CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

SCORPION : La Livraison des Griffon et des Jaguar à l’armée de Terre a pris du retard

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

97 contributions

  1. Albatros24 dit :

    Des Griffon sans aucun armement de protection…on continue dans les économies de boutdechandelle qui pourraient nous coûter du monde au final.
    Sinon j’espère que le contrat prévoit des pénalités de retard…
    En effet ces industriels se rincent au détriment du budget de l’Etat et de la sécurité de nos armées.

    • Parigot dit :

      @ albatros 24
      Je n’avais pas compris votre commentaire, jusqu’à ce que je lise ceci:
      « Un rapide calcul basé sur cette déclaration du CEMAT donne les chiffres suivants : Sur 936 Griffon prévus être livrés d’ici 2025, seuls 702 devraient être équipés d’un tourelleau téléopéré, chiffre qui tombe à 468 pour les livraisons à partir de 2025.

      Dans 13 ans l’armée de terre devrait donc disposer de 1170 Griffon équipés d’un tourelleau téléopéré sur un total de 1872 véhicules, soit 62.5% des engins.
      A noter que cette « version détourellée » n’apparait sur aucun cliché officiel du véhicule, ni dans aucune communication sur le sujet des différents organismes (privés et publics) concernés.

      Le cas contraire aurait permis de solliciter les intervenants pour obtenir quelques éclaircissements sur la façon de commander des véhicules de combat sans leur armement principal ?

      Même si quelques versions peuvent être légitimement exonérées de ce tourelleau, il est difficile de concevoir qu’à la fin d’un programme d’équipement comme celui-ci, plus d’un tiers des engins ne disposent pas d’un armement minimal et soient de facto transformés en camions blindés.

      Ce type de renoncement n’est pas nouveau, puisque en juillet 2017 l’armée de terre avait déjà décalé l’acquisition de tourelleaux téléopérés pour les VAB en raison de l’annulation de 850 millions d’euros de crédit d’équipement.  »

      C’est tout simplement scandaleux.

  2. PK dit :

    « « Quatre véhicules blindés légers Jaguar devaient être livrés en 2020, et 16 en 2021. »

    Rien que ça, c’est ridicule… Mais bon, on en a l’habitude.

  3. Ah Ca ! dit :

    13 ans pour faire 1900 caisses…

    Ils se moquent de nous, avec l’effondrement que ces traites font subir à l’économie française et les 8 millions de cartes vitales en trop, les agences et observatoires d’amibes qui ne servent à rien et ils osent dire qu’ils n’ont pas de budget…

    Allons, voyons voir combien de collabos vont chercher de leur trouver des excuses.

    Nous sommes gouverné par une bande d’incapable qui ont perverti la 5eme république.

    Français ! vous ne méritez pas la démocratie.

    • MAS 36 dit :

      Nous méritons quoi alors ?

    • NRJ dit :

      @Ah ça
      Si vous sentez que vous ne méritez pas de voter, rien ne vous oblige à aller voter.

      • Ah Ca ! dit :

        @NRJ
        Les vols vers les états unis, vos amis, sont ouvert.

        • NRJ dit :

          Pourquoi vers les USA. C’est parce que vous considérez que c’est la dernière démocratie ?
          Pour vous ce sera la Corée du Nord. Là non plus ils ne sont pas dignes de la démocratie.

    • Fred dit :

      @ Ah Ca !

      « 8 millions de cartes vitales en trop » : Intox, cite tes sources.

      • Ah Ca ! dit :

        @Fred

        Charles Prats dit 5 millions, d’autres disent que c’est plus..j’ai fait une moyenne.. et c’est juste la sécu. Ne sont pas inclus les fraudes aux aides des mairies, conseils régionaux, départemental et autres assos..

        https://www.youtube.com/watch?v=htX6JUcYMd8

        Charles Prats dit que la fraude au bas mot c’est 50 milliards par an

        Alors?

        • ULYSSE dit :

          Alors ces chiffres sont contestés et la cour des comptes estime que elle n’est pas en mesure de quantifier la fraude. Donc c’est une estimation qui n est pas suffisamment documentée pour être validée. Le gouvernement estimé pour sa part que le nombre de fausses cartes s’établit à 140 000. Qui dit vrai? Tout ce que l on peut dire est qu’il est regrettable de ne pouvoir disposer d une estimation solide.

          • Ah Ca ! dit :

            @ULYSSE ????

            SVP restez honnête ou alors vous n’avez pas écouté, ou encore vous n’avez rien compris!

            La sécu les contestes à moitié et la court des compte a validé et a émis un avis dans le sens de + de 5 millions de cartes frauduleuses.

            Revenez sur terre de vos fantasmes!

          • ulysse dit :

            « Ce qu’il n’est pas possible de chiffrer de manière fiable, nous ne le chiffrons pas », a expliqué le premier président de la Cour des comptes, Pierre Moscovici.

          • Fred dit :

            @ Ah Ca !

            Faux. Cite tes sources, avec lien de préférence !

          • Czar dit :

            ah bah alors si la cour des concomptes n’a pas chiffré au centime près la fraude, c’es sûrement que la fraude n’existe pas vraiment, hein concon ?

            d’ailleurs cherles prats est juste magistrat spécialisé justement dans la lutte contre lesdites fraudes, c’est dire que sa parole n’a aucun sens ni aucun poids.

            tiens, hasard cocasse de l’actu : une quarantaine de git.., de Roumains-citoyens-de-l’UE-nos-frères passent en jugement aujourd’hui pour des fraudes sociales avoisinant le million d’euros, certaines de ces fraudes ayant directement été opérés depuis la Roumanie et la Moldavie, sans jamais avoir mis en France (ah les contrôles administratifs à la frônçaise, trois tonnes de papier à remplir mais tu passes à l’as comme tu veux)

            https://www.fdesouche.com/2020/11/18/valenciennes-59-une-quarantaine-de-roumains-juges-pour-fraude-aux-aides-sociales-certains-dentre-eux-nont-tres-vraisemblablement-jamais-mis-les-pieds-en-france/

            une SECONDE fraude dans ce dossier, estimée à trois MILLIONS d’euros sera jugée ultérieurement

            ça fait combien en tourelleaux inexistants de Griffon, 4 millions d’euros ? que je me fasse une idée.

          • Czar dit :

             » Ce qu’il n’est pas possible de chiffrer de manière fiable, nous ne le chiffrons pas », a expliqué le premier président de la Cour des comptes, Pierre Moscovici.

            et même ça n’existe pas, c’est encore plus confortable, tradition politique à la frônçaise, garantie par toutes les catastrophes de tous les régimes.

          • Ah Ca ! dit :

            @Fred

            Faux.. tiens donc.. Fred serait donc sourd et ne peux pas écouter Charles Prats

            Savez vous ce qui rend sourd ? Vous devez en abuser.

