Espace : Dix anciens militaires font partie des astronautes retenus par la NASA pour les missions lunaires

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

34 contributions

  1. v_atekor dit :

    Pendant que certains sont confinés, d’autres partent en ballade sur la Lune. J’espère qu’ils ont leur attestation à jour.

  2. Alain d dit :

    9 hommes et 9 femmes.
    Joseph Acaba, Kayla Barron, Raja Chari, Matthew Dominick, Victor Glover, Warren Hoburg, Jonny Kim, Christina Hammock Koch, Kjell Lindgren, Nicole A. Mann, Anne McClain, Jessica Meir, Jasmin Moghbeli, Kate Rubins, Frank Rubio, Scott Tingle, Jessica Watkins, Stephanie Wilson.

    • PK dit :

      Manque de parité : où sont les trans ? Les homos normaux ? ceux qui sont anormaux ? Les bi ? Les PQRST ?

      Quand il s’agit de s’envoyer en l’air, faut pas discriminer…

    • Castel dit :

      9 hommes et 9 femmes…..
      Les américains envisageraient-ils de créer d’ors et déjà sur notre satellite une future génération de …..lunatiques ?
      Bon, c’était celle du samedi….

  3. Le Suren dit :

     » Comme celui de Jonny Kim. Ce dernier est en effet un ancien Navy Seal qui a par la suite obtenu une licence en mathématiques avant de devenir docteur en médecine.  » Fichtre, il a commencé à quel âge son boulot de chirurgien ?

  4. Philippe dit :

    Effectivement le parcours de Jonny KIM est exceptionnel :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Jonny_Kim
    En France celui d’Olivier KIM n’est pas mal non plus :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Olivier_Kim
    Pour terminer, et alors que les chinois aussi ont eux aussi pour objectif la lune, cette anecdote datant de quelques années déjà :
    en vacances au Baléares, alors que j’attendais mon tour chez un coiffeur chinois, quelle n’était pas la fierté de ce dernier de découvrir sur l’écran géant équipant son salon ses compatriotes taïkonautes de retour sur terre après une mission spatiale.

  5. Thierry dit :

    les pionniers de l’espace ont été des animaux (Chimpanzé, chien et même écureuil) !

    https://sciencepost.fr/ham-le-chimpanze-premier-hominide-dans-lespace/

    le militaire dans cette hiérarchie arrive juste après, parce qu’ils risquent encore leur vie dans cette opération qui dépend encore trop d’incertitudes que de savoir, et quand ils envoient des civils ça veut dire que la technologie est maitrisé même si un risque d’accident n’est jamais exclut, du moins devient t’il bien moins probable.

    Et c’est seulement à ce moment que ça peut devenir intéressant d’embarquer pour la Lune ou Mars.

    • Cricetus dit :

      …Et n’oublions pas que le premier français à être allé dans l’espace était un rat du nom de Hector. En 1962 il est monté à 110 Km d’altitude en balistique juché sûr la tête d’une Véronique… avant de redescendre sous un parachute quelque minutes plus tard.

  6. Gégétto dit :

    Une nouvelle course à la lune commence avec l arrivée des Chinois dans la compétition.
    Leur mission Chang’e 5 montre qu ‘ils sont capables de poser sur la lune un atterrisseur ( similaire au LEM), de le faire redécoller, d organiser un rendez-vous en orbite lunaire et retour sur terre.
    La prochaine étape sera humaine…La concurrence sera plus rude qu ‘avec les Russes.

    • Thaurac dit :

      Ce qui a tété fait il y a 50 ans par les américains et russes pour le poser…Ils n’ont rien de spécial, regarde les robots ricains sur mars, dont un qui tourne encore…
      Et comme toujours, leur R&D passe par le vol, l’espionnage, la copie, …c’est à se demander , vu leur façon de pomper le job des autres, qu’ils n’y soient pas arrivés plus tôt!!!

      • Vivo dit :

        Et les robots Européens sur la Lune et Mars, ils vont bien, fonctionnent toujours ???

