Les sanctions américaines contre Ankara risquent de porter un coup sévère aux capacités militaires turques

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

188 contributions

  1. Plusdepognon dit :

    Pour Incirlik, il y a la solution de s’installer en Grèce ou… aux Émirats arabes unis :
    https://www.middleeastmonitor.com/20200921-bin-zayed-talks-with-washington-to-transfer-us-base-in-turkey-to-uae/

  2. Göret dit :

    Les USA ne nous font pas peur
    Nous allons lancer une production intensive de chèvres et de chameaux

  3. Royal Marine dit :

    Bien fait, pour ce salaud d’Erdogland!
    Le problème, c’est qu’avec ces extrémistes corrompus de Biden-Harris, cette décision risque d’être remise en cause très rapidement…

    • Pravda dit :

      Parce que Trump il a fait quoi ces dernières années contre l’expansion turque?

      • So6 dit :

        Il s’est concentré sur les USA, avec l’idée en tête de relancer son économie et donner de l’espoir a son peuple malgrès un environnement très toxique, ce qui est louable, après cela laisse une politique extérieure lacunaire voire bâclée.

        • dolgan dit :

          Et en politique intérieure, il laisse donc une USA sans espoir, plus désunie que jamais, au bord de la guerre civile et avec une secte Qanon délirante (faisant passer leurs fanatiques religieux habituels pour de doux agneaux rationnels) qui a des élus au plus haut niveau.

    • Fred dit :

      @ Royal Marine

      ? Bien au contraire. Tu ne doit pas bien suivre la vie politique américaine ; regrettables œillères idéologiques.
      Le Congrès qui demande ces sanction est à majorité Démocrate.

      • aleksandar dit :

        Faux
        La chambre des representants est a majorité democrate, mais le Sénat etait jusqu’a présent Republicain.

    • dolgan dit :

      Lol. Biden est partisan de calmer Erdogan. Trump a repoussé au maximum les sanctions jusqu’à ce qu’il n’ait plus le choix. Le sénat lui a posé l’injonction via une loi de sanctionner la Turquie sous 30 jours. Erdogan vient de perdre son seul ami aux US.

      • Gribeauval dit :

        Mais les faits, ça n’intéresse pas Royal Marine. Ce qu’il veut lui, c’est pouvoir taper sur les « Gôchôô ». Commencer à réfléchir c’est compliqué, ça donne mal à la tête. Ca lui fait du bien parait il, et ça lui coute moins cher qu’une dose de bromure….

        • Pravda dit :

          Je ne me considère pas gocho, je serais plutôt côté républicain aux USA, mais Trump est une catastrophe.

    • v_atekor dit :

      @Royal Marine : si Erdogan s’est permis de faire ce qu’il a fait malgré tout, malgré tous et toutes, en Turquie, en Europe, en Russie et aux USA, c’est d’abord parce qu’il avait un accord tacite de la seule personne pouvant faire baisser la pression sur ses épaules : Trump.
      .
      Beaucoup aux US ont dit non à Erdogan, notamment dans les armées et au Congrés. Erdogan s’est permis de passer outre parce que Trump lui a dit qu’il fermerait les yeux… jusqu’à ce qu’il y soit acculé, par la loi à quelques jours de la fin de son mandat.
      .
      Et donc cette décision est l’effet de la loi imposée par le Congrée démocrate à Trump qui n’a plus le choix. Que ça arrive dans les derniers jours de la présidence Trump est de la tambouille interne aux USA (chaises musicales, sauté de chapeaux à la veste retournée etc… )

  4. jean la gaillarde dit :

    Là ça va commencer à piquer. Alors, tant que la Turquie n’entre pas en conflit et donc, n’utilise pas trop son matos, effectivement, ça peut tenir un peu et lui donner le temps de revoir sa capacité à produire des pièces de rechange, de revoir ses approvisionnement, mais cela risque de retarder M. Erdogan dans ses visées, et par la même, de le voir reculer ce qui ne va pas l’aider pour sa réélection. Donc échec. Soit, il poursuit ses provocations et envoie ses armées au charbon et là, l’attrition du matériel va être extrêmement rapide. Alors si on voit le pire, la Turquie qui décide de dézinguer les grecs, et bien, au bout de quelques semaines de conflits, un porte-avions au large de la Turquie et je donne pas cher des forces aériennes Turques.
    Encore une fois, pour ma part, je plains le peuple turque qui mérite largement mieux que ce gouvernement de va t’en guerre. La Turquie aurait pu devenir un acteur majeur, en trait d’union entre l’Europe et l’Asie et entre l’Europe et le Moyen-orient. Ce peuple descend des Hittites et des Hyksos qui ont dominé l’arc Moyen-orientale et l’Asie mineure. Franchement, ce peuple à beaucoup mieux à faire sur le plan international que ce qu’Erdogan lui fait tenir comme rôle. C’est un peuple de travailleurs, commerçants et ils ont tout pour réussir de grande chose, mais pas de cette manière. Je pense que les turques vont se ressaisir mais, peut-être faudra t-il que l’OTAN retire Incirlik pour placer la nouvelle base en Grèce, afin de faire un électrochoc dans la population.
    Attention aux russes qui n’hésiterons pas à lâcher les Turcs si, militairement ou diplomatiquement, cela tourne au fiasco. Et là, le réveil sera brutal.
    Si changement de gouvernement et de vision de la Turquie, j’espère que l’on ne sera pas assez idiot pour la laisser s’enfoncer et que nous serons à même de tendre la main. L’avenir nous le dira.

    • Félix GARCIA dit :

      Je partage votre point de vue.

    • AirTatoo dit :

      Je plussoie sur beaucoup de point concernant le Peuple Turque et son histoire… mais il ne faut pas non plus oublier que ce peuple Turc comme les allemands en 19 se sent humilié par la privation de son domaine maritime et pour ne pas arranger les choses, l’assassinat de Jamal Khashoggi et tentative de Recep Tayyip Erdoğan pour récupérer le leadership du monde musulman, avec en point de mire une alliance forte avec les frères Musulmans risque de mener ce pays à la ruine.

      Après… de la a dire que seul les dirigeants sont responsables, c’est faux. Un coup d’état avorté veut bien dire que le peuple Turque voulait ce changement et comme toute chose, à un moment il faut payer l’addition, y compris pour nous concernant la privation des turques de leur domaine maritime.

      Le monde change et c’est ainsi.

      • Paddybus dit :

        Etes vous certain que ce coup d’état a bien été le fait du peuple turque..??? car pour ma part, je pense qu’il avait été inspiré de l’extérieur… d’ou cet échec… alors qu’une travail plus lent de l’intérieur aurai peut-être réussi dans l’intérêt du peuple.
        Pour ce qui est de ce peuple, je pense au contraire, qu’une grande partie soutient ce chef… et c’est le problème clef.
        Il aussi soutenu dans la diaspora qui voit en lui la rédemption de la « grande Turquie » ottomane .
        La décision ricaine va castrer temporairement ce chef, mais qui sortira aprés…??? et c’est une question de temps, mais ils pourront revenir … ils ont eux aussi des industries, des ingénieurs et s’ils ont encore un gros retard, il n’est pas dit que cela dure…

        • v_atekor dit :

          Je suis assez d’accord. Erdogan a probablement des appuis. Certes, avec la dernière réélection où il semble s’être arrangé avec la majorité ce n’est pas Byzance, mais ça lui laisse un bon 25-30% de la population en faveur de sa politique, qui se maintient malgré les purges avec de la grosse propagande.
          .
          Et 30% de 80M d’habitant, ça pose un gros soucis au reste si le Sultan ne veut pas partir…

        • AirTatoo dit :

          Il est clair et je suis totalement d’accord avec toi Paddybus que ce coup d’état était sponsorisé (si je peux dire ca comme ca) par les état-unis et très probablement par la CIA mais de toutes mes discussions avec des Turques (de tous les milieux), il en ressort que la tendance nationnaliste et comme tu le dis très justement l’idéologie portée par le pouvoir concernant le retour de la grande puissance « Ottomane » est particumlièrement présente. Pour la suite, difficile a dire, je ne pense pas qu’un après Recep Tayyip Erdoğan soit forcément mieux… l’histoire moderne nous montre souvent qu’après un régime fort… c’est souvent pire et rarement mieux sur le long terme.

        • Lotharingie dit :

          Paddybus :
          .
          « ….Etes vous certain que ce coup d’état a bien été le fait du peuple turque..???…’
          .
          Savez vous Paddybus, que dans grand nombre de chancelleries, certains cadres ( indéboulonnables ) affirment haut et fort que ce pseudo  » coup d’état  » aurait été monté de toute pièce par l’AKP ?!….

          • Paddybus dit :

            OUI… bon… je pense qu’il ne faut pas forcément tout écouter… mais si on prend un peu de recul les faits sont troublants… une chose me rassure, je ne suis pas seul a arriver a ce genre de conclusion…
            Accessoirement on a tendance à « prêter aux riches »… et ceux auquels je pense sont tellement habitué a intervenir à tort et à travers… que je confirme mon point de vue…

      • hoopy dit :

        Les grecs ont certes récupéré les iles, mais les turcs ont récupérés des territoires peuplé de grecs sur les cotes d’Anatolie, grecs qui ont dû partir. On ne peut pas tout avoir … cette soi-disant ‘frustration’ est juste une justification à une réelle volonté de conquête et d’expansion territoriale qu’ont les turcs, comme les nazi ont eu cette volonté avant eux. On voit où ça a mené.

    • STARBUCK dit :

      « Ce peuple descend des Hittites et des Hyksos » d’ou vous tenez ça? C’est un peuple originaire des steppes d’asie central, originellement très proche des mongols.
      De plus une grande part des Turcs soutiennent Erdogan qui à été élu à plusieurs reprise. Donc non, je ne les pleins pas.

      • robin darbin dit :

        Il y a toujours cette confusion entre le domaine linguistique et l’origine ethnique. Franchement les turcs n’ont pas l’air particulièrement asiatique et leur physionomie ressemble plus aux autres peuples du Caucase. Les turkmènes par exemples sont des asiatiques qui parlent une langue turque. Dans le turc, il peut être un mongol mais pas que… il y a aussi du grec, du Hittite du Sarmate du Scythe de l’Alain et que sais je encore.

