M. Macron maintient le dispositif de Barkhane à 5.100 militaires et appelle à « décapiter » les groupes liés à al-Qaïda

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

130 contributions

  1. Clavier dit :

    Si je comprends bien la réponse ne peut être militaire mais en même temps il faut les buter jusque dans les chiottes…!
    D’ailleurs réfléchissons à nous retirer tout en augmentant le nombre de troupes au sol ….
    La macronie c’est le stade ultime de la schizophrénie …

    • Aymard de Ledonner dit :

      Souvenez vous des opérations de Petraeus en Irak. Il a négocié avec les tribus sunnites et en a fait des alliés ce qui lui a permis de taper suffisamment fort sur l’armée du Mahdi pour obliger Moqtada al Sadr à négocier et de libérer des moyens pour écraser Al Qaeda en Irak.
      Au Sahel il y a des groupes qui sont des interlocuteurs potentiels et qu’il faut donc contraindre à négocier et d’autres qui ne seront jamais des interlocuteurs et qu’il faut donc chercher à éliminer.

      • LEONARD dit :

        Je vous suis et le message aux maliens, c’est, choisissez bien avec qui négocier, parce qu’on coupera le fil à tout moment si ça ne nous plait pas.

  2. Raymond75 dit :

    « Il faut « donner une perspective aux populations du Sahel » en appelant à un « deuxième sursaut : celui du retour de la sécurité et des services aux populations » et en demandant « une impulsion au plus niveau de l’État » pour réinvestir les territoires délaissés.  » … Alors ça je n’y aurait pas pensé !!! YAPUKA

  3. Mat49 dit :

    Ouf! Le refus de s’engager sérieusement persiste mais ne s’aggrave pas.

    • NRJ dit :

      @Mat49
      Ca sert à quoi de s’engager ?

      « Plus d’hommes plus de bombes », ils avaient 50 ans d’avance les américains quand ils étaient au Vietnam….

      • Momo dit :

        Commentaire bizarre.
        Vaudrait mieux laisser tomber, ça sert à rien, tu en tue un il y en a 10 qui arrivent, ça coute trop cher, c’est perdu d’avance, et que fait on pour l’intégration, où est l’or vierge, etc…..
        C’est ça? Tu peux développer et nous dire ce qu’il faut faire?

        • NRJ dit :

          @Momo
          Vous avez tout compris. On peut en tuer, mais ça ne changera de toute façon rien à la situation. Ca coûte trop cher (presque un milliard par an).

          Ce qu’il faut faire c’est se barrer. On n’avait pas à être là-bas, ou en tout cas pas autrement que sous bannière ONU. On est allé là-bas pour des raisons de politique intérieure (Hollande « chef de guerre » et tout ça…). Au maximum on aurait du faire Serval pour affaiblir à court terme les islamistes. Après, on aurait dû se limiter à du soutien aérien. La raison est simple: en envoyant notre armée de terre, les maliens ont pu se reposer car ils sont incompétents et on serait là pour gérer. On peut faire la comparaison avec l’armée irakienne en 2014. Sauf qu’en se limitant à de la formation et du soutien aérien, les irakiens ont été contraint de s’améliorer pour égaler puis surpasser l’EI. Alors que la société malienne est incompétente, gangrenée et corrompue (et ce n’est pas mon avis personnel mais celui des investisseurs allemands) et qu’on ne fait que les conforter dans cette situation.

          • Mat49 dit :

            @ NRJ excellente idée offrons à l’ennemi une victoire sur un plateau, en voilà une stratégie qu’elle est bonne!!

          • albatros24 dit :

            Vous êtes trop pessimiste, les maliens font des progrès…
            Et la France ne se tirera pas de là de suite (pas assez de morts encore)
            Sinon on devrait y envoyer nos nouveaux Griffon et donner certains de nos VAB aux tchadiens (et maliens) au titre de la coopération internationale.
            POur les VBL d’urgence les rapatrier…

          • Mat49 dit :

            @ NRJ « On peut faire la comparaison » j’ajouterais que non car:
            – la population chiite s’est massivement mobilisée en Irak.
            – L’Iran et les Etats Unis ont servis de colonne vertébrale aux irakiens.

            Takuba est bien maigre pour servir de colonne vertébrale. Si nous partons ils s’effondreront.

          • Momo dit :

            Hummmmmm, on va rester dans le doute encore un peu mais la tendance n’est pas bonne.
            Parceque même si on doit attendre que les Maliens feront comme les Tchadiens, c’est à dire se prendre un peu sérieusement en main pour laver leur pays des sous-hommes égorgeurs, ils n’en sont pas capables pour l’instant. Et si nous ne les aidons pas personne ne le fera (des investisseurs allemands dites-vous, vous pensiez à la Hongrie ou c’est juste pour dire une connerie?).
            D’ailleurs la junte en place (il n’y a que ça ou la présidence à vie qui marchent) a fait déjà beaucoup mieux que la nullité crasse précédemment élue.
            Alors il est évident que l’on doit et va rester pour finir de nettoyer la grande majorité des chiures encore vivantes, au grand dam des assoces et msf ce qui est bon signe, et qu’aprés ce sera à eux de jouer.
            En attendant ils ne se précipitent pas tous pour venir réclamer l’asile politique chez nous.
            Capito ou vous faites exprés?

          • NRJ dit :

            @Mat49
            Quelle victoire stratégique ? Déjà je vous rappelle que les islamistes ne sont qu’une faction. L’essentiel de ce conflit, c’est des guerres interethniques dans lesquelles la France n’a aucun rôle. Et comme en Afghanistan en 1991, les islamistes tomberont dans ces guerres (en supposant qu’ils gagnent).

            Effectivement les chiites se sont mobilisés et ils avaient le soutien américain et iranien. Mais si eux ont réussi à se mobiliser pourquoi ce ne serait pas le cas des Maliens ? Par ailleurs ce n’est pas avec 3 gars avec des fusils qu’on fait une armée solide (commela golden division par exemple qui s’est illustré a Mossoul). Ça ils ont du le faire eux-mêmes, ce n’était pas des troupes américaines ou iraniennes qui étaient sur le terrain.

            @albatros24
            « Vous êtes trop pessimiste, les maliens font des progrès… ». Ah ben ils doivent être assez discret alors. Question simple : ça fait depuis 8 ans qu’on est là-bas, que l’armée française et la minusma entraînent l’armée malienne. Sont-ils capables de se prendre en main ? Pour tout les généraux, la réponse est non. A partir de la je ne vois pas quel progrès on peut attendre après 8ans d’échec. Comment réussirait on aujourd’hui ce qu’on a échoué ces dernières années ? Vous voulez leur envoyer des Griffons ? Ce n’est pas le matériel qui fait défaut. C’est les hommes. En face, nos ennemis se baladent en moto.

            @Momo
            Je parlais des allemands car leur ambassadeur, non soumis à la censure comme la grande muette, disait qu’il déconseillait tout investissement d’entreprises au Mali.

            Le problème est que les maliens ne seront jamais motivés à se prendre en main si on reste au Mali. Regardez la situation : ça fait 8 ans qu’on est au Mali, qu’on les soutient et qu’on les forme. Et ces gars sont incapables de combattre sérieusement.

            « En attendant ils ne se précipitent pas tous pour venir réclamer l’asile politique chez nous.
            Capito ou vous faites exprés? ». Attendez j’ai envie d’être sur de comprendre : à cause du fait que ce sont des pieds nickelés qui sont incapables et sans volonté de se prendre en main pour combattre les islamistes et faire progresser leur pays, ce serait a la France d’accueillir leurs migrants. Est-ce bien ce que vous pensez ? Je dois dire que ça ne me dérange pas qu’ils tentent d’avoir l’asile politique du moment qu’ils sont refusés. A mon avis, la France n’a pas vocation à accueillir les irresponsables de la Terre.

          • Mat49 dit :

            @ NRJ nous retirer serait un succès pour les islamistes qui n’ont jamais été gêné par les rivalités ethniques qu’ils exploitent trsè bine à leur profit.

            « Et comme en Afghanistan en 1991, les islamistes tomberont dans ces guerres (en supposant qu’ils gagnent). » Heu il y a pas eu des gens appelé Talibans en Afgha qui ont pris le pouvoir en 1996? Sinon comparaison tout aussi infondée qu’avec l’Irak car contexte et sutiation différents.

            « Mais si eux ont réussi à se mobiliser pourquoi ce ne serait pas le cas des Maliens ? » Parce que le Mali et l’Irak ne sont pas exactement identiques loins de là. Pour les Chiites il n’y avait pas le choix l’EI les considérait comme des hérétiques à exterminer d’où l’appel au djihad d’Al Sistani contre l’EI qui a donné un élan à la création des milices chiites. Nous sommes très loin de ce type de configuration au Mali.

