CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

La marine russe va disposer d’un point d’appui pour ses navires au Soudan

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

55 contributions

  1. Green dit :

    ce qui est le plus interessant c’est cette liste de pays (Égypte, l’Érythrée, le Mozambique Madagascar, la Centrafrique et le Soudan) ou souhaite s’installer la Russie. tout du long de la cote est du continent et une grosse présence en Mer rouge.
    Il y a comme un bras naval qui se prolonge depuis la mer noire, a travers le bosphore et canal de suez, mais vers ou au juste? l’ocean indien? le moyen orient ?
    Si vous avez des explications je suis preneur.

    • fabrice dit :

      Le commerce maritime entre l’Europe et l’Asie passe essentiellement par l’Océan Indien, la Mer rouge, le canal de Suez et la Méditerranée; Qui contrôle cette zone contrôle le commerce eurasiatique.
      La France est un acteur majeur sur cette route comme point d’entrée (Marseille) et aussi par ses points d’appui à Djibouti, aux EAU et la Réunion. On a aussi une marine océanique capable d’intervenir. On a vendu nos sous marins à l’Australie en leur vendant l’idée qu’avec nous et eux on contrôlerait cette route, bref en plus de nos sous marins on a vendu une alliance. On essaye d’y impliquer l’Inde avec en sous main l’idée de leur vendre nos Rafale. Avec notre base aux EAU et notre alliance avec ce dernier on aide à contrôler une porte de sortie du pétrole du Golfe (qui actuellement alimente surtout l’Asie notamment l’Inde). On est aussi présent au niveau pétrolier au Yémen ou Total possède un terminal gazier en Mer d’Oman.
      Dans cette alliance l’ennemi sous entendu est la Chine qui évidemment veut faire de même, c’est l’idée de sa nouvelle route de la soie, elle achète des ports (Athènes, Haïfa) a proposé à Israël de construire un chemin de fer Eilat (Mer rouge) à Ashdod (Méditerranée) a installé une base à Djibouti. La Chine pousse aussi ses pions en Birmanie, au Sri Lanka, aux Maldives, au Pakistan, le long de cette route maritime.
      Un point faible est notre présence en Méditerranée orientale. Avant la crise avec la Turquie, la France était déjà en négociation pour des facilités et une base à Paphos à Chypre. En plus Total s’est positionné pour exploiter le gaz libanais et chypriote.
      Le problème est un peu que tout le Monde a des ambitions sur cette zone (on a trouvé aussi d’immenses gisements de gaz au large du Mozambique) : France, Chine, Russie, Inde même des puissances moins marquée comme la Turquie (qui veut aussi une base à Suakin au Soudan), l’Italie et les EAU.
      Si vous voulez mon avis, en fait la pièce maitresse sur l’échiquier est les EAU. Dubai Port a racheté quasiment tous les ports intéressants, ils ont d’excellentes relations avec l’Inde (expatriés, achat de pétrole, diamant) maintenant avec Israël. Ils fournissent en pétrole les raffineries de Singapour qui elle même a l’armée la plus moderne de toute la région de l’Asean (avec l’aide d’Israël) et contrôle le détroit de Malacca. Ils ont une capacité financière énorme (les fonds souverains émiratis c’est 1000 mds de $).
      Les USA eux sous Obama et Trump sont en repli laissant un espace aux autres.
      L’idée française qui a été le brainchild de notre ex ambassadeur en Australie (qui a subi la vindicte de la caste arabisante du Quai qui dans sa médiocrité supporte mal l’intelligence et ne lui pardonne pas de ne pas être du sérail des spécialistes de la poésie arabe, on l’a dégagé ensuite à une position subalterne alors qu’il a révolutionné la politique étrangère française et nous a fait décroché le contrat militaire du siècle avec l’Australie) est excellente. Le souci est qu’on manque de moyens et de cohérence dans notre approche diplomatique de la question.
      La logique serait une alliance France-Italie-Grèce-Chypre-Israël-Egypte-Arabie-EAU-Inde-Singapour-Australie avec bénédiction US. La France veut y écarter les USA et Israël car ça colle mal avec sa « politique arabe ». Aucune chance. Au contraire l’Australie fait comprendre à Paris que l’alliance doit inclure Israël et les USA https://www.ouest-france.fr/economie/economie-de-la-mer/naval-group/australie-le-patron-de-naval-group-monte-au-creneau-pour-defendre-les-sous-marins-francais-6747352 la Grèce et Chypre aussi (voir l’intérêt pour les F35…). bref merci les conneries de nos diplomates à keffiyeh « vive la Palestine du Jourdain à la mer »…

