Le général Lecointre plaide pour plus d’équité entre les militaires et les fonctionnaires civils

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

57 contributions

  1. Pierro dit :

    Ah oui, c’est sûr que la priorité est de mieux payer les généraux…

  2. who? dit :

    oui bon les officiers vont encore bien se servir et rien pour les sous off subalternes et MDR.

    • Stare dit :

      Encore un commentaire de type lutte des classes. Allez bosser à la SNCF au lieu de tirer sur vos camarades. Si les officiers ne sont pas augmentés, comment voulez vous que les sous-officiers le soient avec un système au point d’indice ?
      Enfin, vous n’aviez qu’à être officier si votre sort vous déplaît….

      • Bob dit :

        Oui on n’a pas oublié le % d’augmentation dans les différentes catégories lors de la dernière revalorisation des grilles. Donc oui.
        Et pour l’argument il fallait mieux travailler ou faire des efforts pour être officier… Et sachez que bon nombre de MDR et S/OFF le font et encore mieux pour aller dans le privée. Après on va encore entendre les mêmes en haut pleurer d’un mystérieux manque de MDR et S/OFF.

    • felipe dit :

      il vous reste à devenir officier : 60% des officiers de l’ADT viennent du corps des sous-officiers et 60% des sous-officiers sortent du rang… juste un peu de travail et de détermination. il y a même des MDR qui deviennent général.. pas mal non ??

      • who? dit :

        deja d’une il n’y a pas que l’ AT
        de deux, il y a beaucoup trop d’officiers avec des postes sans commandement et sans responsabilités bien trop payés pour ce qu’ils foutent
        qu’ils commencent par refaire une vraie pyramide
        après ils se plaindront de ne plus avoir de personnels compétent chez les s/off et les mdr

        • revnonausujai dit :

          vous avez bien raison; peuplons les états-majors et les organismes de liaison de mdr, remettons les ingénieurs de l’armement ou les médecins du SSA’ au grade de caporaux , sur que ça va mieux marcher !

        • 341CGH dit :

          Who, vous ne feriez pas une telle critique si vous preniez un peu la peine d’observer ce qui s’est produit à plusieurs reprises ces dernières années : l’armée s’est montré très réactive non seulement dans son cœur de métier (ce qui est la moindre des choses mais pas toujours le cas dans les administrations civiles) mais aussi dans des missions totalement imprévues comme Sentinelle (on peut même penser qu’elle est TROP réactive mais c’est une autre question).
          .
          Tout ceci démontre que l’on ne peut pas honnêtement dire qu’il y a « il y a beaucoup trop d’officiers avec des postes sans commandement et sans responsabilités bien trop payés pour ce qu’ils foutent. »

        • Vasseur dit :

          Fallait passer le concours

      • Un moblo dit :

        C vrai…. créons une armée à la russe….. que des officiers!

      • GAT69 dit :

        Scandaleux comme commentaires. Puant d’orgueil en laissant sous entendre que les SO sont des feignants. Vous savez comme moi que les meilleurs ne sont pas forcément ceux qui passent Officiers. Chacun fait des choix de carrière et de statut et quand on voit le niveau de certains cadres on peut aisément remettre en cause leurs cursus de formation, leurs savoirs êtres et leurs ignorances RH… Vous faites certainement partie de ces carriéristes purs dont personne n’a besoin, rivés sur leurs indicateurs « adaptés » passionnés de contrôle de gestion. Pathétique ce corporatisme de bas étage. Quittez l’armée !

    • Dolo de la de Lattre dit :

      Si vous aviez mieux travaillé en classe vous auriez peut-être pu être officier…

      • GAT69 dit :

        Ah le fameux niveau scolaire… Quand on voit le nombre d’autistes qui sortent des grandes écoles….

        • Dolo de la de Lattre dit :

          Ah le fameux complexe de persécution… Perso je n’ai jamais vu d’autiste sortir d’une grande école militaire…

      • SSAmili dit :

        Je suis bac+5 et sous-officier. C’est mon choix et pourtant j’ai travaillé à l’école.

        • sgt moralés dit :

          dans le civil on hésite à recruter quelqu’un de surqualifié par rapport au poste car on sait ,par expérience ,que cela peut être ,sources d’ennuis pour l’entreprise,ce n’est pas le cas dans la fonction publique ou par concours,surtout en période de chomage, on recrute souvent du surqualifié, qui va trainer rancoeur ,ennui,,;perso à 2ans de service j’étais encore 2 cl ,dans le cadre de la suppression des intermédiaires , je suis passé sous off puis présenté l’EMIA,et à l’époque sans bac c’était long et compliqué,puis à25 ans de service comme j’allais sur une trajectoire qui ne me plaisait pas et générerait des rancoeurs je suis parti pour 20 ans dans le civil où il a fallu faire ses preuves, tout ce long laîus pour affirmer que pour moi le pire c’est un job où l’on s’ennuie sans perspective d’évolution.

