La Turquie annonce le retour d’un navire de recherche sismique dans les eaux revendiquées par la Grèce

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

99 contributions

  1. Edouard dit :

    Je suis rassuré. Je me disais aussi … ça devenait trop calme. Les marins turcs devaient s’ennuyer.

    « L’usage continu d’un discours de sanctions n’est pas constructif » et « l’UE comprendre qu’elle ne peut rien obtenir de cette manière », a répondu le ministère turc des Affaires étrangères. => ça c’est très censé en tout cas. Les turcs expliquant à l’UE que brasser du vent crier au loup sans que rien ne vienne ne sert strictement à rien.

    • Albatros24 dit :

      Il faudra donc lui montrer que son comportement agressif et illégal entraîne une réaction logique de l’UE, notamment de la Grèce et de la France premières impactées sur zone.
      Allez encore des FDI à vendre, on devrait y arriver grâce à l’aide décisive d’Erdo le terro…
      On ne saurait que le remercier au passage.

  2. Clavier dit :

    On ne change pas une équipe qui gagne……

  3. philbeau dit :

    Qui en doutait ? Erdogan a entrepris une fuite en avant qui de toutes façons se terminera mal , économiquement et politiquement . L’économie turque est en apesanteur , hésitant de voir de quel côté elle va tomber . Et il crame systématiquement le crédit de son pays au plan international . Malgré les avantages qu’elle présentait jusqu’à maintenant , la Turquie va décourager les investisseurs étrangers Et il faut financer la facture militaire qui s’allonge sans fin . Une solution politique interne est-elle possible encore ? Les commentateurs en France et en Europe sont bien optimistes en tablant sur une défaite de l’AKP pour stabiliser la situation , et retrouver un pays , à la porte de l’UE , qui redeviendrait ce fameux partenaire et marché conséquent , pour lequel ils ne mettraient pas longtemps à nous resservir , via la Commission européenne , le besoin indispensable de son rattachement à l’Union.
    Ils ne voient , où ne veulent pas voir , le tournant idéologique qu’Erdogan a imprimé à son peuple , qui l’attendait . L’opinion turque dans ses profondeurs s’est retrouvée dans ses racines historiques de nation musulmane conquérante , débarrassée de l’influence occidentale délétère pour elle . Oublions les reportages rassurants tournés exclusivement à Istanbul par des journalistes étrangement peu curieux de s’aventurer au-delà de la Turquie d’Europe ou des rares grandes villes occidentalisées . Il n’y a pas de raison de voir une quelconque volte-face prochaine là-dessus .
    Alors , quid de la suite ? Probablement , à court / moyen terme , une crise économique , générant faillites et chômage . Et comme toujours , cela se traduit par des cohortes de candidats à l’exil , spécialité déjà bien établie dans la population turque , dont la diaspora est nombreuse en Europe .
    Chers concitoyens européens , vous avez aimé l’épisode syrien? Vous allez adorer la suite turque de la saison .
    A ce propos, vos responsables politiques vous ont-ils décrit les attendus du « pacte pour les migrations » ? Non bien sûr , pas plus que ceux du traité de Marrakech…

    • Félix GARCIA dit :

      Si je devais résumer le « pacte pour les migrations » et le traité de Marrakech, ce serait ainsi :
      « Garantir l’identification et la mobilité des ressources humaines, et condamner tout tentative visant à entraver ce processus. »
      Z’en pensez quoi de mon résumé ?

      Pour ce qui de la « fin de la Turquie » :
      Secretary Pompeo
      @SecPompeo
      US government account
      We applaud Austria, Belgium, Croatia, Czech Rep., Denmark, Estonia, Finland, France, Germany, Iceland, Latvia, Lithuania, Luxembourg, Macedonia, Netherlands, Poland, Portugal, Spain, Sweden & UK for supporting Venezuelan people by recognizing @jguaido today as Interim President.
      https://twitter.com/SecPompeo/status/1092567302531440640

      L’important dans ce « tweet », c’est la Turquie morcelée.

      Comme vous dites, une fois « le verrou » turc détruit, « on va comprendre notre douleur » … ou se transformer en forteresse …

      Cordialement,
      Félix GARCIA

      • v_atekor dit :

        En effet, je doute que ce soit une erreur. La division de la Turquie avec Istambul d’un côté et Ankara de l’autre… et sans vraiment que l’on sache si la partie ouest retombe dans le giron grec. Voilà un message politique qui ne passera pas inaperçu de tout le monde, mais que l’on mettra aimablement sur le compte d’une erreur du graphiste s’il devait y avoir trop de vagues.

      • LEONARD dit :

        Vous me paraissez bien plus subtil que Pom-Pom-Péo.
        Quant à savoir à quoi correspondrait ce découpage ( Région de Marmara + Egéenne + Ouest de la Région Méditerranéenne ), rien trouvé.
        La c***erie de graphiste tient la corde.

    • Royaliste dit :

      @ Philbeau

      « Les commentateurs en France et en Europe […] Ils ne voient , où ne veulent pas voir , le tournant idéologique qu’Erdogan a imprimé à son peuple. »

      Ils le voit très bien et secrètement ils applaudissent même des deux mains :
      Les frères musulmans ne sont que des franc-maçons « orientaux ». Les franc-maçons « occidentaux » qui nous gouverne (GODF, GLNF …) sont cul et chemise avec. L’Islamisation de la France est une volonté de la république maçonnique, pactes de Barcelone et de Marrakech à l’appui. Vous n’avez pas remarqué que le covid ne s’attaque curieusement qu’au lieux de « divertissements occidentaux » (bar, restaurant, boite de nuit…). Une sorte de charia avant l’heure ?