      • jean la gaillarde dit :

        Les Hittites et les Hyksos ont tenu le territoire qui aujourd’hui est la Turquie. Alors certes, le peuple primitif, originel vient peut être d’Asie central mais, un peu comme nous en Gaule, il y a le peuple primitif de base, qui se trouve au Pays Basque, puis différentes migration de tribut qui se sont installées sur ce qui est aujourd’hui la France (Néanderthal, Homo sapiens venant de différentes zone géographique et convergent vers notre territoire, puis les Celtes, puis différents conglomérats de tributs venant du Sud, de l’Est ou du Sud Est). Donc oui, vous avez certainement raison, après cela n’enlève rien à ce que je pense de cette situation et que le peuple turc est un peuple de commerçants et de bosseurs et que nous ne gagnerons rien à ce qu’il bascule du coté Russe, Chinois ou pire, rejeté par tous au bout du compte car les amis d’aujourd’hui pourrait penser qu’ils ne vont rien en tirer de bénéfiques contre leurs ennemis. Voyez, lorsque les Russes vont comprendre que la Turquie n’est plus une épine dans le pied de l’OTAN, j’ai bien peur qu’ils lachent la Turquie. Idem pour les Chinois. Alors que la Turquie au sein de l’OTAN, en allié de l’Europe, axe de rotation entre l’Europe, l’Asie et le Moyen-Orient, effectivement, ça permettait d’équilibrer les forces et de tenir la Russie et la Chine. Après, c’est juste mon opinion.

    • ozan dit :

      Le problème avec les turcs c ‘est qu ils croient à une injustice énorme.
      15 ans de propagande de sa presse a fait son effet. Les turcs ont le sentiment d’être encerclés et voient des ennemis partout.
      Mais ils ne se demandent pas comment on en est arrivé à un tel isolement sur la scène internationale.

    • mulshoe dit :

      @jean la gaillarde
      « Sa réelection  » ?? Erdogan se dirige droit vers une présidence à vie . La méthode chinoise en fait . Une méthode également russe mais en beaucoup moins subtile car Poutine est bien plus malin .

      • jean la gaillarde dit :

        Est ce que le peuple turc acceptera ?

        • v_atekor dit :

          30% le soutiendra, 30 s’y opposera, 40% fera le gros dos et se mettra dans le sens du vent.
          .
          Mais après les purges, les 30% qui le soutiendront ont l’appareil d’État pour eux, et tapent sur les 30%… Si les 40% mettent trop de temps à se réveiller, c’est mort.

  5. Polymères dit :

    Il y a ce qu’on voit en gros, mais il y a surtout tout un paquet de petits éléments qui vont perturber la maintenance mais aussi la réalisation de programmes nationaux qui sont souvent des assemblages de produits étrangers, parfois réalisés sous licence.
    Bien que ce soit ciblé, on assiste tout de même à des sanctions qui visent à affaiblir l’armée d’un membre de l’OTAN. Et bien que les Turcs chercheront des alternatives, s’ils se tournent vers les russes, ben il y aura encore plus de sanctions, c’est un cercle sans fin. De toute façon vous ne remplacerez pas en un claquement de doigts tout un système et tous vos matériels et vous ne passez pas d’un f-16 à un su-30 comme ça.
    L’économie turque est ce qu’elle est, c’est à dire fragile et il n’y a pas de milliards qui traînent pour faire une nouvelle armée, déjà même quand ça allait bien , leur programme de char, d’avions et autres c’était la galère donc ça ne va pas se faire par une envie politique ou en le répétant sur les réseaux sociaux pour les nationalistes Turcs hyper actif dans leur idée de supériorité.

    Je reste toujours convaincu que le S400 fait partie d’un deal global avec les russes par rapport au gazoduc. Les russes en ayant besoin dans leur géopolitique du gaz, ils ont entièrement financé ce gazoduc qui profite aux Turcs et ces derniers ont reçus en échange un feu vert pour entrer en Syrie et l’achat du S400 un cadeau financier déguisé pour compenser et obtenir le soutien russe.
    Derrière Moscou espérant et sachant parfaitement les conséquences de cette vente se joue d’une Turquie hostile à l’occident, car pour les russes, c’est sa préoccupation géostratégique numéro une. Mais cette obsession à vouloir contrer l’influence de l’OTAN, de l’occident, la pousse dans un aveuglément sur d’autres menaces, ainsi en soutenant le nationalisme turc, les russes vont se satisfaire du conflit avec l’occident mais se retrouve à nouveau avec une puissance régionale qui marche contre ses intérêts. De la Syrie en Libye en passant par l’Arménie, les Turcs ne font pas les affaires du Kremlin et visiblement cela est secondaire par rapport aux espoirs de voir la Turquie sortir de l’Otan et faire un bras de fer avec l’occident

    • hoopy dit :

      Les russes nous refont avec la Turquie national-islamiste ce que leurs aïeux soviétiques ont déjà fait avec l’Allemagne national-socialiste dans les années 30 : être en conflit sur des théâtres extérieurs et en même temps l’aider à s’armer et faire des accords tactiques pour entre autre se partage des zones d’influence.
      On sait comment cela a fini avec l’Allemagne : beaucoup de morts coté soviétique. Donc je suis un peu étonné qu’ils refassent la même chose avec la Turquie avec qui il rentreront frontalement en conflit à un moment ou un autre si les turcs continuent sur leur lancée. La seule raison rationnelle que je vois est la destruction de l’OTAN, mais ca risque leur revenir dans la figure comme un boomerang car l’OTAN était quand même un facteur de stabilité (oups .. j’en parle déjà au passé :).

      • Paddybus dit :

        Je n’ai pas les mêmes infos que vous… pour moi, ce sont les ricains qui ont financé et réarmé les nazis… et cela trés tôt… il y a bien eu un accord de non agression entre les soviétiques et les nazis, mais staline ne s’y est jamais fié… a tel point que les soldats prisonniers français qui s’enfuyaient des camps et arrivaient en Union soviétique, qui auraient dû, selon l’accord être remis aux nazis, ne l’ont jamais été… staline les a gardé dans des conditions pas trop mauvaises, et les a libéré et amenés au nord pour qu’ils puissent être embarqués par des navires qui les ont ramené en Ecosse, non sans faire une escale pour détruire les mines de charbon du Svalbard…

        • hoopy dit :

          l’URSS a permis aux allemands des travaux sur les armements interdits par le traité de Versailles. A priori, cette coopération se serait arrêté avec l’arrivé au pouvoir d’Hitler en 1933, mais ca a donné les bases au réarmement de l’Allemagne nazi. Ensuite, pendant la période nazi, il y a eu des liaisons dangereuses entre Staline et Hitler au niveau économique, Staline croyant peut être acheter la paix, mais qui permettait en fait à l’Allemagne de préparer et de faire la guerre.
          https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9armement_de_l%27Allemagne_sous_le_Troisi%C3%A8me_Reich
          – Aussi, le livre « Feeding the German Eagle: Soviet Economic Aid to Nazi Germany »

        • Lejys dit :

          @paddybus:
          « Je n’ai pas les mêmes infos que vous…pour moi, ce sont les ricains qui ont financé et réarmé les nazis »: je ne suis pas historien, mais c’est la première fois que j’entends ce genre de chose! Je reste plus que dubitatif devant ce genre d’information, à moins que vous ayez des précisions à apporter. Déjà j’ai des gros doute que les US aient « financé » les nazis et leur politique antisémite, mais alors « réarmé », là c’est encore plus….surprenant !! Je n’ai pas souvenir de l’existence d’un seul matériel d’origine US dans les inventaires de les armées nazies….. Mais je peux me tromper et ignorer certaines choses…

          • Paddybus dit :

            Evidemment, la fable de l’histoire n’est pas tout à fait conforme, il n’y a pas que GM et Ford qui ont aidé les nazis… un certain Jebb Bush… (le grand père), avait des industries (il a même été indemnisé car ses industries ont été détruites par les bombardements … ce qui sous entend qu’il avait des soutiens de haut rang…) et il n’était pas le seul…
            Si on attend sur wikimerdia pour avoir la vérité historique, il se pourrai que cela ne vienne jamais… celui qui paye décide… je ne crois pas que ce site soit financé de façon neutre et indépendante…
            J’ai collecté mes infos au fil de nombreuses lectures… et c’est un peu comme quand on dit que les ricains nous ont libéré… 1) ils n’auraient jamais pu débarquer sans l’offensive massive lancée et entretenue par l’urss, pour contraindre les teutons à maintenir leurs divisions sur le front de l’est et les empêcher de renforcer le front ouest…. opération Bagration, qui leur a coûté un nombre de morts délirant, dont on parle assez peu, mais qui a tout autant contribué à la libération que Overlord…. 2) ils venaient chassez les teutons, mais pour prendre leur place… et non pas pour nous libérer… c’est bien De Gaulle qui a fait front et s’est débattu pour prendre la tête de pays, contre les décisions prises en douce par les ricains, qui a aussi empêché les ricains d’installer une monnaie sous leur contrôle… et pourtant la fable continue a soutenir que nous avons été libéré par les ricains….
            Les ricains avaient choisi giraud comme chef de la France libre, et les anglais disaient qu’il était beaucoup plus sociable que De Gaulle, « mais que c’était sa seule qualité »… il était considéré comme un bon toutou… ce qu’attendaient évidemment les ricains….

          • dolgan dit :

            Lol Paddybus vos révélitudes vous êtes allé les cherché dans les livres d’histoire officiels. Le commerce entre USA et Allemagne nazie est parfaitement connu et documenté. C’est de la culture générale très grand public. Simplement ça n’a rien à voir avec un réarmement par les USA de l’allemagne nazie.

          • Paddybus dit :

            Pourquoi en passer par ce mot méprisant…??? dolgan, vous pouvez donner votre avis, mais garder votre mépris.. non seulement vous n’apportez rien, mais vous détruisez le débat constructif qui s’instaure avec de nombreux participant…
            Vous pourriez par exemple vous inspirer de Donald, un peu plus bas, qui apporte de nombreux éléments… qui complète ce que j’avais dis, et respecte mon point de vue….
            Vous pouvez aussi ne pas vous abaisser à lire mes écrits, ne pas y répondre et aller à d’autres interventions… celle qui sont vraiment intéressantes….
            Pour ma part, je viens ici avec plaisir, pour apprendre et apporter les infimes infos que je crois intéressantes… pas pour lire des avis tels les vôtres et ceux des donneurs de leçons à deux balles….
            Je n’ai jamais prétendu détenir LA vérité… gardez votre arrogance…!!!

