Le ministère des Armées va commander 500 missiles MHT auprès de MBDA pour les hélicoptères Tigre

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

149 contributions

  1. Jupiter dit :

    Bonjour,
    Précision, pour le MMP, comme pour le MHT, l’homme n’est pas toujours dans la boucle (contrairement à un Hellfire par exemple) et il est possible de faire du « Fire & Forget » pour mettre le fantassin ou le tireur en sécurité.
    Dans ce cas, il n’est plus possible de changer la cible après le tir

    • B21 raider dit :

      Ça ne suffira pas pour que les australiens le gardent

    • Polymères dit :

      Non il n’y a pas un mode « Fire & Forget » sur le MMP donc non plus sur le MHT. Le tireur est toujours dans la boucle, il peut en permanence changer d’objectifs en cours de vol ou ajuster son tir.
      Le Javelin dispose d’un mode « Fire & Forget », on va identifier une source IR et se fixer sur elle, ce qui peut-être parfois compliqué.
      Le MMP est différent, ses deux façons de tirer sont celles ou le tireur vise directement sa cible et l’autre ou il va tirer sur une cible qu’il ne voit pas, qu’on lui a désignée par un groupe de combat par exemple. Ce mode là n’est pas un mode tir et oubli, c’est un mode préidentifiant une cible et ou ensuite le tireur viendra se fixer dessus et jusqu’au bout il va pouvoir modifier la trajectoire.
      Alors certes, le système MMP a une automatisation et un suivi de cible qui facilite le guidage du missile, pouvant dans les meilleures conditions arriver à destination (même sur cible mobile) sans l’action du tireur, mais ce n’est pas un mode « Fire & Forget » et l’accrochage de la cible n’est pas toujours optimale. Pour un char par exemple à 3000m, le tireur va peut-être l’accrocher, le système va le suivre, mais l’impact final pourrait très bien être les chenilles si le tireur ne touche à rien. Dans ce cas, le tireur va réajuster l’impact final en visant par exemple la tourelle pour s’assurer de la meilleure destruction possible, la charge tandem fera son job.

      • ULYSSE dit :

        @Polymeres. En etes vous certain?. Voir le post de Jupiter. En cas de défaillance de la liaison par fibre optique le missile devient autonome (utilisation de son autodirecteur IR)…..ce qui peut laisser à penser, sans certitude, que le choix pourrait être fait dès le lancement de ne pas activer la liiason bidirectionelle…..
        Le temps de vol , si le missile rest subsonique comme le MMP, risque, à longue portée, d’être un facteur de vunérabilité si la liaison edoit être maintenue systématiquement.

        • Polymères dit :

          L’automatisation du guidage n’est pas un mode « fire and forget ».
          Le MMP dispose de deux modes de tir, qu’on nomme « accroché » et « non accroché ». Le premier est une action directe du tireur sur une cible qu’il voit, le second est une désignation d’objectifs via Félin que le tireur ne voit pas pas forcément et sur lequel il viendra s’accrocher pendant qu’il est en vol.
          Cet « accrochage » est une automatisation du guidage sur cible mobile ou fixe, ce qui a été accroché sera touché mais ce n’est pas un mode tir et oubli, le fil optique reste toujours présent, il ne peut pas être sélectionné ou non par le tireur.
          Cette automatisation du guidage s’apparente bien plus à une aide au tireur. En effet ce dernier n’a pas à devoir calculer ou anticiper le déplacement d’une cible mobile (sauf si celle-ci) disparait derrière un masque.
          Alors oui, récemment on a tiré un MMP à 5km, le fil se rompant à 4km, la cible accrochée, il termine sa route jusqu’à son impact. Contrairement à un guidage filaire plus classique comme son prédécesseur, le Milan, il ne va pas se perdre, s’il a encore du potentiel de vol (poudre + altitude) il continuera. C’est ainsi que l’on a réalisé le 5km et qu’il pourrait se réaliser de la même façon en opération. Mais tant qu’on est dans les 4km, il y a toujours la fibre optique et cette distance reste la distance d’engagement.

          Faut être un minimum réaliste, il n’est pas possible d’effectuer un tir précis à 4km simplement en observant depuis le poste de tir, c’est au bonheur la chance en fonction du terrain et de la taille de la cible. Car il faut trouver un bon compromis sur l’optique pour ne pas avoir un zoom perturbant l’observation à courte/moyenne distance.
          Donc aujourd’hui on a 2 façons de faire, celle avec des caméras dans le missile, ou celle avec une désignation laser.
          Ces deux modes ne sont pas « fire and forget ».

          Pour avoir un mode fire and forget, il faut préprogrammer le missile avant qu’il parte sur une « source » IR. Cette source créer une sorte de « code » au niveau de l’imagerie et le missile va s’y fixer.
          Le Javelin était lui pleinement fire and forget, vous pouvez accrocher une source (pas toujours aussi rapide qu’on l’imagine) et le missile fera son travail. Sauf que n’oublions pas, le Javelin est un missile « courte portée ».
          Autre mode fire and forget, c’est celle à guidage radar, là c’est essentiellement dans l’aérien voir le naval qu’on retrouve ces missiles.
          Dernier grand missile « fire and forget » ce sont ceux à guidage satellites, on y trouve souvent la famille des missiles de croisière.

          Sinon tout est guidé ou aidé dans le guidage et vous ne pouvez pas avoir un missile comme le Javelin à guidage IR, accrocher une cible à 4 ou 8 km (dans le cas du MHT) en faisant du tir et oubli de la même façon. Il y a des limites techniques.
          Un Hellfire du début à la fin est guidé par laser, même s’il existe une version « fire and forget », celle-ci se fait par guidage radar et est bien spécifique, ce n’est pas un double mode standardisé.

          Dernière chose sur le guidage et sur le « brouillage ». Le brouillage IR est efficace contre certains missiles qui ont besoin de communiquer par émission IR. Un char qui dispose par exemple du système Shtora comme le T-90, va pouvoir perturber une désignation laser (on peut y rajouter l’écran de fumée), va pouvoir perturber les anciens missiles anti-char, mais face à un MMP il ne sert à rien. Un missile Milan 1 par exemple pourrait être perturbé et le missile pourrait alors se « perdre », mais ce brouillage n’est pas tout récent, il a été déjà contrer via le Milan 3. Je parle du Shtora, car beaucoup sur internet qui font semblant de s’y connaitre, vont imaginer des choses totalement illogique. C’est une protection active, certes, mais elle ne va pas détruire les missiles en vol ni protéger plus fortement le blindé lorsqu’il est touché. Car j’ai le souvenir de cette vidéo d’un T-90 en Syrie ou bon nombre de personnes y ont vu un char « gagnant » un duel avec un missile grâce à son système actif Shtora, sauf que non, le char a été touché, donc le système n’a pas fonctionné et ce n’est que la chance de la zone d’impact qui a permis à l’équipage de survivre mais pas forcément au blindé.
          Donc la protection active Shtora n’est pas analogue à une protection active de type Trophy. De la même façon, ne considérons pas un char avec un blindage réactif comme une nouveauté ou un élément plus complexe, ça sera efficace contre une simple roquette type RPG, mais la plupart des missiles anti-chars ont désormais une charge tandem.

          Ce sont des précisions, mais c’est bien de connaitre la réalité des armements, de leurs limites.

          • ULYSSE dit :

            @ polymères.merci pour ces précisions. Je comprends donc qu avec un missile a autodirecteur IR la cible doit être accrochée avant le tir.
            Pas de possibilité d’ une acquisition après le tir?

          • Polymères dit :

            « Pas de possibilité d’ une acquisition après le tir? »
            Tout dépend, sur un mode « fire and forget », quand c’est parti, il n’y a plus rien à faire. Sur un MMP qui garde la liaison, l’autodirecteur fera la même chose, il ira sur ce qui a été accroché au début dans le mode de classique (le tireur vise son objectif après l’avoir observé), mais la fibre optique permet au tireur de rester dans la boucle, de voir la liaison vidéo du missile et lui il pourra changer de cible en vol ou le réajuster pour optimiser la zone d’impact (plus c’est loin, plus il a le temps de bien faire, plus il est proche et plus l’autodirecteur lui sera utile (si tant est qu’il a bien accroché ce qu’il voulait)

            L’acquisition d’une cible peut se faire en permanence, avant le tir ou après le tir. Si imaginons, que l’on sait qu’un véhicule ennemi se trouve 100m derrière une maison, que le tireur ne le voit pas, il peut très bien accroché la maison, tirer le missile avec une trajectoire haute (c’est 3 fois la hauteur du Javelin) et observer la scène pour ensuite se caler sur le véhicule. Un missile fire and forget type Javelin, vous ne changez rien, il n’y a plus d’actions ou de redésignation de cible possible.

