L’armée de Terre a reçu ses premiers pistolets Glock-17 et fusils de précision semi-automatiques SCAR-H PR

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

92 contributions

  1. vieux margi dit :

    Formation rapide le Glock est simple…et le Scar H PR aussi..

  2. Yoyolegigolo dit :

    Excellente nouvelle , espérons que les délais de livraisons soient respectés car le PAMAC 50 commence vraiment à tirer la gueule

    • Canot dit :

      Il a 70 ans le vieux mac..le Glock, bonne arme simple, changez le connecteur pour une detente plus souple…ca ne coûte que huit euros

  3. jean dit :

    Un des premiers symboles de notre déclassement

    • dolgan dit :

      C’est clair, et que dire de nos capacités de dissuasion nucléaires, nos capacités aéronavales, nos capacités de projection, notre marine, … Vraiment nous sommes déclassés par: Les USA, la russie et la chine. C’est déshonorant vraiment. nb: attention la team premier degré, il y a du second degré dans ce message.

      • Marcel dit :

        J’aime bien votre réponse. Certain n’ont toujours pas compris que depuis des années le choix technologique français est la maîtrise du très haut niveau (au détriment certes d’un pistolet issu de l’une de nos ex-manufactures)

        • Czar dit :

          c’est curieux, les autres arrivent à ne pas choisir, ils fabriquent leurs propres cartouches, flingues ET leurs missiles intercontinentaux

          c’est sans doute parce qu’ils sont moins intelligents que les franchouilles, ce peuple profond et si fin qu’il finit par se pénétrer de toutes les paroles officielles aussi bien que s’il les avaient pensées

          • ThomasS dit :

            Czar
            C’est curieux, de vouloir systématiquement comparer aux autres, tout en prenant un exemple faux.

            La Grande-Bretagne ne produit pas tout ce que ses armées utilises, la Russie non plus ( exit divers matériels utilisés sur leur chars, mais aussi concernant leur propres équipements d’infanterie etc. ), l’Allemagne non plus d’ailleurs la Chine non plus.
            Perdre un savoir faire est beaucoup plus rapide que de l’acquérir, et en l’occurrence il ne s’agit pas de pouvoir le faire, mais plutôt de savoir et d’avoir les moyens de le faire.

            Évitez vous même de prendre les gens de hauts, si c’est pour au final dire des anneries sans noms.

          • Strogoff dit :

            A part les États-Unis, la Russie et la Chine, les autres ne font pas des missiles intercontinentaux lancés de SNLE. Donc vu notre taille, on s’en sort très bien !!

          • dolgan dit :

            Merci de nous faire la liste des états qui développent et produisent leurs portes avions, leurs SNA, leurs SNLE, leurs PHA, leurs avions , leurs frégates, leurs tank, leurs blindés , …

            Pas les USA, pas la chine, pas la russie. Mais vous avez raison, on est des minables incapables car on ne produit pas nos fusils.

          • Czar dit :

            pour les lents à la détente : quel intérêt de comparer la France avec le Botswana ou le Nicaragua ? je faisais référence au fait que le Gb était capable de continuer à produire ses munitions, mais nous on nous explique qu’on peut pas le faire parce que ça coûterait une centaine de millions pour installer une ligne

          • dolgan dit :

            Et les britons ne produisent plus leurs avions,n’ont plus la pleine maitrise de leur dissuasion nucléaire, font des navires qui ne supportent pas la chaleur de la méditerranéenne et des PA qui prennent l’eau au point de noyer une salle des machine. Mais tout va bien puisqu’ils fabriquent des munitions.

          • NRJ dit :

            @Czar
            Les anglais achètent des F-35. Les composants de leurs SNLE sont américains, ainsi que leurs véhicules blindés. Bref prendre les anglais comme exemple rend votre propos grotesque.

        • Pravda dit :

          Avoir un pistolet ou un F.A made in France, même construit sous licence, ne coûterait pas grand chose de plus, et notre indépendance serait ainsi plus « complète »

          • dolgan dit :

            Mais ça n’apporterait pas grand chose. Une fois la commande exécutée, l’usine fermerait et les maigres compétences acquises seraient perdues en quelques années. On leur prend des FA, ils nous prennent des Jaguars. On est gagnants à touts les niveaux.

          • Castel dit :

            L essentiel est que ces armes soient fabriquées en Europe….

          • Pravda dit :

            @Dolgan, de petits pays comme la Croatie, la Serbie, Israël… arrivent à maintenir une industrie de l’armement léger. Ils ont de la mémoire, ce que nous avons perdu en même temps que notre savoir-faire.
            Ce genre de chose implique de l’anticipation, comme par exemple se dire « tiens, on a des PA à remplacer pour notre armée, on lance une chaine et on en profite pour commencer à fabriquer pour la Police, la Gendarmerie, les pénitentiaires… dont le Sig est censé (sic) arriver à péremption en 2022 (c’est la DLUO ?), et ça fait dans les 350.000 (!) pistolets à fabriquer, vous ne croyez pas que ça pourrait être rentable, même sous licence Glock?

          • dolgan dit :

            @pavda, très bien laissons aux petits pays les petites choses et aux grands pays les grandes choses. Ainsi, les places ne risquent pas de s’inverser.

    • Pravda dit :

      Que dire de l’après guerre alors où la grande majorité de notre armement était US, GB voir allemand… du fusil au char en passant par l’artillerie et l’aviation.

      • breer dit :

        Normal on avait plus rien, tout avait été réquisitionné par les allemands ou détruit, et les américains en repartant nous ont laissé quasi tout leur matériel roulant, Camions GMC, Hotckiss, Dodge, jeep, motos US army Harley chars Sherman et Patton, mon Grand père a fini sa carrière militaire après guerre en dirigeant plusieurs complexes militaro industriels en France qui réparaient et remettaient en service le matériel roulant US, pour l’Armée française.

