Airbus dévoile un projet d’avion d’entraînement pour la formation des pilotes de combat

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

112 contributions

  1. ScopeWizard dit :

    Il a l’ air bien sympa ce jet ! 🙂

    Futur successeur de nos Alpha Jet ?

    • Castel dit :

      C’est exactement ce que je pensai….
      Espérons qu’ils le conçoivent comme un multi- rôle, conçu avant tout comme un avion d’entrainement, mais pouvant être utilisé également pour l’attaque au sol, ça ne serait pas du luxe le jour ou nos 2000 D devront être remplacés, de manière que nos Rafales soient plutôt disponibles pour la supériorité aérienne !!

      • ScopeWizard dit :

        @Castel

        Oui , à vue de nez , ce que vous préconisez consiste en un appareil du style HAWK 200…………….

        Cela étant , le Mirage 2000 D présente de grandes capacités qui en font un puissant bombardier précis à hautes performances ………..

        D’ où mon idée de concevoir un « strafer » de la classe du A-10 , soit un avion dédié à l’appui aérien rapproché moins sophistiqué mais très solide et d’ une grande puissance de feu afin de « soulager » nos matériels les plus onéreux et souvent les plus sensibles aux conditions « exotiques »……………..

    • Lotharingie dit :

      ScopeWizard :
      .
      « …Il a l’ air bien sympa ce jet ! …Futur successeur de nos Alpha Jet ?… »
      .
      Une dotation pour la Patrouille de France ?

      • Muse dit :

        On s’en moque bien de la patrouille !
        L’heure est aux applications opérationnelles pas aux chichis d’occidentaux bisounours…

        • Alpha dit :

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_patrouilles_acrobatiques
          Les occidentaux sont loin d’être les seuls à avoir des patrouilles acrobatiques, la Buse !… Russie et Chine utilisant également des avions d’arme… 😉

          • Alpha dit :

            @NRJ
            « [L’armée]…Elle est là pour répondre à un besoin de sécurité intérieur et extérieur. Est ce que la patrouille participé a cette réponse ? Non.
            Indirectement, si… Partant du principe qu’elle suscite des vocations, qu’elle favorise le recrutement, etc… Elle est l’ambassadrice de notre armée.

        • Lotharingie dit :

          Muse :
          « ….On s’en moque bien de la patrouille !…. »
          .
          Parlez pour vous et pour votre contrée.
          .
          Car nous, en France, nous sommes attachés à notre armée, car nous l’aimons et nous la respectons. Et donc notre Patrouille de France, pour nous est un symbole dont nous avons besoin.
          .
          La France, Monsieur  » Muse  » n’est pas un pays de  » va nu pieds… » ou de  » blaireaux analphabètes et arriérés » ….

          • NRJ dit :

            @Lotharingie
            L’armée française n’est pas là pour être aimée. Elle est là pour répondre à un besoin de sécurité intérieur et extérieur. Est ce que la patrouille participé a cette réponse ? Non. C’est juste une escadrille qui est là pour l’égo de chefs politiques et militaires et donner l’illusion. Rien de plus. Elle ne sert à rien, et devrait être supprimée.

          • ScopeWizard dit :

            @NRJ

            Heu……….l’ Armée Française n’ est pas là pour être aimée ? Être détestée peut-être ?

            Je vous rappelle tout de même que ladite Armée Française , c’ est ce couillon de contribuable Français ( lui aussi ) qui la finance de ses deniers dûment collectés par l’ impôt ……………

            Sinon , je vous rappelle également qu’ une armée tel que celle-ci est faite et entraînée pour faire plein de trucs dont tuer l’ ennemi , par conséquent si elle peut montrer autre chose et susciter au moins un intérêt , c’ est bien ………….

            Dans le même ordre d’ idées , selon vous , devrions-nous supprimer le défilé militaire du 14 juillet ?

        • ScopeWizard dit :

          Heu………serait-il possible de ne point trop nous chamailler ?

          Ici , je vois deux points de vue qui du reste ne s’ opposent pas vraiment ………..

          Celui de @Muse me paraît être celui de quelqu’ un qui s’ agace du simple fait que certains envisagent cet avion comme successeur de l’ Alpha Jet de la Patrouille de France , MAIS AVANT d’ en faire de même sur le plan opérationnel qui est évidemment celui qui s’ impose en priorité puisqu’il s’ agit d’ un avion à vocation militaire…………….

          D’ où sa manifestation de bonne humeur …………..

          En revanche , lui-même est en capacité de comprendre qu’ en ces temps si « difficiles » , d’ aucuns préfèrent voir le côté « ludique » des choses , ce qui ne les empêche pas pour autant d’ être conscients de certaines réalités qui en quelque sorte sont sous-entendues .

          En bref , le point de vue « strictement professionnel » de @Muse se comprend aisément , le point de vue de ceux qui considèrent qu’ au delà de cela , cet avion pourrait faire rêver en meeting aérien une fois incorporé dans une formation acrobatique tel que la PAF d’ où la remarque spontanée de @Lotharingie , et ce , à l’ instar de tant d’ autres formations de par notre si vaste Monde ce qui n’ a pas échappé à l’ ami @Alpha , se comprend également .

          Pour faire simple , en disant tout cela , je ne cherche pas à renvoyer qui que ce soit dos à dos , je cherche juste à préserver le seuil des patiences …………. ce qui finalement n’ est pas si facile ! 😉

      • ScopeWizard dit :

        @Lotharingie

        Et pourquoi pas ?

        À terme , si cet avion actuellement à peine au stade de projet connaît une suite et est développé puis entre en dotation au sein de nos forces , l’ éventualité d’ une affectation Patrouille de France paraît évidente …………

        En tout cas , elle me semble logique , l’ Alpha Jet étant dans ce rôle depuis qu’ il succéda au très élégant Fouga Magister du constructeur Potez , soit de mémoire depuis 1981 ; en effet , aussi performant soit-il , je vois peu le PC 21 à turbopropulseur devenir leur prochaine monture …………..

    • Loufi dit :

      Il faut s’y retrouver financièrement et pas se retrouver à supporter des concurrent espagnols, qui profiteront d’une montée en compétences dommageable pour nos entreprises.

      • ScopeWizard dit :

        @Loufi

        Ben oui , mais les Espagnols ça fait des décennies qu’ ils sont capables de développer une industrie aéronautique même modeste y compris dans le secteur de petits chasseurs à réaction orientés école ou entraînement ; avec ce nouveau projet ils n’ en sont pas à leur coup d’ essai , quoi ………………

        Perso , je ne vois pas forcément en eux des concurrents à ce point redoutables qu’ il faille leur tourner le dos voire les torpiller ………….

