Le drone de combat russe S-70 Okhotnik a largué une bombe lisse lors de ses derniers essais en vol

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

42 contributions

  1. ScopeWizard dit :

    Ben , à ce stade , hormis le baratin de circonstances contenant plus ou moins de véracité potentielle quant aux faits rapportés , qu’ est ce que tu veux savoir…………

    Effectivement , un film montrant l’ évènement serait bienvenu , sachant bien qu’ au point de perfectionnement auquel sont parvenus les images générées par informatique , il sera encore difficile de ne pas éprouver quelque pincement caractéristique de celui qui doute de sa complète réalité .

    • E-Faystos dit :

      @ ScopeWizard.
      La Russie/Chine/Turquie ont effectivement en commun de présenter de belles images avec la trame narrative et les spéculations de performances qui vont avec.
      Pour moi, qui suis un militariste par dépit de voir notre armée nationale efficace malgré les boulets politiques qui la plombe, mais aussi un témoin admiratif de notre savoir-faire, ou même savoir-assembler, je ne prends pas le risque de juger ce qui ce fabrique à l’Est… En tout cas pas sans références solides.
      Que disent donc les « spécialistes » du Rafale ? Les Américains et les journaux de gauche disent: il est pas US, donc mauvais/ c’est un avion de firme capitaliste privée, c’est le diable.
      Bonjour l’objectivité…
      .
      Que dire d’un duo qui va dans le sens de ce qui était préconisé par nos industriels il y a dix ans ( Rafales + drones) maintenant que les constituants de la force aérospatiale Russe passent leur qualification ?
      .
      Moi, je reconnais qu’à priori, leurs programmes avancent malgré les sanctions, les réductions de budgets, et l’absence d’organes matures.
      .
      Quand on lit l’excellent Red Samovar, le drone y est disséqué : la face avant, les armes en soute… C’est un engin furtif, et les médias le reconnaissent comme tel. Est-ce réaliste? Regardez la photographie de l’article: la partie arrière est bâclée … Pas de karman, pas de cache tuyère… Ce n’est pas une vraie furtivité tout secteurs mais qu’importe ! Pour les sénateurs US, la menace Russe relève la tête : elle est terrible! Mortelle! et je ne vois pas l’Allemagne, si bénéficiaire de la présence armée américaine, chercher à minimiser la menace: Berlin, les bases US en Allemagne sont plus que jamais vulnérables… À cet engin dont le croupion doit avoir la discrétion d’un phare dans la nuit.
      .
      Je sais que vous comprenez où je veux en venir, mais la conclusion doit être aussi lumineuse qu’un réacteur en post combustion : la démocratie, c’est bien, sauf quand on ne peux élire que des idiots.
      Et si jamais, comme le chef de notre marine, une arme disruptive devait apparaître, il n’est pas question de la jauger avec suspicion : il faut tout annuler, et revendre nos moyens navaux au prix de la ferraille.
      Oui, les idiots sont partout.
      Même derrière mon écran.
      .
      Alors, au moins, je voudrais être un idiot… Utile.

      • Momo dit :

        Ne vous faites pas passer pour ce que vous n’êtes pas (laissez les gauchos se détester eux-mêmes par perversion) et continuez à vous exprimer. On ne partage pas forcément mais il y a de la matière.

        • E-Faystos dit :

          Merci du compliment
          je suis ce forum depuis des années.
          J’ai lu ici des proses d’une qualité rare: elle ont donné beaucoup de matière à retenir et réfléchir.
          .
          Je reste lucide quand à mon attitude de Rafale-Fan-Boy/ F 35 Hater. Comparer une familiale avec une ambulance sans permis est toujours une profonde douleur… Car on ne devrait pas tirer sur une ambulance.

      • ScopeWizard dit :

        @E-Faystos

        « Pour moi, qui suis un militariste par dépit de voir notre armée nationale efficace malgré les boulets politiques qui la plombe, mais aussi un témoin admiratif de notre savoir-faire, ou même savoir-assembler, »

        Même état d’ esprit ; d’ ailleurs question savoir-faire et infrastructures , stricto sensu d’ un point de vue rigueur historique , nous ne pouvons que dire MERCI au régime de Vichy qui plutôt que tout détruire ou expédier notre main d’ œuvre ou nos plus grands techniciens au STO a choisi de collaborer ; que ça nous fasse plaisir ou non de l’ admettre , cet état de fait a joué un rôle majeur quant à notre redémarrage sur tout ce qui était aéronautique .

