CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Le budget des Armées va prendre 164 millions d’euros de surcoûts OPEX supplémentaires à sa charge

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

65 contributions

  1. batgames dit :

    quand est ce que nos présidents de la république vont avoir les couilles au Cul pour exiger de l’Europe qu’elle nous paye ce sacrifice ???????????
    FREXIT bordel

    • Czar dit :

      pourquoi voulez-vous que les Européens aient envie de payer les frais d’une opération qu’ils perçoivent comme étant d’une part le fait des bravades sarkozyennes, et en second lieu de la volonté de la France de jouer les grôndpouissônss sur la scène mondiale (forcément, c’est pas avec son industrie qu’elle laisse partir partout à l’étranger)

      le meilleur moyen de lutter contre le terrorisme le destin de la France et sa sécurité ne se décident pas dans un trou à merde africain, il se passe à nos frontières et dans ces enclaves étrangères que l’Etat qui pérore sur sa lutte contre le terrorisme n’a aucune volonté de mettre au pas

      nous subissons le terrorisme musulman car nous avons la présence la plus importante de muslmans d’un pays de l’UE sur notre sol

      si vous n’agissez pas sur ce point, vous n’avez vous non plus aucune envie de régler le problème.

      les Européens en nous tendant un doigt fraternel rappellent à certains petits frônçais inconséquents et bavards cette indéniable réalité.

      • albatros24 dit :

        On peut s’engager sur les deux fronts : interne avec des moyens humains, matériels et juridiques (présomption de légitime défense) pour la police gendarmerie DGSI
        mais aussi extérieurs avec l’Armée et des matériels modernisés.
        Quitte à plus s’asseoir sur certaines pratiques droit de l’hommistes, notamment en réprimant toute émeute de la part des bandes narco islamistes de ces quartiers et l’embastillement des fichiers S radicalisés et surtout l’expulsion automatique des migrants clandestins illégaux…choses que nous permettent le droit.
        Personne ne fera le boulot en Afrique francophone à notre place car nous avons des engagements des traités de défense avec ces pays. On ne veut pas d’implantation de Daesh dans notre zone d’influence africaine. Toutes les puissances ont une zone d’influence.
        On n’est pas le Luxembourg ou la Suisse mais la France (je n’ai rien contre ces pays)
        Sauf si votre opinion est majoritaire en France aujourd’hui bien sûr

        • Edgar dit :

          @ Czar, Albatros24: Commencez par faire élire (ou confirmer) vos juges par le peuple; la question des sentences trop molles sera vite résolue, et, par là, une grande partie de celle des « zones de non-droit »… Une petite réforme vaut souvent mieux que de grandes manoeuvres.

          • Czar dit :

            pourquoi ce besoin instinctif chez les fanchouille de copier servilement ce qui existe aux stazunis ?

            suffit de faire voter une loi encadrant la latitude aux fonctionnaire du ministère de la justice appelés ‘juges’ d’adapter à leur bon vouloir les peines qui sont rpévues par le législateur

            et puis de toute façon quel rapport avec l’utilité de ce gouffre à fric qu’est le mali ?

            on n’y fait aucun commerce il est parfaitement possible à nos services de « faire passer clairement le message » que toute atteinte à notre territoire ou à nos intérêts bien compris se traduira par une politique d’élimination des responsables des troubles, comme de leur paravents officiels

            si la piétaille est éventuellement suicidaire, c’est rarement le cas de ses chefs.