        • tankaboum dit :

          vous avez probablement raison sur ces petites escroqueries qui misent bout à bout constituent des sommes énormes, mais la vraie escroqueries est plutôt à chercher du coté des grands groupes de l’industrie de la banque et des assurances, qui savent soustraire des sommes colossales à l’impôt. Et effectivement les choses ne changeront pas puisque nos dirigeants en sont issus (ou bien y perpétuent leur carrière à l’issu de leur postes d’états) donc ils sont bien au courant et ne font surtout rien pour que cela change . Maintenant l’état en tant que garant de la secu s’autorise à ne payer que la moitié de ses charges sociale et ce depuis sa création (Renaut, edf, sncf,gdf, ptt, air france et autres à la grande époque compris). donc imaginer les milliards d’euros qui disparaissent du système depuis 50 ans.
          Imaginez si ces sommes avaient vraiment été payées par l’état, ce que serait le niveau d’impôt sur le revenu. Moralité le trou de la secu est une escroquerie de communication pour permettre une gabegie d’embauche de fonctionnaires à l’époque de MITTEUX et ainsi mieux baiser les gents, se faire élire et réélire.
          Pour ce qui est des dépense dans l’industrie militaire française ne croyez pas que cela nous coûte, bien au contraire, c’est le seul investissement rentable de l’état qui lui rapporte plus qu’il ne dépense, comparativement aux investissements dans les autres industries, qui elles sont à perte. Toutes les études le montrent.( Voir les derniers articles de Meta defense)

          • Ah Ca ! dit :

            @tankaboum

            Honte à vous à vouloir excuser les vols et l’arnaques du citoyen français qui se retrouve forcer de payer car l’état a failli à son devoir. Vous méritez le bagne voir même la déchéance de nationalité.

            Toujours la même rengaine des gauchistes qui bavent que ces sont les gros qui trichent. Ils n’y a que ça de vos bouches de communards, les riches, les gros… Non! ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières. Pas l’inverse.

            Vous racontez n’importe quoi et vous êtes une honte absolue.

          • Fred dit :

            @ tankaboum

            Les « petites escroqueries » à la sécu ne représentent pas « des sommes énormes » (200 millions à tout casser)

            Par contre, cela est vrai pour les entreprises (Michelin ne paye qu’une partie marginale de ses cotisation sociales par exemple) et aussi les impôt des particuliers (des riches qui ont les moyens de moyenner).

            Le meilleur retour financier sur investissement pour l’État n’est pas le militaire, mais … La culture !

        • Dans le Bayou dit :

          Et d’autres années , C. Prats indique 14 milliards d’euros, du simple au triple façon doigt mouillé.
          En attendant, la polémique fait vendre ses livres. Rentable.

        • Franz dit :

          Si c’est cela, inutile d’accuser les américains : c’est l’Europe qui nous impose, dans des textes datant des années 70 que nous avons évidemment co-rédigés, une réduction drastique du nombre de fonctionnaires. Et donc des myriades de contrôles que ces agents auraient pu faire.

          • Ah Ca ! dit :

            @Franz..

            Expliquez moi pourquoi alors le nombre de fonctionnaires état, régions maire à plus que doublé.

            J’ai plus les chiffres en tête mais c’est effrayant.

          • billou dit :

            source ? ….

          • Fred dit :

            @ Ah Ca !

            Doublé depuis quand ??? Depuis 1960 ?

            L’État délégant de plus en plus de responsabilités aux régions, normal que le nombre de fonctionnaires augmente en région.

            Mais j’attends « tes » chiffres (datés). Pas ceux de ta tête, hein ?

          • UnKnown dit :

            Sauf que de réduction drastique du nombre de fonctionnaires, on n’en a point réalisée… De 3.8 millions dans les années 80 à 5.6 millions actuellement: une augmentation de 44%
            Alors que la population française elle, sur le même laps de temps, n’a crû que de 20% (54 millions à 65 millions), tandis que la part totale de la population active n’a fait que stagner (baby boom)
            Nous sommes donc bel et bien dans une hypertrophie de la fonction publique, qui nous coute un pognon monstre et ne fonctionne plus, noyé sous sa propre masse administrative (parce que des flics, des militaires, des infirmiers, des profs, on en MANQUE cruellement. Mais du gratte papier, ça on en a une chiée).
            Il y a là largement matière à dégraisser (quitte à utiliser l’argent dégagé pour embaucher des gens de terrains-les catégories citées précédemment).

        • PK dit :

          Laissez tomber : on ne convainc pas un convaincu.

        • Paddybus dit :

          Et vous ne parlez pas de la fraude aux retraites…. il semble que nos services versent encore la retraite à des étrangers de plus de 125 ans…. et on nous dit que les derniers poilus sont morts…??? qui ment…???

    • caiusbonus dit :

      La « traite » c’était les esclaves, parlons plutôt de traîtres.

    • ZoSo dit :

      Vous vous sentez visiblement obligé de commenter chaque article mais vous savez personne ne tient spécialement à constater quotidiennement votre médiocrité intellectuel…

      • Ah Ca ! dit :

        @Soso
        Bravo les vôtres sont du niveaux ad hominem = fallacieux = argument invalide
        Retournez à l’école

  4. ac dit :

    Que contient ce fameux « plans d’action de fiabilisation » dont parle la ministre:
    – problèmes liés au confinement du Rhume-19 ?
    – ou bien S’agit-il de problèmes inhérent à l’appareil de production industriel? (livraison des pièces, faible capacité de production, répartition entre MCO et production pur, problème de qualification du personnel etc…)

    – ou alors problème lié à la coopération entre les 3 industriels?

    Quelqu’un en sait + ?

  5. Gros-Bill dit :

    Industrie en carton pâte incapable de livrer des camionnettes à une armée du salut incapable de les armer.

    • Sinope dit :

      Commentaire en carton pâte qui élude que :

      – c’est le gouvernement qui définit la cadence annuel de livraison dans le contrat pour payer moins par an, il définit l’equipement ou non des véhicules pas les industriels qui là ont le COVID sur les bras;
      – certes les industriels ont connu des retards ça c’est à leur débit mais pas plus,
      – nos soldats font avec ce qu’on leur donne et c’est bien l apreuve de leur dévouement alors bravo eux!

      L’armée du salut de l’intelligence devrait vous secourir car il y a du boulot.

      • Gros-Bill dit :

        votre premier argument est d’une stupidité sans nom puisque le propos même de l’article est que la cadence n’est pas respectée.
        votre deuxième argument n’en est pas un puisque vous vous contentez de constater le propos de l’article ci dessus et qui du coup souligne à quel point votre premier argument est stupide.
        votre troisième argument est fallacieux, à aucun moment je ne dénigre le travail et le dévouement des soldats, mais c’est bel et bien l’armée qui ne fournit pas un équipement convenable à ses troupes.

        Je vous renvois à votre conclusion, pauv’ type.

        • Sinope dit :

          Votre remarque est aberrante puisque j’en tiens compte du non respect de la cadence évoquée dans l’article.

          Si la cadence initiale, définie par le gouvernement, avait été plus élevée même avec la baisse elle serait restée à un niveau plus haut.

          L’armée cherche à fournir un équipement à ses troupes mais le politique ne suit pas en limitant les budgets.

          J’ai donc toute les raisons de maintenir ma conclusion en effet!