        Le retour à peu près sain et sauf du camp de Buchenwald de celui qui de Marcel Bloch deviendra Dassault , le « rapatriement » de la soufflerie de Modane ex soufflerie Nazie originellement située dans le Tyrol Autrichien et plus grande et puissante du monde à cette époque , la main-mise sur le Groupe « O » du docteur Ostrich et ses principaux collaborateurs à l’ origine du réacteur BMW 003 , ainsi que quelques décisions fortes comme la création de l’ ONERA ou de la SNECMA une fois Gnome&Rhône nationalisé , sans parler d’ un soutien politique qui jamais ne faillit , ont fait le reste et nous ont permis de redémarrer très rapidement dans une France pourtant en partie dévastée et très affaiblie……….

        Mais je sais , reconnaître cela n’ est vraiment pas populaire , c’ est même très mal vu…………

        « je ne prends pas le risque de juger ce qui ce fabrique à l’Est… En tout cas pas sans références solides. »

        Ce que d’ aucuns ne manqueront pas de vous reprocher ; la « prudence » étant bien vite assimilée à du pro-ceci , ou pro-cela …………

        « Que disent donc les « spécialistes » du Rafale ? Les Américains et les journaux de gauche disent: il est pas US, donc mauvais/ c’est un avion de firme capitaliste privée, c’est le diable.
        Bonjour l’objectivité… »

        En résumé , il disent beaucoup de conneries .

        « Moi, je reconnais qu’à priori, leurs programmes avancent malgré les sanctions, les réductions de budgets, et l’absence d’organes matures. »

        Perso , je n’ en sais rien mais à priori cela semble bel et bien être le cas .

         » Pour les sénateurs US, la menace Russe relève la tête : elle est terrible! Mortelle! et je ne vois pas l’Allemagne, si bénéficiaire de la présence armée américaine, chercher à minimiser la menace »

        Je suis bien de cet avis ; c’ est dans leur intérêt aux US comme à l’ Allemagne .

        « À cet engin dont le croupion doit avoir la discrétion d’un phare dans la nuit. »

        Oui , au moins ; mais bon , est-il seulement « fini » ?

        « Je sais que vous comprenez où je veux en venir, mais la conclusion doit être aussi lumineuse qu’un réacteur en post combustion : la démocratie, c’est bien, sauf quand on ne peux élire que des idiots. »

        Alors , non seulement je comprends très bien , mais je salue votre sens de la formule sachant que là-dessus vous prêchez un converti .

        « Et si jamais, comme le chef de notre marine, une arme disruptive devait apparaître, il n’est pas question de la jauger avec suspicion : il faut tout annuler, et revendre nos moyens navaux au prix de la ferraille. »

        Alors là , par contre , si vous pouviez préciser ?

        « Oui, les idiots sont partout.
        Même derrière mon écran. »

        C’ est à dire que …… disons qu’ il y a « idiot » et il y a « idiot » ; vaste sujet s’ il en est…………….

        « Alors, au moins, je voudrais être un idiot… Utile. »

        HA HA HA HA HA ! 😀

        Excellent ! 🙂

      • ScopeWizard dit :

        @Momo @E-Faystos

        Le problème est qu’ il y a sur ce forum et ce quel que soit le sujet traité , beaucoup trop de commentaires exagérément politisés .

        Je ne parle pas de l’ expression de telle ou telle préférence politique mais du prisme de lecture qui sera dominant ce qui ne peut qu’ aller à l’ encontre de toute démarche visant à une recherche minimale d’ objectivité .

        Ce qui fait qu’ à la sortie tu te retrouves non seulement avec du point de vue donc une subjectivité , mais surtout elle va tout dominer ; au point que tout sera perçu en noir& blanc .

        Autrement dit , le problème c’ est la subjectivité ; et notamment l’ ethnocentrisme ou l’ excessive politisation du discours tenu qui par le prisme de lecture adopté sombre trop vite dans le simplisme ou la logique univoque , fait fi de toute recherche d’ objectivité au point de très vite conduire à des erreurs grossières voire au mensonge , à la mauvaise foi voire au révisionnisme .

