Les députés s’interrogent sur les bénéfices de la mutualisation du soutien à la police et à la gendarmerie

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

37 contributions

  1. MAS 36 dit :

    Sans blague ! ça leur explose en pleine figure la différence entre des fonctionnaires et des militaires opérationnels 7/7/ 24/24 en tout temps et et tous lieux.

  2. Grosminet dit :

    C’est une blague ????

    Pas de mécano d’astreinte ????
    Même chez la plupart des transporteurs routiers il y’en a !

    Alors certes, un plateau « lourd » de dépannage coûte une blinde, mais un fourgon atelier BIEN équipé vaut 60000€ (pour un Mercedes avec un gros moteur, autant dire une rolls pour aller chercher du pain)….

    Reste à trouver le personnel, et là, difficile de compter sur les civils :/

    • SCAPEGOAT dit :

      Les SGAMI tout comme les SGAP qu’ils ont remplacé sont des grosses machines inefficaces mais les Gendarmes font retomber sur cette structure une partie de leurs propres choix logistiques.
      Ainsi c’est la Gendarmerie qui a décidé de liquider ses mécaniciens en Gendarmerie mobile et pas la mutualisation logistique au sein des SGAMi.
      Les mécaniciens et les camions ateliers ont été préservés au sein des CRS parce que cette direction de la Police a estimé qu’éliminer un tel service au sein d’une force mobile était d’une stupidité sans nom
      Il y a un moment ou il faut savoir balayer devant sa porte.
      Cette faute a d’ailleurs été reconnu en son temps par le DGGN en personne.

      • TdM dit :

        D’un strict point de vue mathématique, les CRS sont passées de 150 à 135 environ (10% de perte) et les EGM de 125 à 110 (12% de perte). Mais même avec 10% de perte, les CRS ont toujours gardé plus d’effectifs pour autanr de personnels sur le terrain qu’un EGM (50 à 75) et donc ont pu conserver un soutien plus important. La DGGN a sans doute fait une erreur à ce sujet mais elle a fait ses choix en fonction des contraintes du moment.

      • Duchmol dit :

        Sans doute mais c’était dans un contexte d’économies forcenées et de recherches tous azimuths ou 15 escadrons de mobiles soit 2100 hommes sans compter les nombreux groupements de GM ont été dissous par le visionnaire Sarkosy
        Par ailleurs selon la politique du mis en examen et sa rgpp les escadrons restants ont été amaigris passant de 120 théoriques à 110 voire moins
        Par ailleurs quelles promesses ont été faites par le MININT quant à la disponibilité des services de dépannage en tous temps et tous lieux
        L a réponse a été: pas de problème sans doute et les gendarmes en bons militaires obéissants ont suivi les consignes peu habitués aux pratiques d’un ministère civil particulièrement syndiqué
        Les CRS qui n’ont subi aucune dissolution d’unités du fait de leurs manifestations syndicales et malgré un amaigrissement ( passant en moyenne de 200 à 180), habitués sans doute au promesses du MININT et cultivant de toujours une indépendance forte au sein de leur direction ( il suffit de voir sur le dos de certaines compagnies le sigle police applicable à tous remplacé par CRS ) ont réagi différemment
        Il est temps effectivement de revenir à une autonomie opérationnelle sur ce point comme sur beaucoup d’autres

        • SCAPEGOAT dit :

          Le format des compagnies est passé de 180 à 200 ( Compagnies à 6 sections dont 2 sections en DIR détachement d’intervention régionales à l’époque de la zonalisation et de la Police de Proximité) à des Compagnies à 4 sections avec un effectif théorique à 140 puis maintenant 130,souvent non réalisé.
          Échappent à cette règle les Compagnies parisiennes ( autour de 160) et les Compagnies disposant d’une cinquième section ( Section des Moyens Spécialisés qui mettent en oeuvre les Engins Lanceurs d’Eau entre autre)
          Grosso modo les CRS,tous types d’unité confondus, étaient quasi 16000 et sont tombés à 11000 …soit 5000 postes perdus du fait de laRGPP.
          Une compagnie doit fournir à minima 3/5e des effectifs réalisé pour ces missions, les 2/5e restant regroupant le dépôt,les personnels en congés et repos, les personnels en stage ( Et Dieu sait que les spécialités sont nombreuses, MNS, tireur de précisions, observateur et tireur SPI, opérateurs SPI 4G, Secouriste opérationnel de niveau 2, maintenant plongeurs et sapeur….)

