La procédure pour acquérir 90 blindés destinés à la Gendarmerie a été lancée

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

47 contributions

  1. tchac dit :

    Merci pour cette barre de rire après cette après midi pluvieuse !!!

  2. MarreDesTrolls dit :

    Bouges pas, je vais te chercher tes calmants. Ce soir, c’est double-dose 😉 !

  3. Robert dit :

    Vous etes un clown

  4. Fred dit :

    Les barricades sont loin d’être légères en moment en Nouvelle-Calédonie. Des voitures calcinées et des tas de terre sont déposés sur les routes.

    • MAS 36 dit :

      black-out complet sur ces manifestations à caractère insurrectionnel en Nouvelle-Calédonie. Ouverture du feu à l’usine de Goro par les gendarmes, le territoire entièrement bloqué par des barrages des indépendantistes avec contre-barrages du reste de la population. Quelques entrefilets par ci par là, pas de reportage télé ( à ce que j’en sais).

      Ca promet pour le 3° référendum pour l’indépendance.

  5. Frédéric dit :

    Pas trop tôt. Ces engins de 45 ans sont bon pour les musées ou comme donation à la Centrafrique. A t’on des photos du Serval pressentit comme remplaçants ?

  6. Corday dit :

    Nous sommes en Union Européenne, qui comme les USA et le Canada, fait partie de l’Empire Romain dirigé par le SS (Saint-Siège).

    OTAN
    ATON
    Truthcontrol.com/atonists

  7. aoups dit :

    @ Le complotiste… certainement un complexe, de la jalousie, de la flemme, de la lose « in »…
    Les forces de l’ordre ne répriment que ceux qui se placent hors des lois.
    Les gaulois réfractaires peuvent voter, et si leur condition ne leur convient plus, ils peuvent laisser la majorité des Français apprécier cette démocratie imparfaite, et eux rejoindre une quelconque dictature parfaite. Bon voyage

  8. Clément dit :

    Ne le prenez pas mal, mais par chez moi on est plus latins que gaulois 😉
    Vos ancêtres savez faire du bon vins, des beaux pantalons et du bon acier, mais heureusement que les nôtres étaient là pour leur faire de manger leurs chiens !

    • Clément dit :

      *pour leur faire arrêter de manger leurs chiens (les gaulois adoraient, contrairement aux latins que ça dégouttait).

  9. Pascal (l'autre) dit :

    « pourront ainsi réprimer avec force le peuple composé majoritairement de gaulois réfractaires.  »
    Thierry, sors de ce corps!!

  10. Maxime (le vrai) dit :

    Vu ce qui nous attend, 90 c’est clairement très léger, et 2026, ça fait tard. Enfin, il faut bien commencer par quelque chose..

    • Clavier dit :

      C’est rassurant d’apprendre ( ou pas vraiment …? ) que la classe politique a décidé de mieux se protéger du péril jaune ( ou noir …? )
      On me souffle dans l’oreillette que ce serait peut être aussi un péril brun…!

  11. Sempre en Davant dit :

    La Gendarmerie est elle seulement une autre marque de CRS qui ferait l’économie des bandes sur le casque?
    Le rattachement Min Int efface t’il l’idée de l’emploi outre mer? TN ou Opex?
    Ces Véhicules sont’ils exclusivement destinés au MO? Ou également à la sécurité nationale?

    Si j’étais de ceux qui Sentinelle, je demanderai à l’ophtalmologiste dont dépend mon unité, si je fais bien de vouloir emporter une boite d’ unidoses de sérum phy, pour rincer les yeux des copains s’il reçoivent des liquides non identifiés, pouvant être acide ou base. S’il faut avoir des gazes épaisses pour masquer la vue en continuant d’irriguer , éviter les mouvement oculaires et espérer limiter les lésions si l’évacuation est longue. Comme ça en coin je dirai : une tite formation siou plaît vous prendrez l’air et vous verrez des d’jeuns sympa.
    Pas le genre qui ajoute des pétards sur des aérosols et serait bien assez con pour ajouter encore d’autres trucs qui ont d’autres défaut que l’emprunte carbone.

