Pour les commémorations du 11 Novembre, l’armée de Terre lance l’opération #TransmetsLaFlamme

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

44 contributions

  1. Félix GARCIA dit :

    Saint-Maixent-l’École 😉

  2. Saucisson furtif dit :

    C’est sympa, ils vont courir avec des masques ? Si nos anciens voyaient l’état du pays ils reviendraient nous botter les fesses pour notre inaction. Ça fait de la com à pas cher, soutenez virtuellement la cause et respectez virtuellement les lois aussi ? Ces hommes se sont battus pour leurs pays et pas pour la république, à bon entendeur…

    • Fred dit :

      @ Saucisson furtif

      Un hommage, c’est un hommage ; merci de ne pas les instrumentaliser à ta sauce et de les respecter en silence et en recueillement.

      • Françoise dit :

        @Fred : Une remarqe, c’est une remarque ; merci de ne pas l’instrumentaliser à ta sauce et de respecter en silence l’expression d’un lecteur d’OPEX360.

  3. Le Linge 1915 dit :

    Merci à tous les civils français déguisés en militaire, qui devenus poilus ont su repousser l’agresseur. Et merci aux cadres du civil qui ont su remplacer le limogeage des généraux en goguette!
    Merci aux français pour leurs sacrifices!
    La guerre est une chose beaucoup trop sérieuse pour la confier à BHL…

    • Vinz dit :

      Civils qui firent deux à cinq années de services militaires.

      Je veux bien des exemples de civils ayant remplacé les généraux en goguette.

      • Daniel BESSON dit :

        Cit : [ Je veux bien des exemples de civils ayant remplacé les généraux en goguette ]

        Le colonel Alexandre Ben[Censuré] ?

        Je pense que  » Le linge 1915  » voulait parler d’officiers non brevetés de l’Ecole de Guerre ou de Saint-Cyr ? Beaucoup d’officiers  » non militaires de carrière  » étaient des Normaliens et l’ ENS affiche pour les promos 1910-1913 un taux de perte supérieur ou comparable à Saint-Cyr ( de mémouâre )
        C’était une époque ou les élites savaient se sacrifier …

        • Vinz dit :

          Certes, que voulez-vous. Le feu tue – sans regarder les noms de promo. Mais pour mongénéral, la promotion regarde bien les noms.

  4. Thierry dit :

    Cette année on aura échappé à l’hommage à Pétain de Macron….
    c’est toujours ça de pris, les taches tenace ont du mal à disparaître et je ne parle pas de boue…

    • Sahasrahla dit :

      C’est une idée fixe chez vous de parler de Macron.

    • Vinz dit :

      Si vous ne comprenez pas l’hommage légitime rendu au vainqueur de Verdun, pas la peine de demander où se trouve la tâche.

  5. Auguste dit :

    Moi je reste sur ma position.Une minute de silence pour tout le monde,à l’arrêt,ou qu’on soit,à l’exemple d’Israél,les cloches en sus.En plus des commémorations militaires.

  6. DocBanzai dit :

    Résumons la doctrine de notre bon Maréchal : « On attend les chars et les Américains ». Ce n’est même pas un résumé c’est une citation : il a eu les chars en 1940 et les américains fin 1942. Un visionnaire.

    • Vinz dit :

      Non, il a eu les deux avant en 1918. Et cette doctrine est lagrement préférable à celle de Joffre ou Nivelle.

      • Thierry dit :

        Pétain a eu le beau rôle en organisant l’intendance et la relève à Verdun (pendant seulement 2 mois) avec des moyens sans pareil dans une position défensive, mais c’est Castelnau qui a véritablement stoppé l’offensive allemande et bien Nivelle et Mangin qui a tenu bon à Verdun :

        https://www.historia.fr/p%C3%A9tain-limposteur-de-verdun

        Pétain n’aura été qu’une créature de propagande politique fabriqué de toute pièce, à l’époque de Verdun on aurait pu le qualifier de « pétochard »

        lors du Conseil supérieur de la Guerre du 22 mai 1922 (et également plus tard comme ministre de la guerre en 1934) contre l’avis des autres généraux, Pétain défend fermement l’inviolabilité du territoire et ce qui deviendra la Ligne Maginot avec les conséquences funeste que l’on a connu, qui a englouti le budget de défense de la France en pur perte avec en plus sous Pétain une réduction des coûts de 32%.
        Pétain encore qui limite la construction de la ligne Maginot aux Ardennes pensant que la forêt n’est pas traversable.
        Pour Pétain les chars ne sont que des casemates roulante devant compléter les fortifications fixe, et non une arme offensive comme le voyait De Gaulle.

