Le constructeur naval russe USC propose un porte-avions doté de catapultes et… d’un tremplin

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

77 contributions

  1. Frede6 dit :

    Oh my god je ne sais pas si les russes savent construire des PA mais pour le rendu 3D ils sont restés bloqués aux années 80.

    • 에르메스 dit :

      « Photo : Projet de porte-avions Oulianovsk »
      « SA construction débuta en novembre 1988 »
      .
      Ceci doit expliquer cela.

    • kolkot dit :

      1001 annonces pour au final ….rien.
      On sait que l’appareil industriel russe s’est fortement dégradé après la dislocation de l’URSS, le chantier naval qui à produit les actuels kuznetsov et Liaoning est situé en Ukraine (chantier Mykolaiv), et c’est le seul qui dispose des capacités nécessaires pour en produire d’autres ….donc ces annonces n’engagent que ceux qui veulent les croire

      • Frank dit :

        @ kolkot C’est évident que la Russie de 2021 cumule le communisme, sa chute en 89, sa tentative de dépeçage sous Eltsine, et 20 ans de dictature Poutinienne…
        J’arrive pas à comprendre pourquoi certains sont obsédés par ce pays de sauvages incultes, en décrépitude permanente, tout juste bon à fabriquer des Kalash dans l’arrière cour de leurs isbas délabrées.
        Même leurs pseudo ICBM ne sont que des maquettes que l’on sort le 9 mai, c’est connu.
        Mystère. Alors que l’Ukraine exemplaire nous tend les bras, c’est rageant, c’est vrai.
        Disons plutôt que les propos de certains n’engagent que leur regrets et leur dépit.

        • v_atekor dit :

          @Frank. C’est souvent le fait d’opposants à l’Europe qui rêvent de voir partir les gouvernement proeuropéens. Les Russes tapent sur l’Europe, les ennemis de leurs ennemis étant leurs amis… à ceci près que eux sont dans l’Europe et que si les tensions deviennent sérieuses, certains patriotes risquent fort de passer pour des traîtres.
          .
          Il y a quelques jours, essayant d’écouter ceux qui souhaitaient un rapprochement de l’Europe avec la Russie, M.Barrosso malgré les très nombreux avertissements, s’est rendu en Russie pour tenter un dialogue. La démarche aurait du convaincre ces partisans d’un rapprochement avec la Russie.
          .
          En pratique M.Barrosso s’est fait humilier par le Kremlin. Pour dialoguer, il faut être deux. Dans trois mois les tenants d’un dialogue avec la Russie en remettront une couche, preuve du peu de cas qu’il font de la réalité de la situation. Leurs intérêts sont autres. Les Russes en jouent. La comédie continue.

          • Frank dit :

            @ v_atekor Non.
            Barroso, après sa carrière exemplaire dans l’UE, récolte les dividendes de ses innombrables soumissions chez Goldman Sachs, désormais.
            C’est Borrell qui récite actuellement la voix des ses patrons US, et qui a été envoyé à Moscou.
            Bon, il a été reçu poliment, a tenu un vague discours convenu sur place, s’est fait recadré sèchement, puis est revenu de cette contrée sauvage très vexé, pour réclamer de nouvelles sanctions. L’Ibère est susceptible, et attend surtout sa récompense.
            Borrell n’a nullement fait le voyage pour tenter un quelconque dialogue. Il a essayé d’exploiter « l’affaire » Nalvany, le nième rescapé du terrible Novitshok, ce sirop devenu si opportun, depuis Skripal.
            Vous avez remarqué la similitude de trajectoire entre les pseudo malheurs de Nalvany et la progression de North Stream 2? Parallèle intéressant.
            Vous avez raison, la comédie continue.
            Sauf que les Russes, et Lavrov dans ses discours aux ordres, en particulier, semblent un peu lassés des gesticulations indignées, puériles et si visiblement téléguidées de Bruxelles.
            C’est à mon sens le plus inquiétant.
            Et appréciez à sa juste valeur les brefs sous entendus de notre Sputnik à nous:
            https://www.france24.com/fr/europe/20210204-l-%C3%A9missaire-de-l-ue-%C3%A0-moscou-pour-sonder-les-intentions-du-kremlin

    • Born87 dit :

      Ils utilisent des versions piratées de Catia V4…

    • C’est pas faux, par contre question vaccins ils ne semblent pas être resté bloqué aux années 80 comme….

