Gendarmerie : Vers un « GIGN 3.0 », avec un effectif de 1000 militaires

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

85 contributions

  1. blavan dit :

    Avec l’impossibilité chronique de construction de places de prison pour faire appliquer les peines , il va falloir équiper bientôt nos patrouilles de simples policiers et gendarmes avec ce genre de matériel.

    • dolgan dit :

      Bravo,vous savez lire votre tract du FN. J’ai reçu le même dans ma boite aux lettre. dommage que ce soit juste mensonger: https://oip.org/infographie/constructions-de-prison-places-et-population-carcerale-a-la-hausse-depuis-15-ans/

      • Paddybus dit :

        Une fois de plus dans le refus du dialogue…. Votre lien apporte la preuve de ce que Blavan dit…. il y a toujours depuis 40 ans un écart important entre le nombre de détenus et le nombre des places disponible…. il y a donc un nombre important de places de prisons à construire….. il a donc parfaitement raison, point n’est donc besoin d’en passer par les réduction « ad hitlerum »…. autres allégations politiques sur un sujet parfaitement pragmatique…..!!!!!!!
        Au surplus, il est notoire actuellement que les sanctions sont strictement minimales voire carrément inexistante…. de l’avis des forces de l’ordre, des victimes… et d’une grande part de la population…..!!!!!!!
        Il semble donc bel et bien vrai qu’il y ai une impossibilité chronique a construire suffisamment de places de prison…. sans même prendre l’avis du fn……………..!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      • Robert dit :

        Dolgan, pour nier la réalité, insinue des accusations et sort des statistiques produites par des opposants à l’emprisonnement, l’OIP, organisation très engagée à gauche. Par simple honnêteté, vous auriez du le préciser en fournissant leur statistique.
        Ah oui, le FN n’existe plus depuis un moment, mais la gauche persiste à appeler FN le RN, il faut réactualiser vos fiches militantes.
        La plupart des petites peines sont commuées ou reportées, donc pas appliquées, et le taux de récidive n’a jamais été aussi important.
        Si la situation carcérale est un scandale, l’idéalisme de la magistrature en est un bien plus grand.
        Si vous voulez faire baisser la population carcérale dans les prisons surpeuplées, ce n’est pas le cas de toutes les prisons mais de celles se trouvant en milieu urbain à population très diversifiée d’ou les pourcentages de populations étrangères dans ces prisons, il faut agir sur les causes.
        Qui fait quoi?
        Ceux qui ont voulu tuer des policiers en civil font partie des populations les plus représentées en prison pour récidive, vous proposez quoi pour réduire cette criminalité?

        • blavan dit :

          @dolgan. Vous n’avez pas compris par idéalisme, que nous avons, à pays comparable le plus grand nombre de policiers par habitant. Vous pourrez encore multiplier par deux le nombre de policiers , que cela ne réglerait en rien l’insécurité, puisque les peines ne peuvent plus être effectuées. Un des trois agresseurs des deux malheureux policiers portait un bracelet électronique , bracelet qui montre son inefficacité , mais donne bonne conscience à l’état. Dans un pays qui à population égale à la Grande Bretagne possède deux fois moins de place de prison , on ne peut pas espérer d’autres solution que de doubler nos places de prison pour faire face au défi qui nous attend.

  2. précision dit :

    Ca en dit long sur l’état de la France:
    avant 2007, à peu près une centaine
    2007: 380
    2020: 1000
    source (faute de mieux): https://www.lefigaro.fr/actualite/2007/06/21/01001-20070621ARTFIG90002-le_gign_monte_en_puissance_en_triplant_ses_effectifs.php

    Bon, une partie de cette augmentation n’est qu’une simple réorganisation, mais l’hyperinflation montre s’il en était besoin l’évolution de la menace. En tout cas, félicitations aux jeunes qui « s’engagent pour la vie » (belle devise).
    Enfin,

  3. Lucien dit :

    Si je comprends bien l’article, il n’y a pratiquement pas de hausse des effectifs. C’est simplement qu’on rattache les antennes GIGN au « GIGN central », cela relève davantage d’une réorganisation organique de l’intervention spécialisée.