        Et puis , à ce compte là , quid d’ une Europe plus unie sur le plan défensif ?

      • Toulousain156 dit :

        L’Europe, c’est 1 pas en avant et 3 pas en arrière. A chaque fois en France, on nous vend la coopération européenne comme un mal nécessaire car on ne peut plus tout financer (ce point n’arrête pas les autres pays, bizarrement). Peu à peu, la France offre tous ses moyens d’actions sur l’autel de vagues promesses jamais tenues pour plus d’Europe.

        La défense suit la même trajectoire que le spatial en France. La coopération et les budgets européens aident les autres pays à dupliquer nos compétences tandis que nous, nous faisons ce que nous avons toujours fait (des avions, pas des drones, etc). Une fois que cela est fait, ils se proposent au nom de l’Europe de nous vendre leurs matériels. A t’on oublié ce qui s’est passé avec Navantia lorsque l’on a coopéré avec eux? Ne vaudrait il mieux pas garder ce jet pour une coopération avec les anglais ou les suédois dans le cadre d’une fusion Tempest/FCAS afin de donner du travail aux 3 seuls avionneurs militaires reconnues au lieu de chercher à en créer un 4e (Airbus DS Allemagne) voir un 5e (en Espagne)? Une approche à la soviétique où alternativement, chaque constructeur français ou anglais/suédois aurait un chasseur lourd puis un chasseur léger à développer ? Cela permettrait de conserver les écosystèmes qui restent en Europe et de capitaliser sur nos points forts pour aller de l’avant plutôt que de disperser des fonds et des moyens pour construire de nouvelles capacités inutiles.

      • NRJ dit :

        @Loufi
        Si on a de l’argent on devrait l’investir dans le SCAF pour mieux peser face aux allemands dans un secteur stratégique que sur des avions basiques sans intérêts.

        • E-Faystos dit :

          @ NRJ
          « Des avions sans intérêt »
          Je ne suis pas d’accord.
          L’intérêt opérationnel peut être bas, mais il y a aussi l’intérêt politique, diplomatique, économique et technologique.
          Mais bon sang, comme un porte-avions !
          Pour Airbus, il s’agit d’entrer dans le programme SCAF. Leurs ingénieurs et techniciens sont précieux vers doivent bosser pour garder le niveau. Si la France peut avoir des miettes, et créer une coopération fructueuse sur le dos de l’Europe… Pourquoi pas?

      • Euclide dit :

        Pour vous NRJ et c’est tout chaud
        Titre du billet :
         » La France un pays faible qui ne tient que par les béquilles allemandes  »
        https://brunobertez.com/2020/10/19/la-france-un-pays-faible-qui-ne-tient-que-par-les-bequilles-allemandes/

    • Thaurac dit :

      Faut voir le prix!
      Vrai que certains pays pourraient s’en servir comme avions d’attaque dans les guerres asymétriques, et pourquoi pas le « droniser « ?

      • ScopeWizard dit :

        @Thaurac

        Soutenons les Espagnols , si l’ avion est bon achetons-le massivement pour l’ Europe , veillons à ne pas en vendre à certains pays ; quoi dire d’ autre ?

        Au point où en sont les choses , la question n’ est évidemment pas simple ………….

      • Yannus dit :

        Pourquoi droniser un avion de chasse au lieu de faire un drone à réaction?
        Ce qui serait peut être intéressant, ce serait d’en faire un monoplace avec un copilote dans une station au sol.

    • Eurafale dit :

      En Bleu Blanc Rouge pour la PAF 😉

      • ScopeWizard dit :

        @Eurafale

        Oui , bien que j’ aurais plutôt porté mon choix sur un Alpha Jet 2 ……………. 🙂

        • Eurafale dit :

          On ne peut pas tout avoir dans la vie. Et connaissant votre amour pour les projets aéronautiques franco-allemand, si en plus du NGF on leur propose, en ce moment, un Alphajet 2.0… vous allez nous faire une syncope 😀

          • ScopeWizard dit :

            @Eurafale

            Et un Scope qui nous fait une syncope , à deux lettres près c’ est vrai qu’ on est pas bien …………… 😉

            N’ empêche que certains de nos partenariats tel le Transall , l’ Alpha Jet , voire même l’ Atlantic se sont plutôt bien passés , mais c’ était très clairement une autre époque , certains en avaient tellement bavé ou été témoins d’ horreurs guerrières que cela avait contribué à rapprocher beaucoup de choses ………….. et des gens aussi , partageant en quelque sorte une « émotion » commune .

            De nos jours , contrôle et fric sont les maîtres du Monde , alors …………

    • fond de gorge dit :

      mais ils ont choisit le pilatus vrombissant ….y’a pas de fric

  2. R2D2 dit :

    Pourquoi les Pilatus & Co ne pourraient pas faire la préparation pour le SCAF? Car si ils ont été choisit c’est surtout pour avoir un glass cockpit similaire aux avions de combat moderne (et aussi faire des économies). Et donc éviter cette phase d’adaptation analogique (alpha jet par ex.) vers numérique. Après il reste la différence de vitesse bien sur. Mais c’est tout car la gestion du turboprop a été modifié pour donner les memes réactions qu’un réacteur.
    Bref Airbus Défense se sert de la peur de l’Espagne de n’être rien dans le SCAF + les sous sous du Fonds européen de défense… En Europe il y a déjà le M-346 qui fait le boulot (entrainement, attaque léger) et on n’a vraiment pas besoin de se disperser une fois de plus.

    • Green dit :

      Je suis bien d’accord avec vous. Cet avion ressemble a un aspirateur a subventions européennes alors que le M346 italien réponds déja a ce besoin.
      On a déja une concurrence SCAF contre Tempest, il ne faudrais pas que ca devienne systématique entre deux groupes France, Allemagne, Espagne contre Italie \UK. Donc d’un point de vue rationnel et politique (enfin dans une perspective pro-europenne), il serait plus avisé de choisir l’avion italien.

      • Ion 5 dit :

        +1
        Les conquérants de l’inutile, c’est pour l’Everest, non pas pour l’avion d’entrainement européen, qui existe déjà…

    • MajorTom dit :

      Tout à fait d’accord avec vous. S’il s’agit d’émuler le système d’arme du SCAF alors le plus simple et le plus économique est de faire évoluer le cockpit d’un avion existant (PC-21 ou M346). Le but de cet avion semble plutôt de préserver le plan de charge de l’industrie espagnole en réinventant la roue.