          La Police a fait le choix judicieux (pour une fois) et sous la pression des syndicats il est vrai, de ne pas supprimer d’unité, car toute suppression est quasi irrémédiable, le coût financier d’une éventuelle récréation étant énorme et les pertes de compétences en matière logistique encore plus difficiles à combler.
          Enfin on ne peut comparer un mode de fonctionnement entre un EGM qui travaille avec la quasi totalité de son effectif sur une mission puis va être placé en permission et une compagnie qui n’engage que 3/5e des effectifs mais qui place ses personnels en congé par roulement.
          De bonnes âmes feront remarquer que les Compagnies bénéficient d’une neutralisation.
          Les neutralisations ne sont pas des congés mais de périodes dits de repos compensateur, sur lequel les fonctionnaires sont rappelables sur instructions de la DGPN…Comme cela est arrivé pas plus tard que la semaine dernière suite aux attentats de Nice.
          Seul le fonctionnaire placé en position de congés annuels est non rappelable,celui en repos oui.
          La Gendarmerie a décidé en son âme et conscience de faire des économies de bout de chandelle en renonçant à ses mécaniciens en GM.
          Elle s’en mord les doigts et essaye à juste raison de récupérer cette capacité.
          Je le sais d’autant mieux que je suis officier de CRS, mon frère est officier de Gendarmerie à la DGGN et a écopé entre autre de ce dossier. ( Je le sais car il s’est tourné vers moi pour se renseigner sur notre fonctionnement en la matière)
          Je ne défend nullement les SGAMI qui sont des pétaudières, je replace les faits tel qu’ils sont.

          • Phil dit :

            Les sgami sont ce que l’ont en fait : missions et moyens…
            Les missions continuent les moyens disparaissent et de toute façon la GN a décidé de les tuer en imposant sa logistique qui est coûteuse, dangereuse et surtout peu resiliente…
            on verra si cela réussit, et surtout à la première crise on verra le désastre.

    • twouan dit :

      La mutualisation elle a bon dos.
      Bien sur que ca ne gagne pas grand chose, mais ca en perd pas non plus. De la part de député, c est nul comme analyse.
      On en a rien a faire des effets de la « mutualisation », si c est pour opposer le gendarme au policier, la question c est pourquoi le budget baisse?

      Maintenant que c est fait. Certes on aurait pu s en passer. On va défaire, recreer du bruit et le tout avec moins d argent?
      On aura selon le principe bien connu, « un chef avec un budget, mais sans réel pouvoir car deja dépenser dans l indispensable? »et l indispensable c est quoi un nouveau grand rapport!

  3. Jm dit :

    A quel moment quelqu’un va-t-il comprendre que ces mutualisations sont un fiasco national, que ce soit dans l’armée ou en secteur civil?
    Je compare l’existence des GSBdD et celle des communautés d’agglo, la même chose, initialement un soutien, au final un palier administratif de plus qui a permis de créer de multiples postes pour endiguer le chômage, permettre à de nombreux civils de devenir chef (dans les armées) et ainsi commander même sans en avoir les compétences et créer un sentiment de supériorité dans un ministère des armées devenu un ministère de l’armée civile, et prendre du galon dans la hiérarchie civile pour les fonctionnaires dans les administrations des agglos, postes auxquels ils n’auraient pu prétendre car les petites municipalités ne peuvent se permettre de faire progresser des fonctionnaires car le budget ne le supporte pas, malheureusement parfois même souvent au détriment de personnels extrêmement compétents, motivés et méritants.

    • Marco dit :

      « Un palier administratif de plus qui permet de créer de multiples postes » : un peu de sérieux , la création des SGBD s est au contraire accompagnée de la suppression de centaines de postes. On peut raconter n importe quoi mais, quand l info est connue et disponible partout, c est doit de la paresse intellectuelle, doit du f… de g…!

  4. blavan dit :

    Si la France muselée par les règles européennes n’était pas obligée de diversifier ses véhicules , on pourrait rationaliser les besoins avec du matériel français . Police et gendarmerie devraient décider d’un parc homogène pour améliorer la disponibilité.

