre les deux puissances), pour que l’Allemagne puisse respecter l’accord, il faudrait que la france mette 2,5% du pib et en sortant le nucléaire a peu pret 3%.
      En ne parle là que de deux pays et une regle devant etre fait pour la majorité et pas les exceptions (oui, c’est choquant de dire ca à l’heure de lois communautaires…) donc les 2% sont une regle floue, pas forcément pertinente pour tous mais ca reste la meilleur chose pour tous.
      Et en france c’est le planché de salut de notre armee (on en est reduit a dire merci aux us de nous forcer la main).

  9. m dit :

    Les 2% me paraissent logiques et on tiendrait exactement le même discours que les USA si on était dans leur position.

    Ce qui me dérange plus, c’est quand les USA considèrent que 2% de PIB bien dépensés, c’est obligatoirement en achetant du matos américain…

  10. Clavier dit :

    Je serai curieux de voir Biden donner une fessée à Angéla pour l’obliger à tenir ses engagements otaniens…
    N’est pas Père fouettard qui veut !

  11. Lassithi dit :

    Les vrais patrons ont parlé.
    Il va falloir que les sbires s’y mettent.
    C’est chouette l’O.t.a.n. et en plus c’est drôlement utile surtout pour les patrons.
    Nous quand on a besoin de rien on peut tout lui demander, c’est comme nos partenaires de l’UE.

  12. TRENT dit :

    Le maître américain compte se refaire un peu en tondant ses laquais.

  13. Amiral_sub dit :

    sur ce point les dirigeants US ont bien raison. Et ça fera du bien à l’europe d’etre un peu plus autonome et moins dépendante du grand frère américain

    • Alain d dit :

      @Amiral_sub (fervent défenseur des paradis fiscaux et de la finance décomplexée qui profite avant tout aux anglo-saxons)
      Cohérent donc que vous rouliez encore pour les Etats-Unis, enfin plutôt pour le commercial Pentagone.
      Plus l’UE achètera US et moins elle sera indépendante !

    • Sinope dit :

      Sauf qu’ils veulent plus de dépenses en europe pour plus d’achat aux états unis.

  14. John Gabine dit :

    .
    2% ce n’est pas assez.

  15. Carin dit :

    @Czar
    Je ne suis pas sûr que les
    « français » bien noir de Louisiane, apprécient qu’un racisto/supremacisto/ bien blanco de France porte haut les couleurs de leur patois lorsqu’ils parlent le français d’france. J’en déduit que t’étais bien au troquet!

  16. Libre Pays dit :

    Si la France devait augmenter significativement ses dépenses militaires, ce n’est certainement pas pour être un meilleur supplétif, satellite des Etats-Unis mais au contraire pour sortir intégralement de l’O.T.A.N. (et achever le travail commencé par De Gaulle, anéanti par Sarkozy) et se débarrasser de la dépendance, la tutelle et la soumission, que nous subissons depuis trop longtemps, vis à vis des Etats-Unis. Pour que la France redevienne une puissance à part entière, guidée par ses seuls intérêts, ambitions et avançant ses propres pions. Pas pour être le caniche de qui que ce soit…