    Si j’étais de ceux qui réfléchissent aux équipement des gendarmes pour du long terme c’est la question Maintien de l’Ordre TN et Opex, défense des sites chichiteux et ambiance NRBC.
    Bien sur je guignerai les VAB, les VBMR, mais aussi les AMX30D et successeurs pour les cas de dégagement d’obstacle pollués.

    Je chercherai des gadgets et des solutions chez les pompiers d’aéroports pour avoir des canons à eaux pour le maintien de l’ordre ou l’extinction, dépollution (à l’arrache), ouverture d’accès par exemple pour le GIGN et les PSPG tout en pensant aux installations chimiques, énergétiques etc avec les conseils des spécialistes du 2éRD, BSPP et Marin Pompier sans oublier les sapeurs de Tuyên Quang.

    Je me poserai notamment la question de pouvoir greffer un canon à eau (avec ajutage de mousse) sur le toit de tout mes engins blindés avec une pompe des raccords permettant d’utiliser les réserves d’eau des camions tonnes des pompiers. Ceci dans les contextes MO violents, l’exploitation de ceci a des fins terroristes, ou des attaques complexes sur des sites de l’ordre d’ In Amenas.

    A Sartory il est possible d’avoir des exercices conjoints.
    Les sites protégés par la Gie permettraient de prépositionner des moyens lourds retirés du service de l’ADT offrant un blindage et un boutoir. Un 30D modifié maintenu sur chaque site avec un porte engin, donnerai une capacité que n’a aucun engin civil.

    Il y a un besoin actuel et il y a une prospective a 20-30 ans. Il faut aussi penser « gabarit routier Bobo2.0 » et se dire qu’un VBCI ne passerait peut être pas dans les aménagement urbains de 2030. D’un autre coté si le vab est trop étriqué pour l’AdT, une nouvelle peinture ne transformera pas les moblos en yogis. Les véhicules sont ils des moyens de transport de troupe? Ou d’appui seulement?
    Devront’ils emprunter des tunnels de métro?

    A l’inverse pourtant il ne faudrait pas oublier que des drones roulants sacrifiables pourraient être sur une remorque derrière les Iveco. Mais dans le VBRG on pouvait embarquer des gendarmes sous blindage. Les PVP et transports de fond de la police sont bien contre des « bandits ». Est ce toute la menace?
    De la militarité de la gendarmerie et de la capacité a comprendre qu’un cocktail Molotov est une arme anti char… Parmi d’autres.

    • Fred dit :

      « l’emprunte carbone » (sic néologisme) c’est bien, « l’empreinte carbone » c’est mal ;o)

      Pour le reste, c’est jouer à se faire peur – la peur est mauvaise conseillère – la police (appuyée par le politique et la justice) est sur une très mauvaise pente, sème le vent et récolte la colère – puisse la Gendarmerie continuer à rester dans une attitude juste et responsable.

      • Sempre en Davant dit :

        « c’est jouer à se faire peur »… non Fred pas du tout.

        Relisez moi car vous avez mal compris. Ce que je ne peux faire c’est lister des cibles et des emplois…
        Le besoin en blindé peut avoir plusieurs motifs selon les missions qu’un même véhicule peut remplir.
        La cuirasse, fonction de la mobilité, permet essentiellement de ne pas employer la force et d’encaisser les coups. Entre des mains civilisés elle réduit l’emploi de la force létale.
        En Yougo il y a plus d’un sniper allée ou les VAB ou les 10 ont fait dont de leur corps avec un de nos soldat à chaque bout du véhicule pour offrir une protection a des civils dans de simples traversée de rues. Le « projet professionnalisation » prévoyait de confier le MO en OPEX à une Gie à re-militariser est dans les limbes.

