Optronique : Paris ferme définitivement la porte à un rachat de Photonis par l’américain Teledyne

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

67 contributions

  1. Plusdepognon dit :

    Tant mieux, s’il suffit juste d’attirer l’attention, voici l’entreprise suivante :
    https://www.challenges.fr/entreprise/global-technologies-le-champion-cache-des-reseaux-telecoms_742517

  2. AV8B dit :

    Traditionellement en Allemagne, l’état a moins besoin d’intervenir dans ces situations. Les industriels allemands préfèrent des investisseurs allemands et vice-versa. Question de conserver le contrôle décisionnaire et d’avoir des garanties sur la suite. Par croyance en supériorité qualitative des processus de production aussi. Ils estiment avoir été sauvé par la réputation du “made in Germany”. On peut comprendre.Participations croisées. Il-y-a une expression qui signifie “entreprise Deutschland”.
    Bon, maimtenant, c’était surtout vrai pour la reconstruction… au 20e s.

    • AV8B dit :

      une… sauvés… maintenant…

    • Fred dit :

      @ AV8B

      Dans le cas de figure d’un Fond (comme Ardian), c’est une vente totale pure et simple, qui n’a cure de conserver un rôle décisionnaire. Je doute que l’actionnariat allemand soit beaucoup plus nationaliste qu’un autre, et suis certain qu’il n’a pas la possibilité légale de s’opposer à quelque « ingérence » que ce soit.

      «Auri sacra fames» (exécrable faim de l’or)

    • Green dit :

      la vente du fabricant de robots (oublié le nom quelque chose comme KUKA) industriels allemand a des chinois avait provoqué une réaction de l’état allemand pour mieux protéger ses entreprises. ce qui n’a pas empéché la conclusion de cette vente.

    • Nico dit :

      Qui se souvient de hoechst ? Née de la fusion avec Rhône Poulenc et aujourd’hui Sanofi…. Les allemands n’ont jamais digéré la pillule, car au départ les français c’était les petits et ont les a bien carroté, le fameux 50/50 mariage à l’amiable…. Ils n’ont jamais digéré cette fusion, Merkel en parlait encore a Hollande il y a quelques années déjà…. Rancunier ????

      • Pölitz Pologne dit :

        En effet, le pays ne dispose pas des ressources suffisantes en produits pétroliers pour mener une guerre mécanisée moderne. Pour éviter tout risque de pénurie et solutionner le problème de dépendance, le régime nazi entend fabriquer des carburants et des huiles synthétiques à partir des ressources en charbon du pays. Des techniques de fabrication existent déjà. L’industrie chimique allemande relève le défi, assurant en même temps l’approvisionnement les forces armées du IIIe Reich .
        L’ingénieur français Eugène Houdry spécialiste de la fabrication des carburants met au point un procédé de production d’essence synthétique à partir de lignite dans les années 1920, mais il est jugé peu rentable et est rapidement abandonné. Les ingénieurs allemands Fischer et Tropsch reprennent alors l’idée et obtiennent du carburant grâce à la liquéfaction de gaz tiré du charbon. Friedrich Bergius invente quant à lui un procédé de « liquéfaction directe » plus complexe mais plus économe en charbon grâce à un mélange d’hydrogène, de charbon et de pétrole. Ce processus hydrogénation est développé et financé par les laboratoires de la Standard Oil Company et ceux d’IG Farben. Le procédé permet d’obtenir de l’essence, même à haute teneur en octane pour l’aviation, mais aussi de l’huile, du caoutchouc, du méthanol, de l’ammoniac et de l’acide nitrique synthétique.
        Néanmoins, la production en carburant synthétique ne peut suivre la consommation qui est en augmentation constante. Les usines d’hydrogénation et les annexes d’industrie gazière sur la base de charbon et de lignite fonctionne 24 heures sur 24. Le Dr. Karl Krauch, mandataire du IIIe Reich pour l’approvisionnement en carburant décide de changer la dernière étape du plan de 1936. Une importante partie du charbon bitumineux de la Ruhr est brûlé utilisée pour obtenir des huiles pour en retirer, après raffinage, des carburants. En 1937, les centrales de charbon de Böhlen, Leuna, Magdeburg / Rothensee, Zeitz et Scholven/Buer produisent 4,8 millions de barils. Deux ans plus tard, 72 000 barils sortent chaque jour des 14 sites d’hydrogénation, assurant 46% de l’approvisionnement total de l’Allemagne en pétrole .
        Le pays produit et stocke le carburant nécessaire aux opérations militaires menées de 1939 à 1940. La réserve stratégique de carburant est alors de 15 millions de barils. Cependant, les besoins en matières premières de l’Allemagne explosent avec le déclenchement des opérations militaires. L’invasion de la Pologne en septembre 1939 absorbe 64% de la consommation totale de pétrole de l’Allemagne.

