Le chef d’état-major de la force aérienne indienne n’exclut pas l’achat d’avions Rafale supplémentaires

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

138 contributions

  1. Goutaudier dit :

    A noter que l’Inde vient de supprimer les obligations d’Offset dans le contrat de contrat d’armement. Pourquoi, parce que cela ne fonctionnait pas et les contrôles étaient inexistant.
    cf.: https://www-thehindu-com.cdn.ampproject.org/c/s/www.thehindu.com/news/national/the-hindu-explains-how-does-the-removal-of-offset-clause-requirement-affect-rafale-like-deals/article32762645.ece/amp/

    • Alain d dit :

      On verra si cela se vérifie à l’avenir, au cas par cas.
      La première raison est que ça coute cher à court terme. Par exemple, si l’Inde a gagné sur les Falcon, ca lui a supprimé du cash pour acheter des avions de combat, avec de retombées économiques qui ne vont pas à l’industrie de défense et qui vont s’étaler dans le temps. Par contre, si l’offset sur les moteurs pour les ACMA aboutit avec Safran, ce sera positif pour l’industrie de défense indienne et sa recherche.
      Les Scorpènes indiens ont aussi progressés avec des offsets qui les impactaient directement.
      Les offsets doivent être liés a une industrialisation sur le sol indien et n’ont aucun intérêt directs pour l’industrie de défense lors d’achats sur étagère.

  2. gorët dit :

    Avec un bon de commande pas encore signé, le Rafale a fait plier les turcs.
    Redoutable efficacité cet aéroplane

    • Clavier dit :

      Oui dorénavant on dira :  » Fort comme un Rafale « 

    • franck dit :

      Commentaire très pertinent.
      Ce n’est pas tant l’avion en lui même ici qui a influencé les Turcs, que l’engagement de la France.
      Mais c’est vrai que les Turcs n’iront jamais affronter des Rafales avec leur avion actuelle.
      Ce que les Grecs ont acheté ce n’est pas un avion mais un système d’arme: Rafale + Meteor.
      Et c’est ce qui est clairement dit par les Indiens.

      Je te vois à plus de 100 kilomètres et je te détruis à 100% dès que le missile est à 50 kilomètres de toi.
      Redoutable. Et Seuls 3 ou 4 pays occidentaux peuvent faire cela.
      Les Russes en sont encore à la lampe dans les ordinateurs (faire du bruit avec un réacteur ne fait pas un avion moderne) et les Chinois ont 20 ans de retard qu’ils ne rattraperons sans doute jamais. Il ne suffit pas de copier la technologie US, il faut pouvoir la mettre en œuvre. Construire un PA est une chose, l’utiliser une autre. Le Charles de Gaulle ou un PA américain, c’est 80 ans d’expérience avec ce qui se fait de mieux technologiquement.

      • Vinz dit :

        Les Indiens ont surtout acheté un vecteur pour leur bombe nucléaire.

      • Peps72 dit :

        @Franchk
        Les Chinois sont partis bien après les Américains et les Russes dans la course à l’espace, et ils font pourtant déjà partie des 3 nations capables d’envoyer un homme dans l’espace (contrairement à l’Europe). Alors bien sûr que pour les équipements militaires ça va prendre un peu de temps de rattraper le retard, et quand je vois la tronche de fer à repasser du J20, franchement on peut même dire que ça va prendre beaucoup de temps, mais sur les porte-avions par exemple, à mon avis, dans moins de 10 ans, ils auront rattrapé ce retard, et avec toutes les îles que la Chine est en train de militariser en Mer de Chine, il sera difficile pour un groupe aéronavale américain de se balader tranquillement dans ces eaux là. Après tout, quel autre pays que la Chine est capable de mobiliser en quelques mois des milliers d’ingénieurs sur n’importe quel projet sur la base d’un simple coup de file du Président chinois? 🙂

        • v_atekor dit :

          Tu ne devrais pas tirer sur Europe,

          Il y a eu les navettes spatiales qui ont lancé une mode, ces navettes ont permis aux Européens et à la France en particulier (mais aussi aux Russes) de lancer des projets de navette : Hermès couplé à Ariane V.
          .
          Mais les retours des américains sur les navettes spatiales a été clair : beaucoup trop cher, beaucoup trop dangereux, et on n’a globalement rien à faire d’un humain dans l’espace, les robots font beaucoup mieux que les humains. Les projet sont morts, en Europe comme en Russie. Heureusement.
          .
          Du coup l’expérience Chinoise est surtout vue comme une expérience d’un autre temps, à des fins de propagande interne évidemment (tout comme l’était le maintient en vie des navettes américaines, ou le projet surdimensionné de la navette Russe). Et cette expérience ne donnera rien de pratique sur le plan industriel.
          .
          On peut dire la même chose de l’Inde qui a fait des photos de la face caché de la Lune, 70 ans après les les Russes et les US.
          .
          Quant à la station spatiale internationale, c’est aussi un gâchis sans nom.
          .
          En gros, les US, la Chine et l’Inde, un peu la Russie, considèrent l’Espace comme un champ de com’ et de propagande sans fin. Et ça continue aux US avec SpaceX.
          .
          L’Europe la considère comme un secteur industriel majeur. Résultat, Ariane est bien moins chère que ses concurrents et pèse 60% du marché civil. Certes on verra le résultat de SpaceX contre Ariane VI,. D’un côté l’un qui vante son exploit de ré-atterrissage et réutilisation (4 fois seulement) et l’autre a surtout misé sur des carburants les plus économiques et une chaîne logistique optimale… Rêve contre industrie, les 30 dernières années c’est l’industrie qui a gagné, haut la main.

        • albatros24 dit :

          La France dispose de la technologie pour envoyer un homme dans l’espace et depuis des décennies déjà, elle construisait de plus des fusées et satellites bien avant que la Chine ne se réveille.
          Elle dispose d’ailleurs son industrie spatiale très fiable et économique. C’est la France qui porte l’Agence spatiale européenne, les fusées sont tirées de France (Kourou) avec de la techno principalement française.
          Le souci de la France c’est les finances…tout simplement.

      • NRJ dit :

        @franck
        Vous sous-estimez les productions russes et chinoises. Si les russes vendent des appareils au monde entier malgré les sanctions américaines, c’est bien pour une raison.

        • E-Faystos dit :

          Pour deux raisons: un prix d’achat bas pour de hautes performances, malgré une certaine rusticité et un besoin supérieur en pièces de rechanges.
          Ensuite, il n’y a aucune limite à l’emploi du matériel : pays alliés aux Russes, populations civiles..’ tout est bon.

      • Le sicaire dit :

        Ne jamais sous-estimer l’autre. Il n’est pas besoin d’avoir utilisé un téléphone filaire pour savoir utiliser un smartphone… Dés qu’il y a un saut technologique, l’expérience précédente est beaucoup moins pertinente.