            « Par ailleurs ce n’est pas avec 3 gars avec des fusils qu’on fait une armée solide (commela golden division par exemple qui s’est illustré a Mossoul). Ça ils ont du le faire eux-mêmes, ce n’était pas des troupes américaines ou iraniennes qui étaient sur le terrain. » De la même manière que les succès des Kurdes en Syrie n’ont eu lieu que quand les Etats Unis leur ont donné une colonne vertébrale complète, les succès Irakiens sont largement lié à l’aide Iranienne et Américaine. Seuls on a vu ce qu’ils donnaient en 2014.

          • Mat49 dit :

            @ NRJ 8% des débouttés du droit d’asile sont expulsés…

          • NRJ dit :

            @Mat49
            « nous retirer serait un succès pour les islamistes qui n’ont jamais été gêné par les rivalités ethniques qu’ils exploitent très bine à leur profit. ». Les islamistes se retrouveront surtout dans des guerres interethniques, et ce sera à nous de soutenir les partis les plus sérieux qui contiendront les djihadistes.

            « Parce que le Mali et l’Irak ne sont pas exactement identiques loins de là. Pour les Chiites il n’y avait pas le choix l’EI les considérait comme des hérétiques à exterminer d’où l’appel au djihad d’Al Sistani contre l’EI qui a donné un élan à la création des milices chiites. Nous sommes très loin de ce type de configuration au Mali. » Parce que vous croyez que les ethnies du nord et les islamistes arriveraient à Bamako avec des fleurs ? Je dois dire que je ne partage pas votre optimisme. A mon avis, on devra s’attendre à des scènes violentes de représailles après des siècles de guerres interethniques. Et si les djihadistes sont suffisamment puissants, ils tenteront de mettre un régime islamique et feront la guerre à leurs anciens alliés.

            « De la même manière que les succès des Kurdes en Syrie n’ont eu lieu que quand les Etats Unis leur ont donné une colonne vertébrale complète, les succès Irakiens sont largement lié à l’aide Iranienne et Américaine ». Les américains se sont limités à de la formation, des frappes aériennes, et de l’équipement. Pourquoi on ne fait pas la même chose justement ? Ca a contraint les irakiens à se bouger et s’améliorer. Ca coutera également moins cher en pertes humaines et en argent de notre côté.

          • Mat49 dit :

            @ NRJ « Les islamistes se retrouveront surtout dans des guerres interethniques, et ce sera à nous de soutenir les partis les plus sérieux qui contiendront les djihadistes. » Vous êtes devin désormais, de mieux en mieux…

            « Parce que vous croyez que les ethnies du nord et les islamistes arriveraient à Bamako avec des fleurs ? » Non mais en 2013 sans la France Bamako tombait, là est mon point.

            « Les américains se sont limités à de la formation, des frappes aériennes, et de l’équipement. » Ils ont donné aux Kurdes et à certaine sunités Irakiennes une colonne vertébrale complète, du commandement à la logistique plus des hommes insérés dans les unités. Pour les Kurdes Kurdes, en témoigne les offensives lancés par ces derniers puis une fois l’aide américaine partie leurs difficultés face aux Turcs que vous tenez en piètre estime.

            « Pourquoi on ne fait pas la même chose justement ? » Nous cherchons à le faire : encadrement des forces locales + des forces de frappes qui appuie les locaux = UE et Takuba + Barkhane. Mais nous n’avons pas les moyens des américains pour qui assurer une colonne vertébrale complète aux Kurdes et aux Irakiens ne pompait pas une grande part de leur budget ou de leurs moyens.

            « Ca a contraint les irakiens à se bouger et s’améliorer. » Non ils n’ont rien fait seuls hormis s’effondrer en 2014 et ce fût très très laborieux. Ensuite il est totalement ubuesque de croire que des pays dans l’état du Mali vont tout d’un coup réussir à trouver le ressources pour monter une armée. Vous postuler que ce sont des états nations et attendez d’eux qu’il réagissent comme un pays occidental.

            « Ca coutera également moins cher » Vous avez le chiffre? pour être efficace il faudrait le faire pour le Niger, le Mali et le Burkina Faso qui totalisent 26 500 hommes (sur le « registre » des soldes ou ce qui en tient lieu). En leur assurant un taux d’encadrement de 15% (taux d’encadrement courent d’une armée) plus des instructeurs en nombre faite le calcul de ce qu’on doit déployer pour une efficacité pas garantie.

            « en pertes humaines et en argent de notre côté. » Coût humain et financier de Barkhane archi faible. C’ets d’ailleurs pour ça qu’on peut continuer.

            Bref nous ferions mieux de mener cette guerre sérieusement cela prendrait moins de temps.

      • Mat49 dit :

        @ NRJ le Mali et le Vietnam sur le même plan je n’ai pas besoins de réexpliquer à quel point c’est louffoque.

        Cela sert à quoi de ne pas s’engager comme nous le faisons?

        Une armée régulière a deux solutions pour battre une insurection qui n’est pas monté a niveau conventionnel:
        1) Attendre: c’est l’option des Colombiens face aux FARC, et celle que nous avons adopté au Mali,
        2) Ecraser sous le nombre les insurgés, exemple la Tchétchénie.

        Pour l’option 2 encore faut il que les insurgés ne soient pas trop nombreux. Au Vietnam ils n’étaient pas possible de le faire compte tenu du nombre d’insurgés. Les americains ne pouvaient pas gagner mais ils ont obtenu le match nul en 1973.

        Je ne souhaite un engagement sérieux u sahel que, et uniquement parce c’est l’appuie à une offre politique. Sans engagement sérieux personne ne se préoccupera de nos offres de paix ou de conciliation car personne ne se préoccupe d’un joueur qui va quitter la partie.

        A l’invers un joueur qui va gagner peut se permettre d’imposer une issue unilatérale si l’issue négociée ne fonctionne pas. Dans les deux cas, par définition l’issue est politique car c’est une guerre.

        • dolgan dit :

          Non, la Tchétchénie a été gagnée par la négociation avec l’ennemi en le plaçant au pouvoir. Négociation forcée par la pression militaire. Mais on parle là d’une guerre de décolonisation. C’est très différent du Mali.

          Le Vietnam, la clé de la défaite (comme en afghanistan), c’est le soutien extérieur . Le soutien extérieur à nos ennemis au Mali est très faible actuellement .

          Dès lors qu’au Sahel on veut maintenir la démocratie et lutter contre l’islamisme, la solution Tchétchene de mettre un de nos ennemis au pouvoir n’est absolument pas le sujet. De plus ça s’apparenterait à une annexion. Dont personne ne veut en France et qui nous ferait perdre tous nos alliés locaux et européens. Merci mais non merci.

          • dolgan dit :

            Perdre n’est pas le bon mot. ça ferait des locaux nos ennemis. Ce qui est juste l’inverse de ce qui est recherché et obtenu actuellement …

          • Mat49 dit :

            @ Dolgan « la Tchétchénie a été gagnée par la négociation avec l’ennemi en le plaçant au pouvoir. » Non les Russes ont mis un pouvoir islmiste en place mais pas en pactisant avec les groupes insurgés.

            Le Mali n’est plus une colonie française.

            « Le Vietnam, la clé de la défaite (comme en afghanistan), c’est le soutien extérieur . Le soutien extérieur à nos ennemis au Mali est très faible actuellement . » Exacte d’où le fait que nous aurions notre chance.

            « Dès lors qu’au Sahel on veut maintenir la démocratie » Le Mali a un pouvoir mis en place par un coup d’état que nous soutenons.

          • dolgan dit :

            NB: enfin la démocratie c’est mal parti, on est d’accord.

          • dolgan dit :

            L’actuel président tchetchene est un ex rebelle qui a combattu pour la décolonisation de la tchétchénie avec son père.

          • Mat49 dit :

            @ Dolgan oui Kadyrov a combattu les Russes en 1995 et alors? Rien n’interdit de retourner les combattants ennemis.

        • NRJ dit :

          @Mat49
          Donc au Mali on fait des opérations contre les islamistes, on fait le maximum pour réduire leur nuisance mais vous soutenez qu’on attendrait ? Et on attend quoi, du coup ?

          Ensuite, vous faites une erreur factuelle sur la Tchétchénie. Les russes ont utilisé des méthodes efficaces, bien que peu morales pour régler le problème. Ils n’ont pas envoyé 10 millions d’hommes non plus. Ils ont envoyé 200 000 hommes (ça reste important, mais bien moins que la population tchétchène).

          Quant à dire que les USA ont obtenu le match nul… Non juste non. En 1975, le Vietnam du sud n’existe plus. Ce fut un échec total pour les USA. Et les vietnamiens sont-ils passés au niveau conventionnel pour tuer 50 000 américains et les entraîner en dehors du conflit ? Non ils sont restés dans l’asymétrique.