        S’il fallait identifier les artisans de la défaite de 1940, assurément Pétain en faisait parti, et cerise sur le gâteau il se fait désigner pour diriger la France en 1940…

        Hitler avait en Pétain un atout majeur pour la chute de la France et c’est les politiciens français qui l’on médiatiquement fabriqués lors de la première guerre mondiale. Un choix des plus funeste et terrible de conséquence, un incompétent avec des idées suspecte car il fit preuve d’antisémitisme.

        • revnonausujai dit :

          vous racontez n’importe quoi !
          le gouvernement Doumergue a duré 9 mois en 1934, s’est contenté de gérer les affaires courantes .
          La ligne Maginot a été conçue dans les années 1925 , financée dès 1929 et construite dès 1930. Le choix de ne pas la prolonger face à la Belgique a été fait en 1927 et est une décision politique et non militaire; il s’agissait de ne pas heurter les Belges attachés à leur neutralité.
          pour être juste, la Wehrmacht a échoué à franchir la ligne Maginot, partout où elle existait et était armée, elle a tenu, jusqu’après l’armistice..
          La déroute française tient plutôt a une manœuvre aventureuse en territoire belge ( Dyle) qui a vu la quasi destruction du corps de bataille. Après , les carottes étaient cuites !
          Que Philippe Pétain ait été un général, puis maréchal « défensif » est une autre histoire; on peut seulement noter que ça correspondait à l’état d’esprit de l’immense majorité tant des politiciens que de la population. On peut toutefois lui savoir gré d’avoir dit que le feu tue et par inférence qu’il valait mieux consommer du matériel que des poitrines!
          Vous êtes aussi nul en histoire qu’en connaissances techniques militaires; un perroquet tout juste bon à répetr les calembredaines de l’educnat !

          • Thierry dit :

            Vous m’en direz tant ! encore des clichés poussiéreux.

            « [À l’ouest de Montmédy] il y a les forêts des Ardennes. Elles sont impénétrables si on y fait des aménagements spéciaux… Si l’ennemi s’y engage on le pincera à la sortie des forêts. Donc ce secteur n’est pas dangereux »

            — Maréchal Pétain, discours devant la commission de l’armée au Sénat, 7 mars 1934.
            source :
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Travers%C3%A9e_des_Ardennes

            Pour ce qui est de la ligne Maginot je vous invite à relire les grandes lignes de son historique :

            https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_ligne_Maginot

            l’histoire de Pétain y est étroitement lié et cela dès la première heure, il en est bien l’initiateur et l’intendant par la suite.

            La propagande de Vichy ne manquera pas de faire porter tous les tords de la défaite de 1940 au « judéo-communisme » aux soi-disant sabotage des ouvriers français syndiqués dans les usines, au front populaire et autre politiciens qui ont eu même droit à une parodie de procès sans lendemain parce que pas la moindre preuve, et pour cause, l’auteur véritable de la défaite était l’accusateur. La propagande avait besoin d’une diversion.

            Il est consternant pour certains, que ce soit en 1914-18 ou 1939-45 que la propagande politique de l’époque soit jugés par eux comme vérité historique, ça n’est pas du travail d’historien mais de la récupération idéologique passéiste.

            Pétain a été l’icone d’une génération, les jeunes de la première guerre mondial, mais basé sur un mensonge, ils lui ont attribués les mérites qui revenaient à d’autres.

            la raison en est évidente, devant les pertes abyssal, il leur fallait un général héros qui serait un exemple, ils ont choisit le plus idiot pour qu’il ne leur fasse pas d’ombre politique, c’est pourtant ce qui est arrivé à la guerre suivante.

