L’Otan fait face à un « véritable dilemme » en Afghanistan

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

70 contributions

  1. oryzons dit :

    Quel sac de noeuds !

    Il était évident depuis le début que ce serai compliqué, et ce d’autant plus avec le Pakistan jouant double jeu.

    La véritable évidence c’est qu’à tout le moins les US auraient du rester concentré sur l’Afgha une fois qu’ils y étaient et pas envahir l’Irak. Mais l’appel des pétros dollars était trop fort… Il faut voir qu’en Afgha il n’y a réellement que des talibans, des djihadistes, bref que des emmerdes, mais celles que les US voulaient régler.
    En Irak il n’y avait rien de tout cela, et y aller a au contraire ouvert la voie aux terroristes et à l’Iran pour s’y implanter… mais bon fuck ! Ya du pétrole quoi !

  2. blavan dit :

    Tant que les américains ne nous entrainent pas dans leurs aventures, ils peuvent décider de reprendre la guerre car il est sur que les talibans vont reprendre la main sur le pays. Les occidentaux n’ont jamais pris la bonne mesure qui était de défolier complètement les cultures de pavot , pire les américains dédommageaient les paysans quand leurs chars abimaient un champ de cette culture. L’éradication de ce fléau de la production d’héroïne aurait rendu notre intervention justifiable auprès de l’opinion mondiale , mais hélas on a raté ce combat et il faudra tout changer pour que rien ne change .

    • Celtibère dit :

      Ce que vous dites est plutôt stupide. Détruire les champs de pavots n’aurait fait que décupler la haine des occidentaux parmi la population, en renforçant les liens tribaux et religieux. Le contraire de l’effet recherché. D’autre part, avant de s’attaquer aux producteurs, on ferait mieux de balayer devant notre porte, parce que c’est là que se trouve la majorité des consommateurs. En ce qui concerne la présence de l’OTAN dans ce pays, je la considère comme totalement inutile. Car, après vingt ans d’interventions, le résultat nous saute aux yeux. Rien n’a changé, les Afghans sont toujours des musulmans purs et durs et les Talibans sont toujours actifs. Que nous importe qu’ils prennent le pouvoir et que l’Afghanistan devienne un repaire d’islamistes. Qu’ils s’égorgent entre eux ne m’émeut pas. La seule vraie question qui vaille, c’est comment les empêcher de nous nuire. Très simple, en ne les laissant pas déferler sur notre sol comme c’est actuellement le cas. Et ça, c’est une autre question, purement politique, que ne réglerons jamais les humanistes niais qui sont aux manettes en Europe.

    • Piliph dit :

      Rectificatif : des Afghans produisent du pavot, au mieux de l’opium. L’héroïne, elle, est produite au Pakistan, et avec l’aimable autorisation de l’ISI.

      Quant à « défolier » les champs de « tarioq » : tout le Sud et le Sud Ouest (Kandahar, Nimroz, Uruzgan, etc.) tombait aux mains des Talibans, déjà bien implantés historiquement dans le coin. Donc fin des projets de route/oléoducs entre l’Asie centrale et les ports pakistanais.

      Sans compter que la déstabilisation du Sud/Sud Ouest afghan, ça provoquerait une réaction en chaine sur le Balouchistan et la question nationale baloutche, qui est en sommeil depuis 40 ans, et que les Pakistanais n’ont pas envie de réveiller et les Chinois encore moins…

      Bref, comme disait l’autre, « je partais vers l’Orient avec des idées simples »…

  3. Ah Ca ! dit :

    Pourtant la chose est simple…

    Le camp d’en face à gagné…. c à d la Chine avec les Pakis et les Iraniens en deuxième rideau. Coté vengeance la Russie gagne derrière les chinois, Pakis et Iraniens.

    Pour vaincre les Pachtounes, il fallait s’attaquer au Pakistan… ils ont cru que l’acheter ferait l’affaire. FAUX.

    De toute façon que fait l’Otan hors d’Europe ? Quelle est la raison pour l’existence de l’Otan ?

    Rien que pour pourrir l’Otan, j’espère que nous voterons pour y rester… ça ne durera pas et nous aurons la dissolution avancée de ce machin Otan.
    Ainsi soit-il !

    • Fred dit :

      @ Ah Ca !

      L’Iran n’a jamais soutenu les Talibans, mais au contraire leurs opposants.

