CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Dix ans après les accords de Lancaster House, quelle suite à donner à la coopération franco-britannique?

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

62 contributions

  1. Honneur dit :

    Beaucoup de projets intéressants… Très peu de concret à mon goût… Influence « néfaste » des US avec lesquels les britanniques sont très dépendants ?
    Ce qui m’interpelle le plus, c’est l’utilisation de nos moyens pour qualifier l’armement atomique sachant que les britanniques sont équipés par les US…

    • Fralipolipi dit :

      @Honneur
      « Ce qui m’interpelle le plus, c’est l’utilisation de nos moyens pour qualifier l’armement atomique sachant que les britanniques sont équipés par les US… »
      Seuls les missiles Trident du UK sont américains.
      Les têtes nucléaires qui sont logées à l’intérieur (et/ou stockées en parallèle) sont par contre 100% Made in UK.
      Et c’est bien sur ces têtes nucléaires que porte notre coopération, et non sur leur vecteurs.
      .
      Maintenant, si le UK souhaite collaborer avec nous sur les remplaçants des ASMP-A et des M51, pourquoi pas, car mutualiser permettrait ensuite pour nous de faire fondre le prix d’acquisition unitaire de chaque missile … vu que la France à elle seule en commande très peu.
      (cela étant, pour le M51, nous sommes déjà au boulot depuis 2014 pour mettre au point la dernière version M51-3 qui devrait être opérationnelle vers 2030).

    • E-Faystos dit :

      Pour les fusées oui. Mais les ogives sont britanniques.

    • Fred dit :

      @ Honneur

      Les missiles anglais sont américains, pas les bombes elles-mêmes.

    • Honneur dit :

      Merci à tous pour vos précisions…

    • John dit :

      Parler de « vos moyens » alors que c’est financé par les 2…
      Vous croyez que le Royaume Uni profite de la France?

      Vous faites une généralité basé sur une info.
      Dissuasion nucléaire britannique:
      – 215 têtes nucléaires britanniques dont 120 non stockées, ces têtes nucléaires sont développées et produites au RU.
      – Missiles Trident en effet américains
      – Sous-marins nucléaires lanceurs d’engins britanniques
      Et pour ces missiles, ils n’ont que leur origine d’américaine. Par contre, ils en ont le contrôle total.
      Et pour ce qui est de la collaboration avec la France, elle est logique, 2 nations avec une dissuasion très proche du moins pour la partie sous-marine ; un nombre de têtes nucléaires très similaire aussi, le même nombre de sous-marins avec le même principe de rotation.
      Bref, le Royaume Uni et la France ont plus à gagner de travailler ensemble que séparément. Ils bénéficient plus facilement d’une collaboration plus naturelle. Et l’origine du missile n’a pas d’importance à ce niveau.
      Et last but not least, les USA ont montré qu’un président peut changer la donne, et que l’OTAN n’est pas si solide.
      Une force nucléaire européenne est plus forte si la France et le RU travaillent ensemble. Ensemble, la France et le RU ont suffisamment de puissance pour défendre un bon bout de l’UE…
      Séparément c’est moins effrayant, et c’est surtout plus facilement contré (1 seul sous-marin en mission…).

      • Carin dit :

        @john
        Encore faut-il localiser le soum après « dissolution »…
        je ne sais pas pour les anglais, mais le M51, c’est jusqu’à 10 têtes nuc par missile… et il y en a 16 en silos, prêts à êtres tirés.
        Je ne sais pas pour vous, mais moi, jusqu’à 160 charges nuc potentielles, ça me suffit pour imposer la sanctuarisation de mon pays face à n’importe quel ennemi…. et c’est le but de la dissuasion nucléaire.

  2. OBIOU dit :

    J’adore quand la France gagne au Rugby contre l’Angleterre , en matière de partenariat
    c’est sans doute le pays europeen le plus fiable .
    Nous venons de voir que l’Allemagne vient donner allégence aux USA en particulier L’OTAN en donnant un grand coup de canif
    aux projets d’une armée Européenne , voulu par notre président qui au nom d’une idéologie met en péril nos savoirs faire .