          « Je ne souhaite un engagement sérieux u sahel que, et uniquement parce c’est l’appuie à une offre politique ». Et quelle offre politique ? Au moins vous avez le mérite de proposer un début de solution alors qu’actuellement le gouvernement n’en a pas l’ombre.

          • Mat49 dit :

            @ NRJ « Donc au Mali on fait des opérations contre les islamistes, on fait le maximum pour réduire leur nuisance ? » Mettre à peine 5100 hommes sur un territoire grand comme l’europe c’est que nous ne voulons pas mener cette guerre, nous faisons le service minimum.

            « Et on attend quoi, du coup ? » Officiellement nous attendons que les armées locales prennent le relais. Comme déjà expliqué, en réalité, que l’adversaire se lasse.

            « Les russes ont utilisé des méthodes efficaces, bien que peu morales pour régler le problème. » Vous confondez le fait de commettre des exactions et de mettre en place un pouvoir concurent à celui que voulait mettre en place les insurgés.

            « Ils ont envoyé 200 000 hommes ». Par rapport à la population locale d’environ un million d’habitant en 1999 c’est beaucoup. Cela donne 1 soldat pour 5 à 6 habitants. Par rapport au 20 000 insurgés c’est 10 contre 1.

            Ils ont obtenu le match nul en 1973. En 1975 le sud vietnam perd deux ans après le retrait US.

            « Non ils sont restés dans l’asymétrique. » Et?

            « Et quelle offre politique ? » C’est toute la question, je ne connais pas assez la politique interne du Mali pour savoir sur qui nous appuyer ou qui chercher à retourner. Mais à partir du moment où la victoire militaire est là nous aurons plus de chance de la faire accepter.

          • NRJ dit :

            @Mat49
            « Mettre à peine 5100 hommes sur un territoire grand comme l’europe c’est que nous ne voulons pas mener cette guerre, nous faisons le service minimum. » Ah oui d’accord. Du coup il faudrait mettre 10 hommes pour chacun des 3.5 millions de km carré, et à ce moment là seulement vous direz qu’on s’occupe sérieusement de la situation. C’est bien ça ?

            En soit on estimait le nombre d’islamistes à 3000 en 2013 et on envoyait 4600 hommes plus nos alliés tchadiens et maliens. Le moins qu’on puisse dire, c’est que le nombre y est.

            Les russes ont appliqué les mêmes méthodes en Tchétchénie qu’ils avaient appliqué dans les pays baltes après la seconde guerre mondiale. Ce n’était pas une simple présence militaire comme on le fait aujourd’hui mais une dictature violente pour tuer ou déporter toute personne ayant des avis divergents. Très loin de ce que s’accorde l’armée française.

            « Mais à partir du moment où la victoire militaire est là nous aurons plus de chance de la faire accepter. ». C’est une illusion car la guerre n’est que la continuation de la politique (lisez Clausewitz…). Donc on ne peut pas différencier politique et militaire. Donc votre pensée est fausse par nature. Ensuite, on peut tenter de mettre la pression avec la force militaire pour tenter de les pousser à négocier, mais rien n’indique qu’ils les respecteront (on ne parle pas de négociations entre diplomates dans les couloirs de Bruxelles…) une fois qu’on sera parti. Bref, soit on reste éternellement là-bas, soit on part, mais on n’aura jamais de victoire politique. Si les solutions étaient simples, elles seraient déjà trouvées….

          • Mat49 dit :

            @ NRJ « Ah oui d’accord. Du coup il faudrait mettre 10 hommes pour chacun des 3.5 millions de km carré, et à ce moment là seulement vous direz qu’on s’occupe sérieusement de la situation. C’est bien ça ? » Non je ne raisonne pas en km2. Qu’on essaye franchement d’être plus nombreux que les insurgés qui sont 4000 à tous cassés. Monter à 10 contre 1 serait excellent mais déjà 5 contre 1 soit 20 000 hommes améliorerait nos chances surtout en rajoutant en plus l’ONU et les Africains.

            « Très loin de ce que s’accorde l’armée française. » Oui je ne parlais pas des exactions.

            « La guerre n’est que la continuation de la politique » par d’autres moyens. Entièrement d’accord d’où ce que je dis: plus l’adversaire voit ses chances d’atteindre ses objectifs politiques par les armes grandir moins il a intérêt à négocier.

            « on n’aura jamais de victoire politique » ça c’est la propagande des insurgés. Mais face à un adversaire qui les etouffe tout en leur offrant une paix rien ne dit que c’est impossible avec certains groupes.Surtout si la paix n’est pas directement avec nous mais avec Bamako. Comme l’écrit Clauzewitz « le résultat n’est jamais absolu ».

          • NRJ dit :

            @Mat49
            Donc il faudrait mettre 20000 soldats pendant 6 mois et tout serait réglé. C’est bien ça votre solution ? Je vous rappelle qu’on est déjà à ce chiffre avec les Fama la minusma et les autres armées engagées.

            Je peux quand même vous dire ce qu’on aura : les djihadistes vont se cacher dès qu’on sera dans le coin. Et puis dès qu’on n’y sera plus, ils mèneront des opérations contre les forces plus faibles comme les Fama. Et ils nous laisseront quand même des IED. Après il ‘e fait pas de doute qu’on en tuera un peu plus pendant le temps où on y sera. Mais ils ne sont pas complétement débile et ils joueront la montre et éviteront de se frotter à nous.

            Par ailleurs, vous oubliez que c’est pas de la diplomatie entre grandes puissances. C’est des ethnies qui ont des agendas locaux. Vous pensez que, parce que des hommes politiques ont signé des documents, leurs gars sur le terrain vont accepter le résultat et cesser le combat ? C’est bien d’être optimiste mais là quand même…. je vous rappelle a tout hasard que les assassinats ciblés n’ont jamais réglé les problème. Alors des signatures sur des feuilles… S’il y a une guerre qui dure depuis des siècles, c’est pour des raisons profondes, et si la solution était simple, ça se saurait.

          • Mat49 dit :

            @ NRJ « Donc il faudrait mettre 20000 soldats pendant 6 mois et tout serait réglé. C’est bien ça votre solution ? » Non c’est un prérequis minimum si nous voulons quoi que ce soit et c’est en plus de Fama et de l’ONU.

            « Mais ils ne sont pas complétement débile et ils joueront la montre et éviteront de se frotter à nous. » Ce qui nous permettra de partir en les laissant dans un sale état.

            « Par ailleurs, vous oubliez que c’est pas de la diplomatie entre grandes puissances. » Je n’évoque pas la diplomatie et les guerres ethniques ne sont pas nos affaires, s’il n’y a que ça nous pourrions partir.

        • albatros24 dit :

          La solution 2 n’a pas trop fonctionné pour Poutine.

          • Mat49 dit :

            @ Albatros je dirais que si à l’évidence vu l’effondrement des insurgés. Ils ont aussi politiquement coupé l’herbe sous le pied des insurgés en mettant en place un pouvoir islmamiste concurent.

        • Plusdepognon dit :

          @ Mat 49
          C’est une comparaison qui tient le plus souvent du raccourci…
          https://www.letemps.ch/opinions/sahel-nest-lafghanistan

          • Mat49 dit :

            @ Plusdepognon en effet surprenant de voir des articles qui sortent du poncif. Cela change de la presse française.

  4. Noël BERGON dit :

    je viens de dévorer le livre « chef de guerre »…il ne dit rien d’autre concernant l’implication administrative et social dans la BSS…constat fait à partir des années…1830 !…seulement le défaut de l’Afrique c’est qu’elle est un grossissement énorme de nos travers !…en y regardant de plus près, on se rend compte ,que les élites Africaines sont bâti sur le modèle Français de l’ENA et des écoles élitistes (Saint Cyr; Polytechnique etc…) or ,ce qui a le mieux fonctionné ,ce sont « les marginaux idéalistes » (tous les conquérants de l’Afrique Française en étaient)…et dés que les énarques et les « grands penseurs militaires  » prenaient la main ,cela devenait le gros bordel…et aujourd’hui…nous en sommes encore là !

    • Tintouin dit :

      J’ai vu l’interview filmée sur Europe 1 du commando marine auteur du bouquin. M’a l’air d’une tête bien faite (normal me direz-vous pour un opérateur des forces spéciales).

      https://www.europe1.fr/international/sahel-louis-saillans-le-commando-marine-qui-veut-combattre-le-terrorisme-autrement-4025465

      A 3 minutes, cela interroge sur le sens et l’utilité des actions militaires françaises pourtant menées avec excellence – je n’en doutais pas – si elles ne sont pas suivies d’une solution politique. 8 ans déjà depuis Serval.