    • Celtibère dit :

      Je suis d’accord avec vous. La plupart des détracteurs de votre constat ont une courte vue qui se résume à ne considérer que l’intérêt technique d’une arme. Ils se moquent du reste. Notamment des conséquences industrielles, sociales et mêmes stratégiques de telles décisions. Quand je lis que la France a fait le choix du très haut niveau au détriment du petit matériel, je me marre. Un futur porte-avions construit par un chantier vendu à un consortium étranger, propulsé par des turbines fabriquées par Général Électric, et combien d’autres technologies dépendantes des USA. La fabrication de l’armement de petit calibre et les munitions qui vont avec c’est aussi de l’emploi en France, du savoir faire technologique, et l’indépendance qui permet la souveraineté. Et croyez-moi, nos troupes utilisent, et auront à utiliser, bien plus souvent ce « petit matériel » que le gros. Mais il y a toujours des Français, même en uniforme, qui préfèreront ce qui vient d’ailleurs, surtout si c’est américain ou allemand.

      • NRJ dit :

        @Celtibère
        Les chantiers de l’Atlantique ne sont pas encore vendus à Fincantieri. Et a priori ce n’est pas General Electric qui fera les turbines du successeur du Charles-de-Gaulle. Après la force aéronavale fait appel, par nature, aux technologies étrangères, car la France seule n’a pas les capacités de faire une industrie navale de ce tonnage. Pour cette raison on doit acheter des catapultes et des Hawkeye aux américains.

        Mais on fait par exemple le Rafale en nous basant seulement sur des entreprises françaises. De même pour les systèmes d’artillerie ou les blindés. C’est ça qui compte, et pas les fusils que l’on pourrait acheter de toute façon à un autre fournisseur si celui actuel ne nous revient plus. Ce n’est d’ailleurs pas un défi technique en soit, nécessitant plusieurs années et des dizaines de milliards d’investissement pour être mené à bien. Enfin, c’est peut-être mieux pour les soldats qui risquent leur peau sur le terrain d’être équipé avec les meilleurs fusils d’assaut plutôt que des fusils qui risquent d’être enrayés au moindre grain de sable et qui coûtent une blinde.

        • Czar dit :

          ouais comme les masques, hein en plus ça n’a pas de valeur ajoutée et on les trouve partout

          (sauf quand on en a vraiment besoin évidemment)

        • Albatros dit :

          Un FAMAS correctement entretenu ne s enraye pas.
          Les armes légères françaises produites par la M’AS et la MAT ont excellence presse chez les spécialistes mondiaux : les étasuniens.
          Ils s’arrachent nos M’AS 36 M’AS 44 très rares MAS FSA.
          Le MAS 36 est toujours utilisé comme arme de précision.
          Ils attendent avec impatience d’acheter nos FAMAS d’ailleurs.
          With nous n’avions pas été une nouvelle fois trahis par nos élites énarchistes néo libérales on produirait toujours en France d’excellentes armes.
          La France a inventé les ogives militaires ou la baïonnette. Elle n’a cessé d’innover dans le domaine militaire avec le canon à tir rapide de 75mm qui a causé des centaines de milliers de morts aux allemands et à remporté la bataille de la Marne. C’est pas les quelques dizaines de taxis…
          Elle a créé les tank et le char moderne le FT17 toujours utilisé dans son principe avec tourelle unique.
          Elle a créé l’avion et l’aviation militaire.
          Si nous avions investi au lieu de de localiser nous n’en serions pas là où nous sommes…Mais un certain nombre de corrompus se sont enrichis indûment au détriment du contribuable depuis de Gaulle.
          Et les pires ce sont vos champions les Sarkozy ou Filon qui criait comme vous à la faillite de la France alors même qu il la détroussait. Ils iront en taule. La place qu ils méritent hélas trop peu de temps…

          • NRJ dit :

            @Albatros
            J’espère que vous avez déjà manié un FAMAS pour dire ça…

            Dans mon expérience, on ne sait jamais si la deuxième balle aura ou non un incident de tir. C’est pour ça que la supposée grande qualité du FAMAS me reste septique et que je suis favorable à ce qu’on prenne le HK-416 si c’est la meilleure arme.

            « Ils attendent avec impatience d’acheter nos FAMAS d’ailleurs. ». Super. Je vous rappelle qu’on n’a jamais réussi à vendre le FAMAS à l’étranger. Mais s’ils ont excellente presse tant mieux pour eux.

            « Et les pires ce sont vos champions les Sarkozy ou Filon qui criait comme vous à la faillite de la France alors même qu il la détroussait ». Source ? Argument ? Explications (rationnelles de préférence) ?

            « Ils iront en taule. La place qu ils méritent hélas trop peu de temps ». Vous vous faites juge alors que vous n’y connaissez rien de rien. Pathétique mais tellement normal dans l’arrogance française… Le même raisonnement en économie : vous croyez vous y connaître parce que vous y avez lu 3 livres, mais votre logique même est fausse. C’est assez triste, je dois dire.

            « Il faut investir !!! » MDR. Revoyez Rutherford : »now we are out of money it’s time to think ».
            Et puis rappelez moi comment la Grèce est retrouvée à devoir choisir entre la faillite et la cure drastique ? l’Allemagne était en excédent budgétaire depuis 2013. Pourtant ça ne l’a pas handicapé. Et aujourd’hui elle dépense 1100 milliards contre le Coronavirus contre… 350 pour la France.

          • Sempre en Davant dit :

            NRJ,

            J »ai énormément tiré et fait tiré. Il nous est arrivé d’être une bonne cinquantaine au champs de tir et de tirer chacun nos six chargeurs de traçantes ancienne génération avant de laisser la place aux copains le temps de regarnir nos chargeur et de recommencer parfois dix fois de suite.

            Ceci avec un 3 rayures à bout d’usure (pas progressif et mini bouton de chargeur) puis enfin un 5 rayures. Ces vielles traçantes réformées étaient épouvantablement génératrice de colle pâte pour la chambre et le canon. C’est, avec le risque qu’une cartouche trop vielle fit long feu, pourquoi ces munitions étaient le privilège de St Cyr.
            En comprenez vous les raisons?
            Jamais je n’ai vu un incident de tir.
            1) Les cartouches ne faisaient pas long feu.
            Grace en soit rendu au GIAT qu’on a massacré avec des demandes de prix sans rapport avec la qualité qu’on lui imposait mais pas a la concurrence. Si vous devait faire un même prix avec une cartouche défaillante sur 1 000 000 et 1 / 10 000 ce n’est pas jouable.
            2) Les lèvres des chargeurs jetables (vous savez les « 25 cartouches » qui servent encore et devait être abandonnés vides sur le terrain après usage et livrés garnis) étaient soit en bon état car bon usage soit redressé si abusées.
            Avec une inversion obturateur éjecteur et l’échauffement de tiges guides causé par un déshuilage volontaire ce furent les seules circonstances d’incident de tir que j’ai rencontré (Pas à L’ESM!).