          • Donald dit :

            @Lejys
            Il n’y a pas d’armement US vendu directement à l’Allemagne dans ces années là (je n’en ai pas connaissance). Peut-être des composants … par des biais quelconques.

            Par contre il y a seulement des groupes US qui ont fabriqué en Allemagne des composants militaires et de l’armement allemand dans les années 30 et même durant la guerre … Général Motor, Ford, ITT, Standard Oil, ….

            C’est assez documenté un peu partout.

        • Françoise dit :

          @Paddybus : Informez-vous. Il y avait des contrats selon lesquels, en gros, les Allemands s’entraînent en URSS et disposent de leur matières premières en échange dequoi les Allemands apprennent aux soviétiques à fabriquer du matériel.

          • Donald dit :

            @Françoise
            Vous parlez des contrats de l’accord secret de 1922, sans doute ?

            Je l’évoque dans un post en dessous. Avez-vous des sources récentes, car les miennes remonte à un Historia des années 70.

          • Paddybus dit :

            Oui, il est probable que vous ayez raison, je n’avais pas cet élément intéressant, il n’empêche que les financiers américains ont largement soutenu l’allemagne y compris la monté de hitler…
            Il y a aussi une fable qui dit que les dédommagements pour la guerre de 14 versés à la France par l’allemagne auraient été la raison majeure de la 2nd guerre…. mais là aussi, il semble qu’avec le soutien américain, les versement ont cessé dès 1923… ce qui retire de la substance à cette argument…
            D’autres infos sont rarement soulignées, par exemple, les camps et les sévisses infligés aux Juifs, et a de nombreuses populations étaient connus trés tôt, dès 1937, un industriel allemand, qui était par obligation proche du parti nazi, avait eu des infos précises, qu’il avait transféré au gouvernement américain, via sa maîtresse juive, installée en Suisse… mais cela n’a jamais provoqué de réaction des ricains…. business as usual…
            Je suis absolument certain qu’il reste un énorme travail de recherche en histoire pour connaître les faits réels dans la période 1925-1942 des relations germano-américaines…
            Et j’ajoute même, histoire de flirter avec le conspirationnisme, que les projet « d’unification » européenne d’hitler, auraient bien pu soit être inspirés, soit pu être soutenus par les financiers
            ricains… Mais là, je suis aux limites de ce que j’ai pu avoir de manière assez claire….

        • Donald dit :

          +1

      • Donald dit :

        @Hoopy
        Vous faites raccourci et amalgame.

        A la fin de la 1ère guerre mondiale, les deux parias de l’Europe, étaient l’Allemagne et la Russie. La Russie était devenu Soviétique. L’Allemagne était la République de Weimar. En 1922, sauf erreur ils ont signé un accord secret pour développer leurs industries d’armement. La République de Weimar contournait ainsi le traité de Versailles sur l’aspect militaire. Les Allemands ont donc ainsi pu profiter et participer aux recherches et développements industriels faites en Russie avec les Soviétiques. En 1933, les nazis ont profité quelques temps de ces accords, mais très vites ils ont cherché à développer leurs industries de l’armement propre. Voilà pour ces accords secrets de 1922. De mémoire un très ancien Historia en avait parlé dans les années 70.

        Ensuite il faut prendre en compte deux choses :
        1) La guerre d’Espagne 1936 qui servira de « Stress test » pour les deux, mais surtout pour les Allemands.
        2) L’immense purge dans l’armée rouge de 1936 à 1938. Purge qui serait provoqué par une « indiscrétion » des Nazis … « Et sans cette manœuvre de Heydrich – qui semble lui avoir fait avaler que les militaires russes complotaient main dans la main avec les militaires allemands pour se débarrasser de leurs dictateurs respectifs – la purge se serait arrêtée à son objectif initial : remettre la main politiquement sur l’Armée Rouge en se débarrassant de Toukhatchevski et de ses principaux officiers … »
        http://passion-histoire.net/viewtopic.php?t=40814

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Mikha%C3%AFl_Toukhatchevski

        Donc l’armée Russe n’était pas au top de sa forme à l’aube de 1939.

        En 1938, la position des Russes lors des accords de Munich où ils n’étaient pas convié, était de monter un front de défense commune avec la Pologne et la Tchécoslovaquie. La Pologne a préféré récupérer un cadeau empoisonné d’Hitler dans le dépeçage de la Tchécoslovaquie.

        En 1939, les accords Ribbentrop-Molotov, vu côté Russes ne servent qu’à gagner du temps pour rebâtir l’armé rouge. Ce temps leur était effectivement nécessaire car en plus les occidentaux, Anglais et Français, tergiversaient à soutenir la Russie des Soviets et à signer un accord de défense. Les nazis en ont profité.

        Pour en revenir à la Turquie, le problème c’est l’entretien d’une idéologie mortifère au sein de l’Otan qui nuit à toute normalisation avec la Russie en Europe. L’hégémon Chinois, Turque serait ainsi balayé d’un trait de plume. En clair, là comme dans beaucoup d’autre domaine on se prépare des années bien difficiles.

        • Paddybus dit :

          Oui, en effet, tout un tas de détails qui donnent une vue clarifiée de cette époque douteuse…
          Et si l’histoire ne se répète, dit-on jamais, elle bégaye parfois…

          • Donald dit :

            @Paddybus
            Ce que j’évoque des relations Allemagne – Russie, ne détruit en rien vos interrogations sur les relations Allemagne – USA dans la même période d’entre deux guerres.

            A l’issue de la 1ère guerre mondiale l’Allemagne qui n’avait pas une seule destruction sur son sol (ni habitations, ni infrastructures, ni mines, ni dépots, ni usines) a bénéficié de largesses de la part des USA (financement, prêts et « joint venture ») que n’ont pas eu les autres autres belligérants (France, Belgique, Italie, …) qui eux ont eu des pans entier de territoire dévasté. Les Allemands ont bénéficié d’une sorte de plan Marschall avant l’heure.

            Il est d’ailleurs intéressant de retrouver les réactions anglaises et américaines lorsque l’armée française et l’armée belge ont occupé la Sarre en 1923, suite à un défaut de paiement des dommages de guerre du traité de Versailles.
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Occupation_de_la_Ruhr

            Dans ces années là, l’Allemagne était largement en état d’honorer ses créances quitte même à les échelonner.

            La crise de 1929 aux USA (crise systémique), provoqua la terrible récession en Allemagne car les USA ont exigé le remboursement des prêts « généreusement » accordés dans l’intervalle. Il leur est donc plus simple d’accuser les clauses d’un traité de Versailles trop rigoureux pour faire porter le chapeau aux français. En « oubliant » deux choses, l’état de dévastation d’un quart de notre pays (et pas le moins industrieux) et que les Allemands ont occupé la France jusqu’à paiement complet de réparations de guerre 1870/1871 et entretien des troupes d’occupation jusqu’en 1875. Ils récidiveront en 1940.

            Je ne n’évoque uniquement que des dévastations de biens. A cela il faut ajouter les pertes humaines que nous avons subi … 1 400 000 morts et plus de 2 000 000 de blessés. C’est autant un traumatisme humain qu’une perte de forces vives pour une nation.

            Je partage votre affirmation ci-dessus … « Je suis absolument certain qu’il reste un énorme travail de recherche en histoire pour connaître les faits réels dans la période 1925-1942 des relations germano-américaines… »

            Bon courage

    • Mëhmët Ëglüëglü dit :

      On a l’impression que vous avez un message à faire passer. Mais lequel ?

    • Desty dit :

      South Stream ne passe par la Turquie que parce que la Bulgarie, qui est un petit pays, a accepté de se tirer une balle dans le pied et d’annuler le droit de passage sur son territoire national qu’elle avait donné précédemment pour faire plaisir à Washington. Moscou s’est retrouvé avec un tube à moitié tiré sur les bras et le choix entre perdre les sommes déjà investies ou modifier le tracé prévu. Il a choisi en fonction des intérêts de Gazprom. Ce sont donc les Américains qui ont fait en sorte que le tube passe par la Turquie alors qu’il en existait déjà un autre et ils n’ont pas autant protesté que pour les autres tubes qui vont directement de Russie jusque chez les consommateurs finaux en Europe.
      Pour les différentes opérations turques en Syrie pareil: à chaque fois cela s’est fait avec la bénédiction américaine et les Russes n’ont pas eu d’autre choix que d’en tirer leur parti.
      Maintenant beaucoup de gens analysent qu’après l’affaire arménienne qui a fait une très mauvaise publicité à la qualité de la protection russe, Moscou n’a plus tellement la capacité à tolérer de nouvelles foucades du Sultan et devra être plus ferme avec lui sous peine de perdre en crédibilité.
      Parallèlement on a observé qu’un allié de l’OTAN, la Grèce, et un partenaire européen, Chypre, faisaient face à une certaine forme d’agressivité néo-ottomane, voir à la remise en cause de leur intégrité territoriale avec une passivité coupable de Washington désirant toujours ménager le Sultan et conserver la Turquie comme point d’appui. La chose a dégénéré en contrat d’armement perdu par les USA et la recherche de nouvelles alliances supposément plus fiables par les 2 petits états effrayés. Du coup les USA n’ont plus tellement non plus de marge de manœuvre face aux foucades du Sultan et vont devoir serrer sa bride.
      La politique d’Ankara consistant à exploiter la chèvre américaine et le choux russe (ou vice-versa) pour manger à tous les râteliers va surement devoir s’arrêter bientôt car la méthode a bel et bien fini par lasser ses deux parrains.
      On a vu que dans la réaction d’Erdogan à cette nouvelle, il a déjà de beaucoup rabattu son caquet (ce qui n’est pas encore le cas des trolls turcs qui hantent le forum du Figaro).

      • Euclide dit :

        @Desty
        Le sultant d’Ankara regarde aussi du côté d »Ichrael mais Fabrice nous dira le contraire.
        Comme l’écrit un historien des religions, théologien et converti à l’Orthodoxie JF Colossimo, le renouveau de la Turquie ne peut venir que de son peuple.

    • Marco dit :

      Les Turcs ne sont pas les descendants des Hittites ou des Hyksos ils ne sont arrivés que vers le 10e siècle en Turquie actuelle et venaient d Asie centrale.