      • Pascal (l'autre) dit :

        « Vous n’avez pas remarqué que le covid ne s’attaque curieusement qu’au lieux de « divertissements occidentaux » (bar, restaurant, boite de nuit…). Une sorte de charia avant l’heure ? » Il y a aussi les E.H.P.A.D. Comme lieu de divertissement il y a plus « fun’. De plus un virus particulièrement virulent pour les personnes plutôt âgées et assez bénin pour les jeunes…….. l’inverse aurait été plus « logique »

        • Royaliste dit :

          @ Pascal (l’autre)

          Les EHPAD sont peuplés de vieux et les vieux, ça meurt c’est dans l’ordre de la vie. De plus, tout ceux qui sont décédé de comorbidité ont quand même été estampillé Covid, y compris ceux qui sont mort de la grippe saisonnière. Les chiffres des décès liés au Covid sont entièrement bidons. Cette fausse pandémie ne sert qu’a réduire nos libertés. Il n’y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir.

          • Pascal (l'autre) dit :

            « Il n’y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir. » le problème est que la paranoïa rend aveugle aussi!

      • philbeau dit :

        Ne mélangeons pas . Les frères musulmans , eux , ne sont pas des mondialistes cupides sans racines comme nos francs maçons matinés de sauce Soros …et il n’y a pas de ponts entre eux , leurs objectifs sont radicalement différents même si le résultat pour nous est le même .

        • Royaliste dit :

          @ philbeau

          Ce serait intéressant de remonter à la source des deux courants, moi je vous mets un billets que l’on y trouve la même source.

      • Fizm dit :

        @royaliste

        Au secours… !

        n’oubliez pas les ulluminati, les reptiliens, et les chats qui gouverneront le monde grâce à leur vidéo trop mignonnes sur internet…

    • Albatros24 dit :

      Bof, tant que les islamistes et les drones turcs font le boulot sur place des turcs. Avec un peuple aussi nationaliste que cela, cela va continuer…

    • NRJ dit :

      @philbeau
      Les masses populaires turques ne sont pas forcément très satisfaites de la pauvreté qu’apporte Erdogan. Je vous rappelle que là-bas, tout le monde ne mange pas à sa faim. Vous avez peut-être raison, mais il n’est en rien impossible qu’Erdoganse fasse virer à la prochaine élection. Une certitude: Erdogan n’attend que ça de se faire attaquer pour trouver un ennemi commun les turcs derrière lui.

      • philbeau dit :

        Erdogan finira par être chassé du pouvoir , par la crise économique . Mais il laissera un vide politique béant , dans un pays à la dérive . Le genre de terrain qu’attendent les islamistes . Un nouvel Irak , ou une Syrie sans Bachar .
        Un poison mortel pour une Europe sans défense . Que l’Amérique regardera couler . Bye bye la première puissance mondiale que nous sussuraient les européistes .

        • NRJ dit :

          @philbeau
          On entend parler d’une opposition plus ou moins démocrate. Bien malin qui peut prédire celui qui se fera élire. Après Erdogan représente le parti islamiste. Il reste quelques institutions en Turquie.

    • Alain d dit :

      Donc, un copié-collé de la méthode Poutine?

      • Alain d dit :

        Mais l’EU manque de cohérence puisque les premières sanctions contre la Russie, suite à l’invasion de l’Ukraine, étaient intervenues rapidement le 17 mars 2014, après 2 réunions, les 03 et 06 mars, coordonnées avec les Etats-Unis et le Canada.
        Réactivité, moins de 15 jours.
        https://www.consilium.europa.eu/fr/policies/sanctions/ukraine-crisis/history-ukraine-crisis/
        Pour les coopérations militaires avec la Russie, les ruptures :
        Etats-Unis, 04 avril 2014
        France, 1er avril
        OTAN, 4 avril

        Erdogan manœuvre directement contre l’UE et la ridiculise depuis plusieurs années, tandis qu’il profite de l’OTAN tout en y semant la zizanie.

        On attend toujours les réactions de l’UE, de Washington et de l’OTAN pour arrêter ce cirque ! Et l’Allemagne, qui avait fortement participé au plantage de l’économie grecque, va t’elle continuer à afficher sa médiocrité en se rangeant toujours derrière Washington ?

  4. Alex dit :

    Je n’ose pas imaginer une seule seconde que les plans ne soient pas déjà tracés contre Erdogan !…