            Dans le premier cas c’est de l’incompétence crasse dans l’instruction et l’inspection des armes. Même quand un abruti fini tapait son chargeur pour faire « style l’enfer du devoir » on pouvait le redresser avec un bic ou un bout de bois. Dans ce cas la compétence de l’instructeur et la vigilance de l’encadrement étaient fautive.

            Dans le second cas c’était une mode criminelle chez certains vieux SOC qu’on aurait du virer sur le champ.
            Seul le « nettoyage » à l’écouvillon laiton monté sur perceuse approche ce niveau de crétinisme. Du moins ne détruit’il que l’arme.

            Si vous l’ignorez l’huile XC50 et l’écouvillon nylon suffisaient même pour la chambre. Seuls les cas d’inspection et l’apprentissage initial demandait un déshuilage complet.
            L’écouvillon de chambre en laiton prévu suite aux déboires initiaux sur les M16 avec une mauvaise poudre n’était utile que dans ces hypothèses et dans celle ou, un troufion mal instruit et mal encadré, aurait laissé se solidifié des résidus de poudre et de traçantes ou point de boucher les cannelures de celle ci.
            Trois ou quatre fois de suite six chargeurs garnis en rafale de 25 traçantes à x reprises et aucun incident. Curieux non? Nous revenions toujours du « terrain » soit boue soit neige ». Nous enlevions les « à blancs » et le BTB pour garnir les même chargeurs qui eux aussi prenaient l’eau par le col.

            Je crois donc que vous n’avez jamais manipulé un FAMAS et ses chargeurs en bon état… Et que vous fûtes fort mal instruit. Désolé pour vous.

      • UnKnown dit :

        Disque rayé qui date, la totalité des armements modernes sont des purs produits de la mondialisation, qu’ils soient fait aux USA, en Russie, en Chine, et donc aussi en France.
        Seuls changent les parts de ce qui est fait en « domestique ». Et la France reste toujours LARGEMENT indépendante à ce sujet, même si certaines compétences ont disparues/manquent actuellement face aux défis du 21e siècle.

  4. Muse dit :

    Mon Dieu ! C’est quçoi ce « reporteg » ? On dirait une publicité pour les nuls…
    Je m’explique : une lunette qui a un grossiement variable, une correction optique, des tourelles de réglagge, …
    Mais c’est un RéVOLUTION technologique !!!

    Bref, un choix mais pas des tirs au millimètre mon Cdt…

    • Pierro dit :

      Le FR-F2 utilisait un lunete Scrome J8 à grossissement fix x8.
      C’est donc une différence avec le nouveau fusil.

      • Sempre en Davant dit :

        Pas partout! Les nôtres étaient dotés de la x 3,85 si j’en crois les recherches web ou x 3,73 de ma mémoire.
        Et toujours selon celle ci un clic déplaçait le point d’impact de 40cm à 400m : Heureusement nos ennemis ont la grosse tête!

    • Pravda dit :

      Pour une fois d’accord avec vous, sans compter la cadence de tir qui va transformer son fusil de précision en arrosoir en deux minutes…

  5. Plusdepognon dit :

    Cette année, le programme 146 « Équipement des forces » représente à lui seul près de 750 M€ de moindres dépenses, montant qui s’explique en partie par des retards de livraison. D’où le fait qu’il n’y ait pas de coupes (pour 2021, rien n’est certain)…
    https://forcesoperations.com/un-nouveau-marche-pour-approvisionner-les-armees-en-masques-de-protection/

    Le Glock 17 est vraiment attendu :
    https://tre-blog.com/actualites/psa-glock-17-gen-5-choix-remplacer-mac-50-pamas/

    https://tre-blog.com/actualites/psa-glock-17-gen-5-armee-francaise-toutes-images/

    Petite parenthèse, est-ce que quelqu’un a des nouvelles du fusil des tireurs d’élite (pas le FPSA) qui était attendu pour 2020 ?
    https://forcesoperations.com/ces-autres-programmes-dequipement-attendus-pour-2020/

    Parce que c’est une entreprise française qui équipait jusqu’à présent, y compris en s’adaptant à certaines demandes :
    http://www.opex360.com/2018/06/17/mini-hecate-ii-nouveau-fusil-de-precision-francais-destine-aux-forces-speciales/

    Alors qu’à propos de forces spéciales, on peut apprendre dans le livre au titre heponyme de monsieur Jean-Marc Tanguy que les tireurs d’élite longue distance (TELD) du 1er RPIMa, COS et autre CFST poursuivent la quête du meilleurs compromis sur des nouveaux calibres dont le .260 Remington Seekins Precision SP10M & .408 pour remplacer HK417/.338/.50

    Voici l’arme testée dont il s’agît un FSA Seekins Precision SP10M en calibre .260 Remington :
    https://seekinsprecision.com/custom-shop-sp10.html

    Mais depuis, il y a eu ceci :
    https://mobile.twitter.com/Defense137/status/1336675267096567808

    Tant qu’à faire, si quelqu’un a des nouvelles de la grenade du futur made in USA…
    https://tre-blog.com/actualites/etmp-les-grenades-du-futur-des-demain/

  6. Castel dit :

    Le modèle de pistolet auto destiné à équiper les pilotes et les paras s’écrit « Glloq »…..
    On est toujours samedi !!

    • Franz dit :

      Elle est vieille mais elle marche toujours 🙂 !

      • Castel dit :

        C’est vrai qu’elle ne vole pas bien haut celle là ……
        Mais, si elle peut rappeler quelques bons souvenir à certains, je n’aurai pas complètement perdu mon temps…

    • Albatros dit :

      Epelez votre nom s’il vous plaît. ..

