La France pourrait céder deux frégates légères furtives modernisées à la Grèce

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

146 contributions

  1. E-Faystos dit :

    Donc la France cède des navires en fin de course au lieu de payer leur déconstruction.
    .
    Je ne dis pas que c’est gagnant comme marché, mais la France n’a pas d’intérêt à avoir une frontière maritime Grecque en gruyère… Pour les trous, quoi.
    .
    Donc on arme les Grecs avec des navires pas trop menaçants, en leur permettant potentiellement de le faire eux-mêmes et dans leurs chantiers, sans que cela nous engage en un partenariat.
    Parce que les partenariats comme avec les Allemands, il faut pas que ça devienne une généralité.
    .
    D’ailleurs, si l’achat Grec de Belh@ra permet d’armer correctement les bâtiments Français, il faudra rendre à Athènes ce qui lui appartient.
    Son honneur.

    • Czar dit :

      oui on claque notre pognon et dégarnissons notre marine de bâtiments que nous avons, comme chacun sait, en excès pour décharger avec munificence les grecs du devoir de s’occuper eux-mêmes de défendre leur frontière

      ils bénéficient déjà de NOTRE pognon pour les acheter, ces bâtiments. un super plan de relance qu’on va rembrouser avec nos entreprises confinées

      les filer gratos – un patronyme grec, pas un hasard – ça commence à faire un peu too much, même dans un pays qui a transformé le cocufiage en art théâtral.

      et en plus, cerise sur la forêt noire, on se donne de belles justifications, mi-maquignon accompli, mi-géostratège, histoire de transformer la pure arnaque en ruse sioux.

      si ces bâtiments étaient appelés à être modernisés, c’est qu’ils ne sont pas « en bout de course » et prêts pour le ferrailleur

      moi j’ai pas de souci pour qu’on refile la moitié de la flotte à tous nos amis et à tous nos protégés, façon dame patronnesse « j’ai mes pauvres » mais mettons les choses au clair, vous vous pavanerez avec le reste pour les trois décennies à venir. et Qu’importe si Monaco vous fout la honte à chaque réunion de yachts

      la folie des grandeurs, y a un moment ça se soigne aux chocs électriques et à l’eau glacée

      • E-Faystos dit :

        @ Czar
        Vos réticences sont compréhensibles.
        Mais:
        -de ce que j’en sais, notre marine n’a pas l’intention de revaloriser la totalité des FLF. D’ailleurs, les refourguer à Taïwan gratos aurait été une meilleure idée, quoi que teintée de provocation gratuite… On est déjà en négociation avec les Indiens… Et j’ai pas oublié que nos bombes… Elles ont maintenant chez eux.
        Car oui, on leur à bien vendu une partie de notre stock pour « une transaction dans l’urgence ».
        Dans le.même temps, je manque de nouvelles sur les.producteurs d’explosifs, car les USA lui passent commande.
        – et je préfère voir la misère avec une.longue vie qu’à ma porte. La Grèce, c’est assez loin. Et proche de la Turquie. Et je ne veux pas laisser un certain RTE se faire trop d’illusions.
        Au moins, la Grèce ne nous fera pas.un retournement de veste surprise avec un adversaire déclaré.
        .
        Solder nos matos c’est nul.
        Les faire durer jusqu’à la corde, c’est nul.
        .
        D’ailleurs, on peut pas refourguer nos VAB? Ce serait enfin du vide utile.

        • Czar dit :

          « notre marine n’a pas l’intention de revaloriser la totalité des FLF »

          oui j’ai vu ça, et dans le même temps on parle de « récupérer du muscle. de la masse » sachant qu’il n’y a pas de commande supplémentaires de FREMM ou de FDI on liquide donc des bâtiments qui auraient sans doute troué un usage dans des zones moins exposées (forces de souveraineté en DROM-TOM)

          • E-Faystos dit :

            Votre avis est de bon sens.
            Le problème vient sûrement qu’en haut lieu, la menace d’une flottille de rapaces Chinois déguisés en marins pêcheurs réalisant un coup de force sur une partie de notre ZEE semble être un menace diffuse: on y affecte donc des moyens en fonction dess budgets de la MN plutôt que calibrés face au problème.
            l’Amirauté Française a admis que des chalutiers améliorés avaient sa préférence, suite à devenir totalement impuissante en dehors du territoire métropolitain.
            Mais que si la Grèce mettait la pièce pour les silos d’Aster 30 et les SCALP naval, alors les FDI seraient livrées avec l’équivalent d’une mise à niveau à mi vie.
            .
            C’est un chantage de retourneur de pouces. Mais c’est toujours mieux que la mentalité qui a sévi sur le programme FreMM/FreDA:
            La moitié des coques, deux à trois standards différents.
            La question sera de voir si rapidement, les FreMM, ne seront pas elles aussi cédées pour passer à un seul modèle de FDI à mesure que la France va s’imposer comme LE vendeur de matériels d’occasion.

      • Pandémie 2022 dit :

        Voir les décollages de deux chasseurs,
        l’un comme une fusée:
        https://www.youtube.com/watch?v=P61OyqzWjAo
        l’autre comme un avion civil:
        https://www.youtube.com/watch?v=XDu1ZpYRI2o
        pas de photo,
        si on compare aussi leur missile, Meteor: portée à 120 kms,
        PL-15: portée 350 kms
        Le pilot de JF-17 prépare 1 kg de popcorn en regardant l’écran, Le raphele n’a pas de siège sauté, le phrancu tombe par terre et cassé l’aiquele. hihihiihihihi
        https://en.wikipedia.org/wiki/PL-15

        • Czar dit :

          pour moi, ce sera porc au caramel et riz basmati, comme d’hab

          et lave-toi les mains avant de livrer, sale coolie crado.

        • E-Faystos dit :

          On nous l’a déjà servi et bien réchauffée, celle là.
          Donc soit tu déclaré ma guerre à l’Inde et tu monte en première ligne, soit tu va faire ta publicité illicite sur TikTok.
          En prime je suis sur que le PL15est lui même battu par la fusée Longue Marche à plate couture!

        • Pascal (l'autre) dit :

          Pandélmie 2022 Finalement votre pseudo colle parfaitement à votre « personnalité » En conclusion, comme le virus, à éradiquer!

        • albatros24 dit :

          à Pandémie 2022 …de virus chinois
          La France vient de sortir un missile anti aérien Meteor 3 qui a une portée de 2 000 kms.
          Le problème c’est que le radar a besoin d’un satellite pour le suivre
          Pas vrai ?
          Mais si puisque je te le dis c’est écrit dans le Quotidien du peuple.

    • Le Breton dit :

      Je pense surtout que la marine et l’armée de l’air devraient se présenter avec tous leurs équipements à la prochaine grande braderie de Lille, ce serait aussi simple.

    • Formateur dit :

      Les usa ont aussi vendu des navires de guerre à la fin vie aux Philippines à prix d’or, c’est pourquoi que le président Duterte a traité Obama comme un fils de p.
      L’occident semait la discorde entre les pays partout dans le monde pour vendre des armes, tel que la Grèce/Turquie, en Asie et moyen orient, n’oubliez pas les amérindiens aux Antilles ont été exterminés. Pays immoral.

    • Aymard de Ledonner dit :

      Les LaFayette ne sont pas des navires « pas trop menaçants ». Ils sont très bons dans la lutte anti-navire et l’ajout d’un bon sonar leur donnera de bonnes capacités anti-sousmarines. L’ajout de MU90 n’est pour le moment pas prévu sur les FLF françaises mais l’armement des FLF grecques sera certainement plus étoffé.

  2. Orion dit :

    On possède une marine sur dimensionné, y a évidement aucun problème à en céder aux grecs pour fibaliser un contrat….

    Qj bout d’un moment c’est très bien de faire le vrp, mais il a pas l’impression de nous déshabiller mr macron ?
    On se demande dans quel camp il est.

    • 에르메스 dit :

      Ce sont des bâtiments qu’on retire de service, vous voulez les garder au quai pour dire qu’on les as ?