  3. Fralipolipi dit :

    C’est sûr, les 36 Rafale du 2nd lot couteraient très largement moins chers que les 36 premiers.
    Il n’y a qu’à voir l’énorme différence de prix unitaire entre la 1ère commande de 24 Rafale du Qatar, et sa 2nd ecommande (levée d’option) pour les 12 supplémentaires.
    Pour les 36 premiers Rafale indiens, le budget intégrait bien-sûr les frais R&D (en plus de l’armement) pour des équipements spécifiques indiens et des intégrations spécifiques (pod Litening, bombes planantes israeliennes, leurres remorqués, etc …) qui ne seront donc plus à investir.
    Mais ce budget prévoyait aussi l’équipement « Rafale » de 2 bases aériennes : celle d’Ambala (ayant déjà perçu ses premiers Rafale), mais aussi celle de Hasimara, beaucoup plus à l’Est, entre le Bhoutan et le « cou du poulet » … et toujours face à la Chine avec une autre frontière sino-indienne contestée.
    Si bien que, en restant sur 36 Rafale, il leur faudrait répartir la flotte entre 2 BA très distantes l’une de l’autre.
    Or avec un effectif de seulement 18 Rafale, lesquels doivent aussi servir à la formation/entrainement, et en considérant les incontournables indisponibilités pour maintenance (même si limitées au strict minimum), un tel effectif semblera rapidement insuffisant pour faire face à un arsenal chinois déjà pléthorique (on parle de 2 escadrons J20 complets déjà déployés de l’autre côté de la frontière, du côté du Cachemire … en plus de tous les autres avions de combat déjà sur place côté chinois).
    .
    Le lot de 36 Rafale supplémentaires risque fort de finir par … couler de source !!!

    • waterBoy dit :

      On ne connaît pas le périmètre exact de chaque vente, c’est donc de la prospective à chaque fois. Ce qui est certain, c’est qu’un premier lot doit s’accompagner d’une formation des pilotes et des mécaniciens, et est donc forcément plu coûteux.
      Selon la relation commerciale, ce surcoût peut être facturé au client ou pris en charge de façon masquée par la France.

      Ainsi, se prononcer sur le coût d’un second lot d’avions est assez peu fiable.

      • Fralipolipi dit :

        @Waterboy
        Non, au contraire.
        Sur ce 2nd lot pour l’Inde, nous serions strictement sur le même cas de figure que pour le Qatar et sa levée d’option de 12 Rafale supplémentaires. Les chiffres présentés à ce moment là étaient sans appel. Les 12 rafale suppl. présentaient un prix de vente unitaire très très inférieur aux 24 du premier contrat … très très inférieur.
        .
        Quand à la formation des pilotes et mécaniciens indiens, elle fait forcément partie du 1er contrat des 36, puisqu’ils sont formés par Dassault à Mérignac (et non par l’AA à Mont de Marsan).

        • Alpha dit :

          @Fralipolipi
          S’il y a un deuxième contrat indien pour 36 Rafale, le prix ne pourra forcement qu’être très inférieur au premier : Déjà, vous enlevez le coût de l’étude, de l’intégration et des essais des équipements spécifiques et armements souhaités par les indiens.
          Vous enlevez également le coût des infrastructures :dans le premier contrat, il était prévu la construction d’infrastructures, sur deux bases différentes, pour … 4 Squadrons ! Et 36 appareils ne faisant que 2 Squadrons… 😉

        • Alain d dit :

          36 Rafale ~ 3,4 Md€
          Infrastructures et pièces : ~ 1,8 Md€
          Spécificités Inde : ~ 1,7 Md€
          Armes : ~ 700 M€
          Soutien/5ans: ~350 M€

  4. Gilles dit :

    Trop en avance sur son temps. Mais aujourd’hui indispensable, le Rafale prouvert encore une du savoir faire et de la vision stratégique des industriels et politiques de l époque.

    • Vivo dit :

      Mais aujourd’hui dépassé, aller il faut tourner la page et passer au SCAF, c’est çà l’avenir.

      • Royal Marine dit :

        Argument sans cesse annoné par les incompétents…
        Le Rafale n’est pas dépassé, il doit d’abord passer au standard F4, puis aux ultimes développements (4.5?) qui serviront d’ailleurs sur le SCAF.
        On voit donc que cet avion en a jusqu’à 2030-2035 avant de disparaître, ce qui est logique.

      • bpapon60 dit :

        Bonjour,
        Et vous croyez sérieusement que le scaf sera exportable ?

      • Edouard dit :

        Dépassé, je ne crois pas. Parler d’avion de la 5eme génération, c’est une chose. En avoir en face de soit en est une autre.
        Si ce qui est dit la surévaluation des avions chinois est vraie, le Rafale a encore de beaux jours devant lui en Inde.

        Et je ne vois pas les clients du Rafale être si bête que ça. Et d’ailleurs, les pays qui achètent encore des F16 seraient les plus idiots de la planète?

      • vachefolle dit :

        Le SCAF c’est pas le RAFALE a la casse, c’est le RAFALE + des drones autonomes autour.
        Dans 40 ans le RAFALE 7G volera encore, mais pas seul.

      • Thaurac dit :

        Pas si dépassé que ça puisqu’il vous embarrasse..

      • albatros24 dit :

        Oui un engin dépassé comme le Rafale avec son petit radar et système ancien SPECTRA et son missile déjà obsolète …fait couler beaucoup de sueurs dans les états majors chinois turcs et russes
        On se demande bien pourquoi…

  5. Fralipolipi dit :

    En parallèle, il y aurait peut-être là une opportunité pour proposer à l’Inde de travailler en collaboration sur un/des équipement(s) d’optimisation du Rafale pour les missions SEAD/DEAD, façon Growler,
    avec, pourquoi pas, une version anti-radar du missile Météor !?!

    • Desty dit :

      Le Scalp ne fait pas anti-radar ?