    • Rascasse dit :

      Cette époque-là est révolue. La situation particulière de l’industrie allemande tenait aux conditions fiscales favorables, permettant de transmettre une entreprise familiale sans payer de droits de succession. C’est ce qui a protégé le Middelstand, ce tissu d’entreprises de taille intermédiaire à très grande taille, dont l’actionnariat demeurait allemand. Mais ces conditions fiscales ont été déclarées anticonstitutionnelles par la cour de Karlsruhe il y a 4 ou 5 ans. De fait, aujourd’hui, les héritiers de ce genre de compagnies vendent, souvent à du capital chinois, parce qu’il leur faut bien payer leurs droits de succession, au même titre que tous les autres citoyens allemands. A tel point que le gouvernement allemand est en train de s’armer juridiquement pour pouvoir s’opposer à des rachats d’entreprises par des capitaux étrangers. Dans les 3 dernières années, notamment, les 2 plus grands fabricants allemands de machine-outils sont passées sous pavillon chinois…
      La conclusion, c’est que l’Allemagne a protégé ses capitalistes par une violente rupture de l’égalité entre ses citoyens, durant 7 décennies. On peut discuter de savoir si c’était plutôt favorable ou défavorable à l’Allemagne en tant que Nation. Mais le fait que c’est maintenant le passé…

  3. Janoski dit :

    Enfin une bonne nouvelle

  4. EBM dit :

    Normal et banal.

  5. Auguste dit :

    Toute entreprise touchant de près ou de loin la Défense devrait être protégée.Vaut mieux tard que jamais,mais on en a laissé filer quelques unes.

    • 에르메스 dit :

      Tout dépend, certaines mérite l’effort, d’autres non.
      .
      Ce n’est pas parce que c’est lié à la défense que c’est nécessairement critique.

  6. Vivo dit :

    J’ai regarde l’émission « Intelligence Économique » sur France 24 et apparemment, tous les prédateurs économiques de la France sont … américains.

    Gemplus, Alstom, etc…

    USA, cet ami qui vous veut du bien.

    • Tournicoti dit :

      Les entreprises US ne se privent pas de brider l’accès , à leurs salariés non « US Citizen », aux données qu’ils considèrent sensibles (meme si çà reste de la protection de façade, surtout plus juridique qu’industriel), et ce, dans d’autres domaines (Énergie). Ces réflexes font partis de la culture d’entreprise.
      Je n’ai pas vu ce genre de réaction dans nos ETM, sauf peut etre celles qui ont des projets directement liés à La Défense. Pour le reste, c’est Open Bar… Etudiants Chinois, stagiaires double nationalité…..Full accès aux données

    • Tintouin dit :

      Indiscutablement, les USA ne font pas de sentiments avec leurs alliés, en matière économique en particulier. Pour eux, quasiment tous les coups sont permis (écoutes, pressions diplomatiques, influence…). Les services de renseignement français sont les premiers à le savoir, et ils pratiquent eux-mêmes parfois à une bien moindre échelle.
      Alors que la Chine… 😉

      Mes amitiés à vos voisins pékinois.

