CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

SCORPION : La rénovation des chars Leclerc risque d’être beaucoup plus coûteuse que prévue

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

128 contributions

  1. Raymond75 dit :

    Je pense que nos politiques, tous ou presque issus de Sciences-Popo, de l’ENA et de HEC manque dramatiquement de culture industrielle, de culture d’ingénieurs. Ils sont incapables de comprendre et de gérer des processus, surtout sur plusieurs années.

    Nos industriels, eux, sont de très bon niveau, mais ils sont tributaires des décisions politiques, et du ministère du budget, qui lui ne voit que des lignes comptables détachées de tout contexte réel.

    • Clément dit :

      Vous savez qu’une bonne partie des énarques sont des polytechniciens (et donc des ingénieurs formé dans un cadre militaire) ? Et qu’en école de commerce (donc HEC) on ne parle presque que de « process », de « stock » et autres joyeusetées commerciales et managériales ?
      Par contre en effet, ce n’est pas vraiment le propos de Science-po (qui est beaucoup plus scientifiques et moins techniques que les deux précédentes).

      • Muse dit :

        La bonne blague du jour ! porter un uniforme une fois l’an ne fait pas de vous un militaire..

      • Sinope dit :

        Clément très peu d’énarques sont polytechniciens

        • Clément dit :

          Je viens d’aller vérifier, et en effet cette tradition se perd chez la génération actuellement étudiante.
          Mais pour la génération de ceux qui sont au pouvoir, en politique ou dans les entreprises, Polytechnique + ENA était la voie royale pour bosser dans les cabinets ministériels et dans les banques.

      • norbert dit :

        5.5 % d’ingénieurs et non pas la majorité. C’est pour cela que l’on arrive à leur faire croire entre autre que les sea bubbles sont l’avenir du transports parisien !!!!
        Parmi la sous‑population des élèves étant diplômés d’une grande école (76 % de l’ensemble), 5,5 % sortent d’une école d’ingénieur, 15,3 % sont passés par une école de commerce, 12,7 % par une école normale, 22,6 % par un IEP de province. À lui seul, l’IEP de Paris représente largement plus de la moitié (61,2 %) des diplômés de grande école. Plus de 15 % de l’ensemble des élèves a d’ailleurs cumulé un passage par Sciences‑po avec une autre grande école.

      • Marcassin dit :

        Sciences-Po est vraiment plus scientifique que l’X ? … ou vouliez-vous dire « académique » ou de sciences politiques justement …
        Quant aux Bizness Skoules, bien peu d’entre elles s’intéressent vraiment aux organisations industrielles et processus afférents (certaines telles HEI Lille, EM Lyon ou certaines universités ont des chercheurs en la matière)…

    • Mat49 dit :

      Les décideurs savaient pertinemment qu’ils torpillaient le soutien et l’efficacité des armées. Mais ce n’est pas leur soucis.

      • Blurb dit :

        Pas certain à.m.h.a. … car les décideurs ne décident pas à hauteur des 1°, 2° et 3° DB et de leur fonctionnement ! ni de celui de l’armée de Terre en cas d’engagement dit de haute intensité …
        Pour ma part, je pense que les décideurs ont pour bcp compris que GIAT Industries (auj. Nexter) devait être impérativement sauvé pour plein de raisons (souveraineté, compétences techniques, aspects sociaux et politiques, emploi : vieux fournisseur de de matériels blindés-donc bcp encore en dotation- et de munitions pour l’armée française).
        Ce qui veut dire à un moment que la capacité à soutenir les armées au quotidien est « peut-être » passée au second plan, comme la soutenabilité financière (=avoir tjs la possibilité de financer le soutien d’une flotte de 200 équipements techniques et coûteux, bon courage au passage).
        Ce qui est déjà dispendieux en 1998 est aussi devenu progressivement difficilement soutenable pour nos finances 20 ans après…
        Ne pas oublier aussi que le Leclerc fut lancé pour une cible de plus de 1000 chars remplaçant l’AMX30B2. At’on pensé dès le début à sa rénovation à mi-vie, remotorisation avec turbomoteur facilement disponible sur le marché donc à coût contenu … je ne sais pas.
        Mais je crains que l’on n’arrive à un point poù il faudra faire des choix cornéliens, et opter pour une rénovation minimum pour ne pas torpiller les chances du programme MGCS au niveau financier …

    • Guigoomber dit :

      Pour le coup, la politique du 0 stock nous vient en droite de ligne de l’industrie.
      Mais je partage l’incompétence et surtout le manque total de vison et de projet à moyen/long terme de nos classes dirigeantes.

      • Vinz dit :

        Oui ; c’est la même époque où l’on comparait un chef de corps à un PDG.

      • Fred dit :

        @ Guigoomber

        Très juste, et le « Flux tendu » a été à l’origine de graves crises dans l’industrie, qui à souvent mis aujourd’hui un peu d’eau dans son vin sur cette question.

        D’autant plus dangereux pour une armée lors d’un conflit majeur, où cette « supply chain » peut être mise à mal sur l’un de ses maillons (importation de matière première, de sous ensembles, destruction par missile à longue portée … etc.) catastrophique pour le MCO ou l’industrie de défense.

    • Denis dit :

      La RGPP c’est Sarkozy, il est avocat.

  2. Tito dit :

    Le bon vieux char Leclerc n’en a pas fini 🙂
    Quelqu’un pour nous dire en quoi exactement consiste la rénovation du char au-delà de l’aspect scorpion ?
    Est-ce que le char rénové tiendra la course face à ses concurrents russes, allemands et américains ? En cas de confirmation directe , fait-il le poid ?

  3. Barfly dit :

    10 ans pour rénover 200 chars… tout est dit.

  4. Oeil de moscou dit :

    Déjà dans les années 70, il fallait trois ans de délai pour obtenir un magnétron pour un radar de l’aéronavale. Rien n’a changé dans la gestion des stocks !

  5. souricière dit :

    Ce char est une plaie dans notre armée, un symbole inutile et coûteux qui ne fait de la figuration depuis 20 ans.
    Certains veulent qu’on relance en France la production d’un nouveau char par dégoût des allemands, mais ces personnes sont folles, pour 200 chars, mieux vaut miser sur l’expertise allemande. Car eux, contrairement à nous, grâce au Leopard 2 qui est arrivé avant 1991, ils ont réussis à créer du volume et à maintenir une industrie spécifique à la production et au soutien du char, même si de par le monde de nombreux Léopard 2 ont servis de pièces d’occasions.
    Donc sauf à vouloir investir des sommes de folies pour seulement 200 chars, pour ensuite liquider l’industrie à défaut de commandes, je ne vois pas la raison de relancer une production de char en France juste pour prendre des photos le 14 juillet et se plaindre ensuite d’avoir un char sur dix de disponible pour un prix de maintenance qui ferait pleurer des poissons.
    Si il est possible de foutre un moteur de Léo 2 dans le Leclerc, faut le faire, même si ça coûte 100 millions de plus, au moins on pourrait sauver un peu l’utilité de ce char pour la seconde moitié du reste de sa vie.

    • 에르메스 dit :

      Le cas du Leo II est un peu particulier, il a été massivement produit et exporté d’occasion.
      .
      Le faible coût occasion/Grande série a permis son succès, c’était en effet un jolie coup, mais rien ne garantit que cela se reproduira.
      .
      Quand à l’utilité et la figuration, comme d’hab, voilà un commentaire bien peu éclairé, un matériel militaire ne se définit pas uniquement à son utilisation actuelle.
      Le Leclerc n’a pas été en opex parce qu’il n’était pas nécessaire et non par un manque de qualité.
      .
      Et oui il coûte cher, c’est un fait, seul le K2 a pu faire pire à ce niveau. Il a aussi bousculé un peu les MBT’s quand il a débarqué, le Leo 2A7 est la réponse aux capacités du Leclerc, et même là, au delà du canon c’est un poil timide mais ils ne pouvaient pas changer toute la plateforme.
      .
      Bref, comme souvent une comparaison déraisonnable.

