Otan : La Grèce et la Turquie ont trouvé un accord sur un mécanisme visant à éviter les incidents militaires

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

93 contributions

  1. Rb dit :

    Grande gueule mais pisse pas loin comme on disait quand j’étais ado !

  2. Fralipolipi dit :

    Le meilleur argument de la Grèce pour atteindre une « déconfliction », ce sera à l’évidence le Rafale F3R avec ses Mica/Météor, AASM, (Exocet) et ScalpEG.
    Car c’est désormais maintes fois prouvé : Merdogan ne comprend et n’entend qu’un seul langage, … celui du plus fort !

    • Jesus dit :

      Merdogan comme tu dit a gagné, il a ouvert des négociations que les grecs et les autres refusé d’engager, les Turques n’avaient pas de zone maritime exclusive en méditerranéen maintenant et grâce « aussi » au coup de menton de notre président.
      Finalement les seuls perdant son les grecs, en plus de nous acheter des avions(tout benef pour nous) ils devront partager la méditerranée.

      • Gremlins dit :

        Il a rien gagné du tout.

      • Marcel dit :

        Ce n’est pas à coup de menton ou de botte que l’on gagnera la méditerranée. Pour l’instant, notre allié dictateur suit bien l’ouverture des négocations ouvertes par l’UE, l’Otan et les US… sous menace de sanctions…. terribles, chiche ? (Il sait jouer aux échecs mais ne tient pas la longueur, armée, business, pognon.. On lui laisse croire qu’il a gagné pour sa politique intérieur mais la prochaine fois qu’il illuminera un navire français, ce clown sera mort (sa flotte s’entend)

      • Le Cyprès dit :

        Je ne trouve pas que les grec aient perdu, bien au contraire. Ouverture de négociations ne veut pas dire forcément que les grecs se couchent face aux Turcs. Je comprends plutôt que ces derniers sont moins agressifs et sont (un peu) revenus à de meilleurs comportements. Je pense que la fermeté des grecs appuyés par Macron a dû jouer. Les Turcs ne comprennent que la force. Les Chinois sont d’ailleurs sont pareils de ce point de vue là. Par contre il faut montrer que l’on est plus fort que l’adversaire. Pour la France avec ses Rafales c’est le cas.

      • Fred dit :

        @ Jesus

        On peut négocier sans aller à Canossa.

      • EchoDelta dit :

        Pour l’instant il est surtout rentré à la niche et est passé a un autre théâtre d’opération pour essayer de redorer son blason. Les négociations sur les zones maritimes et commerciales sont permanentes, donc c’est plutôt un retour à la normal. ET s’il veut exploiter et bien il passe un accord commercial mais ne se sert pas dans le plat sans rien demander au propriétaire de la table.
        Et je partage l’avis de Fralipolipi : Les Rafales bien équipés seront la meilleure garantie de sagesse de la part du portier d’Istanbul.

      • v_atekor dit :

        Pour le moment il n’a rien gagné, et vu la vitesse à laquelle il enchaîne les conflits et les reculades, je pense qu’il est même assez proche de l’éjection.

        • Paddybus dit :

          J’ai été surpris récemment, un dialogue avec une connaissance turque, il me disait qu’apparemment il a une trés bonne cote, tant chez lui que dans la diaspora…. ça m’a surpris, mais voilà…!!!

      • Courmaceul dit :

        Effectivement Merdogaz a ouvert des négociations….telles que nous les définissons. Vu ce qui ce passe dans le Caucase, je ne suis pas sûr que Merdogaz soit l’heureux possesseur d’un Larousse.

      • MERCATOR dit :

        @Jesus

        Je suis un peu déçu vous, faiseur de miracles « évangile proven » vous êtes un peu court en orthographe, peut être en araméen ?