    Du moment que ça produit de bons souhaits, c’est tout ce qu’on peut souhaiter au GIGN. Je suis en revanche perplexe en relisant l’ancien article sur la « période difficile » qu’a traversée le GIGN. Ils parlent notamment de l’affaire Beltrame mais je ne comprends pas ce qu’on peut reprocher aux membres de l’équipe d’intervention. Il me semble que tout le monde a été d’accord pour dire que l’action d’Arnaud Beltrame, aussi belle et honorable fut-elle, était complètement irréfléchie et contrevenait à tous les schémas d’intervention. Alors même si j’aurais été le premier à applaudir si ça s’était bien passé, je ne comprends pas ce qu’on peut reprocher aux autres Gendarmes si l’un d’entre eux prend tout seul l’initiative d’une action hors de clous et qui s’est révélée désastreuse pour lui.

    • jean la gaillarde dit :

      Vous savez, ce type d’action amène du retex et forcément du questionnement, pendant puis après l’action. Là il s’avère pour Trébes, qu’il y a eu deux visions opposés : On fonce avec l’antenne local ou on attend que la zone est été sécurisé avant de foncer. Finalement la deuxième solution a été prise et on peut penser que cela à peut être couté la vie au colonel même si son action n’était effectivement pas dans le protocole de l’intervention de la gendarmerie.
      Il faut bien prendre en compte que le sacrifice ne doit être qu’ultime car un gendarme mort, ne sert à rien. Or, dans le cas de Trébes, l’antenne était là, en place. La question est : fallait il prendre ce risque de se mettre en danger, alors que les moyens étaient là ? De plus, ce militaire, en se mettant en danger, change de nouveau la donne, au niveau de l’intervention. Alors oui, c’est un héros au yeux des civils et c’est très bien, mais pur la gendarmerie, il a bien été rappelé que l’action du Colonel Beltrame n’est absolument pas prévu dans les protocoles d’interventions et qu’elle ne doit absolument pas faire d’émules. Il y a une différence entre décider de faire le don de sa vie en remplaçant un otage, face à un individu décidé qui ne recherche que ce genre de « publicité », et prendre le risque de perdre la vie en sauvant des gens d’une noyade quasi certaine, face aux éléments naturels par exemple (Cas de l’adjudant chef dans la Vésuvie).
      Donc, oui, le GIGN s’est forcément retrouvé en difficulté sur la doctrine à mettre en place dans de tel évènement. Et c’est parfaitement sain, ce type de réflexion.

      • Euclide dit :

        @ jean la gaillarde
        je me permettrais pas de donner un avis sur la doctrine à mettre en oeuvre dans ces situations.

        Mais tout ce qu’on peut dire que les actions du Lt Colonel Beltrame ainsi que pour l’adjudant chef dans la Vésubie ont agi selon leurs Moi . C’està dire après les évaluations perçus par leurs instincts et leurs expériences.
        OK, ils ont échoués mais il auraent pu réussir.
        Là est la question .

        • YanArMoal dit :

          Il y a surtout un autre critere a prendre en compte , l etat de prevarication qui sanctionne penalement le gendarme qui ne porterait pas secours ou assistance a une personne quand bien meme il y aurait aussi peril pour sa vie , contrairement au citoyen lambda.

      • LEONARD dit :

        Se proposer comme otage pour sauver d’autres otages, c’est héroïque, et même sacrificiel.
        Le faire en offrant son arme chargée est au mieux imbécile et surtout criminel pour ses camarades qui vont devoir intervenir face à un Tango armé.
        C’est là la faute impardonnable du Lt Col Beltrame.

  4. Youbdu29 dit :

    De toute façon , le gign central est sur la fin , la vocation militaire de celui ci est très largement dépassé . En effet il n’intervient quasi plus à l’étranger sauf ambassade, ceux que fait très bien le raid en Afghanistan. Les forces spéciales françaises font très bien le boulot en opex, et il n’est pas formé pour ça, et n’en ni les capacités ni les moyens. Il est trop loin des côtes françaises pour faire du piratmer, et le vecteur gih est coopté par le raid et par des problèmes de financement récurrent, de plus les antennes participent en lien avec les cdo marines à ce plan, et sont à même de répondre rapidement. Un budget total de 7 millions c’est risible quand on voit le nombre d’opérateurs et le niveau technique que ça demande.. ( 2 sherpa livre au lieu des 4, du matériel qui est financé par des fonds européens etc ..
    En terme d’opérations, il n’y a bien que sur les go fast que le gign intervient encore, sinon ils n’ont que très peu d’interventions importantes , toutes sont prises par le raid, bri etc … le pouvoir d’attraction en est diminué, et c’est dommage pour cette superbe unité .
    Et le renforcement des unités agign ne va pas améliorer cette situation.
    Le côté militaire doit être cultivé ( plongeur offensif et chutops , combat pro terre , matériel lourd etc ) , et une nouvelle dynamique de formation inculquée pour permettre a cette unité de rester la meilleure et incontournable ( cf post attentat : depiégeur bri plus fort que le gi )