        Ce qui ne peut qu’ aboutir à des échanges souvent violents , absolument pas constructifs ou enrichissants , mais par contre laisser une voie royale à tous les embrouilleurs possibles et imaginables au discours le plus souvent abscons .

    • John dit :

      Heureusement que le renseignement et les militaires ont plus de prudences dans leur conclusion.
      Parce que ça c’est le genre de réflexion qui selon moi mène à des 1940, France / Belgique, Pays-Bas, Pologne, etc.. défaits en si peu de temps.
      La vidéo montre quelques éléments intéressants. Il y a potentiellement des images effectuées numériquement. Mais il y a aussi des éléments tels que le largage vu depuis la soute qui semblent réels et possibles.
      Est-ce que les explosions et les largages sont liés? On n’en sait rien malheureusement.
      https://www.youtube.com/watch?v=KHJCsbgpWUs

  2. Sempre en Davant dit :

    Cette absence d’images est elle destinée à préserver les couleurs plus douces et apaisantes réservés aux modérés ?

  3. Frede6 dit :

    Trop forts les russes ils viennent d’inventer la bombe lisse à précision métrique.

  4. Lagaffe dit :

    Le Neuron de Dassault a volé pour la première fois en 2012. Neuf ans plus tard, toujours aucun UCAV dans l’armée française, au mieux on attendra 2040 avec le Remote Carrier du SCAF.

    • parabellum dit :

      L engin russe annonce à 6000 km d autonomie …ça fait un beau rayon d action …prenez un compas sur une carte …ça tape loin ..euh on en est où du neuron ou autre drone de combat stratégique en France ou en Europe? Rien ou presque…helas .comme pour d autres sujets on gère mal la pénurie et une incapacité voulue ou subie à faire autrement …le neuron a volé voici 10 ans…on devrait en avoir une escadrille …au lieu de ça on vend nos propres rafale …c est ainsi inch allah

    • HMX dit :

      Il est envisagé de faire voler les futurs effecteurs déportés du SCAF avec le Rafale à partir du standard F4.2 à l’horizon 2030, en attendant l’arrivée du NGF du programme SCAF.
      Nous devrions donc voir ces effecteurs déportés réaliser ce genre d’essais en vol sur la période 2025-2030… si tout va bien.
      Vous avez néanmoins raison sur le fait que nous sommes en décalage avec nos principaux concurrents/adversaires stratégiques. Nous sommes en phase de conception alors qu’ils en sont aux essais en vol…

    • Polymères dit :

      En fait il faut savoir bien analyser ce qui se passe aujourd’hui.
      Le drone de combat de ce genre émane au préalable des américains et nous avons considéré dans les années 2000 sous leur développement que le futur du drone tendra vers le drone de combat furtif accompagnant l’aviation classique.
      Sauf que pour diverses raison les américains et nous mêmes en Europe avons laissé tomber ce genre de modèle d’aviation pour tendre vers un concept de drones d’accompagnements légers, nombreux pour avoir un effet saturant et difficilement détectable combinés à des munitions là aussi nombreuses et à longues portée.
      Les russes comme les chinois ont vu ce qu’il se passe en occident et ils s’en inspirent car ces puissances, même si elles ne l’avouent pas, sont en retard et cherche à « rivaliser ».
      Ces nations cherchent donc à produire des choses qui sont pour elles l’équivalent à certains aéronefs occidentaux, des doctrines et des capacités technologiques qui s’en approche. La réalisation par la Russie ou par la Chine de ces drones furtifs n’est pas celle d’un besoin réfléchit et nécessaires de leurs armées, ni n’est révélateur du futur, c’est avant tout leurs produits qui servent à rivaliser psychologiquement face à l’occident, à vouloir se hisser au même niveau, peu importe qu’en réalité ce n’est pas du tout pareil.
      Ces nations mènent une course à l’armement face aux USA et cherchent à vouloir jouer au jeu américain, dans le domaine furtif, dans le domaine des drones et vont donc pondre des drones et des avions qui ont l’air d’être la même chose. L’accompagnement du Su-57 par ce drone n’est pas une innovation russe, c’est directement inspiré de nos concepts d’aviation du futur d’il y a 10-15 ans.

