L’US Air Force va déployer des bombardiers B-1 Lancer en Norvège pour la première fois

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

37 contributions

  1. enfin des gens intelligent qui ont pas peur des dictateurs et des personnes naïfs

  2. philbeau dit :

    Vingt heures assis dans l’habitacle étroit d’un B1 !!! Comment est-ce physiologiquement possible ?! Bombardier quadriplace si on peut dire , il n’offre pas la possibilité comme un B52 (ou un TU95) à l’équipage de quitter ne serait-ce qu’un moment leur siège à tour de rôle…Impressionnante performance de leur part . J’ignorais aussi que ces appareils pouvaient tenir l’air sur de telles durées ininterrompues , au niveau des capacités d’huile notamment . Quant à l’utilité de tels vols , sachant que les subs américains chargés de missiles de croisière rôdent dans tous ces parages …Pour être trivial , c’est du « T’as vu la mienne ? ».

      • philbeau dit :

        Ok pour le B52 , ses réacteurs sont d’une technologie similaire à ceux des jets civils (subsonique) , et ceux-ci tiennent l’air pour des périodes de comparables sur certaines dessertes . Mais le B1 est supersonique , donc un type de fonctionnement se rapprochant d’un chasseur . Et des vols d’une douzaine d’heures comme les font nos Rafale sont en limite de ce que les moteurs permettent en lubrification , le carburant n’étant pas un problème avec le ravitaillement en vol . Mais je reste abasourdi par la performance humaine…

    • Alpha dit :

      Mais si @philbeau, les membres d’équipage peuvent quitter leur siège… Car le B-1B dispose de… toilettes !… 🙂
      Elles sont coincées entre les places avant et arrières, et leur accès est assez acrobatique .

      • philbeau dit :

        Sans blague ! un vrai luxe ! sinon, on évoquait hier la mémoire de Charles Lindbergh . On a un peu oublié qu’il était resté trente trois heures et trente minutes dans son Spirit of St Louis ….

  3. Daniel BESSON dit :

    Cit : [ L’US Air Force va déployer des bombardiers B-1 Lancer en Norvège pour la première fois ]

    Et combien de brise-glaces* pour l’USN et l’USCG ou de chenillés-articulés ( Véhicules Haute-Mobilité ) pour l’ USA ou l’USMC ? ;0)

    * Même des brise-glaces à propulsion conventionnelle, hein , pas des classe  » Arkitka  » ;0)

  4. ALAN dit :

    Précision sur le nombre de B1 futur. Il y en a 62 en dotation actuellement. Si l’on en retire 17, il en restera 45 en ligne.

    • Thierry dit :

      En 2019 seul 10 des 62 bombardiers B1 étaient prêt au combat, du fait de son âge il lui est même interdit les très haute altitudes pour éviter le stress sur les cellules et le faire durer le plus longtemps possible.

      Son rôle sous Reagan d’ailleurs fût de pénétrer les défenses soviétique à basse altitude (suivi de terrain comme pour le Rafale) pour déjouer les radars de défense antiaérienne et en attaquant les cibles à l’arme nucléaire.

      Boeing a même enregistré en 2018 une licence pour une version d’appui au sol avec un canon comme pour le Hercule AC 130 gunship, ce qui en ferait aussi le successeur des fameux A10 thunderbolt qui ont été le cauchemard des tankistes.

      Ses ailes à géométrie variable (comme le F14) lui permettent de décoller et atterrir sur des terrain très court.

      « Je me souviens en Afghanistan où les troupes avaient besoin d’aide dans tout le pays et je pouvais aller jusqu’à 1,2 Mach tout le long du chemin et avoir encore assez d’essence pour traîner une fois arrivé là-bas », explique Laney, « Donc vous pouvez prendre une plate-forme qui se trouve du côté Est de l’Afghanistan et 15 ou 20 minutes plus tard, je me présente quand il n’y a personne d’autre à plusieurs centaines de kilomètres qui pourrait aider.

      «L’une des caractéristiques les plus folles que nous avons dans le B-1 est le système de suivi de terrain», dit Laney. «Nous pouvons utiliser le radar pour voler à basse altitude là où le jet va regarder le terrain devant nous et rentrer une valeur de hauteur pour épouser le sol alors que nous volons à neuf milles à la minute.