            Le MMP dispose aussi d’un dispositif permettant à un groupe félin de lui désigner une cible. En soit on lui donne les coordonnées GPS d’un objectif que le tireur peut ne pas voir, c’est communément appelé tir au delà de la vue directe ou NLOS en anglais. Dans ce cas, le tireur verra cela sur son poste, il va tirer en mode « non accroché » (car forcément il ne le voit pas) une fois en l’air, le missile va accrocher automatiquement la cible désignée et s’y diriger. Mais la précision des coordonnées (et la mobilité de la cible) peuvent être problématiques, il est nécessaire au tireur de voir la scène, de comprendre ce qu’est et ou est l’objectif (même si par radio on lui aura sans doute communiqué) et de bien le toucher, car là aussi il peut comme avant, choisir ou il va taper. Il suffit qu’on lui a désigner un char en mouvement, le groupe de combat donne une position qui s’apparente plus à une zone et un missile antichars n’est pas une bombe guidée GPS, il lui faut taper au bon endroit.

            Donc oui avec le MMP il n’y a jamais rien de définitif et c’est justement cela qui fait que l’homme est toujours dans la boucle, la rupture de fil et la poursuite du missile sur ce qui était accroché n’est pas un mode de tir, c’est juste la continuation de l’automatisation du guidage et du reste de propulsion du missile après la fin de la bobine. Une réalité qui va très certainement amener rapidement à développer un missile avec une bobine de 5km (l’intérêt des essais, c’est aussi cela)

      • Vinz dit :

        Three operating modes:
        • Fire-and-Forget
        • Man-In-The-Loop with fibre-optic data-link
        • Lock-On-After-Launch (NLOS and using third party target designation)

        https://web.archive.org/web/20150711050752/http://www.mbda-systems.com/mediagallery/files/mmp_datasheet-1424429347.pdf

        Il est parfois intéressant pour l’opérateur de ne pas rester dans « la boucle » jusqu’à l’impact, justement ce qui peut prendre plusieurs secondes et le laisser vulnérable sur une position dévoilée (ne parlons pas d’un tir depuis hélicoptère). Bref, déguerpir le plus vite possibe est un atout.

  2. will dit :

    si je ne m’abuse, le missile est filoguidé, donc l’emploi de celui ci depend de la capacité de l’equipage a ne pas rompre le fil ?

    • Jupiter dit :

      Bonjour,
      Si le fil est coupé, le missile continue sur la cible accrochée mais perd la capacité de changement de cible
      Si le missile avait été tiré en mode au de la de vue directe (BLOS) et que la fibre rompt avant le premier accrochage, le missile met a feu ses charges pour ne pas risquer de prendre au hasard une mauvaise cible

    • NRJ dit :

      @will
      Si le missile peut être tiré hors de portée du tireur, il n’y a pas de fil. Et pour rappel le MMP n’est pas non plus filoguidé.

      • Polymères dit :

        Le MMP est filoguidé par fibre optique.
        Ce n’est pas parce que cela peut être tiré hors de portée du tireur, que cela veut dire qu’il n’y a pas de fil. Le MMP est un missile qui a des caméras dans sa tête et c’est par un tir haut que le tireur prendra conscience de la situation. Pour un tir au delà de la vue directe, il y a une désignation qui est faite au préalable (le MMP n’est pas une munition rôdeuse tel un drone suicide) et qui est communiqué au poste par le félin, incrusté ensuite via géolocalisation et c’est le tireur qui va se positionner sur la cible et s’y ajuster.

        Le MHT restera pareil, on lui mettra 8km de fil (rien de nouveau dans le monde du missile).
        On va juste lui ajouter une voie laser dans la tête du missile, non pas pour émettre un laser mais pour détecter une désignation de cible (par laser donc) et de s’y accrocher. L’intérêt va au delà de l’hélicoptère, car on entre dans une désignation différente, qui ne dépend pas forcément de combattants, cela pourrait être une désignation par drones ou d’autres aéronefs. Il faut imaginer une bulle ou tout est relié ou tout communique, il ne faut plus regarder chaque chose indépendamment qui doit faire avec ce qu’il a, c’est tout le principe de l’interconnexion. Ce sera ainsi au sol via Scorpion, dans les airs avec le NGF mais aussi sur mer et in fine avoir aussi une connexion entre les 3 armées, c’est tout le travail qui est en oeuvre pour les 10-15 ans à venir.

        • ULYSSE dit :

          @polymeres. En limite de portée si le missile est subsonique, comme le MMP, les 8 kms sont atteints en 28 secondes….. j’aimerais pas être dans le TIGRE qui lancera le missile,si l’adversaire dispose d’un défense AA…..
          A moins que le TIGRE ne serve que de plateforme de tir ( couteuse) et que, dans le meilleur des mondes, cad sans brouillage électronique, le missile soit guidé, une fois lancé, par un combattant au sol ou un drone. J’aimerais pas être le combattant au sol pendant 28 secondes…

          • Polymères dit :

            Intéressez vous un peu mieux aux missiles (pas que le MMP), intéressez vous de savoir comment ça se passe dans un combat, intéressez vous au brouillage électronique sur un missile dont la communication se fait par un fil, intéressez vous à l’usage anti-char par hélicoptère utilisé hier et aujourd’hui et intéressez vous à une multitude d’autres choses.
            Quand vous estimerez avoir une bonne connaissance, vous ferez de bons commentaires qui n’auront pas une multitude de contradictions et d’interrogations trompeuses.

            Un Hellfire utiliser aujourd’hui par un Tigre ou un Apache, c’est pareil, le tireur est obligé de pointer jusqu’à impact. Un tir Hot c’était pareil, guidé jusqu’au bout. Il n’y a rien de nouveau.

      • Fred dit :

        @ NRJ

        Le MMP n’est pas « filoguidé » au sens ancien (par ajustement sur un pointeur, et rien d’autre), mais il possède tout de même une fibre optique pour les deux retours images (et les données).

        Toutefois, dans son mode « Homme dans la boucle », on peut dire qu’il est filoguidé.

      • Jupiter dit :

        Bonjour,
        Le mmp a bien une fibre optique
        Attention, il n’est pas filoguidé comme on pilote un drone mais il peut (si nécessaire) changer de cible ou de point d’impact sur la cible par l’intervention du tireur grâce à cette fibre

        • Blurb dit :

          Pourquoi ce choix du filoguidage comparé à d’autres solutions (ex Spike ER) ?
          Cela est relatif à une moindre exposition au brouillage ?

          • Fred dit :

            @ Blurb

            Les missiles Spike ont eux aussi une liaison par fibre ; même le Spike-NLOS, qui par contre la sectionne au bout de 8km.

            Impossible à brouiller, léger, peu couteux par rapport à une liaison dans l’éther.

      • Vinz dit :

        Il y a une liaison de donnée fibre optique.

      • Wagdoox dit :

        Tu racontes tous les jours de la merde. Évidement que le mmp est filoguide. C’est mht qui n’est pas !

    • Green dit :

      ca m’étonnerait beaucoup qu’il soit filoguidé sur 8 kilomètres et hors de vue…

      • Fred dit :

        @ Green

        Le MMP déroule bien sa fibre optique à 5km … Pourquoi pas huit ?
        La cible n’est pas hors de vue* puisque le missile emporte lui-même deux caméras (jour et infrarouge), dont les images sont transmises à l’opérateur.

        La fibre est très économique question poids, coût et sécurité (guerre électronique), pour transmettre une image (haute résolution qui plus est), en comparaison d’un émetteur HF image et récepteur de données de commande + modules de codage.

        * Il bien fallu que quelqu’un la voit à un moment donné, mais elle peut se dérober.

    • Wagdoox dit :

      Le filoguidage c’est pour l’mmp.
      La on parle pas exactement du même missile.

  3. bpapon60 dit :

    Bonjour,
    J’ai bien lu : livraison en 2028 !!! Mais comment ferions nous en cas de conflit de moyenne/forte intensité pour renouveler les munitions et les matériels s’il faut deux fois la durée de la 1ère guerre mondiale pour produire un nouveau modèle de missile ?

    • Michel dit :

      Vous savez combien de temps il a fallu pour concevoir le canon de 75 modele 1897 connu dans le monde entier à l’issu de le 1er GM : 5ans entre l’idée (1892 et le début de la production 1897) donc ne croyez pas que un missile de ce niveau est mis en etude, conception, essai, et mise en production en un claquement de doigt, si nous étions dans une situation de crise internationnal cela irai plus vite ……

      • lxm dit :

        On est déjà en crise internationale, on pourrait se retrouver en l’espace de quelques semaines en guerre majeure, par l’intermédiaire d’une alliance comme l’OTAN, ou plus directement comme en protégeant la Grèce( l’UE).