  3. ULYSSE dit :

    Ici encore s’expose l’absence de politique européenne, quand on sait que Leonardo propose déjà deux avions modernes d’entrainement, l’un monomoteur l’autre bimoteur.
    Je doute fort de la priorité qui consiste à ajouter une nouvelle offre sur un marché déjà bien fourni.
    Manifestement il s’agit là d’une offensive purement espagnole.

    Un monomoteur de combat utilisant les technologies du SCAF (NGF) notamment son réacteur, serait vraisemblablement plus approprié, notamment pour l’export.

    • Euclide dit :

      Exact Ulysse
      L’Espagne joue perso
      Sur l’hélicoptère NH90, l’Espagne monte 2 moteurs GE au lieu de Safran , puis des systémes Indra à la place de ….. etc…. Bon elle participe quand meme à sa stucture .

      Vous avez dit industrie européenne ou rationalité de cette dernière ?
      Le jour où l’Hyperinflation va arriver, on va verra ceux qui se sont baignés nus selon la formule d’un richissme américain. C’est à dire qu’ils auront un taux d’endettement supérieur à la France. Et la BCE ne pourra rien pour nous. Dans cette configuration la classe sociale dite Moyenne sera balayée.
      Il y aura les très riches et les pauvres. Avec en prime pour la France la future guerre civile.

      • ScopeWizard dit :

        @Euclide

        Oui , je redoute moi aussi une possible hyperinflation sachant qu’ une forte inflation est déjà imminente ……………..

        De toute façon , après guerre , on a eu quoi ? 40 ans d’ espoir d’ émancipation par l’ émergence d’ une classe moyenne ?
        Et après ? Un retour à l’ ordre des choses ; oppresseurs/opprimés , puissants/indigents , maîtres/esclaves ……………

        Vous comprenez bien qu’ une classe moyenne c’ est dangereux , ça pourrait un de ces quatre prendre le pouvoir , et ce n’ est surtout pas ce que sont prêts à laisser faire ceux qui veulent conserver LE pouvoir ………..

        Avoir tout basé sur la dépendance à l’ argent y compris dans les mentalités par l’ éducation , même dans une démarche se voulant « innocente » , tel était le piège ………………

        Foutre en l’ air le « spirituel » au profit d’ un tout « matériel » y a évidemment participé ; c’ est du reste exactement ce qui n’ a cessé de tourmenter Sa Sainteté le Pape Jean-Paul II une fois sa chère Pologne natale délivrée du Marxisme pour plonger dans le Capitalisme sans jamais revenir au Catholicisme , ce que lui aurait évidemment préféré s’ étant si farouchement battu pour cela ……………

        D’ ailleurs , vous aurez remarqué que tous les papes -du moins à ma connaissance- dénoncent le Capitalisme , ce système qui s’ assoit sur l’ Humain jusqu’ à l’ écraser ………….

        Personnellement , je n’ ai cessé de mettre en garde ; tout ce que j’ ai obtenu a consisté en des accusations d’ être au mieux de Gauche , au pire d’ être Socialiste voire Communiste sachant que je ne crois pas à ce clivage Gauche/Droite et que je fuis le Socialisme .
        Un Socialisme qui de toute évidence en France n’ a été qu’ une merde aux mains d’ arrivistes donneurs de leçons , ce au moins depuis le Congrès d’Épinay de juin 1971 sachant que la période des « Trente Glorieuses » commence à se terminer 2 ans plus tard , dès 1973 , suite au décisions des pays de l’ OPEP , Iran en tête , qui concomitamment au désengagement programmé des Américains au Vietnam ( en guerre dans leur obsession d’ une expansion du Communisme depuis 1945 année du Pacte du Quincy qui va tellement lier l’ Occident aux rois du pétroles accessoirement promoteurs de la Charia pour tous ) , provoquent un premier choc pétrolier d’ une violence inouïe mettant en évidence notre fragilité par notre hyper-dépendance aux industries d’ hydrocarbures ……………….

        Certes , de haute lutte , ce que l’ on classe à Gauche a obtenu nombre d’ avancées sociales , mais regarde où nous en sommes et ce que tout ça devient ou est devenu .
        À présent , nous voici au bord d’ un effondrement , l’ épidémie de COVID 19 qui n’ est pourtant qu’ un petit truc comparé à ce que dans l’ Histoire nous avons dû affronter , est hyper-révélatrice de nos aveuglements ……….

        Ce couvre-feu est très certainement voué à l’ échec ( gardons tout de même un peu d’ espoir ) , un second confinement est à craindre , s’ il est effectif c’ est toute notre économie déjà si malmenée et si mal en point qui va trinquer , et c’ est là que nous allons assister à un retour à une inflation « galopante » voire à cette redoutable hyper-inflation des années 1920 et 1930 notamment en République de Weimar qui trop fragile dans ses coalitions n’ y a pas résisté , laissant alors le champ libre à ceux qui prétendaient pouvoir résoudre tous les problèmes………….

        Vous l’ aurez compris ; je suis personnellement très pessimiste sur la suite à venir …………….

        Nous verrons bien ………….

        • Euclide dit :

          @ Fred
          Je me suis mal exprimé mais ma pensée rejoint celle d »autres contributeurs;
          Pourquoi l’industie aéronautique espagnole veut’elle  » réinventer la roue « ( dixit Major Tom ) alors que :
          1) il y a pléthore de ce type d’avion sur le marché européen militaire.
          2 ) Le taux de pauvreté espagnol est supérieur à celui de la France et de l’Italie.
          Avec la future déferlante économique qui risque de nous emporter tous et en particulier nous les classes moyennes .
          Que cherche Airbus Défense en poussant cet oiseau ?
          A margnaliser Dassault Aviation ?

          • E-Faystos dit :

            A se créer une bonne place dans le programme SCAF. Actuellement, il est trop franco Germano centré

        • ScopeWizard dit :

          Bon , précisons quand même un peu ………..

          Contrairement à l’ hyper-inflation , l’ inflation en soi n’ est pas un problème car tout compte fait ce n’ est qu’ une hausse générale des prix due à tel ou tel facteur ou série de facteurs ; mais elle le devient à partir du moment où elle s’ élève au point où il y a diminution de ce que l’ on appelle « pouvoir d’ achat » , cette diminution pouvant être amplifiée par la seule augmentation des impôts .