  7. PK dit :

    Marrant, on va toucher plus de pistolets en deux ans que de fusils d’assaut en 5 ans… Y’a quand même un problème de production chez le fameux HK qu’on a choisi parce que c’était un producteur fiable parce qu’il avait un gros chiffre et que non, même pas vrai, parce qu’il était boche…

    • Muse dit :

      Ca ne marche pas pour les hélicos ton truc ! Très drôle mais tu auras un public restreint…

    • Pravda dit :

      La cadence de fabrication du Glock, le pistolet probablement le plus vendu au monde, doit être impressionnante. Le HK416 n’est pas autant vendu, les chaînes de fabrication en conséquence. Il est peut-être aussi plus urgent de remplacer les Mac50 que les Famas dont le nombre en bon état (sic) est plus conséquent.

      • PK dit :

        On nous a vendu le HK en urgence en hurlant que le FAMAS était en bout de vie, que remplacer ne serait-ce qu’un chargeur coûtait le prix du HK…

        Les faits sont têtus…

        • Pravda dit :

          Le canon du Famas est surtout inadapté au tir des munitions Otan plus lourdes, ça ne pose pas trop’de soucis sur le territoire national, c’est plus complexe en opex conjointe (voir Uzbin).
          Les chargeurs de Famas se raréfient aussi, mais avec un peu de bonne volonté on doit pouvoir lancer une refabrication.
          Le HK et son kit sont vendus 1200€ environ, j’espère que le morceau de tôle servant à fabriquer les chargeurs Famas, ne sont pas en platine doré à l’or fin…

        • John dit :

          Les faits sont tétus, ce n’est que dans vos fantasmes que le FAMAS allait être remplacé en 1un éclair.
          Lors de la sélection du HK-416, les livraisons devaient s’échelonner sur une dizaine d’années.
          Sinon, que dire encore de la succession du VBA qui elle aussi est urgente, ou pour l’AMX-10 ou l’ERC-90 ?
          Cela se fera sur une période longue… Pourquoi? Pour des raisons de budget, pour des raisons industrielles. Les volumes d’armement militaire ne sont pas ceux de la Guerre Froide. Les industriels doivent donc avoir une capacité de production leur permettant d’assurer la livraison pour plusieurs clients, et à la fois ne pas avoir une chaine de production qui fait le yoyo impossible à gérer (qualité de la production, et l’emploi comme variable d’ajustement).

          Dans les faits, la mise en retraite des FAMAS permet aussi d’avoir un nouveau stock de pièces détachées suffisant pour le MCO, on ne parle que très peu de nouveaux éléments produits je pense….

          Cadence de livraison annoncée pour les premières années de contrat?
          – 2017: 5’300
          – 2018 – 2023: 10’000
          Donc pas de problème… De plus, il serait intéressant de connaître la facteur expliquant cette cadence. Le budget et la capacité de production du fournisseur français de canons en sont potentiellement la cause. Donc tout balancer sur HK sans vraiment savoir, c’est pas très malin.
          ….
          Concernant le Glock ce n’est absolument pas comparable. Le Glock a une clientèle beaucoup plus grande (marché civil, militaire, forces de l’ordre, sécurité). En 2013, ils produisaient 1’000’000 de pistolets. Leur marché civil est énorme et il semblerait que la production actuelle soit proche de 2’000’000.
          Par contre, pour le HK 416, c’est pas la même chose. Déjà, il ne peut pas être exporté aux USA comme le Glock l’est. Et en dehors des USA, rares sont les pays où le HK-416 (ou sa version semi-auto) peut être acheté par les civils.

          Et trouvez moi un fusil d’assaut remplaçant son prédécesseur qui a été livré sur 2 ans (pas dans un pays qui a une armée de 5’000 personnes).
          https://qz.com/1222436/a-third-of-guns-in-the-us-are-imported-and-foreign-manufacturers-like-glock-and-beretta-want-a-say-on-gun-control-laws/

          • PK dit :

            Je n’ai jamais dit que la livraison allait être réglée en un éclair. J’ai dit que l’argument massue de ceux qui soutenaient qu’il était urgent de remplacer nos FAMAS était que nos FAMAS étaient à bout de souffle et que la MCO coûtait une couille (avec le fameux exemple du prix unitaire du chargeur) …

            Si c’était donc si urgent, il fallait donc remplacer de façon urgente l’ensemble des FAMAS en dotation (au moins pour la troupe) donc grosso modo 100 000 armes (avec 50 000 tout de suite, puis le reste sur 2 ou 3 ans). Ça, c’était LA réponse au problème de l’urgence.

            Maintenant, les faits sont effectivement très têtus : le remplacement se fait au compte-goutte et l’ensemble du matériel pour l’armée d’aujourd’hui (on n’ose imaginer ce qui se passera si on monte en effectif un peu rapidement) va se faire… sur dix ans (au mieux).

            Les cocus, levez la main, hein ?

            Donc soit l’argument de l’urgence était frelaté, soit le choix du fournisseur était inadapté (on aurait pu acquérir une licence et produire localement, comme le font les Ricains et toutes les personnes avec deux sous de jugeote). Remarquez que l’un n’exclut pas l’autre !

            Donc, je constate que nos soldats auront tous des nouveaux pistolets avant une arme d’épaule, ce qui est tactiquement une aberration (même si je suis bien content qu’il touche enfin un remplacement au MAC). Ou alors, la gestion du remplacement du MAC a été mieux négocié que celle du HK.

            Bref, on en revient à une gabegie habituelle, dans laquelle l’armée n’a rien gagné, et la France perdu beaucoup.