          • revnonausujai dit :

            « la raison en est évidente, devant les pertes abyssal, il leur fallait un général héros qui serait un exemple, ils ont choisit le plus idiot pour qu’il ne leur fasse pas d’ombre politique, c’est pourtant ce qui est arrivé à la guerre suivante. »
            Quand stupidité et méconnaissance de l’histoire se conjuguent! Plus de la moitie des pertes ont eu lieu dans les 12 premiers mois de la guerre, sous Joffre , et son successeur a été Nivelle, Pétain est arrivé au sommet en 1917 à la suite des mutineries parce que le gouvernement pensait qu’il saurait résoudre la crise du moral !
            Vous ne tirez de wiki qu’une phrase concernant la vision de Pétain sur le secteur des Ardennes, alors que l’article explique en long et en large qu’avant, pendant et après son passage aux affaires, l’attitude constante de la stratégie française ( qui ressortit du politique et pas simplement de l’EM !) a été d’ inciter les Allemands à passer par la Belgique. Tout un chacun pensait sans le dire qu’il valait mieux faire la guerre en Belgique qu’en France et en le disant que l’armée française étant la plus puissante du monde, elle allait battre las boches en rase campagne.
            quant aux Ardennes infranchissables, Pétain et son entourage eussent ils été ignares en matière militaire( comme vous, quoi !), ils savaient pertinemment qu’aucun obstacle n(est infranchissable s’il n’est pas tenu/battu par les feux; la légèreté de l’EM qui a posté des unités de second ordre dans ce secteur, les défaillance dans leur disposition et au combat de ces mêmes troupes sont les vrais causes de l’effondrement du secteur; les premières unité allemandes qui ont percé n’y croyaient même pas et craignaient de se faire piéger par la contre-attaque.
            Que l’attitude du maréchal Pétain, atteint par « le naufrage de la vieillesse », ait laissé le champ libre aux pires excès est une chose qui a reçu sa sanction. Ça ne justifie pas le dénigrement de ses actions antérieures sous prétexte de noircir le personnage .
            Un fin connaisseur de la période, le général de Gaulle, disait que  » si le maréchal eut été à Alger en novembre 1942, il serait revenu en France sur son cheval blanc »; comme quoi, vos ragots n’auraient pas pesé lourd !
            ps: si vous haïssez tant que ça la France et les Français, rejoignez, l’EI; il y aura bien, par chance, un M2000 ou un reaper pour vous faire produire de l’énergie instantanée !

        • Vinz dit :

          J’ai presque pleuré. Mais votre charabia est à côté de la plaque.

        • Donald dit :

          @Thierry
          Je vous rejoins déjà sur l’anticipation de Castelneau adjoint de Joffre sauf erreur.
          Je prends pour exemple le mouvement vers Verdun du 146ième RI, dans lequel servait mon grand père.
          Le 18 février 1916, le 146ième RI a reçu l’ordre de mouvement depuis Baccarat en Meurthe et Moselle. Il est arrivé en position à l’ouest de Douaumont au carrefour Bras/Douaumont le 26 février 1916. C’est attesté par les JMO du régiment sur « mémoire des hommes » https://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/arkotheque/inventaires/ead_ir_consult.php?fam=3&ref=6&le_id=1221
          Voir les Diapo 36 à 38 de février 1916. Mon grand père a été blessé le 28 février. Il le sera à nouveau le 17 mai 1917 au chemin des dames.

          Ensuite pour Nivelle l’artilleur, vous avez raison, Pierre Miquel le signale dans son livre sur « Le Chemin des Dames ».
          https://livre.fnac.com/a212431/Pierre-Miquel-Le-Chemin-des-Dames#int=S:Suggestion|FA:LIV|1|212431|BL1|L1

          • Thierry dit :

            merci pour votre témoignage Donald, on n’a jamais trop d’informations, l’important c’est de ne jamais oublier.

        • Vinz dit :

          Nivelle a failli mettre l’Armée française à genoux mieux que toutes les offensives allemandes. Pétain ne fut sans doute jamais génial en 14-18, mais il eut l’insigne éclaire de génie de comprendre plus rapidement que certains l’inanité des tactiques françaises de 14-15 ; et il était au minimum vénéré de la troupe, ce qui est assez rarement le cas des très mauvais chefs. De Gaulle quant à lui n’a jamais rien fait sur le terrain, à part une vague offensive en 40 dans l’Aisne tombée à plat.

          La Ligne Maginot n’a jamais rien englouti, a rempli toutes les missions qui lui furent assignées, et n’est que la traduction réaliste de la démographie de la France vs l’Allemagne. Et ce n’est pas la Ligne Maginot qui nomma Gamelin chef des Armées.

          • Donald dit :

            @Vinz
            Pour de Gaulle vous semblez ne pas savoir que le capitaine qu’il a été sera blessé lors d’une attaque sur Douaumont.