      • jyb dit :

        @ah ca !
        c’était vrai, çà ne l’est plus. On est passé d’une hostilité à une « neutralité » puis à un soutien par l’intercession du pakistan. On peut positionner le point de bascule à l’émergence de daesh-k qui a visé les chiites afghans autant sinon plus que les talibans.
        D’autre part pas plus les talibans que les iraniens ne veulent des usa sur leur sol ou à leurs frontières. Sans oublier qu’une partie des accords de doha ont été négocié à teheran.

        • Fred dit :

          @ jyb

          Entente circonstancielle, il n’y a pas de penchant naturel entre ces pays et organisation.

      • Piliph dit :

        @Fred : plus tout à fait vrai, Fred. Les Iraniens ont toujours eu une politique duale en Afghanistan : une politique « religieuse » fondée sur la proximité avec les Hazaras chiites (mais on ne va pas très loin avec l’Hazarajat et les Hazaras..), et une politique « d’intérêts d’Etat » faire de real politik : par exemple le soutien discret à Gulbuddin Hekmatyar et son Hezb-islami (en apparence très éloigné de l’Iran) ou aux Talibans. On pourrait même rajouter une troisième politique, la « régionale », concernant tout ce qui se passe vers Hérat et le grand Ouest afghan, qui partage une frontière très longue (et incontrôlable) avec l’Iran.

    • vrai_chasseur dit :

      @Ah ça
      La ‘raison sociale’ de l’OTAN est la réassurance de la paix et de la sécurité en Europe.
      Ses compétences opératives (elle sait par nature gérer une force coalisée) la font considérer pour emploi comme une sorte de ‘garde prétorienne mobile du monde libre’, par les USA.
      La vraie question est, est-ce que les motifs de cet emploi servent les intérêts stratégiques de l’Europe.

      • lucnets dit :

        L’otan est en afghanistan avec les USA dans le cadre de l’alliance. C’est suite aux attaques du 11 septembre les pays de l’otan ont proposé leur aides aux USA qui ont voulu bousillé al qaida installé en afghanistan. Sur le principe c’est pas plus mal l’alliance c’est pas simplement les USA qui nous aide en cas de déferlement des blindés russes cela marche dans les 2 sens (même si c’est symbolique).
        Si jamais les Russes font mumuse avec les pays baltes est ce que les USA ne pourraient se dire aussi que les pays baltes (et l’Europe) ne sont pas leur priorité stratégique? 🙂

  4. Sunny dit :

    Ils peuvent tortiller du cul aussi longtemps qu’ils le veulent le score est déja inscrit dans les livres d’histoire.
    Et UN et DEUX et TROIS ZERO. Apres l’empire britanique, l’empire soviétique et l’empire US accompagné de tous ses supplétifs renvoyés dans leurs pénates.

  5. Tintouin dit :

    Dilemne ou dilemme , c’est toujours choisir 🙂

  6. Castel dit :

    Même si l’Otan décidait de quitter l’Afghanistan, la situation ne sera plus la même qu’avant l’arrivée des Américains :
    Si les Taleb ne respectaient pas du tout leurs accords passés avec les Américains et décidaient de s’emparer au plus tôt du pouvoir, l’OTAN auraient alors plusieurs options :
    – Soit réinvestir momentanément le pays en infligeant un maximum de dégâts à la structure mise en place par les Talibans avant de repartir.
    – Soit en permettant à l’Alliance du Nord de se remettre en place, avec une aide massive en matériels et en armements, sans compter un appui-feu permanent pendants leurs opérations, grâce à leurs B52 basés à Diégo Suarez, qui ont une autonomie quasiment illimitée, et qui leur permettront donc d’intervenir, même après avoir quitté leur base de Begram.
    Et cela, les Talibans doivent bien le savoir, et c’est pour ça qu’il n’est pas impossible qu’ils préfèrent trouver un compromis…

    • jyb dit :

      @castel
      diego garcia

      • jyb dit :

        @castel
        iran et pakistan ouvriront leur espace aérien aux bombardiers us ?