    • Fred dit :

      @ Polymères

      La guerre du Haut-Karabakh a au contraire permis aux Russes de se remettre en selle en Arménie, qui s’était bien détachée d’eux auparavant. Erdogan idiot utile de la Russie, sur tous les plans.

      • Pravda dit :

        Ils ont remis l’Arménie sous tutelle, d’accord, mais quelle est l’image qui restera auprès des pays qui auraient put chercher la « protection » de Moscou ? Petite « victoire » locale qui se transformera en méfiance à long terme des pays de l’OTSC.

        • Fred dit :

          @ Pravda

          La Russie a un accord de défense avec l’Arménie, elle ne l’a pas trahi. Elle y a même perdu un hélico + équipage. Au contraire une belle leçon/menace pour les partisans d’une émancipation.

          Elle a sifflé la fin de la récréation, en enflant Erdogan au passage qui plus est (sortie du jeu). Fort bien joué.

          Le Haut-Karabakh n’a pas d’existence officielle, même pour l’Arménie !

          • Pravda dit :

            Erdo n’est pas sorti du jeu, il a aussi ses « observateurs » sur place, la seule perdante c’est l’Arménie.
            Le coup’de l’hélico me laisse songeur, et je ne suis pas le seul. Pour Poutine, ses soldats ne sont que des pions sacrifiables.

          • Intox dit :

            J’avais lu que Poutine avait livré des missiles sol air style Stinger américain aux Kurdes après que l’avion russe fut détruit par la Turquie. Ce qui avait permis de détruire 1 ou 2 hélicoptères turcs. Le russe est un homme de sang froid, mais il n’oublie pas. Ce n’est pas parce que Macron fait son cirque aux invalides à chaque soldat mort français qu’il en a quelque chose à fiche de ceux qui « tombent pour la France ».

        • Ion 5 dit :

          @ Pravda
          Et, ils ont fait quoi les autres membres de l’OSTC pour « défendre » l’Arménie?
          Quels sont les termes de l’accord? Le HK en fait-il partie?

  6. lolo dit :

    la peur du S400 est elle justifiée ou est ce une excuse? j’ai l’impression parfois que l’on en fait un peu trop, on a déjà des S300 dans l’alliance même si la technologie est plus ancienne.

    • Jean (le 1er) dit :

      Il y a déjà des S300 dans l’Alliance mais c’est différent. La Bulgarie avait acquis ce matiériel alors qu’elle faisait encore partie du pacte de Varsovie. La Grèce les a récupérés de Chypre pour apaiser les tensions après que leur achat par ce pays ait fait des vagues en Turquie

    • Too dit :

      Le S400 n’est pas un problème en soit.
      Son intégration avec les sytème de l’Otan l’est beaucoup plus. Ca reviens à donner à la Russie les codes pour neutraliser nos communication (dans le « meilleur » des cas) en cas de conflit.

      C’est comme écrire le code de l’alarme sur un post it collé sur l’alarme.

    • AirTatoo dit :

      Je pense a deux choses:
      Je t’engage a prendre Google map et tracer un rayon de 400km, tu comprendras l’ampleur du risque concernant ce système d’arme pour certain pays riverain.
      Enfin, concernant le F35, le risque est que certaines données concernant sa détectabilité soit récupéré par la supply chain Russe des batteries et radars du système S400.

      Enfin, il est effectivement fort possible que le S400 soit le catalyseur d’une action plus globale issue indirectement du 11 septembres 2001 et des alliances dangereuses du président de la Turquie.

    • themistocles dit :

      Plutôt que de se lancer dans un comparatif des caractéristiques extraites de Wikipédia ou du Jane’s Combat Systems, je vous propose une approche indirecte. Ce qui est intéressant à observer ce sont les conséquences diplomatiques de la fourniture de tels systèmes (S300 mais surtout S400) à des nations en délicatesse avec les US/Israël. De deux choses l’une, soit la propagande américaine a raison et ces systèmes ne sont en fait pas performants, ils sont surévalués, peu fiables et très inférieurs au Patriot PAC 3 – en promotion actuellement- etc.. Auquel cas, leur vente ne devrait pas poser de difficultés, voire le au contraire, conférant un avantage tactique réel. Ou bien ils sont réellement performants et nous nous situons dans une toute autre configuration où les américains, faisant fi de toutes considérations géopolitiques, ne visent qu’à sauvegarder des parts de marché menacées par un meilleur produit que le leur. Pour Israel c’est sa capacité à bombarder sans grand opposition quiconque a l’heur de lui déplaire, allant jusqu’à pirater un cargo en Baltique pour empêcher sa livraison à l’Iran, par exemple. Je pencherais volontiers pour la deuxième option . Accessoirement, il faut quand même signaler que les bâtiments de la classe Gorchkov sont en cours de modification pour accueillir l’équivalent naval du S400, un système sui sera donc capable de faire se déplacer, à 15 nœuds paisibles, une bulle anti-aérienne de 200 milles nautiques de rayon, soit 360 milles nautiques par jour. Bien évidemment avec un SSN en dessous et deux ou 3 navires d’accompagnement, équipés de systèmes Kalibr, dès fois qu’on vienne à manquer de puissance de feu.

      • Franz dit :

        « bombarder quiconque a l’heur de lui déplaire »… aaaah oui, les conflits au Proche-Orient ce serait juste un délit de sale gueule. En fait la géopolitique c’est pas si compliqué !

  7. Yannus dit :

    Les Américains ne se contentent pas de petites tapes sur les doigts quand ils prennent des mesures de rétorsion.
    l’UE fait pitié…

    • FredericA dit :

      USA = 1 pays = 1ère puissance militaire du monde = 1 politique extérieure
      .
      UE = 27 pays = 4 ou 5 pays dans le top 10 des puissances militaires du monde mais totalement indépendant dans leur politique extérieure
      .
      Aucun rapport entre l’un et l’autre, donc.

    • AirTatoo dit :

      l’EU n’est pas le maitre du Dollars… et pas non plus un Pays. C’est incomparable.

    • vrai_chasseur dit :

      Non ils ne se contentent pas de petites tapes sur les doigts. Ils reviendront dans 2 ans proposer aux turcs des contrats de mise à niveau 3 fois plus chers, une fois que le matériel aura un peu rouillé.

  8. oshibori dit :

    hahaha la ils en appellent a l’esprit de l’alliance . quand ils son menacer un navire grec et un navire français , il était ou leur esprit d’alliance . quand ils armes les terroriste qui viennent chez nous tuer nos fils et nos compagne ! ils faut les jarter de l otan ! et celas serra drôle de voir combien de temps ils survivent sans nous pour couvrir leurs arrières .

    • Castel dit :

      Les armes des terroristes qui viennent chez nous, ont été essentiellement fabriquées dans les anciens pays du pacte de Varsovie…..

  9. dolgan dit :

    a n’en pas pas douter, certains verront dans cette annonce attendue la preuve du soutien des USA à Erdogan. Je pourrais même m’amuser à citer les noms.

  10. Vinz dit :

    « conformément à l’esprit de l’alliance »

    Faut jouer la table de ouija Erdoggy, puisque l’alliance est en état de mort cérébral : « esprit de l’alliance es-tu là ? » Si oui, balance deux missiles Tomahawk.

  11. philbeau dit :

    Le résultat du mariage de la carpe occidentale et du lapin oriental . Ou l’inverse . Faut bien reconnaître que la haine viscérale d’Erdogan pour le monde chrétien , ou disons non musulman , a été mauvaise conseillère . Mais pouvait on attendre autre chose ?
    Il faut s’attendre à d’autres situations similaires de par le monde dans les années qui viennent .

  12. RGA dit :

    tant mieux, on pourra se les faire plus facilement. Et on pourra récupéré Constantinople

  13. Trent dit :

    Le Sultan va-t-il avoir le courage d’insulter les EU ?
    Ou va-t-il bouffer ses khoui..es (halal ?) ?

  14. oryzons dit :

    Etrange revirement de Trump.
    Cela doit être pour donner des gages aux Sénateurs Républicains.
    Il a besoin de fédérer le parti autour de lui pour pouvoir se représenter dans 4 ans et son attitude vis à vis de la Turquie a profondément déplu nombre de personnalités importantes chez les Républicains, au Sénat ou ailleurs.

    En tout état de cause, l’état de grâce et d’impunité est terminé pour Erdogan.
    Il va continuer car maintenant politiquement se dédire est impossible, mais contrairement aux dernières années ses actions vont maintenant avoir des conséquences économiques et stratégiques.
    On verra ce qu’en pense les Turcs.

    • Fanculizator dit :

      Rien à voir avec Trump à mon avis. « la loi de financement du Pentagone, adoptée ces derniers jours, demande à l’administration américaine de prendre des sanctions à l’égard d’Ankara dans les 30 jours suivant sa promulgation. » Certains élus républicains prennent leurs distances avec le président battu.

  15. Green dit :

    Si les turcs ne sont plus nos alliés, ils deviennent très vite nos ennemis.
    Pousser la Turquie vers la Russie et la Chine est il dans notre interet? je ne pense pas.
    Maintenant que les engrenanges ont beaucoup tournés, difficile de pour reculer ou de sortir par le haut de cette crise. Je ne sais meme pas si Biden pourra changer quelque chose. On se dirige tout droit vers un nouveau bloc continental, trio de régimes autoritaires asiatiques anti-occidentaux. ce nouveau monde la ne me fait pas réver personnellement. Et vous?

    • hoopy dit :

      Je ne pense pas que ce trio Turquie-Russie-Chine fasse un réel bloc car ils sont en opposition sur beaucoup de sujets et se méfient les uns des autres. Par exemple, une Turquie ou une Chine expansionniste est clairement un danger pour la Russie. De mon coté, je pense que quand la Turquie sera en dehors de l’OTAN, on pourrait voir à terme un rapprochement OTAN-Russie. Je dis ‘à terme’ car bien sûr, Biden qui a bien trempé dans le dossier Ukrainien va bloquer ça pendant quelque temps.

      • Green dit :

        Ces tensions entre les trois empires (et l’irarien) peuvent etre résolues ou minorées par des accords de partage en zones d’influence. C’est déja le cas entre russes et turcs en Syrie, en Libye et en Azerbaidjan. la grande question serait l’asie centrale. Les empires adorent découper le monde entre eux au cours de conférences, n’est ce pas?