    • joe dit :

      Au dernière nouvelle, la France ou l’Europe n’était pas engagé dans un conflit majeur impliquant la survie de l’ensemble des bâtiments Français ou Européens. Même chose pour l’aviation.

      Vendre des bâtiments ou appareils un peu plus ancien contre d’autres aux derniers standards vs 3 à 4 années de diminution d’un format qui reste proportionné à la réalité, cela est à la fois intelligent et pragmatique.

      Cela fait de nouveaux clients pour la France et politiquement est aussi un message pertinent. Nous sommes gagnant sur tous les tableaux… A n’en pas douté, si la France était impliqué dans un conflit majeur, les grecs seraient très probablement également associé, ne serait ce que d’un point de vue géostratégique.

    • Courmaceul dit :

      qui c’est « on » ?

  3. Michel dit :

    Expliquer moi ? Si nous fournissons deux FLF modernisé tant que l’on n’a pas les Belh@rra nous ne sommes pas au format de 15 Frégates sachant que ces dernières après leurs rénovations seront considérées comme des frégates de premier rang ? ou les deux non modernisées le seront elles ? et de ce fait proposées à la Grece ?
    Toujours est il qu’il manquera deux frégates de second rang car les non modernisées devait etre reversées dans cette « classe » ?
    Pour la MN qui est au taquet en terme de capacité est ce bien raisonnable, la meilleur solution n’est elle pas de les vendre en état non rénové et faire deux Belh@rra de plus ?????
    Ce qui ferai à l’horizon 2030 : 20 Frégates de premiers rang en sachant que l’on perdra les FLF rénové en 2035 probablement….

    • Brandon dit :

      La France aura toujours 15 frégates de premier rang car les 3 FLF modernisés naviguer ont avec les FDI jusqu’à l’arrivée de toutes les FDI.

    • ji_louis dit :

      D’ici là, beaucoup d’eau aura coulé sous les ponts (des navires), les situations auront eu largement le temps d’évoluer dans un sens ou dans un autre, et les idées de tourner: Les ministères des finances ont le dernier mot. Tout le reste n’est que spéculations, il n’y a qu’à voir les différents bruits de coursives sur ce dossier depuis un an…

    • Deres dit :

      Je pense que cela veut dire que les 5 FLF seront modernisées mais avec 3 pour la France et 2 pour la Grèce. Tout comme la volonté explicite avec les FDI est d’avoir exactement le même modèle entre la France et la Grèce quitte à un peu augmenter les capacités (inclusion de MdCN par exemple), il est probable que ce sera pareil dans ce cas. Au passage, la modernisation sera donc peu être un peu élargi avec des moyens anti-aériens peut être plus importants, des lanceurs de torpilles et peut être un sonar tracté léger.

    • Entremer dit :

      Quand on voit la carte de la mer Égée, on peut constater que les îles grecques s’étendent jusqu’à la côte de la Turquie, il est clair que la Grèce est un pays expansionist.

      • wololo dit :

        Sauf que ce sont les turcs qui ont chassé les grecs installés depuis des millénaires sur les côtes d’Anatolie.

      • E-Faystos dit :

        Mais c’est la Turquie qui est des deux côtés du Bosphore…
        Dont un qui n’est pas raccord avec la frontière naturelle.

      • Euclide dit :

        Les turcs viennent de la Mongolie et sont arrivés sur les rives du Bosphore qu’au XIIIè siecles.
        Capito ?

    • Fred dit :

      @ Michel

      La Turquie possède douze sous-marins. On peut imaginer que la Grèce souhaite des navires ASM.

  4. Czar dit :

    entre les Rafale vendus « mais qui ne nous coûteront pas d’argent » (nouvelle appréhension du concept de vente) et les bateaux, un acheté, un offert, j’aimerais bien avoir une analyses approfondie du gain économique de ces contrats d’armements

    Les Grecs sont d’excellents négociateurs pour laisser croire qu’ils hésitaient vraiment entre des bateaux que les yankees ne veulent pas utiliser et les nôtres.

    • 에르메스 dit :

      S’pas faute de le voir expliqué à plusieurs reprise à chaque fois…
      .
      Le renouvellement à neuf des Rafales est une opération gagnante pour l’AdA&E.
      Les gains économique se feront surtout sur le volet maintenance/formation/armements.
      Et la fidélisation d’un client à l’export sur un contrat aussi critique qu’un avion de chasse ou une frégate est un gain énorme pour la BITD.
      .
      Quand aux FLF’s, quel est le problème à remettre des bâtiments que nous allons nous même retirer ?

      • Czar dit :

        « non je n’ai rien vu de « démontré » – et d’ailleurs ça n’a rien d’étonnant puisque le détail des contrats nous est inconnu, j’y ai juste vu du ouichfoulsinnquinng très cocoricocu assenant que « c’est super, qu’on a un nouveau pays à l’export » (ce qui est aux la Grèce a des avions français depuis toujours et aurait acheté français probablement de toute façon pour celles de leurs escadrilles qui sot habituées à l’environnement de nos appareils. Et qu’on va avoir du matos super-neuf en échange, ce qui est faux puisqu’on aura le même appareil (Rafale 3FR), juste payé au prix du neuf (alors que les occases ne sont jamais vendus au-dessus d e leur côte, si tant est qu’ils ont une côte d’occase

        quant aux FLF, j’ai cru comprendre qu’elles étaient en voie d’être améliorées pour être portées au statut de bâtiments de premier rang

        sachant que tout le monde pleure qu’on n’en a pas assez – ce qui est vrai – et qu’il n’est pas prévu d’en recommander d’autres en échange

        bref ça pousse des cris de victoire pour une vente qui s’approche du neutre en termes financiers tout en posant un problème sur le plan opérationnel

        et ça me gêne un peu qu’on présente ça comme un succès

        (quant à dire mais ils savent ce qu’ils font, rappelez-moi le succès de la vente à perte des leclerc aux émirats)

      • Czar dit :

        et question subsidiaire : comment on « prend de la masse » puisqu’on n’augmente pas le nombre de navires ( après relecture, j’ai bien compris que ces deux-là ne seront pas « mises à niveau »)

        • 에르메스 dit :

          Ah mais la prise de masse, surtout pour la MN est un réel problème…
          .
          Mais ce n’est certainement pas une FLF bien que pas inintéressante dont nous avons besoin…
          .
          On a besoin des 9 FREMM’s qui ont été annulé… Quitte à les transformer en FDI…
          Et on a besoin d’un nombre concret de VLS pour la résilience sur ces bâtiments… Ou au moins à développer un Mica QuadPack sur A70 pour donner un minima de souffle à l’autodéfense.
          .
          Bref, concernant la MN en particulier, y’a beaucoup à redire… Mais si demain ça chauffe, les FLF’s ont malheureusement un spectre de menace trop limité pour être envoyé seule et dans ce cas je préfèrerais voir une FDI la remplacer.

    • casanova dit :

      Je vois tout ce mic-mac comme une modernisation a faible cout de notre parc.
      Tant qu’on possède un materiel d’occasion qui ‘fait le job’, on hésite et on repousse son remplacement, car c’est nécessairement par un neuf, ce qui est un effort financier élevé a un instant T (on ne pratique pas le leasing… ou pas encore).
      Si on a une solution d’echange d’un materiel a mi-vie avec un materiel neuf, l’effort a un instant T est beaucoup moins douloureux, ce que préfère nos gouvernants.
      (il faudrait verifier cependant que l’actualisation des couts sur la durée est aussi gagnante – je laisse cela aux experts des mathématiques financières)

      • miaou dit :

        Compte tenu de l’actualisation des coûts dans une économie avec un taux d’inflation nulle, l’opération est intéressante, c’est presque du dé-endettement caché; tant que l’on est pas obligé de racheté de la dette Greque.

        • Plusdepognon dit :

          @ Miaou
          C’est la BCE qui rachète à tour de bras les obligations des états membres de l’union européenne.

  5. maxx dit :

    En France on a pas de pétrole mais on a des idées…

  6. Le Breton dit :

    Ca commence à faire beaucoup ce principe du « on prends à Paul pour donner à Pierre », il faut soutenir la Grèce mais il va falloir trouver une autre méthode car on ne peut pas sacrifier nos propres armées pour une armée étrangère même alliée.

