La Turquie est prête à des concessions sur ses systèmes russes de défense aérienne S400

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

121 contributions

  1. Too dit :

    Achat de Gripen (si ok USA), ou achat de Su…
    Mais il reste deux autres solutions.
    L’eurofighter ou le Rafale.
    .
    Ah ! l’Europe c’est trop des méchants!

    • Yannus dit :

      Je nous vois mal vendre des Rafales à la Turquie sauf à vouloir se mettre à dos l’Egypte, la Grèce et les EAU.

      • Yannus dit :

        au moins ferons nous plaisir au Qatar.
        Les Turques pourraient acheter des JF17 au Pakistan. le JF17 et le F16 sont après tout très similaires (trop peut-être?)

    • Kolkot dit :

      Vous êtes complètement à la ramasse, après Avoir vendu des rafales à la Grèce on en vendrait à la Turquie ?

      • Bobo dit :

        Ben quoi ? Les turcs et les Grecs ont bien des F-16 de chaque coté ! Un état n’a pas d’amis mais que des intérêts !

        • Momo dit :

          On ne parle pas de la belgique flamande bobo, c’est pas de ta logique de trafiquant dont il s’agit. Tu ne peux pas comprendre, retourne lamper ton waterzoi.

      • Too dit :

        ET vous etes completement premier degré…
        pourtant mon commentaire pue le sarcasme de bout en bout mais bon…

  2. Momo dit :

    Les us jouent plutôt bien le coup en gardant le dialogue apparemment ouvert avec le dogane mais nul doute que le seul critère sera la réalité des actes, qui pour l’instant restent théoriques. Poutine doit suivre avec intérêt…
    Les manœuvres verbales du despote nabot minable ne trompent personne, jusqu’à demander un sommet ‘entre égaux’ avec l’UE. Toujours le blabla, l’enfumage et l’embrouille en comptant sur mutty Merkel.

    • Ah Ca ! dit :

      @Momo
      Pardon ? Je comprends mal quand vous dites « en gardant le dialogue apparemment ouvert ».
      Je ne crois pas un instant que le dialogue Turquie/USA n’ait été fermé même pour une nano seconde.

  3. oryzons dit :

    Les contorsions à venir ne vont pas manquer d’être savoureuses.

    Entre le congrès US, la diplomatie US, les intérêts de LM, l’OTAN, la Grèce où les US tentent aussi de vendre des F35, la France, l’Allemagne, le jeu de chat et de la souris de la Turquie, la Russie et la Chine, les autres acteurs de la région qui regardent attentivement (Egypte, EAU d’un côté, Iran, Qatar de l’autre, AS, Israël au milieu), les impacts en Syrie, les Kurdes, la Lybie…

    Si l’administration Biden réussie à énoncer une ligne directrice claire et cohérente en arrivant vaille que vaille à faire tenir tout ce chateau de cartes, alors là Bravo !

  4. Clavier dit :

    Beaucoup plus que le Président des Etats unis, le Pentagone décide de la conduite à tenir vis à vis des « alliés »: On n’est pas en France là ……

    • Fredoo75 dit :

      ah bon ?
      Les kurdes ont un avis contraire….

    • oryzons dit :

      Il faut un équivalent au Pentagone français, non seulement pour le militaire mais aussi pour le civil.

      Quelque chose comme Direction des Investissements Stratégiques (un peu de respect svp, j’ai cogité 30 secondes quand même)

      Cela éviterait d’avoir des politiques qui dézinguent nos industries clés juste parce que c’est plus facile de les déshabiller pour financer un énième cadeau « social ».

      On avait déjà le Ministère de l’Industrie qui faisait ce job, mais au lieu de lui donner plus de pouvoirs et de moyens face à l’ouverture sur la concurrence mondiale, le fantastique gouvernement Jospin a pensé que cela ne servait plus à rien et l’a fait absorbé par le Ministère des Finances (lol). Et donc qu’en parallèle la bonne idée pour affronter cette concurrence féroce, pratiquant le dumping masqué ou non, c’était de faire les 35 heures.
      Tout le drame de la France est résumée dans cette séquence : on jette les moyens d’appuyer nos industries, on vote une mesure démago qui les ruine.

  5. Bobo12 dit :

    A ceci près qu’on pouvait faire confiance aux grecs pour ne pas copiner de trop avec les russes.
    La parole des turcs actuellement, ca ne vaut même pas le temps passé à l’écouter.

  6. Matou dit :

    Face à une impasse et une configuration qui commence à lui être défavorable, le gouvernement turque abaisse son profile, afin de gagner du temps dans la jonction avec d’autres vecteurs plus modernes éventuellement. Cela n’empêche pas ce gouvernement d’avoir suffisamment clarifié sa feuille de route et son profile brutal et égémonique pour comprendre quels sont ses desseins. A bon entendeur !

  7. erleg dit :

    Lol. Le TFX n’a pour le moment ni radar, ni moteur, ce qui en fait tout juste une jolie maquette… Rappelons que l’industrie aéronautique turque n’a jamaisété capable de développer quelque chose de plus compliqué qu’un planeur à ce jour ! De toutes façons, il s’agira d’un avion de cinquième génération qui sera déjà dépassé lorsqu’il entrera (peut-être) en service, au milieu de la décennie 2030 au mieux. Les NGF et Tempest européens de sixième génération seront alors sur le point d’être disponibles.
    N’oublions pas que les turcs ont mis plus de vingt ans pour développer un char, l’Altay, lequel entre à peine en service et est déjà obsolète : pas de chargement automatique !

    • ji_louis dit :

      Vous oubliez qu’ils ont été capable de concevoir et produire en série des drones militaires qui leur ont apporté la victoire sur tous les théâtres où ils ont été employés. Dans ces conditions, je ne doute pas que leur futur avion ait les fonctionnalités promises à la « 6ème génération » de chasseurs/bombardiers.
      Après, libre à eux de s’associer aux ukrainiens, allemands, chinois, américains ou autres pour obtenir les briques technologiques qui leur manquent pour être « à la pointe du progrès ».

      A toute fin utile, je rappelle que la France n’a pas été capable de concevoir ET produire des drones équivalents aux TB2 turcs.

      • Pascal (l'autre) dit :

        « A toute fin utile, je rappelle que la France n’a pas été capable de concevoir ET produire des drones équivalents aux TB2 turcs. » Le terme  » capable » est mal choisi! Un pays capable de produire une machine comme le Rafale et incapable de produire un drone!!!!! Ul faudrait plutôt chercher du coté des choix tactiques, financiers et politiques!
        « des drones militaires qui leur ont apporté la victoire sur tous les théâtres où ils ont été employés. » Oui mais face à…………………qui?

        • Makis dit :

          Pascal les drones TB2 turcs en Libye en Syrie et au Haut-Karabakh, c’était comme la crise grecque tous les médias du monde en parlaient. Alors que tes oreilles n’ont pas sifflé sur le drone Dassault Neuron de combat Européen en partenariat avec Suède, Italie, Espagne, Suisse et Grèce. Les drones TB2 turcs et autres comparé au drone Dassault Neuron c’est le pot de terre contre le pot de fer dans tous les domaines. Plusieurs vidéos drone Dassault Neuron son sur youtube

      • Alpha dit :

        @ ji_louis
        – « ils ont été capable de concevoir et produire en série des drones militaires qui leur ont apporté la victoire sur tous les théâtres »
        Ah oui ! Contre les irréguliers arméniens du Haut-Karabagh, et les milices libyennes !… Ouaaaaaah !….
        Par contre, quand les drones azéris ou turcs commençaient à violer l’espace aérien de l’Arménie et que les Russes sont entré dans la danse en les brouillant, on à vu qu’ils tombaient comme des mouches !… Vous l’oubliez ?… 😉
        -« je rappelle que la France n’a pas été capable de concevoir ET produire des drones équivalents aux TB2 turcs »
        Rappel totalement hors sol…
        Un pays qui va dans l’espace, conçoit des appareils, des chars, des navires des plus modernes est parfaitement apte à maitriser la conception d’un drone tel que le TB2, qui n’est, en gros, qu’un assemblage de pièces issues du marché civil…
        Ne pas en concevoir ou en produire n’est qu’un choix, une volonté assumée, d’autant que visiblement nos armées n’en ont pas exprimé le besoin.
        Ne dites pas n’importe quoi…

      • Jean (le 1er) dit :

        Vous avez raison, avez le Neuron de Dassault la France a conçu un drone supérieur au TB2 turc. Sa non production est due à des décisions politiques

      • Yannus dit :

        Les Turcs n’ont pas conçus le TB2 il se sont contenté d’assembler un moteur autrichien avec une optronique canadienne pour tirer des missiles Roketsan ( portés par un porte-missile anglais).
        Ce n’est pas ce que j’appelle concevoir.
        Je pense qu’on a pas d’équivalent parce que la France s’entête à vouloir développer avec les Allemands l’Eurodrone et n’a pas le courage pour développer l’Harfang et l’adapter à effectuer des frappes de bombes BAT 120 par exemple.
        Nous aurions un drone comme le TB2 depuis longtemps si nous ne cherchions pas à ménager à tout prix des « partenaires » qui eux ne nous ménagent pas

    • LEONARD dit :

      Mauvaise langue, puisqu’on vous dit qu’il volera en 2025-2026 et qu’il équipera l’Armée turque en 2029 !
      https://www.savunmasanayist.com/ilk-milli-muharip-ucak-prototip/

      • blondin dit :

        avec un moteur américain, des ailes anglaises, un radar italien… une riveteuse turque et c’est réglé ! d’etre optimiste c’est bien, il faut l’être, mais il faut rester réaliste et là, ils ne le sont pas ! avec pour seule expérience de la sous traitance en rang 2, voir plus, aucune chance que le planing soit tenu.