        • Michel dit :

          Vous croyez que pb Turque est un pb international ? Je ne pense pas que le MMP soit nécessaire pour régler ce pb…….
          Nos moyens actuels suffisent le Gan au complet + les Rafales plus les pays locaux qui sont sur le dos de la Turquie actuellement suffisent en eux même….
          Et depuis 2 semaines Erdo on ne l’entend plus bizarre hein !!!! Je pense que les pbs economique de la Turquie sont en train de commencer a le déboulonner + Biden en Janvier prochain……

    • Mat49 dit :

      Très bonne question. Nos décideurs postulent que tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes.

      Gouverner c’est prévoir. Et là visiblement ils ne gouvernent pas.

    • Vinz dit :

      J’imagine que c’est pour être synchro avec la rénovation des hélicos. Il faudra sans doute intégrer d’autres systèmes pour tirer parti des possibilités du missile.

      • Polymères dit :

        Vous imaginez bien, mais certains aiment créer du scandale et faire l’étalage d’une situation à problèmes, s’imaginant qu’on a fait la première guerre mondiale avec seulement les stocks et une production fonctionnant comme pendant la paix, ne comprenant pas ce qu’est une économie de guerre, la réquisition.
        Heureusement que ces grandes voix qui réclament toujours plus mais qui dans le même temps, aiment aussi à se plaindre des « coûts » ne savent pas que l’immense majorité des munitions achetés finissent à la poubelle. Ces personnes qui comptent à chaque tir en pensant que c’est à cet instant qu’on « paye » devraient connaitre la durée de vie d’un missile en plus de connaitre la réalité industrielle qu’on doit faire durer pour ne pas produire tout en une fois, le plus vite possible, pour ensuite foutre tout le monde à la porte et se retrouver ensuite en incapacité de produire. Alors oui en temps de paix, l’important n’est pas la production de masse, c’est le maintien des compétences et des bases industrielles.
        Et de toute façon, ceux qui s’imaginent qu’on doit construire aujourd’hui des missiles comme on devait construire des obus en 14, produire des avions de chasse comme on produisait des avions en 40 et j’en passe, ces gens sont dans un autre monde, pensant que « c’est pareil » et que ce serait une « spécialité » française, qu’ailleurs les russes par exemple, vont construire 500 Su-57 par mois, 10 000 missiles par jour, ben oui forcément avec cette idée de la guerre moderne version ancienne, on a naturellement perdu d’avance.

        • Czar dit :

          « comme on devait construire des obus en 14 »

          vu la cagade absolue de la production d’obus au début de la guerre qui a failli nous coûter une défaite, t’aurais mieux fait d’éviter de nous servir cet exemple à l’appui de tes habituelles opinements de tous les triomphes de communiqués officiels

        • Czar dit :

          « Heureusement que ces grandes voix qui réclament toujours plus mais qui dans le même temps, aiment aussi à se plaindre des « coûts » ne savent pas que l’immense majorité des munitions achetés finissent à la poubelle. »

          si des munitions, quelles qu’elles soient terminées « à la poubelle » c’est juste la preuve que vous êtes réellement des incapables

          ça pleurniche en permanence de ne pas avoir assez d’exercices d’entrainement, des recrues qui ne tirent pas assez et ça envoie du matos à la benne ?

          bah oui, si c’est vrai, y a quelques incapables à foutre à la porte.

          quant à nous raconter que le coût entier du développement du programme est répercuté dans ce contrat précis et que c’est ce qui ‘explique ce chiffre absolument indécent, merci de nous prendre encore plus pour des cons

          chacun sait que les 2.000 premiers acheteurs de la twingo qui paient l’amortissement du programme, hein

          ah non en fait les coûts de développement sont lissés sur toute la vie du produit donc sauf à croire que les prochains lots achetés seront payés des clopinettes, on se retrouve avec un missile qui – si j’en crois les experts – a une portée similaire au missile qu’il est censé remplacer et qui coût juste assez cher pour que son emploi devienne injustifié.

          • Aymard de Ledonner dit :

            Lorsque Renault produit la Twingo, il sait qu’il en vendra plus que 2000. La comparaison n’est pas pertinente car précisément la twingo est produite à des centaines de milliers d’exemplaires. On n’est pas dans le même monde.
            Pour un programme d’armement, les quantités sont beaucoup plus faibles type petite série et il n’y a aucune garantie sur le volume hormis les commandes fermes de l’Etat donc le programme est équilibré avec les commandes prévues.
            Si l’Etat fait une nouvelle commande, ce sera beaucoup moins cher….
            Pour le Rafale l’Etat a négocié un prix plus bas en tenant compte d’hypothétiques exports et en s’engageant à effectuer des commandes supplémentaires s’il n’y avait pas d’export.
            Les coûts de développement sont énormes sur les programmes d’armements si on veux rester en pointe. Vos spécialistes en imagerie radar/IR, télécomunications, matériaux, propulsion…. ne sont pas payés au smic. Vous multipliez le nombre d’heures passées à phosphorer par le coût horaire et vous arrivez vite à des montants élevés.
            Ou alors vous achetez du spike déjà amorti et alors ensuite vous viendrez pleurer qu’en France on ne sais plus faire de missiles…..

          • Czar dit :

            allons mon petit jean-aymar : on ne développe pas un type de missile pour UN lot, faut éviter de croire que le reste du monde est manifestement aussi neu-neu que certains qui avalent n’importe quel communiqué pour se rassurer

            deux possibilités : soit le coût du programme est entièrement glissé dans ce contrat, ce qui expliquerait le prix indécent de ce contrat, mais serait une escroquerie pour le contribuable français qui paierait in extenso le coût global d’un programme qui existera pour des années et qui sera sûrement vendu à l’étranger (donc subvention déguisée au complexe militaro-industriel)

            j’ai beau ne pas être un spécialiste, je crois savoir que nos zexperts ont tenté le même coup foireux pour les frégates qui n’iront pas en Grèce, et justement pour cette raison.

            soit le contrat ne comprend que la quote-part du coût du programme et à ce moment-là, il n’y a aucune raison de l’invoquer comme ‘excuse’ à un prix prohibitif

            je le rappelle ont est dans un rapport de 1 à 10 pour un missile qui a la même portée que celui qui remplace (voilà pour « rester en pointe » )

            on fait passer beaucoup de ratages , gabegies ou purs scandales sous l’impératif de défônse nationale.

            et ça ne marche plus vraiment

        • vno dit :

          Les réquisitions pourtant j’en ai connu en temps de paix dans la Marine. Cela s’appelait les « Log Req ». J’ai toujours pris beaucoup de plaisir à fournir les « bons à valoir » pour ces matériels payés et jamais livrés aux forces. Bons dont se tapaient nos officiers, la seule chose qui importait était de ne pas en perdre un, puis ensuite de faire disparaitre ce materiel de rechange fictif en faisant des « bons de remises » pour diminuer l’allocation de matériel manquant afin tenir des comptes en amélioration aux députés. Le « bons à valoir remisé », le matériel qui n’avait jamais existé était déclassé et « détruit ». Et bien je vous le donne en mille, cela marche très bien, jusqu’ à ce que le dispo effondrée de certaines unités pose questionnement. La DGA et ses amis obtiennent alors des contrats juteux pour résoudre en « urgence opération » le problème et traiter les obsolescences fautes de rechanges, et c’est reparti pour un tour.
          Les munitions, c’était encore plus « comique » il n’y en avait jamais pour l’entrainement des non fusiliers-marins qui pourtant montaient les gardes et étaient de toutes les corvée « sentinelles » et j’ai vu des caisses passées par dessus bord et enregistrées comme tirées ou défectueuses. Pour les munitions complexes, il n’y en a pas pour s’entrainer, mais les artificiers civils en détruisent des stocks qui sont obsolètes ou qui ont fait long feu (après garantie bien sur ! ). Vous me direz, pour tirer, il faut appareiller avec un système d’arme opérationnel. Le meilleur gag que j’ai vu ? des opérateurs faisant du quart devant un scope qui ne fonctionnait plus depuis des lustres, faute de tubes à vide, ou des mécanos de quart devant une chaudière pas allumé faute de tubes pour la réparer, alors qu’il y en avait un stock au parc à ferraille. Bon avec l’Europe et l’Otan, on mutualise les stocks de munitions américaines. reste plus qu’à trouver une solution organique pour les tirer car nos amis allemands fatigués de nous fournir leurs stocks Français préfèrent aller voir ailleurs, comme les Belges et d’autres. Donc le nombre de missile de l’article parait faible, mais on sait s’en passer depuis longtemps alors continuons, le drapeau nous protège.

    • caiusbonus dit :

      Excellente question! à cette allure là on risque d’être en république islamique ou turcomachin avant même d’avoir nos missiles.

    • oryzons dit :

      Simple : on se sert des Hellfire que l’on a en stock.