        • Castel dit :

          Pour l’Iran, ce n’est pas complètement impossible, si l’administration Biden arrive à réparer les dégâts causés par la précédente, d’autant plus que la minorité chiite à été particulièrement persécutée sous le règne des talibans…..
          Par contre, pour le Pakistan, c’est vrai, ça parait peu probable, encore que….
          Ce pays y verrait peut-être une occasion de se réconcilier avec les Américains, dont ils ont besoin de l’aide économique, voire militaire pour faire face à l’Inde, d’autant plus qu’il semble que l’ISI est perdu pas mal de son influence vis à vis d’Islamabad, depuis le massacre de familles de militaires, par une branche talibane dissidente, mais qui a du inquiéter le gouvernement Pakistanais quand à l’éventualité de leur retour au pouvoir à Kaboul.
          https://www.capital.fr/economie-politique/massacre-dans-une-ecole-attaquee-par-les-taliban-au-pakista

      • Castel dit :

        Ah oui, pardon, bien vu….

    • aleksandar dit :

      Une petite ratonnade sympa, après tout le  » bon petit blanc  » a bien le droit
      Ou alors on rase tout, a l’americaine, façon Corée du Nord
      Cette méthode a tellement prouvé son efficacité !

      PS: Stoltenberg est un menteur ou alors il fume la moquette
      Parce que  » nous risquons de perdre les acquis de la lutte contre le terrorisme international de ces dernières années et nous risquons que l’Afghanistan redevienne un refuge pour les terroristes internationaux  »
      c’est vraiment se foutre du monde

    • Fred dit :

      @ Castel

      Je n’ai pas pu te répondre sur un ancien sujet, à propos de la nationalité des Talibans.

      Le mouvement Taliban n’est pas homogène et ses fractions ne mènent pas toutes les mêmes combats.
      Certains – la majorité au début du mouvement – ne recherchent pas la prise du pouvoir mais pratiquent le prosélytisme pour leurs dogmes.
      Il y a des Talibans pakistanais, qui luttent contre le pouvoir … Pakistanais (et sa vision de l’Islam).
      Les talibans qui luttent en Afghanistan … Sont des Afghans : cette fraction est issue des réfugies afghans au Pakistan (des millions) durant la guerre soviéto-afghane influencés par certaines Madrassas (toutes n’ont pas le même enseignement). Noter que le mollah Omar (afghan) n’a jamais étudié dans une Madrassa Pakistanaise.

      Il est certain que l’ISI a fortement soutenu et soutien les Talibans afghans (tout comme l’Arabie saoudite et Émirats arabes unis ; les Talibans pratiquent – entre autres – le Wahhabisme).

      • jyb dit :

        @fred
        une lecture plus simple consiste à considérer la question ethnique. Les talibans afghans et pakistanais sont essentiellement des pashtouns.

      • aleksandar dit :

        Non
        Les talibans  » politiques » sont Wahhabites
        Les autres sont d’abord pachtounes et après musulmans, leur pratique de l’islam donnerait des migraines a n’importe quel wahhabite.
        Les ouzbeks sont musulmans tendance chamanisme voire sorcellerie, pas vraiment dans la norme
        Les Hazaras sont chiites
        Méfiez vous des  » raccourcis « journalistiques

        • Fred dit :

          @ aleksandar

          J’ai bien essayé d’indiquer la complexité du mouvement, en signalant par exemple que les Talibans sont « entre autres wahhabites », car ils sont en même temps deobandi et intègrent des élément culturels pashtouns. Mais ce n’est pas chimiquement pur.

          Les questions nationalistes et ethnique sont plus que très importantes à la compréhension locale, au-delà même du talibanisme, c’est un fait, ce n’était pas le sujet de mon propos. Quoiqu’on écrive, on simplifiera toujours.

        • Fred dit :

          Au départ, je m’inscrivait en faux contre ceci : « les Talibans sont des étrangers qui ont colonisé l’Afghanistan ». J’aurais pu me contenter de répondre « non » et je pense que nous aurions été d’accord. Mais on aurait pu objecter « oui, mais … ». ;o) C’est sans fin. Il vaut mieux construire la compréhension – y compris la mienne – brique par brique, d’autant plus dans le cadre formel ci-présent.

        • Piliph dit :

          Les Talibans n’ont, historiquement, aucun rapport avec les wahabites. La source idéologico-religieuse des talibans s’appelle le deobandisme, idéologie très répandue en Inde, Pakistan, Afghanistan.
          Le basique, sur wikipedia :
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Deobandi

          Les rapports entre talibans et wahabites sont complexes (d’abord, il y a plusieurs « talibans »), mais ce serait faux de dire qu’ils sont wahabites.

        • Fred dit :

          Quand au rigorisme taliban, il est difficile d’imaginer « mieux ».

          Interdiction de la musique et même du dessin.
          Rasage des aisselles et du pubis, mais surtout pas de la barbe, malheureux ; pour les sourcils, je n’ai pas l’info.

