Le groupe français SOFRAME propose le projet « MOSAIC » pour remplacer les Véhicules blindés légers

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

64 contributions

  1. Muse dit :

    Il faut cesser de parler d’écologie quand on parle d’armée !!!
    C’est une dérive idiote car elle n’a aucun sens. En effet, vous semblez ignorer la quantité de poudre, d’explosifs qui sont consommés sur le champ de bataille. Et je passe sur la marine et l’armée de l’air…
    Bref, plus de couple en instantané, pourquoi pas, quoique l’intérêt est à peine justifiable…

    • 에르메스 dit :

      « dérivée et militarisée des technologies que Lohr utilise pour les moyens de transports publics à faible émission de CO2″
       » les composants d’une hybridation électrique complète qui donnera au véhicule la capacité de rouler en silence pour des missions de reconnaissance furtive. »
      .
      C’est marqué où que l’objectif est de rendre l’armée écologique ?

    • Fred dit :

      @ Muse

      Et pourquoi l’armé n’apporterait pas sa petite pierre à l’édifice écologique ?
      Cela aurait un sens de vidanger un VBL dans une rivière ?
      Le réchauffement climatique/sécheresse augmente les problèmes au Sahel.

      • Gradlon dit :

        L’armée,à travers son domaine domanial et notamment ses grands camps ,participe déjà beaucoup à la protection de l’environnement
        Les zones citées étant par nature peu fréquentées et à accès restreint la faune et la flore sauvage se sont développées et sont protégées
        D’ailleurs de nombreux partenariats avec des associations écologiques ont été noués

        • Fred dit :

          @ Gradlon

          Oui, tout à fait. Et très efficacement pour ce que j’en connais, grâce aux habitudes et pratiques militaires : stratégie, tactique, vison globale, Retex, passion …

          • tschok dit :

            Non.

            Vu tous les produits qu’il manipule, un soldat ne peut pas faire autrement qu’être un pollueur.

            Mais, comparé à un touriste, il est possible qu’il puisse se prendre pour un écolo à la condition d’appliquer avec la discipline d’un bénédictin la méthode Coué. Et, dans la stricte observance du régime monacal d’un moine trappiste, il peut faire illusion, sous les trois conditions de l’ordre:
            – demeurer essentiellement contemplatif,
            – fermer sa gueule,
            – boire une bière.

            A ses trois conditions-là, oui, un soldat peut éventuellement se faire passer pour un écolo, du moment que personne n’y regarde de trop près.

      • en passant dit :

        l’armée de terre concomme 5,5% de la consommation totale des armées(AA50%, MN 25%)…et on va faire de la baisse de conso sur le vehicle de l’avant? ( source bilan du SEA)
        sur les camions logistique ca pourrait s’entendre mais sur un vehicule de premiere ligne….

    • Ysgawin dit :

      Qui a parlé d’écologie ?
      Ici, l’intérêt de l’hybridation est ailleurs.
      Ca permet de se déplacer silencieusement (avantage tactique évident) et de consommer moins de carburant (donc économies budgétaires et augmentation de l’autonomie avec un réservoir de même taille), deux éléments intéressants pour une armée.
      Même si un petit point « écolo » fait toujours bien vis-à-vis de l’opinion publique et de l’image de marque

      • Raspoutine dit :

        L’autre aspect à ne pas négliger, c’est qu’installer une « machine électrique » fournissant un surcroît de couple, une capacité à évoluer silencieusement, et de la puissance pour les (tjs + nombreux) systèmes de bord prend du sens si elle est dérivée de modèles utilisables en milieu civil … c’est bien là l’objectoif de tout industriel. Permettant de rentabiliser le développement et -si l’on y a pris garde- d’en faire baisser le coût unitaire pour l’acheteur.
        Ensuite, effectivement on peut se poser la question du coût de ces véhicules et de leur capacité à être maintenus dans des environnements dégradés et difficiles ‘(désert, montagne)… la priorité étant peut-être d’avoir des véhicules robustes (intérêt des nouveaux matériaux et concept de p^rotection), endurants, évolutifs.