        Ah la la, cette rancœur et mauvaise foi, digne d’un Thaurac. 🙂

        • Gégétto dit :

          Oui mais bon… quelques missions auxquelles l’ Europe participe ou réalise seule:
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_missions_d%27exploration_spatiale_en_cours
          Sans oublier Rosetta.
          Quant à la France elle est présente sur Mars: ChemCam sur Curiosity et SuperCam sur le rover Perseverance qui arrivera sur Mars en 2021 me semble t il.
          Si je me résous au fait que la France seule ne pourra jamais avoir un programme spatial (Missions humaines lunaire, Martienne, voire mettre des hommes en orbite terrestre).
          J ai du mal à comprendre que l’Europe se contente de strapontins sur des missions US.
          VIVO:
          Attention aux missions humaines, surtout quand le pétard fait pschitt!!Les Russes et Américains connaissent le prix de l échec de missions habitées…vous pas encore!

      • Gégétto dit :

        On est d accord sur les 50 ans qui séparent les missions US et Russes de la Chinoise.
        La mission chinoise ( robotique) ressemble d avantage dans les séquences à une mission Apollo.
        avec rendez vous en orbite lunaire du module lunaire et du module de retour vers la terre ( manoeuvre complexe).
        C est ce que je voulais souligner.
        Et prépare ,à mon avis, à des missions humaines.
        La sonde russe était repartie ,me semble t il, directement du sol lunaire vers la terre ,pas de rendez-vous en orbite lunaire.
        Ils n y sont pas arrivés plus tôt, parce qu’ ils ne possédaient pas les briques technologiques.
        Maintenant ils possèdent un bon niveau technologique ,pas acquis seulement par le vol ou l espionnage…Nous nous sommes empressés de leur permettre d acquérir ce savoir par des échanges industriels du plus haut niveau et cela volontairement( trop naïfs).
        Et moi j ai tendance à prendre très au sérieux un peuple capable de sortir de terre un hôpital en quelques jours, de construire l équivalent de la marine française en 4 ans.
        Croire qu’ ils ne sont capables que de faire des objets en plastoc (made in china) et le réveil va être douloureux.

    • Abuse of mainstream media can harm your mind! dit :

      Dès que les Chinois y vont, la NASA est donc attirée vers la lune, pourtant qualifié de « inintéressant » depuis Apollo. … Honi soit qui mal y pense. J’ attends avec impatience les les images de la mission chinoise.

    • Atterrisseur dit :

      Chang’e 5 a vu beaucoup de débris de la sonde lunaire européenne,

  7. Castel dit :

    Une chose me parait évidente en ce qui concerne la conquête de l’espace :
    Il faut faire les choses dans l’ordre ; et au lieu d’envisager d’envoyer des hommes ( et femmes en l’occurrence) vers Mars, il faut profiter que notre satellite ne se trouve qu’à 3 jours de la terre, pour faire une répétition générale, concernant la survie sur une autre planète….
    Alors, bien sûr, il y a des différence énorme entre la lune et Mars, vu qu’il n’y a pas d’atmosphère sur la première contrairement à la seconde, et que la gravité n’est pas la même non plus, mais il me semble qu’en implantant une base permanente sur la lune, cela devrait permettre de se rendre compte de l’apparition de certains problèmes auquel on n’aurait pas forcément pensé, chose qu’il serait alors plus difficile de régler sur place après un voyage de 9 mois ( et plus d’un an pour revenir)
    Il me semble que l’Europe spatiale devrait être de la partie, car les ressources minières sur la lune paraissent prometteuses, et de toutes façons, nous ne devrions pas laisser cette planète être accaparée par les autres puissances mondiales, l’Europe devant s’affirmer le plus tôt possible comme une puissance spatiale à part entière !!

    • Aymard de Ledonner dit :

      L’Europe dispose des moyens techniques pour envoyer une mission sur la Lune. Mais pour quel gain? Les chinois y vont pour le prestige, pour montrer qu’ils peuvent le faire. Aller sur Mars reste beaucoup plus intéressant.