      • Fralipolipi dit :

        Le Scalp peut faire de l’anti-radar, mais il n’est pas spécifiquement conçu pour cela. Il ne sera pas le meilleur pour faire ce job, à l’inverse des autres missiles spécialisés Anti-Radar de l’inventaire de l’OTAN (comme le HARM des US ou le ALARM du UK).
        Ces derniers disposent de 2 choses majeures que n’a pas le Scalp :
        – une vitesse supersonique (env . Mach 2) leur offrant une moindre exposition aux défenses anti-missiles adverses … et donc une meilleure chance de réussite … alors que le Scalp reste subsonique (haut subsonique), même si de profil « discret.
        – en plus du guidage inertiel (sur coordonnées GPS par exemple) dont dispose aussi le Scalp naturellement, les missiles « anti-radiation » (=anti-radars) disposent eux d’un « radar passif » très résistant au brouillage qui permet de guider le missile directement sur la source des ondes émises par le radar ciblé … le Scalp ne dispose pas du tout de cela.
        Les missiles HARM et ALARM peuvent donc être tirés sans que la position précise du radar soit connue à l’avance (seulement le secteur) .. alors que pour faire faire de l’anti-radar à un Scalp, il faut préalablement savoir précisément où il se trouve.
        .
        L’intérêt d’adapter ainsi un Météor (avec radar passif spécifique) serait donc de bénéficier à la fois de sa forte allonge, permettant le tir à distance de sécurité, mais aussi d’une vitesse encore plus importante (Mach4+ à haute altitude).
        Si on arrive à loger le radar Passif qui va bien, ce pourrait devenir un terrible radar killer.
        .
        Seul (tout petit) bémol, il n’est pas très adapté au mode « Loitering » (missile rodeur), tel que sait faire le ALARM … qui suppose une certaine réduction de vitesse.
        Mais pas sûr que cette fonction soit souvent utile pour de l’anti-radar (je pense même plutôt que ça ne sert pas à grand chose pour aller frapper le truc le plus dangereux qui soit pour le missile lui-même … mieux vaut y aller droit plutôt que de trainasser dans le ciel).

      • Iceman dit :

        Pour tirer un SCALP sur un radar, il faut l’avoir repéré avant. La si j’ai bien compris l’idée de Fralipolipi c’est de transformer le Meteor en « super-HARM », qui se guide vers sa cible en suivant les ondes radars émises par celle-ci.

      • Mat49 dit :

        Non pas spécifiquement. Un missile anti radar est attiré par les ondes du radar.

        • Pascal (l'autre) dit :

          « Non pas spécifiquement. Un missile anti radar est attiré par les ondes du radar. » Les Nord Vietnamiens constatant que les missiles anti radar se « verrouillaient » sur l’émission radar avaient pris l’habitude de couper brièvement l’émission. Le missile devenait « aveugle » donc inopérant. C’était le cas du missile AGM-45 « Shrike »
          https://fr.wikipedia.org/wiki/AGM-45_Shrike
          Pour « contre leurrer » les Américains ont mis au point le missile AGM-78 « Standard » qui avait pour caractéristique de garder « en mémoire » les coordonnés du radar même si celui ci n’émettait plus.
          https://fr.wikipedia.org/wiki/AGM-78_Standard_ARM
          En France nous avions le missile anti radar « Martel » à guidage sur émission radar. La version utilisé par les Britanniques était guidé à partir du cockpit de l’avion lanceur par système « télévisuel » Au niveau de l’A.A. c’est la troisième escadre de chasse de Nancy Ochey (02/003 Champagne et 03/003 Ardennes) qui fut chargé de sa mise en oeuvre avec le Mirage III E et le Jaguar A.
          https://fr.wikipedia.org/wiki/AS-37_Martel
          Actuellement la doctrine française privilégie les C.M.E. internes (Spectra entre autre) comme sur le Rafale. Nous ne menons plus de missions S.E.A.D.
          Le S.E.A.D. version U.S. le bon vieux temps des « belettes sauvages »
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Wild_Weasel
          C’était plutôt « couillu »

      • James dit :

        Le Scalp se guide par GPS, central d’inertie, radar, infrarouge mais ne remonte pas les faisceaux radar émis par le radar de la DCA.

    • Desty dit :

      Merci pour vos réponse. Mais tout de même un missile de croisière a plus d’allonge et de charge utile qu’un météor conçu pour abattre des aéronefs.
      Ne serait-ce pas plus judicieux de reprendre une base de missile de croisière en mettant si vous le voulez de meilleurs réacteurs pour qu’il aille plus vite et système passif de détection des ondes radars ?
      Avec la masse d’explosif emportée par un météor, les tourelles terrestres risquent de ne pas être détruite du premier coup non ?

  6. Euclide dit :

    HS par rapport au Rafale mais tj dans le domaine  » mili ».

    Voici les nouvelles armes russes décrites par un constultant français habitant Moscou , 2 ans après le discours de Vlad de Mars 2019 ou 2018 ?
    C’est en couleur , commenté en français et cela dure plus de 16 mn.
    https://www.youtube.com/watch?v=Ps2Jos0bmpA
    A déconseillé à tous les russophobes de ce blog. Da !

    • Thaurac dit :

      « décrites par un consultant français habitant Moscou »
      surement un « correspondant » des journaux du groupe Voltaire 😉
      Manipulé total , clique sur le nom, va sur sa chaine et première vidéo que tu vois « Révolte à Khabarovsk, mafia russe et… Navalny. 29.09.2020 »
      Et toute ses vidéos sont absolument à la « gloire » de la russie, bidon comme témoignages, pas besoin d’être Russophobe..

      • Thaurac dit :

        J »ajoute en souriant, d’après lui, l’arrivée de poutine a fait disparaitre les mafias, mort de rire, au pire mutation en politico-mafia, et reste encore la mafia ordinaire qui rend de nombreux services sales ( euphémisme) au gouvernement..

  7. le zouave dit :

    le seul HIC c’est la chaine de montage qui est deja juste pour nos avions,même en montant à 24 /ans au maximum,faudrait que Mr Trappier tape chez AIRBUS Toulouse ,ya 5000 pros de l’aviation qui vont être sur le carreau,AUTANT utilisé une bonne partie de cette main d’œuvre qualifié le temps que la situation se décante pour le civil,avec les contrats grecques,indiens ,suisses et finlandais(je croise les doigts pour les 2 derniers,les commerciaux doivent mouiller la chemise et prendre exemple sur les cols bleus qui chôment pas maintenant)quitte à donner aux nouveaux le gros œuvre(ils savent très bien faire) et que les Dassault’boys assurent le montage final avec les finitions qui demande leur expertises,mais bon c’est du vœux pieux connaissant l’antagonisme des 2 boites…….

    • misare dit :

      Tu as oublié aussi les croates. :O

    • Alpha dit :

      @Zouave
      « le seul HIC c’est la chaine de montage qui est deja juste pour nos avions,même en montant à 24 /ans au maximum »
      Négatif.
      La chaine de Mérignac peut augmenter la cadence et assurer 3 (et même un peu plus…) avions par mois, soit 33 Rafale/an (tablant sur 11 mois, l’usine étant fermée en août…). Même les fournisseurs, équipementiers et sous traitants y sont préparés et peuvent parvenir à suivre le rythme.
      L’an dernier par exemple, la chaine était en cadence 2. Et se sont ainsi 26 Rafale qui sont sortis de l’usine girondine…

      • Max dit :

        J’ai lu que pour sauvegarder la dynamique industrielle autour du Rafale et dons la base industrielle et technologique de défense, il faut produire au minimum 11 avions par an.