      • Green dit :

        merci pour votre réponse très instructive qui dévoile un peu notre diplomatie. ces dernières annéesla France a beaucoup soutenu l’Arabie, les EAU et l’égypte, parfois en vain j’ai l’impression. Et ce sont les USA et Israel qui en profitent visiblement. Mais ce n’est jamais fini, n’est ce pas? Quand a cet axe qui va de la méditerranée au paficique, la france a quand meme quelques atout et des positions établies, ainsi que des partenariats solides (Australie, Inde, EAU?).

        En revanche vous n’avez pas du tout répondu a ma question initale, celle des intentions russes. la Russie veut donc s’inviter sur cet axe stratégique, déja bien encombré? Rien que les trois bases militaires de Djibouti, je me demande comment cela peut durer.

        • jyb dit :

          @green
          – oui des positions clés mais qui sont continuellement à renforcer.
          Aujourd’hui même, l’inde vient de lancer son 5ème sous marin scorpène.
          La France a noué des partenariats stratégiques dans la zone indo-pacifique. Pour l’océan indien spécifiquement ces partenariats sont totalement judicieux : l’inde c’est le détroit de malacca avec ses 25%
          du commerce mondiale.
          Quand vous entrez ou sortez du detroit de malacca, 2 routes : la mer rouge accès au canal de suez « controlée » par djibouti (moins de 10% du trafic mondial) et le canal du mozambique ( 30% du brut mondial y transite) majoritairement sous souveraineté française.
          Notez que la france en partenariat avec les émirats assure une part de la sécurité des eaux mozambicaines
          de façon intéressée parce que total dispose de concessions majeures au nord du mozambique.
          ajoutons la base navale de port zayed à abou dabi sur le détroit d’ormuz ( 33% des hydrocarbures mondiales, 25 % du gaz naturel)
          Plus évidemment les îles françaises de la zone.

          • fabrice dit :

            Jyb
            « la France assure la sécurité des eaux mozambicaines »…Euh vous pointez le doigt du problème…On ne peut pas assurer la sécurité de la totalité des mers et des Océans avec 15 frégates en tout et pour tout…Faites le calcul des zones qu’on a promis de « sécuriser » et du nombre de bateaux et de Rafale que l’on a et vous souriez un peu…Personne n’est dupe, ni les Australiens, ni les Grecs, ni les Emiratis, ni les Indiens. Aucun d’eux ne veut QUE la France comme allié. Le Quai fait la dure d’oreille. En fait on est une alliance d’appoint ou de substitution. D’où la fragilité de nos positions. Dire que l’on contrôle le détroit d’Ormuz parce qu’on a une base aux EAU et une frégate sur place est risible. L’émir d’Abu Dhabi se lève de mauvaise humeur demain et on est dehors le surlendemain. Dire que l’on se « renforce » dans l’Océan Indien est une blague, c’est l’Inde qui se renforce. Quand il y a un coup d’état aux Maldives, c’est l’Inde qui intervient, pas la France. Quand un hélicoptère s’abime au sud de la pointe du Sinaï (près de l’île de Tiran) qui va chercher les survivants ? Nos soldats positionnés en Jordanie ou aux EAU ? L’Egypte ? Les Saoudiens ? Non les Israéliens. Quand le médecin chef de l’armée jordanienne est atteint de covid dans quel hôpital est il évacué ? Vers Paris ? Non à Jérusalem. Quand un virus informatique a paralysé l’ARAMCO à qui à fait appel Riyad ? Nos moyens sont dispersés à travers le Monde, ils sont donc relativement faibles quasiment partout sauf regroupement. On a donc besoin d’avoir des relais sur place puissants. Comprenez bien, les EAU c’est 1000 mds de $, ils n’attendent pas l’argent français, l’armée israélienne niveau capacité nous attend pas, niveau technologie non plus, l’armée indienne n’a pas besoin de soldats français pour compléter ses effectifs (qui sont autour du million d’hommes…). Dans cette région là qui n’est pas l’Afrique, le Quai devrait admettre que notre poids ne fait sens que dans le cadre d’une alliance dont on ne sera pas forcément le chef de file pour des raisons de moyens et de géographie (Jérusalem est toujours plus proche du Sinaï ou d’Amman que Paris, désolé, mais c’est le cas). Mais déjà en faire partie nous donnera plus du poids. Inversement dans d’autres lieux c’est nous qui seront le chef de file (par exemple pour évacuer des ressortissants d’Afrique) parce qu’on aura le plus de moyen et de facilités.