      • Yannus dit :

        Pour l’heure, il n’a rien gagné mais il n’ a rien perdu non plus, hormis le fait qu’il devra composer avec une forte opposition.
        L’ennui avec l’attitude trop constructive de l’Allemagne c’est que si la Turquie ne joue pas le jeu et rien ne garantie qu’elle le fera, c’est qu’au final on risque de devoir passer d’une attitude constructive à une attitude franchement destructrice sans transition.
        Maintenant, rien, d’après le droit international, ne contraint les Grecs et les Chypriotes à partager leur ZEE avec la Turquie, même si certains accords peuvent être passés. Si la Turquie n’hésite pas à faire chanter Merkel, la Grèce a amha l’opportunité de la faire danser, il est grand temps que la Pologne, l’Allemagne et tous les pays pro-Otaniens prennent en charge les réfugiés syriens et les migrants que les ONG allemandes envoient en Italie pour avoir une attitude plus constructive avec les pays du MED7.
        Pour ce qui est de la France, je pense que l’urgence est de retirer nos billes de Turquie et de les transférer ( au moins ) dans des pays européens et peut-être qu’il vaudrait mieux pour les pays du MED 7 et les Anglais d’en faire autant.

      • Royal Marine dit :

        Propagande de bas niveau… Où voyez-vous que la Turquie a obtenu une zone exclusive en Méditerranée?
        Elle a surtout été obligée de s’assoir à la table de négociation de l’OTAN, sans conditions préalables, et sous la menace des sanctions de l’UE…
        Ca s’appelle avoir chaud aux fesses, pour Erdogland!

      • R2D2 dit :

        pourquoi les Grecs devraient partager ce qui leur appartient?

      • BRIMAR dit :

        Il ne s’agit que d’un accord sur la discussion d’un processus de déconfliction. La diplomatie à l’oeuvre. Personne n’a fait la moindre concession à l’autre encore.

      • Bathyscaphe dit :

        Je souhaiterais vos éclaircissements. Quelles sont donc les victoires d’Erdogan en Méditerranée ?
        Si vous faites allusion au partage de la méditerranée avec la Libye, on ne peut pas parler de victoire. Cet accord n’est qu’un élément d’un bras de fer entre la Turquie d’un côté (le gouvernement de Tripoli lui étant très redevable) et le binôme grèco-chypriote de l’autre. En aucun cas il ne peut être interprété comme une victoire ; ce serait bien trop facile s’il suffisait qu’un pays décrète une zone maritime comme étant la sienne pour que cela devienne légalement et légitimement la sienne.

      • Pierro dit :

        C’est faux.
        Bien que la Turquie n’ait pas signé la convention de Montego Bay, le tracé des ZEE Grecque et Chypriote tenait compte de la Turquie.
        Quand il y a moins de 400Nm entre les côtes de 2 pays, on coupe au milieu…n’en déplaise aux envahisseurs Turcs !

    • Kibboutz dit :

      Les F16 turcs ont abattu beaucoup de chasseurs.
      Qui est le plus fort ?

    • albatros24 dit :

      Exact !
      J’y pensais justement…

  3. Patrickov dit :

    La Grèce n’avait pas le choix et encore moins l’UE face à l’OTAN et aux USA. Ils ont forcé les grecs à négocier avec les turcs, ils leurs a suffit de dire à la Grèce qu’en cas de conflit ils seront seuls s’ils ne se mettent pas d’accord.
    Encore une fois le dirigeant turc a pu avoir ce qu’il voulait, et ce ne sont pas les rafales qui risquent de lui faire peur.

    • MArcel dit :

      Nous pensons exactement l’inverse de vous. (mais je conçois que ce soit dur de comprendre les rouages de la diplomatie)

    • EchoDelta dit :

      Et qu’est ce qu’a bien pu gagner le portier d’Istanbul ? Mystère… On ne voit pas très bien. Ses démonstrations de force n’ont servit rien, la France a aidé la Grèce à siffler la fin de la récréation, et le mauvais élève bateau est rentré au port et attend sagement la fin des cours.

    • Grrr dit :

      Arrêtez de vous exciter comme ça depuis 3 ou 4 articles vous allez finir par tacher votre pantalon.
      Ce serait dommage, du si beau tissu ….

    • waterBoy dit :

      Et la Turquie a eu quoi en Grèce/Chyrpre, concrètement?
      Aucune de ses revendications territoriales ou de ZEE n’a été acceptée. Vos conclusions ressemblent à un rêve humide, pas à la réalité.

    • Pierro dit :

      C’est faux.
      La France soutient la Grèce et ne se contente pas de vendre des Rafale.

    • albatros24 dit :

      Le dirigeant turc a pu avoir ce qu il voulait : du vent (eos en grec)

  4. Patrickov dit :

    La Grèce aurait du rejoindre l’axe russe orthodoxe, elle s’est vendu pour des euros, religieusement et culturellement.