          Ceci dit, dans le Bouddhisme tibétain, le rasage intégral est de rigueur. Il pondent des texte délirants sur l’impureté du poil (entre autres joyeusetés). Mais il paraît que c’est une philosophie (et pas une religion) progressiste. :o(

        • Fred dit :

          Ah si, j’ai trouvé mieux en matière de rigorisme : le Catharisme.

          D’après les Cathares, la vie terrestre étant une punition (ça reste catho-compatible), l’important c’est d’être baptisé pour monter au ciel (encore catho-compatible), et là ça diverge (et dix verges, ça fait beaucoup) : la vie sur terre n’ayant aucun sens, faisons des partouzes (ça reste assez sympa jusque-là) pour faire plein d’enfants (si on aime, je n’y vois pas d’objection), ondoyons ou baptisons-les … Et on les trucide ! Et puis nous aussi, suicidons-nous à la suite.

          Qui qui dit mieux ?

  7. Robert dit :

    L’invasion des pays musulmans sont des merdiers, on ne sait pas gagner ! Ils ne pensent pas comme nous et tout n’y est que motivation religieuse et culturelle ! Ça fait 20 ans qu’on y est, et quel est le résultat acquis ? Le cout et le prix migratoire sont incalculables ! En voulant sécuriser chez eux on a bradé notre sécurité nationale puisque l’ennemi est présent dans nos murs ! Et de fait, plus personne ne sait comment arrêter la machine folle ! Eh oui, encore une guerre de la CIA qui au final renforce le dessin de la grande religion de paix ! Le Jihad est grand et le CIA est son proph… !

    • Paddybus dit :

      Trés juste, nos esprits occidentaux sont peu à même de comprendre le fonctionnement des musulmans, avec une intrication totale du religieux avec l’ensemble de la vie et de ses décisions… vouloir installer la « démocratie » comme nous la vivons est une gageure…
      Il serai mieux de les laisser se démerder et de nous protéger sérieusement avec le courage d’imposer NOS lois à ceux qu’on accepte chez nous…
      Mais c’est nier l’instrumentalisation qu’on pratiqué nos « alliés » ricains de cette religion, qui leur sert à déstabiliser les place ou ils veulent piquer les richesses… et la situation actuelle est la conséquence, dont il sera difficile de se sortir…

  8. Euclide dit :

    Où est notre expert sur ce site ? J’ai nommé@ Philip

    • Piliph dit :

      J’ai réagi à quelques commentaires, un peu en retard, c’est vrai.
      Il y a des erreurs factuelles ici et là, mais dans l’ensemble je trouve que la connaissance de l’Afghanistan chez les gens qui s’intéressent au conflits, à la stratégie ou à la politique étrangère, est somme toute « respectable ».
      Du temps de la guerre soviéto-afghane, il fallait commencer par situer sur la carte, et raconter les ethnies, etc.. Bref le B.A.BA.
      Le fait que les armées française s’y soient battues n’y est pas pour rien, certainement. Et puis c’est plus facile pour les journalistes de suivre cette guerre que l' »autre », où là, c’était vraiment difficile d’y accéder.

      PS : je ne suis pas un expert, hélas, juste un qui a pratiqué longtemps ce drôle de peuple et ce drôle de territoire…Un praticien, plutôt. Mais merci quand même. (Piliph, c’est la manière pachtoune de prononcer Philip, il y a une sorte de confusion / inversion de « p » et « f », comme en grec, avec l’ambigu « ph ».. Ils disent « hélicoftar » pour « hélicoptère », par exemple, ou « pfrança » pour France…

  9. petitjean dit :

    Mais où sont les infrastructures promises par les USA ? Le sort des femmes s’est-il amélioré ? Tous les enfants garçons et filles sont-ils scolarisés ?
    Le pays a-t-il été pacifié ? Une médecine moderne permet-elle de soigner toute la population ?
    La réponse est NON !
    « mille milliards de dollars » dépensé en pure perte ! »
    « Depuis 2001, plus de 775 000 soldats américains ont été déployés en Afghanistan, dont un grand nombre à plusieurs reprises. Sur ce nombre, 2 300 y sont morts et 20 589 ont été blessés au combat, selon les chiffres du ministère de la Défense. »
    la culture du pavot a explosé et tout le monde en profite y compris des officines US ! (On peut reprocher de très nombreuses choses aux talibans mais pendant qu’ils étaient au pouvoir la production de pavot est passé à 0.000…)
    Et on pourrait aussi parler des dizaines de milliers de victimes civiles !