      «C’est déjà assez fou de voler à 200 pieds (60 mètres), mais on peut le faire de nuit ou par temps où on ne voit rien. Il y a quelque chose d’étrange à savoir qu’il y a des montagnes de 2 000 ou 3 000 pieds autour de vous et que vous volez entre elles à 200 pieds. La marge d’erreur est assez faible. »

      https://www.popularmechanics.com/military/aviation/a28225107/b-1-bomber-badass-plane/

      • Mat49 dit :

        Troll islamiste qui balance des inepties pour se fondre dans la masse. Avec une belle connerie sur l altitude a laquelle les cellules s usent. Comme si en plus la vitesse ne jouait aucun rôle.

        • Thierry dit :

          vous ne maitrisez pas les langues qui vous sont aussi étrangère qu’à un ours, essayez d’empiler des cubes de couleur pour commencer, après faudra essayer de se tenir debout tout seul sans s’appuyer sur son ours en peluche.

          syndrome : voit des barbus jihadistes sous son lit
          Traitement : se tailler les sourcils plus cours, matin, midi et soir.

          • v_atekor dit :

            J’ai ri.
            .
            Sinon il est bien exact que le B2 vieilli, et les récentes modifs destinées à augmenter sa charge utile risquent aussi d’augmenter son usage. Je ne sais pas si Sam a un remplaçant en vue, mais le timing serait bon.

          • Mat49 dit :

            Bravo mon biquet des sables! Chaque message de ta part est une preuve de ta profonde stupidité. Tu répètes toi même que les tiens sont les gentils et nous les méchants, comme dans des dessins animés. C est de ton âge mental mais il ne faut pas prendre ton cas pour une généralité.

      • Félix GARCIA dit :

        « Badass plane », ça résume bien l’idée ^^

  5. Carin dit :

    Dont 24 missiles anti navires d’une portée de 500 nautiques…
    Ils ne plaisantent pas trop nos amis américains… ils tirent hors de portée de n’importe quel radar de bateaux gris… pour peu que ces « cachous » rasent les flots… à Mach 3/4 ça laisse peu de temps pour évaluer la menace, et faire le nécessaire pour la contrer… c’est là que les équipages doivent êtres extrêmement pointus!

  6. Raymond75 dit :

    Quel dommage d’avoir licencié Ségolène Royal, ex ‘ambassadrice des pôles’ … La France aurait eu une place prépondérante dans ce nouveau concert des nations.

    Une injustice de plus dont sont victimes les femmes !

  7. basstemp dit :

    De toute évidence, et manifestement : Biden a tout compris du monde en quelques jours : Haro sur la russie …

    Ces gens me fatiguent …

    • Pravda dit :

      Tandis que Poutine a bien compris comment se faire des amis avec ses voisins ? On peut lui pardonner, il vient d’arriver au pouvoir en Russie, dans une cinquantaine d’années il sera au point …
      Sinon, plus sérieusement, oui, un des gros points de tension à venir sera le pôle Nord, fonte des glaces, ouverture de voies, et prospection obligent, donc Biden l’a bien compris.

  8. chill dit :

    Un message directement adressé aux finlandais pour, encore une fois de plus « motiver » le client et le faire pencher de bon côté.

  9. LEONARD dit :

    Pure gesticulation.
    Le pivot du Pentagone pour les bombardiers stratègiques, en Europe, c’est Fairford.
    Inutile sur le plan opérationnel d’atterrir en Norvège, sauf pour des terrains de déroutement ou de secours, Orland est à portée de SU35/MIG31.
    Celà illustre la volonté des U.S de ne pas laisser la Russie seule en Arctique et de rassurer les alliés de 1ère ligne quant au soutien de l’Air Force si besoin.

  10. Savancosinus dit :

    Sur la photo on se rend bien compte d’une chose: qu’est-ce qu’il est laid, ce F35!

    • Souvenirs d'Asie Centrale Soviétique dit :

      Sauf : que si tu es en l’air, lui il te voit, et il te voit même de très loin, alors que tu ne l’as pas détecté une seconde … Et il a un radius excellent comparé au Rafale !

      • Palu dit :

        @Souvenirs
        Ils ont bossé dur sur son radar pour compenser sa petite vitesse de croisière et lui donner le temps de s’échapper pour se plaquer. J’envie les pilotes, il ny à rien de plus frustrant que d’appuyer sur le champignon et que rien ne e passe.
        Franchement un avion à ce prix juste pour larguer de la bombe par temps sec, un bon vieux 52 fait largement l’affaire et 60 ans après, lui il est encore là !.

      • Clavier dit :

        vous n’en savez strictement rien……

    • Palu dit :

      Il doit avoir de l’ADN anglais.