      • EchoDelta dit :

        Hybride neveu pas dire consommer moins de carburant… L’avantage tactique est intéressant, mais la contrepartie est très lourde : complexité et donc fragilité potentielle, MCO beaucoup plus couteuse, Beaucoup de masse inutile, etc.

    • Bomber X dit :

      Oui et non, il ne faut pas effectivement se focaliser systématiquement sur l’empreinte carbone mais d’un autre côté il faut raisonner avec son temps et anticiper les motorisations de demain pour ne pas enfermer les industriels actuel sur une voie de garage au risque de les voir disparaitre. D’autre part la vie d’un parc de véhicules militaires ne se résume pas à son emploi de temps de guerre.

    • John dit :

      Les VBL actuellement sont les véhicules qui notamment travaillent en éclairage des chars de combat. Il est utilisé en missions de renseignement, en missions anti char, permettant la mise en oeuvre de l’AMX-10 RC.
      Il est aussi utilisé par l’infanterie.
      Et le site OPEX 360, en janvier 2021 expliquait cela:
      « Sur la fiche de présentation de ce VBAE tel qu’il est imaginé par la DGA et l’armée de Terre, on lit qu’il s’agira d’un « petit véhicule spécialisé très mobile, furtif et protégé », doté de « capacités d’acquisition et d’agression qui contribue[ro]nt au combat collaboratif SCORPION », de « capacités d’autodéfense et d’un « kit de surpotection ».  »
      La furtivité au sol siginifie?
      – furtivité thermique
      – furtivité acoustique
      – furtivité radar
      Comme pour l’aviation et la marine, lorsqu’on mentionne la furtivité, c’est parce que le véhicule a été conçu avec certaines considérations furtives. Et avec la qualité des capteurs et leur multiplication sur bcp de véhicules militaires en combat de haute densité, prendre en compte la furtivité est une obligation.
      Quelques exemples?
      – Boxer 8×8 allemand, qui est conçu avec des considération dans les 3 domaines. Il s’agit toutefois de furtivité passive. Il y a un espace entre le blindage primaire et adaptatif permettant de réduire la signature thermique.
      – Challenger 2, tank britannique, formes du châssis et de la tourelle redessinés pour réduire sa section radar.
      – L’AMX-30 avait fait l’objet d’un prototype furtif par GIAT.
      https://www.reddit.com/r/TankPorn/comments/cvlsc7/french_amx_30_dfc_demonstrateur_furtif_chenill%C3%A9/
      Il a pour sûre une forme réduisant sa signature radar. Pour les matériaux, la question est probablement de savoir si il est possible d’allier ceux-ci de manière à réduire la signature thermique, radar, sonore tout en étant blindé.
      – il existe aussi la furtivité active. BAE a développé un matériau permettant de modifier la signature radar du véhicule. Il s’agit d’un système de tuiles, il peut ainsi ressembler à une voiture. ou se confondre avec l’arrière plan.
      https://www.youtube.com/watch?v=wlLqdFsMnCE
      Bref, tout ça pour dire que la propulsion électrique, hybride rechargeable ou purement électrique offre des avantages dans le domaine de la furtivité, avec une réduction majeure de la chaleur qu’émet le moteur.
      Et si on s’attarde à la propulsion électrique, elle a d’autres avantages qui seraient géniaux en mission:
      – un moteur à explosion a environ 2’000 pièces mécaniques (« qui bougent »), seules 20 pour un moteur électrique. Il est donc plus fiable. Et ses réparations sont plus rapides, moins chères, et moins complexes.
      – avec les armées lasers qui risquent d’arriver, le besoin en électricité qui augmente pour alimenter les capteurs et systèmes de communication et de visualisation en réseau, le besoin en électricité va augmenter. A force, la question devrait se poser entre véhicule électrique, hybride rechargeable, ou simplement moteur à combustion.