        Pourquoi pas un rapprochement Europe-Russie sur le dos des turcs en effet, mais c’est de la haute spéculation pour le moment. En termes de politique et de valeurs sociètales, Russie, Chine et Turquie sont en accord. Ce sont des régimes forts, autoritaires et autocratiques, nationalistes et conservateurs. Leur convergence vers un « anti-occident » revanchard et revisioniste est tout de meme frappante.

        • Patrickov dit :

          @Green : vous croyez que les russes ont envie de se rapprocher des vassaux américains que sont les européens, soyez sérieux aucun intérêt pour la Russie.

        • mohamed amerkanti dit :

          la vraie question c’est plutot l’Afrique et le Moyen orient. Est ce que l’Occident et en particulier la France acceptera de perdre ses zones d’influences en Afrique et au Moyen Orient au profit des nouvelles puissances montantes que sont la Russie, la Chine et la Turquie.
          Vu ce qui se passe en Libye, il semble que non.

          • Pravda dit :

            Le jeu des luttes d’influence n’est pas nouveau, deja dans les années 70 les russes via l’Angola et les cubains, plaçaient leurs pions.

    • Félix GARCIA dit :

      Moi non plus :
      Forces aériennes stratégiques : 56 ans de dissuasion aéroportée
      14 déc. 2020
      https://www.youtube.com/watch?v=yvT42IB3vo4
      Tir de 4 missiles Boulava par le sous-marin russe Vladimir Monomaque
      13 déc. 2020
      https://www.youtube.com/watch?v=sleP84yw1_M
      Пуск гиперзвуковой ракеты «Циркон» с фрегата «Адмирал Горшков» — видео
      11 déc. 2020
      https://www.youtube.com/watch?v=joZiXyWBAj4&feature=emb_logo
      B61-12 Flight Test with F35-A Lightning II
      23 nov. 2020
      https://www.youtube.com/watch?v=Q3GYfY9ERWo

    • Mëhmët Ëglüëglü dit :

      « Si les turcs ne sont plus nos alliés, ils deviennent très vite nos ennemis. »

      Jacques II de Chabannes et le grand et bien aimé Sultan Recep Tayyip Erdogan, opérateur du verrou de la porte orientalo-méridionale de l’OTAN sont d’accord avec vous !

      • Green dit :

        Ce n’est pas une lapalissade. Les russes ne sont pas nos alliés et ne devraient pas etre pour autant nos ennemis, ni les chinois d’ailleurs. Ce n’est que mon avis.
        Avec les turcs, c’est plus compliqué, les signaus qu’ils envoient depuis quelques années montrent bien qu’ils désirent un affrontement et s’y préparent. rien que le fait d’acheter des S400, pour se défendre contre qui au fait ?

        • Ion 5 dit :

          @green

          Qui vous dit que c’est pour se défendre, et non pas copier?

          • Green dit :

            Mes yeux, les actions de la Turquie depuis plusieurs années parlent pour elle. Et puis si c’était pour copier, cela vaudrait il le cout de braver les USA, de se faire ejecter du F35 et subir des sanctions ? quel argument!

          • Ion 5 dit :

            @green
            Braver les USA, non…
            Se débarrasser de la dinde (F-35 pardon), oui…

            Vos conseils sur les arguments, réservez les à Erdogan plutôt: je ne suis pas sur qu’il ait compris votre logique.

    • AS dit :

      Faut arrêter de penser que le bloc anti-occidental d’en face est forcément soudé et que c’est tout beau tout rose. Ce n’est que la vision paranoïaque de nos médias qui pour faire sensationnalisme présentent la Chine et la Russie comme des alliés fiables qui se font des câlins et des bisous. La vérité c’est que Chine et Russie sont beaucoup plus rivaux que ne le sont les US et l’Europe. Les tsaristes savent bien que leur influence est sur le déclin que soit économiquement ou démographiquement et il ne lui reste plus que leur savoir-faire qu’ils arrivent encore à maintenir à flot mais pour combien de temps ? C’est beau de vendre des armes et de la techno au Chinois qui s’empressent immédiatement à faire du reverse engineering. Les russes font la grave erreur de penser que la Chine qui veut dominer le monde les épargnera ou pire qu’il y a de la place pour dominer avec eux, mais dans les faits ils sont autant condamnés que les Taiwanais, Vietnamien, Philippins etc. Et la Turquie dans tout ça ? La vérité c’est ces trois pays sont rivaux et ont des intérêts divergents seule leur opposition au monde occidental les réunis mais au-delà l’ADN de ces régimes leur impose de facto de ne faire de quartier à personne et à ce petit jeu pour l’instant c’est la Chine qui est en position de tout raflé.

      • Green dit :

        J’ai répondu a hoppy un peu plus haut sur le meme thème. Evidemment qu’ils se marchent sur les pieds, c’est la cas de toutes les puissances, ni plus ni moins. Au pire, ils se font la guerre par proxys, on voit bien que cela reste controlable en turcs et russes et que chacun y trouve, cyniquement, son compte sur le dos des syriens, arméniens ou libyens. C’est pas comme si ces pays de sphères d’influence avait une vie propre vu de Moscou ou d’Ankara. Je pense que la Chine s’accomodera très bien de ce genre de compromis tant que son business n’est pas entravé. Les interets sont bien compris.

        Cependant je ne pense pas que la Chine ait vocation a exercer une hégémonie mondiale, comme subvertir la Russie. Elle en a peut etre les moyens matériels, mais pas idéologiques ou culturels, contrairement aux USA. La Chine est profondément tournée vers elle-meme, comme un monde propre, et elle est grandement ignorante du reste du monde et assez peu curieuse. L’inde ressemble un peu a cela aussia sa manière plus spiriteulle et moins matérialis. Je l’ai expérimenté au cours de trois séjours en Chine, et un autre en Inde. la encore, ce n’est que mon avis.

        • Fred dit :

          @ Green

          C’est au moins en partie vrai ; mais tout de même attention, rien n’est intangible !
          Et même si la Chine a un régime stalinien de la plus pure espèce : nationaliste et non internationaliste ; ses grignotage territoriaux plus qu’insignifiants et très coûteux (en terme de coopération) ne sont que la manifestation d’un nationalisme hystérique.
          Même sans ouvrir un débat totalement déconnecté des réalités (dans le temps et dans l’espace), comme celui ci-dessus à propos de l’origine historique des Turcs.

        • mohamed amerkanti dit :

          L’Occident a dominé le monde depuis le 18eme siècle et il s’est arrangé pour le découper en fonction de ses intérêts. Si l’occident apparait comme uni, c’est en grande partie grâce à la vassalisation de ses alliés par les USA. Une telle domination ne surviendra plus. Ni la Chine, ni l’Inde (future grandes puissances) ne parviendront à réaliser une domination aussi importante et pesante que ce qu’a fait l’occident à la fin du 20eme siècle. Reste à savoir ou se placera la Turquie, la Turquie manifestement n’a jamais accepté son statut de vassal de l’Europe, même si elle a accepté d’être vassalisé par les US. Elle essaye de jouer sa propre petite musique, mais elle n’a ni la démographie de la Chine, ni le territoire de la Russie. A terme, elle se doit de chercher des alliances, et l’alliance avec les US, reste la seule logique.

    • Alpha dit :

      « Si les turcs ne sont plus nos alliés, ils deviennent très vite nos ennemis. »
      Il semble que la Turquie ait la volonté d’être l’ennemie de beaucoup de monde…
      https://militermeter.com/bantu-pakistan-turki-akan-kirim-tentara-bayaran-asal-suriah-ke-kashmir/

  16. PK dit :

    Bel exemple du tropisme américain et du danger d’en dépendre. Dans le fond, c’est tant mieux si la Turquie en prend plein la gueule. Mais dans les faits, on dépend aussi (un peu) du support américain, et ça, ça pue…

    Il n’y a pas de liberté de manœuvre quand on a une laisse…

    • Franz dit :

      Si, si : il y a toute la longueur de la laisse 🙂 c’est une base de négociation en soi.

    • Hannibal_Lecteur dit :

      @PK
      Pas inintéressant ce que vous dites. Notons tout de même que nous nous efforçons, bon gré mal gré, à être le mlis indépendant possible.
      Il est clair que sans soutien US, même nos opérations au Sahel deviendraient plis compliquées.
      La Turquie a de bonne industries de défense, qui, il est sûr, vont progresser encore. Ce qui me chifonne, c’est Incirlick: si les USA quittent cette base (avec leurs bombinettes), la Turquie ne serait-elle pas tentée de fabriquer sa propre bombe? Je suis sûr qu’elle en a les moyens. Mais je suis sûr aussi qu’Erdogan est un connard. Un petit connard pour un grand pays, qui a son rôle indéniable à jouer. De notre côté ce serait mieux.
      Petite pensée à mes amis Turcs que je connais ou d’autres que j’ai croisé: ne mettons pas tout le monde dans le memepanier.

      • Mëhmët Ëglüëglü dit :

        Hannibal_Lecteur, merci. Pour la peine je vais vous faire envoyer une boîte de loukoums de précision. Quel parfum vous ferait plaisir ?

        • :-) dit :

          Vous allez vous ruiner !!!
          « Saveurs d’Arménie » ou « Oh !! Kurdistan mon amour »

      • mohamed amerkanti dit :

        la Turquie n’en a pas les moyens en 2021. Mais elle pourrait les avoir en une vingtaine d’années.

  17. lym dit :

    Incirlik est donc désormais plus vu comme un problème qu’une solution et les plans de déménagement sont certainement prêts (voir déjà en cours depuis la visite de Pompéo en Grèce fin septembre).

    Le timing semble bien choisi pour annoncer l’affaire, juste avant un changement d’administration: Erdogan, après ce coup de pied au cul de fin de règne qui a tant tardé, pourrait cette fois être tenté d’éviter d’agir bêtement afin de ne pas froisser d’entrée celle qui va se mettre en place.

  18. jyb dit :

    en attendant entre frères, les affaires vont bien. la turquie vend des drones à la tunisie.

  19. Durandal dit :

    Erdogan, nous en reparlerons éventuellement en 2023….

  20. Félix GARCIA dit :

    La classe …

  21. Mike dit :

    Ce genre de sanctions ne servent pas à grand chose. Ou elles sont rapidement levées et donc n ont pas d impacts sur la capacité des forces turques. Ou les turques trouverons d autres fournisseurs comme Israël ou la Corée.