        • fabrice dit :

          Green
          Il vous faut remonter au temps long pour comprendre la géopolitique russe. Il faut remonter à la guerre russo japonaise de 1905. La flotte russe du Pacifique vaincue, Saint Petersburg avait fait basculer la flotte de la Baltique vers le Pacifique. Pour relier ses différentes flottes (Baltique, Mer Noire, Pacifique) la Russie a besoin de relais et de bases. Il n’y a donc rien de nouveau.
          Concernant les Etats africains, en général ils préfèrent multiplier les « protecteurs », l’influence des uns contrebalançant celui des autres, ils essayent donc de jouer sur plusieurs tableaux surtout si les locations de points d’appui militaires viennent avec des commissions importantes. Les bases à Djibouti ne sont pas gratuites, on paye une location. Pour un pays pauvre comme Djibouti ce sont des revenus importants. Les bases à Djibouti vont donc durer et même se multiplier (Emirats, Saoudiens…).
          Après, tout est une question d’argent. Par exemple la base britannique à Chypre (Akrotiri) est vieille, coûte cher, dans un contexte d’économie à tout va…De même on a fermé ou réduit plusieurs bases en Afrique. En fait, c’est triste à dire, mais une partie de l’Afrique est à acheter.

      • Piliph dit :

        @fabrice : quel est le nom de ce diplomate?

        • fabrice dit :

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Christophe_Lecourtier
          Il a un parcours atypique au Quai d’Orsay, un profil économique. Or le contrat australien du siècle a été gagné par une approche avant tout géopolitique (contrer la menace chinoise, maintenir ouverte la route maritime de l’Australie à l’Europe par la mer rouge) qu’il a eu l’intelligence de mener. Les « arabisants » ont fait en sorte de lui refourguer après la direction de « business france » une manière de lui dire « tu t’occupes de l’économie, la politique et la géopolitique c’est notre domaine ». Le problème c’est que ça tangue du côté de l’Australie, ils ont acheté nos sous marins pour avoir notre alliance, pas pour des raisons économiques (ils auraient acheté allemands). La petite visite du « Perle » là bas s’explique je pense par une manière de rassurer l’Australie.

          • jyb dit :

            @fabrice
            – ?? Lecourtier parcours atypique ??
            parcours ultra classique normal sup (lettres) puis science po et l’ena…et une carrière normale d’enarque.
            – visiblement vous ne connaissez pas les affaires étrangères. ni son fonctionnements, ni ses services, ni ses fonctionnaires donc documentez vous un peu sur les cadres d’orient et autres conseillers…
            – merci de mettre les liens d’ou sont issus les propos que vous pretez aux arabisants…

          • fabrice dit :

            Jyb…
            Quand on sait pas et quand on croit savoir, c’est inquiétant.
            Vous me reprochez de faire du copié collé de wikipedia et ensuite vous me demandez mes sources…faudrait savoir, vous ne les avez pas trouvé sur wikipedia ?…
            SVP ne mentez pas sur quelque chose que tout le Monde peut vérifier facilement.
            L’ENA prépare au concours d’entrée du Quai et il faut maitriser une langue « rare »
            https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/emplois-stages-concours/concours/categorie-a/article/secretaire-des-affaires-etrangeres-cadre-d-orient
            Beaucoup de ceux qui la passe ont choisi l’arabe. C’est ce clan là qui partage une formation commune que j’appelle les « arabisants », ce sont des gens qui ont passé des années à apprendre une langue « rare », il faut être motivé…Avoir de la famille, y avoir vécu, avoir une fascination pour cette culture, ça aide…
            Le tropisme pro arabe de certains de nos diplomates est tellement évident, tellement facile à détecter, qu’il n’a même pas à être prouvé.
            Mais bon vous voulez des preuves…Vous me faites penser au gars « prouve moi que le Soleil existe »… Vous avez envie d’écouter ou vous êtes juste un discutailleur « j’enseigne tout sans rien apprendre » ?
            On va renverser la charge de la preuve. https://www.lefigaro.fr/international/2013/09/27/01003-20130927ARTFIG00569-paris-rappelle-une-diplomate-qui-a-gifle-un-soldat-israelien.php
            Vous pouvez me prouver que cette diplomate française n’est pas pro arabe mais est neutre et impartial et défend strictement les intérêts de la France en suivant scrupuleusement les consignes du Président ? Allez y, noyez vous dans des explications vaseuses…