      Sommes nous en retard d’une guerre ou ces pays jouent-ils à un jeu pour lequel nous n’y avons plus trouvé un profond intérêt? Qu’est-ce que ce drone russe qui a été construit autour d’un réacteur d’avion de chasse (bonjour la furtivité) a fait de plus que le drone Neuron? Rien, ils font comme ils ont toujours fait, des prototypes qu’ils présentent comme le futur avant qu’on constate 10 ans plus tard, que la production se limite au strict minimum nécessaire aux images et qu’il rejoindra les dizaines et les dizaines de projets d’avenir que l’URSS et la Russie vend à l’opinion publique mondiale depuis des lustres.

      Donc entre ce que disent les russes, ce qu’ils veulent qu’on pense, ce qu’ils font et ce qu’ils feront, il y a des espaces énormes. Ou sont les super porte-avions en maquettes qu’on annonçait comme imminent il y a 10 ans? Ou en est l’ambitieux programme ARMATA qui devait renouveler toute l’armée de terre? Ou sont les destroyers nucléaire? Le Mig-35? Ou sont les super missiles invincibles? Ou sont les super drones terrestre de combat? Les super bombardiers? Mig41? Et j’en passe.
      Je ne cite que les plus récents, mais ça a toujours été pareil « c’est pour plus tard » et quand le plus tard arrive, que l’urgence et la réalité financière, industrielle et technologique n’est pas là, ben on fait comme d’habitude encore, on renouvelle l’ancien, on achète du vieux neuf continuant encore et encore avec des variantes de Su-27, achetant des T-90 en disant que c’est suffisant, mettant en avant des missiles pour dire que es porte-avions ne servent à rien.

      Mais certains continuent encore de prendre tout cela au sérieux? Ne comprenant pas que malgré certaines choses qu’ils arrivent à améliorer sur les bases des produits soviétiques, les russes vendent du rêve qu’ils ne sont pas en mesure de se payer ou de développer, des ambitions qui dépassent leurs moyens mais qu’ils jugent nécessaire, quitte à en avoir pour le « symbole », afin de se jauger avec l’OTAN et donner le sentiment qu’ils ne sont pas à la ramasse afin de continuer à vendre des armes.

      Ce n’est pas qu’ils ne savent rien faire, ni qu’ils ne soient pas bons pour faire évoluer ce qu’ils ont tâcher de maintenir à flot après l’effondrement soviétique, mais la Russie n’innove plus, elle le fait dans sa communication, dans des projets, des images de synthèses, des maquettes et des explications qu’elle seule peut défendre. Il est facile pour un industriel de créer des prototypes, mais ça reste des coquilles vides qui ne reflètent ni les compétences, ni les capacités industriels à en faire une production non artisanale.

      Je vous donne rendez-vous dans 10 ans pour faire le bilan de tous ces projets russes qui servent avant tout à nous sentir « en retard » sur eux et à donner le sentiment d’une armée russe qui se renforce avec de formidables moyens lui donnant un avantage. On ne comprend pas et on ne veut pas comprendre qu’ils n’ont pas les moyens de réaliser tout cela, on veut croire que « ça va arriver » et que ce sera massif. Voyez les ambitions russes il y a 10 ans pour la période actuelle, difficilement concevable à l’époque ou les russes n’hésitaient pas à acheter et collaborer avec l’étranger pour combler leurs lacunes, qu’ils pourraient galérer à faire un blindé. On se serait fait insulter en disant qu’on prend les russes pour des incapables, qu’ils n’ont pas l’expérience pour faire cela, comme si l’industrie russe ne pourrait pas fabriquer des blindés, comme si l’industrie ne pourrait pas fabriquer un nouvel avion. Pourtant on parle d’une époque ou l’économie russe était en belle progression, un budget russe qui explosait chaque année. Mais aujourd’hui avec une économie fragile, un budget réduit, ils vont faire tout cela?
      Je sais que certains ne veulent pas entendre cela et me rendront moi comme d’autres pour un russophobe ou je ne sais quoi, mais ce n’est pas parce que vous avez d’un côté une belle maitrise sur certains domaines comme les missiles, que cela se généralise à tout. Ce n’est pas parce que vous assurez un production d’un blindé soviétique que cela démontre votre capacité à faire un nouveau blindé et à le produire de la même façon.