  5. Lucien dit :

    1) La Turquie menace la frontière terrestre avec la Grèce en Thrace orientale (c’était en mai dernier, http://www.opex360.com/2020/05/25/la-turquie-a-plante-son-drapeau-sur-un-petit-bout-de-territoire-grec/), demain peut-être avec la Bulgarie. Deux membres de l’UE.
    2) La Turquie menace des îles grecques (par exemple Kastellórizo) et l’espace maritime grec.
    3) La Turquie menace Chypre et son espace maritime (membre de l’UE). A surveiller de près, les Turcs occupent de nouveau le quartier de Varosha (Famagouste, alors que la zone est interdite) et élections en cours dans la Chypre du Nord.
    4) La Turquie fait vivre un vivier djihadiste en Tripolitaine (Libye), ce qui alimente la crise migratoire en Europe. Le genre de vivier que nous essayons de combattre au Sahel (mais vu que la raquette est trouée en Libye, le combat au Sahel perd de sa logique et de son efficacité).
    5) La Turquie fait vivre un vivier djihadiste dans le nord de la Syrie.
    6) La Turquie occupe des zones dans le nord de l’Irak en toute illégalité.
    7) La Turquie soutient l’agression azérie contre les Arméniens. On peut reconnaître qu’en droit international, la zone n’appartient pas à l’Arménie mais on voit que les Turcs et leurs alliés sont prêts à réaliser un n-ième nettoyage ethnique avec bombardements de zones civiles. L’Europe post-chrétienne, même le pape François qui ne jure que par le Grand Remplacement des populations européennes, n’ont évidemment pas le moindre geste pour les Arméniens.
    8) La Turquie soutient ouvertement la ré-islamisation des populations musulmanes en Europe et leur rejet des mœurs européennes (véritable bombe à retardement pour une guerre civile/guerre de religions dans nos rues).
    9) La Turquie fait avec l’Europe du chantage aux migrants en en laissant passer un grand nombre (c’est bon pour le Grand Remplacement).
    10) La Turquie, avec l’aide de son allié qatari, s’intéresse de plus en plus à la Somalie, mais aussi au Sahel (pour contester la présence française).

    A cela, pour quitter la quiétude des faits établis et rentrer dans le brouillard des « surprises stratégiques » (le genre de boulot des États-majors), on peut ajouter :
    – l’influence que la Turquie peut développer à nouveau auprès des populations musulmanes de Bosnie-Herzégovine, du Kosovo et d’Albanie (la Turquie a une base navale à Vlorë en Albanie, 2 frégates, 250 hommes). Conséquences de nos choix des années 90.
    – éventuellement une capacité de déstabilisation du Liban qui est à genoux. La ville de Tripoli au Liban est un vivier salafiste très important.
    – On peut aussi imaginer d’autres zones, anciennement ottomanes, comme la Tunisie ou l’Algérie (voir même pousser jusqu’au Maroc). Or si la Turquie déstabilise ces trois pays (la Tunisie est particulièrement fragile), cela aura forcément un impact cataclysmique sur la France, du fait de la présence de millions de maghrébins ou franco-maghrébins chez nous.
    – Enfin, pour terminer, on peut imaginer que d’autres petites îles européennes en Méditerranée soient menacées, qu’elles soient italiennes, espagnoles ou même Malte (sans compter au Maroc les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla).

    Les États-Unis se retirent et sont bien contents que les Turcs fassent le sale boulot à leur place, surtout si ça emmerde al-Assad, l’Iran et les Russes.
    L’ONU est aux abonnés absents (on peut tirer des bombes à sous-munitions sur des villes, il ne se passe rien).
    L’OTAN détourne les yeux et laisse faire (le toutou ne reçoit aucun contre-ordre de Washington).
    L’UE est impotente.
    Le Royaume-Uni est parti et n’interviendra pas (regardez son silence sur la situation chypriote).
    L’Allemagne ne pipe mot, de peur de ce que la communauté turque pourrait faire sur son sol.

    Voilà le tableau.

    • Félix GARCIA dit :

      J’ajouterai : Tout ce qu’à fait la Turquie à Idleb fut à la demande de l’OTAN (Jens STOLTENBERG et la crise humanitaire dans la région d’Idleb) et de l’ONU (Jeffrey FELTMAN et la crise humanitaire dans la région d’Idleb). Certes, cela était censé servir leurs intérêts … mais ça n’a pas trop marché pour les turcs. Ils ont juste tout cassé, et à l’Est de leur pays aussi.
      Du coup, ils sont « bon pour un Kurdistan » …

      • Lucien dit :

        Je ne suis pas certain que les Kurdes aient les moyens militaires d’une révolte qui puisse aboutir. Les Peshmergas ont été vite balayés par les Irakiens à Kirkouk et les YPG n’ont pas fait le poids face aux mercenaires pro-turcs en Syrie. Alors, franchement, je vois mal ce que les Kurdes peuvent faire sans soutien extérieur conséquent. Je ne sais pas. Politiquement, les Kurdes ont toujours joué la mauvaise carte à mes yeux, c’est-à-dire la carte américaine. Et ils n’apprennent pas de leurs erreurs, ce qui est vraiment un mauvais signe.

        • Félix GARCIA dit :

          Le fait que des Kurdes aient fait le chemin jusqu’en Arménie me fait croire qu’en cas d’éclatement de la Turquie, il y aura probablement un front Kurde, et la zone ayant fait partition de la Turquie se chevauche plutôt bien avec les zones Kurdes de Syrie et d’Irak, c’est d’ailleurs ce que laisse suggérer la carte dont je parle plus haut.

        • joe dit :

          Les YPG ne peuvent combattre efficacement car les proxi Turcs sont lourdement épaulés par l’armée Turcs, inclus les drones. Supprimés les drones et la balance est inversée.

          Je suis pour la destruction « discrète » des drones Turcs quelques soit le théâtre d’opération. C’est un bon moyen d’envoyer un message clair, vu que Erdo ne comprend que le muscle.

    • Ah Ca ! dit :

      Lucien
      Merci pour ce superbe résumé factuel…. E. Zemmour n’aurait pas mieux fait.

      L’Europe avec sa patronne Merkel affiliée à ses intérêts en Turquie ne vont rien faire, si l’Europe fait quelque chose ça ne sera que de la pommade sur le cancer.