      • Vroom dit :

        C’est bien le problème, il n’y a que le niveau scolaire qui importe pour la sélection des futurs officiers ! Par contre, l’aptitude au commandement, là ……

    • pat56 dit :

      Etait ce trop compliqué de lire le paragraphe « qui plus est, les écarts se creusent à mesure que l’on monte dans la hiérarchie. « Le niveau de vie annuel moyen des ménages dont la personne de référence est un officier ou un sous-officier est inférieur respectivement à celui dont le référent est un cadre [- 22,6 %] ou un personnel exerçant une profession intermédiaire [- 9,9 %] », était-il détaillé dans le même document. Dans le même temps, les ménages dont la personne de référence est un militaire du rang s’en sortaient alors mieux puisqu’il disposaient alors « d’un niveau de vie annuel moyen approchant celui du ménage dont la personne de référence est un employé [+1,9 %] et supérieur à celui du ménage dont la personne de référence est un ouvrier [+12,3 %].  »
      il faut comparer ce qui est comparable ; par ailleurs ne pas hésiter à bosser pour prendre l’ascenseur social

      • sgt moralés dit :

        je prèfére « escalier social » car il ne suffit pas d’appuyer sur un bouton!

  3. Thaurac dit :

    Je n’ai jamais compris, ni admis, qu’un fonctionnaire qui balaye toute sa vie le parvis de l’Elysée va en 10 ans « d’ancienneté) sans avoir évolué, toucher des salaires indécents sous prétextes divers, dont l’ancienneté d’ailleurs!
    Et je n’ose même pas vous parler du moindre larbin du sénat, c’est une honte, eux ne risque pas leur vie, ne sont aps soumis à des évaluation ( ça leurs ferait drôle..), ni a des entrainements intensifs tout temps…
    Le moindre soldat en début de carrière devrait toucher plus que ce fameux « balayeur » de 10 ans d’ancienneté…c’est aps le cas, et des hypers planques comme ça, il y en a pléthores, personne y touche, les initiés en profitent, et puis c’est pas leur fric (entendu un peu partout)!

    • Loufi dit :

      Le problème c’est pas la sois disant faible solde des soldats mais plutôt la paye honteuse de tous les autres parasites fonctionnaires

    • Zibouli dit :

      @ THAURAC : Ce que vous écrivez est erroné. Voici la vérité :
      Les fonctionnaires travaillant à la Présidence de la République sont mis à la disposition de l’Elysée par leur ministère d’origine pendant une période de trois ans renouvelables une fois. Leur rémunération a deux origines : 1 – leur salaire de fonctionnaire avec les primes telles qu’elles existent dans leur ministère de tutelle; 2 – une indemnité pour sujetions particulières à hauteur de 3% de leur indice majoré (prime du ferme ta gueule, soit poli et bien habillé).
      Pour les autres pouvoirs publics, dont le Sénat et l’Assemblée nationale, le système est tout autre. Ce sont les pouvoirs publics qui votent leur propre budget et qui récompensent grassement leurs personnels en position de détachement. Selon l’expression consacrée, ces agents là se font les c…lles en or.
      Donc le scandale, si scandale il y a, n’est pas à l’Elysée mais plutôt dans les deux chambres du Parlement.

  4. Buburoi dit :

    Les militaires sont mal payés, mais il faut bien financer le RSA, , la fraude aux allocations familiales, les 10 millions de fausses cartes vitales, les demandeurs d’asile, les mineurs étrangers isolés. L’économie va s’effondrer de 10 %, l’endettement va monter à 3000 milliards, le chomage sera à plus de 10 %. Ce n’est pas le moment de s’occuper du sort des militaires.

    • Jean Ker dit :

      Ya! en ces temps troublés, il faut plutôt louer l’idéologie et les lois immuables de l’UE qui permettent aux multinationales et aux rentiers de défiscaliser des dizaines de milliards en toute impunité, ce qui nous permet sur le terrain d’éprouver la qualité de nos infrastructures sur le long terme avant de constater qu’elles se dégradent effectivement et dans leur globalité.
      Je ne vous parle pas du montant des dividendes versés en France…une paille!
      Vous avez donc raison de taper sur les pauvres: ils sont responsables de tout avec leur misère qui ruissèle salement. Beurk.
      Les militaires eux ont signé pour en chier, après tout: les fidéliser ne sert à rien car leurs formations spécifiques ne coûtent rien du tout.
      Un peu comme un smicard à 1200 balles qu’on remplace aisément au pied levé sur une chaine une fois qu’il a contracté des tendinites chroniques à cause du rythme, quoi… hop: poubelle.
      Vos 10 points de chômage structurel font qu’on lui trouve facilement un remplaçant pas cher, motivé et jetable; éventuellement issu de l’immigration si le business du shit n’était pas assez rémunérateur à son goût…
      Et puis c’est vrai que le monde étant très stable, être prêts à toute éventualité avec des troupes opérationnelles et motivées est clairement un luxe inutile.

      • Félix GARCIA dit :

        Moi y’en a d’accord avec vous.
        Excepté sur un point : On ne doit RIEN laisser passer.
        C’est pour cela, entre autres, qu’il faut faire écho à l’initiative de maître Fabrice Di Vizio.
        Ou de toute personne allant dans le bon sens, quel que soit son parcours jusqu’à présent.