    Lire cet édifiant rapport :
    https://www.les-crises.fr/les-afghanistan-papers-une-histoire-secrete-de-la-guerre/

    Mais il est vrai que depuis l’Afghanistan on peut surveiller la Chine……………..

    • blavan dit :

      @Petijean. Certes au début de la prise de pouvoir des talibans, et avant l’arrivée des américains, la culture du pavot était en voie de disparition. Elle a ensuite explosée pendant l’occupation des occidentaux, les producteurs se plaçaient pratiquement sous protection américaine et le président de l’Afghanistan avait négocié le maintien des cultures avec les américains.
      Mais aujourd’hui il n’est pas sur que les nouveaux talibans reprendraient leur campagne d’éradication si ils revenaient au pouvoir.

  10. Raymond75 dit :

    Le monde ne sera pas une extension occidentale, c’est simple, mais difficile à admettre : la domination US a commencé sa chute depuis la guerre du Vietnam, et les alliés avec. Les forces occidentales sont immensément plus fortes que les forces locales, mais elles sont totalement étrangères à la culture de ces pays, quoi que l’on en pense, et ne peuvent à coups de bombes transformer des civilisations séculaires.

    Ce seront aux Afghan et à leurs voisins de trouver une solution, s’ils le souhaitent. Et s’ils veulent se battre entre eux habitam eternam, cela les regarde mais pas nous. Idem en Afrique : nous n’avons as la possibilité de résoudre les immenses problèmes liés à la corruption, la misère, l’absence d’infrastructures, l’absence d’éducation et de gestion sanitaire, l’absence de logistique. De plus,le passé colonial de la France nous discrédite comme donneurs de leçon ou même comme simples conseillés.

    Toutes ces interventions ont causé des centaines de milliers de victimes (peu dans les rangs occidentaux), ont coûté extrêmement cher, n’ont jamais obtenu le soutien de leur population ou de celle des pays visés.

    Il est temps de devenir réalistes et moins interventionnistes. Si efforts il y a à faire, c’est sur les plans diplomatiques (mais il faut être fort et souverain pour cela), industriel, et recentrer nos forces militaires sur la protection de l’Europe, la maitrise des trafics en tous genres, et pour négocier une réduction des tensions.

    Mais un pays surendetté, qui dépend des autres sur le plan économique, dont la population est devenue hétérogène et ne se sent plus relever d’un avenir commun, est un pays faible, qui doit le reconnaitre, et se ressaisir : trop d’abandons en tous genre depuis trente ans.

    • Sinope dit :

      @Raymond75 « c’est simple, mais difficile à admettre » je ne vois pas en quoi une telle évidence est difficile à admettre quand on est lucide 3 secondes.

      « Les forces occidentales sont immensément plus fortes que les forces locales » En contre insurection les réguliers ont besoin d’être trop nombreux et puissant ou que la population lache l’insurection, ce n’est pas le cas.

      « Ce seront aux Afghan et à leurs voisins de trouver une solution, s’ils le souhaitent » Il y a des négociations en cours entre Afghan.

      « Idem en Afrique : nous n’avons as la possibilité de résoudre les immenses problèmes liés à la corruption, la misère, l’absence d’infrastructures, l’absence d’éducation et de gestion sanitaire, l’absence de logistique. » Il y a plein de pays où il y a aussi ce type de problème et où il n’y a pas d’insurection, donc ce n’est pas automatiquement lié. La Mauritanie est frontalière au Mali par exemple. Donc même si ces problèmes sont exploités par les insurgés, c’est l’apparition de ces derniers la source de ces situations.

      « Toutes ces interventions ont causé des centaines de milliers de victimes (peu dans les rangs occidentaux), ont coûté extrêmement cher, n’ont jamais obtenu le soutien de leur population ou de celle des pays visés. » Heu c’est une généralisation abusive ça, allez petite preuve par l’exemple: https://lavoiedelepee.blogspot.com/2021/01/theorie-du-combat-hybride.html

      « Il est temps de devenir réalistes et moins interventionnistes. » Etre réaliste c’est ne pas être interventioniste ou anti interventioniste c’est arrêter de vouloir cnvertir des gens à un mode de vie et ce n’est pas ce que nous faisons au Mali.

