Peut-on envisager d’accélérer la remontée en puissance des armées? Le général Lecointre en doute…

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

90 contributions

  1. philbeau dit :

    On peut reconnaître au CEMA au moins la réalité d’un véritable sacerdoce , celui de prêcher dans le désert …Car qui a aujourd’hui l’impression , mieux l’assurance , que dans le cirque bigarré et consternant de l’Assemblée nationale, où les clowns font le spectacle , on puisse trouver un nombre suffisant d’élus du peuple ayant non seulement conscience des ressorts de l’avenir de ce pays, mais aussi et surtout une représentation bien claire dans leur esprit de ce qu’est leur pays, au juste ? La réponse est non à l’évidence , la chambre basse n’est plus qu’une antichambre de lobbies travaillant pour des groupes activistes (mais électeurs potentiels et courtisés à ce titre) dont les intérêts antagonistes ne vont plus , et de loin , dans l’intérêt général du pays . Réduit à longueur de discours à ce concept fumeux et à géométrie variable de « République  » , qui ne veut plus rien dire au juste . Alors questionner cet amphi d’étudiants attardés et chahuteurs sur des questions existentielles …

    • René-Daniel Garanx dit :

      Bravo pour cette analyse succinte mais brillante.
      Des Français cherchent quelqu’un pour nous sortir de la chienlit en 2022 … voulez-vous vous lancer ? Vous avez juste le temps de prendre votre élan !
      Sur la question des moyens de la politique, 2021 suffira pour savoir si c’est encore le reliquat de classe moyenne qui paiera les impôts … ou si d’autres publics seront sollicités … des idées ?

    • Euclide dit :

      @ René machin chose
      Encore un gruncheux sur ce forum.
      Sauf leader proviendentiel , on repart pour 5 ans avec Macron.
      Est-ce motre faute si la droite gouvernentale est inhibée et castréée ( au sens freudien des termes).
      Je cause à la maniere d’un intellectuel sarde ( Gramsci) emprisonné par le Duce soi disant de gauche qui a terminé pendu avec sa maitresse à Milan;

      Ce que dit Gramsci ?
      Il dit que si on ne maitrise pas le pouvoir culturel ou la fonction culturelle ( comme la gooooôôche la pratique par les médias , l’extreme gauche ou encore les pseudos paris écologique vis a vis de la droite dite exteme ou surfer sur la culpubalité du peuple vis à vis du colonialime par ex ) on ne pourra pas accéder à notre libération.

      • Félix GARCIA dit :

        La « droitisation » en cours balaiera les initiatives en cours de « la droite » en faveur d’Emmanuel MACRON à mon humble avis.
        La gauche est inexistante. Elle vient de « renaître » sous la « plume twitteresque » de Rahpaël GLUCKSMAN (c’est dire …)
        https://twitter.com/rglucks1/status/1317155691954642946

        Quel que soit le parti qui gagnera les élections, ce sera un parti qui jouera la carte républicaine, et le parti qu’il l’incarnera le mieux (je parle de perceptions, pas de la réalité), sauf gamelles invraisemblables, du fait d’être au pouvoir et d’avoir un homme de théâtre comme chef (ou Gandalf au vu de ses dernières déclarations : »Vous ! Ne passerez, paaaas !!! »), c’est LaREM.

        La « meilleure option » … c’est qu’Emmanuel MACRON devienne patriote … ne rigolez pas …
        En tout cas j’en rêve depuis le début, une « retournement de veste du Manu », avec audace et panache !
        Parce-que Le Pen, Glücksmann, Mélenchon, Jadot, Dupont-Aignan, Asselineau etc … c’est une véritable misère …
        Mais j’y crois pas trop …

        Qui sait, on peut peut-être parvenir à un une autre voie : faire de la / du politique autrement.
        Nous avons collectivement un an et demi pour faire de la politique autrement, obligeant ceux qui veulent se présenter au jeu de l’élection à prendre en compte cette réalité. Je ne vois que ça …
        Avec en plus la possible chute d’un gouvernement par la justice :

        Covid-19: l’avocat F. Di Vizio à l’origine de la perquisition des ministres explique tout ! LSP
        https://www.youtube.com/watch?v=hjjlwVZrXik
        Fabrice Di Vizio : « Ils ont peut-être mis en danger la vie des gens volontairement! »
        https://www.youtube.com/watch?v=xM3bmyjjqlQ

        J’en rêve ! 🙂
        Et vous verrez partout : « Ah ! Ce gouvernement des juges !!! (ZEMMOUR, PRAUD, BFM etc etc …) » « Ingouvernabillité permanente ! (PRAUD) » …
        Un vrai Bernard-l’Hermite ce système ! ^^

        Une séance d’abolitions / proclamations, y’a que ça de vrai ! 🙂
        Ou une séquence télévisuelle dans laquelle nos « politiques » sont menottés et envoyés en zonzons pour leurs « bons et loyaux services » ! Cela aurait le mérite de remettre les choses en perspectives : ce sont des criminels.

        Cordialement,
        Félix GARCIA

  2. BenL dit :

    Il est plus facile de detruire que de construire. Cet adage s’applique comme un leitmotiv a toutes sortes de situation. Bien evidemment les armees n’y echappent pas. Le general pose quand memes les bonnes questions connaitre les cibles, comment y repondre , avec quoi et surtout avec qui. Les reponses doivent elles etre repondues par la France seule ou par une communaute (OTAN par exemple) ?. C’est ici que la France (a mon humble avis) doit s’affranchir des » alliances « . Il vaut mieux construire en couvrant toutes les cibles possibles mais avec un volume reponses reduites (car nous n’avons pas les moyens et la volonte de faire plus et c’est tant mieux). Agissant ainsi, on est sur d’avoir des competences multi-domaines, de demontrer notre agilite dans la mise en place des reponses, de ne pas etre considere comme un potentiel agresseur. Et le fait le plus important: etre autonome et maitre de son destin.

  3. Castel dit :

    Il ne me semble pas qu’il y ait une urgence particulière à la montée en puissance de nos armées à l’heure actuelle ; ce qui me parait important, c’est de continuer dans le même sens, et de ne pas trouver le premier prétexte venu pour stopper cet effort, comme on l’a vu parfois par le passé…

    • albatros24 dit :

      Hélas il y aune réforme à faire car nos jeunes ne sont pas incités à rester au sein des forces, pour 100 qui rentrent combien qui attendent avec impatience la fin de leur contrat et ne rempilent pas voire désertent ?
      Quel est le niveau réel de nos soldats pros ?
      Je ne sais pas si une section d’infanterie d’aujourd’hui avec son équipement (une MINIMI ou deux plus o moins en état pass assez de munitions de dotation, pas de mortier, peu de grenades) serait capable de vaincre une section d’infanterie d’appelés français du contingent des années 80 ou même une section de panzergrenadiere de 1944… Pour ses dernières mieux dotées en appuis et munitions.