    • Mat49 dit :

      @ Souricière (de l’intelligence) lisez le passage de l’article sur le soutien vous comprendrez.

    • PK dit :

      « Certains veulent qu’on relance en France la production d’un nouveau char par dégoût des allemands, mais ces personnes sont folles, pour 200 chars, mieux vaut miser sur l’expertise allemande. »

      Certains veulent qu’on relance en France la production d’un nouveau masque par dégoût des Chinois, mais ces personnes sont folles, pour quelques millions de masques, mieux vaut miser sur l’expertise chinoise.

      On vous remercie d’avoir joué : au revoir.

    • NRJ dit :

      @Souricière
      Mettre un moteur allemand a la place d’un moteur Hyperbar ne serait pas possible directement. Il faudra créer un moteur sur mesure avec les conséquences niveau coût (et 100 millions pour développer et produire des moteurs suffisamment puissants me parait très faible). Mais effectivement, il faudra miser sur un MGCS en coopération si on veut des commandes suffisantes.

      • ULYSSE dit :

        @NRJ. Sauf erreur de ma part.. les chars Leclerc livres aux Emirates sont équipés de moteurs allemands MTU….

        • NRJ dit :

          @Ulysse
          Oui. Sauf qu’ils ont été spécialement modifié pour recevoir des moteurs allemands. Ce ne sont pas des chars Leclerc français auxquels on enlève l’Hyperbar pour mettre un Diesel suralimenté.

        • NRJ dit :

          @Ulysse
          Oui. Sauf qu’ils ont été spécialement modifié pour recevoir des moteurs allemands. Ce ne sont pas des chars Leclerc français auxquels on enlève l’Hyperbar pour mettre un Diesel suralimenté. 1

    • Même dit :

      A voir les leopards détourellés en Syrie ne va pas rassurer nos équipages ; IDEM au Yemen pour les Abrhams…
      Alors votre expertise allemande…

      • NRJ dit :

        @Même
        Cet exemple est bidon. Pour la comparaison, un Leclerc a été mis détruit par les émiratis au Yémen par le même type de missile (Kornet) qui a mis hors de combat les Léopard.

        La perte des Léopard turcs ne tient pas à la moindre qualité du char mais à l’entraînement. Les chars turcs se sont retrouvés tout seuls sans appui. De leur côté, les émiratis ont entraîné leurs forces avec des installations similaires au Cenzub.

        • Nexterience dit :

          Non, la tourelle 3 personnes du leo la rend plus volumineuse, donc bien moins protégée à masse égale.

        • Marcassin dit :

          De mémoire, 2 Leclerc immobilisés … celui qui a pris le Kornet a été endommagé au niveau de l’épiscope pilote. A priori aucun des tirs au but sur le Leclerc n’a été une destruction totale du char …

    • EchoDelta dit :

      L »‘expertise allemande dans les chars est comparable à la notre. Et si nous faisons le char en commun, la Tourelle sera française et la chassis Allemand. Les performances du Leclerc sont plutôt supérieur au Leo sur les confrontations. Le seul avantage des allemands sur ce coup là sont bien les volumes envisagés de commande.

  6. Yoyolegigolo dit :

    J’espère que les améliorations apportées notamment sur le combat collobarotif ne seront pas aussi coûteuses que prévues dans l’article

  7. Bob dit :

    Ah oui, cela va encore coûter un bras pour un taux de MCO pourrie à cause d’une machine pas très solide, ni très efficace, gourmande en pièce détachée et en maintenance divers alors que l’âge de ces bestiaux ne va que s’accroître et donc augmenter le coût en MCO. Quelle preuve d’inefficience de ce genre de programme typiquement créer en dehors de la réalité du terrain et de permettre d’engrosser les industriels sur le dos des militaires et des contribuables français. Une vraie gabegie ces leclercs.

  8. R2D2 dit :

    L’argent facile dès que le contrat d’acquisition a été signé…

  9. PeterR dit :

    Ce qui est rigollot (ou plutôt triste à pleurer) est que le principe des flux tendus s’est surtout développé après 1945. Il a été mis en place (TPS : Toyota Product System) par les japonais contraints et forcés. Les US avaient en effet imposé une politique de 0 stocks aux japonais avec l’avantage évident que s’il leur reprenait l’envie de se battre ils fermaient les robinets et leur industrie s’effondrait quasi instantanément. Les japonais ont opéré un tour de force en transformant cette contrainte en avantage pour leurs productions grand public.
    La méthode a du coup été recopiée par la majeur partie des pays occidentaux, pas toujours de façon très intelligente (sans l’adapter à des mentalités occidentales).
    Reste que l’idée de base que sans stock et en cas de pb majeur on s’effondre très rapidement reste très valable. Donc on a adopté une contrainte issue de sanction US sur les japonais à nos propres forces sans comprendre que même si ça peut être efficace en temps de paix et pour de la production grand public que ça restait un danger majeur en temps de guerre pour des forces militaires.
    Pas de doute qu’on a vraiment des génies aux manettes.

    • Ah Ca ! dit :

      En France ça plutôt été début 80 le gouvernement du collabo et traitre F. Mitterrand avec son ripoux d’Afrique du nord Fabius qui avait décidé de taxer « lourdement » les stocks des entreprises.

      La finalité fut que plus personne ne voulait disposer de stock sinon à payer des impôts supplémentaires.

      En réalité dans la pratique, il est bon est sain d’avoir du stock, il est vrai dans une certaine mesure et ça se calcule précisément.

      C’est simple, demandez à n’importe personne qui exerce en Afrique ce qu’il pense de ne pas avoir un certain stock et ce que veut dire le mot pénurie.

      Nos génies ont les deux bras cassés, les pieds plats, la queue en tire bouchon, un bec de lièvre et une des deux oreilles greffée à la bouche d’égout.

      • Plusdepognon dit :

        @ Ah Ça !
        Le civil a résolu la question en mettant les stocks sur les camions et ceux-ci sur la route :
        https://www.lemonde.fr/culture/article/2019/05/07/putains-de-camions-les-poids-lourds-en-question-un-fleau-europeen_5459331_3246.html

        Pour approfondir, voici le documentaire en question :
        https://youtu.be/VfxRTBjDCPw

        • Ah Ca ! dit :

          @Plusdepognon

          Aux USA les sociétés telles que Wallmart envoient leurs camions dans toutes les directions sans connaitre leur destination finale, suivis par GPS, ce n’est qu’en cours de trajet qu’ils connaitront leur lieu(x) de livraison selon le besoin.

          La tristesse de tout cela est que la France possédait jusqu’aux années 90 un merveilleux réseau ferré qui aurait du servir de colonne vertébrale au transport de marchandise… La combinaison de petits (énarques) fonctionnaires et la 5eme colonne qu’est la CGT on détruit le transport ferroviaire en France….

          Bien plus lucratif de fermer les gares de fret dans les centres villes pour vendre les terrains aux promoteurs immobiliers….

          Comment prendre un avantage compétitif et un actif de très haute valeur pour finir avec un immense gâchis.

          Personne n’a rien dit…. Personne n’est parti, ni ne partira en prison ! Pourtant ce gâchis est/fut un crime de haute trahison!

          Par contre des autoroutes ont jailli dans tous les sens, certaines ne servent à rien et ne sont que de vils désirs politiques ces 30 dernières années….
          (une autoroute particulièrement inutile est celle de Pau/ Bordeaux alors que seul était nécessaire une courte bretelle en diagonale pour rejoindre celle de Bayonne à Bordeaux… et c’est pas la seule inutile)

          J’arrête pour garder ma bonne humeur et ne parlons pas de la défiguration actuelle de nos gares… scandaleux et je me régalais à prendre le train… qui ici a voyagé dans l’orient express ?

          • Fred dit :

            @ Ah Ca !