        • Alpha dit :

          Exact. Et la production de 11 appareils par an, c’est également ce qui est prévu contractuellement entre Dassault et l’Etat français. L’Etat doit donc se bouger pour trouver des clients s’il ne veut pas avoir à commander ces appareils ou payer des pénalités.

        • Alain d dit :

          Une équipe sur la ligne d’assemblage pour produire 1 avion par mois avec des horaires normaux

    • Emixam dit :

      La chaîne Dassault peut produire actuellement jusqu’à 33 appareils par an. Donc en cas de commande important il y a une marge. Après si l’Inde fait une grosse commande (bien plus que 36) Dassault pourrait assembler une partie des appareils en Inde (chez DRAL sous son contrôle).

      • vachefolle dit :

        le jour ou DA travaillera au mois d’Aout ca sera la révolution !

        • Alpha dit :

          DA comme d’autres. Pas grand monde qui travaille au mois d’août… Par exemple, faites un tour à Paris : Sociétés fermées et aucun problème pour se stationner dans la rue ! 🙂

        • albatros24 dit :

          Depuis toujours août est le mois propice à une invasion, même dans l’Armée on prend des congés et heureusement…

      • Thaurac dit :

        Seul problème les gens veulent tout et de suite car les manaces sont actuelles.
        faut augmenter la cadence, car cette fois ci au pire, le surplus ira à l’armée française

    • LEONARD dit :

      La mobilité, c’est pas le fort de l’employé/ouvrier français et le Droit du Travail n’y encourage pas. Comme par ailleurs, il faudra préserver les savoir-faire Airbus pour une reprise qui arrivera bien dans les 2 ans, ce sera le contribuable qui paiera et Dassault qui se débrouillera.
      Par contre, la variable d’ajustement, (dans les 2 sens), ce sera l’Armée de l’Air.

      • Thaurac dit :

        Dassault oeuuvre pour la France, des milliards se perdent dans des assos,ong, groupements, journaux ,médias, bénéficiaires ordinaires…qui eux, œuvrent contre la France!
        perso je pense que c’est de l’argent bien employé

      • albatros24 dit :

        « La mobilité, c’est pas le fort de l’employé/ouvrier français et le Droit du Travail n’y encourage pas »
        Va falloir libéraliser tout ça promptement alors : aux WC le Code du TRavail et au boulot 50 heures par semaine les feignasses de français.
        Comme en CHINE.
        mais alors va falloir sérieusement revoir à la baisse vos prétentions salariales pour être « compétitif »
        Après vous …

    • Desty dit :

      Le souci actuel de Dassault c’est que si des nouveaux contrats exports ne se finalisent pas vite ou que la France n’augmente pas ses commandes ils vont se retrouver au chômage technique entre 2025 et 2027. Donc pour s’y préparer, ils s’apprêtent à réduire la cadence de production à nouveau à 11 avions / an.

  8. sepecat dit :

    Avec plusieurs ennemis potentiels clairement identifiés à ses frontières, le facteur temps est primordial pour l’Inde.
    Acquérir un appareil tel que le Rafale, performant (il l’a prouvé), en cours de réception et pouvant être positionné à terme sur les porte-avions, la logique voudrait que l’Inde acquière de nouveaux exemplaires dudit Rafale.
    Ca, c’est la logique sur papier…
    Concernant l’Inde, on sait tous combien les tergiversations et errements de ce pays peuvent compliquer très largement la donne. Il est par ailleurs fort probable que certains lobbies se chargeront de savonner la pente…

  9. vachefolle dit :

    Allez Xi, une petite menace sur la Frontiere, pour que la commande de rafale arrive pour Noel….

    • Vivo dit :

      Çà serait bien car la Chine a un besoin criant en cibles volantes, çà permettra a l’armée Chinoise de faire des économies a ce niveau la. 🙂

      • Pravda dit :

        Bizarrement l’achat de Rafale ne fait pas rire le PCC, mais si vous le sous-estimez tant que ça on pourrait le proposer aussi aux taïwanais avec la mise à jour des M2000. Apprenez à faire seul un réacteur (je n’ai pas dit copier), ce que le France fait depuis des décennies, et on en recause.

        • Alain d dit :

          Ouais, en vendre à Taiwan dans la continuité des 2000, ça aurait de la gueule (dans tous les sens) !

      • Thaurac dit :

        Vivo, c’est pas de bol (de riz) pour vous, ces rafales!

      • albatros24 dit :

        C’est sûr qu à Bei Jin ils vont être ravis de voir des centaines de Rafales à leur frontière, vu comment il jasent pour quelques Rafales seulement…

  10. sergeat dit :

    Combien de temps faut il pour former un pilote opérationnel ?

  11. chill dit :

    Ca fait des plombes qu’on a ce genre d’annonces ; évidemment que 36 raffy ne suffisent pas, alors, les petites phrases lancées par les uns ou les autres sont fatigantes , des actes , un point c’est tout , faut savoir ce qu’on veut à un moment donné !

    • vachefolle dit :

      Ca s’appele de la politique interne. Vu les années de conflit en Inde sur le marché RAFALE, il faut progressivement faire passer le message aupres de la population :
      1/ Ca marche c’est super. 2/ Il en faut plus. 3/ Rapidement
      Sinon ca sera reparti pour un marché bloqué 10 ans par les commissions d’enquete et les recours.

  12. Prof de physique dit :

    Je suis très réservé sur l’intéret de ventes avec transferts de technologie. On a pu voir massivement ce que cela a donné avec la Chine.
    Ils on acheté un airbus et produisent le COMAC 919
    Ils ont acheté un système crotale, puis en on produit des milliers pour eux sans payer de licence.
    Ils ont acheté un TGV, et maintenant nous concurrencent partout dans le monde
    etc…
    Une licence de production des obus de 30 mm defa, des patins de freins et des pneus du train d’atterrissage, des 5% pièces qu’il faut changer le plus souvent, si elle ne sont pas obtenues par des procédés stratégiques, d’accord.
    Ou alors les transferts doivent se faire dans l’autre sens aussi.
    J’ai ouï dire que les indiens avaient mis au point un blindage de char composite très innovant.
    Qu’en est il ?
    Serait il intéressant pour nous ?