    Dans l immédiat ce sont les fournisseurs américains qui doivent pas être contants. Ils vont louper leurs objectifs du première trimestre.

    • lxm dit :

      L’industrie militaire turque vise surtout l’auto-suffisance; ce qui signifie avoir moins besoin d’achats et de devises étrangères et à contrario plus d’influence dans les pays du sud où le matos sera revendu et la Turquie joue de plus en plus en afrique.

    • Fred dit :

      @ Mike

      Israël et la Corée sont très dépendants des USA. Israël a des différents avec la Turquie, en plus.

      • Euclide dit :

        @ Fred
        Comme je l’ai posté plus haut , il y existe une vraie coopération entre Ichrael et la Turquie.
        Moi non plus , je n’aime pas Erdo mais je lui reconnais une certaine agilité tactique.
        Pour le moment il chausse les bottes d’ Adolphe Hitler . Jusqu’où pourra t »il aller ?

  22. Franz dit :

    Non : si Dieu punissait des civils pour les crimes des militaires, ils serait très injuste ! ce qu’il punit, c’est le pécheur à cause de son péché… vous devriez donc être mort de puis longtemps, et moi aussi.

    Heureusement Dieu ne se satisfait pas de la mort du méchant, il continue d’espérer sa prise de conscience et son changement fondamental d’attitude. Où en êtes-vous à ce sujet ?

  23. Roger Gagnon dit :

    Il y a des morts en Europe également, en Iran, etc…Toute une réflexion de votre part

  24. Too dit :

    Donc c’est bon ils ont été puni par Dieu ? On arrête les attentats du coup ?

  25. fred131 dit :

    Quand on analyse les préparatifs à la guerre contre l’Arménie. Ils ont acheté des S400 aux russes pour tester leurs drones et voir les failles. Avec une certaine efficacité contre les S300 arméniens. Maintenant ils veulent acheter du SAMPT, je serai les grecs je serrerai les fesses… Parce qu’ils ont les deux….

    • Ion 5 dit :

      @fred
      L’ Arménie n’a pas de S-400. Pour contrer les S-300 ils pouvaient toujours s’entrainer sur ceux de leurs amis Azéris…

      J’ai du mal à suivre votre logique.

  26. roger Gagnon dit :

    Je regarde les stats ce matin, au prorata de la population, il y a plus de décès en Europe qu’au Usa. Trump n’est plus là, arrêtez vos niaiseries. Toute la planètes est touché

  27. Mëhmët Ëglüëglü dit :

    Alerte Bescherelle ! ! ! Combien de fois devrais-je le répéter ? Ça commence à bien faire ce laisser-aller orthographique…

    https://bescherelle.ca/majuscule/

    NOMS DE PEUPLES ET LANGUES

    Lorsqu’on nomme les habitants d’une ville, d’une région ou d’un pays, on emploie la majuscule :

    À Istanbul, des Syriens et des Libyens discutaient avec des Azerbaïdjanais.
    Les Turcs sont très accueillants.

    Cependant, lorsqu’on emploie l’adjectif relatif à ces habitants, on ne met pas de majuscule. On reconnait qu’un mot est un adjectif au fait qu’il sert à qualifier ou à classifier un nom : on lui met une minuscule.

    des bières turques,
    un cours de grammaire turque,
    un loukoum turc,
    la vie anatolienne.

    Le nom des langues ne porte pas non plus la majuscule.

    Nous parlons le turc et l’arabe.

  28. Doodiiz dit :

    Du coup, peut-on considérer que ces mème 300 000 morts civil afghans étaient un châtiment de dieu ?
    dieu utilise un virus pour tuer selon vous, peut être utilise t-il aussi les armées US ?

  29. oryzons dit :

    Outre les éléments de pure politique intérieure que j’ai cité sur le revirement de Trump, il y a d’autres choses dans la balance :
    – la vente record de matériel US aux EAU
    – la reconnaissance d’Israël par les EAU
    – la vente de F35 à la Grèce

    Que les EAU (et bien entendus les Grecs) aient mis dans la balance pour leurs achats (et pour les EAU Israel) un changement radical de l’administration US vis à vis de la Turquie m’apparait désormais comme une évidence.

    Trump comptait sur la Turquie pour 2 choses :
    – le business et la vente de F35 et de matériel militaire en tous genre
    – une solution militaire alternative pour se barrer d’Irak et de Syrie

    La première était devenue complètement impossible avec l’achat de S400, il devait au contraire lutter contre son propre parti pour ne pas prendre de sanctions.
    La seconde a fait long feu, non seulement les US sont toujours là parce qu’ils ont du rétropédaler suite à l’offensive Turque sur les Kurdes, mais les Russes ont énormément gagnés en influence.

    Donc n’ayant plus rien à faire de ses futures relations avec Erdogan, il change pour des raisons de politique interne, de business tout en balançant 2 patates chaudes à l’administration Biden : l’achat des F35 par les EAU, la problématique de la base d’Incirlik.
    Même chose avec le Sahara occidentale, signature de gros contrats, normalisation du Maroc avec Israel pour moi, pour Biden les emmerdes avec l’Algérie.

    A moi les annonces sympa (sur Israël) genre je pacifie la région, les gros contrats et à toi de gérer le merdier que cela va entrainer.

    Même si nous sommes contents aujourd’hui de ces annonces sur la Turquie, ce type (Trump) est vraiment le pire dirigeant de l’histoire moderne des USA, voire de son histoire tout court. Un vrai danger pour son propre pays, pour la démocratie.

    Car il ne faut pas oublier que sans ses décisions irresponsables et la carte blanche laissée à Erdogan, il n’y aurait pas eu l’offensive Turque en Syrie, l’offensive Turque en Libye, les provocation en MEDOR et l’offensive Turque dans le Karabath.

    • mohamed amerkanti dit :

      « offensive turque en Libye » ? La Turquie a permis de contrer l’offensive d’Haftar et de sauver l’embryon de démocratie libyenne qu’aimerait piétiner la France et la Russie.
      « offensive dans le Karabath » ? la Turquie a permis a l’Azerbaidjan de récupérer sa souveraineté sur son territoire.

  30. Mëhmët Ëglüëglü dit :

    @ Fin de l’Automne, fin de l’imposture.
    Demandez à votre service de propagande et de contre information/désinformation de vous payer des cours de français ou un bon logiciel de traduction, parce que là, on vous démasque tout de suite comme étant un troll à la solde d’une puissance étrangère…

  31. Romuald dit :

    Il y a sur ce site beaucoup de testostérone, de qualificatifs réducteurs, mais peu d’analyse sur le long terme. Question : est-ce qu’il est dans l’intérêt de la France qu’un allié déroutant bascule du coté des puissances orientales, faisant naitre un ennemi mortel à 3000 kilomètres de Paris ?? Il faut dire qu’on est les spécialistes du genre, allez saccager la Lybie qui nous protégeait de l’immigration sauvage et faisait le job contre les djihadistes que l’on doit maintenant faire nous même avec Barkane….euh ! Et tout ça parce que leur grand leader a tripoté les fesses de l’ex-première dame, ce n’est vraiment pas sérieux ! Ce qui se joue avec la Turquie va bien plus loin qu’un conflit régional. On est face à une deuxième théorie des dominos telle qu’elle a existé dans les années 60 en Asie face au communisme ! Les conséquences sur le long terme risquent d’être au delà de tout entendement ! Face à ce constat, la répression à petits pas de l’Europe me semble la plus indiquée en ce moment !

    • lxm dit :

      Dans le projet turc de la pomme rouge, la Turquie veut nous conquérir( pousser encore plus loin que l’empire ottoman) et faudrait faire ami-ami ? on le fait depuis 20 ans tout en se faisant insulter par erdogan qui est financé par l’UE et envoie ses colons.

      Je me souviens d’un politicien français qui disait que la france ne deviendrait jamais un émirat islamique gouverné par la charia et des islamistes de nos banlieus en sanglots devant les caméras racontaient qu’on ne pouvait leur enlever cet « espoir » et voulaient porter cela au tribunal.
      Jusqu’à quand céder ?

      La politique ce n’est pas « éviter » la guerre, c’est la réduire en amplitude en anticipant les ennemis de demain et s’y préparant.

      • Patrickov dit :

        lxm dans vos fantasmes de bobos vous pensez sincèrement que les pays d’Asie rêvent d’envahir des pays qui ne possèdent aucune ressource ?. L’ère des conquêtes existent dans vos fantasmes créer par votre imagination, c’est culturel de voir des ennemis venir vous envahir alors que les envahisseurs américains sont partout même sous vos doigts, android, apple, windows,gps, mcdo, kfc, disney, netflix etc….

        • lxm dit :

          Les américains ne cherchent pas à annexer le monde, ils auraient déjà pu le faire après 1945, leur monde est d’abord basé sur la méritocratie individuelle et le service à la société.
          Votre fantasme c’est de croire que tout le monde pense comme vous. Et bien erdogan il pense même pire qu’un gengis khan ou un napoléon, il veut sa conquête territoriale « et ethnique », il se fiche de vous vendre des produits made in turkey. Je me base sur des faits, des discours d’erdogan, ses campagnes de pub et de glorification vis à vis des turcs et tout ce qu’il entreprends.
          Les USA, c’est un enfant de la france, on y a envoyé des colons, on en a possédé 1/3 du territoire, en général le candidat républicain est de descendance germanique et le candidat démocrate est de descendance française; la turquie on a aucun lien de parenté, c’est une autre manière de penser, celle du sang « supérieur », celle des steppes, celle du génocide de la tribu voisine pour s’en accaparer les terres.

    • mohamed amerkanti dit :

      la Turquie essaye de jouer son propre jeu. L’Occident c’est l’hyperpuissance américaine, ses alliés occidentaux et Israel ainsi que ses vassaux européens et turcs. Or les vassaux européens ont voulu placer la Turquie à un échelon plus bas encore (vassal des vassaux), et c’est ce qui a déplu aux Turcs depuis 60 ans.
      La Turquie sera encore longtemps le vassal des USA, ils n’ont pas d’autres choix, mais ils essayent de tisser des liens avec l’Asie centrale en raison d’une langue commune (ce qui déplait à Moscou) et des liens avec le monde musulman sunnite ce qui déplait a la France et la GB qui entendent garder le monde musulman et l’Afrique comme leur pré-carré.
      Alors quel choix a la Turquie ?
      Elle est:
      -isolée ethniquement et linguistiquement, d’où son alignement sur Bakou (plus proche parent linguistique) et surtout sa féroce volonté d’annihiler toutes les cultures « étrangères » autochtones (Kurdes)
      -isolée d’un point de vue civilisation: d’où son souhait de se rapprocher de l’occident au cours du 20eme siecle et son revirement vers le monde sunnite depuis deux décennies
      Quel est l’intérêt de la France à mettre la Turquie a genou, il y en a un seul: diminuer un futur concurrent en Afrique.

