Il y a cent ans, le lieutenant de vaisseau Paul Teste devenait le premier français à apponter sur un navire

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

20 contributions

  1. oeil de Moscou dit :

    Bonjour,
    s’il était capitaine de frégate en 1925, il n’a pu qu’être promu capitaine de vaisseau à titre posthume

    • Laurent Lagneau dit :

      @ oeil de Moscou,

      Il est mort en 1925…

      • scrominus dit :

        dans l’avant dernier paragraphe vous écrivez qu’il est capitaine de frégate à 33 ans
        puis dans le dernier qu’il est nommé capitaine de corvette à titre posthume

      • Trois-Ponts! dit :

        Ce qu’oeil de Moscou veut dire, c’est qu’il y a effectivement une confusion en fin d’article, où il est écrit : « Officier de la Légion d’Honneur à 28 ans, capitaine de corvette à 30 ans, capitaine de frégate trois ans plus tard […] Il sera promu capitaine de corvette à titre posthume […] »

  2. E-Faystos dit :

    Bonjour. Est-ce lui qui donnera son nom à l’aviso « commandant Testé »?
    Mode gros con on.
    Et si il possède une rue à Paris, les intello ont -il pensé à lui décerner une plaque le.victilisant pour son courage et son esprit d’entreprise ?
    Mode off… Mais quand même !

  3. philbeau dit :

    La France , fille aînée de l’Eglise …on pourrait ajouter fille aînée de l’Aviation . Hélas , trop de français , et notamment parmi les jeunes ne voit leur pays que comme un ramassis de population médiocre , héritière d’une histoire qui serait la synthèse de la malfaisance de la civilisation européenne . La faute à qui ?

    • E-Faystos dit :

      L’éducation.
      .
      Mais attention, dans son ensemble.
      Il ne faut pas croire que « nationale » soit la seule en cause.
      .
      Prenons par exemple nos étendards politiques. Ou nos médias.
      Et dès que l’on ouvre une émission, c’est: il est où le progrès ? Il est où le pognon ?
      Dans un système qui tient par du fil de fer et du scotch.
      Et nos jeunes ?
      Ma génération a tellement bien vécue qu’elle a pourri tout ce qu’elle touche. Gosses y compris. Chacun pour soi, la société paiera.
      Ou pas…

    • fgnico dit :

      que vint faire ce genre de « post » ici?

  4. Muse dit :

    Il faut se souvenir que l’hydravion était l’avenir de l’aviation !
    Peu d’infras au sol, beaucoup de survol maritime, …

  5. magator dit :

    le porte-avions TESTE , voilà un nom pour le futur pa à construire et qui honore la marine et l’aéronavale

  6. MERCATOR dit :

    Le Curtis modèle D IV , un sacré concurrent pour le F35 C , si ce dernier à une vitesse et une autonomie légèrement supérieure , le Curtis lui ne craint pas les orages, tire droit , et une signature radar plus discrete, un sacré challenger !

  7. Waroch dit :

    Merci pour cette page d’histoire M. Lagneau.
    Je me suis toujours demandé pourquoi le porte hydravions a été baptisé Commandant Teste, alors que son grade était capitaine de frégate. Quelqu’un a-t-il une explication?

  8. vieux margi dit :

    Honneur à cet ancien, courageux, obstiné pour réussir.. je vois bien aussi un porte avion s appeler le TESTE.. ou une promo de l école de l aéronavale….

  9. Seb3181 dit :

    Il me venait la même réflexion magator