            Ah ben ça alors ! Keskifopa entendre …

            S’il y a bien une entité qui a lutté pied à pied contre le démantèlement ferroviaire français, c’est assurément la CGT !

          • Ah Ca ! dit :

            @Fred

            Vous plaisantez j’espère….

            La même CGT qui faisait porter le prix de ses grèves interminables à ses clients (et aux contribuables) qui perdait accès à leurs biens et qui a par cela poussé leurs utilisateurs à préférer la route….

            Je pense qu’ils étaient bien confortable tout en sciant leur branche….

            Tout ça pour garder LEURS avantages et non pour garder ceux de la France ! Pas une seule fois ont ils été flexibles.

            Oui, la CGT et autres bolcheviques sont coupables au 1er degré.

          • Sempre en Davant dit :

            Fred,
            Pour avoir bien connu les trains de permissionnaires.
            Depuis une gare de l’Est ou les portes chars étaient la survie des lignes fermée depuis les dissolutions.
            Avoir appartenu a un régiment qui se tapait déjà vigipirate sans eau, sans douches, ni chauffage, sur lit picot, hébergés dans des « espaces »désaffectés car trop crades… au profit de gens dont aucun n’a jamais dit bonjours, merci ou voila du café… mais toujours venez (mes clebs) on nous attaque ya un clodo qui pisse sur le local syndical.
            Des sales cons, vraiment, qui geignait constamment que les militaires les ruinaient, payait pas pour les portes chars, emperchaient qu’on développe le train… Bla bla que des conneries! A qu’ il m’est arrivé de m’en vouloir d’empêcher qu’on leur casse la gueule.

            Et pour ne citer qu’un cas. Un jour c’est un groupuscule contrôleurs qui s’acharnait sur des gars qui avaient passé 3 semaines sans même un QL dans « leur » gare pour un motif de sacs posé sur les sièges tant le sol du wagon était abject.
            Les titres de transports étaient parfaitement valide et acquittés.
            Les maroufles doivent se souvenir fort bien de la tancés que je leur ai mit Ils n’ont plus oublié de dire bonjour, monsieur et svp… Dans les trains de perm!
            Mais ils n’ont jamais trouvé les gourbis (devenus propres) pour venir dire bonjour voila du café et des biscuits merci de protéger nos culs flasques de syndiqués. Solidarité m’est du j’suis un réformé mou du… minimum syndical » enfin voir supra.

            Et voila comment on est plus jamais de gôche … Et si vous croyez connaître le ferroviaire renseignez vous auprès des retraités sur les disparitions de trains lourds chargez de « brasserie ».
            Tiens ça vous vaccinera peut’être pas pour le covid mais pour la gôche 😉

      • PeterR dit :

        Avoir du stock ou ne pas en avoir est à discuter. Si la chaine logistique est robuste le mieux est d’en avoir le strict minimum. La démonstration en a été faite par les japonais. Cela offre une meilleur réactivité et permet d’adapter en temps réel l’offre et la demande. J’évoque le sujet sur un autre post (intérêt et limite des délocalisations).

        Le « petit » soucis est que c’est valable pour de la production grand public (voir militaire) en temps de paix. Je serais beaucoup plus réservé en temps de guerre. La raison principale est que la chaîne logistique serait la première visée. L’exemple le plus récent est l’histoire des masques. Pas besoin de stock, on peut se faire livrer de Chine … oui sauf que la chaîne logistique n’a pas marché. Après coup cela semblait assez évident qu’en cas de pandémie ce serait le cas. Les décideurs n’ont regardé que les bénefs immédiats sans se poser de question sur les scénarii possibles voir probables.
        Il me semble qu’il en est de même au sujet du choix « zéro stock » concernant nos forces militaires. Tout va bien tant qu’il s’agit de shooter des mecs en mobylettes. Il en ira tout autrement en cas de conflit un peu plus sérieux. Par exemple l’appro de munitions de petits calibres déjà plusieurs fois abordé sur le forum.

        A contrario avoir trop de stocks peut donner l’envie de vouloir s’en servir plutôt que de les mettre à la poubelle avant la date péremption. J’ai entendu dire que cela n’avait pas été complétement étranger au déclenchement de la deuxième guerre d’Irak par les US. Entendu quelques mois avant le déclenchement : ils ont trop de stock, il vont vouloir s’en servir. Il faut faire tourner l’industrie et satisfaire les lobbies militaro industriels. Je me suis dit: et bien il n’avait pas tort le mec.

        • Ah Ca ! dit :

          @PeterR
          Le zéro stock ne veut pas nécessairement dire 0 stock… Une quantité de stock tampon en fonction de la consommation, délai de fabrication, du rythme d’approvisionnement etc… fait partie du « zéro stock »

          La formule de base est la formule du « economic order quantity » « EOQ » en anglais et n’est pas très compliquée à gérer même de manière basique avec un tableur Excel. Avec un système d’inventaire avec code barre un système primaire peut facilement gérer plusieurs milliers de pièces sans effort particulier et sans avoir besoin de faire appel aux SAP ou autres systèmes complexes.

          Tous les gérants de stocks et de logistique qui se respectent se doivent d’utiliser cette formule et de l’adapter facilement aux besoins.
          Tout est de paramétrer les spécificités d’approvisionnement de chaque pièce.. c’est simple comme choux pour toute personne sachant additionner et soustraire !

          • PeterR dit :

            Oui, je suis au courant 😉
            On peut aussi parler de régulation par l’aval, de fiches kanban, des mudas, des 5G (rien à voir avec la téléphonie), etc …
            Tout cela existait bien avant Excel … 1945 je vous dit (en fait 1948 pour être exact)
            La dénomination TPS date elle de 1992.
            Pour ceux qui veulent avoir une idée :
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Syst%C3%A8me_de_production_Toyota#Origines

            Mais sauf erreur de ma part c’est bien à l’origine dicté par les contraintes US visant à pouvoir foutre en l’air une quelconque velléité de remontée en puissance des forces militaires japonaises.
            Donc la voir appliquée à une chaine logistique militaire ne manque pas de sel. Bref si on veut avoir des pb en cas de conflit majeur c’est exactement comme ça qu’il faut procéder.
            Enfin, à ce que j’en dis

        • Ah Ca ! dit :

          @PeterR

          En premier lieu, ou pas besoin d’Excel, je parle d’Excel uniquement du fait que le tableur à rendu cette tache d’une facilité inouïe et à la porté de tous. Et tout à fait gérable localement et en parallèle avec les entrée SAP. Bref….

          Je comprend et soutient votre argument car une armée doit prendre en compte la perte de ses moyens d’approvisionnements car elle peut perdre ses usines, blocus naval etc…

          En cela, une armée doit disons à la louche avoir 2 ans de stock, (c’est juste un chiffre ça peut être 6 mois, un an et toutes les pièces ont des valeurs différentes et uniques)… c’est la que l’on pourrait dire que le système EOQ n’est pas nécessaire car on pourrait choisir un chiffre confortable… Pas tout à fait juste… il faut connaitre la demande pour chaque pièce car il n’est pas question d’acheter et stoker pour 15 ans de roues de brouettes suite à la decision d’un zèbre zélé qui à mit un montant à la place d’un chiffre… (exemple: on en prend pour 500 000 euros alors qu’avec 50 000 on en a déjà pour 10 ans)

          Il faut continuer à utiliser le modèle EOQ mais mettre la valeur « guerre » avec tous ses paramètres dans le stock tampon.
          Quand je lis que les chaines de montages ici et là on été démantelées… c’est tout simplement impensable et incompréhensible.. Car elles doivent faire partie du stock!

          J’espère que Dassault, Safran etc… ont une solution dans leurs cartons qui incluent des lignes parallèles de fabrication… Il est tout à fait normal de penser que les lieux de production de nos armements soient des cibles légitimes attaqués juste après nos défenses aériennes et nos nœuds de communication qui sont à 99% tous connus et repérés..