      • E-Faystos dit :

        @ Polymère.
        Mon avis rejoins le votre: après tout, honneur au premier qui a posté.
        Cependant, je ne prends pas le risque d’enfoncer l’ours dans sa grotte parce que j’ai donné deux coups de pelle pour en enterrer l’entrée.
        .
        Je vais poser un exemple terriblement simple, et qui nous intéresse au premier chef: selon certains chiffres, l’armée Française est la première marine et la première armée d’europe.
        Au niveau tactique et en combat pur, je suis certain qu’à technologie égale, le soldat Français est insurpassable.
        Mais ce n’est pas la France qui est forte, c’est l’Europe entière qui s’est cachée sous les restes du bouclier américain.
        Et les USA? Fiers protecteurs de leurs intérêts et élite?
        Le F 22
        Le F 35
        Le programme Zumwalt
        Le programme LCS…
        Autant de gabegies technologiques dont un simple rapport Taille/ armement aurait dû stopper l’étude.
        C’est pourtant les programmes des dividendes de la paix, de l’après guerre froide.
        Et qu’est ce qui marche chez les US, chez les Russes… Et chez nous? Les programmes évolués de systèmes d’armes issus… De la guerre froide.
        .
        C’est un point commun très puissant.
        .
        Je conclus ma bafouille sur cette remarque : une guerre implique deux béligérants et plus.
        Ce n’est pas le meilleur qui gagne, mais celui qui parvient :
        A garder son tissu industriel intact
        A garantir l’approvisionnement de ses armées en hommes et matériels
        Vient ensuite les points secondaires comme la tactique et un éventuelle suprématie technique.
        .
        Mais ces avantages ne peuvent garantir de succès stratégiques face à un adversaire avec un rouleau compresseur, dut-il le pousser à la force des bras.
        .
        Alors oui, la Russie n’est plus le pacte de Varsovie, mais la France n’a plus la puissance de la Grande Armée, et les États-Unis n’ont plus l’armée qui à gagnée la seconde guerre mondiale, ou l’ascendant politique et techniques des guerres du Golfe.
        .
        Ce qui veux dire qu’il n’est pas important pour les Russes d’être bons si en face l’ennemi, et nous, sommes pires qu’eux.
        Cet occident qui veut des guerres zéro mort/ pas de gars au sol… Ou cinq morts en une semaine : quittons l’Afrique ! ne me semble pas un adversaire redoutable.
        Les Russes eux, montrent par leurs programmes qu’ils ne lâchent rien.
        .
        J’ai tendance à me méfier des gens qui conservent leur esprit de revanche : ils deviennent ensuite des ennemis exceptionnels ( Allemands en 40/ Égyptiens en 73/ USA post Vietnam).

  5. Muse dit :

    Et les français qui critiquent à tout va savent-ils où nous en sommes ?
    C’est pitoyable.

    Dans les faits, nous sommes très en retard et nos associés nous mettent des bâtons dans les roues pour un financement toujours pas bouclé…

    • franck dit :

      Je vous invite juste à vous intéresser à la littérature qui parle de la Russie et de la Géopolitique.
      Le dernier livre de John Le Carre contient notamment des passages sur le sujet.
      La Russie est un pays du tiers monde corrompu et très en retard technologiquement sur l’occident ou la Chine.
      Tout ce qui est dit sur les nouvelles armes est essentiellement de la propagande.

      Il ne se passe pas une semaine sans que ‘l’on annonce un nouveau blindé, un nouvel avion, un nouveau missile et tout ça bien sur révolutionnaire.
      Sauf que dans les faits, on ne voit que du vieux matériel obsolète.
      Quand on voit la difficulté des pays occidentaux à mettre au point un avion, un bateau et je ne parle pas de la maintenance, vous pouvez imaginer la Russie avec son niveau de corruption et son retard technologique.