          • John dit :

            Bizarre, mais ce que vous répondez ici ne correspond absolument pas à ça:
            « Marrant, on va toucher plus de pistolets en deux ans que de fusils d’assaut en 5 ans… Y’a quand même un problème de production chez le fameux HK qu’on a choisi parce que c’était un producteur fiable parce qu’il avait un gros chiffre et que non, même pas vrai, parce qu’il était boche… »

            Il n’y a aucun problème de production. Et il y a une négociation entre 2 partenaires. Ensuite, oui, il y a une transition progressive qui ne signifie pas qu’il n’y a pas la capacité d’accélérer l’outil de production…
            Pour ce qui est des armes légères, c’est absolument pas un problème, il y a une bonne dizaine de fournisseurs capables de fournir l’armée en Europe, plus dans l’OTAN, et suffisamment mondialement (Thalès Australie par exemple). Bref, aucune raison de paniquer à ce sujet. Les fusils d’assaut ne sont pas un armement stratégique. Avoir une transition longue permet aussi d’ajuster toute la logistique progressivement et ne pas risquer un problème parce que tout est allé trop vite.
            De plus, il y a probablement un choix financier qui a été fait. Une production stable sur le long terme coûte moins cher. Et je pense que le stock de pièces détachées pour le Famas permet justement d’avoir cette transition longue, tant qu’à faire, autant les utiliser. Et pareil pour les munitions qui ne sont pas adaptées à d’autres fusils d’assaut.
            Continuer à l’utiliser ne signifie pas forcément continuer à produire des pièces. Entre les pièces détachées dispo et la cannibalisation, je doute que les Famas ne pourront pas être maintenus pour presque rien. Dire qu’il faut remplacer un armement rapidement ne signifie pas qu’il n’est pas possible de le maintenir entre temps. Vous ne savez pas quel est le statut de la situation. C’est facile de critiquer avec ce genre d’hypothèses. La réalité est malgré tout plus complexe.
            Dans le passé, il y a l’exemple du Sig 540 produit par Manurhin en urgence parce que la France n’avait pas de fusil d’assaut pour se défendre au Liban.

          • NRJ dit :

            @PK
            Il n’y avait pas une urgence absolue à remplacer les FAMAS. Il fallait simplement le faire pour éviter de tomber justement dans l’urgence. Faut jamais laisser les choses traîner jusqu’à la dernière minute…

            Fabriquer sous licence le HK416 ? Pourquoi pas, c’est légitime. Après on ne sait pas qu’elles étaient les conditions dans la négociation. Une mince partie filtre généralement dans la presse. Et si ça coûtait trop cher, ça valait peut-être le coup de leur laisser faire.

    • John dit :

      Heuu…
      Avant de dire cela, avez-vous en main le contrat de l’armée de terre?
      Parce que l’industriel fournit à un rythme en accord avec ce qui est prévu avec son client, or je ne vous pas le client se plaindre de retards.
      Et dans ce cas, que dites vous des Rafale français que vous ne recevez pas du tout?

      Quant à un fusil français, il n’y avait rien de sérieux de proposé. Et le seul français était un AR15, qui actuellement est remplacé par toutes les forces spéciales par le HK416…
      Pour une fois que les forces terrestres ont droit à un fusil d’assaut digne des forces spéciales…

    • NRJ dit :

      @PK
      Tiens notre hitlérien français, quelle bonne surprise…

      Effectivement, on a préféré acheter les HK chez les sous-hommes en Germanie. Comme vous le disiez c’est parce qu’on est soumis à l’Allemagne. Et là, si on achète des Glock c’est parce qu’on est soumis à l’Autriche. Et si on achète des SCAR-H, c’est parce qu’on est soumis à la Belgique. On est soumis à tout le monde en fait…

      Si vous vous teniez au courant, vous sauriez que les Glock vont remplacer les PAMAS et surtout les milliers de MAC-50 toujours en service. Il y a donc une urgence plus grande. Les HK-416 vont, eux, remplacer les FAMAS dont une bonne partie fut rénovée récemment avec la félinisation du FAMAS (permettant par exemple d’accepter des munitions OTAN). On ne va pas remplacer des armes qui viennent d’être modernisées.

      • PK dit :

        Tiens, vous êtes revenu de votre stage à la CIA ?

        Lisez ma réponse (mais ça ne vous intéresse pas, puisque vous êtes ici pour faire de la bonne propagande US, enfin, surtout anti-française) à John au-dessus.

        • NRJ dit :

          @PK
          « puisque vous êtes ici pour faire de la bonne propagande US, enfin, surtout anti-française ». Je suis curieux de savoir sur quoi vous vous basez pour dire ça. Faut croire que chez les simples d’esprit, le fait de ne pas cracher systématiquement sur ce que font les autres, ces untermenschen, rend forcément anti-français.

          • NRJ dit :

            Vous savez, ce n’est pas parce que Galilée n’est pas français que la Terre tourne autour du soleil…. En fait vous prenez prétexte du patriotisme (qui est une vraie cause) pour baver sur les autres car incapable d’avoir deux idées différentes dans votre cervelle. C’est triste et je vous plains…

  8. arnaud dit :

    L’ancien CEMAT avait tout fait pour accélérer ces projets. Bravo à lui cela améliore clairement le matériel peu visible mais pourtant indispensable au soldat.

  9. who? dit :

    Qqun connait les dates d’arrivee glock et hk pour l’AA hors dotation fusco ?

    • Charognard dit :

      @ who?
      Vu la faiblesse du volume commandé (10% pour l’AAE), seuls les spécialistes de la spécialité sécurité vont les toucher.

    • Fred dit :

      si c’est comme le Famas, compte 10 à 15 ans.

    • Jean-René dit :

      Pour ce à quoi ça va leur servir, ils peuvent attendre et même carrément s’en passer les gardiens de grillage…

    • who? dit :

      Les hk sont déjà arrivés pour les fusco
      D apres ce qu on m a dit c’est remplacement des famas pour 2023 et les PA 2021.
      Si quelqu’un un peut confirmer

  10. Yoyolegigolo dit :

    Pour @plus de pognon , concernant le futur fusil THP qui remplaceras le PGM hécate le marché est encore en cours concernant sa sélection, apparement les résultats seraient attendu entre 2021 et 2022 , pour @PK ce n’est pas vrai , depuis 2 ans ( donc 2018 ) l’armée française reçoit 12 000 HK 416 par an (sans compter les 6000 de 2017 ) , on est donc bien au dessus des 5000 glock actuels , après forcément le marché des PA est aussi beaucoup plus facile à fabriquer et à vendre et de ce fait les livraisons peuvent être bien plus conséquentes qu’un fusil d’assaut qui lui seras plus conséquent qu’un FPSA qui lui seras encore plus conséquent qu’une TNO ( tête nucléaire océanique) forcément les technologies ne sont pas les mêmes donc forcément plus le calibre est gros et moins il y à de stocks en demande et plus de temps à fabriquer , contrairement aux frustré qui le disent , la taille ça compte….

    • Plusdepognon dit :

      @ Yoyolegigolo
      Merci beaucoup !

    • PK dit :

      50 000 pistolets dans deux ans, ça fait 22 500 par an… soit le double des HK.