          Quand l’énarque arrive à ses supérieurs et aux généraux porte serviettes et leur dit qu’il va économiser X en faisant fondre les stocks…. Tout ce beau monde applaudi ne pensant qu’à leurs promotions respectives… Pour eux la France c’est c’est comme le stock.. elle est là pour servir à leurs fins personnelles.

          • PeterR dit :

            >> En cela, une armée doit disons à la louche avoir 2 ans de stock,
            Et vous avez l’impression au vu de l’article que c’est le cas ??

            >> J’espère que Dassault, Safran etc… ont une solution dans leurs cartons qui incluent des lignes parallèles de fabrication…
            ahahah ! (désolé si je rigole). Comme le sujet ne semble pas intéresser grand monde je me garderai d’argumenter. Mais mon sentiment et de ce que j’en connais c’est clairement non.

      • Clément dit :

        Un des problèmes du stock c’est la coût de stockage et la perte de valeur. On a également déjà eu des crises économiques à cause de la surproduction.
        Après tout ça c’est de l’exercice comptable, mais dans notre système il vaut mieux suivre les règles si on veut pas se faire ostraciser.

        • PeterR dit :

          >> On a également déjà eu des crises économiques à cause de la surproduction
          Oui le plan Marshall n’a pas été uniquement fait pour sauver l’Europe mais surtout de permettre au US d’écouler la surproduction d’une industrie lancée à plein galop

      • LEONARD dit :

        Fabius a taxé les STOCK-OPTION, pas les stocks.
        A ce niveau de haine crasse, autant vous attacher à reconstituer le C.G.Q.J, on sent chez vous la vocation.

        • Ah Ca ! dit :

          @Leonard

          Quand on ne fait pas attention… ou vous étiez trop petit.

          Fabuis ou son ministre ont bel et bien taxés les stocks des entreprises début 80.

          Faut se renseigner un tant soit peu avant de l’ouvrir

  10. Mat49 dit :

    Les « petites économies à court terme réalisées hier créent parfois des surcoûts colossaux à long terme ».

    Oui c’était pas faute de l’avoir dit à l’époque en 2008. Et la crise financière n’est pas une excuse pour mal gérer le soutien.

    Tout ceux qui vont dire que c’était pour faire des économies aurons raisons… mais à court terme, là on paye et c’est salé. Au moins maintenant tous ceux qui nous préconisaient de copier coller la gestion des entreprises pour réformer les armées n’ont pas d’arguments sérieux car on juge un arbre à ses fruits.

    Comme l’avait bien écrit Michel Goya: https://lavoiedelepee.blogspot.com/2019/02/petit-intermede-sur-lorganisation-du.html
    https://lavoiedelepee.blogspot.com/2016/12/si-tu-veux-la-paye-ne-prepare-pas-la.html

    Cela n’a évolué que timidement depuis ces articles.

  11. Prof de Physique dit :

    J’ai l’impression d’avoir lu la même histoire avec les FREMM qui devaient être 26 au début et qui ne sont que 8 en coûtant plus cher à la fin.
    N’était il pas question de supprimer l’ENA récemment ?

    • Mat49 dit :

      Aucun rapport, le programme FREMM devait compter 19 navires (26 c’était le total de frégates envisagé en 2007 en comptant les FLF soit 19 FREMM 2 FDA et 5 FLF) et ont été lancé sous des énarques. Puis programme torpillé par des non énarques, comme quoi ce n’est pas automatique.

    • blavan dit :

      Et de réduire d’un tiers le nombre de députés et sénateurs. Récemment, on a supprimé sur les promesses présidentielles la construction de 15 000 places de prison promises, alors que c’est la clef du retour de l’ordre en France.

      • Clément dit :

        Au contraire, la prison est l’endroit où les petits délinquants se forment au grand banditisme, ou (pire) se radicalisent.

    • NRJ dit :

      @Prof
      L’histoire des FREMM est différente. On a réduit le nombre de fremm et de frégates antiaeriennes Horizon de moitié. Le problème est que cette réduction de 17 à 11 puis 8 fremm et de 4 à 2 Horizon est que le coût unitaire a explosé pour les 2 programmes à cause de la baisse du coût d’industrialisation d’une part et d’autre part car il fallait remplacer les 2 Horizon par des FREMM anti aériennes avec coûts supplémentaires de R&D à la clé (160 millions) et par le développement de FDI. Bref pour un coût global de la flotte négligeablement supérieur voire égal, on a une flotte aux capacités largement sous-dimensionnée (les Horizons sont plus efficaces que les Fremm anti aériennes et les Fremm sont plus efficaces que les FDI).

      Les 17 FREMM auraient coûté de toute façon plus que les 8 qu’on a finalement commandé. Ça tombe sous le sens (après si on prend en compte l’inflation, les résultats changent).

      Après ce n’était pas forcément absurde de réduire le nombre de Fremm à 11 sachant que le PA2 était annulé. Une flotte de 11 Fremm et 4 Horizon aurait été assez solide. Par contre le fait de réduire de 11 Fremm à 8 pour donner du travail aux bureaux de Naval Group était moins rationnel. L’industriel a pris le pas sur le militaire et c’était très discutable. Espérons que pour compenser ça, la FDI sera un succès à l’exportation.

    • Ah Ca ! dit :

      « question de supprimer l’ENA récemment »

      Oui mais c’est du ressort de la métaphysique.

      • Euclide dit :

        @ Ah, ca
        Comme beaucoup de lecteurs sur ce blog ou comme tous les durillons de comptoir des bistrots ( de France) , vous répètez ou confondez la raison de cet école et de son contenu ou de ses contenus.
        Petit rappel, cette école a été voulue par le général de Gaulle et fondée par Michel Debré pour fournir des cadres à l’administration française. De la meme manière que le roi LouisXV avait crée l’Ecole miltaire pour disposer d’officiers autres que ceux nommés à la bavette ( sous entendu par relation ou titulaire d’une charge).

        Maintenant , je suis d’accord que les contenus enseignés ne sont plus adaptés à notre actualité.
        Au passage, Polytechnique c’est pas forcément mieux. Voir le cas de Me Borne au Ministère de l’écologie qui n’a jamais compris comment on produit de l’électricité autre que par les éoliennes.

        • NRJ dit :

          @Euclide
          Borne appelle à produire plus d’énergies renouvelables. Ce qui n’est pas insensé, d’ailleurs. Les renouvelables sont aujourd’hui largement moins chères tandis que dans le même temps, le remplacement des centrales nucléaires est incertain (cf Flamanville).

        • Ah Ca ! dit :

          @Euclide…
          Le délicieux armagnac de 20 ans d’age que j’apprécie, je le bois tranquillement chez moi…. le comptoir de bistro ça fait très longtemps que je l’ai abandonné.

          Nul besoin de savoir le pourquoi du comment de la chose… le constat est édifiant, l’ENA forme des administrateurs plutôt mal que bien si on mesure leur performances.

          Cependant un administrateur est une qualification pour deuxième couteau qui n’a point été formé pour gérer… Gérer n’est pas administrer.

          Il peut à l’occasion arriver qu’un administrateur soit un bon gérant mais s’est contre intuitif. Un administrateur est de la catégorie des comptables, des logisticiens.. pour faire court c’est l’intendance.

          Un gérant est un visionnaire, un créateur, un personnage qui n’a pas peur bousculer l’ordre des choses.. Une sorte de capitaine de forces spéciales, réactif, adaptable etc….

          Dans quelle armée avez vous vu l’intendance mener l’assaut ?

          Réponse: en France, pas dans l’armée mais dans tous nos ministères.