  8. Stoltenberg dit :

    La Turquie avait déjà anticipé les sanctions en commandant chez LM des pièces de rechange. Visiblement, cela n’a pas été suffisant. En récompense de cette offre, la Turquie demande aux USA de retirer leur soutien pour les organisations kurdes dans le nord de la Syrie. En somme, l’offre proposée est nettement moins intéressante pour Washington que les propositions émises par l’administration Trump que l’on pouvait qualifier comme étant assez « turcophile ». On ne sait pas comment J. Biden va réagir. À priori il n’est pas turcophile mais, au vu du fait qu’il risque de décevoir ses électeurs (mais pas que) sur pas mal de points, peut-être qu’il va chercher à conclure un deal « historique » avec la Turquie quel que soit le prix.

    • LEONARD dit :

      Bof, 95% des américains sont incapables de situer la Turquie sur une carte.
      Quant au lobby turc à Washington, il a perdu son principal appui avec @RealStableFired. d’ailleurs l’In-sultan n’a félicité Biden que le 10 Novembre.
      Par contre, les lobbys kurdes et arméniens sont bien implantés chez les démocrates. Mieux même, les lobbys grecs et juifs , tout particulièrement actifs, vont tout faire pour affaiblir la Turquie.
      Enfin, Il a promis que America is Back. La Turquie est une cible plus tendre que l’Iran, la Corée, la Chine ou la Russie. C’est un satan minuscule à côté des autres.

      Donc, le cadeau de Jo Robinette, très peu probable.

    • Auguste dit :

      Biden a réagi:les militaires américains ne vont plus protéger les puits de pétrole kurdes.Et en même temps, la marine turque rejoint le destroyer Donald Cock en Mer Noire.

  9. ScopeWizard dit :

    Voyons si j’ ai tout bien pigé la situation ; les Turcs , en bons marchands de tapis qu’ ils sont , temporisent histoire de s’ attirer les bonnes grâces du grand-chef Amérique lui aussi excellent marchand de pop-corn mais en position très largement dominante par rapport à l’ excité d’ Ankara qui lui commence à se retrouver aux abois ce dont il est évidemment conscient .

    Les deux ayant besoin l’ un de l’ autre surtout à partir du moment ou le grand-chef de Washington ambitionne de conserver la main-mise sur toute cette région Moyen-Orientale qui lui reste si utile , mais contrairement au paillasson « WELCOME » Européen , tout en restant tout à fait capable d’ imposer ses vues par la force et le faisant bien comprendre à ceux du Bosphore .

    Ce qui , avec les Musulmans ( et les Arabes ou les bédouins en général ) qui ne te respecteront que si tu sais te faire respecter -autrement ils te méprisent et t’ écrasent- est exactement ce qu’ il faut faire , ce que cette pauvre Europe est incapable de réaliser malgré le nombre de pays qui la composent et malgré pour beaucoup leur appartenance à l’ OTAN qui pourraient faire bloc s’ ils n’ étaient autant divisés par leurs intérêts divergents voire opposés ou tétanisés par la peur d’ un déferlement de clandestins et autres demandeurs d’ asile .

    Par conséquent , il y a fort à parier qu’ en bons diplomates jonglant entre Interventionnisme et Isolationnisme , à plus ou moins court terme les USA vont effectivement livrer du F-35 à la Turquie qui contrairement à ce qu’ il en est pour l’ Europe ne risque guère de leur poser problème ; en effet , pour les Américains , la Turquie c’ est super-loin .

    Ce qui va bien évidemment renforcer Erdogan tout en consolidant le rôle de la Turquie au sein de l’ OTAN dont ce n’ est pas demain la veille qu’ elle risque d’ être éjectée , affaiblir l’ UE voire nous faire passer pour de complets rigolos ce qu’ à mon avis nous ne sommes pas loin d’ être y compris ceux de Paris , et bien-sûr envoyer une monumentale gifle à ceux d’ Athènes comme à ceux de Nicosie .

    Voilà ; et maintenant , il n’ y a plus qu’ à attendre les canards………….. 😉

    • GHOST dit :

      Scope Wizard@ Vous soulevez des points utiles.. la Turquie est un allié « précieux de l´OTAN », il est question de l´OTAN et jamais de l´UE.
      La Turquie peut recuperer ses F-35.. point besoin de se tourner vers la Suède où il faut une autorisation des USA et de la Grande Bretagne.. si pas l´Italie.
      Pour quelle raison l´auteur de l´article oublie que l´Iran « GATE » avait contribuée á fournir des pièces des rechanges pour les avions et hélicoptères made in USA via Israel?
      Ce que l´État d´Israel est « proche » de la Turquie.. la recente guerre en Azerbaijan où les drones de ces deux pays ont démontrés cette « proximité ».
      Ce que la Turquie a (aussi) une tribue juive dont l´influence en Israel est importante.
      Biden ne peut pas se passer de l´OTAN et exclure la Turquie de l´organisation peut reduire la capacité de nuisance de l´OTAN face á la Russie.

    • tschok dit :

      Nan mais Scope, il y a deux problèmes que vous ne savez pas intégrer dans votre système:
      – Comment gérer de façon positive la Turquie en tant que puissance émergente aux marches de l’Europe?
      – Comment éviter de nous retrouver un jour avec une Turquie nucléaire et agressive à trois heures vol de Paris?

      Vous, ce que vous voyez, c’est autre chose:
      – La main de l’Oncle Sam, donc l’hégémonie américaine en Europe avec la complicité des Allemands, tous des salauds!
      – Mais pourquoi ces putains de Turcs sont-ils encore dans l’Otan, alors qu’on devrait les virer?!

      Tout le reste, c’est-à-dire le plus fondamental, vous passe au-dessus de la cafetière et je suis pratiquement certain que le point le plus abouti de votre réflexion atteint péniblement le stade où vous commencez à imaginer une sorte de ligne Maginot constituée de la Grèce, de Chypre et de l’Italie et qui aurait pour fonction essentielle de nous protéger de l’expansionnisme turc, nous la France et d’abord nous, étant bien évidemment entendu que, dans un geste d’une grande générosité à l’égard de nos alliés, nous pourrions nous joindre à ces pays pour livrer une nouvelle bataille de Lépante, mais cette fois côté Mer Egée. Le plus à l’est possible, quoi.

      C’est à peu près tout ce qui se met en place dans votre imaginaire.

      Maintenant, si on en arrive effectivement là, ce qui est possible en théorie, il faut bien se mettre en tête que la Turquie nous posera les mêmes problèmes que l’Iran et qu’il y aura un programme nucléaire militaire avec une volonté d’affirmation nationale qui sera beaucoup plus agressive qu’elle ne l’est aujourd’hui.

      Et là on sera franchement dans la merde.

      Pire encore: cette future bataille de Lépante, il est tout à fait possible qu’on la perde. Parce que la Turquie, c’est un gros morceau. Donc, imaginez une Turquie qui se nucléarise militairement après une bataille de Lépante qu’elle vient de gagner et pas de perdre, et vous aurez un avant goût des enjeux réels de cette affaire. Vous conviendrez aisément, je crois, qu’ils dépassent clairement les vagues considérations ethno-religieuses et pseudo-culturelles qui constituent l’ossature de la plupart de vos raisonnements stratégiques sur le sujet.

      L’idée générale est donc d’éviter l’enchainement des conneries qui risquent de nous conduire de la situation présente, qui est maitrisable, à la situation que je vous décris, qui est potentiellement catastrophique. S’il est évident que vous n’êtes pas l’homme de la situation, vous avez tout de même le droit de comprendre de quoi il est vraiment question.

      • ScopeWizard dit :

        @tschok

        Oui , soit en gros : vous préférez le déshonneur ; vous aurez donc le déshonneur et la guerre ; ça va on a compris .

        En attendant ces futures festivités et le spectacle son et lumière qui va avec sans nul doute inoubliable , on dira que vous tombez……………………..à pic ! 😉

        https://www.youtube.com/watch?v=_d8ROhH3_vs

        Bien à présent que vous voici remonté………alors l’ autre fois , vous m’ aviez sorti que………..et je n’ avais pas pu vous répondre , rendez-vous compte du drame !

        Donc , vous me disiez………qu’ est-ce qu’ il me disait l’ animal…………?

        Ah oui !

        « L’ignorance n’est pas un flagrant délit dans mon esprit. »

        Oui ce doit être exactement ça , mais n’ oubliez toutefois pas de préciser un tout petit point de détail ; quand ça vous arrange .

        Eh oui ; ça n’ a l’ air de rien mais le souligner est quand-même important………..

        « L’ignorance, dans mon esprit, est un résultante obligatoire et acceptée des limitations cognitives inhérentes à mes facultés intellectuelles, qui sont normales, mais notoirement insuffisantes pour absorber même une infime quantité du savoir humain actuellement disponible.

        Donc, je sais que je ne sais pas. Et je l’accepte. »

        Est-ce que vous pensez que ça va aller , là ? Est-ce que vous jugez que la porte est à présent suffisamment enfoncée ?
        Non , parce qu’ elle était ouverte en grand…………..

        Bon passons ; après tout ne nous attardons point sur de telles broutilles…………..

        « Et par ailleurs, s’agissant d’Airbus, je n’ai nullement eu l’impression que vous m’avez apporté un démenti structuré et pertinent. En fait, vous n’aviez rien compris au développement historique de ce groupe et je me suis borné à vous rappeler ce qui était écrit noir sur blanc dans sa fiche wiki, ce qui vous a contraint à ratiociner pour masquer votre incompréhension (et pas votre ignorance) de ce processus.

        C’est tout. »

        Oui d’ accord ; je ne suis pas médecin mais tout va bien , ne vous en faites pas , je vois très-bien ce que c’ est…………..

        Très brièvement ( du moins on va essayer ) : vous affirmiez qu’ au départ AIRBUS était Franco-allemand , ce qui est inexact , c’ est même FAUX .

        Au départ , AIRBUS était Franco-anglais .