      Merci d’avoir participer.

      • John dit :

        C’est génial comme vous reniez vos propos quand vous êtes contredits et qu’on montre votre erreur.

        Vous avez dit: « Marrant, on va toucher plus de pistolets en deux ans que de fusils d’assaut en 5 ans »
        – Et donc 50’000 Glock en 2 ans (d’ici 2022)
        – HK: 6’000 (année 1) + 12’000 x 4 (2018-2021) = 54’000

        Donc c’est à ça que Yoyolegigolo répondait.

        • PK dit :

          Mais vous êtes bouché à l’émeri, c’est pas possible… On touche plus PAR AN de pistolets que de FA et ça ne vous pose pas de problème…

          • John dit :

            Alors soyez clair dès le début.
            Merci, je sais que par an, il y a plus de Glock que de HK…
            MAIS quand vous écrivez « Marrant, on va toucher plus de pistolets en deux ans que de fusils d’assaut en 5 ans », vous ne dites pas cela.
            Vous dites : Somme des glock reçu en 2 ans > somme des FA reçu en 5 ans.
            Juste admettez que vos tournures sont fausses….

  11. Borca dit :

    Bonsoir. Il n’était pas prévu des mortiers de 60mm. dans les projets d’équipement? Il me semble que j’avais lu cela…

  12. Sempre en Davant dit :

    1-8 x 24mm ? Craint’on donc à ce point la détection des optiques par l’adversaire?
    A presque 7kg le poids n’est pas l’argument. Avec des 56mm fréquent chez les chasseurs postés pour une identification en basse lumière ET un champ de vision large pour voir autour de la cible…
    Quoi que la résistance aux reculs doive être d’une toute autre catégorie que sur une carabine une optique plus lumineuse aurait pu dépanner en cas de pb avec les VN. Il n’est pas exclu que les lasers de tout poils aient siouxement progressé. Quelqu’un peu-t’il m’informer?
    On notera que le canon n’est pas calorifugé, la discrétion thermique n’est donc pas priorisée comme autrefois et le bénéfice d’une réduction des « vapeurs » devant l’optique causées par le canon chaud est perdu. Un peu dommage avec une capacité de tir type 24-29. Surtout si c’est le seul 7,62.
    Si le tireur est accompagné d’un observateur qui lui est doté d’une optique de gros diamètre…
    En tout cas c’est intéressant comme moyen terme entre tir de précision et FM. Et c’est neuf!

    Pour les PA c’est moins un remplacement du MAC50 qu’un changement dans la conception de l’armement du soldat voir du rôle du soldat. Il est vrai qu’avec les ZU les possibilités de se trouver isolé de ses camarades existent. Mais cette critère n’est sans doute pas le plus important.
    On imagine mal le « Sentinelle » dire au « policier » passe moi ton G36 (Humour noir qui ne m’amuse pas non plus.) j’ai pas envie de salir mon HK truc.
    Donc c’est pour l’emploi dans les véhicules notamment ceux de la gamme civile avec tout le trimballon et les ceintures de sécurités.
    Souhaitons que l’entraînement dans des voitures prises a la casse soit particulièrement poussé avec des « armes » (même des pistolets a eau) d’entraînement adaptés.
    (En enlevant le moteur la boite et tout ce qui polue) ça doit pouvoir se porter au champ de tir et se ramener en zone de foulée une vielle bagnole!
    Si je dis qu’avec les Marmon il y avait pas ce problème on me dira que c’est pas un Duster ou qu’il y a pas la clim.
    Ceci pour insister sur le fait que mon mini RETEX perso est que les tirs à courte portée au PA sont du désapprentissage du tir et devraient être intégré a des entraînements CAC dynamiques pas à des consommations de munitions.
    La nouveauté « en véhicule » avec ceinture donne des mauvaises pensées comme des billes molles qui tachent et qui empuantissent.

    Le tropisme équitant dit à « jeune cavalier, vieux cheval à jeune cheval vieux cavalier ». Il est parfaitement hors sujet ici.
    Voir une arme déjà sélectionnée dans les mains d’une recrue semble assez absurde.
    On peut parfaitement acquérir la rigueur de manipulation et d’entretien avec une antiquité. On peut parfaitement s’entraîner « balle à blanc » (et donc sécurité) avec une vieillerie.
    On gagne même à sortir d’enrayement pour cause de chargeur tordu, et trucs usés Etc…c’est à dire a apprendre a réagir sans panique en gardant l’arme dans une position intelligente. Plus d’emmerde plus de leçons.
    {Ceux qui n’ont jamais vu deux GV sur le poncho « pour pas salir les Zhabits » ayant planté dans le sable un Famas canon le premier presque jusqu’au ponté pour avoir les deux mains pour la tête de mickey, sans que le « moniteur » (qui reconnais pas les oreilles de mickey) planté à coté n’entraperçoive un pb… Passons}

    Bref tant que la sécurité le permet les incidents avec les vieilleries et le chatterton sont de bonnes écoles pourquoi se priver? On ne sait pas mieux conduire avec ABS ESP BA etc… Ca peut être utile mais une 4cv peut être plus didactique.
    C’est comme la pluie et le vent : indispensable à l’entraînement.

    Vieux Con out!

      • Sempre en Davant dit :

        Plusdepognon,
        C’est effectivement une bonne nouvelle et la remarque de Chasseur de Trolls sur les risques de blessures a utiliser une arme hors d’état est pleine de bon sens.
        Ayant fait des vagues successives de « Fée du Logis » dans des armureries après avoir découvert dans les FAMAS de nos recrues des canons fendus ou massacrés, des tiges guides dégraissés, tordues, des clips manquant, …, retour au NTI 3 : J’applaudis.
        Les armuriers, finauds, ayant vérifié mon PA sous toutes les coutures et la propreté du chargeur « non tordu » que j’avais fini par accepté m’ont prouvé qu’ils acceptaient le travail et la rigueur : tout y est passé. Des piles « a voir » m’attendaient…

        Un camarade m’avait pris à parti par ce que mes recrues faisait toujours « les mesures de sécurités de nuits », comprendre vérifiaient la chambre et le puits de chargeur avec le doigt.
        Selon la note patacouffin vu l’IM 2000, ce camarade et ceux qui l’avaient alerté, il importait que l’emploi de l’arme la nuit fut enseigné après la FIC.
        Il m’importait que les recrues vérifient vraiment en regardant vraiment dans la chambre après avoir vraiment enlevé le chargeur… Comme tout le monde?!? Le camarade devint blême quand il comprit qu’ils lui faudrait du temps pour ré-éduquer ses « cadres ».