  2. vrai_chasseur dit :

    Le STOCATOBAR….
    Plus prosaïquement, quand les bureaux d’études russes redoublent d’annonces marketing innovantes, c’est souvent un signe que les commandes du ministère ne sont pas au rendez-vous.

    • lym dit :

      Le SCATOBAR, ça aurait fait PA de merde?

    • jyb dit :

      @vrai-chasseur
      je crois que c’est plutôt l’inverse. carnet de commande plein jusqu’en 2029…( non inclus les dépassements de délais)
      le patron des chantiers navals s’est plaint de ne pas pouvoir assurer les livraisons militaires et civils ( en particulier le programme de brise-glace )

      • vrai_chasseur dit :

        @jyb
        Pas sûr que l’économie russe soit si flamboyante. Poutine est engagé dans un bras de fer sur le prix du brut avec les Saoud et le prix du REBCO c’est son poumon économique.
        Le carnet de commandes est plein mais on en en Russie. Entre commande du ministère et paiement des factures, il y a des dizaines de mois qui s’écoulent….L’administration en France à côté c’est le paradis. Au point que les chantiers navals reçoivent les commandes mais ne commencent le travail que quand ils sont payés et privilégient les marchés civils et export.

      • Rémi Mondine dit :

        Ca semble plutot de la pub pour attirer des crédits de recherche du styles:
        Laissez nous devellopper les duex.
        Si je devais parier je mettrait mon argent sur des négociations sur la charge des bureaux d’études.

      • Daniel BESSON dit :

        Cit : [ le patron des chantiers navals s’est plaint de ne pas pouvoir assurer les livraisons militaires et civils ( en particulier le programme de brise-glace ) ]

        C’est la première remarque intelligente sur ce fil ! ;0)

        Les chantiers navals Russes doivent sortir des commandes de guerre mais aussi ces brise-glaces ( la quasi totalité à propulsion nucléaire ) , des méthaniers de classe ARC 7 pour le projet Yamal LNG et des chalutiers géants pour les pêcheries de la mer d’Okhotsk et de Barents . C’est ce qui fait que la plupart du temps les Sud-Coréens comblent les capacités Russes pour réaliser les commandes …
        C’est plein – comme une boîte de sardine – de la Baltique jusqu’à l’Extrême-Orient
        Un brise-glace de classe  » Arktika  » et à fortiori  » Lider  » c’est 60 % en gros d’un PAN et c’est plus important pour la FR qu’un PA du point de vue stratégique … Ces brise-glaces leur permettent de ravitailler toutes leurs bases comme on a pu le voir avec la mésaventure du SPARTA III .

        https://en.portnews.ru/news/307647/
        https://en.portnews.ru/news/299789/
        https://www.navalnews.com/naval-news/2020/07/russian-shipyard-begins-construction-of-leader-nuclear-powered-icebreaker/

  3. ScopeWizard dit :

    C’ est vrai que sur la vue d’ artiste , la ressemblance avec notre Charles De Gaulle est frappante ; tout pareil !

    Quels copieurs ces Russes pourtant je croyais q’ ils avaient des moyens ; salauds de pauvres , tiens…………..

    Ou alors , ce sont peut-être les plans du navire Français qui ont fuité ?

    Va savoir………….

    • Matt dit :

      Notre P.A. est un bon navire, mais ça conception est dépassé pour un bâtiment qui sortirait dans 10ans!
      Mélanger les deux type de lancement est purement fantaisiste.
      Comme cité plus haut c’est un pur effet d’annonce.
      La Russie est certainement une grande nation de faiseur de missiles, blindés et armes de point.
      En perte de vitesse côté aviation et sous-marine.
      Mais côté marine de surface elle est à la dérive.
      A ce jour la Russie ne dispose pas du savoir fait pour un tel navire au standard américain/chinois/français (les anglais sont au standard Américain version export).

      • twouan dit :

        Ça dépend pourquoi le mélange des méthodes a lieu.
        Si la conclusion des russes c est qu une grosse catapulte c est difficile a produire et donc trop cher mais que avoir une assistance est quand même utile pour reduire la taille du navire.