      • aleksandar dit :

        Il y a très peu de désertion
        On n’oblige pas les gens a rester, ce serait idiot s’agissant de soldats
        Dans un groupe, une section, un compagnie, un régiment chacun doit pouvoir peu ou prou compter sur l’autre.
        Donc c’est rupture  » négociée » ou inaptitude physique

  4. Thierry dit :

    C’est l’appareil industrielle qui décide de la vitesse de réarmement, quand on voit à quelle vitesse l’Allemagne a réarmé en 1933 en partant quasiment de zéro, elle n’avait pas d’armée mais une industrie très puissante et en 4 à 5 ans elle a dépassé ses adversaires potentiel.
    On peut aussi parler de la Chine actuelle qui réarme également à très grande vitesse, elle possède déjà plus de navires que l’US Navy !!!

    l’appareil industriel français d’aujourd’hui ? délocalisé, même si la défense a été un peu mieux sauvegardé elle a été réduite en taille, il y a des faiblesses criante, comme la fabrication de munition de petit calibre qui n’existe plus chez nous ainsi que diverses pièces ou assemblage d’éléments variés. Il n’y a qu’à voir tout le matériel acheté à des sous traitant étrangers actuellement en service et cette part n’a fait que grandir.

    l’appareil de production français marche au ralentit et s’achemine même vers l’arrêt total en suivant la tendance actuelle, on peut inverser le processus, encore faut-il qu’il y ai une volonté politique pour cela et c’est ce qui fait défaut.

    • Green dit :

      l’allemagne avait une armée avant 1933, elle ne partait pas du tout de zero et avait déja enfreint les regles du trait de Versailles, de mémoire sur les tonnages de sa flotte. Elle n’avait pas une industrie si puissante (surtout dans sa propagande) pour finir broyée par les soviètiques et les alliés. Quel exemple d’efficacité!

      Ce que vous racontez ce sont les sempiternelles idées reçues et légendes. L’industrie allemande s’est révélée incapable de remplacer les pertes dès 1942 (et durant la bataille d’angleterre) et de produire tanks et avions, armes en quantité et qualité suffisante. merci au revoir.
      essayez de trouver meilleur exemple.

      • Thierry dit :

        Mon cher Green à vous lire on se demande comment ils ont fait pour envahir la France, quand à l’industrie allemande elle était encore plus productive à la fin de la guerre qu’au début en dépit des bombardements, mais un pays quel qu’il soit ne peut tenir longtemps contre le monde entier.

        • Paddybus dit :

          Non, l’industrie allemande n’était pas puissante, elle a surtout bénéficié d’investissements américains massifs… voir les familles ford et bush (le grand père… dont plus personne ne parle…) pour les plus connues…. la finance américaine a financé hitler et sa clique…. dans quel but..???.. dominer le monde par le commerce… la seule industrie allemande qui émergeait un peu était l’industrie chimique, car elle avait créé un cartel… ig farben…. qui a massivement soutenu et piloté le parti nazi dans un but d’hégémonie mondiale, par les brevets et l’avenir naissant de la chimie pétrolière…. le camp d’auschwitz était avant tout un camp de travail au service d’une usine ig farben de plus de 24 km2…. et fut ultérieurement transformé en camp d’extermination….
          Le fluor…. tant vanté pour ses vertues anti-caries…. (n’ayant eu aucune étude sérieuse… ni en double aveugle ou autre…) aurait d’ailleurs été utilisé là bas pour ses vertus de rendre une population docile….
          Pour ce qui est de l’invasion de la France, elle n’aurai jamais du réussir…. mais, les politiques lâches de cette époque, socialos en têtes répétaient à tue tête… « plus jamais ça »… plutôt que de se préparer à l’inéluctable…. avec l’assentiment plus ou moins clair de politiques britanniques…. soit incompétents, soit traîtres à leur nation…. chamberlain en tête….
          Dés la re-militarisation de la rhénanie(en 36) l’armées française suivie de ses alliés aurait dû repousser les troupes allemandes qui à cette époque n’aurai jamais eu le dessus sur les français, car l’armée allemande n’était pas encore bien équipée ni entraînée…. mais la lâcheté avait prévalue…. et les discours de hitler avait « rassuré » le triste sir chamberlain….
          Voilà, Thierry….. pourquoi les troupes allemandes ont piètiné la France….. en ajoutant un petit détail tout aussi peu connu, « l’éphédrine »…. drogue type amphétamine, qui permettait aux troupes allemandes une force, une endurance et sans doute une cruauté à nulle autre pareille…..
          Pour finir…. cher Thierry, n’oubliez pas de vous laver les dents trois fois par jour avec un dentifrice…. « au fluor »……. c’est sans doute un des points qui a perduré de la volonté d’hégémonie teutonne…… continuez comme cela à être un gentil mougeon….. admirateur de l’organisation et de la puissance germanique…… pour ma part, cela me fait gerber d’entendre des gens comme vous soutenir l’insoutenable…………………..!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

        • EBM dit :

          @ Thierry je serai d’accord avec Green. Oui en 1945 ils produisaient plus après une mobilisation total de l’industrie car les allemands se lancent vraiment dans la mobilisation industrielle en 1942 et elle est insuffisante pour compenser les pertes de 1942 et après.

          Ils ont lancé une mobilisation de l’industrie entre 1933 et 1940, mais en mai 1940 notre industrie avait largement progressé rattrapant peu à peu les allemands qui était partis plus tôt, donc si on les rattrapait c’est qu’il n’était pas si fort que ça.

          Après nous avoir battu ils ralentissent sur certains secteurs escomptant que la guerre avec l’URSS sera courte. Et ce alors même qu’en 1939 ils avaient dû utiliser des chars Tchèques pour équiper certaines divisions blindée faute de production suffisante.

    • albatros24 dit :

      Ne vous inquiétez,pas Thierry !
      Ne soyez pas rabat joie et pisse la misère voyons !
      Souriez, regardez confiant de l’avant et avancez plein d’allant (mais regardez quand même où vous mettez vos pieds)
      Le marché pourvoira à ses petits manques, quoi qu il arrive.
      Vous voulez des munitions ?
      A acheter dans le Tiers Monde du Proche Orient, c’est pas cher et il y a plein de cargos polluants qui font la navette sur toutes les mers et dans tous les sens, quoiqu il arrive, tempête, virus, guerre civilen=, sous marine ou blocus : on vous dit qu’il n y a pas de souci, ne soyez pas rétrograde et obtus.
      En Chine c’est encore mieux car moins cher puisqu’il ils font bosser des Ouigours à la trique, des enfants (eux aussi) et les femmes enceintes (mais pas les femmes du Parti quand même).
      Voire même chez nos voisins, qui en aucun cas ne sauraient nous refuser quoi que ce soit – comme on l’a vu avec les masques, les produits de pharmacie, ces trucs non stratégiques. Tout va bien voyons.

  5. Lucien dit :

    « et c’est aussi un sujet pour lequel l’état-major « saisit des occasions de micro-aménagements dans des domaines qui nous paraissent émerger très rapidement et qui ont des traduction immédiates sur le champ de bataille » alors que nous « n’en avions pas anticipé le besoin lorsque nous avons construit la Loi de programmation militaire », a estimé le CEMA. »

    Parlons d’un sujet qui devrait foutre des angoisses à tous les officiers : l’artillerie sol-air.

    La devise de l’artillerie est plus actuelle que jamais : pas un pas sans appui ! Face à des essaims de drones (méthode qui démontre son efficacité), il ne faut plus seulement protéger des enceintes fixes mais être capable de mettre des bulles de protection courte portée (missile Mistral) et moyenne portée (Crotale NG / SAMP-T) pour toutes les unités mobiles (dans un monde parfait).

    Or non seulement nous ne sommes pas capables de le faire mais en plus, en termes de micro-aménagement, on a appris que les quelques P4 Mistral étaient modifiés sans Mistral (si j’ai bien compris). Pour l’aménagement, on repassera ! Le CEMA dit qu’il faut faire mais sur le terrain, rien n’a démarré concrètement.