        Bref il faut en tout montrer le but. Ceux qui faute de cartouches à blancs ou réelles ont perdu le but de vue et se sont concentrés sur « la grimace »: tchak tchak l’arme est vide zut j’ai oublié le chargeur, zut l’éjecteur est cassé, zut… le compte rendu…

        Les forces de sécurités intérieure viennent parait’il tirer dans les emprises militaires : excellente occasion d’apprendre d’eux le retex des incidents trop nombreux (armes longues ou nouvelles, personnels éreintés etc) qu’ils ont eu ces dernières années dans les locaux, les véhicules etc.
        L’appellation forces de sécurités intérieure est d’ailleurs idiote : forces de police serait plus intelligent et devrait faire penser aux douanes qu’on a abandonné par ce que Schengen et dividende le la paix.
        L’opposition n’est pas géographique mais de nature : la police s’oppose aux justiciables, le militaire à l’ennemi.
        L’équivalence de moyen m’épouvante pour ce qu’elle signifie.

        Si nos primo formateurs PA peuvent recueillir l’expérience de ceux des services civils ayant eu des accidents il faut en profiter.

  13. Lassithi dit :

    Bah, c’est bien de renouveler enfin, je pense surtout au PA.
    Mais bon, comme d’hab, c’est quand même un vrai paradoxe de prendre du matos étranger et de détruire des filières dans des temps où on parle (uniquement) de relocaliser des industries (pi +/_ 12% du pib en France pour +/- 20 % en Europe).
    Quant aux munitions de petits calibres, on en reparle, mais en France plus on parle moins en s’en occupe, l’échéance doit se situer en 2080.

    Cherchez l’erreur.

    • John dit :

      Détruire une filière ? Mais quelle filière?
      Les pays qui ont une industrie forte sont des pays qui n’interviennent pas en permanence pour sauver leurs industries, et pour bloquer des licenciements.
      Paradoxe: Protéger un emploi détruit des emplois. Le code du travail français protège l’emploi existant. Mais aucun industriel ayant le choix n’ira s’installer en France. La France a la chance d’avoir des compétences et donc des industriels viennent encore. Mais c’est tout ce qui fait l’attrait de la France.
      L’interventionnisme étatique dans l’économie n’a pas sauvé beaucoup d’industries…. Au contraire je pense que ça en a détruit. Alstom, pourquoi développer, chercher à exporter en innovant si l’état est prêt à acheter des TGV pour des lignes standards?
      C’est pas un contrat de 100’000 fusils d’assaut qui sauvera une filière. C’est tellement faible en nombre.
      Et tous les pays voisins produisent leurs fusils d’assaut. Les chances d’exporter sont faibles aujourd’hui.
      La seule raison qui fait que les voisins survivent c’est qu’ils se sont adaptés au marché civil, et qu’ils ont une gamme complète ! Cette gamme complète leur permet de naviguer d’un contrat à l’autre.

      Je vais vous donner des exemples d’entreprises suisses qui se sont développées ces dernières années dans des domaines très différents:
      – Stadler: producteur de trains à crémaillère, premier train « normal » développé en 84 seulement. Aujourd’hui c’est un des plus gros producteurs d’EMU en Europe. Ils ont développé leur premier TGV. Ils ont des locomotives, des trams, etc…
      2013-2017, parts de marché en Europe: 26 % Bombardier, 19% Alstom, 15% Stadler, 13% Siemens… On parle d’une entreprise familiale encore à ce moment là, devant Siemens
      – Pilatus: PC-24, premier jet développé, comme tous ses autres appareils, Pilatus a trouvé une niche intéressante. Et c’est le seul constructeur à ma connaissance dans le domaine de l’aviation privée qui se permet de clôturer son carnet de commande.
      Sinon, le PC-21 est un avion d’entraînement développé sur fond propre qui a pas mal de succès. Bref, entreprise qui grandit lentement mais sûrement, avec de beaux produits. Entreprise familiale encore.
      – Marenco Swiss Helicopter: exemple intéressant, combien même l’entreprise est rachetée par Leonardo.
      Un certain Martin Stucky, ingénieur en mécanique, et pilote d’hélicoptère a commencé la conception de son hélicoptère car frustré des appareils existants, avec leurs cockpits pas adaptés au pilote, etc (selon son point de vue évidemment)… Après une analyse de marché, il comprend qu’un monomoteur dans les 2.5 tonnes pourrait avoir sa place sur le marché.
      Résultat, l’hélico développé est plutôt bon, et à terme serait le successeur de l’AW109.
      – B&T: justement, dans le domaine de l’armement léger, B&T est un exemple de réussite. C’est une jeune entreprise (1991). Ils ont plusieurs business, la production d’armes, et représentant / importateur / exportateur d’armement et de munitions.
      Dans la production d’armes, ils ont commencé par les accessoires, sont devenus reconnus dans les silencieux. En 2004, ils commencent la production d’armes à feu. D’abord sous licence (Steyr TMP devenant le MP9 de B&T). Puis ils développent leurs propres armes, la famille APC dès 2011 (alors qu’ils ont 50 employés).
      En 2017, ils ont 70 employés, 90 aujourd’hui.
      En 2019, ils obtiennent un contrat pour fournir l’US Army pour fournir 350 (+ 1000 option) B&T APC9 K.
      Ils ont développé le USW pour permettre aux flics d’être plus précis avec leur arme de poing. Bref, ils grappillent des contrats, et grandissent sainement. Pas un gros contrat subventionné sans les produits pour se développer et faire face à la baisse du carnet de commande après 10 ans de production pour l’armée nationale.
      Des rumeurs parlent de l’adoption limitée de l’APC556 dans certaines unités de larmée de l’air française.

      Bref, tout ça pour dire que c’est possible d’avoir une industrie sans subvention masquée par des commandes. Il faut un climat permettant d’entreprendre.