    • Fred dit :

      @ Gros-Bill le pousseur de cartons

      « Gros Bill, ou GrosBill est un qualificatif péjoratif qui désigne, dans l’univers des jeux de rôle et des jeux vidéo, un joueur qui cherche par le biais de la tricherie (ou non) à rendre son personnage le plus puissant possible, au détriment des autres aspects du jeu tels que le réalisme ou l’interaction avec les autres personnages joueurs [Wikipedia]

  6. phipat dit :

    On l’a pas encore gagné la prochaine

  7. Frede6 dit :

    Je me ralle que ma première réaction quand j’ai entendu parler de ces véhicules a été de demander pourquoi on avait pas commandé tout simplement plus de VBCI.

    Le vrai remplacant du VAB sera le Serval. Le Griffon est un truc monstrueux pour un engin juste bon à transporter des soldats sur les routes loin de la ligne front.
    Il coute plus cher que prévu, a déjà des problèmes de fiabilité, il faudra 15 ans pour tous les livrer, de qui se moque t’on ?

    Quant au Jaguar, si quelqu’un a compris à quoi il allait servir, porte MMP peut être ? Sous armé, sous motorisé, peu furtif, trop peu protégé pour la haute intensité, trop lourd pour la basse intensité..je crois que c’est un belge qui a dit qu’il ne pouvait servir qu’à remplacer les AML et les Sagaie en Afrique…je ne suis même pas sur qu’il a raison.

    En gros on a mis tous nos oeufs dans le même panier pour les 15 prochaines années sur des trucs plus lourds qu’un Bradley ou un Sheridan mais qui ne les egalent pas en motricité ou puissance de feu. Chercher l’erreur.

    • Plusdepognon dit :

      @ Frede6
      Il a pas avalé le contrat Camo, il aurait préféré le Boxer…
      https://blablachars.blogspot.com/2020/11/boxer-vs-camo-en-belgique.html

      Avec le F-35 et son MCO, l’armée belge sera à la peine.
      https://www.levif.be/actualite/belgique/pour-le-monde-d-apres-les-forces-armees-belges-changent-de-boss-mais-est-ce-assez-carte-blanche/article-opinion-1307981.html

      https://www.areion24.news/2015/03/14/lagonie-forces-armees-belges/

      Vu les conséquences économiques du Coronavirus qui sont déjà à l’oeuvre, bien téméraire est celui qui s’aventure à chanter des lendemains qui chantent…

    • ULYSSE dit :

      Le problème est que remplacer des Sagaies de 9t et 140 cv par un véhicule de 24 T et 450 CV ne va ni dans le sens de l’agilité opérative ni dans celui des économies.

    • PK dit :

      Le lobby de la roue…

      Ce n’est pas que la roue soit mauvaise, mais c’est seulement un complément à la chenille. Mais ça, pour le comprendre…

    • Nexterience dit :

      1- Le vbci est plus apte à prendre de la ferraille, bien plus cher que le griffon, même en version VTT.
      2- la fiabilité d’un véhicule en lancement est un soucis de mise au point qui donne lieu à un rappel, comme en automobile.
      3- 15 ans de livraison signifie une planification du client qui a refuse de les payer plus cher pour ouvrir une 2 e ligne de montage.
      4 – vous n’êtes peut être pas au courant que l’information fait la bataille. Rien ne sert d’avoir son canon de 125 pointé au mauvais endroit.
      Le Jaguar est un porte capteurs redoutable et un porte munitions très polyvalentes. Et le temps que les Bradley arrivent, il a déjà pris l’ennemi de vitesse pour la guerre de mouvement du 21e s.

      • PK dit :

        Le 2. est évidemment faux : c’est juste que l’industriel veut économiser des coûts de dev sur la partie fiabilisation. On sait un peu près sortir un mécanisme fiable aujourd’hui et même étalonner sa fiabilité (par exemple dire qu’un moteur pétera autour de 350 000 km avec tel usage…).

        Le rappel est une inconséquence que le client subit.

        • Fred dit :

          @ PK

          Nexter masochiste ? Puisqu’il devra assurer la maintenance pendant au moins dix ans …

      • Ronin dit :

        Ce « concept » de véhicule médian (quand on a plus de véhicules lourds !) devient de plus en plus un total délire.

        Si l’on prend par exemple le Jaguar, il s’agit déjà à la base d’une automitrailleuse (à canon mitrailleur exactement, mais l’emploi tactique reste essentiellement le même). Ce qui n’est pas du tout en soi ce qu’on pourrait appeler un nouveau concept…

        Mais qui risque bien de devenir l’exemple parfait de ce qu’il ne faut pas faire et des dérives et pertes de savoir-faire actuel dans nos armées, de plus en plus en rupture avec le réel (hormis l’anti insurrectionnel de bas niveau).

        Ne serait-ce d’abord par les dimensions très “largement” inédites que va atteindre cet engin, et pour un engin de cette catégorie d’emploi :
        Près de 8 mètres de long, 3 de large, et quelques 3,60 mètres de haut.

        Au niveau dimensionnel on est donc – pour avoir une image comparative en tête – à l’équivalent d’une sorte d’autobus.

        On aura non seulement des cibles quasi immanquables pour le moindre insurgé quelconque, armé d’un banal, et très courant RPG. Mais également très difficilement manœuvrable dans le moindre village et dans le moindre environnement ne serait ce qu’un peu réduit et fermé (rien qu’un pont un peu plus bas qu’un autre va devenir un problème, par exemple).

        Mais aussi d’un poids inédit, pour une “automitrailleuse”, de plus de 25 tonnes -sensée remplacer des engin de 15 et même de seulement 9 tonnes – pour l’instant, car vu en plus la faiblesse de son blindage, qui est annoncé de très faible niveau pour un engin moderne de ce poids, c’est à dire d’à peine de niveau IV du stanag 4969 OTAN en matière de classe de blindage, voire d’à peine un niveau III+.
        C’est à dire, dans ce dernier cas à peine de quoi arrêter de simple arme individuelle!

        Mais c’est surtout au niveau des coûts, que l’on va atteindre, et même dépassé tout ce qui n’a jamais été vu pour un tel type de véhicule et surtout une telle catégorie de véhicule.

        Bref, un presque total non sens tactique et opérationnel.

        • Fred dit :

          @ Ronin

          « Jaguar (…) 3,60 mètres de haut » en incluant l’armement de toit, sinon c’est 2,80 m [ce qui risque un RPG] :o)

          Tout le reste aussi n’est qu’exagération outrancière (« à peine de quoi arrêter de simple arme individuelle (sic) » par exemple).
          Cet engin remplace L’AMX-10 RC, tout en étant bien mieux blindé et plus capable que celui-ci.
          Il remplace également les AML Panhard, par soucis d’homogénéisation du parc, avec des capacités sans commune mesure.