    • MAS 36 dit :

      Assurément vous n’y connaissez rien.

    • Durandal dit :

      Comparer lé GIGN avec le Raid c’est comparer un poulet de Bresse avec un poulet d’élevage pour la restauration rapide

    • Aymard de Ledonner dit :

      Le Raid a été mis en avant par Sarkozy à cause de sa proximité avec cette unité depuis l’affaire de la maternelle de Neuilly mais ils ne se sont pas particulièrement distingués tant dans l’assaut contre Merah que celui de Saint Denis.

  5. Castel dit :

    En tout cas une chose me parait certaine, on peut compter sur nos gendarmes, quelque soit l’organisation de leurs forces, pour coopérer au mieux pour être les plus efficaces possibles et non pas se « tirer dans les pattes » pour une question de préséance.
    Si je fais allusion à ça, c’est pour rappeler l’attitude pour le moins étonnante du RAID, pendant l’intervention contre les terroristes enfermés au Bataclan avec des otages.
    Un officier était venu se plaindre devant les caméras, que la BRI était intervenu avant eux, alors qu’ils étaient situés au-dessus sur le plan hiérarchique !!
    Je suis sûr que cette réflexion n’aurait même pas effleuré l’esprit de nos gendarmes, quelque soit l’unité à laquelle ils appartenaient, car, pour eux, le plus important sera toujours que la Gendarmerie réussisse sa mission, quelque soit le corps auquel ses Gendarmes appartiennent !!
    J’aimerai que dans l’avenir la police s’inspire de cet état d’esprit….

    • Félix GARCIA dit :

      NE PAS OUBLIER LA B.I. !
      BI: Brigade d’intervention
      Laurence Beneux
      « La BI : la  » chair à canon  » et le  » couteau suisse  » de la police parisienne

      René, Tristan, Jonas sont des professionnels du tir, de l’escalade et du combat. Spécialistes des missions extrêmes, ils sillonnent les toits de Paris comme ses catacombes quand ils ne s’entraînent pas le long d’une corde suspendue à une grue…
      Ces hommes de l’ombre appartiennent à la BI, la Brigade d’intervention.
      Peu nombreux, ils s’illustrent par leur ingéniosité, leur polyvalence et leur dévotion, au point de ne pas hésiter à mettre leur vie en danger, comme lors des attentats de 2015.

      Laurence Beneux les a rencontrés, observés, écoutés. Elle livre ici, sans les enjoliver, des témoignages qui racontent cette brigade, aussi méconnue qu’exigeante,  » couteau suisse, capable de tout « , et ses héros qui s’ignorent. Et, à travers leurs récits, l’auteure brosse, en filigrane, un tableau édifiant de la police d’aujourd’hui – manque de moyens et de reconnaissance, controverses… »

      https://www.babelio.com/livres/Beneux-BI-Brigade-dintervention/1204079

      Le livre est court, sobre et bien écrit !

    • Raymond75 dit :

      Au Bataclan, la préfecture de police a refusé que les gendarmes mobiles, dont la caserne est place de la République à quelque minutes à pieds, interviennent, car Paris est une zone police !! ! Depuis l’organisation des secours dans des cas similaires a été complètement revue.

    • Max dit :

      Un commissaire de police avec un de ses hommes avait demandé aux 8 soldats de Sentinel leur Famas car ceux ci refusaient d’intervenir (ordre du QG) . Non les Damas n’auront pas tiré ce triste jour.
      Peur qu’ils fassent un carton sur les civils ? Les terroristes ne le faisaient ils pas ?
      https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/terrorisme/attaques-du-13-novembre-a-paris/13-novembre-l-ordre-de-non-intervention-des-militaires-de-l-operation-sentinelle-au-bataclan-est-arrive-du-poste-de-crise_2792095.html

      • Aymard de Ledonner dit :

        Un soldat ne prète pas son arme. Cette question a déjà été évoquée de nombreuses fois.