          • jyb dit :

            @fabrice
            « On va renverser la charge de la preuve.
            SVP ne mentez pas sur quelque chose que tout le Monde peut vérifier facilement. »
            – Très exactement, chacun peut lire ici noir sur blanc que vous affabulez avec votre histoire d’ambassadeur saqué par les arabisants machin machin
            ( et le reste de votre oeuvre est du même acabit)
            Mais allons un plus loin. Maintenant vous savez ce qu’est un cadre d’orient. Vous avez j’espère compris à quel point lecourtier est un pur produit conforme de l’institution.
            Pour dissiper un peu plus vos gros fantasmes, aller chercher sur le site des ae ou peut etre sur wiki, la repartition des langues en terme de « popularité » et de représentativité.
            Vous allez constater la sur représentativité de certaines langues et rapportés au nombre de locuteurs ou de poids « stratégique » une relative sous représentativité des langues arabes.
            Pourquoi ? Parce que le cycle d’arabe est plus long et/ou plus difficile.
            ( donc oui les arabisants sont bien meilleurs…mais ils ne forment pas une caste hégémonique au sein du ministères)

      • jyb dit :

        halte aux conneries et au baratin ! halte aux fantasmes et aux obsessions puérils des arabisants du quai d’orsay dont vous nous bassinez les oreilles à toutes les sauces !
        Lecourtier est une pointure, il a été excellent à ubifrance. il a été magistral en australie (au point qu’il faut plutôt se demander si son passage à canberra n’était pas un joker pour dcns ) et il est de nouveau excellent à business france (ex ubifrance)
        C’est votre propos qui est totalement incohérent. Il n’y a aucun raisonnement dans vos phrases qui s’enchainent sans vouloir rien dire, ce qui n’est pas étonnant vu que les 3/4 du texte sont une digression hors sujet sur les arabisants.
         » L’idée française qui a été le brainchild de notre ex ambassadeur en Australie… est excellente. Le souci est qu’on manque de moyens et de cohérence dans notre approche diplomatique de la question. »
        ouaouh puissant. je suis subjugué.
        Le copier coller de wiki me suffit, ensuite quand vous sentez que vous aller dire un truc perso, arretez vous, votre monomanie est plus forte que vous.

      • Alain d dit :

        Inde-Singapour?
        Mais Singapour c’est chinois

    • BenL dit :

      @Green, La chine a fourni l’itineraire de sa nouvelle route de la soie du XXI siecle qui part du Fuzhou a Venise. Cette nouvelle route passe par la mer rouge, l’ocean indien, mer d’arabie, golf du bengal etc… Ce que de nombreuses personnes oublient. Ils existent aussi des corridors : 5 au total. Cette nouvelle route et ses corridors sont connectes. Cela nous donne la couverture (une boucle) geographique suivante dans le sens horaire: Sovetskaia, Jakerta, Nairobi, Athenes, Venise, Rotterdam, Moscou, St-Petersboug et retour a Sotevskaia. Bien sur, il existe des axes nord-sud qui passent a travers le pakistan, la mongolie, la turquie, l’europe etc… Le positionnement geopolitique de la chine influt les autres puissances et la russie n’y echappe pas. Afin d’eviter de se retrouver isolee, elle doit absolument avoir un pied a terre sur la mer rouge qui est la porte d’entree de l’europe mais egalement du moyen-orient et de l’asie. Le canal de suez dont les volumes de trafic maritime ont augmente meme pendant l’epidemie de la Covid-19 demontre l’importance critique de cette voie navigable. Je ne sais pas si ces explications vous seront utiles ou pas.