          Entendons-nous bien , si au lieu d’ avoir à dépenser 100 Euros pour acquérir un bien tu dois en débourser 1 ou 2 de plus , c’ est pas grave , à condition toutefois que cela ne s’ accumule pas d’ année en année sans que le revenu suive auquel cas ça peut finir par faire lourd , par contre si de 100 tu passes brusquement à 110 ou 120 , ce n’ est déjà plus la même chose , l’ ordre de grandeur n’ est plus comparable…………

          Raisons pour lesquelles , une inflation doit s’ accompagner d’ une revalorisation des revenus .

          Or , personnellement , compte tenu de la conjoncture , je crains fort que nous assistions bientôt à ladite inflation sans que les salaires ou autres revenus « modestes » suivent ………………

          Tel est le danger .

      • Fred dit :

        Jusque-là, les Théorèmes d’Euclide étaient plus solides …

      • Wagdoox dit :

        Tant que la France aura 11000 milliards en immobilier et autre. L’argent magique continuera de couler. Ce sera encore plus vrai quand les autres pays plus faibles s’effondreront. Le royaume uni avait financé sa guerre contre la France par l’endettement et l’a fait payer à l’Europe avec son argent fictif. En d’autre termes on dépense de l’argent qu’on a pas mais dont on est pas sûr qu’on aura à rembourser.

  4. Yannus dit :

    amh: on verra quel appareil choisiront les Suisses.
    Mais c’est vrai qu’il a l’air sympa.
    Peut on envisager un avion piloté avec un copilotage à distance pour la mise en œuvre des armes par exemple?

  5. Thierry dit :

    le T-7 de Boeing a été entièrement conçu par ordinateur pour économiser sur les frais de développement et au lieu de faire un avion nouveau ils utilisent les technologies déjà existante et ayant passé tous les tests (soufflerie, compatibilité des systèmes, etc)
    l’arrière de cette avion n’est ni plus ni moins que celui du F35 et l’avant ressemble au F15 ou F14. gain de 80% dan la vitesse de construction de cet avion…

    ce qui fait que son prix va être largement en dessous de tous ses concurrents pour des performances au minimum équivalente.

    Si les européens veulent s’en sortir il n’ont d’autre choix que de faire un avion commun sinon ça sera un bide commercial.

    • GHOST dit :

      Le T-7 est.. aussi européen.. Une partie des technologies sont made in Sweden.. Saab a largement inspirée Boieng avec ce mono moteur.. La conception par ordinateur démontre aussi une inspiration européenne comme Airbus l´a fait depuis des années dans presque tous les avions que cette entreprise fabrique.

    • Requin dit :

      Tous les avions modernes sont exclusivement conçu par ordinateur aujourd’hui. Cela n’a plus rien de nouveau. En l’occurrence, ce sont les Français qui sont leader là-dessus avec la suite de logiciel de Dassault Système dont la génèse remonte au Mirage 2000, arrivé à maturité avec le Rafale et aujourd’hui est quasiment en situation de monopole mondial chez tous les industriels, véhicules terrestres, avions, navires, sous-marins…
      L’industriel s’attaque maintenant à l’ingénierie du BTP où il devrait faire un carton, ce secteur étant encore plus collaboratifs inter-entreprises que l’industrie.

  6. Waroch dit :

    Dommage qu’Airbus se secoue les puces aussi tard! Il y avait une opportunité en or de remplacer l’Alpha Jet, maintenant il reste certes encore des commandes à prendre mais ils se sont fait proprement tondre la laine sur le dos par Pilatus :/

    • Hermes dit :

      S’pas Airbus c’est l’Espagne, Airbus ne veut pas se lancer dans un projet inutile, avec le M346 Italien, un avion d’entraînement moderne par Airbus n’a que peu d’intérêt en Europe.

    • Jack2 dit :

      En France Airbus ne peut pas marcher sur les plates-bandes de Dassault (qui produisait l’Alpha jet).
      Par contre l’Espagne …
      Une bonne coopération entre état pour voir de super programmes comme les AIRBUS nnn , A400M, Alpha Jet.
      Et oui, l’Alpha jet était au départ une collaboration UK-France puis France et finalement France-Allemagne.

  7. oshibori dit :

    il faut que la france monte abord du projet. les pillatus ne sont pas viables pour la prochaine génération d’entraînement en vues du scaf

    • R2D2 dit :

      Bien sur que les Pilatus sont viables. Aussi bien pour la génération actuelle que la suivante. Le but d’un avion d’entrainement c’est de compléter l’entrainement et l’apprentissage qu’il y a eu au simulateur. A partir du moment où il y a un glass cockpit alors c’est suffisant pour entrainer les futurs pilotes des avions de chasse modernes, existants ou futurs. Car une partie des informations affichées sont simulés. Donc pour le SCAF mettre à jour les exercices simulés pour prendre en compte les nouvelles caractéristiques….
      Et la France n’a rien à faire à bord de ce projet, elle a d’autres chats à fouetter.

  8. frederic66 dit :

    Bonne initiative de l’Espagne, la France devrait embrayé pour remplacer les alpha jet en fin de vie, est ce que la LPM le permet ?
    En tout cas Airbus devrait proposé un avion modulable pour les besoins spécifiques de chaque armée .
    si Airbus le décline aussi en version Marine, autonome, attaque au sol, etc, cela serait parfait pour l’armée de l’air et de l’espace non ?

  9. bpapon60 dit :

    C’est moi ou il a un petit air de … Mirage F1 ?

  10. philbeau dit :

    Allez , on finira par reconnaître que l’AA a réellement besoin d’un remplaçant à l’Alphajet…Les Espagnols d’Airbus ont raison de ne pas abandonner ce créneau à la concurrence , qui a eu entre-temps la voie libre . Encore une fois chez nous le diktat budgétaire , actionné par des gens qui n’admettent pas le moindre aménagement , a tenu lieu de ligne de conduite . Il a été décidé que le PC 21 , très bon avion au demeurant , serait le seul appareil de formation …surtout parce que cela générait des économies présentées comme considérables . Exit l’intéret économique de produire un avion de cette catégorie .

  11. Raymond75 dit :

    Cet avion sera « conçu par et pour l’Espagne » et il permettra « au pays de maintenir sa position d’acteur de premier plan dans le secteur de l’aérospatiale et de la défense » … Immédiatement le futur projet fera l’objet de spécifications particulières pour les Allemands, Français, Italiens et autres ‘Européens’, et verra la jour après plusieurs années de retard et de surcoûts, comme d’habitude.

