Disparu en mer il y a 60 ans, un avion Aquilon 203 de la Marine a été retrouvé en Méditerranée

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

28 contributions

  1. breer dit :

    c’est incroyable que l’avion malgré la pression, et les couleurs et inscriptions aient résisté à tant d’années sous, la mer, absence totale de lumière et d’oxygène peut être.. ??

    • Pierrot dit :

      Pour la pression, l’avion n’était pas étanche donc n’a pas pu subir d’implosion en coulant (pression équilibrée entre intérieur et extérieur).

    • jyb dit :

      @breer
      obscurité totale c’est certain. ce qui doit jouer c’est la présence ou non de courant et comme sur la photo l’avion ne semble pas enfoui sous des sédiments, il ne doit pas y avoir de courant.

    • philbeau dit :

      Effectivement , de ce que l’on voit , La structure de l’avion a l’air presque intacte . L’amerrissage a sans doute été effectué en douceur…

    • n dit :

      Pas de courant, très peu d’oxygène, pas de lumière, faune et flore très limitées donc préservation maximum.

      • Fred dit :

        @ n

        Oui. Mêmes conditions pour le Titanic (en acier nettement plus oxydable et depuis plus longtemps), et il est quasi intact.
        Le très faible taux d’oxygène y est pour beaucoup (phénomène bien repéré en archéologie).

    • Carin dit :

      @Breer
      Ou peinture au plomb???

  2. PeterR dit :

    La pression n’est pas un pb si l’habitacle s’est empli d’eau pendant la descente. Les pressions interne et externe étant équilibrées cela n’apporte pas de force sur la structure.

  3. DB dit :

    Il ne me semble pas que les Aquilon de l’Aéronavale furent engagés lors de l’opération de Suez en 1956, contrairement aux Sea Venom britanniques. Même si les aéronefs de la SNCASE entraient en service, la Marine Nationale ne disposait pas, à cette époque, de porte-avion capable de mettre en oeuvre des avions à réaction. Pour le reste, cette découverte est surprenante et l’état de conservation de l’épave l’est tout autant.

    • Specht dit :

      @DB >> En effet, le premier appontage « français » d’un Aquilon remonte au 30 mars 1960 sur le Clémenceau, soit plus de 3 ans après les opérations contre l’Égypte. L’opération Musketeer (ou Opération 700) verra quand même l’utilisation de deux porte-avions français, l’Arromanches et le LaFayette, portant entre autres la 14F et ses Corsair. Il est toutefois techniquement possible que des Aquilon aient pu être utilisés à partir d’un porte-avion britannique, mais on ne trouve aucune référence à ce sujet.

    • Specht dit :

      Rectification : après vérifications d’usage, il apparaît que des Aquilon ont bien été utilisés pendant la campagne de 1956 contre l’Égypte (Opération 700 et 750 ou Musketeer), notamment lors des opérations « Rose Marie », censées surveiller de nuit les accès maritimes sud de la France en novembre et décembre, par crainte d’incursions égyptiennes. Les Aquilon opéraient à partir de Hyères.

  4. arnaud dit :

    Paix à son âme.

  5. Waroch dit :

    @L.Lagneau: êtes-vous certain qu’ils ont été employés lors de la crise de Suez? De mémoire, on a envoyé des Mystères, F-84 et des Corsair dash 7 depuis l’Arromanches

      • vrai_chasseur dit :

        @LL
        Sauf erreur, il me semble que les Aquilon ont été sur l’opération Rose Marie mais pas sur l’opération Mousquetaire. Rose Marie c’était la surveillance des plages du sud de la France depuis Istres et Hyères, l’état-major craignant des opérations de représailles égyptiennes sur les côtes méditerranéennes françaises.
        Les Aquilon ayant des capacités de chasseur tout temps, on a logiquement employé ceux de la 16F de Hyères à la surveillance de nuit des côtes françaises.
        Sur Mousquetaire c’était surtout les Corsair, les rois de l’attaque air sol embarquée de l’époque, qu’on a envoyé.

        A noter que cette version 203 de l’Aquilon, celle de cet infortuné pilote, était capable de tirer le premier ‘engin spécial’ air-air français (c’est comme ça qu’on appelait un missile à l’époque), le Matra R511.

        • Laurent Lagneau dit :

          @ vrai_chasseur,

          Vous avez raison. La formulation initiale prêtait à confusion.

        • Waroch dit :

          @LL @vrai-chasseur: merci pour vos réponses. On apprend toujours des choses sur ce site 🙂

          Les Corsair avaient une livrée particulièrement élégante avec les bandes noires et jaunes de l’opération Mousquetaire. Sacrée machine!

  6. vieux margi dit :

    Sa dernière demeure? Il est resté dans son aéronef .. honneur à lui .

  7. Legouhy dit :

    C’était le frère de mon grand père c’est bouleversant de savoir qu’on la retrouvé 60ans plus tard

    • jean la gaillarde dit :

      Respect.

    • ScopeWizard dit :

      @Legouhy

      Respect .

      Mais est-ce un soulagement ?

      Si déjà vous en retirez ça , à mon sens c’ est plutôt bien ; de toute façon , que voulez faire de plus si ce n’ est éventuellement lui offrir une digne sépulture terrestre ?

      À votre place , en pareilles circonstances je reconnais que je serais bien embêté ……………

      En tout cas , soutien sincère . 🙂

  8. Matou dit :

    Qu’il repose en paix.

  9. breguet dit :

    RIP…

  10. vno dit :

    Premier au catapultage et décrochage devant la flottille qui a vu les poutre toucher le pont sur un porte-avion britannique. Les avions ont reçus une modification, consistant à ajouter des masselottes sur la profondeur pour que le manche ne vienne pas tout seul en butée arrière lors de l’accélération du catapultage. J’ignore si à l’époque les catapultages s’effectuaient sans mettre les mains sur le manche. Un pilote Allemand a testé avec les mains sur le manche. Belle vidéo sur you-tube sans mal sauf pour l’avion.

    • Fred dit :

      @ vno

      Un Super-Étendard qui fait un cabré d’enfer au catapultage ?
      C’était un pilote américain aux commandes. (tu admettra que c’est infiniment plus plausible ;o)

    • ScopeWizard dit :

      @vno @Fred

      Ben , en fait , il y a eu tellement d’ infos à la con au sujet de sa nationalité , qu’ à la sortie -du moins à notre niveau- nous n’ en savons rien ; apparemment , c’ était un jeune pilote Français mais sans certitude toutefois…………..

      https://www.youtube.com/watch?v=xu7jRUHa3-8