    Tant qu’on n’a pas d’artillerie sol-air en nombre suffisant, ce n’est même pas la peine d’imaginer attaquer la Turquie, aider l’Arménie ou le Liban ou qui sais-je encore. Pour l’instant, on est dans les choux et Erdogan a raison de ne pas nous craindre. Si on veut retrouver de l’influence, il faut régler ce problème aussi vite et bien que possible. Et retenir la leçon.

    • albatros24 dit :

      Exactement
      Mais comme il faut allonger des tunes et peut être rétablir un service national…les énarques sont à la manoeuvre …de contournement et repli élastique et stratégique comme d’habitude.

    • Aymard de Ledonner dit :

      Bien sur qu’il faut renforcer le sol-air. Par contre on n’a pas vocation à envoyer des troupes en Arménie et on a ce qu’il faut pour s’occuper de la flotte turque.

      • Lucien dit :

        Ce ne que sont des exemples. C’est le politique qui décide où l’Armée va. Mais je conçois mal que l’Armée réponde : « Pardon M. le Président, on n’a pas l’artillerie sol-air pour mener la mission alors vous devez changer votre politique étrangère ». Ce sont les besoins qui doivent définir les moyens, pas les moyens qui définissent les besoins.

  6. Jean Ker dit :

    IL faut admettre que les croyances en l’UE, l' »amitié » (!?!) franco-allemande, la mondialisation, l’OTAN, la « fin de l’histoire », les « 70 ans de paix », et toutes les conneries dont on a gavé les baby-boomers occidentaux infantilisés et déresponsabilisés jusqu’à l’os, ça nous fait une belle ligne Maginot d’idéologies foireuses derrière laquelle les cons se sentent forts!!
    Si j’ajoute les lobbies et la corruption, les conflits d’intérêts, la trahison pure et simple de dirigeants tels Macron formés à servir des intérêts qui ne sont PAS ceux de la France, je dirais que, comme en 39, nous voilà parés pour une nouvelle glorieuse défaite.
    Il faudra repréciser dans les livres que finalement, nous avions préféré la collaboration et la soumission à l’ennemi (les E.U)
    La remontée en puissance de l’armée française serait vue comme un danger d’émancipation: il ne faut pas rêver!
    « Le nationalisme, c’est la guerre! »
    Aujourd’hui on veut que tu acceptes ta défaite sans avoir combattu : le mondialisme, c’est la paix, la paupérisation et ferme ta gueule!
    Je rappelle que notre Chef des armées voudrait dans un idéal absolu faire cadeau de notre feu nucléaire à l’UE !… accélérer la mort de toute souveraineté, oui: ça c’est sa came et même sa mission!!
    La seule chose qui soit vraiment monté en puissance, c’est la connerie et la tolérance à cette dernière.
    Les guerres depuis au moins l’Irak de 2003, sont plus menées et financées par de puissants groupes privés que des armées nationales.
    Je note que les dividendes (de la paix ou de la guerre), eux, ne manquent jamais de tomber dans l’escarcelle de quelques rentiers cupides qui se foutent bien de notre puissance…car ils sont conscients de la leur : voyez comme ils ont pu facilement nous imposer leur poulain servile.
    Ça c’est la plus urgente des guerres, et nous ne la menons pas.
    Ne me parlez pas de remontée en puissance alors que nous rampons tels des cloportes que la carapace rend inconscients de leur vulnérabilité.

    • Twisted dit :

      La fin de l’histoire est à prendre au sens hégélien du terme, et Fukuyama est loin d’être un idiot : il a justement vu que la « victoire » du capitalisme sur le communisme allait être présenté comme l’aboutissement d’une histoire « naturelle » voyant les valeurs occidentales dominer le monde.

    • philbeau dit :

      Constat indiscutable sur l’état des mentalités , vis à vis de la menace extérieure . Il faut depuis quelques temps ajouter un chapitre sur la menace intérieure . Et là , il y a du boulot , parce que on fait avaler de sacrés couleuvres à l’opinion par le matraquage idéologique du fameux « vivre ensemble »…

      • Fred dit :

        @ philbeau

        Tu te place donc du côté des Islamistes sur la question du « vivre ensemble » …

        • Paddybus dit :

          Ha ben voilà…. la parfaite réponse bobo a Jean ker et Philbeau…..
          Ils ont l’un et l’autre raison….. on est pas sorti de l’auberge…………!!!!!!
          Fred…. vous êtes le plus sombre crétin que je lise depuis l’assassinat de hier…………….!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

        • philbeau dit :

          Ha ha bien joué sur le thème …Continuez comme ça mon petit Fred , vous ne faîtes qu’exprimer la doxa hypocritement bien-pensante qui nous a conduit à ce qu’on regarde sous nos yeux se dérouler en ce jour funeste , mais qui nous balance la réalité dans la figure . Le vivre-ensemble qu »on nous a imposé c’est : faites de la place pour ceux qui ne vous aiment pas , ne vous respectent pas , et crachent sur votre mode de vie et vos traditions . Il y avait un autre vivre ensemble qui allait de soit , c’était l’assimilation , le principe logique qui avait toujours fonctionné pour les émigrants qui souhaitaient recommencer une vie ailleurs : A Rome fait comme les Romains « . Le renoncement idéologique de gens qui vivent dans l’abstraction intellectuelle nous a conduit vers une anarchie , que les plus démunis notamment paieront au prix fort . Nous serions très intéressés de savoir comment vous le pratiquez au quotidien vous mon cher Fred le « vivre ensemble »…Et notamment où vous habitez…

    • castel dit :

      Etendre la protection nucléaire à l’Europe n’est pas foncièrement idiot. le snations ne sont u’un concept, et vouloir créerune europe unis et solidaire est un beau combat. Cependant je suis d’accord que la route est un peu longue, et qu’on s’y ai pas pris de la meilleurs façon dans certains domaine. Cependant n’insultons pas le futur, n’oubliez pas que la France n’est rien d’autre quu’ne construction, en tant que cors / breton, je peux vous dire que la France n’est pas plus légitime que ne l’est l’euroep pour le France. L’Europe est jeune, laissons lui le temps.

      • Czar dit :

         » le snations ne sont u’un concept, »

        et toi une flaque. je prends le concept, le vent se chargea de sécher la flaque.

      • Royal Marine dit :

        Mon pauvre! Non seulement vous racontez n’importe quoi, mais vous insultez notre passé, notre histoire, et tous ces Français (au moins de cœur), et étrangers qui ont donné leur vie pour la France, et notre Nation Française!
        Non la France n’est ni un concept (macronien ou libéral, ou …), ni une notion, ni un mythe… C’est notre pays! C’est notre Nation, Et c’est aussi, le pays et la nation de la Liberté, et du courage! Celui que les anglo-saxons ont tellement voulu faire disparaître, de la guerre de 100 ans, à la deuxième G.M…. C’est cette « petite voix » qui perdure, même lorsque la bonne conscience la plus éhontée triomphe: par exemple les ADM de Saddam… Là c »est drôle, seule la France s’exprime… Et elle est suivie, par la Russie, par l’Allemagne, etc., … C’est la même « petite voix » que Churchill, grand admirateur de notre pays et de son histoire, a voulu sauver en accordant son appui au Général de Gaulle et à la France Libre…
        Donc définitivement, non! La Nation française n’est pas un concept! Laissez ça au Allemand, aux Britanniques, et aux Américains…

        • Twisted dit :

          Nation de la liberté certainement pas. C’est bien la perfide Albion qui hérite de cet honneur.