          Je vais encore me faire un ami :o) mais je pourrais faire le même commentaire à bien d’autres intervenants …

          • Col Klinke dit :

            Des cavaliers ayant « monté » les AML Panhard et autres AMX 10 RC n’avaient aucune illusion sur leur pertinence lors d’un conflit « de hte intensité » face à des T80 ou BMP3 à une certaine époque …

      • Raspoutine dit :

        @Nexterience
        Le Jaguar semble -avant même ses essais « en vrai » au Sahel- plébiscité d’avance par l’industriel (logique) et par la DGA (logique aussi, quoique…).
        Pourquoi donc les pays « alliés » s’embêtent-ils à doter leur unités mécanisées de véhicules blindés et également « infovalorisés » selon notre terminologie d’avant-garde qui sont moins hauts, chenillés et notablement plus lourds ?
        Quant à parler de porte-munitions polyvalent, avec une cargaison de 40mmCTA, qques centaines de coups 7.62mm et 4 malheureux MMP, il vaut mieux en effet affronter des 4×4 au Sahel que de se balader en face de VCI d’accompagnement russes ou chinois …

    • NRJ dit :

      @Frede6
      En soit il aurait mieux fallu un modèle d’armée basé sur le Vextra 120 mm fer (un 8×8 armé d’un canon de 120 mm à recul réduit), même si son canon est plus faible que le canon d’un Leclerc, et le VBCI avec une tourelle T-40 (missiles MMP et canon de 40 mm). Quitte à en avoir un tiers de moins en stock. Cela aurait permis de compenser, au moins en partie le manqeue de protection des véhicules.

      L’approche allemande des véhicules est intéressante avec une composante lourde (Leopard 2, Puma) à chenilles, une composante lourde à roues (Boxer), et une composante légère (Dingo, Fuchs).

    • Frede6 dit :

      Je suis assez d’accord avec beaucoup d’opinions partagées ici.
      Vous aurez compris que je n’aime pas beacoup le Griffon et le Jaguar mais ce qui me dérange le plus c’est que l’AdT a tout misé sur un segment médian gros gabarits à roue taillé pour l’Afgha et le Sahel mais inopérant sur des terrains meubles, inaptes à la haute intensité, difficilement projetables…
      (content qu’ils soient confortables, j’espère qu’il y a une Nespresso).

      C’est un peu tout much mais la diversité des équipements allemands est effectivrement intéressante.

      Quant aux arguments sur les capteurs / moyens de com ca me laisse froid…ils peuvent être installés sur n »importe quel véhicule lourd ou léger.

      Cdlt

    • Ronin dit :

      Le VBCI était prévu pour remplacer, à la fois le VAB (Comme le Griffon, de 25 tonnes – poids initial du VBCI première mouture – est sensé le remplacer aujourd’hui ; vingt ans après on nous refait exactement, la même…), et à la fois, l’AMX-10P.

      En fait, il n’a remplacé, ni l’un (le VAB), ni, encore moins, l’autre (l’AMX-10P). AMX-10P qui avait la particularité d’un être un chenillé (ce qui semble avoir complètement échappé à certains !!!).

      Les seconds, les VBL, devraient déjà, et également, être largement (dans une armée « à hauteur d’hommes » !!), en cours de remplacement.

      Les deux ayant la particularité d’avoir un très faible blindage, c’est à dire, que ces véhicules « blindés », n’arrêtent que les munitions des armes individuelles les plus faibles :
      5,56 x 45 mm OTAN, et, à peine, très difficilement (officiellement, le VBL n’est que de blindage de niveau I aux normes du stanag 4569 de l’OTAN), le 7,62 x 39 mm, des Kalachnikov les plus courantes.
      Le VAB ayant un blindage de niveau II (arrêtant ces dernières), mais seulement sur l’avant (d’où son nom, Véhicule à l’Avant Blindé).

      Les deux étant vulnérables à n’importe quelle mine et à la plupart des IED. Le niveau de blindage par rapport à ces derniers étant généralement proportionnel au niveau de blindage général.

      Le VAB étant cependant, de par sa conception, miraculeusement (pour ses équipages) un peu plus résistant à ce niveau.
      Mais il reste très en dessous des niveaux des blindés de même tonnage que l’est capable de faire aujourd’hui.

      Il faut savoir que les performances des blindages, comme des munitions d’ailleurs, double tous les vingt, vingt-cinq ans actuellement. D’où un nécessaire changement de niveau de protection et de blindage à effectuer sur ces durées ; et non tous les trente ou quarante ans !!!

      Aujourd’hui, ou peut parfaitement produire des blindés de 7 à 10 tonnes ayant un niveau de protection de niveau III, au lieu de I pour le VBL, et le VAB.
      C’est à dire arrêtant jusqu’à du calibre 12,7 mm, y compris venant des fusils de précision dit anti-matériel assez courant.
      Comme on sait parfaitement, faire des blindés de niveau IV d’un poids d’une quinzaine de tonnes, pour les VCI (avec un volume intérieur identique avec une motorisation hybride moderne), et de douze, treize tonnes pour un véhicule de reconnaissance.

      Enfin, « on sait », sauf chez nous, où il semble que ces savoir-faire, et ces savoirs tout courte est bien été perdus aujourd’hui (partis avec le tout-roue ? !) (ou alors c’est que l' »on » veuille pas faire ; ce qui est encore plus grave).

      Ainsi, on peut parfaitement faire un blindé de ce type, équivalent en niveau de protection (IV) et en armement (40 mm, et plus), au « Jaguar », mais d’un poids de 12 – 13 tonnes, au lieu de 25 tonnes.
      On pourrait ainsi en déployer, et en soutenir deux fois plus à empreinte logistique égale (mais il serait également moins cher !!!).

      Ce type de blindé aurait même une survivabilité supérieure car beaucoup plus compact.
      Aujourd’hui, il semble que nos constructeurs (de camions d’ailleurs), ne savent plus que nous faire que des monstrueux autobus (faiblement) blindés, en tout et pour tout.

      Même ça, ce savoir-faire pourtant traditionnel de nos armées dans ce type de véhicule, on l’a aujourd’hui perdu !

      Des engins monstrueux y compris tactiquement et opérationnellement (et évidemment stratégiquement), qui plus est, aux dimensions devenues invraisemblables (pour ce type de blindé), les rendant même immanquables pour n’importe quel « va-nu-pieds » simplement équipé d’un très courant RPG7.

      En fait, il reste beaucoup, énormément, à faire, pour que nos armées retrouvent le chemin de la haute intensité, et des vraies réalités des conflits d’aujourd’hui, y compris de moyenne intensité : on n’aura pas toujours à faire à des bandes de contrebandiers, irréguliers perdus dans des déserts.

      A noter encore pour prendre un exemple, que le CV9040 (puisque les pays scandinaves,eux, augmentent leurs budgets « défense ») transporte également 8 fantassins complètement équipés, en plus, contrairement au « Jaguar » par exemple, emporte jusqu’à 234 coups de 40 mm classiques, contre 180 (pour le « jaguar », cependant spécialisé, à priori).

      Des munitions qui plus est équivalentes en performances, celles du CTA sont seulement un peu plus récentes, la technique évoluant constamment dans ce domaine.

      Le 40CTA a même une portée légèrement inférieure à un 40 mm « classique ».
      On a du mal à voir où sont les gains (enfin sauf pour les « industriels » évidemment).