      Reste à savoir comment va réagir notre Jupiter national, nous sommes loin d’être certain qu’il ait l’allonge nécessaire. Nous l’avons vu dans son discours sur l’islamisme où il n’est même pas arrivé à l’énoncé complet du problème donc comment la solution peut elle être valide ?

      Nous devrions couler toute la marine Turque y compris celle à quai et reprendre Chypre. Peut être alors que le Sultan Kebab comprendrait… ce n’est pas certain non plus. une opération Homo contre sa personne serait bénéfique.

      Il nous reste l’option de tourner casaque et de supporter Bashar… et je suis partisan de cette voie.

      • Lucien dit :

        Ah mais je suis partisan de soutenir Bachar al-Assad depuis de nombreuses années mais ce ne sera pas suffisant, la Syrie est épuisée par neuf années de guerre. Et les Syriens ont toutes les raisons du monde de nous en vouloir. Ils libèreront leur pays s’ils le peuvent mais ils n’iront pas au-delà.

        Quant à une opération de vive force contre la Turquie, c’est nécessaire sur le principe mais regardons la réalité en face. Nos moyens sont insuffisants. Il faut urgemment se réarmer en partant du principe que nous sommes seuls (par conséquent, il faut être autonome stratégiquement, donc industriellement). Pour l’instant, c’est Erdogan qui a les cartes. Nous allons devoir travailler plusieurs années pour retrouver les nôtres et il faut démarrer tout de suite. Hélas, avec ce gouvernement, comme vous l’avez dit, il y a peu de chances que nous commencions dès demain.

      • EchoDelta dit :

        Une opération homo aurait l’effet inverse. Au contraire il faut que les turcs boivent le calice jusqu’à la lie. Et qu’ils s’enfonce dans la crise économique grâce à Erdogan. Ensuite ils seront vacciné encore quelques années avant qu’un autre phénomène similaire à Erdogan ne ressurgissent grâce aux Frères Musulmans.

        • philbeau dit :

          L’après – Erdogan : un pays à la dérive , reprise enmain par les islamistes . Une nouvelle Syrie en gros , sans leader . A la porte de l’Europe .

    • Auguste dit :

      Un détail: au milieux des invectives et des cris de guerre,la Turquie continue de collaborer avec la France sur le terrorisme barbu.Et c’est pas peu.

      • Twisted dit :

        Mon brave Auguste, vous auriez des nouvelles sur ce nouveau rapprochement franco-italien (ENI/Total, démission Sarraj) dont on commence à parler?

        • Auguste dit :

          On avait même,un temps, parlé de fusion.Mais l’ENI a une participation de l’état italien,ce que ne pouvait accepter Total.
          Faut être clair,en Libye, France et Italie sont adversaires.Peut-être que l’intrusion de la Turquie va les rapprocher sur certains points.Mais l’idée de fond c’est toujours de prendre la place des Italiens.Sinon, faire sauter Kadhafi n’aura servi à rien.
          A noter l’arrivée de l’avion personnel de Haftar (lui ou son fils?) à un pince-fesses organisé par l’ex-député Lellouche sur la Libye.Macron,EAU,Egypte n’ont pas encore jeté la carte Haftar et essayent de lui redorer le blason.

      • Lucien dit :

        C’est une carotte médiatique. Pendant que le protocole Cazeneuve permet de transférer quelques djihadistes vers la France, les Turcs font tout ce qu’ils veulent par ailleurs, dont l’assistance complice aux milliers de migrants qui entrent en Europe. Et si les Français commencent à rentrer dans le dur avec la Turquie, Erdogan pourra brandir le protocole Cazeneuve pour dire que les Français sont des fourbes, des traîtres, des ingrats, etc… C’est juste un hochet pour se donner le beau rôle, un hochet qui pourra être utilisé médiatiquement contre nous le moment venu.

        • Auguste dit :

          Il y a le chantage,les manipulations,mais faut pas croire,sur le terrorisme islamiste,la Turquie est aussi emmerdée que nous.

    • Alain d dit :

      Pourtant nos lamentables médias se paluchaient grave devant Merkel
      2009 :
      https://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/angela-merkel-la-femme-la-plus-puissante-du-monde_789740.html
      2015
      https://www.lepoint.fr/monde/forbes-angela-merkel-elue-femme-la-plus-puissante-du-monde-26-05-2015-1931268_24.php
      2017:
      https://lactualite.com/monde/la-femme-la-plus-puissante-au-monde/
      C’est pourtant sa gouvernance de l’UE qui aura fait monter les nationalistes et séparatistes dans l’UE-28, qui est maintenant UE-27, toujours incapable d’être unie et proactive, ce qui fait le bonheur des Etats-Unis, de la Chine, de la Russie, de la Turquie et des puissances du Golfe.

    • Philippe dit :

      Pour compléter ce panorama ne pas oublier non plus qu’Erdogan est venu en Europe occidentale pour fédérer la diaspora turque et l’inciter à s’impliquer fortement dans les élections locales.
      Pendant ce temps les slaves s’organisent :
      https://www.facebook.com/watch/?v=544187319714155

    • Green dit :

      On peut ajouter a votre tableau l’asie, terre d’origine des turcs. Il y a le nord caucase, l’Asie centrale avec ses nations turcophones. Ce sont des terres riches en ressources dont la Turquie manque( pétrole, gaz, minerais).

      les villes bombardées aux sous-munitions, la Russie a établit un précédent en Syrie? Combien de vetos déja?
      Mais l’ONU va peut etre se reveiller, les turcs agressant tout le monde, il pourraient faire unaniminté contre eux.