    • Khay dit :

      La finalité d’un arme, c’est pas d’être en stock, c’est d’avancer nos pions géopolitiques pour faire plier le mec d’en face. On a un objectif super défini, calmer les velléités turques en Medor. Accessoirement garder un oeil sur les russes qui transitent de et vers la Mer Noire. On a un allié sur zone qui demande qu’à assurer le job pour peu qu’il ait l’équipement pour.

      Sans certitude aucune que ces deux navires auraient été mis a niveau et gardés en ligne comme leurs trois sisterships, c’est une très bonne opportunité de saisie.

      « Consommer » deux frégates légères vendues d’occaze aux grecs pour assurer d’en vendre quatre autres flambant neuves, renforcer notre partenariat stratégique avec eux, et mettre de sérieux bâtons dans les roues des initiatives turques, sans qu’on ait besoin d’y être nous mêmes, c’est pas du tout un mauvais usage à mon sens.

      Après y’a aussi certes le débat de « pourquoi on a que 15 navires de premier rangs », mais si on ne peut pas dépasser ce périmètre, c’est une bonne solution.

      • Math dit :

        Et si on a 2 objectifs, c’est quoi le plan?
        C’est des autres objectifs que l’on parle, pas du pb grecque. Et les autres zones de tension, si vous suivez ce blog assidûment sont en train de se mettre en mouvement. Les clignotants passent à l’orange très rapidement.

        • Khay dit :

          Et si, et si, et si, et si…
          Et si on avait le budget pour trente frégates, et trois portes avions et six ou sept destroyers tant qu’on y est.
          Moi aussi j’aimerai bien mais c’est pas le cas, alors on fait avec ce qu’on a.
          Sauf qu’on a pas l’objectif de les garder en ligne, ces deux frégates.
          Si les clignotants passent a l’orange très rapidement je suis bien content qu’on vende des coques aux grecs pour assurer notre flanc.

      • lxm dit :

        Réfléchissons aussi donc que le but d’une arme nucléaire n’est pas d’être toujours au repos mais d’être utilisée un jour. Dans un monde où de plus en plus par économies, chaque truc « doit servir » pour raison d’efficience, vous comprenez où cela nous mène.

        • Khay dit :

          Argument fallacieux. Les armes nucléaires remplissent leur mission de dissuasion en restant dans leur silos. Les frégates font vachement moins peur en restant au port.

          • lxm dit :

            L’argument sous l’ancien régime était aussi de maintenir la flotte française en état de « non combattre », mais seulement de servir à dissuader l’anglais ou l’espagnol, elle devait donc éviter l’engagement, pour maintenir en activité un nombre plus important et donc plus coûteux de navires ennemis en mer.
            Pourtant on a eu des batailles navales, on ne peut pas tout repousser indéfiniment.

            Si vous prolongez notre époque actuelle sur 1000 ans, la probabilité autant d’une centrale nucléaire qui explose ou d’une guerre nucléaire sur le sol français est de 100%; pour cela qu’il faut évoluer et ne pas conserver la situation actuelle ad vitam eternam.

    • 에르메스 dit :

      Ah c’est sûr que même avec l’accélération des FDI’s (1 / an) demandé par NG ca peut faire grincer, mais on peut rêver de voir 2 ou 3 FDI supplémentaire si les contrats se poursuivent…

    • LeVoyageurFrégate dit :

      Sauf que justement sur 5 frégates, de toute façon, seulement 3 allaient être rénovés et garder par la France et 2 à la « poubelle » et c’est ces deux là dont il est question.. Autrement dit ça ne change absolument rien pour la Marine Nationale

      • Math dit :

        Si, ça change 2 coques non disponibles pour des upgrades.
        Ce n’est pas énorme, mais qu’est-ce qui est grand dans la Marine actuellement à part la zone à défendre? Les arsenaux? La flotte?

      • Michel dit :

        Pas à la poubelle c’était vendu ou mis comme frégates de 2eme rang en particuliers pour la surveillance des nos ZEE, et cela il faut y penser en particulier pour la Nouvelle-Calédonie selon le CEM MN

    • Deres dit :

      Là, on sacrifie des navires qui n’était de toute façon pas de premier rang. Si cela permet de faire des modernisations un peu plus poussé ou d’avoir les FDI un peu plus tôt, je pense que la Royale sera au final gagnante sans parler des effets d’échelle diminuant les couts.

  7. Titeuf dit :

    J’ai le vague sentiment d’un souvenir d’enfance ou le pot a bonbons de ma grand-mère trônait sur un meuble d’où je plongé ma p’tite mimine ainsi que frère et soeur….
    Troublante ressemblance n’est il pas ???
    Des fois c’était vide…mais cela ne metter pas des années à se remplir…

  8. Fralipolipi dit :

    « Pour le moment, le sort des Surcouf et Guépratte est en suspens.  »
    Ces frégates sont d’excellents bateaux qui rendent de très nombreux services depuis des années.
    Si elles peuvent ainsi trouver une 2nde vie en Grèce (comme leurs 3 cousines vont pouvoir le faire au sein de notre MN) alors c’est tant mieux.
    Et si en parallèle le projet de 2 FDI grecques produites à Lorient + 2 produites en Grèce pouvait se confirmer, alors ce serait formidable.
    … sachant que Lorient manque d’ores et déjà de charge de travail
    https://www.meretmarine.com/fr/content/vers-une-acceleration-du-programme-fdi
    .
    Faut pas faire les fines gueules ni tenter de faire trop de marges (en faisant trop lourdement financer par la Grèce l’intégration des Sylver A70 aux FDI). Désormais faut juste faire ce qu’il faut = être commercialement efficaces !
    …. y-a plus l’choix !

    • Thomas dit :

      Je partage votre commentaire
      A qualité équivalente, les produits français sont souvent plus chers, et si l’on sait notre marine en capacité critique, on ne peut que ce réjouir de la finalisation de se contrat.
      Du travail en France, les compétences conservées, du travail en Grèce, et une présence militaire renforcée en médor à travers le bras grec, tout bénef quoi !

    • Michel dit :

      Surtout que passé de 5 FDI à quasiment 9 vont réduire les couts de production meme si 2 sont assemblées en Grèce car pour ce qui des équipements intégrés dans les FDI c’est les industriels Français qui les fournirons, les Grecques feront probablement la coque et l’intégration avec l’aide de Naval Group, des équipementiers et peut être des sous traitants du 2eme rang.

    • Royal Marine dit :

      Bien sûr! C’est une évidence… Seuls les pro-Turcs, et les anti-Rafales, peuvent se lamenter…

  9. Berger dit :

    On pourrait peut être leur céder le CDG ?

    • Too dit :

      Vous croyez qu’on en fera quoi quand on aura le nouveau PA et qu’il faudra décommissionner l’ancien ?
      Passage en propulsion classique et vente, on va pas le couler dans le golfe de Gascogne.

      • 에르메스 dit :

        Vous dites ça comme si c’était gratuit…
        Le CDG ne peut tout simplement pas passer en conventionnel, il est pas prévu pour (On stockerait où tout le fuel ?), sans parler du démantèlement de toute la chaîne réacteur…
        .
        Le CDG ne sera pas vendu, tout comme les US ne vendaient pas leurs coques.

        • Carin dit :

          Excusez-moi mais je n’arrive pas à reproduire votre pseudo… mais pour ma part, je pense que le CDG sera revendu aux indiens, car ces derniers veulent un CATOBAR, et savent qu’ils n’ont pas les compétences pour le faire… et comme nous sommes en passe de leurs construire des centrales électriques nuc, et que nous avons eu l’excellente idée de baser les K15 sur le nucléaire civil pour pouvoir recicler à moindre frais, les indiens auront tout ce qu’il faut pour recicler chez eux les barres de combustible… et comme c’est une nation nucléaire, personne ne pourra s’opposer à cette vente. Et en plus cela permettra aux indiens de faire un sacré bond capacitaire en matière de PA.