      • Green dit :

        Merci, oui je pense que ces informations sont utiles puisque vous nous donnez a voir ce qu’il ya au bout des routes commerciales, la Chine et son point de vue. Et c’est aussi rassurant si le commerce est bien la priorité, mais je suis peut etre naif. Le commerce s’accomode mal des perturabations guerrière et idéallement tout le monde aurait beaucoup a perdre a rompre la paix. Néanmoins l’attitude chinoise a l’égard de l’Inde est très agressive dans l’Himalaya et dans l’océan indien, c’est un encerclement. Je serais indien je me sentirais vraiment menacé, il y a quelque chose de vraiment profondément malveillant et belliciste chez les chinois vis a vis de l’Inde de mon point de vue, une volonté de soumettre.

      • Daniel BESSON dit :

        Cit : [ @Green, La chine a fourni l’itineraire de sa nouvelle route de la soie du XXI siecle qui part du Fuzhou a Venise. Cette nouvelle route passe par la mer rouge, l’ocean indien, mer d’arabie, golf du bengal etc…]

        C’est déjà du passé !
        La RPC mise sur le Paris-Pékin-Madrid express
        http://french.china.org.cn/foreign/txt/2020-06/24/content_76196411.htm

        La RMN que Cosco™ ne va pas boycotter malgré les Oukazes Macroniens
        https://cosco.ee/news/arctic-route-northern-sea/

        Et pour s’approvisionner en GNL si  » Force de Sibérie  » n’a pas assez de débit
        https://www.rivieramm.com/news-content-hub/news-content-hub/fleet-of-ice-breaking-carriers-propel-russiarsquos-arctic-lng-ambitions-61509

        La seule chose qui les  » emm….  » ce sont les cargaisons de Soja qui passent par le détroit de Malacca ! Mais même là ils poussent la Russie à en cultiver pour eux :
        https://www.globaltimes.cn/content/1198878.shtml

        Vous pensez vraiment que les Pékinois sont incapables de lire MacKinder ?

  2. jyb dit :

    – assez discrètement les russes ont des « facilités » en égypte sur la mer rouge.
    – donc dans le prolongement de mon propos d’hier les soudanais ont concédés des facilités portuaires aux russes et aux turcs…
    – il est étonnant que les russes ne jouent pas la carte yémen du sud…pour de nombreux yéménites du sud la dernière période de paix qu’ils aient connu demeure le république démocratique du yémen.
    Le fait que les séparatistes du sud aient repris comme emblème le drapeau de l’époque soviétique est gros clin d’oeil aux ex-kgbistes.

    • vrai_chasseur dit :

      @jyb
      Les russes joueront certainement la carte du Yemen du Sud, elle est majeure pour eux.
      le Yemen du sud reste de facto la seule alternative pour être présents dans le détroit de Bab-El-Mandeb, puisque Djibouti est fermé pour eux.
      3 scenario d’implantation sont alors possibles pour eux :
      – l’approche directe en jouant l’équilibre des forces en présence : supporter les acteurs en cours dans un processus de stabilisation globale, Houthis au nord, Conseil de Transition au sud et leurs milices pro-EAU, prendre langue avec l’Iran et le KSA et continuer à reconnaître également la légitimité d’Abd Rabbu Mansour Hadi tout en soutenant le clan Saleh.
      – l’approche formelle via les EAU : répondre directement aux invites des EAU pour se réinstaller dans les ex_bases URSS (Socotra, etc)
      – l’approche informelle via les EAU : qui consiste en réalité à soutenir le Conseil de Transition et les milices alliées des EAU au Yemen du Sud, via des sociétés militaires privées sur le terrain comme Wagner, en échange de facilités locales.

      Je pense personnellement que les russes joueront le 3eme scenario, l’approche informelle via les EAU. Indice à suivre, les Wagner au yemen du sud …
      Dans tous les 3 scenarii il y a en fait en filigrane une trame de rapprochement Moscou/EAU – et donc en corollaire, un prix politique à payer qui est de se confronter à Riyad (et derrière à Washington) -. Les relations Moscou/Riyad étant déjà tendues, chacun cherchant à faire le plus de mal possible à l’autre via la politique de prix sur le pétrole brut, n’importe quelle prétexte suffira à compliquer la relation et rend le dossier Yemen du sud politiquement coûteux pour les russes.
      C’est dans ce 3eme scenario que ce coût politique, inévitable à payer, sera probablement le moins élevé.