      • Lucien dit :

        Je n’ai pas vu de bombes à sous-munitions utilisées par les Russes en Syrie (mais n’hésitez pas à me fournir les liens vidéo si vous en avez). Par contre, j’ai vu du phosphore utilisé par les Américains sur des villes, et c’est tout aussi illégal même quand la ville est sous occupation de Daesh.

  6. Royaliste dit :

    – Grèce
    – Syrie
    – Chypre
    – Libye
    – Arménie
    – et, et, et … retour en Grèce

    Loool, Erdogan à fait le tour du jardin et n’a pas trouvé la sortie … on est reparti pour un tour … try again petit Sultan 🙂

    « nouveau cycle de « pourparlers exploratoires » »
    Erdogan, il a juste compris le mot « exploratoire » et aussi sec il a renvoyer le navire sismique 🙂
    L’OTAN n’a pas révélé les conclusion du premier incident naval entre les navires Turcs et la frégate Française pour « ne pas froisser » la Turquie. Le second round va être passionnant à suivre 🙂

    S’il y a qui pensait que dialoguer avec Erdogan allait aboutir à quelque chose, vous êtes des brèles. Erdogan fera chier son monde tant qu’il n’aura pas obtenu ce qu’il veut. Et s’il est acculé, il pourrait bien péter une durite pour de bon et mettre le feu à l’Europe en utilisant sa grosse diaspora et en laissant passer les millions de migrants massé à la frontière Grecque. Il faut faire du préventif en renvoyant sa diaspora et en blindant la Grèce (transfert de la force Barkhane qui ne sert à rien actuellement au Sahel, confer le récent rapatriement de la djihadiste Mariam Petronin).

    • Ah Ca ! dit :

      @Royaliste
      Exact, Les Grecs vont devoir ouvrir le feu sur les migrants.
      Il n’y aura malheureusement aucune autre solution. Il faut dorénavant faire passer le message aux migrants potentiels, avec les réseaux sociaux c’est pas trop difficile.

  7. fgnico dit :

    bis repetita placent
    et nous? en l’EU ?
    rien Mme MERKEL ,a dit de patienter!!
    Yawohl Herr General!!

  8. E-Faystos dit :

    Après le blanc seing du toutou Stoltenberg, la partie recommence. Normal : les Grecs n’ont pas acheté US pour leurs avions et la Turquie à le champ libre pour s’inviter de partout.

  9. Thaurac dit :

    Vu que l’on ne bouge pas en face ce pays, que ce soit pour ses transferts de jihadistes contre l’Arménie , ils en profite, on se sert d’abord et puis, le fait accompli, on discute de tout mais pas de ça!
    Bon élève de la chine,russie , iran….

    • Ah Ca ! dit :

      Plus exactement….. excellent élève de son allié ISRAËL

    • Auguste dit :

      Le problème, c’est que devant une juridiction internationale,la position grècque ne tient pas la route.
      La Grèce n’est pas un Archipel,elle a un territoire continental et ses îles sont considérées comme le prolongement de son territoire continental:elle n’a pas le droit d’imposer un plateau continental et une ZEE à ses îles,contrairement à un Archipel.Dans l’accord sur la ZEE avec l’Italie,elle ne l’a pas imposé et elle voudrait l’imposer aux Turcs?.Par exemple,leur imposer une ZEE sur l’île de Meis (à 2km de la Turquie,580km de la Grèce) qui serait 4000 fois supérieure à sa superficie?.Cela ne peut pas tenir la route.
      On peut lui entrer au lard à Erdogan,pas sûr qu’on règlera définitivement le problème.Ce qui est sûr, c’est qu’on va en créer de plus gros.

      • Aymard de Ledonner dit :

        Bien sur que les grecs et les turcs doivent négocier. Et c’est d’ailleurs ce qu’ils envisageaient de faire sauf qu’apparemment Erdogan n’est pas plus intéressé que cela par le gaz. Ce qu’il veux c’est maintenir son peuple sous tension, chauffer les nationalistes turcs à blanc pour pouvoir renforcer son pouvoir et faire oublier que son économie est en chute libre. De toute façon ces gisements de gaz ne seront pas exploités avant dix ans autant dire une éternité pour lui.
        Et l’UE n’a pas à accepter que l’un de ses membres soit le couteau sous la gorge.

      • twouan dit :

        Tu confonds le plateau continental et la zee.
        La Grèce a droit a sa zee.
        Quand la zone a du recouvrement, il faut la négocier comme on l a fait a saint pierre et miquelon.
        Bref, ils ont droit et les turcs sûrement un peu aussi même si effectivement les grecs doivent avoir la part de choix (plus proche).

  10. hoopy dit :

    Qui peut encore avoir la naïveté de croire qu’Erdogan va s’arrêter là ? Plus le temps avance, plus il s’arme et plus il prend confiance. Son appétit grandit et on va forcement au clash avec la Turquie. Nos dirigeants feraient bien d’en prendre acte et d’augmenter sérieusement immédiatement le budget de la défense. Contre la Turquie, l’arme nucléaire ne sert à rien, il faut une armée conventionnelle de premier plan. Il faut aussi un plan de « containment » de la Caspienne à la méditerranée en y associant la Russie (qui quoi qu’on en dise est beaucoup moins agressive et dangereuse que la Turquie).