      • Wagdoox dit :

        Passage en propulsion classique ?
        Vente ?
        Le cdg sera détruit./
        On ne vend pas un bâtiment nucleaire.
        Et on ne change pas la motorisation.

        • E-Faystos dit :

          Au mieux, on peut en faire un navire musée.
          Au pire, il sera démoli en France. Sa coque pouvant sans peine fournir les aciers pour une demi douzaine de frégates

  10. Buburoi dit :

    La Grèce est un pays ami qui est en première ligne face à la Turquie qui a une production colossale de matériels militaires. Nous devons aider nos amis grecs sans mégoter sur le prix à payer. Il est normal de leur fournir des frégates et de les aider. En ce qui concerne la France, il faudra produire de nouvelles frégates. C’est moins urgent pour la France que pour la Grèce.

    • Czar dit :

      « Nous devons aider nos amis grecs sans mégoter sur le prix à payer. »

      et ptet même qu’Athènes peut elle-même cesser de mégoter et payer rubis sur l’ongle, puisqu’il s’agit de SA propre sécurité

      sérieux, faut arrêter de laisser les bidasses gérer la caisse, ils sont encore plus gaspilleurs que des socialistes.

      « c’est pas grave, c’est l’Etat qui paye »

      • Royal Marine dit :

        Ce ne sont pas les militaires qui gèrent la caisse, comme vous dîtes… (On est pas en Turquie ou en Chine…)
        Mais le Ministère des Finances… Apprenez!

    • 에르메스 dit :

      L’urgence est relative avec la Chine qui s’énerve et notre ZEE à poil.
      .
      Mais oui, armer la Grèce c’est quand même un pari gagnant.

    • Deres dit :

      Cela explique d’ailleurs peut être le revirement des grecs face aux américains. Alors que Trump était très ferme face à Erdogan, Biden lui fait déjà des appels du pied en sous-entendant que l’histoire des S-400 peut encore se négocier entre autre pour éviter un achat d’avion russe en Turquie pour remplacer les F35. Vu l’obsession russes des faucons soutenant Biden, ils seront prêt à faire des grosses concessions aux turques si cela gêne les russes, même si cela se fait au détriment des grecs qui ne sont pas stratégiques pour eux sauf les bases en crêtes. Par contre, pour ennuyer les russes en Mer Noire, le passage du Bosphore est essentiel donc l’accord des turques est indispensable.

      • Makis dit :

        Deres, libre à chacun d’avoir son opinion, mais que gagne tu de détourner la vérité? Car les relations entre Donald et Erdogan étaient comme cul et chemise. Que ce soit en Syrie contre les alliés kurdes, en méditerranée contre la Grèce et Chypre et du navire turc qui avait illuminé à trois reprises la frégate Courbet. La trahison d’un allié Kurde passe encore. Mais ne pas condamné les casus belli de la Turquie à deux membres de l’OTAN est la plus grave décision de Donald Trump. Mais il y a pire, Donald Trump a retardé pendant 18 mois les sanctions CAATSA à la Turquie imposée par le Congrès américain et sur les 12 sanctions CAATSA Donald Trump en décembre dernier en a signé que 5. Donald Trump a également empêcher la justice américaine de poursuivre la banque de l’État turque Halkbank d’avoir violé les sanctions américaine contre l’IRAN le détournement de 20 milliards de dollars en faveur de l’IRAN. Après le limogeage de deux procureurs charger de ce dossier, Donald Trump avait ordonné au procureur général William Barr d’essayer d’arrêter les poursuites contre la banque et ses associés. Mais manque de bol pour Erdogan et Donald Trump le procès reprend début mars 2021. En ce qui concerne Joe Biden, vous êtes loin de la vérité, car pour Joe Biden Erdogan est un autocrate et l’administration Biden ne punira pas le peuple turque mais elle suivra une politique de la carotte et du bâton envers le gouvernement turc. Pour infos, Biden a nommé spécialement Brett McGurk en tant que coordinateur du Conseil de sécurité nationale pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord et je vous conseil de voir les rapports entre Brett McGurk et le gouvernement d’Erdogan, Ankara a un sérieux problème. Concernant le passage du Bosphore si la Turquie est protéger par la convention de Montreux de 1936, elle ne l’es pas sur la convention de Montego Bay de 1982 du fait que la mer Noire n’est pas un lac turc du fait que 5 autre pays cohabitent. Quant à faire des grosses concessions aux turques au détriment des grecs qui ne sont pas stratégiques pour faire face à la Russie le passage du Bosphore n’est qu’une goutte d’eau comparé aux côtes de la Russie que ce soit en mer Baltique, en mer des Barents, en mer Tchouktches, en mer du Béring et en mer du Japon. D’autres part les États Unis déplacent leur ogives nucléaires d’Incirlik en Grèce à nouvelle base d’ Alexandroupolis

  11. philbeau dit :

    On se rappelle en effet les premières informations qui avaient fait suite à la signature du contrat des Rafales : le point concernant la mise à disposition de « deux » frégates semblait bien calqué sur l’offre possible par la France …Du sur mesure .

  12. R2D2 dit :

    On dirait une vente de vide grenier ^^’ Après l’armée de l’air, la marine. Curieux de savoir ce que l’armée de terre devra refiler…

  13. Matou dit :

    Pourquoi pas mais à ce rythme, on va bientôt plus avoir de bâteaux ni d’avions, tous vendus d’occasion. Certes, je carricature, cela doit certainement être étudié correctement. Mais dans l’attente, comment comblerait t’on le trou capacitaire qui semble déjà assez large … Peut-être là aussi une bonne façon de remplacer du matériel ancien par du matériel neuf et plus avancé mais combien de temps faut-il pour remettre l’effectif en place et le compléter ? Globalement, il semblerait utile de construire plus de bâteaux et d’avions pour attaquer le marché de l’occasion. Cela arrangerait notre armée sans doute et aiderait ces ventes sur le second marché. A quand des lignes de production supplémentaires pour respectivement des Rafales et des frégates ? Bon, voyons déjà ce que la Grèce va faire concrètement.

    • Deres dit :

      En fait c’est peut être la meilleure solution. En effet, les matériels militaires sont maintenant moins nombreux qu’autrefois et durent 40 ans. Par exemple, pour les frégates, si tu as un rythme raisonnable de fabrication d’une par an, il t’en faudrait 40 en ligne pour équilibrer. Avec 15 frégates, il faudrait en vendre 25 sur ces 40 ans avec fabrication française. Si tu revends des bateaux au bout de 20 ans au lieu de les modernisés, cela libère des places dans la flotte pour des navires neufs.

      Au passage, ce sera un problème qui frappera la marine chinoise de plein fouet dans une génération car ils ont augmenté le format de leur flotte de manière très brutal ces dernières années. Quand ils atteindront le nombre de navire voulu, les chantiers navals n’auront plus de travail en quantité pendant longtemps, puis tous leurs navires deviendront obsolètes en même temps alors que l’outil de production a été réduit faute de demande. A moins bien sur ce ce soit en prévision d’un guerre à un moment précis genre plan Z des allemands. Ils espèrent probablement passer aux navires de croisière quand le flux de navires de guerre se tarira.

      • Michel dit :

        le PCC est à coté de la plaque depuis longtemps, si la Chine envahi Taïwan vous croyez que des paquebots Chinois vont pouvoir sortir de la Mer de Chine ? je ne le crois pas .
        Et je ne parle même pas des représailles militaires et économiques et qu’ils vont subir avant de commencer un paquebot après un conflit !
        Leurs chantiers navals risquent d’être rasés…..