        • Castel dit :

          @ Plusdepognon
          Vous ne répondez pas à @Castel, mais à @castel, qui ne raconte pas forcément que des bêtises, mais qui fait quand même beaucoup plus de fautes d’orthographe que moi !!

      • Paddybus dit :

        Continuez avec vos notions stupides de concept….. si vous pensez que vos délire pèsent plus lourd que 2000 ans d’histoire, alors, votre prétention n’a d’égal que votre inculture…..
        Je vous suggère de lire « les racines nazies de l’union européenne »….. ça vous donnera deux trois infos sur le fondement de cette « union bienheureuse »….. si c’est ça votre rêve pour vos enfants…. alors…. nous n’avons définitivement pas les mêmes valeurs….

      • Mat49 dit :

        @ Castel étendre une protection à des pays qui ne veulent pas payer pour elles et qui estiment que la guerre appartient au passé est au contraire profondément idiot.

        Si vous n’êtes pas près à mourir pour la France vous n’avez pas à être citoyen français. La citoyenneté européenne vous suffira très bien.

        • Castel dit :

          @Mat 49
          Comme je viens de l’expliquer à @Plusdepognon, ce n’est pas à @Castel que vous répondez, mais à @castel, c’est à dire mon faux homonyme , avec qui, je n’ai aucun lien de parenté, donc, la prochaine fois que vous lui répondrez, pensez à le faire à @castel et non @Castel SVP, pour que ce soit plus clair
          Merci par avance

      • Castel dit :

        Tiens, revoilà le castel « minuscule »
        Salut, frangin !!

      • Castel dit :

        @castel
        Puisque vous avez adopté un pseudo très proche du miens, il me semble avoir le droit de commenter ce que vous écrivez sur ce site :
        Tout d’abord, nous avons tout de même un lien de parenté, puisque si vous êtes comme vous l’indiquez cors/breton, en ce qui me concerne, c’est auvergne/breton.
        Je suis plutôt d’accord avec ce que vous écrivez à propos de la création de la France, lorsqu’il a fallu passer de la féodalité à un royaume unifié.
        Mais pour l’Europe, je ne crois pas que l’on puisse faire une analogie avec le passé de la France ;
        Même si l’on arrivait un jour à une forme de fédéralisme, je pense que l’histoire commune des états qui la composent ne permettrait pas une intégration trop poussée, ceux-ci souhaitant conserver ses spécificités, quelques soient les forces politiques qui la composent , si l’on excepte bien sûr les « ultras » Européens, sans doute pas plus nombreux que les « ultras » nationalistes, qui ne souhaitent rien changer du tout !!

  7. Vinz dit :

     » tel était peu ou prou son format en 1990″

    Précisément en 1990 le service militaire n’était pas suspendu. Combien d’appelés servaient dans la MN à cette époque ?

    • vno dit :

      5 Par équipages de SNLE ( 6 SNLE ) , 2 Par équipage de SNA (3 SNA), 2 ou 3 par classiques ( contrats courts donc pas appelés). Une centaine à l’escadrille de Toulon ( tahitiens et Marseillais ) , autant à Brest ( antillais ), Ile longue (fusiliers-Marins contrat court donc pas appelés). une centaine à Cherbourg, idem à Lorient. Aucun dans des postes demandant une très longue formation technique. Les sous-marins étaient professionnalisés depuis longtemps.
      Pour le reste de la marine ils étaient environ 10000. Ceux à fort potentiel techniques étaient électrotechniciens et mécaniciens sur les bâtiments de combat, en particulier les BTS sur les bâtiments avec des nouvelles technologies comme l’électronique de puissance sans signer pour 18 mois.

  8. Stoltenberg dit :

    Déjà, il faudrait s’assurer que le personnel est au complet et préparé en organisant régulièrement des exercices et manœuvres non annoncés à tous les échelons. Ce qui pourrait nous éviter les surprises par la suite… Et puis, certes, il faut développer tout ce qui concerne les drones, guerre électronique, spatial, interconnexion, communications, cyberguerre, sans oublier le naval, l’aérien et puis tant d’autres… Ce qui demande, bien évidemment, beaucoup plus d’investissements. Si vis pacem para bellum.

    • aleksandar dit :

      Il faut vraiment être complétement étranger au monde militaire pour écrire une telle ineptie !
      Des exercices, des manoeuvres ?
      Nos régiments entre les Opex et les manoeuvres OTAN sont déjà a la corde, certains cadres cumulent déjà plus de 60 jours de permissions non prises, voire plus.
      Les plannings annuels des BI en matière de formation ne peuvent même pas être mis en œuvre !
      Les engagés s’en vont a la fin du premier contrat ou du deuxième épuisés par le rythme actuel et avant que leur conjointe ne demande le divorce !
      Allez jouer ailleurs !
      Allez jouer ailleurs

      • dompal dit :

        @ aleksandar,
        « certains cadres cumulent déjà plus de 60 jours de permissions non prises, voire plus. »
        Cette phrase ne veut rien dire. C’est sur un an, 2 ans, 3 ans, plus…?
        De mon temps 😉 (j’ai quitté l’Institution en 2004), on comptais plutôt le nombre de jours pris, c’était plus facile à compter ! 😉
        Ceux qui totalisaient plus de 15 jours de perm’/an, c’est qu’ils avaient loupé un départ en opex car en stage…

        • aleksandar dit :

          Merci de confirmer
          Aujourd’hui, c’est pire, on a même du mal a envoyer les gens en stage

      • Stoltenberg dit :

        Bravo aleksandar, vous brillez encore une fois. Je sais qu’en tant que bon troll pro-russe vous avez tout intérêt à nous expliquer qu’on ne peut rien faire et le mieux ce serait laisser les Russes aménager l’Europe comme ils le souhaitent (et pas les pays concernés). Même au risque de passer pour un débile complet qui ne sait même pas lire avec compréhension un texte rédigé en français. Par conséquent, le seul inepte ici c’est vous. Sinon, j’attends que vous m’expliquiez en quoi dire que des exercices et manœuvres seraient un bon test de préparation pour l’armée serait une ineptie???
        Y a rien à faire, c’est Poutine qu’il préfère.

        • aleksandar dit :

          Mon pauvre Stoltenberg
          Vous êtes pathétique
          Vous avez sorti une ânerie qui montre a quel point vous êtes ignorant de la réalité de nos forces aujourd’hui
          Et au lieu de vous faire discret vous embrayer sur une diatribe anti-russe imbécile et une attaque ad hominem.
          Relisez doucement, plusieurs fois si nécessaire
          « On est a la corde, alors il n’est pas question de manœuvres ou d’exercices en plus ».

    • Twisted dit :

      Apparemment le CEMAT veut renouer avec les exercices à l’échelle de la brigade, c’est déjà un bon début!

  9. felipe dit :

    le CEMA met en avant la problématique RH et c’est le facteur déterminant. il ne sert à rien de vouloir tout our noel si on n’a pas le personnel pour l’utiliser.
    la question se pose un peu de la même manière pour les équipements au plan quantitatif mais l’industrie sait (et y aurait intéreêt) le faire. ce qui exige deux à cinq ans pour le personnel n’est peut être qu’une question de un à deux ans pour l’industrie… combien de temps pour metre en place une ligne supplémentaire de fabrication de rafale ??? certes, se pose là aussi le problème de la main d’oeuvre qualifiée.
    les industires répondront certainement « à une condition : avoir de la lisibilité sur les commandes ».