    • Vinz dit :

      Ah ah le Vivo ; toujours rémunéré par onc’ Xi ?

      Le capitalisme de marché par définition est un système de prédation. Donc US ou Noicherie, même combat.

      • Hostel faso dit :

        Tout a été dit sur cette crise. Elle est inédite par sa vitesse, son ampleur, sa nature – un choc d’offre – et sa profondeur. Elle nous a aussi permis de mesurer notre fragilité, notre précarité. Elle marque surtout la fin du capitalisme néolibéral qui s’est construit sur le triptyque de la mondialisation, du recul de l’État et de la protection sociale.
        Mal contrôlé le capitalisme comme la centrale nucléaire à flamanville, tôt ou tard il s’exposera, 70 millions de francus seront tout exterminés.

        • Czar dit :

          qurelque chose me dit que le barrage des trois gorges aura le temps de craquer trois fois avant, hôtesse fessée ( you love me long time ?)

          • Hostel faso dit :

            Des documents de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) montrent que la cuve de l’EPR ne passe pas un test de résistance mécanique. Elle ne serait donc pas conforme à la réglementation, contrairement à ce qui se dit ces jours-ci.
            le Haut Comité pour la transparence et l’information sur la sécurité nucléaire se réunit pour plancher sur la sûreté de la cuve du réacteur nucléaire de type EPR construit par Areva pour le compte d’EDF à Flamanville. Fin juin, ce sera autour du Groupe permanent d’experts pour les équipements sous pression nucléaires (GPESPN) de travailler. Il examinera les conclusions d’un autre organisme : l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), l’expert technique de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN).
            c’est votre compatriote le dit, ils sont des spécialistes:
            https://www.capital.fr/entreprises-marches/epr-de-flamanville-cette-note-d-expert-qui-pointe-le-danger-de-la-cuve-1232494
            une fois boum, la radioactivité restera pendant 300 milles ans dans l’hexagone aucun survivant.

        • Pascal (l'autre) dit :

          « Elle est inédite par sa vitesse, son ampleur, sa nature  » Oui! On peut d’ailleurs se poser la question sur « l’origine » de cette crise, involontaire ou …………………… provoquée? Voire une guerre biolo gique?
          « un choc d’offre » C’est quoi ce « concept »?
          « Mal contrôlé le capitalisme comme la centrale nucléaire à flamanville, tôt ou tard il s’exposera, 70 millions de francus seront tout exterminés. » Après une « pseudo » présentation dans la technique « je noie le poisson » nous voilà revenu aux fondamentaux du troll pékinois! C’était bien essayé le « formule 1 » de la pensée profonde!!

  7. Lyonpuce dit :

    Il ne reste plus qu’à interdire à Huawei de construire une usine à côté de nos sites sensibles et de limiter leurs soit disant étudiants chez nous…
    Pourvu que notre président se rende compte qu’il a une paire de bollox…

    • X-Files dit :

      Il faut fermer toutes les alliances françaises dans le monde.

      • Rascasse dit :

        Formidable… Alors que les chinois ouvrent des instituts similaires partout dans le monde, particulièrement en Afrique, et payent pour apprendre ) des africains le chinois puis pour les envoyer faire des études en Chine, la France devrait donc se priver de son formidable réseau de Softpower, le premier au monde à l’heure actuelle… C’est pas comme ça qu’on favorisera le rayonnement de la France, ni qu’on construira une influence pour nous ouvrir des marchés ou établir des coopérations avec d’autres pays.