    • Michel dit :

      Peut etre, mais les Crotales vendu a la chine ne sont plus opérationnels dans l’armée française depuis des lustres meme le Crotale NG est en fin de vie….
      Idem pour le TGV celui vendu au Chinois à une conception d’il y a à plus de 20 ans… Ceux de la SNCF vont partir a la casse petit à petit, le premier c’est l’année dernière semble t’il…
      Principe de base quand tu vends avec du transfert de techno tu as déja conçu et fabriqué le proto tête de série de la génération de matériel qui va lui succéder…
      Pour les Airbus ce dernier bosse déja sur l’avion avec une propulsion à l’hydrogène
      Quand a l’avion chinois il a des reacteurs LEAP-X 1C Safram GE…. entre autres Donc ils dépendent totalement des occidentaux……

    • Vivo dit :

      Dis donc ton ego est de sorti aujourd’hui, le boulet çà va? 🙂

      Ils ont créé Airbus en copiant sur Boeing.

      Ils ont achetés un TGV allemand.

    • sepecat dit :

      Attention, Alstom a justement refusé par le passé des transferts de technologie vers la Chine (je vous renvoie au rapport 40 du Centre d’Analyse Stratégique datant de 2011, certes, mais qui précise : « si Alstom a refusé par le passé de transférer sa technologie en Chine, de peur de voir surgir un nouveau concurrent au bout de quelques années, l’expansion à un rythme sans précédent du réseau à grande vitesse fer­roviaire dans ce pays a pourtant conduit les Chinois à développer, dans des partenariats avec Bombardier, Siemens et Hitachi/Kawasaki, des trains roulant à des vitesses commerciales supérieures à 300 km/h. Si l’on ajoute la montée en puissance des constructeurs espagnols, italiens, coréens (à partir, pour ces derniers, de la technologie Alstom), la compétition pour la réalisation de nouvelles lignes à grande vitesse devient de plus en plus difficile ; »).
      Par contre, je suis de ceux qui pensent qu’il faut appliquer aux Chinois les mêmes règles drastiques en retour… S’ils veulent opérer en 5G en Europe, celle-ci doit les obliger à non seulement opérer les transferts de technologie correspondants mais également produire dans des usines implantées sur notre sol.
      Après tout, c’est grosso modo le seul langage qu’ils comprennent et peut-être arrieverons nous à ce genre de positon, l’Europe ayant (enfin) pris conscience de sa grande naïveté de ces dernières années. Les choses commencent à bouger.

      • vachefolle dit :

        Il y a un point qui a fondamentalement changé face a la Chine depuis en gros 2 ans.
        La fin du mythe occidental que la Chine, en se developpant finirait par devenir democratique.
        XI et son expansionisme a cassé ce reve, et le COVID+HK+taiwan a fini le travail.

        Dorénavant pour les US et l’UE, la Chine est la nouvelle URSS.
        Donc TOUS les industriels occidentaux vont devoir prendre en compte que la Chine est un enemi stratégique potentiel, et pas seulement economique.
        Dit autrement, toute supplyChain en Chine (ou Russie), ou tout investissement sur place, pourra devenir caduque a la prochaine crise diplomatico-militaire avec la Chine.
        Et la, quand vous vous dites que vosu allez investir en Chine avec le risque que les US vous plante du jour au lendemain une clause ITAR d’exportaion qui detruit votre business, vous reflechissez a deux fois et vous vous diversifiez (en Inde, Indonésie, …)

        • EchoDelta dit :

          J’aimerais bien afficher votre optimisme mais ce que l’on peut voir pour l’instant est que cela ne s’applique pas encore à l’industrie. Mais cela monte petit à petit. Par exemple pour les Indiens, produire ou acheter chinois c’est impossible. ce n’est pas encore le cas avec la Chine ou plus proche de nous avec la Turquie, puisque même des anciens militaire oeuvre pour coopération avec la Turquie, en tant que consultant, hélas.

          • Dragonfly dit :

            Bonjour. Si c est déjà le cas. L US ban interdit de produire certaines choses pour la Chine en Europe et dans le reste du monde. Ma boîte est obliger de perdre des marchés en chine à cause de cela… donc tout ceci est bien réel. Et même si Trump perdait les elections pas certain du tout que la donne change en ce qui nous concerne.

      • Thaurac dit :

        Du moment qu’il y a une association convenue auquel personne ne peut déroger , civil avec militaire, toute société chinoise est manipulée par l’apl est à obligation de rendre compte à celle ci et leur ritournelle asiatique qu’ils nous sorte à chaque cas de méfiance n’y fera rien.

    • Nike dit :

      Alstom a toujours refusé de vendre des TGV aux Chinois. C’est Siemens qui c’est fait cocufier.

    • albatros24 dit :

      Cela pourrait aussi être de l’achat sur étagère vu l’urgence pour les indiens et leur industrie pas encore prête.

      • Daniel BESSON dit :

        Cit : [ Cela pourrait aussi être de l’achat sur étagère vu l’urgence pour les indiens et leur industrie pas encore prête ]

        Ils en sont à chercher des doudounes et des sacs de couchage pour cet hiver ! ;0)
        Cela date d’hier … ;0)
        Alors avoir des productions aux normes internationales de produits high-tech ou « grand-public  » , même avec des unités de production de plus en plus robotisées …
        « Vice Chief of Army Staff Lt Gen S K Saini said a large number of the Army’s troops are deployed in extremely high altitude areas where the temperature touches -50 degrees celsius but India is still importing cold-weather clothing and equipment for them due to “lack of viable indigenous solutions”

        Quand vous allez vous coucher cette nuit dans votre couette , bien au chaud avec Mémé , ayez une petite pensée pour le biffin Indien en train de se peler le jonc sur les rives du lac de Pangong du côté de  » finger 4  » …. ;0)

        L’  » Atmanirbhar Bharat « * ©™ cela va être un long , long , très long chemin et très très sinueux comme le disait le vénérable Lao-Tseu ! ;0)

        * Make it in India

  13. Prof de physique dit :

    Quand à cet éventuel appel d’offre indien, je verrai bien notre gouvernement inviter plusieurs pays menacés par la Chine, Taïwan, Phillipines, indonésie, Inde, à faire une commande groupée qui additionnée aux besoins grecs, et français (quand même) aboutirai à une production de plusieurs centaines de rafales, justifiant l’ouverture d’une seconde chaîne de fabrication.
    Le prix et les délais de fabrications pourraient fortement diminuer, et plaisirs accessoires, mais non négligeable, cela ferait faire la grimace aux étasuniens, et surtout cela génerait le dictateur sanglant Xi Jiping, et le sultan hystérique de la sublime porte.

    • Vivo dit :

      J’espère que tu as regardé le documentaire sur les Decolonisations de la France.

      Dis donc la France était une belle petite dictature aussi, il n’y pas si longtemps, en exploitant, martyrisant des millions de populations colonisées, tout en clamant haut et fort: Liberté, Égalité, Fraternité. 🙂

      Douce Franceeeuuu.

      • Pascal (l'autre) dit :

        « Dis donc la France était une belle petite dictature aussi, il n’y pas si longtemps, en exploitant, martyrisant des millions de populations colonisées, tout en clamant haut et fort: Liberté, Égalité, Fraternité.

