Un second avion de renseignement « Vador » a été livré à l’armée de l’Air et de l’Espace

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

33 contributions

  1. Lucien dit :

    Voilà, maintenant que c’est l’Armée de l’Espace, ils prennent la grosse tête ! Vador ! Pourquoi pas l’étoile de la Mort ? 😉

  2. Spls dit :

    Maintenant que le programme est sur les rails, on devrait en acheter une dizaine de plus et les armer du nouveau missile air-sol dérivé du MMP qui équipera le Tigre. On aurait ainsi une capacité de renseignement et de frappe, allié à une persistance au dessus des troupes que ne possède pas les chasseurs. Bref une machine taillée pour l’Afrique et tous les conflits que nous menons depuis vingt ans et que nous continuerons à mener.

    • Yoyolegigolo dit :

      Ouai sauf que le futur missile MLP ( celui qui équipera les tigre ) à une portée de 8 à 10km , sachant que ce genre d’avions volent à environ 8000m d’altitude , ça risque de faire un peu court pour atteindre une cible se situant en quasi fin de course du missile 8km plus bas

      • oryzons dit :

        Sauf que tu dis des bêtises !
        Plus un missile est lancé de haut plus sa portée augmente.
        Et inversement plus on veut le lancer vers le haut plus sa portée diminue.

      • Wagdoox dit :

        Au contraire plus le missile est largué de haut, plus, par simple effet de la gravité, le missile à de portée.
        Le mhp est booster par rapport au mmp parce que l’alat utilise ses hélico très bas pour profiter du masque que donne le relief naturel.

      • ULYSSE dit :

        Pas son usage, sans compter que ce serait dommage, vu son prix (50/60 M d’Euros pièce), qu’un VADOR se fasse dégommer par un missile SACTP…..

        • FredericA dit :

          @ULYSSE : Bien vu ! Un avion espion n’est pas destiné à faire du close-air support 😉

        • Spls dit :

          @Ulysse, les marins se posent moins de questions pour tirer des GBU depuis leurs Atlantique…De plus cela fait des années qu’on nous rebat les oreilles avec les rebelles/djihadistes équipés manpads : cela n’est jamais arrivé, leur arme la plus efficace reste le RPG, ils ont été capables de faire quelques cartons avec sur des hélicos…

          • Themistocles dit :

            Pas tout à fait. Un ATL2 s’est fait tirer au SA7 au tchad en 2006 ou 2007. Le missile a explosé sous l’arrière de l’avion. L’opérateur IMNT a même eu le temps de prendre la photo du départ missile.

      • 에르메스 dit :

        8 à 10Km, c’est en portée horizontale, le fait de tirer d’un point plus haut aura tendance à augmenter la portée effective, mais ca devrait être à valider.

      • Deres dit :

        C’est une portée horizontale. Si tu tires en altitude, le missile bénéficie normalement de sa finesse pour avoir une plus grade portée sans propulsion. Si la finesse est de 2 par exemple, tu peux planer depuis 8 000 m sur 16km, ce qui donne 24 km de portée théorique en ajoutant la capacité de vol horizontal de 8 km. Après, c’est un peu plus compliqué car il faut prévoir une batterie assez grosse pour ce vol beaucoup plus long et les ailes du missile ne peuvent probablement pas lui permettre un vol horizontal à haute altitude.

        Par contre, l’idée de ce genre d’aéronef est de conserver eds choses simples. Si tu commence à monter des missiles dessus, cela devient plus compliqué.

    • fdb dit :

      le 1/54 « Dunkerque  » n’a pas pour destination de frapper mais a pour mission le renseignement (guerre électronique) pour aide à la décision de l’EM de l’aAE

  3. Spls dit :

    Que ne possèdent pas les chasseurs… désolé !

  4. Plusdepognon dit :

    Et plus haut que Vador, il y aura Yoda :
    https://www.challenges.fr/entreprise/defense/yoda-futur-garde-du-corps-des-satellites-militaires-francais_736799

    Après Star Wars, voici l’inspiration du Seigneur des anneaux pour le nom des projets…

    L’ AID lance le projet SAURON de mini charges utiles d’appui électronique sur drones ayant une charge max de 25kg (pour détecter, localiser, identifier voire interagir ou bloquer des émetteurs) avec des démos prévus en septembre 2021:
    https://www.defense.gouv.fr/aid/appels-a-projets/appel-a-projets-sauron-mini-charge-utile-d-appui-electronique-sur-drones

    Tiens en parlant de l’AID, le magazine Challenges s’est lâché :
    https://www.challenges.fr/entreprise/defense/l-agence-d-innovation-de-defense-un-grand-flop_740147

    Pour en revenir sur le type d’avion mentionné par l’article de monsieur Lagneau, l’Italie fait un effort particulier et remarqué :
    https://www.meta-defense.fr/2020/12/02/litalie-va-se-doter-de-8-avions-de-renseignement-electronique-sigint/

  5. Fred dit :

    « D » pour « désignation » : manquerait plus que ce soit à l’aide d’un laser (vert de préférence) pour que le clin d’œil à « Vador » soit complet :o)

    « (…) d’assurer le ravitaillement en vol à son profit » ??? Comprends pas …

    Les échanges radio-téléphoniques (au Mali par ex.) sont-ils dans leur gamme de travail ?

    Les avions ROEM sont décidément à la mode et en nombre ; l’Italie vient d’en commander huit (sur avions à réaction : Gulfstream G-650) ; la CUGE est aussi prévue sur les 6 derniers MQ-9 en commande. Pour quelles nouvelle menace ou renforcement de menace ?

  6. HerNameIsKoko dit :

    L’indonésie serait proche d’une commande de 48 rafales !! Cocoricoo

  7. Wagdoox dit :

    Espérons que vador s’entendra bien avec yoda pour changer … je sors

  8. ULYSSE dit :

    Les conflits récents, en Ukraine et dans le Haut-karabakh, notamment, ont montré ‘l’importance et l’utilité de la guerre électronique, dont les russes sont de grands utilisateurs. La prolifération des drones ne fera qu’accélérer le mouvement.
    Il est vraisemblable également, que des drones MALE de guerre électronique prendront la suite des avions pilotés.

  9. Avec ce deuxième vecteur intergalactique, je pense que l’ennemi commence à prendre peur. ptdr