    • fgnico dit :

      en écrivant cela ..vous avez tout dit!!
      .//Immédiatement le futur projet fera l’objet de spécifications particulières pour les Allemands, Français, Italiens et autres ‘Européens’, et verra la jour après plusieurs années de retard et de surcoûts, comme d’habitude.///22

  12. twouan dit :

    Tout ces avions ont ou auront des moteurs américains (pour les actuels c est sur).

    C’est dommage de ne pas remotoriser et rendre un peu espagnol l un des 2 européens déjà développés. Avoir une dépendance aussi forte sur le moteur…

  13. Hermes dit :

    Ca aurait pu être intéressant, mais si on avait réellement voulu avoir de nouveaux jet, je crois que le M346 aurait été tout vu pratiquement…
    Je serais vraiment surpris (agréablement) si la France s’y intéressait, même si je me sentirais mal pour les Italiens du coup.

  14. Tempo dit :

    Solution économique comme avion d’appui au sol pour des combats de basse intensité comme le Sahel, sujet abordé à plusieurs reprises dans ce blog sans réponse réellement satisfaisante.
    Offre intéressante pour des forces aériennes aux capacités limitées pouvant agir en concert avec le SCAF
    https://www.meta-defense.fr/2019/10/12/comment-un-programme-de-chasseur-leger-pourrait-preserver-le-potentiel-militaire-et-industriel-francais/

    • NRJ dit :

      @Tempo
      Attention avec les grandes annonces. Un avion monomoteur pour remplacer le Mirage 2000 est une opération hyper risquée. D’abord on fera face à la concurrence d’appareils plus anciens et moins chers comme le Gripen ou le F-16V. Il y aura également des avions similaires qui auront eu le temps d’être mature comme le F-35. Enfin, le coût d’un nouveau chasseur restera élevé car aujourd’hui c’est l’électronique embarquée qui coûte cher et non plus la motorisation. Pour cette raison un F-16V a un coût plus si éloigné d’un Rafale. Enfin, il faudra que ce soit un grand succès à l’exportation, il n’y aura pas d’autres choix. On aura en effet moins d’argent à investir dans le SCAF, donc on perdra des parts du programme (qui sera lancé de toute façon), et tout ça pour rien.

      • PK dit :

        « Il y aura également des avions similaires qui auront eu le temps d’être mature comme le F-35. »

        Merci, j’ai bien ri. Un moment, j’ai cru que vous répondiez sérieusement 🙂

  15. erleg dit :

    En réalité, les Northrop F-5 de l’Ejercito del Aire ne sont même pas des « Tiger » de deuxième génération, mais des appareils de type F-5B « Freedom Fighter » encore plus anciens (le prototype a effectué son premier vol en 1959), livrés à l’EdA à partir de 1970 et modernisés en F-5BM dans les années quatre-vingt dix. Les F-5A/B ont équipé plusieurs forces aériennes de l’OTAN, des Pays-Bas à la Norvège en passant par le Canada, la Grèce et la Turquie.
    Le F-5E « Tiger » lui, est une évolution apparue à la fin de la guerre du Vietnam, dotée de réacteurs plus puissants et d’une avionique plus évoluée, fournie entre autres au Brésil, à Taiwan… et à la Suisse.

  16. Dknh dit :

    La Patrouille de France aurait plus fière allure avec cet avion qu’en PC-21!

    • Hermes dit :

      Et pourquoi pas en Rafale la Patrouille de France Next Gen, ça serait pas mal non plu pour les cellules en fin de vie ou qui ne ne sont pas intéressante à retrofit.

  17. Gege dit :

    Superbe projet pour Airbus…. et notre industrie aéro européenne.

    Plus que jamais elles en ont besoin suite à la crise sanitaire, et le ruissellement sur les entreprises qui orbitent autour est important.

    En espérant que tout le monde joue le jeu…

  18. Pravda dit :

    Allez, on se dépêche un peu… et surtout, une version d’attaque au sol pour préserver nos précieux Rafale dans les zones non contestées…. Au rythme où vont les Suisses, on pourra même leur proposer en version Police du Ciel « low cost ».

  19. Thierry Faure dit :

    Projet idéal pour remplacer nos Alpha Jet de la quatrième escadre, de la paf, voir pour compléter en avions d attaque Léger notre armée de l’air

  20. Max dit :

    Le problème c’est que soit l’on nourrit la bête pour « innover » avec donc des couts astronomiques surtout pour une jet d’entrainement, soit l’on recherche l’efficience (ce qui parait évident pour une jet d’entrainement) avec reprise d’éléments déjà éprouvés. Dans le cas d’un pays comme l’Espagne par exemple, l’utilisation d’un moteur Eurojet EJ200 (Eurofighter) est la seule solution éprouvée européenne (sans parler du PCO). Le M88 pourrait être la participation française si elle rejoint le projet mais je n’y croit pas du tout (il y a déjà trop de choses à budgétiser).

  21. Dimitri dit :

    Peut-être qu’on a trouvé le futur avion de la patrouille de France.

  22. CAVOK dit :

    Etonnant qu’Airbus lance un tel programme avec une base industrielle 100% espagnole, ce n’est pas trop dans leur ADN et cela ne va pas motiver l’adhésion d’autres pays… Pas facile non plus le positionnement en termes de taille/prix, d’autres ont essayé: trop lourd l’avion est trop cher pour de l’école (cas du Jaguar B), trop léger l’avion offre peu d’intérêt comme avion d’appui (cas de l’alphajet A). Finalement on va se rendre compte que le concept du Gripen est plutot intéressant car capable de remplir des missions type PO. Bref pas convaincu du concept. Un avion d’appui optionellement pilotable aurait plus de sens je trouve, tout en étant intégrable dans l’écosystème du SCAF.

    • Hermes dit :

      Vous regardez le problème à l’envers, c’est peut être pour ça…
      Airbus n’est que l’Industriel, c’est l’Espagne qui lance le programme auprès d’Airbus.

  23. Julien dit :

    Ce projet aurait pu être lancé par Dassault il y a déjà quelques années…
    Le remplacement des flottes d’entrainement était prévisible à court terme.