    • Clem285 dit :

      Je ne vois pas ce que l’Europe vient faire là dedans. Avec les règles actuelle, on peut très bien décider d’un parc auto commun à la gendarmerie et à la police. reste à voir si les besoins sont bien les mêmes.
      Et pour avoir du matos Français, il suffit de faire un appel d’offre ou seul les entreprises Françaises peuvent répondre. Et si ce n’est pas possible, tu favorise le choix Français en lui filant quelques points de plus à la notation.

  5. Comlalune dit :

    Civil defense, en 10mn je suis prêt depuis 1989, mon paquetage est fait, vaccins à jour, suivi medical à jour, dents saines, un paquet de missions de dépannage au cul, lettres de félicitations de généraux étoilés … A 52 ans, je n’ai pas honte d’être un civil Mr Grosminet

    • Jm dit :

      N’ayez pas honte, mais pourquoi, puisque vous êtes si compétent, vous êtes civil au ministère des armées.
      Pourquoi n’êtes vous pas militaire au sein des armées?
      C’est un peu comme si un mécano militaire extrêmement compétent, multi récompensé comme vous, et qui soit dans les structures de Renault ou Peugeot. Que diraient les syndicats? Qu’il reste dans sa branche et dans sa voie.

      • MAS 36 dit :

        Je trouve malsain d’opposer les gens sur leur statut, surtout si il sont compétents et investis. Je ne doute pas du sens du devoir des civils du ministère des Armées.

  6. TdM dit :

    Pour la gendarmerie mobile, cela existait avant la RGPP : le lot 7 avec 2 gendarmes mécaniciens qui suivaient l’escadron dans tous les déplacements.
    Depuis 2009, une quinzaine d’escadrons a été dissous et les restants ont vu leur effectif passer de 125 à 110 environ (une perte de près de 4000 moblots au total). Il a fallu tailler dans les effectifs pour tenter de préserver l’opérationnel / la première ligne.

    • Duchmol dit :

      oui comme je l’ai dit plus haut,mais avec l’amaigrissement des egm et par conséquent le moindre effectif sur le terrain en maintien de l’ordre ,distraire deux militaires mécaniciens non employables à terre devenait plus difficile

  7. Phil dit :

    cet amendement et les faits rapportés par le parlementaire sont infondés et peu étayés voire pas du tout. les gendarmes sont totalement hors des sgami, et c’est volontaire. S’ils ont inséré quelques agents, les sgami ne s’occupent qu’a la marge de leur logistique. les ateliers auto ne sont d’ailleurs mutualisés que de façade. La GN depuis 2014 a tout fait pour rester autonome avec une chaîne opérationnelle et organique DGGN’ RG, Groupement brigades autonome. Parallèlement elle a pris les postes clés pour imposer sa vision et ses méthodes qui ne sont adaptées qu’a elle. La mise en place du logiciel vulcain censé gérer les ateliers et les flottes est une opération qui aboutit à perdre toute capacité de gestion de flotte, celle de LOGMI cense être l’amazon de la logistique vise à imposer une organisation en flux tendu supprimant les SGAMI et faisant fi de l’organisation logistique du MI, de la police et surtout de toute capacité de résilience en cas de crise. La mutualisation est totalement refusée par la GN. lors de la crise covid, les livraisons de matériels l’ont été avec retard pour toutes les forces’ vu qu’il n’y avait rien….pour personne.
    Les moyens de dépannage ? Marché privé, vu que les moyens des sgami ont été réduits.
    Il s’agit d’une opération montée pour rester totcalement autonome….

    • MAS 36 dit :

      Qu’est ce que vous appelez DGGN’RG et Groupement de Brigades autonomes ?

      • Phil dit :

        C’est effectivement pas très clair.
        Je voulais dire que la GN veut garder sa chaîne organique et opus totalement autonome des SGAMI
        DGGN-RG-groupement-brigades.

    • Sfod dit :

      Très instructif de quelqu’un de l’interieur qui connaît manifestement le sujet, bref comme d’hab la gendarmerie fait sa sauce et sa com tout en vomissant sur la maison d’en face..