      La propulsion 100% électrique n’est pas pour demain. Mais elle a un potentiel certain pour les armées. Quels sont les sujets devant s’améliorer avant cette étape?
      – La sécurité. Les batteries peuvent être dangereuses en cas d’accident. Or un véhicule militaire est conçu pour protéger ses occupants de situations extrêmes. Est-ce que cela ajouterait un risque?
      Il y a le risque d’incendie d’une batterie Lithium Ion et le risque d’électrocution en cas d’accident.
      De nouveaux types de batterie sont en cours de développement.
      – l’autonomie et la vitesse de chargement. Un tel véhicule doit être capable de poursuivre son trajet sans pause trop longue pour le chargement. Et il y a la problématique de ne pas pouvoir emporter des bidons d’électricité dans son véhicule.
      – Se pose donc la question de la logistique et de la source d’énergie à transformer en électricité.
      Les « mini » réacteurs nucléaires sont évidemment considérés, sinon le pétrole. Pour les bases fixes, le renouvelable est idéal.
      Dans les questions qui ne se posent pas / plus…
      – La durabilité d’une batterie de voiture. Si on prend le plus avancé dans le secteur Tesla, on voit qu’après plus de 200-250’000 km, seuls 9% de capacité ont été perdus.
      – Leur capacité augmente (densité énergétique), soit une batterie de taille similaire qui contient plus de kWh.
      – Leur prix est en baisse et va continuer ainsi grâce à l’électrique civil.

      Bref, nouvelles technologies = nouvelles capacités, avec avantages potentiels. Des flottes mixtes, certains types de véhicules pour certaines missions spécifiques, les force spéciales, etc….
      Il ne faut pas faire l’hypothèse que le point de vue civil s’impose au militaire et se transpose de cette manière.
      Dans le civil, une grande question est en effet l’écologie. Dans le militaire, cette question se pose, mais intelligemment.
      C’est-à-dire:
      – bases fixes en France avec des capacités énergétiques et / ou électriques renouvelables
      – baisse de la consommation de moteur permettant d’augmenter la distance franchissable sur 1 plein, et réduit les besoins du pétrole en mission, tâche extrêmement complexe.

  2. Bobo dit :

    – « Propulsion électrique » : POUR.
    – « Ce véhicule blindé est conçu en vue du retour aux engagements symétriques de type haute intensité. » : Je ne crois plus qu’un conflit de haute densité soit encore possible, tout se règle depuis les airs maintenant ! La guerre à l’ancienne c’est fini ! !
    – « Ce projet pourrait être conduit dans le cadre d’une coopération européenne et bénéficier ainsi d’un financement du Fonds européen de défense [FEDef]. » : Projet Européen ??? Aîe j’ai mal à mon SCAF !

    • felipe dit :

      ah bon… le kosovo en 1999, le mali aujourdh’ui, le haut karabagh en octobre dernier, l’ukraine à la fin 2014, la syrie en 2016, etc.
      le dernier qui a pensé cela s’appelait donald rumsfeld et la RMA . il croyait au champ de bataille transparent et au triptique FS/drones/avions. 50 jours de guerre (avec trois divisions déployées quand même et 500 semaines d’emmerde… ensuite)
      au haut karabagh, aucun vecteur piloté au dessus de la zone des combats (menace SA trop prégnante)
      tous les conflits commencent par un phase aérienne mais ne trouvent une issue que par l’engagement des troupes au sol
      vous pensez que la chine va reprendre taiwan sans débarquer ?

      • Bobo dit :

        Mali, Haut Karabagh, Ukraine, conflits de haute intensité ? En à peine quelques mois (moins de 1 an)et tout était terminé, figé !
        Quand à la Chine, tout se ferait pas une invasion parachutée décisive, suivie d’une deuxième vague d’assaut maritime pour consolider la place ! En 1 semaines tout devrait être joué, vu la disproportion des forces ! !

        • Albatros24 dit :

          La Chine ne dispose que de 3 millions de soldats plus expérimentés à réprimer des civils qu à ce battre contre des unités conventionnelles.
          Ils n’ont pas assez d’avions qui se feraient moucher avec leurs paras (je ne parle même pas de leurs chasseurs juste en grand nombre) et leur flotte même nombreuse se ferait couler avant de débarquer aucun marsouin.
          Le danger c’est la Russie avec ses divisions parachutistes ses régiments de forces spéciales et surtout ses divisions blindées, son artillerie colossale de longue portée et sa puissance de saturation électromagnétique. Là est le vrai danger la vraie menace. D’autant plus qu’en 3 ou 4 jours ils seraient en Alsace avec leurs avant gardes et leurs divisions de paras…à condition de vaincre les polonais puis les allemands et les 34 000 soldats étatsuniens (et surtout l’aviation US : ça c’est beaucoup plus dur à faire).
          La Chine c’est trop loin et ce pays est incapable de déplacer sur de longues distances intercontinentales des corps d’armées ou même des divisions nécessaires à une invasion de l’Europe (il lui faudrait le triple de soldats pour cela sans doute et beaucoup plus d’avions, notamment de vrais avions de combat). On les verrait venir. L’Europe c’est plus de 2 millions de soldats professionnels en tout..dont certains sont très expérimentés (France et Royaume Uni) avec une aviation et des missiles, sans compter les frégates et sous marins.