      C’est plutôt une perte de savoir-faire de plus en plus patente, qui va même finir un jour par se voir…

      • Fred dit :

        @ Ronin

        « Le VAB ayant un blindage de niveau II (arrêtant ces dernières), mais seulement sur l’avant (d’où son nom, Véhicule à l’Avant Blindé). »

        « Véhicule à l’Avant Blindé » :o))) Pas mal celle là.

        Ah moi, je suis con quand même, j’insiste vraiment pour avoir des ennemis mortels ;o)
        Tiens, pour tenter de me rattraper : il n’y a tout de même pas que des choses fausses dans ce que tu dis.

        • Ronin dit :

          @ Fred
          C’était pour faire sourire, j’ai conscience que lire un long commentaire peut être rébarbatif.

      • Fred dit :

        … Étant entendu que « VAB » est l’acronyme de « Véhicule DE l’avant blindé ».

    • UnKnown dit :

      Le Jaguar remplace l’AMX-10, et le fera (sur le papier) très bien: Meilleures optiques et systèmes de détection des menaces, meilleurs versatilité de l’armement (canon CTAS 40 mm, MMP), meilleure équipement embarqué, bonne autonomie et protection contre les IED. C’est un véhicule de reconnaissance, dans la lignée des autres véhicules de reco moderne que l’on voit en déploiement dans les autres armées de l’OTAN…
      Mais les râleurs râleront… Sans doute la nostalgie des caisses à savon sans clim et sans protection…Mais avec un gros canon!

  8. Plusdepognon dit :

    Tous les industriels de l’armement terrestre français se sont glosés de reduire les coûts en empruntant des pièces issues des lignes de production civiles et d’avoir des Plans de Continuité d’Activités (0 Jaguar livrés sur les 4 prévus, 90 Griffon bientôt livrés sur les 128 prévus en 2020) :
    https://forcesoperations.com/la-dga-reprend-une-tranche-de-vehicules-scorpion

    https://bis.lexisnexis.fr/blog/article/continuite-des-activites-la-pandemie-globale-de-covid-19-met-en-evidence-le-role-de-la-gestion-des-risques-de-la-chaine-logistique

    Sur le plan militaire, les industriels de l’armement français et l’état-major ont fait le choix du « tout roues » :
    https://blablachars.blogspot.com/2020/03/ca-roule-pour-larmee-de-terre.html

    Sans mesure de protection actives contrairement à l’Allemagne :
    https://blablachars.blogspot.com/2020/08/plan-de-soutien-blinde-et-aps.html

    Pourtant la chenille rend des services, même avec des véhicules plus humbles :
    http://www.opex360.com/2020/08/07/malgre-la-saison-des-pluies-barkhane-maintient-un-rythme-operationnel-soutenu-dans-le-gourma

    https://forcesoperations.com/six-pays-sunissent-pour-un-nouveau-chenille-tout-terrain

    Mais rappelons le, ce n’est pas le choix de Scorpion :
    https://blablachars.blogspot.com/2020/09/actualites-scorpion.html

    Ce n’est pas le choix de tous les pays :
    https://blablachars.blogspot.com/2020/08/un-concentre-de-technologies.html

    https://blablachars.blogspot.com/2020/08/le-char-leger-le-chainon-manquant.html

    Il y a aussi le calibre qui fait débat, surtout si on parle de « haute intensité » :
    https://blablachars.blogspot.com/2020/08/une-rws-francaise.html

    https://www.areion24.news/2020/05/27/appui-dinfanterie-le-retour-aux-calibres-lourds

    https://blablachars.blogspot.com/2020/10/le-bmp3-passe-au-57mm.html

    Et puis summum du crime à l’heure actuelle, l’alourdissemnt dû au blindage des véhicules Scorpion par rapport à leurs prédécesseurs (outre le fait d’avoir un MCO bien plus onéreux) entraînent une consommation de carburant plus élevé :
    http://www.opex360.com/2018/12/22/avec-larrivee-des-vehicules-scorpion-le-besoin-en-carburant-des-armees-va-augmenter-significativement

    La guerre économique est une guerre totale.
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2020/11/12/les-equipementiers-ne-touchent-pas-de-fonds-21607.html

    • Max dit :

      @Plusdepognon merci pour les liens !
      Je conseille en version papier et/ou en ligne :
      Du mag RAID N° 412 de novembre avec le « Griffon au 21ème RIMA »
      Du dernier hors-série N°74 de DSI (Défense & Sécurité Internationale) stratégie et capacités navales: Un monde de tension.

    • Plusdepognon dit :

      Au temps pour moi, si on suit l’article du site Blablachars, en 2020 c’est :
      0 Jaguar sur 4 prévus,
      68 Griffon sur les 128 Griffon prévus.

      Heureusement que les Plans de Continuité d’Activités etaient parfaits, hein @ Anaxymandre ?

  9. ARTAHE dit :

    Les véhicules Griffon et Jaguar ont l’un et l’autre une silhouette et un niveau de protection qui ont été taillés en fonction des besoins perçus lors des conflits asymétriques du Moyen Orient et du Sahel. Face aux IED, pas aux missiles anti-char…

    En quelque sorte, le Griffon est un MRAP.
    De plus, leur niveau de puissance motrice donne un rapport poids/puissance qui, pour le GRIFFON, est similaire à celui d’un Half-Track de 1944. Tout comme pour les chars français de 1940, avec tourelle monoplace et mais cette fois pourvue de radio numérique, avec l’infovalorisation.
    « On » a fait là un choix discutable sur le fond.

    En cas de conflit de haute ou moyenne intensité en Europe ou en ses abords, ces deux véhicules ne pèseraient pas lourd sur le champ de bataille. Ne fût-ce qu’à cause de leur énorme silhouette…

    Le GRIFFON pourrait se limiter à débarquer son infanterie et à se tenir à distance des engins ennemis, mais ce n’est pas le cas du JAGUAR. Pour lequel, à sa silhouette haute, sa motorisation « limite » et son blindage Niv 4 (qui va le traiter avec seulement une Mi. 14,5 mm ? ), s’ajoute une effarante vulnérabilité de la « forêt optronique » qui constelle la tourelle.

    Un simple tireur fusil peut rapidement mettre tout ça H.S à 500 mètres.!
    Pour ma part, j’aurais apprécié , en lieu et place de l’énorme Jaguar, le superbe Panhard Sphinx 6 x 6, dont le proto avait lui aussi été doté du 40 mm CTA. Celui-là pouvait être un fauve et il rappelait les M8 Staghount en terme de discrétion.

    Mais il faut se demander si les concepteurs de certains véhicules savent les dangers d’un champ de bataille !

    Sur le fond, je crains qu’il faille un équipement des forces DIFFERENCIE en fonction des théâtres d’opérations possibles. C’est élémentaire !
    Si on veut se tenir prêt à un vrai conflit en Europe, rien à faire, il faut du plus lourd et même en partie du chenillé.

    Et si on veut avoir les moyens de faire du peace keeping ou de l’anti-terrorisme rappelant les épopées méharistes sous l’empire, on peut alors utiliser du matériel comme le JAGUAR.

