Les armées interviennent dans le département des Alpes-Maritimes, ravagé par le passage de la tempête Alex

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

103 contributions

  1. breer dit :

    C’est clair qu’il n’y a que les hélicos pour intervenir dans ces zones de montagnes, et c’est forcément l’armée qui en est le plus équipée.

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ C’est clair qu’il n’y a que les hélicos pour intervenir dans ces zones de montagnes, et c’est forcément l’armée qui en est le plus équipée.]

      Vous devriez lever les yeux vers le ciel de temps en temps ! Vous y verriez aussi des hélicoptères rouges et jaunes ! ;0)
      https://www.interieur.gouv.fr/Le-ministere/Securite-civile

      Maintenant se pose la question d’équiper la Sécurité Civile avec des hélicoptères de transport lourd capables d’intervenir sur les reliefs et dans les vallées .

      • Biskotto dit :

        La question ne se pose absolument pas (sauf dans votre « cerveau »)…

        • Daniel BESSON dit :

          Cit : [ La question ne se pose absolument pas (sauf dans votre « cerveau »)…]

          Certains décideurs politiques dans d’autres pays réfléchissent avec un cerveau comparable au mien !

          http://www.opex360.com/2020/09/22/lautriche-va-remplacer-ses-helicopteres-alouette-iii-par-des-aw169m-commandes-a-litalien-leonardo/

          • Muse dit :

            Que tu es drôle !
            Il suffit d’être du milieu pour savoir mais aussi réfléchir un poil pour se rendre compte de l’unitilité lié au rapport coût efficacité.

            C’est comme ça ; il y a un monde du rêve à la réalité.

        • twouan dit :

          Tu as tord.
          Disposer des moyens exceptionnels pour conditions exceptionnelles c est une nécessité.
          Dans 95% des cas ils seront trop gros, mais les 5% des cas sont aussi les plus graves.
          L hélicoptère qui a largué sa cargaison a nice, l aurai t il fait si ca avait ete en soute? Certes, ca n a probablement pas changé le bilan.

          Si on se paye un accident nucléaire majeur (probablement suite a une catastrophe naturelle majeur incendie/ tremblement de terre / rupture de barrage ou terroriste et donc avec des difficultés de transport) on aura l air fin de ne pas pouvoir amener la pièce qui faut pour contenir le drame.

        • Donald dit :

          Ah bon et pourquoi la question ne se pose pas ?

          St Martin de Vésubie, Tende, la Breil sur Roya … uniquement ces 3 communes représentent 6000 personnes. Combien de personnes dans toutes les vallées sinistrées (la Roya, la Tine, …) ? Il faut des moyens lourds pour évacuer les plus fragiles. Il faut des moyens lourds pour approcher les stocks des lieux d’interventions.

      • felipe dit :

        La question ne se pose évidemment pas ! le contrat des armées suppose ce genre de mission et équiper des unités de SC de ce type serait excessif , si ces machines existent . a vouloir équiper tout le monde de tout…essayons d’être un peu plus pragmatique, surtout si le service rendu est au rendez vous.
        il fut d’ailleurs un temps ou la sécurité civile a tenté le regroupement de toutes les voilures tournantes du ministère de l’intérieur (logique de milieu). autant dire que les gendarmes et le GIH ont apprécié… surtout quand l’argument avancé que la sécurité civile pouvait aussi faire de l’aerocordage ou de l’assaut au profit des groupes d’intervention. bonjour le mélange des genres
        pour revenir au post de breer, il ne dit rien d’autre que la vérité : c’est l’armée qui en est le plus dotée : plus de 300 machines rien que pou l’armée de terre. et ce n’est pas un sujet à polémique. c’est un simple constat

      • Desty dit :

        Si c’est à eux que vous filez les hélico lourds, l’armée de terre va faire une colère terrible depuis le temps qu’ils en réclame !

      • lym dit :

        Pour quel usage, hors circonstances exceptionnelles comme celle-ci? Pour un tel budget, on pourrait acheter plusieurs EC145 qui, à la sécurité civile, servent plusieurs fois par jour et feraient un argent bien mieux utilisé.

        Au plan moyens, on devrait surtout commencer par songer à ne pas mettre les gendarmeries, entre autres, dans le lit majeur des cours d’eau… afin de ne pas les voir se faire déchausser comme une vieille ratiche (avec les moyens de communication PMR qui y sont souvent co-localisés et qui semblent avoir manqué, au moins pour les pompiers) par les eaux en furie comme cela c’est produit.

      • John dit :

        Ça me semble absurde de financer des hélicoptères inutiles 99% du temps.
        L’armée doit être vue comme une réserve pour les urgences, et cela pour tous les pays démocratiques.
        L’armée a les capacités logistiques et humaines d’intervenir rapidement et partout. Il n’y a pas meilleur intervenant.
        Si il faut plus d’hélicoptères pour ce rôle dans l’armée, c’est l’armée qui doit les recevoir.

        • blavan dit :

          Bien dit , il faut adapter les moyens aux missions, acheter des chinook américains serait une hérésie économique.