        Douce Franceeeuuu. » A écrit le pro chinoisqui essaie de nous persuader que le mot dictature n’existe pas en chinois! La Chine qui nous montre tous les jours qu’elle est une « grande » démocratie qui a l’esprit chevillé au corps en matière de droits de l’homme, qui ne pratique pas la déportation, la concentration voire l’assassinat d’une partie de sa population qui n’a pas l’assentiment de Xi et du P.C.C.!
        Nuit de Chiiiiiiiiine, nuit câliiiiiiiine…………, nuits d’amoooooour……..

      • prof de physique dit :

        Propagande communiste, ou plutôt léniniste. Puisque le communisme, la mise en commun des outils de production et la répartition équitable des richesses produites n’a jamais eu lieu dans aucun pays communiste. La seule expérience « communiste  » réussie que je connaisse, ce sont les monastères bénédictins !
        (Est ce le cas aussi pour les monastères bouddhistes ? (c’est une vraie question.))
        La colonisation française est terminée depuis 60 ans. Le général De Gaulle a tenu à se débarrasser des colonies qui nous coûtaient beaucoup plus qu’elle ne rapportaient à quelques entreprises. La France investissait massivement dans le développement de ces pays.
        Il n’y a jamais eu de laogaï (version chinoise des tristement célèbres goulag).
        L’idéal Liberté, égalité, fraternité a été enseigné et repris par bien des anciens colonisés, même si j’accorde que cette génération, que j’ai pu côtoyer est en voie de remplacement par l’âge.
        J’ai fréquenté assez de citoyens de nos anciennes colonies pour savoir que votre description est mensongère. Mais que peut on attendre d’autre d’un commissaire politique léniniste, représentant d’un régime mis en place par un des pires dictateurs, menteur, manipulateur, massacreur, de l’Histoire de l’Humanité, le très salopard Mao-Tsé-Toung, dont le psychopathe froid Xi-Jiping est le disciple.
        Vous reprendrez bien un peu de période des cents fleurs ou de révolution culturelle camarade commissaire politique ?
        Après tout vous ne représentez qu’une idéologie qui n’a fait QUE 100 millions de morts en 70 ans.

      • Pravda dit :

        Il faut évoluer dans la vie, il y a peu la Chine était une colonie japonaise, avec des comptoirs de quasi tous les pays européens, il y a peu un petit ventru pédophile lançait sa révolution culturelle, au prix de millions de morts etc … mais aujourd’hui la France et l’ensemble des pays occidentaux avancent dans ces domaines (colonisation, exploitation des peuples…) alors que la Chine stagne voir régresse.

      • sepecat dit :

        Il ne vous aura pas échappé et vous le dites vous-même, que la France « était »… C’est la différence entre ceux qui sont toujours coincés dans leurs délires (Chinois, Corée et tutti quanti) et ceux qui ont un tantinet évolué.

      • Franz dit :

        N’importe quoi. Je pense que tu n’y crois pas toi-même, pas vrai ?

      • vachefolle dit :

        Quel est la rapport avec le commentaire précédent ? AUCUN

      • Vinz dit :

        Et ils nous en veulent tellement qu’ils se battent pour avoir des visas pour vivre chez nous.

        Ca se bouscule moins au portillon pour allez faire sa vie en Chine. On se demande pourquoi.

      • Alexandre dit :

        C’était il y a 70 ans… à la meme époque, votre géniale Mao mettait en place sa politique du  » grand bon en avant « , résultat ? 15 à 55 millions de mort de famine !

      • JC dit :

        Après le lavage de cerveau, un bisounours de plus !

      • Thaurac dit :

        Vivo j’espère que tu ne vis pas en france avec des subsides français

      • albatros24 dit :

        Les décolonisés de la France regrettent visiblement cette époque d’esclavage puisqu ils se jettent sur nos côtes pour venir vivre et travailler en France.
        Y en a beaucoup d’étrangers qui viennent en Chine ?

    • Michel dit :

      A priori la deuxième chaine est déja opérationnelle, suite aux commande de l’Egypte et le Quatar c’est pratiquement deux de plus qu’il faudrait

      • Fralipolipi dit :

        Non, il n’y a toujours qu’une seule ligne de montage pour le Rafale à Mérignac … qui est passée d’une cadence qui ronronnait à 11 avions/an, à une cadence de 24 avions par an.

    • LEONARD dit :

      C’est ce que font les U.S, et on court pas dans la même catégorie.
      Inde et Suisse, avec Finlande en bonus, ce serait dèjà pas mal.

  14. R2D2 dit :

    Les Indiens pensant que la Chine (avec le Pakistan en embuscade) va bien tranquillement les attendre… Toutes ces années perdues dans des appels d’offre sans lendemain ou annulé en passant par la case justice.

    Il va y avoir des lendemains difficiles dans pas très longtemps…

    • Edouard dit :

      La culture chinoise s’accommode très bien du temps long. C’est pas demain la veille que la Chine ira jouer les matamores en Inde.

  15. Peps72 dit :

    Une nouvelle question pour les spécialistes: si les Rafales grecs sont au standard F3/F4 et qu’ils peuvent tirer les missiles Meteor dont la portée est à ma connaissance d’environ 100km, en face, les F16 turcs possèdent-ils des missiles air-air d’une portée équivalente ou supérieure? Sur un autre forum je me suis fait défoncer par un Ricain qui prétendait que les Turcs avaient des missiles air-air d’une portée supérieure, et j’aimerais donc savoir si c’est le cas, ou si le Meteor permettra aux Rafales grecs d’avoir un avantage tactique au dessus de la mer Egée face aux F16 turcs?

    • Brandon dit :

      Les Turcs ne disposent pas de missiles supérieur au Missile Meteor.
      L’armée de l’air Grecque est supérieure à l’armée de l’air Turque.

    • Royal Marine dit :

      Clairement, les F 6 turcs, d’un modèle ancien, sont incapables de lancer des missiles air-air longue portée.
      Le Météor est bien un outil qui amène une supériorité tactique indéniable pour les Grecs face aux Turcs, ce qui a immédiatement calmé Erdogland dur le front méditerranéen.
      Enfin, pour l’instant, les Américains n’ont aucun missile capable de concurrencer le Météor. Ce qui met effectivement les cowboys dans tous leurs état, quand vous en parlez…

      • Fralipolipi dit :

        Et il faut aussi considérer la complémentarité avec les MICA NG à venir (très bientôt) tant IR que EM,
        qui avec leur portée accrue de 20km (soit 80km) et leur double-impulsion (idem Météor = 2nde accélération en phase finale de vol, juste avant la frappe), vont fournir au Rafale un spectre de capacités de frappe sans aucun égal dans le monde.
        Le Mica NG IR sera le plus capable de tous les missiles IR, et, couplé au nouvel OSF, permettra des frappes lointaines tous radars éteints.
        Quand au Mica NG EM, il est présenté comme permettant de déjouer tous les leurres et brouilleurs du futur (laser compris) … notamment du fait de son extrême agilité couplée à la grand vitesse terminale = pif-paf … et boum !
        .
        Face au Rafale, les F16 turcs se feraient dégommer dans tous les secteurs de vol.