        Montjoie ! Saint-Denis ! Que trépasse si je faiblis !
        « Wallah ça va chier ! » ^^

  5. ScopeWizard dit :

    Bon , j’ ai tout lu mais j’ ai rien compris ( j’ exagère à peine ) …………….

    Pourquoi ?

    Tout simplement parce que tout ça c’ est du baratin , du bla bla .

    En réalité , c’ est beaucoup plus simple que ça ………….

    Primo , l’ accent n’ est mis que sur les aspects négatifs ou du moins « problématiques » de la condition militaire rien sur tout ce qui concerne facilités ou avantages , secundo comparer des civils et des militaires ça va pas non plus , enfin , tertio , les fonctionnaires du civil sont autant sujets à toucher des salaires de merde que leurs équivalents engagés sous les drapeaux , quarto nous ne disposons d’ aucunes données précises , juste des pourcentages qui font aussitôt penser à une approche « statistique » forcément moins précise qu’ un « comptage » .

    Voyez , de suite , comme soudain le brouillard se dissipe , on commence déjà à y voir un poil plus clair ……….. 😉

    En bref , compte tenu de ce qu’ est le coût de la vie actuel , sans compter Paris où nous sommes chez les fous , PERSONNE ne devrait toucher MOINS de 3000 Euros mensuels , PERSONNE…………en tout cas le citoyen Français .

    Or , ce foutu SMIC plafonne pour 35 heures mensuelles à 1200 Euros ( 1219 ) ; c’ est beaucoup trop bas .

    De quoi a t-on besoin ?

    Hé bien , même si j’ en oublie et qu’ il y a du désordre dans la hiérarchie , étant-donné certains impératifs , nous avons besoin de :
    _nous loger
    _boire et manger
    _nous chauffer
    _nous vêtir
    _nous déplacer
    _nous soigner
    _nous laver et prendre soin de nous
    _scolariser des enfants
    _disposer de moyens de communication en mesure de nous éviter une marginalisation ou de limiter cette dernière

    Mais aussi

    _nous acquitter des taxes et impôts
    _être en capacité de se constituer « un matelas de sécurité » par l’ épargne
    _pouvoir entretenir un patrimoine s’ il y a lieu
    _et il doit encore en manquer ………….

    Tout ça , c’ est pas gratuit ; ça coûte du pognon , pognon qui à de très rares exceptions ne va pas te tomber du ciel , donc il faut le gagner .

    Alors , tu peux le gagner légalement ou illégalement , c’ est une affaire entendue .

    Sauf qu’ on n’ en est pas là ( enfin , on l’ espère ) , puisqu’il est question de fonctionnaires » ……………..

    On sait deux choses , deux paramètres à prendre en compte ……………

    Primo , en comptant tous ceux qui travaillent et pas uniquement ceux de la fonction publique , il existe une différence entre le salaire médian et le salaire moyen qui confine à l’ anomalie ; ce qui signifie que certains touchent beaucoup plus que la moyenne , mais vraiment beaucoup plus …………
    De mémoire et à condition que je ne me galfe point , avant le bordel du Covid , le médian devait tourner vers 1700 , le moyen vers 2400 …………

    Question : quid de cet écart entre fonctionnaires ?
    À mon avis , il doit être moindre , ce serait logique………….

    Secundo , toujours en comptant tout le monde , nous savons que 90% des salaires sont égaux ou inférieurs à ces fameux 3000 Euros qui je vous le rappelle sont un minimum pour espérer à peu près bien vivre , sans que ce soit Byzance pour autant , faut pas rêver …………..

    Par conséquent , ceux qui aujourd’hui sont en dessous -et il y en a un paquet- ont tout intérêt à ne pas être seuls dans la vie ou posséder un minimum de patrimoine en mesure de « compenser » .

    Autre paramètre à prendre en compte ; à ma connaissance seuls 47% des Français sont assujettis à payer l’ impôt sur le revenu .

    Donc , si je suis ma logique -sachant qu’ il y a fort longtemps que j’ ai quitté l’ institution- par rapport à cette « pyramide des besoins » ci-dessus exigeant de la dépense personnelle , quid de la comparaison entre militaires et civils ?

    Par exemple , un militaire a t-il tant besoin que ça de se vêtir ? de se déplacer ? ou bien de se nourrir ? C’ est à dire de dépenser sa thune à lui pour ce faire ?

    Ce serait déjà un premier point à éclaircir afin d’ affiner les différences de rémunérations entre agents de la fonction publique et militaires du rang , au moins ça et sans aborder la problématique des familles qui bien évidemment se rajoute dans de nombreux cas………..

    Sachant bien qu’ il est totalement ANORMAL qu’ un soldat de notre armée en soit à devoir compléter son paquetage à l’ aide de ses deniers sonnants et trébuchants ……………..
    Je peux comprendre une démarche visant à l’ améliorer , à rajouter des trucs comme par exemple une montre tactique , un foulard camo supplémentaire , ou encore de meilleurs couverts ou un outil GPS , ça oui ; je ne peux pas comprendre que les gars touchent des pacos dans lesquels il manque des effets qui leur sont pourtant indispensables que ce soit par rapport à un règlement , encore moins si lesdits effets manquants présentent une utilité réelle une fois sur le terrain…………….