    • Auguste dit :

      Avec un pays fiable comme l’Angleterre,il n’y aura pas d’allégeance aux US et on aura une armée européenne.
      Vous en avez d’autres comme celle là? :on a besoin de rigoler en ce moment

    • John dit :

      L’Allemagne a bien moins de matériel en provenance des USA…
      Le Super Hornets n’est pas assuré d’une commande. Par contre, le F-35 britannique est déjà en « service ».
      De plus, la France si elle n’est pas contente avec la participation de l’Allemagne concernant l’emploi de la B61 et donc la nécessité d’acheter le F-18 n’a qu’à proposer une solution équivalente.
      Et si la France le pouvait, elle mettrait aussi comme condition l’exportation de Rafale pour la mise en oeuvre de cet armement…

  3. Bob dit :

    J’ai été choqué de lire que la France a perdu son autonomie stratégique basée sur la dissuasion nucléaire au profit de la Perfide Albion car les accords de Lancaster House sont avant tout une coopération dans le domaine radiologique.
    Ce n’est pas l’Allemagne qui fout le bordel en Europe mais bien la France qui traficote avec le RU au détriment de l’Allemagne au sein de l’Europe de Défense.
    D’ailleurs, le rapport mentionne les problèmes liés au brexit avec les actuels accords.
    La France doit se rapprocher de l’Allemagne et non du RU qui fait cavalier seul. Il est drôle de voir la perfide albion s’associer avec la France au sujet des missiles anti-navires au cas où les industriels français referait le coup de la vente de missiles aux argentins lors de la guerre des malouines. Perfide mais astucieux.

    • Fralipolipi dit :

      @Bob
      Vous avez mal lu alors. Et surtout pas assez.
      La coopération franco-anglaise est gagnant-gagnant … ici, cela permet d’amortir un peu des investissements très lourds (comme le laser mégajoule), qu’il serait idiot que nous développions des 2 côtés de la Manche, alors qu’il est facile pour nos pays de nous entendre.
      Par ailleurs, comprenez que ce sera plus souvent le UK qui sera invité à utiliser nos installations (moyennent rétribution) plutôt que l’inverse.
      .
      Par ailleurs, le successeur de l’Exocet n’enterrerra sans doute pas l’Exocet lui-même. Pas au début entlk.
      Car le missile en développement avec le UK sera vraisemblablement de type supersonique, et avec des briques communes au futur remplaçant du Scalp (également en co-développement).
      Autrement dit, le replaçant de l’Exocet que nous développons sera sans doute nettement plus onéreux … et donc pas trop destiné à des clients exports en manque de trésorerie comme peut l’être l’Argentine.

      • Fred dit :

        @ Fralipolipi

        Les Britanniques – contrairement aux Français – souhaitaient un missile de croisière subsonique ; je ne sais pas où en sont les discussions à ce sujet.

        Unité trans-manche en revanche sur un mer/air-mer supersonique.

    • JC dit :

      Choisir entre la peste et le choléra ? Quel dilemme, n’est-ce pas ?

    • Elwin dit :

      « lire que la France a perdu son autonomie stratégique  » C’est faux en ce qui concerne le nucléaire. L’installation Epure est en France, armée et entretenue par le CEA, de même que le laser Mégajoule et les moyens de simulation utilisés. Ce sont les Britanniques qui, dans ce cas, utilisent nos capacités, et non l’inverse.

    • Michel dit :

      Voir le sujet sur les sous marins vendu par l’Allemagne à la Turquie, le gouvernement allemand en place joue un jeu malsain dans les rapports franco allemands déja avec « l’affaire entre la Grece et la France d’un coté et la Turquie de l’autre » c’etait pas net cela ce confirme…..
      Bientot nous aurons plus a échanger avec les britanniques dans le domaine militaire qu’avec l’Allemagne qui veut etre un paillasson pour les US….. Il veulent concurrencer les Britanniques ??????

    • Sinope dit :

      La France coopère avec qui elle peut, le naval n’intéresse que modérément l’Allemagne.