      Et si un vrai conflit se déclenche, soit l’intégrité du pays est en jeu et c’est pas quelques missiles de plus qui changeront la donne, soit c’est hors des frontières et dans ce cas là on passe en « économie de guerre » et tes industries d’armes (excusez moi « défense » pour les prudes) se mettent à tourner à plein régime.

      Sinon comme d’habitude on peut investir très facilement 20 milliards par an en plus dans notre budget défense, il suffit de couper l’assistanat et faire des coupes claires dans l’administration territoriale.
      Mais quand on voit la rage déclenchée dans ce pays dès que l’on touche à quoi que ce soit…

    • sergeat dit :

      Bonne question.

    • billou dit :

      comme pour produire un vaccin en un an quand d’habitude il faut au moins 5 ans

    • Nexterience dit :

      Nous exigerions des délais de 4 mois, moins de certifications « temps de paix », en échange d’un bon chèque.

    • Green dit :

      Et c’est aussi 8/7éme de la durée de la guerre de 7 ans. incroyable!
      vous les voulez tout de suite sans les developper c’est ça?

    • FredericA dit :

      @bpapon60 : En fait, vous avez mal lu. la CONCEPTION du missile commence cette année et durera plusieurs années. La production en série commencera à l’issue, soit en 2028. En attendant, on utilise les missiles disponibles et DEJA produit en série. Rien de nouveau, donc.

      • FredericA dit :

        Erratum sur la phrase : « La production en série commencera à l’issue, soit en 2028 ». Merci de lire « La production en série commencera à l’issue, soit en 2027 pour une livraison en 2028 »

    • Jolindien dit :

      Il est légitime de se poser la question du délai, mais ce me serait surtout pour un achat sur étagère !
      Donc pour le coup, le délai n’est pas si choquant que ça.

    • bzh dit :

      bien vu.
      j ajouterai, que j ai du mal à comprendre que les armements soient si sophistiques si cest pour tirer sur un pick up au mali. on est ds du delire. des missiles low cost devraient etre developpes

      • Moddus dit :

        Pour le pick up au Sahel, le Tigre tir plus probablement une roquette, voir utilise simplement son canon.

        Ce missile est plutôt fait pour détruire des blindés ou des systèmes de défense type Pantsir.

        • ULYSSE dit :

          8km de portée pour détruire un système Pantsir … C’est pas du courage qui est nécessaire, c est un esprit de kamikaze. D autres ont utilisé des missiles rôdeurs avec efficacite et sans perte

      • Michel dit :

        Vous revez !!!!! pour tirer sur un pick up le Tigre est suffisamment armé, rien qu’une rafale du canon de 30 mm votre vehicule est réduit en passoire brulante …..
        Déja qu’avec une 12,7 vous reduisez ce type de véhicule en passoire qui brule instantémment, avec un obus de 30 le vehicule n’existe plus…..

  4. PK dit :

    « D’après le calendrier avancé par la ministre, l’objectif est d’obtenir la qualification du MHT en 2026 et de commencer les livraisons des 500 exemplaires commandés à partir de 2028. »

    Je pense qu’on aurait dû le livrer en 2038, voire en 2048.

    • Jolindien dit :

      Moi je dis: augmentons les impôts, vos impôts, et je suis sûr qu’on pourra tenir un délai plus court…. 😉

    • Polymères dit :

      Vous aussi vous aimez mettre la charrue avant les boeufs?
      C’est une munition pour le Tigre MK3, intéressez vous un peu mieux à ce programme et revenez me voir pour m’expliquer la folie de cette livraison.
      Les programmes d’armement ont toujours, oui toujours été étalés sur des années afin que le système d’arme et les munitions soient présentes à ce moment. Ce n’est pas par ce qu’on lance aujourd’hui une future munition pour la nouvelle version du Tigre que vous devez faire l’idiot, car si d’un côté vous avez l’envie de chercher à trouver un problème avec des dates, au final vous ne faîtes que tartiner votre propre manque de connaissances.
      Vous ne connaissez ni les tenants ni les aboutissants, vous avez 3 pièces d’un puzzle de 100 pièces en mains et vous estimez pouvoir faire le bilan en soulevant une sorte d’anormalité à vos yeux.

      Actuellement il n’y a pas possibilité d’utiliser le MHT, car premièrement, il n’existe pas et par ce que son vecteur principale, le Tigre MK3 n’est pas là.
      Aujourd’hui il y a le Hellfire et le Tigre HAD, il continuera ainsi pendant des années, les hélicos ne sont pas sans missiles. La France investit dans MBDA pour avoir un missile analogue bien plus performant. Plus on commence tôt à vouloir un successeur, plus on peut se permettre d’étaler des budgets, si on attend, on sera typiquement dans la situation qu’on a connu, celle ou l’on ne peut pas sortir les financements, ni obtenir dans les temps un missile de notre facture, donc de devoir choisir ce qu’il y a sur le marché qui ne nécessite pas d’investissements, un achat sur étagère de missiles qu’il faut juste acheter (le Hellfire ou le Spike pour d’autres).
      La France parie sur l’avenir pour pouvoir proposer et disposer de ce missile de précision de grande portée, il n’y a pas un besoin urgent de le recevoir tout de suite, on a des Hellfire et il faudra consommer cette ressource durant toute sa durée de vie.
      MBDA a une charge de travail, il produit le MMP et on cherche à pérenniser cette production au delà de la fin de livraison du MMP. Ceci se prévoit aussi à l’avance, on ne fait pas que d’acheter un « produit » tel un pack de coca-cola au super-marché, on soutient toute l’industrie pour pouvoir créer et acheter ce pack, on subventionne l’industrie militaire, toujours, même privée.

      • PK dit :

        « MBDA a une charge de travail, il produit le MMP et on cherche à pérenniser cette production au delà de la fin de livraison du MMP. »

        Vieille méthode qui n’a donné que du malheur… Bref, on continue puisque ça marche pas : un jour, ça marchera (proverbe Shaddock).

        Vous êtes d’ailleurs un sublime exemple de cette méthode qui ne fonctionne pas.

      • Franz dit :

        Intéressant, merci pour cette explication détaillée.

    • Fred dit :

      @ PK

      ON AURAIT DU LE LIVRER EN 1972 ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! POURQUOI CELA N’A PAS ÉTÉ FAIT ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ?

      Tous des FRANC-MAÇONS hitléro trotskistes dégénérés, DES HYENES PUTRIDES, des traitres de l’anti-FRANCE SOUTENUS par les merdias royalo-communisse et Georges Soros émigré en SUÈDE féminisée, COMPLICES de la Chine et des Pays-bas réunis, avec L’ANGLETERRE perfide en sous main. :o)))

  5. Loufi dit :

    1,5 million le missile, ils sont e’ or massif ou quoi ?

    « fera rayonner la France en Europe et au-delà de ses frontières » mbda n’est pas européen ? Et comme le dit papon60, livraison en 2028, la blague

    • ThomasS dit :

      « développement et la livaison de 500 MHT »

      Il n’y a pas que la livraison, dans la phrase.

      • Stoltenberg dit :

        En plus il doit y avoir des lanceurs, soutien technique et logistique, mise en production, entrainement… Le missile seul devrait coûter à peu près le même prix qu’un Spike LR2, donc dans les 110-175 000 dollars.

    • joe dit :

      Non c’est le paquet complet inclus développement et industrialisation.

    • Jupiter dit :

      1,5 million, c’est avec le coût de développement, validation, qualification et mise en production
      Le prix du missile en lui même est 3 fois moindre
      Et MBDA est ni français, ni anglais, ni italien, ni allemand ni européen. C’est une entreprise détenue par 3 actionnaires (Airbus, bae et Leonardo)
      En revanche, ce missile sera conçu, développé et produit en France (pour sa majeure partie) par des ouvriers, techniciens et ingénieurs Français

    • 에르메스 dit :

      Tarif développement + production.
      Faut tout lire avant de sauter.
      .
      MBDA est un regroupement mais chaque cellule peut agir indépendamment avec ses propres programmes.
      MBDA France et UK ne sont pas les mêmes entités mais peuvent partager le travail et la charge sur les programmes communs.
      .
      MBDA est un des rare foutoirs vraiment intéressant !

  6. Ah Ca ! dit :

    Décourageant cette mafia…

    1,4 millions par missile ! J’espère qu’ils ne pensent pas faire la guerre car à ces prix nous ne durerions pas 30 jours !

    De la gabegie et du vol… Le missile est déjà conçu, il ne vont faire que rajouter un peut de poudre au cul de la bête et quitte à le reconfigurer le lui donnerai un peu plus d’allonge.