    Mais en usage « de niche », un peu comme c’était le cas des AML et des SAGAIES. Qui, elles non plus, n’auraient pas fait long feu en cas de guerre européenne.

    En résumé, un parc limité de JAGUAR pourrait être rendu disponible pour les unités qui tournent en OPEX, mais les pour les moyens de manoeuvre destinés à un éventuel conflit européen ou par exemple aussi en zone Lybie/Syrie/Liban, resteraient essentiellement en Europe et seraient d’une configuration beaucoup plus lourde, à silhouette bien plus basse , très mobile, et bien plus compatibles avec les énormes risques qui prévaudraient dans le cadre d’une « vraie guerre ».

    Que bien sûr personne ne souhaite !

    • ULYSSE dit :

      @Artahe. je partage en partie votre analyse . Un bémol sur l’aéromobilité réduite du JAGUAR , qui avec ses 24 t ne peut être transporté qu’à l’unité par un A 400 M.
      Deuxième bémol sur la pertinence du 40 mm en OPEX. Un 90/105 mm présente l’avantage d’une plus grande polyvalence.
      Paradoxalement le couple 40 mm + MMP semble plus approprié au théatre européen, dans un usage de reconnaissance, acquisition, flanc garde….
      A mon sens pour les OPEX, un blindé à roues de la classe des 12T avec un 90 mm/105 mm aurait été plus pertinent…. Une SAGAIE up to date !
      On prend le moteur +chaine cinématique du SERVAL (sous réserve de ses performances en TT), une caisse spécifique et une tourelle Cockerill sur étagère et le tour est joué…à cout maitrisé…

    • Ronin dit :

      Pourquoi l’armée française a abandonné « la chenille » ?
      Le lobbying, à la petite semaine (para-légion-infanterie de marine, qui ne jurent que par le tout-roue, et le -faux désormais- léger), et tropisme – aveuglement – africain de plus en plus exacerbé.
      Finissant par transformer les armées françaises, en armées de seconde zone, au propre comme au figuré.

      Des véhicules blindés médians, ça ne manque pas dans l’ordre de bataille français. Pourtant les chenilles souples ont l’avantage d’être plus légères, d’environ 6 – 7 % par rapport à des chenilles métalliques classiques.

      Ce qui fait qu’un véhicule chenillé moderne, par rapport à un sur roues, à niveau de blindage égal, est désormais près de 15 % plus léger.

      Un (de nos 95) VBCI de 32 tonnes, par exemple, est équivalent à un véhicule de combat d’infanterie de 27 tonnes.

      C’est à dire, correspondant aux VCI d’ancienne génération des années 90, aujourd’hui en passe d’être complètement dépassés.

      Quel « ultima ratio » pour les armées françaises, et plus encore en terme de protection pour nos soldats qui sont contraint faute de mieux de les utiliser surtout…

      Ce qui veut dire encore, les chenilles souples étant beaucoup plus endurantes que celles métalliques d’ancienne génération, que les véhicules à roue perdent un de leur principal et essentiel avantage, leur empreinte logistique réduite.

      Un VBCI, de 28 tonnes, atteignant 115 000 euros de maintien en conditions opérationnelles au sahel (un jeu de (8) pneus revenant à lui seul à 32 000 euros, il ne résiste pas à quelques dizaines de milliers de km).

      Dans les mêmes conditions (sahéliennes) un chenillé avec le même niveau de blindage reviendrait même moins couteux à l’usage.
      Ils ne leur restent plus guère que leur vitesse un peu supérieure (d’une trentaine de pour-cent), mais uniquement sur route (voire sur autoroute uniquement), les chenillés les dépassant allègrement dans tout ce qui est tout terrain, voire tout chemin même (il suffit d’un peu de neige, comme en Lituanie en 2018…).

      Encore une fois, quel décalage avec la modernité et les évolutions et vraies innovations actuelles, et dans quelle impasse sont en train de complètement se fourvoyer nos armées ?
      C’est tout bonnement insensé.

      A noter encore pour prendre un exemple, que le CV9040 (puisque les pays scandinaves,eux, augmentent leurs budgets « défense ») transporte également 8 fantassins complètement équipés, en plus, contrairement au « Jaguar » par exemple, emporte jusqu’à 234 coups de 40 mm classiques, contre 180 (pour le « jaguar », cependant spécialisé, à priori).

      Des munitions qui plus est équivalentes en performances, celles du CTA sont seulement un peu plus récentes, la technique évoluant constamment dans ce domaine.

      Le 40CTA a même une portée légèrement inférieure à un 40 mm « classique ». On a du mal à voir où sont les gains (enfin sauf pour les « industriels » évidemment).
      C’est plutôt une perte de savoir-faire de plus en plus patente, qui va même finir un jour par se voir.
      Ou comment payer très cher (trop) une sous capacité.

      Le fait que ces munitions soient « télescopées » rend le système beaucoup plus onéreux, y compris en R&D (sans être réellement probant en terme d’emport supplémentaire de munitions, sensé être son essentiel avantage).

      En effet, un 40 mm n’aura jamais les capacité d’un 90 mm, ou même un 75 mm, malgré ce que l’on nous vend, faussement.

      Il n’apporte aujourd’hui en réalité rien de plus qu’un 30 mm, ou même un 25 mm, en terme de capacités, à part moins d’emport de munitions et donc moins d’autonomie.

      Il est même déjà complètement dépassé en tant que canon anti-blindés d’aujourd’hui, des VCI de quarante tonnes et autres (que l’on commence d’ailleurs déjà à équiper plutôt de 50 mm, voire en 57 mm).

      Bref certains diraient, encore une guerre de retard, et une bien belle arnaque en l’occurrence !!!

      Il est vrai que ce que l’on voit du Sahel c’est que l’on utilise des forces spéciales sur véhicules Toyota comme troupes de choc, ou quand la vraie réalité du décalage avec certaines réalités dans nos armées, engoncées, non seulement dans le tout-roue et faux léger, mais également perdues dans le tout technologique à outrance…

      Ce qui n’est par ailleurs nullement le rôle ni la fonction des forces spéciales., Forces à caractère normalement stratégique, faut-il, encore, le rappeler !!!

      Encore une fois, le rôle de troupes de choc au sens où on l’entend depuis des années, c’est plutôt la fonction de troupes aéroportées, aujourd’hui inévitablement sous blindage minimal.

      Partant du constat que les troupes légères, qui sont plus spécifiquement destinées, en principe, à être aéroportées, et/ou à être transportées rapidement et en premier échelon sur un théâtre d’opération, une fois au sol, n’ont plus aucune mobilité, et que leur puissance de feu, et leur protection, sont extrêmement limitées pour répondre aux menaces d’aujourd’hui dans le cadre d’une armée dite moderne, il est indéniable que nos troupes parachutistes, pour lesquelles on conserve néanmoins une très grosse brigade parachutiste, manquent singulièrement aujourd’hui d’un véhicule blindé léger de combat, adapté.

      Un véhicule léger, et blindé, qui leur fournirait néanmoins et à la fois, un niveau de protection décent, une puissance de feu raisonnable, et une mobilité certaine.