    • Max dit :

      Le drone Dassault Neuron à volé en décembre 2012…

    • JC dit :

      Quels associés ? Toujours les mêmes. Cela fait des années que ces « associés » pratiquent le chantage au financement ou des actions de sabotage. Nos dirigeants continuent dans ce chemin de la servilité et il en sera ainsi jusqu’à l’éclatement de la France, à n’en pas douter.

    • ScopeWizard dit :

      @Muse

      Quels Français , et que critiquent-ils à tout va ?

      C’ est quoi encore cette formulation à la noix de cocotier ?

      Avant de les juger « pitoyables » , peut-être serait-il plus fin et intelligent de préciser ? Ne serait-ce que pour éviter de tous les mettre dans le même sac , ce que cette formulation tendrait à faire penser………

      De plus , y a t-il réellement moyen pour le grand-public de savoir où en sont nos avancées en matière de défense concernant de tels systèmes qui quelque part en sont encore à un stade de développement plutôt primaire ?

      Pour vous donner une idée , dans mon acception , par rapport aux balbutiements de l’ avion militaire , lorsque apparaît le Messerschmitt Bf 109 ( 1935 ; premier vol 1937 ) , l’ avion militaire a depuis longtemps dépassé ce stade………….
      Par comparaison , je serais donc enclin à situer le drone tel qu’ il est actuellement dans ce qu’ il a de plus performant et perfectionné vers ce qui pouvait exister de mieux entre 1918 et 1925 .

      « Dans les faits, nous sommes très en retard et nos associés nous mettent des bâtons dans les roues pour un financement toujours pas bouclé… »

      Pouvez-vous préciser ?

  6. Thierry dit :

    La Russie envisage de remplacer les MIG29 par ces S-70, j’ai comme l’impression qu’ils n’ont plus les moyens d’un programme ambitieux et cherchent une bonne à tout faire multi rôle et multi-usage; Si ce type de drone est secondé par un SU-57 ça peut faire un couplage efficace à condition que le SU-57 soit performant, et pour l’instant c’est pas encore le cas, mais je doute qu’il y aura suffisamment de SU 57 pour seconder tous les S-70, c’est à priori surtout ce genre de drones auquel seraient confrontés les F35 et F22 (qui auront eux aussi leurs propre drones) s’il y avait un conflit.

    • Momo dit :

      Toujours des salades aussi stupides pour essayer de faire passer celles de l’islamisme que tu éructes par ailleurs. Tres très médiocre Thierry moussa mokhtar

  7. la russie et la chine bientôt maitres du monde et occidentaux esclaves

    • E-Faystos dit :

      Russie utilise Inde pour bloquer Chine.
      L’un ne parviendra rien à faire sans l’autre, car l’occident devient méfiant, très méfiant.
      Après Wéwé, c’est Xiamii qui devient la cible des interdictions U.S.
      Mii, très bons téléphones, mais moi moi pas m’en servir pour des choses trop personnelles.

  8. vieux margi dit :

    Un OVNI …

  9. Max dit :

    Cette paire de sondes Pitot à l’avant le rend ridicule comme les mini membres antérieurs d’un dino.

  10. jyb dit :

    @frede
    et oui. je vous invite à lire le retex de l’engagement syrien des russes par le colonel goya intitulé « tempête rouge ».

  11. didixtrax dit :

    je suppose que le S-70 embarque une variante du système SVP-24 qui a montré en Syrie qu’il pouvait tirer du lisse avec une précision suffisante dans de nombreuses circonstances pour un prix faible par rapport à des kits de guidage individuels.

    autre point que j’apprécie, le fait de servir d’éclaireur et/ou d’appât armés avec « son » Su-xx en embuscade derrière à bonne distance, ça évite de perdre du temps et de l’argent à soigner la discrétion du secteur arrière (tuyère) qui sera couvert par le Su-XX.

    • Vasil dit :

      viser « de manière autonome des cibles au sol ou ayant une mobilité limitée à condition de lui communiquer les coordonnées, y compris en vol » C’est pas contradictoire ? S’il est autonome pour quoi il aurait besoin de recevoir les coordonnées ?

    • Polymères dit :

      Qu’est-ce donc qu’une précision « suffisante » pour les russes?
      Attention non plus à ne pas tomber dans les classiques de la communication des russes ou « tout va bien » et ou leurs faiblesses se transforment en forces.