  24. Adolpho Ramirez dit :

    Quand on sait le coût de maintenance et la disponibilité offerte par la flotte Airbus Defence (A400, NH90, Tigre), ADS ferait mieux de faire un effort sur le SAV histoire de se crédibiliser comme avionneur de machines de guerre…
    Encore une fois, l’argument de vente est d’abord politique laissant miroiter de potentielles retombées économiques pour les pays partenaires mais à court terme… Soit dit en passant, le moment est très bien choisi pour une telle annonce au vu de la conjoncture aéro… Pour la fiabilité, la robustesse et les coûts d’exploitation on verra plus tard…

    • Blurb dit :

      @AdolFo RAmirez (popopop),
      +10
      Quand l’on considère la « profession de foi » prêtée au programme, c’est effectivement sans complexe.
      Un « chantage » à l’emploi pur et dur, l’opérationnel, le coût, la soutanabilité, tout ça sont des détails et l’armée s’adaptera de toute façon…
      Aux gens qui suggèrent d’utiliser ce projet comme avion d’attaque au sol, vous trouvez vraiment qu’il a l’air robuste et taillé pour de l’appui sol cet engin ? … soit rustique, endurant et doté d’une charge significative.
      Et autre détail, le « budget » … on n’a déjà pas assez de Rafale, on a déjà aussi du mal à avoir des dotations en munitions cohérentes avec nos opérations, et on a ce petit détail qu’est le SCAF à financer…

    • Hermes dit :

      Les responsables des problèmes de fiabilité ce sont les programmes multinationaux.
      .
      Airbus n’a aucun soucis avec ses avions commerciaux, parce que personne ne lui impose qui que ce soit…

  25. Jean-Michel dit :

    La concurrence est plutôt aux abonnés absents.
    Le T-7 Red Hawk [Boeing et Saab], n’est qu’une version américanisée du Gripen suédois avec un empennage bi-dérive avec 12 tonnes en charge et un moteur F404 de 8 tonnes de poussée.
    Le M-346 de Leonardo est la version italienne du Yak-130 russe mais est trop léger (2.8 tonnes de poussée)
    Le T-50 Golden Eagle du sud-coréen KAI (12 tonnes en charge et un F404 de 8 tonnes de poussée).
    Le F/A-259 Striker est pour l’instant un avion de papier basé sur l’antique L-39 mainte fois modernisé (L-159) mais reste assez léger.

    Il manque en Europe un chasseur léger bon marché et peu coûteux à entretenir c’est à dire un appareil polyvalent avec environ 5 à 6 tonnes de poussée permettant le vol et des missions de chasse supersonique, des missions de police de l’air, d’appui feu rapproché et bien sûr des missions d’entrainement capable de concurrencer le Gripen qui reste le seul appareil mono-réacteur récent sans réel concurrence dans sa catégorie comme le démontre son succès dans de nombreux pays. De nombreux pays n’ont pas besoin de plus même en Europe ou ont parfois besoin d’un second appareil plus léger pour nombre de missions secondaires.
    A titre d’exemples, les italiens devront bientôt remplacer leur AMX utilisés pour ces missions, idem pour les anglais avec leur Hawk, les espagnols avec leur C101, les français avec les Alpha Jet, ainsi que de nombreux pays qui ne voudront pas d’un F35, d’un Rafale ou d’un Eurofighter qui sont surdimensionnés pour leur besoin voire d’un F16 ou même d’un Gripen encore trop coûteux.

    • patex dit :

      Le M346 dispose de 2x2900kg de poussée soit près de 6 tonnes au total.
      C’est un avion très bien motorisé pour une machine d’une masse maxi au décollage de 10 tonnes.
      Pour de l’appui feu ou du bombardement le supersonique n’est pas indispensable

    • Mani dit :

      Pour info Jean-Michel les très bons AMX différentes versions italiens qui ont bien servis au Kosovo, Afghanistan .. , seront remplacés par les M 346 FA (Fighter Attack) largement suffisant pour faire le travail des AMX

      https://www.leonardocompany.com/en/products/m346-fa?f=/all-products

      • Jean-Michel dit :

        Au temps pour moi, j’avais oublié que le M346 est un biréacteur mais ce n’est pas un atout en terme de coût et de maintenance ni même d’aérodynamisme.
        Le M346FA est issus d’un avion école et non d’un intercepteur multi-rôle. En version combat (Light Attack) spécialisés pour l’attaque au sol légère, il peut tout au plus se défendre en matière d’interception à courte distance avec des missiles IR. Il ne dispose pas de radars modernes de type AESA avec une portée suffisante et ne peut tirer un missile EM. Il ne possède pas non plus de postcombustion et encore moins de super-croisière. De plus, le M346FA ne répond pas à la norme QRA15 de l’OTAN en termes de décollage en moins de 15 minutes ! Le M346 ne peut donc pas assurer un rôle de police du ciel 24/24 ce qui serait le minimum demandé pour un chasseur léger.
        Désormais, il devient de plus en plus important désormais qu’un système de défense aérienne puisse aussi fonctionner en réseau (y compris lors de la formation des pilotes ou avec des chasseurs légers) et le M346FA ne possède pas les capacités électroniques pour cela.
        Pour l’instant, le remplacement des AMX n’est pas à l’ordre du jour en Italie et Léornado essaie seulement de placer le M346FA au Brésil comme remplaçant des AMX brésiliens.

        • Mani dit :

          1) Le Groupe Leonardo est à l’avant-garde dans tous les systèmes électroniques, radars AESA… voir le nombres de clients pour des avions comme Panavia Tornado / Eurofighter Typhoon / Grippen …
          https://www.leonardocompany.com/en/air/airborne-systems
          https://www.leonardocompany.com/en/air/airborne-systems/airborne-radars
          2) que je sache l’Italie fait partie de l’OTAN donc Leonardo suit les normes OTAN quand nécessaire
          3) la postcombustion et le rôle de police 24/24 n’est pas du ressort des AMX mais en Italie des Eurofighter et ne le sera donc pas pour le M346 FA
          4) Le remplacement des excellents AMX est bien prévu informez vous, et comme vous dites le Brésil a bien compris les qualités du remplaçant de l’AMX qui est suffisant pour le pays (couts / utilités qui n’est pas la police du ciel 24/24)

  26. Tempo dit :

    S’il venait à se concrétiser, ce projet AFJT (Airbus Future Jet Trainer) pourrait constituer un défi existentiel pour le Rafale. En s’inspirant de la stratégie élaborée par Will Roper, directeur des plans et programmes de l’industrie aéronautique US privilégiant le développement de démonstrateurs à cycle court combinant la simulation numérique et des technologies éprouvées et disponibles ; le positionnement de ce projet par rapport au NGF dont la diffusion restera limitée en fonction de son coût risque de réduire rapidement la fenêtre d’opportunité pour la commercialisation de notre Rafale.
    https://www.meta-defense.fr/2020/09/17/que-va-changer-la-digital-century-serie-de-lus-air-force-dans-la-construction-aeronautique-militaire/
    Si ce scénario devait advenir, l’implication de Dassault et de Safran s’impose sous peine de marginalisation sur un segment de marché de première importance
    https://www.meta-defense.fr/2019/10/12/comment-un-programme-de-chasseur-leger-pourrait-preserver-le-potentiel-militaire-et-industriel-francais/