  6. Raymond75 dit :

    Je pense que pour toute opération de libération d’otages, le GIGN est plus spécifiquement entrainé et équipé que les forces spéciales, entrainées pour des opérations commando de neutralisation. Si mon impression est juste, il est bon que la GIGN puisse intervenir à l’étranger.

    • jean la gaillarde dit :

      Le GIGN a été créé en 1974, à un moment où le grand banditisme se lie avec le terrorisme, au niveau financement. De plus, le terrorisme se militarise. Or, en 1974, seule la gendarmerie à les moyens pour répondre à cette militarisation (personnels, hélicoptères, système militaire ….).
      Aujourd’hui, le RAID s’est calqué sur le GIGN. Je suis gendarme depuis 36 ans, j’ai appartenu au ELI créé par Paul Barril, j’ai connu le GIGN canal historique, donc moi, le GIGN c’est le top du top pour moi, mais, est-il, aujourd’hui dans le même contexte de 1974 ? Ne gagnerais t-on pas à mutualiser les forces ? Dans certaines circonstances, les unités commandos de l’armée n’ont ils pas une capacité à intervenir, en changeant notre constitution s’il le faut ? Il y a plein de question à se poser afin de rester au top face à la menace. Rester dans l’inertie, c’est s’affaiblir. Donc, il faut réfléchir et aller vers le modèle le plus performant. Peut être que le GIGN va disparaître ! Si c’est pour être plus fort ensuite, pour qui que ce soit au niveau des unités d’interventions, et bien il faudra tourner la page. Seul la protection des personnes, l’annihilation de la menace doit être l’objectif à atteindre.

      • Dupont avec un t dit :

        « il n’y a pratiquement pas de hausse des effectifs » , « Peut être que le GIGN va disparaître ! »
        En haut lieu , tout est dans les « tuyaux » , le GIGN sert encore comme « testeur » sur le matos, les manip et les protocoles d’action pour le « siphonner » de l’intérieur .
        Après il sera remisé sur la troisième étage de gauche ……

        • GRADLON dit :

          Peut être
          alors nous aurons droit aux mitrailleurs indisciplinés
          quelques exemples
          -A Toulouse grenades toutes les trente secondes pour empêcher Merah de dormir et le fatiguer avant l’assaut, mais le lascar a fait mieux il est sorti et rentré dans son appartement sans être décelé
          -toujours a Toulouse tiens la porte de l’appartement résiste aux explosifs et le lascar ose tirer donc premier repli
          -A Saint Denis on cherche encore les armes automatiques qui ont nécessité des tirs de riposte!!!de centaines de cartouches
          -Toujours à Saint Denis qui a tué la malheureuse chienne Diesel apparemment avec de la brennecke
          Qui possédait une arme tirant ce genre de munitions ?
          Après nous aurons droit à la reprise de la guerre de préséance BRI/PP et RAID ,la première s’étant révélée rapide en montée en puissance et très efficace au Bataclan

      • vrai_chasseur dit :

        @jean la gaillarde
        lorrain ?

  7. Ah Ca ! dit :

    1000 hommes c’est un régiment !
    Avec ce grand nombre le niveau à du baisser un poil juste du fait qu’on ne peut pas trouver 1000 pépites comme on en trouve 50 d’exception. J’espère qu’ils les maintiennent au plus haut standard.

    S’appèteraient-ils à intervenir dans nos cités ? Le nombre va t il continuer à grimper ?

    C’est bien pour faire face à la nouvelle France….. Mais c’est terrifiant face au changement de notre société française !

    La France ne doit pas être une nation que l’on gère à coups de FS!

    Honte à nous qui avons laissé faire cela,

    Honte à nos politiciens!

    • Castel dit :

      C’est vraiment de la critique pour la critique…..
      Venant de vous, ce n’est pas une surprise, mais quand même :
      Ou est l’inconvénient d’avoir une force d’élite interne, pouvant faire face à n’importe quelle agression à l’intérieur du pays, et qui pourra être plus rapidement opérationnelle que nos forces armées en cas d’urgence ?
      D’autant plus, que vous faites partie de ceux qui critiquent nos interventions extérieures, affirmant que le principal danger se situe sur notre sol….
      Alors, il faudrait savoir !!