  14. Yoyolegigolo dit :

    Pour @plusdepognon derien 🙂

    Pour@PK ok donc 50 000 PA sur 2 ans c’est plus que 54 000 Hk416 ? Parce que 6000 ( 2017 ) + 12000 × 4 ( 48 000 fusil de 2018 à 2022 ) chez moi c’est égal à 54 000 fusil HK 416 donc on est à 4000 fusil au dessus des glock , sachant que comme j’ai écris plus haut , il est plus long et plus complexe de fabriquer un FA qu’un PA….

    merci à toi d’être repassé et passe de bonnes fêtes

  15. Bobo dit :

    Le FN SCAR, un excellent choix tactique de la meilleure production Belge !!! Fier de mon pays !!! Allez sans rancune pour les Rafales, on a quand même commandé vos Jaguars et griffons pour 1.6 milliards ! !

    • dolgan dit :

      Bah, on vous en veux pas pour les rafales. Dans 15ans,quand vous aurez mis les F35 à la casse pour cause de prix des MAJ trop élevé demandé par LM, on vous vendra des rafales d’occasion. 😉

    • NguyenKT dit :

      @Bobo: Oui excellent choix pour le SCAR. Dommage qu’on ne peut dire autant dans vos choix du F35. Car le vrai problème pour la Belgique et Europe sera après, une fois que vous avez eu le temps de les mettre en service. Allez sans rancunes et bonne fêtes de fin d’année.

      • John dit :

        Au contraire, il en faut aussi des F-35 en Europe.
        Les appareils furtifs sont une forme de dissuasion, comme les sous-marins d’attaque.
        Dissuasion non nucléaire, mais dissuasion dans le sens où on peut t’attaquer où et quand on veut.
        La chance de l’Europe est la diversité de son aviation militaire qui la rend plus forte.
        Si un type d’appareil est cloué au sol, il y en a encore plein capables de voler (8 modèles « modernes » en service sans compter l’aviation américaine basée en Europe)

    • EchoDelta dit :

      Ce qui est triste est surtout de voir nos amis belges se trainer des F35 qui vont leur couter un bras pour ne pas les utiliser ou très peu vue les conditions d’emploi et de MCO de la bête. Je pense que l’armée de l’air belge aurait été mieux outillée avec du Rafale ou même du F18 pour les missions qu’elle a en charge, et nous aurions pu compter sur nos voisins pour se défendre mutuellement. Là avec le retrait des F16, nous seront vite les seuls en Europe à pouvoir aligner quelque chose de sérieux si besoin est. Heureusement il reste quand même quelques EF2000 à côté.

    • Bobo dit :

      Je prends bonne note de vos remarques rangées concernant le f-35, on dirait que son devenir ‘ne vous laisse pas indifférent alors que vous ne l’avez jamais approchés. Laissons le temps décider de ce qu’il sera si vous voulez bien.

    • Paul Bismuth dit :

      @ Bobo
      Il y a des liens historiques suite à de nombreux contrats:
      https://forcesoperations.com/la-france-reste-le-1er-client-europeen-de-la-filiere-defense-wallonne/

    • Momo dit :

      Bobo est belge? mais pas en faveur des français, comme la grande majorité des belges (je connais trés trés bien, mes amis belges m’ont expliqué: coluche, petit pays, etc…). Donc bobo préfère les maliens, ce qui lui fait dire toutes ces bêtises dans la plupart de ses posts. Un troll de coeur en quelque sorte. Dommage, il y a des belges trés bien pourtant, vraiment décomplexés, trés bien.

      • Momo dit :

        Pour ceux qui n’ont pas lu Bobo, ils n’ont rien perdu, mais il préfère les maliens islamistes catégorie egorgeurs pour être précis.

  16. Max dit :

    A termes je suis convaincu qu’une production nationale de munitions de petits calibres sera réalisée tant les besoins seront grands dans un avenir hautement dégradé. Question de flux logistique.

    • oryzons dit :

      Non sauf si les fournisseurs qui sont à nos portes menacent de nous faire défaut.
      On a pleins d’autres sujets où il est important d’exercer notre souveraineté et/ou stratégiquement importants d’un point de vue industriel/technologique.
      Si vous voulez je peux vous faire une liste c’est vertigineux.

      Il aurait été plus agréable qu’un constructeur français d’envergure soit toujours présent.
      Ce n’est plus le cas depuis longtemps, tant pis. Autrichiens, belges, allemands et suisses nous fournirons et puis c’est tout.
      Le contrat de remplacement du FAMAS c’était 350 millions d’euros, finalement emporté par HK pour 200 millions et dont 30% de la valeur proviendra de l’acier français utilisé.
      Donc reste 140 millions « perdus », est-ce qu’avec ça on recréé un champion mondial de l’arme de petit calibre ?
      Non.
      Il faut plusieurs milliards. Et ces milliards, il vaut mieux les mettre ailleurs.

      • PK dit :

        N’importe quoi : il faut quelques dizaines de millions d’euros pour relancer la filière. Mais n’hésitez surtout pas à raconter des conneries. Les politiciens ont renoncé pour moins de 100 millions d’investissement.

  17. Bricoleur dit :

    @ ceux qui parlent du HK allemand. Tout est relatif, en ce bas monde … Sachez – et c’est étonnant que cette info ne soit pas encore sortie sur Opex 3360 ( ou je l’ai ratée) – que HK appartient majoritairement à des français depuis juillet 2020, au travers d’une société financière luxembourgeoise. Voir: https://www.welt.de/newsticker/dpa_nt/infoline_nt/wirtschaft_nt/article211814043/Franzoesischer-Grossaktionaer-uebernimmt-Heckler-Koch.html, ainsi que: https://www.woxx.lu/heckler-koch-devient-luxembourgeois/

  18. Yoyolegigolo dit :

    @PK

    Je ne fais que répondre à ce que vous avez écrit

    « Marrant, on va toucher plus de pistolets en deux ans que de fusils d’assaut en 5 ans »

    Si vous perdez la tête ce n’est pas de ma faute…

  19. Malviras dit :

    je tiens quand même a préciser qu’il n’y a pas si longtemps que ça, la FN appartenais à une société française, qui s’ est empressée de la revendre. allez savoir pourquoi ? pas assez française, peut être ?