      • Sinope dit :

        @ Tintouin à la guerre il n’y a pas des solutions militaires ou des solutions politiques. Il y a des issues négociées ou unilatérales et toutes sont politique par définition: écraser l’adversaire au point de ne pas avoir à signer de paix c’est obtenir un résultat politique car l’objectif politique de l’adversaire est compromis, et négocier une paix faute de vainqueur c’est aussi une issue politique.

  5. Criloc dit :

    Ce que je vais dire va choquer les familles des morts et des blessés que l’on a eus là-bas.
    Je ne crois pas une seconde à l’utilité de cette mission à part peut-être l’uranium mais j’ai lu des documents affirmant que l’uranium n’y était pour rien…
    Mais en réalité, cette opération est un excellent terrain d’apprentissage pour les hommes et les matériels.
    Si les européens étaient malins, ils iraient tous là-bas pour apprendre à se battre ensemble plutôt que de faire de la com dans les pays baltes…
    Les journalistes insistent sur le coût financier. C’est stupide.
    Je ne sais pas quand et où aura lieu la prochaine vrai crise, mais une armée aguerrie en vaut deux.
    Et ça, cela n’a pas de prix.

    • Czar dit :

      sn quoi ça devrait intéresser les pays de l’est européen qui s’entrainent pour une bataille de masse contre des russes, même si c’est fantasmé et dans un milieu qui est celui de l’Europe ?

      nous on s’use à faire de la contre-insurrection au milieu des sables, sans même prétendre gouverner le pays c’est foutu d’avance et à un milliard d’euros la balade, je pense qu’on a mieux à faire (un ptit SNA en plus par exemple)

      • alors dit :

        Nous on s’use?
        Quel est vôtre usure personnelle au delà de commentaires ?

        • Czar dit :

          petit fonctionnaire peint en khaki qui croit que le pognon pousse dans les sources infinies des tonneaux de Bercy. ce petit milliard annuel, cette usure prématurée des matériels,et ça pleure sa mère qu’on renouvelle les matos au compte-gouttes.

          « moi j’m’en fous, je touche ma prime opex et je protège l’occident – de quoi ducon ? des maliens de Montreuil ? – alors on peut rester à l’aise jusqu’en 2050, lorsque le taux d’islamisation de la frônce sera suffisamment supérieur à celui des touaregs pour qu’on puisse quitter ce trou à merde la tête haute.

          la sécurité de la France ne repose pas sur le fait de courir après trois clodos

          y a que des galonnards à la con dans ton genre qui peuvent sérieusement croire qu’on va « affaiblir » une guérilla qui se nourrit de notre présence, qui est soutenue souvent même pas à mi-voix par les autorités des trous à merde qu’ont défend, relayée par des puissances hostiles, et guérilla et qui recevra toujours le petit million kivabien pour s’acheter à profusion ses petits motos chinoises.

          cette petite plaisanterie dure depuis plus longtzemps qu’une guerre mondiale raisonnable et le péquin moyen a bien compris qu’il fallait pas compter sur les militaires eux-mêmes pour décider d’arrêter de faire mumuse quand ils se font plaisir avec leur petite guerre à eux.

          les politiques sérieux vont s’occuper de la chose et recentrer nos dépenses militaires sur des choses qui intéressent rééllement la sécurité de la nation française : avoir une armée correctement équipée et utiliser par exemple notre marine pour s’assurer que l’invasion rampanete de l’Europe par des réfugiés tous en âge de porter les armes y mette un terme

          qui sait, vous trouverez peut être une fois dans votre vie un truc de réellement utile à votr epays au lieu de vos petites branlettes de baroudeurs au sable chaud.

    • NRJ dit :

      @Criloc
      A un presque un milliard d’euros par an, elle a intérêt à être bien entrainée l’armée française. Certains critiquent le sous-équipement de notre armée. Ben ils n’auraient peut-être pas le même avis si on investissait dans notre matériel la même somme par an.

    • Aymard de Ledonner dit :

      Je pense que c’est la principale motivation des pays qui envoient leurs FS dans Takuba.

    • Naledi dit :

      S’entraîner à se battre en rase campagne ? À quel dessein ? Au cas où la Russie nous envahirait par la terre ? N’importe quoi ça se réglerait à coup de missile. Non la région sub saharienne voir 80% de l’Afrique tel un château de carte est au bord de l’implosion. On est là pour éviter que ça se produise (à tord ou à raison d’ailleurs)

    • pilum dit :

      NON, c’est une armée bien équipée qui n’a pas de prix.
      En 40 on était aguerri dans les guerres coloniales, mais on avait un léger temps de retard sur les guerres modernes…
      L’azerbaidjan et l’arménie avaient le même niveau d’agguerrissement, mais on connait mainteanant celui des deux qui s’était préparé à la guerre de demain…
      Le SCAF, le SCAF, le SCAF, ça ça n’a pas de prix : vite se dégager du mali et faire le SCAF, ainsi qu’un second PA.
      Vite !

      • Fred dit :

        @ pilum

        Même niveau d’aguerrissement (admettons), mais à un contre trois en population et un contre sept en PIB.

      • sentinelle dit :

        pas que en 40 c’est le cas en 1870 et en 1914 dans une certaine mesure

      • Carin dit :

        @Pilum
        Et avec quoi vous voulez bâtir votre SCAF et votre PA??
        Je vous dis ça, parce que je suis sur que vous allez me répondre « avec le milliard économisé pardi! » ce à quoi je vous invite à un petit calcul: 425euros multiplié par environ 2 millions de personnes combien ça fait??
        Alors pour que vous compreniez bien… les 425euros c’est ce que l’on donne à tout migrant titulaire d’une demande d’asile… et 2 millions c’est le nombre (fourchette basse) du nombre de migrants qui débarqueraient sur nos côtes, si on laisse les nuisibles prendre le pouvoir au Mali… et je suis gentil, je ne vous ai pas rajouté le prix des chambres d’hôtels où on les loges…
        et ce sans compter les autres pays que les nuisibles ne manqueraient pas d’envahir… je vous conseille de faire l’achat d’un énorme cargo, et d’ouvrir une ligne entre les côtes africaines et la France… vous allez considérablement vous enrichir, et qui sait peut-être que par bonté d’âme vous offrirez personnellement un SCAF et un PA aux armées françaises!!
        Ou plus prosaïquement, vous changerez de pseudo, pour ne pas perdre la figure.

        • Czar dit :

          ah oui ? depuis quand on a une frontière commune avec le Mali ?

          tes jonti migrôns ils venaient avant ils viendront après la fameuse « victoire qui vient »

          c’est un problème législatif et d’application des lois, certainement pas de défense.

    • Robert dit :

      C’est un argument qui se tient.
      Peut-être le seul pour ces guerres post coloniales qui refusent de nommer l’ennemi.
      La question est; accepterait-on autant de morts et de blessés graves à l’entrainement?

    • Alain d dit :

      On s’en tape maintenant de l’Uranium du Niger, les mines au Niger sont stoppées par la France.
      Pas besoin d’être au Sahel pour importer depuis le Kazakhstan ou le Canada, voir de l’Ouzbékistan, l’Australie ou l’Ukraine.

  6. philbeau dit :

    Macron creuse le sillon initié par son prédécesseur , a-t-il à ce stade la possibilité politique de renverser brutalement la vapeur ? Mais il semble aussi miser (sous quelle forme ?) dans une éniéme aide d’ordre administrative , pour essayer encore et toujours de construire sur du sable un état malien qui n’existe pas . Cela fait cinquante ans que la France se perd dans la décolonisation jamais aboutie , il est plus qu’urgent qu’elle se sorte de ce bourbier . Les Russes ou les C hinois , vont dire ceux qui s’imaginent penser deux coups à l’avance ? On leur souhaite bonne chance . Les Chinois sont là de toute façons , Français présents ou pas . Quant aux Russes , à part leurs chevau-légers style Wagner , ils n’ont ni la capacité économique (pour faire quoi ?) ni la volonté réelle de pénétration , du moins au Sahel . Le Soudan , c’est autre chose . Il y a la la mer Rouge .

  7. Momo dit :

    Excellent, les manoeuvres des différentes factions d’égorgeurs n’ont abouti à rien malgré la propagande et les complicités médiatiques et politiques en France.
    Il est parfaitement exact que GSIM & co ont durement encaissé en 2020 et début 21, ce n’était pas le moment de les laisser souffler et se reprendre y compris sur le terrain de la désinformation. Désinformation que l’on voit parfaitement bien ici sur ce forum avec les nombreux trolls djihadistes et ceux qui les accompagnent comme complices. Ils auraient vanté l’action de leurs frères égorgeurs pour obtenir un soit disant triomphe avec l’allègement de Barkhane, ce qu’ils ne pourront pas faire.
    On attend avec un intérêt amusé leurs réactions (Thierry, Dodo, Daniel Besson, Dolgan, Sunny etc…).