        • Ytreza dit :

          La courte durée d’un conflit ne lui empêche pas d’être de haute intensité, dans le HK le conflit qui n’as duré qu’un mois et 14 jours à fait aux moins 6800 morts, tous les vecteurs des 2 armées ont été employés, c’est bien un conflit de haute intensité.

          Quant à Taiwan c’est un île très bien défendue et qui s’attend à cette invasion, je ne les sous-estimerais pas

          Et pour revenir sur la guerre se réglant par les airs je tiens à rappeler que durant la guerre du Golfe la campagne aérienne n’as causé que 20% d’attrition dans les force Irakiennes, et ce même avec une domination du ciel totale sur un territoire désertique au champ de vision casi-parfait.

      • John dit :

        Le Kosovo n’a pas vu le moindre affrontement des forces françaises avec le moindre armement lourd.
        Si vous disiez la Bosnie, alors là oui, les forces serbes ont fait la guerre aux forces françaises.
        Mais au Kosovo, les forces de l’OTAN sont entrées dans le pays alors que les forces serbes se retiraient. Il y a eu quelques affrontements, mais pas de très grande ampleur. Et même lors des campagnes aériennes, il n’y avait pas tant de répondant en face (normal face à tous ces pays de l’OTAN).
        Et si on enlève la France de l’équation, les Albanais ont lancé un conflit de guérilla pour faire face aux règles d’Apartheid mises en place par le régime Milosevic. Ils étaient armés principalement de 7,62 ou 5,56. A ça s’ajoutent quelques mitrailleuses lourdes, des roquettes, des missiles anti-char, et de lance-mines. C’est tout du matériel qu’ils pouvaient « importer » facilement. De l’équipement plus lourd aurait attiré trop d’attention.
        De fait, ce n’était pas un conflit de très haute intensité.

        Quant à votre exemple de Donald Rumsfeld, je pense que vous pensez à l’Irak. L’Irak était une guerre de haute intensité lors de l’invasion. Mais par la suite, c’était un conflit entre envahisseur et terroristes. Ca n’entre pas dans cette catégorie.

        Toutefois, je suis d’accord sur le fait que balayer le passé en supposant que les conflits symétriques n’existeront plus est simpliste et ne correspond pas à l’Histoire de l’humanité. Par contre, il faut noter que pour la France, étant une puissance nucléaire, à priori rien ne laisse penser qu’un tel conflit puisse avoir lieu en France. Ainsi les conflits symétriques auraient lieu soit pour attaquer un pays, ou pour défendre un allié, ou empêcher un génocide, etc… Dans tous ces cas de figure, la France ne sera pas seule.

    • Albatros24 dit :

      Si la guerre à l’ancienne est une guerre conventionnelle : qu’en savez vous qu elle est terminée ?
      Pas d’accord du tout Bobo
      Ne reprenez pas le jugement à l’emporte pièce de vos congénères parisiens ! … 🙂
      La guerre est utilisée partout même à l’Est de l’Europe ou dans le Sud et l’Est de la Méditerranée, elle est à notre porte
      Le jour où nous ne donnerons pas l’impression d’avoir une véritable Armée et la volonté de ne pas utiliser nos armes stratégiques : nous serons envahis comme proie riche mais faible. C’est le sort de beaucoup de voisins (avec pétrole ou pas) de la Russie.
      Face à la Russie ou la Chine, face à des invasions migratoires qui pourraient être massives, il vaut mieux être très bien armés pour faire valoir ses droits. Même le Vatican a des soldats.