      • albatros24 dit :

        Et nous pouvons aussi défalquer ce montant et celui de l’opération au Mali annuellement à notre quote part à l’UE (qui est quand même de 27 milliards…pas une paille).
        Qu est ce qui nous en empêche ?
        Bruxelles va nous envoyer ses divisions ?
        Son armée c’est l’Armée française.
        Elle va nous imposer des amendes ?
        Si elle le fait on peut faire alors comme les anglais : tout paralyser dans les votes, l’organisation, pour obtenir gain de cause par lassitude et aussi un chèque ou un rabais comme Thatcher l’avait obtenu.
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Rabais_britannique
        Mais pour cela il convient de ne plus voter pour des énarques incompétents et anti patriotiques…

        • Czar dit :

          non on ne peut pas la défalquer de notre quote-part à l’uheu, en revanche on peut parfaitement la défalquer de notre aide « au développement » aux trous à merde qui en plus nous crachent dessus en tendant la sébile (copyright Maurice Druon de la grande époque)

          on n’a aucune « zone d’influence » en afwique, puisque leur commerce se tourne vers les autres. En clair, on joue les vigiles gratos.

          et encore une fois un Etat touareg islamiste ne pose aucun problème de sécurité à la France, s’il n’y a pas de maliens en France.

          n’inversez pas causes et conséquences : le problème c’est la présence de ces immigrés chez nous, pas les formes politiques ou religieuses qu’ils se choisissent quand ils vivent dans leurs trous arriérés.

          au nom de ce discours, on serait toujours en Afghanistan pour ‘garantir notre sécurité’ alors que des afghans foutent la merde partout là où on les a laissé s’installer en Europe. (un de ces crasseux à molesté une nonne de 76 ans dans un bus en Autriche il y a quelques jours)

          quant à la menace sécuritaire de l’islamisme, quelle bonne blague :ils sont accessibles à une certaine forme de rationalité et parfaitement aptes à comprendre qu’on les atomisera

          d’ailleurs on peut lever le dispositif barkhane et se conter de placer dans cette région des drones tueurs pour liquider

          cette opération coûte cher et ne mènera nulle part nous le savons tous donc vous nous proposer de suivre une politique qui n’a aucune issue : c’est idiot.

          autant j’étais favorable à serval pour permettre à l’armée de s’entrainer en conditions réelles autant la petite blague qui dure depuis plus longtemps qu’une guerre mondiale, la petite blague a assez duré et le fric englouti là-bas c’est du fric en moins mis dans le renouvellement du matos.

          arrêtons les frais et laissons Wakanda nous éblouir de ses talents.

        • moi ,je suis pour une SOUSTRACTION A NOTRE QUOTE PART .

    • Castel dit :

      C’est sûr qu’en cas de Frexit, on n’aurait plus rien à attendre de l’Europe….
      Après, il faudrait nos démerder tout seul !!!

      • Europhobe ex-europhile dit :

        Mais c’est déjà le cas : nous n’avons rien à attendre de l’UE et il nous faut nous démerder tout seuls.
        L’UE pour nous c’est des cotisations énormes et sans retour. C’est aussi une destruction de nos protections sociales à cause du système des « travailleurs détachés ». C’est surtout l’usage d’une monnaie qui n’est pas du tout calibrée pour l’économie française mais au contraire plombe notre économie. C’est enfin l’asservissement de notre classe politique devenue incapable de penser souveraineté nationale.

  2. vno dit :

    Une taxe exceptionnelle de 1000 euros par étrangers n’apportant rien à l’économie française ( Les chinois annulent les visas de certains de nos ingénieurs trop improductifs pour ce motif ) et le budget est bouclé. Si les Maliens ne sont pas content, charter, ils manquent de bras et de cerveaux pour leur armée !

    • A.Hérixe dit :

      Trois lignes pleines de bon sens… avec une ligne de plus vous pouviez viser le Nobel d’économie.

  3. tnato dit :

    C’est quand même curieux que des décisions politiques (surge bkn, amitié, résilience, ou surge sentinelle) soient ensuite supportées par le seul budget des armées.
    Vu les milliards dépensés par ailleurs, il aurait été plus logique de faire prendre en charge ces 200 millions par la Nation et donc tous les ministères…
    Je ne pense pas que le ministère de la santé prenne à sa charge les surcoûts de la pandémie…

  4. Phytostar dit :

    Et les riches allemands sont encore une fois aux abonnés absents !