            Vous avez raison le jeune officier De Gaulle, comme beaucoup à l’issue de la guerre avait une admiration pour le Pétain de 14-18. On peut s’en rendre compte en lisant le « Fil de l’épée ». Mais le capitaine De Gaulle qui s’est retrouvé en Pologne dans les années 20, pour les aider à organiser leur armée et à combattre les « Russes Rouge », puis au Levant a certainement pris une autre dimension, plus géostratégique qui l’amènera à contrer les desseins de larbin d’Hitler. Je sais Jean Marie Le Pen et moi on n’est pas d’accord. Cela ne m’empêche pas de dormir très bien. Selon lui le grand prestige de Pétain fait tout, c’est un BOUCLIER. … Ouais … mais sous lequel sans la résistance on peut se ratatiner sinon l’âme, sinon l’esprit au moins le corps, vu le désastre du pillage des ressources du pays et les compromissions honteuses. Effectivement Pétain est le chef … celui du faitout, de l’intendance, du repos des soldats, des rotations en première ligne. Cela a son importance, mais cela n’est pas ce qui fait avancer. Seul compte donc la résistance qui a tenu selon les mots de De Gaulle « par le tronçon de l’épée et la pensée Française ».

          • Donald dit :

            @Donald
            Précision « lors d’une attaque sur Douaumont » à la tête de son détachement. Il faut dire que vu la stature il faisait une cible de choix.

          • Vinz dit :

            @Donald : vous mélangez tout, comme le Thierry, en une belle salade où se mélange 14-18, 39-45, Pétain, la résistance, la collaboration et Jean-Marie Le Pen… Bravo.

            Débrumisez-vous le cerveau. Pétain est incontestablement l’un des généraux français qui a permis la victoire finale en 18. Le reste est une autre histoire.

            « de Gaulle qui s’est retrouvé en Pologne dans les années 20, pour les aider à organiser leur armée et à combattre les « Russes Rouge », puis au Levant a certainement pris une autre dimension, plus géostratégique qui l’amènera à contrer les desseins de larbin d’Hitler.  »

            N’importe quoi. On est dans l’histoire fiction et un psychologisme à deux balles.On sait que les usines à crétins tournent à plein, mais ça fait tout de même peur.

        • Donald dit :

          @Thierry
          Je n’oublie pas

  7. L'ancien dit :

    Ne confondez pas mobilisation et volontariat.

  8. Muse dit :

    « 11-Novembre, marquant l’armistice ayant mis un terme aux combats de la Première Guerre Mondiale »
    Oups ! Ce n’est pas vrai du tout car de très nombreux soldats français ont été déployés en Turquie…
    Le traité de paix ne sera signé qu’en 1921, au mois d’octobre, traités d’ANgora et d’Ankara.

    Les Français occupent aussi, en 1919-1920, Zonguldak et Ereğli (dans la région de la mer Noire) où l’on extrayait du charbon, mais se retirent face à la résistance de la population.

    Des combats continuent dans le sud-ouest de la Turquie, appelé aussi Cilicie, occupé par les troupes françaises débarquées en novembre 1918 à Mersin et qui s’y installent durablement. Ils ne cessent qu’en 1921.

    Cette occupation fait de nombreuses victimes : les Français essaient de contrôler la région, ils assiègent par exemple Antaïb (Gaziantep), les nationalistes turcs harcèlent les troupes françaises et remportent des victoires, ce qui amène la France à modifier sa politique et à signer le traité d’Ankara en octobre 1921.

    • Auguste dit :

      Je m’y perd un peu,éclairez moi.
      1919-1922 c’est la guerre greco-turque avec Anglais du côté grec et France et Italie qui soutenaient les revendications turques.
      Le Traité d’Ankara c’est le traité entre Turquie et la France,qui cède la Cilicie contre la Syrie.
      Le traité d’Angora c’est entre Turquie et Bulgarie

    • Auguste dit :

      Traité d’Angora 1925

    • Donald dit :

      @Muse
      « 11-Novembre, marquant l’armistice ayant mis un terme aux combats de la Première Guerre Mondiale »
      Vous avez raison le 11 novembre c’est l’armistice sur le front occidental contre principalement l’Allemagne.

      Sur le front oriental contre l’empire Ottoman/Turquie cela a duré plus longtemps surtout que la région était aussi impacté par les suites de la révolution bolchévique dans le Caucase. On peut même dire que le grand bazar à duré jusqu’en 1925 pour l’installation du mandat français sur la Syrie et le Liban qui nous a couté 10000 morts de plus.

  9. Daniel BESSON dit :

    C-O-M-M-E-E-E-E-E-N-T !