      • Paddybus dit :

        Décidément quand le sage montre la lune… l’idiot regarde le doigt….
        Faire le constat que notre pays est tellement mal administré et géré qu’il nous faut développer nos forces d’intervention… Et y ajouter un doute sur la possibilité d’une baisse du niveau du fait d’une montée en puissance n’est pas totalement déconnecté…. il faut juste avoir une capacité de recul associée à une capacité de réflexion…!!!

        • Ah Ca ! dit :

          Félicitation.. Vous ne pouviez pas mieux dire.. !!!!

          Pour voir, il faut en premier sortir de la foret… ou du troupeau… !!!

          • Paddybus dit :

            Ou être un peu plus « grand » que la moyenne…!!!

          • Ah Ca ! dit :

            @Paddybus
            C’est insuffisant.

            Le plus grand ne voit que l’horizon et manque toutes les bosses et ravins entre les deux.

      • Ah Ca ! dit :

        @Castel

        J’ai grandi en province dans les années 70 et mis à part la gendarmerie où l’on pouvait apercevoir le pétard avec sa dragonne dans leurs étuis blancs, les flics de ville avaient soit un paquet de clopes soit des friandises dans leur étui à pistolet. Sans oublier bien sur leur Renault 4 et estafettes…

        Pour moi et pour beaucoup encore… C’est cela la France, un peuple civilisé ! La grande criminalité c’était surtout le corridor Marseille Lyon Paris…. Ils y avait les proxénètes, les ordures à la Mesrine, action directe etc…

        Quant à votre « vous faites partie de ceux qui critiquent nos interventions extérieures ». Vous y allez fort du bouchon!
        j’en critique certaines dont particulièrement celles de l’Otan qui vont à l’encontre des intérêts de la France !

        Celle du Mali, j’étais contre d’y aller lorsque nous y sommes allés… A mon avis, nous aurions du les laisser pourrir quelques années sous le joug des islamistes avant d’aller nettoyer cette vermine… Ils auraient été bien PLUS reconnaissants et cela en aurait fait réfléchir d’autres… si vous me comprenez…
        Néanmoins des que nous y avons mis les pieds, à part la remarque ci dessus, j’ai toujours été pour et je suis pour ce qu’ils finnissent le boulot proprement. Ma critique sur ce sujet se tourne envers nos politiques qui ne font que des âneries dans toutes la francophonie et je rêve de voir une unité de propagande au sein des services pour contrer la propagande étrangère, (surtout américaine) qui nous fait beaucoup de mal… Cependant il faudrait que ça suive en France et ce n’est pas le cas.
        Il n’y a pas qu’un seul danger, oui en France il y a ces bledards que nous allons devoir corriger et renvoyer, mais nous avons aussi des faux amis qui nous font tout autant de mal et celas aussi nous ne combattons pas (USA – Allemagne)

        Il faudrait savoir si vous voulons être français ou une sorte d’amalgame vérolé connecté!

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ La France ne doit pas être une nation que l’on gère à coups de FS!
      Honte à nous qui avons laissé faire cela,
      Honte à nos politiciens! ]

      Je plussoie votre intervention si elle ne concerne pas le GIGN mais la politique du Maintien De l’Ordre dans sa globalité .
      J’appellerai ce phénomène une  » « Mithridatisation sociétale »©™ * … Un empoisonnement continu à petite dose pour que le venin paraisse indolore lorsqu’il est inoculé à forte dose . Je place le début dans la répression des manifestations des sidérurgistes Lorrains .

      La seconde remarque c’est qu’ à des niveaux de violence comparable la répression a été beaucoup plus forte contre les  » non racisés » , pardon  » non racisé-e-s  » , que contre les populations des banlieues que l’on peut supposer appartenant dans leur majorité à la  » diversité « .
      Malgré toute l’agit’prop de quelques houris et  » décoloniales  » , de quelques familles qui prétendent avoir trop souffert mais que l’on ne peut plus souffrir c’est une réalité . Le cas du mouvement des GJ en est la preuve flagrante .