    • Jyvaut58 dit :

      +1 D B: Je crains que nous ne manquions de CH-47. Peut-être que l’Espagne pourrait nous aider…

      • Fonctionnaire territorial ancien mili dit :

        Mais le ministère de l’intérieur (en charge de la prrotection civile) ne demandera rien aux Espagnols parce que ceux-ci présenteraient la facture.
        .
        Au contraire avec l’armée française c’est gratuit.

      • Castel dit :

        …..sauf qu’un CH47 ne pourra pas toujours se poser presque partout comme arrivent à le faire les « Dragons » de la protection civile !!
        Donc, peut-être pas inutile quand même, ne serait-ce que pour pouvoir apporter du matériel lourd ou volumineux à proximité, mais en renfort seulement….

    • Jean-Michel dit :

      La plupart des routes menant aux vallées et villages sinistrés n’ont jamais été coupées comme le col de Turini, le col de Saint-Roch, la RM19 ou la RM72 pour la vallée de la Vésubie et ont été utilisés par les journaliste pour ce rendre sur place et d’autres seront bientôt réouvertes à la circulation.

      De plus, une douzaine d’hélicoptères civils basé à Nice et dans la région participent aussi aux secours.

      1. VALLÉE DE LA VÉSUBIE

      Accès à Vésubie par le col Saint-Roch, le col Turini, et la RM 19 Duranus (ouverts).

      Accès à Berthemont par la RM 72 (ouverte).

      Accès à Saint-Martin-Vésubie: travaux de création d’une piste en cours, au niveau du carrefour d’accès à Berthemont, avec pour objectif une livraison ce dimanche soir ou demain (pour les secours uniquement).
      Accès à Lantosque par la RM 173 (ouvert, par le col de Saint-Roch).

      Accès à Belvédère par la RM 71 (des deux côtés).

      Accès à Venanson par une piste via la Colmiane (mais pas, cependant, avant le milieu de semaine).

      Accès à Roquebillière et Saint-Martin de Vésubie par la RM 2265, grâce à une piste en cours de travaux (objectif d’ouverture ce dimanche soir ou lundi).

      2. VALLÉE DE LA TINÉE

      Accès Bas-Tinée et Haut-Tinée possibles par le col de Couillole.

      Accès à Bancairon par la RM 2205 (travaux en cours avec objectif de réouverture aux services de secours sous passage contrôlé, ce soir ou demain lundi).

      La RM 2565 Valdeblore reste ouverte jusqu’au lit de la Vésubie à Saint-Martin-Vésubie

      Accès à Tournefort par la RM 26: fermée actuellement, mais réouverture envisagée ce lundi soir.
      Accès à Bairols par la RM 56: fermée (réouverture envisagée, là encore, ce lundi soir).
      Accès à Marie par la RM 58: fermée (réouverture envisagée lundi soir).

      3. MOYEN PAYS 

      RM 19 Duranus vers Saint-Jean-La-Rivière: ouverte.

      Réouverture de la RM6202 à double sens entre le carrefour avec la RM2205 et Plan du Var.

      RM 6202 bis rétablie dans le sens Digne/Nice (section Carros/ Nice), depuis ce dimanche matin. Objectif désormais: réouverture du sens Nice/Digne, dès ce soir (nettoyage trémie en cours).

      RM 17 ouverte de Cilette vers Roqestéron.

      RM 6102: objectif de réouverture dès ce dimanche soir dans le sens nord/sud (1 voie), entre la gare de Tinée et Baoux-Rous.
      https://www.nicematin.com/info-trafic/toutes-les-communes-devraient-etre-a-nouveau-accessibles-des-lundi-le-point-sur-letat-des-routes-dans-les-vallees-ce-dimanche-apres-midi-582757

  2. breer dit :

    Un BPC avec une douzaine d’hélico à proximité de Nice serait bienvenu….

    • vno dit :

      Pour quoi faire ? le Luc, cannes sont à 10 minutes de vol, nice à cinq. Hyères à moins de 20 minutes

    • blavan dit :

      Quel intérêt, il y a la base du Luc pour la maintenance, et l’aéroport de Nice pour le kérosène !

    • Pour info dit :

      Il y a un aéroport international sur Nice qui est tout à fait opérationnel.
      De plus il est en lien direct avec la terre.

      Pas la peine de dépenser de l’argent dans des moyens inutiles.

    • Biskotto dit :

      Cerveau malade et après on les héliporte du BPC vers les hopitaux à terre ? C’est bien ça ?
      Franchement, réfléchissez trente seconde avant d’écrire de pareilles inepties.

      • lym dit :

        Moi je propose que, pour une efficacité optimale, le BPC remonte la Vésubie!
        :o)

        • Biskotto dit :

          Superbe intervention qui fait du bien ! l’humour ne se décrète pas, il se constate et s’apprécie et je vous en remercie bien.