        • 에르메스 dit :

          Si le PCC frappe maintenant, qui se lèvera ?
          Les USA ? Peut être.
          Le Japon ? Pas sans les USA.
          L’OTAN ? La majorité ne voient pas leurs intérêts en Asie. Pire, les nordistes (Allemands en tête) tenteraient probablement de jouer la carte du tout le monde est copain faut pas faire la guerre. Sans parler qu’une action de l’OTAN pourrait être utilisé par la Russie, donc le rôle principal des forces OTAN non US seraient de temporiser le Tsar.
          UK/FR, les 2 ont des intérêts dans l’Asie-Pacifique, mais impensable de bouger sans les USA’s…
          La CDS ? Impensable avec la CDN.
          Le Vietnam ? Vous rigolez j’espère.
          .
          Arrêtez de sous estimer la Chine ou les chinois (Et encore moins le PCC..), on est en 2021 ca n’a rien à voir avec la Chine d’il y a 30 ans.
          Les chinois deviennent riche, ils ont une masse de recrue pratiquement inépuisable, le PCC à ses positions bien en place, les capacités de l’APL sont en croissance permanente à l’image du PIB chinois…
          .
          L’expérience qu’ils n’ont pas, ils sont en ce moment même en train d’aller la chercher en envoyant des soldats et des mercenaires un peu partout en Afrique.
          Ils mènent des manœuvres où sont mobilisé l’équivalent des forces française…
          .
          S’ils n’ont pas encore toutes les capacités pour assurer la victoire, d’ici la fin de la décennie, ça sera une autre Histoire.
          .
          Je suis peut être alarmiste, mais j’ai l’impression de voir avec la Chine, un documentaire en temps réel de l’Allemagne Nazi, pas sur les questions politique spécifique, mais sur le réarmement et la réaction du monde.

        • fabrice dit :

          Pourquoi voulez vous que la Chine envahisse Taïwan ?
          La Chine se renforce chaque année plus que les autres (taux de croissance, excédents, technologie, science). Elle gère mieux la pandémie. Sa diaspora est puissante (amusez vous à regarder la tête des dirigeants des start up US ou à voir avec qui ils sont mariés).
          Les USA sont en pleine transformation. Les Blancs deviennent une minorité, les Universités sont devenus des foyers d’extrémistes avec des idées radicales, les minorités sont transformés en armes contre la majorité, le pays est fortement divisé. Ils ont d’énormes déficits extérieurs.
          Biden et sa fine équipe ont comme principe de ne régler aucun problème international mais de les figer pour que les pays qui y sont imbriqués aient besoin des USA (s’ils sont cyniques) ou par idéologie (« le loup doit vivre avec l’agneau »). Meilleur moyen d’aigrir et de se fâcher avec tout le Monde en croyant être l’ami de tous.
          La Chine a juste à faire profil bas et à attendre. Au besoin elle souffle sur la braise des conflits juste pour enfumer et brûler les USA.
          Pour les Ouïghours c’est plié, ils sont moins de 20M en Chine, 1,5% de la population.
          On notera que l’Iran et la Turquie qui en font un tas pour les Arabes de Palestine sous prétexte de « solidarité islamique » sont plus que discrets concernant la Chine. Là encore il y a le baratin et la réalité.
          L’équipe Trump, elle, voulait régler les problèmes et avait compris que la « Palestine » et autres Causes « sacrées » c’était du pipeau cachant d’autres objectifs bien plus terre à terre de domination et d’impérialisme.

          • Michel dit :

            Chine endettement 3 fois son PIB…….aucune maîtrise des puces les plus performantes du marché 2 generations de retard ….
            Arrêtez de croire que la Chine est en bonne santé économique…..
            Il y suffisamment de données qui confirment la faiblesse de l’économie chinoise et arrêtez de prendre pour argent comptant ce qu’on veut vous faire croire…..
            Et les pays qui faisaient produire en Chine se barrent depuis au moins 3 ans…. informez vous…….

          • Clavier dit :

            ça fait plaisir de voir qu’il y en a qui suivent……

    • Carin dit :

      @MATOU
      Je pense que vous vous trompez dans vos comptes… nous avons 5 FLF, 3 d’entre elles sont prévues pour êtres rénovées, et 2 pour êtres détruites dès 2022…
      aujourd’hui les 5 vont êtres misent à jour, 3 pour la royale, et 2 pour la Grèce.. donc on ne gagne aucune coque sur ce qui était prévu, mais on n’en perds pas non plus… et vu le silence du CEMM, (qui a repris à son compte la demande de 18 coques de 1er tang), je pense qu’il y auras commande supplémentaire de FDI pour atteindre ce format de 1er rang, et rajoutez quelques nouvelles coques qui sont prévues entre l’Italie, la France, l’Espagne, et la Grèce, et qui seront parfaites pour assurer le second rang, et comme patrouilleur armé dans nos îles.

  14. magator dit :

    en même temps c’est pas la mer à boire , surtout pour 2 frégates qui n’ont que le nom de « navires de premier rang » , si on peut les vendre à un bon prix et si en plus on réussi à leur fourguer 4 fti , que demande le peuple…

    • Carin dit :

      @magator
      Si on y réfléchit un peu, on se doute que le prix sera celui de la rénovation, additionné à celui du poids en acier… et je rajouterais qu’en ce qui nous concerne on pourra rajouter au « bénéfice » le prix qu’il nous aurait coûté pour les faire détruire!

  15. LEONARD dit :

    Mer & Marine évoque le plan de charge de Lorient, dont j’ai dèjà parlé, avec une accélération des commandes/livraisons des FDi pour arriver à un rythme de 1 FDI/an ( Fr ou export).
    En fait, la même martingale avec les FDI qu’avec les Rafale. On se sépare de l’existant en occasion pour acheter du neuf plus vite.
    Pertinent.
    https://www.meretmarine.com/fr/content/vers-une-acceleration-du-programme-fdi

    • vrai_chasseur dit :

      @LEONARD
      C’est exactement ça.
      Avec leur commandes mixtes occasion + neuf en Rafale et FDI, les grecs nous offrent le renouvellement accéléré de notre propre parc. Et eux-mêmes obtiennent une partie de la commande plus vite.
      Il faut y ajouter le bénéfice en interopérabilité entre les deux armées.
      Reste à gérer le délai entre le départ de l’occasion et l’arrivée du neuf en parc, vu de la France.

    • Thomas dit :

      Un des rares commentaires positifs !

      Le principal soucis depuis des décennies en France, c’est d’arriver à conserver les compétences acquises pour la fabrication d’objets technologiquement très complexes, en regard des faibles quantités publiques commandées, et du coût exorbitant de ces objets (Soum, PA…)
      Que la MN soit temporairement déshabillée pour que, si je comprends bien, nous accélérions sur la fabrication d’équipements modernes, et donc renforcions nos compétences et capacités industrielles, me semble une excellente nouvelle.
      Par exemple, dans le match Chine / USA, le principal problème des américains, c’est qu’ils n’ont plus les capacités industrielles suffisantes pour faire face à un taux d’attrition élevées de leurs unités, notamment marines.

      On ne peut que se réjouir que nous renforcions, comme faire se peut, les nôtres.

    • LEONARD dit :

      Puisqu’on sait maintenant que l’idée de départ c’est de maintenir les capacités d’étude et de production de Lorient, et que le « seuil » minimal c’est une frégate/corvette par an, sachant que le besoin exprimé de la M.N, c’est 15 Frégates de 1er rang, qu’une frégate reste en service 30 ans, soit:
      – On prévoit 15 frégates à l’export,
      – On prévoit une mise à niveau à mi-vie de l’existant (ce qui n’est pas encore systèmatique), chantier qu’on peut estimer à 50% d’une construction (hypothèse), et il faut trouver 8 exports. Ca pose juste la question de l’utilisation des capacités de soudage coque, mais ils sont polyvalents et mobiles.
      Et, si au lieu de 15, on pousse vers les 18 frégates de Prazuck, c’est encore plus simple.

      Tout celà nécessite d’optimiser des séries en cadence lente, plutôt que de se précipiter en production pour optimiser celle-ci, puis de faire le chantage à l’emploi auprès de l’Etat, quand le chantier a fini la commande.
      Ca nécessite aussi de rechercher une optimisation par effet de série incrémental, type Rafale, de type 6 FREMM F1 puis 6 FREMM F2, puis 6 FREMM F3, etc… et de ne pas refaire page blanche à chaque fois, bref, de revoir le modèle industriel de DCNS pour l’aligner sur Dassault.