    • bobo dit :

      Moui elle aurait du se vendre pour des roubles certainement.
      D’ailleurs les arméniens sont très contents de leurs roubles actuellement …

    • sergeat dit :

      Je suis d’accord avec vous,mais surement vous allez vous faire insulter.

    • Alpha dit :

      @Patrickov
      Décidemment, avec vous, à chaque com c’est un florilège de bêtises !!! 🙂
      Alors, pour définir Patrickov :
      Mauvais sur la chose militaire…
      Mauvais en diplomatie…
      Mauvais en géopolitique…
      Tenez, essayez çà, cela semble plus dans vos capacités :
      https://www.hugolescargot.com/coloriages/coloriage-en-ligne/ 😉
      Quoique, même çà… 🙁

    • albatros24 dit :

      Pourquoi faire ?
      Poutine ne l’aurait pas défendue, il veut se mettre les turcs dans la poche et c’est juste un dictateur. Tandis que la Grèce est la première démocratie dans l’histoire du monde et notre berceau civilisationnel. et memebre de l’UE
      Par contre elle a bien fait de rejoindre l’axe Macron (qui pour une fois a fait figure de Chef d’Etat et a été le seul à la défendre).

  5. Félix GARCIA dit :

    Merci pour cet article.
    J’ai peut-être tord mais : Bravo Emmanuel MACRON ! Ou ceux qui ont pris les « bonnes décisions » si ce n’est pas lui.

  6. Plusdepognon dit :

    La vente de Rafale est donc intervenue dans les temps, tout le monde sourit surla photo après s’être copieusement insulté :
    https://www.lemonde.fr/international/article/2020/09/22/la-grece-annonce-que-le-dialogue-avec-la-turquie-va-reprendre-pour-la-premiere-fois-depuis-2016_6053200_3210.html

    On a parlé beaucoup des tentatives de Lockeed Martin de déstabiliser Naval Group, mais l’entreprise allemands TKMS a bien savonné la planche et a visiblement remporté le morceau avec ses frégates MEKO vendues à la Grèce, après en avoir vendu à l’ Égypte et à l’Algérie.

    On ne parle plus de la Syrie, en Libye ça discute :
    https://www.rfi.fr/fr/afrique/20200929-libye-en-égypte-les-factions-rivales-discutent-sécurisation-et-force-commune

    L’épisode suivant est sur un théâtre d’opération un peu plus lointain et toujours pour faire pièce aux russes :
    https://www.lepoint.fr/monde/apres-la-syrie-et-la-libye-la-turquie-veut-ouvrir-un-troisieme-front-dans-le-caucase-29-09-2020-2394064_24.php

    Pas besoin de Netflix…

    • Félix GARCIA dit :

      « Pas besoin de Netflix… »

      Bien d’accord ^^

      Je me permettrai de rajouter : Ni de films policiers 😉
      Même si je les apprécie grandement !

    • Euclide dit :

      @ Plusdepognon
      Si le contrat avec les Rafales semble acquis pour la France , il reste effectivement la vente de 2 nouvelles frégates légères @Belhara ou non pour la Grèce ?
      Tour dépendra du prix et de l’équipement proposé sur le bâtiment?
      Notez que pour une fois nous avons pas notre partenaires italien ( Fincantieri) en embuscade comme au Qatar ou au Brésil.

    • E-Faystos dit :

      @ Plusdepognon
      Tribune rageuse sur la Tribune signée du collectif « Vauban ».
      Ils identifient quatre causes qui vont casser les reins aux exportations Françaises sans que les US n’y soient pour grand chose: bien pensance et arrogance allant souvent de pair.
      .
      Quand au MEKO, les Grecs peuvent se donner du répit en actionnant plusieurs livres et procéder, à leur niveau, à la diplomatie du chéquier ( hé! Ne riez pas dans le fond!), Parce que l’Europe est gagnante si elle leur donne de l’argent qui créera du travail en Europe.
      Et les Allemands seront moins réticents si ils sont en bonne place.
      Mais faire le boulot de FreMm avec des MEKO, juste non. Autant prendre les LCS US, c’est des navires de même catégorie : les poids plumes!
      Et le fait que les FDI soient en grande difficulté ne hange rien à l’affaire : si on a pu vendre des rafale aux fauchés de l’Europe, on ne pouvait raffoler un co trait naval en urgence dans la foulée et à nos conditions exclusives.
      Il faut s’armer de patience et se remettre à travailler au meilleur prix.
      Cordialement