    • James dit :

      @Tempo
      Si je comprends bien cet avion école risquerait de faire de l’ombre au Rafale? Aucune chance, point barre.
      En ce qui concerne la stratégie élaborée par Will Roper, il faut voir ce qu’elle contient vraiment, quels sont les « nouveaux technos ou résultats » qui en sont issus et ce avec quelles précisions, certaines parties de l’avion sont je suppose, prises sur « étagère » tels que le moteur, le train, les éléments du cockpit, etc.
      Lors de la conception d’un démonstrateur, la partie industrielle n’est pratiquement pas tenue compte donc il reste les 3 principaux domaines où les simulations numériques doivent exercer: l’aérodynamique, les structures et la furtivité. Will Roper insinuait-il que les USA ont développé un progiciel qui permettrait de tenir compte de ces 3 domaines en même temps? À vérifier

      • Tempo dit :

        @James
        Non je ne pense pas que le AFJT fera de l’ombre au Rafale si l’on fait une comparaison en termes de performance. Je me place sur un plan marketing où le haut de gamme et le bas de gamme laisse généralement peu de place au moyen gamme. Donc il ne s’agit pas ici d’un problème de performance mais de marché comme l’évoque l’article Metadéfense que j’ai joint.
        Le NGF pour l’utiliser à l’optimum en raison de son coût s’inscrira dans la bulle SCAF qui comptera peu de clients et donc des perspectives commerciales limitées à quelques pays européens (concurrencé éventuellement le Tempest )
        Le projet ATJF s’il est supersonique intéressera des petits pays européens et quelques clients équivalents hors Europe là où nous sommes obligés de vendre de l’occasion donc avec une évolutivité limitée
        Le Rafale vivra sur la perspective de commandes jusqu’en 2030 et ensuite sur ses mises à jour et après celà se limitera au seul NGF sans solution compétitive en point d’entrée de gamme suffisamment performant pour des forces aériennes modestes sachant que nous devrons partager le fruit de la vente du NGF entre plusieurs contributeurs au programme. en conclusion fenêtre d’opportunité 10 ans maximum pour faire le plein avec un mix neuf / occasion pour le Rafale et puis après mise à jour Rafale + NGF au compte gouttes.

        Pour ce qui concerne le démonstrateur de Will Roper, il paraît qu’il a réalisé ses premiers essais- à confirmer vraisemblablement sur la base d’un assemblage de technologies éprouvées. On parle de jumeau numérique qui réduirait le cycle de développement par la simulation, la gestion du cycle de vie de l’appareil et de l’anticipation de sa maintenance. Avec l’IA il y a certainement la possibilité de combiner les 3 caractéristiques que vous évoquez et d’en vérifier les interactions; c’est toute la différence avec un progiciel de simulation « classique » Je trouve très intéressante cette approche digitale qui préfigure ce que sera l’usine du futur extensible à bien d’autres domaines que l’aéronautique .

        • James dit :

          « Avec l’IA il y a certainement la possibilité de combiner les 3 caractéristiques que vous évoquez et d’en vérifier les interactions; »
          Ah, l’IA, le produit miracle qui résout tout!
          La difficulté n’est pas la théorie ou les calculs mais la précision de la traduction de la réalité vers le modèle, compréhensible par la machine
          De plus, les 3 domaines dont il est en question sont antagonistes entre eux, le programme qui tient compte de tout ça avec une précision pour que ce soit avionable est un graal

  27. Paris dit :

    Pourquoi airbus est il en train de prendre autant de place dans la sphère de défense alors que Dassault à l’air toujours en retard ?

    • 에르메스 dit :

      En retard sur quoi ? Un avion d’entraînement ?
      C’est une plaisanterie j’espère.

    • ScopeWizard dit :

      @Paris

      Excellente observation ! 🙂

      Même constat ; il y a au moins 10 ans qu’ aurait dû être lancé le successeur de l’ Alpha Jet …………

      Ce que personnellement je crois , c’ est qu’ à l’ instar de ce qui s’ est passé aux USA , certains feront tout pour que AIRBUS finisse par absorber Dassault Aviation ……………

      La différence étant qu’ aux USA il existe au moins deux très puissants groupes et non un seul par définition plus sensible à toute fluctuation du marché………………

    • CAVOK dit :

      Là je ne vous suis pas. Airbus fait plus de communication et donc plus de pages dans Air&Couscous, mais quand on compare le Rafale et l’Eurofighter aujourd’hui on ne peut pas dire qu’Airbus DS domine que ce soit en terme de capacité techniques ou de potentiel export.

    • Le sicaire dit :

      Je ne suis pas certain que Dassault soit « toujours en retard »…

      Et puis Dassault Aviation c’est +/- 13 000 personnes, alors que Airbus Defense +/- 40 000 personnes… Là ou Dassault Aviation cherche des clients, Airbus Defense cherche des subventions.

    • GHOST dit :

      Airbus.. est plus riche en ressources technolgiques et financieres á cause de ses actvités « civiles » avec des avions de transport.
      Même les actvités militaires d´Airbus sont de loin plus importantes.. il suffit de citer l´Airbus 400-M.. Ce que Airbus est une entreprise « europénne » où plusieurs pays mettent ensemble les ressources.

      • ji_louis dit :

        Et les avions d’affaire Dassault Falcon ? Vous croyez que ce sont des cocottes en papier? Rappelez vous aussi que la navette européenne Hermès était conçue par Dassault.

        • Mani dit :

          tout à fait navette européenne en coopération Euro-Hermespace Aerospatiale + Dassault avec 51.6 % aux côtés de DASA 33,4 % et d’Alenia Aeronautica 15 %.