    • norbert dit :

      @phytostar.Ils pallient à nos carences hospitalières en recevant nos malades Covid que nous ne sommes plus en mesure de soigner. Chacun ses priorités !!

      • aleksandar dit :

        Que nous ne sommes plus en mesure de soigner parce que le gouvernement fait de la com au lieu de les envoyer dans le privé comme en avril-mars.

      • albatros24 dit :

        Nous sommes mal organisés du fait de l’incompétence crasse de nos dirigeants : Chirac, Sarko Hollande et Macron
        Tout le monde savait qu il y aurait une seconde vague à commencer par nous sur ce blog. Notre Gouvernement est une bande de perdreaux de l’année ou d’incompétents notoires.
        Il fallait réduire la durée de formation des infirmiers de 3 à 2 ans (la troisième année c’est un stage : rien de mieux que le covid pour apprendre) on aurait des milliers d’infirmiers en plus
        Augmenter le salaire des professionnels de l’Hôpital
        Retarder les départs en retraite d’un an de tous les personnels de santé avec surprime, et affecter les primos retraités dans les services d’urgence partout en France) en mles logeant à l’hôtel, tripler le nombre de lits (on les a déjà plus ou moins) généraliser encore les test nasaux…etc
        et embaucher des étrangers …
        Mais non rien…
        on a juste 800 lits de plus mais pas assez de personnels en forme pour gérer.
        Donc on discute juste pour savoir qui on va sacrifier : les vieux de plus de 80 ans (qu on va laisser s’étouffer seuls sur un brancard et dans le couloir ?)…
        On a des nullités au pouvoir depuis trop longtemps déjà et ce sont les français qui paient l’addition.
        On ne sait toujours pas prévoir au delà d’un mois ou d’un quinquennat.
        Malgré la nomination d’un soit disant magicien (de l’esbrouffe) à Matignon…
        Criminels !
        Et dire qu il sera quand même réélu ce Macron.

        • Électeur dit :

          Macron ne sera pas réélu.
          En ce moment, il attend l’autorisation de ses sponsors pour savoir s’il sera candidat.

      • revnonausujai dit :

        la sécurité sociale paie les frais d’hospitalisation; les boches , faire des cadeaux, même pas en rêve , ce en quoi ils ont raison, chacun sa m**de!
        Pour des raisons de propagande, le gouvernement préfère envoyer les malades à l’étranger que dans des hôpitaux privés en France.

    • Castel dit :

      Le Sahel, c’est quand même plus notre problème que le leur, vu qu’il s’agit d’anciennes colonies Françaises peuplées encore de nombreux « coopérants » Français…
      Donc, même si l’aide de l’Allemagne peut paraître limitée dans l’absolu, elle a quand même le mérite d’exister, alors que les Allemands, tout comme la plus-part des pays Européens n’ont pas d’intérêts direct à défendre sur place…
      On peut donc s’estimer heureux qu’un certain nombre de pays Européens nous donnent un coup de main de temps en temps pour modestes qu’ils soient !!

  5. Slil dit :

    Une opération stratégiquement mal faite et qui risque te réduire les capacités futures de l’armée française

    • Sinope dit :

      Stratégiquement c’est bien, c’est en dessous sur le plan du volume de force déployable que ça coince.

  6. themistocles dit :

    Et hop! le classique tour de cochon des traitres de Bercy. Qu’ils donnent directement de l’argent à Daesh si ça les démange tant que ça. De toutes façons les LPM n’ont été inventées que pour n’être jamais respectées.