        • Donald dit :

          @Euclide
          « … Petit rappel, cette école a été voulue par le général de Gaulle et fondée par Michel Debré pour fournir des cadres à l’administration française. … »

          Exact. La raison en est simple. C’est que De Gaulle avait fait le constat qu’au pire heures du destin de la France (1940),
          ==> La Haute Administration de l’époque constitué de la « Bourgeoisie » républicaine avait failli. C’est à dire était resté aux ordres d’un gouvernement capitulard, donc soumis aux désirs et aux faveurs de l’ennemi.
          ==> Dans sa très grande majorité, ceux qui souhaitait résisté était principalement issu des classes populaires et des classes moyennes. L’élite et les classes dirigeantes n’étaient pas la règle mais l’exception. C’est ensuite cette classe qui c’est ensuite vautré dans l’américanisme bon teint.

          Début des années 2000, un colloque sur De Gaulle et la jeunesse, montra que parmi ses premiers soldats engagé volontaire et non militaire qui l’ont rejoint avant 1942, beaucoup était des orphelins de père mort pour la France en 14-18. C’est le cas notamment de René DUVAL que j’ai eu la chance de connaitre, normand issu d’une famille populaire qui s’est embarqué à 17 ans pour Londres et qui a été de tous les combats de la 1er Division Française Libre.

          Seules les émules Mitterandienne issu de 68, ont dénaturé la 5ième République pour s’octroyer tous les pouvoirs et éliminer les contre pouvoir qui l’équilibrait. En 30 ans, ils se sont habilement accaparé les pouvoirs territoriaux, législatifs, exécutifs, institutionnel et judiciaire. Celui qui un moment en a eu le plus est Hollande.
          En s’accaparant ces pouvoirs avec en plus l’aide d’imbéciles de la droite libérale (ceux de la « bourgeoisie » républicaine), ils ont réussi à détricoter le pays pour le livrer au premier cercle d’une UE inutile et dangereuse, au deuxième cercle de l’OTAN, notre fossoyeur et au 3ième cercle des Bisounours du village mondial qui vient égorger non plus dans nos campagnes, mais directement dans nos rues et nos églises.

          Autrefois depuis la Révolution de 89 nos ennemis savaient qu’il suffisait de prendre Paris pour faire tomber la France. Aujourd’hui nos ennemis savent qu’il suffit de faire partie de liste électorale, non pas pour être plébiscité, mais élu par défaut.

  12. batgames dit :

    un char d’assaut
    ….oups cela sert encore ces cercueils roulants ???? ah bon
    et vous trouver encore des fous pour aller là dedans …??impressionnant
    wouaffuf

    • Qui ça dit :

      Face à une pluie de drones kamikazes, les chars lourds ne vont pas survivent longtemps … Cf ce qui se passe actuellement dans le Haut-Karabagh.

    • NRJ dit :

      @batgames
      Si vous vous sentez de charger fleur au fusil devant les mitrailleuses, n’hésitez pas à le dire. Pour ma part, je préfèrerais 57 tonnes de blindage avec moi si je devais attaquer une position ennemie…

  13. Khay dit :

    20 ans pour se rendre compte qu’on gère pas une armée comme une supply chain Amazon…

  14. Phytostar dit :

    Pardonnez moi, mais cette recrudescence de présence de femmes dans la chaîne décisionnaire de l’armée française doit beaucoup faire rire à Ankara !

    • Totoro dit :

      Ah parce que tu prend des décisions industrielles avec ta bite ? D’une stupidité rare ton commentaire.

    • Lucas dit :

      Oui, enfin on parle de la Turquie, pas de l’Arabie Saoudite. Il y a pas mal de femmes dans l’armée turque. Et par ailleurs, un des prédécesseurs du taré au pouvoir actuellement est… une: Tansu Ciller, femme et premier ministre, avant Erdogan et Erbakan.
      Donc je suis ne suis pas sur qu’à part de votre bêtise ou de votre manque de culture, votre remarque à côté de la plaque fasse rire grand monde !

    • Gribeauval dit :

      Tout comme les dirigeants Turcs éructant leurs inepties la main dans le caleçon font bien rire en France.

  15. Royal Marine dit :

    Ah! La RGPP de Sarko et ses minets de l’ENA, ou comment inventer un modèle d’armées qui n’a jamais existé, quand on y connaît rien, mais que l’on croit tout savoir…
    Etait-il si compliqué de penser que si les industries civiles changent de modèle de voitures ou camions tous les 4 à 5 ans, les armées gardent leur matériel habituellement 40 ans, ce qui paraît nécessiter d’avoir des stocks de pièces pour durer ce temps là… Et bien apparemment oui, pour ces personnes douées d’une intelligence complexe… Surtout c.n, d’ailleurs…

    • Yannus dit :

      Une intelligence décomplexée plutôt, à l’image de la droite du même nom: ce ramassis de bande-mous de la droite dure.

      • Clément dit :

        La « droite dure » n’a de « dure » que ces paroles. En vrai les gens de « droite dure » sont plutôt de très grands sensibles (pour ne pas dire « fragiles »). Par chez moi un candidat de ce bord politique s’est fait hué sur un marché et s’est disputé « virilement » avec un autre militant. Il a déposé plainte … pour des huées et une discussion « d’homme à homme » …

  16. Le sicaire dit :

    Il m’arrive de « poster » pour dénoncer l’incurie, voir l’idiotie de nos décideurs militaires et politiques et je me fais copieusement vilipender par les thuriféraires de la bien-pensance.

    S’il fallait-être un génie pour faire de la gestion de stocks cela se saurait. Seule l’intelligence suffit mais je l’admets cela n’est pas donné à tout le monde. Et le seul fait d’être général, président ou d’avoir fait St Cyr, Polytechnique, l’ENA, HEC et autres « grandes études »… n’a jamais été une preuve d’intelligence. Car il semble bien que nos élites militaires et politiques soient incapable de comprendre les notions basiques de la gestion de stocks et notamment de la gestion en flux-tendu. En effet, la gestion en flux-tendu n’a jamais eu la prétention de supprimer les stocks mais uniquement de les optimiser.

    Mais il faut le reconnaitre, l’optimisation n’a jamais été une préoccupation, ni des chefs militaires (« l’intendance suivra… »), ni des politiques (« c’est l’État qui paie… ») 😉

  17. OBIOU dit :

    Rien ne change , nos politiques sont de piètre gestionnaire . Aujourd’hui Le LECLERC , hier Les FREM
    Ceci explique l’Etat de notre pays , nous avons un grand problème sur la capacité de nos élites , celà devient impressionnant !…..

  18. sentinelle dit :

    Au lieu de donner ces infos sans intérêt il vaudrait mieux expliquer en quoi la technologie de la turbine d’hélicoptère comme compresseur était particulièrement innovante et efficace, le modèle des EAU est un veau même si le XL ne vole pas, il y a un moment ou la turbine est HS sur les hélico on les change beaucoup plus vite le souci c’est qu’il a fallu la nourrir au GO et non au kérosène .200 chars est un chiffre ridicule on en a construit 406 + les dépanneurs . Je vois qu’il y a toujours des partisans du pick-up toyota et le sahel leur horizon indépassable même si je pleure nos soldats tombes loin de chez nous ! Le CEMA parle de haute intensité mais ils restent accroché à leur écran d’ordinateur nos visionnaires . Le kit de rénovation comprend également une protection pour le combat urbain quand au admirateur du Léo 2 on a vu qu’il n’est pas particulièrement résistant au coups comme le XM1 d’ailleurs toute manoeuvre mise a part .

  19. StephaneR dit :

    Faut en vendre à Taïwan. Ils étaient intéressés à une époque pas si lointaine. D’ailleurs faut pas se gêner pour vendre des armes à isla Formosa. La Chine communiste demande l’avis de personne pour vendre du matériel de défense de pointe à des dictatures belliqueuses.
    Ca financerait nos programmes comme à l’époque du Mirage 2000 et du projet Rafale chez DA.

