Une première capacité du système de simulation instrumentée CERBERE a été livrée à l’armée de Terre

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

10 contributions

  1. Raymond75 dit :

    C’est assez bluffant du point de vue technique.

  2. Plusdepognon dit :

    Pour les véhicules aussi, il y aura de la simulation (sans mauvais esprit) :
    https://blablachars.blogspot.com/2020/10/la-simulation-scorpion-pour-agueris-et.html

    Après est-ce qu’une femme de joueur de foot simule moins que son mari, c’est un autre (d)ébat…

  3. Grosminet dit :

    Citation:

    « en 2023, alors il sera possible de faire manoeuvrer jusqu’à 1.000 combattants et 250 véhicules sans interruption, via des rotations de 96 heures »……

    Eh ben……On a pas fini de les entendre gueuler,les Maillochins ^^

  4. yo dit :

    ça fait plus de 10ans qu’un tel système est déjà en place en Suisse. Des villages d’exercices ou tout les tirs sont des lasers déclenchés avec des balles à blanc. Les chars, les maisons et les unités à pieds sont tous couverts de capteurs pour savoir si ils sont touché ou pas. Un gros bordel de fumigène quand un bâtiment est détruit.

    • Grosminet dit :

      @ Yo:

      A Mailly le Camp,dans le département de l’Aube,il existe officiellement depuis Avril 96…

      Les premiers systèmes étaient dérivés du « Miles » US:
      des capteurs infrarouges montés sur un chasuble et un bandeau (chasuble sur le bonhomme et bandeau sur le casque) et un émetteur laser sur le fusil (qui déclenche lors du tir,uniquement avec cartouches à blanc).
      Le tout était alimenté par des puta*ns de salo*eries de m*rde de batteries « rechargeables » type pile R9 (batteries rechargeables qui,même neuves,tenaient difficilement la charge….un fou*ue misère)

      Depuis,le système a bien évolué (et heureusement,serais tenté de dire ^^ )

      pareil (mais en plus gros et alimenté par le véhicule) sur les chars/vab/etc

      Ajoutez à ça la prise en compte (physique,maintenant! ) des « ventilateurs » (les hélicoptères) et il me semble,des avions (souvent les Rafales de Saint-Diziers passent au dessus de chez moi,sur des périodes correspondant aux exercices au sol,d’où ma supposition)

      Le problème,ce n’est ni le système de simulation,ni l’entraînement sur un camp de 13000 hectares…

      Le problème,ce sont les civils autour du camp (alors que BEAUCOUP ont de la famille militaire! ) qui se plaignent du bruit….Alors,ils sont bien contents de voir les militaires débarquer (et consommer!!!!! ) dans les boutiques du village,mais dès qu’il y’a un exercice (en moyenne tous les 15 jours actuellement),ça râle (bruit,pollution,bref,toutes les critiques possibles)

  5. Max dit :

    Dans les scenari typés « haute intensité » il faudra pour plus de réalisme rajouter des cris « Allah akbar » dans l’environnement sonore !

  6. Paul Bismuth dit :

    La Belgique aura un site d’entraînement construit par Saab, fonctionnant avec les règles OTAN comme la Hollande:
    https://www.forcesoperations.com/un-centre-dentrainement-saab-pour-la-defense-belge/
    Ils viendront sans doute s’entraîner en France dans ces camps avec le contrat CAMo.