Saab va livrer deux avions de surveillance GlobalEye supplémentaires aux Émirats arabes unis

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

16 contributions

  1. Plusdepognon dit :

    Les émirats arabes unis ont fait leurs emplettes, certainement pas pour les laisser bronzer au soleil :
    https://www.fr24news.com/fr/a/2020/12/le-senat-ne-parvient-pas-a-interrompre-les-ventes-darmes-de-23-milliards-de-dollars-de-trump-aux-eau.html

    Le retournement de situation vaut son pesant de cacahuètes :
    https://www.lemonde.fr/blog/filiu/2021/01/03/2020-lannee-ou-le-moyen-orient-a-bascule/

    Le rapprochement entre l’Arabie Saoudite et le Qatar est aussi rapide que la brouille :
    https://www.lemonde.fr/international/article/2021/01/05/riyad-met-fin-au-blocus-contre-le-qatar_6065241_3210.html

    • fabrice dit :

      Concernant Filiu à « les USA ont torpillé l’accord d’aide au Liban », je suis parti dans un grand éclat de rire tellement la présentation des faits est grand guignolesque.

  2. Paddybus dit :

    Il pourrait détecter un périscope de sous-marin à 180 km…. impressionnant…

    • Bob dit :

      Bah voyons, détecter à 180km un truc à peine plus gros et grand qu’un balais recouvert d’un revêtement anti-radar !?! Et la marmotte, elle est au commande de l’avion ?

      • John dit :

        L’arrogance…
        C’est fou quand même de penser tout savoir, de ne pas être capable de remettre en question des certitudes…
        La recherche dans la détection de périscopes a vu bcp d’investissements cette dernière décennie.
        Et dans la détection de ceux-ci, il ne s’agit pas que d’avoir un radar détectant un objet. Il y a d’autres capteurs, et d’autre observations à faire. Le comportement des fluides autour d’un périscope est caractéristique, donc quand une signature suspecte est détectée, les autres instruments entrent en œuvre. C’est plus dans les logiciels que dans les radars eux même que ces capacités ont été développées.
        Dans les autres instruments, il y a l’utilisation de lasers.
        Les Atlantique 2 (spécialisés pour ce rôle spécifique contrairement au Global Eye) parlent de 400 km de capacité de détection, avec une résolution radar impressionnante à cette distance. Et les ordinateurs peuvent suivre 1000 cibles, donc il y a le temps de déterminer si un objet est un périscope ou non.
        Ça ne se fait pas en 3 secondes. Mais ça se fait !

  3. PK dit :

    Mon Dieu que cet avion est moche…

  4. LEONARD dit :

    1 Milliards de $ pour 2 Awacs.
    Cher.
    Prochain client pour le GlobalEye, la Grèce, ou bien modernisation des EriEye ?

  5. Thaurac dit :

    « ..voire le périscope d’un sous-marin à 180 km »
    cela parait incroyable vu que c’est pas énorme comme surface radar!

    • Fred dit :

      @ Thaurac

      Mer d’huile requise sans aucun doute …

      • breguet dit :

        et masse d’air itou car l’air n’est pas un milieu homogène et la portée d’un radar, aéroporté de surcroit , oblige à connaitre parfaitement la masse d’air..Et une masse d’air stable sur 90 nautiques….pourquoi pas…

  6. Czar dit :

    Pour les experts, quelques éclaircissements demandés : Est-ce que cet appareil est très inférieur au Hawkeye américain pour que la France qui passe son temps à brailler quand un pays européen achète du matériel uhesse ait délaissé l’achat auprès d’un industriel de l’UE ? Ou est-ce juste l’effet de la logique d’imitation qui a court dans la MN, pour » simplifier » vu que formations et procédures sont déjà identiques ?

    et question subsidiaire : si un pays comme la Suède dont la BITD n’est pas négligeable mais est inférieure à la nôtre est capable de produire un engin pareil comment se fait-il que la France n’ait pas développé un appareil similaire puisqu’il y a manifestement un marché qui n’est pas réduit à la niche proposée par les stazunis ?