      • breer dit :

        Euh… Biskotto, je vous dirais que mon cerveau n’est pas malade, et effectivement les hélicos peuvent stationner sur l’aéroport de Nice, l’aérodrome de Mandelieu ou au Luc, le BPC ne serait qu’un « éventuel » moyen supplémentaire pour des hélicos lourds (qui éviterait aussi d’encombrer l’aéroport de Nice) et pour info les hélicos peuvent aussi se poser à terre avant de retourner sur le BPC qui serait une base arrière. Merci à Daniel Besson de me rappeler l’existence des hélicos rouges et jaunes, comme si je les voyais pas, sauf qu’il ne me semble pas qu’il s’agisse d’hélicos dits lourds, et faire 4 allers retours au lieu d’un pour transporter du matériel, c’est peut être pas complètement con non plus..

        • Biskotto dit :

          Et si vous connaissiez le sujet, la base Gal Lejay du cannet des maures est une des deux bases écoles de l’ALAT avec une taille propre à répondre à toute demande…
          Mais vous ne le savez pas ce qui ne vous empêche pas de la ramener.

          je connais toutes les infras aéro du secteur et je les ai utiliser des années durant.

        • blavan dit :

          @breer. N’insistez pas pour le BPC car vous avez vraiment tout faux pour ce cas présent d’intervention des militaires au profit de mission civile. On ne pouvait pas avoir plus de moyens en soutien locaux pour une catastrophe localisée dans l’arrière pays niçois.

  3. H dit :

    Bonjour,

    Il y a de cela 80 ans survenait dans le département des Pyrénées orientales un épisode pluvieux particulièrement dévastateur, l’Aiguat : https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Aiguat_de_1940
    Je vous laisse lire les chiffres. Si un tel épisode survenait demain, quel serait le bilan ?

    Bon après-midi

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ Je vous laisse lire les chiffres. Si un tel épisode survenait demain, quel serait le bilan ? ]

      Merci de ce rappel historique qui démonte la propagande réchauffiste sur l’exceptionnalité de ce phénomène climatique .
      Les dégâts et le bilan ne sont importants que par ce que l’on a construit massivement dans ce qui était des zones sauvages il y a 80 ans et qu’elles se sont peuplées en dépit du bon sens . Il n’ y avait pas de stations d’épuration sur ce qui apparaît être l’ancien lit d’un torrent en particulier :0)

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Il y a de cela 80 ans survenait dans le département des Pyrénées orientales un épisode pluvieux particulièrement dévastateur, l’Aiguat : » Il avait été enregistré au niveau de la centrale hydro électrique de la petite localité de La Llau environ 1200 m/m de pluie sur la totalité d l’épisode dont 840 m/m en 24 heures! La Catalogne (française et espagnole) connait elle aussi de phénomènes orageux d’une extrême virulence. Sabadell 95,2 m/m en 45 minutes!! Figueras 442 m/m en 6 heures, La Guixa Osona 511 m/m en 4 heures. Barcelone 440 m/m en 48 heures. La région de Valence n’est pas en reste! Valence 28m/m en 6 minutes!! Oriola 112 m/m en 30 minutes! E pareil pour des îles bien plus connues pour leur météo ensoleillée! Es Picot Minorque 360m/m en deux heures!, Santa Eulalia Elvissia 220 m/m en 90. minutes.
       » Je vous laisse lire les chiffres. Si un tel épisode survenait demain, quel serait le bilan ? » Cela interpelle quand on constate l’urbanisation a proximité de la rivière la Massane à Argelès sur mer, A collioure ou le lit d’une rivière souvent asséchée sert de parking! Récemment un hydrologiste de la région avait déclaré qu’une catastrophe majeure, suite à un épisode à pluies diluviennes dit « mousson méditerranéenne », surviendrait dans le secteur avant une dizaines d’années!

      • Prof de physique dit :

        millimètre s’écrit en abréviation : « mm ». l’écriture m/m signifierait « mètre divisé par mètre » si elle avait un sens, ce qui n’est pas le cas.
        Tout ceci est normalisé par des lois qui sont la traduction locale de conventions internationales sur les poids et mesures.
        Donc pour écrire mille deux cents millimètres de pluie et abrégé, il eut fallu écrire simplement 1 200 mm .

    • PK dit :

      Sûrement le réchauffement climatique !

      • Pravda dit :

        Pourquoi parler de réchauffement climatique, il y a bien un dérèglement climatique mais celui ci n’entraîne pas forcément un réchauffement. Juste un exemple, les glaces du Pôle Nord fondent, le Gulfe Stream réchauffant nos côtes s’arrête ou ralenti, et bien je vous laisse regarder les villes nord américaines se trouvant à la hauteur de Paris et vous comprendrez que votre réchauffement se transformera en refroidissement, tabernacle.
        .