    Maintenant Barkhane avec le renfort progressif de Takuba vont continuer à les affaiblir dans ce qui est finalement pas si loin d’une sorte de guerre d’attrition, les candidats à la mort djihadiste à court terme n’étant pas aussi nombreux que ce que la propagande annonce, même chez les Peuls pourtant plus guerriers que les peuples noirs qui sont par contre moins c.ns.

    Après le non-confinement il faut reconnaitre que Macron va là aussi dans le bon sens, mais après tant de fourvoiements il n’est que temps. Peut-être a-t-il enfin viré ses conseillers et communicants?

    • Naledi dit :

      Les peuls des guerriers ? je les voyait plutôt vachers, puis à produire le très bon fromage « peul », caractéristique avec sa surface rouge, plat, à manger avec la sauce arachide et une boule d’igname pilé…

      • Momo dit :

        Les Peuls ne sont pas que vachers, pour dire le moins.
        C’est un peuple vraiment fier, et là on peut le comprendre parce que totalement indépendant des autres, qui a historiquement eu maille à partir avec tous les autres du sahel. Ce qui est une constante dans l’histoire des peuples, mais il est reconnu que les Peuls ne sont pas les plus commodes, les dogons en particulier peuvent en témoigner.

    • dolgan dit :

      Attention momo le trollounet de service. Vous risquez de passer pour une gauchiasse macroniste. C’est à deux doigt du troll djihadiste.

      Heureusement , vous soupoudrez ça d’un peu de racisme. ça vous ramène dans le camp du bien.

      • Momo dit :

        Hehehehehe, le dolgan n’est pas content d’être cité pour ce qu’il est et essaye de faire une médiocre pirouette pour ceux qui ne le connaisse pas…

        Excellent, continue, ta vérité de troll islamiste est évidente quoi que tu puisses dire maintenant.
        Au fait tu as des nouvelles de tes mariés de janvier?

        • dolgan dit :

          Mais oui mon choupinet. Moi aussi je t’aimes. Continue à déverser ta haine. ça m’en touche une sans faire bouger l’autre.

          • Momo dit :

            Hahahahahahahah
            Tu argumente comme le troll pasdaran (=demeuré) Hbob, tu vas nous dire que c’est toi qui a la plus grosse, d’ailleurs tu y es presque hahahahahahahahahe

            Et les mariés? Tu en es où?? hahahahahahaha

      • Fred dit :

        Momo, c’est la Cancel culture dans toute sa splendeur.

        • dolgan dit :

          Oui, c’est vraiment la caricature du petit bobo qui pense qu’en cancellant sur internet, les gens vont se ranger à son idéologie inculte (pourquoi se renseignerait-il puisse qu’il sait tout de manière innée).

          • Momo dit :

            Trés belle, trés jolie brochette de l’islamo gaucho et l’islamo facho, réunis dans la haine masquée de la France pour l’un et la complicité naive (?) de celui qui était en retard à la distribution.
            Vous êtes faits pour vous entendre, l’un dirigeant l’autre
            hahahahahahahahahha, Vous en êtes des, et des beaux encore!

  8. ZoSo dit :

    « le président français a également insisté sur le fait que la réponse ne pouvait pas qu’être militaire »

    Certains maliens on laissé entendre que l’aide financière envoyé au Mali n’était absolument pas contrôlé et que la majorité est partis non pas dans les régions les plus pauvres pour aider au développement mais à Bamako, la capitale, dans les poches des plus aisées…

    On peut durer encore 50 ans comme ca sans que rien ne change s’il n’y a pas un encadrement de cette aide avec des projets d’infrastructures bien ciblé (école, hôpital, route …etc) et une vérification régulière que les engagements pris soient respectés.

    • blaban dit :

      En Afrique l’aide a toujours été détourné, c’est dans l’ADN de ceux qui arrivent au pouvoir. Donc , on pourra rester un siècle au Mali sans que la situation évolue. Comme toujours, il faut tout changer pour que rien ne change. Le Mali est passé de 5 millions d’habitant en 1965 à 21 millions en 2020, avec 6 enfants par femme, voilà la vraie raison de l’impossibilité de trouver une solution, puisque l’aide est détournée.

      • Alain d dit :

        L’aide est bien plus détournée par les gouvernements qui sont incontrôlables : Centrafrique, RCA, Soudan avant l’accord, Burundi, etc. Plus il y a des missions internationales sur un pays et plus les magouilles y sont difficiles, et ratio de corruptions par rapport aux sommes engagées baisse.
        Les aides sont de plus en plus soumises à des conditions sévères.
        D’ailleurs si les aides promises ont du mal à arriver au Mali, c’est bien parce que la confiance est loin d’être totale, mais aussi parce le pays est l’enjeu d’intérêts géopolitiques à la con qui sèment le trouble.
        La Centrafrique, gros bourbier, plus grosse économie que le Mali, mais proportionnellement bien moins légalement aidée, parce que la corruption y règne à un niveau bien plus élevé.
        Mais c’est clair qu’on est bien loin du zéro corruption, qui est d’ailleurs inatteignable.
        Et comme la Russie la Turquie et la Chine font leurs affaires sur le dos des nations visées par des sanctions occidentales, ca ne fait pas avancer la lessive. Les nations arabes et Israël se foutent aussi de l’état des lieux, et des missions ou négociations de paix en cours.
        Chacun joue solo, selon ses intérêts, l’ONU le démontre chaque semaine, résolutions présentées et votes de blocages.
        Et il n’y a pas qu’en Afrique que la zizanie prospère, voyez l’Ukraine qui deal avec la Turquie qui joue contre l’UE. EU qui a pourtant sauvé la peau de l’Ukraine envahie, par les sommes versées directement et par différents organismes, comme le FMI.
        Ou encore nos connards d’alliés américains qui ont invité la Turquie en Libye, juste pour contrer la Russie.
        Encore un choix unilatéral des américains qui crée une nouvelle nuisance contre l’UE, toujours aussi molle, et aussi divisée, différent entre l’Italie et la France sur la question, et l’Allemagne en défense pour la Turquie, mais aussi pour la girouette Etats-Unis, comme d’habitude.
        Le R-U qui s’empresse de proposer un PA à la Turquie.
        Etc.
        Pas d’alliés, pas d’amis, juste des intérêts, donc le meilleur outil pour se rapprocher d’une nation ou d’une région, c’est de réaliser des deals économiques, pour des industries civiles et (ou) militaires : Intelligence Economique.
        Donc, en Grèce, mon avis est la France pourrait et devrait en faire bien plus, déjà pour contrer la Russie, la Chine, les Etats-Unis et l’Allemagne, nations en concurrence que la Turquie tient par les couilles.

  9. Félix GARCIA dit :

    Brèves de presse@Brevesdepresse
    Dans un entretien accordé à un think tank américain Emmanuel #Macron compare l’invasion du Capitole au mouvement des Gilets jaunes : «2018 en France, 2021 aux États-Unis : voilà en effet la nouvelle violence dans nos démocraties, largement liée [aux] réseaux sociaux».
    https://twitter.com/Brevesdepresse/status/1357456424771616769
    Mon entretien avec le think tank Atlantic Council.
    https://www.youtube.com/watch?v=8BpPRyzmuF0

    Biden Says Rioters Who Stormed Capitol Were Domestic Terrorists
    President-elect says Trump supporters who attacked legislative complex were insurrectionists, not protesters
    https://www.wsj.com/articles/biden-says-mob-that-stormed-capitol-were-domestic-terrorists-11610046962

    « Lutte contre le séparatisme » …
    Emmanuel Macron : « Je ne céderai rien, ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes »
    Lors d’un déplacement à Athènes, le chef de l’État français a dit « assumer » ses propos polémiques sur la France, qui n’est pas « un pays qui se réforme ».
    https://www.lepoint.fr/politique/la-france-pas-reformable-emmanuel-macron-assume-08-09-2017-2155461_20.php
    Emmanuel Macron appelle « à ne jamais céder au complotisme »
    https://www.bfmtv.com/politique/emmanuel-macron-appelle-a-ne-jamais-ceder-au-complotisme-a-l-obscurantisme_VN-202011240355.html

    PS : In message to Hezbollah, IAF practices striking 3,000 targets in 24 hours
    The drill involved the entire Air Force, including technicians, ammunition officers, and reservists who were called up from home to participate.
    https://www.jpost.com/arab-israeli-conflict/in-message-to-hezbollah-iaf-practices-striking-3000-targets-in-24-hours-659151