  32. yo dit :

    Fait la gaffe le karma n’épargne personne… surtout ceux qui se réjouissent de la mort d’autrui.

  33. Noël BERGON dit :

    et…comme par hasard les Turcs arrêtent un djihadiste Français ,et le font savoir…je pense plutôt qu’ils l’avaient depuis pas mal de temps et que pour assouplir les tensions avec l’Europe ,il le sorte du chapeau…un peu comme Baghdadi en son temps avec les Américains…a mon avis ,j’en suis à me demander si DAESH n’est pas une filiale du MIT…un peu comme un « élevage » dont ils se servent à discrétion…pour leurs basses besognes…au Haut -Karabach…en Libye…en Syrie (dans la poche d’Idlib les Russes ne se sont pas laissés endormir sur le sujet)au Rojava en ce moment même…mais aussi ,nous avons tendance à l’oublier au Xinchiang avec les Ouïghours(qui sont Turcophones) ou les mouvements séparatistes islamistes sont en pleine expansion ,d’ou les actions de contre insurrection de la chine (à tord ou a raison)…

    • Thaurac dit :

      Le pakistan fait pareil avec les usa, quand ils gueulent un peu, ils leurs sortent un terroriste de derrière les fagots, à contrecœur, bien sûr !

      • Fred dit :

        @ Thaurac

        … Mais avec Ben-Laden, il se sont fait cambrioler la boutique, leur Fauchon islamiste local, grosse perte ;o)

  34. Green dit :

    Erdogan n’est pas la Turquie… la longue vue de la geopolitique devrait inciter a voir au dela de l’individu. Nous sommes en train de perdre un allié et de gagner un ennemi, autrement dit de nous tirer une balle dans le pied, pour des conséquences géopoliques majeures et a notre desavantage.
    Je ne suis pas pro-turc loin de la, je trouve leur comportement aigri, bravache et revenchard a la fois odieux et ridicule, mais il faut reconnaitre que des accords de navigation libre en mer égée seraient une forme de justice pour les turcs coincés par les iles grecques. Les détroits turcs sont bien régis par un traité de libre navigation, pourquoi ne pourrait il pas en etre de meme pour la mer égée?

    Cela changerait beaucoup de choses pour les turcs, ce serait une forme de reconnaissance bienvenue pour eux et un levier positif pour une fois.

    • lxm dit :

      Et quand la turquie clame 95% de la zee chypriote, est-ce normal ?
      La turquie n’est pas gênée par la zee grecque, les navires turcs civils peuvent y passer.
      Il n’y a pas là d’histoire de justice ou d’injustice, un pays peut déclencher une guerre pour n’importe quelle raison s’il pense la gagner, ce n’est pas la gravité de la justification qui importe. Pour l’instant les revendications turques sont d’annexer la moitié de la mer égée, de prendre la grèce jusqu’à thessalonique( où la propagande turque raconte qu’on y martyrise des minorités turques) et prendre une part de la bulgarie, et ça c’est juste pour l’ouest, le 1er flot de revendications car à chaque gain, on relance de nouvelles revendications.

    • pilum dit :

      Analyse intelligente

    • Fred dit :

      @ Green

      ? Que je saches, la mer Égée ne pose de problème de navigation (maritime) à qui que ce soit.
      Par contre, faire des trous dans son sous-sol est plus problématique.

    • Thaurac dit :

      Des alliés comme ça on s’en méfie, voire on s’en détache, c’est une dictature nationaliste islamique, comme l’iran, à part qu’il faut rajouter Théocratie!

    • Mëhmët Ëglüëglü dit :

      @ Green.
      Merci pour votre soutien inconditionnel et permanent à la grande Turquie démocratique et pacifiste dans son juste combat. Pour la peine je vais vous faire envoyer une boîte de loukoums de précision. Quel parfum vous ferait plaisir ?

    • :-) dit :

      @Green
      Comme c’est mignon !!!
      😀

    • Green dit :

      Voila une video , en anglais, qui expose ces problèmes de navigation que je mentionne pour la Mer Egée. ce n’est pas une video partisane en faveur d’un camp ou d’un autre, elle détaille le contexte géopolitique particulier, et la problématique de l’extension des eaux territoriales grecques pour la Turquie. la marine Turque, présente en mer noire, égée et méditerranée orientale est de fait coupée par les eaux terrtoriales grecques. Pourtant la Turquie concède un droit de passage dans ses détroits, qui n’a pas d’équivalent en mer égée. Les turcs vivent cela comme une unjustice d’une part et d’autre part c’est un fort facteur de tensions entre forces armées grecques et turcs sans issue. Un peu de compréhension du point de vue turc ne ferait pas de mal.

      Apres je ne prétends pas etre purement objectif, et de toutes façon si je devais choisir un camp ce serait celui des grecs en tant qu’européen. Pour mes detracteurs, vous etes a coté de la plaque.

    • Green dit :

      https://www.youtube.com/watch?v=DaiovjUzCt0

      le lien de la video du commentaire précedent 🙂

  35. Auguste dit :

    Sanctions à minima, qui vont permettre à Biden de continuer à négocier avec Erdogan.C’est ce qui est le plus étonnant dans cette affaire.On s’attendait de Trump à des sanctions massue pour mettre Biden dans la panade et au contraire il lui fait une fleur.Va comprendre Charles.

    • Fred dit :

      @ Auguste

      ? Le Clan Biden est moins pro-turc que Trump.

    • dolgan dit :

      Parce que Trump était contre ces sanctions et que Biden soutenu sur cette question par le sénat va remettre une couche en janvier.

    • aleksandar dit :

      Meme réponse que plus bas
      Mauvaise connaissance de l’organisation des pouvoirs aux USA.
      C’est le Congrès qui décide, pas le Président
      Le Président ne peut que signer ou demander une nouvelle delibération.
      Entre etat fédéral et pouvoirs du Congrès, un président US a moins de pouvoir qu’un président français

  36. Je sens que tu es « possédé » par l’esprit d’un islamiste Fin de l’Automne !!!! Sors de ce corps …

  37. Félix GARCIA dit :

    Babak Taghvaee – Μπάπακ Τακβαίε – بابک تقوایی (B)
    @BabakTaghvaee1
    ·
    31 min
    #Turkey is under severe pressure of #US. Its Defense Industry is at the edge of collapse! Now they have approached #Israel to seek help for circling the sanctions on their Defense Industry. To appease #Israel, their media has started advocating for dissolution of #Iran!
    https://twitter.com/BabakTaghvaee1/status/1338875496172548098
    Babak Taghvaee – Μπάπακ Τακβαίε – بابک تقوایی (B)
    @BabakTaghvaee1
    #Israel govenment must know that any attempt of help to the state sponsor of terrorism, #Turkey can turn #Greece, #Cyprus, #UAE, #Egypt, #SaudiArabia & etc. to their enemies. #Netanyahu must immediately stop his plans for starting military cooperation with #Erdogan!
    https://twitter.com/BabakTaghvaee1/status/1338876180586504195

    Je peux pas vérifier … mais … encore des cartes avec des pays amputés …

    • lxm dit :

      Rdogan le dragon est allé en azerbaidjan fêter la victoire sur les arméniens( donc il nie la légitimité du pays d’exister, comme pour la grèce d’ailleurs), là bas il a récité un poème qui énonçait l’unification du peuple azérii, donc l’éclatement de l’Iran, les officiels turcs ont bien ensuite répondu devant la crise qu’erdogan disait n’importe quoi, que ce n’était pas à prendre au 1er degré, c’était trop tard, c’est lancé, on le sait qu’erdogan veut entrer en guerre contre tout le monde, normal pour un type qui a clamé qu’il voulait conquérir le monde et que le sang turc était supérieur, il n’a juste pas encore l’armée qu’il lui faut, mais il la bâtit.
      Nous, on peut se dire que les « gros gros méchants »( pour rester policé) sont de plus en plus faciles à trouver, chacun s’exprime tellement à notre époque que les cachotteries, sous-entendus et projets à long terme transparaissent. C’est le moment de nettoyer tout ça en profondeur.

  38. Marco dit :

    Quelle comparaison stupide! Et les 18 000 morts duCovid en Belgique sont le châtiment de Dieu pour quoi? L adultère d Albert II?

  39. Pascal (l'autre) dit :

    « un bon châtiment de Dieu. » Dieu n’est jamais qu’une hypothèse! Néanmoins si nous faisons le compte des Musulmans trucidés par d’autres qui se revendiquent de la même religion force est de constater qu’en matière de châtiments…………… Certains ont du faire de sacrés conneries pour s’attirer l’ire d’Allah!
    Laisser donc « Dieu » en dehors de tout cela! S’il existe vraiment il ne doit vraiment pas être spécialement enchanté que des abrutis tuent, massacrent se justifiant en son nom.

  40. lxm dit :

    Le risque d’avoir une plaie béante sur le flanc sud-est de l’europe, avec toutes les forces turques soustraites à l’otan et se rajoutant aux adversaires potentiels, est trop grave; il faut compenser. Améliorer les capacités grecques n’est pas suffisant, on a vraiment besoin d’un commandement européen( même si celui-ci est une composante de l’otan ), pouvant mettre en mouvement l’ensemble des unités de l’europe du sud-est, les approvisionner et coordonner, ainsi cela exige des infrastructures, des exercices, des manoeuvres.
    Dans 15 ans, et parce qu’elle investit à fond dans ses infrastructures, son industrie et le high tech, on risque d’avoir une Turquie très peuplée et, comparée à ses voisins, monstrueuse au plan militaire.
    Certains se gaussent de la chute de la monnaie turque; continuelle sous les discours bellicistes d’erdogan, mais une monnaie basse attire les capitaux étrangers pour y délocaliser de l’industrie, la Turquie cherche de l’énergie pour alimenter cette industrie et elle vient d’en trouver avec l’Azerbaidjan et la route de l’asie centrale.
    Le projet d’erdogan est de faire la turquie aussi puissante que USA, Russie, Chine, et même s’il se voit dirigeant à vie donc qu’il peut prendre son temps; vous vous rendez bien compte qu’il y a un problème, la taille du territoire et la quantité de ressources, d’où la volonté d’expansion et de colonisation et l’appel à l’islam pour créer une profondeur stratégique et des ressources humaines et énergétiques; ne le tentez pas avec une europe faible sous-armée et sous-peuplée, il faut compenser.