  7. Frede6 dit :

    Pourquoi ne financer les Opex sur les primes Opex qui représentent l’essentiel des surcoûts au lieu de ponctionner les crédits d’équipements. Nous savons tous que toutes les Opex ne se valent pas.
    Les mecs qui risquent leurs vie au quotidien méritent non seulement d’avoir leur prime mais aussi des équipements au top.
    Ceux qui sont sur des opérations genre Irini, Agenor…ou qui restent dans les bases éloignées genre Al Udeid, Jordanie ou NDjamena et peuvent sortir régulierement ne vivent pas avec le même niveau de risque au quotidien…
    Jjétais bien content de toucher ma prime mais je ne suis pas convaicu que c’était toujours mérité.
    Question certe provocatrice pour certains, mais une plus grande modularité dans le temps et l’espace des primes est un sujet qui pourrait être débattu.

    • Mat49 dit :

      Vu leur volume financier cela ne règlerait rien.

      • Frede6 dit :

        250 millions OPEX + 100 millions OPINT ref: documents budgétaires.
        Ca ne règle pas tout mais ce n’est pas négligeable

        • mich dit :

          Bonjour , vous citez le totale , mais à moins de supprimer tout les opex ,vous comptez économiser combien ? Vous oubliez que ces primes opex servent aussi à « fidéliser » dans un sens , car si on va dans votre logique ,vous ne voudriez pas aussi moduler les soldes pendant qu ‘on y ai ,il y a matière vous savez , mais là j ‘aimerai pas être à la place du RH qui va expliquer ça ,vous peut être ?

    • militaire dit :

      Et pourquoi pas baisser les alloc pour les étrangers plutôt que « solder » les militaires déjà mal payés.
      Oui c’est de la provoc bien inutile votre commentaire !
      Je vous rappelle que les primes en OPEX ont déjà été réduites de 25 % dans les années 90.
      Donc non !

      • Frede6 dit :

        Je crois qu’il n’est pas nécessaire de débattre à la vue de votre réaction « épidermique »..
        Le salaire est un tout autre débat, chacun aura un avis sur la question.
        Pour les primes OPEX, je ne mets pas sur le plan celui ci qui se fait tirer dessus au Mali et celui qui passe sa mission au bord de la piscine entre deux exercices semblables à ceux menés en France…
        si si j’en ai connus.
        Je suis bien conscient que cette prime est un élément d’attractivité mais toutes les missext ne méritent pas qualificatif opex.
        Personnellement si en échange on équipe dignement nos petits co qui vont au carton ca me va

        • revnonausujai dit :

          La prime dite « OPEX » n’est pas une « prime » de combat mais d’éloignement; son nom officiel est « indemnité de sujétion pour services à l’étranger »; les fonctionnaires civils ont aussi ça dans leur arsenal et souvent à des taux plus avantageux( diplomates).

    • MAS 36 dit :

      Ca vient d’où cette propension à taper sur ses camarades plutôt que sur les vrais responsables ?

      • Frede6 dit :

        Et qui sont ils selon vous ?
        Les français qui nous soldent ou les politiques qui nous envoient en mission où nous sommes mieux payés ?

    • Frede6 dit :

      Oui fait partie du régime des ISS attribuées pour compenser les contraintes subies et les risques encourus dans l’exercice des fonctions.
      Leur montant est fixé soit à un taux unique soit à un taux moyen avec, dans ce second cas, possibilité d’une modulation destinée à prendre en compte l’importance des sujétions imposées.
      Chaque ministère peut définir la liste des bénéficiaires et choisir de s’écarter du taux moyen définit en interministériel.
      En principe, rien n’interdit de moduler le taux ISSE en fonction des Opex même si ce n’est pas le cas

  8. alors dit :

    Il faut faire comme si ça serait choquant ?
    On sait depuis 3 ans qu’il y a pour objectif de supprimer les surcoûts des opex via l’augmentation du budget.
    Alors on peut regarder cela de deux façons. La première serait de se mettre des œillères en disant « le budget des armées est en baisse ». La seconde est de prendre en compte l’augmentation annuelle qui a été de 1700 millions, de prendre en compte à court et long terme l’avancement des commandes via la plan de soutien de l’aéronautique au bénéfice des armées, soit plus de 600 millions, de prendre en compte la réalité budgétaire du COVID dans les armées qui auront de facto réduit nombre de dépenses. En faisant le total de tout, on pourra alors s’interroger si vraiment ces 150 millions de moins sont réellement un « moins » sur nos armées ou si on chipote.
    Car la commande dès cette année de certains équipements par le plan de soutien peut à lui tout seul compenser les surplus opex de cette année et même des 3 années précédentes, dès lors qu’on comprend que cet argent ne sera pas dépensé plus tard.