        Sauf que pour une raison maintes fois exposée soit en gros l’ expression de doutes sur la faisabilité du projet que partageaient les Français eux-mêmes , bien qu’ engagés à parts égales des Français mais tentés par quelque attirante sirène d’ outre-Atlantique , opportunistes et de plus en plus dubitatifs , les Anglais préfèrent partir à l’ aventure loin de chez-eux , vers leurs lointains cousins Américains , donc ils se barrent ; ce qui fait que nous nous retrouvons sans motorisation puisque se faisant Rolls Royce n’ est plus de la partie estimant n’ avoir plus besoin de l’ Europe .

        Sur ce , l’ Allemagne qui était troisième larron mais loin derrière les Français et les Anglais en termes de parts , saute sur l’ occasion , y voit une opportunité de redorer son blason sur tout ce qui relève du secteur aéronautique , en l’ occurrence civil , et décide de participer au point de devenir seconde du consortium à parts égales de la France .

        Tout ça se jouant entre 1968 et 1969 .

        Puis , les Anglais flairant quand-même que le plan d’ un consortium Européen concevant et construisant un gros-porteur innovant capable de concurrencer ceux de la toute-puissante Amérique pourrait marcher reviennent très vite , mais différemment , c’ est à dire via la voilure et le savoir-faire de Hawker Siddeley qui lui avait compris tout le potentiel qu’ il serait possible de tirer de l’ aventure AIRBUS et qui quoi qu’ il en soit avait déjà placé pas mal de billes dedans .

        Et sachez que je me fous de WIKI ; selon les sujets , beaucoup trop d’ erreurs , d’ approximations , d’ approches idéologiques , d’ interprétations , etc…………..

        « Là encore, vous confondez deux choses: l’ignorance et l’incompréhension, parce que pour vous savoir quelque chose c’est être intelligent, raison pour laquelle vous jouez au singe savant en croyant que ça vous rend brillant. »

        Non , encore une fois tout faux me concernant ; précisément , ce n’ est pas du tout ma conception , mais vous devez tellement mieux le savoir que moi , n’ est ce pas ?

        Et comment donc ; il ne manquerait plus que ça , tiens ! 🙂

        • tschok dit :

          @Scope

          J’ai du mal à savoir de quoi vous me parlez vraiment.

          S’agissant de la Turquie – je vais me limiter à cela – j’ai une position assez banale: s’il faut aller à la castagne, on ira. Ne serait-ce que parce qu’on aura vraisemblablement pas d’autres choix. Mais le mieux, c’est de l’éviter, y-compris pour les principaux intéressés.

          Demandez aux Grecs et aux Chypriotes ce qu’il en pensent: j’ai cru comprendre que la perspective d’une guerre avec la Turquie ne les enchante pas. Même les Turcs ne sont pas des va-t-en guerre. Leur gouvernement est belliciste, c’est entendu. Mais eux, bof.

          Donc, il ne faut pas être plus royaliste que le roi.

          Maintenant, je comprends le cinoche des rouleurs de mécanique qui interviennent sur ce blog et qui se saisissent de cette affaire pour se poser comme des caïds qui ont des burnes. Sans surprise, je vois que vous faites partie de ces grandes gueules qui nous infligent de graves sentences sur le déshonneur et la guerre.

          Bon, si vous voulez, mais la grandiloquence et les hyperboles ont malgré tout plus à voir avec le discours politique qu’avec une réflexion stratégique plus sereine. Je constate qu’on ne joue pas au même jeu. Moi, j’essaye de comprendre ce sac de noeud et de voir comment ça peut évoluer. Vous, vous êtes dans l’expression d’un discours politique qui veut exclure la Turquie de l’univers occidental et la repousser le plus loin possible derrière un cordon sanitaire de pays alliés (Grèce, Italie, Chypre et peut-être d’autres pays).

          C’est un discours politique comme un autre et, même s’il repose en partie sur des préjugés racistes et xénophobes qui sont assez largement partagés, il faut néanmoins l’intégrer à la réflexion parce qu’il correspond bel et bien à une réalité dans la perception du problème par une partie de l’opinion publique.

          Donc, j’intègre votre discours, point barre.

          Mais je vous dis aussi quelles sont ses limites: cette volonté d’exclure la Turquie de notre univers, de la renvoyer dans son univers barbare et musulman, derrière un mur, le plus loin possible, ne résoudra pas le problème qu’elle nous pose. Pour une raison très simple: elle est trop puissante pour ça.

          On a des problèmes avec la Turquie depuis son boom économique. Elle devient une puissance économique majeure dans la région. Son désir d’expansionnisme et d’émancipation de la tutelle occidentale vient de là. Soit on provoque la ruine de ce pays par les moyens de la guerre économique ou ceux de la guerre militaire, soit on tire avantage de cette puissance économique naissante par rapport à d’autres jeux de puissance, en particulier la rivalité Chine/Etats-Unis.

          La Turquie, c’est pile poil la taille d’économie qui nous convient: ni trop gros, ni trop petit. C’et l’allié de choix dans un contexte de guerre économique Chine/Etats-Unis dans lequel l’UE serait en réalité une cible et pas un partenaire pour l’un ou l’autre des super-grands.

          Donc, voilà: d’un côté vous avez un risque de guerre avec une évolution à l’iranienne et de l’autre vous avez la possibilité d’un partenariat mutuellement profitable pour tout le monde. Perso, la deuxième option me parait préférable à la première et donc j’analyse cette affaire un peu avec des yeux allemands, effectivement.

          On peut me le reprocher, surtout ici. M’enfin, les analyses à la franchouillarde, excusez-moi, mais elles sont souvent complètement connes, faut quand même le dire.

          Bon bref, on n’est pas obligé d’être tous complètement borné. On n’est pas obligé de répondre exclusivement en mode primate belliqueux aux rodomontades des islamo-nationalistes du gouvernement d’Erdogan. Rien ne nous empêche d’être plus habiles, en somme.

        • ScopeWizard dit :

          @tschok

          1)_ »J’ai du mal à savoir de quoi vous me parlez vraiment. »

          Ben , vous êtes vite limité vous ; va falloir révise l’ alphabet !
          Hein , si je vous prends pour un con ?
          Ah oui , affirmatif ; que voulez-vous , je m’ adapte aux méthodes de mon contradicteur quitte à lui répondre à la hauteur ; ce qui peut s’ avérer très bas .
          Donc , oui , vous savez très bien de quoi il est question .
          Faire l’ âne pour avoir du son , c’ st certes une méthode , mais ça va deux minutes , faut pas non plus abuser des bonne choses .

          2)_ »s’il faut aller à la castagne, on ira. Ne serait-ce que parce qu’on aura vraisemblablement pas d’autres choix. Mais le mieux, c’est de l’éviter, y-compris pour les principaux intéressés. »

          Si celui que vous avez en face veut que ça se passe comme ça et fait tout pour , vous pouvez vous douter que vous n’ éviterez rien du tout ; par contre , vous , vous lui aurez laissé tout le temps nécessaire pour devenir si fort que vous serez dès le départ en position défensive , ce qui stratégiquement parlant signifie beaucoup et n’ est a priori pas du tout à votre avantage .

          Cela étant , d’ où sortez-vous cette histoire de « guerre » ?
          Parce que personne -en tout cas de tout ce que j’ ai rédigé supra- ne vous parle de ça , ni même en sous-entendu .

          Vous confondez , mais faut-il vous dire avec quoi ?*

          Et ce n’ est vraiment pas la première fois que vous prêtez des idées ou intentions à des gens qui n’ en demandaient pas tant .

          Avec vous , je m’ aperçois que contrairement à ce que l’ enrobage semble vouloir démontrer , c’ est ou tout noir , ou tout blanc ; il n’ y a pas de nuance .

          Or , me concernant , c’ est précisément ce que je recherche le plus , voyez-vous .

          3)_ »Demandez aux Grecs et aux Chypriotes ce qu’il en pensent: j’ai cru comprendre que la perspective d’une guerre avec la Turquie ne les enchante pas. Même les Turcs ne sont pas des va-t-en guerre. Leur gouvernement est belliciste, c’est entendu. Mais eux, bof. »

          Mais la guerre n’ est pas enchanteresse , surtout avec les moyens d’ aujourd’hui où nul ou presque ne peut s’ en estimer à l’ abri .

          4)_ »Maintenant, je comprends le cinoche des rouleurs de mécanique qui interviennent sur ce blog et qui se saisissent de cette affaire pour se poser comme des caïds qui ont des burnes. Sans surprise, je vois que vous faites partie de ces grandes gueules qui nous infligent de graves sentences sur le déshonneur et la guerre. »

          Déjà , tout est désobligeant , et ce aussi agressivement qu’ inutilement , ensuite je devrais m’ arrêter là parce que encore une fois vous partez d’ un postulat de départ erroné sur lequel vous appuyez tout un argumentaire qui n’ est en fait que l’ exposition d’ un point de vue à charge contre un autre .

          Donc , quel est l’ intérêt ? Puisque tout ne va réussir qu’ à tourner en rond…………

          Tout ce que je constate en lisant votre post comme le précédent , c’ est que la Turquie vous fout la trouille au point que vous préférez temporiser plutôt que lui imposer des limites tant qu’ il en est encore temps .

          Véritable redite de cette chère politique d’ Appeasement d’ où le fait que je vous réponde en synthèse qu’ en définitive vous préférez le déshonneur à la guerre et qu’ à terme vous aurez donc les deux , sauf que vous le répète personne n’ a évoqué la « guerre » , il n’ y a que vous , d’ où cette sorte de « pirouette » de ma part .

          5)_ »Moi, j’essaye de comprendre ce sac de noeud et de voir comment ça peut évoluer. Vous, vous êtes dans l’expression d’un discours politique qui veut exclure la Turquie de l’univers occidental et la repousser le plus loin possible derrière un cordon sanitaire de pays alliés (Grèce, Italie, Chypre et peut-être d’autres pays). »

          Ce n’ est pas ça du tout puisque vous et vous seul êtes dans cette optique de guerre .
          Mais bon , je veux bien essayer d’ aller dans ce sens………..