  10. HMX dit :

    Content de voir que le PR n’a pas cédé (pour le moment ?) aux sirènes de la plupart des journalistes, qui déroulent à longueur d’éditos le thème facile et vendeur du « rapatrions nos troupes, nous n’avons rien à faire là bas ». Il est regrettable qu’un petit effort de pédagogie ne soit pas tenté, en direction de ces journalistes et de l’opinion française à travers eux. Il semblerait par exemple utile de faire un petit exercice de prospective-fiction, en imaginant ce qui pourrait se passer si le PR élu en 2022 donnait l’ordre à nos soldats de rentrer :
    1/ Nous offririons sur un plateau aux djihadistes la victoire dont nous les avons privé en 2013. Chute probable du Mali, suivi des autres Etat du Sahel, voir en bonus de la Côte d’Ivoire. Instauration d’un grand califat au Sahel sur le modèle de Daech. Défaite stratégique, humiliation internationale et perte de crédibilité pour notre pays, qui sera par ailleurs naturellement rendu « responsable » de cette situation aux yeux de tous, y compris de nos partenaires européens.
    2/ Les populations civiles de la région vont trinquer. Chacun a vu ce que Daech a fait en Irak/Syrie. Il y a tout lieu de penser que les djihadistes sahéliens ne seront pas plus « gentils », en particulier avec les ethnies réfractaires à leurs théories.
    3/ Il y a officiellement 60 000 ressortissants français dans la région (source Quai d’Orsay). On les ramène de force dans nos bagages en organisant une gigantesque évacuation ? On les abandonne ? On leur laisse le choix ? On fera quoi quand les images de nos compatriotes pris en otage, exécutés, réduits en esclavage et vendus sur le marché de Bamako, passeront au 20h de TF1?
    4/ Conséquence de la déstabilisation du Sahel et des persécutions de masse, il faut s’attendre à une vague migratoire sans précédent aux portes de l’Europe, la France étant bien sûr la destination « naturelle » de ces futurs migrants qui ne manqueront pas de solliciter le bénéfice du droit d’asile. Cette vague migratoire sera potentiellement instrumentalisée contre nous par les djihadistes et d’autres puissances étrangères.
    5/ Risque accru de terrorisme sur notre sol, d’autant plus qu’une importante communauté d’origine sahélienne vit déjà dans notre pays, et que des terroristes dûment formés et financés pourront très bien se glisser parmi les migrants. Souvenons nous des attentats de 2015 commandités par Daech.
    6/ Pour toutes les raisons qui précèdent, on serait de toute façon obligés de retourner de toute urgence combattre les djihadistes au Sahel. Les mêmes journalistes qui réclament aujourd’hui notre départ nous expliqueront alors que le retrait français était une gravissime erreur, et la boucle sera bouclée…

    • Thaurac dit :

      Un projet d’étude sur l’islamo gauchisme dans les université, pourrait être demandé au cnrs, visant surtout des organisme comme l’unef et autres, diffusant des idées qui ne cadre absolument pas avec le caractère éducatif des universités..
      a suivre..

      • Fred dit :

        @ Thaurac

        Peux-tu donner une définition à « islamo gauchisme » ?

        Réfléchis bien, Thaurac, aux risques de retour de manivelle en procédant à la dénonciation de boucs émissaires ; ceux qui promeuvent cette méthode ne sont pas forcément tes amis.

        • Vinz dit :

          « Peux-tu donner une définition à « islamo gauchisme » ? »

          Le morveux celui qui se mouche…

        • aleksandar dit :

          C’est le judeo-bolchevisme de 1941 recyclé en 2021

        • Momo dit :

          Toi tu as lu dans le monde le manifeste des presidents d’université, qui ne savent pas ce qu’est l’islamo gauchisme.
          Comme en 39 certains questionnaient la définition de ‘nazi’.
          Des complices bien identifiés qui pourrissent l’enseignement depuis des dizaines d’années, sélectionnés parmi les pires militants de la gauche même extrême. On y trouve/trouvait par exemple Olivier Duhamel, on ne va pas l’oublier.

    • Armand le grand dit :

      Tu te fais trop de film, toi tu vois le pire comme les journalistes. C’est pas avec 2000 gugus que Daesh va faire un immense califat équivalent à 3 fois l’Europe. De plus, on est pas en Afghanistan, les civils ne sont pas majoritairement favorable à la prise de pouvoir d’islamistes extrême, sinon cela ferait longtemps qu’on aurait abandonné l’affaire au sahel. Au maximum, ils controleront plus au moins le nord du Mali, en faisant toute sorte de trafics, et cela sera la même situation qu’en RDC, au Soudan du Sud avec des Etats presque faillis, mais pas plus.

    • dolgan dit :

      Regardez les conf de presses. La pédagogie se fait. Par contre les journalistes s’en foutent en général.

    • blavan dit :

      @HMX. C’est avec les mêmes arguments que les généraux français nous demandaient de ne pas quitter l’Afghanistan, que les lobbyistes américains affirmaient qu’on ne pouvait pas quitter le Viet Nam, et la liste est longue. L’auteur du livre Chef de guerre nous disait que lorsqu’on tue un malien rebelle, on en fabrique 10. Regardez la courbe de croissance de la population malienne , vous comprendrez vite que nous ne pourrons jamais donner un avenir sur place aux jeunes maliens dont le seul avenir est de grossir les banlieues françaises. C’est dans l’hexagone qu’il faut lutter et non dans le Sahel.

      • HMX dit :

        @blavan : la comparaison avec l’Afghanistan ne tient pas la route. Une défaite en Afghanistan n’aurait qu’une faible incidence stratégique pour la France. Nous n’y avons pas de ressortissants, pas d’échanges économiques, diplomatiques ou culturels, les Etats voisins sont stables. Alors que la création d’un grand califat au Sahel à nos portes, menaçant également l’Afrique de l’ouest et les pays du Maghreb, aurait au contraire des conséquences très importantes pour la France, ne serait-ce qu’en raison du nombre de ressortissants français présents dans cette zone.

        la solution pour sortir par le haut de ce conflit, c’est de gagner du temps et de faire monter en puissance les armées locales, jusqu’à ce qu’elles soient suffisamment fortes pour tenir le terrain et repousser d’éventuels assauts jihadistes. L’armée malienne c’est aujourd’hui 15 000 hommes (sur le papier) pour une population de 21 millions d’habitants. C’est évidemment ridicule pour un pays en guerre. Nous n’avons pas besoin d’envoyer plus d’hommes sur le terrain : il faut recruter sur place des soldats, les équiper, les former et les encadrer. ça ne nous coûtera qu’une fraction de ce que coûte Barkhane, et on pourra en plus faire contribuer davantage nos alliés européens à cet objectif, au titre de l’aide au développement et à la stabilisation du pays. Une armée malienne à 50 000 hommes ou davantage, représentative des différentes ethnies, même si elle est modestement équipée et encadrée, posera d’énormes problèmes aux jihadistes qui n’auront plus de sanctuaires pour reconstituer leurs forces. Et en plus, on assècherait partiellement le vivier de recrutement des jihadistes en recrutant de jeunes maliens. Bien sûr cette montée en puissance prendra des années, et devra s’accompagner d’un rétablissement de l’Etat malien, notamment les services à la population (routes, eau, électricité…). Mais il arrivera un moment où, sans représenter un modèle de stabilité ou de démocratie, l’Etat malien sera suffisamment fort pour ne pas être menacé par une bande de barbus en pickups. Notre objectif sera alors atteint et nous pourrons mettre un terme à Barkhane.

        • blavan dit :

          @hmx. Je me demande si vous vous êtes déjà allé en Afrique en dehors des clubs de vacances pour tenir ce langage déconnecté de la réalité sur le terrain.

    • Carin dit :

      @HMX
      +1..

  11. ScopeWizard dit :

    Bien , je vois avec un ravissement non dissimulé qu’ en ce XXIème siècle la mode est à nouveau à la décapitation ; nos têtes pensantes n’ ont plus qu’ à bien se tenir…………..

    Alors , où est ce que……mais qu’ est ce que j’ ai bien pu faire des plans de la Guillotine , moi ?

    Ben , v’ là qu’ j’ ai plus ma tête !

    Misère , le Scope il perd sa tête…………. 🙁
    https://www.youtube.com/watch?v=YddcxIRtzSk

    • Dupont avec un t dit :

      « Celui qui n’a jamais perdu la tête, c’est qu’il n’avait pas de tête à perdre. » Marcel Achard

    • vrai_chasseur dit :

      @Scope
      Le mot n’est certainement pas choisi au hasard.
      C’est un message subliminal pour ceux qui seraient tentés de négocier avec les chefs du GSIM.

  12. h dit :

    Qu’il commence par decapiter le SCAF, apres on le prendra au serieux !