    L’an prochain, il est prévu de réduire Barkhane et ça devrait continuer. On pourrait alors, plus vite qu’on ne le pense, se retrouver avec un budget opex excédentaire et on verra alors comment ceux qui aiment râler, analyseront la chose.
    Il faut sortir du principe du surcoût et de la recherche d’argent interministériel comme solution pour gratter quelques millions de plus, surtout quand on est en face d’un budget qui augmente bien bien plus qu’il ne descend.

    • Sinope dit :

      Tout ça c’est du détail. L’essentiel c’est le budget global et le format des forces.

  9. militaire dit :

    Et pourquoi pas baisser les alloc pour les étrangers plutôt que « solder » les militaires déjà mal payés.
    Oui c’est de la provoc bien inutile votre commentaire !
    Je vous rappelle que les primes en OPEX ont déjà été réduites de 25 % dans les années 90.
    Donc non !

  10. Parabellum dit :

    Bidouillage comptable debile qui se répète depuis des années et nuit à nos capacités…les opex elles mêmes sans fin coûtent 2 milliards par an et ça fait cher la Toyota et la dizaine de djihadistes flingues…pour comparaison 6 sna barracuda coûtent 10 milliards…moins de 2 milliards pièce …et ça vaut pour tant de questions…les milliards balancés pour éponger les erreurs du covid auraient pu servir à préparer une autre politique…mais l état profond des comptables n en a rien à faire helas…

  11. Buburoi dit :

    Il faut rapatrier les forces de Barkhane, et ainsi on n’aura plus de déficit du budget Opex. Nous n’avons aucun intérèt au Mali qui est un pays indépendant depuis 60 ans. Aucun autre pays d’Europe n’a envie de dépenser le moindre euro pour Barkhane, qui n’a aucun intérèt stratégique.

    • twouan dit :

      Ok, ca coute cher, on arrête Barkhane et toutes les opex. Nos soldats chez nous. Très bien.

      Prochain budget comment on justifie que l armée c est important si on ne s en sert pas car ça nuis au format.

      C’est exactement l erreure des allemands. Ils ont une armée invisible depuis la chute du mur et donc depuis démolie.
      Ce sont les Opex qui ont sauvé la défense face a Bercy et pas l inverse.
      Pour chaque millions perdu, 10 de sauver.

      • Czar dit :

        au prochain budget, on « justifie » qu’on va enfin dépenser notre pognon » à disposer de stocks qui nous permettraient de prétendre mener une guerre contre la turquie si un jour on y était poussés : là pour l’instant on ne fait rien car on n’a rien en magasin et c’est pas le milliard qu’on claque connement depuis 7 années qui « améliore » les choses.

        les Français ne sont pas des schleuhs « rééduqués » au pacifisme aussi psycho-rigide que leur militarisme l’était. A part la racaille étrangère et quelques gauchistes nihilistes, ils aiment leur armée, toutes sensibilités confondues

        pas besoin de jouer au sapeur camembert de la comm’

  12. Janot33 dit :

    Donc, pour faire simple : plus les militaires sont engagés en OPEX de manière imprévue, moins ils ont de matériels pour être engagés en OPEX.
    Ce sera bientôt le grand écart !

  13. Thierry dit :

    « Sanctuarisation du budget de la défense » (Macron) une fois de plus il fait le contraire de ce qu’il dit et cela parce qu’il est mauvais comme un cochon en économie.