  3. bruno dit :

    la cabine avancée par rapport au train roulant !je suis curieux de voir comment ça réagit avec un ied . trés intéressent la photo

    • Fred dit :

      @ bruno

      Ils ont bien décollé les roues du châssis, et même prévu des gouttières d’évacuation du souffle au-dessus de celles-ci.
      Bel effort, pas con.

    • John dit :

      Ce n’est même pas un prototype. C’est une illustration d’une idée parmi d’autres probablement.
      Mais en soi, ce n’est pas une conception si neuve. Les camions militaires ont ce genre de conception.
      Le Patria Pasi est un peu dans cette configuration. Elle est moins prononcée, mais c’est pas loin. Et je pense que justement, l’angle à l’avant permet à l’énergie de se dissiper vers l’extérieur. Sous le véhicule, même avec un châssis en V, les roues retiennent une partie de cette énergie, etc…
      Donc cette conception me semble idéale pour la protection du conducteur. Mais ça n’est qu’une impression.

  4. Harambe dit :

    C’est quoi l’intérêt des grandes baies vitrées comme ça de nos jours…

    • PK dit :

      Voir ce qui se passe dehors ? On n’a jamais fait mieux depuis…

    • Yoyolegigolo dit :

      Ben accessoirement avoir une meilleure visibilité et vision panoramique pour le pilote ?

    • Fred dit :

      @ Harambe

      S’insérer sans risque dans la circulation routière … Et avoir une meilleure vision de la situation ;o)

  5. Tiris dit :

    Et le VBAE devra être aérolargable d’A400M comme son prédécesseur! Ainsi on peut insérer son équipage et le Vhl sur les arrières ou les flancs d’un adversaire en combat haute intensité pour du Rens ou autre avec le combat collaboratif plusieurs de ces capteurs avec capacité d’agression bien positionnés peuvent utilement lever le brouillard de la guerre et mener des actions de harcèlement…

    • Ysgawin dit :

      Je préfèrerais aérolargable d’un C130. N’oublions pas que ces bonnes vieilles machines constituent quasiment la moitié (en nombre) de nos capacités de projection.
      Et même si on doit en changer une bonne partie dans les années à venir, ce sera pour des appareils à peine plus gros.

      • John dit :

        Aujourd’hui, les avions de transport dans les forces françaises
        – 27 x CN-235
        – 11 x C-160
        – 14 x C-130H
        – 4 x C-130J
        – 17 A400M + 33 en commande
        Le C-130 transport des Stryker 8×8, des camions M1078 A1R, etc…
        Hauteur max sauf erreur 9 ft (2.73 m). Pour la largeur, je doute qu’il soit plus large qu’un 8×8 ou un camion. Quoi qu’il en soit, il a 10 ft (3.05 m).
        C’est une évidence qu’il aura cette capacité, simplement pour pouvoir augmenter les chances d’export. Il y a tellement d’utilisateurs de C-130. Seuls ce type de blindés pourraient y être transportés. Et idéalement, il en faudrait que 2 puissent être transportés.

        Mais du point de vue de l’armée française, 25 A400M seront en service en 2025.
        Fin de la rénovation de 14 C-130H en 2025. Remplacement prévu dans les années 2030.
        Pour le VBAE, entrée en service dès 2025 au plus tôt.
        Si une intervention urgente est nécessaire, les A400M transporteront les VBCI, VBMR, EBRC. Les VBAE seront donc transportés par C-130 donc oui, ils sont une contrainte à prendre en compte (et probablement prise en compte.
        Les véhicules OTAN ont des classes de gabarits en général pour justement permettre que les véhicules puissent entrer dans les avions, bateaux de débarquement, trains, etc…

  6. philbeau dit :

    Qui connaissait la société SOFRAME ici ?

    https://www.soframe.com/

    • arnaud dit :

      Moi. Je travaille avec eux sur des véhicules spéciaux et je ne peux que me louer de leur professionnalisme, de leur sérieux et de leur investissement. Cela me change des tocards qui ont grugé pendant des années…

      • philbeau dit :

        Merci de votre témoignage 🙂 . ça fait du bien de faire connaître de belles entreprises dont on ne parle pas dans les médias .