    En attendant hors couts réels de recherche, qui ne devraient pas non plus être pharaonique, nous finissons avec un outil à 200 000 balles à la modique somme de 1,4 millions d’euros… Je précise que 1,4 million c’est modique pour tous ces messieurs de MBDA pour s’acheter châteaux et Ferraris…

    Si dans l’industrie nous appliquions les prix des industries militaires… J’ai bien peur que nous ne puissions plus fabriquer quoi que ce soit. De nos jours les développement militaires viennent de plus en plus acheter sur étagère de la tech civile car les spécifications sont équivalentes. Je sais c’est pas toujours le cas… bref, tout ça pour dire que 1,4 millions c’est de l’arnaque. Ça vient aussi du fait que le client est captif.

    • Moddus dit :

      Technologies civiles sur un missile, ça doit être assez rare.

      Et justement, ces missiles coûte cher, mais évite de bombarder pendant 30 jours.
      Plus vous êtes précis, moins vous avez besoin d’arroser.

      • Ah Ca ! dit :

        @Moddus
        Vrai, j’imagine aussi que non pour le cas d’un missile.

        Néanmoins les fusées amateurs existent et fonctionnent.

    • Kohps dit :

      Les 500 millions doivent intégrer les coûts de R&D, de qualifications, l’industrialisation, le montage de la ligne de production, la formation, le support. Arrêtez de croire que tout se fabrique seul. L’électronique et l’informatique, même si vous ne les comprenez pas, ne sont pas de la magie. Ça ne se fait pas seul et ça demande du temps. Ce n’est pas parce que deux briques existent qu’il est simple de les assembler.

    • Fred dit :

      @ Ah Ca !

      Le MMP a été développé sur fonds propres.
      Le Milan ER de MBDA n’avait pas convaincu l’armée, qui a acheté des Javelins américains.

      Comme quoi le client n’est pas « captif ».

    • Polymères dit :

      Qui a dit que le missile coûte 1.4 million?
      Il s’agit ici d’un « programme » pas seulement d’un achat de missiles sur une chaine de production.

      Désolé de vous l’apprendre, mais l’état subventionne et finance auprès des industriels les équipements qu’il souhaite obtenir. Ce programme c’est le financement du développement, des structures, des employés, des dispositifs annexes (simulateurs etc…).
      Règle numéro une à apprendre pour tout « spécialiste » de la calculatrice, ne JAMAIS prendre le coût d’un programme qu’on divisera par le nombre d’équipements prévus dans la commande initiale pour se donner l’idée du coût du matériel seul. Un Rafale coûte environ 60 millions, pourtant si on prend le coût du programme on en viendrait presque au triple

      Ce missile n’est pas « déjà conçu », ce n’est pas par ce qu’il s’inspire du MMP que c’est juste un MMP avec « plus de poudres » pour aller plus loin, ce n’est pas si simple.
      A vous lire, on a presque l’impression que vous savez de quoi vous parlez, sauf qu’en fait, « l’arnaque » c’est votre analyse qui veut faire croire qu’un tel missile coûtera 1.4 million.

      • Ah Ca ! dit :

        @Polymères
        Je trouve que la véritable arnaque c’est votre réduction de vue qui fausse la comptabilité et qui doit venir de quelqu’un qui ne connait pas la comptabilité à double entrée.

        Les deux couts ne sont pas identiques un peut subir un amortissement l’autre non ! MBDA est une société régie par le droit privé que je sache.

        Si on veut s’exprimer comme vous le dites il faut séparer la recherche et conception du cout unitaire de vente !

        De toute façon rien ne dit qu’ils en achèteront plus derrière, on peut le supposer mais ça s’arrête là. donc je réitère et signe missile = 1.4 millions.

        Prenez de leçons de compta ou un poste de direction, merci!

        • Polymères dit :

          Il y a des gens qui ne veulent pas apprendre des autres et préfèrent s’obstiner dans leurs erreurs , vous avez fait votre choix, je ne vais pas m’acharner devant votre manque de volonté.

          J’ai pris 50 litres d’essence pour ma voiture, j’ai payé 75€, selon votre méthodologie d’expert comptable, vous allez me dire qu’un litre d’essence coûte (75/50) 1.5€. Factuellement c’est ce qui en ressort à vos yeux quand vous ouvrez votre porte-feuille. Moi je vous dis que si on retire les taxes, le litre d’essence vaut beaucoup moins, tout le monde le sait, vous le savez aussi. Donc avant de faire des calculs simples, il faut s’intéresser à ce qu’il y a derrière le prix, chose que vous ne voulez pas faire en vous obstinant à diviser le prix annoncé par le nombre de missiles annoncés et ensuite vous exigez des autres de prendre des leçons de comptabilité? Mais la comptabilité mon cher, c’est justement de décortiquer les sommes, de comprendre ou va et ou a été dépensé l’argent, trouver des incohérences, optimiser des dépenses, faire des économies. Vous avez l’arrogance de vous faire passer pour un expert en faisant ce qu’un simple d’esprit, fainéant de chercher à comprendre les détails, ferait!
          Non vous avez vu une nouvelle fois ce que vous voulez et aimez voir dans votre passion militaire, un sujet à scandale, une anormalité sans vouloir comprendre que bien souvent, tout cela est seulement le résultat de vos lacunes et d’un enrichissement personnel trop limité dans le domaine. Il est simple d’identifier dans les commentaires les personnes qui savent ce qu’est vraiment l’armée, qui connaissent les matériels, qui savent de quoi elles parlent, avec qui on peut débattre pour progresser ensemble dans un apprentissage et les autres qui veulent savoir, cherchent à imposer leur point de vue personnel, ne veulent rien savoir des autres et s’emportent à la moindre contradiction.
          Vous voyez par exemple Jupiter en haut, lui j’ai tout de suite vu qu’il avait des connaissances, même s’il y a quelques erreurs, on voit qu’il connait le MMP, personnellement ou par intérêt plus poussé. Moi qui le connait également, je vais le compléter et je sais que ses petites erreurs, il ne va pas le prendre mal, il va comme moi chercher des infos pour voir et comprendre en acceptant ses erreurs, en apprenant toujours plus pour se perfectionner. Avec lui je vais pouvoir avoir un débat enrichissant, il y en a de moins en moins de personnes réellement désireuses d’apprendre sur ce site, beaucoup trop comme vous, avec leurs avis personnels, leurs orientations politiques, leurs aigreurs viennent saisir ce lieu d’échange comme un défouloir, si ce n’est un match de boxe.

          • Czar dit :

            « il y en a de moins en moins de personnes réellement désireuses d’apprendre sur ce site, »

            bah oui parce que t’es en situation d’enseigner, n’est-ce pas.

            tu n’as été en mesure de réfuter aucune assertion qui a été présentée sur le coût exorbitant de ce contrat, et ça ne t’a pas empêché » de pondre une dizaine de comms sur le sujet, tous à côté du point soulevé;

            personnellement je préfère le comm de vno qui retrace factuellement un vécu qui diffère quelque peu de tes communiqués triomphards

    • Hermes dit :

      Pourquoi les gens ne lisent pas ?
      DEVELOPPEMENT ET PRODUCTION.
      .
      C’est pas 1.4 Missile, heureusement… c’est pratiquement le prix d’un MdCN…

    • Breton de Paris dit :

      Nous attendons avec impatience votre analyse financière détaillée du programme nous démontrant irréfutablement que le prix est surestimé grâce à vos compétences technologiques et votre expertise en gestion de projet complexe

    • Alexandre dit :

      @Ah ca, mince les ingénieurs de chez MBDA sont pris la main dans le sac grouillons nous d’allé les arreter avant qu’ils ne cachent leurs Ferrari…. Et puis je vous invite à vous interresser au prix des materiels et engins de chantiers, vous verrez que les industriels civiles sont loin d’etre timides niveau facturation.

      Ce qui est le plus embettant pour moi c’est que ce programme à 700 millions fait pour remplacer les hellfire et donc acqquérir les compétences et la souveraineté sur ce materiel à un concurent européen (Allemand) : le trigat LR qui équipe les Tigres Allemands et dont le RU et la France avaient quittés le dévellopement (en 2004 pour la France) pour des raisons budgétaires… 15 ans plus tard , nos problèmes budgétaires sont pires et l’on va claquer encore plus de fric pour refrabriquer à peu près le meme missile.

    • Vequiya dit :

      Parfois ici ça vole pas plus haut que sur les réseaux sociaux les commentaires… on lit vraiment n’importe quoi

  7. ULYSSE dit :

    2028…. Le spike ER israélien de 25 kms de portée est déjà en service… Et abondamment utilisé par les Azéris. L es allemands développent l Euro Spike. nous sommes en retard comme souvent (cf drones)

    • Fralipolipi dit :

      @Ulysse
      « nous sommes en retard comme souvent (cf drones) »
      Ben non …
      Lisez donc ceci et vous trouverez les bonnes réponses.
      https://www.meta-defense.fr/2020/11/13/mbda-entame-le-developpement-du-missile-mlp-qui-equipera-les-helicopteres-tigre-francais/

      • ULYSSE dit :

        Merci, je suis un lecteur assidu de META Défense, qui souligne la portée limitée du futur MHT par rapport à son concurrent israelien, et souligne que les tervigersations françaises ont condamné beaucoup de marchés à l’export.
        Je cite Meta Défense:  » on peut regretter qu ‘il eut fallu autant de temps pour lancer le programme MLP (MHT)….