      • albatros24 dit :

        Pas d’accord avec les Vauban
        La France sur ce coup ou plutôt Macron (pour une fois que je le défends) a bien joué
        En s’opposant ouvertement à Erdo le terro et en maintenant la direction nous sommes devenus crédibles comme une troisième voie (différente de la Russie Chine et des Etats Unis), la voie que pourrait choisir l’Inde pour un partenariat stratégique des plus intéressants et profitables.
        Et on a encore vendu des Rafales qui plus est à des européens, ce qui a entraîné une réaction en urgence des Etats Unis en soutien des grecs du bout des lèvres.

    • STARBUCK dit :

      @
      « TKMS a bien savonné la planche et a visiblement remporté le morceau avec ses frégates MEKO vendues à la Grèce ».
      D’où tenez vous cette info? Un lien?
      Que « TKMS ai bien savonné la planche, je n’en doute pas, par contre, pour l’achat de MEKO???

    • Alpha dit :

      @Plusdepognon
      « …mais l’entreprise allemands TKMS a bien savonné la planche et a visiblement remporté le morceau avec ses frégates MEKO vendues à la Grèce »
      Non, TKMS a juste gagné la modernisation des actuelles Meko grecques…
      Pour le programme des 4 frégates souhaitées par les grecs, cela fera fera l’objet d’un appel d’offre qui n’a pas encore été lancé !…

      • Plusdepognon dit :

        @ Alpha
        Vous avez raison.
        La modernisation des MEKO est toutefois plus acquise que l’achat de frégates par la Grèce.

    • v_atekor dit :

      Erdogan Ier « Le Belliqueux »…

  7. erleg dit :

    On peut penser ce qu’on veut de Macron, mais tout en se gardant bien de faire des rodomontades débiles à la Erdogan, il a patiemment (et intelligemment) mis en place une véritable toile d’araignée pour infliger une déroute diplomatique et stratégique aux turcs. Reconnaissons d’ailleurs qu’il est grandement aidé par l’imbécillité du grand sultan d’Ankara : réussir à se mettre à dos Washington, Moscou, Berlin, Le Caire, Ryad et j’en passe… c’est quand même un tour de force !!!
    Sauf que ses généraux (qui parait-il, lui auraient infligé un affront au mois d’août en refusant tout net ses ordres d’aller au clash avec les grecs) lui ont probablement ouvert les yeux : non seulement l’armée grecque, et en particulier sa force aérienne, avec ses F-16 block 52 (et maintenant block 70 Viper) et ses Mirage 2000-5 Mk2, est tout aussi performante que la sienne, mais l’arrivée prochaine du couple Rafale F3R / Meteor va lui donner un avantage stratégique colossal. La THK (force aérienne turque) n’a tout simplement RIEN de comparable à ce jour. Et n’est pas prête de l’avoir…

    • harricke dit :

      Effectivement que chacun pense ce qu’il veut sur cet individu…

    • STARBUCK dit :

      @erleg
      « l’arrivée prochaine du couple Rafale F3R / Meteor va lui donner un avantage stratégique colossal ».
      Tactique, ça suffira. La stratégie, c’est autre chose.

  8. Giuseppe dit :

    Les Rafales ont calmé Erdogan

  9. Gremlins dit :

    L’histoire est loin d’être fini.

  10. Claude dit :

    Merci SNA

  11. arnaud dit :

    Si la négociation permet aux turcs d’avoir une zee, ils auront gagné.
    La Grèce aura perdu d’avoir cru en l’otan Ou à l’UE, cette organisation de lâches obsédés par le fric.

    • EchoDelta dit :

      Pour l’instant les ZEE contesté sont bien grecques et je ne vois pas pourquoi cela changerait. Istanbul était bien grecque alors si on demande au turcs de libérer les terres colonisées, on peut aussi jouer sur ce tableau et en ce cas les iles grecques redeviennent comme avant en face d’une terre grecque et plus problème.