        Nous avons perdu un Cpl du génie qui sous le feu des snipers continuait a placer des containers pour permettre à de pauvres gens d’aller chercher le 1/4 de la 1/2 d’une maigre pitance. Auriez vous les couilles et l’amour de votre prochain pour continuer sous le feu dans une cabine vitrée et sans blindage? Feriez vous le casque bleu qui fait les aller retours près des roues et ramasse les vielles qui prennent un éclat sous le VAB?
        Des choses in-con-ce-va-bles en eu-ro-peuh! D’ailleurs, comme disait un cousin, c’est des gens super à Sarjevo ils emportent toujours leurs animaux avec eux aux marché… Pi après il y avait plus un chat, plus un chien plus rien… que la tristesse et le dégoût.

        Mon inquiétude majeure porte sur le passage d’un terrorisme de haine à un terrorisme de destruction sur le TN. Quelque chose de bien dégueulasse qui provoquerait une réaction des « français » si admirablement calmes et donnerait à la secte mad max (Copyright R.C.) une opportunité de prendre le contrôle des « croyants victimes ».

        Dans ce contexte les nihilistes en d’jéans de marque qui jouent au blacblock sont des crétins boutonneux-haineux certes… Mais ils ont des bonnes gueules d’idiots utiles. Il faudra peut être un jour rouvrir les rues de villes en boutant des véhicules en feu pour porter secours a des victimes d’opportunistes. Croyez pas?

        Je souhaite que la prise de commandement du Gal Phélip sur les PSPG emporte un accroissement du rôle de la Gie à l’ensemble des installations quasi SEVESO tout en guignant sur les installations vitales à la population et en rendant aux armées tous leurs rôles en cas de « catastrophe et conséquences ».
        Le RAID et la BRI pourquoi pas mais la défense c’est affaire de militaires.
        La distinction c’est ennemi ou justiciable? Cible de guerre ou de bandit?… Dans ce contexte la polyvalence c’est la gendarmerie.

        Pour les véhicules sujet de l’article il y a un risque d’avoir des véhicules trop gros pour pouvoir se rendre partout ou trop peu blindé et équipés donc pas assez capable. Bref faut’il des blindés ou des transports de troupes? combien de Pax? Que peut’on avoir d’autre?
        Il me semble que vous avez assez pesté contre l’assaut de St Denis pour comprendre que la militarité et sa discipline a d’excellentes qualités.
        Un canon a eau peut culbuter des émeutiers comme il peut éteindre un feu ou rincer une foule victime de projection d’acide. Il crache de l’eau c’est sa raison d’être canon à eau. Avec un ajutage mousse il pourrait le faire sous le feu et sur un feu. Avec certaines adjonctions cela pourrait ouvrir un chemin dans une installation de production d’électricité. et pas que.

        Vous êtes victime de votre tropisme de gauche : vous voyez des répressifs de droite partout.
        Pourtant vous reconnaissez exemple à l’appui que la Gie à mieux agît que la Police.
        Si vous voulez une Police exemplaire vous devriez vouloir que plus aucune affectation hors classement n’existe dans le ministère. Pour le moment selon un reportage récent c’est 30% d’une promo de gardien de la paix… N’est ce pas une façon de gauche de montrer aux impétrents que c’est la légalité soviétique qui règne et que la bien pensance sociale est supérieure à la loi et même aux principes de l’application de la loi dans le temps?

        En toute camaraderie puis vous suggérer de lire https://www.leslibraires.fr/livre/1695312-la-provocation-regis-de-castelnau-daniel-voguet-francois-sal–notre-temps
        https://www.persee.fr/doc/receo_0338-0599_1980_num_11_3_2296 (si c’es bien le Que sais je? « La légalité soviétique » que coicncoin ne trouve pas).
        et https://www.babelio.com/livres/Bernanos-La-France-contre-les-robots/34162 ?

        Nous somme quelque par la dedans. Mais ces glaires qui nous tombent dessus ne doivent pas nous obscursir la vue au point que nous ne voyons pas qu’il existe des gens qui haissent la France pour tout ce qu’elle est et veulent nons seulement nous annihiler mais aussi soumettre toute l’humanité à leur charia propre rien qu’a eux.
        Zut! Lisez aussi « la discorde chez l’ennemi » d’un certain capitaine de gauche (les masses les masses les masses) qui n’avait pas tout comprit aux blindés mais avait quand même piger bien des choses!