      * Je n’ai pas trouvé d’occurrence de cette expression donc j’en réclame la paternité ! ;0)

  8. Jm dit :

    Dans le cadre de la décentralisation, c’est un bon début de commandement.
    C’est moi que je commande et que je décide !!!!!

  9. Chris dit :

    Le GIGN est sans égal dans le monde de lorsqu’il s’agit de la libération d’otage. J’en ai même joué dans Battlefield 3

    • Félix GARCIA dit :

      ^^
      Mais rien ne vaut le scénario du 4 n’est-ce pas ?
      Visionnaire le scénariste (viré évidemment).
      Shangaï, Bakou, Téhéran …
      Mais mieux vaut ARMA 3, Insurgency Sandstorm etc …
      NON je ne citerai pas Call of Duty (j’ai mes principes ^^) !

      Cordialement,
      Félix GARCIA

      • Chris dit :

        Waw ! Vous êtes un addict du combo clavier / souris 🙂

        • Félix GARCIA dit :

          ^^

        • Félix GARCIA dit :

          Oui.
          Avant l’agriculture, je voulais être Game Designer pour tout dire ^^
          Du virtuel au réel, et puis en ce moment, le réel au travers du virtuel !
          La boucle est bouclée.
          Mais oui, j’écoute de la politique, de l’économie, des conférences scientifiques en jouant à des jeux vidéos sans scénarios (sauf quand il faut regarder les illustrations des propos ou que le visage de la personne qui parle est important pour la pleine compréhension de la chose) ^^
          Je lis et écoute en même temps, ou écoute et joue en même temps, mais toujours dans deux langues différentes pour ne pas solliciter « le même espace de pensée ».

          Voili voilou …

    • Paul Bismuth dit :

      @ Chris
      Trolles toujours, tu m’intéresses…
      https://lessor.org/a-la-une/le-gign-presente-sa-technique-du-tir-coordonne/

  10. Paul Bismuth dit :

    Le périmètre de chacun ne doit pas être l’objet de nombreux atermoiements et pourtant c’est le cas:
    https://lessor.org/a-la-une/un-millier-dhommes-pour-un-gign-nouvelle-generation-dici-au-printemps-2021/

  11. arnaud dit :

    1000 h au gign….. 2000 au prochain attentat ?
    Ce qui est primordial ce sont les effectifs du quotidien….

    • Paddybus dit :

      Je partage complètement votre avis….
      Ainsi, ces antennes régionales, dont les effectifs passeront de 32 à 50 gendarmes pour chacune d’entre-elles, avec l’apport des Techniciens en Escorte d’Autorités et Sécurisation de Site [TEASS]
      cette phrase montre aussi que derrière cette annonce, se cache aussi ou peut-être surtout, un projet de protection de ceux qui pensent nous diriger…. qui sentent la déconnexion entre le peuple et eux, et plutôt que de protéger l’ensemble de la population, préfèrent penser à eux….!!!!

  12. Félix GARCIA dit :

    Sophie Pétronin, otage française au Mali, a été libérée
    Cette humanitaire de 75 ans était la dernière otage française dans le monde. Elle avait été capturée en 2016.
    https://www.huffingtonpost.fr/entry/sophie-petronin-otage-francaise-au-mali-a-ete-liberee_fr_5f7c30edc5b6e5aba0cfa77a?ncid=other_twitter_cooo9wqtham&utm_campaign=share_twitter

  13. Robert dit :

    Sophie Pétronin a été libérée.
    Elle va pouvoir se soigner et s’occuper enfin de ses propres enfants et petits enfants.
    Pas d’illusion sur ce qu’elle écrira, il ne faut pas en demander trop.
    A bientôt pour des nouvelles des djihadistes libérés, espérons juste que ce sera qu’ils ont été neutralisés par nos soldats et pas qu’il aient participé à en tuer.
    Oui, je sais, je devrais d’abord penser aux petits n’enfants maliens qu’elle a si généreusement aidées avec son si grand coeur.
    Comme disait un poète anarchiste, Laurent Tailhade, « qu’importent les victimes puisque le geste est beau. »

    https://twitter.com/AppelsActu/status/1314293024109875201

    • LEONARD dit :