  20. Thierry dit :

    « J’en ai rien à cirer vous allez me remettre tout ça en état quelque soit le coût et plus vite que ça ! » devrait être la seule sentence valable.

    dans les années 1980, il y avait déjà cette « optimisation budgétaire » qui s’est traduite dans les faits à ce que les hommes s’entrainent avec 3 balles au lieu de 10, et pour couronner la farce ils mettaient un ballon de baudruche au milieu de la cible qu’il fallait crever avec 3 balles…

    de fait celui qui savait déjà tirer s’en sortait car ayant déjà une ou plusieurs armes dans leur vie civil ils s’entrainaient hors du service, mais ceux qui étaient mauvais ne s’amélioraient jamais car il faut en bruler des cartouches pour apprendre correctement.

    Aujourd’hui même les militaires en service ne peuvent acheter librement des armes à cause d’une règlementation excessive et absurde, et encore moins des fusils d’assaut dont l’allure diabolique est sévèrement jugé.

    Par conséquent nous avons aujourd’hui une armée en déficit de matériel et d’entrainement qui même avec la meilleur volonté du monde ne peut compenser ces lacunes budgétaires et on le voit en opération ou ils se font régulièrement humilier par un adversaire en guenille.

    la réduction des coûts, voilà l’ennemi, Roosevelt s’était sorti de la crise de 1929 avec le New deal et des grosses dépenses de l’Etat (y compris militaire) qui ont ramené un niveau de vie supportable, pendant que d’autres pays sombraient dans le fascisme avec des réductions de dépense qui s’apparente à saigner un malade sous prétexte de le soigner.

  21. Wrecker47 dit :

    Ne nous inquiètons pas pour les Leclerc …Les Allemands ont récupérés tous nos chars en 1940 pour boucher leurs trous,équiper des divisions sur tous les secteurs ou ils en avaient besoin et modifier ceux qui étaient obsolètes pour en faire tout ce qu’on veut depuis le char porte-pièce Flak en passant par des engins divers porte-munitions ou autres…Les Russes feront de même au besoin ,et on les aidera même à produire le cas échéant !
    De plus on en est au même stade qu’à cette époque les équipages se raréfiant sur le plan qualitatif et financier…Avoir de bons chars c’est bien ,encore faut-il des équipages pour les servir …!Les réservistes pour y pallier?…les pauvres !ils auront entre cinquante et soixante ans !

  22. ULYSSE dit :

    Il faut arrêter de penser que nos politiques et énarquesé ne sont pas capables de comprendre les choses. Ils sont très intelligents mais leur préoccupation est le court terme. Le long terme ils en fichent. C’est la le problème. Ils sont jugés, qu ils soient fonctionnaires ou élus
    , sur leurs actions immédiates. La supression de l ENA n y fera rien. C est une véritable révolution culturelle qui est nécessaire. Impulsée par qui ? C est la question.

    • le sicaire dit :

      Mais par vous cher Ulysse ! C’est vous qui votez.

    • Michel dit :

      Les enarques sont nuls à partir du moment qu’ils n’ont pas de diplome qui touche le domaine industriel … Il faut arrêter de ne pas comprendre cela … donnez moi un PdG d’un groupe industriel de notre complexe militaro industriel qui n’a pas fait une ecole d’ingénieur ou polytechnique avant de faire l’Ena ?
      Aucun chez MBDA, Thales, Dassault, Nexter, Dcns aucun n’a fait l’ENA …..
      J’en sais qq choses …… de par mon ancienne « occupation »…..
      A chaque fois qu’un ancien de l’Ena reprend une entreprise industriel en n’ayant pas un cursus « technique » la boite c’est cassé la figure dans les 5ans ….
      C’est a cause de ces personnes que rien ne fonctionne au niveau du secteur public (les hopitaux dirigés par des gens qui ne connaissent pas la medecine ( On parle du sujet Covid actuelle ou ils ont rien foutu entre la fin du confinement et septembre alors qu’en Italie ils ont recrutés plusieurs milliers de personnels médicaux) , leur propension a pousser la poussière sous le tapis ou d’étouffer toutes remontées du terrain voir la montée de l’islamisme connu depuis 20 ans et meme plus, les exemples sont pléthoriques…. Ces gens vont nous faire crever avec leurs décisions ou plutot leurs absence de décision…..

      • Clément dit :

        Un énarque est presque tout le temps un ingénieur en fait.
        Mais la gestion des stocks c’est pas un truc d’ingénieur, c’est un truc de BTS logistique/gestion des stocks.
        Et les ingénieurs ne sont pas de très bons commerciaux ni gestionnaires (beaucoup sont trop « nerds »), contrairement à ceux sortant d’HEC et autres écoles de commerce. Mais ces derniers partagent le même déficit culturel que beaucoup d’ingénieurs (c’est bien d’être bon en maths, mais dur d’avoir un cerveau bien fait sans jamais avoir lu un classique). Il reste ceux des filières scientifiques, qui allient culture G et érudition scientifique, mais qui sont très défaillant en gestion ou dans les domaines purement techniques.
        Les joies du cloisonnement de l’enseignement ….

        • Michel dit :

          Je suis de culture scientifique à la base, ensuite, partir sur la qualité inhérent à la qualification de sous ensembles, puis passé au MCO de systèmes, puis à la responsabilité industrielle de sous ensembles sous traités, puis aux achats afin de traiter les contrats lourds en terme d’importance par rapport au système complet puis enfin au achats projets (appels d’offres, dépouillement et analyse des offres etc…) afin de permettre aux responsables projets affaires d’établir une proposition client aussi bien pour du MCO,, du rétrofit, du upgrade, de la vente de systèmes complets.
          Donc a partir d’une culture scientifique ont peut acquérir tous ce qui touche les couts, la négociation financière , la contractualisation au sein d’une équipe ou se côtoie bien évidemment les responsables projet ou affaire l’un ou l’autre suivant le cas, les responsables techniques (BE, logiciel, MCO etc….), industriel, offset, juridique, ect…. tout en étant l’interface responsable vis a vis des fournisseurs consultés.
          Je ne pense pas que l’inverse soit possible dans le domaine des technologies complexes touchant entre autre le militaire, le spatial, le nucléaire, l’aéronautique, le ferroviaire etc….. sans acquérir un minimum de connaissance technique et industrielle préalablement.
          Dans le groupe ou j’étais salarié quelques uns sont venues du monde des constructeurs automobiles, pour la plupart, cela c’est mal passé car la logique intellectuelle n’est pas du tout la meme, on ne conçoit pas « un avion, un satellite, un radar militaire, une centrale nucleaire, une motrice ferroviaire…..  » comme une bagnole qui peut etre assimilé à un produit jetable au bout de 10 ans, alors que les équipements que je viens de citer préalablement peuvent etre opérationnels plus de 30/40ans …. » …

        • Marcassin dit :

          Macron, Guéant, Hollande, Villepin …etc… la plupart des Enarques ne sont pas ingénieurs, ni scientifiques à mon humble avis.

  23. werf dit :

    Voilà le résultat du tout OPEX, une brillante stratégie, qui donne ce résultat pour les forces conventionnelles même pas capble de tenir une semaine en cas de conflit de haute intensité. Et bien sûr aucune honte à la DGA et dans nos états majors qui trouvent toujours des excuses, aujourd’hui la RGPP, qui a été acceptée sans se battre! Un comble pour des militaires!

  24. Ah Ca ! dit :

    C’est une escroquerie à étages multiples et quelqu’un devrait porter plainte…

    Ils nous prennent pour des zozos… c’était cousu de fil blanc des le début et ils ne pouvaient que le savoir. Il y a un article du code pénal pour les personnes qui ont laissé faire ce gâchis…

    Le simple fait de commander une étude à 15 million pour un service à 200 000 euros en couts réels… Allez 500 000 à tout casser… c’est une arnaque.

    Passer de 4 millions à plusieurs centaines pour une chaine pour un bâtiment et des CNC numériques ??? Il y a arnaque….

    Au fait comment fait on pour maintenir les Leclercs des EUA qui eux sont sur le terrain au Yemen et qui ont reçus excellentes évaluations en retex ? C’est donc bien qu’ils sont maintenus….