          Primo , contrairement à ce que vous sous-entendez si fort , vous êtes loin d’ être le seul à essayer de « comprendre » et de vous projeter .
          Secundo , il est clair que pour un Occidental Européen qui connaît un peu son Histoire et se situerait dans un camp plutôt qu’ un autre , monde Musulman comme Turquie actuels représentent une menace réelle , ce que nombre d’ évènements récents n’ a eu cesse de prouver .

          C’ est comme ça , nous faisons avec , mais beaucoup d’ entre-nous s’ en passeraient surtout que nul ne nous a laissé le choix ne serait-ce qu’ en nous présentant les enjeux le plus exhaustivement possible .

          « C’est un discours politique comme un autre et, même s’il repose en partie sur des préjugés racistes et xénophobes qui sont assez largement partagés, il faut néanmoins l’intégrer à la réflexion parce qu’il correspond bel et bien à une réalité dans la perception du problème par une partie de l’opinion publique. »

          Qu’ est ce que viennent foutre les préjugés qu’ ils soient racistes ou xénophobes ?

          Vous croyez que ceux d’ en face et qui eux nous ont bel et bien déclaré la guerre religieuse dans un but de revanche et de conquête de ce qui leur a tant résisté pendant des siècles et qui a présent se laisse pénétrer tel la vieille prostituée moyenne qui après tant de résistance se dit qu’ après tout pourquoi n’ aurait-elle pas elle aussi droit à un peu de plaisir ( vous décrypterez la métaphore qui n’ est pas ce qu’ il y a de plus ardu à saisir , loin de là ) , n’ en sont pas des « xénophobes » et des « racistes » ???

          Qu’ il n’ y aurait que nous et tout ce passé colonial que l’ intelligentsia bobo-gaucho-vaguement écolo nous jette à présent à la figure oubliant ou occultant au passage nombre de fondamentaux notamment Historiques ? Non , mais vous rigolez !

          C’ est du discours accusateur de militant ça , de la merde , du verbiage victimaire qui ne vaut pas un clou .

          7)_ »Donc, j’intègre votre discours, point barre. »

          Si réellement vous vous contentiez de l’ « intégrer » , pensez-vous que j’ aurais droit à tout ce cinéma ?

          8)_ »Mais je vous dis aussi quelles sont ses limites: cette volonté d’exclure la Turquie de notre univers, de la renvoyer dans son univers barbare et musulman, derrière un mur, le plus loin possible, ne résoudra pas le problème qu’elle nous pose. Pour une raison très simple: elle est trop puissante pour ça. »

          Non , ce n’ est pas là le principal problème ; d’ une part , il y a beaucoup de ce que je vous ai laissé le soin de « décrypter » supra , d’ autre part le fait que visiblement celle d’ Erdogan vous tétanise et que vous préférez donc la voir beaucoup plus puissante qu’ elle ne l’ est de nos jours dans la réalité , ce qui s’ inscrit dans la continuité logique du point 4 .

          La Turquie est désormais un danger qu’ il nous faut effectivement écarter le plus et le plus loin possibles d’ une Europe Occidentale de construction de de fondements Chrétiens , dans un premier temps de l’ UE , dans un second de l’ OTAN .

          9)_ »On a des problèmes avec la Turquie depuis son boom économique. Elle devient une puissance économique majeure dans la région. Son désir d’expansionnisme et d’émancipation de la tutelle occidentale vient de là. »

          Oui , avec Hitler nous avons eu un joli précédent , le laisser faire jusqu’ à ce qu’ il soit devenu vingt fois plus puissant a effectivement été une idée de génie mais bon , à notre décharge , nous étions un empire et l’Europe se constituait de 11 démocraties face à 16 régimes tellement moins animés d’ esprit démocrate ; une autre époque , quoi .

          10)_ »La Turquie, c’est pile poil la taille d’économie qui nous convient: ni trop gros, ni trop petit. C’et l’allié de choix dans un contexte de guerre économique Chine/Etats-Unis dans lequel l’UE serait en réalité une cible et pas un partenaire pour l’un ou l’autre des super-grands. »

          « Donc, voilà: d’un côté vous avez un risque de guerre avec une évolution à l’iranienne et de l’autre vous avez la possibilité d’un partenariat mutuellement profitable pour tout le monde.  »

          Oui voilà , plutôt que nous en faire une ennemie , faisons-en une amie , mais comme c’ est impossible essayons d’ en faire un partenaire , sait-on jamais ?

          Non seulement vous êtes naïf , mais il est clair que ce que peuvent penser les autres qui sont eux beaucoup plus ancrés dans des idées patriotes et qui tiennent à honorer le legs de ceux qui leur ont tout donné quitte à ce que fut au prix de leur vie , ne vous convient pas du tout .

          Tel que nous l’ a en substance bien fait comprendre Macron et sa Macronie , les bons d’ un côté , les méchants de l’ autre .
          Les « bons » étant cela va de soi , ceux qui considèrent « mondialisme » et « progressisme » comme seules inconditionnelles voies possibles , celles du camp du bien qui pense bien et qui sera donc conforme à la modernité tel que définie par la doxa dominante du moment .

          Les nationalistes-souverainistes étant au contraire les rétrogrades « conservatistes » à abattre façon Amishes à la lampe à huile ou à pétrole , cela va de soi aussi .

          Par conséquent , du moment que vous décrétez qu’ un tel partenariat dont la raison me paraît des plus fumeuses , vous sera profitable à vous , c’ est que nécessairement il ne peut l’ être que pour tout le monde .

          Ben non, ne vous en déplaise , « tout le monde » ne voit pas les choses ainsi ; précisément .

          11)_ »Perso, la deuxième option me parait préférable à la première et donc j’analyse cette affaire un peu avec des yeux allemands, effectivement. »

          Voilà , c’est bien ça : « vous » paraît……….
          Et puis comment avez-vous dit ? À l’ Allemande ?
          Je ne vous le fais pas dire .

          12)_ »On peut me le reprocher, surtout ici. M’enfin, les analyses à la franchouillarde, excusez-moi, mais elles sont souvent complètement connes, faut quand même le dire. »

          Désobligeant une fois de plus…………..
          Mais les vôtres , ô grand génie , sont évidemment empruntes de la plus lumineuse des sagesses comme de la plus extrême des finesses ; pardi !

          « Bon bref, on n’est pas obligé d’être tous complètement borné. On n’est pas obligé de répondre exclusivement en mode primate belliqueux aux rodomontades des islamo-nationalistes du gouvernement d’Erdogan. »

          Ah , parce que c’ est ce qu’ on fait ?
          Personne ne vous empêche que bien marquer les limites de votre territoire , par contre .

          13)_ »Rien ne nous empêche d’être plus habiles, en somme. »

          Oui , mais si vous croyez que celui d’ en face ne va pas vous voir venir et en profiter pour d’ une façon ou d’ une autre , prendre l’ ascendant………………

          *Bon , ça y est ? Vous avez enfin trouvé avec quoi vous confondez ? Non , parce que la confusion , c’ est pas vraiment ce qu’ il y a de mieux pour espérer constructivement dialoguer…………. 😉

    • Ah Ca ! dit :

      Il nous reste quand même pouvoir de faire capoter tout ce que l’on touche dans l’Otan… Dans l’esprit de rendre l’Otan plus efficace et doublement plus inutile…

      Notre devoir de français n’est pas juste d’en sortir mais surtout de torpiller l’Otan et l’Europe à vitam æternam.

    • ekiM dit :

      « qui ne te respecteront que si tu sais te faire respecter -autrement ils te méprisent et t’ écrasent »

      Vous en connaissez beaucoup des gens/peuples qui respectent les paillassons ?

      • ScopeWizard dit :

        @ekiM

        Vous en connaissez beaucoup ?
        Oui , ceux dits « évolués » qui ne se laissent pas aller si facilement au pire même si la tentation existe et n’ est pas davantage à négliger .

    • Auguste dit :

      Méconnaissance et erreur fondamentale d’assimiler la Turquie (et l’Iran) aux pousse-maguettes.Erdogan a de grandes (trop grandes?) ambitions pour son pays et joue avec les cartes qu’il a en mains.Ne pas confondre bisbilles personnelles avec Macron (et Netanyahou) et coopération sur le fond avec la France (et Israèl).Des siècles d’amitié franco-turque ne peuvent être effacées par des querelles personnelles.

      • ScopeWizard dit :

        Hmmmm…………… 🙂 🙂 🙂

      • Momo dit :

        Amitié franco turque? Les exemples??
        Non, pas l’Armenie, ok, pas le Kurdistan non plus, ok, pas l’empire Ottoman, ok, peut-être au néandertalien?

        • tschok dit :

          Auguste fait sans doute référence à la diplomatie de François premier: recherche d’une alliance de revers avec les Ottomans, contre Charles Quint.

          Et sans doute aussi à la francophilie d’Atatürk, à Pierre Loti, à l’attraction qu’a exercé la Turquie sur les intellectuels et le monde artistique et littéraire français (Orientalisme).

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Orientalisme

          Si vous allez à Istanbul vous pourriez être surpris, car certains quartiers ont des allures parisiennes. C’est à la fois une ville exotique qui produit un dépaysement assez radical, mais par d’autres côtés, vos flâneries peuvent vous entrainer dans des coins où vous vous sentirez en vos murs, avec une impression étrange de déjà vu. Une familiarité immédiate avec l’ambiance.

        • Auguste dit :

          De François 1er à la guerre de Crimée,au moins

          • Momo dit :

            Tatatatata. On ne confond pas francophilie a une époque où la France était une des quelques nations dominant le monde et amitié.
            Il y a eu parfois des intérêts communs mais rien à voir avec une amitié.

            Contrairement à l’amitié réelle avec la Grèce que nous avons contribué activement à libérer de l’envahisseur turc.
            Aucune comparaison.