      • duchmol dit :

        Un commentaire de policier
        Quand aux vomissements regardez les sites de vos multiples syndicats et vous verrez qui critique en permanence la Gendarmerie
        Il est vrai vous faites envie à l’image des élèves policiers de Nimes

        • Phil dit :

          @duchmol

          TOUT FAUX. pas policier mais connaisseur du dossier. Pas comme vous.
          Ceci dit pas faux sur les cadets de Nîmes. Et pas d’autres infiltrés sinon à la DGGN ?

      • Duchmol dit :

        Commentaire excessif de policier comme d hab
        Pour les vomissements regardez les sites de vos multiples syndicats et vous verrez qui critique en permanence la gendarmerie
        Aussi préoccupez vous plutôt de vos élèves policiers de Nîmes plutôt que de la gendarmerie
        Il y a du boulot

        • Bertrand dit :

          Pas tord SFOD, c’est leur manière de faire et après c’est pas moi qui a commencé c’est vous..

  8. Marco dit :

    « Un palier administratif de plus qui permet de créer de multiples postes » : un peu de sérieux , la création des SGBD s est au contraire accompagnée de la suppression de centaines de postes. On peut raconter n importe quoi mais, quand l info est connue et disponible partout, c est doit de la paresse intellectuelle, doit du f… de g…!

  9. vieux margi dit :

    Y a une solution. Comme en Belgique. On mélange les deux… police fédérale
    Ça leur a fait faire des économies et les policiers fédéraux sont mieux formés et équipés..
    Nos gendarmes ne sont plus vraiment militaires sauf comme prévôt…. il n y a qu a voir en école à part le treillis au début …..

    • MAS 36 dit :

      Ben justement si ils sont encore militaires, relisez le texte. Fonctionnaire de police spécialiste dépannage ne travaille pas le dimanche, Gendarmes : 24/24 7/7 en tout temps tous lieux. N’oubliez pas les Gendarmes mobiles en Afghanistan , opérations Anaconda et Harpie en forêt amazonienne en Guyane et j’en passe.

      • Klegyy dit :

        Vous ne maitrisez pas le sujet, c est bien ca le probleme dans les sgai ce ne sont plus depuis mongtemps des policiers mecanos a l oeuvre mais des fonctionnaires classiques quand au pipo du gendarme 24/24..

      • Phil dit :

        @mas 36

        N’importe quoi… vous vivez où? Les policiers, démineurs bossent aussi le dimanche soit en cycle soit sur astreinte.
        Le personnel civil ne travaille pas le WE sauf astreinte.
        Et ne prenez pas des micro exemples pour tenter de prouver le contraire.
        Il y a d’ailleurs des policiers en afgha.

    • Gradlon dit :

      Oui très vite
      Comme cela on pourra déposer nos casques si on est pas d’accord ou bien ne pas descendre des cars comme en corse au sommet euromed récemment car pas de chambres individuelles ou bien encore insulter nos collègues comme à l’école de police de Nîmes en ne respectant pas le couvre feu qu’on impose aux gueux ou se battre entre nous comme dans une compagnie du sud il y a quelques années
      Bref faire envie à la population par notre comportement ,notre modération ,notre exemple et notre discipline

      • Verner John dit :

        La guerre des boutons, Je suis sur que l’on peut trouver de bons exemples aussi en gendarmerie même si celle ci reste une institution très opaque ou rien ne doit entacher l’image. Avant de tailler l’autre d’en face, que chacun s’occupe des problèmes dans sa boutique y a suffisamment de boulot. Pour avoir fréquenter les deux, Il y a beaucoup de valeur de part et d’autre et rabaisser gratuitement ces gens de qualité en faisant des généralités est méprisable.

  10. Plusdepognon dit :

    On peut légitimement se poser la même question sur la réforme des soutiens dans les armées…

    Et quelques autres :
    https://www.challenges.fr/entreprise/defense/defense-les-questions-qui-fachent-du-depute-cornut-gentille_735841

  11. Sempre en Davant dit :

    Le blé manque : sur le champ l’on verse dans la raillerie !?! https://twitter.com/La_Pollice/status/1280866598576848896

  12. Broc dit :

    Qu on commence à vérifié le travail de chacuns et chacunes élaborés dans toutes ces directions de SGAMI, ou des personnes peu scrupuleuses ont tendance à imiter un ancien Ministre de l intérieur en se servant en premier, les autres prendront ceux qui reste, he oui il y en a en fonction