    • FredericA dit :

      @ULYSSE : « Le spike NLOS israélien de 25 kms de portée est déjà en service… Et abondamment utilisé par les Azéris. Les allemands développent l Euro Spike. nous sommes en retard comme souvent »
      .
      Wow ! Vous êtes donc capable de comparer les performances du NLOS avec le missile que MDBA sortira en 2026 ?! A part cet article, vous pourriez nous citer vos sources, s’il vous plait ?

    • 에르메스 dit :

      Spike ER c’est 8km.
      Le NLOS c’est 25km (Non Line Of Sight – Hors champ de vision), mais c’est également 70kg par missile, on est pas du tout sur le même bébé qu’un ER de 30kg ou un MMP de 11kg.
      .
      Faut comparer ce qui est comparable, le NLOS est un missile plus spécialisé.

      • ULYSSE dit :

        @에르메스. C’est vrai. le MHT , du point de vue de ses performances téhoriques, est à comparer au Spike ER II de 16 kms de portée, qui est de même format. La différence, sur le papier (car personne ici ne peu présager des performances réelles de l’un et de l’autre) c’est que le Spike est déjà en service alors qu’il faudra attendre 2028 pour le MHT. LA responsabilité n’est pas cele de MBDA, vraisemblablement l’un des meilleurs missiliers au monde, mais aux autorités politico-militaires qui n’ont pas su en temps voulu donner un successeur au HOT……tout en refusant pour des raisons que j’ignore (parcequ ‘il est British? MBDA UK) de s’équiper ne BRIMSTONE qui a fait pourtant un carton en Lybie notamment .
        Il a été reproché au BRIMSTONE son prix, sauf qu’il est de source publique (parlement british) de l’ordre de 200 000 euros l’unité (cout de dévloppement compris), soit sensiblement similaire au MHT.
        Le discours de Meme Parly donne la part belle aux retombées économiques du futur MHT, c’est sans doute ici qu’il faut rechercher les raison de ce choix.

        • 에르메스 dit :

          Le fait de payer plus cher pour des performances égales ici ne me dérange pas.
          .
          L’argent repartira presque intégralement en France, c’est une excellente chose, et ça ne serait certainement pas le cas avec du Brimstone ou du Spike.
          .
          Il faut aussi voir que cet argent dépensé nationalement fait qu’en réalité ils reviennent pas si cher à l’économie française…

      • twouan dit :

        Le spike nlos, c est a l ANL qu’il ressemble le plus.

        C est un missile antichar obèse et l ANL un missile antinavire maigrichon.

        Les deux occupent des marchés de niche.

    • Stoltenberg dit :

      Le MMP est le 1er missile antichar de 5ème génération au monde. Et malgré cela, on n’a rien à envier sur le plan technique au Spike LR2 qui est le seul concurrent actuellement – sans même mentionner le Spike LR (et autres versions) qui lui est largement inférieur. Les Israéliens ont d’ailleurs dû beaucoup s’inspirer du MMP.

      • fabrice dit :

        Le Spike LR est opérationnel…Le MMP devrait l’être en 2028…Vous en déduisez que le Spike LR qui existe déjà s’inspire d’un missile qui n’existe pas encore ?
        Vous êtes fort dans la mauvaise foi…

        • Stoltenberg dit :

          Quel 2028???! Vous savez au moins de quoi je parle? Déjà, si vous saviez lire, vous auriez remarqué que j’ai comparé le MMP au Spike LR2. C’est la seule comparaison qui a du sens car MMP et Spike LR ce n’est pas la même ligue. Il faut donc comparer des choses comparables. Ensuite, l’avantage de Spike c’est de pouvoir bénéficier de l’énorme succès commercial de la version initiale. Pour l’adapter au nouveau standard il suffit d’effectuer quelques mises à jour informatiques et la base industrielle existe déjà en Europe, ainsi que dans d’autres pays. On peut donc s’attendre à ce que les clients initiaux, ou ceux qui ont des plateformes qui ont déjà été adaptées pour tirer du Spike, vont avoir une préférence pour le LR2 au détriment du MMP. Pour le reste, c’est très équilibré je dirais.

    • Stoltenberg dit :

      D’ailleurs je ne vois pas en quoi une telle portée serait utile sur la plupart de théâtres potentiels en Europe. Par contre au Moyen Orient – si.

  8. ULYSSE dit :

    correction: Spike NLOS et non Spike ER

    • Moddus dit :

      Le Spike NLOS pèse 70kg, contre une trentaine pour celui la, ce n’est pas comparable.

      • ULYSSE dit :

        c’est vrai pour le NLOS, mais Le spike ER 2 , déjà opérationnel, doté comme le futur MHT d’une liaison bidirectionnelle, pèse 34 kgs , et son lanceur quadruple 55 kgs , soit un pack de 200 kgs….come le MHT…..mais porte à 16 kms.

  9. Spls dit :

    Et le nouveau très gros et très cher HIL (L pour léger…), il ne sera pas équipé de ce nouveau missile ? Pourtant, un missile avec une bonne portée, cela ferait sens, d’autant plus que le H160 sera censé illuminer des cibles pour les Tigre. Ce missile pour les H160 de la Marine serait logique aussi, les Seahawk américains sont armés de Hellfire par exemple.

  10. Parabellum dit :

    700 millions d euro pour 500 missiles …bon ça fait plus d un million pièce..faudra choisir les cibles de valeur parce que taper une Toyota pourrie et 4 types avec ça c’est un rapport un peu cher…mais bon faut être de son temps et tan mieux que ça soit le top annonce…

    • Polymères dit :

      Très mauvaise raccourci de calcul.
      700 millions, c’est le coût du programme pas juste du lot du missile, mais je pense quand même qu’au bout d’une certain temps, vous arrivez à faire la différence non?

      Rappelons à ceux qui aiment jouer au juste prix derrière leur écran que le Tigre va avoir et aura aux côtés de ce MHT des roquettes guidées laser qui sont justement destinés aux cibles « légères ». Le MHT entre dans le haut du spectre de menaces.
      Le besoin recherché aujourd’hui, il est surtout pour la précision, on veut toucher ce qu’on vise, on préfère tirer 2-3 roquettes guidées et détruire la cible que vider tout un panier de roquettes en prenant des risques tout en la ratant. Ceci peu importe que des internautes jugeront ces munitions coûteuses individuellement comparées aux autres, derrière il ne faut pas oublier le besoin d’efficacité qui fait économiser des munitions. On n’épuise pas autant de munitions non guidées que de munitions non guidées.

      Ce missile compact en plus des roquettes guidées laser permettront de développer et d’intégrer ces munitions sur bien d’autres vecteurs, en particulier des drones.

      • Parabellum dit :

        Vous dites en fait la même chose que ce que je pense ..ce missile cher doit servir à taper des cibles hères…et Il y aura des roquettes plus simples pour le léger…..quand on connaît les quantités de projectiles tirés dans les conflits récents faudra avoir du stocks en cas d’intensité…combien d obus a t on tire avec les cesar en Irak…? Beaucoup et les tubes sont à changer…mais vive la techno

    • 에르메스 dit :

      DEVELOPPEMENT (C’EST LA PARTIE QUI NOUS COUTE UNE BLINDE) + PRODUCTION.
      .
      IL FAUT LIRE.

    • Stéphane Leroy dit :

      Pour ça, on aura la roquette de 68mm, guidée laser…
      Déjà développé.
      Je sais pas où on en est du calendrier de livraison et j’ai plus le prix unitaire en tête

    • Guibson dit :

      Je suis ce blog depuis qu’il existe et j’en remercie son auteur
      MAIS
      Force est de constater qu’au niveau commentaires ça se dégrade sévère.
      Les trolls politiques, Russes, Turcs, US, Israéliens, Chinois, Martiens, etc etc
      Les trolls qui ne savent pas lire une info technique (sur cet article et les sommes engagées c’est flagrant)
      Les trolls à la retraite, aigris et déconnecté de la réalité du combat d’aujourd’hui, (la forme et le fond)
      Enfin les trolls sociétaux (pas sûr que le terme existe) mais on peut le re-qualifier en troll politique ou presque
      bref, ça pollue la lecture des autres qui ont une réelle qualification/expérience à commenter un article, car certains ont une réelle compétence à répondre, ou du moins une réelle culture.
      Merci au taulier de continuer.