    On n’invite pas Black-M ? On ne va pas faire un déboulé de gamin-e-s au milieu des tombes ?

    Quelle réactitude ! ;0)
    Pour Maurice Genevoix , ce sont surtout des souvenirs de collège avec « Rroû » et  » La dernière harde  » .
     » Ceux de 14  » a fait l’objet d’une magnifique adaptation , la seule chose de valable pour la commémoration du centenaire soit dit en passant .

  10. Jean Ker dit :

    102 ans après, on porte tous des masques, et la moutarde nous monte au nez;
    L’Allemagne a soumis l’Europe désormais dirigée par sa ministre de la Défense, sous la botte de l’Austérité qui nous écrase au pas de l’oie, en cadence :
    « En Marche! » qu’ils disaient… tout en bradant la souveraineté du pays en toute impunité.
    A se demander pourquoi nos anciens se sont battus et sont morts.
    Je préférais presque quand on faisait piétiner leurs tombes par des milliers de gamins courant en tous sens, obéissants à un metteur en scène bienpensant …
    Tiens?! une aigreur à l’estomac : étrange.

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ 102 ans après, on porte tous des masques, et la moutarde nous monte au nez ]

      C’est pour les  » initiés  » ! ;0)
      Vu le nivô moyen du lectorat Françouze en histoire , encore que je pense que celui
      d’OPEX360 est un cran , voir trois ou quatre , au dessus …

      Il suffit de lire les réactions de la délégation Vrônzaize à l’ OéNhU à propos de la résolution 2118 hier pour se rappeler la responsabilité de la Vrônze dans la guerre des gaz .
      https://onu.delegfrance.org/Syrie-aucun-progres-n-a-ete-effectue

      On commence à peine à le lire dans les publications officielles !
      « Dès août 1914, les Français utilisent des grenades lacrymogènes contre les troupes allemandes. A leur tour, les Allemands ont recours à Neuve-Chapelle en octobre 14 à des obus chargés d’un produit chimique provoquant de violents accès d’éternuements parmi les soldats français. Utilisés à petite échelle, ces gaz incapacitants ont des effets très brefs. »
      http://www.cheminsdememoire-nordpasdecalais.fr/lhistoire/armes/les-gaz.html

      Il y a encore sept ou huit ans on se faisait insulter pour l’écrire sur les forums par des personnes – militaires – qui se prétendaient  » historiens  » !

    • Pascal (l'autre) dit :

      « 102 ans après, on porte tous des masques, et la moutarde nous monte au nez; » Si c’est du (gaz) moutarde (ypérite) le port du masque est effectivement conseillé!!
      ………………………….. je sors!

  11. Jean Pierre dit :

    Quand on regarde bien ,
    – La plupart des alsaciens sont davantage germanophones qu’autre chose.
    – Beaucoup d’entre eux passent quotidiennement (librement) la frontière pour travailler en Allemagne
    – La presse locale parait en allemand
    – Les chaines de télévisions allemandes sont plus regardées que les françaises
    – Le régime de sécurité social est modifié en fonction du système allemand
    – Les règlement sur la chasse idem
    – les assurances, idem
    – Les jours fériés religieux sont identiques
    – Le clergé a les mêmes prérogatives qu’en Allemagne
    Et j’en oublie peut être.
    Tout ça pour dire, valait-il la peine pour en arriver là que tant de jeunes de toutes les régions et tous les continents y laissent leur vie ?

    • VIgi dit :

      Beaucoup d’approximation dans votre commentaire ou à minima un décalage de 20 à 30 ans.
      La plupart des Alsaciens ne sont pas germanophones. Une bonne partie aimerait l’être pour aller bosser en Suisse éventuellement.
      La presse locale parait en Français et Netflix est regardé en Français.
      Régime de sécu, Ok en partie.
      Sur la chasse : prévalence de pratiques plus Allemande (Affut) mais globalement même règles qu’ailleurs en France (A part les « weidmannsheil » en fin de traque 🙂 ).
      Etcc
      Je pense qu’il y avait d’autres raisons que la simple question Alsacienne pour en arriver à la 1ere GM.

    • Vinz dit :

      Tiens ? Jean-Pierre Ferdonnet. Regardez donc les Lorrains, les Bretons, les Normands, les Basques, les Auvergnats, les Savoyards, les Povençaux.
      Crotte, y reste pu que l’Île de France. Tout ça pour ça.