        Un blindé c’est con comme une godasse ; faut savoir si c’est pour aller au champ ou pour guincher au bal.

      • EBM dit :

        Parce que vous arrivez a distinguer la matraque d un gendarme mobile d un ces vous.

  12. Le touriste dit :

    Le petit a peur qu’on vienne le chercher???? Suis-je bête, c’est pour nettoyer les quartiers perdus de notre pays. Enfin, j’ai comme un doute.

  13. Un_Citoyen dit :

    Le droit de manifester pas près d’être respecté. Les puissants s’attendent à réprimer la colère qui gronde et qui approche.

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Le droit de manifester pas près d’être respecté » Désolé mais le droit de manifester est respecté. Mais pas le droit de casser, piller et incendier! Et que certains arrêtent avec le fumeux prétexte de la « violence légitime »

      • William B dit :

        Le droit de cramer des bagnoles, casser les vitrines et les abris-bus est respecté puisque les « black blocs » d’extrêmes-gauche peuvent faire ce qu’ils veulent, l’ordre est donné aux fdo de ne pas intervenir.
        Après les préfets te mettent des bâtons dans les roues lorsque tu fais une demande de manif en préfecture en raison du risque sanitaire, soi-disant. A part ça des agressions et meurtres avec comme réponses des rappels à la loi, super …..

      • Fred dit :

        @ Pascal (l’autre)

        Non, le droit de manifester n’est pas respecté.

        L’Affaire Legay est emblématique parmi tant et tant d’autres, et on a du recul :

        Une charge disproportionnée, inutile (trente manifestants pacifiques)
        Ordonnée par le commissaire Rabah Souchi, les gendarmes présents refusent d’y prendre part la jugeant illégitime et en font rapport à leur hiérarchie.
        L’enquête sur les blessures de Geneviève Legay est confiée … À la compagne de Rabah Souchi, la commissaire divisionnaire Hélène Pedoya [1].
        Immédiatement, tous les responsable et jusqu’à l’Élysée affirment que Geneviève Legay est tombée poussée par un journaliste, puis toute seule, les journalistes ayant démenti, photos et vidéo à l’appui [2]
        L’IGPN reprend cette version de la chute spontanée … Sauf que la justice « dépaysée » [3] a saisi des images de surveillance qui montrent que c’est bien un policier qui a projeté Geneviève Legay sur une borne en béton. L’IGPN change ensuite d’avis et donne raison au Capitaine de gendarmerie [4].

        « Face au juge d’instruction, Rabah Souchi a soutenu qu’il avait appliqué « la doctrine écrite du ministère de l’intérieur » et obéi à « la décision du préfet » des Alpes-Maritimes, Georges-François Leclerc »
        Le commissaire Rabah Souchi, qui n’a jamais été suspendu, a reçu une médaille de la sécurité intérieure à l’été 2019 pour sa gestion du mouvement des « gilets jaunes ».
        .

        [1] Celle-ci avait également pris part au maintien de l’ordre dirigé par son conjoint. « Je ne vois pas en quoi cela pose problème », déclarait le procureur à l’époque. Jean-Michel Prêtre lui-même avait assisté à la charge, le 23 mars, depuis la salle de commandement du centre de supervision urbain (CSU).
        [2]Deux jours plus tard, Emmanuel Macron déclarait au sujet de Geneviève Legay : «Cette dame n’a pas été en contact avec les forces de l’ordre.»
        [3] L’enquête judiciaire sur les blessures de Geneviève Legay a été dépaysée à Lyon en juillet 2019. Cette décision de la Cour de cassation faisait suite au comportement de Jean-Michel Prêtre, le procureur de Nice, initialement chargé de l’enquête. Malgré les rapports de policiers présents, le magistrat avait commencé par affirmer que Geneviève Legay s’était « cognée à un pylône » et qu’elle n’avait « pas été touchée par des policiers », collant ainsi à la version soutenue par le président de la République, avant d’admettre le contraire.
        [4] Le capitaine de gendarmerie H. avait alerté ses supérieurs sur la charge « brutale et violente » qui venait de se produire, en « totale disproportion et nécessité face à une foule d’une trentaine de personnes assez âgées, très calmes ». Il décrit ce jour-là Rabah Souchi comme un commissaire « presque dangereux », qui « hurle » et ordonne de «triquer du manifestant».