    En revanche, cela ne doit pas poser de problème sur les équipements à faible valeur ajoutée (par exemple les transports logistiques, l’armement léger, les tenues, les optiques, etc.)
    Là où on peut aller certainement bcp plus vite , c’est sur le qualitatif. livrer d’emblée les griffon avec le tourelleau , ou bien décider d’emblée de commander 7 FDi et non 5 avec toute la suite d’armement. ce ne sont que des exemples.
    il reste un dernier point essentiel , éminemment politique : la détermination à l’employer en dernier recours.

    • aleksandar dit :

      D’accord mais ce n’est pas de Rafales dont vous aurez besoin
      C’est de troupes de manœuvre et d’appui.
      Je ne reviendrai pas sur la faiblesse de notre artillerie en particulier sol-air dont Lucien dresse le pitoyable etat plus haut
      Mais en matière d’infanterie on a besoin d’effectifs sur le terrain donc de combattants et de spécialiste formés
      Cet effectif il faut l’équiper en moyen de transport et en armement
      Mais il faudra aussi des moyens genie, des appuis et des trans
      Plus la logistique de soutien RAV-SAN-MEC
      Si l’on ne projette modestement, très modestement que la création de 2 brigades supplémentaires par exemple, ce n’est pas 5 ans qu’il faut, c’est 10

  10. anatide dit :

    En clair on relocalise nos industries!
    On augmente nos capacités de production. On forme à tour de bras nos futurs militaires!
    Si on ne se mets pas cet objectif; alors on acquiesce une faiblesse dramatique.
    En conséquence nos ennemis saisiront à ne pas en douter une seule seconde!! l’opportunité de nous dominer.
    Point barre à la ligne…

    • albatros24 dit :

      En fait note Gouvernement technocrate et libéral dit et proclame le faire…relocaliser nos industries.
      Hélas à cette vitesse escargotique et ne voyant toujours rien venir il va nous falloir à nouveau défaire notre écheveau , demain est un autre jour mais un éternel recommencement au paradis des énarques.

      • aleksandar dit :

        On ne eput pas relocaliser nos industries, les traités européens nous l’interdisent.

  11. petitjean dit :

    un problème de sous ?

    1 exemple et un seul pour trouver vite fait qqs milliards pour nos armées :
    fraude aux assurances sociales = 50 milliards !!!!
    https://www.bvoltaire.fr/charles-prats-les-millions-de-fantomes-du-systeme-de-protection-sociale-representent-50-milliards-deuros/
    mais pourquoi l’état ne fait rien ?………….

    • Euclide dit :

      @ petit jean
      Si l’Etat actuel ne fait pas grand chose contre ces fraudes , c’est qu’il a peur. Voir le drame de Conflans St Honorine
      Et dans ces fraudes sociales, vous pouvez aussi intéger le régime des intermittents du spectacle.

      Ce qui m’échappe, c’est le manque de volonté de notre classe politique ainsi que celui de la technocratie brusselloise pour empecher la déferlante immigrationniste qui est en train de nous submergée.
      Ce qui est sûr, c’est que 2021 va etre plein de surprises.

      • Fred dit :

        @ Euclide

        Ah! On ne parlera jamais assez de la puissance mafieuse et occulte des intermittents du spectacle qui ont infusé jusqu’aux racines mêmes de l’État et du MEDEF en s’appuyant sur leurs puissantes connexions avec la pègre et la quasi totalité des Loges des différentes obédiences maçonniques françaises.

        Il se murmure même que, dans sa jeunesse, Geoffroy Roux de Bézieux, fût intermittent durant quelques mois, et fût rapidement intronisé par eux comme agent double à leur service …

        On connait aussi les liens pervers et cachés qui lient la Banque Rotschild avec la CGT Spectacle, et ce serait d’ailleurs lors d’une remise de fonds secrets à ce syndicat, qu’Emmanuel Macron aurait pour la première fois pris contact avec ce milieu délétère, au faîte de sa domination ploutocratique.

      • aleksandar dit :

        Il faut vous tenir au courant
        A Bruxelles, ils disent que l’immigration est une chance.
        Texto !

  12. Piliph dit :

    Faut-il encore rappeler qu’une guerre se gagne ou se perd avant tout sur le soutien de la nation à la guerre, au moral de la nation, et à l’affaiblissement psychologique de l’ennemi (donc à sa détermination à se battre). Si nécessaire, relisez « L’introduction à la stratégie » du général André Beaufre…et cf Guerre d’Algérie et du Vietnam.

    Mais voilà, la bourgeoisie « progressiste » qui nous dirige est dans le déni même du concept de « nation » (Cf Macron), et pense que l’avenir de la France est la juxtaposition d’individus et/ou de communautés ethno-linguistico-religieuses vivant sur un territoire commun, sans soubassements historiques ni culturels. Donc notre armée pourra posséder autant de soldats ou de systèmes d’armes qu’elle veut, pourra remporter autant de victoires militaires qu’elle peut, elle ne gagnera probablement plus jamais de guerre avec ce type d’élite mondialiste aux manettes. Et vu que les « ennemis » probables que ces mêmes élites veulent nous faire avaler (la Russie, la Chine) ont, eux, conservé leur esprit national et leur cohésion culturelle, ce n’est pas demain que la France seule ou dans une coalition OTAN pourra défaire le moral de ce type d’ennemis.

    Par conséquent, notre seule option réaliste est de sanctuariser le territoire national avec la stratégie nucléaire – qui mériterait d’être davantage discutée au sein de la population et même au sein des « lectorats éclairés » des blogs comme celui-ci – de conserver une capacité de « police militarisée » pour des interventions ponctuelles en Afrique contre les gars en Toyota, et une marine nationale capable de veiller sur la ZEE française et de protéger ses lignes de communications maritimes. Et si les Américains veulent mener une guerre continentale contre la Russie sur le sol européen, qu’ils y aillent donc, mais sans nous si c’est pour faire de la figuration ou pour prendre les représailles sur le coin de la figure.
    PS : Je découvre Gabriel Martinez Gros, auteur d’un livre sur la naissance et la mort des empires et fin connaissuer d’Ibn Khaldoun, et c’est une grille d’analyse intéressante pour ce qui concerne la guerre que l’extrême-droite islamiste nous livre.

  13. Pour faire le même boulot qu’en Lybie ?

  14. Jm dit :

    « une économie de guerre pour faire face à un ennemi qui, pourtant, était bien visible. » Or, a-t-il poursuivi, « aujourd’hui, nous avons évidemment la même difficulté.  »
    Le problème, c’est que nous n’avons pas UN ennemi, mais plusieurs visibles, dont un de l’intérieur….visible également.
    Et que fait-on , par rapport à ce que dit le CEMA sur l’histoire : RIEN. voire même de la dégradation planifiée et programmée.
    Nos politiques, qui nous serinent à longueur de journée sur l’histoire, le passé, etc. n’ont rien retenu.
    Et je pense qu’à force de lire le CEMA s’exprimer sur tous les sujets et afficher ouvertement son scepticisme, on devrait bientôt avoir une cérémonie…

  15. Thaurac dit :

    J’imagine l’intérêt porté par les verts et LFI à ce discours..Ces gens là que ce soit des islamistes au pouvoir ou autres ils s’en foutent d’où l’énorme valuer de cette phrase:
    « ..le risque le plus grave est souvent celui qu’on n’imagine pas ou celui qu’on ne veut pas voir venir, par confort intellectuel, par idéologie ou par manque de courage »

  16. albatros24 dit :