    • Carin dit :

      @ScopeWizard
      Je ne pense pas que le turc en chef vise les F35… il sait que c’est perdu. Je pense par contre, que l’armée de l’air turque commence à cannibaliser ses F16, et voit sont parc fondre inexorablement…. donc en faisant les yeux doux à l’oncle Sam, et en mettant tout de suite dans la balance les S400 ( joker), le turc en chef veut voir se débloquer les livraisons des pièces détachées nécessaires à la MCO de ses F16… et je ne croit pas non plus à un upgradage de ces derniers au standard Viper… tout simplement parce que c’est le très prochain standard des US.

      • ScopeWizard dit :

        @Carin

        C’ est à mon avis plus subtil ( entendre tordu ) que ça .

        Le fait que le Turc redevienne mielleux + ce que je subodore que pourrait faire l’ administration Biden = USA trop contents à la fois de conserver cet allié OTANIEN mais aussi d’ emmerder l’ UE dont la France .

        Ils proposeront donc eux-mêmes de reprendre les choses où elle en étaient restées sous la gouvernance Trump ; en gros , le sultan n’ a rien à faire de bien spécial , juste la jouer profil bas et amical et attendre , ce qui devrait comme si de rien n’ était ou presque , lui permettre de renouer les liens et de recevoir toute la maintenance à laquelle , à mon avis à très juste titre , vous faites référence .

        Logiquement , le reste , donc entre-autres le F-35 , devrait suivre sans trop forcer ; l’ Europe étant rentrée à la niche .

        Nous verrons bien , mais disons que c’ est là le scénario auquel je crains qu’ il nous faille sous peu faire face ……………….et aussi contre mauvaise fortune bon cœur genre énième couleuvre à devoir avaler .

        Mais tout ça n’ est bien-sûr qu’ un simple avis d’ observateur peu renseigné , ne maîtrisant cela va de soi , ni la suite des évènements , ni les horloges . 🙂

        • LEONARD dit :

          Je pense que vous vous trompez @Scope, pour deux raisons:
          – Le F35 en Turquie, ça passait par des compensations avec l’industrie locale. C’est (presque) fini. Les investissements pour se passer de la Turquie ont été réalisés, ils doivent être rentabilisés. Donc, si l’In-sultan veut du F35, c’est plein pot.
          – L’In-sultan a un calendrier électoral qui va l’amener irrémédiablement à fâcher les démocrates, alors que les lobbys contraires sont aussi influents auprès des démocrates que pouvait l’être Vlad vis à vis de @RealFiredGenius. (la golden-shower en moins ). Or, c’est le Congrès qui valide les ventes de F35. Et je ne crois pas à la bienveillance du Congrès nouvelle mouture envers Erdo.

          Au plus, il aura le minimum. La mise au standard de ses F16 et des Patriots en échange de l’abandon du S400.
          S’il n’abandonne pas le S400, il n’aura rien.

          P.S En réponse infra à @Stoltenberg, il y a un déroulé qui ne va s’intégrer avec votre « avis plutôt subtil ».

      • GHOST dit :

        Mais non Carin@ les militaires turques se retrouvent avec le Rafale en face.. et comptent recuperer le F-35 á tout prix.. c´est une logique si simple.
        La Turquie participait dans le programme F-35 et ne compte pas baser sa défense sur des vieux F-16.. Si la Turquie laisse tomber les S-400 c´est avant tout pour recuperer ses F-35– simple logique militaire

        • Carin dit :

          @GHOST
          Sauf que le Turquie n’a jamais dit mettre au rancart ses S400…
          elle base ses demandes sur une utilisation parcimonieuse de ses batteries..(un peu comme les S300 grecs). Du coup, le problème ne change pas d’un yota… je l’explique plus bas.

  10. Lotharingie dit :

    Erdogan se cherche une maison de retraite suffisamment éloignée pour échapper à la justice de son pays après les prochaines élections présidentielles turques :
    .
    « …………La Turquie ambitionne d’effectuer son premier contact avec la Lune dans le cadre de son programme spatial national en 2023, a déclaré mardi Erdogan…. »
    .
    https://www.latribune.fr/depeches/reuters/KBN2AA0I0/la-turquie-veut-atteindre-la-lune-en-2023-dit-erdogan.html

    • Thaurac dit :

      😉 il faut d’abord qu’ils se sortent le doigts….;)

    • Auguste dit :

      Erdogan travaille sur une nouvelle constitution,plus « civile » selon lui.En y insérant quelques articles qui le protègeraient d’éventuelles poursuites,ça devrait le faire.Il pourra passer une retraite tranquille aux USA ou il y aurait mis son bas de laine.
      Pour ses ambitions lunaires,il y a consacré 1,5 Milliards$.Un GPS turc,Deux modules sur la Lune,l’envoi d’un astronaute…..il a du oublier 2 zéros à son budget.Même Israél qui a pourtant le niveau,n’en est pas encore à ce stade.Qui va aider Erdogan technologiquement?:faut rappeler que ses Turksat et satellites espions sont de conception française.Il va demander à Macron?

  11. Paul dit :

    Ok, SI je comprends bien…. La Turquie va mettre en réserves des systèmes acheté il y a 2ans à un prix de 2.5 Milliards…. Juste pour éviter la colère de l’Oncle Sam et éviter une détérioration trop rapide de leurs avions made in US, meme si ils ont demandé à leur industrie militaire de se pencher sur la question….

    Soit je suis con et ils ont fais une première estimation du prix de mise a niveau local qui a du fortement les calmé… Ou bien on fais miroiter les US pour une MaJ Viper de leur F16 à un prix inconnu + 2.5M de foutu en l’air…. sauf dans le au cas ou …

    L’industrie Turque a t’elle réellement les moyens de mettre à jour les F16 ??? je connais mal leur situation à pars certains programme qui sans une aide extérieur n’aurai jamais vu le jour… Char, Hélico . Donc si ils espérent un avion de 5ème génération TF-X ils devront s’appuyer sur BAE, Sukhoi, LM, Roll Royce…. J’aimerai avoir l’opinion du Chat afin de savoir les réelles capactité industrielle du pays et non des mirages ou faux semblant d’indépendance … Je peux aussi dire qu’en Grece ils ont des moyens industrielle en aéronautique donc ils peuvent faire un avion de 5ème génération… On sait que c’est faux mais c’est joli d’y croire sur le papier (L’exemple grec est une ironie pour mettre en valeur mes doutes sur la situation industrielle grecque, j’aurai pu cité plein d’autres pays…)

    • Paul dit :

      Situation industrielle Turque pardon …

    • GHOST dit :

      Paul@ N´oubliez jamais le facteur « juif ».. Il existe une tribu juive en Turquie qui aide activement ce pays dans ses relations avec l´industrie militaire en Israel.
      Si la Turquie peut se feliciter des performances de ses drones, Israel n´est pas si loin dans cette affaire. La Turquie va obtenir les technologies necessaires pour maintenir en service les F-16..
      En bref, la Turquie mise sur le programme F-35, point besoin de tourner en rond.. comme l´auteur de l´article le souligne si bien, l´embrion de l´industrie militaire turque est avant tout pro-USA.. ce pays ne peut pas refaire la bourde de l´Iran et s´auto exclure de l´OTAN. Si le prix á payer est de ne pas utiliser les missiles russes, mais pourquoi pas?

    • ekiM dit :

      Ce délire du TFX n’est destiné qu’à la propagande intérieure. Personne n’y croit ailleurs.

      • T129 dit :

        C’est ce que vous disiez pour les autres programmes qui ont abouti.

        Mais continuez de parler ainsi, c’est une source de motivation.

        • Pravda dit :

          Le char Altay ?

        • PK dit :

          Elle est en où la mise-au-point de votre moteur de char lourd ? Vous avez réussi à dépasser les 100 chevaux ?

          • tschok dit :

            Ne nous moquons pas trop des Turcs dans ce domaine.

            En 2000 ans d’histoire, la France n’a produit qu’un seul moteur de char de 1.500 ch, c’est celui du Leclerc. Compte tenu de ses coûts d’exploitation, tout porte à croire qu’il sera le seul pour l’éternité et que les prochains moteurs des chars lourds français seront allemands.

            Sinon, jadis, il y avait l’Hispano Suiza de l’AMX 30 de 700 ch à 740 ch selon les versions.

            Je crois que c’est le moteur le plus puissant qu’on ai jamais construit pour un char avant celui du Leclerc, si on laisse le côté le Poyaud V12X de 1.000/1.100 ch de l’AMX 40, qui n’a jamais été mis en service, l’entreprise Poyand étant par ailleurs rachetée par le finlandais Wärtsilä, qui est aussi celui qui a fourni la partie piston du moteur du Leclerc.

            https://fr.wikipedia.org/wiki/Poyaud

            Donc, concrètement, dans notre histoire du moteur de char moyen à lourd, on a le HS 110 et le moteur hyperbar du Leclerc. Plus aucun des deux n’est construit. Et leurs lignes de production n’existent plus.

            Cette histoire industrielle est-elle suffisamment chargée de gloire pour qu’on puisse se foutre de la gueule des Turcs l’esprit léger et la morgue sereine? Ben j’en sais rien. Mais si les Turcs parviennent soit à mettre au point un moteur de char lourd, soit plus simplement à le construire sous licence, quelque part, ils se hisseront à un niveau où nous ne sommes plus.