        https://static.mediapart.fr/etmagine/default/files/2020/12/10/000-1kq7wy.jpg?width=1024&height=682&width_format=pixel&height_format=pixel

        • jean la gaillarde dit :

          Si le droit de manifester est assuré et vous le dites vous même que la gendarmerie a refusé les ordres donnés par ce commissaire en dénonçant ses agissements. Donc tout n’est pas pourri, contrairement à ce que l’on voudrait faire croire.
          Simplement, les forces de l’ordre sont composés d’êtres humains, avec toutes leurs qualités et leurs défauts. Je suis gendarme, donc je peux vous assurer qu’il y a la même proportion de « con », au sein des gendarmes, qu’au sein de la police au qu’au sein des manifestants lors d’un rassemblement. Et c’est normal car les forces de l’ordre viennent du tissu social qu’ils ont en face d’eux, lors d’évènements. La seul chose qui peut rééquilibrer, normalement, en faveur des forces de l’ordre, c’est qu’elle doivent être encadrées par des gradés d’expériences, qui doivent être en capacité de prendre du recul et de tenir la « troupe » face à des manifestants qui, eux, ne sont pas encadrés et sont en capacité de partir en « vrille ». C’est là le bas blesse. L’encadrement n’est plus bon. La qualité n’y est pas. Le manifestant devient « l’ennemi », alors qu’il doit être pris comme un élément perturbateur momentané et que, de ce fait, la réponse doit être proportionnée à son action. Si les gens sont pacifiques, il n’y a aucune raison de « triquer » …. on fait une vague de refoulement, tranquillement, en discutant et tout ce passe bien. Si le gradé n’est pas bon et veut se faire « mousser », c’est là que cela dérape. Aux hommes à la base, de lui faire admettre aussi (Code Pénal), que son action n’est pas adaptée, ce qu’à fait cet officier de Gendarmerie. Donc, par votre post, on peut constater que tout n’est pas pourris et le droit de manifester existe bel et bien. Simplement, il peut y avoir des dérives, des fautes, des erreurs de jugement, comme il peut y avoir des manifestants qui pètent un câble, qui moleste un policier au sol, que détruisent le véhicule d’un gars plus pauvre que lui. L’un comme l’autre doivent être sanctionnés. l’action de l’un, comme de l’autre, ne trouve à mes yeux, aucune justification. Tout comme je n’accepte pas la perte de sang froid de la part d’un membre des forces de l’ordre car, son camarade, son gradé d’encadrement doit pouvoir le retenir, c’est de son devoir, je n’accepte pas non plus le concept de la légitimité de la violence populaire par le biais de la désobéissance civique qui permet d’ouvrir toutes les pulsions.

        • Pravda dit :

          Le droit de manifester est respecté en France, j’ai participé à pas mal de manifestations de défense des services publics par exemple, (en Province) sans heurts, parfois même sans présence marquée des Fdo.
          Après des exceptions il y en a toujours et sur tous les sujets, vous sortez UN exemple de mauvais comportement d’un commissaire , il y en a peut-être même 10, mais c’est peanuts face aux centaines de manifestations qui se déroulent bien et face aux centaines de manifestations dont l’origine des problèmes vient du comportement des « manifestants » ou plutôt des blackblocs et casseurs.
          Mais en aucun cas vous ne pourrez dire que le droit de manifester n’est pas respecté.

    • Hannibal_Lecteur dit :

      Pffff…
      La colère de pas toucher assez d’aides de l’Etat??

  14. vieux margi dit :

    Blindés avec une lame….. à part quelques exceptions….plutôt privilégier les canons à eau… mais je vois d ici les ecolos gaspillage de l eau ressource nécessaire…etc… que de gaspillage d argent pour une minorité de casseurs de m….souvent connus et,où identifiés… revoir la loi …remettre l ancien article 327 du code pénal , les forces de l ordre pourront faire leur travail sans crainte..
    Au moins c était….carre… Ça marchait bien avant !!!