    Quand on veut, on peut…c’est tout
    Et on s’en donne les moyens, moyens qui doivent être décidés et votés par le Gouvernement avec un objectif stratégique à long terme.
    Entre 1914 et 1918 face à l’urgence nous somems passés en 4 année d’une armée du 19ème siècle à la première armée et puissance militaire et industrielle du monde devant tout le monde. Et en plus nous devions fournir le matériel de l’armée etatsunienne….
    Tout ce qu’a dit le CEMA et les menaces multiples y compris terrorisme que nous subissons depuis trop longtemps (un musulman non radicalisé de 18 ans vient tout juste d’égorger un prof d’histoire qui avait commis le crime de montrer des caricatures d’un pédophile sanguinaire et l’a payé de se vie dans le cadre d’un cours sur la tolérance) impliquent un retour d’un service national avec un volet militaire. Ainsi l’Armée choisit ses conscrits sur ses critères pour une durée de 12 mois. cet effectif d’environ 150 000 hommes et femmes servant ensuite à alimenter une Garde nationale encadrée de professionnels (anciens militaires et réservistes avec un grade et une solde conséquente) ayant pour objectif d’assurer de la profondeur stratégique à la Nation. Servant pour le secours de la Nation (grandes catastrophes avec un corp de Génie civil et de sécurité civile, mais aussi d’appoint à la police et Gendarmerie pour Sentinelle ou encore de régiments d’infanterie, de cavalerie d’artillerie de Génie et de services, susceptibles d’être déployés en OPEX en support des unités professionnelles ayant elles vocation à s’entraîner et à partir en OPEX exclusivement.
    Les autres jeunes faisant un servicce national au profit des grandes administrations ou des collectivités locales ou établissements hospitaliers et EHPAD.
    Un très grand investissement sur plusieurs années
    Et aucun jeune n’échappant à ce service national obligatoire puisque même adapté à des P5 ou des malades…
    Le fait de ne pas le faire vous dispensant du droit de vote et de la nationalité française pour les hommes, carrément.

    • albatros24 dit :

      Quant au financement, on devrait trouver avec tous les milliardaires qui ont encore pris du bonus, les 60 à 100 milliards annuels d’évasion fiscale de nos grandes entreprises du CAC 40 et les autres et les milliards que nous empruntons chaque semaine sur le marché des obligations d’Etat.

      • lucnets dit :

        Si nos grands groupes et nos milliardaires s’enrichissent c’est grâce a leur activité hors de France.

        • albatros24 dit :

          Pas seulement à l’Etranger en France aussi…
          et c’est là qu ils ont débuté et ont développé leurs affaires
          Mais alors selon vous il faut qu ils ne paient aucun impôt comme Trump président dans son propre pays ?

  17. Plusdepognon dit :

    Certains semble découvrir le capitalisme et la globalisation :
    https://infoguerre.fr/2020/05/raisons-structurelles-de-labandon-de-politique-industrielle-de-france/

    On peut sourire à certains discours quand à l’impossible relocalisation en France des activités économiques :
    https://www.capital.fr/entreprises-marches/la-france-aura-du-mal-a-relocaliser-la-production-sur-son-territoire-1368064

    https://www.latribune.fr/economie/france/relocalisations-l-impossible-retour-des-emplois-perdus-857834.html

    Et sur certains discours par rapport aux parrains économiques qui les soutiennent :
    https://www.atlantico.fr/decryptage/3592839/souverainete-militaire-et-si-la-penurie-de-masques-sanitaires-en-cachait-une-autre–crise-approvisionnement-coronavirus-covid-19-jean-pierre-marongiu

    Après relocalisation ne rime pas forcément avec emplois :
    https://www.atlantico.fr/decryptage/3590593/pour-relocaliser-ses-industries-la-france-va-decouvrir-qu-il-ne-suffit-pas-d-etre-souverainiste-mais-competitive-et-attractive-entreprises-dirigeants-emmanuel-macron-elysee-hexagone-tva-sociale-taxe-carbone-aude-kersulec-jean-marc-sylve

    https://www.ladepeche.fr/2020/09/27/un-nombre-record-de-robots-installes-en-france-9099867.php

    Pour rappel, nous sommes loin de ça dans l’industrie de l’armement, notamment terrestre comme exemple :
    0 Jaguar livrés sur 4 prévus, 90 Griffon sur 128 prévus en 2020… Vivement 2021 que les retards soient comblés !
    https://forcesoperations.com/quelles-commandes-et-livraisons-pour-larmee-de-terre-en-2021-plf-2021-quelles-commandes-et-livraisons-pour-larmee-de-terre//

    En attendant, on meuble :
    https://forcesoperations.com/griffon-covid-19-pas-de-retard-dans-lappropriation-par-les-forces/

  18. Polymères dit :

    Cela a été souvent dit ici, par moi comme par d’autres.
    Il ne suffit pas de se plaindre, de dire qu’il faut ceci ou cela en pensant que le format de nos armées et des matériels qui y sont liés ne sont qu’une simple volonté politique, qu’avec un peu d’argent on se construit l’armée qu’on rêve.
    Nous n’avons pas une armée de conscription ou l’on joue sur les effectifs en rapport à une obligation plus ou moins longue de servir. Nous avons une armée professionnelle.
    De la même façon ces personnels ne sont pas juste des soldats, on a besoin de gens qualifiés pour opérer et gérer divers systèmes, on met plus de temps à avoir un pilote de rafale que le rafale se fait construire, on doit en avoir conscience.

    La simple volonté ne suffit pas à gonfler nos armées et notre volume de matériels est lié aux limites humaines d’une armée professionnelle.
    Il ne sert à rien de compter le nombre de canons, de chars en faisant abstraction de la réalité humaine d’un modèle qui a ses limites.
    Nous n’avons plus l’armée de la guerre froide et nous n’avons jamais pleinement réalisé la transition.
    Sauf revenir à la conscription, il faut savoir que nos divers retards, adaptations des plans d’équipements et du format de nos armées mettra au moins 4 ou 5 ans de rattrapage. Tous devons le comprendre et cesser de croire que comme il se dit dans l’article et comme je le répète souvent ici, tout ne se fait pas en un claquement de doigts et il y a des contraintes humaines, industrielles et de format qui même avec de l’argent, ne pourra pas suivre.

    Il est donc souhaitable de consolider notre format actuel en donnant ce qu’il faut, en ayant une base saine avant de vouloir de beaux chiffres sur les inventaires mais avec toujours des problèmes de personnels qualifiés, de dispo très basse etc.

    Ce modèle là a ses limites en terme d’équipements car on équipe des régiments et on ne fait pas de chiffres aveugles derrière un écran. Ce que je veux dire c’est qu’on a beau se plaindre de n’avoir que 200 chars, qu’on « se dit  » qu’il en faudrait 500, qu’il faut en commander, mais le problème n’est pas là, ce n’est pas juste une commande de chars, si vous n’avez pas les régiments et les hommes derrière, ben vous vous retrouverez avec 300 chars en stock. Donc la montée capacitaire n’est pas juste une affaire de commandes de matériels.

    Qu’on parvienne pour la première fois à avoir une bonne base solide, efficace, bien équipée et ensuite on verra pour créer et augmenter les capacités. Je l’ai bien souvent expliqué, même si certains ne veulent rien écouter d’autres que leurs avis, mais ce modèle d’armée que l’on a, en 2030 on sera dans une situation ou il n’y aura plus d’équipements à renouveler, la prochaine vague intervenant vers 2040. Techniquement au vue de la trajectoire financière, on va avoir un excédent avant la fin de la décennie, on aura des moyens pour faire plus. Mais pour l’instant la priorité va à la consolidation de notre modèle actuelle et la ressource numéro une, c’est la ressource humaine, c’est elle qui définit le volume d’équipements qu’on peut accepter et acquérir.
    Au début des années 2000, il y avait un gros déficit entre les nombre de personnels qu’on envisageait et ce qu’il y avait. Il y avait de nombreux déficits de personnels, pas assez de candidats. Si bien que lors des réformes sous Sarkozy, un grand nombre des postes supprimés ont été des postes fantômes, cela se traduisant par des regroupements pour densifier certaines unités. Il faut comprendre que ce problème humain n’est pas récent et que depuis la professionnalisation, on a galéré et qu’on continue encore.