    • Captain Pif dit :

      désolé mais ce serait une erreur. L’Allemagne ne souhaite pas, pour des raisons liées à son histoire, intervenir au delà de ses frontières au-delà d’un seuil volontairement fixé très bas (p.ex. missions de reconnaissance au Levant). L’Allemagne n’a guère de culture de l’Afrique ou de l’Orient. L’Allemagne ne peut conduire de politique d’intervention qu’avec l’aval d’un parlement qui est terriblement frileux. La marine allemande n’est pas au même niveau que ses consoeurs britanniques ou françaises.
      A tous points de vue notre culture diplomatico-militaire, nos intérêts, notre histoire nous rapprochent beaucoup plus du Royaume-Uni que de l’Allemagne. Le brexit n’y change rien: l’UE est une union économique, ni militaire ni diplomatique, et le restera.

    • Pascal (l'autre) dit :

      « J’ai été choqué de lire que la France a perdu son autonomie stratégique basée sur la dissuasion nucléaire au profit de la Perfide Albion car les accords de Lancaster House sont avant tout une coopération dans le domaine radiologique. » Je ne vois pas en quoi des recherches conjointes dans le nucléaire remettrait en cause notre dissuasion nucléaire! Vous avez été choqué de lire mais il faut comprendre!!!

    • bzh dit :

      vs n avez pas lu l article d Akk (ministre defense allemande). qui est perfide ?

  4. Bagration dit :

    Le scénario idéal (mais je sais que je rêve) serait le déploiement d’un bataillon britannique dans le cadre de ce corps expéditionnaire au Mali, un peu comme ce que les Belges envisagent de faire en ce moment:

    https://forcesoperations.com/vers-la-projection-dun-sgtia-belge-au-sahel-en-2021/

  5. Loufi dit :

    Aller, laissons les boches, et joignons les anglois

    • NRJ dit :

      @Loufi
      C’est vrai. On a raté le drones Male avec eux, le porte-avions, le programme Horizon, et le FCAS. Mais continuons gaiement…
      Les Allemands ne sont certainement pas parfaits mais ils sont plus ouverts à la négociation. Avec les anglais c’est suit nous ou barre-toi.

    • LeVoyageurEstIciPourVaincre dit :

      Et les Italiens. La France, l’Italie dans l’UE et le Royaume-Unis (petit-frère des USA) en dehors de l’UE sont les seuls vrais pays capable d’intervenir militairement pour protéger des intérêts européens. L’Allemagne et l’Espagne (nos partenaires actuels) et la Pologne (qui n’a que la Russie en tête) ne sont pas assez fiable et des paris trop risqués pour nos futurs équipements et alliances.

    • St Chamond dit :

      Avec un budget de défense historiquement normal (3-5% de PIB) nous n’aurions besoin ni des uns ni des autres.

      • NRJ dit :

        @St Chamond
        Sauf qu’on est en paix (historiquement rare), qu’il n’y a pas d’armée de conscrit (ce qui est historiquement anormal), et que la souveraineté française repose aujourd’hui sur la technologie et non plus le territoire (là encore, c’est historiquement anormal).

      • Euclide dit :

        @ NRJ
        Sauf que la parenthèse historique de paix en Europe risque de se terminer bientôt. Vraisemblablement en 2021, soit 76 ans.

        En France nous avons vécue une de 1815 à 1870 soit 55 ans. Ce qui n’est pas mal.

        • NRJ dit :

          @Euclide
          Contre qui voudriez vous faire la guerre en 2021 @Euclide ? La Chine est trop éloignée. Il y a certes des menaces avec la Turquie et la Russie, mais de là à déclarer la guerre, il y a un pas.

          • Alpha dit :

            « Contre qui voudriez vous faire la guerre en 2021 @Euclide ? »
            C’est parce que vous ne raisonnez qu’en terme de guerre étatique, entre deux Etats…
            Faut voir plus loin :
            Car en opposition, il existe d’autres formes de guerre, à l’intérieur d’un Etat : guerre civile, guerre ethnique, guerre révolutionnaire ou encore guerre de sécession…
            C’est ce qui pourrait bien arriver, et qui mettrait un therme à la parenthèse historique de paix en Europe qu’évoque @Euclide…

          • John dit :

            Il y a Andorre, depuis l’attaque violente de 2012, Andorre agrandit son territoire de 26 hectares. Les Pyrénéens contestent la frontière et risque de répliquer avec violence.
            Ne minimisez pas ces risques importants.
            Sinon il y a Monaco qui fait monter le niveau de la Méditerranée en construisant sur l’eau. Sous couvert de projets de développement immobilier, leur stratégie et de mettre sous l’eau toutes les villes du littéral français.