    • dolgan dit :

      ça marchait? C’est a dire? mai 68 ça marchait? ou 1948 grève des mineurs , c’est ça que vous appelez marcher? les exemples ou ça ne marchait pas si bien entre 1810 et 1992 c’est pas ce qui manque.

      • Frédéric dit :

        Mai 68 ? Oui, cela a marché. On est l’un des très rares pays où les manifestations de cette année n’ont pas fait de victimes.

  15. Tomcat dit :

    « …acquis auprès du constructeur Berliet [aujourd’hui disparu] dans les années 1970… »
    Berliet n’a pas disparu, ses ingénieurs et ses ouvriers ont continué a travailler et a développer a Venissieux sans discontinuer, sous les noms de RVI, puis Renault Vehicules Industriels, puis Renault Trucks, puis Renault Trucks Defense, puis Arquus 🙂
    Seule la marque et « l’actionnaire » principal ont changé

  16. MAS36 dit :

    Retour des OF pour le maintien de l’ordre et alors pas besoins de blindés. Ne pas laisser le temps aux émeutiers de les monter ces barricades, déjà. Qui a suspendu l’usage des OF ? Par réciprocité l’usage des cocktails molotov aurait dû être interdit.

    Plus que le matériel c’est la doctrine d’emploi et la Loi à réviser (ou appliquer). Ah nostalgie quand tu nous tiens, ils nous manquent bien les motocyclistes de la PP sur leurs motos de récup, avec leurs passagers en côte bleu et le « machin » en poigne.

    • Fred dit :

      @ MAS36

      Les OF on tué (lancer en cloche interdit et aucune sanction). Pas suffisant les dizaines d’yeux crevés et de mains arrachées ?
      À par une main arrachée – justement par une OF – quelles blessures aussi graves, ne serais-ce que pour un seul membre des forces de l’ordre ces dernières années ? La violence des policiers entraine la violence, d’autant qu’elle est très souvent gratuite et arbitraire.

      Étonnant … Tu n’as pas entendu parler des BRAV-M ? Des vraies saloperies qui commettent bavures sur bavures.
      Regarde la vidéo.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Brigade_de_répression_de_l%27action_violente_motorisée
      https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/police/video-brav-m-le-retour-des-voltigeurs_3812019.html

      https://france3-regions.francetvinfo.fr/image/wvAvVfh_XvBF7VRadwjaW0ag3Xk/1200×1200/regions/2020/06/09/5edf9e688c066_000_1fc9yl-4621189.jpg

      • PK dit :

        Ah Ah… Citer France (dés)Info comme source d’information au sujet du maintien de l’ordre, c’est comme citer Staline comme témoin à décharge du communisme…

        Vous êtes vraiment amusant et on se demande ce que vous faîtes sur ce site.

        Il est évident que depuis des années, grâce à des gens comme les journalistes de France (dés)Info (mais ils sont loin d’être les seuls : Le Monde, Libé, etc.), le MO a été castré en l’empêchant de faire tout simplement son boulot. Le summum étant bien sûr arrivé avec la manipulation du pouvoir lui-même qui utilise les Black Bocks.

        Alors, bien sûr, le monde n’est pas tout rose : certains flics ne sont pas la hauteur (contrairement aux gendarmes, il faut bien l’avouer), mais ce n’est pas une généralité. Aujourd’hui, faire du MO, c’est accepté de se faire pourrir sans rien pouvoir faire, avec juste le risque de partir en taule parce qu’un journaliste de merde est à vos basques pour vous pourrir la vie (en ignorant joyeusement le petit con gauchiste qui balance lui des cocktails molotov, ce qui est MILLE fois pire qu’une bête OF…).