    • Patatra dit :

      Tout à fait … il faut compter les points en fin de mi-temps. Avancer de deux pas et finalement être acculé à reculer d’un, c’est avancer d’un pas.

    • Renard dit :

      Oui lâches c’est le moins qu’on puisse dire…

    • Bruno dit :

      Pardi.
      Et *** SI *** , en plus ils envahissent l’Arménie et fusionnent avec l’Azerbaïdjan, ils auront une ZEE sur la Mer Caspienne.

      Trop forts ces Turcs.

      Et du coup, ma tante, c’est mon oncle.

    • Courmaceul dit :

      Vous savez mesurer la différence entre un coup de force et une négociation ? L’appétit !

    • R2D2 dit :

      « Si la négociation permet aux turcs d’avoir une zee, ils auront gagné. »
      Ca c’est le pire scénario et grace a la lacheté des européens et a l’invisibilité américaine cela risque bien de se passer.
      Au nom des alliances un peu va perdre ce qui lui appartient. Complètement délirant.

    • Bathyscaphe dit :

      Je ne suis que partiellement d’accord.
      Si la Turquie obtient TOUT ce qu’elle demande en termes de ZEE, alors elle aura gagné en effet.
      Mais si elle n’obtient que partiellement ce qu’elle demandait, alors ça sera le bon sens qui aura gagné.

    • albatros24 dit :

      « Si la négociation permet aux turcs d’avoir une zee, ils auront gagné. »
      Les turcs peuvent toujours rêver….
      En quoi la Grèce devrait elle négocier ce qui lui appartient de droit et historiquement ?

  12. charles1960 dit :

    Pourquoi Insulter le président Turque, c’est grâce à lui que la France a pu refourguer son avion de 1986, Mexico 86. Purée, et ils osent critiqué les avions de cinquième génération. Incroyable fromages qui puent !!!!!

    • EchoDelta dit :

      Bah le F35 via le projet JSF date bien de 1991… Ce n’est jamais que 5 ans d’écart.

    • Alpha dit :

      @charles1960
      On écrit : le président Turc… Sinon, ce serait la présidente Turque…
      Pour le reste, on prend pas ! Votre crédibilité -ou cré-débilité ?…- est nulle.

    • Eurafale dit :

      Et le F-22 a fait son premier vol en 1990, après que les premières spécifications furent émises en 1982-1983.

      • Charles1960 dit :

        C’est ce que je dit, le rafale faut oublier, et passer à la génération 6 directement. Il faut arrêter de comparer l’incomparable !! Des fous il faut savoir dire qu’on est à la traîne, obligé de refourguer coûte coûte cette daube. Faudrait demander à l’Arménie d’en prendre un petit peu, lol.

        • Pascal (l'autre) dit :

          « C’est ce que je dit, le rafale faut oublier, et passer à la génération 6 directement. Il faut arrêter de comparer l’incomparable !! Des fous il faut savoir dire qu’on est à la traîne, obligé de refourguer coûte coûte cette daube. Faudrait demander à l’Arménie d’en prendre un petit peu, lol. » Il faudrait que vous définissiez ce qu’est un avion dit de « sixième » génération! Sachant que l’actuel avion de cinquième génération ne donne pas spécialement satisfaction! Avec votre « super jet » de sixième génération vous faites penser à la pub de la lessive qui lave plus « blanc que blanc »
          « Il faut arrêter de comparer l’incomparable  » Pour ne rien dire c’est pas mal!
          « Des fous il faut savoir dire qu’on est à la traîne, obligé de refourguer coûte coûte cette daube. Faudrait demander à l’Arménie d’en prendre un petit peu, lol.! Oui « lol » pour votre « commentaire ou transpire une grande expertise dans le domaine aéronautique !
          Pour une daube le Rafale fait plutôt bien le job mais je ne doute pas une seconde que vous allez nous parler de cette merveille de technologie qui renverrait le Rafale au musée des « couacs » aéronautiques!