      • Czar dit :

        des questions valides ont été posées et n’ont eu aucune réponse satisfaisante sur le plan factuel

        après, des fronts de boeuf pour qui « réfléchir c’est déjà désobéir. »

        ça fait les flics et la base électorale légitimiste de tous les régimes

  11. NRJ dit :

    Intéressant mais on peut se demander si, avec 50 kg, ce missile sera capable de percer les cuirasses de plus en plus épaisses. Se pose également la question de la portée du missile, avec le tir déporté qui imposera de pouvoir tirer toujours plus loin de la cible.

    • Fred dit :

      @ NRJ

      C’est étudié pour … :o)
      Charge en tendem pouvant percer plus de 2 mètres de béton armé ou plus d’un mètre de blindage homogène laminé.

    • Polymères dit :

      Un MMP perce largement le blindage des chars les plus modernes, alors je ne doute pas pour son « grand frère », ce qui compte c’est la charge creuse (en tandem pour éliminer le blindage réactif), ce n’est pas l’explosion qui perce la cuirasse, donc les 50kg ne veulent absolument rien dire

    • 에르메스 dit :

      S’il tape par dessus, aucun char n’a de blindage efficace.

  12. E-Faystos dit :

    Une bonne nouvelle peut encore en cacher une autre -il y en a besoin en ce moment-, il y a l’éloignement qui s’engage sur les normes ITAR:
    Huit entreprises françaises derrière une future puce militaire européenne
    Comme précisé par madame le ministre pour les délais d’industrialisation, le calendrier tient de la tectonique des plaques terrestres.
    MAis si je râle, c’est parce que je suis Français.

    • Green dit :

      Au moins vous semblez en etre conscient, c’est déja beaucoup par rapport aux autres contempteurs, chouineurs et autres médisants qui épanchent leur bile a la moindre nouvelle sur ce site, qu’elle qu’elle soit d’ailleurs. Pourtant je suis français comme vous mais je ne comprends pas cette complaisance malsaine dans la négatvité et l’auto-denigrement que contient une bonne moitié des commentaires.

      • Alexandre dit :

        @ Green, ce sont les accusations d’incompétences et de malhonneteté qui m’inquiettent le plus chez nos concitoyens, bon le syndrome « 40 millions de présidents » n’est pas nouveau , par contre le spectacle (triste) que nous à offert le professeur Raoult pendant 6 mois en accusant l’intégralité de ses collègues scientifiques et médecins d’etre des vendus était insupportable. Certaines accusations sont très graves et dangereuses, et sans preuves , elles méritent des poursuites. Les campagnes anti-vaccination entrent dans ce cas de figure.

        • Czar dit :

          y a un truc qui s’appelle le réalisme et qui n’est pas une qualité éminemment française hélas : le naufrage du programmes FREMM, en écho de quelques autres similaires (Leclerc) en est un rappel hélas, trop fréquent.

          multiplier par dix le prix d’un missile parce qu’on s’éloigne de la norme ITAR (ce qui est bien nul n’en disconvient) pour un super missile qui tire à la même distance que celui qu’il est censé remplacer, y a qu’un fonctionnaire à vie pour ne pas voir le problème/

          • 에르메스 dit :

            Vous parlez de multiplier par 10, mais on ne connait même pas le prix du missile…
            C’est l’ensemble du programme qui coûte 700M€, ca implique les 500 missiles, mais également le développement (Recherche et essais donc…), les missiles d’entraînements (pas des masses cela dit) et tout le tralala.
            .
            Tout cela dans un écosystème de la BITD française en très grande majorité.
            C’est donc pratiquement 700M injecté dans l’économie française, qui vont généré de l’argent eux même…
            .
            En bref, pour les caisses de l’état ça revient peut être un peu plus cher il est vrai, mais pour l’économie française (Ca inclut des ouvriers et leurs familles en cas que vous ne le sachiez pas…) et sa BITD, c’est du pain béni.

  13. Paris dit :

    Le missile dispose des deux modes

  14. Czar dit :

    rassurez-moi, c’est une coquille et le missile coûte 140 000 e pour un montant total de 70 millions et pas 700….

    • Breton de Paris dit :

      Ce qui n’est pas rassurant c’est que vous avez du mal avec le prix d’un tel missile …

      • Czar dit :

        bah pas grave, on va te les faire payer à toi tout seul, ces petites peccadilles volantes

        on te laissera même 20 balles par mois pour bouffer et pour tes clopes royal.

    • 에르메스 dit :

      Vous avez remarqué que dans la phrase « développement et production », y’a pas uniquement production ?
      .
      C’est un indice utile pour comprendre qu’un missile ne coûte pas 1.4M qui est presque le prix d’un MdCN d’un autre niveau…

  15. Jupiter dit :

    Bonjour,
    Si la charge est suffisante sur le mmp, pourquoi serait elle en défaut ici?

  16. NRJ dit :

    @Bouvines
    Vos explications sont assez claires et précises. C’est bien et ça mérite d’être dit.

    Maintenant, tout ce que vous dites implique que la BCE prenne en charge notre dette, directement ou indirectement. N’est-ce pas ? La dette prend donc la forme d’argent créé (on fait tourner la planche à billets, si je comprends). Que se passera t’il le jour ou les pays européens (les frugaux qu’on déteste en particulier car ils ne veulent pas payer gratuitement) refuseront cette inflation qui n’arrange en fin de compte que les pays dépensiers ?

    Car l’argent est synonyme de valeur, que celle ci soit le produit d’un travail ou un bien convoité. Si l’argent n’a plus de valeur propre, il n’y a plus d’argent (et on retrouve l’hyperinflation allemande des années 20). Si je comprends bien ce que vous dites, on serait complètement dépendant de ce que décidera la BCE (et elle peut décider d’arrêter de nous faire crédit ce qui signifie qu’on demandera des crédits aux marchés financiers « classiques » et donc on peut se retrouve en faillite.

    « Actuellement la dette qui sera vraiment remboursée est stable à 80% du PIB car la nouvelle, en plus d’être à taux négatif est largement rachetée par la BCE. ». Attendez, si on a une dette, il faut la rembourser (en moyenne au bout de 7 ans), qu’elle vienne de la BCE ou pas. Et pourquoi une dette de seulement 80% du pib doit être remboursé ? On a une dette représentant 120% du pib. Vous pensez qu’1/3 soit écartée pour nos beaux yeux ?

    • BenL dit :

      @NRJ, Jamais j’avais lu autant de betises sur l’economie! La BCE peut creer de la monnaie (pas le meme argent que celui que l’on trouve dans le cafe du commerce) sans aucunes contreparties. Elle peut egalement en detruire sans aucunes contreparties. La BCE aujourd’hui collecte les dettes d’etats par l’intermediaire des banques privees. L’idee qu’il faille transmettre aux economistes passeistes est que la BCE detruise toutes les dettes publiques rachetees. Agissant ainsi vous controler l’inflation et la deflation… A force de communiquer sur ce sujet, on commence a voir des lignes bouger. Alleluia !

      Vous melanger tout et n’importe quoi. L’argent en tant que valeur a besoin de 2 conditions : la reconnaissance et l’environnement. Sans ces elements primaires vous n’aurez aucune valeur.

      Par ailleurs, il vous faut comprendre que l’on peut vivre sans argent en tant que tel. Il faut comprendre le concept de l’economie modulaire ou l’argent est percu comme moyen « culturel » d’echange.

      La republique de Weimar est completement differente et merite plus que quelques lignes. Il existe de bons livres a ce sujet, je vous suggere de les lires. D’ailleurs au sujet de la pensee rhenane partagee par les pays fruguaux il faut que cela cesse. L’allemagne commence a bouger un peu sur l’aspect budgetaire…alleluia !!!

      • NRJ dit :

        @BenL
        La BCE peut créer de la monnaie en faisait tourner la planche à billets. Mais cet argent créé doit correspondre à une valeur réelle du travail (ou une valeur attendue. C’est le principe de l’investissement). Si la valeur du travail et de son représentant, l’argent, sont déconnectés, on arrive dans une situation où personne n’a confiance en l’argent, entrainant une crise économique. Ce fut le résultat de l’hyperinflation allemande. Les frugaux ont ça à l’esprit et pour cette raison, ils ne tolèreront pas que l’on fasse tourner la planche à billets pour le plaisir. Comme ils sont un peu plus responsables que des Hollande ou Macron, ils cherchent à éviter l’obstacle avant de se retrouver dos au mur.

    • Alexandre dit :

      vous n’arrivez pas à integrer la notion  » d’argent gratuit », en gros l’on va payer des interet sur 80 % de la dette ( ce qui correspond à la part de l’état dans la dette d’ailleurs, le reste étant du à la secu, meteo france, la sncf etc…) , le reste c’est gratuit, on remboursera mais sans interets.
      Les 40 % qui vous embetent, c’est 20% rachetés par la BCE (que l’on remboursera sans interet) et 20 % prétés par la BCE (pareil , sans interet).