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Des documents de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) montrent que la cuve de l’EPR ne passe pas un test de résistance mécanique. Elle ne serait donc pas conforme à la réglementation » Il est tout content le troll pékinois!! Enfin prendre des infos provenant « d’officines » ouvertement anti nucléaire………
      « une fois boum, la radioactivité restera pendant 300 milles ans dans l’hexagone aucun survivant. » 300000 ans!! rien que cela! Ah les petits coolies et les chiffres!!!
      Nous attendrons le moment ou une centrale chinus aura des faiblesses car en matière de de sécurité vous êtes sacrément brouillon!!
      https://www.leparisien.fr/faits-divers/explosions-incendies-coups-de-grisou-en-chine-le-fleau-des-catastrophes-industrielles-21-03-2019-8037015.php

  8. Nexterience dit :

    Bonne nouvelle pour l’indépendance européenne.
    Hensolt a récemment racheté Nexeya, société française d’intérêt militaire.
    KKR est un fond d’investissement US. L’hypothèse chinoise sert-elle de prétexte pour virer les Américains? Dans tous les cas, on ne peut s’en plaindre.

  9. Palu dit :

    Bravo !!!

  10. ScopeWizard dit :

    Je ne veux pas nous jeter de fleurs mais reconnaissons que depuis que certains d’ entre nous ont gueulé , ladite gueulante a fini par porter ses fruits …………. ou disons au loin ……………….

    Eh oui , car ZoneOpex est lu -et très régulièrement- par des gens « importants » ; donc si pour un truc il y en a un qui gueule , bof , mais si cents l’ imitent alors là c’ est comme une enquête d’ opinion , ça fait bouger des lignes …………

    Bref , bravo et vive nous ! Continuons donc sur cette lancée ! 🙂

    • Clavier dit :

      Prochaine action du lobby OPEX 360…. le retrait de la France de l’OTAN…?

      • NRJ dit :

        @Clavier
        Ce n’est pas nouveau. Tout le monde veut partir de l’OTAN mais on ne sait même pas ce qu’on y gagnerait.
        Sortir de l’OTAN avait un intérêt pendant la guerre froide, vu qu’il était possible que les USA accepte que l’Europe de l’ouest devienne un champ de tir nucléaire dans le but d’affaiblir les russes. Pour cette raison il fallait soit devenir puissant, pour imposer ses décisions (ce fut la méthode allemande, en poussant ainsi la Bundeswehr à devenir la première armée européenne), soit quitter l’OTAN et développer une arme nucléaire pour détruire ceux qui tenterait de s’en prendre à nous (méthode française). Après la fin de la guerre froide, et dans un but d’homogénéité et de centralisation du commandement face au terrorisme (notamment en Afghanistan) il était rationnel de revenir dans le commandement intégré. Mais maintenant, difficile de savoir ce qu’apporterait pour la France une sortie du commandement intégré de l’OTAN ou une sortie complète de l’OTAN.

        • Ah Ca ! dit :

          @NRJ

          Le but actuel est une désintégration totale de l’Otan. L’Otan n’a plus de mission à l’exception de servir les intérêts américains et certainement pas Français et seulement à la marge ce machin européen.

          En cette heure nous ne devons pas sortir de l’Otan mais travailler activement à son démantèlement complet.

          Il n’est certes pas interdit de travailler sur de futures alliances qui devront obligatoirement inclure la Russie et certains pays Africains.

          Pour les bornés anti Russie, je leur rappellerai quand même que la Russie a réussie de se débarrasser du communisme alors que la France est toujours atteinte par ce fléau. (Voir mesures anti Covid de Macron et qui plaisent à de trop nombreux français)

          • Castel dit :

            Mélanger communisme et mesures anti-covid, c’est vraiment du grand n’importe quoi, qui fait honneur à votre réputation !!

          • NRJ dit :

            @Ah ça
            A quoi servirait un démantèlement complet de l’OTAN ? Petite question simple, qui mérite une réponse.

            « Pour les bornés anti Russie, je leur rappellerai quand même que la Russie a réussie de se débarrasser du communisme alors que la France est toujours atteinte par ce fléau ». Quel rapport ? La Russie est simplement un adversaire politique de la France. Il ne s’agit pas d’être antirusses mais simplement d’être pragmatique sur là où sont nos intérêts. Et au moment où la Russie tente de piquer nos positions en Afrique, nos intérêts se tournent dans un autre sens que le leur.