    La dette de la France ne date pas d’hier, c’est Mitterrand qui a commencé à la creuser à la pelleteuse, suivi par tous les autres président.
    Vouloir rembourser la dette en période de crise économique est une aberration qui n’échappe à aucun économiste indépendant de tout pouvoir politique, puisqu’en réduisant les coûts vous réduisez également les recettes et donc creusez davantage le déficit au lieu de le combler.

    emprunter de l’argent n’est pas un problème tant qu’il y a des prêteurs qui vous font confiance, et actuellement les états constituent des valeurs plus attractive que le privé puisqu’ils peuvent rembourser étant donné qu’ils ne ferment jamais.

    Le poids de la dette sur les citoyens est tout relatif dans la mesure ou ces dépenses généreront des recettes à l’avenir qui combleront les emprunts. Investissement dans les infrastructures public par exemple.

    Même ce qui est considéré comme un coût (social, hôpital, etc) génère des avantages, l’exemple le plus récent est celui des pays qui ont limités les dégâts économique en possédant des masques et test de dépistage contre le covid, dans ce cas de figure leur investissement dans la santé a été terriblement rentable par rapport aux pays qui ont subit la crise de plein fouet et se retrouvent avec des dépenses énormes.

    Donc au niveau de l’armée il faut clairement faire le ménage dans les OPEX considéré comme un luxe inutile et investir dans l’équipement et le matériel, le contraire de ce qui est fait actuellement. La France peut même s’endetter davantage pour fournir à tous les secteurs de l’Etat les moyens optimaux pour bien fonctionner, cela n’est pas une dépense mais un investissement rentable au regard de ce que l’on économisera dans les situations critique qui se multiplient de plus en plus.

    Macron a le nez dans le guidon en consacrant toutes les dépenses aux problèmes immédiat, là encore grosse erreur de stratégie, il ne dépense pas assez et pas dans les secteurs les plus utile à moyen terme, c’est à dire pour demain ou après demain. De fait il est toujours en retard dans tous les secteurs, les urgences s’accumulent et il ne contrôle plus rien, hors diriger c’est prévoir, ça n’est pas attendre d’être mis devant le fait accomplis puisque ce sera toujours trop tard et trop couteux.

    • albatros24 dit :

      Pour la dette Mitterrand est proportionnellement moins responsable que…Sarko et Chirac
      Voyez le graphique
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Dette_publique_de_la_France#/media/Fichier:Dette_publique_France_1979-2017.png

    • albatros24 dit :

      Sinon pour le reste, l’économie, nous sommes d’accord
      Nos énarques (peut être pas les vôtres si vous êtes turc ?) sont nullissimes en économie. Ils ne jurent que par le libéralisme, totalement dépassé aujourd’hui.

      • Thierry dit :

        « si vous êtes turc ?) »

        Si vous avalez les gargouillis vocaux plein de miasme islamophobe de certains ici, attention à la gueule de bois

    • Castel dit :

      Commentaire digne de Tarik Ramadan !!

    • mich dit :

      Bonjour ,vous dites  » il ne dépense pas assez et pas dans les secteurs les plus utile à moyen terme, c’est à dire pour demain ou après demain  » , et vous comptez rejoindre l ‘armée de ceux qui on un avis sur ce qui est important ? en tout cas si c ‘est cela votre problemme (et cela peut se comprendre) ,c ‘est pas les opex qui vous soulagement ,ou alors vous avez un problemme avec les échelles de chiffres .

    • Mat49 dit :

      @ Mokhtar. Sur la dette tu as pompé sur tes petits copains de LFI. Idiots utiles qui oublient complètement le rôle de la BCE dans l’affaire.

      Sur les opex tout le monde comprend bien que tu ne veuilles pas allez si vite de taper 72 houris.

  14. Vins dit :

    Simple: plus de sous, on rentre à la maison…
    200 a 300 milliards de perte cette année et on trouve pas 200 a 300 millions pour que nos soldats aillent se battre? Mais c’est moi je dois être parano….