    • sepecat dit :

      Un début de réponse dans cette vidéo (en anglais) récenté comparant Rafales indiens et F16 pakistanais…
      Sur le fond, on peut penser que l’avantage principal du Rafale sera probablement sa capacité à traiter des cibles à longue distance. Si un agresseur potentiel sait qu’il pourra être « traité » par un avion sans que celui-ci ait pris la peine de passer sa frontière, cela aide à réfléchir, à moins d’être jusqu’au boutiste (ça existe aussi).
      Quant à se faire défoncer par les ricains, je dirais que la notion de fair play et d’objectivité est rarement de mise sur les forums grand public et que, par nature, les natifs US ou assimilés sont très susceptibles dès lors qu’on touche à leur prétendue supériorité. Je dis bien « prétendue » car si elle existe bel et bien dans certains domaines, ils ont le même défaut que les Allemands à savoir cette certitude qu’ils sont excellents dans TOUS les domaines, ce qui n’est pas le cas. Dans le même temps, nos alter ego étrangers ne manquent pas de critiquer notre esprit « chauvin » en y voyant un défaut rédhibitoire et considérant que leur vision n’est pas du chauvinisme mais du « patriotisme »… J’avoue que la subtilité de la nuance m’échappe encore.

    • Chef Chaudard dit :

      Le Meteor est actuellement reconnu comme le meilleur missile moyenne/longue distance. Son pendant US (et Turc) est l’AIM 120, si je ne m’abuse, et il n’est pas aussi performant, semble-t-il. Ce qui ne signifie pas qu’il ne pourrait pas abattre des avions.

      De plus, le Rafale, en tant que système d’arme, est plus performant que les F-16 turcs, qui sont de génération relativement ancienne.

      Enfin, dans une discussion, je vous donne un conseil: c’est à celui qui affirme quelque chose d’apporter les preuves. Si une personne vous dit que X est supérieur à Y, ce n’est pas à vous de démontrer le contraire, mais à lui d’apporter des arguments.

    • vrai_chasseur dit :

      @peps72
      Les missiles de portée intermédiaire (entre 80 et 160 km) existent depuis 30 ans. le premier du genre date même des années 70, le Phoenix du F14.
      Les turcs utilisent l’AIM-120 AMRAAM américain, une arme standard développée dans les années 90.
      C’est d’ailleurs avec un AIM-120 qu’un F-16 turc a abattu un Su-25 russe au-dessus de la Syrie en 2015.
      Mais la portée ne suffit pas : il faut aussi la précision et l’accroche du guidage, l’insensibilité au brouillage et aux leurres, l’agilité cinétique terminale du missile contre des cibles très maniables comme les chasseurs récents. Ces 3 points mettent le Meteor au-dessus du lot. Ce que les indiens, producteurs eux-mêmes de missiles performants, ont pu vérifier.
      Depuis 2011 les turcs ont aussi développé en propre un missile de croisière, le SOM. Le SOM a (sur le papier) toutes les caractéristiques d’un missile de croisière moderne performant. Dans sa version embarquée, il a été conçu pour s’insérer dans les soutes d’un F35 et a été qualifié pour cela par Lockheed Martin.
      Détail : le premier client export du SOM en 2018 a été …l’Azerbaïdjan.

    • R2D2 dit :

      Coté u.s il y a le AMRAAM D et le AIM-54 Phoenix qui poussent aussi loin. Et comme le phoenix n’etait utilisé que par le F14… Mais finalement le débat sur la portée – qui n’est qu’indicative… – ce n’est un concourt de bites qui masque des sujets plus intéressants comme la NOZ, la sensibilité (les MICA par ex qui sont en cours d’amélioration ne sont pas les missiles les plus performants sur le papier mais néanmoins leur précisions/sensibilités semble etre au dessus du lot).
      Et il reste encore des sujets encore plus sournois comme le nombre de missiles achetés, le nombre utilisable.

    • E-Faystos dit :

      @ Pep’s72
      Rares sont les Américains qui ne se croient pas au sommet du monde.
      .
      La vérité nue, c’est que si leur missiles moyenne portée leur donne l’illusion d’être efficace, c’est qu’ils se paluchent sur la portée max.
      .
      Cette dernière est savamment calculée lors que la munition est tirée par un très puissant F15 en altitude max et chapeauté par un AWACS.
      Parce que sinon, soit le lanceur doit s’en remettre aux protocoles d’identification de cibles non coopérative (à la louche, 30 % de chances de réussite) soit une identification visuelle. Et c’est trois kilomètres.
      Le F35 fait mieux car il est blindé de capteurs, mais il faut une patrouille complète de quatre avions pour que ça fonctionne… Ou pas: je ne sais toujours pas si les problèmes de fausse alarme ou de duplication des détections sont résolus.
      .
      Au final, l’efficacité de l’AMRAAM/AIM120C/D, n’est guère supérieure à celle d’un MICA, qui est pourtant un missile de calibre inférieur.
      Le duo METEOR /Rafale, c’est une nez trois fois supérieure et une identification visuelle à 50 kilomètres ! 20 à 30 de plus que la NEZ des armes précédemment évoquée.

    • Elwe dit :

      Il vous a répondu avec son ego, pas avec des données factuelles.
      En effet, le couple AESA/Meteor sur Rafale F3R aura des performances AA 2 à 3x supérieures à celles du F16/Amraam (quelque soit la version, Viper comprise)… C’est une donnée qui reste assez vague, évidemment par confidentialité, mais qui est admise au sein du cercle PN-OTAN.

    • Michel dit :

      Je ne pense pas que les F16 Turcs possèdent des missiles de portée équivalente (plus de 150 km) en plus leur F16 est l’équivalent du Mirage 2000 pour info le seul F16 abattu dans un combat aérien l’a été par un Mirage 2000 Greque !!!!!
      Mais un F16 n’est pas au niveau du Rafale F3R.

    • Peps72 dit :

      Merci à tous. Je comprends qu’il existe 2 autres missiles comparables au Meteor, qui sont le Phoenix (qui n’est plus utilisé) et et l’AIM-120 AMRAAM américain (utilisé par les Turcs). Pour ce dernier, Wikipedia indique une portée allant de 75 à 160 km selon la version, mais je comprends que ce sont des portées un peu théoriques, en conditions parfaites (haute altitude, AWACS) et qu’en pratique, ce AIM-120 AMRAAM n’est guère supérieure à notre MICA, et bien inférieur au couple Rafale/ Meteor (meilleure sensibilité, meilleure précision, NEZ bien plus importante). Je suis près pour aller moucher les Ricains 🙂

      • Vinz dit :

        Surtout faut le radar qui va avec la portée.