        • arnaud dit :

          Je le fais d’autant plus volontiers que cette société est méconnue et qu’elle a réussi à nous sortir d’une situation désastreuse provoquée par un concurrent. La qualité de ses équipes, leur ingéniosité a permis de trouver à moindre frais une solution technique robuste.
          Je regrette qu’elle ne soit pas plus reconnue !!!

        • igor340 dit :

          j’ajoute que SOFRAME fabrique et vend pas mal à l’ONU des véhicules très adaptés à l’emploi par des forces ayant une ressource humaine technique limitée… ça donne des véhicules rustiques et très résistants génériquement…

    • John dit :

      Quand bcp pleuraient quant au choix d’Iveco pour l’armée de terre (PPT, PPLOG), il suffisait de quelques recherches pour voir que:
      – Moteur produit en France
      – Châssis développé et produit par Iveco en Italie
      – A partir de là, tout est fait par Soframe (et ses sous-traitants)
      Donc oui, Soframe est un gros fournisseur de l’armée, et un sous-traitant des autres constructeurs français.
      Et Soframe travaille intelligemment avec des constructeurs étrangers et propose des solutions sur étagère produites principalement en France d’origine étrangère.
      Et Soframe produit plutôt des véhicules de niche un peu délaissés par les gros constructeurs.

  7. Lagaffe dit :

    Le moteur est à l’arrière ? le pare-brise me semble peu adapté à la conduite, Quel volume disponible ? L’ensemble se rapproche trop en taille du Serval. Le seul avantage est la possibilité de mettre une tourelle 30mm mais cela n’arrivera jamais en France, ça peut intéresser à l’étranger mais il y a déjà de nombreux concurrents. Ce concept me fait penser au BRDM russe.

  8. Lucien dit :

    C’est bien de remplacer les VBL mais on ne pourrait pas commander un peu plus de VBAE pour remplacer ces mauvais PVP (Petit véhicule protégé) qui n’a donné, d’après tout ce que j’ai pu en lire, que des motifs d’insatisfaction ?

    • PK dit :

      Vous lisez trop de commentaires inadaptés : les VBL ont donné largement satisfaction. Son remplacement sera à peine meilleure (seulement au goût du jour, ce qu’aurait pu être le VBL si on avait continué à le mettre à jour).

      • John dit :

        Il n’est pas mauvais, mais pas adapté non plus aux conflits auxquelles la France fait face.
        De plus, le VBL vient d’être mis à jour… Donc je ne vois pas le sujet.
        Le remplaçant du VBL sera meilleur car il sera plus adapté aux menaces actuelles. Et si sa masse augmente comme celle de tous les véhicules militaires, alors il sera bien largement meilleur pour protéger son équipage.

    • Frank dit :

      @ Lucien Faut voir.
      Après tout, nos amis US avaient surnommé notre VBL de « sexy car », avec envie.
      Et faut leur reconnaitre qu’ils s’y connaissent, question « sexy » et « car ». Pour tout le reste, j’ai des réserves…
      Moi, et dans la logique des essaims de drones à la mode, je suggère plutôt une flopée de side-car bien plus rustiques, avec une 7,62, et du DDT. C’est moins cher.
      Toujours après tout, la probabilité de tuer avec des IED est liée à la trajectoire prévue du VAB, ou d’un VABE.
      C’est l’écrabouillage des cafards le but. Donc, adaptons nous pour éradiquer les nuisibles.
      Facile à dire, j’en conviens, mais sur le fond? 2 escadrons de Leclerc sur 5 millions de kms2? Barkhane 2030, suite?
      Je plaisante à moitié, les événements récents au Sahel ne me font pas rire. Mais cette obstination à croire que quelques innovations futures à la pointe de la technologie vont détruire des nuées d’insectes malfaisants interroge.
      Des solutions moins couteuses dans l’immédiat existent:
      https://fr.rbth.com/tech/86040-moto-russe-side-car-ural
      Qui n’est qu’une copie d’un autre modèle qui a fait ses preuves:
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Z%C3%BCndapp_KS_750#:~:text=La%20Z%C3%BCndapp%20KS%20750%20est,nombreuses%20caract%C3%A9ristiques%20originales%20et%20raffin%C3%A9es.
      Réactiver des régiments de spahis sur dromadaires, qui sait?
      Puisque le but est de neutraliser des nuées de cloportes, restons basiques.
      Je ne m’égare qu’à moitié, l’innovation, certes, mais procédons par étapes, sinon, nous aurons du beau matériel au Sahel, qui servira à poursuivre les derniers qui ne seront pas déjà ici.
      Que l’on aura invité à être des « réfugiés » de notre propre « dictature », appréciez l’ironie.