  13. baron dit :

    Bonne idée ce retour des Tchadiens dans la zone des trois frontières.Deby veut montrer ses muscles et pouvoir compter sur l’appui inconditionnel de nos forces au pays des Zagawas

  14. Dupont avec un t dit :

    Pour mémoire : 23 février 2013, des avions de l’opération française Serva, bombardent un convoi armé qui s’apprête à prendre la petite ville d’In-Khalil, à la frontière avec l’Algérie.
    L’opération est motivée par la présence supposée de combattants jihadistes dans le convoi et a aussi pour but, plus officieux, de protéger des éléments du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), un groupe séparatiste qui a ponctuellement combattu aux côtés des troupes françaises, déployés peu avant dans cette ville.
    Mais une autre version des faits circule rapidement : les éléments ciblés étaient au service de commerçants arabes qui voulaient récupérer des biens pillés par des trafiquants et coupeurs de route touareg, en particulier issus de la tribu idnan, avec lesquels ils se disputent le contrôle du point de passage entre l’Algérie et le Mali dans la zone d’In-Khalil et Bordj Badji Mokhtar (Algérie).
    Ces commerçants estiment leurs pertes à plusieurs milliards de francs CFA, pour l’essentiel des véhicules mais surtout des cargaisons de drogue….
    La problématique, celle du narcotrafic, Nord mali s’est étendue , très étendue car les trafics de drogue sont devenus à la fois un enjeu central et une ressource essentielle qui redéfinissent les rapports de force politiques dans toute la région Sahélienne ..Vieux de plusieurs millénaires, le commerce transsaharien n’est pas une économie statique, il évolue comme une pieuvre

    « dans le désert, tout est route … mais certaines sont plus sûres ….. que d’autres.

  15. Auguste dit :

    Entre les gouvernements locaux qui veulent négocier et Macron qui veut décapiter,c’est déjà un problème.Ensuite, décapiter Ag Ghali et Khoufa ça part d’un bon sentiment,mais connait-on ceux qui vont les remplacer?.Sans compter que leur élimination va favoriser daesh au Sahel.En général, les successeurs sont plus extrémistes que les remplacés.Et comme tôt ou tard,d’une manière ou d’une autre, va falloir négocier,vaut-il mieux avoir à faire avec deux Maliens qu’on connait,plutôt centrés sur leur pays ou à des inconnus dont on ne connait pas les vues?
    A moins que Macron ne veuille faire un gros coup avant de partir?

    • vno dit :

       » les successeurs sont plus extrémistes que les remplacés ». A la longue, les vierges deviennent plus rare, surtout les consentantes ! C’est pas bon pour le recrutement, ni pour les gouvernements locaux d’ailleurs. Lorsque les amazones locales vont décider que les bons à rien qui leurs servent de mari et de maître ne valent pas plus qu’un sourire Kabile, Macron n’aura qu’a fournir quelques container de Laguiolle Chinois et des conseillères suprémaciste féministes de gauche pour l’endoctrinement après formation dans nos chambres de commerce sur les nouveaux métiers de la métallurgie !

    • LEONARD dit :

      Certes, le vieux dicton « on sait ce qu’on perd, on ne sait pas ce qu’on gagne » est souvent pertinent, mais il faut se méfier de son simplisme:

      1- On sait ce qu’on perd, et perdre ces adversaires là est important en ce qu’ils recèlent d’expérience dans l’organisation, la cohésion et de leader-ship sur des organisations qu’ils ont mis du temps à peaufiner.
      2- Outre la perte de moral née de l’élimination du chef, celle-ci s’accompagne toujours de luttes intestines, perte d’efficacité, erreurs de fonctionnement, qui donne des infos, et surtout du temps.
      3- Ces deux loulous nous ont démontré leur nocivité et aucunement leur envie/capacité de négocier « honnêtement ».
      4- Les probas que le remplaçant soit plus dur, (passé la phase de conquête du pouvoir ou il faut faire une démonstration de force) sont égales à un remplacement moins hostile. ( et même supérieures si on « maîtrise » le remplaçant, ce qui peut arriver).
      5- Si on connait le remplaçant et qu’on l’estime plus dur, c’est alors lui qu’il faut shooter, en gage de bonne volonté avec la partie « conciliante », qui verra sans déplaisir disparaître un ambitieux.

      Donc, globalement, y a pas de mal à se faire du bien en liquidant ces salopards.

  16. Allobroge dit :

    Envoyons pelles, poches, tracteurs agricole ou de TP, donnons leur des maisons préfabriquées, des moyens matériels pour vivre mieux, des forages pour des puits, construisons des routes, gagnons les cœurs comme l’a écrit et dit un jeune commando rendu récemment à la vie civile. Sauf que c’est ce que faisaient les coloniaux jadis et les africains n’en veulent plus. Alors faisons le savoir, crions haut et fort qu’on s’en va et que pour solde de tous comptes on les laisse se débrouiller avec les djihadistes, les russes, turcs ou chinois. Disons leur qu’on leur tourne le dos et qu’en parallèle on leur supprime les visas de complaisance, leurs pays ayant besoin d’eux et nous plus du tout. Il est probable qu’il y aura quelques désagréments pour nous mais surtout pour eux et leurs dirigeants mais à terme nous ferons de sérieuses économies. En outre nos chers alliés devront à court terme prendre eux aussi leur part, qui , actuellement ne leur coûte rien mais nous plombe !

    • Thierry dit :

      Si les maliens étaient autorisé à venir en France ça se saurait, en fait ils n’ont pas droit au statut de réfugié de guerre parce que depuis 8ans l’armée française est « supposé » rétablir la paix au Mali qui n’est pas sensé être en guerre, sauf que Macron nous parle de guerre contre le terrorisme en permanence. Hypocrisie et double langage.
      Vivement que l’armée française foute le camp afin que les maliens puissent demander l’asile politique et avoir droit au secours humanitaire.

      • Mat49 dit :

        @ Ma biquette 8% des déboutés du droit d’asile sont expulsés beaucoup car considérés comme clandestins mais non expulsables. Encore une bien belle connerie de ta part ma biquette!!

        Nous ne faisons pas une opération de maintien de la paix. Officiellement c’est du « contre-terrorisme », verbiage journalistique qui en language militaire signifie contre insurection. Donc mots mal choisis mais aucune hypocrisie.

        Pourvu qu’un jour nous cherchions à vous battre.

  17. Thierry dit :

    comparez avec cela :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Abdelkader_ibn_Muhieddine

    Macron est un idiot bête et méchant qui porte le gène de l’échec dans ses pratiques désastreuses. de toute façon il est déjà dans la déroute de ses idéaux ruinés par la réalité des faits. Il est moins qu’un grain de sable au Mali.

    • Momo dit :

      hahahahahahahaha
      Et voilà le retour piteux du troll islamiste Thierry Moussa Mokhtar qui la queue entre les jambes et la tête dans le sac se réfugieencore plus profondément dans la bêtise et la méchanceté qu’il n’a jamais quitté.
      Ca fait vraiment plaisir de voir ainsi la débandade de l’ami des égorgeurs, en plus de la débandade qui seule compte et qui est bien en marche: celle des égorgeurs eux-mêmes!!
      Merci thierry moussa mokhtar pour ce bon morceau qui démontre une nouvelle fois ce que tu es.
      Tu devrais aller au Mali pour accompagner tes complices jusqu’au bout, mais tu n’as surement pas ce courage.
      hahahahahahahahaha

    • vrai_chasseur dit :

      @Thierry
      merci pour la phrase.
      Pour être plus proche de la réalité faut juste remplacer ‘Macron’ par ‘le djihadiste’ :
      ‘le djihadiste est un idiot bête et méchant etc etc »

    • Bangkapi dit :

      C’est donc un débile que les françqis ont élu ?
      Est-ce à dire qu’ils pensaient tous ses adversaires encore plus  » neu neu « .

      Encore un qui voit la paille et pas la poutre !

    • Mat49 dit :

      @ Mon biquet bien que je ne le porte pas dans mon coeur s’il est idiot et bête qu’est ce que ça doit être pour toi, surtout pour comparer avec un type qui a vécu au XIXe siècle et que nous avons vaincu. Si tu veux nous avons ça en magasin: https://fr.wikipedia.org/wiki/Thomas_Robert_Bugeaud. Les deux seraient considérés comme criminel de guerre de nos jours.

      Mais en tout cas j’attendais ton vomissement de haine avec impatience. J’avoue que c’est assez stupide de croire que les opposants à Macron vont rallier des gens comme toi qui veulent exterminer les français et éradiquer leur mod ed evie. Mais bon bouffon un jour bouffon toujours.

    • Vous êtes un troll de l’extrême droite. « Patriote en papillote », votre seul but ici est de vomir sur votre pays, la France, à des fins électoralistes…

      • Czar dit :

        « chevalier buvard, tout fier de son calembour bien neuf qui ne pouvait que marquer son nouveau statut de pointure cantonale, le promena avec ostentation deux semaines entières devant des foules indifférentes, sa détresse s’accroissant à mesure que l’effet s’en diminuait.