        • E-Faystos dit :

          Ce n’est pas aussi évident : un radar qui porte à 100 km sera détectable à 200. L’écho de la réception subissant la contrainte de faire l’aller et le retour à l’antenne, et pouvant être dégradé par par la forme et le revétement qui le renverra… Ou l’absorbera !
          Les avions en chasse se tient au contrôle des stations au sol.ou Awacs, et l’allumeur leu radar que pour les tirs ou les avertissements… Et aussi plus pacifiquement pour montrer qu’ils sont là.
          .
          Sur les chasseurs 4 ième génération et plus, d’autres détecteurs de type caméra ou infrarouge peuvent cibler un hostile. Et cela sans aucun e ce dernier ne soit averti.

  16. Muse dit :

    Même les USA ont envisagé d’acheter des rafales…

    • Piaf dit :

      Finalement ils ont pris des Mirage F1…

    • Clavier dit :

      jolie légende…..

    • R2D2 dit :

      les Canadiens plutôt, non?

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Même les USA ont envisagé d’acheter des rafales… » Et nous avons refusé! C’est d’ailleurs pour cela qu’ils ne cessent de nous « savonner la planche » à chaque fois que l’on essaie d’en vendre mécontents qu’ils sont d’avoir essuyé un refus des « fromages qui puent »

  17. Peps72 dit :

    Et puis j’ai une autre question que je me suis toujours posée: dans un Rafale biplace ou M2000 biplace, le mec qui est derrière est-il capable de prendre les commandes si le pilote de devant a un malaise par exemple? 🙂

    • Brandon dit :

      Oui bien sur. Les commandes sont à l’avant et à l’arrière.

    • Royal Marine dit :

      Non. Dans ce cas là il déclenche l’éjection pour les deux…

    • vachefolle dit :

      Non, il est juste la pour le popcorn et les glaces……..

    • Max dit :

      Oui le Navigateur officier systèmes d’armes (NOSA) a aussi des commandes de vol.

    • E-Faystos dit :

      Oui. C’est pour cela que la commande de biplace à été revue à la hausse.
      L’intérêt est que pour les missions longues, la charge de travail est divisée avec le n’osa qui peut prendre le relais.
      .
      Cette capacité fait perdre de l’intérêt aux jets de transformation comme les Alpha jets.

    • Fralipolipi dit :

      Sur Rafale B, tout est possible, le pilote en place avant peut tout faire, ou également tout transmettre au pilote en place arrière (pilotage + gestion armement). C’est totalement flexible et adaptable à la mission : une mission FAS, une mission bombardement Scalp ou AASM, une mission entrainement, ou une mission formation.
      C’est d’ailleurs là un des très gros avantages du Rafale B, totalement pensé pour le combat à longue distance, contre un Typhoon Biplace, qui ne sert lui qu’à de la formation pilote.
      .
      Ici encore, Dassault et la DGA ont eu le nez creux.
      .
      Je me pose d’ailleurs la question au sujet du F18SH biplace … A-t-il cette même polyvalence que le Rafale B ?
      Si qqun sait, merci par avance pour son éclairage 🙂

    • Alain d dit :

      :>))

    • Qui ça dit :

      Question bête d’un béotien, lorsqu’on pilote un avion biplace depuis le siège arrière, n’a-t’on pas la visibilité obstruée par le siège avant ? J’ai du mal à imager à atterir un avion en pilotant depuis le siège arrière. Dans le Mirage 2000 et le Rafale, le siège arrière n’est pas surélevé par rapport à l’avant comme sur les alphajets.

  18. Edouard dit :

    Je souhaite bon courage aux commerciaux de Dassault. Négocier avec les indiens est un chemin de croix.
    Les promesses du soir son généralement à renégocier le lendemain.

    • sepecat dit :

      Vous avez parfaitement raison sur le fond.
      Toutefois, savoir si on doit ou non acheter des lances à incendie alors que la maison commence à brûler aide grandement à prendre une décision. Il semble bien que le contexte actuel soit de nature à amener les Indiens à se bouger un peu plus et raisonner plus vite.

  19. Daniel BESSON dit :

    A tous ceux qui se pâment et mouillent devant le petit Führer Hindutviste du Cachemire et du Ladakh par ce qu’il annonce qu’il va acheter quelques navions je conseille de lire , en s’ y abonnant , The Diplomat .
    Une feuille de chou pas particulièrement pro-Pékinoise , loin de là , soit dit en passant .

    Cet article est particulièrement intéressant par ce qu’il reprend l’argumentation de Vyachestlav Nikonov en décembre 2008 sur l’Occident et Medvedev lors de la guerre en Géorgie : Les analystes et les politiques Occidentaux ont projeté leurs fantasmes sur Modi et tout à coup ils se retrouvent face au mur de la réalité d’un chef d’état qui a son propre agenda .
    Karl Haushofer parlait lui du  » prisme déformant des fantasmes  » des Occidentaux à propos du Japon et citait l’exemple de la  » Grande vague  » .

     » how many foreign observers project their own “hopes and fears” onto leaders of emerging countries without accounting for the complex political reality that these leaders negotiate in their pursuit of power. Something quite similar has happened when it comes to Modi  »
     » Modi campaigned almost exclusively around his muscular approach toward Pakistan; the Bharatiya Janata Party (BJP)’s election manifesto explicitly spoke of its commitment to revoke Kashmir’s autonomy, for example. And yet, many were left surprised when Modi did deliver on what he had, in fact, promised — after being reelected with a landslide majority for his party. »

    Pour traduire :  » On  » a salué la victoire électorale de Modi en espérant des réformes économiques libérales pro-Occidentales et  » on  » se retrouve avec un petit nazillon des montagnes qui invoque des textes (pseudo)-sacrés antédiluviens pour justifier sa politique belliciste et raciste !

    https://thediplomat.com/2020/09/reckoning-with-indias-illiberal-turn-or-buyers-remorse/

    Il aura donc fallu la crise du Ladakh pour que les éditorialistes de The Diplomat commencent à comprendre qui est Modi ! ;0)

    Et ce n’est pas sans conséquences : Des états comme Singapour envisagent de renvoyer une partie de la main d’œuvre manuelle et intellectuelle Indienne .
    Officiellement à cause de la crise économique , officieusement par ce que les Modistes commencent à noyauter les diasporas Indiennes et à les dresser contre les diasporas Chinoises ….