      • John dit :

        Pour rappel, une grande majorité des terroristes ayant frappé la France ont grandi en France.
        Cela devrait interroger un peu plus. Parce que pour le moment, le sujet des sources du mal-être qui pousse des jeunes à ce niveau d’extrémisme est omis parce que certains critiquent cette approche car elle excuserait ces terroristes.
        Et ce n’est pas le cas, je n’ai pas le moindre respect, un dégoût monstre de ces sous-personnes.
        MAIS pour résoudre un problème, il faut comprendre les tenants et aboutissants. Et la fracture sociale en est une cause et il est possible d’avancer dans le bon sens pour ces personnes.

  9. vrai_chasseur dit :

    En regardant la photo il me semble qu’il y a 2 « cellules de survie », la cabine de conduite déportée en avant de l’essieu AV et l’autre derrière l’essieu AR. Avec sans doute des sièges anti-blast.
    En cas d’IED lourd on imagine que ça se casse en deux au milieu, les fameux carneaux (peut-être ces trucs noirs sur les côtés) canalisant l’énergie du blast vers l’extérieur et les sièges protégeant les équipiers par le dos et par le dessous, comme un berceau. Si c’est ça, manifestement la survavibilité des équipiers aux IED est un critère pris en compte dès la conception.
    Lohr, une PME alsacienne très sérieuse. Ils avaient déjà travaillé il me semble sur le proto Caesar en proposant leur châssis/cabine 6 roues.

    • Dupont avec un t dit :

      Sièges Auto AxxissFix Plus anti-Blast avec les reposes pieds adaptés … comme le disait Chirac , ça en fait frémir une… sans faire bouger l autre « 

  10. Loufi dit :

    Trop moche pour être performant. Et wtf le niveau du rendu 3D. Y a 20 ans on faisait déjà mieux.

  11. Carin dit :

    Cet engin est innovant de par la taille en diamant de sa caisse, qui dirige l’effet de souffle vers les carneaux…
    je ne pense pas que la caisse soit séparée de la cabine…( on voit bien sur l’engin au premier plan que l’on passe de la cabine à la caisse sans problème), par contre le pare-brise de type panoramique gagnerait à être en 2/3 parties (question de coût lors d’un changement). La motorisation hybride me semble une bonne chose pour des approches silencieuses ou en cas de grosse montée ou le rajout de l’électrique peut faire la différence.

  12. Nexterience dit :

    Je pense que le moteur est central comme le VAB, ce qui est excellent pour la mobilité.
    La cabine avant est un inconvénient pour le confort d’un engin rapide censé sortir des pistes. Ca va secouer.
    Si l’engin peut supporter du 30mm, il a une masse très importante, peut-être 10t-12t?
    Il peut être intéressant que Nexter propose un Serval allégé à 10t. Ce serait alors un engin très mobile et très confortable.
    https://www.youtube.com/watch?v=TyKQKlb_lBM&feature=youtu.be

    • Aymard de Ledonner dit :

      Le serval est déjà un griffon allégé….Mais il conserve une capacité importante d’emport de fantassins alors que l’équipage d’un VBL n’est que de trois personnes en général. Donc il faut un véhicule non allégé mais plutôt plus petit.
      Et il doit être très mobile tout en ayant une capacité de résistance aux IED très renforcée. Je ne pense pas que partir du Serval soit une bonne idée.
      Le travail de Soframe sur la protection de l’équipage est vraiment intéressant mais face à Nexter et Thales, ils sont vraiment le petit poucet….Ont ils réellement une chance?