          • Ah Ca ! dit :

            @Castel
            Digne de votre américanisme, je comprend que vous ne pouvez pas comprendre

            @NRJ
            Pour ce qui est de l’Afrique, c’est un peu le réponse du Berger à la bergère.
            A force de taper et d’essayer de faire du mal à la Russie, vous pensiez que l’ours ne chercherait pas à se venger ? Faudrait être bien naïf de penser qu’à action il n’y a pas réaction.

            Les sanctions et déclarations devraient rester sans réponses ? SVP un peu de tenue.

            Quand à Afrique si vous pouviez constater les horreurs de l’influence française, vous seriez sidéré. Qui plus est nous avons pour ainsi dire abandonné l’Afrique et l’absence de politique cohérente envers nos anciennes colonies est digne de l’opération de propagande COVID en cours…

      • ScopeWizard dit :

        @Clavier

        Tiens , que voilà une idée qu’ elle est bonne ! 🙂

        Allez , je me dévoue ; à moi le rôle du meneur ! 😉

    • Green dit :

      ce sont surtout les commissions parlementaires qui agissent en ce sens et font pression sur le gouvernement.

      • ScopeWizard dit :

        @Green

        Certes , mais n’ oubliez pas que nous sommes en démocratie et que certains n’ ont pas tellement apprécié les enfoirades Alcatel ou Alsthom et autres saloperies affairistes du genre .

        Donc déjà , que les parlementaires et leurs commissions fassent leur boulot , s’ il y a lieu la vox populi se chargera des finitions voire prendra le relais si d’ aventure ça tortillait un peu trop .

        Non mais !

        • Pascal (l'autre) dit :

          « Donc déjà , que les parlementaires et leurs commissions fassent leur boulot , » Scope! Feriez vous dans la candeur? Je reste persuadé que vous n’êtes pas sans savoir qu’en France lorsque le politique (de quelque bord que ce soit)est confronté à un problème (qu’il a parfois initié) il s’empresse de créer une commission pour noyer le poisson!

    • Castel dit :

      Il ne faut quand même pas exagérer l’influence de ce site sur les prises de décisions gouvernementales !!
      Tout juste, cela peut-il (peut-être) légèrement influencer une décision , dans le cas d’une indécision totale…
      mais, le gouvernement n’attend pas l’avis de ceux qui fréquentent régulièrement Opex…
      Donc, sur ce coup, on peut féliciter les décideurs, comme on pourra les critiquer dans l’avenir si ils prennent un jour une décision qui semblera contraire aux intérêts du pays.

    • Alain d dit :

      @ScopeWizard
      Tout à fait, OPEX est bien scruté, et pas qu’en France.
      Si la forme est souvent discutable, le fond est riche en débats d’idées quand nous opérons l’effort nécessaire. Echanges plus profonds que sur les réseaux sociaux. OPEX360 affiche juste le nombre de commentaires par sujet, alors que sur les réseaux ce sont souvent les points par tronches qui comptent et la cohorte d’admirateurs. Pour ma part, comme pour beaucoup, c’est principalement le temps qui me manque pour m’engager et approfondir certains sujets, donc malheureusement, je zappe trop souvent !
      Photonis, ce n’est pas parce qu’on dispose de redondance dans un secteur technologique qu’on devrait refiler de la R&D (sans efforts) aux Etats-Unis ou à la Chine !
      Cela c’est pourtant déjà trop souvent réalisé.

  11. Benoit dit :

    Excellente nouvelle. j’applaudis des 2 mains. Un véritable savoir-faire français conservé? Cocorico. Soyons fiers de cette belle Nation.