          • NRJ dit :

            @alpha
            Avant toute chose, sachez que je répondais à @St Chamond sur le fait que le budget de défense était trop faible. Comme ça, ça vous évitera de dire que l’esquive…. 😉

            Pensez vous que les possibilités de guerres que vous suggérez nécessitent comme réponse un achat de centaines d’avions et de milliers de chars ? Si on a un budget à 5% du pib, il faudra bien investir quelque part.

        • Euclide dit :

          Sincérement NRJ, vous n’etes pas un perdreaux de 6 semaines.
          Non seulement nous sommes trop sur terre et nous gaspillons nos ressoirces. Je cite la pensée du grand ethnologue Claude Levi-Strauss .
          Et nous sorti de la grande dépression de 1939-1933 par la WWII. La guerre ne viendra pas dela Russie mais d’autres pays comme la Turquie ou d’un pays du monde musulman. style la Lybie.

          • John dit :

            La Turquie?
            La Libye?
            Aucun de ces pays n’ont d’armement nucléaire. Quant à la Libye, elle fera comment pour attaquer la France? Quel avion? Quel ravitailleur? Quel missile? Quel navire?
            (c’est du très factuel pour la Libye)…
            1 Mirage F1, 22 Mig.21, 3 Mig 23… il y a danger…

            Pour la Turquie, c’est pareil… Quel type d’attaque? Elle devient plus puissante militairement, mais toujours pas de porte avion, donc toute attaque se ferait avec ravitailleur, à belle distance. Et si c’est une vraie attaque, la Marine sera déjà en mer, et en nombre…
            Autant dire que ça sera prévisible.
            La Turquie n’a aucun intérêt à lancer ce type de conflit. Marcher sur cette ligne jaune est le max qu’ils peuvent faire contre l’OTAN sans que les conséquences soient dramatiques.
            La Guerre Froide, malgré toutes ces tensions exacerbées a démontré que la dissuasion fonctionnait stratégiquement. Ce n’est pas par magie que l’Europe a cessé ses guerres incessantes.
            Si vous pensez qu’une telle attaque a lieu, alors votez contre le nucléaire, c’est de l’argent dépensé pour rien.

        • John dit :

          Il y a une chose qui a changé, c’est la dissuasion nucléaire, et celle-ci ne va pas s’évaporer…
          Et le budget militaire ne ferait pas vraiment la différence en cas de guerre civile…

    • John dit :

      Sauf que la France n’est pas un partenaire fiable pour le RU…
      – porte avion
      – Rafale avec un départ de la France sur ce projet d’avion européen

  6. LeVoyageurEstIciPourVaincre dit :

    Je vous dit ça très honnêtement.. Ne serait-il pas préférable de rompre nos liens avec l’Allemagne sur les projets d’armement vu qu’ils n’ont pas d’intention militaire proche des nôtres et vont seulement nous causer du soucis pour accentuer nos relations militaires avec le Royaume-Unis et l’Italie en rejoignant leur projet Tempest par exemple ?
    Ils ont toujours était nos meilleurs alliés militaires.. Ce n’est pas l’Allemagne ou l’Espagne qui ferait quoi que ce soit si l’Europe était menacé.

    • NRJ dit :

      @levoyageur
      Vous connaissez peu les programmes militaires, vous.