      « Mais un pays surendetté, qui dépend des autres sur le plan économique, dont la population est devenue hétérogène et ne se sent plus relever d’un avenir commun, est un pays faible, qui doit le reconnaitre, et se ressaisir : trop d’abandons en tous genre depuis trente ans. » La plupart des territoires que vous citez sont des créations occidentales, il est illusoire de croire que la contingeance qui a créé les états nations en europe peut se reproduire ailleurs. L’essentiel pour nous c’est le Mali. l’Irak n’a plus qu’un soucis sécuritaire et l’Afghanistan c’est le soucis des américains.

      Toute vision qui postule qu’à la guerre nous n’avons pas face à nous des adversaires qui ont un objectif politique nie la réalité en confondant la guerre avec la razzia/piraterie ou pire criminalité organisée par ignorance de ce qu’est la guerre.

      Il faut donc congédier la vision Bushiste comme la vision hummanitaro centrée qui postule que tout découle d’un problème humanitaire.

  11. jyb dit :

    13 novembre 1986, gorbatchev devant le polit buro :
    « nous combattons depuis 6 ans…si rien ne change nous combattrons encore 20 ou 30 ans. Allons nous rester à nous battre indéfiniment en afghanistan comme un témoignage de l’incapacité de la 40ème armée à régler la situation? Il nous faut mettre un terme à ce processus aussi vite que possible »
    Trump a dit (ou aurait pu dire) « nous combattons depuis 18 ans… » et aujourd’hui biden est prêt à remettre une pièce dans la machine ?
    Si c’est le cas il faudra clairement définir l’état final attendu et l’ordre de bataille.

  12. Ghostrider dit :

    @ j’aime bien ton résumé.  » mais on ne sait pas gagner  » ? tu parle de quel gain ?

    J’ai 55 ans, j’ai suivi de prêt le conflit afghan depuis la sortie des russes et les 3 guerres d’irak .. je me souviens encore les images TV de Khomeiny à Neauphe le chateau …

    j’ai la nette sensation qu’en matière de politique étrangère depuis de nombreuses années, les EU ont merdoyé sur toute la ligne avec des effets collatéraux énormes. Bush junior porte une lourde responsabilité ceci ne dédouane le monde arabe ou plus globalement du monde musulman de la montée en puissance de l’intégrisme et du terrorisme. mais l’association des deux faits historiques ou tendances ne fait pas bon ménage .. un peu comme la première rencontre entre le souffre et du nitrate de potassium … chaud devant.

    En afghanistan, jamais les US n’ont eu l’intention de partir , d’un côté il y a les messages de politique interne de l’autre côté la real politik. la question est comment soutenir le régime afghan à bout de bras après avoir sérieusement réduit  » la voilure » et de l’autre côté maintenir la menace taleb dans une zone non critique … équation périlleuse.

  13. Thierry dit :

    Stoltenberg a des opinions douteuse concernant les musulmans, il a un parti pris évident qui n’est pas calqué sur la rationalité mais sur l’idéologie, il continue de vouloir combattre Daesh qui n’existe plus, voudrait nous voir encore 10 ans de plus en Afghanistan, c’est aussi un ultralibéral comme macron donc certainement de tendance ultradroite également.

    • Mat49 dit :

      @Thierry « ma cruchasse » Mokhtar a des opinions haineuses certaines concernant les non musulmans. Ils les accusent d’être par définition hostile à sa religion. Il en veut pour preuve qu’ils refusent de se faire massacrer au nom de cette croyance totalitaire et meurtrière.

      Ce qui l’a poussé à rejoindre des groupes djihadistes pour travailler comme propagandiste et parsemer le forum de message qu’il croit efficace pour semer la « fitna » chez les infidèles, tel ce message ridicule où il accuse Macron d’être d’extrême droite. Une vulgate reprise de ses idiots utiles d’extrême gauche qu’ils paraphrase régulièrement.

      Un spectacle comique dont je ne me lasse pas. PS: La bise mon biquet!

      • Thierry dit :

        petite cacahuète a encore beaucoup de chemin à faire pour devenir une grande cacahuète et finir en beurre de cacahuète s’il réussi ou en cacahuète salé, beurré et torché s’il échoue.

        Sortir de ta coquille tu dois ! Yoda l’a dit.

        • Mat49 dit :

          Petit djihadiste a clavier aura l éternité pour se tapper ses 72 houris (ou éphèbes plutôt pour toi, le Coran vise les deux) et essayer de devenir intelligent.