      La bombe de précision n’a pas été inventée pour juste coûter plus cher et les russes ne font pas le choix des bombes lisses car ils disposeraient d’un super système qui en ferait une bombe « suffisamment précise ». Les russes ont été critiqués sur leurs bombardements, ils ont été accusés de diverses bavures et ils se défendent.
      Il faut comprendre que les russes copient beaucoup de chose sur nous, notamment la guerre des images de bombardements. Au début du conflit en Syrie, ils ont voulus montrer comme nous, les images de leurs frappes, sauf que l’on a vu des bombes qui tapaient plus à côté que sur la cible. Ils ont vite arrêter la diffusion de ces images mettant en scène des bombes lisses, au point que les seules images qu’on recevait, venaient de ceux qui se faisaient bombarder. Mais à côté de cela la Russie utilisa les rares munitions de précisions qu’elle détient pour en faire des vidéos et donner le sentiment que elle aussi, elle fait une guerre de précision et que les accusations occidentales sont infondées. Ainsi notamment, les frappes de missiles de croisière ont amenés aux russes, des « images » de précision qu’elle diffusa. Sachant qu’un missile de croisière est guidé par satellite en fonction de coordonnées, on peut se demander l’intérêt de positionner à chaque fois, à côté des cibles frappées, des drones avec un réticule au milieu qui laisserait presque croire à une désignation de cible classique.

      Les russes ont énormément de complexes et de retards qu’ils n’assument pas et cherchent à cacher de diverses façons. Son aviation utilisant en très large majorité des munitions non guidées, n’est pas du même niveau que celle des occidentaux, n’en déplaise leurs comparaisons « techniques » qui donnera l’impression que plus c’est gros mieux c’est.

      Il faut bien comprendre une différence fondamentale entre une munition guidée et une munition non guidée. La cible à atteindre est généralement guidé par un tiers et non par le pilote. Que ce soit par un désignateur au sol, par un pod/nacelle sous un autre avion, par un drone. Le pilote de l’avion est généralement aveugle de la situation au sol, sauf à tourner en rond en espérant voir un truc bouger, il ne sait pas sur quoi il intervient donc il ne sait pas sur quoi il va tirer sa munition. On ne tire donc jamais une munition guidée par « hasard » et elle ne tombe jamais à côté de ce qu’on veut qu’elle tombe.
      Un avion ayant des bombes lisses sauf à vouloir interpréter une communication radio plus ou moins bonnes, plus ou moins confuse, va intervenir sans réellement savoir ou sont les amis ou sont les ennemis. Il va voler vers une zone, il va essayer d’en déchiffrer une situation, un objectif et il va larguer ses bombes en espérant qu’il touche quelques chose. Peu importe la précision que ses bombes aura par rapport à ce qu’il veut vise, qu’il optimisera en les lâchant à la verticale ou par un système calculant le moment opportun pour les larguer, ça ne change rien, la précision n’est pas là car l’objectif n’est pas connu, la situation est confuse et dépend du pilote et de son propre jugement de la situation.

      Alors bien entendu quand il s’agit de larguer une bombe sur une grande croix au milieu d’un champ de tir, on peut réaliser un travail de précision, même avec une bombe lisse, car on sait quoi viser. Mais dans le cas d’un appui aux troupes au sol, dans des zones urbaines, des zones ou vous ne pouvez pas observer tranquillement le terrain en raison d’une DCA courte portée, vos bombes lisses deviennent de moins en moins efficaces, les pilotes devant rester le moins longtemps sur zone, voler et larguer les bombes le plus haut possible. Ce sont tous ces éléments qui limitent et réduisent l’intérêt des bombes lisses par rapport aux munitions guidées qui permettent au pilote de ne pas chercher à connaitre sa cible, de ne pas perdre de temps à la chercher, de tirer à plusieurs km ce qui protège l’aéronef mais évite aussi d’alerter l’ennemi.