        • Eurafale dit :

          Et d’après vous, le NGF issu du SCAF, c’est quelle génération ? Et comparer l’incomparable en quoi ? Le Rafale, une daube ? Sur quoi vous basez-vous pour affirmer ceci ? Petite comparaison de deux avions issus des années 90 : le F-22 coute 370M$, tellement cher que l’objectif des 800 appareils a été réduit à 187 avions de série. Son équipement électronique, radar etc… est certe avancé, mais la fusion de données de ses capteurs empêche une réelle évolution de ses logiciels, contrairement au Rafale qui a une architecture plus ouverte permettant l’intégration de technologies actuelles. Le F-22 était au départ un pur chasseur, le Rafale un avion omnirôle. Quand le F-22 a fait quelques passes de bombardement en Syrie, le Rafale a démontré sa capacité à réaliser des profils de missions extrêmement diversifié, tout en étant redoutable au combat air-air. Quand la France arrive à remplacer progressivement la plupart de ses avions, même dans la Marine par du tout Rafale, les américains n’ont même pas réussi à remplacer leurs F-15C par les Raptor. Pire, ils sont obligés de recommander du F-15EX comme supplétif au F-22, développement du F-15 qu’ils auraient largement pu avancer si le F-22 n’avait siphonné les crédits de l’Air Force. Alors certe, le F-22 est la Rolls des avions de chasse actuels, il n’empêche que vous ne roulez pas en Rolls tous les jours.
          De plus, si le Rafale était vraiment une daube, dans ce cas pourquoi dans la plupart des compétitions internationales, les pilotes et instructeurs des nations concernées l’auraient classé premier ? Si c’était vraiment une daube, pourquoi les Grecs en auraient acheté ? Les indiens aussi ? Les égyptiens également ? Le Qatar ?
          Quand à dire qu’on est à la traine, sur les drones je vous l’aurais accordé, sur le Rafale… Pas du tout.

    • albatros24 dit :

      En 1986 il était largement en avance, aujourd’hui, il est toujours en avance…

    • Pascal (l'autre) dit :

      « ncroyable fromages qui puent !!!!! » Incroyable troll qui se la joue expert aéronautique et qui la ramène!!!! Et 1960 c’est quoi, un matricule, un numéro de série, le numéro de lot?

  13. Mitch B dit :

    Erdogan ne sait plus où se mettre. En forçant la négociation de cette manière, il s’est mis à dos tous les pays d’europe quasiment et ses voisins méditéranéens. La Turquie va ressortir grande perdante de ces coup de sang et pour un bon moment. Quand à Macron on peut dire qu’il a fait du bon travail en s’opposant ouvertement à la turquie et il a réussi même a calmer le jeu puisqu’avec l’appui de l’Union europeenne désormais le game a changé. La vente des rafales est un plus !

  14. PeterR dit :

    Accord qu’on peut soupçonner les turcs de violer sans vergogne à la moindre occasion. Et il ne faudra pas compter sur les US pour le en blâmer eux qui sont coutumier du fait.

    • albatros24 dit :

      Au moins les grecs pourront compter sur des Rafales et ce qui va avec (missiles, radars,..France).
      Quand on acquièrt des Rafales, on en a pour son argent

  15. lym dit :

    La Turquie commence à avoir trop de fronts (même pas très francs) ouverts et doit prioriser, c’est tout. On en est à un remake des accords de Munich le temps de planter son drapeau sur (une partie de?) l’Arménie et finir le boulot d’il y a 1 siècle… avant la suite, à laquelle il convient de se préparer.

  16. Noël BERGON dit :

    les turcs font un pas de deux …mais avancent gentiment…avec l’OTAN (donc les USA) et les Allemands comme soutien à peine voilé… le seul discours que l’OTAN aurait dû avoir ,ne l’a pas été…de la a en déduire que la France à été désavouée…pour les Grecs ,il suffira que les Américains donnent quelques « cacahuètes » et hop ! emballé c’est pesé !