      • EBM dit :

        @ Mat49 là c’est flagrant en effet…

    • tschok dit :

      @Thierry,

      Stoltenberg est un travailliste norvégien, en gros un social démocrate. Je sais pas si vous connaissez l’ambiance sociale-démocrate dans les pays nordiques, mais c’est pas exactement de l’ultra-libéralisme. Par exemple au Danemark, les gens sont fiers de payer des impôts. C’est un truc de dingue. Ben il est un peu de ce genre-là, vous voyez?

      Pour le situer par rapport à l’ultra-droite, disons simplement que lui et son parti politique faisaient partie des cibles d’Anders Breivik en 2011 (77 morts).

      On va dire que l’ultra-droite n’est pas exactement sa tasse de thé…

      Sinon, jamais entendu dire nulle part qu’il était islamophobe ni même suspecté de l’être. Je dirais plutôt que son attitude jugée trop conciliante à l’égard de la Turquie a certainement dû lui valoir l’antipathie virulente des vrais islamophobes. Comme on en a quelques uns sur ce site, ne manquez pas de leur demander ce qu’ils pensent de lui, je crois que vous serez assez vire fixé.

      Bon, enfin bref, essayez de vous renseigner un peu avant de raconter des conneries sur des gens connus et qui ont une fiche wiki que tout le monde peut consulter, ça fait pas sérieux.

  14. vrai_chasseur dit :

    39 pays participent à l’opération Resolute Support de l’OTAN en Afgha…mais pas la France. Le plus gros contributeur après les US est l’Allemagne.

    ‘En même temps’, Al Qaeda ne fait plus recette.
    L’émir d’AQPA au Yemen Kalid Batarfi a été capturé dans une relative indifférence médiatique. C’est la 1ere fois qu’un chef d’AQ est pris vivant. cf communiqué de l’ONU page 9 http://documents-dds-ny.un.org/doc/UNDOC/GEN/N21/000/99/PDF/N2100099.pdf?OpenElement

  15. Oui l’Atlantique s’étend jusqu’à l’Afghanistan, cherchez pas!! Pourquoi la guerre en Afghanistan? L’important quand on part au combat c’est de savoir pourquoi on le fait. (Horse Soldier), et ça n’a jamais été aussi vrai qu’en Irak, en Libye et en Afghanistan. Les raisons de la guerre, bientôt sur M6 mdr. Mais le soldat moderne a un don nouveau et peu commun, il est capable de se battre sans raison, il appel cela l’abnégation. En réalité cela s’appelle de la connerie pure et simple, de la barbarie 3.0. Résultat: les talibans mènent la danse en 2021, tandis que la France ne s’est jamais remise d’UNE embuscade, tout un programme parfaitement inepte et navrant.

  16. Jok dit :

    Vengeance Russe ! Qui de même que les USA autre fois utilise la Pakistan comme vecteur…c’est de bonne guerre…

  17. NRJ dit :

    il vaut mieux une fin horrible qu’une horreur sans fin.

  18. Piliph dit :

    La présence armée US en Afghanistan doit, certes et peut-être avant tout, s’analyser en fonction de la situation en Afghanistan.
    Mais ce serait une erreur de ne pas considérer la région. Et là, on en conclurait que ce n’est pas demain que les US retireront toutes leurs troupes et tout leur potentiel (avions, missiles, radars, etc.).
    En effet :

    – inutile de détailler les liens entre Afghanistan et Pakistan : le Pachtounistan, c’est vital pour le Pakistan, quel que soit le régime, et rappelez-vous qu’il n’a plus de frontière officielle entre les deux pays depuis la fin de l’accord d’un siècle sur la ligne Mortimer Durand. Le jeu est totalement ouvert. Il y a 35 ans, les Pashtounes pakistanais (et afghans en partie) étaient pro-URSS, puis pro-USA du temps de l’invasion soviétique, aujourd’hui les mêmes sont pro-Saouds ou Qatar, et demain Dieu seul sait sur qui ils l’aligneront dès lors que ça leur permet d’obtenir des armes et de l’argent.

    – maintenir une menace à front renversé sur l’Iran, par l’Est, n’est pas négligeable. Certes, envoyer des troupes traverser l’Ouest Afghan et l’est iranien, ça doit pas être facile. Mais avoir une base aérienne vers Hérat, ça peut aider à une prise en tenailles, au cas où…

    – c’est aussi un glaive dressé vers le ventre mou de la Russie, l’Asie centrale, où les intérêts russes sont importants à tous points de vue.