    • Jag dit :

      S’il vous plait, expliquez ça aux différentes chialeuses qui polluent ce blog et qui finissent par être plus qu’agaçantes…. Non seulement ça ne comprend rien mais ça le fait savoir ouvertement….

      • Czar dit :

        mais oui, encore un succès coccoricocu on vend des armes et EN PLUS, ça ne nous coûte pas de pognon

        on voit tout de suite le fonctionnaire pour qui le pognon pousse dans les serres du trésor public.

        et après sa chiale sa mère que le budget n’est pas aligné sur ses fantaisies de joueur premium du Grand Jeu

        • Jag dit :

          Pseudo usurpé…. L’original s’est pas fait appeler César en étant ou se montrant comme une chialeuse qui ne comprend rien à rien. Désolé pour les cas désespérés remarquables comme vous et merci de vous être signalé.
          Quant à ma situation, je dois certainement plus travailler et plus payer d’ impôts que vous…. et en étant tout sauf un fonctionnaire… Encore une fois, mauvaise analyse… Quand on sait pas, on …

          • Czar dit :

            hé jag facial, c’est pas « César », c’est « Czar ». Non seulement tu es passablement borné mais dyslexique qui plus est.

            C’est pas sport de truster toutes ces qualités, laisses-en aux nécessiteux. Il y en a.

      • Dodo dit :

        Les chialeuses comptez-vous.
        Czar au rapport!

  16. Thierry dit :

    Et sinon , quand est ce qua marine française va arborer le pavillon grecque après avoir été racheté ? ils veulent pas non plus nous racheter Macron et sa bande ? c’est vrai qu’il ne vaut plus rien et n’est pas compétitif.
    La France va faire sous-traiter à la Grèce la défense de ses côtes, comme toute privatisation ça sera plus cher et moins bien. mais la France gardera une flottille de Pédalo version 4.0 pour son prestige…

    • Félix GARCIA dit :

      OSS 117 – Pédalo Canard !!!
      https://www.youtube.com/watch?v=N3oS-2vYPrc
      ^^

    • Deres dit :

      On leur sous-traite une partie de la confrontation avec la Turquie dans les faits. Leurs bases sont plus proches, cela nous décharge donc de pas mal de boulot. De ce point de vue, une armée grecque puissante est un gros atout militaire pour nous. En plus, si ils partagent les mêmes matériels et tactiques, cela simplifiera les opérations conjointes futures.

    • ArtScenik dit :

      Des commentaires… qui se passent de commentaire… Toujours le même auto-bashing… Très constructif !

  17. Matt dit :

    C’est navire aussi bon soit il dans leurs missions actuelles ne sont pas fait pour le combat de haute intensité, même brefs !!!
    Les Turcs les couleraient sans grande difficultés.

    Pas assez de missiles embarqués en défense ni attaque…
    Elles sont conçus pour occuper le terrain, calmer les ardeurs de pays plus faible militairement et chasser des trafiquants.

    Les grecques ou les concurrents vont mette le doigt dessus.

    • Brandon dit :

      Les FLF sont conçu pour encaisser les coups et ont un armement mer-mer suffisant.
      La défense aérienne est limite mais il suffit d’installer les armes pareil pour la lutte sous-marine.

      Renseignez-vous sur ces navires.

    • joe dit :

      … D’ou l’existence de Rafales et d’Exocet, Scalp et autres bricoles qui sont une menace bien plus tangible que deux frégates sous armées.
      La question d’ailleurs n’est pas de savoir qui gagnerait puisque même si militairement parlant et en termes d’unités, la Turquie serait très probablement « gagnante », cela ne serait que purement anecdotique.
      Les conflits précédents ont démontrés une chose, sans gain permanent de territoires, les gagnants ne sont pas forcement ceux de la première heure.
      Tout le monde sait que Erdo est un énorme bluffeur. Il vocifère mais de la à faire autre chose que d’emboutir un bateau ou de gesticuler dans le ciel avec quelques F16, il recule toujours face à un adversaire déterminé et pourvu d’armes modernes, mêmes en quantité anecdotique. D’où sa rage contre Macron. Ce qui en soit suffit à remplir ma journée de bonheur 😀

    • olivier 15 dit :

      quelles conneries. Les turcs n’ont que des vieilles frégates rechapées et sont capable de couler leurs propres navires ( Chypre 1974 ). Ils ne sont bons que dans les drones, point barre. Après, il manque juste une solide paire de couilles pour les responsables politiques et militaires en France, je le concède. ( illumination navire français )

      • NRJ dit :

        @olivier
        Les turques modernisent leurs navires. Et surtout, ils sont chez eux. Nous on a 3000 km à parcourir.

        Churchill avait sous-estimé les turques et lancé l’opéra des Dardanelles.

        • EBM dit :

          @NRJ je réponds à votre dernier commentaire sous:http://www.opex360.com/2021/02/08/inde-safran-anticipe-une-possible-commande-dun-second-lot-de-rafale-en-signant-un-accord-avec-hal/

          « Pour les autres, la force opérationnelle terrestre, c’est 77000 hommes pas 33000 (d’où vient ce chiffre). » Tiens on dirait que vous ne connaissez pas l’ordre de bataille de l’armée de terre. Les 77 000 recoupent l’ensemble des effectifs de la force terrestre, l’infanterie et la cavalerie comme indiqué ne recouvrent que 33 000 hommes, théoriques. Ce sont eux qui devraient tenir la première ligne. Les 44 000 autres sont le génie, l’artillerie, la logistique, les instructeurs des CFIM, le Cdt du Rens, etc.

          « J’ai simplement dit qu’il n’y avait aucune armée capable de serrer les dents pendant quelques semaines (si ce n’est le trio Russie-USA-Chine) » Je pense que vous vous méprenez totalement. Vous pouvez prendre les 15 premières armées en terme de volume elle tienne largement le coup face à nous et nous battent car nous n’avons pas de logistique, la Turquie ou l’Egypte s’en sortiraient parfaitement à l’usure.

          « les divisions Panzer allemandes n’avaient pas beaucoup d’hommes. Et pourtant elles ont conquis l’Europe.Pour maîtriser l’ennemi en rase campagne, on n’a pas besoin d’un million d’hommes.  » Regarder l’effectif de la Ost Heer le 22 juin 1941 : 3,8 millions d’homme. Dans l’absolu vous n’auriez pas toujours tort mais là l’exemple est vraiment mal choisis car les Divisions Panzer n’ont rien fait seule c’est une contre vérité que de prétendre le contraire.

          « C’est plutôt pour le combat urbain qu’il y a un besoin, mais si on bloque les mouvements de l’ennemi, ça laisse le temps d’entraîner de nouvelles recrues qui, elles, feront le combat urbain. Pas la peine d’envoyer immédiatement l’élite de l’armée. » Aucun ennemi ne combattrait qu’en ville en nous laissant des mois pour créer une armée.

          « Il faut adapter le budget a nos besoins, tout bêtement. » C’est ce que je demande.

          « Un exemple de ce que peut faire notre armée : déployer 4000 hommes en quelque jours à 4000 km du territoire national. C’est quelque chose que peu de pays savent faire. » Effectivement mais pour une raison simple: la capacité de déploiement à l’extérieur n’est un critère de performance que pour des armées expéditionnaires. Si vous n’avez pas d’armées sur ce modèle par définition vous ne vous préoccupez pas de vos capacités de projection. Ensuite que peuvent faire 4000 hommes légèrement équipés face à un adversaire sérieux, rien.

          « Ce classement montre qu’on a une des meilleures armées. » Sur le plan de la compétence oui, mais sur le plan de la capacité à faire des guerres non.

          « Et alors ? Si notre ennemi de demain ne peut se projeter pour nous attaquer alors que nous le pouvons, c’est un avantage colossal. » Si nous l’attaquons avec ce que nous pouvons projetter au maximum en théorie pour une guerre, soit 15 000 hommes, il ne risque pas grand chose s’il a une armée sérieuse même moins moderne.