        Ça peut se défendre.

      • précision dit :

        Pour la surface, je nuancerais. Les bâtiments de gros tonnage, oui, ils ont jeté l’éponge depuis la chute de l’URSS et se contentent d’entretenir ce qu’ils ont tant bien que mal, et laisser les bureaux d’étude communiquer sur ce qu’ils feraient s’ils pouvaient. Sur les navires plus petits ils ont su jouer leur carte avec des navires de taille limitée capable d’emporter des missiles (voire un système d’arme entier) tout à fait valables. Mais s’ils avaient plus de navires de surface de premier rang par le passé ils n’en ont jamais eu beaucoup comparé à leurs « adversaires » il me semble.

      • Mani dit :

        @Matt Tout à fait vrai la Russie n’a jamais été durant toute son histoire une nation maritime avec une culture maritime comme : Italie GB France USA

    • Plusdepognon dit :

      @ ScopeWizard
      La version russe du fameux « ceinture + bretelles » ?

      L’important pour les pays qui veulent « peser » sur la scène internationale, c’est d’en avoir au moins un…
      https://operationnels.com/2020/08/05/contre-amiral-r-pluvinet-porte-avion-la-priorite-est-den-avoir-un/

    • Euclide dit :

      Toujours taquin Scope ?

    • Euclide dit :

      @ Scope
      HS pour ce topic mais cela vous intéresser.
      shttps://www.safran-group.com/fr/media/un-moteur-futuriste-pour-le-scaf-2019041

  4. Castel dit :

    A première vue étonnant, vu que le tremplin à quand même comme inconvénient de réduire la visibilité vers l’avant.
    Mais, d’un autre côté, l’avantage de celui-ci , contrairement aux catapultes, ne risque pas de tomber en panne.
    Or, les Russes n’ayant que peu d’expérience dans cette technologie, ont sans doute préférer mettre « deux fers au feu », surtout s’ils veulent se lancer d’emblée dans la technologie de l’électro- magnétisme pour ces dernières……

    • EchoDelta dit :

      C’est surtout qu’ils ont actuellement des avions qui décollent d’un tremplin. Car s’il faut développer le principe des catapultes il faut aussi les avions embarqués qui vont avec. C’est tout un ensemble qui doit être bien maîtrisé et synchronisé, sachant qu’ils leur sera difficile de commencer avec des F18 par exemple pour palier l’absence d’avion catapultable…

  5. lucas dit :

    Catapultes + tremplin, 70000 tonnes et 60 aéronefs, le retour du mouton à 5 pattes, la vodka à dispo dans les bureaux d’étude en prime..

    • didixtrax dit :

      peut-être que la « prime » était déjà disponible, et que ce projet s’en est suivi…

  6. Michel dit :

    Je croyais que dans le futur les PA servirait à rien à cause des missiles hypersoniques ????
    L’étude des scientifiques sur ces fameux missiles qui amenaient comme conclusion que la possession de ces missiles étaient plus politique que militaire auraient il raison ?
    Tout le monde veut des PA les Turques, les Chinois en ont pas assez, les Russes, un comble, en voudrait un vraiment opérationnel ……

    • Pandémie 2022 dit :

      Le PA sert à battre les petits pays, entre les grands pays, ce sont des missiles hypersoniques qui parlent,
      tu as toujours pas un cerveau le réfléchir.

    • Dodo dit :

      ”la climatisation ne sert à rien, on peut ouvrir la fenêtre ” diront ceux qui n’ont pas de clim.

  7. Le Suren dit :

    Armer un PA avec des missiles de croisière ? Un peu curieux quand même.

    • E-Faystos dit :

      « croiseur lourd porte-aéronef »
      Les porte-avions sont interdits en mer noir, donc cette astuce autorisé l’accroc.

    • bzh29 dit :

      J’ai cru comprendre ou plutôt lire (sur ce site très probablement d’ailleurs) que c’est une façon de contourner les conventions internationales ( convention de MONTREUX) qui interdisent le franchissement des détroits pas les PA . Ainsi ce n’est pas , selon les Russes , un porte avion avec des missiles de croisière mais un croiseur lance missile qui porte des avions 🙂 .
      Ceci je suppose ,pour pouvoir ,entre autres, emprunter le Bosphore et naviguer entre Mer Noire et Méditerranée.