      • jyb dit :

        @vrai-chasseur
        oui très plausible.
        ajoutons comme porte d’entrée la carte turque. En positif puisque poutine et erdogan savent se trouver des interets communs, les russes pourraient arbitrer turcs contre émirats dans un scénario à l’azerbaidjanaise. Ou en négatif ou les russes soutiendraient les émiratis dans un scénario à la libyenne ce qui rejoint votre point 3.
        J’ajouterai qu’avec le retour des russes dans la partie les états arabes entre autres ont bien mesuré le levier dont ils disposaient pour peser sur les usa.
        C’est le multilatéralisme bien compris, et les eau seraient avisés de mettre un peu les russes dans la boucle.
        Vous noterez que les soudanais qui viennent d’obtenir une « levée d’écrou » par la feue administration trump, ont signé un accord avec les russes.

    • Piliph dit :

      @jyb : Facilités dans les enclaves africaines de l’Espagne, également.

  3. Durandal dit :

    Ils n’ont plus leur base sur Socotra?

    Un rapprochement de plus avec les Turcs…
    J’espère que Biden va s’intéresser de prêt a la base US d’incirlik a commencer par leur 50 bombes nucléaires stocké sur cette base…

    • jyb dit :

      @durandal
      socotra est dans les faits annexé par les émirats.

      • Durandal dit :

        Yemen d’après le wiki.
        Contrairement a ce qu’ils disent, les Russes y avaient une base naval dans les années 80, une capable d’accueillir au minimum un SM de la classe Viktor…

        • jyb dit :

          @durandal
          – oui les soviétiques avaient à l’époque une bn.
          – Socotra est à 300 nautiques d’aden et n’a donc jamais été concernée par le conflit inter-yéménite. En revanche l’île a été prise dans le conflit d’interet entre « loyaliste » pro hadi donc saoudiens et les insépendantistes sudistes pro émirats arabes unis.
          Au printemps 2018 l’armée des émirats s’implante sur l’île en prenant le controle de l’aéropot d’hadiboh ( la capitale) et en tenant aux cotés des séparatistes du stc des checks points stratégiques.
          En avril 2020 la tension est montée d’un cran et le stc (séparatiste) a pris le controle de l’île soutenu par les émirats qui ont renforcé leur présence.
          donc l’île est de facto sous controle émirati.

    • Aymard de Ledonner dit :

      Socotra est contrôlée par les UAE sauf erreur de ma part.

  4. Oeil de Moscou dit :

    Bonjour
    Pour les sous-marins, ils venaient autrefois de la flotte du Pacifique. Avec le déficit actuel de cette flotte (un seul SNA dispo, le Kuzbass), on voit mal quelles unités viendraient jusque là. A moins que la Russie décide d’en faire passer de Méditerranée en mer Rouge.
    Un seul sous-marin a franchi le canal de Suez, dans le sens sud – nord, en 1985. Il s’agissait du B-227 Vyborg (classe 877 Kilo)
    Bonne soirée

    • Frédéric dit :

      Merci pour l’info 😉 Les livraisons de Kilo par navire semi submersible a la Chine, Inde et au Vietnam contourne l’Afrique ou passe par le canal de Suez ?

  5. nico80 dit :

    Déjà que les russes ont un pied au Mali, en République Centre Africaine, et dans divers états africains, le Soudan ne m’étonne pas. La toile s’étend petit à petit sans grand bruit .
    Ces bases militaires seront plus des points d’appuis logistiques pour envoyer hommes, armes , mercenaires , ensuite la Russie est en guerre avec divers groupes islamistes du Caucase. Sachant que certains pays de l’ Afrique de l’est connaissent une augmentation des attaques d’extrémistes islamiques , Daesh et ses satellites ont des bases de repli dans cette région du monde . Peut être Moscou recherche des islamiques caucasiens dans ce coin .

  6. Daniel BESSON dit :

    Cit : [ La marine russe va disposer d’un point d’appui pour ses navires au Soudan ]

    Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage :
    http://www.revuemethode.org/m041819.html

    Les pôvres Jacques Angout et Jean Lartéguy doivent faire des triples saltos au fond de leurs cercueils … ;0)
    https://i.ebayimg.com/images/g/CAEAAOSwB05eFHou/s-l64.jpg
    J’imagine par contre la joie de l’  » Afrikanist  » Alexandre Prokhanov .