  11. Chris dit :

    Hmm lol 🙂

  12. Parabellum dit :

    Une petite guerre pour changer du covid ça vous dit? On y va sans doute et sachant qu Erdogan est un fidèle islamiste et qu il peut lachervers l Europe un million de réfugiés…va falloir autre chose que des masques et du gel…euh on est pas vraiment prêt chef…si , et l Europe elle fait quoi ? Rien du bla bla..les allemands sont aux mains des turcs pour beaucoup …

    • Félix GARCIA dit :

      Ne vous inquiétez pas, notre président fera un discours où il répètera 37 fois le mot guerre, et du coup, on vaincra !

      « Macron, c’est le pilote d’avion qui durant le crash vous dit : Très cher compatriotes, nous nous crashons […] Nous nous crashons […] nous nous crashons […] etc etc … MAIS ! Ne vous inquiétez pas ! J’AI, avec votre formidable gouvernement, commandé les parachutes ! Vive la République, et Vive la France ! »

      Cordialement,
      Félix GARCIA

    • PeterR dit :

      Si, si. Avec beaucoup de gel ça peut encore passer un temps. Mais peut-être ne parle-t-on pas du même type de gel ?

    • Ah Ca ! dit :

      @Parabellum
      Petite précision sur les réfugiés, on n’aura même pas assez de cartouches de petits calibres pour prendre en charge tout ce monde…. Il va falloir astiquer la guillotine…

    • Albatros24 dit :

      Mais non, pas de guerre entre membres de l’OTAN.
      Peut être des « batailles » navales localisées sous forme « d’éperonnage » mais guère plus.
      C’est bon pour le commerce de nos armes de toutes façons et notre renommée à nous français, profitons en et continuons sans passer de ligne rouge. Que du bon pour notre économie et notre renommée militaro politique. Nos alliés et nos futurs clients stratégiques nous regardent.

    • AirTatoo dit :

      … Des torpilles F21, des Météor, quelques SCALP… Tout ca en famille (Grece, France, Italie… Egypte? Israel?).
      Il ne ce passera rien et heuresement.
      Après le premier shoot ou la première démonstration de force, le Sultant va rentrer chez lui.
      Quand aux S400… Détruits dès le départ si activés par prévention je pense.

      • hoopy dit :

        Les israéliens et les italiens font preuve d’une certaine duplicité avec la Turquie. On ne peut pas compter sur eux. L’Egypte de fera rien en dehors de la Libye. Contre la Turquie en méditerranée, c’est la Grèce et la France contre la Turquie.

    • Guillaume dit :

      Une guerre avec la Turquie? Entre deux membres de l OTAN? Avec la Russie comme allié et l Allemagne neutre?
      Cela serait au grand saut dans l inconnu.
      Et si on l’a perd, on utilise le nucléaire? Ca serait de la folie.

      Par contre, couler un navire au millieux de son escorte sans faire de morts c est possible ça? On a bien coulé un navire de Greenpeace a l époque…

      • Twisted dit :

        On parle surtout de centaines de navires coulés pendant les guerre d’Indochine et d’Algérie par les plongeurs de la SDECE. Jamais compris pourquoi on avait pas réutilisé le même procédé pour les barcasses de passeurs…

      • albatros24 dit :

        Le plus simple est de bombarder cet armement turc quand il est entreposé dans les hangars en Libye avec du missile …
        il y aura des morts bien sûr mais le message sera passé
        Les arabes l’ont d’ailleurs déjà fait avec leurs Mirages 2000

      • Félix GARCIA dit :

        Avec la « libération » des orques, dauphins et autres animaux aquatiques de leurs milieux artificiels, on pourra former un escadron à horizon de 5 ans !
        Ne manquons pas cette occasion unique de faire preuve du génie français ! ^^

  13. Hrtk dit :

    Petit article sympa sur l’économie turc.
    https://www.challenges.fr/monde/l-affairisme-d-erdogan-met-l-economie-turque-a-genoux_731670.amp

    Curieux de voir comment les choses vont évoluées.

  14. Carin dit :

    Je pense que le monde savait qu’ils reviendraient….
    les grecs sont contenus par les américains et l’Europe, mais le risque de dérapage est de plus en plus réel, l’équipage de l’oruc doit prier tous les jours pour que la circonscription des grecs tienne. Le turc en chef lui prie pour le contraire… ce gars est prêt à sacrifier les équipages de l’oruc et des bateaux gris qui l’accompagne pour garder le pouvoir… l’Occident joue à la roulette russe, car si le peuple turc se met à penser que le patron est invincible ( comme rabâché dans les journaux et télés), alors il sera réélu et l’occident aura perdu la face, et devra quand même faire la guerre, à un peuple devenu fanatique à cause de nos hésitations dues à une trop grande écoute des sirènes américaines, et pas assez de l’histoire, ainsi que par radinerie, car envoyer des navires sous cocarde européenne leurs aurait coûté trop cher…. la future guerre vaudra beaucoup plus, et fera beaucoup de morts, qui ne manqueront pas de peser sur les épaules européennes, ou ce qu’il en restera, car nos dirigeants ne manqueront pas de se rejeter la faute…. du coup Poutine sera le grand gagnant de tout ce cirque… l’Europe risque fort d’exploser sous ses lâchetés et ses petits comptes d’apothicaire.