        • James dit :

          Plus concrètement et plus proche de nous, l’IXV a été conçu par Dassault Aviation
          D’autre part, la dualité civil/militaire a sauvé Dassault maintes fois dans le passé du fait que les cycles de ces 2 marchés ont toujours été décalés

      • Blurb dit :

        Il ne sert à rien de comparer les 2 constructeurs : pas les mêmes marchés, pas la même taille ni la même structure …
        Dassault est une société bien plus « duale » qu’Airbus sans aucun doute possible, donc peut-être plus en capacité d’être réactive s’il faut modifier un programme du fait de son appareil industriel intégré (bureau d’études jusqu’aux essais en vol) et des transferts militairecivil dans nombre de ses programmes.
        Ce qui n’est pas DU TOUT l’historique d’Airbus, pour plein de raisons, et sans dénigrer le plus gros constructeur mondial d’avions civils …

        • GHOST dit :

          Á propos des « transferts militaire civil ».. vous pouvez constater comment les technologies « civiles » d´Airbus ont été appliquées dans l´avion de transport militaire A-400 M.. Une grande partie du cockpit de l´Airbus A-400 M est un transfert des versions civiles des Airbus.

        • Jack2 dit :

          Et la première version de l’A320 avait une planche de bord électronique issue du militaire (Mirages)

  28. James dit :

    De nos jours, sans sollicitation du gouvernement, il est rare qu’un projet militaire aboutisse

  29. patex dit :

    L’Espagne cherche à maintenir sa base industrielle et c’est bien compréhensible
    Mais a-t-elle la capacité à mener un tel projet à bien ? Gros point d’interrogation après l’A400m. Et les autres partenaires espagnols comme Indra ont quelques foirages monumentaux à leur actif.
    Je préfère voir l’Espagne rejoindre le SCAF et y avoir une contribution utile et reconnue sur une partie qu’elle maitrise bien, et de l autre côté voir la France ou d’autres pays européens qui en auraient besoin acheter du M346, qui est un excellent avion sans concurrent en Europe à ce jour et qui pourrait avantageusement remplacer les chasseurs plus lourds mis en oeuvre sans nombre de missions en Afrique par exemple. Avec des bombes AASM 125 kg, missiles Bristone ou des bombes guidées laser. L’appareil peut emporter 1800kg sur points externes, je vois bien deux pilones Rafaut bien garnis et un pod laser.
    Et cerise sur le gâteau c’est un bireacteur plutôt bien motorisé (2900kg de poussée par moteur…)
    Il y a beaucoup de choses à faire avec les italiens. Certainement plus qu’avec les espagnols en tout cas.

    • Dexito dit :

      Bonjour mon ami. Je suis espagnol et je voudrais répondre à votre commentaire. Ce n’est pas la première fois que l’Espagne conçoit et fabrique un avion présentant ces caractéristiques. CASA (qui fait maintenant partie d’Airbus) a fourni le C-101 à l’Armée de l’air, un appareil toujours actif et donnant de très bons résultats. L’Espagne dispose d’un tissu industriel capable et préparé pour les développements technologiques de ce calibre. Et avec le soutien d’Airbus, c’est parfaitement faisable. Le cas de l’A400M est un mauvais exemple car lorsque la technologie est développée, nouvelle et d’une telle taille et complexité, il y aura toujours des défauts et des problèmes. Mais ils ont été corrigés. Le problème que je vois avec cela, bien que cela me paraisse très positif en général, est de savoir comment ce conglomérat d’entreprises pourra s’entendre et se comprendre correctement. Par exemple, je peux citer l’exemple du Dragon 8×8, qui est le nouveau véhicule blindé de l’armée de terre, et qu’en raison d’incohérences entre les différentes entreprises et sous-traitants, il est arrivé en retard, incomplet et avec de nombreux problèmes. Le M-346 me semble une très bonne option, mais l’Espagne ne voit ni argent ni emploi contrairement à l’AFJT. L’Espagne n’a pas non plus besoin d’avions d’attaque légers (je doute que la France en ait besoin non plus), mais si c’était le cas, l’AFJT pourrait aussi être armé. Désolé si mon français n’est pas très bon. Salutations.

    • Dexito dit :

      Il a oublié une autre préoccupation. Le temps. Nos formateurs sont à la fin de leur vie utile. L’AJFT sera inutile s’il n’arrive pas avant un certain temps, c’est-à-dire avant de retirer les actuels. Dans ce cas, il ne sert à rien de le démarrer car vous devrez acheter des substituts temporaires. Et les dépenses supplémentaires et les retards dans le programme sont également très dangereux. De mon point de vue, l’Espagne le fait comme toujours, avec peu de préparation et sans plan B, et il faudra finalement improviser comme dans de nombreux autres programmes militaires. Et le covid n’aide pas.

  30. Ron7 dit :

    Aviation civile et militaire dans cette période COVID… Attention à la casse !
    Si on peut faire quelque chose de cohérent de type gagnant-gagnant pour Airbus et pour les forces armées, alors, il faut y aller !
    Pour l’heure, la problématique d’avion d’entrainement est-elle « couchée » sur le papier, ou à un stade plus ou moins avancé, là… Puisqu’on parle de projet, il faut comprendre que tout reste à faire !
    On devrait peut être aller vers des projets plus accessible pour une date relativement proche !

    Donc, des projets pertinents « autres » qui pourraient « occuper » Airbus ; Enfin, je ne sais pas… si on me suit ??
    Mais, une réflexion doit s’amorcer pour des produits de haute valeur ajoutée, qui pourraient être une forme de redéploiement d’Airbus vers des produits qui nécessitent des compétences des hommes d’Airbus.

    Nb : Les drones « d’Airbus »… Où, en sommes nous d’ailleurs !
    Je suppose qu’il y a des « observateurs »côté Arménie pour regarder les drones turcs qui font des ravages !

    • Blurb dit :

      Des projets militaires à potentielle valeur ajoutée pour Airbus Military, il y en aurait d’autres : un avion de patrouille maritime (reprenant des systèmes à partir des turboprops ATR72MPA , ou de l’Airbus 220 civil ou de l’A400M), industrialiser une canonnière volante type AC-130 à partir d’A400M ou C295 (dont un proto a été développé je crois) ou des études sur un remplaçant européen de l’AWACS avec capacité de C&C Drones ….

  31. Klein dit :

    Le nouvel Aermacchi M 345 (1 moteur) toujours de Leonardo n’est pas cité par les intervenants , cet avion d’entrainement est différent du M 346 / M 346 FA (2 moteurs) moins cher à l’achat à l’utilisation à l’entretien et à l’avant-garde technologiquement (électroniques similaire au M346) donc très intéressant et au vu de l’intérêt que portent les gouvernements allemand, français, espagnol j’ai comme l’impression que nous allons avoir des surprises prochainement.

    • E-Faystos dit :

      Je l’attendais.
      Ce billet abordé vraiment la problématique sous un angle volontariste.