    • Fafou dit :

      Justement: Faux!
      C’est la réticence des investisseurs qui en partie fait baisser la lire tutu, pas l’inverse. Les tutu sont tellement descendu bas qu’ils en arrivent à offrir le passeport turc aux personnes investissant plus de 200.000 € dans l’immobilier!
      Elle est belle la fierté nationaliste turc si ils en sont à brader leurs propres tampons.
      Quand à leur BID, leurs drones sans les point sensibles occidentaux ne sont plus que des avions RC. Quand ils seront foutu de faire une boîte de vitesse, un moteur et un blindage pour leurs char local, on verra comment ils s’en sortiront pourquoi faire un réacteur, un radar AESA, ect..

      • lxm dit :

        Faut refaire l’historique; l’argent qu’on appelle smart money est arrivé quand la turquie a mis en place une banque centrale indépendante, c’est là que la livre turque est devenue forte et l’économie presque en surchauffe, mais ensuite erdogan est arrivé, il s’est approprié la réussite de la banque centrale et a commencé à faire n’importe quoi, alors cet argent, parce qu’il est intelligent s’est dit qu’il fallait partir, l’optimum ayant été atteint. C’est comme une bulle, l’argent arrive, ça gonfle, puis il repart ça dégonfle. Erdogan a surtout payé d’avoir officiellement raconté qu’il était la cible d’un complot judéo-bancaire international, là plus personne ne voulait acheter de la livre turque, cela s’est amplifié avec le coup d’état et la crise avec la grèce. Il ne faut pas comparer la turquie par rapport à nous mais par rapport aux autres pays en voie de développement, ce qu’on appelle « nouveaux pays industrialisés », la monnaie est un outil qui dépend des flux, mais ce n’est pas parce qu’un pays a une monnaie forte qu’il est omnipotent ni qu’elle est faible qu’il est incapable, il faut corréler cela au modèle économique.
        Entre nous, j’ai été cambiste.

        • Fafou dit :

          Bonsoir LXM.
          Je vous avoue que vous semblez bien plus calé que moi.
          J’ai pour habitude de vérifier les sources, donc je ne peux encore vous dire merci pour le fond de votre commentaire mais je vous remercie sur la forme et d’avoir pris le temps de me répondre et de m’expliquer. Merci.

  41. pilum dit :

    Dommage de se facher ausi ouvertement avec les turs maintenant, car…les turcs ont eu des mots dernièrement avec les iraniens.
    L’iran n’a pas vraiment apprécié ce qui s’est passé avec l’azerbaidjan.
    Bon on ne va pas rêver d’un conflit à haute intensité turquie -iran, mais on aurait eu besoin des turcs si jamais le duo israel-usa frappe l’iran…

    • dolgan dit :

      Trump fut le président US le plus lèche cul d’Israel (ce qui est pourtant un pré requis pour la fonction), il na pas attaqué l’Iran. Donc Biden ne le fera pas non plus. L’influence d’Israel sur les USA a tout de même des limites.

  42. Fred dit :

    Pas de problème, Recep Tayyip Erdoğan sait se faire des amis ailleurs.

    Lors d’une visite récente en Azerbaïdjan, il à lu un poème appelant à la réunification des Azéris de part et d’autre de la rivière Araxe … Qui forme frontière entre ce pays et l’Iran ! Convocations réciproques d’ambassadeurs.

    L’Iran avait jusque-là une relation prudente mais correcte avec la Turquie. On dirait qu’Erdoğan a demandé à ses conseillers : « s’il y a une seule façon de se brouiller à mort avec l’Iran, quelle est-elle ? ».

    Pour flatter son électorat impérialiste, nostalgique de l’Empire, sans doute.
    Mais ce n’est même pas du tout pour plaire à Ilham Aliyev, qui ne veut pas de problème avec son grand voisin et n’a jamais eu de revendication allant dans ce sens, et réprimant même cette idée chez lui. « Deux États, une nation », c’est un slogan pour les dimanches et les jours de fête, dont Aliyev s’est toujours méfié, tout comme il n’apprécie guère l’Islam politique d’Erdoğan, l’Azerbaïdjan et lui-même étant plutôt laïcs.

    Erdoğan joue sur tous les tableaux, mais perd sur presque tous. Au moins pas un grand stratège, il perd les pédales, voire est dans un grave déni de réalité. Encore un petit effort, il reste encore à se brouiller avec la Géorgie*, comment va t’il s’y prendre ?
    .
    * qui suivra les consignes des USA de toutes les manières

    • ozan dit :

      Pour Erdogan seul sa réélection compte. Il se brouille avec le monde entier pour consolidé sa base électorale. Il est même faché avec 50% de sa population qui ne vote pas pour lui: il n a pas hésité à les qualifier de terroriste. Ça plait beaucoup à son électorat qui se croit être encerclé d’ennemi à l’extérieur et à l’intérieur. Chaque élection est perçue comme une question de vie ou de mort. Ils voient l’opposition comme l’ennemi intérieur à la solde des pays occidentaux.
      Voilà la rhétorique haineuse alimentée par la presse turque contrôlée à 90% le camp Erdogan. Et pour la presse d’opposition sanctions financières et procès avec des prétextes fallacieuses.

    • mohamed amerkanti dit :

      La Turquie s’affirme comme une puissance sunnite, quand l’Azerbaidjan est un petit état chiite et laic, donc forcément ca coince.
      Erdogan a jeté une boule puante a son homologue azéri uniquement pour plaire a son électorat en interne.
      quant a l’Iran, elle a plus besoin de la Turquie que l’inverse.

  43. Dede dit :

    Biden aura une politique de main tendu avant quoi que ce soit

  44. Edouard dit :

    F35… SU 35… ça chipote un peu sur les lettres quand même.
    En plus SU 35 inversé, ça donne US 35… franchement, ça parle Oncle Sam non ?

  45. Patrickov dit :

    Les sanctions américains vous les découvrez depuis que internet existe grâce à Google actus, les américains avaient déjà mis des embargos contre les turcs dans les années 70 et ceci à plusieurs fois. La Russie apportera son soutien à la Turquie pour son industrie militaire, le monde d’aujourd’hui ne sont plus celles qui représentaient les nations dans les années 70.
    Les sanctions extrêmes des USA n’ont pas réussis aux coréens d’avoir leurs bombes, les USA leurs foutent la paix maintenant.
    La fermeture de Incirlik et la sortie de l’OTAN de la Turquie devrait avoir un coût de 50 à 70 milliards de dollars, plusieurs années seraient nécessaire pour sécuriser et réorganisé la structure de l’OTAN.
    Les S-400 sont un système de défense permettant la détection de tout aéronefs à plusieurs centaines de kilomètres, ce qui permettra aux militaires turcs d’avoir une oreille sur tout ce qui vole dans le secteur jusqu’en Egypte, fini les vols en mode furtif pour les israéliens et les américains.
    Le S-400 peut être mis à jour et évolutif rapidement contrairement aux systèmes des avions de chasse, nul doute que si les USA classent l’affaire des S-400 d’autres pays y porteront leurs intérêts, l’Iran a toujours fait le souhait des S-400 mais la grande Russie n’y a pas donner de suite favorable. Des visites incessants de Netanyahu au Kremlin pour pouvoir accéder à l’espace syrien afin que les S-400 ne foutent en l’air leurs F-35.

  46. vrai_chasseur dit :

    Après l’économie en vrille, l’autre piège qui guette Erdogan est sa politique étrangère, trop alignée sur l’idéologie frériste.
    Cette politique hasardeuse va réussir l’exploit de tuer la position historique enviable de relative neutralité dont bénéficiait la Turquie jusqu’à présent : la Sublime Porte entre l’orient et l’occident est en train d’imploser, à force d’être enfoncée des 2 côtés.
    Côté orient, cette politique réveille l’animosité de tous les voisins hostiles aux frère mu et forge leur dynamique d’alliances. Egypte, EAU, KSA, et même Iran et Israël. Côté occident, elle lasse pour ne pas dire plus, alors même que l’occident fait parfaitement la différence entre peuple turc et Erodgan et dose soigneusement ses sanctions.
    La diplomatie turque va avoir du pain sur la planche dans les prochaines années pour remonter la pente.
    Compter sur un nationalisme populaire turc de la ‘nostalgie ottomane’, pourtant vif et à fleur de peau, ne suffira plus. Et c’est là où est le piège pour Erdogan. Le peuple turc n’est pas composé que de sots béats, loin de là. Les purges massives de militaires chevronnés sèment la consternation parmi des inconditionnels de la ‘patrie ottomane’.
    La seule issue à moyen terme est celle que suggère déjà en coulisse certains diplomates turcs : abandonner cette alignement idéologique frériste mortifère pour la Turquie, et s’asseoir à la table avec l’EU et les acteurs régionaux de la Méditerranée orientale pour discuter d’un win-win économique équitable et raisonné sur les énormes ressources énergétiques et gazières de la région.
    On verra.

    • mohamed amerkanti dit :

      La Turquie a toujours demandé a renégocier avec tous les acteurs de la méditerranée orientale. C’est au contraire, la Grèce qui s’y refuse et on comprend pourquoi, elle n’a rien a y gagner.

    • aleksandar dit :

      Quelle méconnaissance des rouages institutionnels aux USA.
      C’est les chambres qui decident des sanctions, pas le Président
      Concernant la Turquie, elles etaient deja en route depuis septembre

  47. Ron7 dit :

    https://atalayar.com/fr/content/la-pression-turque-sur-les-kurdes-augmente
    Sanctions, pseudo-sanctions… Erdogan « pousse » en Syrie, le Sultan joue la montre !
    Trump n’est pas encore parti, donc Biden est en… attente !