      Pas Sophie, Mariam.
      « je vais prier et implorer la bénédiction d’#Allah parce que je suis #musulmane Vous dites Sophie, mais c’est Mariam que vous avez devant vous. »
      https://twitter.com/BBR4369/status/1314534068898484224
      Après que sa famille nous ait fait larmoyer sur son état de santé, elle se dit en pleine forme et veut retourner à Gao poursuivre son « oeuvre humanitaire ».
      On a échappé de peu à la condamnation de l’action des troupes françaises, puisque, dit elle,
      «Appelez-les comme vous voulez, moi je dirais que ce sont des groupes d’opposition armés au régime », et
      Cela « se passait bien, l’air était sain, bon (…) Je me suis accrochée, j’ai tenu, j’ai beaucoup prié parce que j’avais beaucoup de temps, je me suis promenée, j’ai bien mangé, j’ai bien bu, de l’eau fraîche hein ! ». Si le temps lui a paru « un peu » long, elle dit avoir « transformé la détention, si on peut dire, en retraite spirituelle»

      Encore heureux qu’elle ne porte pas plainte contre la France pour enlèvement….

      J’ose un schéma:
      Les maliens veulent récupérer leur otage et engagent des négos.
      La France l’apprend et rechigne devant les 200 libérations de Tangos.
      Les maliens et les Tangos décident de lui faire cadeau de Mariam pour l’amadouer.
      E.Macron essaie d’en capter le capital sympathie de l’opinion et va à Villacoublay.
      https://twitter.com/EmmanuelMacron/status/1314524919573753856/photo/1
      Sauf qu’il croit accueillir Sophie et c’est Mariam qui cause dans le poste.
      Il annule son discours devant les caméras.

      Le problème des effets de com, c’est que parfois ils ont un effet boomerang.
      Ne jamais faire confiance à l’islam, c’est un concurrent de la République.

      • Robert dit :

        Je sais, je l’ai appris après avoir passé mon premier message. Je ne sais pas pourquoi, mais cela ne m’étonne même plus.
        Certes, ce qu’elle a vécue peut expliquer sa conversion par opportunisme, mais son discours actuel hors de danger n’est justifié par aucune situation de danger pour elle.
        C’était la seconde fois qu’elle allait au Mali après avoir été déjà visée par une tentative d’enlèvement.
        De plus, vu son âge et son état de santé mais aussi sa psychologie, je pense qu’aucune association digne de ce nom ne l’aurait acceptée, tant elle représentait un risque. Elle a du en trouver une voire la fonder elle-même pour pouvoir partir à deux reprises, en abandonnant en France enfants et petits enfants qui se sont démenés pour la récupérer.
        Du point de vue du devoir d’état, ce genre d’attitude est égoïste et signe d’instabilité plutôt qu’autre chose, elle fuit quelque chose ou veut éprouver des émotions. Si elle voulait aider des enfants délaissés, il y en a plein les foyers de la DDASS ou des structures comme les orphelins d’Auteuil.
        Les petits maliens lui seront éternellement reconnaissants, leur propre peuple ne s’occupe qu’à peine d’eux.
        Maintenant sa conversion est une énorme victoire pour l’islam en France et les islamistes qui obtiennent deux cents libérations en échange. Il paraît même que le Vatican a payé une rançon à cause d’un otage prêtre.
        Je ne lui souhaite aucun malheur, qu’elle se soit rétablie, ou qu’on aie exagéré sur son état pour appuyer la demande peu importe. Mais elle n’est visiblement plus des nôtres, comme beaucoup de néo français de papier d’ailleurs.

    • Max dit :

      Elle envisage déjà de repartir au Mali. Je peux la comprendre mais son fils à tout de suite dit « calme ta joie »… enfin c’est dans l’esprit.

    • Paul Bismuth dit :

      @ Robert
      Quatre otages ont été libérés, dont deux italiens dont presque personne ne parle:
      https://www.bruxelles2.eu/2020/10/liberation-dotages-au-mali/

      • Robert dit :

        Pétronin a permis au président de se faire mousser, un prêtre italien c’est pas la même chose. Il est même allé dans la zone sinistrée, obligeant les rotations d’hélicos de s’interrompre durant sa venue.
        Macron croit qu’en parlant beaucoup et pour n’importe quel motif, il agit.
        Ah, oui, l’avortement à 14 semaines est passé, le planning familial réclame déjà la libération de l’avortement jusqu’à terme, ça c’est de la priorité alors que le nombre d’avortements a encore augmenté comme jamais avant.