  8. tankaboum dit :

    Ils sont toujours surprenant. Mais finalement ne maîtrisant rien des catapultes, si ils ont des difficultés , le tremplin est toujours la pour palier les problèmes.

  9. Lagaffe dit :

    Aucun intérêt de mettre 2 configurations, STOBAR et CATOBAR, sur un même porte-avions, c’est multiplier les contraintes sans raison, et c’est de toute évidence la preuve éclatante que ce énième projet n’est pas plus sérieux que les précédents et n’est une fois de plus qu’une opération de propagande.

  10. Thierry dit :

    Je ne vois pas l’intérêt d’avoir à la fois un tremplin et des catapultes, à moins qu’ils soient en train de nous dire qu’ils ont fait une croix sur les catapultes électromagnétique qui ne sont technologiquement pas à leur portée. Et donc ils compensent l’insuffisance des catapulte à vapeur avec le tremplin, mouhai bof, c’est comme de remplacer la moitié des élévateurs par des trampolines… y faudra des bretelles pour que le pantalon supporte l’accélération…

    • EBM dit :

      @ Thierry le tremplin est là où il n’y a pas de catapulte sur le plage avant, l’insuffisance de ces dernières n’est pas compensé par le tremplin. C’est comme sur les plans du PAN soviétique démantelé.

      • Thierry dit :

        ce que je voulais dire c’est qu’avec des catapultes à vapeur vous mettez moins d’avions en l’air dans la même laps de temps qu’avec des catapultes électromagnétique et donc le tremplin permet plus ou moins de compenser cette faiblesse en rajoutant des avions en l’air.

        Moi je n’échange pas des emals avec cette combinaison hasardeuse et mal fagotté, de toute façon ils auront des ralentissements au niveau des élévateurs qui ne suivront pas le rythme.

  11. LEONARD dit :

    Tremplin + catapultes: Drôle de concept.
    Pourquoi utiliser une catapulte ?
    Pour faire décoller des avions plus lourds ( guet aérien ou munitions/carburant ) que sur un pont plat ou un tremplin.
    Seuls les U.S à aujourd’hui en construisent. Pour les chinois, on verra.
    Donc, les acheter, pour les russes, c’est nada auprès des U.S et très incertain auprès des chinois.
    Ils peuvent les développer. Ca va coûter très cher, et s’ils y arrivent, pourquoi mettre 1 seule catapulte sur un P.A de 70 000T ? Ce n’est pas la construction de l’engin qui coûte le plus cher, c’est son développement. Donc, soit ils en mettent 2 par P.A, soit ils n’en mettent pas et font du tremplin, avec l’inconvénient de la limitation de poids au décollage.
    Mais mélanger les 2, en dehors de faire parler du bureau d’études, c’est incohérent.

  12. Bobo12 dit :

    Est ce qu’on peut alors parler d’un SCATOBAR ?

  13. vincent HUBERT dit :

    Le concept 2 mixer les 2 solutions a-t-il un intérêt ?

    • Fralipolipi dit :