  12. Kobalt dit :

    Ici aussi il y a danger tant ce savoir faire pourrait être intéressant pour notre marine dans un future proche. https://www.meretmarine.com/fr/content/gtt-la-pepite-francaise-du-gaz-face-au-risque-dune-prise-de-controle-asiatique

  13. marcel dit :

    Enfin une bonne nouvelle ! Brive en force !!

  14. Frede6 dit :

    Très bien mais l’entreprise n’est pas encore sauvée car elle n’est pas encore rachetée.

    J’ai toujours du mal à comprendre qu’il ne soit pas possible de trouver un entrepreneur français qui ait envie de racheter une pépite sans passer par des montages foireux avec la BPI ou autre organisme para-publique.

    Je n’ai pas les compétences ni la surface financière pour le faire mais je donne mon avis quand même 😉

  15. Lothringer dit :

    Je pense l’avoir dit autrefois dans un autre fil. Volkswagen est à l’abri d’une OPA car le Land de Saxe est un gros actionnaire (non-majoritaire, 20% je crois). Un peu à l’image des 15% de l’Etat dans Renault.
    Dans le cas de Photonis, un tour-de table composé de 2 ou 3 régions françaises (2x 10%) , de quelques industriels(30%), et BPI (30%), et un fond « citoyen-défense » (c-à-d des citoyens comme vous-et-moi) (20%) permettrait de boucler les 100%. Tout en ayant un exigence capitalistique de rentabilité de l’investissement.

    Si nous avions fait celà il y a 30 ans, il existerait encore des entreprises françaises comme Pechiney, Arcelor, Alstom-énergie. Et un tel fond patriotique aurait pu racheter la participation de Lagardère dans Airbus. Il suffit parfois de disposer de 35% pour mettre une entreprise à l’abri d’une OPA.

    Pour ce qui est des allemands (mes chers voisins) il faut savoir qu’il est très difficile pour une entreprise étrangère (française comme autre) de pénétrer un réseau relationnel d’entreprises allemandes. Les allemands se serrent vraiment les coudes. Il y a vraiment une forme de nationalisme (patriotisme) économique allemand. Ce n’est pas une critique , c’est une forme d’admiration pour l’efficacité du résultat. Si nous faisions comme eux…..notre commerce extérieur serait à l’équilibre. Celà ne tient qu’on nous, en terme de comportement. L’Etat ne peut pas tout faire à notre place (sommes-nous des adultes ou non ?).

    • Lothringer dit :

      Effectivement, les Chinois intéressés comme par hasard par une entreprise qui opère dans la rade de Toulon.
      Décidément, ils se font très actifs en France depuis quelques années.

      Au fait, toujours pas de nouvelles des 3 labos de manipulation de virus de classe P3 que notre sinophile ancien Premier Ministre Raffarin a vendu aux Chinois (contre l’avis des services secrets français) ? Il parait qu’un a « gelé au Tibet », qu’un autre a brulé et un 3e est « introuvable » ? Merci beaucoup à notre sinophile invétéré, grand serviteur des intérêts français.

  16. Espérons que ce n’était pas une technique pour en savoir plus sur le savoir-faire, l’organisation, l’organigramme complet, les projets en devenir ou les recherches en cours… et je ne parle même pas de la liste des fournisseurs/clients actuels ou potentiels…
    Tellement connu dans le milieu du rachat/reprise d’entreprise…
    Mais évidemment ils savent ça par coeur là-haut et ne sont pas nés de la dernière pluie…

    • Ah Ca ! dit :

      @Dominique CRAM

      Effectivement à minima une poignée comprennent bien les enjeux cependant, il semble leur manquer quelques logiciels majeurs:
      1. Une paire de coui**es
      2. Une colonne vertébrale
      3. Le logiciel de l’excellence à l’opposé de celui de la médiocrité alias: le politiquement correct.
      4. Une certaine idée de la France Versus la soumission au projet Americano-europeen
      5. et bien d’autres

      Bon, je m’arrête là… et comme vous pouvez le constater….il y a du pain sur la planche…