  17. Carin dit :

    Tout ce que les turcs vont obtenir, c’est un droit de passage et de pêche dans certaines zones… en aucune façon ils obtiendront un droit de recherche sismique, de forage, ou d’exploitation des dites zones… Erdogan le sait, et c’est la raison pour laquelle il a retiré son navire de recherche, et a accepté de venir à la table des négociations… pour mieux se poser en victime ensuite. Ce qu’il n’a pas pris en compte, c’est que les grecs vont jouer la montre (avec l’aide de la France, et même de l’Europe),en attendant les prochaines élections turques, et ce malgré les pressions que l’OTAN (Amérique) va faire peser sur la Grèce au travers du stoltenberg…
    Il faut une guerre au turc en chef pour assurer sa réélection automatique (il supprimera les élections), la Grèce est un trop gros morceau, Chypre est de facto sous protectorat français, Haftar à trop de « parrains », il vien de trouver une guerre possible à sa mesure en Arménie car contrairement à ce que certains aficionados de Poutine croient, ce dernier n’a pas les moyens de s’opposer à une avancée massive turques, sous peine d’y laisser trop de plumes et de se retrouver fort démuni pour la suite.
    Il sera très intéressant de lire le compte-rendu de la très prochaine réunion dite de Minsk… les américains marchent sur des œufs… Macron et Poutine vont s’employer à faire apparaître au grand jour leur duplicité.. ce qui pourrait forcer les américains (qui sont les seuls à pouvoir le faire), à siffler la fin de la partie. Il est impératif d’arrêter Erdogan, ce debile profond va nous ramener 400 ans en arrière dans une guerre de religion.

  18. Durandal dit :

    Et le Yavuz, il est toujours sur zone, avec une vitesse de Kns.

  19. Yann dit :

    je n’y connais rien mais n’est-ce pas légitime pour la Turquie d’avoir une ZEE ?

    • Tannenberg dit :

      Si la Turquie signait les accords de Montego Bay, ou si elle prouvait que son droit maritime en respecte les principes, elle devrait pouvoir faire valider sa ZEE au mètre près devant les juridictions internationales , et la faire reconnaître par tout le monde. Pour l’instant le Sultan imagine qu’il peut truander ses voisins dans le feutré, comme quand la Chine s’empare d’îlots inhabités appartenant a ses voisins pour en faire des points d’appui militaires, sauf que la méditerranée orientale, c’est pas la mer de chine, il y a du monde tout autour, des jeux d’alliance multi-bandes, et personne n’est prêt a se laisser faire.
      Résultat, les US ont fait comprendre a Erdogan que les frictions intra-OTAN c’était fini et que si cela le démangeait tellement, qu’il aille chatouiller ses « amis » russes. N’importe comment, vue la propagande turque du moment, il est clair que le Sultan cherche la provocation, il a besoin d’une guerre, et honnêtement je plains le peuple turc s’il parvient a ses fins…

    • EchoDelta dit :

      Non absolument pas en ce qui concernent celle qu’elle revendique et qui se trouve au milieu des iles grecques. Ce qui est au Grecques appartient aux grecques et par aux turcs.

    • albatros24 dit :

      Elle en a déjà une, réduite, mais c’est l’histoire. Pour l’agrandir il n’y a plus que la guerre.
      Par contre si elle trouve cela injuste, elle peut toujours commencer par restituer à la Grèce les territoires byzantins conquis avant de lui demander des îles.

  20. ji_louis dit :

    « Eviter les incidents militaires » implique d’avertir l’autre de ce que l’on va faire et que l’autre l’accepte. De tels mécanismes existent déjà via une multitude de canaux (OTAN, Affaires Etrangères, etc). Or, les agissements turcs ont été faits, certes en prévenant de leurs intentions, mais sans l’aval de la Grèce ni de Chypre, rendant de tels mécanismes inutiles.

    Dans les faits, c’est donc une annonce dans le vide, il a peut être été décidé d’avoir une ligne directe enter les Etats-Majors grec et turc, une sorte de téléphone rouge, mais cela ne change pas grand chose.

    La vrai méthode pour éviter de subir des incidents, c’est d’avoir de gros muscles dont on sait se servir.
    https://www.youtube.com/watch?v=_7xhiinSX4Q

  21. Nike dit :

    La livre Turc est passée sous 0.11 euros, vu la courbe depuis 2008, je ne suis pas certain que le temps joue en la faveur d’Erdogan.
    Le problème n’est pas militaire, ni même nationaliste il est financier. Les Turcs on une monnaie qui vaut le prix du papier sur laquelle elle est imprimée, faire un plein d’essence coûte la moitié d’un salaire.
    Erdogan veut récupérer du gaz ou du pétrole pour rassurer ses créanciers. Basta

  22. Belzebuth dit :

    Vous sentez cette odeur?
    Ça sent… la vaseline.
    Vous me direz que les grecs sont habitués.