      @Vincent
      Tout comme le UK qui, avec le couple PA QE + F35B, n’a pas su sortir de son ancienne fierté d’avoir développer le Harrier (en association aux petits classe Invincible),
      il semble que la Russie ait beaucoup de mal à tourner la page du plus emblématique des PA Stobar … le Kuznetsov ( si fumant soit il).
      .
      En parallèle, le Russie semble avoir bien compris qu’un Groupe Aéronaval n’a vraiment de sens que s’il est doté d’une veille radar aéroportée des très bon niveau (comme le Hawkeye), car c’est seulement cette dernière qui va permettre au PA d’assurer sa suprématie totale au large.
      .
      A partir de là, la réponse à votre question se trouve en grande partie sur l’illustration de cet article.
      Dans ce concept, on voit que les catapultes servent avant tout au Yak44 (vieux projet appelé « le Hawkeyeski »), un avion lourd et au rapport poids puissance bien inférieur à ceux des avions de combat. Pour ce type d’avion là, le recours à la catapulte est une obligation.
      Et puis en marge, les Su33 (au moins ceux armés avec du léger) font comme avant … à l’ancienne, via tremplin.
      .
      Et ici, il ne faut surtout pas oublier de considérer que les Su33 et Mig29 K actuels ont des trains avant plutôt légers et fébriles (en comparaison de ceux des F18 et RafaleM) et absolument inadaptés à l’usage d’une catapulte !!!
      .
      Pour permettre à ses Su33 et Mig29K d’être propulsés par une catapulte (qu’elle soit emals ou vapeur), la Russie devrait profondément les remanier/modifier.
      Si cela est peut être possible (la Chine a déjà fait voler un prototype de sa copie du Su33 avec un train avant très renforcé… mais sans avoir encore jamais pu le tester sur une catapulte à bord d’un PA), cela est un investissement suppl. a faire ( très conséquent), …
      Difficile pour la Russie de tout financer à la fois, … même dans ses rêves…
      .
      Et si dans son monde idéal la Russie arrivait tout de même à adapter ses avions Su33 et M29k (même si pour ce dernier’ plus léger, je ne suis pas certain que la modification soit possible sans modifier par trop tous les équilibres), si ensuite elle disposait d’un PA 100% Catobar, sans tremplin, alors toute sa flotte actuelle de Su33 et Mig29K serait à envoyer à la ferraille car devenue inexploitable sur le nouveau PA russe ….
      .
      Voilà pourquoi la Russie évoque cette double configuration, aussi fumante que peu convaincante … C’est dû au poids de son héritage.

      • James dit :

        @Fralipolipi
        Sinon il y a la solution des élingues comme sur Crusader ou sur SEM, ça coûterait peut-être moins cher à développer

        • Fralipolipi dit :

          @James
          Bonne remarque !
          Cette bonne vieille solution pourrait effectivement resservir ici, et assurément à moindre coût.
          .
          Cela étant, la force de traction de la catapulte allant au-delà des 100 tonnes (sauf erreur de ma part … n’hésitez pas à corriger), il faut pouvoir trouver des points d’encrage suffisamment solides …
          Et quand ce n’est pas prévu à l’origine, c’est toujours un peu plus compliqué.
          .
          … Quelqu’un pour disséquer les plans du Su33 et du Mig29K ? 🙂

  14. Ricko dit :

    Haaa c’est Russes ! Faut toujours qu’ils fassent les concepts « à moitié ». Et pourquoi pas des catapultes magnétiques inclinées à 12° ? 🙂

  15. jyb dit :

    Visiblement les pa excitent l’imagination des bureaux d’études russes. Mais il n’y a aucune actualité des politiques, ou des militaires
    sur le sujet. Le numéro 2 (vice ministre) de la défense a fait un point récemment sur les projets navals, il y parle prioritairement (dans le désordre) des soums, des croiseurs, des brise-glace, et de projets liés aux grandes profondeurs. Le patron de la sous marinade russe a rappelé qu’il attendait 14 sous-marins dans les 5 prochaines années.

    • tschok dit :

      « 14 sous-marins dans les 5 prochaines années »!

      Si c’est sous-marins sont effectivement livrés dans ce délai, je ne vois pas comment on pourra se priver d’une présence américaine en Atlantique nord. Nos partenaires européens feront ce calcul, ça les renforcera dans l’idée que l’Otan doit rester un axe central, donc le concept d’autonomie stratégique de l’Europe avancé par Macron ne restera qu’un prototype intellectuel intéressant.

      On observe ainsi qu’une action des Russes (si elle se réalise effectivement) a un effet indirect assez négatif sur notre propre stratégie. C’est pas dramatique, mais ça montre bien que la parfaite convergence des intérêts stratégiques entre la France et la Russie imaginée par ceux qui souhaitent une alliance franco-russe est en réalité hypothétique.

      Structurellement, le jeu stratégique produit des combinaisons d’actions qui vont au contraire dans le sens d’une incompatibilité des intérêts stratégiques France/Russie: les Russes se réarment. Plus ils se réarment, plus les Européens ont les chocottes. Plus ils ont les chocottes, plus ils sont atlantistes. Plus ils sont atlantistes, moins on avance vers l’autonomie stratégique de l’Europe voulue par la France.

      C’est pas une bonne interaction pour nous.