    Comparativement à ce que j’ ai connu , c’ est vraiment là quelque chose qui me dépasse complètement ……………….

    Avant d’ essayer d’ aller plus loin dans le raisonnement , dans un premier temps , afin de m’ en faire une idée plus précise , j’ aimerais bien savoir quelle est l’ échelle de rémunérations actuelle disons de première classe ( si ce truc existe encore ) au grade de Commandant ( pour l’ instant laissons de côté colonels et autres généraux ) toutes qualifications ou compétences confondues ( ce qui devrait se résumer en une moyenne ) , et ce , pour chacune de nos trois armes à savoir TERRE MER AIR ?

    En attendant , vous l’ aurez pigé , dans le civil à moins de 3000 Euros , en gros tu es de la baise ……………….

    Quoi qu’ il en soit , sujet pas facile à comprendre surtout si tu embrouilles tout au préalable par un discours limite abscons voire abstrait ou en tout cas trop orienté , ce qui est le cas au vu de l’ article reprenant le baratin du sénateur……………..

    Et puis s’ il y en a qui ne sont pas contents ………..
    https://www.youtube.com/watch?v=bfukcKYjNGs

    • Pragmatique dit :

      La grosse différence c’est qu’un MENAGE militaire gagne moins qu’un ménage de fonctionnaires rien que parceque les mutations sont fréquentes (surtout pour les officiers et dans une moindre mesure pour les sous-officiers) et que à chaque fois le conjoint perd son job et n’est pas sûr d’en retrouver selon l’affectation et le métier du-dit conjoint. Sans parler de la perte d’argent à louer son logement pendant toute sa carrière sans être propriétaire occupant sur cette période.
      Bref c’est expliqué dans l’article et le reste est effectivement une affaire de pour être contres.

      • ScopeWizard dit :

        @Pragmatique

        Alors , je ne connais pas la proportion , mais le MENAGE civil n’ est pas tellement épargné par le nomadisme professionnel actuel puisque cela bouge aussi chez les fonctionnaires , sans doute moins toutefois…………

        Après , ne vous inquiétez pas , je vous suis .

      • Aymard de Ledonner dit :

        Le militaire peut être logé. Ne pas non plus nous prendre pour des lapins de six semaines….
        Les officiers généraux ont souvent des véhicules de fonction, sans parler de celui qui rentrai chez lui en alfajet…..

        • sgt moralés dit :

          dans le civil j’avais un véhicule de fonction plus achalandé que celui d’un brigadier(**)voire d’un divisionnaire,certes sans chauffeur .

        • Vroom dit :

          Quand vous dites que le militaire peut-être logé, quel est le fond de votre pensée ?
          Vous faites allusion aux casernes de gendarmes ? aux jeunes célibataires en chambre sur base ? aux logements SNI ?
          Il y a eu aussi un gros coup de frein sur les véhicules de fonction.

    • anonymement dit :

      Ah! cher Scope,
      salutations d’un gars qui fait tout ce que vous dites (sauf épargner!) avec 8000€ à deux et par an!… loin du 1700€ mensuel médian!!
      Je ne vous parle pas de ma rage quand Claire O’Petit pleure qu’elle ne mange plus que des pâtes avec ses + de 5000 balles…je crois que « haine » est encore un gros euphémisme!
      Pas content, en effet:
      J’aime toutefois la campagne, mais je crois que je m’y suis envoyé m’y faire foutre tout seul!

      • ScopeWizard dit :

        @anonymement

        Ah ! cher vous ! 🙂

        Salutations !

        Effectivement , 8000 sur une année à deux , ça ne fait vraiment pas lourd………….
        En divisant par 2 , en gros ça fait 350 par mois pour chacun ……….

        En supposant que l’ un gagne logiquement plus que l’ autre , dans les 450 pour le mieux loti .

        Pour moi , c’ est là une situation inadmissible dans un pays riche tel que le nôtre …………….

        En tout cas , vu votre petite allusion au rural , je crois que je dois vous remercier et vous souhaiter beaucoup de courage !

        Concernant vos sentiments envers l’ autre pipelette , comme je vous comprends …………….

    • felipe dit :

      C’est tout ???

      vous en etes ou dans l’échelle « de la baise »? juste à 2900€ ???
      vous devez vous plaire dans un boulot ou vous êtes toujours « de la baise »
      mais pourquoi vous ne vous barrez pas dans le civil sur un emploi « rémunérateur » ??? on cherche des charpentiers des chaudronniers, etc.
      3000 € pour tout le monde … ben voyons. « j’ai des besoins donc je dois pouvoir les assumer sans me c… le c..  »
      ce ne sont pas vos besoins qui décident votre salaire, c’est ce que vous en offre votre patron au regard du prix du marché. c’est comme ça.. depuis l’antiquité. ce qui explique que certains artisans (et sportifs professionnels) sont mieux rémunérés que certains médecins (quand on est en ville)
      juste deux remarques, de bon sens
      votre théorie suppose qu’on vive entre nous sans la moindre concurrence ou compétition économique avec nos voisins, ne serait-ce qu’européens qui seront tous , c’est certain à 3000€ mensuels. on n’y est pas encore et les chinois, indiens et africains en rigolent d’avance…
      enfin, si le balayeur est à 3000, ou plutot le soldat de 1cl, le CCH est à combien ? le sergent ? le chef de section, le commandant de cie ? le chef de corps ? remarques valable pour toutes les activités… si pas d’échelle de salaire, pourquoi se casser le cul ???
      bref, on arrête de fumer la moquette et on regarde le monde, le vrai

      • ScopeWizard dit :

        @felipe

        Houla !