      La mobilité permettant à ce type de troupe une liberté de mouvement et d’action moderne, devenues, plus encore aujourd’hui (comme un niveau de protection réel décent), essentielles dans tout conflit (une troupe non mobile sans véhicules n’a aujourd’hui quasiment aucune utilité). Ne serait-ce pour manœuvrer un minimum, et pour avoir une protection un peu conséquente.

      Ainsi, une autre grande innovation stratégique réelle serait de concevoir et de doter nos troupes légères, quelqu elles soient et quel que soit leur spécialisation, aéroportée, amphibie, ou encore montagne, d’une nouvelle grande famille de blindés légers de combat.

      Mais une fois de plus nous en sommes actuellement bien loin, en matière de combat de haute intensité, où là presque tout manque aujourd’hui, qu’en matière de troupes de choc, modernes, réellement modernes et adaptées…

      Le type de blindé évoqué supra, ultra léger, mais néanmoins blindé, c’est plutôt cela :
      https://trmreviewconnect.wordpress.com/2014/12/08/leopard-club-afv-club-wiesel-1a1-a2-tow/wiesel-family-notes/

      C’est à dire, un Wiesel-2 dans ses caractéristiques globales, mais modernisé.
      A savoir bénéficiant d’une motorisation hybride (gain considérable de place), et d’un blindage moderne actuel (portant celui-ci au niveau II+ – III).

      Et entièrement ré-équipé, avec de nouvelles suspensions, hydropneumatiques actives par exemple, de nouvelles chenilles souples, un blindage composite de dernière génération, ou encore de motorisation hybride, comme à l’instar du SEP suédois et certainement des prochaines générations de blindés.

      Cette dernière étant le gage d’un gain à la fois de poids, pour rester en dessous des cinq tonnes environ, et de volume. Permettant en particulier une déclinaison, un peu allongée, de transport d’un groupe de huit combattants. Ces véhicules étant destinés à effectuer des raids ponctuels et des opérations de choc, ils n’ont pas destination à transporter des soldats sur de longues durées, mais ils sont destinés au combat essentiellement.

      Ceci pour qu’il soit facilement aérotransportable en nombre, voire même facilement « héliportable » avec un train de roulement renforcé permettant également qu’ils soient réellement parchutables, s’inspirant également des familles de blindés légers britanniques de type CVRT, ou même en partie des BMD russes parachutables.

      Pour conclure, le problème, un des problèmes de notre politique d’équipements militaires actuelle (ou ce qui en tient lieu), est qu’il ne faut pas un « MGCS » conçu seul et isolément, comme on le fait actuellement.
      C’est à dire, sans concevoir l’indispensable environnement qui va avec, dans tout conflit de haute, ou de moyenne, intensité.

      A savoir, sans les VCI, qui vont nécessairement avec (évidemment chenillés), sans les VCA, d’accompagnement, sans les automoteurs d’artillerie, y compris antiaérienne (puisqu’on se place dans des conflits de haute intensité, ne seraient que partiellement symétrique), sans les engins du génie, dépanneurs, ravitailleurs, de transmission, de guerre électronique (plus qu’important dans ce cadre), etcetera, etcetera…

      C’est à dire, toute chose qu’on ne fait pas, ou qu’on ne fait plus, ou même de moins en moins, perdus dans nos délires technologiques, à base de drones, ou de satellites (il en faut aussi, mais en juste suffisance, à tous niveaux).
      Sinon la prochaine, ou le prochain conflit un peu sérieux, va encore nous faire tout drôle…

      Car la France a parfaitement les moyens de s’équiper de l’ensemble de ces moyens. D’autres puissances moyennes le font.
      Dans les blogs défense, sont citésréguliérement (et à raison) la Corée, on aurait pu prendre la Turquie, ou d’autres encore.

      C’est à dire des nations montantes, qui sont même en train de créer leurs propres industries de défense de toute pièce ; pendant que nous, on ne pense qu’à diluer, dans des conglomérats germano-« européens », et à délocaliser, une des rares industries réelles qui nous reste.

      Ce qui semble nous manquer de plus en plus, ce sont les ambitions de le faire, et de rester autonome, le plus possible, et in fine indépendant.

      • ULYSSE dit :

        @Ronin. +++ vous avez lu dan mon cerveau?
        S’agissant d’un blindé de la classe du Wiesel2, la question se pose: Vaut-il mieux un blindé chenillé de la classe des 5 T ou de la classe des 8 T (3 par A 400 M…mais no more héliportable sauf par un hélico lours type CH53). Ce dernier permettrait une plus grande polyvalence d’équipement, notammet l’accueil de tourelle avec 90 mm apte indiferrement à l’appui indirect ou direct. Le passage à un équipage à deux hommes permettrait également in important gain en volume et donc à poids égal, une protection accrue.

        • Ronin dit :

          @ Ulysse
          Je n’ai pas cet honneur. 🙂
          Je partais plutôt sur celle de 5 tonnes pour l’usage des troupes aéroportées:
          https://www.armyrecognition.com/europe/Allemagne/vehicules_legers/Wiesel2/Wiesel2_allemagne_description.htm

          Une version à caisse basse, permettant l’emport de différentes tourelles complémentaires, de 25 mm, jusqu’à des canons de 75 – 90 mm, et autres antichars, antiblindés, canon-mortier à chargement par la culasse semi-automatique de 81 mm par exemple, étant évidemment parfaitement réalisable…
          https://fr.topwar.ru/1121-boevaya-desantnaya-mashina-vizel-i-vizel-2-wiesel.html

          Vous avez l’air de préférer l’autre classe…

          • Ronin dit :

            L’aérotransport devrait être limité au déploiement de forces légères et à la logistique.

            D’où l’intérêt de véhicules ne dépassant cinq tonnes et aux dimensions compactes, qui serait de fait parfaitement adapté à le configuration dite « d’entrée en premier » sur un théâtre d’opération, par voie aérienne ou amphibie, en étant sous blindage et suffisamment bien équipé pour attendre le reste du gros des troupes.

            On pourrait ainsi en mettre jusqu’à six ou sept dans un A400m par exemple. Là où on envisage pourtant bien d’ailleurs de transporter qu’un blindé médian.
            Ou encore deux dans dans un hélicoptère lourd, un avec un hélicoptère de transport moyen, trois dans un C130, ou encore jusqu’à vingt quatre dans AN124.

  10. Parabellum dit :

    Ne pas équiper d emblée tous ces engins d un tourelleau teleopere est un vrai danger .le mitrailleur buste sorti sur une telle montagne à quelle chance de survie? Cinq secondes en zone de combat urbain…? Comme d habitude on annonce des séries massives et rapides et à l arrivée elles freinent ou fondent sous le feu de Bercy …alors que les hommes eux iront au feu encore longtemps dans des machines usées et avec des puissances de feu insuffisantes.n a t on rien appris à uzbin ? Au liban etc…il suffit de voir la puissance et la diversité des blindés russes chinois etc et leur quantité pour comprendre la nécessité de avoir une capacité de feu au meilleur niveau et pas seulement contre des types en Toyota ou sur des motos…

    • Moddus dit :

      Faut aussi se méfier de la communication russe qui annonce 4 armes révolutionnaires par semaine et un nouveau modèle de char chaque fois qu’ils changent un rétro sur un modèle existant.