  16. piotr le grand dit :

    Si c’est projet était en occident beaucoup des trolls anti russe qui pullulent sur ce site. applaudiraient sans vergogne. Pathétique !!!

    • lucas dit :

      Ce qui est pathétique c’est le niveau de bêtise qu’il faut pour croire soi-même à l’imbécilité de ce que vous avez écrit…

    • Pravda dit :

      Sauf qu’en occident on sait faire des PA. Et que ce concept est … comment dire poliment… étrange..
      Par contre, vous, par définition, applaudissez à chaque annonce russe sans même réfléchir.

      • Frank dit :

        @ Pravda Ai-je dit que nous ne savions pas construire des PA? J’ai dit que les Russes ne le savaient pas.
        Soyez un peu plus subtil dans vos dévotions, siouplait, à défaut de réfléchir, et de bien lire les post.
        Bon, je sais, vous et moi ne somment pas payés dans la même devise pour applaudir, mais faites un effort.
        Un Rouble = 0,014 $Dollar, soyez indulgent.
        Qu’est-ce qui n’a pas de prix?

        • Pravda dit :

          Apprenez donc un lire un fil de post alors. Ma réponse ne s’adresse pas à vous.

          • Frank dit :

            @ Pravda Je ne suis pas responsable du dévidoir, sur lequel je ne vois pas de disfonctionnement.
            Par contre, apprenez vous même la politesse de répondre nommément à l’intéressé, ce n’est qu’une demi seconde de pianotage en plus.
            Ce serait dommage de ne pouvoir profiter de vos lumières bien ordonnées, sinon…

  17. mouchetoxique dit :

    Bonjour, une petite question : il se passe quoi, si se truc se fait couler avec quatre réacteur nucléaire a bord ?

    • Bobo12 dit :

      Pas de soucis, la marine russe a une expertise sur ce sujet, construite grâce à un long et épais historique.

  18. Pirate alpha dit :

    Sans parler d’un autre aspect tout simple : le parking avant ! Quand on apponte, on doit rouler vers l’avant rapidement pour laisser le pont libre au reste de la pontée : et là on va où ? Donc cela limite plus que drastiquement le nombre d’aéronefs d’une pontée à un ou deux avions… (ndr : je suis un ancien pilote de l’Aviation Embarquée)

  19. Jag dit :

    Rayon Jouets, Rubrique Comm & Fantasmes, étoile rouge, Marque Tamiya échelle 1/144

  20. Félix GARCIA dit :

    Première en dix ans : la Russie participe à l’exercice naval «Aman-2021» au côté de pays de l’OTAN
    L’exercice naval international «Aman-2021», organisé par le Pakistan, débute ce 11 février, avec la participation de 45 pays dont la Russie et la Chine et des pays membres de l’OTAN, comme les Etats-Unis et la Turquie.
    https://francais.rt.com/international/83732-premiere-dix-ans-russie-chine-exercices-militaires-aman-2021-pakistan-pays-otan-etats-unis

  21. Tankaboum dit :

    Pas forcément, les sukoï n’ont pas un train avant prévu pour une accroche sur un sabot de catapulte, les prochains avions de guet le seront. Donc avec ce mix , ils apprennent la méthode, qui si elle pose des problèmes, leur laisse le temps d’apprendre sans immobiliser le Pa . Donc finalement c’est bancal pour un Pa pleinement opérationnel, mais pour un Pa intérimaire, ćest pas dénué de sens.

    • Frank dit :

      @ Tankaboum Tout juste, mais ce ne serait pas compliqué de renforcer le train avant du Su-33, puisque ses « antérieurs » le sont déjà.
      Cette combinaison de tremplin et d’emals ou catapultes n’est pas stupide en soi.
      Les Russes n’ont ni les moyens, ni l’expérience pour le faire, et cela leur serait inutile, au fond, et les CVN US n’en ont pas besoin, mais les LHA des Marines pourraient être intéressés pour leurs F-35 B.
      Tout comme les Japonais, qui n’ont jamais caché que la classe Izumo avait été conçue pour accueillir un tremplin si nécessaires, malgré leurs restrictions législatives constitutionnelles de 46 sur des PA.
      https://www.meretmarine.com/fr/content/japon-le-retour-des-porte-avions-officialise