    • AirTatoo dit :

      Aucune chance de monter de version les F-16. avec les industries Turque. Après faut dire qu’ils ont des F-16t C /D block 30 et 50 ca date un peu mais le gap pour monter sur un block 60, c’est un pas de géant, alors le Viper (Block 70), c’est hors de la portée Turque.
      Je pense plutot qu’il espère le F-35.
      Si il arrete sa politique de la Grande Turquie (annexion d’Israel, de la palestine, de la mere Ege, d »une partie de l’Irak 😉 il va avoir de serieux problèmes avec ses élècteurs et probablerment ce retrouver très vite en prison avec sa falmille.
      IWait&See

      • LEONARD dit :

        L’In-sultan est toujours à la recherche d’un conflit extérieur pour mobiliser sa base nationaliste.
        – Grèce/Chypre/Gaz, c’est figé. Avantage Grèce/Egypte/E.A.U
        – Libye, c’est figé.
        – S400/Russie, c’est figé.
        – Arménie/Azebaïdjan, c’est figé, victoire turque. Tensions avec la Russie car les turcs voudraient rester militairement en Azerbaïdjan, et les russes leur rappellent qu’ils appartiennent à l’OTAN.
        – Syrie, ça bouge doucement, mais plutôt dans le mauvais sens pour Erdo. Ses troupes se font encercler, abandonnent des postes, reculent, se font attaquer.

        Donc, il faut qu’il bouge, ou qu’il fasse bouger, bref, créer une diversion.
        Une petite pièce sur la prochaine modification de la Constitution, qui pourrait inclure une clause d’interdiction de représentativité des kurdes (sous une forme à définir), qui permettrait de rallumer l’hostilité du P.K.K en interne et des F.D.S en externe.

        Bien géré, ce genre de crise, ça vous fait oublier les autres théâtres, et ça vous mobilise AKP et MHP autour d’une nouvelle Constitution à la Vlad-2020 et comme c’est interne, ça soude contre les protestations occidentales.
        Avantage supplémentaire, ça occupe et ça éloigne l’armée, au cas ou….

  12. Patrickov dit :

    Les USA font marche arrière, mais les turcs estiment avoir besoin d’une seconde unité de S-400, négociation en cours.
    Jolie girouette des USA.
    David Satterlfield, a adopté un ton plus conciliant. « Nous espérons que la question du S-400 pourra être résolue. Mais si ce n’est pas le cas, nous continuerons à nous concentrer sur tous les domaines de notre coopération qui ne sont pas directement affectés par les sanctions que nous avons mises en place », a-t-il dit. « Nous apprécions grandement la relation avec la Turquie dans toutes ses dimensions. Dans les relations de sécurité, la Turquie est un partenaire précieux et essentiel de l’Otan, un allié stratégique », a-t-il ensuite affirmé.

    • Thaurac dit :

      Bref, la turquie n’a rien à craindre devant les salamecs us!

    • Carin dit :

      @Patrikov
      Le fait que les turcs opèrent le S400 n’est pas gênant en soit… les russes l’opèrent en Syrie, et les avions de la coalition et d’israel s’y promènent… non, ce qui est gênant avec ces batteries, c’est que les avions turcs doivent être incrémenté dans le processeur du S400… pour y être reconnus, et c’est ça que les américains ne veulent pas.. c’est la raison pour laquelle, ils n’ont pas livré les F35, et que les F16 turcs n’auront pas de mise à jour vers le bloc 60 et encore moins 70.

      • Patrickov dit :

        @Carin les avions israéliens opèrent dans le sud de la Syrie après que Bibi vient implorer à Poutine de lui laisse le champs libre.
        Les F-35 volent surtout au dessus du Liban et lancent leurs missiles à distance, les S-400 protègent la base russe, on en a pas vu des avions de la coalition faire un tour au dessus de certaines zones.
        Les radars des S-400 peuvent servirent à la détection sans pour autant lancer des missiles.

        • Carin dit :

          @Patrikov
          Qui vous parle des F35??
          Moi je vous parle des F15/16 israéliens qui sont passés devant les bases russes pour aller bombarder un peu plus loin… je vous parle des avions de la coalition qui survolent régulièrement les troupes russo/syriennes pour faire du renseignement.. je ne vous parle pas de l’efficacité ou pas des S400, personne ne les a vue à l’œuvre.. tout ce que je dit c’est que ça n’est pas gênant d’entrer dans la zone de surveillance d’un S400, ce qui gêne les ricains c’est que pour qu’un avion soit reconnu comme ami par une battetie sol/air, il faut rentrer les coordonnés du dit avion dans la base de donnée de la batterie… et c’est précisément ce que les ricains refusent.. donc pas de F35 ou autre avion pour les turcs, et pas de mise à jour vers un bloc 60 ou 70 de leurs F16 non plus, puisque ce sont précisément les blocs que les ricains utilisent pour leur propre aviation, vous imaginez bien que les ricains ne vont pas donner aux russes le moyen de descendre à peu de frais leurs nombreux F16… déjà que l’IFF OTAN, ainsi que la L16 sont compromis à cause du turc en chef, si en plus il faut que les states et l’OTAN laissent leurs F16 au hangars…

          • Patrickov dit :

            Les turcs opèrent des tests sur les S-400 avec leurs F-16 ou autre avions de chasse, vous croyez sincèrement qu’ils laissent ces batteries dans un entrepôt ?. Ils sont en fonction depuis qu’ils les ont reçu, ils utilisent les fonction radars et détection des S-400 sans activer les missiles.
            Croyez bien que tous les avions israéliens qui volent dans le ciel syrien c’est après les demandes de Netanyahu qui vise les installations des milices iraniennes. Posez vous la question pourquoi Assad n’a pas de S-400 tandis que les turcs en possèdent.

  13. hoopy dit :

    Les S400 sont clairement dirigés contre des pays de l’OTAN, ou leurs alliés. Si les turcs n’ont pas acheté des Patriot, c’est certainement qu’ils ne pouvaient pas en avoir le plein contrôle, les américains gardant une main dessus. De toute manière, vu la politique expansionniste et agressive actuelle de la Turquie, il n’y a aucun intérêt à l’aider à sécuriser ses frontières. La seule manière d’éviter une guerre avec la Turquie est de s’assurer qu’Erdogan se sente vulnérable.

    • Patrickov dit :

      comme la majorité des commentaires ici vous ne connaissez pas le fond du problème, les USA ont refuser la vente de patriot à plusieurs reprises aux turcs qui se sont tournés vers un partenaire plus fiable et qui sait tenir sa parole, la Russie, l’Inde va recevoir sous peu sa batterie de S-400.
      C’est incroyable de lire autant d’idioties de la part de pays qui s’arment et qui chialent quand les autres font de même.
      L’occident incapable de faire tomber l’armée de Assad, les talibans ou apporter la paix en Libye, la grenouille qui veut se faire pour un bœuf.

      • Alpha dit :

        « L’occident incapable de faire tomber l’armée de Assad, les talibans ou apporter la paix en Libye, la grenouille qui veut se faire pour un bœuf. »
        On lui parle des énormes moyens russes (Soviétiques) engagés en Afghanistan de 1979 à 1989, contre des combattants en sandales, en vain ?
        Ou de la 1ere guerre de Tchétchénie, là encore, fiasco militaire russe…
        Visiblement, il n’y a pas que l’Occident qui se traine des casseroles militaires… 😉
        La gueule du boeuf…………………………………………………….

        • Patrickov dit :

          nous sommes en 2021 ni lors de la guerre d’Algérie, ni celle de l’Indochine, ni celle de la Corée et encore moins du Vietnam, au 21 ème siècle certains ont pris leurs jambes à leurs cou en prenant fuite de l’Afghanistan, de Libye, les mêmes qui se vantent d’êtres puissance mondiale, oui au 21 ème siècle.

  14. Polymères dit :

    Il faut comprendre que le S400 fait partie d’un deal avec les russes et non un achat militaire ni une réorientation militaire.
    Que cherchait Erdogan à l’époque et ne recevait pas de la part des américains ? Une entrée acceptée et couverte en Syrie. Pour l’obtenir de la Russie, il a donné son accord au gazoduc que les russes financent totalement et le S400 n’est qu’une compensation financière avec le dessein russe de foutre la merde et semer la division dans l’Otan avec sans doute l’espoir d’un détachement.

    Sauf que miser sur la Turquie a été un pari pour les russes. Car tout l’oppose au nationalisme turc. J’ai souvent écris que dès lors que la Russie n’à plus rien à offrir aux turcs, elle sera mise de côté. On le sent venir à mesure qu’à Ankara la réalité de la situation s’impose aux grands discours et aux grandes ambitions. Le temps joue contre eux et les sanctions américaines contre les pays achetant de l’armement russe sont toujours présentes et ne permet pas une orientation vers des solutions d’armements russes comme options, malgré ce que certains laissent supposer. Ces sanctions vont prochainement impacter les industriels russes, car même si Moscou n’en parle pas et arrive à donner le sentiment contraire, ils ne décrochent plus de grosses ventes d’armes et s’ils continuent de livrer d’anciens contrats, il y a un creux qui arrive et qui n’est pas compenser par les commandes de l’état russe.
    On sent qu’Erdogan va retourner sa veste après avoir heurté certaines limites sur certaines ambitions. Il va se réorienter sur d’autres sujets dans lesquels il pourra se remettre les américains dans la poche, quitte à froisser les russes, car de nombreuses ambitions russes, tant dans les balkans, qu’en Syrie se voient opposés aux russes, des conflits gelés diplomatiquement pour maintenir une complaisance du Kremlin.

    • oryzons dit :

      Je pense tout de même que les S400 avaient aussi un objet militaire : celui de pouvoir menacer les avions grecs en MEDOR en étant complètement hors du contrôle OTAN.

      Après Erdogan est dans sa stratégie : ce n’est plus un allié, mais un pays qui se rêve en puissance régionale incontestable.
      Pour ce faire et en fonction des circonstances il va jouer à l’acrobate entre les US, la Russie et la Chine en essayant de bouffer l’UE.
      Après la séquence Trump, il se repositionne et attendra la prochaine opportunité.