  14. Félix GARCIA dit :

    Ah beh tiens … moi qui parlais de la B.I. par rapport à aux attentats de Paris …
    ATTENTATS DE 2015 : L’INCROYABLE RATÉ DES SERVICES FRANÇAIS
    « Gros bras identitaire, ex-militaire et ancien membre du service d’ordre contesté du FN, son profil fait tache au milieu du procès des tueries djihadistes de janvier 2015. Cité comme simple témoin durant le procès, le profil de Claude Hermant détonne. C’est lui qui a fourni les armes utilisées par Coulibaly lors de l’assassinat de Clarissa Jean-Phillipe et de la prise d’otage de l’Hyper Casher : deux fusils d’assaut d’origine tchécoslovaque VZ et six pistolets Tokarev. Si le trafiquant d’armes a purgé sa peine, il n’a pas fini de faire parler de lui.  »
    https://www.youtube.com/watch?v=xM0Nd4BHP6w

    Source de l’information :
    Sur la piste d’Hermant, l’agent trouble qui a fourni les armes de l’attentat contre l’Hyper Cacher
    « Depuis sa friterie de Lille, Claude Hermant dirigeait le trafic qui a fourni les armes utilisées par Amedy Coulibaly dans l’attentat contre l’Hyper Cacher. StreetPress lève le voile sur les liens entre l’indic et la police. Enquête. »

    https://www.streetpress.com/sujet/1505067935-hermant

    Il y a quand même « beaucoup de zones d’ombres » …
    Comme les « retards » dans l’intervention au Bataclan etc …

    Quand je pense aux victimes, à leurs proches, aux gars de la B.I., à ces courageux policiers qui sont rentrés malgré les ordres, aux militaires qui n’ont pas pu intervenir, aux gars du R.A.I.D. …

    Nos dirigeants ne méritent pas de diriger ce pays … et encore moins « nos valeureux guerriers et gardiens de la paix » …

  15. vieux margi dit :

    1000 ? On va encore déshabiller Paul pour habiller Pierre……

  16. Asdepique dit :

    Ça commence à sacrément changer ce genre de GI. Mon père a fait partie de ce fabuleux groupe de juste après sa création et ce pendant presque 20 ans et ce qu il me racontait était un esprit de camaraderie, de fraternité, d exception et ceci dû au fait que ce soit bien un GROUPE d Intervention ( donc par définition une petite entité), maintenant ça devient tellement énorme ( et je dis pas que ce n est pas nécessaire ) que cet esprit sera noyé, dilué bref sans gros caractère et là le risque est que cela disparaisse pour devenir un gros machin. Je sais pas trop quoi en penser!!!

  17. Philippe dit :

    Avec un meilleur maillage du territoire et des effectifs en hausse le GI s’adapte aux menaces du moment.
    Bravo à cette belle unité et à son père fondateur.

  18. Daniel BESSON dit :

    GISI = Groupe d’Intervention de la Sécurité Impériale
    Période Song ( 960-1127 )
    https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/57/Cloud_Ladder_WJZY.jpg

  19. vrai_chasseur dit :

    Contrairement à 10 ans plus tôt, le terroriste ‘idéologique’ d’aujourd’hui (donc pas le simple forcené), au moment de passer à l’action, a déjà choisi la mort non négociable pour lui-même.
    Et son action est aussi beaucoup plus violente : pour donner à son acte le maximum d’impact, il va chercher à sidérer.
    Rien d’étonnant à ce que ce nouveau terrorisme fasse évoluer l’organisation des forces d’intervention : disposer de capacités de réponse immédiate sur tout le territoire, voire à l’étranger, avoir une chaîne de commandement courte et unifiée, ce sont sans doute des mesures nécessaires. A cet égard les querelles de cloche-merle type zones de compétences police/gendarmerie sont totalement irresponsables de la part de ceux qui les soulèvent.

    Mais un terroriste ne choisit de mourir un beau matin par hasard. La capacité d’intervention est primordiale, mais il y a surtout un énorme travail de renseignement amont pour anticiper tout ce qui amène à ce passage à l’acte avant qu’il ne survienne.
    Car au moment d’intervenir, on n’a plus un terroriste en face, on a déjà un zombie tueur.