      • Castel dit :

        Mais bien entendu, plus il fera chaud, plus il y aura d’évaporation de l’eau dans les océans, et comme l’eau quoiqu’il arrive doit toujours retomber un moment ou à un autre, cela risque de devenir de plus en plus fréquent dans l’avenir !!
        Donc, renforcement des sécheresses dans les endroits les plus arides ( voir ce qui se passe actuellement en Californie, ou récemment en Australie ) mais en contrepartie, chutes de pluie sans précédent dans d’autres parties de la planète, à cause des masses d’eau accumulée dû à l’évaporation des océans, donc, rien de plus normal dans le fond….
        Par contre, le débat se situe au niveau des responsabilités de l’homme dans ce phénomènes ; n’étant pas un scientifique, je ne me prononcerais pas sur le fond, mais une chose me parait tout de même certaine : le rejet par l’homme de CO2 , dans l’atmosphère à cause de ses activités industrielles ne peut qu’aggraver les phénomènes que nos subissons actuellement, et ne devraient donc que continuer à s’amplifier dans l’avenir, si nous ne changeons rien…

        • PK dit :

          Je me marre : quand il fait chaud, on a l’excuse du réchauffement. Quand il fait froid aussi. Quand il y a une tempête aussi.

          Le réchauffement, c’est le marronnier pour expliquer tout : le truc passe-partout pour intellectuels fatigués (défraîchis ?)

          Personne n’ose dire qu’on est en équinoxe, qu’en période d’équinoxe, il est NORMAL d’avoir de grosses précipitations, et éventuellement des tempêtes… Que ce qui est tombé est un peu au-dessus de la norme, mais reste dans les clous centennales (la preuve, il y a moins de 50 ans, alors qu’on ne parlait pas de réchauffement, il est tombé ENCORE PLUS de flotte, en MOINS longtemps).

          Par contre, motus sur les raisons explicites du drame : construction anarchique en dépit du respect des trucs très bien maîtrisés il y a quelques décennies : bassins versants, limite de crue centennale, etc.

    • Sempre en Davant dit :

      Hélas c’est un excellent exemple!

      Une petite mise à jour.
      http://www.lagri.fr/entretien-de-la-tet-comment-le-fleuve-est-devenu-une-foret

      Tout pour les vacances, le canyoning, les bêtises et les sociétés de pêche qui avaient autrefois l’entretien des cours d’eau en charge mises de coté par Voynet.
      Des brigades Faunes sauvages chargées de laisser prospérer les Silures et les cormorans tout en veillant a achever les perdrix par le broyages des jachères avant mi juin pour « préserver les paysages »….
      CPNT revient ils sont devenus encore plus fous!

      Juste en passant : regardez les 3 grandes crues de Loire du XIXéme et les centrales. Voyez l’absence de régiments, de réserves, de moyens « sécurité civile » et de gens formés… Où sont les cuisines roulantes de campagne?

      En 1990 1 étudiant du supérieur sur 6 effectuait son service sous forme Militaire. Où étaient les S3P et ANPVP des lots de mobilisation quand les décédés « COVID » étaient mis sous housses par des gens sans protections?

      Ceux qui ont vu les hordes de « confineurs » déboucher dans l’Ouest le 17 mars auront une idée de la capacité de la population a fonctionner sans « Sibeth-Kebabs-mico-onde ».

      Les simples employés de supermarchés ont été héroïques face aux hystériques!
      Des filles (qui ne sont rien dans les gares) affrontant les postillons des parisiens importants sous la seule protection d’un vieux soutien gorge de maman avec des kleenex dedans!

      Tandis que la com gouvernementale envoyait les petits vieux dans d’interminable raid de pharmacie en pharmacie en quête du Graal hydro-alcoolique.

      http://www.opex360.com/2014/04/14/le-chef-de-larmee-suisse-fait-des-reserves/

      https://www.lci.fr/population/video-la-catastrophe-du-barrage-de-malpasset-remonte-a-60-ans-2139312.html

      On ne peut pas toujours grand chose face à l’événement. Mais on peut en minimiser les effets et les conséquences. Gouverner c’est prévoir. Il faut reconstruire toutes nos institutions.

  4. Titeuf dit :

    Quelle désolation…
    J’ai vu passé 2 nh90 au dessus de Valence hier vers 13h je sais pas si ils allés dans cette zone.
    Des chinook auraient été bien utile pour transporter personnes et fret divers.

    • Biskotto dit :

      Pas du tout ! Vous ne faites que répéter sans aucun argument les fadaises lues ici ou là…

      • Titeuf dit :

        Sans aucun arguments !!!!
        Aller dire à ces pauvres gens qui n’ont plus rien et argumenter.
        Dite leur d’attendre qu’un de nos hélico arrive avec dans le ventre presque rien, que ça viendra bientôt.
        J’hallucine là..
        Mauvaise foi..

      • Donald dit :

        A part insulter des gens qui demande des moyens héliportés lourds … vous faites quoi Biskotto ?

      • Titi74 dit :

        C’est plutôt Airbus Helicopters qui nous fait de la propagande en expliquant que l’avenir, ce sont avant tout les drones, pas les hélicos! parque trop compliqué, pas rentable, trop pas assez de subventions des Cons-tribuables, de clients potentiels, de projets, de courage et d’idées, surtout chez les commerciaux…

        L’Assemblé national et le sénat seraient bien inspirés de contrôlé à quoi serve les aides de l’état et les réelles besoins en matériel du pays, parque visiblement les catastrophes naturelles sont en pleines expansions, en intensité et fréquence, et le constructeur principal n’est pas pressé de proposer des solutions pour soulager le quotidien des Secouristes et Militaires.