      Attention, je ne dis pas qu’ils ne progressent pas, mais au final les russes sont encore pire que nous : de super armes mais très peu nombreuses (combien de SU 57 en service ? Combien de char Armatta en service ?) et du matos qui a 40 ans voir plus pour faire le job de tous les jours.

      Pour les chinois, je pense que la production est vraiment importante en nombre, mais on a aucune idée de la valeur réelle de leur matos en combat.

  11. Lassithi dit :

    C’est sûr, ils préparent le combat à haute intensité à vitesse grand V.
    Au final, la biffe va devoir faire avec ses VAB encore longtemps, au moins, ils sont armés (un peu).

  12. Raymond75 dit :

    C’est curieux cette course permanente à l’innovation et à la sophistication, alors que l’on n’est pas capable de produire ce qui est prévu, et d’entretenir ce qui est livré … Je pense que les industriels se payent (dans tous les sens du terme) la tête des ‘décideurs’ successifs. Eisenhower avait bien identifié le poids et l’influence du complexe militaro industriel (dément aux USA).

  13. Max dit :

    Comme les Dewoitine D-520 qui furent livrés sans armement pendant la « Drôle de guerre ». Cool pour contrer les Messerschmitt BF-109…
    Des bons du Trésor pour la « Défense Nationale » car j’en suis sûr, il y a en France des patriotes généreux et pragmatiques.
    Une décennie de « conflit(s) haute intensité » se profile selon le CEMAT.

    PS : Quand je pense à la gabegie de l’EPR d’EDF… Argh !

  14. Thierry dit :

    La cible finale est de 300 Jaguar. Ce véhicule blindé doit équiper, d’ici à dix ans, les régiments de cavalerie. Il offre une capacité très supérieure d’observation, d’agression et de mobilité par rapport à l’actuel AMX‑10RC », a en effet déploré le général Thierry Burkhard, le chef d’état-major de l’armée de Terre [CEMAT]
    ———————————————————————

    Je crois que nombreux sont ceux qui ne sont pas d’accord avec ça en raison de la faiblesse du canon de 40mm du Jaguar, qui était le calibre des chars anglais au début de la seconde guerre mondiale (Mathilda, Crusader, Valentine qui est le char anglais le plus produit, etc), et qui à l’époque s’étaient révélé totalement insuffisant contre les panzer, c’est le canon de 75 long qui finira pas s’imposer avec le Sherman.

    Les mêmes déconvenues attendent le Jaguar sur le champs de bataille conventionnel dont les carcasses fumante seront nombreuses à n’en pas douter.
    D’autant que la calibre des chars lourd ne cesse d’augmenter.

    un belle bêtise que cet engin de maintient de l’ordre contre des populations civiles…

    • Moddus dit :

      Ce débat a déjà eu lieux il y a quelques temps sur ce site. Comparer un canon de 40mm de la seconde guerre mondiale avec un canon de 40mm de 2020 n’a aucun sens. Les technologies n’ont plus rien à voir, et ces nouveaux obus de 40 sont très performant.
      D’autre part, pour engager des chars lourds, ce blindé dispose de 4 MMP, qui feront parfaitement l’affaire. Le canon de 40 sera par contre probablement très efficace pour la défense à courte portée contre les hélicoptères, ou pour engager tout type de véhicule hors char lourd.

  15. Plusdepognon dit :

    Apparemment, il y a aussi un bémol avec les tourelles :
    https://blablachars.blogspot.com/2020/11/petites-nouvelles-et-considerations-sur.html

  16. Sempre en Davant dit :

    Il est frappant de constater que les commentaires se concentrent sur les armes à tir direct de l’ENI d’une part et le volume sur roues de l’autre.
    C’est oublier l’effet des armes d’appui adverse : canon / mortier (voir IED et autre moyens de circonstances en ZU ou terrain bahuté) définissent le spectre haut. Tandis que les activités de patrouilles par des véhicules prépositionnés définissent le spectre bas et « le tropisme africain de nos armées ».

    Si l’on exclu le premier de ces aspects et qu’on fait du second la priorité alors la définition n’est pas si mauvaise.
    Car si l’on intègre dans les moyens a tir direct portable a dos d’hommes des missiles AC moderne alors le blindage seul n’y suffit plus. Et les drones légers vont devenir une fichue nuisance.

    La solution a court terme (enfin à long car j’imagine toute la colo équipée ainsi…) n’est elle pas exclusivement tactique?
    Tant que la patrouille est possible alors ça va. Des quelle ne l’est plus il faut éviter toutes les ZU. Garder ses distances et mener une guerre de siège mouvante.

    Si l’on prend en compte l’exemple de l’Irak : ces véhicules avec un appui avion, hélico, drone et artillerie ne suffiraient ils pas pour la conquête? Pour le premier temps du nouveau pouvoir? Et pour le temps de rentrer en glorieux libérateur?
    Le tout avant la fondation du prochain EI? Ce qui tombe bien puis que le vis fondateur de DAESH semble accéder a la maison blanche.

    La question politique et énergétique du combat de demain (la faible empreinte) est conditionné par le refus de s’engager dans la vie politique locale et donc le combat urbain… Ce qui posera de fameux problème si l’on songe a un nouveau combat Humanitaire pour un nouveau « Mali » ou les tordus auraient eu la sagacité de prépositionner des forces fanatiques entre RPG modernes, roquettes et gilets d’explos.
    La kalash ou le dragunov sont dépassés comme moyen de combat ennemi lorsqu’il refuse de chercher une solution « terrestre’ a un conflit. Le djihad a perpétuité s’accommodera fort bien d’un mélange en Hué, le Têt, Falloudja… a dominante « boum » et sans égard pour les civils! S’il en mourrait ce serait la faute au sale envahisseur.

    Quels moyens, quels implications et quels pertes pouvons nous consentir sans devenir le vilain de l’affaire?!?
    Le temps que tout ces engins soient en dotation, la patrouille d’infanterie portée aura t’elle encore une pertinence?

    Si la réponse est non alors ces engins sont bien trop volumineux. Sauf a imaginer un melklava sur roue pour aller chercher les blessés d’un autre équipage?

  17. Plusdepognon dit :

    Un petit détail sur la tourelle française » : l’optronique est confiée à un partenaire émirati dont les usines sont en Turquie.
    https://blablachars.blogspot.com/2020/08/une-rws-francaise.html

  18. Plusdepognon dit :

    En dehors du programme Scorpion, il n’y a rien et pourtant on attendait de la roue :
    https://forcesoperations.com/pas-de-successeur-poids-lourd-avant-2022

  19. Plusdepognon dit :

    L’évaluation de l’état de santé de la BITD avec la DGA vient d’être publié :
    https://forcesoperations.com/sauvegarde-de-la-bitd-des-entreprises-insauvables-et-un-soutien-a-perenniser/