    • Mat49 dit :

      Bien d’accord Polymère l’argent et la production ne font pas tout. Il faut aussi et surtout recruter et conserver du personnel de qualité.

      Des idées circulent pour tenter de compenser le problème des effectifs: retour à une petite dose de conscrits sélectionnés, incitations à allonger les contrats, incitations à rempiler, fusion des RO1 et RO2 en une réserve opérationnelle sur le modèle de la Garde Nationale américaine…

    • Lassithi dit :

      @Polymère

      « Nous n’avons pas une armée de conscription ou l’on joue sur les effectifs en rapport à une obligation plus ou moins longue de servir. Nous avons une armée professionnelle. »
      Ben alors, vous qui êtes si pragmatique dans vos analyses, faites le aussi dans les axes à défendre.
      Revenons à un modèle de SN, avec une part pour les armées avec un vrai système de réserve. Cela fera du bien à beaucoup, recréera un minimum de cohésion, et servira dans tous les domaines qui la République à laissé tombé depuis 40 ans.
      Pour le coût, peu importe, il y a tout plein de solutions, mais elles ne sont pas dans ni le dogme, ni la doxa du moment. Mais comme tout change…

      • Polymères dit :

        Mon activisme arrivera le moment venu, ce ne sont pas des commentaires qui changeront les choses.
        Je n’ai pas l’ambition d’être qu’un simple spectateur aigri qui se plaint de tout, accusant les autres d’incompétences et de faire les mauvais choix.
        On n’est jamais mieux servi que par soi-même…

  19. Vivo dit :

    « Et sur ce point, il est vrai qu’il ne servirait à rien d’avoir 18 navires de premier rang et 2 porte-avions si la Marine nationale n’a pas assez de marins pour les mettre en oeuvre  »

    Si je comprends bien, « petit » pays, « petite » armée. Bon aller, on se détend hein!!! 🙂

    • Green dit :

      c’est pas d’etre petit ou non, ou de quantité mais de qualité car le métier de marin a changé. C’est une question de formation et de compétences pointues quiprennent des années a acquérir. Voir ce qui se passe avec les FREMM.

      A l’avenir il serait peut etre plus judicieux de répartir les compétences sur des équipages plus nombreux. cela rendrait ceux ci plus résilients et plus rapides a former.

    • Czar dit :

      petite armée vautdra toujours mieux qu’une armée de fonctionnaires politiques tout juste bons à jouer les majorettes pour l’anniversaire de winnie l’ourson la Chine peut dépenser l’équivalent du budget uhesse pour son armée, elle a toujours l’équivalent – au plus – du Portugal en termes de victoires militaires.

      le zhinois n’est pas guerrier, il s’en tire comme les gros vers blancs, par la masse qui le rend i:possible à absorber.

      (mais les japonais vont peut être vous apprendre, eux ont déjà joué en 1ère division, vous en avez quelques souvenirs, n’est-ce pas ?)

  20. Moddus dit :

    Ça fait quelques temps que je lis les articles sur les forces françaises et leurs remontés en puissance. Les dirigeants ont pris conscience que la menace évolue, et le budget augmente doucement. Je ne dis pas que tout est parfais, mais ça va dans le bon sens.

    Mais ça m’embête toujours un peu quand je lis les commentaires : il faudrait tout faire tout de suite. En temps de paix, ce n’est pas possible. Pour ça que la France se concentre sur du matériel haut de gamme mais peu nombreux. Le plus long, ce sont les phases de développement. Comme la France a les plans de la plupart de ses équipements, en cas de guerre de haute intensité, elle pourra réorienter son économie en économie de guerre : les chantiers civiles produiront des FREMM, les équipes Airbus qui savent faire de l’Eurofighter feront du Rafale, les commandes étrangères seront misent de côtés pour favoriser la production nationale,… La France ne produisait presque pas de masque, une multitude de petite entreprises se sont équipés pour les produire en 2 ou 3 mois. Ça sera pareil en cas de guerre intense.
    Il n’y a que quelques équipements très long à produire qu’ils faut anticiper (type porte-avions).

    • Marcassin dit :

      En cas de course rapide vers un conflit de moyenne / hte intensité, euh … ce serait trop tard : on ne produit pas des FREMM, des centaines de missiles, des chars Leclerc ou Rafale en un claquement de doigts, je crois que vous n’êtes pas vraiment réaliste dans votre raisonnement…
      Les équipes Airbus connaissent les procédés pour fabriquer de l’Airbus, mais fabriquer et ajuster une cellule d’appareil de combat supersonique avec des éléments liés à sa furtivité, et intégrer son système de combat c’est qd mm un métier un peu différent dont une partie devrait être apprise, ce qui prend des ressoiurces et surtout du temps…
      Et vous ne créeriez pas une 2° ligne d’assemblage chez un constructeur en 1 ou 2 mois (la durée de certains conflits modernes)… encore plus si vous parlez de frégates, construites en tronçons pré-équipés et construites dans une forme dont il n’existe pas 4 exemplaires (nous ne sommes ni la Chine, si les USA ni la Corée du Sud).
      Sans compter que ces joujoux sont assemblés et leurs équipements fabriqués par une multitude de sous-traitants, dont la capacité n’est pas toujours facilement extensible, ne croyez pas que l’on fabrique des dizaines de Spectra, d’Aster30 ou de radars Searchmaster par dizaines pour les stocker ensuite en attendant de les installer ….

  21. Math dit :

    Les questions de compétitivité… hahahaha!
    La compétitivité n’est un point essentiel que dans une économie ouverte, sans barrière douanière. C’est un moyen pour faire pression sur les salaires. Mais quand l’objectif politique change, il ne s’agit plus que d’objectifs de production. Ceux de la Chine et de l’Inde sont colossaux.

  22. Loufi dit :

    Pour dépenser des milliards en rsa, apl, retraites chapeau des généraux, manger des homards au sénat… Là y a du monde. Pour financier l’industrie de défense pourvoyeuse d’emploi et d’exportation, y a plus personne.
    L’industrie est tout à fait adapté à livrer du matériel robuste, compétent, au bon prix. Et quo’ vie »e pas me dire que thales est pas capable de mettre au points des drones et munitions vagabondes dont on parle tant. Tout est dispo sur étagère. Cellule, liaison satelitre, optronique, munitions. Faut juste signer le chèque

    • Électeur dit :

      Loufi : l’anecdote des homards, c’est le député écologiste De Rugy, président (désormais ex-président) de l’Assemblée dite Nationale.
      Merci de ne pas tout mélanger.