        Oui , effectivement , il promet ce couvre-feu ………….

        Allez au boulot !

        « C’est tout ??? »

        Ben , c’ est déjà un honorable début , non …………?

        « vous en etes ou dans l’échelle « de la baise »? juste à 2900€ ??? »

        Tiens donc !
        Et qu’ est ce qui vous permet de supposer un truc pareil ?
        Réponse : rien ; la connerie ………….

        « vous devez vous plaire dans un boulot ou vous êtes toujours « de la baise »
        mais pourquoi vous ne vous barrez pas dans le civil sur un emploi « rémunérateur » ??? on cherche des charpentiers des chaudronniers, etc. »

        Heu , il me semble avoir précisé la chose par ceci ……….
        -sachant qu’ il y a fort longtemps que j’ ai quitté l’ institution-

        Bon , la prochaine fois , je l’ écrirai en lettres capitales surlignées fluo clignotant ; ce sera sans doute plus visible …………

        « 3000 € pour tout le monde … ben voyons. « j’ai des besoins donc je dois pouvoir les assumer sans me c… le c..  »

        C’ est quoi ce raisonnement ? Je ne vous ai jamais dit qu’ il ne fallait rien faire ………..
        Cela étant , vous croyez qu’ au coût de la vie actuel , c’ est tant que ça , 3000 Euros ?????

        Alors , pour votre gouverne , ayez à l’ esprit ce petit point de comparaison : aujourd’hui nous sommes d’ accord que le SMIC est à 1200 Euros nets mensuels pour 35 heures , soit quelque chose comme 8000 de nos ex-Francs …………..

        Bien , alors sachez qu’ en 1990 , il y a donc 30 ans , lorsque vous touchiez l’ équivalent de 900 Euros soit 6000 Francs de l’ époque , ce que l’ on appelle votre pouvoir d’ achat avoisinait les 2000 ou 2300 Euros d’ aujourd’hui ; ça y est vous commencez à piger ?

        Se loger près d’ un centre-ville ( disons 10 à 15 min à pied ) en résidentiel dans un 50 m2 troisième étage sans ascenseur mais avec cour intérieure et parking pouvait vous revenir à 1200 / 1500 F …………….. toujours avec 6000 F !
        Vous suivez ?
        Enfin , 6000 F représentait ce que l’ on qualifie de petit salaire ……………………

        Il ne vous reste plus qu’ à faire la petite comparaison qui va bien sachant qu’ à l’ époque , ni PC , ni téléphone portable , ni tout un tas d’ autres trucs …………….par contre guère de « discount »…………
        En parallèle , des ustensiles comme le téléphone fixe n’ étaient pas donnés , il valait mieux faire attention à l’ usage que l’ on en faisait……………

        « ce ne sont pas vos besoins qui décident votre salaire, »

        Certes non , en revanche s’ il est trop bas , vous êtes dans la merde …………….
        Dans le public , en règle générale le salaire est imposé en fonction du budget , ce qui fait que vous pouvez être mal payé .

        « c’est comme ça.. depuis l’antiquité. »

        Heu , à mon avis c’ était pire …………….

        « ce qui explique que certains artisans (et sportifs professionnels) sont mieux rémunérés que certains médecins (quand on est en ville) »

        Oui ; loi du marché , rareté …………

        « votre théorie suppose qu’on vive entre nous sans la moindre concurrence ou compétition économique avec nos voisins, ne serait-ce qu’européens qui seront tous , c’est certain à 3000€ mensuels. »

        Mais non , ce n’ est pas ça ; c’ est que certains ont beaucoup plus que d’ autres …………….

        Prenez le PIB ( agrégat soit la somme de la valeur ajoutée de tous les agents économiques du pays ( à l’ intérieur du pays à ne pas confondre avec le PNB ) ) qui est la richesse produite en une année , divisez par le nombre d’ habitants , vous obtiendrez une somme …………….. sachant bien évidemment que tous les habitants d’ un pays ne participent pas à la création de richesse …………….

        Les salaires n’ ayant pas été revalorisés depuis longtemps , certains ont même baissé , compte tenu de l’ inflation , évidemment tu perds au change et même beaucoup à cause du progressif grignotage du pouvoir d’ achat , et ce , malgré la généralisation du « discount » .

        Tout ça n’ est au fond qu’ une histoire d’ indexation par rapport au coût de la vie , ce qui n’est qu’une avancée récente , nous sommes d’ accord ( SMIG puis SMIC ) .