    Tiens , je vais suggérer à mon ami maquettiste « Ingénieur Basevitch  » de faire une boite de figurines  » Cosaques noirs Russes vs troupes de marine Françaises  » au 1/72éme . ;0)
    Plus sérieusement ce sera une bonne monnaie d’échange avec la PLAN contre un appui en Antarctique .

  7. Stoltenberg dit :

    À mon avis, ce serait surtout un port qui leur permettrait d’établir des voies de communication vers les pays africains de la région qu’ils veulent exploiter – parmi lesquels on trouve le Mali.

    • précision dit :

      La je vous découvre le sens de l’humour. Un port au Soudan pour établir des communications avec le Mali. Il fallait y penser!

      • Daniel BESSON dit :

        Cit :[ La je vous découvre le sens de l’humour. Un port au Soudan pour établir des communications avec le Mali. Il fallait y penser! ]

        Ce n’est pas si bête que ça !
        Elisée Reclus avait théorisé cette transversale , mais pour la Vrônze .
        En fait il partait du Fezzan . Un axe de la transversale Fezzan-Djibouti partait de l’actuel BSS vers la Mer Rouge .
        Celui que l’on présente comme un communiste anarchiste a été en fait le principal théoricien du colonialisme Françouze ou du moins il a fortement influencé cette colonisation .

      • Alain d dit :

        L’axe Soudan-Mali, vers Dakar-Conakry-Nouakchott, qui traverse l’Afrique par son milieu, lie Mer et Océan, et intersecte avec les chemin d’hydrocarbures nord-sud, me semble bien stratégique.
        Et la route de la soie arrivera en Afrique par l’est, raison pour laquelle les EAU cadenassent l’est de l’Afrique, logistiquement et militairement, ou que la Chine et l’Inde tentent Oman (voisin des EAU), ni chiite, ni sunnite, qui a de bonnes relations avec l’Iran, qui héberge beaucoup d’indiens et de pakistanais, mais achète de l’armement anglo-saxon.

  8. l’invasion russe et chinois grâce aux pays naïfs comme l’europe et autres qui croient en des blas blas un jour ont seras que des esclaves

    • Auguste dit :

      Les Russes et les Chinois « envahissent »,les autres « investissent ».Tout dépend de quel côté ou on se trouve.

      • Aymard de Ledonner dit :

        Il y a du vrai bien sur dans votre remarque.
        Mais l’Ukraine a bien été « envahie » et perdu le contrôle total de la Crimée et du Donbass.
        De même tout récemment la Russie vient de prendre le contrôle à la fois d’une route reliant l’Azerbadjan et le Nakhitchevan et du corridor reliant l’Arménie au Karabakh…..pour quelques siècles. Un coup de maître. Mais tant les arméniens que les azéris devront demander humblement la permission pour pouvoir utiliser ces corridors. C’est une relation totalement déséquilibrée.
        Avec les chinois c’est pire encore. Au début tout le monde est tout sourire mais ensuite les chinois ne prennent plus la peine d’y mettre les formes comme en mer de Chine ou ils se sont emparées d’îlots philippins et vietnamiens par la force.
        Je suis loin d’être un grand fan des US mais même Trump était prêt à payer pour le Groenland : il n’a pas envoyé les marines pour prendre le contrôle de l’île…..

    • Durandal dit :

      Je ferais un très mauvais esclave.

  9. Biskotto dit :

    C’est une bonne solution pour les russes. En face de la mecque et medine, au milieu de l’arabie saoudite et en bordure est du sahel.

  10. Thierry dit :

    très amusant l’histoire de l’assistance gratuite et du droit d’import export des armes depuis ce pays, très vite l’état soudanais va se trouver dans l’obligation d’acheter les armes russe quitte à ruiner le pays et quand il y aura des émeutes et révolte comme cela a commencé au début en Syrie, la Russie y enverra ses troupes, la vassalisation sera alors achevé.

    La Guerre du Drafour avait été fortement poussé à l’époque par les Chinois qui échangeaient des armes contre du pétrole, avec la Russie c’est la continuité…

  11. Thierry dit :

    ANCHORAGE – L’équipage du Bristol Leader disposait sa longue ligne de pêche à la morue bien dans le territoire de pêche américain dans la mer de Béring quand une voix a crépité au-dessus de la radio VHF et a commencé à émettre des ordres: le navire est en danger, a-t-il déclaré, et devait bouger.