  15. HMX dit :

    le « grand écart » d’Erdogan commence visiblement à trouver ses limites… les turcs sont obligés de lâcher du lest aux américains, qui disposent des moyens d’affaiblir considérablement leur outil militaire simplement en arrêtant de fournir des pièces détachées.
    De notre côté, c’est le moment de faire monter la pression. Nous pourrions a minima tenter de nous coordonner avec les américains pour obtenir un retrait turc en Lybie, en appui des résolutions de l’ONU, et faire notre possible au niveau de l’UE pour sanctionner Erdogan au niveau économique.
    Et nous pourrions par ailleurs négocier ave la Grèce (voir avec Chypre) l’implantation d’une base aéronavale en Crète ou ailleurs en mer Egée, qui serait un signal fort de notre soutien à la Grèce. Une telle base serait particulièrement utile, pour dissuader symboliquement la Turquie bien sûr, mais aussi (surtout) compte tenu du caractère stratégique de la Méditerranée orientale pour la France. La dernière base française permanente ouverte à l’étranger l’a été en 2009, aux Emirats Arabe Unis, face à l’Iran. Une base similaire en Méditerranée orientale semblerait très pertinente dans le contexte actuel…

    • ji_louis dit :

      En Libye, les turcs ont manoeuvré avec les russes pour s’implanter durablement: Le nouveau gouvernement d’union nationale, approuvé tant par Tripoli que par Bengazi, est à la main tant des turcs que des russes. Cela permet de calmer les choses, partager la rente pétrolière, écarter les islamistes trop radicaux (EI & Cie) et les occidentaux trop regardants.

    • Thaurac dit :

      La Grèce l’a proposé déjà à la France.

  16. vrai_chasseur dit :

    « OK j’ai des S400, mais je ne les tirerai que si j’ai très peur pour moi. »
    Avec une diplomatie niveau guerre des boutons, le clan Erdogan va vite voir ses options et sa marge de manoeuvre se réduire.
    En vérité, le déclassement de l’aviation de chasse turque est déjà en cours. L’upgrade Viper des F16 n’a pas lieu et l’industrie turque ne sait pas comment y suppléer. La Grèce, avec un solide sens de l’opportunisme, est en train de prendre le dessus dans le ciel égéen.
    Pour le clan Erdogan les concessions fortes deviennent inévitables s’il veut se maintenir au pouvoir.

  17. Loufi dit :

    Mdr maintenant ils commencent à se chier dessus. Il est loin le glorieux empire ottoman

  18. Moogli dit :

    Quel foutage de gueule !

    Papy Biden ne se souviendra sûrement pas de la merveilleuse épopée Daesh au nord de la Syrie, du bizness réfugiés muslims aux portes de l’Europe des mécréants, des frais de dentistes pour quelques manifestants US, des transferts d’armes sous embargo ONU avec des codes d’identification OTAN, des lieux culturels transformés en palais des trous d’abats, des arrangements avec Vladimir, des trois femmes assassinées dans Paris, etc etc etc.

    Bien chargé le kebab, ça va passer… Papy adore les bons croyants pas corrompus ni égocentriques. Et puis tu dis « chef » quand tu le sers, il sera sûrement assez con pour te croire.

    • Fralipolipi dit :

      @Moogli
      Je suis entièrement d’accord avec vous … il me semble que Herr-dogue-âne est à nouveau en train de finasser en militant pour la détente, après avoir tout fait pour exacerber la crise.
      Il se dit que le temps joue pour lui, et que le sénile Biden aura vite fait d’oublier ses faux-pas … d’il y a qques mois à peine … mais qui ont toujours cours (en Syrie, en Libye, au Haut-Karabagh).
      .
      et puis cette tirade :  » Les forces turques n’auront « pas à les utiliser tout le temps », a dit M. Akar. « Ces systèmes sont utilisés en fonction de l’état de la menace. Nous en déciderons » »
      … ca veut dire ce que ça veut dire.
      On ne donne pas nos S400 à la Grèce ou à Chypre ou à la Bulgarie (suivant l’exemple des S300 chypriotes) … on se contente de faire la promesse de ne pas trop nous en servir …!!!… au cas où il y aurait des imbéciles pour y croire.
      .
      Herr dogue-âne sera prêt à toutes les pitreries et tous les mensonges pour tenter de faire infléchir les sanctions américaines sur les ventes d’armes … notamment et avant tout pour la ré-introduction de la Turquie dans le programme F35 (aussi important pour sa BITD que pour son AA).
      .
      Biden saura-t-il rester clairvoyant ?
      Ou va-t-il continuer à armer … notre ennemi de l’intérieur.

  19. LEONARD dit :

    Sujet parallèle, mais épineux, la coopération de plus en plus active entre la Turquie et le Pakistan, dont l’islamisation fanatique commence à inquiéter (à moins que l’armée…). Entre le nucléaire pakistanais proliférant, les ambitions spatiales d’Erdo, les pilotes pakis dans des F16 turcs, les bateaux pakis construits en Turquie, les mercenaires pakis en Azerbaïdjan, il y a de quoi être inquiet.
    https://www.memri.org/reports/under-emerging-turkey-pakistan-strategic-alliance-pakistan-may-provide-turkey-nuclear

    Rappelons le discours d’Erdo du 04/09/2019
    « Certains pays ont des missiles avec des ogives nucléaires … Cependant, je ne suis pas censé en avoir – je ne l’accepte pas »
    https://www.memri.org/reports/turkish-president-recep-tayyip-erdo%C4%9Fan-some-countries-have-missiles-nuclear-warheads-i

    Ajoutons que la Turquie a décidé de se doter d’un programme spatial, ce qui est une bonne couverture pour un programme ballistique.

    Bref, Erdo, proliférant ?

    • Yannus dit :

      C’est intéressant aussi parce que les Pakis, ce ne sont pas les grands potes des Indiens et comme on est pas super pote avec la Turquie. cela ouvre peut-être des opportunités

      • patex dit :

        Bien d’accord avec vous. Le projet SCAF pourrait parfaitement devenir un projet associant la France et l’Inde, et pourquoi pas d’autres pays en Europe et en Asie du Sud Est, sous un leadership franco-indien bien assumé, plus pertinent qu’un leadership franco-allemand, qui est une farce.
        Nous avons 20 ans devant nous avant de voir le SCAF en service, et le Rafale n’en est qu’au début de sa carrière commerciale. Rien ne presse.
        Les synergies entre la France et l’Inde sont bien plus évidentes qu’avec l’Allemagne: aviation civile en plein développement où la France est leader, coopération militaire, nucléaire civil, pays ayant une dissuasion nucléaire, etc… Et politiquement, méfiance envers les pays islamistes, le « containment » de la menace chinoise dans le pacifique. L’Allemagne est très loin de tout cela.

        • Alpha dit :

          « Le projet SCAF pourrait parfaitement devenir un projet associant la France et l’Inde »
          Oulalalala !!!… Comme vous y allez @patex ! Attention, certains contributeurs (en 3 lettres…) vont vous tomber dessus ! 🙂
          Bon, il faut reconnaitre que ces derniers n’ont pas toutes les cartes en main et parlent sans savoir… Il faut dire que cette solution envisagée par les industriels concernés ne transpire pas dans la presse, mais elle est bien réelle !
          Aussi, et au vu de ce que je sais, je ne peux qu’être en accord avec ce que vous évoquez… 😉

    • oryzons dit :

      C’est inévitable.
      Le retour de la soif de puissance de certains ne peut que relancer une course au nucléaire.
      Pakistan et Corée du Nord sont un précédant dangereux qui justifie de la course des autres.

    • Fralipolipi dit :

      @Leonard
      C’est cousu de fil blanc … Hélas.
      .
      C’est pourquoi aider cet état, qui est sur un chemin tout tracé de fanatisation islamiste, à moderniser sa BITD est/serait un crime … contre nous-mêmes.
      .
      Et il est urgent de le rappeler à tous, notamment à nos alliés anglais … qui semblent être partis pour bouffer à tous les râteliers.

    • AirTatoo dit :

      Si Erdogan franchit le pas du Nucléaire… il va clairement avoir de très serieux problèmes avec la Russie, l’Europe, Isreal, l’Euripe, l’Egypte….je voudrai bien voir ca 😉

      • Patrickov dit :

        @AirTatoo arrêtez vos fantasmes, une Turquie nucléaire ne représente aucun danger pour la Russie, les turcs possèdent déjà sur leurs sols quelques dizaines de B-61 antiblockhaus.
        Elle fait partie des états nucléaires non déclarés.

        • Pascal (l'autre) dit :

          « les turcs possèdent déjà sur leurs sols quelques dizaines de B-61 antiblockhaus. » Les Turcs ne possèdent rien à part une « deuxième clé » qui ne toute façon ne servira strictement à rien sans ordre des U.S. Ces derniers vous diront en cas de conflit quand, ou et quoi « nucléariser »
          La Turquie un pays nucléaire non déclaré! Sans déconner, ça va les chevilles?

        • AirTatoo dit :

          on verra 🙂 la bombe américaine par gravité c’est pas un missile 🙂 faut pas confondre.

        • Alpha dit :

          « B-61 antiblockhaus »
          Huuummm… On sent tout de suite que nous avons affaire à un spécialiste, là !
          Pour le reste, quelqu’un peut dire à notre ami connaisseur que les Turcs n’ont aucun pouvoir décisionnel, ni aucunement la main sur les B-61 stationnées sur leur sol ?
          Visiblement, il a des lacunes…

          • PK dit :

            SI seulement c’était la première… À ce niveau-là, on en est à penser qu’on détient une preuve de l’énergie du vide…

          • Alpha dit :

            @PK
            MDR ! 😉

          • Patrickov dit :

            @Alpha qu’est ce que vous en savez ? vous avez accès aux accords entre les deux états ou vous gardez vos espoirs qu’ils n’ont pas accès aux armement entreposés sur leurs sols.

          • Patrickov dit :

            moi je suis à parié que les USA ont laisser les turcs prendre le contrôle de certaines bombes à une époque où ils étaient en bon terme et en guerre froide avec l’URSS, d’ailleurs les F-16 turcs avaient eu des modifications pour l’équipement de ces bombes.
            La réalité c’est que les USA n’ont toujours pas rapatrié ces bombes parce qu’elle sont sous contrôle des turcs, la légende du, ce sont les USA qui possèdent les codes je n’y crois plus.
            Les américains ont aussi fourni le code source des F-16 aux turcs, ce qui leurs permet d’installer n’importe quelle missile ou bombe et de modifier les paramètres de leurs avions, aujourd’hui ils ont surement des regrets les US puisqu’ils (les turcs) peuvent se passer des équipements américains.