  15. Électeur dit :

    « La loi (…) n’a jamais été appliquée depuis son entrée en vigueur ». C’est malheureusement véridique.
    Le Parlement, composé d’élus chargés de nous représenter, a pour mission de faire les lois et de contrôler que le Gouvernement les exécute sous peine d’être congédié (ça s’appelle une « motion de censure »).
    Mais le Parlement s’abstient de nous représenter et de faire son devoir parce que ces braves députés ont trop peur de perdre leur job (grassement payé) et d’être renvoyé devant les électeurs par le Président de la République (ça s’appelle « dissolution de l’Assemblée Nationale »).
    Nous avons un sérieux problème institutionnel.

    • twouan dit :

      Ca s appelle un point d équilibre.

      Le parlement vote des choses pas toujours exécutables, l exécutif ne respecte pas toujours l’esprit législatif. Les députés changent de camps (regardez les groupes a l assemblée, ça varie). L exécutif qui n a pas non plus de ce retrouver avec un parlement dirigé par l opposition essayes de trouver des compromis.

      In fine, si on veut peser dans une démocratie, il faut être capable de compromis. On aura pas tout mais on aura peut-être le truc qu on veut vraiment.

      Le problème de notre démocratie, c est qu on se monte le bourrichon toutes les 30 secondes. Le monde médiatique/réseaux sociaux d aujourd’hui ne vit que pour le scandale.
      On a un budget de 39 milliards (+22% par rapport a 2017). On va pas faire un fromage pour 200 millions ca fait 0.5%
      Et en prime, ce n est pas de l argent qui a disparu a l agriculture ou l éducation nationale.
      Ce pognon, il est dans la poche des militaires (primes justifiées) et des industriels (via les pièces détachées).
      Oui, ça serait mieux que la nation soit plus juste en reversant cet argent au budget de nos armées.
      Non ça n est pas une menace pour le fonctionnement. Au contraire, ce petit effort c est la clé de la crédibilité!

      Nos armes sont utiles a la France!

  16. Belzébuth dit :

    Selon le député Cornut-Gentille, les ralentissements d’activité industrielle liés au Covid-19 ont créé une marge de manoeuvre de 750 MEUR sur le budget de la défense, dont 200 MEUR déjà utilisés par le plan de relance.
    https://www.challenges.fr/entreprise/defense/defense-les-questions-qui-fachent-du-depute-cornut-gentille_735841

  17. Slil dit :

    Intervenir au Mali pourquoi pas, y rester n’a aucun intérêt pour la France

  18. Robert dit :

    L’aveu d’une journaliste concernant la véritable cause des incohérences dans la gestion de la crise sanitaire actuelle, l’état de l’hôpital public, avec sa proportion gargantuesque d’administratifs par rapport aux soignants et sa générosité sans fond envers le monde entier.
    Le personnel et les malades passent après avec ce qu’il reste. Aussi face à la contestation grandissante, ce virus a permis de détourner l’attention et d’inverser la charge des responsabilités sur les citoyens, les personnes âgées, ceux qui ont des prédispositions médicales à voir s’aggraver leur situation, etc..
    Si ça va mal c’est parce que vous n’êtes pas assez confiné, pas parce que la situation des services publics a atteint ses limites face à une pandémie et que déléguer à la médecine de ville ou les cliniques serait admettre qu’ils sont indispensables sans bénéficier de subventions sans fond.
    L’armée doit être dans la même situation, des dépenses somptuaires ou inadaptées, au 6eme RHC il y avait les missions VIP qui n’avaient aucune justification militaire, une administration pléthorique, l’engagement de la France dans des conflits qui ne nous concernent pas directement, la mission Sentinelle qui n’est que la conséquence de politiques d’immigration désastreuses, etc…
    Mais personnel médical comme militaires continuent à y croire et faire le travail. Alors, respect!
    Et on n’oublie pas leurs familles qui portent aussi le fardeau.
    https://www.lesalonbeige.fr/la-saturation-des-hopitaux-na-rien-a-voir-avec-la-crise-de-la-covid/