    Les avertissements, venant d’un mélange de russe et d’anglais accentué depuis un avion bourdonnant au-dessus, sont devenus plus précis et plus urgents. Il y avait un sous-marin à proximité, a dit la voix. Des missiles étaient tirés. Quittez la zone.

    D’autres navires de pêche américains dispersés sur plus de 100 miles en pleine mer (espace international) recevaient des messages similaires. Le Capitaine Steve Elliott resta abasourdi sur le chalutier Vesteraalen alors que trois navires de guerre russes traversaient, aboyant leurs propres ordres. Sur le navire Blue North, les ordres d’un avion russe ont conduit le capitaine David Anderson à contacter la garde côtière américaine, se demandant comment protéger son équipage de 27 personnes.

    «C’était effrayant, c’est le moins qu’on puisse dire», a déclaré le capitaine Anderson. «La réponse de la Garde côtière a été la suivante: faites simplement ce qu’ils disent.»

    Les opérations militaires russes en août à l’intérieur de la zone économique américaine au large des côtes de l’Alaska étaient les dernières d’une série de rencontres intensifiées à travers le Pacifique Nord et l’Arctique, où le recul des glaces polaires continue d’attirer un nouveau trafic commercial et militaire. Cette année, l’armée russe a conduit un nouveau brise-glace à propulsion nucléaire directement au pôle Nord, a largué des parachutistes dans un archipel de l’Extrême-Arctique pour mener une bataille simulée et a lancé à plusieurs reprises des bombardiers au bord de l’espace aérien américain.

    Les opérations de la Russie dans l’Arctique ont entraîné une présence militaire croissante aux portes du nord de l’Amérique.
    Le contre-amiral Matthew T. Bell Jr., le commandant du district de la Garde côtière qui supervise l’Alaska, a déclaré que ce n’était pas une surprise de voir les forces russes opérer dans la mer de Béring au cours de l’été, mais «la surprise était à quel point elles étaient agressives de notre côté de la frontière maritime.

    source :
    https://www.nytimes.com/2020/11/12/us/russia-military-alaska-arctic-fishing.html?action=click&module=Top%20Stories&pgtype=Homepage

    Voilà qui en dit long sur les intentions de Poutine, encore un endroit ou l’on ne verra pas de bateaux militaire français…. forcément les jihadistes n’ont pas d’armes anti-navire alors c’est plus simple de les bombarder et tourner le dos pour faire semblant de ne rien voir de l’autre coté. Les conflits de demain se dérouleront là bas.

    • Aymard de Ledonner dit :

      « encore un endroit ou l’on ne verra pas de bateaux militaire français »
      Et quel intérêt aurions nous à y aller?

  12. Bob dit :

    Le retour de l’URSS avec sa marine. Une base navale est indispensable. Avec l’alliance avec le PCC et les routes de la soie et son collier de perles, l’Inde est encerclée et les voies de communication et commerciales sont menacées mais comme la France plie le genou devant le prince rouge, cela ne changera rien à la situation et un PA n’y changera rien. Le déclassement de l’Occident est en marche et ne s’arrêtera pas.

  13. Oeil de Moscou dit :

    Bonjour
    Un article de Tass sur le sujet
    https://tass.ru/opinions/9983173
    A+

  14. Patrickov dit :

    La Russie pourra tirer profit de l’île de Suakin des turcs au Soudan et ainsi de l’appui de la base militaire turque en Somalie, la Russie est aussi au Mali avec son allié la Turquie qui forme les militaires maliens, le grand Poutine, Erdogan et Xi Jinping retracent la carte du moyen-orient ainsi que de l’Afrique devant le regard désabusé des anciens colons.
    La nouvelle route de la soie du XXI ème siècle n’a pas d’autres choix que les axes russes et turcs pour rallier l’Ouest sans passer par des ports.

  15. Max dit :

    Axe essentiel du commerce d’hydrocarbures et de biens de consommation pour l’Europe. Et oui les russes veulent protéger cette route maritime car ils manquent de pétrole, de gaz et de cochonneries chinoises…
    Plus il y aura de concentration militaire en un point donné de nations dirigées par des autocrates et plus le risque d’incident augmente.

  16. Parigot dit :

    Il est bon d’avoir un autre point de vue que l’unique babil de Washington:
    http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2020/11/un-aveu-une-base-et-un-delirium-tremens.html