      • NRJ dit :

        @Alexandre
        Du coup il faudra quand même rembourser la BCE ?

        • Alexandre dit :

          @nrj, oui mais gartuitement , sans interet. C’est d’ailleurs souvent l’argument utilisé par ceux comme moi qui pensent que tout va plutot bien:  » ils nous paient pour qu’on leurs emprunte du fric ! « 

        • Alexandre dit :

          @NRJ, oui la BCE elle meme ne fait pas de plan d’aide, elle n’en a d’ailleurs pas le droit je crois. Ce sont juste des prets à 0% et c’est très interressant pour nous puisque malgrés un argent peu cher , les interet de la dette représente le deuxieme budget de l’état. Rien que ça !

        • NRJ dit :

          @alexandre
          Mais vous vous apercevez quand même que l’argent qu’on a emprunté devra être remboursé ? Ce n’est pas de l’argent donné. Et si notre dette monte à des niveaux trop colossaux, la BCE arrêtera de nous filer de l’argent (c’est le principe de perdre confiance. La BCE perdra confiance, tout comme le feraient des financiers).

  17. rga dit :

    eh bien, la létalité du hellfire n »est plus à démontrer.
    tant mieux si MBDA propose une alternative à une arme éprouvée. ahem, le hellfire avait des effets , disons , dévastateur, avec sa charge militaire specifique. Aurons nous cette exotisme, disons , calorifère, avec notre home made merveille?

  18. KO dit :

    J ai eu la même pensée, mais non, c est bien 700 millions pour 500 missiles. On rappelle que le hellfire coûte 100 miles dollars piece. Donc notre missile made in France sera 10 fois plus cher…

    • 에르메스 dit :

      Lire c’est une chose, mais il faut lire tous les mots.
      Développement et production.
      Développement, c’est le mot important.
      C’est implique que 700M c’est le coût pour le programme + la commande de 500 missiles.
      .
      Ensuite, le missile sera plus jeune que le Hellfire pour a minima les mêmes performant avec 10 à 20kg de moins le missile.
      Mais surtout, contrairement aux Hellfire produit aux US, la majorité de l’argent ici est dépensé en France auprès d’entreprises française disposant d’ouvriers française ayant des familles française.
      .
      De facto, si cela représente bien une dépense d’état plus élevé, au final, c’est bien plus sain et bénéfique pour l’économie française.

  19. Hélyx dit :

    Ce n’est pas un peu léger 8-10 Km quand le Hellfire (1985) fait déjà 8km et que le Brimstone pour les Apache est prévu aux alentours de 20 Km ?
    Pour un l’étude d’un nouveau missile, ils pourraient au moins étendre la portée à 12 Km, sinon sorti de ses autodirecteurs c’est quoi l’intérêt de ce missile ?

  20. Vinz dit :

    La dga parle d’ « une nouvelle liaison de données radiofréquence sécurisée à haut débit. » Du coup adieu la solution fibre. A suivre.

  21. Marcassin dit :

    Ref certains commentaires ici concernant le coût unitaire, il est en effet à souhaiter que le cible de dotation puisse s’étendre au-delà des 500 unités pour le Tigre. Ce qui n’est probablement qu’une 1ère commande…
    Pourquoi ne pas prévoir d’ores et déjà de doter les blindés Jaguar pour leur permettre une meilleure allonge, complémentaire du canon de 40 mm? voire aussi d’autres véhicules tels les PLFS / Sherpa, drone Patroller …
    L’empreinte indiquée par Metadéfense pour le MMP : 400 postes pour 1750 missiles semble très réduite pour un pays qui parle régulièrement de conflits de haute intensité. Dans les conflits modernes, la durée est plus de l’ordre de quelques semaines et ne permet pas de relancer une production d’armement, hors cas spécifiques de conflits + « larvés » tels que l’Ukraine …

    • ULYSSE dit :

      @marcassin. L hypothèse est, comme pour quasiment tous nos armements, mais avec un succès variable, que les exportations vont diminuer les coûts unitaires. Le coût de RD est un cout fixe. Plus le nombre de missiles produit est élevé plus le coût unitaire est réduit. Ceci explique notamment le succès des armes US. Le problème est de savoir si le coût de RD est reparti sur l ensemble des commandes ou supporte par le client de lancement, càd l a France.

      • 에르메스 dit :

        Ce n’est pas qu’une question d’export.
        .
        Le fait de dépenser l’argent au sein de la BITD française reinjecte cette dépense dans l’économie française.
        .
        Ce qui fait que même avec des dépenses unitaire plus lourde, ca reste bien plus bénéfique pour les français.
        Le défaut de cette approche c’est qu’on peut se permettre des commandes moins importante, car même si l’argent est bien injecté dans l’économie française, il ne rebondit pas directement dans les caisses du budget d’acquisition des armées…

    • 에르메스 dit :

      Que je sache, c’est du MMP au sol.

  22. ULYSSE dit :

    D’une façon générale le problème posé par le MHT est celui de la lenteur du cycle décision/financement. Les industriels ne sont pas en cause, la responsabilité revient au couple politiques (de tous bords) /DGA (qui fonctionne sur des paradigmes anciens).
    Mme Parly, pour ce qui concerne la DGA, semble l’avoir compris avec la création de l’agence de l’innovation pour la défense.
    L’ANL est un autre exemple de cette distension du calendrier qui fait arriver trop tard sur le marché des armes dont les caractéristiques ne sont plus adaptées à l’évolution des conflits.
    Les cycles courts doivent être privilégiés.
    Nous avons raté l’étape de l’émergence des drones MALE.
    Les munitions rodeuses semblent suivre le même chemin.
    Les financements publics sont affectés à un programme qui ne semble pas apporter de plus-value par rapport à la concurrence.
    N’aurait-il pas mieux valu :
    – Acheter sur étagère des missiles existants comme le BRIMSTONE ;
    – Financer la RD sur les munitions rodeuses et les munitions de précision à longue portée comme le SPEAR 3, dont manque remarquablement l’AA.

    • Belzébuth dit :

      @ Ulysse
      Faute de n’avoir pu convaincre ses partenaires européens et australiens, la France réduite à lancer le futur missile du Tigre en national.
      Par contre on lance l’Eurodrone qui arrivera avec une guerre de retard.

    • Max dit :

      Loupé aussi les drones suicides ou rôdeurs ! Les arméniens sont là pour le prouver de plus qu’un de leur S-300 russe s’est fait taper.

  23. Plusdepognon dit :

    Tout à fait dans un autre registre, la DGA demanderai au missilier MBDA de faire du missile pas cher :
    https://www.lalettrea.fr/entreprises_defense-et-aeronautique/2020/11/13/la-dga-encourage-mbda-a-developper-des-reseaux-de-missiles-low-cost,109621064-ar1

  24. Max dit :

    Avec les roquettes guidées laser cela ferait un beau package mais le conflit du Haut-Karabagh redistribue les cartes stratégiques sur l’appui tactique avec l’emploi du drone : Munition rôdeuse, drone suicide.
    Les turques ont aussi équipé l’Azerbaïdjan de drone TB-2 construits par l’entreprise privée Baykar, dirigée par Selçuk Bayraktar, le gendre de M. Erdogan. Et oui quand on tue en famille c’est plus fun et profitable.
    L’IAI Harop, un «drone suicide» made in Israël acheté par les azéris (100 unités en 2016) et construit sous licence.
    Les arméniens n’ont rien vu venir !

    MBDA avait proposé aux britanniques le Fire Shadow « loitering munition » dès 2011 sans succès ! Ce « game change » qui a détruit un S300 arménien (1ère version) va relancer le sujet en occident car un Mirage aurait été capté bien plus tôt.
    © Mer et Marine https://www.meretmarine.com/fr/content/mbda-propose-une-munition-rodeuse-pour-les-marines

    Pas sûr qu’un Tigre pourrait passer plus inaperçu qu’un drone suicide qui aurait rôdé pendant 6/8 heures au-dessus du champ de bataille ! Il faut que l’on se bouge sur ce sujet car une attaque massive d’essain de ces bestioles serait mortel.

    Podcast IRSEM – Institut de recherche stratégique de l’École militaire.
    https://soundcloud.com/le-collimateur/une-guerre-des-drones-retex-du-conflit-du-haut-karabagh

  25. ULYSSE dit :

    Ceux que ça intéresse pourront rechercher sur internet l’épopée des projets TRIGAT, PARS et MAST-F et des coûts y afférents. Je vous invite également à regarder les rapports et questions de parlementaires et les réponses des gouvernements successifs, notamment en termes de délais prévus de mise en service de tous ces projets morts-nes qui commencent en 1996 pour arriver avec le HMT a 2028….soit 32 ans plus tard…