La DGA, Thales et Safran lancent une plateforme pour accélérer l’innovation au profit du combattant

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

10 contributions

  1. Wagdoox dit :

    Excellent !
    On en redemande, simple, au plus pres des besoins.

  2. Plusdepognon dit :

    La débrouillardise, mais version industrialisable :
    https://forcesoperations.com/linnovation-sinvite-a-la-pcat-2020/

  3. Thierry dit :

    Le système D à la française, ou comment compenser un équipement faible par manque de financement et réduction des coûts

    ça me fait penser aux « têtes brulés » qui réparaient leur F4U Corsair, des trous de balles dans le fuselage avec des boites de conserve (historiquement authentique), ou celui qui a inventé l’arrache haie monté devant un char Sherman après le débarquement de Normandie, afin d’en finir avec la bataille du bocage et les embuscades au bord des routes.

    Tout cela était fort utile dans l’instant, mais il faut surtout que le combattant soit accompagné du matériel le plus performant possible pour qu’ensuite il utilise son imagination pour l’optimiser en fonction de la situation.

    ce que je crains c’est que l’armée soit de plus en plus mal servit avec du mauvais matériel et qu’il soit nécessaire sans cesse de parer au plus pressé avec du bricolage d’urgence, que cette ingéniosité serve de prétexte à baisser les budgets une fois de plus en paramétrant le facteur: « qu’ils se débrouillent avec »

  4. LEONARD dit :

    @Laurent Lagneau.
    Illustrer l’innovation avec un 10P sorti des inventaires, n’est-ce pas anachronique ?

  5. Félix GARCIA dit :

    Chuis pas un combattant de terrain mais :
    https://www.expemag.com/article/portage-hors-sac-a-dos/remorque-de-randonnee-dixion-rollerpack
    Pour le transport de matériel (soins, vivres, armements, protections, vêtements, batteries, moyens de communication, tentes etc …) par l’infanterie ? Qu’il y ait un « sherpa », ou plusieurs dans un groupe.
    Il pourrait être décliné en plusieurs versions (renforcé ou non, démontable et transportable ou non, compartimenté ou non, 1 / 2 / 3 / 4 roues etc …).

    Pareil avec des vélos tout-terrain (électriques pour les courtes distances) pour des unités qui doivent se déplacer « rapidement » et discrètement. Et c’est facile à parachuter ! Comme les trotinnettes cross ! ^^

    Et par rapport aux soins d’urgence :
    Hemarina
    https://www.hemarina.com/applications-hemarina

    Pas taper ! ^^

    Et à long terme, pour la défense du territoire national ; des arbres partout ! On verra moins nos combattants et nos matériels, et il sera plus facile de dissimuler des bâtiments, des infrastructures comme les routes etc … Pi il fera bon partout. Pas trop d’eau, ni de vent, ni de grêle, ni de gel ou de neige, ni de chaleur ou manque d’ombre. Et l’avantage d’être dans « une salade géante ».
    Comme des Elfes ! ^^

    Pi on refait une ligne Maginot ! 🙂

    Dernière chose :
    Le rocket-stove boite de conserve
    Comment fabriquer un rocket stove, le réchaud à bois ultra-efficient
    https://www.wedemain.fr/Comment-fabriquer-un-rocket-stove-le-rechaud-a-bois-ultra-efficient_a3187.html
    Un peu de docs pour faire quelque chose de propre :
    https://donkey32.proboards.com/

    Et hop ! Un réchaud, transportable évidemment, léger, tout terrain, démontable, facilement constructible dans presque tous les environnements, qui fonctionne même au bois mort et sans faire de fumée (on peut même cacher son empreinte thermique en enfouissant la partie « foyer et conduit ») ! Comble du grand luxe, avec un peu de débrouillardise, celui-ci peut faire office de chauffage portatif ! Que demande le peuple ?!?!

    Existe aussi sous format « barbecue ». Et là, pour la cuisine (une plaque en fonte et yala !) et le chauffage …
    Un peu de terre autour excavée sur place pour l’inertie …

    Cordialement,
    Félix GARCIA

    • Félix GARCIA dit :

      PS :
      Pour le chauffage corporel, des « systèmes de bouillottes », ou plus rudimentaire : des pierres misent à chauffer.
      Et dans la « version barbecue » il faut une « croix support » sur le dessus du conduit. Mais avec une plaque en fonte, on peut tout faire : plancha, mettre une casserole etc … C’est rustique et facile d’entretien. Et le « coup » des pierres misent à chauffer, ça marche aussi en « version barbecue », donc dans des campements moins légers.
      En plus, cela emmène la compagnie du meilleur ami de l’homme : le feu.
      Le rocket-stove a une forme de L dans des proportions qui sont 2 (hauteur) pour 1 (largeur) à peu près, mais tout dépend du diamètre du conduit.

      Un briquet solaire ?
      Quand il y a du soleil : un « four solaire » léger, transportable et déployable ? (pas très discret)

      Un lance-pierre pour tenter d’améliorer ses repas ou pour la survie ? ^^
      Sur ce thème, la connaissance d’une dizaine de plantes comestibles disponibles en abondance peut-elle être utile (orties [de préférence l’apex], pissenlits [de préférence ceux qui ne sont pas trop dentelés], plantins [de préférence les lancéolés] etc …) ?
      De l’argile en poudre (Actapulgite) contre les maux de ventre ?
      Une chaussette isotherme pour la gourde ?

  6. Max dit :

    Au-delà de l’exigence opérationnelle des forces armées en OPEX, commençons par augmenter les capacités de traitement de la plateforme Pharos. Les 27 fonctionnaires et les quasi 200 000 témoignages, une arlésienne !