      Rejoindre le programme Tempest serait absurde. D’abord d’un point de vue militaire, puisque les besoins anglais et italiens portent sur un avion de supériorité aérienne, une sorte d’Eurofighter 2.0 en complément de leurs F-35 alors qu’on cherche un avion polyvalent navalisable, sorte de Rafale 2.0 (et cette distinction fait la différence, c’est la raison pour laquelle on a quitté le programme Eurofighter dans les années 80). C’est aussi absurde d’un point de vue industriel : Dassault et Airbus se sont partagés les rôles, on a une organisation du programme SCAF nous permettant de conserver une bonne partie de nos capacités. En rejoignant le programme Tempest, les anglais nous attribueront certaines parties mais on n’aura pas la gouvernance sur le projet. Enfin, d’un point de vue stratégique, avoir un SCAF franco-allemand permettra d’être d’abord ITAR-free et surtout d’avoir un Cloud informatique (c’est ce qui permet la fusion des données, élément qui sera essentiel dans le futur) complètement souverain, et non celui du F-35 dont disposera le Tempest pour être interopérable avec le F-35 de la Navy. Par ailleurs le poids franco-germano- espagnol sera plus lourd dans la négociation face aux USA lorsqu’il s’agira de devenir interopérable avec les F-35 américains (ce qui est nécessaire, puisque la France est très dépendante des USA). Si on est seul, ou avec le Tempest, on sera le petit poucet dans cette négociation et les américains nous mettront le prix qu’ils voudront (prix financier, politique ou stratégique, le choix est large).

      • Fred dit :

        @ NRJ

        Autre argument allant dans ce sens, le Programme Tempest ne parle pas de Drones d’accompagnement, à la différence du SCAF.

        Ce qui peut être compréhensible :
        – SCAF = système multi-missions
        – Tempest = chasse et protection du F35

      • LeVoyageurEstIciPourVaincre dit :

        Sauf que je parle de (peut être naïvement) de guerre ! L’Allemagne ne peut envisager qu’un futur de vendeur d’arme dû à sa population vielle et l’Espagne coule avec son économie et n’a pas d’ambition de combat. Quand la Russie, Turquie, Chine et autre puissances émergentes menaceront le continent, qui interviendra ? La France. Seule. L’Allemagne voudra jouer du softpower en vain par ce que plus personne n’en aura rien à faire de ses paroles sans valeur et l’Espagne sera un fantôme. Alors qu’en forgeant un partenariat (avec ses inconvénients dont la dépendance, mais c’est trop tard, il ne fallait pas abandonner le programme Tempest qu’on avait lancé avec les anglais) on aura des alliés qui interviendront à nos côtés pour défendre ce que vous voulons protéger. C’est comme ça que je l’imagine. Il n’y a pas de futur dans cette Europe divisé dans la racine pour faire face sans les USA au reste du monde de toute façon..

        • NRJ dit :

          @Levoyageur
          L’Allemagne a vendu pour 8 milliards d’euros d’armes l’année dernière. Et c’est en augmentation. Donc rassuréz-vous, ils savent trouver leur intérêt avec les armes.

          Qu’est ce qu’on se fiche de savoir si l’Allemagne interviendra en cas d’attaque russe ? D’une part la vraie intervention sera américaine, pas française (vous avez vu la taille de notre armée ? On sera éventuellement là en support. Et doubler le budget de défense ne changera rien). Vous confondez coopération stratégique et industrielle. Là on parle industrie. Ce que fera l’Allemagne de ses systèmes SCAF, on s’en moque.

          « Il n’y a pas de futur dans cette Europe divisé dans la racine pour faire face sans les USA au reste du monde de toute façon.. » c’est sans doute vrai d’un point de vue politique. Sauf qu’on parle industrie et que si on veut défendre notre industrie et notre souveraineté sur le long terme, il faut un programme où notre part est importante, pas une part de sous-traitance du Tempest, qui n’est guère qu’un F-35 optimisé pour la supériorité aérienne arrivant avec 20 ans de retard, et qui utilisera des logiciels américains.

    • Plusdepognon dit :

      @ LeVoyageurEstIciPourVaincre
      Sans l’Espagne, ce serait pas Barkhane comme nous le connaissons et le contingent allemand est important en logistique même si c’est au sein de l’EUTM :
      http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2019/06/27/bss-50-du-transport-de-fret-et-de-personnel-realise-par-nos-20336.html

  7. NRJ dit :

    @Laurent Lagneau
    Vous écrivez dans votre article que les français ont lâché le drone Telemos mais ce n’est-il pas les anglais qui ont lâché le drone Telemos ? C’est ce qu’on lit dans ce superbe article de latribune : https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/20130523trib000766150/drones-l-histoire-d-un-incroyable-fiasco-francais.html
    Si vous avez des sources je suis ouvert.