    • GHOST dit :

      Depuis quand le Pakistan fait « peur » en France? Il existe un procès contre des dirigeants politiques.. Bon, laissons tomber, le Pakistan est aussi un allié des USA dans sa guerre contre les Talibans Afghans.. Le Pakistan possède des F-16 (aussi) importés des USA.
      Pourquoi un pays membre de l´OTAN ne peut pas posseder une bombe atomique.. quand plusieures bombes sont basées sur son territoire ?
      En tout cas, devenir une « puissance atomique » ne rend pas riche, sinon le Pakistan ne serait pas si pauvre !

  20. EchoDelta dit :

    Je crois que les systèmes S400 turques vont bien vite finir aux USA…
    C’est assez problématique pour la crédibilité des Turques, mais je gage que les russes ne se referont pas avoir une deuxième fois, même si je pense que la Base de donnée n’est pas fournie, mais accessible en ligne ou avec une liaison spécifique, ce qui devait gêner considérablement les USA. Car en ce cas l’utiliser, c’est enrichir la base russe avec des données OTAN.

  21. philbeau dit :

    Une belle gifle , il faut le reconnaître , que les Américains ont assénée à Erdogan . Comme on réprimande un enfant turbulent . Les choses sont plus claires maintenant , exit les fantasmes de grandeur , et d’empire ottoman ressuscité que le bonhomme avait habilement installé tel un hologramme sur la scène internationale . Ce qui a permis quand même de mesurer sa dangerosité et sa vraie nature . La France de Macron peut le remercier au passage pour lui avoir donné une occasion d’exister autrement qu’en paroles dans la crise grecque , et d’avoir avancé ses pions comme acteur majeur en Europe . Mais ne minimisons pas l’idéologie nationaliste religieuse qui existe en Turquie , exacerbée ces derniers temps . Erdogan ne fait que pratiquer la taqiya , comme un vulgaire prédicateur de nos banlieues .
    Le naturel reviendra vite .

  22. Göret dit :

    La Turquie n’a pas besoin des USA et de sa quincaillerie de grand-guignols boutonneux.

    Sauf mon respect pour le journaliste qui a écrit cela, et qui l’écrit bien, la Turquie est bientot la premiere puissance mondiale en tout (c’est deja le cas en production de kebabs, de pistaches et de noix de Cajou, ainsi qu’en narguilet et en tapis).
    Nos succes militaires de 2020 sont la pour le rappeler.
    Dois-je donc les rappeler?

    Nous avons vaincu la France, la Grece, la Lybie, la Remenie, la Russie et tenu a distance grace à notre flotte donc nos croiseurs lance-missiles invisibles les renforts Americains.

    Un pathetique debarquement a ete tenté en septembre par le 7e corps de Marines de l’Alabama dans la baie de Turlykun.

    La negociation autour de la liberation des 3000 prisonniers est actuellement dans la balance de la discussion avec Jean Bidon.

    En gros, nous demandons en échange l’arme nucleaire, le siege francais au Conseil de Securite ainsi que l’annexion de la mer Egée, de la Thrace occidentale et de Chypre.

    • joe dit :

      LOL cela faisait une paye que notre très farceur troll Göret n’avait pas déversé ces projections de comptoir de commerce.

      Merci pour la tranche de rire !

      • Moogli dit :

        Ne sous-estimez pas son potentiel, il m’a complètement arnaqué avec ses messages inversés. J’ai vraiment cru qu’il changeait de cap cinq fois par jour :s

      • Carin dit :

        @joe
        Göret n’est pas un troll…
        göret parle au second voir troisième degré … göret se fout juste de la gueule du turc en chef, et de ses affidés, mais c’est vrai qu’il le fait très bien, et que c’est assez marrant. Merci göret.

    • v_atekor dit :

      Sans vouloir faire mon marchand de tapis, côté production, ce sont les Egyptiens qui ont la plus grosse.

  23. Plusdepognon dit :

    En ce qui concerne les F-14, les USA ont appliqué la politique de la terre brulée en décidant de détruire tous les stocks possibles pour éviter que l’Iran puisse acheter des pièces détachées :
    https://www.businessinsider.com/us-destroyed-old-f14-tomcats-so-iran-couldnt-use-them-2020-8

    Un avion qui, vu sa mission, n’a heureusement pas trop servi :
    https://www.techno-science.net/definition/7974.html

    Pour en revenir à Erdogan, il se fait plus mielleux en ce moment avec l’administration Biden et « d’éventuelles-sanctions-européennes-un jour » :
    https://www.lefigaro.fr/flash-actu/erdogan-souhaite-un-sommet-turquie-ue-avant-fin-juin-20210208

    Ses méthodes dans le monde réel n’ont pas changées :
    https://www.lejdd.fr/International/turquie-comment-le-regime-derdogan-accroit-son-influence-en-france-4023460

    Il ne veut pas envoyer unS-400 sur la base da Rammstein pour un contrôle technique ? Qu’on rigole un peu…

    • Hervé Rey Lescure dit :

      La Turquie c’est 1/3 Ouest occidentalisé et 2/3 est archaïques, Erdogan s’appuie sur l’est pour essayer de maîtriser l’ouest. Sans lui il y aurait moyen d’avoir des relations non conflictuelles avec la Turquie. Emmanuel, Berl bien sûr, a écrit des choses intéressantes sur le sujet dans les années 40, en gros dans les périodes où l’Europe est forte elle se rapproche de la Turquie, et la rejette quand elle est faible.
      L’Europe, nain politique, doit aussi composer avec les puissances politiques, USA, Chine et Russie qui ne rêvent que de faire rentrer la Turquie dans leurs sphères d’influence. Et Erdogan joue au marchand de tapis, son tapis étant une position très stratégique.
      Pour le moment nous ne pouvons que faire profil bas, en espérant qu’Erdogan se cassera la gueule, la balance Allemagne /France permettant de jouer un petit rôle carotte/bâton. L’important, qu’on peut essayer de maintenir c’est que la Turquie ne dépasse pas son trait de côte actuel, donc d’aider les grecs.
      Enfin c’est comme ça que j’interprète l »attitude européenne, parfois déconcertante à première vue. Ce qui n’ empêche pas de surveiller la micro Turquie qui se développe en Alsace, pour ce qui nous concerne au premier chef.

  24. Durandal dit :

    ils sont prêt a faire des concessions mais ils veulent éventuellement acheter des su35 ou su57?
    c’est une belle blague. La Turquie, le 1er ennemie de l’Europe, depuis les Huns.

  25. Nerowan dit :

    La construction de la part de la Turquie d’un avion de 5ème génération (la fameuse) sachant qu’ils n’en ont jamais construit me laisse songeur… pour ne pas dire autre chose

    • GHOST dit :

      Il faut bien commencer un jour.. La Turquie nous enseigne quelque chose avec les drones..

  26. ron7 dit :

    En ce moment, c’est un forme de statu quo !
    Pour les USA, l’administration Biden reste dans une logique attentiste !
    Ne pas accorder trop de considération à la Turquie, mais ne pas fermer les portes ! Pas de fermeté excessive, mais un message subliminal… Trump, et ses errements, c’est terminé !

  27. 토트 dit :

    En quoi la position américaine s’est-elle assouplie ? Je ne vois que des tournures de phrase diplomatique pour le moment :

    « établir « une relation plus constructive » – on veut toujours établir une relation plus constructive si elle sert nos intérêts !
    « régler plus efficacement ses désaccords en adoptant une nouvelle approche » – On change de forme mais rien ne change in fine !

    Bref, aucun changement !

  28. Patrickov dit :

    Les allemands, les italiens, espagnols et anglais font des accords et des affaires avec la Turquie, rajoutez la majorité des Balkans et bientôt les grecs feront des accords avec les turcs.
    En Asie la Corée, le Japon, la Chine, le Pakistan, l’Inde, et la grande Russie ont des échanges fructueux avec la Turquie, concernant l’Afrique ils sont implantés presque partout, la France se retrouve bien isolée car les autres pays européens ne suivront pas les prises de becs pour des raisons personnels avec les turcs.
    La fédération de Russie construit la centrale nucléaire et le projet Turkish Stream qui alimentent les Balkans c’est du long terme, la Chine aussi a investit pour du long terme pour sa route de la soie via la Turquie.
    La Russie fournira si les turcs en font la demande les SU et l’aide au développement de leurs moteurs et n’acceptera jamais une agression contre ses intérêts.
    En conclusion les USA patron de l’OTAN n’ont pas d’autre choix que de se mettre à table avec la Turquie, leurs gesticulations n’ont servi à rien, et plus de 1000 pièces du F-35 dépendent toujours des entreprises turcs, ce pays a bien plus d’alliés = intérêts que vous ne le pensez.
    Erdogan est un bon joueur d’échec, il a mis en avance les intérêts communs pour nouer des alliances.

  29. twouan dit :

    On est revenu a une politique américaine lisible. Les turcs vont donc « donner » les s400 a l Azerbaïdjan. Les formes seront sauves car 1 pays 2 états. Les russes ont mis un pied en turquie, les américains pourront afficher leur puissance et les turcs auront le matos sous la main.

    Tout le monde sera content même si rien n est réglé.
    Erdogan a pété les plombs lors du coup d état et c est depuis une menace pour son propre pays a l identique de @realfired.

  30. Dede dit :

    La raison de tout cela c’est qu’ils ont essayé de le liquider et on loupé leur coup et Erdogan oui mais aussi l’état profond à prie des décisions dit foutue pour foutue je vais me servir aussi non on dit protèger ses intérêts en Syrie Libye
    Irak Méditerranée Azerbaïdjan acceptant de payer le prix par le sang je pense