        Las ! Le monde n’était pas mûr pour tant de génie. Il fit ses résolutions, ses maigres paquets et déclama, théâtral, qu’il montait à Paris. « 

      • Momo dit :

        Mais non il n’est pas de notre pays, même s’il touche le rsa cela ne veut rien dire. Ses ancêtres n’ont pas défendu notre pays pour sauver nos libertés. C’est l’inverse.
        Mais qu’il soit islamo facho ça oui, sans restriction

      • Thierry dit :

        c’est bien mon rejet du macronisme et de l’ultradroite associé qui me vaut cette trollerie multipseudo avec toujours la même bave haineuse, mais tant que ça reste à hauteur de limace y’a même pas de quoi faire des ricochets dans l’eau.

        le Mali est aussi perdu pour la France que l’Algérie, les brutes sans cervelle ont eu un peu trop les mains libre dans les 2 cas.

        • Momo dit :

          Mais non mai non tatatata, mais non mais non tatatatata tatata
          Thierry Mouss Mokhtar essaye de se faire passer pour un banal GJ alors qu’il vomit dés qu’il peut sa propagande islamo fasciste en faveur de ses amis egorgeurs.
          On rappelle que plus de 2 millions de personnes ont dut être déplacées en BSS en 2020 du fait des exactions des egorgeurs qui ont assassiné plus de 4000 personnes dans la population civile.
          Thierry Moussa Mokhtar est un complice des ces crimes.

        • Mat49 dit :

          @ Ma chochotte c’est ta promotion des groupes que nous affrontons qui suscitent l’opposition du forum.

          C’est ta connerie abyssale qui suscite l’hilarité prononcée.

          Nouvel exemple comparer l’Algérie, guerre de décolonisation avec le Mali. Et oui c’est une perche pour que goulument tu fonces en nous disant que le Mali est colonisé par la France à cause de l’or que nous pillerons. Alors que le gouvernement Malien nous a appelé à l’aide et que des entreprises anglo saxonnes exploitent l’or.

          Ce à quoi tu vas rétorquer que nous sommes les affreux fossoyeurs de la grande démocratie Malienne en ayant fomenter un putsch pour piller toujours plus les ressources de ces pauvres Maliens qui bien sûr n’immigrent pas en France à cause de ces méchants français qui ne laisse absolument personne rentrer.

          Comme ça tu nous fera encore plus rire!!! Je précise aussi au passage que je suis un féroce partisan de l’Algérie Algérienne car cela a évité l’Algérie de Tammanrasset à Dunkerque.

    • Clavier dit :

      Moins qu’un grain de sable ….?
      On verra bien en 2022 !

  18. albatros24 dit :

    Décision logique : on ne va pas se retirer alors que l’armée locale commence à avoir quelques succès et qu ele soldat malien se comporte bien au combat. On en a encore pour quelques années encore en espérant que les soldes ne vont pas êtr edétournées et les soldats devir rançonner la popualtion qui se retourner aver sles jihadistes.
    C’est la tête malade de ces épseudo Etats qu il faut traiter en fait…si les salaires et équipements arrivaient normalement, pas de raison que les maliens ne deviennent pas des lions comme les tchadiens.
    De toutes façons, on partira…sans vraiment partir comme depuis les années 50 en laissant des unités en sonnette, on connaît l’Afrique et on en a pas fini avec cette secte islamiste qui prolifère comme le chiendent sur la pourriture (des politiques locaux)

  19. Celtibère dit :

    Je suis prêt à parier avec n’importe qui ici que, dans dix ans, la situation au sahel n’aura pas évoluée en mieux d’un iota. On aura dépensé des milliards, perdu des hommes (mais ça c’est le risque dans une armée de métier), continué à importer les problèmes islamiques sur notre sol avec cette immigration folle pour, finalement, satisfaire les jeux guerriers de quelques nostalgiques du bon vieux temps des colonies. De la folie! Rendez-vous dans dix ans.

    • Carin dit :

      @Celtibere
      Pari tenu… et ne changez pas de pseudo, ça serait trop facile.
      Au fait vous avez remarqué que les FAMAs tendent à sérieusement s’améliorer ces temps derniers?
      Vous savez pourquoi?
      Je vais vous le dire… depuis le putch où des milis ont pris le pouvoir au Mali, les payes arrivent, du coup les paxs sont plus assidus en formation, et comme l’état major de Barkhane appuie très fort, pour qu’enfin les « formés » travaillent ensembles dans les nouvelles unités ainsi crées… cela donne qu’en quelques mois, ces unités travaillent beaucoup mieux, et montent en puissance… je vous accorde qu’il faut encore les accompagner au feu, pour tenir ces unités entre elles, mais leurs dernières missions feux ont démontrés que ça marche.

  20. Amiral_sub dit :

    il ne fait pas bon être chef terroriste…

  21. aleksandar dit :

    Décapiter les groupes
    Ca n’a pas fonctionné en Irak
    Ca n’a pas fonctionné en Afghanistan
    Décidément le blanc a les neurones en panne

    • Mat49 dit :

      @ Aleksandar en irak en 2007 si.

      • Momo dit :

        Il est de quel couleur aleksandar? Si on se réfère aux critères des universités US, et s’il se croit vraiment supérieur (il se croit lui, nous on sait qu’il se trompe) alors il serait jaune?
        Jaune cocu alors.

  22. talmu dit :

    Venant d un pays qui se dit civilisé, enployer le mot ‘decapiter’ est juste une aberration

    • Momo dit :

      Tu viens d’un pays pas civilisé, c’est pour ça que tu ne comprends pas. Il ne faut pas avoir peur des mots, par exemple égorgeur c’est de nos jour un islamiste qui armé d’un couteau égorge voir décapite une malheureuse victime.
      Pour pouvoir faire cala il ne faut pas être complétement humain soit par déviation génétique, un monstre, soit par bêtise crasse qui permet la manipulation par d’autres monstres un peu moins cons mais encore plus salaud.
      Les égorgeurs pullulent dans le Sahel, ils égorgent, éventrent, éviscèrent pour faire peur aux survivants et les dominer par la force la plus brutale.
      Si tu as peur des mots tu n’iras pas loin, la fosse se rapproche.

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Venant d un pays qui se dit civilisé, enployer le mot ‘decapiter’ est juste une aberration » Il vaut mieux employer le terme « neutraliser » c’est plus correct! Il faut surtout ne pas faire peur dans les chaumières sinon le bobo va se précipiter chez son psy pour y exposer son « mal être », états d’âme et autres angoisses existentielles! Ah ce monde anxiogène, quelle horreur!

  23. Expression libre dit :

    Il faut quand même reconnaître que sur un territoire grand comme l’Europe, les résultats (militaires) sont là mais ils sont à la hauteur des 5100 h et f engagés. C’est une issue civile à la guerre qui manque et là, c’est une autre histoire. Ou bien…quelles sont les options au niveau stratégique qui nous restent pourrait dire Machiavel.
    1 Faire une guerre à la « russe », on met le paquet et on les décime? ( en plus trop cher pour nos finances)
    2 Les cantonner et on les laisse faire leurs petits trafics (la religion a bon dos) mais il faudrait pour cela des armées locales très fortes?
    3 Entreprendre des réformes profondes au Mali mais ce pays est pauvre et n’apportera jamais (enfin dans un premier temps, pour l’avenir, gardons espoir) les richesses nécessaires à toute réforme permettant à chacun d’y trouver son compte?
    4 Négocier en faisant semblant et leur laisser le pays?
    Allez, bon courage!

    • Mat49 dit :

      @ Epression libre

      Une armée régulière a deux solutions pour battre une insurection qui n’est pas monté a niveau conventionnel:
      1) Attendre: c’est l’option des Colombiens face aux FARC, et celle que nous avons adopté au Mali,
      2) Ecraser sous le nombre les insurgés, exemple la Tchétchénie.

      Pour l’option 2 encore faut il que les insurgés ne soient pas trop nombreux. Au Vietnam ils n’étaient pas possible de le faire compte tenu du nombre d’insurgés. Les americains ne pouvaient pas gagner mais ils ont obtenu le match nul en 1973. Hors ici les insurgés sont peu nombreux donc en nous engageant sérieusement tout laisse penser que nous aurions des résultats.

      Un engagement sérieux au sahel peut réussir, surtout si c’est l’appuie à une offre politique. Sans engagement sérieux personne ne se préoccupera de nos offres de paix ou de conciliation car personne ne se préoccupe d’un joueur qui va quitter la partie.

      A l’invers un joueur qui va gagner peut se permettre d’imposer une issue unilatérale si l’issue négociée ne fonctionne pas. Dans les deux cas, par définition l’issue est politique car c’est une guerre.

  24. Bobo dit :

    En phase de déni le Macron comme Nixon en 1969 au Vietnam! La rhétorique guerrière est la même et l’aveuglement aussi !
    Il faut quitter ces terres désolées et barricader la France ! Le monde est un endroit dangereux, laisser la porte ouverte à tous pour se la jouer grande démocratie est pure folie !