    • Aymard de Ledonner dit :

      Bof, les chinook ont deux énormes rotors et ont besoin d’une zone de poser en proportion. Autant pour les opex les hélicos lourds seraient un vrai plus autant pour le civil ils pourraient de temps en temps être utiles mais ils seraient aussi souvent surdimensionnés.

      • Pravda dit :

        Le CH47 emporte 13T sous élingue contre 4 pour le NH90. Sacré différence quand même.

      • Biskotto dit :

        Un Chinook a besoin d’un vrai terrain de foot… donc dans les thalwegs de la Vésubie !!!
        Vas donc expoliquer ça aux trolleurs…

  5. twouan dit :

    Des hélicoptères servent aussi dans ce genre de conditions et pas qu en Opex. On pourrait rétablir plus vite l eau et l électricité. Faire des ponts temporaires. Eviter qu un feu atteigne un village.
    Ni la sécurité civile ni l armée seule en ont les moyens mais les 2 en ont besoins.

  6. Plusdepognon dit :

    La France a inventé cette manière de se servir des hélicoptères, au début surtout dans la contre-insurrection :
    https://www.letelegramme.fr/finistere/pont-labbe/l-etonnante-aventure-des-bananes-volantes-24-09-2020-12624533.php

  7. Belzebuth dit :

    Tant qu’il ne pleut pas des groupes électrogènes, moi, ça me va.

    • Belzebuth dit :

      Maintenant je comprends pourquoi les pontes ne veulent pas qu’on ait des hélicoptères lourds. 😉

  8. norbert dit :

    Je préfère voir nos forces militaires occupées pour la sécurité civile, que dans les territoires perdus d’avance du Sahel. Il faudra bientôt reprendre les transferts pour les malades covid, j’espère que nous aurons encre assez de puma. On oublie un peu vite qu’ aux USA, le covid a fait plus de morts américains que toute la guerre du Viet Nam.

    • Félix GARCIA dit :

      « Il faudra bientôt reprendre les transferts pour les malades covid »
      Tout comme la première fois, il ne « faudra » pas, mais cela sera tout de même fait …

    • Marco dit :

      Sauf que la sécurité civile n est la raison d etre des forces armées qu en cas d événement majeur. Pour le reste, il y a justement des organismes de protection civile.

    • Royal Marine dit :

      « On oublie un peu vite qu’ aux USA, le covid a fait plus de morts américains que toute la guerre du Viet Nam. »
      Impressionnant! Mais moins que la grippe saisonnière… Ce qui relativise grandement votre sensationnalisme!

  9. tartempion dit :

    C’est sur ce type de situation que l’on voit que le pays serait incapable de faire face à un conflit majeur .Il suffit que quelques ponts et routes soient détruits suite à un épisode météorologique pour que l’on constate la faiblesse des moyens publics pour faire face à la situation .Dire Macron cherche des problèmes avec les turcs qui seraient en capacité de détruire sur le territoire national des cibles majeurs comme des raffineries , des ponts , des barrages etc…alors que nous ne disposons même pas de quoi a venir en aide à quelques villages .

    • Alexandre dit :

      Mais de quoi parlez vous ? Les moyens de la sécurité civile sont mis en oeuvre et l’armée est solidaire en pretant main forte. Hormis la catastrophe en elle meme, je ne vois pas bien le problème .

    • Marco dit :

      Abstenez vous de commentaires de café du commerce. Merci!

    • Pravda dit :

      C’est quoi votre problème ? Les gens sont secourus en première urgence, on ne les laisse pas mourir de faim ou de froid. Maintenant les ponts, les routes, les maisons… ne vont pas se construire en une nuit, votre raisonnement est idiot. Je ne comprends pas où est le manque de moyens de l’Etat là dedans, ça sert à quoi d’avoir des secouristes qui se marchent sur les pieds? Avez vous vu le relief, il vous semble propice à un déploiement de masse? La critique doit être constructive.

    • breer dit :

      En cas de conflit majeur avec notamment des pays du moyen orient dont je ne citerais pas les noms, il y a tellement d’individus susceptibles de faire de gros dégâts sur notre propre sol, que nous serions vite dépassés (raffineries, aéroports, ports marchands, centrales électriques, usines diverses, voies de communications, etc..) Les fictions de cinéma donnent d’ailleurs de bons exemples.
      Les dirigeants et peut être même nos hauts responsables militaires n’oseront jamais le confirmer. Simples autres exemples, le peu de moyens aériens de lutte contre les incendies, alors que tous les spécialistes annoncent des risques dues aux sécheresses à venir, et toute l’Europe en est sous équipée, idem pour les interventions dans les ports marchands et terminaux pétroliers ou les bateaux pompes seraient en nombres largement insuffisants. On se focalise sur les PA, chars d’assaut, et aéronefs de combats, et peut être pas assez sur les moyens de secours et de protections, et du génie militaire.