          « Sur la première guerre mondiale, vous n’avez pas compris. Je montrais que la guerre est de la politique. » D’accord mais vous disiez que le budget « Donc on a adapté la politique et notre budget militaire à cet ennemi moins puissant ». Ce qui n’est pas le cas le budget a explosé car nous n’étions pas sur de pouvoir compter vraiment sur la Russie et les Anglais. Jusqu’au bout en juillet 1914 nous avons eu ce doute, si nous avions une telle armée en 1914 c’est pour ça. La loi des 3 ans en 1913 découle de ça.

          « Par contre face à la menace islamiste -que l’on peut contrer avec nos capacités-, on adapte notre armée (son budget et ses capacités) pour aller chercher l’ennemi au fond du désert. » Justement pas nous avons juste stabilisé nos effectifs au plus bas alors que la contre insurection demande au contraire beaucoup d’effectifs.

          « Petite question : qu’elle serait le modèle d’armée selon vous qui permettrait de ne pas être impotente ? Il faudrait combien ? 1 million d’hommes projetables ? Et pour faire face à qui sinon ? (Vous comprendrez que la France ne pourra pas aller envahir la Chine). » Tout dépend du modèle d’armée déjà, nous n’avons pas nécessairement à avoir une armée expéditionaire avec des forces projetables loins si notre stratégie est purement défensive. Du moment que nous faison l’inverse d’actuellement c’est à dire que nous adaptons nos moyens à nos fins tout me va, le débat est ouvert. Personnelement je dirais que le bon alliage serait pour une stratégie expéditionnaire:
          – l’armée de terre prévue en 1995 modernisée, professionnalisée au 2/3 +1/3 de réservistes sur le modèle US ou anglais. Soit 150 000 pro tout compris et 75 000 réservistes largement composés d’anciens pros.
          – La Marine telle que prévue en 2007 en volume mais avec des porte hélicoptères d’assaut.
          – L’armée de l’aire actuelle avec une centaine d’avions de combat en plus et beaucoup plus d’avions de transport.

          Mais si nous devenons un pays neutre notre armée actuelle est tout à fait adaptée.

        • vno dit :

          Churchill et ses amiraux avaient surtout totalement négligé l’artillerie lourde côtière lorsqu’elle tire en tir tendu sur des bâtiments fussent t’il des dreadnought en ligne de file qui défilent à vitesse et distance constante dans un viseur. Les amiraux Français commandaient une flotte pratiquement inapte au combat.

    • Deres dit :

      Les FLF modernisés ne sont pas des frégates multirôles mais des frégates anti-sous marines côtières. Il faudrait un sonar remorqué pour faire de l’ASM au large. Cela répond à un besoin en France pour la défense de Brest et en Grèce pour la mer Egée. Les deux zones sont sous couverts de la défense aérienne nationale donc pas besoin de défense anti-aérienne poussée, juste de l’auto-défense. Il faut aussi savoir se contenter de ce que l’on a besoin, pas de faire dans le clinquant.

      • Moogli dit :

        Ouais mais bon, sans torpille ou hélicoptère spécialisé ASM, le sonar actif n’est pas hyper destructeur.

        Lâcher 2 FLF à la Grèce pour jouer les watchdog, est interessant pour la Grèce et la France.

        Pour la lutte ASM dédiée ici, quelles sont les caractéristiques des hélicoptères à bord des FLF dans le Golfe de Gascogne ?

        Je ne sais pas.

  18. Plusdepognon dit :

    HAHAHA !!!

    Pour ceux qui ne lisent pas l’anglais, je la fais courte: aux USA, les livraisons des futures unités de la classe Freedom sont SUSPENDUES jusqu’à nouvel ordre.

    En gros : énorme problème de conception sur la classe FREEDOM avec des casses à répétition de la propulsion.

    Donc une boîte de vitesse pourrie et Lockheed Martin jugé responsable par la US Navy, qui le somme de trouver une solution et de réparer. Et aux frais de l’industriel bien entendu…

    Pour ceux pour qui lire en américain n’est pas un problème, la source est ici :
    https://www.defensenews.com/breaking-news/2021/01/19/the-us-navy-halts-deliveries-of-freedom-class-littoral-combat-ship/

    Donc la Grèce devrait sérieusement y réfléchir.

    • twouan dit :

      Elle est moche la freedom, mais l indépendance a vraiment la classe.

      Je ne sais pas si c’est efficace mais franchement c est un beau bâtiment. Dommage que l ajout des nsm soit si disgracieux.

    • patex dit :

      Merci pour l’info.
      On apprend dans l’article que la transmission du navire, qui est a l’origine de nombreuses péripéties, est fournie par l’entreprise allemande RENK AG.
      Décidément, la technologie allemande semble poser bien des problèmes…
      C’est un argument de plus pour la solution française.

      • Michel dit :

        Comme LM va prendre les frais à son compte versus « vice caché » LM va passer l’ardoise à Renk AG et/ou peut être Fincantieri car nous ne savons pas comment les contrats sont ficelés …..
        Est-ce que Fincantieri n’a pas anticipé cette ardoise ? ce qui a entrainé le refus de reprendre les Chantiers de l’Atlantique du fait de l’estimation financière des pénalités qu’il aura à payer…. enfin on s’éloigne du sujet toujours est il que la situation économique de Renk AG va être mal dans les prochains mois ….10 bâtiments touchés par ce défaut en service….sans compter 2 en fabrication …..et une en commande

    • Félix GARCIA dit :

      Sacré « Lockheed-Martine ».

    • E-Faystos dit :

      @ Plusdepognon
      Mais elle y a réfléchi.
      C’est juste que dire non aux US n’est pas une option, surtout quand on est dans une union ou la majorité des gouvernements tire son épingle du jeu en plantant les voisin, poussant centimètres par centimètres une logique d’abandon, ou les charges sont réparties et les gains capitalisés.
      .
      Alors les Grecs ont dit oui, avant Je les spécialistes, que dis-je… Des « experts » ne déclenchent un « shitstorm » sur la proposition via les réseaux sociaux.
      .
      En France, on clashe sur la rixe entre deux rappeurs, et les Grecs, sur leur défense.
      Et eux ont réussi à se faire entendre.
      https://www.meta-defense.fr/2020/12/17/naval-group-et-la-belharra-reviennent-dans-la-course-en-grece/

  19. Jack Bauer dit :

    Au moins on ne va pas se le faire piquer ce marché. A moins que se ne soit un pot de vin pour en decrocher d’autre(s)

  20. Oussama Soullez dit :

    Pour resumer on leur prete des thunes alors qu’ils ne sont pas solvables apres que goldmansachs (banque US) leur a fait faire faillite pour qu’ils achetent des armes au USA …
    Et personne ne fait pression sur les grecs et polonais pour les obliger d’acheter europeen

  21. Bob dit :

    On va donc voir des ex La Fayette FR devenues GR faire face à des ex A69 FR devenues TR. Amusant !

  22. John dit :

    Il me semblait bien que cette proposition devait arriver. Avec des offres pour des navires plus anciens, et moins discrets, et la mise en retraite de ces navires français, c’est une transaction gagnant-gagnant !
    Le problème c’est que la Grèce cherche des navires ayant des capacités supérieures à cette frégate.
    Une vraie capacité anti-sous-marine est nécessaire avec les futurs sous-marins turques. Une vraie capacité anti-aérienne est nécessaire vu la proximité de la Turquie et la capacité de ravitaillement en vol. Et à ça, il faut ajouter que les capacités de surface s’améliorent très vite:
    – porte-hélicoptère / navire pour mission d’assaut amphibie dérivé du Juan Carlos en construction. La Turquie développe en parallèle des Bâtiment de débarquement de chars, des LCM (pour le débarquement de véhicules, matériel et personnel) et une version aéroglisseur
    – nouvelles frégates classe Istanbul (3’000 t), plutôt une corvette lourde, avec des capacités dans tous les domaines, mais à relativement courte portée
    – 2 frégates TF-2000 anti-aérien (7’000 t) avec des compétences « multi-missions » et un armement potentiellement important.
    – 6 Type 214 (sous-marins de dernière génération de TK).
    A ça s’ajoutent la modernisation de sous.marins en service, de frégates, et l’achat de navires de ravitaillement, pétroliers, etc….
    Bref, la Grèce aurait besoin de plus, et plus puissant en parallèle.