    • Plusdepognon dit :

      @ Robert
      C’est bien la politique menée par toutes les composantes politiques de ce pays, influencée par l’école économique de Chicago (traduit en politique par Reagan et Tatcher et tous leurs successeurs) :
      https://youtu.be/emgHj-Sr6l8

      https://www.lesechos.fr/2006/11/lheritage-de-milton-friedman-592953

      D’où des solutions d’urgence :
      https://www.lefigaro.fr/sciences/covid-un-hopital-mobile-deploye-lundi-a-bayonne-en-une-demi-heure-20201108

    • mich dit :

      Bonsoir Robert , vous n ‘avez pas un peu l ‘ impression de forcer le trait ? si je vous suis bien notre covid serait plutôt une arme bactériologique alors , plutôt pratique pour placer vos sujets favoris , quand à votre analyse hôpitaux ,cliniques et médecine de ville , c ‘est un poil plus complexe l ‘évolution de la santé en France ,non ? libre à vous de dénoncer un système ,mais un peu facile d ‘exonérer un grand nombre en les caressant dans le sens du poil .Cette pandémie a au moins le mérite de nous en apprendre beaucoup sur notre cocon plus ou moins artificiel , on peut s’ en servir de plusieurs manière ,pas toujours les plus avouables en effet .

      • Robert dit :

        Mich,
        Vous n’allez pas vous mettre comme d’autres à me faire dire ce que je n’ai ni dit ni pensé. En général, je parle fort et clair et sans détour. Certes, je suis un peu polémique, mais il m’arrive de parler avec du personne soignant et ils ne sont pas tendres non plus devant la situation. En l’espèce, la crise tragique de l’hôpital public, en fait des politiques de santé, est déjà ancienne et des revendications sérieuses sont toujours en cours, juste décalées par le confinement.
        Dites-moi qui je caresse, ça m’intéresse beaucoup de savoir ou je mets mes mains?
        Si vous avez fréquenté l’hôpital public, pour ma part depuis de trop longues années, vous avez peut-être fini par avoir des confidences privées de médecins en confiance qui sont effarés par une gestion inadaptée et honteuse, une incurie, face au dévouement du personnel et aux besoins légitimes, je ne parle pas des abus nombreux, des malades. Et je glisse sur le comportement de plus en plus fréquent de membres de certains populations, nécessitant des vigiles ce qui n’existait pas il y a vingt ans et coûte très cher en personnel pour le coup ni soignant ni même administratif.
        L’hôpital public a intérêt à se réformer, mais cette crise permettra peut-être à ces gouvernants ou leurs successeurs de prétendre s’en dispenser. Travailler de concert avec le privé, réduire l’administration, ne plus rembourser à 100% certains actes de confort, je suis persuadé que certains plus compétents que nous ont des bonnes idées à proposer. Plusdepognon donne une piste, mais le libéralisme n’est pas seul en cause.
        Mais ce qui est difficile en France, c’est qu’un droit acquis est toujours difficile à voir réduire. Espérons que ce ne soit pas celui du besoin vital de soins pour les français.

      • Plusdepognon dit :

        @ Mich
        La trahison de la gauche en France et sa conversion au délire de l’ultralibéralisme a créé une ploutocratie efficace pour… se gaver aux bonnes places.
        https://blogs.mediapart.fr/laurent-mauduit/blog/240918/ce-quanicet-le-pors-pense-de-la-caste

        Pour le reste, la fragilité est certaine car elles ont été faites par les multiples coups de boutoirs des politiques à l’oeuvre pour la finance folle (qui ne voit la santé que comme un marché qui se doit d’être rentable, quitte à provoquer des pénuries) :
        https://infoguerre.fr/2020/10/failles-revelees-systeme-dassurances-sante-pandemie-de-covid-19/