      S’il faut massivement bombarder une zone de manières aveugle, la bombe lisse est intéressante. Quand on dit aveugle ça veut dire ce que ça veut dire, non pas qu’on « s’en fout de ce qu’il y a en dessous » mais que le pilote ne sait pas ce qu’il y a en dessous. On a vu en Syrie également les russes faire passer une bavure qui a vu une perte fratricide en un soldat « désignant » sa propre position à l’aviation, se sacrifiant pour tuer des ennemis. Les russes ont une communication particulière qui n’hésite pas à masquer des réalités qui les feraient passer pour des amateurs, ils détestent cela et les histoires d’empoisonnement ayant échouer, sont dans la même logique, on voit une hypocrisie qui dira que si ça avait été eux, ils auraient réussis leur coup, que c’est donc la « preuve » que ce n’est pas eux. Ils n’hésitent pas à mentir, à manipuler, à duper et à accuser tout en se victimisant.

      Ils peuvent dire ce qu’ils veulent une bombe lisse ne sera jamais aussi efficace qu’une bombe guidée pour les raisons que j’ai cité et non pas dans un usage idéal d’une cible connu, fixe, sur laquelle on a tourné 4 ou 5 fois autour à basse altitude, ça c’est un contexte d’entraînement sur un champ de tir pas de la réalité opérationnelle.
      Les russes restent donc encore aujourd’hui sur un concept d’une aviation qui fait d’une part la guerre aérienne et d’une aviation qui bombarde de l’autre part avec des avions spécialisés.

      La précision d’une frappe passe donc par plusieurs phases distinctes dont la plus importante est celle d’acquérir une cible. Vu du ciel, sauf à avoir un véhicule dans un désert que vous allez encore devoir identifier comme étant hostile ou non (du moins chez nous c’est ainsi) , il est très complexe de comprendre et voir quelque chose au sol. Vous perdez un temps de fou pour comprendre la situation et identifier tant bien que mal une zone ou se trouve l’ennemi, vous vous exposez à lui, vous lui signalez votre présence (il va donc chercher à déguerpir ou se planquer) réduisant d’autant plus la réussite de votre frappe. L’imprécision de la bombe lisse, elle est là.

    • Amiral_sub dit :

      en Syrie les Russes visent un hôpital, blam ça frappe une école !

      • Dodo dit :

        C’est une précision suffisante pour continuer
        Efficace et pas cher c’est la bombe que je préfère

  12. Czar dit :

    « Cela étant, ce drone de combat, dont le nom veut dire « chasseur » en russe »

    https://youtu.be/dA6AObvAbI0?t=71

  13. Piotr le grand dit :

    Vous semblez ignorer les sanctions économiques très sévères imposées à la Russie depuis la crise Ukrainienne et suivie de celle du Crimée. C’est normal que certains projets soient mise au placard faute d’argent. Alors vous,voulez nous faire croire que la Russie doit rester les bras croisés en regardant l’Occident se rapprocher inoxerablement de sa plate bande sans qu’elle montre ses muscles ? Si la Russie est aussi faible qu’une femme enceinte pourquoi alors,l’Occident s’arme sans compter? L’OTAN première organisation militaire composée de tout les pays de l’Europe occidentale avec les anciens du pacte de Varsovie qui sont tous armes jusqu’aux dents et cela contre un seul pays la Russie. Alors je vous pose la question, qui a peur de qui?

    • E-Faystos dit :

      Tout le monde s’inquiète de la Chine.
      Et encore parce que la menace de l’Inde passe sous le radar à cause de son statut démocratique qui la rend fréquentable.
      Mais cela peut vite virer au chaos.
      La partition que livre la russie avec un associé plus autoritaire que lui et un allié ne partageant pas ses fondamentaux politique est un problème qui va créer des fractures profondes entre ceux qui possède une technologie des matériaux, de la mécanique et des structures, ceux qui ont absorbé toute la production d’électronique à l’intérieur de leurs frontière et ceux dont la démographie est une bombe dont l’horloge ne demande qu’à dérailler.
      .
      Accessoirement, cette partie du monde profitent de multiples conflits de frontières, de richesses exploitées de manière calamiteuse, d’une démographie galopante.
      .
      La troisième guerre mondiale ne sera nucléaire, elle sera démographique.
      .
      et l’Occident ne la gagnera pas seulement en faisant plus d’enfants, et encore moins BEAUCOUP PLUS d’enfants.
      D’ailleurs comment pourrait_il ses poser en exemple?