  10. Pascal (l'autre) dit :

    On constate que dans ce cas de figure il parait nécessaire d’avoir aussi des hélicoptères « lourds »

    • blavan dit :

      Si on avait des Chinook, ils ne seraient pas en France mais dans OPEX sans fin ! Les pumas suffisent pour cette catastrophe .

      • Pascal (l'autre) dit :

        « Les pumas suffisent pour cette catastrophe . » Oui mais en attendant ils ont quel âge les Pumas? Et demain si une catastrophe de beaucoup plus grande ampleur* survient on ira quémander de l’aide à qui voudra bien la donner …………ou pas! Maintenant il faut comprendre que ces hélicoptères « lourds » sont un complément et non un remplacement de moyens plus légers mais plus souples!
        *tremblement de terre par exemple! Mince le secteur impacté par ces terribles inondations est aussi une des zones les plus à risques en matière sismique!

  11. petitjean dit :

    Evidemment tout n’est pas prévisible. La nature peut être redoutable, mais les prévisions météo ça existent et les systèmes d’alerte aussi
    Et on va me reprocher de poser ces questions que……personne ne pose et surtout pas les médias qui nous inondent avec « des images spectaculaires »
    Quels enseignements les services de l’état ont-ils tiré des catastrophes précédentes ? A-t-on bâti dans des zones inondables ? Avait-on des systèmes d’alertes appropriés ?
    N’a-t-on pas identifié les zones à risques et mis en place les moyens adéquates ? Pourquoi ne pas déménager les habitants des zones à risques ? A-t-on suffisamment d »hélicos disponibles sur zone pour venir en aide à la population
    Je sais, les questions après un drame c’est facile. Mais, vous noterez que personne ne les pose !
    Il y a les Causes, il y a les Conséquences, il y a aussi la cartographie des zones dangereuse, il y a l’information des habitants concernés, et il y a aussi ce foutu « principe de précaution » voulu par Chirac

    • breguet dit :

      Si vous saviez la pression que subissent les services de l’Etat par les élus….

      • twouan dit :

        C est certain, même du président parfois.

        Cela dit ils sont fonctionnaires a vie justement pour ça.

        • Mantore Gérard dit :

          @ twouan
          Être fonctionnaire à vie protège seulement du chômage.
          Mais ça ne protège pas d’une mutation arbitraire dans des zones impossibles où personne ne veut aller et où la famille sera en danger.

      • Félix GARCIA dit :

        C’est le minimum …
        Les sangsues de la République ? Isabelle Saporta
        https://www.youtube.com/watch?v=4DJkr2whd5g

        Contre les inondations, quels que soient les lieux, il n’y a qu’une seule solution de long terme efficace : l’agroforesterie.

      • petitjean dit :

        « les élus…. »

        toujours irresponsables et jamais inquiétés, qui délivrent des permis de construire dans des zones inondables ou dangereuses
        Même si une rivière ou un fleuve ne sort de son lit qu’une fois par siècle , il faudrait en tenir compte. Même chose pour les constructions dans des vallée étroites et encaissées….

        • Fonctionnaire territorial ancien mili dit :

          @petitjean
          Des « plans de prévision des risques » (PPR) existent.
          Ces plans sont établis par des fonctionnaires qualifiés qui prennent en compte les risques séculaires ou cinquantenaires.
          .
          Ces délais n’intéressent pas les élus en application du principe « après moi le déluge ».
          .
          Par conséquent les élus, sous la pression discrète de leur parti politique en quête continuelle de financements, récusent le PPR en vilipendant « la technocratie », souvent avec l’appui de la presse.
          .
          C’est ainsi que les élus autorisent des constructions en zone à risques.
          .
          Lorsque le Préfet s’y oppose comme c’est son devoir (article 72 de la Constitution), un coup de téléphone au ministère de l’Intérieur et le Préfet est muté aux Îles Éparses ou placé hors-cadre (= viré).
          .
          C’est ainsi que fonctionne « le régime des partis » dont le Président fait l’éloge de l’amateurisme.
          Pour ma part, je préfère la technocratie.

    • Pascal (l'autre) dit :

       » il y a aussi la cartographie des zones dangereuse, il y a l’information des habitants concernés,  » Si on consulte les cartes hydrologiques et géologiques du coin (en particulier des ancienne cartes) certains seraient surpris de voir ou l’on a construit!
      Météo France avait publié il y a de cela quelques années un ouvrage traitant des situations à pluies diluviennes dans le sud est de la France ou il était démontré que tous les départements de la façade méditerranéenne ainsi que les départements limitrophes pouvaient être impactés par ces pluies orageuses intenses ce que certains météorologues appellent « la mousson méditerranéenne » octobre 88 Nîmes
      plus de 400 mm* dans la garigue au nord de la ville, les « cadereaux » non entretenus quand ils ne sont pas tout simplement remplacés par des buses d’égouts!
      septembre 92 Vaison la Romaine ou l’on s’est rendu compte tragiquement que le lit majeur de l’Ouvèze avait été « urbanisé », septembre 2002 déluge dans les Cévennes 24 morts, le Gard est particulièrement touché! Juin 2010, déluge dans le Var, 23 morts et plus d’un milliard d’€ de dégâts, de septembre à novembre 2014 14! inondations dus à des orages touchant le sud-est, des Pyrénées-Orientales aux Alpes-Maritimes, en passant par l’Hérault, le Gard, le Var, provoquant au total 17 morts et disparus , octobre 2018 Trèbes dans l’Aude, décembre 2019 Mandelieu la Napoule et la liste n’est pas exhaustive! Il faudra du temps et beaucoup d’argent pour enfin tenir compte des zones inondables ou dites « à risques » pour exproprier et rebâtir en zone plus sûre mais en attendant il faudra (et là aussi cela aura un coût non négligeable) redimensionner nos moyens de secours et d’interventions!