  15. Ron7 dit :

    10.10.2020
    10 sur 10, c’est sur aa point com point tr oblique fr oblique turquie
    Je vous donne un titre
    Trêve temporaire entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie : la Turquie suit la situation de près

    Là, on rigole, forcément qu’ils « suivent » la situation de près, je ne vous dis pas pourquoi, et on le devine facilement

    – Le ministre des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu s’est entretenu avec son homologue russe Lavrov à deux reprises à ce sujet.
    __________________

    Erdogan, c’est …
    une crise par semaine
    https://www.franceculture.fr/emissions/revue-de-presse-internationale/la-revue-de-presse-internationale-emission-du-vendredi-09-octobre-2020

    A la semaine prochaine, le Sieur Erdogan fera l’actu ! Encore 😆

    Nb : On ne sait pas si le navire sismique du moment est bourré d’explosifs ! Mais s’il explose on se souviendra de l’épisode relaté ici…
    http://www.opex360.com/2020/09/02/le-president-turc-a-t-il-demande-a-son-etat-major-de-provoquer-un-incident-en-mediterranee-orientale/

  16. Durandal dit :

    Tic, Tac, Tic, Tac, la Turquie creuse sa tombe…

    • Green dit :

      Elle va avoir a assumer les conséquences de ses actes, de la perte de confiance de ces alliés et partenaires, c’est sur.
      mais la Turquie ne va pas disparaitre.
      Meme si Erdogan, l’AKP et les loups gris perdent le pouvoir la suite ne sera pas un scénario de Turquie docile pour autant. elle va conserver son industrie militaire et ses ambitions avec.
      Donc je ne pense pas qu’il y ait de solution militaire avec la Turquie, seulement politique. Il faudra un statut clair, un traité je pense, pour les relations UE-Turquie, et aussi régler la question des eaux grecques de l’Egée pour une navigation libre comme dans les détroits, sans quoi rien ne sera résolu.

  17. Noël BERGON dit :

    ce serait ballot qu’il soit percuté accidentellement par une mine …Turque !… 🙂

  18. PeterR dit :

    Il y a quelques moi j’avais proposé de couler la grosse frégate qu’on voit en tête sur la photo.
    2 torpilles par bâbord (quoique par tribord ça le fait aussi). Discretos.
    En plus ce n’est pas nous. J »vous l’jure. On n’avait aucun soum dans la zone et aucune munition ne manque dans le stocks.
    Ca doit encore être un coup des russes. C’est sûr. De toute façon ils nieront tout en bloc. Comme d’hab’.
    Si on nous a vu c’est parce que, bien sûr, on se précipitait pour porter secours à un membre de l’OTAN

  19. Lotharingie dit :

    à la suite de cette nouvelle intrusions de navires turcs en Grèce, il devient probable que des sanctions économico-financières européennes soient activées en fin d’années. Toutefois le ministre allemand des Affaires étrangères doit se rendre dans deux jours à Ankara pour lancer des pourparlers de conciliation
    .
    Avec une économie turque proche de la faillite malgré le soutien financier qatari et azérie ; si aux sanctions européennes s’ajoutent des sanctions russes, cela va être extrêmement compliqué pour la population turque lors des trois décennies à venir.

  20. Courmaceul dit :

    Le navire de recherche est seul ?

  21. Plusdepognon dit :

    Il faut entre 7 et 8 ans entre la détection d’un champ gazier et sa mise en production, donc il sagit là d’une bonne petite provocation des familles :
    https://www.rfi.fr/fr/europe/20201012-turquie-renvoie-navire-controversé-méditerranée-orientale-grece

    Erdogan doit chercher de quoi rassurer ses créanciers pour ne pas sauter avant 2023.

  22. Pascal (l'autre) dit :

    Ne serait ce pas le début de la fin? Cette « propension » qu’a Erdo de multiplier les confrontations, Libye, Zone maritime chypriote, Grèce, Azerbaïdjan et potentiellement la mer noire démontre cette « fuite en avant » typique d’un régime à la dérive dictatoriale qui essaie de plus en plus mal à cacher la « bérézina » économique de son pays. Face à la crise que traversait l’Argentine le général Rafael Videla et ses sbires n’avaient rien trouvé de mieux pour « ressouder » la patrie argentine qu’envahir les Malouines. Flatter le nationalisme du peuple quand les nuages noirs s’accumulent sur l’économie permet de détourner l’attention mais toujours de manière temporaire voire « très » surtout si les succès militaires ne sont pas au rendez vous!

  23. ji_louis dit :

    Pour contrer efficacement le navire explorateur turc (et la flottille militaire qui ne manquera pas de l’accompagner), il faut envoyer une flottille de vieux navires de commerce à gros moteur diésel et réducteur direct sur l’arbre d’hélice. En effet, il n’y a rien de pacifique de plus bruyant en mer aux basses fréquences utilisées pour la prospection, cela rendrait inexploitables, donc inutiles, les résultats obtenus par les prospecteurs.
    Et imaginez un peu la tronche des turcs si leur flottille est accompagnée de près par de vieux cargo grecs en escadre avec la flottille turque et avec un ou deux navires militaires européens (histoire de dissuader les turcs d’aborder les cargos façon commandos).
    Bilan: Les turcs s’énervent, les grecs se gaussent, les européens comptent les points et invitent à la table des négociations… et on évite en partie la tragi-comédie des semaines précédents.