    • Donald dit :

      « … Tout ça pour dire, valait-il la peine pour en arriver là que tant de jeunes de toutes les régions et tous les continents y laissent leur vie ? … »
      Ah parce que vous pensez qu’ils sont venu des 5 continents pour notre Alsace Moselle ? C’est un peu court comme raison de la guerre. Documentez-vous ?

      • Jean Pierre dit :

        Je remercie chaleureusement les agrégés d’histoire, les diplômés de l’Ecole de Guerre et les docteurs de la faculté de Wikipédia pour leurs subtiles précisions quand aux causes de cette saloperie de guerre.
        De mon bas niveau je croyais qu’il s’agissait uniquement de défendre la choucroute. Mince alors ! Merci d’apporter la lumière de votre puissante analyse. Le reste m’avait échappé. Heureusement que vous êtes là.

        • Donald dit :

          De rien … c’est gratuit.

          A l’occasion lisez John Keegan pas trop mauvais sur la 1ere guerre mondiale. Jean Baptiste Duroselle, Pierre Renouvin ou Pierre Milza sur les relations internationales de cette période et d’avant. Et si vous voulez du franco-français pour la défense du territoire avant l’avènement de l’aviation qui change pas mal la donne, vous pouvez lire André Bourachot. ==> Le camp retranché de Paris 1792-1940 très bien,
          ==> De Sedan à Sedan 1870-1918 & 1918-1940.

          Pour Wikipédia, on n’est pas obligé de le prendre pour solde de tout compte.

        • Pascal (l'autre) dit :

           » je croyais qu’il s’agissait uniquement de défendre la choucroute. Mince alors ! Et le Baeckaoffa, la Schifalla, le kougelhof, les bredeles
          le riesling, le gewürztraminer, le sylvaner, le muscat d’Alsace, les brasseries, les maisons à colombages ornées de géraniums, la ligne bleue des Vosges! L’Alsace est française! Nom de non!

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ Quand on regarde bien ,
      – La plupart des alsaciens sont davantage germanophones qu’autre chose.

      Tout ça pour dire, valait-il la peine pour en arriver là que tant de jeunes de toutes les régions et tous les continents y laissent leur vie ? ]

      En 1870 comme dans une très grande partie de la métropole le  » Français  » n’étais pas parlé de manière quotidienne
      par plus de la moitié de la population et cela atteignait 75% dans certains coins du Massif-Central , en Corse ou en Alsace-Moselle .
      L’Alsace-Moselle a en outre échappée à la  » colonisation intérieure  » des années 1875-1914 par les  » Hussards Noirs  » et le  » génocide culturel  » ou  » culturcide  » qui l’a accompagné .

      Donc en décembre 1918 la francité de l’Alsace-Moselle est plus que discutable même si de très grands géographes sont allé jusqu’à invoquer la géologie et la pédologie pour essayer de la justifier  » scientifiquement  » ! ;0)
      En outre les exilés Alsaciens-Mosellans et leur descendance sont souvent  » hors sol  » en 1919 , vivant dans une Alsace-Moselle fantasmée par la propagande d’un Hansi alors que leur pays a pris un autre chemin depuis 47 ans .
      C’est ce qui explique le caractère ‘ » tumultueux  » du rattachement en 1919 des deux soeurs kidnappées en 1871 à leur doulce Mère et les points que vous évoquez : Ce sont les concessions du Jacobinisme pour éviter une insurrection après une guerre mondiale !
      Je vous conseille ce magnifique livre , peut-être le plus intéressant de tous , car il fut le premier à briser ce tabou sur la réintégration de l’ AM et son auteur a pu rencontrer les derniers témoins en vie ( le livre a commencé à être écrit au tout début des années 70 ) :
      https://www.leslibraires.fr/livre/14566008-1919-les-illusions-de-la-gloire-paillat-claude-editions-robert-laffont

      Maintenant à votre question , je réponds : NON !

  12. revnonausujai dit :

    @ Donald
    Pétain et De Gaulle se sont brouillés bien plus tard, dans les années 30 car le maréchal considérait le travail littéraire du chef de bataillon de De Gaulle comme du jus d’EM qu’il pouvait utiliser à sa guise alors que le second défendait la propriété intellectuelle de son oeuvre. Pas grand chose à voir avec des divergences stratégiques , compte tenu de plus des différences d’audience entre l’officier le plus haut dans la hiérarchie et un off sup peu connu , un peu comme si aujourd’hui il y avait controverse sur la tactique à employer contre les Blacks entre Galthié et l’entraîneur du club de Trifouillis -les-Oies .