        Rappel : il n’y a encore pas si longtemps, on utilisait des OF à l’entraînement pour tester les réactions des recrues et leur capacité à renvoyer la patate rapidement. Je suppose qu’on le fait avec des plâtres aujourd’hui… à moins qu’on ne les entraîne plus du tout, vu que plus rien ne m’étonnerait aujourd’hui (du genre l’école des fans : t’as signé, t’as droit au béret et au grade)

      • jean la gaillarde dit :

        Alors, je ne suis pas tout à fait en accord avec vous. Du moins pas sur tout. La violence des manifestants entraîne la violence policière pour réprimer et non le contraire. Si les manifestants ne sont pas violents, la réponse policière ne peut entrer dans un cycle de violences car, aux yeux de tout le monde, elle ne sera plus légitime. Par contre, là où je vous rejoints c’est que lorsque l’on fait le bilan que les manifestations entrainent de plus en plus de violences des participants, la réponse n’a pas été adaptée. Je m’explique :
        Demander à des policiers, entraîner à intervenir sur des bandes mafieuses, dans des immeubles, se transformer, pour une journée, en spécialiste du MO et faire des interpellations avec le matériels qu’ils utilisent dans leurs opérations de police judiciaire, face à des criminels, là le pouvoir et le commandement à commis une grosse erreur.
        Le matin, désigner au sein des commissariats, qui va faire parti de la cellule de MO au sein des brigades de sûreté urbaine pour la manifestation qui va se dérouler, c’est une aberration sans nom.
        Il faut revenir aux méthodes de MO avec barrage d’arrêt fixe fermé et unités spécialisé pour les interpellations en MO (pour les escadrons de gendarmes mobiles, les ELI par exemple). Le problème c’est qu’il faudra reconstituer les 15 escadrons qui ont été dissous par M. SARKOZY et les dizaines de CRS dissoutes également.
        Là, nous n’aurons plus l’utilité des flash ball ou alors, on pourra mettre en place d’autres moyens comme l’utilisation de marqueurs indélébiles sur un individu commettant des infractions, vidéos de la commission des actes, vidéo du marquage de l’individu, puis on envoie les ELI pour l’interpeller. Je pense que ce changement de doctrine aura des effets bien plus efficient mais va demander plus de monde, de moyens et de réflexions.
        Mais, franchement, je peux vous assurer que ce n’est pas la police qui monte en violence et qui du coup, entraîne les manifestants à monter en violence. C’est bien le contraire mais simplement, premièrement, la riposte ne vise pas toujours les bonnes personnes, et les moyens employés ne sont absolument pas adaptés à l’environnement et à la population visée. De plus, je pense qu’il y a un énorme trou dans la raquette en matière de possibilité d’intervention avant la manifestation, par le biais du renseignement et de l’impossibilité d’empêcher certains individus connus, de rejoindre les rangs des manifestations, sous le couvert du droit de circulation en France. Là, on doit faire quelque chose afin de permettre, aux gens qui désirent manifester, de le faire, en toute sécurité. Si on arrive à réunir tout cela, il n’y aura plus aucune raison à ce que les policiers montent en gamme dans la violence, face à des bandes de pillards.
        Du coup, et je suis gendarme, donc je sais de quoi je parle, je ne nie absolument pas le fait qu’il y ai eu des « bavures », des réactions totalement contre productives, des fautes intentionnels, ou des fautes dans l’utilisation des moyens, des erreurs aussi dû à l’inexpérience du personnels employés et la panique dans certains cas avec des ripostes disproportionnées entraînant des blessures graves chez des manifestants qui ne faisaient aucun dégât, ou ne commettaient aucune exaction.
        Il faut revoir nos protocoles MO, revoir les protocoles d’interpellations, arrêter d’utiliser des policiers qui n’ont aucune expérience en matière de MO, voir à augmenter le nombre d’escadron et de CRS, recréer au sein de ces unités, des cellules dédiées aux interpellations avec des méthodes de mise en sécurité (Bond offensif qui permet de dépasser la zone d’interpellation), utiliser du marque sur les personnes délinquantes ….. il y a plein de pistes de réflexions qui pourraient permettre de vider de sa substance néfaste, les manifestations et permettre qu’elles puissent se dérouler sereinement.
        Alors je n’ai pas la science infuse, et ce n’est pas la vérité toute puissante mais c’est ma vision et ma réflexion après 35 ans de gendarmerie. Il doit y en avoir d’autres pistes, j’en suis sûr.