    • Laurent Lagneau dit :

      @ NRJ,

      « Dès 2011, France et Royaume-Uni ont travaillé à une étude commune de réduction des risques et de maturation technologique en prévision d’un possible programme commun de drone de moyenne altitude et longue autonomie dit « MALE » en anglais, pour « Medium Altitude Long Endurance ». Le lancement de cette étude a été interrompu à l’été 2012, à la demande de la partie française, dans le cadre d’un réexamen de la stratégie d’ensemble en matière de drones (besoins capacitaires, budgets, perspectives de coopération européennes, etc.). Les Britanniques ont alors « soupesé les avantages et inconvénients, de leur point de vue, entre un MALE européen et des alternatives américaines, et n’ont pas abouti aux mêmes conclusions que la France, l’Espagne, l’Allemagne et l’Italie », selon le DGA. » Source : http://www.assemblee-nationale.fr/dyn/docs/RINFANR5L15B3490.raw#_Toc256000013

  8. Lassithi dit :

    Ben comme la France est, je le redis la reine du parquet au bal des cocus avec l’Allemagne (j’espère que cette fois ci les eurogagas qui hantent cet excellent blogue, vont enfin comprendre, sinon là, on ne peut plus rien pour eux. (j’espère qu’ils n’ont pas trop mal quand même à la tête) depuis que Schröder à signer un traité avec les USA…

    https://www.meta-defense.fr/2020/11/02/lallemagne-tourne-definitivement-le-dos-a-lautonomie-strategique-europeenne

    Que reste-t-il à la France, mis à part créer des liens avec ceux en Europe qui le veulent bien et qui encore une stature ?

    Ironie de l’histoire ( ou acte prémonitoire, UK qui sort définitivement de l’UE semble devenir une sérieuse option). Bientôt nous la rejoindrons…

  9. IDA dit :

    C’est bien que le royaume uni et la France coopèrent et tous les pays européens doivent faire de même vous êtes riche (PIB) pas comme moi en Afrique (ses pas non plus la merde il suffit de regarder un journal africain avec un européen et vous remarquerait la différence) on la vue aux malienne avec la las helicopter lourd en gros le royaume uni a des Hélicoptères lourd la france n’en na pas la France demande au royaume uni la possibilité de mettre aux services de l’armée française les hélicoptère lourd ou d’en acheter (et vue qu’il s’ont plus allié qu’avant il peuvent avoir un rabais et une modernisation en plus de pièces détachées) le royaume uni accepte et en mets à disposition de l’armée française et il n’ont pas besoin dans acheté sa permet d’économiser l’argent le royaume uni et le meilleur allié de la France en se moments et le Brexit ne vas rien changer donc et le royaume uni peut aussi avoir l’avantage sur l’affaire des F50 argentins (regardé l’article d’avant ) la france a soutenu le royaume uni pendant la guerre des Malouines et la beaucoup aider logistiquement donc la France et encore plus du côté des britanniques qu’avant

  10. capitaine 2 neurones dit :

    Aucune suite à donner ! Nous avons tout ce qu’il faut pour nous débrouiller touts seuls… Bye bye les gastronomes de pudding à la menthe… Ennemis héréditaires de notre nation depuis des siècles…

    • erleg dit :

      2 neurones en effet… Ca fait juste cent vingt ans que nous sommes militairement liés avec le Royaume-Uni, lequel s’est révélé être notre allié le plus durable et le plus fiable. Et de loin. Pour une raison bien simple : c’est que nous avons non seulement une très longue histoire commune, une même culture quoiqu’on en dise, mais aussi et surtout les mêmes intérêts stratégiques en Europe comme ailleurs.

      • capitaine 2 neurones dit :

        Il faut lire de vrais livres d’histoire, pas uniquement regarder les conneries de la télé. Puis utiliser son cerveau aussi après. Bonne chance !

      • IDA dit :

        Il ne faut pas oublier que certains mots anglais sont dérivés du français ou plus précisément du normand