    El les 80 qu’ils ont donné l’autre jour à la Jordanie… Il n’ont pas du leur donner des squelettes sans moteurs ni tourelles ?

    Les pièces destinées aux Leclecrs français auraient elles pris le chemin des émirats ???

    Ça pue l’arnaque et la gabegie sur le dos du contribuable… j’aimerai bien au audit indépendant sur tout cela…..

    Ça doit être les mêmes qui ont gérè la sécu avec l’arnaque à 50 milliards d’euros annuelle…
    https://www.youtube.com/watch?v=htX6JUcYMd8

  25. max dit :

    122 à 200 chars !
    Combien il y en a t-il de l’autre coté de la Méditerranée. Oui je ne cite pas La trouée de Fulda !
    Ce n’est pas le nombre de Tigre qui fera changer la balance.
    Quelle misère.

  26. Castel dit :

    qu’on le veuille ou non, en cas de confrontation de haut niveau, nous avons vraiment besoin de ce char, car entre lui et la gamme Scorpion, nous n’avons pas grand chose à aligner face à de vrais chars lourd…
    Par contre, ne pourrait-on pas plus tôt en rester aux 122 prévus en disponibilités pour 2025, et avec les économies réalisées à terme, étudier son remplaçant qui ne serait peut-être plus un vrai char lourd, mais qui pourrait avoir un armement suffisant pour détruire ceux de l’adversaire, avec une capacité de résistance correcte, grâce aux progrès prévisible des blindages à venir, et si possible avec un poids qui lui permettrait d’être transporté dans un A400M, en cas de besoin ?
    Sûrement pas facile, mais semble-t-il, une voie réaliste qui semblerait mieux « coller » à nos véritables besoins dans l’avenir….

  27. Wagdoox dit :

    « petites économies à court terme réalisées hier créent parfois des surcoûts colossaux à long terme. » On peut l’expliquer 50x quand ça veut pas rentrer ça nous fait perdre un pognon de dingue. Le tout en prétextant vouloir faire des économies. L’écosystème est incompris pour les énarques.

  28. Frede6 dit :

    Vous n’en avez pas marre des auditions du DGA qui vient nous expliquer que le traitement des obsolescences vient s’ajouter à la rénovation Scorpion alors que c’est lui ou son prédécesseur qui a décidé de ne pas investir les 4M€ nécessaires pour le maintien de la chaine de fabrication des turbomachines. Qu’on ne vienne pas me dire que c’est une décision de Bercy ou de l’AdT. A quoi sert la DGA ? (pour le domaine naval j’ai la réponse…)

  29. Matou dit :

    On ne gère pas les stocks de l’armée comme ceux d’une entreprise. Une entreprise a une vocation de profit et rentabilité. A ce titre, elle doit optimiser ce qui alourdi ses comptes. Une armée a une vocation de défense et de constance opérationnelle pour la sécurité du territoire. Pour cela, elle doit pouvoir bénéficier de stocks de soutiens en permanence alimentés afin de maintenir son matériel en condition opérationnelle quasi constante. Le problème, c’est que certains politiciens ont voulu mélanger les deux mondes en nous faisant croire qu’appliquer les recettes de l’industrie à l’armée était la bonne solution pour optimiser les coûts de cette dernière. Résultat: on le connait ! C’était pourtant prévisible. Les gouvernements passés portent une lourde responsabilité. Le bon sens paysan ne s’apprend pas à l’école hélas.

  30. La France a toujours eu une guerre de retard….
    Aujourd’hui elle en a deux….

  31. Sempre en Davant dit :

    Curieux comme l’évocation d’un char lourd entraîne un blocage de cerveau surpassant l’effet du garde a vous.

    Au plan du produit « Leclerc » : il a été géré et définit comme les airbus depuis que l’€urope s’en mêle. Tout pour des raisons politiciennes!
    Pourtant il s’avère qu’il est bien le meilleurs de sa génération dans la version EAU. qui n’est pas jeune non plus.

    Au plan tactique: aucun véhicule ne résiste aussi bien que les lourds! Donc même a contre emploi ce sont les Abrams et les Challenger qui sont devenus les véhicules polyvalents. En ville l’infanterie a pied suivit les gros frères : leurs blindés à eux ayant tous les défauts qu’ont les lourds moins la puissance et la cuirasse. Donc moins la mobilité.
    (C’est le même abrutissement qui frappe quand on évoque le FAMAS et sa munition de 5.56 acier. Dans les bâtiments en dépit de la mise au point de munitions expansives spécifiques (1 army et 1 marines) les canons courts ont exigés des « supressors » et la minimi ne tapant pas assez fort non plus il a été constaté qu’il faut un autre calibre. Ayant (enfin, certes!) une arme neuve certains croient qu’elle est nouvelle! Ceux qui l’ont utilisé en ville veulent la renouveler. Les Yankees doivent pas avoir compris (depuis 200)3 ce qui convient! Mais nous, l’actionnaire à 2%, ont va faire dans la norme Otan : hihihi !)

    Au plan Dialectique : ça défini la haute intensité : c’est quand le biffin ne peut ni aller a pied car il y a trop de petite ferraille sur le champ de bataille ni aller en véhicule car il y a aussi trop de tout le reste.
    De plus c’est aussi la question de l’empreinte carbone et de l’éducation a l’environnement. La « dialectique des volontés » peut se réduire à la sauce Leclerc : « les lourds devant »! Du moment que les moyens pricipaux de l’ENI sont détruits et qu’il est coupé des possibilité de se réarmer, ses restes ne méritent pas l’effort principal. Avec des hystériques une manœuvre mouvement feux (d’artillerie) et le moins possible de tout le reste jusqu’à un retour rapide.
    Pourquoi dégrader son empreinte carbone en se fabriquant des ennemis supplémentaires?

    Au plan « Produit » : nous en sommes toujours au chênes de la forêts de Tronçais. « Sire dans 300 ans vos bateaux auront la plus belle mature d’Europe ». Ou pour les esprits « biffins-intés » au contrat emphytéotique des bandes moltières… vous savez ces petits carrés de gaze blanche pour nettoyer le canon… Bin c’est des bandes moltières! Achetés sur étagère! Pour pas cher… pour 99 ans!
    Les obus d’exercices sont les plus sages des fantassins :
    « D’où tenez vous vos draps garance
    Qui coûtent autant sans valoir mieux?
    Il faudrait tout de même prévoir que la 400éme bateau de la marine pût avoir une vergue de phoque en pin s’il est à voiles et à vapeurs (ou tout autre diablerie pouvant surgir dans les 300 prochaines années).

    Au plan logistique : il faut apprendre a tenir compte de la longévité des programmes et de l’éloignement.
    Les râleurs râleront mais les moyens militaires sont tous consommable Biloute et Chapireau compris.
    A quelle distance faut’il considérer un véhicule comme rapatriable? A quel coût comme réparable? Et pour une fois sans négliger qu’entre l’arrivé en service du VAB et celle du VBCI il c’est passé >40 ans. La version actuelle n’équipe pas notre armée dont on peut dire qu’elle a fait le prototypage.

    Bref : ras le bol de l’uniformisation excessive. Si le temps de production est tel que la technologie change avant que l’équipement soit généralisé alors il faut apprendre a faire X .Y.Z comme dans l’informatique.

    On ne se bat pas avec ce qui serait (d’après la pub) sur l’étagère d’un autre mais avec le contenu de sa musette!

  32. Vinz dit :

    « Selon Mme Mauborgne, une étude d’un montant de 15 millions d’euros serait actuellement menée afin de proposer  »

    ?!?
    Je veux bien être proposeur à ce tarif.

  33. basstemp dit :

    Le vrai problème ne serait il pas les mamelles généreuses de la république que les industriels et bureaux d’études & cie adorent presser pour en boire tout le jus sans jamais avoir a justifier ce qu’ils font réellement ?