  23. lxm dit :

    Le problème est qu’il n’existe pas d’organisme qui prépare,veille,organise à ce que le monde civil puisse être converti rapidement en économie de guerre si nécessaire, un organisme qui aurait aussi son mot à dire en cas d’opa sur une de nos entreprises de défense. C’est une lacune, car on a ni le luxe d’attendre 2 ou 3 ans en disant à un ennemi de patienter, ni de trop accentuer l’économie du pays vers l’option militaire qui handicaperait son développement, bref faut ni être un pays sans armée ni être la corée du nord, mais être capable d’organiser en profondeur le pays pour pouvoir s’adapter rapidement à n’importe quelle situation internationale et n’importe quel danger. On en revient toujours aux marges de manoeuvres, ce n’est pas qu’une question de budget; quand vous arrêtez la conscription, vous réduisez aussi le vivier de potentiels militaires, cela vaut aussi pour l’implantation des bases; quand une population est à 30% obèse et est bourrée de pathologies, elle ne peut plus agir vite et se défendre; quand une population n’a plus l’habitude de prise d’initiative et de risque elle devient amorphe et préfère « attendre les ordres » et se laisser faire par un éventuel adversaire; etc..

  24. werf dit :

    Ce CEMA veut se dédouaner, ce qui est bien dans la tradition française de nos généraux et de nos politiques, on le voit tous les jours avec la COVID. Mais il oublie volontairement de dire que le format de l’armée actuelle est le format OPEX et rien d’autre. Tant que nous voudrons jouer les gendarmes du monde nous serons dans l’incapacité de construire une armée solide et bien armée pour protéger le territoire national y compris notre ZEE. Bien sûr le format OPEX, bien protégé par une couverture aérienne des alliés ayant la maîtrise du ciel, a conduit à négliger la défense anti-aérienne et les drones de reconnaissance et armés. le résultat est là et tragique car la volonté et le temps manquent (30 ans) pour reconstruire une armée « complète » et plus dissuasive en termes de moyens et d’effectifs. Quant à la dissuasion nucléaire française, on voit que les US en ont aussi une mais qu’elle n’a aucun effet sur la Corée du Nord, l’Iran, la Turquie aujourd’hui et demain la Russie , la Chine, l’Inde, le Pakistan…

    • Belzébuth dit :

      Le CEMA à propos des surcoûts OPEX : 911 M€ procèdent directement de Barkhane et de l’augmentation de 10% en raison du « surge »(+600 milis), dont ±30 M€ consacrés à l’entretien programmé, ainsi que de la mise sur pied de la TF Takuba.
      Il est là le budget de renouvellement des matériels militaires.

  25. Félix GARCIA dit :

    Protégez-nous d’abord de nos plus puissants ennemis !

    MONA
    Votre compagnon de voyage mobile basé sur la reconnaissance faciale
    https://www.lyonaeroports.com/services/mona

    Inédit n°2 – Interview d’Étienne Chouard
    https://www.youtube.com/watch?v=h2Ry2i6ciNU

    Nos ennemis mortels ne sont pas que dans des « pick-up » ! Ou des T-14 ! Ou des J-20 !

    Alors, qu’est-ce qu’on dit à « Jean-Complotiste » ?
    On « censoure » !

    YouTube cracks down on QAnon, banning conspiracy content targeting individuals
    « The YouTube spokesman said that since January 2019, the platform has been reducing its recommendations of borderline content or videos that could misinform users in harmful ways. »
    https://www.reuters.com/article/us-youtube-content-idUSKBN2702BQ?taid=5f887c95def8510001fbf01e&utm_campaign=trueAnthem:+Trending+Content&utm_medium=trueAnthem&utm_source=twitter
    C’est pas un plaidoyer pour QAnon et le Général QTard (Donald J.TRUMP) de ma part, cela va de soi. C’est pour illustrer le fait que cette censure sera plus large que QAnon, c’est d’ailleurs d’ores et déjà le cas. Et c’est un GROS conflit d’intérêt de la part de Google, comme l’expliquent l’article et l’entrevue qui suivent :

    Google & Oracle to Monitor Americans Who Get Warp Speed’s Covid-19 Vaccine for up to Two Years

    Moncef Slaoui, the official head of Operation Warp Speed, told the Wall Street Journal last week that all Warp Speed vaccine recipients in the US will be monitored by “incredibly precise . . . tracking systems” for up to two years and that tech giants Google and Oracle would be involved.
    https://www.thelastamericanvagabond.com/google-oracle-monitor-americans-who-get-warp-speeds-covid-19-vaccine-for-two-years/

    MSM Claims Vaccine Skeptics Merging w/ Extremists & COVID-19 Vaccine Surveillance Trojan Horse
    https://www.youtube.com/watch?v=U12mWP5kOjs

    En gros, aux Etats-Unis, les « Five Eyes », et bientôt en France, quelqu’un comme moi devient « un ennemi public » … voir même bientôt « UN BIOTERRORISTE » ! Bah oui ! Si j’accepte pas les mesures m’voyez … « la marque de la bête » toussa toussa … j’deviens un bioterroriste car : un « Covidiot », un « haineux », un « dérangé dangereux », un « anti-science », un « esstrémiste » ou « Aïneuh fâchisteuh ! » …

    Je suis taré ou j’ai bien assemblé les pièces du puzzle ?

    Cordialement,
    Félix GARCIA

  26. Lassithi dit :

    Quand on part ai combat avec l’idée de perdre autant capitulé tout de suite.
    Les solutions existent Toujours pour ceux qui le veulent vraiment….

  27. Robinson dit :

    Dans les années 30, l’industrie allemande a surtout bénéficié de l’investissement de tous les fonds qui avaient été soustraits au paiement des dommages de guerre.

  28. Robinson dit :

    Si un jour la République doit appeler la Nation à se lever en masse, que font les Armées ?

  29. Plusdepognon dit :

    Le porte-avions nucléaire serait préféré :
    https://www.lalettrea.fr/entreprises_defense-et-aeronautique/2020/10/19/emmanuel-macron-tranche-en-faveur-d-un-porte-avions-nucleaire,109614868-ar1

    La pression en faveur de ce choix était forte, même si la Royale a besoin de beaucoup plus de petits bâtiments :
    https://www.lefigaro.fr/societes/la-filiere-navale-militaire-attend-son-porte-avions-20201018

  30. Plusdepognon dit :

    Comme dans tous les domaines, la dépendance de la France est une réalité.
    La filiale d’Alstom fabriquant et se chargeant de la maintenance de nos turbines Arabelle pouurrait revenir dans le giron français :
    https://www.bfmtv.com/amp/economie/l-activite-nucleaire-de-ge-va-t-elle-bientot-repasser-sous-pavillon-francais_AN-202010140248.html

    Certainement que comme pour Gemplus en son temps, ils en ont eut la substantifique moelle :
    https://www.ifri.org/fr/publications/etudes-de-lifri/renouveau-secteur-nucleaire-aux-etats-unis-de-make-america-great-again

    https://youtu.be/bZ59jbyiCCc

    En matière d’énergie, il est de bon ton de ne jurer dernièrement que par l’hydrogène :
    https://www.lejdd.fr/Economie/jean-pierre-farandou-president-de-la-sncf-je-veux-que-la-sncf-soit-pionniere-des-trains-a-hydrogene-3974694

    L’exemple en matière de train est plutôt bien choisi :
    https://www.usinenouvelle.com/article/l-usine-alsacienne-de-reichshoffen-qui-produira-les-strategiques-ter-a-hydrogene-d-alstom-passera-sous-pavillon-etranger.N1016229

    https://www.ville-rail-transports.com/ferroviaire/pourquoi-alstom-propose-de-ceder-reichshoffen/

    On pourrait aussi regarder dans ce qui est à la mode, dans la lutte anti-drone tiens :
    https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/cilas-arianegroup-areva-une-vente-sous-tres-tres-haute-surveillance-858913.html

    Une vraie liste à la Prévert…