  12. Titoy dit :

    Certes comme vous dites tout n’est pas prévisible, mais la nature reprend toujours ses droits et se rappelle à nos bons souvenirs!

    Pour avoir vécu les évènements similaires du 15 juin 2010 à Draguignan avec un lourd bilan (23 morts..), il existe bien les PPRI mais souvent contournés ou peu appliqués.. Depuis, il subsiste toujours un tronçon de route jamais réouvert (Gorges de Châteaudouble)!! Quand on voit toutes les constructions dans ces fonds de vallées encaissées, on peut se poser quelques questions.
    Et ce n’est pas les bulletins d’alerte météo qui obligent localement les autorités à anticiper quoi que ce soit!

    Nous n’avons pas plus d’hélicos lourd capable de mettre en place des moyens matériels utiles comme des groupes électrogènes de forte capacité, autrement que par voie routière..! Quelques rotations de Chinook auraient déjà réglé le problème.

    • Unhommequisefaitdévoréparlesmoustiques dit :

      Je me permet d’intervenir. Il semble que suite à la tempête de 99 EDF à mis en place la FIRE. Mobilisant des équipes de toutes la France en cas de catastrophe naturelle et capable de ré-alimenté rapidement une région sinistré. (Je les ais vu en action près de grenoble il y a 1 ans.) J’ai aussi croisé au grès de mes pérégrination des groupe éléctrogène mis en oeuvre pour alimenté des villes ou village sinistré. Pour ce qui est de l’électricité je tiens aussis a rappelé qu’EDF est le premier propriétaire d’hélico de France. Ils sont d’ailleurs sûrement utilisés dans pareil situation si ils sont nécessaire et utilisable. L’armé ne gére pas l’éléctricité mais plutôt le déblaiement, le secours au personne en règle générale. PEACE.

    • Pour Info dit :

      C’est bizarre, j’ai vu à la TV des GE transportés par des Puma …
      .
      Enédis a dimensionné ces GE pour que ce soit possible, il y a quand même certaines personnes qui réfléchissent en dehors des « rond-points-gilets-jaunes » dans ce pays. 😉

  13. mich dit :

    Je ne sais plus qui écrivait dans un autre poste qu ‘ un « chinook » et sa soute cela ne sert qu ‘au sahel ,là il a un meilleur exemple .

  14. Marco dit :

    Ce n est visiblement pas l urbanisation sauvage en haute vallée de la Vesubie qui est en cause dans la catastrophe de cette semaine! Et parler de  » propagande rechaufiste » est une idiotie, sauf pour celui qui préfère garder les yeux fermés.

    • blavan dit :

      Regardez les images, dans les communes touchées, la partie moyenâgeuse n’est pas détruite, seules les constructions du 20ème siècle sont impactées.

      • Biskotto dit :

        CQFD.

      • Euclide dit :

        Oui blavan et ce n’est pas la première fois.
        Il y a 2 ou 3 ans c’étaient des crûs dans le Minervois. Meme phénomene et même résultat, en particulier à Trèbes. Ville devenu célèbre à cause du sacrifice du LtColonel Beltrame.

  15. Marco dit :

    Abstenez vous de commentaires de café du commerce. Merci!

    • Royal Marine dit :

      Ca vous va bien, tiens… Quand je lis votre post précédent… Je m’étouffe de rire!
      Vous êtes grotesque!

    • TM dit :

      Vous appelez « commentaires de café du commerce » tous les commentaires qui ne vous conviennent pas ?
      Que je sache ceci est un forum, donc un café du commerce (ou des sports si vous préférez…)
      Si vous voulez des commentaires plus techniques et/ou non hors sujet il faut un forum verrouillé avec des intervenants identifiés et qualifiés.
      Il n’empêche qu’à chaque évènement de ce type on ramène le problème à des causes climatiques liées à l’action humaine.
      Intellectuellement c’est de la paresse ou de la malhonnêteté. Rien ne permet d’affirmer que ce genre d’épisode ne s’est pas produit avant régulièrement sur des périodes très longues.
      Ce n’est pas une remarque de café du commerce que de le clamer.

    • papy dit :

      Vous êtes qui pour donner des ordres ?