      • sirthie dit :

        La gravité lunaire est le 6e de celle de la Terre. Une industrie lunaire de construction de vaisseaux spatiaux basée sur la Lune nécessiterait donc beaucoup moins de comburant et de carburant (en en restant à la propulsion chimique, de toute façon irremplaçable pour les décollages et atterrissages) pour leur lancement ou pour l’envoi de leurs éléments en orbite lunaire pour assemblage. Des volumes moindres de comburant et carburant permettraient au vaisseaux, à dimensions et masse comparables, de disposer de volumes d’habitat et de chargement et d’un équipage plus importants, d’embarquer davantage de charge utile, etc.
        .
        La création d’une base sur Mars nécessiterait toute une chaîne logistique (vaisseaux de ravitaillement et de transport d’équipements), et il pourrait donc être plus avantageux de construire et lancer ces vaisseaux sur la Lune plutôt que sur la Terre.
        .
        La lune dispose également de réserves de glace, qui nécessitera également beaucoup moins d’énergie pour être envoyée dans l’espace que depuis la Terre et qui permet d’obtenir oxygène et hydrogène, comburant et carburant des vaisseaux spatiaux.
        .
        La Lune dispose en outre d’importantes ressources énergétiques, sous forme d’énergie solaire, disponible en permanence dans des zones polaires constamment éclairées (et non filtrée par une atmosphère, des nuages, etc.).
        .
        À plus long terme, la Lune dispose d’importantes réserves d’hélium3, utilisable comme source d’énergie des réacteurs à fusion nucléaire.
        .
        Donc, non, la Lune n’est pas inintéressante.

      • Castel dit :

        l’objectif Martien est à terme beaucoup plus intéressant, mais comme je l’explique dans mon post, une base lunaire doit permettre de se rendre compte des problèmes communs qui pourraient être rencontrés sur les deux planètes, pour un séjour qui devrait durer plus de deux ans , aller et retour….
        Si des problèmes se produisaient sur la base lunaires, il serait facile d’envoyer une équipe de secours, vu qu’il n’y a que trois jours de trajet terre-lune , si ceux-ci ne pouvaient être réglés sur place….
        Par compte, une fois sur Mars ( en supposant que le voyage n’ait pas posé de problèmes), les astronautes ne pourraient compter que sur eux-mêmes, en sachant qu’ils auraient à gérer en plus, des situations spécifiques que l’on ne rencontre pas sur la lune comme de terribles tempêtes de sable par exemple…
        Donc, la base lunaire me semble une étape indispensable pur la future conquête Martienne, et bien entendu, cela ne devrait pas empêcher non plus de continuer à y envoyer des robots, dont les missions futures pourrait être la création d’une base martienne destinée à accueillir les futurs astronautes , de manière à ce qu’ils aient un abri sûr dès leur arrivée, mais cela devrait nous laisser pas mal de temps pour les tests de survie sur la base lunaire !!

  8. Félix GARCIA dit :

    Bonsoir,
    Nicolas Moinet – Le Soft Power, clé de voute de la guerre économique systémique
    https://www.youtube.com/watch?v=MS53D8mUNGY
    Extrait d’une diapositive intitulée :
    Le « Soft Power » : un pouvoir feutré qui vise la domination.
    * Le Soft Power est un pouvoir feutré qui « nous étreint et nous enveloppe de toutes parts » (P. GAUCHON)
    * Pour les Etats-Unis, le Soft Power sert avant tout à « blanchir » et à verrouiller le « leadership » (entendez domination) technologique américain par un double processus de formatage de la connaissance et de captation du savoir.
    * Se jouant avant tout dans le monde dit « immatériel », la guerre économique systémique ne vise plus à soumettre l’autre part la force mais à le rendre dépendant par la technologie (C. HARBULOT)

    A New Space Race | DAVOS 2020
    https://www.youtube.com/watch?v=1GYUu6FA8lk
    America is back and ready to lead world, says Joe Biden
    https://www.ft.com/content/e9f7fc88-7f08-43af-976c-9b164cf32ed8
    ROSS (équipe TRUMP) et BIDEN, la continuité.