        « enfin, si le balayeur est à 3000, ou plutot le soldat de 1cl, le CCH est à combien ? le sergent ? le chef de section, le commandant de cie ? le chef de corps ? remarques valable pour toutes les activités… »

        Les écarts pourraient être moindres , ce qui compte n’ est pas seulement de toujours posséder plus et mieux que les autres , c’ est surtout de disposer des moyens de mieux vivre pour le maximum d’ entre-nous .

        « si pas d’échelle de salaire, pourquoi se casser le cul ??? »

        Personne ne vous a dit qu’ il fallait supprimer les échelles ; il est beaucoup plus question d’ un rééquilibrage , d’ une réduction des inégalités lorsque ces dernières sont trop pénalisantes …………..

        « bref, on arrête de fumer la moquette et on regarde le monde, le vrai »

        Perso , je m’ en tiens au tapis …………..

        Au lieu de vous énerver , considérez plutôt cette vaste question d’ un point de vue philosophique , c’ est plus simple et ça force à approfondir la réflexion………….

        Cela étant , j’ ai posé une question , vous avez préféré me rentrer dedans ; c’ est un choix …………

        • Félix GARCIA dit :

          Mon père : 3000€ de cotisations par mois, 1700€ de « retraite » s’il cotise jusqu’au bout. S’il a un problème et qu’il ne peut pas cotiser jusqu’au bout, ce sera 1200€ par mois …
          Et quand on lui demande 4400€ d’impôts en trop, et qu’il signale l’erreur, il s’entend répondre : « Oui, mais pour régler l’erreur, il faut d’abord que vous payiez » … il paye, et 6 mois plus tard, la somme lui est reversée à nouveau … 6 mois !
          Mes grand-parents sont dans le même cas que le monsieur qui a 8000€ par an à deux. Après une vie de dur labeur, cela va sans dire. Sans le potager, le verger, leur maison dont le crédit est enfin terminé (après plus de 30 ans … à des taux formidables …), la voiture offert par leur fils (mon oncle), les enfants et petits-enfants … ils seraient dans une misère noire … Et de même pour mes grandes tantes et grands oncles … Et tous leurs voisins …
          La classe …
          Trop bien ce système …
          AUX VOLEURS !
          DU GOUDRON ET DES PLUMES !

          Eric SADIN, dans sa dernière entrevue chez THINKERVIEW, parlait de l’accumulation de la souffrance, sur plusieurs générations …

          Idée résumée par Félix LECLERC dans l’Encan :

          « Je me prépare à cette guerre
          Depuis l’esclavage de mon père »

          Et plus loin :

           » Quelqu’un viendra
          Finir ma guerre
          Peut-être votre fils
          Ainsi soit-il

          Quelqu’un viendra
          Gagner ma guerre
          Peut-être votre fils
          Ainsi faut-il  »

          https://www.youtube.com/watch?v=vMJClqocSeI

          « On en a gros sire ! »
          – Paysans de « Kaamelot »

        • ScopeWizard dit :

          @Félix GARCIA

          « Mon père : 3000€ de cotisations par mois, 1700€ de « retraite » s’il cotise jusqu’au bout. S’il a un problème et qu’il ne peut pas cotiser jusqu’au bout, ce sera 1200€ par mois … »

          Oui ; autant pour les retraites je vous suis parfaitement , autant en ce qui concerne le montant des cotisations de votre père , quelque chose m’ échappe ………..

          « Et quand on lui demande 4400€ d’impôts en trop, et qu’il signale l’erreur, il s’entend répondre : « Oui, mais pour régler l’erreur, il faut d’abord que vous payiez » … il paye, et 6 mois plus tard, la somme lui est reversée à nouveau … 6 mois ! »

          Et le prélèvement à la source , vendu « si moderne » , n’ arrange guère les situations ; tout au contraire .
          Ce sont des procédés administratifs qui à l’ heure de l’ ordinateur hyper-puissant et de l’ instantanéité me mettent en rogne par leur seule lenteur car pendant ces fameux 6 mois , le lésé galère .

          « Mes grand-parents sont dans le même cas que le monsieur qui a 8000€ par an à deux. Après une vie de dur labeur, cela va sans dire. Sans le potager, le verger, leur maison dont le crédit est enfin terminé (après plus de 30 ans … à des taux formidables …), la voiture offert par leur fils (mon oncle), les enfants et petits-enfants … ils seraient dans une misère noire … Et de même pour mes grandes tantes et grands oncles … Et tous leurs voisins …
          La classe … »

          Évidemment ! Le pire étant le coût des « Seigneuriales » et cie , ou des EHPAD , certains perdent tout et endettent leur progéniture pour pouvoir seulement espérer crever au chaud et sous un toit , ce qui est révoltant et pourrait bien être un de ces jours l’ un des facteurs déclencheurs d’ une insurrection………

          Ces c*****ds ne le réalisent pas , mais les choses ne sont plus très loin de déraper …………..

          En attendant , faut continuer à croire au lendemain ………….

  6. Le Breton dit :

    Il a raison.
    En période de paix, le patriotisme doit s’accompagner d’un porte-monnaie bien garni pour le soldat, c’est comme ça.