  17. Françoise dit :

    Je ne comprends pas pourquoi il fallait 155 tels engins quand la population française était bien moins nombreuse, et 90 aujourd’hui.

    • jean la gaillarde dit :

      Bonne question. Je pense que dans les années 70-80-90, chaque région avait un escadron mixte. Soit il était équipé AML, soit VBRG afin de remplir aussi la mission de DOT (Défense Opérationnelle du Territoire). D’ailleurs les VBRG pouvait être équipé d’une ANF1 en 7.62. Or, aujourd’hui, cette DOT n’est plus d’actualité. Par contre, votre question est plein de bon sens car, vue la mission Sentinelle, la DOT, ne devrait-elle pas être repensée et, de ce fait, ne devrait-on pas réfléchir à doter en véhicule adéquat, la Gendarmerie afin de lui permettre de remplir cette mission avec des réservistes par exemple.

  18. revnonausujai dit :

    A part un traumatisme auditif les OF ne tuent ni ne blessent personne, sauf les émeutiers qui ont l’imbécilité de les ramasser pour les relancer; on ne va pas les plaindre !

  19. blondin dit :

    Je comprends pas bien cette histoire de moteur à l’arrière qui permet de mettre une lame à l’avant… Ça veut dire que moteur avant, pas de lame de déblaiement ? J’avais déjà lu ça mais je vois pas en quoi c’est bloquant, c’est pas le moteur qui va pousser les barricades.

    • Sempre en Davant dit :

      Baisser la lame déplace le centre de gravité vers l’avant et l’arrière a d’autant moins de motricité.
      Percuter une barricade pourrait conduire à faire des loopings.
      Et essayer de pousser à faire de la fumée avec les pneus arrière. Sur place.

    • jean la gaillarde dit :

      Non mais cela permet d’équilibrer les masses.

    • Plusdepognon dit :

      @ Blondin
      C’est bien évidemment le véhicule avec sa lame qui percute la barricade.

      Explications plus complètes de @ Jean la Gaillarde :
      Alors moteur à l’arrière car la lame, elle pèse surtout en cas de contact avec une barricade.

      Donc si moteur à l’avant plus une lame, la répartition du poids n’est pas du tout homogène. De plus, lors des percussion, il faudrait considérablement renforcé l’avant afin d’éviter une avarie en cas (et j’ai vu cela une fois), d’échec lors de la percussion.
      Si les vérins sont voilés, imaginez les organes moteurs !!! Mais c’est surtout pour une répartition du poids (Equilibre, suspension avant ….).

      Les engins de chasse-neige ont des moteur à l’avant mais ….. c’est pour de la neige, là on percute des obstacles durs, parfois ancrés.

      Vous remarquerez d’ailleurs que les chasse-neige sont équipés d’une énorme benne, remplie de sel. Cela permet bien sûr de faire deux actions en même temps mais aussi, d’asseoir le véhicule et répartir le poid à l’avant et à l’arrière. Je pense ne pas trop me tromper.

      Tiré de cet article :
      http://www.opex360.com/2019/10/14/pour-ses-blindes-dedies-au-maintien-de-lordre-la-gendarmerie-mobile-fera-du-neuf-avec-du-vieux/

      Les barrages et les projectiles des DOM TOM ne sont pas aussi bon enfant que ce qu’on trouve en métropole.

      Détruire rapidement certaines barricades a toujours été l’objet du choix du VRBG et a joué un rôle important dans la décision de procrastination sur le remplacement des blindés pour le maintien de l’ordre (il est tellement bien pour ça , on va pas le changer… lié avec le manque de crédits= situation présente qui évoluera enfin bientôt).

    • Paul Bismuth dit :

      @ blondin
      Le poids des mots, le choc des photos:
      http://gsg9polizei.blogspot.com/2018/02/le-vbrg-de-la-gendarmerie-nationale.html