Les commandos de montagne vont disposer d’un nouveau moyen pour leurs transmissions

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

17 contributions

  1. Raymond75 dit :

    Je lis « Ce logiciel est en réalité une « messagerie de terrain », qui « automatise les procédures » et « identifie automatiquement les médias de communication » ; soit, mais que se passe t’il si cet instrument est capturé ?

  2. Plusdepognon dit :

    Les troupes de montagne font parler d’elles et pas qu’avec l’engagement des GCM :
    https://www.laprovence.com/article/edition-alpes/6059859/les-troupes-de-montagne-des-alpes-enneigees-au-desert-du-sahel.html

    Trouver le barbu n’est pas simple tant il se cache, mais la coordination permet toujours de gagner en efficacité :
    http://www.opex360.com/2020/03/11/larmee-de-terre-a-deploye-le-systeme-de-transmission-astride-t3-pour-la-premiere-fois-au-sahel/

    Le 13ème BCA va tester SICS au Sahel avant l’arrivée du 3ème RIMA et le 53ème RT va bien s’occuper en Côte d’Ivoire :
    https://www.estrepublicain.fr/defense-guerre-conflit/2020/10/03/le-colonel-cyrille-de-boysson-prepare-l-avenir-des-transmissions

    Le programme Scorpion, c’est des véhicules plus lourdement blindés, qui consomment donc plus de carburant… mais ce sont surtout de vrais bavards :
    La numérisation du champ de bataille, cas pratique:
    https://www.areion24.news/2021/01/05/penser-le-cyber-numeriser-le-champ-de-bataille%e2%80%89/

  3. Jm dit :

    Dans l’article consacré au compte rendu du BEA relatif à l’accident des 2 hélicoptères, il est fait mention de [je cite: Sur ce point, le BEA-É estime que la « tendance à favoriser le suivi d’une situation tactique de surface [c’est à dire au sol] au détriment de la gestion du risque aérien peut trouver sa source dans la culture de l’armée de Terre dont est imprégnée l’ALAT. ]
    Ces conclusions ne servent apparemment à rien, puisque ce système est encore terro-centré (dans le sens centré sur le terrain sans prendre en compte la 3ème dimension) , et que le lien avec une éventuelle forces d’extraction aéroportée se fera avec un autre système.
    Ou avec les téléphones portables personnels, comme cela s’est vu récemment !!!

    • Dupont avec un t dit :

      Le top en téléphonie portable c’était les BlackBerry et l’option messagerie cryptée avec CdC et Chef Ops en copie

    • Twouan dit :

      Avionner un équipement c est pas gratuit du tout. Je pense que ça peut faire réfléchir.

      • Jm dit :

        Je suis d’accord avec vous sur les coûts, mais la vie de nos camarades, on la chiffre à combien ?

  4. Gégétto dit :

    Tous ces moyens de transmission c est bien, mais quelque chose me dit, qu’ un jour, face à une nation majeure dotée de systèmes de brouillage, on en reviendra à ceci:
    https://www.youtube.com/watch?v=z1x6Ng1LbWw

    • dolgan dit :

      Dans un conflit majeur, les brouilleurs (à fortiori les gros terrestres) c’est des aspirateurs à suppositoire explosif. Leur usage ne pourra pas être omniprésent et permanent comme certains le rêvent.

      Mais ça nous empêche pas d’intégrer dans nos formations présentes et futures le fonctionnement sans transmissions electromagnétiques.

  5. Gégétto dit :

    J’ imagine bien que ces systèmes (mobiles), lorsqu’ ils seront mis en œuvre, seront traqués, comme tout autre système par ailleurs.
    Je n ai pas de mal à imaginer, non plus ,qu’ ils peuvent être protégés par des systèmes AA qui se feront un plaisir de détruire les boîtes de suppositoires.
    Boîtes de suppositoires qui se feront un malin plaisir à détruire les systèmes AA de protection etc., etc.
    Boîtes de suppositoires qui seront traquées par des boîtes de contre suppositoires etc.
    La guerre quoi!
    http://www.opex360.com/2019/04/05/un-systeme-de-guerre-electronique-russe-dernier-cri-a-ete-repere-dans-le-sud-est-de-lukraine/