  7. Fab dit :

    Au delà des salaires au quotidien, un enseignant de base, a diplôme égal ou supérieur pour le militaire, touche à la retraire 300 euros net de plus q’un officier supérieur avec 57 ans d’annuités (opex et autres). N’oublions pas que tous les fonctionnaires ont aussi des bonifications s’ils servent a l’étranger…

    • norbet dit :

      Vous êtes sur de vos chiffres, un lt colonel gagnerait moins qu’un enseignant de base !!!!! . Indice lt colonel fin de carrière 978. Indice professeur des écoles fin de carrière hors classe 876.
      De plus il faut ajouter la retraite additionnelle de la fonction publique basée sur les primes , les enseignants n’ayant pas ou peu de primes , l’écart se creuse encore .

      • Fab dit :

        et oui… Peut être un peu plus en activité (primes de service : pas d’horaires et des charges au quotidien) et encore c’est pas sur compte tenu des primes pour les enseignants (primes heures sup, réunion, conseil de classe etc… et surtout au nombre de jours travaillé) mais beaucoup moins a la retraite!!!
        et Officier supérieur ca commence a commandant…

  8. Phil dit :

    le pognon c’est une chose mais faudrait voir à les faire bosser ! Quand après 4 semaines à la courtine, vous entendez l’abruti de pékin vous dire le vendredi à 11 h, qu’il ne peut pas réintégrer votre bâtiment car il va être midi et que l’on reste jusqu’au lundi à attendre ce branleur , y’à de quoi avoir envie d’en coller contre un mur !

  9. DRAILLET dit :

    J’ai connu, je suis d’accord avec PHIL

    • Aldo dit :

      A » l’époque » les adjudants de Cie étaient des anciens qui n’oubliaient pas avant la réintégration des bâtiments de passer par l’ordinaire pour récupérer une caisse de rouge et quelques saucissons. Cela facilitait grandement les rapports avec les civils du camp. (Tous les camps, pas seulement La Courtine)

  10. Thierry dit :

    Macron n’est pas le président des salaires mais celui des dividendes, aucune illusion à avoir là dessus, que ce soit militaire ou fonctionnaires civils la gamelle sera toujours au trois quart vide, même s’il y rajoute des miettes.
    après, organiser une compétitivité salariale entre les plus pauvres, ça participe à l’enrichissement des plus riche qui n’ont pas de compétitivité entre eux, l’argent tombe en dormant.

    la société d’aujourd’hui c’est des salaires délirant pour un happy few et la misère pour les autres, ce qui pose un problème évident de motivation, les coups de baton ne remplaçant pas la carotte.

  11. petitjean dit :

    C’est quand même extraordinaire
    le militaire qui , c’est au cœur de son métier et on le dira jamais assez , sera amené à exposer son intégrité physique et sa vie, est moins payé qu’un fonctionnaire civil , est moins considéré par l’état !!

    et on s’étonne du manque de vocation !!

    Et je rappelle ici que le salaire médian en France EST AUTOUR DE 1800 EUROS NETS PAR MOIS

    « Salaire médian du secteur privé : définition Le salaire médian est le salaire pour lequel la moitié des salariés de la population considérée gagne moins et l’autre moitié gagne plus. Le salaire médian permet donc à chaque salarié de se situer en fonction de son niveau de revenu et d’évaluer s’il fait partie des plus riches ou des plus pauvres. »

    Pour les fonctionnaires, le salaire net médian est de 2 397 euros (+0,3% par rapport à 2013). Pour les autres salariés de l’Etat, il est de 1 855 euros (- 0,8%).

    Notons au passage l’écart entre privé et publique et on s’étonne que les français veulent devenir fonctionnaire. Je rappelle aussi que les millions de français au chômage ne sont pas eux des fonctionnaires…………..

    • Thierry dit :

      et que dire de ceux dont le salaire n’est pas l’équivalent du SMIC mais plutôt du RSA, genre livreur de chez Uber Eat payé 3 euros la course…

      Historiquement, les armées les mieux payés ont toujours eu un avantage sur leurs adversaires.

      quand aux armées payé avec la peur de la sanction ils se débandent au premier coup de feu, un grand classique du genre.

      Quand le fanatisme remplace tout avantage perçu, ces armées là arrivent très vite à cours de combattant.

      Il n’y a pas 36 solutions, celui qui risque sa vie pour son pays doit en tirer les dividendes sinon la motivation et l’efficacité est absente, et il ne s’agit pas de mercenaria, il ne s’agit pas que d’argent, il s ‘agit aussi de liberté, démocratie, droits de l’homme, de paix, de sociale, etc tout cela aussi vaut son pesant d’or.

  12. Jyvaut58 dit :

    Il fut un temps, l’instituteur était payé comme un capitaine. Un professeur de lycée était payé comme un colonel. Qu’en est-il aujourd’hui?

    • blavan dit :

      Si les professeurs de lycée étaient payés comme un colonel, il faudrait doubler le budget de l’Education nationale. Cette image de l’instituteur payé comme un capitaine date des années 1950. Depuis il y a eu la réforme de 75 .