    – ne pas oublier pour être exhaustif la quarantaine de km de frontière commune avec la Chine, mais c’est plutôt anecdotique. Quoi que…si la question musulmane en Chine prend de l’ampleur, depuis le corridor du Wakhan on est aux premières loges pour introduire armes, conseillers, « réfugiés » formés, etc…

    Mais bien sûr, la médaille a son revers : cette menace armée US vers l’Iran, la Russie, la Chine, voire le Pakistan (rien de plus obscur que les relations US/Pak) justifie la présence ou les interférences de ces mêmes pays en Afgha et dans le conflit qu’y mènent les Américains (et l’Otan).

    Bref, on pourrait très bien aboutir à une sorte de « Guantanamo centralasien », une enclave armée US ne se mêlant pas trop de la politique intérieure afghane mais jouant un rôle régional, un peu comme le casernement britannique proche de Kaboul au XIXème siècle (qui surveillait les Russes, sans trop s’occuper de ce que faisaient les Afghans).

  19. Soporifix dit :

    Ce pays au carrefour du Moyen-Orient et de l’Asie a toujours été un sac de nœuds. Vouloir en faire un état nation à la sauce occidentale était une posture idéologique vouée à l’échec. Détacher les zones pashtounes du pays et les rattacher au paqistan aurait pû être une solution. Un Afghanistan à dominante tadjik serait plus viable. L’exemple du Soudan est à méditer, les frontières ne sont pas éternelles.

    • Fred dit :

      @ Soporifix

      Le Pakistan ne serait certainement pas du tout chaud pour intégrer les remuants Pachtounes, déjà assez de difficultés avec les leurs.
      Et vice-versa, les peuples de la région sont très nationalistes, claniques, et souvent affiliés à diverses entités. Et très casaniers, ils se foutent bien du reste du monde.

      Le mieux serait d’oublier le concept d’Afghanistan … Et globalement de les oublier.
      Dans les années 70, la jeunesse en masses joyeuses pouvait aller tranquillement dans des pays cools et accueillant comme le Népal … Et l’Afghanistan. [le Népal est resté cool, j’adore ce pays]

      https://cdn.shopify.com/s/files/1/0318/4839/8907/articles/event-02_1512x.jpg?v=1584080632
      https://cdn.shopify.com/s/files/1/0318/4839/8907/files/61.jpg?v=1587101408
      http://www.maryellenmark.com/images/375px/205P-099-32A.jpg

      • Soporifix dit :

        Sympa les photos. On dirait l’asie centrale même s’il y à des morpho types turcomongols en Afghanistan, je pense aux hazaras, turkmènes et ouzbeks en particulier. Vous êtes sur l’une d’elles ? À bien y réfléchir, les années 60-70 ont été les plus belles et desinvoltes dans l’histoire de la jeunesse occidentale. Voyager loin, pour pas cher en étant bien accueilli dans une culture différente et désintéressée. Presqu’une utopie. Les temps ont bien changé. Maintenant quand on voyage dans ce type de pays, on est perçu comme un dab ambulant ou une victime en puissance.

      • CentriBug dit :

        Effectivement mon père m’a beaucoup parlé de l’Afghanistan (1970), de l’Inde et du Népal. De la célèbre Khyber pass à chaque repas, Kaboul, Peshawar, Benares et Katmandou. Chilum avec les afghans, et vapeur du Gange, etc…

        -L’Afghanistan régresse à cause de l’intégrisme. Le tout inspiré par une occident en pleine régression et oppressive, qui jette la population dans les bras des religieux, par simple effet réactif. C’est gentil de jouer à RISK en mettant des « bases » près de la Chine, mais c’est juste un pas vers la guerre total. Attention aux narvalos qui se prennent pour Napo!

  20. Plusdepognon dit :

    80% de l’héroïne européenne vient d’Afghanistan.

    Mais il y a un énorme scandale aux USA avec les opiacés :
    https://www.ouest-france.fr/monde/etats-unis-81-000-morts-par-overdose-en-un-an-comment-le-covid-masque-le-scandale-des-opioides-7122952

    Le cabinet de conseil Mac Kinsey, le même qui conseil si chèrement nos dirigeants actuellement, est mouillé jusqu’au cou dans le scandale des opioïdes :
    https://www.lesechos.fr/industrie-services/pharmacie-sante/mckinsey-solde-laffaire-des-opioides-avec-les-etats-americains-1287508