  16. Desty dit :

    Terrible. Les images rappellent la catastrophe de 2015 qui a sinistré le bled de ma mémé. Derrière la maison, le lit du torrent qu’on traversait à gué s’est élargi de 4 ou 5 mètres. Routes bloqués par les pierres sorties des rivières, arbres abattus, ponts et maisons emportés… c’est extrêmement impressionnant pour les témoins des retombés.
    Renzi avait marqué des points d’opinion favorable en se déplaçant en moins de 2 jours…
    Il faut que j’aille me renseigner pour savoir si la baraque est toujours là… l’autre fois elle a failli de peu être emporté (une quinzaine de mètres).
    Ce type de déluge catastrophique devient de plus en plus courant dans la région puisque les Italiens de Ligurie en sont au moins à leur deuxième en 5 ans !
    En tout cas merci à l’armée d’apporter sa contribution.

  17. jean la gaillarde dit :

    Je pense qu’il faut des moyens adaptés au plus juste afin que le coût d’utilisation soit le mieux proportionné. Ainsi, la Gendarmerie et la sécurité civile peuvent effectuer les reconnaissance, dépose de secouristes et repartir avec des habitants ou des victimes. L’armée peut parfaite, avec une noria de 4 à 6 hélicoptères, ravitailler les deux communes sinistrées. Ensuite la sécurité civile pourra mettre en oeuvre du matériel de déblaiement, la DDE également, l’armée pourra prêter main forte avec du génie. Je ne vois pas bien où est le problème et, franchement, je ne vois pas le manque de moyen. On proportionne les moyens au plus juste. C’est parfaitement normal.

    • Sempre en Davant dit :

      Hélas nous avons vu les mêmes images : les casernes de gendarmeries et de pompiers étaient dans le lit du torrent!

      Nous sommes organisés sur le modèle de nos services de réanimations.
      La réa c’est une spécialité compliqué pas très glamour avec des contraintes horaires et un risque de procès qui doit être le plus élevé chez les toubibs.
      Rien qui soit particulièrement de nature a attirer l’étudiant en médecine : tant qu’a faire une spécialité autant injecter du botox et autres merveilles pour fesses de starlette.
      Les malades en détresse respiratoire étaient placé dans des chambres individuelles. Pour des activités programmés : super! Mais comment peu-t’on ne pas avoir des salles de réa pour les cas de catastrophe?

      Consommation : 50 tenues par jour et par personnel !!! C’est nécessairement épuisant même quand c’est un sac poubelle sans manche.
      Il y a une auto-génération magique de besoin en personnel. De la sorte, rien ne sera jamais suffisant.

      La polyvalence ça existe la solidité d’une société c’est une trame solide capable de résister a des efforts dans des directions variés.
      Après la tempête de 99 il a fallu déplacer force billes. La coordination en fin de journée était molle. Surgit un octogènaire vieux conscrit du génie et pas amateur de mollesse ou de bololo LOL :
      La main dessus!
      A Bras… Ferme (commandement préparatoire)
      LE — VEZ! (Oui’Msieur!)

      Je ne dis pas qu’il faut des supercopters de partout.
      Mais combien de communes ont des réserves d’eau potable? Un « havre » municipal avec un chauffage sans besoin d’électricité? De quoi manger, dormir, des toilettes et un minimum de possibilité de se laver?
      Disons pour trois jours…

      Les moyens ne sont pas proportionné aux besoins mais à l’importance des services dans l’esprit de l’heure.
      Quand les moyens de secours doivent être secouru ça commence mal.

  18. Wrecker47 dit :

    L’absence de Militaires du Contingent sur place aurait été bien utile ,leur présence s’avèrait jadis indispensable, pour l’aide et le soutien moral de la population !…Mais comme il n’y a plus de bras ,on envoie tout ce qu’on peut …Et on peut… peu!
    Toutefois merci aux Pilotes qui font preuve de leurs talents ,aux Pompiers qui font au mieux et à tous les membres des Forces Armées Légion UISC et Génie Alat et ex-Pilotes milis de la Sécurité Civile : qui font au mieux, avec ce qu’ils peuvent ,bien que saturés de directeurs Civils médiocres et souvent incapables de prendre les bonnes décisions …

  19. Philippe dit :

    Positivons : un RETEX fera du bien à tout le monde.
    En effet les catastrophes possibles étant de nature très diverses (crues de cours d’eau, ruptures de barrage, glissements de terrain, tremblements de terre etc…) et d’intensité variable adapter et articuler au mieux les secours est bien sûr impératif.
    => cet évènement doit nous aider à améliorer réactivité et efficacité.

  20. jean la gaillarde dit :

    Alors concernant les constructions dans ces lieux touristiques, j’ai eu le cas au Mont Dore dans le massif du Sancy. L’attrait touriste a amené des propriétaire, et avec l’accord des maires, de construire des chalets dans un endroits qui s’appelle, depuis la nuit des temps « Les Egravats ». Personne ne s’est posé la question, il y a 30 ans de cela, la raison pour laquelle cela s’appelle les égravats. Jusqu’au jour ou une partie de la falaise est descendue. Résultat, plus de chalets ….. CQFD.