  23. Grilpain dit :

    Beaucoup de cris d’orfraies. De toute manière il n’y a aucun projet sérieux d’usage par la Royale des 2 FLF restant sur le carreaux, autant les céder aux Grecs…

  24. RomainC dit :

    Je crois rêver quand je vois toutes les pleureuses qui se plaignent. Pour rappel ça a été démontré que la vente de rafale d’occasion, en plus de permettre d’avoir des cellules toutes neuves, permet même de gagner de l’argent au final.
    Et pour ceux qui ne savent pas lire (ou ne veulent pas) il semble que l’on parle des 2 FLF qui n’étaient pas prévu de moderniser, et donc qu’on auraient de toute manière pas gardé dans notre portefeuille en 2030.

    • dolgan dit :

      oui. la seule possibilité pour la France de céder 2FLF, c’est de le faire lors de leur sortie prévue de nos effectif.

      pour les grecs, ça ferait 2fdi neuves Fr et deux FLF d’occase (avec 5 à 10 ans de potentiel) dans 3 ou 4 ans. Et les deux FDI construites en grece dans 6 ans environ (ordre de temps donné par un officiel grec il y a quelques mois)

      Et comme l’upgrade des FLF se fait lors d’arrêt techniques programmés, il est pas impossible qu’on se retrouve 1 ou 2 ans avec deux FLF upgradées de plus.

  25. caiusbonus dit :

    Il ne faut pas avoir une vision uniquement financière de ces tractations où ne gagne pas forcément du fric. Une vision stratégique nous rappelle opportunément que la Grèce est en prise directe avec la Turquie belliqueuse et qu’il n’est donc pas forcément idiot de faire des concessions.
    Une sorte d’investissement…

  26. Fredforce10 dit :

    La France a des atouts ZÉE immense industries de défense énergie nucléaire etc mais elle a des faiblesses: politisation brouillonne d’un peuple hétérogène, « fracture sociale » « communautarisme » les qualificatifs changent mais le problème reste. Les réseaux sociaux en sont la preuve quotidienne. Notre marine n’est pas assez puissante pour défendre la ZEE et notre peuple n’est pas uni si une puissance s’en prend à un département d outre mer tout le monde s’en fou (c’est vrai qu’en ce moment on est plus dans un conflit type Malouines, le président des Comores envoie chaque jour plusieurs bateaux de migrants à Mayotte, pas besoin d’armée pour envahir un pays) idem en Grèce

  27. Gremlins dit :

    Tous ça est très bien, mais uniquement si on accélère et augmente la production ne nos futures navires de guerre.
    J’ai souvenir de cet article sur ce même site : « Un coup de force contre un territoire français d’outre-Mer n’est plus exclu par la Marine nationale ».
    Dans le contexte actuel vendre du matériel des forces, à jour, aux alliés doit aller de paire avec une remonté en puissance des nos propres forces (personnel et matériel).

  28. MAS 36 dit :

    Pour faire court la France s’implique matériellement pour contrer la Turquie. Nous sommes là dans la réactivité , comme au sahel, et bien seul, merci l’Europe.

  29. ArtScenik dit :

    Des commentaires… qui se passent de commentaire… Toujours le même auto-bashing… Très constructif !

    • Dodo dit :

      certaines personnes ne veulent pas voir le positif, ils ont besoin de ne voir que des problèmes et imaginer un avenir sombre.
      Tous ceux qui ne sont pas avec eux sont des cons qu’ils cherchent à mépriser pour se donner bonne conscience et se conforter dans leur vie aigrie

  30. Carin dit :

    C’est plutôt un bon deal..
    les grecs avaient un gros problème sur le prix d’intégration des silver A70 sur les FDI… le patron de la MN s’est déclaré très intéressé par cette intégration..( il est donc prêt à partager le prix avec la Grèce)… ensuite les grecs se sont vu proposer des bateaux américains bien moins chers… les politiques grecs (comme tous les autres), ont sautés au plafond de joie… avant que les milis grecs ne les briefent sur les mauvais bateaux que les ricains cherchaient à leurs refourguer à vil prix cette, mais assortis à l’achat de F35 ( autre tas de boue americain). Donc les grecs reviennent naturellement vers nous, et c’est une très bonne chose. Quand aux FLF, elles ne sont pas très bonnes en combat de visu.. mais grâce à leur furtivité, et si on les équipent de missiles mer/mer performant, additionné à la revalorisation de leurs capteurs… elles pourraient aligner un bateau ennemis à une distance ou l’adversaire n’aurait sur son écran qu’une barque sans importance… et là, c’est plus du tout le même jambon.

  31. baron dit :

    Les grecques ne veulent pas attendre pour réarmer leur première ligne et la construction d’un bateau nécessite un certain temps, d’où la formule adoptée qui bien que critiquable , car elle peut affaiblir nos propres forces, répond assez bien aux impératifs du moment.

    • dolgan dit :

      Rien n’est adopté. Encore moins que ça se ferait via affaiblissement de nos forces. Tout est dans le calendrier de livraison des FLF. Calendrier qui se calerait sans doute sur l’entrée en service de leurs remplaçants.

  32. Loïc dit :

    Pourquoi les Grecs achèteraient des frégates sous armées?

    • E-Faystos dit :

      Parce que cédées d’occasion, et donc pour le tiers du prix.
      Que quand un client prends des armes.en France, il gagne le.pmei. Emploi si il coche la case : peut cibler des islamistes radicaux.
      RT Erdogan est dans ce cas une cible éligible.

  33. Vinz dit :

    Si on leur refourgue 2 FLF qui n’avaient pas d’avenir dans la MN, coup double : on augmente la série des FLF modernisées, donc plus de boulot pour les fournisseurs, et sans doute une facture à l’unité qui baisse.

    A noter que d’après ces sources grecques,Thales serait chargée la modernisation des Meko (qui a déjà travaillé sur des Meko – ex MEKO A-200SAN) – probablement fournisseur du système de gestion des combats + radar

    Donc franchement, si ces infos sont avérées, champagne et pis c’est tout, surtout si c’est la BCE (donc surtout l’Allemagne) qui paye.

  34. Macharius dit :

    L acronyme RMV vous dit qqch ? Refonte a mie-vie pour ceux qui l ignorent. En clair, les FLF modernisées actuellement tiendront largement jusqu en 2035, même en tirant la langue sur la fin pour le Lafayette (premier de série en 1996), il suffit de voir comment on arrive à faire tenir dans le temps nos vieux bateaux gris : AVISOS, FAA/FASM, même le Rubis approche des 40 ans. Et le programme RMV actuel peut très bien être renouvelé pour les 2 FLF restantes dans les 5 prochaines années. Le Courbet sortira de modernisation cette année, si les essais de modernisation donnent satisfaction, on peut très bien envisager de troquer 2 des premières FLF modernisées aux Grecs pour plus de 10 ans, le temps de construire 4 Belhara pour eux. Idem, il me semble que pour la France le besoin initial était de monter à une dizaine de FDI, donc 2 FLF « données » aux Grecs pour 4 Belhara et 7 ou 8 pour la France, j’y vois du gagnant/gagnant.

  35. Plusdepognon dit :

    Selon le site « le fauteuil de Colbert » des discussions à propos des frégates de la classe La Fayette ont bien eu lieu… mais avec l’Indonésie :
    https://lefauteuildecolbert.blogspot.com/2021/02/tentara-nasional-indonesia-angkatan.html

    • vrai_chasseur dit :

      @plusdepognon
      Prabowo Subianto, actuel ministre de la défense indonésien – ancien général, passé par l’académie militaire de Magelang
      (dont le nom sonne curieusement français en indonésien : « Akademi Militer ») qui a formé l’élite du pouvoir indonésien. Ancien officier des Kopassus, les forces spéciales indonésiennes. Candidat à la présidence de l’Indonésie à la tête de son parti le Gerindra.
      Très francophile. Homme à suivre de près.

  36. Bobo dit :

    Les soldes continuent, ils ne veulent pas des sous-marins, un porte avion, des hélicoptères ou des fusées non plus ?