  13. Observateur amusé dit :

    Pour essayer d’y voir clair:
    Le niveau de vie médian en France métropolitaine s’établit en 2018 (derniers chiffres disponibles) à 21 250 euros net par an, après impôts (allocations sociales comprises). Cela signifie que la moitié des Français ont un niveau de vie supérieur, et la moitié un niveau de vie inférieur. C’est l’équivalent de 1 771 euros par mois pour une personne seule, ou encore de 3 719 euros par mois pour un couple avec deux jeunes enfants.
    Les 10 % de la population les plus aisés vivent avec 39 130 euros par an, soit 3 261 euros par mois pour une personne seule. C’est 3,5 fois le revenu des 10 % les plus pauvres.

    S’il faut avoir un niveau de vie supérieur à 3 261 euros par mois pour faire partie de cette catégorie, certains ont un niveau de vie bien supérieur, si bien qu’en moyenne, le niveau de vie des 10 % les plus aisés est de 5 091 euros par mois.

    Par ailleurs n’oublions pas que la grande majorité des militaires toutes catégories confondues sont des contractuels.

    Notons aussi une grande différence entre le privé et la fonction publique globalement en faveur de la fonction publique …. Bien sûr mises à part certaines spécialités et /ou fonctions à responsabilité.

  14. Allobroge dit :

    On est pas là pour la gamelle (disait on jadis) pour autant quand la gamelle est vide le soldat a du mal à crapahuter (en plus dans le désert…). Par ailleurs que l’on intègre les primes dans le calcul de la retraite , ça fera déjà une avancée significative !

  15. werf dit :

    Il faut sortir de l’hypocrisie, le CEMA sait bien que les OPEX sont le beurre dans les épinards avec aussi la prise en compte du service à l’étranger pour l’avancement et les retraites. D’où la course pour être intégré dans les régiments concernés… On est donc sans argent pour augmenter les salaires et intégrer les primes de ceux qui restent sur le carreau dans les villes de garnison. Enfin l’armée romaine fidéliser déjà ses militaires en ne les déplaçant pas tout le temps des principales garnisons et même en prévoyant de les installer comme civils, après un certain nombre d’années de service, à proximité du camp principal. On voit bien que nous avons perdu de vue ce bon sens…

  16. Fonctionnaire territorial ancien mili dit :

    Je n’ai été officier supérieur que pendant un temps très bref mais je dis que dans l’intérêt de la France il faut, urgemment et fortement, améliorer la condition des officiers supérieurs et généraux.
    Ceci pour maintenir leur niveau qualitatif. Mais les partis politiques veulent-ils maintenir ce niveau ? On peut se le demander.
    .
    Les promos de Saint-Cyr, et la mienne comme les autres, maintiennent le contact entre leurs membres tout au long de la carrière. C’est devenu plus facile depuis qu’Internet existe.
    Il en ressort que la comparaison (intégration sociale, revenus familiaux, accession à la propriété…) entre le sort de ceux qui sont devenus officiers supérieurs ou généraux et ceux qui sont passés dans le civil montre toujours que ceux-ci ont fait un bon choix.
    .
    De plus les liens entre différentes promo (par un système de jumelage devenu quasi institutionnel, lui aussi favorisé par Internet) font que cette situation est de plus en plus connue par les militaires en activité.
    Un coup d’œil sur l’annuaire de l’association des Saint-cyriens civils confirme la différence constatée entre les militaires et les civils.
    .
    De nos jours il faut vraiment avoir la foi pour rester dans l’armée après les grades de lieutenant et capitaine. Surtout maintenant que les PR semblent trouver normal d’insulter les Généraux sans que personne, dans le petit monde politicien, ne croie bon de réagir.

  17. Plusdepognon dit :

    À haut niveau, on ne parle que de lignes budgétaires, de stock et de flux que ce soit pour les matériels ou pour les humains :
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2020/09/25/les-departs-en-retraite-des-militaires-en-2019-21473.html

  18. SSAmili dit :

    Rien qu’en interne il y a des inégalités. profession aide soignant : 3 statuts servant dans nos HIA (civils, mitha et evat). Le salaire/solde et les primes des civils et mitha sont sensiblement les mêmes et sont en grande partie des transpositions de la FPH.
    Pour les EVAT aide soignants servant en HIA, la solde est inférieure de 600€ à ancienneté équivalente alors que le diplôme est le même et le travail aussi puisque travaillant tous les jours dans les services aux côtés des AS civils et mitha.
    Que fait on du « à travail et diplôme équivalent, salaire équivalent » pour lequel existe une jurisprudence en cour de cassation ?
    Je suis persuadé que ce genre d’inégalité existe aussi pour d’autres métiers.
    Le militaire n’est pas un citoyen comme les autres, c’est clair, c’est un sous-citoyen.
    Avant de vouloir ce qu’ont les civils, il faudrait faire le ménage en interne.

    • Jean-Marie H. dit :

      SSAmili
      Pourquoi « avant » ? Les deux peuvent se faire simultanément, l’un n’empêche pas l’autre.
      À moins que, pour un motif que vous allez nous expliquer, vous vouliez retarder la mise à niveau préconisée par le Général Lecointre ?