    L’espace est ce qui lie le mieux « hard et soft power ». Le pouvoir tout court quoi … ‘fin bon … tout part de terre jusqu’à preuve du contraire … et jusqu’ici …

    Colloque armée de l’Air et de l’Espace 2020
    https://www.youtube.com/watch?v=n78u54qNrgc

    Cordialement,
    Félix GARCIA

  9. Raymond75 dit :

    Ils vont bientôt se foutre sur la gueule là-bas ! C’est une très bonne décision que d’envoyer les militaires loin dans l’espace.

  10. vieux margi dit :

    On y est c est le début..la guerre des étoiles..et M 17 obligatoire au cas où un petit homme vert belliqueux passerait par la…

  11. breer dit :

    En tous cas, c’est certain que se sont tous de sacrés bosseurs, vu les parcours et niveaux d’études..
    On a beau dire, aux USA, (et en occident) en ayant les capacités intellectuelles et cognitives et en bossant un maximum, il y a la possibilité d’arriver à des qualifications aussi pointues, pour des personnes issues de tous les milieux d’origines. Quand on pense que sur cette planète, des populations sont endoctrinés et maintenues dans l’ignorance cognitive pour perpétuer des mentalités religieuses moyen âgeuses ou régressives, on réalise que les peuples sont à des années lumières les uns des autres selon les pays où ils vivent. Il faudra encore plusieurs centaines d’années avant que l’humanité arrive à une homogénéité civilisatrice, si elle y arrive.
    Et dans ma prochaine vie, je serais astronaute, ou musicien..

    • Fafou dit :

      Bonjour.
      Ce n’est pas de l’anti américanisme primaire, loin de la.
      Mais quand vous parlez de la chance au USA (et en Occident) (…) et du reste du monde j’en vous rejoins complètement.
      Mais il ne faut pas oublier que lors de l’élection 2016 de Trump, 40 % de son électorat était creationiste.
      Terre plate, monde crée en 7 jours, l’humanité divine a co existé avec les dinosaures, ect…
      La différence de cursus, de vision, de curiosité, ce qui a fait avancer (avec douleurs parfois) l’humanité, est rayée de la carte par ses fous de dieu chrétiens.
      Et dire que G Bush junior, fils de président, fils de milliardaire n’avait pas de passeport en devenant lui même président en 2002. Il n’avait jamais quitté le sol us…Ça laisse à réfléchir

  12. breer dit :

    Je corrige ma dernière com, astronaute et musicien .. à la NASA de préférence

  13. breer dit :

    Il est vrai que la « conquête spatiale » est née à la fois de la curiosité scientifique, et de la rivalité technologique et politique entre 2 nations (USA-URSS) au début, et d’ailleurs c’est certainement toujours le cas aujourd’hui même si c’est moins flagrant. Mais au vu des problèmes graves et divers que vit l’humanité aujourd’hui, et des défis technologiques et financiers que la poursuite de la conquête spatiale représente aujourd’hui, (aller sur Mars et au delà comme dirait Buzz l’éclair), il est peu probable que de nouvelles grandes avancées soient faites au cours du siècle actuel. Les films de SF enflamment beaucoup l’imaginaire et les fantasmes de chacun, et si « guerre de l’espace » il devait y avoir, je pense qu’elle resterait au niveau de la mise en place ou de la destruction de satellites (ce qui est déjà le cas). Par ailleurs il est rapporté que des milliers d’objets (issus de toute cette technologie) se baladent en orbite autour de la Terre, ce qui représente déjà un grave problème qui devrait sans doute être résolu, avant de risquer de perdre des milliards de matériels, et bien sûr les vies précieuses de ces astronautes dans des collisions fortuites.