      • Carin dit :

        @Aymard de Ledonner
        Je l’espère… ce VBL est le plus abouti (sur le papier) de tous ceux que j’ai pu voir…
        maintenant il faut voir la fiche technique pour que nos milis (utilisateurs) au travers de la DGA, puissent comparer avec la concurrence… entre moteur thermique/électrique, pont roulant, etc… c’est assez sain pour nos gros fournisseurs d’avoir un petit concurrent qui les bouscule, et leurs piques (peut-être) quelques marchés.

  13. Eric dit :

    Est-il amphibie ?

    • Dupont avec un t dit :

      Comme un galet au milieu du gué

      • Frank dit :

        @ Dupont avec un t Bonne remarque!
        Et, en plus, les galets ne se retrouvent au milieu d’un gué que si l’on les y placé, pas l’inverse.
        En règle générale, ils se sont lissés et déplacés depuis des millénaires avant nous, et continueront ensuite, après nous. Ca laisse songeur.
        Vous saviez que certains d’entre eux ont été utilisés comme mitraille, dans des canons Bretons de jadis?
        Pas concluant, ils avaient tendance à se retourner vers leur vecteur. Le galet Breton est têtu, parfois.
        Par contre, les plus dodus d’entre eux, en bon granit, étaient appréciés des servants d’onagres Romains.
        L’Empire Romain, les empires actuels en déclin, et ceux en devenir, comme les vaniteux qui espèrent.
        Si les galets d’Omaha Beach pouvaient parler, leur propos serait utile sur le VABE.

    • Dupont avec un t dit :

      Les armées françaises avaient des véhicules capables de franchir les coupures humides de 25-50m, à la nage pour l’équipage , avec les 10P, les VAB ( avec en plus une version avec hydrojets et non à rames) , les 10 RC et les VBL.
      Les « à roues » perdirent rapidement cette capacité pour une adjonction de blindage
      car le poids est un ennemi redoutable en amphibie …

      • Fred dit :

        Je connais parfaitement le responsable, il s’appelle Archimède. Il faut le dénoncer, ce traitre anti-France, ce renégat qui a influencé notre culture et de fait, fait couler nos VAB. Encore un membre hors sol de nos z’élites européennes traitres. Il faudrait le fusiller ;o)

  14. Bricoleur dit :

    @ Eric. La question de l’amphibie est réglée depuis longtemps par l’EMAT, sans les années 80. L’ amphibie pose trop de problèmes de sécurité pour l’ entrainement (joints à vérifier, équipement des équipages (mini-bouteilles), plongeurs) mais aussi pour l’emploi en conflit: rareté des sites favorables, précautions de sécurité, limitation drastique du blindage ou alors gros volume (Archimède). Décision: pas d’amphibie, mais moyens de franchissement du Génie performants. L’ EFA ( engin de franchissement de l’avant), sorti en 1992 remplissait toutes les cases pour le Leclerc, mais son successeur ne semble pas envisagé. Pour les engins plus légers, le SYFRAL ( système de franchissement léger) a été abandonné en 2008. Le PFM valorisé semble pouvoir faire l’affaire. Mais en … très faible quantité pour l’instant, et aérotransportabilité en question. On va vers le « trou » capacitaire !

  15. Albatros24 dit :

    Au moins ce véhicule serait plus résistant qu’un VBL face à un IED ou une mine…
    SOFRAME c’est bien la PMI alsacienne qui a militarisé un tas de véhicules civils et qui en a fait des outils fiables rustiques et reconnus ?
    Notamment les PPLOG…
    https://www.soframe.com/vehicules-de-combat/

  16. Thierry dit :

    Blindé léger : légèrement blindé ne veut pas dire légèrement armé, et sur l’armement je ne vois aucune proposition satisfaisante, quand on utilise un véhicule c’est quand même pour avoir une puissance de feu supérieur à celle d’un soldat à pieds….

    Quand à la mode du 30 ou 40 mm pour remplacer du 90 j’ai déjà dit ce que j’en pensait, la grèle est moins terrible que la foudre.

  17. Wrecker47 dit :

    Nouveau véhicule ,nouveau concept !
    L’eau,l’électricité,le gaz tout dans le même tuyau ,et s’il reste un peu de place on y met l’équipage remplaçable par des robots télécommandés