    • Nexterience dit :

      Sur les sites anglo-saxons, il y a bien plus de belles photos de F-35 😉

    • Dans le Bayou dit :

      Tout va tellement bien sur le F-35 que le Pentagone en est réduit à faire appel aux universités :

      « F-35’s Buggy Software Prompts Pentagon to Call in Universities »

      https://www.bloomberg.com/news/articles/2021-02-02/f-35-s-buggy-software-prompts-pentagon-to-call-in-universities

      Traduction :
      « Le Pentagone a fait appel à l’expertise logicielle de trois grandes universités américaines pour évaluer ce qui doit encore être fait pour réparer les logiciels douteux du F-35 de Lockheed Martin Corp.

      Selon Laura Seal, porte-parole du programme F-35, une évaluation technique indépendante est en cours d’exécution par des experts en logiciels du laboratoire de physique appliquée de l’université Johns Hopkins, de l’institut d’ingénierie logicielle de l’université Carnegie Mellon et de l’institut de recherche Georgia Tech.

      Le F-35 est un ordinateur volant. Chacun des avions de chasse fabriqués par Lockheed, basé à Bethesda, dans le Maryland, aura plus de 8 millions de lignes de code, soit plus que n’importe quel avion de chasse américain ou allié précédent, et les défauts des logiciels ont mis à mal ce programme de 398 milliards de dollars.

      Après avoir « analysé un large éventail d’informations », y compris l’évaluation des experts universitaires, le bureau du programme F-35 du ministère de la défense prévoit de communiquer de nouvelles dates pour les étapes du programme d’ici la fin de ce mois, a déclaré M. Seal dans un courriel.

      Cela inclura une date pour commencer les essais de combat cruciaux, et maintes fois retardés, dans un simulateur hautement sophistiqué pour évaluer comment le F-35 – et les futurs avions et systèmes de guerre électronique – se comporterait face aux avions et aux défenses aériennes russes et chinoises les plus avancés.

      Il faudra probablement attendre des mois dans l’administration du président Joe Biden avant que son équipe du Pentagone ne dispose de toutes les informations nécessaires pour décider d’une production à plein régime, la phase la plus lucrative pour Lockheed.

      Le secrétaire à la défense Lloyd Austin se récusera probablement de toute décision concernant les F-35 car il a siégé au conseil d’administration du motoriste de F-35 United Technologies Corp. depuis 2016, puis de Raytheon Technologies Corp. pendant environ neuf mois après la fusion des deux sociétés l’année dernière. Il a quitté ce poste.

      Le rapport annuel du Pentagone sur les acquisitions sélectionnées de F-35 indique que les États-Unis estiment qu’ils dépenseront 66,4 milliards de dollars pour le programme de moteurs de F-35. » »

    • ruffa dit :

      Si tu reçois un missile du F35 en pleine poire il faudra que tu te refasses une beauté !

  11. Max dit :

    Alors jouez bien…et pensez aux copains

  12. Clavier dit :

    les Présidents passent, les généraux du Pentagone restent toujours semblables à eux mêmes !
    Titiller le moujick, c’est une activité à plein temps…!

  13. Vinz dit :

    Hors, sujet, mais sous une autre latitude il paraît qu’on a repéré du Scalp.

    https://www.janes.com/defence-news/news-detail/egyptian-air-force-displays-scalp-cruise-missile

    Allez savoir. Allahoumma amin ?

  14. Valkyrie dit :

    Si demain les russkoff envoient des bombardiers à Cuba faudra pas venir chialer! Sur Google Earth on peut voir une jolie ribambelle de B-1 stationnés au Nord-Est de Rapid City sur la base de Ellswoth. Allez-y vous gênez pas c’est fait exprès, sinon ils ne seraient pas en photo. Après avoir vu quelques sous-marin russes dans les différents fjord de Mourmansk, je me marre bien avec Google Earth!

  15. Elyo dit :

    En 1964 l’URSS a installé des missiles à Cuba ( environ à 300 km des côtes de la Floride ), à cette époque il semble que l’ URSS avait un potentiel militaire pratiquement égal à celui des États-Unis, mais suite à l’ultimatum de Kennedy les russes ont plié bagages car les américains n’auraient pas hésité une seconde à bombarder leurs bases. Aujourd’hui la Russie ne peut soutenir la comparaison avec l’URSS et à fortiori avec les USA, donc imaginer des bombardiers russes à Cuba c’est comme imaginer la flotte russe dans la baie de San Francisco

  16. Elyo dit :

    Merci de me rafraîchir la mémoire Plusdepognon