    • Twisted dit :

      Méthode chinoise éprouvée. La « quatrième flotte » de l’APL et ses cargos aux normes militaires…

    • Naledi dit :

      J’aurai pensé à quelques engins ancrés dans le fond marin diffusant un hymne national histoire de brouiller les sondages

      • Félix GARCIA dit :

        Ma foi, ce serait élégant !

      • Fred dit :

        @ Naledi

        D’autant plus que les sondages ne sont déjà plus guère favorables à Erdogan ;o)
        On pourrait dire qu’Erdogan fait des sondages sous-marins pour tenter de remonter dans les sondages d’opinion le concernant.

  24. blavan dit :

    C est bon pour nous, 20 Rafale de plus, à chaque provocation d’Erdogan. Notre Armée de l’air va pouvoir recommander la dernière version des Rafale.

  25. Langdoc dit :

    Le Gal D Trinquand avait dit à l’émission de C dans L’air que le Turquie recommencerait. Il avait dit « je vous en fiche mon billet ». Bravo pour sa clairvoyance. J’ose espèrer que le Ministère des Affaires Etrangères étaient en veille sur ce sujet…

  26. Haddock dit :

    MErdogan n’a que faire des remontrances de l’UE et plus particulièrement de la France, la seul chose qu’il cherche c’est hélas la confrontation armée, mais il ne déclenchera pas les hostilités, le Führer Ottoman.

  27. lxm dit :

    la fréquence des crises augmente, erdogan est impatient de choper une victoire, où qu’elle soit. Il est donc important de ne pas le satisfaire, pour qu’il chute de lui-même.

    • Green dit :

      Les turcs vont demander des comptes, du moins je l’espère. Je ne crois pas qu’un programme de gouvernement fondé sur les affects nationalistes, islamistes et impérialistes puisse vraiment enchanter la réalité politique et économique bien longtemps. A un moment il y aura un mur, une conjonction de crises internes et externes.
      mais qui sait… une victoire comme vous dites peut le maintenir en appesanteur encore un peu. Les arméniens dérouillent en ce moment, ils perdent du terrain.

  28. ricko dit :

    La réponse du CEMAT est claire. Toute ressemblance avec une situation, passée, présente ou future serait pure coïncidence…
    Bon visionnage.
    https://www.youtube.com/watch?v=6q7F0od9Ln4

  29. WilliamB dit :

    Tiens, des cibles réelles sur lesquelles nos SNA peuvent s’exercer.

  30. Patrickov dit :

    Tout le monde pense vraiment que les turcs effectuent des recherchent dans le secteur, la réalité est tout autre et les médias sont très discrets, Chypre, la Grèce, Israël et l’Italie ont signé un protocole d’accord pour la construction du plus long pipeline sous-marin de gaz naturel du monde il y a 3 ans, ce gaz devrait permettre à Israël des revenus pour 50 ans en fournissant les pays européens dont la France mettant de côté le gaz russe.
    Le projet initial était le passage via la Syrie mais Assad ne l’autorise pas, du coup ils veulent passer par la mer avec le projet Medgaz dont l’un des acteurs est Clinton.
    La Russie soutiendra la Turquie, Macron entraîne les français dans une crise pour complaire à Netanyahu et ses associés.

    • Félix GARCIA dit :

      Et du coup le fait qu’Israël et la Turquie se retrouvent « alliés de circonstances » dans le conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, à quoi cela serait-il dû ?
      Encore les ressources énergétiques ? Mais du même côté cette fois ?
      S’il s’agit de faire passer les ressources israéliennes, et pas celles d’autres pays, les eaux syriennes ne sont pas le plus court chemin. Surtout s’il s’agit du Léviathan et des ressources du plateau du Golan accordées à Genie Energy.

    • Yannus dit :

      Il y a à boire mais aussi à manger dans ce que vous dites.
      Que le projet EstMed a pour but l’approvisionnement en gaz des pays méditerranéens de l’UE c’est un fait. Par contre les Russes sont assurés de pouvoir exporter leur gaz en UE même s’il veulent diversifier les chemins d’approvisionnement.
      La Turquie veut exercer pouvoir exercer un contrôle de la MEDOR que les pays riverains soient d’accord ou pas.
      Mais sa marge de manœuvre est restreinte parce que EstMed c’est la promesse de coopération entre Israël et les autres pays des conflits israélo-arabes.
      Bref, la Turquie fait chier encore…

    • Green dit :

      Ce pipeline n’a rien de secret. un projet de gazoduc Israel\Syrie, je voudrais bien voir dans quel monde c’était possible? dans votre imagination sans doute.
      vous ne faites que rapporter la fange de vos sites complots, on en a pas besoin voyez vous.

  31. Durandal dit :

    Je vais finir par penser qu’avant et après c’est juste une diversion et que la guerre contre l’Arménie était le véritable objectif….

  32. JMA dit :

    « Si Ankara poursuit ses actions illégales, nous utiliserons tous les instruments à notre disposition »
    = EXOCET ?

  33. papy dit :

    Si on jouait à touché coulé avec ce bateau ?

  34. Courmaceul dit :

    Merdogaz n’a qu’une seule préoccupation immédiate: les élections turques. Il s’agite pour des motifs de politique intérieure. La victoire sera que cette nouvelle provocation fasse un flop dans son pays.

  35. Alex dit :

    Force est de constater que tous les dirigeants insultants et méprisants à l’égard des présidents occidentaux ont tous finis de manière rapidement dramatique : malgré son appartenance à l’OTAN, facteur aggravant, Erdogan est en train de prendre la porte de sortie définitive et je suis pressé de voir ça, amen !