    Nous allons avoir vivement besoin du Leclerc je pense très bientot, pourquoi ? Ne voyez vous pas cette guerre qui vient du coté oriental de l’Europe continentale avec la Turquie qui ne cesse d’aboyer de tout bois ? La Grèce ne pourra jamais tenir seule, et on va vraiment avoir besoin du Leclerc pour stopper toute tentative d’invasion turque en Grèce

    Ou certes oui nous aurons aussi d’autres moyens pour empêcher cela (frappes aviation, et depuis nos navires en méditerannée mais ce ne sera probablement pas suffisant pour garantir un verrou ferme empéchant réellement Erdogan de foncer sur la Grèce continentale et ce conflit pourrait hélas éclater dans quelques mois …

  34. Castel dit :

    @Plusdepognon

    Ces liens sont intéressants ;
    le premier rappelant au passage que le blindage des chars peut-dans une certaine mesure- protéger son équipage concernant les effets radio actifs, en cas d’emploi de munitions nucléaires tactiques.
    Le second illustrant bien le progrès à venir des blindages, qui seront conçus pour être non seulement résistants, mais également les plus légers possible, ce qui me conforte dans l’idée que le char de pointe d’avenir sera sans doute très différent des chars actuels, et pourrait donc être plutôt un char moyen d’une bonne trentaine de tonnes, et donc, transportable en A400M.
    Cela dit, si l’on remonte dans le temps, on trouve toujours l’affrontement entre l’épée et la cuirasse:
    https://panzerchronique.jimdofree.com/atelier-de-campagne/r%C3%A9sistance-des-blindages/

  35. Plusdepognon dit :

    Le programme Titan est le réel programme militaire de l’armée de terre, pour faire autre chose que de la gendarmerie d’Etats africains faillis :
    https://www.areion24.news/2020/09/22/titan-le-projet-capacitaire-de-larmee-de-terre-structurant-les-quinze-annees-a-venir/2/

    Cependant, dans le monde réel, le poids de l’armée est très réduit dans les décisions prises par le personnel politique :
    https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/10/08/dette-publique-le-lourd-poids-du-non-dit_6055256_3232.html

    Les français sont préoccupés par d’autres enjeux plus immédiats :
    https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/10/06/un-million-de-nouveaux-pauvres-fin-2020-en-raison-de-la-crise-due-au-covid-19_6054872_3224.html

  36. Mitch dit :

    Le char est une arme du passé – point.

    • Michel dit :

      Le char n’et pas mort voir l’ARMATA Russe, la modernisation des Abrams, les Merkava ect…..
      C’est pour cela qu’une reflexion est menée par la direction de l’Armée Francaise DGA + Etat Major pour conserver des AUF1 sur caisse de char AMX 30 qui peuvent etre équipes de blindages supplémentaires pour que ces blindés, qui étaient des pieces d’artillerie de 155 sur affut chenillé AMX 30, caisse qui peuvent surblindés par des matériaux actuels, la vitesse de déplacement n’étant plus prépondérante , servent d’appui feu aux fantassins dans le cadre de combat de rue dans une ville, car l’ élévation de la piece de 155 est importante, la puissance de feu en tir direct est telle que pour détruire tous les étages d’un batiment élévé, c’est précis et parfait et un obus de 155 est plus économiques qu’un missile à charge tandem….
      VS : pendant la 2eme GM Russes (pieces de 203) et Américains (155) utilisaient cette methode pour détruire à bout portant tout abri lourdement bétonné Allemands…

  37. Castel dit :

    @Plusdepognon

    ……mais justement, nous en faisons partie, compte tenu de nos nombreuses opex, de plus même si nous nous dégagions de la zone sahel, il faudrait avoir la possibilité d’y revenir en cas d’urgence, sans être obligé de faire appel à nos alliés, comme ça avait été le cas au début de l’opération « Serval ».
    Et de toutes façons, nous aurons toujours besoin d’une possibilité de projection rapide, à cause de l’éventuel défense de nos DOM TOM, situés loin de la métropole….
    Enfin, même dans le cas d’un conflit de haute intensité aux frontières de l’Europe, la rapidité du transfert de nos blindés sur le front sera sans doute déterminante…
    Après, savoir si dans le cadre de ces conflits, un remplaçant du char lourd actuel sera indispensable, cela peut se discuter ;
    mon idée de le remplacer dans l’avenir par un char d’un peu plus d’une trentaine de tonnes, susceptible de résister aux coups comme est censé le faire le Leclerc, grâce aux progrès des futurs blindages, est peut-être utopique, car , dans le même temps, il est à prévoir que l’efficacité des munitions anti-char vont aussi progresser…
    Donc, si l’on décidait de renoncer à ce type de char, qui, dans mon esprit était appelé à remplacer à la fois le char léger et le char lourd, on pourrait revenir à un concept de char léger,( comme un de vos liens y fait référence), qui serait en quelque sorte un remplaçant de l’AMX 10, en légèrement étoffé, qui passerait de 17 à (environ) 25T à vide, pour pouvoir résister aux mitrailleuses lourdes et aux charges creuses de petit calibre genre FLG.
    Il s’agirait donc à nouveau d’un véhicule de reconnaissance de pointe, mais , qui avec un canon de 105, ou même 120mm, pourrait, comme le fait l’AMX 10 aujourd’hui, venir appuyer nos VAB, lors de leur progression .
    Ce pourrait être l’autre choix, si on décidait d’abandonner l’idée même du char de combat…..

    • Plusdepognon dit :

      @ Castel
      Le sujet est encore plus large :
      Le recrutement des soldats français est à la peine comme dans tout le monde occidental où la vie vaut la peine d’être vécue.

      Sans les OPEX, la solde équivaut grosso modo à la payee d’un vigile et le boulot entre gardes et Sentinelle aussi, les sujétions militaires en moins…
      Tous les soldats vous diront qu’ils sont fait pour partir en mission… cela fait longtemps qu’il ne s’agit pas de garder la ligne d’horizon bleue des Vosges (le fameux complexe de « Fort Saganne »).

      Si le boulot c’est de faire de la DTO et des manœuvres, la fidélisation est un vain mot…
      https://www.afrique-asie.fr/france-la-betteravisation-le-nouveau-concept-de-l-armee-de-terre-pour-l-apres-afghanistan

      Plus jeune, je m’étais pris la tête avec un soldat britannique qui nous traitait de mercenaires…

      Avec le temps, je comprends mieux son point de vue sur les réalités de l’outil militaire français.

  38. HighSpeedTrack dit :

    Issu du monde de la maintenance ferroviaire, nous avons somme toute les mêmes types de problème.

    Sous réserve de l’application au monde du blindé de mon RETEX ferro, il me semble qu’il faut recadrer toute la MCO :

    Pas d’appréhension du cycle de vie complet : crédits d’investissements et d’exploitation sont disjoints, il faudrait une enveloppe pluriannuelle sur au moins 10 ans. Quitte à acheter moins mais à garantir leur MCO. Et surtout provisionner des risques sur les bugets.

    Remettre des techniciens aux manettes, qui connaissent la maintenance et la prise en charge des choix entre entretien vs renouvellement y-compris suite à obsolescence. C’est ceux qui font qui savent !

    Mettre des professionnels et des juristes de la gestion des contrats issus du privé face aux industriels pour ne jamais lâcher l’affaire et arrêter de se faire tondre. C’est un mal nécessaire !

    Faire varier les profils : des personnels issus du MCO des matériels dans le BTP pourraient amener des compétences alternatives intéressantes. Ils viennent d’un milieu très concurrentiel où on sait que la gestion en flux tendu est un mythe urbain et où on connait à un euro près les dépenses et les coûts et temps d’utilisation.

    Comme évoqué plus haut monter des filières de confiance avec les sous-traitants pour analyse des risques d’obsolescence et monter des plans industriels de MCO en partenariat sur le long terme.

    Bon courage à tous!